Rhinosinusite chez les enfants et les adultes: causes, signes, diagnostic, comment traiter

La rhinosinusite est un complexe symptomatique caractérisé par une inflammation simultanée de la muqueuse nasale et des sinus paranasaux. Cette maladie affecte généralement les adultes âgés de 45 à 70 ans. Plus souvent, les femmes sont malades que les hommes.

Pour les sinus paranasaux comprennent:

  • Gaymorova,
  • Sphénoïde
  • Frontale,
  • Grille.

La membrane muqueuse des sinus paranasaux et de la cavité nasale se gonfle et s'épaissit au cours de l'inflammation, la fistule qui les sépare se chevauche et une chambre bien fermée se forme, dans laquelle s'accumulent des écoulements muqueux ou purulents. C'est ainsi que se développe la rhinosinusite. La pathologie aiguë dure environ un mois et la maladie chronique - environ 12 semaines.

Étiologie

Les agents responsables de la rhinosinusite sont des virus. Le plus souvent, la pathologie est causée par les rhinovirus, les coronovirus, les virus de la grippe et le parainfluenza.

L'infection par une infection virale se produit par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air ou par contact direct avec une personne malade. Dans les sinus augmente la perméabilité des vaisseaux sanguins et la sécrétion, il y a un gonflement de la membrane muqueuse, l'écoulement nasal devient abondant. Les virus sont capables de perturber la clairance mucociliaire, mécanisme naturel de protection de la membrane muqueuse contre les infections et d’affecter directement les cils du nez.

Ils provoquent le développement de la rhinosinusite:

  1. Polypose du nez chez l'adulte;
  2. L'hérédité;
  3. Adénoïdite chez les enfants;
  4. Blessures au nez;
  5. Affaiblissement de l'immunité;
  6. Les allergies;
  7. Utilisation à long terme de certains médicaments;
  8. Défauts congénitaux ou acquis dans la structure du nez.

Le nettoyage du nez du contenu revêt une grande importance. Lors du soufflage du nez, une pression accrue est créée dans la cavité nasale, ce qui favorise le mouvement des sécrétions dans les sinus.

Classification

Il existe plusieurs classifications de groupes de rhinosinus.

  • Par étiologie: viral, bactérien, fongique, mélangé.
  • Adrift: aigu, chronique, récurrent.
  • Sur la localisation du processus pathologique: unilatérale et double face.
  • Par type de sinus affecté: antrite, sinusite, ethmoïdite, sphénoïdite.
  • Par gravité du débit: formes légères, modérées et sévères.

Symptômes de rhinosinusite

La rhinosinusite aiguë se manifeste par les caractéristiques cliniques suivantes:

  1. Intoxication - fièvre, fatigue, sensation de faiblesse, larmoiement et pression dans les oreilles;
  2. Violation de la respiration nasale - congestion nasale, difficulté à respirer, toux, réduction ou absence d'odeur, écoulement abondant, mauvaise haleine;
  3. Syndrome douloureux - douleur et inconfort dans le sinus touché, aggravé par le fait que le patient se penche en avant.

Symptômes nécessitant un traitement urgent chez l'otolaryngologist:

  • Puffiness du visage
  • Anomalies visuelles
  • Troubles psychiatriques.

La rhinosinusite aiguë se développe rapidement, accompagnée de symptômes cliniques vifs et d'une intoxication grave. Une semaine après le début de la maladie, la capacité de travail des patients diminue, la partie supérieure du visage gonfle, la douleur à la tête devient paroxystique. Les microorganismes pathogènes, se multipliant activement, affectent les sinus adjacents et provoquent le développement de complications.

Dans l'inflammation chronique, la fistule située entre le nez et les sinus gonfle et se rétrécit. Il y a un manque d'oxygène, ce qui augmente l'inflammation. La rhino-sinusite aiguë est la principale cause de pathologie chronique.

  1. Défauts nasopharyngés congénitaux ou acquis;
  2. Blessures au visage;
  3. Réactions allergiques;
  4. Inhalation régulière d'air pollué ou pollué;
  5. Intoxication grave;
  6. Mauvaises habitudes

Symptômes: écoulement purulent, affaiblissement de l’odorat et de l’ouïe, voix nasales, sensation de distension dans la région des sinus. L'exacerbation du processus chronique se manifeste par des symptômes identiques à ceux de la rhinosinusite aiguë.

La rhinosinusite chronique par type d'inflammation est divisée en catarrhale, purulente, polypeuse, kystique, mixte.

La rhinosinusite chronique est une maladie plus longue, mais avec des symptômes moins intenses. Sa durée est de vingt à trente semaines. La forme flasque de la pathologie procède souvent sans douleur ou avec un syndrome de douleur légère qui provoque une irritabilité et une faiblesse chez les patients. En raison de l'absence de symptômes caractéristiques, les complications de la rhinosinusite chronique se produisent beaucoup plus souvent que celles de l'aigu.

Rhinosinusite polypeuse

Chez les personnes ayant une immunité réduite, la membrane muqueuse du nez et des sinus réagit avec un œdème grave à certains stimuli - pollen, poussière, micro-organismes, produits chimiques. Les rhinosinusites chroniques et les œdèmes persistants entraînent la formation de phoques sur la membrane muqueuse, son épaississement, l'apparition de croissances sur les parois et la formation ultérieure de polypes. La prédisposition héréditaire aux allergies revêt une grande importance dans le développement de la rhinosinusite polypeuse.

Dans les sinus, il y a stagnation des masses purulentes, activant l'inflammation dans le corps et conduisant au développement de complications dangereuses - méningite et lésions oculaires.

Pour rétablir la respiration nasale, il est nécessaire d'éliminer les excroissances. Pour cette chirurgie endoscopique et des interventions microchirurgicales sont effectuées.

Les polypes sont les conséquences d'une maladie nécessitant un traitement étiotropique: antiallergique ou antimicrobien.

Rhinosinusite purulente

La rhinosinusite purulente est une inflammation bactérienne de la muqueuse nasale et des sinus paranasaux. La maladie présente des symptômes cliniques prononcés: fièvre, mal aux dents, écoulement nasal purulent, douleur et gonflement du visage dans les sinus touchés, autres signes d'intoxication - manque de sommeil et d'appétit, douleurs musculaires, articulations douloureuses, faiblesse.

La rhinosinusite purulente est une maladie dangereuse qui se complique souvent de méningite, d'abcès ou d'empyème du cerveau et de l'orbite.

Le traitement de la pathologie est complexe, incluant les antibiotiques, les mucolytiques, les antihistaminiques, les décongestionnants, les immunomodulateurs.

Rhinosinusite allergique

La rhinosinusite allergique chronique se développe en présence d'allergies à différents stimuli. Les symptômes locaux de la pathologie sont les suivants: brûlure, démangeaisons, écoulement nasal aqueux, éternuements, larmoiement.

La forme saisonnière se manifeste, en plus des signes locaux, sous la forme de malaises communs, de somnolence, de maux de tête, d’irritabilité. La maladie est associée à l’effet sur le corps d’allergènes - pollen de plantes, laine, médicaments.

