Frontite - symptômes et traitement à la maison

Le front est une maladie inflammatoire de la membrane muqueuse du sinus frontal, qui fait partie de la base antérieure du crâne et se situe à côté des très importantes structures anatomiques - l’orbite et la fosse crânienne antérieure. Comme le montre la pratique clinique, une telle proximité peut entraîner de graves complications de la sinusite frontale.

La frontite aiguë se manifeste par des signes d'intoxication générale. Habituellement, dans le cas d’une maladie, une sinusite frontale aiguë apparaît nettement, généralement après la manifestation d’une infection quelconque du rhinopharynx. Une sinusite frontale chronique peut survenir avec des phases alternées de rémission et d'exacerbation. Dans la période de rémission, les symptômes n'apparaissent pratiquement pas et, dans la période d'exacerbation, ils sont similaires à ceux qui se produisent pendant le processus aigu, mais peut-être moins prononcés.

En outre, dans la forme chronique, il peut y avoir une rougeur des coquilles nasales, une odeur désagréable des écoulements nasaux, ainsi que des signes d'atteinte du canal nasal lacrymal et une rougeur du coin des yeux.

Raisons

Pourquoi le développement frontal, et qu'est-ce que c'est? Les infections bactériennes et virales (grippe, infections respiratoires aiguës), les troubles immunitaires et un certain nombre de maladies contribuent le plus souvent à l'apparition de la maladie:

  • infection par le streptocoque du groupe A;
  • rhinite allergique ou asthme;
  • poussière et pollution;
  • rester dans des pièces enfumées;
  • caries non traitées;
  • anomalies anatomiques dans la structure des sinus frontaux;
  • natation (surtout plongée);
  • la fibrose kystique;
  • Syndrome de Cartagener;
  • syndrome d'immobilité ciliaire.

Les facteurs contribuant au développement de la sinusite frontale sont, entre autres:

  • rhinite vasomotrice chronique;
  • l'ozène;
  • lésions du nez et des corps étrangers;
  • barotrauma professionnel;
  • courbure du septum nasal;
  • l'étroitesse et la grande longueur du canal fronto-nasal;
  • bactériocarrier;
  • troubles du système immunitaire;
  • épuisement total du corps;
  • mal se moucher;
  • tumeurs et kystes des autres sinus et de la cavité nasale;
  • travailler dans une production dangereuse;
  • séjour régulier dans des pièces poussiéreuses et polluées;
  • hypothermie fréquente.

Il y a des frontites par type d'inflammation:

  1. La frontite catarrhale au cours de la phase aiguë - caractérisée par une congestion nasale, une sensation de lourdeur et une pression sur le front, peut soit se dérouler sans complications, soit passer au second stade.
  2. Sinusite frontale purulente - dans les sinus frontaux, des contenus purulents se forment et s'accumulent, ce qui entraîne une détérioration importante de l'état du patient, pouvant aller jusqu'à une perte de conscience.

Beaucoup de gens pensent comment traiter une sinusite frontale à la maison. La prescription d’un traitement n’est autorisée que par un médecin qualifié. Vous aurez certainement besoin de prendre des médicaments puissants pour éliminer l'infection. Sinon, une frontite chronique se formera progressivement.

Les signes de la maladie dans ce cas seront moins prononcés, mais la maladie s'aggravera. Le patient souffrira d'écoulement nasal, de congestion, de maux de tête.

Symptômes de la frontite

Le principal symptôme de la sinusite frontale aiguë chez l'adulte est un mal de tête très grave, qui augmente avec les courbures, les exercices physiques et la pression exercée sur le lobe frontal du nez. En outre, le patient peut se plaindre d'autres symptômes de la sinusite frontale:

  • la photophobie;
  • larmoiement;
  • gonflement des tissus mous environnants;
  • augmentation de la température;
  • faiblesse générale;
  • perte d'appétit.

La particularité de la douleur dans la forme aiguë est leur cyclicité. Tant que la sortie du fluide est perturbée - la douleur est insupportable, elle peut donner à la partie temporale de la tête ou aux yeux. Dès que le sinus est libéré du mucus accumulé, la douleur disparaît. La sinusite frontale chronique débute environ deux mois après le début du processus aigu. Habituellement, la maladie chronique découle d'un mauvais traitement ou d'un franc mépris de l'état pathologique.

