Procédure coucou à la maison

La méthode du coucou est une irrigation par jet d'eau de la muqueuse nasale, qui est utilisée pour la prévention et le traitement des processus catarrhal et purulent. La procédure thérapeutique a été développée pour la première fois au début du 19ème siècle par le spécialiste américain en ORL, V. V. Proetts. L'irrigation de l'épithélium cilié avec des solutions antiseptiques accélère la régression des processus catarrhaux, ce qui favorise la guérison.

Contenu de l'article

Chez les gens ordinaires, la méthode s'appelle «coucou», ce qui est dû aux spécificités de la procédure. Pendant le rinçage des canaux nasaux par jet d'eau, le patient doit prononcer en permanence la phrase «ku-ku», qui réduit le risque de pénétration de la solution médicamenteuse dans l'oropharynx et les voies respiratoires.

Méthode Description

Le coucou nasal est l'une des méthodes les plus efficaces d'irrigation du nasopharynx, au cours de laquelle l'exsudat purulent, le mucus pathologique et les détritus tissulaires sont éliminés des sinus paranasaux et des canaux nasaux. L’essence de la procédure est de créer un vide relatif dans la cavité nasale, grâce auquel un secret visqueux est évacué de l’épithélium muqueux. Pour l’irrigation des muqueuses, appliquez des solutions à action antiphlogistique, anti-œdème et antiseptique.

Comment se lave le nez de coucou? Le patient s’assied sur un canapé, la tête légèrement rejetée en arrière. À l'aide d'un cathéter spécial, une solution est introduite dans une narine, laquelle est aspirée de la deuxième narine par une combinaison ENT.

C'est important! Avant l'irrigation du spécialiste du nasopharynx doit procéder à une anémisation pour éliminer le gonflement et améliorer la perméabilité des canaux nasaux.

Lors de la prononciation des syllabes, les muscles du voile du palais se contractent, ce qui entraîne la fermeture du cartilage épiglottique. Sceller les voies respiratoires empêche la pénétration du médicament dans les poumons et la trachée. La procédure complète dure environ 10 minutes, au cours desquelles des microorganismes pathogènes et du mucus pathologique sont éliminés des organes ORL.

Indications d'utilisation

"Coucou" dans le nez est utilisé pour traiter les maladies respiratoires, provoquées par le développement de microbes et de virus pathogènes. L'irrigation systématique du nasopharynx contribue à augmenter la réactivité tissulaire et la régénération de l'épithélium cilié. Le lavage au jet d’eau est indiqué pour des maladies telles que:

  • polysinusite;
  • l'ethmoïdite;
  • nez qui coule (toute étiologie);
  • maladie frontale;
  • amygdalite;
  • la laryngotrachéite;
  • la sinusite;
  • la sphénoïdite;
  • adénoïdite.

C'est important! Il est impossible de laver le nez avec une méthode de coucou pour les patients souffrant de saignements de nez et d'épilepsie.

L'effet thérapeutique est déterminé par l'efficacité des médicaments utilisés. Pour le soulagement des symptômes de la rhinite, des solutions antiseptiques à effets antimicrobiens ou antiviraux sont utilisées. Les médicaments les plus efficaces comprennent "Furacilin", "Oxacillin", "Dekasan", "Ceftriaxone", etc. Comme vasoconstricteur signifie que pour augmenter le diamètre interne des canaux nasaux, utilisez Naphthyzin, Galazolin, Sanorin et Nasonex.

Technique de procédure

L'irrigation par jet d'eau du nasopharynx est l'une des procédures indolores qui sont effectuées dans des conditions stationnaires. Le «coucou» pour le rinçage du nez se fait avec une seringue de 20 ml et une vendeuse ORL aspirant le liquide de la seconde narine. Ainsi, lors de l'irrigation, le médicament se déplace continuellement dans la cavité nasale, ce qui contribue à éliminer la flore pathogène et les sécrétions visqueuses de la membrane muqueuse.

Comment est le traitement?

  1. Un oto-rhino-laryngologiste enterre des préparations de vasoconstricteur dans le nez;
  2. le patient s’assied sur un canapé, la tête légèrement rejetée en arrière;
  3. dans une narine, le médecin insère une seringue avec une solution médicamenteuse;
  4. le rinçage coucou-nasal est fourni à la deuxième narine;
  5. un spécialiste verse un médicament dans le canal nasal, lequel est immédiatement aspiré par une seconde narine à l'aide d'une pompe;
  6. au cours de la procédure, le patient doit prononcer la phrase "coucou";
  7. La durée du traitement est de 7 à 10 minutes.

En présence d'une inflammation purulente dans les sinus paranasaux, le médecin bloque pendant quelques secondes la narine à partir de laquelle le liquide devrait s'écouler. Une augmentation de la pression dans la cavité nasale favorise un nettoyage efficace de l'épithélium cilié de l'exsudat purulent.

Ensembles de coucou

La méthode du coucou peut-elle être appliquée au nez à la maison? Dans les cliniques d'irrigation de la cavité nasale, des installations mécanisées spéciales sont utilisées, qui permettent l'aspiration (aspiration) de la solution médicamenteuse par les voies nasales. Les appareils à vide pour l'aspiration de sécrétions mucopuruleuses à la maison ne sont pas utilisés.

En dehors de l'hôpital, un ensemble spécial de "coucou" est utilisé pour le lavage du nez, qui comprend:

  • irrigateur - capacité (flacon) de la solution médicamenteuse avec une buse profilée;
  • Le sachet est une préparation antiseptique qui est dissoute dans un liquide avant utilisation.

Pour le traitement de la rhinite ou de la sinusite, vous pouvez utiliser des ensembles de coucou tels que Dolphin, Humer, Rinolife, etc. Aussi pour l'auto-irrigation du nasopharynx aura besoin de gouttes vasoconstricteurs.

C'est important! L'irrigation du nasopharynx avec des voies nasales médiocres conduit à la pénétration de fluide dans le canal auditif.

Préparation de la solution

Le non-respect de la technique de préparation d'une solution médicamenteuse peut entraîner une diminution de l'efficacité de la procédure. Afin de prévenir les conséquences négatives, les nuances suivantes doivent être prises en compte lors de la préparation d'un médicament et de ses instruments:

  1. désinfectez la bouteille et la buse de l'irrigateur dans de la «chlorhexidine» ou lavez-les dans une solution de savon;
  2. verser le contenu du sachet dans la fiole;
  3. verser de l'eau bouillie ou distillée dans le récipient;
  4. Serrez le capuchon et secouez l'irrigateur plusieurs fois.

La solution médicamenteuse est préparée immédiatement avant le lavage du nasopharynx.

Après l'irrigation de la cavité nasale, il est conseillé de laver l'irrigateur dans une solution pour éliminer les agents pathogènes. Pour accélérer le processus de guérison, la procédure doit être effectuée au moins 3 à 4 fois par jour.

Caractéristiques de l'application

Comment est la méthode de rinçage nasal de déplacer "coucou"? Le non-respect de la technique opératoire entraîne la stagnation du liquide dans les sinus paranasaux ou sa pénétration dans la trompe d'Eustache. Avec une concentration élevée de la solution, une irritation de la membrane muqueuse et le développement d'une inflammation ne sont pas exclus.

