Comment soigner un mauvais rhume: les causes de l'apparence, le traitement médicamenteux et les remèdes populaires

Un nez qui coule est une maladie qu'aucune personne vivante n'a évitée. L'écoulement de mucus désagréable, la congestion nasale, les éternuements constants, le gonflement et la rougeur des sinus sont familiers à tous.

Les causes de la rhinite

Les causes de la rhinite

Pour une raison quelconque, nous avons décidé de ne pas consulter un médecin pour savoir comment guérir un mauvais rhume, car cette maladie bien connue est traitée à domicile par des gouttes. C'est une opinion erronée, qui peut avoir des conséquences plus graves que le malaise habituel.

Pour soigner un rhume, vous devez déterminer la cause de leur apparition.

  1. Infection. La cause la plus commune d'un nez qui coule. Souvent, les gens attribuent tout le rhume et traitent la rhinite chronique depuis des mois pour des raisons complètement différentes. L'infection peut être causée par des virus, des bactéries, moins souvent par des champignons. Si l'immunité est suffisamment forte, un nez qui coule dans ce cas passe dans les 3-6 jours. Si cela dure plus d'une semaine et empire périodiquement, il est nécessaire de consulter un médecin.
  2. Allergie. La cause la plus commune de rhinite prolongée avec gonflement grave. La cause de cette rhinite peut être le pollen, la poussière, les squames animales et les produits chimiques. Il est très dangereux de traiter la rhinite allergique avec des gouttes vasoconstricteurs, car vous pourriez également avoir une allergie aux gouttes que vous utilisez tout le temps.
  3. Anomalies congénitales. Différentes courbures des os du visage, septum nasal, développement anormal des sinus nasaux peuvent provoquer une rhinite. Dans ce cas, une seule narine gonfle généralement, ce que la courbure a directement affecté.
  4. Adénoïdes. Les adénoïdes sont souvent des compagnons des otites, des maux de gorge et d'autres maladies infectieuses. Les végétations adénoïdes sont un gonflement en expansion de l'amygdale, situées à proximité immédiate des voies nasales. En conséquence, la respiration normale devient difficile. Avec une forte croissance des amygdales, ils sont enlevés.
  5. Polypes dans le nez. Les polypes sont des néoplasmes bénins situés sur la membrane muqueuse des sinus nasaux. Ils se forment à la suite d'une inflammation prolongée du nasopharynx. Les polypes sont de différentes tailles. Le plus grand peut bloquer complètement le passage nasal.

Production insuffisante d'hormones par la glande thyroïde. Une mauvaise fonction thyroïdienne provoque un gonflement des tissus dans tout le corps, y compris le nez.

Traitement de la rhinite

Il faut traiter le nez qui coule dès l'apparition des premiers symptômes: congestion, éternuement, écoulement abondant du nez. Vous pouvez faire un bain de moutarde pour les pieds, mais cet outil n'est bon qu'en l'absence de température. Si la température a déjà augmenté, un bain chaud peut le faire monter encore plus haut.

Si vous êtes un heureux propriétaire d'un inhalateur portable à domicile, cela facilitera grandement votre vie. L'inhalation peut être faite avec de l'eau minérale ou une solution saline. Ces inhalations hydratent les muqueuses, soulagent le gonflement et, lorsqu’on ajoute des médicaments, elles tuent les bactéries et les microbes. L'inhalateur est bon car les vapeurs pénètrent plus profondément qu'avec les pulvérisateurs conventionnels.

Il existe également des timbres spéciaux pour inhalation d’huiles d’eucalyptus et de menthe poivrée. Ils aident à soulager le gonflement et à faciliter la respiration. Cependant, soyez prudent - si une réaction allergique se produit, le gonflement ne fera qu'augmenter.

Vous pouvez vous rincer le nez avec de l'eau salée ou acheter un spray spécial au sel marin. Le lavage aide à nettoyer le mucus des bactéries, accélère la récupération.

Les gouttes du rhume sont très populaires. Vous pouvez trouver un grand choix de sprays et de gouttes dans la pharmacie. Ces gouttes peuvent considérablement faciliter la vie du patient. Ils permettent au nez de respirer et, dans les plus brefs délais, la nourriture et le sommeil redeviennent possibles. Cependant, ils ont leurs propres contre-indications, qui sont toujours indiquées sur l'emballage. Ne pas utiliser les gouttes trop longtemps et souvent, il crée une dépendance et peut provoquer une rhinite allergique.

Plus d'informations sur le froid peuvent être trouvées dans la vidéo.

De nombreuses gouttes contiennent une substance telle que la xylométazoline. Ce sont Galazolin, Foros, Rinonorm, Xymelin. Ces médicaments soulagent rapidement l’enflure et durent jusqu’à 4 heures. Les gouttes et sprays tels que Nazivin et Nazol contiennent de l’oxymétazoline. Ces médicaments agissent longtemps, jusqu'à 12 heures. Il est recommandé de les utiliser deux fois par jour: le matin et le soir. Ils sont contre-indiqués pendant la grossesse et l’enfance.

Certaines gouttes contiennent des substances spéciales qui empêchent la sécheresse de la muqueuse nasale. Ceci est généralement indiqué sur l'emballage. Les gouttes et sprays contenant le naphazoline, le moins cher, durent jusqu’à 6 heures. Cependant, en cas de surdosage, ces médicaments peuvent provoquer des effets indésirables graves.

En cas de rhinite grave et d'ARVI, il est également recommandé de prendre des médicaments antiviraux (Viferon, Anaferon, etc.).

Traitement des remèdes populaires contre la rhinite

Le traitement des remèdes populaires contre la rhinite doit être convenu avec le médecin. Avec le mauvais traitement, vous pouvez aggraver le gonflement et même causer des brûlures aux muqueuses.

Recommandations pour le traitement de la rhinite:

  • Rincer à l'eau froide. Un lavage régulier est nécessaire en cas de rhume. Cela vous permet de libérer le nez des sécrétions et d'éviter la propagation des bactéries. Assurez-vous que l'eau n'est pas froide, cela augmentera l'inflammation.
  • L'ail Certains guérisseurs recommandent de mettre des morceaux d'ail frais dans les voies nasales. Cependant, un tel outil peut brûler le mucus. De plus, de petites pièces peuvent se coincer dans le nez et doivent subir une intervention chirurgicale. Il est préférable d'utiliser l'inhalation.
  • Laver avec du savon à lessive. Cet outil est efficace dans les écoulements abondants du nez avec des infections respiratoires aiguës. Après un tel lavage, vous commencez à éternuer lourdement et pendant une longue période, après quoi il y aura un soulagement. N'en faites pas trop avec du savon, il dessèche le mucus. Il suffit de se laver un peu les narines et de bien rincer, sans inhaler.
  • Au miel Le miel guérit de nombreuses maladies. Il est utile de prendre par voie orale pour renforcer le système immunitaire. Dans la médecine traditionnelle, il existe une telle recette du rhume: les cotons-tiges doivent être recouverts de miel et poussés plus profondément dans les voies nasales. Méfiez-vous des réactions allergiques, sinon le gonflement deviendra beaucoup plus fort. Essayez également de ne pas pousser le coton trop profondément. Il reste des morceaux de coton dans le nez, ils vont pourrir, ce qui entraînera des problèmes encore plus graves.
  • Inhalation d'oignon. Les oignons râpés doivent être chauffés au bain-marie et inhalés au moyen d'un entonnoir. Quelques minutes suffisent pour ne pas endommager la membrane muqueuse avec les vapeurs.
  • Jus d'aloès Aloe est un remède bien connu contre le rhume. Cette plante peut être trouvée dans presque chaque maison. Jus de feuilles d'aloès, conservés dans le réfrigérateur pendant plusieurs jours, vous devez creuser dans les narines. La première fois, il vaut mieux diluer le jus avec de l’eau.
  • Solution de propolis. La propolis doit être ajoutée à de l'eau chaude et rincée avec une seringue sans aiguille. Pour sentir le résultat, vous devez utiliser au moins un demi-verre d'une telle solution pour un seul lavage.
  • Ammoniac Des couples d'ammoniac liquide contractent les vaisseaux sanguins et "frappent" le nez. Il est nécessaire d'inhaler les vapeurs d'alcool de chaque narine à tour de rôle.