Sinusite frontale chronique

Les symptômes suivants sont caractéristiques de cette forme de la maladie:

  • violation significative de l'odeur, dans certains cas, le patient cesse généralement de distinguer les odeurs,
  • la conjonctivite,
  • si le processus inflammatoire s'est propagé aux sinus superciliaires, le patient peut remarquer le matin un gonflement de la région superciliaire et des paupières,
  • toux persistante qui ne disparaît pas même après la prise du médicament,
  • fatigue

La sinusite frontale chronique entraîne souvent l'apparition de polypes dans la cavité nasale, qui gênent la respiration nasale.

Comment est le diagnostic?

Le diagnostic de la maladie frontale n'est généralement pas difficile. Le diagnostic est fait sur la base des manifestations cliniques de la maladie. Pour confirmer le diagnostic, une radiographie des sinus frontaux est effectuée.

Le signe de sinusite frontale sur la radiographie est un assombrissement du sinus du côté de la lésion (dans le processus du côté droit, à droite, dans le sens bilatéral, des deux côtés). En cas de sinusite frontale chronique, une IRM ou une tomodensitométrie peut s'avérer nécessaire, de même qu'une endoscopie du nez et des sinus, ainsi qu'un ensemencement des sinus dans la flore.

Traitement de la sinusite frontale

Dans le cas de la sinusite frontale, le traitement chez l'adulte vise à éliminer l'inflammation du sinus frontal, à réduire le gonflement des muqueuses, à rétablir le flux des sinus purulents et à supprimer l'infection.

La pharmacothérapie comprend la nomination de:

La restauration du flux normal du contenu du sinus est l’objectif principal du traitement. Si cela peut être fait au tout début de la maladie, une guérison est possible sans l'utilisation d'antibiotiques.

Antibiotiques

Les médicaments antibactériens à action systémique, qui sont utilisés dans le traitement de la frontite, peuvent être divisés en ces sous-groupes:

  • la pénicilline (Augmentin, Amoxicillin, Ampisid);
  • la céphalosporine (Ceftriaxone, Axetil, Cefataxi);
  • macrolide (Macropen, Azithromycine, Spiramycine);
  • local (Bioparox, Polidex, Isofra).

Les antibiotiques à l'avant sont les médicaments les plus courants prescrits par chaque médecin. Mais ils doivent être strictement pris sur rendez-vous d'un spécialiste. Les antibiotiques peuvent être utilisés pour le traitement interne et local.

Remèdes homéopathiques

Dans le traitement de la sinusite frontale, les remèdes homéopathiques sont également utilisés.

  1. Sinupret: utilisé pour soulager l'inflammation, liquéfie le contenu des sinus.
  2. Sinuforte: soulage l'inflammation, favorise la ventilation et l'ouverture des sinus nasaux.
  3. Cinnabsin: soulage le gonflement, facilite la respiration et renforce le système immunitaire.

En outre, le médecin peut vous prescrire des médicaments pour soulager les maux de tête.

Vasoconstricteur

Des préparations de type vasoconstricteur élimineront le gonflement de la membrane muqueuse et de la concha nasale, rétablissant la communication de la cavité nasale avec les sinus frontaux. Les médicaments éliminent la congestion nasale et la difficulté à respirer par le nez. Exemples de médicaments:

Antipyrétiques

Des antipyrétiques pour la frontite doivent être pris si la température a dépassé 38,5 degrés. La plupart des médicaments ont également un effet anti-inflammatoire et analgésique.

À des températures inférieures à 38,5 degrés, ils sont pris en cas de trouble grave du bien-être (maux de tête, faiblesse, frissons). À cette fin, des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés - Ibuklin, Nurofen, Nise.

Mucolytiques

Pour diluer le secret accumulé dans le sinus et faciliter sa décharge, des mucolytiques sont attribués - Acétylcystéine, Fluimucil, Gelomirtol, Sinupret, Cinnabsin.

Anti-inflammatoires

Si vous avez besoin de guérir un médicament frontal avec des propriétés anti-inflammatoires complétera le schéma thérapeutique. Par exemple, le fenspiride (Erespal) réduit la formation de substances biologiquement actives responsables de l'inflammation. En outre, il améliore la décharge de mucus des sinus frontaux.

Il existe des formes de médicaments anti-inflammatoires à usage local. Ce sont des médicaments à base de glucocorticoïdes - Nasonex, Flixonase. Proposol sur la base de produits de la ruche et une solution aqueuse de Protargol à base d’argent sont d’une grande aide.