Pour réussir l’irrigation du nasopharynx et obtenir l’effet thérapeutique souhaité, il faut suivre les recommandations suivantes:

  1. insérez le bout de l'irrigateur dans une narine;
  2. sans incliner la tête, soulevez progressivement la bouteille par le bas;
  3. retenant votre souffle, appuyez plusieurs fois sur le distributeur;
  4. souffler le mucus accumulé dans la cavité nasale;
  5. de même effacer la deuxième narine des sécrétions.

Si la procédure réussit, la solution médicamenteuse doit sortir de la deuxième narine. Pour assurer la circulation normale du liquide dans le nasopharynx, versez des gouttes vasoconstrictives dans le nez.

Un aperçu de la méthode du coucou pour se laver le nez avec les sinus

Le meilleur moyen de se débarrasser des liquides dans les voies nasales est de se laver le nez du coucou. La méthode a été développée par le célèbre spécialiste américain A. Proettso. Il est très efficace dans le traitement de maladies telles que la sinusite et la sinusite.

Informations générales sur la méthode

Arthur Walter Proetz est un médecin américain qui a suggéré le lavage du nez en utilisant la méthode du coucou. Ce nom vient du fait qu’au cours de la procédure, il est recommandé au patient de prononcer deux fois la syllabe «ku». Cela aide à réduire le risque de déplacement du liquide dans la région du larynx.

Le fait est que la prononciation de ces syllabes particulières permet au voile du palais de s'élever de sorte que le scellement se produise. Pour cette raison, il y a une fermeture de la région nasopharyngée et de la cavité nasale. À la suite de telles manipulations et de l’utilisation d’appareils spéciaux, le médecin parvient à créer une pression négative.

Au cours de la procédure, un appareil électromécanique spécial est utilisé, au moyen duquel le liquide médical s'écoule dans la narine du patient et la solution est pompée hors de la deuxième narine. La technique de lavage de ce type de nez permet, avec le liquide, d’éliminer le pus et le mucus accumulés.

Tout au long de la procédure, le patient doit être allongé sur le dos et la tête doit être à l'envers. Si les positions dans lesquelles la tête et la valeur de pression créées dans la cavité nasale sont correctement modifiées, il est possible d’injecter efficacement le médicament nécessaire dans les sinus.

Cependant, il n'est pas toujours possible d'effectuer toutes les actions lors de la mise en œuvre de la méthode. Le fait est que le lavage du nez ne peut être effectué que lorsque le passage entre la cavité nasale et les sinus paranasaux est libre.

Fonds nécessaires

Afin de rincer efficacement le nez, il est nécessaire de préparer des médicaments spéciaux. Il s'agit le plus souvent de gouttes vasodilatatrices: Nazol, Farmazolin, Sanorin, etc. Les solutions obligatoires sont des effets antiseptiques très populaires: Furacilin, Dekasan, Octenisept, etc.

Pour l'introduction de médicaments dans l'une des narines, il faut des seringues d'un volume de 20 ml. Pendant toute la procédure, vous aurez peut-être besoin d'environ 6 seringues.

Un appareil spécial est utilisé pour la procédure d'aspiration du liquide. Dans les institutions médicales dans son rôle peut jouer une variété de dispositifs, par exemple, Azimut combine ENT-combine. Parfois, dans les cliniques et lors de la mise en œuvre de la méthode à la maison, consultez l’aspirateur nasal Baby-Vac. Sur cette base, il est possible de réaliser les mêmes actions, mais le patient peut être en position semi-assise.

L'aspiration est parfois réalisée à l'aide d'une poire médicale spéciale. Il peut être en plastique ou en métal. Environ 120 ml d’une solution spéciale peuvent être nécessaires pour chaque narine.

Indications d'utilisation

La méthode du coucou pour les sinus est assez efficace et est utilisée souvent. Cependant, ce n’est pas la seule maladie pour laquelle il est recommandé de recourir à la technique en question.

La procédure de lavage des sinus doit être utilisée pour ces affections:

  • écoulement nasal sévère;
  • rhinite causée par une réaction allergique;
  • formations polypoïdes;
  • maladies infectieuses apparues dans les voies nasales;
  • amygdalite;
  • adénoïdite;
  • diverses manifestations de la sinusite.

Il y a des cas dans lesquels l'application de la méthode Proetz est contre-indiquée. Ceux-ci incluent: une tendance aux crises d'épilepsie; saignements du nez, observés chez un patient régulièrement.

Parmi les patients pour lesquels il est recommandé de traiter la sinusite par la méthode considérée, on peut citer:

  • les enfants de plus de 5 ans (la restriction est due au fait que la structure du septa nasal chez les bébés de moins de 5 ans ne permet pas le lavage);
  • presque tous les groupes d'adultes;
  • les femmes pendant la grossesse (toutes les variétés de sinusite ne peuvent pas être guéries pendant la grossesse).

Recommandations importantes

Le coucou est une méthode de lavage du nez reconnue comme étant sûre, mais à la maison, les experts ne le recommandent pas. Il est préférable de contacter un médecin qualifié qui se conformera exactement aux exigences requises.

Toute violation survenant au cours du traitement peut entraîner une pénétration de la solution dans l'oreille moyenne, ce qui entraînera l'apparition de processus inflammatoires. Dans certains cas, les patients sont confrontés à des maladies qui affectent la cavité nasale.

La procédure provoque la dilatation des vaisseaux sanguins, donc un élément obligatoire à utiliser est un médicament visant à leur rétrécissement. De plus, l'instillation doit être effectuée dans les deux narines. Il est important que toutes les actions soient soignées et que la cavité nasale reste intacte.

Parfois, le médecin utilise la manipulation associée au pincement des narines pour retirer la solution du nez. Dans ce cas, le patient doit être préparé au fait que la douleur peut survenir. Pour effectuer le lavage à la maison, il est recommandé d'utiliser un irrigant. Il s'agit d'un dispositif spécial sous la forme d'un flacon dans lequel est placée une solution médicamenteuse déjà préparée.

Le patient a besoin de savoir qu'après le coucou, vous ne pouvez pas sortir, surtout en hiver. Cela est dû au fait que dans les sinus, la quantité minimale de liquide reste la même. De ce fait, la cavité nasale peut trop refroidir rapidement, ce qui affectera le résultat.

S'il fait chaud au printemps ou en été à l'extérieur, il est nécessaire de quitter la pièce après l'intervention dans une demi-heure. Dans le reste des saisons, le patient doit attendre au moins 2 heures pour que le résultat ne soit pas inutile.

Au cours de la séance de traitement, il est recommandé de respecter certaines règles qui permettront à la procédure d'être menée avec le plus de succès possible. Pendant tout le lavage, le patient ne doit pas tourner, la tête doit faire un angle de 45 °. La respiration doit être calme et régulière, le rythme en même temps ne doit pas s'écarter, vous ne pouvez pas paniquer.

Événements médicaux

La technique considérée suppose certaines caractéristiques qui doivent être prises en compte au cours du traitement. Il est important de consulter un ORL expérimenté si la maladie est à un stade sévère.