Le traitement de la rhinosinusite allergique consiste à identifier et à éliminer l'irritant. Le patient se voit prescrire des antihistaminiques.

Rhinosinusite vasomotrice

Le développement de la rhinosinusite vasomotrice est associé à une altération du tonus vasculaire de la cavité nasale et des sinus paranasaux. La dystonie se caractérise par une expansion soudaine des vaisseaux sanguins et un gonflement de la membrane muqueuse.

La plainte principale des patients - congestion nasale constante. Les causes de la pathologie sont divers stimuli - fumée, poussière.

La forme aiguë devient souvent chronique, ce qui conduit au développement de complications - otite moyenne ou polypes nasaux.

Caractéristiques de la pathologie chez les enfants

Les sinus maxillaires sont formés chez les enfants de 7 ans. Leur principal inconvénient est le volume important et la fistule étroite. Lorsque la muqueuse infectée gonfle, la fistule fermée, détachable s'accumule dans le sinus.

Chez les enfants d'âge préscolaire et les enfants d'âge scolaire, le sinus frontal et le labyrinthe d'ethmoïde sont plus souvent impliqués dans le processus pathologique, et chez l'adulte et l'adolescent, la muqueuse de tous les sinus avec le développement d'une polysinusite est affectée.

Les signes cliniques de la maladie chez les enfants sont typiques et très similaires aux symptômes des infections respiratoires.

Diagnostics

Le médecin ORL établit le diagnostic de la maladie en se basant sur les plaintes du patient, l'évaluation de l'état général, l'examen oto-rhino-laryngologique, les résultats d'études de laboratoire et d'instruments.

  • Après avoir écouté les plaintes du patient et recueilli ses antécédents, le médecin procède à un examen physique au cours duquel il palpe le front et les pommettes. Cela vous permet de déterminer la douleur locale et de détecter les anomalies de la cavité nasale.
  • L'examen ORL comprend la rhinoscopie, l'otoscopie et la pharyngoscopie.
  • L'examen microbiologique de la décharge du nasopharynx et du contenu des sinus vous permet d'identifier l'agent responsable de la maladie, de l'identifier et de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques.
  • Autres méthodes de recherche instrumentales: tomographie par ordinateur, radiographie, imagerie par résonance magnétique.

Traitement de la rhinosinusite

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, vous devez contacter immédiatement un spécialiste ORL. Lui seul fera le bon diagnostic et prescrira le traitement approprié.

Il est strictement interdit de se soigner soi-même. Pendant la grossesse, le traitement de la rhinosinusite est prescrit par l'ENT avec l'autorisation du gynécologue.

Traitement médicamenteux

  1. Le traitement antibiotique est effectué sur la base des résultats de l'examen microbiologique du contenu des sinus. Les céphalosporines, les macrolides et les tétracyclines sont prescrits aux patients. Les agents les plus efficaces pour la rhinosinusite sont "Amoxicilline", "Azithromycine", "Clarithromycine". La durée des médicaments antibactériens - 10-14 jours. En cas de rhinosinusite aiguë, accompagnée d'une forte fièvre, l'administration d'antibiotiques par voie intramusculaire est prescrite. Pour le traitement des enfants utilisant des antibiotiques sous forme de suspensions ou de comprimés solubles.
  2. Sprays antibactériens locaux dans le nez - "Polydex", "Isofra".
  3. Pour réduire les symptômes de l'inflammation - corticostéroïdes et antihistaminiques.
  4. Médicaments locaux anti-œdémateux et vasoconstricteurs - gouttes dans le nez "Nazivin", "Tizin", "Rinonorm". Ils ne devraient pas être utilisés plus de 5 jours en raison du développement possible de la dépendance.
  5. Sprays locaux combinés - "Vibracil", "Rinofluimucil".
  6. Immunomodulateurs - Immunal, Immuniks, Ismigen.
  7. Mucolytiques pour diluer le mucus et normaliser l'écoulement - Sinupret, ACC, localement Aquamaris.
  8. Traitement anti-inflammatoire et de désintoxication - antipyrétique et analgésique "Ibuprofène", "Paracétamol".

Traitement chirurgical

Avec l'inefficacité du traitement conservateur, allez en chirurgie.

  • La ponction des sinus enflammés vous permet d'éliminer le pus et d'injecter des médicaments antibactériens. Une aiguille spéciale fait une ponction à la place la plus subtile du sinus maxillaire. Après avoir lavé les sinus avec des antiseptiques, le médicament y est injecté.
  • Une alternative à la ponction consiste à utiliser un cathéter YAMIK. Un cathéter en caoutchouc est introduit dans le nez avec deux ballons gonflés qui recouvrent la cavité nasale, puis le contenu est retiré à l'aide d'une seringue.
  • Traitement non invasif de la maladie - le mouvement de médicaments, le soi-disant "coucou". Cette procédure vous permet de supprimer simultanément le contenu des sinus et de les laver avec un antiseptique. Cela signifie que ne sont pas tombés dans la gorge, le patient doit constamment dire "coucou".

Médecine populaire

  1. Un mélange de raifort et de citron - un outil efficace dans le traitement de la rhinosinusite. Le jus de trois citrons est mélangé avec de la racine de raifort émincée dans un hachoir à viande. Prenez la composition le matin à jeun, dans une demi-cuillère à thé pendant 4 mois. Cet outil est également utilisé à l’automne et au printemps pour prévenir les exacerbations.
  2. Le lavage du nasopharynx donne un bon résultat dans le traitement de la pathologie. Pour ce faire, utilisez du jus de décoction de betterave, de citron ou de sauge dilué et salé.
  3. Un mélange de miel, de jus de pomme de terre et d'oignons est instillé dans le nez lors de l'exacerbation d'une rhinosinusite.
  4. Préparez une teinture de camomille, de calendula, de valériane, de sauge et d'eucalyptus, utilisée pour l'inhalation, les compresses et l'instillation dans le nez.

Des plantes médicinales et des produits simples aideront à atténuer l'évolution de la rhinosinusite chronique et même à se débarrasser complètement de la maladie. Avant d'utiliser la médecine traditionnelle, vous devriez consulter un spécialiste pour éviter les effets secondaires, la détérioration et le développement de comorbidités.

Rhinosinusite

Causes de la rhinosinusite

Une des causes de la rhinusinusite est la rhinite insuffisamment traitée, ou ARVI, que vous avez subie aux pieds. Les principales raisons sont:

  • déformation de la paroi nasale latérale pouvant entraîner un processus inflammatoire (adénoïdes, polypes);
  • infections virales;
  • augmentation des sécrétions nasales purulentes;
  • infections bactériennes;
  • maladies fongiques;
  • asthme bronchique;
  • rhinite allergique;
  • affaiblissement de l'immunité;
  • inflammation chronique des sinus (rhinite vasomotrice);
  • facteurs environnementaux défavorables.