Lavage nasal

À la maison, le lavage nasal est nécessaire pour toute forme de sinusite frontale. Pour rincer le plus efficacement possible, il est nécessaire de nettoyer le nez et d'instiller les gouttes vasoconstrictives avant la procédure.

  1. Le bouillon peut être préparé à partir des fleurs de camomille pharmaceutique. C'est un antimicrobien et un antiseptique efficaces. Filtrer, refroidir et appliquer pour le lavage toutes les 2-3 heures.
  2. Le traitement de la frontite à domicile est également effectué en lavant le nez avec l’ajout d’huile de théier, de sel et de soda. Il est nécessaire de préparer une telle solution aqueuse: 1 cuillère à café de sel plus 3 gouttes d’huile de théier plus une pincée de soda sont diluées dans 1 tasse d’eau bouillie tiède.
  3. Rincer le nez avec une solution saline (1 c. À thé. De sel de mer ou de sel de table dans un verre d’eau) à l’aide d’un spray en caoutchouc, d’une seringue ou tout simplement en l’attirant avec les narines. Une solution saline de cette concentration est hypertonique et contribue à la libération de sécrétion pathologique des sinus.
  4. Jus de Célandine fraîchement pressé mélangé à une décoction de camomille 1: 1. Enterrer ou mettre dans le nez turunda trempé dans ce mélange.

Également à la maison, les inhalations sont largement utilisées sur des paires de tubercules de pomme de terre bouillis dans leur peau, un mélange de vinaigre d'ail et de vinaigre de cidre, et une décoction de feuilles de laurier.

Physiothérapie

Au traitement frontal, les méthodes de traitement physiothérapeutiques sont utilisées en l'absence de forte fièvre et de symptômes d'intoxication du corps. Les patients sont prescrits:

  • Sessions UHF - jusqu'à 12 procédures;
  • traitement au quartz de la cavité nasale avec une lampe à quartz - jusqu'à 10 procédures;
  • compresses chauffantes, Sollux au front - jusqu'à 10 séances;
  • se rincer le nez avec un coucou;
  • détection endonasale;
  • Nettoyage des dauphins de la cavité nasale.

Opération

La chirurgie peut être des types suivants:

  1. Ouverture du sinus frontal avec un équipement endoscopique. La méthode la plus moderne de traitement chirurgical de la sinusite frontale.
  2. Ponction des sinus frontaux pour aspirer le contenu purulent et laver les sinus. Ne laisse pas de cicatrices, presque sans douleur, avec une aiguille spéciale.
  3. La chirurgie traditionnelle consiste à ouvrir la peau par-dessus le nez, à trépaner, à sucer du pus, à rincer. Coutures cousues. La chirurgie traditionnelle provient de la pratique médicale du traitement de la sinusite frontale.

Remèdes populaires

Les patients doivent savoir que le traitement de la sinusite frontale avec des remèdes populaires est inefficace et inacceptable, car peut être lourde de complications rhinogènes intracrâniennes et orbitales. Le traitement opportun et correct de la sinusite frontale, prescrit par un oto-rhino-laryngologiste expérimenté, soulage complètement le patient de cette maladie et, comme le montre notre expérience, les rechutes de la maladie sont extrêmement rares.

Frontite: signes, comment traiter à la maison, causes

Le front est un processus infectieux-inflammatoire, localisé dans les sinus frontaux. Se produit, bien que moins souvent que la sinusite et l'ethmoïdite, mais il est plus difficile, avec un mal de tête grave, une intoxication. Le traitement présente certaines difficultés, car la ponction du sinus frontal par accès intranasal est souvent impossible en raison de la connexion complexe du sinus frontal avec la cavité nasale.

Comment se produit le frontal

Le sinus frontal (frontal) est une cavité appariée située dans l'os frontal, juste au-dessus de l'orbite. Derrière le sinus frontal borde la fosse crânienne antérieure, dans laquelle se trouvent les lobes frontaux du cerveau. Le volume de chaque sinus chez l'adulte est d'environ 4 ml.

Comme les autres sinus paranasaux, le sinus frontal a pour fonction de réchauffer l'air inhalé, la fonction de résonateur (il forme le timbre de la voix). Environ 10% de la population n'a pas de sinus frontal (les deux ou un seul). En outre, ils sont sous-développés chez les enfants de moins de 6 ans, de sorte que l'enfant d'âge préscolaire n'a presque pas de frontite.