Afin de s’acquitter de sa tâche le plus efficacement possible, il ajoutera une caractéristique à la technique d’exécution. Il consiste à serrer alternativement les narines pendant 3 secondes, suivies d'un relâchement vif. Le résultat de ce travail assurera la meilleure perméabilité de la solution à travers les sinus nasaux.

Les experts avertissent les patients qu'il est nécessaire de prendre soin de leur santé. En particulier, il n'est pas nécessaire de permettre au corps de subir une hypothermie.

Si le coucou doit être exécuté correctement, dans le respect de toutes les normes, il ne devrait en résulter aucune douleur. Souvent, le médicament, sur la base duquel la solution est préparée, a un mauvais goût et peut provoquer des réactions irritantes de la muqueuse nasale. Un dispositif enfichable, à l'aide duquel une aspiration de fluide est effectuée, émet des bourdonnements qui peuvent causer une gêne au patient.

Parfois, après la procédure peut se produire: saignement de la cavité nasale; dommages mécaniques à la muqueuse nasale, causés par une mauvaise utilisation des instruments; mal de tête léger accompagné de congestion des oreilles, mais, en règle générale, il ne dure pas longtemps.

En outre, le patient peut présenter: des crises d'éternuement incessant d'une durée d'environ 60 minutes; sensation de brûlure dans la cavité nasale; rougeur des yeux; les enfants développent rarement des nausées et des vomissements. Ce lavage peut aussi causer diverses complications. Cela se produit dans la plupart des cas lorsque la technique est utilisée à la maison.

Si la méthode a été appliquée de manière incorrecte ou si des obstructions dans les voies nasales empêchent le passage d’un liquide, la maladie devient plus aiguë. Car la sinusite est caractérisée par la capacité d'entrer dans la sinusite aiguë. L'otite se produit si une infection entre dans le canal, qui est le lien entre l'oreille moyenne et le pharynx.

Le patient doit tenir compte du fait qu’un simple lavage nasal basé sur la méthode du coucou ne suffit pas pour un rétablissement complet. En fonction de la complexité de la maladie, vous devrez effectuer au moins 4 procédures, le nombre maximal étant de 10.

La méthode du coucou est reconnue pour être efficace dans la lutte contre de nombreuses maladies qui surviennent dans la cavité nasale. La technique de lavage appliquée permet d’éliminer le pus et le mucus. Il n'est pas recommandé de recourir à des manipulations vous-même, il est préférable de consulter un médecin.

Comment faire un coucou pour les sinus?

La méthode de lavage du nez "Coucou" a été développée par l'otolaryngologiste américain Arthur Proetts au XXe siècle. L’objectif du scientifique était de créer un environnement hautement efficace et
méthode non invasive de nettoyage des sinus paranasaux.

Arthur Proetz a estimé que la différence de pression pouvait stimuler la séparation du contenu des sinus maxillaires frontaux ainsi que des cellules de l'os ethmoïde et ne conduirait pas au développement de complications potentiellement mortelles.

Le médecin a recommandé au patient de prononcer les mots «Ku-ku, ku-ku» pour obtenir un effet maximal, car de cette manière, le liquide ne pénétrait pas dans la cavité buccale et le pharynx. Cette méthode était auparavant fondamentale dans le traitement de la sinusite.

Rinçage du nez avec la méthode de transfert de coucou

La méthode de lavage du nez avec le coucou ou le drainage sous vide est une méthode très courante de lutte contre l’inflammation des sinus paranasaux de différentes étiologies. Le plus souvent, cette technique a été utilisée dans le traitement complexe de la sinusite. En raison de la création d'une pression négative, les sections profondes des sinus paranasaux sont lavées et cette technique empêche également la sécrétion pathologique de stagner à l'intérieur des sinus.

Le coucou est-il efficace contre les antrites?

Cette méthode de lavage est une méthode très efficace de nettoyage des cavités des sinus paranasaux et présente plusieurs avantages par rapport aux autres méthodes existantes:

  • Sélection individuelle des médicaments, évitant ainsi les effets secondaires indésirables;
  • Aucune complication des interventions invasives;
  • Possibilité d'utiliser à des fins thérapeutiques et préventives;
  • Économiser de l'argent.
au contenu ↑

Procédure de coucou pour la sinusite?

Le lavage des sinus paranasaux avec la méthode du coucou est très courant. Le plus efficace est de se laver avec une antrite. Cela est dû au fait que le sinus maxillaire est le plus proche du passage nasal général, ce qui permet l’instillation du liquide avec une force suffisante.

Pour une efficacité maximale du lavage avec antrite, une seringue ou une seringue doit être insérée dans la cavité nasale dans la direction postéro-latérale pendant 1, 5-2 cm et un médicament doit être introduit sous pression. Ensuite, il est recommandé d’incliner la tête d’une manière saine pour l’écoulement du liquide.

Il est recommandé de réaliser cette méthode en cas d'antrite chez un oto-rhino-laryngologiste possédant les compétences nécessaires pour utiliser cette technique.

Pour cela, vous devez suivre attentivement les recommandations:

  1. Goutte à goutte vasoconstricteur gouttes dans le nez;

Voici comment la procédure de rinçage du nez de coucou

En moyenne, la procédure dure de 10 à 15 minutes.

Est-ce que le coucou vous fait mal quand vous avez une sinusite?
Dans certains cas, il y a un inconfort lors de la manipulation, mais après 3-4 séances, le sentiment d'inconfort disparaît complètement.

Coucou avec sinus combien de fois?
Le cours complet comprend 7-10 sessions. au contenu ↑

Est-ce que le coucou aide à lutter contre les antrites?

La méthode du coucou a une très large gamme d'applications. En effet, le processus inflammatoire accumule une grande quantité de contenu dans les cavités des sinus paranasaux.

La stagnation du contenu dans les sinus contribue à la propagation de l'infection et à la contamination du foyer enflammé par des microorganismes pathogènes.

Avec l’aide de la méthode «Coucou», les foyers d’inflammation peuvent être traités avec de telles maladies des organes ORL:

L'efficacité de la méthode "Coucou" peut guérir ces maux

Le plus important est le lavage des sinus maxillaires avec une antrite.

Contre-indications à l'utilisation de la procédure:

La méthode de drainage actif ne présente pratiquement aucune contre-indication à l'utilisation des organes ORL (à l'exception des saignements nasaux réguliers).

On distingue les contre-indications systémiques absolues suivantes:

  • Troubles mentaux en phase de décompensation;
  • L'épilepsie;
  • Hémophilie, purpura thrombocytopénique, maladie de Verlhof;

Contre-indications relatives:

  • Faible coagulation du sang;
  • Carence en vitamine K;
  • Enfants de moins de 5 ans.

Complications possibles:

La méthode de drainage actif, à l'exception de la gêne, ne provoque pratiquement pas de complications ni d'effets indésirables. Dans de rares cas, les effets secondaires suivants peuvent survenir:

  • Troubles dyspeptiques (nausées, vomissements);
  • Brûlure et inconfort au nez, éternuements;
  • Hyperémie de la membrane muqueuse des yeux;
  • Maux de tête, vertiges;
  • Lésion traumatique de la muqueuse nasale.
au contenu ↑

Nez de coucou

À ce jour, le lavage des sinus paranasaux à l'aide d'un appareil spécial "Coucou" est disponible. Le principe de fonctionnement de l'appareil "Coucou" est basé sur le drainage sous vide.