Symptômes de rhinosinusite

L'inflammation de la muqueuse nasale (rhinosinusite) est l'une des maladies les plus courantes. Le plus souvent, il en résulte une infection virale respiratoire aiguë. Une hypothermie pendant la saison froide et une immunité réduite sont également les causes. À ce moment-là, avec le moindre signe de rhume, les gens commencent à prendre des antibiotiques, ce qui crée une dépendance bactérienne à un médicament.

Les principaux symptômes de la rhinosinusite sont:

  • écoulement muqueux qui se déverse dans le pharynx;
  • gonflement de la membrane muqueuse;
  • douleur dans les sinus paranasaux et maux de tête;
  • malaise général;
  • congestion dans les oreilles;
  • augmentation de la température corporelle;
  • maux de tête;
  • toux

Selon l'évolution de la maladie, les symptômes communs peuvent devenir privés. Leurs connaissances aident à guérir correctement et sans complications.

Une forme aiguë, subaiguë, chronique et récurrente est distinguée. Ils diffèrent par la durée des symptômes. En forme aiguë, ils durent jusqu'à trente jours. Subacute dure jusqu'à trois mois. Les rechutes peuvent être répétées jusqu'à quatre fois par an. La forme chronique peut être retardée de plus de trois mois.

Rhinosinusite aiguë

La rhinosinusite aiguë est une inflammation de la muqueuse nasale qui se propage par la suite aux sinus paranasaux. La maladie se développe comme une complication après un rhume de sept à dix jours, lorsque la maladie est retardée et que la santé se dégrade de manière générale. Les principaux symptômes sont:

  • écoulement épais du nez brun, vert et jaune;
  • mal de tête;
  • la congestion;
  • haute température;
  • manque d'appétit;
  • réduction de l'odeur;
  • des crocs;
  • ruissellement de sécrétions muqueuses dans le fond de la gorge.

Les symptômes les plus courants incluent:

  1. Sinusite aiguë dans l'inflammation des sinus maxillaires. On ressent une douleur et une lourdeur dans la région de la joue, qui augmente avec l'inclinaison de la tête.
  2. Dans la forme aiguë de la sinusite frontale, on note des douleurs et des douleurs dans la région frontale. Il devient plus fort lorsque la tête bascule.
  3. Ethmoïdite aiguë, lorsque les sinus ethmoïdaux sont enflammés et que la sensation nasale est ressentie.
  4. Sphénoïdite aiguë. Il s'agit d'une inflammation des sinus sphénoïdaux, accompagnée de maux de tête constants et sourds.

Dans toutes les formes de rhinositusite aiguë, l'inflammation peut être unilatérale ou bilatérale.

La maladie comporte deux étapes principales:

La rhinosinusite catarrhale est notée dans un premier temps. Dans le contexte d'un rhume, l'inflammation des deuxième et troisième jours passe dans les sinus paranasaux. Gonflement observé des muqueuses. Parfois, il y a une lourdeur dans le visage et le nez. À ce stade, le rétablissement peut commencer ou la maladie passe au deuxième stade. Il s’agit déjà d’une rhinosinusite purulente - inflammation bactérienne des trous (fistules) qui relie les sinus et la cavité nasale.

Le degré de la maladie peut être de différentes formes.

  1. Sous forme bénigne, les symptômes ne sont pas très prononcés. La température ne dépasse pas 37,5 ° C Lors des examens par rayons X, il n’ya pas de liquide dans les sinus.
  2. La forme médiane se caractérise par une augmentation de température allant jusqu'à 37,5 ° C. En appuyant sur la région du front et des joues, la douleur se fait sentir, ce qui donne aux oreilles et aux dents. Une personne malade a des maux de tête.
  3. La forme sévère se manifeste par une température de 38 ° C et une douleur intense lors de la palpation des sinus. Gonflement observé dans les yeux et les joues, mal de tête. Des complications peuvent apparaître sur la radiographie.

Rhinosinusite chronique

Dans la rhinosinusite chronique, l'inflammation se propage aux sinus paranasaux, entraînant un œdème et un manque d'oxygène. Les principaux symptômes sont:

  • écoulement purulent;
  • la congestion;
  • réduction de l'odeur;
  • des crocs;
  • lourdeur au visage et pulsation;
  • mal de tête;
  • déchirure accrue;
  • la température corporelle augmente.

Le processus inflammatoire peut se développer dans plusieurs sinus paranasaux et se manifester comme une forme chronique des maladies suivantes;

  • sinusite catarrhale et purulente;
  • la sinusite polypeuse et kystique;
  • formes mixtes de maladies.

Les causes de la maladie sont des facteurs:

  • rhinosinusite aiguë non traitée;
  • courbure de la cloison nasale et autres caractéristiques anatomiques;
  • maladies dentaires;
  • l'allergie;
  • mauvaises conditions environnementales;
  • fumer et l'alcool.

Rhinosinusite polypeuse

Le développement de la rhinosinusite polypeuse se produit plus souvent chez les personnes immunodéprimées. Des études ont montré que le risque de développer cette maladie est vingt fois plus élevé chez les personnes présentant un taux réduit d'immunoglobuline G. En raison du développement de divers facteurs indésirables - virus, allergènes, produits chimiques, la membrane muqueuse gonfle. Cela conduit à la formation d'un épaississement et à l'apparition de polypes. La présence de rhinite allergique, de bronchite obstructive et d’asthme est tout aussi importante. Cela complique le processus de traitement puisque la triade d'aspirine est diagnostiquée (intolérance à l'analgine et à l'aspirine). L'intervention chirurgicale dans ce cas provoque une forte exacerbation de la maladie et des crises d'asthme. L'élimination des polypes n'élimine que les conséquences, pas la cause, mais dans la plupart des cas, il est nécessaire de procéder ainsi pour faciliter la respiration nasale. Aujourd'hui, le plus favorable est la combinaison de la chirurgie endoscopique et du traitement destiné au traitement des allergies.

Rhinosinusite purulente

La principale cause de rhinosinusite purulente est une infection bactérienne des tissus épithéliaux. Dans certains cas, cela provoque des lésions ou une courbure du septum nasal et des allergies. La sinusite bactérienne aiguë survient dans 10% des cas, tandis que sa nature virale est diagnostiquée dans 98% des cas. Malgré cela, des antibiotiques sont prescrits à tous les patients présentant une forme purulente de la maladie. Pour faire un diagnostic précis, il est nécessaire de semer des sinus paranasaux. Un autre critère de diagnostic est la durée de la maladie pendant plus de dix jours. La maladie se manifeste par une forme de sinusite, une sinusite frontale, une sphénoïdite ou une ethmoïdite. Lorsque l'inflammation des sinus est dans le sinus maxillaire. Le front est dans la partie frontale. Avec la sphénoïdite et l'ethmoïdite, l'infection se situe dans l'os sphénoïde et le labyrinthe de l'ethmoïde.