Normalement, les sinus frontaux s'auto-nettoyent en permanence en raison du fonctionnement de l'épithélium cilié de la membrane muqueuse. Le mucus les laisse dans la cavité nasale par le canal frontal-nasal de 1,5 à 2,5 cm de long.

En premier lieu en fréquence, la cause de l’infection des sinus frontaux est une infection du nez qui coule, la grippe. Moins fréquemment, l'agent pathogène pénètre dans les sinus par le sang lors de maladies infectieuses. Il se produit également une frontite post-traumatique.

En pénétrant dans le sinus, les microbes y trouvent des conditions favorables à la reproduction (chaleur, humidité). En réponse à une infection, la membrane muqueuse répond à un œdème, à une augmentation de la production de mucus, à une inflammation muqueuse ou catarrhale. Si le flux sortant du sinus se produit normalement, il peut passer seul.

Mais lorsque certaines conditions sont combinées, le flux de sécrétion pathologique est perturbé, le pus s'accumule dans le sinus, une grande accumulation de pus appuie sur les parois du sinus et des symptômes de sinusite frontale apparaissent. Quelles sont ces conditions?

  • Réduction de la protection générale et locale (infections respiratoires fréquentes, maladies somatiques chroniques graves)
  • Nez qui coule prolongé.
  • Rhinite mal traitée.
  • Rhinite vasomotrice chronique.
  • Anomalies anatomiques empêchant l'écoulement par le passage fronto-nasal (cornet hypertrophié, hypertrophié, déformation du septum nasal, excroissances polypeuses)
  • Gonflement allergique de la muqueuse nasale.

Le front est souvent associé à d'autres sinusites, principalement à l'ethmoïdite et à la sinusite.

Selon le type d'inflammation, la sinusite frontale peut être catarrhale et purulente.

Les fronts peuvent être aigus et chroniques. Dans les cas aigus, le processus inflammatoire est localisé dans la membrane muqueuse, passe seul ou est en cours de traitement en 10 à 14 jours.

La sinusite frontale chronique se développe avec un traitement inadéquat, de manière prolongée, lorsque le processus pathologique se déplace vers la couche sous-muqueuse, le périoste et les os. Un tel processus inflammatoire est très difficile à guérir par des méthodes conservatrices.

Symptômes de la frontite

  1. La principale manifestation de la frontalite est un mal de tête. La douleur est localisée directement au-dessus du sinus frontal, aggravée par la flexion en avant, en position horizontale, dans une pièce chauffée. La douleur est pressante, parfois palpitante, irradiant dans le nez, les yeux.
  2. Une douleur apparaît lorsque vous appuyez sur la plaque frontale au-dessus du sourcil ou lorsque vous tapotez dans cette zone. La palpation de la paroi supérieure de l'orbite et de la région du coin interne de l'œil est également douloureuse.
  3. Augmentation de la température corporelle, des frissons, des symptômes d'intoxication - faiblesse, nausée, perte d'appétit.
  4. Parfois, il y a un gonflement et une rougeur de la paupière supérieure.
  5. Congestion nasale.
  6. Écoulement purulent par le nez, par une narine à droite ou à gauche du devant.

En cas d'évolution chronique, les symptômes de la maladie peuvent être quelque peu effacés, le mal de tête n'est pas aussi prononcé que dans le processus aigu, il n'apparaît pas constamment, il n'y a pas de température. Par conséquent, la sinusite frontale chronique n’est pas toujours immédiatement diagnostiquée, les patients sont parfois traités par des neurologues atteints de névralgie du trijumeau ou d’une autre pathologie.

Dans le cours sévère de la frontite, des complications sont possibles:

  • La propagation de l'inflammation purulente dans l'orbite avec le développement de la cellulite, thrombose de l'artère rétinienne.
  • Lorsque la paroi postérieure du sinus frontal fond - complications intracrâniennes sous forme de méningite purulente, abcès cérébral.
  • Fusion de la paroi antérieure du sinus avec formation de fistule de l'os frontal.
  • Sepsis

Diagnostic de la frontite

Le diagnostic de frontite est établi sur la base de:

  1. Symptôme typique maux de tête survenus à l’arrière-plan ou peu après un rhume.
  2. L'examen de la cavité nasale révèle l'écoulement de pus dans le passage nasal moyen. Une sortie particulièrement forte est notée le matin après le réveil, car du pus accumulé pendant la nuit s’échappe lorsqu’on passe en position verticale.
  3. Radiographie des sinus. Sur la photo, l'inflammation révèle une perte de connaissance, parfois avec une limite nette (niveau de liquide).