Kit de lavage de nez de coucou

L'appareil est constitué de deux tubes (à l'aide d'un tube, le liquide est pompé dans la cavité nasale et 2 sont aspirés par la narine opposée). Ce dispositif contribue à la sortie efficace du liquide inflammatoire pendant les sinus.

Photos de l'appareil "Coucou" pour se laver le nez:

"Coucou" avec sinus à la maison

Cette technique est activement utilisée pour le lavage des sinus maxillaires avec antrite. Les sinus maxillaires sont les plus accessibles pour le lavage. L’efficacité du lavage des sinus est donc maximale.

Pour rincer soi-même le nez avec les sinus à la maison, il faut:

  • prendre une seringue ou une seringue d'une capacité de 20 ml (sans aiguilles);
  • insérez la pointe dans une narine;
  • s'incline du côté douloureux au-dessus de l'évier et injecte une pression dans le nez sous pression;
  • penchez votre tête du côté sain et en avant.

Le critère pour un bon lavage des sinus à la maison est la fuite de liquide des narines opposées. Nous déconseillons vivement de le faire vous-même.

Rincer le nez de coucou pour les enfants

La méthode de rinçage du nez "Coucou" est attribuée aux enfants

  • À l'âge de 5 ans, se laver le nez avec la méthode du coucou est contre-indiqué. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques de la structure du nez et des sinus paranasaux, ainsi qu'au risque élevé de blessure de la trompe d'Eustache.
  • À l'âge de 5 à 8 ans, la méthode du coucou est plus efficace, non seulement en raison de la structure anatomique, mais également parce que l'enfant sera en mesure de suivre strictement les instructions du médecin. L'un des parents peut mettre l'enfant sur ses genoux et pencher légèrement la tête vers l'arrière. Technique de lavage comme chez l'adulte.

Vidéo de dégustation de nez:

Comment faire un coucou pour le nez?

L'inflammation pathologique des voies respiratoires supérieures entraîne souvent la formation d'une grande quantité de sécrétions muqueuses. Avec la progression de la maladie, les sécrétions peuvent acquérir une teinte différente, avoir une odeur désagréable et nauséabonde, s'accumuler dans la cavité du sinus maxillaire. Dans une telle situation, il est nécessaire de rincer les voies nasales à temps et, en guise d’outil, il est préférable d’utiliser le «coucou».

À ce jour, le lavage du nez en se déplaçant à l'aide d'appareils spéciaux peut être effectué à la maison. Lors de l'exécution d'une telle procédure, il est important de surveiller le bien-fondé de l'utilisation des outils et le bien-être général du patient. Mais dans certains cas, les patients n’ont pas la possibilité d’acheter des machines à laver coûteuses. Dans ce cas, vous pouvez faire un coucou à la maison pour vous laver le nez.

Qu'est-ce qu'un "coucou"

Il existe de nombreuses façons de préserver l'hygiène de la cavité nasale, mais la méthode de lavage utilisant le «coucou» est devenue la plus populaire. Il est facile à utiliser et est autorisé dans le traitement des enfants même les plus petits.

De manière simpliste, cette méthode consiste à rincer chaque narine avec une solution médicamenteuse.

Avec l'introduction de fonds dans une cavité, il coule de la deuxième narine avec tout le contenu.

La procédure se déroule sous pression dans la cavité nasale.

Cette méthode a acquis une popularité particulière pour des raisons de sécurité. Lors du lavage des passages, la solution ne peut pénétrer dans la cavité de la gorge, de la trachée ou des bronches.

La méthode de lavage a été nommée parce que le patient doit répéter l’expression «ku-ku» lors du nettoyage du nez. En pratique médicale, cette méthode est appelée lavage par Proets. Le nettoyage par jet d'eau de la cavité nasale est utilisé non seulement comme traitement de l'inflammation aiguë ou chronique, mais aussi à titre préventif.

La purification sous vide a été inventée par un spécialiste américain, Arthur Proetz. Pour la première fois, cette procédure a été utilisée au XIXe siècle.

L'irrigation nasale à l'aide de Proets est préférable en cas de rhinite aiguë. Avec une telle inflammation, les causes de sa formation ne sont pas si importantes. De plus, le lavage peut être prescrit en cas d'inflammation infectieuse des sinus paranasaux, ainsi que pour les affections suivantes:

Cette méthode contribue à améliorer le bien-être et à normaliser le fonctionnement de la cavité nasale. "Coucou" du rhume contribue à éliminer non seulement les symptômes caractéristiques de la rhinite, mais également à éliminer le gonflement de la muqueuse des sinus, à éliminer les démangeaisons, les éternuements, à restituer l'odeur et à réduire les processus inflammatoires.

De plus, l'appareil pour se laver le nez peut aider à éviter les piqûres pour sinus ou frontalite. Puisque l'appareil supprime toutes les accumulations de sécrétions muqueuses mélangées à du pus, la solution saline utilisée pénètre dans les régions profondes du sinus maxillaire.

Comment faire un coucou pour le nez

L'efficacité du rinçage du nez dans l'ENT est démontrée, puisqu'un médecin expérimenté déterminera rapidement la cause de l'inflammation et utilisera les solutions nécessaires à la procédure.

Par conséquent, il est préférable de procéder à la réhabilitation des voies nasales avec un médecin qualifié.

Mais s’il n’est pas possible de faire appel à un spécialiste dans un avenir proche, il suggère d’étudier la technique de la réalisation indépendante du «coucou».

Gardez à l'esprit qu'une procédure mal effectuée peut entraîner de graves complications. Par conséquent, il est important d'être trop prudent.

Choisit une solution saline

Il n’est pas difficile d’effectuer le lavage à la maison selon la méthode du Proetz. Pour ce faire, vous devrez acheter une seringue médicale de taille vingtième, un agent de lavage, des solutions antiseptiques et des gouttes vasoconstricteurs.

Vingt minutes avant le début du lavage, introduisez des gouttes vasoconstricteurs dans le nez.

Lors du traitement des adultes, il est préférable d'utiliser Nazivin, Sanorin, Nasol, Farmazolin ou tout autre médicament approprié.

Lors du traitement des enfants, utilisez Nasol Baby, Nasol Kids, Adrianol et autres.

Les médicaments vasoconstricteurs permettront une meilleure pénétration de la solution saline et un écoulement des sécrétions muqueuses. Si ces médicaments ne sont pas utilisés du tout, les sensations lors de la désinfection du nez peuvent être douloureuses et moins efficaces.

En tant que solution saline pour le lavage utilisant la méthode du coucou, le médecin peut vous prescrire des agents antibactériens: la chlorhexidine ou la Miramistin. Si l'inflammation est compliquée par des sécrétions purulentes, vous pouvez utiliser une solution de furacilline, de céfatoxime ou de Dekasan.

Comment se laver

Laver avec la méthode Proetz est sans douleur, donc si le patient ressent de la douleur, la procédure doit être interrompue. Tous vos mouvements ne sont probablement pas corrects.

Cependant, la procédure elle-même est désagréable et entraîne souvent des malaises, des vertiges et des nausées. L'effet thérapeutique de la procédure intervient immédiatement après le lavage, le patient devrait donc souffrir un certain temps.