Traitement de la rhinite chez les enfants

Traitement de la rhinite chez les enfants

Un enfant qui sniffe est un véritable malheur pour une mère. Si nous parlons d'un enfant jusqu'à un an, la gamme de remèdes contre le rhume est réduite. Le bébé ne dort pas la nuit, ne pleure pas et ne mange pas bien.

Seul un pédiatre ayant subi un examen approfondi peut prescrire un traitement adéquat. Tous les enfants sont différents et un nez qui coule a de nombreuses causes. Ne pas se soigner soi-même, afin de ne pas causer plus de souffrance à l'enfant.

Les enfants de moins de 3 ans n'ont pas de réflexe de toux. Ils ne peuvent pas se moucher ni cracher des sécrétions accumulées dans le nez et la gorge.

Par conséquent, demandez à un aspirateur nasal spécial ou simplement à un lavement de poire pour enfants de sucer du nez tout ce qui s'y accumule. Il est particulièrement important de faire cela la nuit lorsque l'enfant est couché sur le dos et peut respirer la morve.

Ne vous précipitez pas pour traiter l’enfant avec divers jus de fruits, gouttes d’oignon et d’autres choses, si le médecin n’a pas donné ces recommandations. La membrane muqueuse tendre de l’enfant peut être endommagée par une mauvaise utilisation des remèdes populaires. Les enfants de moins d'un an ont souvent des allergies à certains produits, surtout s'ils ne sont pas encore dans son alimentation.

La pharmacie propose un grand choix d'aides respiratoires variées. Cependant, lors de leur utilisation, il est important de respecter la posologie et de rechercher les éventuelles contre-indications.

Il existe des patchs spéciaux pour enfants avec camphre et eucalyptus. Ils sont attachés aux vêtements ou à la tête de lit de l'enfant. Ils sont valables jusqu'à 8 heures.

Vous pouvez également utiliser une crème pour le nez propre pour faciliter la respiration et éliminer les irritations de la peau du bébé. Cette crème est appliquée uniquement sur la face externe des sinus et jamais sur la membrane muqueuse.

Si vous achetez des médicaments vasoconstricteurs pour votre enfant, rappelez-vous qu'ils doivent être conçus spécifiquement pour les enfants. Assurez-vous que ces gouttes conviennent à votre enfant en fonction de son âge. Les sprays sont plus pratiques à utiliser. Moins de risque de surdosage, la pulvérisation est uniforme. Ne pas utiliser ces médicaments trop longtemps et trop souvent. Deux fois par jour pendant 3-4 jours suffiront.

Comment traiter un mauvais rhume?

La congestion nasale et l'écoulement des sinus maxillaires sont considérés comme l'un des symptômes les plus désagréables de l'infection ou des allergies. Avant de traiter un mauvais rhume, vous devez connaître les causes exactes de son apparition. Il est également important de déterminer l'agent responsable du processus inflammatoire et de mener des études de laboratoire sur la réaction aux histamines.

Que faire si vous avez un mauvais rhume?

Vous devez d’abord savoir quels facteurs ont provoqué l’apparition de ce symptôme.

Si le rhume est une infection virale, il existe un traitement d'association à long terme. En règle générale, il consiste à prendre les médicaments suivants:

  1. Immunomodulateurs et immunostimulants, permettant de renforcer les défenses de l'organisme et d'empêcher la propagation de cellules pathogènes.
  2. Vitamines et acide ascorbique. Ces outils aident à normaliser les processus métaboliques et produisent un effet antioxydant.
  3. Antihistaminiques. Faites bien avec la rhinite allergique ou la récurrence du rhume des foins.
  4. Médicaments antiviraux. Empêcher toute mutation ultérieure de cellules saines due à une infection, assurer la destruction du virus.

Le premier et le dernier groupe de médicaments sont souvent disponibles sous forme combinée. Parmi eux, l’interféron, le viferon et le cycloferon sont considérés comme les plus efficaces.

Dans le cas où une infection bactérienne est un facteur provoquant, des antibiotiques sont prescrits pour une rhinite grave. Vous devez d'abord passer un coton-tige sur le nez pour déterminer les micro-organismes responsables de la maladie et pour établir leur sensibilité à un certain nombre de médicaments antimicrobiens.

Les plus préférés sont les antibiotiques à large spectre:

Les céphalosporines sont parfois efficaces:

Augmentin est considéré comme l'agent antimicrobien le plus sûr.

Comment soigner rapidement un mauvais rhume?

Si nécessaire, pour éliminer le symptôme décrit dans les plus brefs délais et pour faciliter la respiration nasale, utilisez des médicaments locaux sous forme de solution médicamenteuse et de gouttes. Les médicaments vasoconstricteurs constituent le moyen le plus rapide de réaliser cette tâche:

Il est important de noter que de telles drogues entraînent une dépendance, de sorte qu'elles ne peuvent être utilisées que pendant 5 à 7 jours.

Il existe également des gouttes à effet immunomodulateur, par exemple IRS 19. Parallèlement, des préparations homéopathiques peuvent être prises (Sinupret, Otsillocoktsinkum, Aflubin, Viburkol).

Traitement des remèdes populaires contre la rhinite

Les méthodes non traditionnelles de traitement des pathologies reposent sur une action vasoconstrictrice et antiseptique. Gouttes naturelles particulièrement recommandées:

  • un mélange de miel avec de l'eau bouillie (rapport 1: 1);
  • jus frais de feuilles d'aloès;
  • une infusion de fleurs de calendula ou de camomille;
  • décoction d'herbe de millepertuis;
  • jus de betterave bouilli.

Ces liquides doivent être instillés dans chaque narine, une à deux gouttes pas plus de 4 fois par jour, sinon une irritation peut se produire. Pour laver les membranes muqueuses et faciliter l'élimination des masses séparées, utilisez une solution saline (1 cuillère à thé de sel par tasse d'eau).

En outre, la médecine traditionnelle conseille de prendre des fonds avec une teneur élevée en vitamine C pour maintenir l'immunité et l'effet antioxydant:

  • compote de baies ou de confiture de groseilles;
  • jus de canneberge;
  • décoction d'églantier;
  • jus de feuilles de chou fraîches;
  • thé de racine de réglisse.