Rhinosinusite allergique

La rhinosinusite allergique se produit à la suite d'une exposition à divers allergènes. Cela peut être de la laine, du pollen, des spores de champignons, de la poussière, du smog ou des drogues. Les principaux symptômes sont:

  • éruptions cutanées;
  • éliminer les écoulements muqueux du nez;
  • rougeur des yeux.

Dans le traitement avec des antihistaminiques. Il est également nécessaire d'isoler le malade de la source de l'allergie.

Rhinosinusite catarrhale

La rhinosinusite catarrhale est une inflammation des sinus nasaux et paranasaux en l'absence de sécrétion. La maladie est due à une infection virale respiratoire aiguë ou à l’infection bactérienne. En d'autres termes - c'est un nez qui coule viral. Le mot "Qatar" fait référence au processus inflammatoire. Les principales manifestations de la maladie sont:

  • perte d'odeur;
  • larmoiement;
  • intoxication générale;
  • gonflement des sinus paranasaux;
  • sensation de brûlure et sécheresse dans le nez;
  • troubles du sommeil;
  • haute température;
  • mal de tête;
  • manque d'appétit.

La rhinosinusite catarrhale peut provoquer des complications graves telles que méningite, abcès, maladies des voies respiratoires supérieures, pharyngite.

Rhinosinusite vasomotrice

La rhinosinusite vasomotrice est un rhume. Un nez qui coule avec des sécrétions liquides apparaît. Peu à peu, ils épaississent et deviennent jaune ou vert avec une odeur désagréable. La température monte, faiblesse, sommeil perturbé. Dans le contexte d'un système immunitaire affaibli, la maladie commence à progresser. Il ne peut pas être exécuté, car il conduit à la forme chronique et à la sinusite. Souvent, les sinus paranasaux sont affectés d'un côté et des deux côtés. Il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement pour ne pas avoir à faire une ponction à plusieurs reprises. Cette procédure désagréable est lourde de douleurs et de saignements.

Traitement de la rhinosinusite

Le traitement de la maladie ne peut être différé pour qu'il ne devienne pas chronique et ne nuit pas à tout le corps. Une inflammation de l'oreille ou une conjonctivite peuvent apparaître. Tout d'abord, vous devez éliminer le foyer de l'inflammation. Pour ce faire, excluez les allergènes, les agents pathogènes pathogènes et rétablissez la sortie de mucus du corps. Dans le même temps, des médicaments sont prescrits pour augmenter l'immunité, le développement d'une flore pathogène sur la membrane muqueuse se produisant dans le contexte de son déclin.

La rhinoscopie est utilisée pour diagnostiquer la maladie. L’examen endoscopique vous permet d’identifier les violations de l’anatomie de la structure du nez. L'examen radiographique permet d'évaluer le degré d'inflammation dans les sinus frontaux et maxillaires. Blackout indique le niveau de liquide dans la rhinosinusite purulente. Une alternative est l'échographie. La principale méthode de diagnostic est la tomodensitométrie. En cas d'exacerbation de la maladie, la ponction est réalisée sous anesthésie locale et le contenu des sinus est retiré. On sème ensuite pour déterminer les agents responsables de l'infection et le processus, ainsi que la sensibilité aux antibiotiques.

Aujourd'hui, les lysats bactériens sont largement utilisés. Ils contiennent un mélange de bactéries, qui sont le plus souvent les agents responsables de la maladie. L’objectif est de stimuler les réactions de l’organisme aux agents pathogènes et d’améliorer ainsi ses fonctions de protection. Cela conduit à une stimulation du travail actif du système immunitaire. Utilisé dans le traitement et la thérapie antibactérienne, qui vise à la destruction des microbes et au nettoyage des sinus.

Nettoyer la cavité nasale des écoulements pathogènes est une étape importante du traitement. Pour ce faire, utilisez des gouttes vasoconstricteurs et des agents antibactériens locaux. Le lavage avec des solutions de sel marin augmente l'activité des cils protecteurs et contribue à l'élimination du mucus.

Antibiotiques

Des antibiotiques sont prescrits pour les rhinosinusites aiguës, subaiguës ou récurrentes. Le traitement est effectué de une à deux semaines. Des préparations d'amoxicilline sont utilisées - Klavulatan ou Augmentin, ainsi que des préparations modernes de la nouvelle génération de céphalosporines et de macrolides. La liste des antibiotiques étant souvent mise à jour, vous devriez consulter votre médecin pour obtenir des informations sur les nouveaux médicaments.

Traitement des remèdes populaires

Dans le traitement de la rhinosinusite utilisent activement des recettes éprouvées de la médecine traditionnelle. Les bouillons sont utilisés en gouttes.

Préparez une décoction à parts égales de camomille, de millepertuis et de cerises séchées des marais. Creusez et utilisez pour le rinçage.

À parts égales, prenez du calendula, des feuilles d'eucalyptus, de la racine de valériane, de la sauge et faites cuire le bouillon. Il possède des propriétés anti-oedémateuses, anti-bactériennes et anti-inflammatoires. Instiller et rincer le nez plusieurs fois par jour.

Mélanger uniformément le jus de chélidoine et d'aloès. Ajoutez du miel pour constituer un tiers du volume. Enterrez six gouttes trois fois par jour.

Il est utile de creuser dans deux gouttes d’extrait de jus de cyclamen. Après quelques minutes, les sinus nasaux vont disparaître. Après plusieurs traitements, la douleur disparaîtra et la respiration reprendra.

Enterrez deux gouttes de miel de citron vert. Il enlève bien le gonflement et l'inflammation. L'écoulement nasal diminue.

Les gouttes d'huile de propolis soulagent tous les symptômes de la rhinosinusite. Pour le préparer, prenez cent millilitres d’huile d’olive et un petit morceau de propolis. Dissolvez-le et insistez. Creusez deux fois par jour. De plus, effectuez un rinçage et une inhalation avec cet outil.

Des compresses utiles sur les zones enflammées. Frotter le radis noir. Enveloppez la pulpe dans une étamine et mettez-la sur la poitrine, après avoir pré-lubrifié la zone avec de l'huile végétale. Gardez la compresse pendant quinze minutes. Couvrez-vous le visage avec une serviette ou un foulard chaud pendant la procédure.

Rhinosinusite chez les enfants

Le risque élevé de rhinosinusite chez un enfant est dû au fait que les sinus maxillaires n'ont pas encore été formés jusqu'à sept ans. Les enfants tombent malades dans 30% des cas. Le risque de complications est de 90%. L'inflammation dans le sinus frontal et le sinus ethmoïdal est souvent impliquée dans le processus pathologique. Chez les enfants, les sinus ont des canaux excréteurs étroits. Lorsque l'œdème de la fistule est bloqué, ce qui complique l'écoulement du mucus. Cela conduit à une inflammation. Les symptômes de la maladie ressemblent aux signes d’une infection virale respiratoire aiguë. Le bébé se plaint de difficultés respiratoires, de toux, de fatigue générale et de malaise. La température corporelle augmente et l'appétit disparaît. Les enfants de plus de dix ans peuvent avoir des maux de tête.