  1. Pour laver le «coucou», il est nécessaire de poser le patient sur le lit.
  2. La tête doit être inclinée à 45 degrés.
  3. Après cela tapez dans la seringue la solution sélectionnée et retirez l'aiguille.
  4. Insérez la seringue dans la cavité nasale et répartissez doucement la solution saline.
  5. Une fois correctement fait, le patient va drainer tout le liquide de l'autre narine avec un mélange de pus et de mucus accumulé.

Tout au long de la procédure, le patient doit répéter l'expression "coucou". De cette manière, l'outil ne pénètre pas dans la bouche, la gorge ou les oreilles. N'oubliez pas que si les règles décrites ne sont pas suivies, le patient peut développer une infection du nasopharynx ou des oreilles.

Faites le lavage du nez lentement et très soigneusement. L'ensemble de la procédure prend généralement une quinzaine de minutes.

Après le lavage avec cette méthode, vous ne pouvez pas vous lever immédiatement et sortir pendant une heure.

Il est préférable de rester allongé pendant dix minutes.

Si ces règles ne sont pas suivies, des saignements de nez peuvent se former chez le patient. De plus, l'efficacité de la rééducation sera diminuée lors du refroidissement des sinus nasaux.

Pour une procédure de lavage, vous ne pouvez pas entrer plus de 350 millilitres de solution, mais le médecin prescrit le dosage nécessaire d'agent antibactérien. "Coucou" pour le nez des enfants n'est nommé qu'après une consultation individuelle.

Le lavage est nécessaire tous les jours pendant une période allant d'une semaine à dix jours.

Les opinions

Les retours sur cette méthode de lavage sont très positifs.

Irina Lavrenteva: «Ma grand-mère a utilisé la méthode du« coucou »et c'est d'elle que j'ai repris l'expérience. Quand l'enfant est tombé malade et s'est plaint de la rhinite incessante, j'ai fait la lessive. La chlorhexidine inoffensive a été utilisée en solution. Le fils a bien aimé la procédure et tous les traitements se sont déroulés sans caprices.

Ivan Gavrilov: «J'ai lavé le nez de l'enfant selon l'ancienne méthode de Proetz. Le fils a pris la procédure avec intérêt. La congestion nasale et le nez qui coule ont disparu immédiatement après le nettoyage du nez, mais pour la prophylaxie, il a été lavé pendant trois jours le matin et le soir. "

Conclusion

Cette méthode n'a pas d'effets secondaires que si la procédure est effectuée correctement. Si, immédiatement après le lavage, le patient se plaint d’inconfort, il est nécessaire d’arrêter la rééducation de la cavité nasale. Les autres effets indésirables incluent une sensation de pression dans la cavité nasale, une rougeur des yeux, une sensation de brûlure dans la partie muqueuse, ainsi que de légers saignements. Dans ces cas, le traitement ne doit pas être arrêté car ils ne sont pas dangereux pour la santé et résultent de signes anatomiques.

Toutefois, si ces signes persistent après chaque lavage, il est préférable de consulter votre médecin.

Coucou qui se rince le nez: l'essentiel de la procédure

Le rinçage nasal est le moyen le plus efficace d’éliminer le nez qui coule, d’éliminer la congestion et d’accélérer le processus de guérison des sinus. Surtout si vous effectuez la procédure dans un cabinet médical, en utilisant les résultats de la médecine étrangère - en vous déplaçant autour du Proetz. La méthode de déplacement du fluide, mieux connue du peuple sous le nom de "coucou" pour se laver le nez, a été mise au point par un scientifique américain au début du siècle dernier. Mais aujourd'hui, cette procédure n'a pas perdu sa popularité en oto-rhino-laryngologie.

L'essence de la procédure

Le but principal du lavage avec Proets est d’enlever le mucus accumulé et le contenu purulent de la cavité nasale et des sinus. Ceci est dû à la pression créée dans le processus de promotion de la solution médicamenteuse d'une narine à l'autre. Le flux de fluide est réalisé à l'aide d'une seringue spéciale, et pompage - aspiration.

Pendant la procédure, le voile du palais doit être omis pour éviter que le patient ne s'étouffe. Pour ce faire, il doit constamment prononcer la phrase "ku-ku". D'où le nom "coucou".

Cette méthode permet d'arrêter l'inflammation dans les sinus sans perforations ni autres interventions chirurgicales et de se débarrasser de la congestion nasale causée par un rhume. C'est son principal avantage par rapport aux autres méthodes de traitement de la sinusite.

Indications et avantages

La procédure coucou est une méthode de lavage nasal recommandée pour les adultes et les enfants de plus de 5 ans pour le traitement des maladies inflammatoires du nez. Plus tôt, cela ne devrait pas être fait en raison des caractéristiques structurelles du nasopharynx et du risque accru que la solution médicamenteuse pénètre dans l'oreille moyenne.

Les principales indications pour la procédure:

  • sinusite polypeuse;
  • nez qui coule étiologie infectieuse et allergique;
  • adénoïdite;
  • tous les types de sinusite (sinusite, ethmoïdite et sinusite frontale) aux premiers stades du développement;
  • courbure du septum et inflammation chronique du nez provoquée par une pathologie.

Aujourd’hui, aux États-Unis, la procédure du «coucou» pour les sinus n’est pas particulièrement courante. Et les oto-rhino-laryngologistes américains en parlent comme d'une méthode d'efficacité non prouvée. Ils ne réfutent pas le bénéfice des lavages nasaux en général. Mais ils croient que cela peut être fait de manière plus anodine et moderne.

Mais dans nos cliniques, le "coucou" est très courant. Après tout, la méthode présente plusieurs avantages par rapport aux autres méthodes de traitement. Parmi eux se trouvent:

  • pas de ponction du sinus ou autre chirurgie associée à des peurs, un inconfort, une douleur et de nombreux risques;
  • la capacité de délivrer des médicaments directement sur le site de l'inflammation;
  • haute efficacité thérapeutique pour arrêter l'inflammation et nettoyer le nez.

Beaucoup croient que le "coucou" avec sinus est douloureux. La gêne ressentie au cours de la procédure est vraiment présente, mais si vous suivez toutes les recommandations, elle est minime. Par conséquent, ne le considérez pas comme quelque chose de terrible.

Progression de la procédure

Pour effectuer la procédure, l'oto-rhino-laryngologiste aura besoin d'un appareil spécial pour se laver le nez (administration de médicaments et sucer du mucus) et de seringues d'un volume de 20 mètres cubes. Des gouttes vasoconstrictives seront également nécessaires pour éliminer l'œdème de la membrane muqueuse et faciliter le processus de déplacement de la solution médicamenteuse (par exemple, Nok spray ou Nazol).

Le type de solution thérapeutique et sa concentration sont choisis par le médecin traitant en fonction du type de maladie, de sa forme et de l'effet thérapeutique souhaité. Pour le traitement du nez peut être utilisé:

  • les préparations antiseptiques (par exemple, Miramistin ou Furacilin);
  • médicaments antibactériens (ceftriaxone);
  • décoctions à base de plantes et infusions avec un léger effet anti-inflammatoire et antiseptique (le plus souvent pris de camomille);
  • solution saline pour soulager l'inflammation et l'hydratation de la membrane muqueuse (il est recommandé de prendre des préparations à base de sel marin, qui est plus riche en contenu en minéraux).