Ceci est généralement suffisant pour un diagnostic. Dans les cas douteux, un scanner ou une IRM des sinus, un examen endoscopique, un écoulement purulent sont effectués pour déterminer l'agent responsable et la prescription correcte d'antibiotiques.

Le diagnostic de la sinusite frontale aiguë n'est généralement pas difficile. Plus difficile avec l'évolution chronique de la maladie. Quand il n’a pas un tableau clinique aussi vif et un lien évident avec le rhume. Il faut se rappeler que pour tout mal de tête au front, il faut exclure la sinusite frontale.

Traitement de la sinusite frontale

Principes de base du traitement de la sinusite frontale aiguë:

  • Création des conditions pour un drainage normal du sinus.
  • Traitement antibactérien et anti-inflammatoire.
  • Augmente les défenses du corps.
  • Prévention des exacerbations récurrentes.

Le traitement de la sinusite frontale aiguë est généralement conservateur. Dans les cas graves, une hospitalisation est nécessaire. Dans la période de montée en température, le repos au lit est souhaitable pendant plusieurs jours. Avec une sévérité légère et modérée, le traitement de la frontite à domicile est possible sous la supervision régulière d'un médecin.

La restauration du flux normal du contenu du sinus est l’objectif principal du traitement. Si cela peut être fait au tout début de la maladie, une guérison est possible sans l'utilisation d'antibiotiques.

Pour soulager l'œdème et améliorer le drainage du sinus affecté, la lubrification de la membrane muqueuse sous la conque nasale médiale est réalisée avec de l'adrénaline, de l'éphédrine, de la naphazoline et de la xylométazoline. Dans le même but, prescrit l’instillation de gouttes avec un effet similaire 3 à 4 fois par jour. Ce sont les médicaments bien connus Naphthyzinum, Sanorin, Galazolin, Nazivin, Nazol et autres.

Les gouttes doivent être enterrées, inclinant la tête en direction du sinus malade, encore mieux, baissant la tête. Vous pouvez également utiliser des gouttes et des sprays complexes - Rinofluimucil (phényléphrine vasoconstricteur et acétylcystéine de mucus visqueux), Polydex (antibiotiques polymyxine et néomycine + phényléphrine + hormone dexaméthasone). Un bon effet a un médicament contenant l'extrait de cyclamen - Sinuforte.

Au contact des membranes muqueuses, il provoque une irritation réflexe des glandes muqueuses et une sécrétion abondante de mucus, grâce à laquelle le secret inflammatoire visqueux est dilué et plus facile à extraire.

En cas de drainage adéquat des sinus et en l'absence de symptômes d'intoxication, une physiothérapie est prescrite - UHF, compresses chauffantes, CUV endonasal et traitement au laser.

Le traitement anti-inflammatoire est appliqué à la fois général et local. 5 à 10 minutes après le début de l’action vasoconstrictrice, il est souhaitable de laver le nez avec une solution saline et d’ajouter Dioxidine, Miramistin, Chlorophyllipt ou des antibiotiques locaux Isofra, des gouttes de chloramphénicol et du Bioparox en pulvérisation.

L'introduction de divers médicaments dans la cavité nasale peut être réalisée par inhalation au moyen d'un nébuliseur. Le nébuliseur pulvérise le médicament en petites particules. De cette manière, il est possible d'administrer des solutions anti-inflammatoires, des préparations qui fluidifient le mucus et d'irriguer la muqueuse avec des solutions salines pour le nettoyer et l'hydrater.

En cas de frontite purulente avec des symptômes d'intoxication, il n'est pas nécessaire de retarder la nomination d'antibiotiques systémiques. Avant le traitement, il est nécessaire de semer des pertes purulentes pour identifier l'agent pathogène et déterminer la sensibilité aux antibiotiques. Ceci est fait afin de prescrire le traitement correct si l'antibiotique prescrit dès les premiers jours de la maladie ne fonctionne pas pendant 3-4 jours.