J'utilise plusieurs directions principales dans le traitement:

  • élimination de l'œdème;
  • l'utilisation de médicaments mucoltiques;
  • la nomination de procédures de physiothérapie et de laser;
  • inhalation;
  • pharmacothérapie visant à supprimer les allergènes;
  • augmenter l'immunité du corps.

L'efficacité du traitement consiste à réduire les symptômes tels que l'écoulement nasal, les maux de tête et à améliorer l'état général de l'enfant. En aucun cas, on ne peut s'auto-traiter.

Rhinosinusite pendant la grossesse

Le principal danger de rhinosinusite pendant la grossesse est une infection qui peut se transformer en infection intra-utérine. Le plus important est de consulter un médecin à temps. Utiliser les rayons X pendant la grossesse est impossible. Il n'est prescrit que dans les cas les plus graves et toujours avec l'utilisation d'un tablier de protection en plomb qui ferme l'estomac.

Généralement, le traitement consiste en un traitement symptomatique ne nécessitant pas de traitement antibactérien. Assurez-vous de suivre le repos au lit et de boire du liquide chaud et un régime alimentaire. Des antipyrétiques et des vasoconstricteurs peuvent être prescrits.

Prévention de la rhinosinusite

Pour prévenir les maladies, la première chose à faire est de renforcer le système immunitaire du corps. La pièce doit être ventilée régulièrement. Les repas doivent être complets et équilibrés. Exercez et tempérez la procédure. Le respect du régime pour un bon repos est une condition importante. Il est conseillé d'arrêter de fumer et de consommer de l'alcool. Dès les premiers signes, contactez rapidement un médecin et commencez le traitement car la rhinosinusite entraîne de nombreuses complications.

Symptômes de rhinosinusite aiguë et chronique et méthodes de traitement

La rhinosinusite se distingue du rhume par l'apparition de douleurs dans les sinus, l'écoulement de pus et la fièvre. Contrairement à la sinusite, la maladie est plus grave: la respiration nasale est perturbée plus profondément, des écoulements nasaux abondants entraînent plus de désagréments. À l'examen, le médecin remarque une membrane épaisse et enflammée avec une décharge abondante dans les voies nasales, à l'arrière du pharynx.

Raisons

Une rhinosinusite aiguë peut apparaître après une sinusite aiguë non traitée. Si la décharge du mucus est altérée, le septum nasal est courbé ou si le traitement de la sinusite est mal effectué (sans antibiotique, un antibiotique faux, les règles de prise du médicament n'ont pas été suivies).

Dans la rhinosinusite chronique, la maladie passe:

  • avec immunodéficience, ce qui se produit chez les femmes enceintes atteintes du sida, dans la période suivant la transplantation ou la chimiothérapie;
  • avec des maladies endocriniennes - maladie de la thyroïde, diabète et autres;
  • avec rhinite allergique;
  • lors de l’utilisation de gouttes vasoconstrictrices plus longues que la date prévue;
  • avec adénoïdes, polypose nasale;
  • s'il y a une tumeur;
  • chez les adultes abusant de fumer et travaillant dans des industries dangereuses;
  • ainsi que des dents carieuses, la fibrose kystique, la sarcoïdose, la granulomatose.

La raison principale est une infection virale (grippe, ARVI)

Il est possible de suspecter une rhinosinusite aiguë si le rhume ne s'atténue pas dans les 10 jours, ou au 5ème jour du rhume tous les symptômes augmentent, une soi-disant deuxième vague de la maladie apparaît.

Les virus affectent la membrane muqueuse du nez, créent un obstacle à l'écoulement normal du mucus, rejoignent une infection bactérienne. Une muqueuse épaisse d'œdème bloque le flux de mucus des sinus. Ils créent une pression négative, à cause de laquelle le sinus est rempli de liquide biologique.

À travers la fistule du nez dans le sinus, pénétrez dans les bactéries qui forment le pus - il existe donc une rhinosinusite purulente. Plus il y a de pus, plus on ressent de douleur dans le sinus, plus on se sent mal.

Les bactéries

Dans 15% des cas de la maladie survient l'apparition bactérienne de la maladie. Apparaît chez les personnes présentant un foyer d'infection chronique: dents non traitées, végétations adénoïdes, maladies de la peau, etc.

Allergie

La rhinosinusite allergique est due à une rhinite allergique persistante et se caractérise par une sécrétion abondante et prolongée de mucus par le nez. En même temps, le message des sinus et du nez paranasaux est bloqué. La rhinosinusite allergique est saisonnière et ne dépend pas des microbes.

Symptômes et sévérité

Les symptômes ressemblent au rhume et à la sinusite.

Les principaux symptômes indiquant une inflammation combinée de la muqueuse nasale et des sinus:

  • congestion nasale;
  • écoulement abondant, souvent avec du pus. En cas d'inflammation allergique, l'écoulement est liquide, abondant, le nez qui pique, les éternuements, les yeux larmoyants;
  • douleur et sentiment de propagation dans la projection du sinus malade;
  • fièvre.

Le cours de la maladie est léger, modéré et grave. La sévérité du traitement dépend de la sévérité.

Facile

Symptômes: nez bouché, écoulement sous forme de mucus, parfois avec du pus, ils peuvent fuir du nez ou s’écouler dans la gorge. La température est soit absente ou monte à 37,5 ° C. Mal de tête perturbé et faiblesse générale.

Modéré

Symptômes: nez bouché, écoulement purulent, écoulement nasal ou chute dans la gorge, température supérieure à 37,5 ° C, faiblesse générale, mal de tête. Douleur inquiète du sinus nasal, la douleur donne dans les oreilles, les dents. L'état général est plus grave.

Lourd

Symptômes: congestion nasale, écoulement purulent abondant, maux de tête, température supérieure à 38 ° C, palpation du sinus affecté provoquant une douleur intense. Il y a toujours des changements dans l'analyse générale du sang caractéristique des processus inflammatoires. En cas de maladie grave, des complications oculaires ou intracrâniennes sont présentes.

Diagnostics

Il est facile de suspecter la maladie sur les principaux symptômes. À l'examen, le médecin ORL clarifie les causes et les caractéristiques de la maladie, examine la gorge, puis les voies nasales à l'aide d'un dilatateur nasal. Pour clarifier le diagnostic et exclure les complications graves, le médecin peut vous prescrire certaines procédures de diagnostic.

Rengten

Le type d'étude diagnostique le plus courant et le plus utilisé. Cela se fait de plusieurs côtés. Il aide à diagnostiquer la sinusite, la sinusite frontale, mais n’est pas toujours en mesure de donner des résultats précis avec la défaite des structures intranasales profondes caractéristiques de l’éthmoïdite et de la sphénoïdite. Peut causer des divergences dans la rhinite commune ou allergique.

Scanner

La méthode est fiable mais nuisible à la santé. Permet de connaître l'ampleur du processus pathologique et son impact sur l'évolution de la maladie. Il est prescrit en cas de suspicion de complications intra-oculaires et intracrâniennes ou lorsqu’il est nécessaire d’exclure une tumeur.