Les principales étapes du lavage:

  1. La première chose à faire est de goutter dans le nez vasoconstricteur et d’attendre que cela fonctionne. Si le patient respire librement, vous pouvez procéder à la procédure.
  2. Le rinçage est effectué en décubitus dorsal, la tête légèrement inclinée vers l’arrière. L'angle d'inclinaison de la tête ne doit pas dépasser 45 0.
  3. À l'aide d'un dispositif spécial ou d'une seringue sans aiguille, une solution est introduite dans un passage nasal. Simultanément à cette aspiration, le médicament est éliminé avec le mucus de l'autre narine.
  4. Tout au long de la séance, le patient prononce l'expression «ku-ku» pour empêcher le liquide d'entrer dans la gorge puis dans l'œsophage.
  5. Ensuite, la procédure est répétée pour la deuxième narine. Environ 100 à 120 ml du médicament sélectionné sont utilisés pour chaque passage nasal.
  6. À la fin de la procédure, le patient reste en position horizontale pendant un certain temps.

La solution doit être distribuée à un rythme lent. La tâche du patient est de surveiller même sa respiration et non de paniquer.

Il existe le concept de technique «complexe», dans lequel le deuxième passage nasal est pincé par les doigts pendant quelques secondes pendant que la solution est administrée. Cela crée une pression supplémentaire dans la cavité, permettant une pénétration plus profonde du médicament. Seul un spécialiste hautement qualifié peut utiliser cette technique. Si le rinçage nasal est effectué par une infirmière, la complexité de la technique est inacceptable.

S'il y a un mal de tête après le "coucou", c'est que le rinçage est "sous pression". Dans ce cas, la douleur du personnage qui tire sera concentrée dans la région du front.

La possibilité d'utiliser "coucou" chez les enfants

"Coucou" pour les enfants vous permet de:

  • se débarrasser de la congestion après seulement 2-3 procédures, et la quantité de mucus accumulé sera sensiblement moindre;
  • éliminer les maux de tête qui accompagnent le cours de la sinusite et aggraver la condition de l'enfant;
  • nettoyer qualitativement les voies nasales (la plupart des enfants ne savent pas se moucher correctement, ce qui ne fait qu'aggraver l'évolution de la maladie);
  • renforcer l'immunité locale et soulager l'enfant du rhume pendant une longue période ou faciliter son écoulement.

Il est possible d'effectuer le lavage par cette méthode chez les enfants de plus de 5 ans. Si l'enfant est facilement excitable, il ne peut pas rester dans une position pendant longtemps, ne peut pas répondre clairement aux demandes du médecin ou, pour une raison quelconque, refuse de se rendre au bureau, la procédure n'est pas effectuée. La panique, les pleurs et une respiration confuse amènent la solution à avaler. Donc, l'effet du traitement du nez sera nul. Et ne blessez pas la psyché de l'enfant pour le plaisir de l'expérience.

La seule chose à conseiller, c'est qu'il est préférable que les enfants effectuent la procédure ORL dans des cliniques équipées de matériel moderne. Selon les critiques, l’utilisation de nouveaux appareils n’entraîne pratiquement aucune gêne pour l’enfant lors du transfert de liquide dans la cavité nasale.

Recommandations pour les parents

Parfois, avec les maladies ORL, le coucou devient un véritable salut. Ceci est compris par les parents, dont l’enfant souffre souvent de rhumes, et les méthodes classiques de traitement du nez qui coule ne résolvent pas le problème. Si le pédiatre a recommandé la méthode de lavage pour Proets, il est nécessaire d’écouter. De plus, le "coucou" de la sinusite est beaucoup plus "agréable" qu'une piqûre.

Si la décision est prise, la première chose à faire est de rechercher une clinique. Il est nécessaire de consulter d'autres mères et de lire les commentaires sur les forums. Sélectionnez 2-3 institutions médicales appropriées et contournez-les. Il n'y a rien de mal à ce que les parents souhaitent se familiariser avec les conditions dans lesquelles la procédure sera effectuée et le matériel utilisé. Et rappelez-vous que les appareils modernes offrent moins d'inconfort.

L'oto-rhino-laryngologiste qui effectuera le lavage de l'enfant doit avoir de l'expérience dans le traitement des enfants. Une attitude amicale et la capacité de distraire le petit patient de ce qui se passe vaut beaucoup.

Le moment suivant est psychologique. Le succès de la procédure dépendra de la préparation du bébé aux manipulations. Pour que tout se passe bien, avant de nettoyer le nez, il faut parler de cœur à cœur et le préparer moralement:

  1. En termes simples, expliquez ce qui va arriver et pourquoi c'est nécessaire. Les termes médicaux et les expressions "si nécessaires" ne contribueront pas à vaincre la peur du médecin et du bureau. Par conséquent, concentrez-vous sur ce qui est compréhensible pour le bébé - «une fois que l'eau utile aura absorbé tous les microbes, la tête ne fera pas mal et le nez respirera plus facilement».
  2. Ne dites jamais qu'un enfant ne ressentira rien. Après tout, la déception sera révélée dans les premières minutes de la procédure. Et la prochaine fois, il est peu probable que vous puissiez attirer le bébé dans le bureau, même les plus douces promesses.
  3. Avec certains enfants, l'option "récompense" fonctionne. S'il n'y a pas d'autre issue, cette méthode fonctionnera également. Mais vous devez comprendre qu'un traitement n'est pas une procédure.

Effectuer la procédure à la maison

Rincer le nez à la maison en utilisant la méthode du coucou n'est pas recommandé. Premièrement, dans les cliniques, des installations mécanisées spéciales sont utilisées pour aspirer le liquide de la cavité nasale. Il est impossible d'acheter un tel dispositif de coucou pour se laver le nez à la maison. Deuxièmement, la procédure ne peut être effectuée que par un oto-rhino-laryngologiste expérimenté. Après tout, tout mouvement imprudent peut entraîner une pénétration de la solution dans le pharynx ou la cavité de l'oreille moyenne. Et au lieu d'un effet thérapeutique, vous ne gagnerez que des complications.

S'il n'est pas possible de se rendre à la salle de physiothérapie, vous pouvez utiliser chez vous une version simplifiée de l'appareil, l'irrigateur, pour l'irrigation de la cavité nasale. De tels dispositifs délivrent la solution sous une pression moindre, de sorte que le risque de projection dans la cavité auriculaire est considérablement réduit. La douche avant est présentée dans une série de marques telles que Humer, Dolphin et Aqualore.

Complications possibles

Le plus souvent, après la procédure, les patients ont eu des conséquences désagréables:

  • saignements nasaux, y compris dus à des dommages aux instruments muqueux;
  • maux de tête et légère congestion des oreilles (principalement après les premières procédures);
  • éternuement prolongé;
  • sensation de brûlure et de piqûre dans la cavité nasale;
  • vomissements (survient le plus souvent chez les enfants).

Des complications plus graves se développent en raison d'une procédure inappropriée. Nous parlons d'erreurs qui conduisent à la pénétration de liquide dans les sinus et la trompe d'Eustache avec le développement ultérieur de l'inflammation dans ces zones.