Des antibiotiques sont prescrits pour agir sur la plupart des agents pathogènes. Ce sont principalement des aminopénicillines (Amoxiclav, Flemoxin, Augmentin), des céphalosporines de 2 ou 3 générations: Cefalexin, Cefazolin, Durotsef, Ceftriaxone, Cyfran, des macrolides, Clarithromycin, Azithromycin. En cas de sévérité légère ou modérée, des antibiotiques peuvent être prescrits dans des pilules, en cas d'évolution grave, une administration intramusculaire ou intraveineuse est immédiatement prescrite. La durée du traitement antibiotique est de 7 à 10 jours. Si, dans les 3-4 jours, l’utilisation de l’antibiotique n’a aucun effet, le médicament doit être remplacé par un autre, en tenant compte de la sensibilité de la microflore selon les données de semis.

Des antihistaminiques sont également prescrits (Suprastin, Tavegil, Cetirizine) pour réduire l’œdème de la muqueuse.

Pour diluer le secret accumulé dans le sinus et faciliter sa décharge, des mucolytiques sont attribués - Acétylcystéine, Fluimucil, Gelomirtol, Sinupret, Cinnabsin.

Aux fins de l'anesthésie, des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés - Ibuklin, Nurofen, Nise.

Au cours de la période de résolution du processus inflammatoire, une électrophorèse des sinus avec du chlorure de calcium ou de l'iodure de potassium est prescrite.

Traitement matériel de la sinusite frontale

Dans les départements spécialisés peuvent être utilisés des méthodes fonctionnelles de rééducation des sinus. Ceci est la méthode du coucou et la méthode de lavage avec un cathéter sinusal NMC.

La méthode du coucou peut être utilisée pour toute sinusite. Son essence est qu'une solution antiseptique soit versée dans une moitié du nez et aspirée simultanément de l'autre moitié avec le contenu pathologique des sinus. Pour que le liquide ne puisse pas pénétrer dans le larynx et la trachée, le patient doit constamment dire «ku-ku», d'où le nom de la méthode.

Lors de l'exécution du coucou, la tête doit être rejetée avec une légère déviation en arrière. Avant le lavage, la muqueuse est enduite d'un vasoconstricteur. Des solutions de furacilline, de chlorhexidine et de miramistine sont habituellement utilisées. Après la procédure, vous devez vous allonger la tête basse pour que toute la solution provienne des sinus.

Cette procédure n’est pas très agréable, elle apporte un certain inconfort, mais la plupart des patients se sentent soulagés après la première séance. Pour un cours complet, 6 à 7 procédures sont nécessaires. Ayant une certaine humeur et un désir, le "coucou" peut être effectué à la maison en utilisant une seringue pour la solution et une poire en caoutchouc pour l’aspiration.

Traitement avec un cathéter de sinus "Yamik"

L'utilisation d'un cathéter sinusal YAMIK plus confortable que le "coucou". YAMIK est un système de tubes et de canettes permettant de créer une pression contrôlée dans la cavité nasale. Un ballon pénètre dans le nasopharynx, gonfle et ferme la sortie de la cavité nasale, le second gonfle dans la course du nez et obtient l'entrée. Ainsi, un espace fermé est créé dans la cavité nasale, communiquant avec l'environnement externe à l'aide d'un seul canal (tube).

À l’aide d’une seringue raccordée à ce canal, vous pouvez créer une pression négative dans la cavité nasale. Selon les lois de la physique, le contenu des sinus paranasaux se précipite dans la zone de raréfaction, qui est aspirée avec une seringue. Le mouvement du piston de la seringue crée des fluctuations de pression, ce qui contribue à un meilleur nettoyage des sinus.

Après avoir sucé le pus dans la cavité nasale déplace la solution antiseptique, qui pénètre dans les sinus. À la fin de la procédure, la solution est aspirée avec les résidus de la décharge.

Récemment, on a découvert une méthode innovante capable de traiter les problèmes frontaux en deux jours. Cette méthode s'appelle la sinusoplastie par ballonnet. L'essence de la méthode consiste à éliminer le blocage du canal frontal-nasal. Sous le contrôle de l'endoscope, un guide de cathéter flexible y est inséré, un ballon spécial est inséré à travers le guide. Le ballon est gonflé avec de l'air ou rempli de liquide, de diamètre croissant, élargissant ainsi la fistule obstruée. Le contenu pathologique sort du sinus, le sinus est lavé avec un antiseptique.