Un très fort rhume ne sert à rien

Froid abondant chez chaque personne. La rhinite prolongée provoque une gêne grave, irrite la membrane muqueuse et entraîne le risque de formation de sinusite ou d'otite. Par conséquent, chaque habitant de la planète veut se débarrasser du froid le plus tôt possible. Afin de prescrire un traitement pour un mauvais rhume, il est nécessaire de poser un diagnostic et de déterminer la cause première de la formation des secrets muqueux. Habituellement, des excréments abondants se forment à la suite d’un virus ou d’une infection de la membrane muqueuse. D'autres facteurs incluent les stimuli fongiques et bactériens, ainsi que l'hypothermie et l'affaiblissement du système immunitaire. Se débarrasser de telles causes est assez simple. On prescrit au patient des gouttes contre la vasoconstriction et l'humidification des muqueuses, ainsi que des médicaments antiviraux ou antibactériens. Mais si le nez qui coule est très fort et que rien n'y fait, le patient a besoin d'un traitement plus complexe.

Causes de la rhinite

Un nez qui coule est reconnu comme le compagnon éternel d'une inflammation froide. La rhinite provoque un dysfonctionnement de la membrane muqueuse, obstrue la trompe d'Eustache et provoque une congestion nasale sévère. Lorsque le patient a un rhume, une irritation de la cavité nasale, une rougeur du nez, des signes d'intoxication, une mauvaise santé et un malaise général apparaissent. Il est doublement désagréable lorsque la rhinite est accompagnée de sécrétions abondantes. Dans ce cas, les sécrétions muqueuses peuvent pénétrer dans les sinus paranasaux paranasaux et provoquer la formation d'une sinusite aiguë ou d'une sinusite frontale. Avant de poser la question de savoir comment et comment traiter un mauvais rhume, il est nécessaire d’établir la cause de la maladie. N'oubliez pas que la rhinite n'est qu'un symptôme. Il peut provoquer de la fièvre, une altération de la fonction respiratoire et d'autres symptômes. La raison de ce processus réside dans l'infection virale ou une maladie infectieuse du corps. En outre, la rhinite se forme souvent à la suite d’une réaction allergique ou d’une inflammation chronique. Prescrire un médicament peut seulement un médecin expérimenté après le diagnostic de la maladie et l'examen de la cavité nasale. Pour le traitement de la rhinite forte et abondante, seuls des médicaments puissants sont nécessaires, ainsi que des inhalations, des lavages quotidiens et d'autres formes de traitement.

Que faire si vous avez un mauvais rhume

Il est facile de guérir la rhinite, mais seulement si vous maintenez un traitement efficace. Vous ne pouvez pas prendre de médicaments sans d'abord consulter un médecin.

Gouttes de vasoconstricteur

Pour soigner la rhinite abondante, on prescrit au patient l’utilisation de gouttes ou de sprays vasoconstricteurs. Leur action vise l'élimination de l'œdème et le rétrécissement des vaisseaux sanguins. Cet effet vous permet d'élargir les voies nasales et de faciliter la respiration nasale. Cependant, ces médicaments ne peuvent pas être utilisés pendant plus de cinq jours, car ils entraînent une forte dépendance ou provoquent la formation d'un rhume médical.

Souviens toi! Avec des sécrétions abondantes chez l’adulte, le traitement peut durer jusqu’à sept jours, mais avec le traitement des patients jeunes, quatre jours suffisent.

Lors du choix des médicaments, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques individuelles de l'organisme. Les moyens nasaux vasoconstricteurs sont divisés en plusieurs types:

  1. Médicaments contenant la substance active appelée oxymétazoline. Ces outils incluent Nazol, Noksprey et d’autres. Leur action dure douze heures et a un effet bénéfique sur la membrane muqueuse.
  2. Le second type de gouttelettes comprend la xylométazoline. De tels médicaments ne sont pas souhaitables pendant la grossesse, l'allaitement et le traitement des jeunes enfants. Les médicaments de ce type incluent Tizin, Rinostop, Evkazolin. Habituellement, l'effet du médicament se termine au bout de six heures.
  3. La composition du troisième type de gouttes comprend de la naphazoline. Ces médicaments incluent Naphthyzinum, Sanorin. Ils peuvent provoquer un dessèchement excessif de la membrane muqueuse et causer un certain nombre d'effets secondaires. L'action tombe se termine après quatre heures.
  4. Pour le traitement de la rhinite, les médecins conseillent l’utilisation de gouttes à base d’huiles essentielles - Pinosol, Evkasept. Ils agissent comme des médicaments d'épargne et sont capables de guérir la rhinite abondante et de longue durée sans nuire à la membrane muqueuse, et d'éliminer de nombreuses bactéries et virus.

Pratiquement tous les types de gouttes, en plus de ces dernières, ont un effet rapide. Par conséquent, ils peuvent être prescrits en tant que thérapie indépendante, sans médicament supplémentaire pour le traitement de la rhinite.

Médicaments antiviraux

Vous pouvez vous débarrasser des sécrétions abondantes à l'aide d'antiviraux sous forme de comprimés. Ils sont capables de détruire le centre de l'inflammation et de restaurer la fonction de la membrane muqueuse en un minimum de temps. Les pilules antivirales ne sont prescrites que pour la nature virale de la maladie. Par conséquent, des médicaments sont prescrits au patient afin de réduire le risque de complications. Les médicaments antiviraux sont divisés en trois types:

  1. Médicaments dont l’action principale vise la destruction des groupes de virus A et B. Les moyens populaires de cette forme incluent Tamiflu, Relenza, Oseltamivir. Leur action vise à réduire l'activité des virus et à détruire complètement les fosses nasales.
  2. Le deuxième type de médicament antiviral affecte le blocage des canaux M. Des préparations de ce type sont nécessaires pour prévenir l’infection des cellules saines. Les meilleurs médicaments sont considérés comme Remantadin, Orvirem. Habituellement, ils sont prescrits dès les premiers signes de rhinite abondante.
  3. Un autre groupe de médicaments antiviraux est basé sur l'interféron. Ces médicaments incluent Viferon, Tsikloferon, Grippferon. Ils augmentent la résistance et les fonctions de protection du corps.

Médicament antihistaminique

Le traitement comprend des antihistaminiques. Ils aideront à se débarrasser du gonflement du mucus et à rétablir la respiration par le nez. Il est préférable d'utiliser les comprimés Claritin, Cetrin, Loratadin, Zyrtec, Erius. Mais pour obtenir un effet rapide, le médecin peut vous prescrire les vaporisateurs nasaux de gouttes Avamys, Nazaval, Cromohexal ou Vilozen, Benacap. Les antihistaminiques sont nécessaires pour la rhinite allergique, mais peuvent également être prescrits pour l'inflammation virale. Cependant, l'utilisation de drogues sans en déterminer la cause n'en vaut pas la peine.

Lavage nasal

Le traitement de la rhinite abondante comprend un lavage nasal quotidien. Comme solution saline, vous pouvez utiliser des bouillons cuits à la maison. Pour ce faire, il est recommandé d'utiliser des plantes médicinales - camomille, millepertuis, feuilles de laurier, racines de framboise ou de chêne, feuilles mères et machechi et autres.

Pour référence! Le patient peut acheter des solutions toutes faites - Aqualore, Dolphin, No-Sol, Humer, Aqua Maris et autres.