"Coucou" ou ponction

Il est donc difficile de dire lequel est le mieux: «coucou» ou crevaison. La plupart des spécialistes pratiquant la procédure insistent sur le fait que se laver le nez avec un Proetz est moins efficace qu'une ponction. Et le «coucou» lui-même, car la procédure procure plus de gêne pendant la séance. Un traitement pour obtenir un effet thérapeutique stable va de 4 à 10 procédures.

À propos, le service de lavage du nez est payé. Et pour chaque procédure, le patient devra payer entre 200 et 1000 roubles.

Si vous regardez la situation du patient, le lavage psychologique est beaucoup plus facile à percevoir. Et le risque d'infection bactérienne après le «coucou» est minime. Ici, nous parlons plutôt de la propagation d’une infection au-delà de la cavité nasale ou des sinus en raison d’erreurs commises par le médecin au cours de la séance.

Dans tous les cas, le «coucou» est désigné exclusivement par un spécialiste s’il existe certaines indications. Et cette méthode de lavage ne peut pas être utilisée pour la prévention des maladies respiratoires. Après tout, malgré tous ses avantages, le «coucou» est une procédure aphiiologique qui, dans des mains incompétentes, peut perturber le fonctionnement de la membrane muqueuse.

Comment faire un lavage de nez de coucou: un tutoriel étape par étape et les nuances de la procédure

Le traitement de la sinusite, de la sinusite, de la sinusite frontale et de maladies similaires est effectué de plusieurs manières. L'un des plus efficaces est le rinçage du nez du coucou.

Bien sûr, ce n'est pas un nom médical, mais l'essence de la méthode reflète exactement. Lors du lavage des voies nasales, le patient est obligé de répéter les syllabes «ku-ku» sans s'arrêter. Les manipulations effectuées par un oto-rhino-laryngologiste expérimenté apportent un soulagement notable de l'accumulation de pus, de mucus dans les sinus. La procédure du coucou est une excellente alternative à la ponction des sinus maxillaires.

Informations générales sur la procédure

La méthode a été développée par le scientifique américain Proetz. Les patients sont souvent appelés lavage nasal "coucou".

L'essence de la méthode:

  • à l'aide d'un appareil spécial, la solution de guérison est introduite dans les sinus;
  • lorsqu'il déplace des liquides (débit à l'aide d'une seringue, pompage à l'aide d'une pompe), le médecin élimine les masses purulentes, le mucus accumulé dans les zones difficiles à atteindre: sinus maxillaires et frontaux, labyrinthe à treillis;
  • le palais mou devrait être omis. Pour y parvenir, ce n’est pas difficile: le patient tout au long de la séance dit «coucou». Le mouvement de l'épiglotte et le voile du palais abaissé ne permettent pas de s'étouffer;
  • après le traitement, les coins les plus reculés de tous les sinus sont nettoyés, l'inflammation est réduite et le patient respire plus librement;
  • mucus, le pus ne s'accumule pas immédiatement. Pour obtenir cet effet, il faut 4 à 10 procédures.
  • Laver le «coucou» procure au patient moins de gêne que la ponction notoire des sinus maxillaires dans le traitement de la sinusite frontale, de la sinusite et d'autres maladies du rhinopharynx;
  • sans intervention chirurgicale, avec un certain risque, le patient se débarrasse de la congestion nasale, inflammation des parties profondes.

Quoi et comment traiter la morve verte chez un enfant? Apprenez des méthodes efficaces.

Lisez les premiers signes et symptômes de la rubéole chez un enfant sur cette page.

Avantages et avantages

La procédure présente de nombreux avantages:

  • méthode non invasive ne prévoit pas de ponction ou d'intervention chirurgicale pour la libération des sinus de mucus, masses purulentes;
  • les solutions médicamenteuses sont administrées directement dans la zone d'inflammation;
  • la procédure convient aux enfants d'âges différents;
  • si les recommandations sont suivies, l'inconfort est minime, il n'y a pas de douleur;
  • haute efficacité de la technique, élimination active des masses purulentes stagnantes.

Indications et contre-indications

La procédure moderne est recommandée pour les jeunes patients âgés de 5 ans et plus. Le lavage des voies nasales selon la méthode de Proetz n’est pas effectué chez les bébés en raison des particularités de la structure du nez à un âge précoce.

À la réception chez le médecin ORL, parlez-nous des symptômes qui tourmentent l'enfant. La technique a ses limites: considérez ce point.

Indications:

  • les polypes;
  • nez qui coule;
  • sinusite légère, ethmoïdite, sinusite, sinusite frontale;
  • adénoïdite;
  • rhinite allergique;
  • amygdalite.

Contre-indications:

  • saignements de nez fréquents;
  • l'épilepsie;
  • pression accrue;
  • troubles mentaux.

Ce qui est nécessaire pour la procédure

Un oto-rhino-laryngologiste procède au lavage des sinus nasaux à l'aide de certains instruments, appareils et médicaments. Les médecins interdisent de laver les voies nasales à la maison à l'aide de la méthode du coucou.

Les patients n'ont pas accès aux dispositifs médicaux professionnels, avec lesquels seul un spécialiste devrait travailler. Les types de solutions médicamenteuses, la concentration en médicaments, la durée de la séance sont déterminés par le médecin.

Pour la procédure, l'otolaryngologist utilise:

  • gouttes nasales vasoconstrictrices: Sanorin, Nasol, Evkazolin, Nok-spray;
  • ENT-combine Azimuth, d'autres dispositifs de ce type;
  • Seringues de 20 ml;
  • solutions antiseptiques: Miramistin, Ceftriaxone, Furacilin;
  • décoction de camomille avec un léger effet anti-inflammatoire et adoucissant;
  • solution saline. L'outil ne provoque pas de réactions allergiques, effet bénéfique sur l'état de la muqueuse. Sel de mer recommandé contenant des oligo-éléments bénéfiques.

Comment faire un lavage de nez de coucou

Consultez votre médecin ORL. Le spécialiste examinera le nasopharynx, évaluera l'état des sinus, clarifiera le diagnostic. La préparation spéciale consiste en une opération simple: il faut instiller des gouttes vasoconstricteurs dans le nez.

Mettez en surbrillance quelques heures en été pour la procédure, en hiver - 3 heures. La séance elle-même ne prend pas longtemps, mais après le traitement des voies nasales, le patient doit s’allonger ou s’asseoir calmement. Il est interdit de sortir immédiatement, de faire de l'exercice, de donner une charge élevée au corps.