Endoscopie

Vous permet de voir la muqueuse nasale rouge et enflée, des écoulements dans les voies nasales, à l'arrière de la gorge.

Les endoscopes modernes minces et flexibles vous permettent d’étudier non seulement la cavité nasale, mais également de voir l’alignement des fistules du nez, de passer dans les sinus nasaux. Il est préférable d’examiner la rhinosinusite endoscopique chez l’enfant: les informations sont complètes, la procédure est indolore et sans blessure.

Traitement

Le plus souvent, une forme légère de sinusite, la rhinosinusite catarrhale, est traitée par des remèdes traditionnels, des inhalations, une instillation de gouttes nasales dans le nez qui améliorent la respiration nasale. Pas toujours une forme bénigne nécessite la nomination de médicaments antibactériens. Pour la rhinosinusite allergique, des comprimés antihistaminiques doivent être ajoutés.

La forme récurrente et chronique de la maladie doit être traitée avec l’ajout d’antibiotiques; les mucolytiques, la ponction et la chirurgie sont parfois indiqués.

Étape 1 - réduire l'inflammation

Pour traiter toute maladie est nécessaire avec l'élimination de ses causes. Par conséquent, le traitement de l'inflammation combinée de la muqueuse nasale et du sinus devrait commencer par un antibiotique.

La tâche principale de la thérapie est la destruction de l'agent pathogène et la stérilité du sinus. En cas de maladie répétée et chronique, le choix de l'antibiotique doit être effectué en tenant compte des résultats de l'ensemencement des sécrétions nasales sur des bactéries.

  • L'amoxicilline et l'amoxicilline-clavunate sont considérés comme l'antibiotique de premier choix. Nommé avec une maladie légère à modérée.
  • L’antibiotique de deuxième choix est considéré comme le céfuroxime, le céfaclor. Ils sont prescrits pour les allergies aux amoxicillines ou pour leur inefficacité.
  • L'antibiotique de troisième choix est l'azithromycine, la clarithromycine.

La durée du traitement antibiotique varie. Mais dans la plupart des cas, la rhinosinusite aiguë est traitée entre 7 et 14 jours et chronique, entre 21 et 42 jours. Le traitement antibiotique doit être poursuivi pendant une semaine après la disparition de tous les symptômes de la maladie.

Pourquoi l'antibiotique n'aide-t-il pas toujours?

  • le médicament était mal pris, sans tenir compte de l'agent pathogène;
  • mauvaise administration - l’antibiotique doit être pris sous forme de pilule plutôt que par injection;
  • dosage incorrect;
  • défaut de prendre les pilules;
  • n'a pas tenu compte de la relation avec manger.

Médicaments antimicrobiens

C'est Octenisept, Fuzafunzhin. Le traitement avec ces médicaments est particulièrement efficace lorsque la bouche des sinus paranasaux est bien passable. La maladie ne peut être traitée qu'avec des médicaments antimicrobiens et peut être combinée à des antibiotiques.

Antihistaminique (antiallergique)

Ils ont seulement besoin de traiter la rhinosinusite allergique. L'utilisation d'antihistaminiques dans d'autres situations est inutile. Loratadine, Allercaps, Fenistil soulagent les symptômes allergiques: rhinite abondante, larmoiement, éternuement, toux sèche.

Pour le traitement de la rhinosinusite allergique, vous ne devez pas prendre d'antihistaminiques de 2e génération en même temps que des antibiotiques antifongiques et des macrolides (Azithromycine, Clarithromycine), ce médicament ayant un effet toxique sur le cœur.

Dans les cas graves, il est possible d'éliminer l'inflammation uniquement avec l'utilisation de médicaments hormonaux.

Étape 2 - nettoyer le nez

Aucun point moins important - le nettoyage du nez des sécrétions pathologiques. Pour ce faire, il est nécessaire de bien souffler et constamment, de vous rincer le nez avec une solution de solution saline, de solution saline, de solution saline, de solution Aquamaris, de solution saline, de solution saline Humer, qui libérera votre nez du mucus et supprimera l'enflure.

Pour un traitement réussi des antibiotiques, il est toujours recommandé d’ajouter des gouttes et des sprays vasoconstricteurs. Ce sont la xylométazoline, la néphazoline, l’oxymétazoline et leurs analogues. Les agents vasoconstricteurs gèrent le gonflement du nez, ajustent la communication du nez avec les sinus nasaux et éliminent la congestion nasale, ce qui améliore considérablement le bien-être du patient.

Traiter la rhinite avec des médicaments vasoconstricteurs ne peut pas durer plus d'une semaine.

Mucolytiques

Le rhinofluimucil est plus souvent utilisé pour exacerber une sinusite chronique et une rhinite. Il dilue et élimine le mucus épais et visqueux. Vous ne devriez pas l'utiliser avec un secret liquide bien séparé.

Étape 3 - renforcer le système immunitaire

Le développement dans le nez de l'infection se produit sur le fond de l'immunité réduite. Pour le renforcer, vous devez utiliser des lysats de bactéries. C'est un vaccin qui favorise le développement de l'immunité, prévient la réapparition de la rhinusinusite. Il s’agit de pilules en aérosol Bronchomunal, Ribomunil et IRS-19. Ce dernier est largement utilisé pour traiter les enfants.

L'utilisation de lysats est nécessaire après l'élimination de l'œdème et de l'inflammation.

Après la récupération, il sera utile de boire une préparation de vitamines et de minéraux, une teinture d’échinacée, de ginseng, une décoction de cynorrhodon.

D'autres façons

En cas d'échec du traitement, un sinus est percé, dans les cas graves, un traitement chirurgical.

Souviens toi! Après avoir fait une ponction une fois, vous le ferez tout le temps.

En médecine moderne, la sinusite est traitée à l'aide d'un cathéter à sinus. Cet appareil est deux tubes et deux cylindres. Les tubes sont insérés dans le nez, une pression négative est créée par les ballons, de sorte que le contenu des sinus s'écoule dans les voies nasales.

  • traitement simultané de tous les sinus;
  • administration de médicaments;
  • la possibilité d'appliquer la méthode à partir de cinq ans.

Méthodes folkloriques

À la maison, la rhinite et la sinusite chez l’adulte peuvent être traitées avec des remèdes populaires. Mais ils ne doivent pas être le seul médicament, il est préférable de les compléter avec une ordonnance du médecin. Il n'est pas recommandé d'utiliser des remèdes populaires pour les enfants.

Il est toujours bon d'éliminer un nez qui coule avec des gouttes de plantes médicinales:

  • jus d'aloès;
  • jus d'oignon;
  • jus de carottes ou de betteraves.

Pour soulager l'inflammation dans les sinus, il est recommandé de respirer par paires d'oignon émincé, d'ail ou de raifort. Vous pouvez faire l'inhalation de pommes de terre bouillies dans leurs uniformes. Améliore la décharge d'inhalation de mucus visqueux et épais sur la décoction de camomille avec l'ajout de soude. Pour faciliter la respiration nasale, vous pouvez respirer sur la décoction de toute plante susceptible de réduire l'inflammation et l'enflure - sauge, eucalyptus, calendula.