Avec des sécrétions abondantes, vous pouvez utiliser la solution Furatsilina. Cet ingrédient possède de fortes propriétés antimicrobiennes, pour lesquelles il était particulièrement friand du traitement de la rhinite. Appliquer des fonds pour la réhabilitation du nez devrait être toutes les trois heures. Si la rhinite est caractérisée par une abondance de sécrétions, vous pouvez vous laver le nez plus souvent.

L'inhalation

En tant que thérapie supplémentaire visant à soulager la respiration nasale et à améliorer le bien-être, le médecin peut vous prescrire une inhalation. En tant qu'ingrédient médicinal, vous pouvez utiliser les huiles essentielles d'orange, de citron, d'eucalyptus, de menthe et autres. Lors du choix, il est nécessaire de prendre en compte les réactions allergiques et, le cas échéant, de remplacer le médicament.

Souviens toi! En plus des huiles, des feuilles de laurier ou d'églantier peuvent être ajoutées à l'eau pour l'inhalation.

Traitement de la rhinite longue

Si le nez qui coule continue pendant plus d'une semaine et tourmente le patient présentant des symptômes aigus, le médecin peut vous prescrire un traitement antibiotique. Dans ce cas, on prescrit au patient des gouttes nasales combinées d’Isofra, Polydex ou Bioparox. Ils devraient être appliqués pendant au moins dix jours. Dans chaque cas, le dosage est sélectionné individuellement. En tant que spécialiste du traitement intégré, il peut prescrire des antibiotiques systémiques: amoxicilline, clarithromycine, azithromycine, céfaclor, co-trimoxazole. La posologie est choisie en fonction de l'âge, du poids et de la taille du patient. En outre, un oto-rhino-laryngologiste peut prescrire certaines procédures physiothérapeutiques. Leur effet visera à améliorer les fonctions de la membrane muqueuse et le bien-être général du patient. Avec la rhinite prolongée est attribué:

  1. Traitement au laser de la rhinite.
  2. Coagulation sous anesthésie locale.
  3. Point cautère à l'intérieur de la cavité nasale.
  4. Traitement par ultrasons.
  5. Électrophorèse.
  6. Procédures visant à améliorer le tonus des vaisseaux sanguins.
  7. Hirudothérapie.

Toutes les procédures sont effectuées uniquement à l'hôpital sous la stricte surveillance d'un médecin.

Conclusion

Le traitement de la rhinite profuse peut prendre jusqu'à deux semaines. En ce moment, surveillez la santé du patient et n'oubliez pas l'importance du nettoyage humide dans une zone résidentielle. Ventilez les pièces régulièrement et essuyez la poussière. Pendant le traitement, le patient doit prendre beaucoup d'eau et essayer de se reposer davantage.

Lorsqu'un nez qui coule se produit, nous en accordons un, un maximum de deux semaines d'inconfort et de souffrance. Nous fournissons à la table de chevet des gouttes, des sprays ou divers remèdes populaires et commençons par la persistance des condamnés à exécuter le traitement, en espérant que ce trouble disparaîtra aussi soudainement qu’il est apparu. Après tout, ils disent que si vous ne traitez pas le nez qui coule, il disparaît en une semaine et si vous le traitez en sept jours. Mais que faire si le froid ne va pas à temps? Est-ce dangereux?

Qu'est-ce que la rhinite du nez?

Une promenade par temps humide, une promenade dans les transports en commun à côté d'un malade, se mouiller les pieds, boire des boissons fraîches et de nombreux autres facteurs similaires provoquent l'apparition d'un rhume. Dans de telles situations, une rhinite aiguë survient généralement. Les personnes qui lui sont le plus enclines sont les personnes qui ne sont pas endurcies et qui présentent diverses pathologies chroniques. En règle générale, il disparaît au bout de quelques jours ou de quelques semaines, mais avec un affaiblissement général de l'immunité, il peut durer jusqu'à 3-4 semaines et devenir chronique. La rhinite chronique devient très souvent la base de la présence constante de morve. Il peut avoir une nature différente et ne résulte pas toujours du manque de traitement de la forme aiguë de la maladie. L'intensité de la glaire et de la congestion nasale dépend du type de pathologie (catarrhale, hypertrophique, atrophique ou vasomotrice). À propos, c'est ce dernier cas qui est souvent diagnostiqué chez les personnes souffrant de rhinite incessante. Elle se caractérise par un mucus abondant, des éternuements et une congestion nasale. Souvent, les symptômes n'apparaissent qu'après le sommeil ou lorsque la température de l'air change, suite à un stress, etc. Ainsi, la rhinite aiguë est rarement accompagnée d'un écoulement nasal prolongé. Bien plus souvent, il est une conséquence du développement: 1 La rhinite allergique, due aux effets de divers allergènes respiratoires. Pour cette maladie, outre une violation de la respiration nasale, une odeur et une rhinorrhée (écoulement de mucus), des éternuements fréquents et souvent des larmoiements, un écoulement nasal prolongé apparaît et disparaît au même moment de l'année. En règle générale, elle commence au printemps, en avril ou en mai, et se déroule en été, voire en automne, ce qui correspond à la période de floraison de l'une ou l'autre des plantes, c'est-à-dire qu'une personne est diagnostiquée avec la pollinose. contenues dans la poussière domestique, les produits chimiques ménagers, les cosmétiques, etc. 2 La rhinite d'origine médicamenteuse, qui résulte de l'abus de divers médicaments vasoconstricteurs dans le but de résoudre le problème de la sécrétion abondante de mucus. C’est l’une des causes les plus courantes de nez qui coule, qui n’est éliminé par rien. Après tout, peu de gens étudient attentivement l'annotation et savent que ces médicaments peuvent être utilisés en moyenne pendant 5 à 7 jours. Si pendant ce temps le problème n'est pas résolu, leur utilisation doit être arrêtée et consulter un médecin. Sinon, le médicament utilisé crée une dépendance, car les parois des vaisseaux perdent leur tonus et, sans introduction de doses supplémentaires, la muqueuse se gonfle même sans bonne raison. Par conséquent, le patient ne peut plus respirer librement sans l'utilisation de gouttes ou de sprays vasoconstricteurs. 3

La rhinite traumatique qui survient après une lésion des structures nasales d’un corps étranger, à la suite d’un choc ou d’une intervention chirurgicale. Comme l'apparition de la morve est précédée par une blessure, il n'y a pas de problème de diagnostic et, par conséquent, de choix de tactique de traitement. La rhinorrhée est rarement longue.

  • Ozeny;
  • certaines pathologies héréditaires, en particulier le syndrome de Cartagene;
  • maladies auto-immunes, y compris la polyarthrite rhumatoïde, la granulomatose de Wegener, la sclérodermie systémique, etc.

En outre, pour provoquer l'apparition de morve peut:

  • changements hormonaux physiologiques (plus fréquents chez les femmes);
  • des troubles endocriniens, en particulier des problèmes de glande thyroïde;
  • changements des conditions météorologiques chez les personnes sensibles aux conditions météorologiques, etc.

Les patients se plaignent souvent d'avoir perdu leur odorat lors d'un rhume. Vous pouvez faire face à cet événement courant en éliminant la rhinorrhée et en effectuant une série d'activités.

au contenu? Qu'est-ce qui est dangereux avec le manque de traitement?