Les étapes de la procédure:

  • le médecin vérifie si les gouttes ont agi contre la congestion nasale: le patient doit respirer librement;
  • le patient s’allonge sur le canapé, la position est à l’arrière, l’angle d’inclinaison de la tête est de 45 degrés;
  • à l'aide d'un appareil spécial, le médecin administre lentement le médicament à une narine, à l'aide d'une pompe spéciale, le liquide est retiré de l'autre narine
  • avec les masses médicamenteuses purulentes, excès de mucus;
  • une différence de pression notable assure un traitement de haute qualité de tous les sinus;
  • le patient doit constamment dire «ku-ku», sinon le liquide tombera dans la gorge, la personne pourrait s'étouffer;
  • vous ne pouvez pas tourner la tête, vous lever, vous retourner pendant le traitement des voies nasales;
  • il est important de respirer uniformément. Ne paniquez pas: l'action compétente du médecin apportera un soulagement tangible;
  • si la situation du cabinet du médecin ORL laisse une impression déprimante, il y a une forte excitation, un frisson nerveux, calmez-vous, demandez à expliquer le déroulement de la procédure. Comprendre que la technique de Proetz remplace souvent la ponction des sinus maxillaires inspire beaucoup de gens;
  • les complications surviennent le plus souvent lorsque les règles ne sont pas respectées: le patient jette inutilement la tête en arrière, interfère avec le médecin, refuse de toujours dire «ku-ku-ku»;
  • pendant le mouvement de l'épiglotte pendant le «coucou» continu, le palais descend, fermant ainsi l'accès à la gorge du fluide sortant;
  • Certaines personnes ressentent un inconfort dû au goût désagréable d'une solution antiseptique. Certains médicaments irritent légèrement les muqueuses enflammées;
  • de 100 à 120 ml de solution sont nécessaires pour chaque narine;
  • Parfois, un médecin expérimenté complique la technique de lavage des sinus: pince une narine pendant 3 secondes, puis enlève brusquement les doigts. Cela crée une pression supplémentaire, le médicament pénètre plus activement;
  • Si le médecin utilise une technique plus complexe, il est important de savoir que dans la plupart des cas, une douleur à la traction apparaîtra au niveau du front.
  • reste après la séance, ne te lève pas brusquement. Il est permis de sortir après 30 à 40 minutes en été, en hiver, de s’asseoir dans le hall de la clinique pendant une heure ou plus.

Le résultat

Une procédure appropriée fournit un excellent effet:

  • après deux ou trois interventions, la congestion nasale constante disparaît, le mucus s'accumule moins;
  • les maux de tête s'atténuent progressivement et sont tourmentés par une sinusite, une sinusite et d'autres maladies du nasopharynx;
  • les enfants qui ne peuvent se moucher du tout ont enfin la possibilité de dégager calmement leurs voies nasales;
  • de nombreux parents ont noté qu'après la procédure, l'enfant n'était pas tombé malade pendant une longue période. En cas de rhume, il n'y avait plus de congestion nasale.
  • Selon les patients qui ont expérimenté l'action du "coucou" dans le traitement du rhume, la technique est la plus efficace: le pus, le mucus, les bactéries sont éliminés des sinus eux-mêmes, et pas seulement du nasopharynx.

Cherchez une clinique avec un équipement moderne. Les nouveaux appareils offrent une gêne minime. Les parents qui envisagent de rendre visite à un enfant doivent se conformer à cette recommandation et se laver les nez très bouchés. L'utilisation d'équipements obsolètes augmente considérablement l'inconfort lié au mouvement actif des fluides dans les voies nasales.

Découvrez le lait maternisé sans palme pour les bébés.

Les règles relatives à la prise d'antibiotiques dans les cas de pyélonéphrite chez les enfants sont décrites à cette adresse.

Suivez le lien http://razvitie-malysha.com/novorozhdennye/yhod/kak-pelenat.html et apprenez à emmailloter un enfant.

Effets secondaires possibles

Le plus souvent, il n'y a pas de gêne. Le cas est plus difficile chez les jeunes patients: les enfants ont peur, tournoient, interfèrent avec les médecins. Le risque d'effets secondaires augmente.

La conduite d'une séance par un médecin inexpérimenté provoque parfois des manifestations négatives:

  • saignements de nez;
  • éternuer pendant une demi-heure ou plus;
  • maux de tête;
  • la congestion de l'oreille;
  • brûlure, irritation des muqueuses;
  • dommages aux voies nasales par des instruments médicaux.

Recherchez un oto-rhino-laryngologiste expérimenté, dont vous avez confiance en les qualifications L'interaction du médecin et du patient donnera un résultat positif.

Conseils utiles pour les parents

Les enfants attrapent souvent un rhume, sont incapables de se moucher, ne respectent pas toujours les rendez-vous chez le médecin. Un oto-rhino-laryngologiste prescrit souvent un "coucou" pour le nez, si d'autres mesures ne l'ont pas beaucoup aidé.

Pour que la séance ne devienne pas un test sévère pour le système nerveux, le lavage a été extrêmement bénéfique, il est important de respecter certaines règles. Écoutez les conseils des médecins ORL et des parents qui ont assisté à la séance avec l'enfant. Sinon, le fait d'aller en salle de traitement risque de se transformer en scandale.

Formation psychologique

Recommandations:

  • étudiez attentivement les informations relatives à la méthode, interrogez le médecin sur les détails: vous devez comprendre comment la procédure est effectuée, ses avantages et ses résultats;
  • expliquer à l'enfant à quoi sert le «coucou», comment se comporter. Les enfants en raison de leur âge ne peuvent pas comprendre immédiatement les avantages et les «avantages» du lavage actif du nez. Ils ont besoin de dire clairement, facilement, que le nez va mieux respirer, que les maux de tête vont disparaître;
  • Beaucoup d'enfants ont peur des blouses blanches, des outils incompréhensibles, des objets étranges qui sont insérés dans les voies nasales. Il est important d’expliquer que «l’eau médicinale s’échappera, le médecin emportera immédiatement avec elle tous les germes qui tourmentent le nez»;
  • on ne peut pas dire que l'enfant ne ressentira rien: la supercherie sera vite révélée. La prochaine fois que vous n'attirez pas un fils ou une fille à la procédure;
  • De nombreux enfants, dont les parents ne sont pas préparés psychologiquement à la procédure, crient souvent pendant une session (pas de douleur, mais de peur, de mauvaise compréhension de la situation). La mise en place d'un petit patient est une tâche pour les adultes;
  • Il est conseillé à de nombreuses mères de promettre une récompense pour leur comportement calme. Kinder surprise, un jouet original, une visite au zoo ou un centre de jeux inspire souvent les enfants à un comportement normal lors du lavage des sinus nasaux;
  • si les enfants ne sont pas méchants, ne criez pas, ne sortez pas pendant la session, alors il n'y a pas de problèmes, le malaise est minime. Après le premier «coucou», la petite patiente estime que le lavage est vraiment bénéfique et qu’il est plus calme lors de la deuxième intervention.

Choisir un docteur

Prenez note:

  • trouvez un bon oto-rhino-laryngologiste qui traite les enfants avec compréhension. Beaucoup de parents disent que le médecin était bien disposé, distrait le jeune patient, parlait avec le bébé avant la séance et qu’il n’y avait aucun problème;
  • si les enfants font confiance à la «bonne tante» ou au «bon oncle», alors le comportement est tout à fait acceptable, il n'y a pas de caprices ni de cris;
  • faire le tour de deux ou trois cliniques et connaître l’opinion des momies sur les médecins de la région qui connaissent bien la méthode Proetz;
  • une erreur en choisissant "votre" médecin coûte beaucoup de nerfs aux parents, décourageant les enfants de la chasse pour un traitement supplémentaire.

Vidéo suivante. Le célèbre Dr. Komarovsky sur le rinçage du nez:

Vous Aimerez Aussi