Un traitement inapproprié et inopportun peut avoir de tristes conséquences. Prenez soin de votre nez, traitez un rhume à temps et ne vous soignez pas.

Rhinosinusite

La rhinosinusite est une maladie courante dans tous les pays du monde. Elle est souvent causée par une infection virale sous l'influence d'un rhume ou d'une immunité affaiblie pendant la saison froide. Le diagnostic de rhinosinusite est effectué sur la base des symptômes et le traitement vise à les éliminer.

Rhinosinusite, qu'est-ce que c'est: caractéristiques de la maladie chez l'adulte

La rhinite (du latin. - "La rhinite") est une inflammation de la muqueuse nasale et le terme "sinusite" (sinusite) désigne une inflammation de la membrane muqueuse des sinus paranasaux. À mesure que la compréhension de la physiopathologie du nez se développe, la différenciation entre rhinite et sinusite devient moins évidente, puisque la première implique toujours la seconde. Le Groupe de travail sur la rhinologie a proposé en 1997 le terme "rhinosinusite" ("rhino-" signifie "nez", "sinus" - sinus), qui décrit plus précisément la maladie.

Les sinus paranasaux (ou sinus) font partie des voies respiratoires supérieures et sont des cavités du crâne reliées aux voies nasales. Selon l'endroit où ils se trouvent, les sinus sont appelés labyrinthe frontal, sphénoïdal, maxillaire et ethmoïde. La sinusite affecte principalement les sinus maxillaires maxillaires.

La rhinosinusite aiguë débute par une infection virale du nez entraînant une inflammation des sinus adjacents. En raison d'un œdème dans la cavité des sinus, une pression atmosphérique négative se développe et le niveau d'oxygène diminue. De plus, il y a une formation excessive de mucus.

De telles violations conduisent à:

  • arrêt partiel ou complet du mouvement des cils bordant les sinus;
  • stagnation du mucus;
  • occlusion (chevauchement) fistule entre le sinus et la cavité nasale.

Ceci, à son tour, crée un environnement dans les sinus qui favorise la croissance des organismes pathogènes.

Classification de la rhinosinusite

Selon la cause de la maladie, on distingue les types de rhinosinusite suivants:

  • viral (on l'appelle aussi rhinosinusite catarrhale);
  • bactérien (ou purulent);
  • allergique

C'est important! Si l'infection touche les sinus d'un côté du visage, on parle alors de «rhinosinusite unilatérale», mais il existe également une sinusite bilatérale avec une inflammation des sinus des deux côtés du visage.

Vous devez également savoir qu'il existe 2 formes de sinusite: aiguë et chronique. La sinusite virale aiguë dure généralement jusqu'à 10 jours et les autres types d'inflammation aiguë peuvent durer jusqu'à 12 semaines. Si les symptômes persistent après cette période, parlez de la rhinosinusite chronique. Des processus inflammatoires prolongés et une accumulation de mucus visqueux peuvent entraîner une atrophie de la muqueuse nasale et la formation de polypes.

Différents types et formes de sinusite diffèrent par les symptômes et les méthodes de traitement. Vous en apprendrez plus à leur sujet.

Qu'est-ce qui cause la rhinosinusite?

La cause la plus courante de rhinosinusite est une infection virale des voies respiratoires supérieures. Chez environ 9 patients sur 10 atteints d'infections virales des voies respiratoires supérieures, les sinus adjacents sont enflammés. Les bactéries ne provoquent une sinusite que dans 5 à 10% des cas.

Agents causaux de rhinosinusite aiguë:

  • Les virus
  1. rhinovirus;
  2. la grippe;
  3. parainfluenza.
  • Bactéries:
  1. pneumocoque;
  2. Haemophilus influenzae;
  3. Moraxella catarrhalis;
  4. bactéries anaérobies;
  5. Staphylococcus aureus;
  6. Streptococcus aureus;
  7. bactéries à Gram négatif.

Les facteurs de risque prédisposant au développement de maladies du nez ORL sont les suivants:

  • caractéristiques anatomiques du nez et des sinus paranasaux;
  • rhinite allergique;
  • nez sec;
  • infections dentaires et procédures;
  • blessures (y compris barotraumatisme);
  • immunodéficience;
  • l'asthme;
  • inhalation d'irritants (poussière, produits chimiques).

L'allergie prend une place particulière après l'infection. L'œdème allergique provoque souvent la stagnation du mucus dans les sinus et une inflammation secondaire. Vous devez donc le combattre.

C'est important! Ces facteurs de risque peuvent également contribuer à la transition de la maladie vers la forme chronique.

Symptômes de rhinosinusite chez l'adulte

Les signes physiques typiques de la rhinosinusite comprennent:

  • gonflement de la membrane muqueuse et congestion nasale (d'un côté ou des deux côtés);
  • écoulement nasal, qui a commencé à avoir un caractère séreux, puis se transformer en purulent;
  • odeur et respiration altérées;
  • douleur ou pression au visage;
  • éternuer

La présence de rhinosinusite est indiquée par des symptômes persistants pendant au moins 1 heure par jour pendant plusieurs jours.

La douleur à la palpation des sinus frontaux peut indiquer une sinusite frontale. L'inflammation du sinus maxillaire (sinusite) provoque souvent des maux de dents, et la manifestation de l'ethmoïdite peut être un gonflement et une douleur autour des yeux.

La rhinosinusite aiguë peut également être accompagnée de:

  • une légère augmentation de la température;
  • malaise;
  • mal de tête;
  • toux (parfois).

Si les symptômes de la rhinosinusite s'aggravent ou persistent après 10 jours, il est probable qu'il existe une infection bactérienne secondaire.

La rhinosinusite chronique comprend tous les symptômes d'une inflammation aiguë, mais dure plus de 12 semaines. En outre, la récurrence de la sinusite plusieurs fois par an peut indiquer une maladie chronique.

À propos des symptômes et du traitement de l'inflammation des sinus chez les enfants, lisez l'article "Rhinosinusite chez les enfants".

Diagnostic de la maladie

Dans la plupart des cas, le diagnostic peut être posé sur la base des signes cliniques de rhinosinusite.

Pour des indications spécifiques, le diagnostic peut inclure:

  • écouvillonnage du nez à la cytologie (vous permet de confirmer une infection bactérienne);
  • ponction et ponction du sinus. Donne plus de matériel pour la recherche en laboratoire et détermine le type d'infection. Cette procédure est effectuée pour le diagnostic et le traitement de la rhinosinusite;
  • radiographie. Aux rayons X, le niveau d’air et de liquide dans les sinus est bien visible, ainsi que l’épaississement de la membrane muqueuse. Mais cette méthode ne permet pas de distinguer une inflammation infectieuse d'un polype ou d'une tumeur;
  • tomographie par ordinateur. Il s'agit d'un type de recherche plus précis, à l'aide duquel toute anomalie des sinus et des structures environnantes est établie.