Bien sûr, rarement une personne avec un morve va immédiatement chez le médecin. Toutefois, si l’automédication ne donne aucun résultat positif pendant 2 semaines, voire un mois, vous devez absolument consulter un oto-rhino-laryngologiste, car en l’absence de traitement complet, la rhinite peut entraîner des complications graves, notamment:

Outre le fait que chacune de ces affections est capable de causer beaucoup de désagréments aux patients, de les priver définitivement de leur capacité de travail et de les contraindre à suivre de très longs traitements, y compris une intervention chirurgicale, elles sont dangereuses et des complications encore plus graves se développent. Ce sont des méningites, des abcès cérébraux, etc.

L'inflammation dans les sinus paranasaux est également accompagnée d'un nez qui coule, de sorte que la transition de la rhinite à la sinusite ou à la sinusite frontale peut ne pas être remarquée par le patient. Mais le traitement dans de telles situations est effectué en utilisant d'autres méthodes. En conséquence, tout auto-traitement, en particulier les aérosols vasoconstricteurs, est extrêmement dangereux en cas de rhinorrhée prolongée. À son tour, la rhinite allergique peut provoquer un asthme bronchique, un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Par conséquent, il est impossible de traiter les allergies à la légère. Assurez-vous de contacter un spécialiste et de suivre un traitement complet.

au contenu? Le nez qui coule ne passe pas un mois. Que faire

La première chose que vous devez faire avec la préservation à long terme de la rhinorrhée, c’est le tour de l’ENT, car seul un spécialiste sera en mesure d’établir la véritable cause de ce phénomène et de trouver les mesures thérapeutiques appropriées. Le traitement de la rhinite chronique comprend plusieurs étapes: 1 Élimination des foyers d’infection. 2 Élimination des autres maladies chroniques existantes et normalisation du poids si le patient souffre d'obésité. 3 La pharmacothérapie, qui est choisie en fonction de la maladie qui a motivé l'apparition des écoulements nasaux, peut donc être prescrite aux patients:

  1. des antibiotiques;
  2. astringents;
  3. la sclérothérapie;
  4. laver la cavité nasale avec des solutions salines.
  1. UHF;
  2. électrophorèse endonasale;
  3. thérapie magnétique;
  4. acupuncture;
  5. phonophorèse endonasale.

Si une série de tests de laboratoire confirme que la rhinorrhée est une conséquence de l'exposition à des allergènes, il est nécessaire:

5 Découvrez ce que le corps réagit de cette façon. 6 Commencez à recevoir prescrit par un médecin:

  1. des antihistaminiques (Loratadine, Eden, Suprastin, Erius, Telfast);
  2. les glucocorticoïdes (prednisolone, mométasone, béclométhasone, hydrocortisone, fluticasone, méthylprednisolone);
  3. stabilisateurs de membrane de mastocytes (cromoglycate de sodium);
  4. médicaments vasoconstricteurs (Naphthyzin, Galazolin, Nazol, Noksprey, etc.).

7 Mangez bien et équilibré, et détendez-vous complètement. 8 En l'absence de changements positifs après la pharmacothérapie, il est recommandé de se soumettre à une immunothérapie, qui consiste essentiellement en l'introduction régulière dans le corps d'une solution d'une substance qui provoque le développement d'une réaction allergique. La rhinite vasomotrice est traitée presque de la même manière que les allergiques, mais la thérapie peut être complétée par une cautérisation ponctuelle des zones réflexogènes avec des produits chimiques spéciaux, une sclérothérapie et une instillation d’astringents. Dans les cas graves, seul le chirurgien est en mesure de guérir le patient, qui sélectionne le type d'opération en fonction des modifications. Traiter avec la rhinite médicale n'est pas moins difficile. Pour ce faire, il est initialement recommandé de réduire au minimum la fréquence d'injection du médicament habituel, de rincer régulièrement le nez, de procéder à une phytothérapie et de suivre des procédures de physiothérapie, en particulier les UHF et UFD. À l'avenir, la dose de gouttes vasoconstrictrices utilisées diminue progressivement et tend à la réduire à 0. Toutefois, cela n'est pas toujours possible, puis une opération est montrée, qui est généralement effectuée au moyen d'un laser. Les phytopreparations et l'homéopathie sont prescrits en plus de la majorité des patients:

Il sera utile de prolonger la congestion nasale pour adapter le régime alimentaire et éviter les aliments épicés gênants. Certes, le renforcement de l'immunité, le rejet des mauvaises habitudes, les longues marches au grand air et le calme émotionnel auront un impact sur l'évolution de la maladie. Vous devez également développer une culture de soufflage adéquat du nez: en même temps, vous ne pouvez souffler que le contenu d’une narine, en fermant la seconde avec votre doigt et avec un minimum d’effort. Cela évitera le développement de complications et le refus de pertes pathologiques dans l'oreille moyenne.

au contenu? Que peut être enceinte d'un rhume?

Beaucoup de futures mères sont confrontées au problème de la rhinorrhée prolongée, mais leur situation particulière ne leur permet pas d'utiliser des méthodes et des médicaments conventionnels. Par conséquent, les femmes enceintes se tournent souvent vers les médecins pour savoir quoi faire si le rhume ne disparaît pas. Le traitement des femmes occupant ce poste est effectué avec la plus grande parcimonie possible, mais seulement après avoir passé une série de tests et en avoir déterminé de manière fiable la cause de la décharge, car ils peuvent survenir en raison de modifications normales du fond hormonal au cours de cette période. Si tel est le cas, il n'est pas recommandé aux femmes de prendre des mesures radicales, car la rhinorrhée disparaîtra d'elle-même. Pour remédier à cette situation, les femmes enceintes sont autorisées, avec l'autorisation du médecin, à prendre des remèdes homéopathiques et un certain nombre de plantes médicinales, telles que des gouttes orales ou des comprimés de Sinupret. Ils contribuent au renforcement de l'immunité et à l'élimination de l'œdème muqueux, ce qui améliore considérablement la condition et favorise la guérison. De plus, les femmes enceintes peuvent, avec l'autorisation du médecin, réchauffer le nez avec du sel, l'acupressure, le lavage avec des solutions salines et utiliser des remèdes traditionnels.

au contenu? L'enfant ne passe pas un rhume: que faire?

Même la rhinite aiguë banale chez l'enfant est généralement plus dure que chez l'adulte, ce qui s'explique par les particularités de leur anatomie. De plus, il est capable de provoquer le développement de:

Par conséquent, les enfants doivent tout d'abord se voir présenter l'ENT et suivre ses recommandations afin de prévenir la progression de la maladie et la survenue de complications. Mais en général, le traitement est effectué selon le même schéma que les adultes, mais avec un ajustement de la dose des médicaments utilisés.

au contenu? Si le nez qui coule ne passe pas

Chez les enfants de la première année de vie, et particulièrement chez les nouveau-nés, les voies nasales sont très étroites. Par conséquent, même une inflammation minime des muqueuses entraîne une obstruction nasale sévère, qui empêche l'enfant de téter son sein en silence. En outre, les nourrissons ne savent toujours pas comment éliminer le mucus qui s'est accumulé dans le nez et son écoulement par le nasopharynx peut entraîner des inconvénients supplémentaires pour l'enfant. En présence de morve, les bébés ne prennent que quelques gorgées de lait et abandonnent immédiatement leurs seins pour être inspirés, puis reprennent le mamelon et les lâchent à nouveau. L'enfant ne peut pas manger pendant longtemps dans ce mode, car il se fatigue rapidement. Par conséquent, la congestion nasale chez les nourrissons provoque souvent une déshydratation, une perte de poids, une perturbation du tractus gastro-intestinal et du sommeil et, en raison des caractéristiques structurelles du tube auditif, le processus inflammatoire dans la cavité nasale peut provoquer le développement d'une otite moyenne.

Par conséquent, tout en maintenant l'affection plus d'une semaine, il est impératif de contacter votre pédiatre et de suivre ses recommandations à la lettre.

Initialement, la tâche principale du traitement est de rétablir une respiration normale pendant l’alimentation. Cela créera des conditions pour le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal et ne provoquera pas d'infection, dans le cas d'une rhinite aiguë ou chronique, propagée aux oreilles et aux voies respiratoires inférieures. À cette fin, pendant 5 minutes avant de nourrir, 2 gouttes de médicaments vasoconstricteurs sont versées dans chaque narine, par exemple:

Également pour le traitement de la rhinite virale ou bactérienne chez les nourrissons peuvent être utilisés une solution à 10% de sodium sulfacyl (Albucid). Dans le cadre de cette thérapie, un traitement visant à éliminer la cause de la rhinorrhée est réalisé. Dans ce cas, les médecins ne sont pas fatigués pour rappeler que:

Ne pas enterrer le lait maternel dans le nez, car il devient un excellent moyen de reproduction des bactéries et de détérioration du bébé.

au contenu? Qu'est-ce qui aide du froid?

Malgré la grande variété de médicaments prêts à l'emploi, les populations ne cessent de recourir aux services de la médecine traditionnelle. En effet, certains d'entre eux sont en mesure d'accroître l'efficacité du traitement prescrit par un médecin et d'accélérer le rétablissement. C'est:

  • Double instillation quotidienne dans chaque narine de 3-5 gouttes d'huile de menthol.
  • Lubrification des surfaces internes du nez 2 à 3 fois par jour avec du jus de Kalanchoe ou du miel jusqu'à guérison complète.
  • Dans 0,5 litre de solution saline légèrement chauffée, ajoutez une cuillerée de teinture de calendula, d'eucalyptus ou de tout autre produit ayant un effet anti-inflammatoire. La solution obtenue est lavée au nez, en l'introduisant alternativement dans l'une ou l'autre des narines, jusqu'à la fin. La procédure est effectuée deux fois par jour.
  • 4-6 gouttes de jus de betterave fraîchement pressé sont injectées dans chaque narine ou des cotons-tiges y sont trempés pendant 15 minutes.
  • La nuit, les jambes sont enveloppées dans de la gaze trempée dans une teinture de piment rouge. Des chaussettes en laine sont portées sur la gaze.

Mais avant de commencer à appliquer des recettes populaires, il est recommandé d'obtenir l'approbation de l'otolaryngologue. En particulier, il n'est pas nécessaire de chauffer le nez avant de consulter un médecin, car la rhinorrhée peut être un symptôme de la sinusite, dans laquelle tout réchauffement peut être dangereux.

au contenu? Que faire si un nez qui coule ne passe pas et que rien n'y fait?

Une intervention chirurgicale est prescrite dans les situations les plus difficiles, lorsque le traitement conservateur n’aboutit pas et s’il existe des indications. Cela est généralement nécessaire lors de l’exécution d’un sinus, d’une rhinite chronique hypertrophique ou vasomotrice. En cas de sinusite sévère, il est nécessaire de percer le sinus maxillaire pour en éliminer le pus accumulé ainsi que les bactéries. Dans d'autres cas, il peut être nécessaire de:

  • désintégration par ultrasons des corbeaux inférieurs;
  • vasotomie;
  • destruction laser;
  • conchotomie inférieure épargnée;
  • ostéoconhotomie, etc.

Par conséquent, pour éviter de telles mesures radicales, nous vous recommandons de toujours consulter un oto-rhino-laryngologiste si la rhinorrhée persiste plus de 2 semaines.

au contenu? Que faire si un nez qui coule ne passe pas pendant une longue période: vidéo

Un écoulement nasal grave est le plus souvent causé par diverses infections, pour lesquelles la médecine moderne dispose d’un vaste arsenal d’outils à combattre. L'essentiel - commencer immédiatement un traitement complet. La congestion nasale est un phénomène désagréable qui détériore considérablement la qualité de la vie. Par conséquent, beaucoup essaient par tous les moyens de "percer" rapidement le nez et de normaliser la respiration. Mais la précipitation dans ce domaine ne fera qu'aggraver la situation: les muqueuses des voies nasales traversées par les vaisseaux sont facilement endommagées, vous devez donc agir très soigneusement. Quoi ne pas faire:

  1. Les frappes fortes sont exclues, car les parois affaiblies des vaisseaux sanguins vont éclater, des dommages mécaniques s'ajouteront à l'œdème. Et c'est la "porte" pour l'infection.
  2. Vous ne pouvez pas guérir le nez qui coule avec des médicaments à base de naphazoline (Naphthyzinum). Ces moyens sont muqueux très sec et rapidement addictif, atrophiant le fonctionnement normal du système vasculaire des voies nasales. De nombreuses personnes ne parviennent pas à retrouver une respiration normale, même après avoir abandonné Naphthyzin: le nez respire à 50-60%.
  3. La publicité impose une vaste gamme de médicaments qui sont loin d’être inoffensifs. Par exemple, certaines pilules qui promettent de se débarrasser d'un rhume en quelques manipulations peuvent «entraîner» l'infection dans les bronches. Et il y reste longtemps, ce qui entraîne des complications supplémentaires.
  4. Soyez prudent avec les recettes folkloriques. Surtout comme une instillation dans le nez avec du jus d'oignon ou une ponte dans les narines des gousses d'ail. De telles expériences visant à soigner un mauvais rhume ne seront d'aucune utilité, mais il est probable que le risque de brûlure grave du mucus sera élevé.

En choisissant un outil, vous devez tenir compte du fait que toutes les substances piégées dans la muqueuse nasale pénètrent dans le sang. Par exemple, Naphthyzinum n'est pas recommandé aux femmes enceintes car ce médicament provoque une vasoconstriction dans tout l'organisme, pouvant entraîner une hypoxie fœtale.

Moyens et méthodes de traitement

La tâche principale est d'éliminer le gonflement et l'inflammation, de diluer la sécrétion sécrétée et de la retirer des voies nasales.

Gouttes d'huile

Au premier stade du nez qui coule, le nez est bouché en raison d'un gonflement important, il y a une sensation de plénitude et de brûlure dans l'arête du nez, il n'y a presque pas d'écoulement. Les médicaments vasoconstricteurs (Nazol, Nazivin, Galazolin) soulagent les symptômes, mais n’ont pas d’effet thérapeutique. Dans certains cas, peut même provoquer des saignements du nez. Parfois, vous pouvez les utiliser avec un besoin objectif de faciliter la respiration rapidement. Le traitement est mieux réalisé avec des gouttes à base d’huile: Pinosol, Kameton, Pinovit, Vitaon, Sanusan, Eucasept. La composition comprend des huiles végétales de conifères naturelles à effet antibactérien et anti-inflammatoire, ainsi que de l'eucalyptus, de la menthe, de l'huile d'argousier et des vitamines. Ces fonds agissent un peu plus lentement que le vasoconstricteur, mais, contrairement à eux, ont un effet cicatrisant et ne sèchent pas la membrane muqueuse.