En cas d'évolution simple de la maladie, le scanner n'est pas nécessaire, mais il est obligatoire en cas de rhinosinusite chronique, en cas de suspicion de complications, ainsi qu'en l'absence d'amélioration du traitement.

Comment et quoi traiter une rhinosinusite chez l'adulte?

Habituellement, le traitement de la rhinosinusite consiste à éliminer ses symptômes. Cela devrait également aider à éliminer l’infection et à prévenir les complications.

Le traitement auxiliaire comprend un ensemble de moyens:

  • médicaments anti-inflammatoires locaux et oraux;
  • mucolytiques;
  • gouttes et sprays vasoconstricteurs intranasaux;
  • des antihistaminiques;
  • irrigation du nez avec des solutions salines.
au contenu ↑

Gouttes anti-inflammatoires, sprays et pilules

Les sprays nasaux ont pour but de réduire l'inflammation et le gonflement des muqueuses du sinus. La recherche confirme qu’ils peuvent soulager l’inconfort causé par la sinusite chronique et aiguë, mais qu’ils prennent souvent plusieurs jours avant de prendre des mesures.

Parmi les outils populaires sont:

Les stéroïdes sous forme de comprimés (par exemple, la prednisone) n’ont pas d’effet lorsqu’ils sont utilisés seuls, mais ils peuvent aider en association avec des antibiotiques. Un tel traitement n'est effectué que lorsque les symptômes sont très graves et sont causés par une infection bactérienne, ce qui est extrêmement rare.

Mucolytiques avec sinusite

Les médicaments mucolytiques agissent sur les glandes de la membrane muqueuse et stimulent l'hypersécrétion de mucus, aident à se débarrasser de la rhinorrhée et empêchent la stagnation des liquides dans les sinus. Mais les mucolytiques n’ont pas d’effet significatif sur la congestion nasale, les démangeaisons et les éternuements.

Pour le traitement de la rhinosinusite chez l'adulte, vous pouvez utiliser:

  • Sinuforte (poudre pulvérisée);
  • Bromhexine (comprimés ou sirop);
  • ACC (comprimés effervescents).
au contenu ↑

Vasoconstricteur

Ces médicaments agissent rapidement (dans les 10 minutes), en aidant à éliminer temporairement le gonflement de la membrane muqueuse et la congestion nasale, mais ils ne constituent pas un outil thérapeutique. Les gouttes et les sprays vasoconstricteurs ne peuvent pas être utilisés plus de 10 jours consécutifs.

Liste des médicaments vasoconstricteurs disponibles pour la rhinosinusite:

  • Vibrocil;
  • Oxymétazoline (Noksprey, Nazol, Nazivin);
  • Xylométazoline (Galazoline, Pour les larmes, Otrivin);
  • Naphazoline (Naphthyzinum, Sanorin).

C'est important! enterrer ces gouttes avant de procéder au rinçage du nez ou avant l’instillation de médicaments anti-inflammatoires pour augmenter leur efficacité.

Antihistaminiques

Des médicaments antiallergiques peuvent être nécessaires en cas d'œdème grave. Ils sont également nécessaires si une personne souffre de rhinite allergique. Ils sont généralement pris sous forme de comprimés: Loratadine, Eden, Claritin, Alergomax, etc.

Solutions salines pour le nez

Vous pouvez trouver dans les pharmacies divers vaporisateurs nasaux ou même des dispositifs spéciaux pour se laver le nez à l'eau de mer.

Ils aident à éliminer la saleté, le mucus et les germes des voies nasales, accélérant ainsi le processus de guérison et de régénération des tissus. Un avantage des solutions salines est le naturel et l'absence d'effets secondaires. De plus, ils sont efficaces sous forme chronique.

Antibiotiques pour la rhinosinusite

Les antibiotiques ne sont efficaces que contre les bactéries. La rhinosinusite est généralement causée par un virus. Par conséquent, les antibiotiques ne fonctionnent pas dans de nombreux cas. En règle générale, la sinusite virale passe par elle-même sans médicaments puissants.

Le diagnostic de rhinosinusite est bactérien et viral à un stade précoce est difficile, car les symptômes de ces deux infections sont souvent indiscernables. Par conséquent, l'utilisation de médicaments antibactériens, ainsi que le choix du bon moment pour commencer le traitement, est une tâche très difficile. Il est impératif que le traitement antibiotique de la rhinosinusite soit effectué dans les cas graves afin de prévenir les complications graves.

Pour que les antibiotiques fonctionnent, ils doivent être correctement sélectionnés. Un médecin peut prendre rendez-vous en fonction des caractéristiques cliniques de la maladie, mais un choix plus efficace et plus précis ne peut être fait que sur la base d'un examen bactériologique des frottis, bien que cette méthode ne soit pas pratique. Si un antibiotique n’aide pas au bout de 3 jours, il doit être remplacé, car cela signifie qu’il a été choisi de manière incorrecte.

Comme les principaux agents responsables de la rhinosinusite purulente sont S pneumoniae ou H influenzae, l'utilisation de l'amoxicilline (avec ou sans clavulanate) est généralement recommandée pour le traitement initial chez les patients adultes atteints d'une maladie bénigne n'ayant pas reçu d'antibiotique auparavant. Si les bactéries sont résistantes à la pénicilline, les fluoroquinols (lévofloxacine) ou les céphalosporines (Ceftriaxone) sont utilisées comme médicaments de deuxième intention.

Le traitement pour l'inflammation aiguë est de 7 à 10 jours et pour le traitement chronique, il peut être prolongé et répété avec le temps pour obtenir l'effet recherché.

Traitement chirurgical

La chirurgie de la rhinosinusite peut être nécessaire pour 2 raisons: échec du traitement et développement potentiel ou réel de complications.

La liste des techniques chirurgicales utilisées dans la rhinosinusite:

  1. Ponction et ponction du sinus. Cette technique était souvent utilisée auparavant, mais son utilisation est actuellement limitée aux cas graves de rhinosinusite aiguë, entraînant la formation d'un abcès dans les sinus paranasaux. La ponction et le lavage du sinus avec des solutions antiseptiques ou antibactériennes peuvent éliminer les sécrétions purulentes qui ne sortent pas d'elles-mêmes.
  2. Chirurgie endoscopique. Il est largement utilisé dans les inflammations chroniques (en particulier la rhinosinusite polypeuse) pour enlever les tumeurs du nez.
  3. Alignement du septum nasal courbé. Une telle opération pour la rhinosinusite est nécessaire en cas de courbure sévère du septum nasal, ce qui empêche la libération de mucus.

C'est important! Les personnes atteintes d'une inflammation sinusale chronique ont généralement besoin d'un traitement à vie pour maîtriser leurs symptômes.

Traitement des remèdes populaires de rhinosinusite à la maison

En plus des médicaments, dans le traitement de la rhinosinusite à la maison, vous pouvez utiliser des tisanes et des teintures à base de plantes, le réchauffement, l'inhalation et le lavage.

Vous Aimerez Aussi