Important: il est impossible d’utiliser des gouttes à base d’huile s’il y a une tendance aux allergies. Vous devez également suivre la posologie indiquée dans les annotations du médicament. Trop d'huile peut causer des problèmes pulmonaires.

Pour traiter un mauvais rhume avec écoulement purulent aidera l'onguent nasal "Bactroban."

Lavage nasal

Lorsque les gouttelettes à base d’huile provoquent la séparation du mucus, il est nécessaire de l’enlever de manière opportune, au mieux, en rinçant. Pour cela, des outils spéciaux à base d’eau de mer sont utilisés:

Ils sont faciles à utiliser: il suffit d’irriguer les voies nasales, puis de les vider de mucus. Vous pouvez également utiliser une solution saline conventionnelle ou préparer un moyen de lavage: une demi-cuillère à thé de sel de mer ou de sel iodé ordinaire est dissoute dans un verre d'eau tiède. Une petite théière ou une seringue est généralement utilisée. Technique de lavage:

  • Solution de seringue et versez doucement dans la narine. Il est préférable d’orienter le jet le long de la paroi inférieure du nez, car le sommet est une zone très sensible;
  • respirer doucement pendant 1 à 2 minutes (pendant ce temps, le mucus va se dissoudre) et se moucher.

C'est important: il est impossible de puiser la solution dans le récipient ou la paume, car il y a un risque de chute dans les sinus maxillaires (cela peut provoquer une inflammation).

Lavage à la théière: penchez-vous sur le côté, versez doucement la solution du bec dans la narine supérieure. Le liquide devrait couler du bas. Ces procédures nettoient la muqueuse des organismes pathogènes et des sécrétions sécrétées et améliorent également la fonction des cils de l'épithélium. Si vous effectuez ces manipulations 3 à 4 fois par jour, vous pouvez alors guérir même un mauvais rhume chez l'adulte et chez l'enfant en 2 à 4 jours.

Important: le lavage est également très efficace dans le traitement de la rhinite vasomotrice et dans l'élimination de la "dépendance à la naphthyzine".

Médicaments antiviraux et antibactériens

Les agents antiviraux sont créés à partir d'interférons, des protéines amicales envers le corps humain qui contribuent à la formation d'une immunité contre les infections. Ceux-ci comprennent: des gouttes de «Grippferon», «Nazoferon», des bougies «Viferon», «Kipferon», des comprimés «Remantadin», de la poudre «Ingaron». Les gouttes immunomodulatrices peuvent être utilisées non seulement à partir d'un mauvais rhume, mais également pour prévenir l'infection lors d'épidémies ou lors de visites dans des lieux publics. Les médicaments antibactériens comprennent les pulvérisations "Bioparox", "Framycétine", "Fyuzafyunzhin", les gouttes nasales et la pommade "Mupirocine". Séparément, il est nécessaire de mettre en évidence l'agent nasal Derinat, qui a des effets antiviraux et antibactériens, ainsi qu'un effet immunostimulant. Le médicament est autorisé à utiliser pendant une longue période. Signes par lesquels vous pouvez reconnaître le type d’infection:

  • les virus provoquent la séparation du mucus clair et les bactéries produisent généralement une sécrétion boueuse avec une teinte verdâtre ou jaunâtre;
  • L’infection virale ne se limite pas aux voies nasales. Il affecte la gorge, peut descendre dans les bronches, provoquant une toux. Il y a une faiblesse générale, une perte d'appétit, des douleurs musculaires;
  • la rhinite bactérienne ne provoque pas d’augmentation significative de la température corporelle;
  • l'infection virale se développe rapidement, mais la maladie ne dure pas longtemps.

Homéopathie

Un écoulement nasal grave peut être guéri à l'aide de remèdes homéopathiques. Cependant, leur effet sur chaque organisme individuellement. Dans certains cas, la monothérapie peut être inutile. En pharmacie, on trouve essentiellement deux médicaments: les gouttes «Euphorbium compositum» et «Edas-131». Ces fonds ont un effet anti-inflammatoire, arrêtent les processus allergiques, favorisent la régénération des muqueuses des voies nasales et ne les assèchent pas. Et aussi ne causent pas d'irritation et de vasoconstriction. L'effet ne peut venir que le troisième jour d'application, mais sera régulier et progressif.

Préparations réparatrices

Une forte immunité est capable de traiter rapidement la plupart des maladies. Vous pouvez la maintenir et la renforcer en prenant de la vitamine C, synthétisée artificiellement sous forme de comprimés et de poudres pharmaceutiques, ainsi que de produits naturels. Le leader dans le contenu de la vitamine C a reconnu la rose musquée sèche. La décoction de cette baie est capable de combler le déficit en fournissant au corps de l'acide ascorbique. La teinture d'échinacée est un bon stimulant de l'immunité. Les polyènes et l'acide phénolique contenus dans la composition combattent efficacement les bactéries et ont également une activité antifongique. L’acceptation de cet outil aidera non seulement à soigner rapidement un mauvais rhume, mais simplifie également considérablement la lutte contre la grippe, les staphylocoques, les streptocoques, l’infection à l’herpès, régule l’activité cardiovasculaire. Important à savoir! Des statistiques choquantes! Il a été établi que près de 50% (!) Des problèmes des voies respiratoires ainsi que d'OZNOB, de la chaleur et de la température sont dus à une infection par différents types de parasites (Ascaris, Lyamblia, Toksokara). Les vers causent des dommages considérables au corps humain, et notre système immunitaire est le premier à en souffrir, ce qui, à son tour, devrait protéger le corps contre diverses maladies. Les personnes qui ont appris par expérience amère à se débarrasser de tous les types d'utilisation de parasites….. ». Même si la maladie peut sembler insignifiante, vous devriez consulter votre médecin avant de prendre tout médicament. Surtout dans les cas où le nez qui coule chez un adulte ou un enfant ne disparaît pas dans les 5-7 jours, il y a une augmentation de la température, des courbatures, des maux de tête et également un écoulement purulent du nez, des picotements dans les yeux. Cela signifie que l'infection s'est propagée dans tout le corps et qu'un traitement spécial est nécessaire.

Que faire si vous avez un mauvais rhume

Chacun de nous au moins une fois a eu un rhume - une chose désagréable, qui est accompagnée de fièvre, de malaise général et, bien sûr, de nez qui coule. De ce fait, la question se pose naturellement: un mauvais rhume, que faire et comment le surmonter?

Contenu de l'article:

Tout d'abord, à la maison, vous pouvez laver les voies nasales avec de l'eau salée - une thérapie efficace pour réduire l'enflure de la muqueuse nasale, laver mécaniquement le mucus accumulé, les allergènes et la poussière. Vous pouvez également appliquer des pulvérisations nasales à la maison pour soulager les poches et soulager parfois les symptômes négatifs du rhume.

Que faire si un mauvais rhume empêche de respirer normalement? En cas de symptômes prononcés, le médecin peut vous prescrire un spray nasal à la corticothérapie. Le plus souvent prescrits fluticasone ou mométasone, ces médicaments peuvent supprimer le processus inflammatoire, prévenir les poches, en faisant face à certains types de rhinite non allergique.

En ce qui concerne les remèdes populaires: ils ne sont pas moins efficaces, ils sont le plus souvent prescrits en complément d’un traitement médicamenteux, et parfois en échange de certains médicaments, lorsque ceux-ci se limitent aux contre-indications existantes.

Parmi les remèdes populaires dans la lutte contre le rhume, vous pouvez mettre en évidence les recettes suivantes:

  • L'utilisation de jus de betterave - 3 c. l., qui est mélangé avec 1 c. chérie; tous bien agités et utilisés comme gouttes nasales. Assez pour enterrer 2 à 3 gouttes dans chaque passage nasal, pendant la journée - 3-4 fois
  • Pas moins efficacement faire face avec un nez qui coule et réchauffer les sinus nasaux - cela peut être un sac de sel chauffé et un œuf dur, de la paraffine. Un tel remède populaire supprime les poches et permet au patient de mieux respirer.
  • Il suffit de respirer par dessus les pommes de terre ou l'eau chaude avec l'ajout d'huiles essentielles - cela enlèvera le gonflement et permettra à tout le mucus de mieux s'échapper, ce qui facilitera la respiration.

En l'absence de traitement en temps voulu, un mauvais rhume peut entraîner des complications: l'apparition d'une sinusite, d'une conjonctivite et de problèmes d'audition. C'est pourquoi la prévention aide non seulement à empêcher son développement, mais également au diagnostic de pathologie pour prévenir des complications graves.

Comment les mesures préventives sont recommandées par les médecins:

  • Chaque jour, une solution saline est aspirée dans les voies nasales - il peut s'agir d'une solution à 1% de chlorure de sodium ou de chlorure de sodium.
  • traiter les voies nasales avec une solution d'huile de vitamine E, A ou avec de l'huile végétale simple

Comment guérir un mauvais rhume?

La rhinite est un nez qui coule qui est probablement familier à tous les habitants de notre planète. Cela se produit pour diverses raisons: bactéries, virus, allergènes. Écoulement muqueux abondant, difficulté à respirer, éternuement - signes d'inflammation de la muqueuse nasale. Comment traiter un mauvais rhume?

Médicaments pour le traitement de la rhinite sévère

Médicaments vasoconstricteurs

Des gouttes et des sprays vasoconstricteurs aideront à éliminer les symptômes désagréables. Le principe de leur travail est de resserrer les vaisseaux sanguins et de soulager les poches. En conséquence, les voies nasales se dilatent et la respiration devient plus facile.

Les oto-rhino-laryngologistes ne conseillent pas de s’engager dans de tels moyens, car ils peuvent créer une dépendance et contribuer au développement de la rhinite médicale. Pour traiter un écoulement nasal avec ces médicaments chez l'adulte, il est recommandé de ne pas prendre plus de 6 à 7 jours, et chez l'enfant de 3 à 4 jours.

Les médicaments vasoconstricteurs se différencient par le type de principe actif:

Nazol, Knoxprey. Ils ont l'effet le plus long (12 heures), l'effet sur les muqueuses est assez doux.

Tizin, Rinostop, Evkazolin. La durée moyenne de l'effet (jusqu'à 6 heures), l'effet le plus doux.

Naphthyzinum, Sanorin. Plus que les autres sécher le mucus, la durée d'exposition avec environ 4 heures.

Gouttes d'Huile Essentielle

Une option plus bénigne pour le traitement de la rhinite sont les gouttes à base d’huiles végétales - Pinosol, Evkacept. Ces médicaments ont des effets antispasmodiques et anti-inflammatoires. Ils ne causent pas l'effet de la dépendance et font bien avec beaucoup de bactéries et de virus, aident dans la restauration de la muqueuse.

Ne pas avoir d'effet immédiat. Pour obtenir un résultat positif, appliquez les gouttes régulièrement et plus longtemps. Les ingrédients naturels sont conçus pour traiter la cause immédiate du rhume.

Médicaments antiviraux

Afin de soigner rapidement un mauvais rhume, vous devez déterminer la cause de la maladie. Les principales causes de la maladie sont les infections virales. Par conséquent, il convient d'utiliser des médicaments antiviraux qui minimisent le risque de complications et accélèrent le processus de guérison.

Il existe deux groupes principaux de médicaments synthétiques:

Merci aux inhibiteurs de la neuraminidase Tamiflu, Relenza, Oseltamivir. Ils inhibent l'enzyme qui favorise la propagation du virus dans le corps.

Moyens avec des bloqueurs de canal M.

Empêcher la pénétration du virus dans les cellules saines - Remantadin, Orvirem. Commencez la réception devrait être immédiatement après la découverte des premiers symptômes.

Le groupe suivant d'agents antiviraux comprend les préparations d'interféron, par exemple:

Les interférons sont des protéines produites par l'organisme en réponse à l'invasion d'une infection. Cela augmente la résistance à la maladie. Ce groupe de médicaments se distingue par le fait qu’il agit sur le plus grand nombre de virus.

Remèdes à la maison pour le traitement de la rhinite

Vous pouvez vous débarrasser d'un mauvais rhume et des éternuements à l'aide des méthodes populaires. Ils se distinguent par leur disponibilité et leur naturel.

Compresse de radis.

La rhinite peut être guérie avec une compresse de radis noir. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Râpez le radis sur une râpe et pressez le jus, ajoutez l'huile végétale tiède;
  • Dans ce mélange, humidifiez le bandage, puis appliquez-le sur les sinus nasaux;
  • Couvrir de papier d'aluminium ou de papier ciré et une serviette.
Le temps de la procédure - de 30 à 1 heure. Gouttes à base de jus de betterave et de miel.

Une autre recette maison efficace pour traiter un mauvais rhume consiste en des gouttes à base de jus de betterave et de miel. Pour obtenir des gouttes, il suffit de mélanger le jus de betteraves avec le miel dans un rapport de 4 pour 1 et de diluer légèrement avec de l'eau. Creuser 3-4 fois par jour.

Bien aider la solution de lavage furatsilina. Furacilin a d'excellentes propriétés antimicrobiennes, affecte de nombreuses bactéries.

Pour la procédure, vous pouvez prendre une solution prête à l'emploi ou le faire vous-même en dissolvant un comprimé de furatsiline dans un litre d'eau tiède. Le lavage est effectué à l'aide d'une seringue. Vous devez incliner la tête sur le côté et introduire progressivement le liquide dans la narine supérieure (250 ml). Si cela est fait correctement, la solution sortira de la deuxième narine.

Rhinite allergique sévère

Que faire si la cause d'un mauvais rhume est l'exposition à un allergène? Il s'accompagne généralement d'éternuements fréquents, de démangeaisons au nez et de larmoiements. Pour le traitement des allergies n'est pas un traitement standard approprié. Pour se débarrasser de ces symptômes désagréables et de l'œdème, des antihistaminiques sont prescrits.

Les antihistaminiques sont disponibles sous les formes suivantes:

  • Comprimés - Claritin, Tsetrin, Loratadin;
  • Sprays - Avamys, Nazaval, Kromoheksal;
  • Drops - Vilozen, Benacap.

Pour commencer à traiter correctement la maladie, vous devez consulter un oto-rhino-laryngologiste ou un allergologue. Les médicaments auto-contrôlés peuvent être nocifs pour la santé. Le spécialiste vous aidera à déterminer la cause d'un mauvais rhume et à choisir le bon programme de traitement.

Vous Aimerez Aussi