L'intervention est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale et dure environ une demi-heure. L'effet est noté immédiatement. La période de rééducation est de 1-2 jours. La rapidité, l'efficacité élevée et le caractère invasif minimal d'une telle opération rendent cette méthode très attrayante. Mais la nouvelle méthode, qui requiert des qualifications élevées et l'expérience du médecin, n'est actuellement utilisée que dans quelques cliniques de Moscou et de Saint-Pétersbourg. En outre, cette procédure est assez coûteuse, seul l'achat d'un ballon coûtera 60 000 roubles.

Traitement chirurgical de la frontite

Les méthodes chirurgicales sont utilisées en raison de l'inefficacité du traitement conservateur pendant 2 à 3 semaines, de la sinusite frontale purulente sévère avec des symptômes graves d'intoxication et du risque de complications et de la sinusite frontale chronique.

Puisque le but principal du traitement de toute sinusite est d'assurer la sortie et la désinfection du sinus lui-même, il est nécessaire d'entrer d'une manière ou d'une autre dans ce sinus. Il y a deux manières: directement de la cavité nasale à travers le message naturel et à l'extérieur. La détection du sinus frontal à partir de la cavité nasale est très difficile car la structure du canal frontal-nasal comporte plusieurs options anatomiques. Tenter de la sonder peut causer des blessures aux parois du canal, ce qui entraînera des cicatrices et une obstruction complète.

La méthode de traitement chirurgical de la sinusite frontale la plus ancienne et la plus utilisée jusqu'à présent est la trépanopuncture du sinus frontal. L'opération est assez simple et peut être effectuée dans n'importe quel département ORL. Après une incision cutanée sur le sourcil, une perceuse spéciale est percée dans l'os frontal au-dessus du sourcil, une canule est insérée et fixée dans le trou, à travers lequel le sinus frontal est lavé pendant 3 à 7 jours avec une solution antibiotique.

Vous pouvez percer le sinus et à travers la paroi supraorbitale. Ici, l'épaisseur de la plaque osseuse est moindre et il est possible de la percer avec une aiguille spéciale.

Chirurgie endoscopique fonctionnelle du nez et des sinus paranasaux

Malgré la simplicité et l'accessibilité de la trypanopuncture, de nombreux patients ont peur et ne sont pas d'accord sur ce point, avec leurs mots, méthode «barbare». C'est compréhensible, tout le monde ne veut pas marcher toute la semaine avec un trou dans le front. Par conséquent, la chirurgie endoscopique fonctionnelle de la sinusite (chirurgie FESS) devient de plus en plus populaire.

Sous le contrôle du microendoscope, la fistule naturelle du sinus affecté est étendue, parfois cette partie de la paroi osseuse est enlevée. La rééducation après une telle opération prend 3 à 5 jours. De telles opérations sont généralement payées.

En présence d'obstacles anatomiques persistants à la sortie naturelle de la correction des sinus de ces conditions. Il peut s'agir d'une septoplastie avec déformation du septum, découpage d'un cornet épaissi, élimination des polypes et des végétations adénoïdes.

Méthodes traditionnelles de traitement de la sinusite frontale

Les remèdes populaires en cas de sinusite frontale ne peuvent être utilisés pour des maladies bénignes qu’en complément du traitement principal prescrit par le médecin. Vous pouvez appliquer des compresses, des inhalations, laver le nez, instiller des gouttes de légumes dans le nez.

Les remèdes populaires les plus célèbres et les plus efficaces:

  • Chauffer le sel ou le sable dans une poêle, verser dans un sac et attacher aux sinus pendant 5 à 10 minutes. Il est possible d'utiliser du riz sec à cet effet. Avant de vous échauffer, vous devez prendre des gouttes qui réduisent l'enflure - Sanorin ou Naphthyzin. Vous ne pouvez pas réchauffer la région des sinus à une température corporelle élevée et à de graves maux de tête.
  • Rincer le nez avec une solution saline (1 c. À thé. De sel de mer ou de sel de table dans un verre d’eau) à l’aide d’un spray en caoutchouc, d’une seringue ou tout simplement en l’attirant avec les narines. Une solution saline de cette concentration est hypertonique et contribue à la libération de sécrétion pathologique des sinus.
  • Inhalation avec une décoction de laurier. Faire bouillir 5 à 7 feuilles de laurier dans 1 litre d'eau, éteindre et respirer à la vapeur pendant 5 à 10 minutes.
  • Hachez les feuilles de Kalanchoe, égouttez-les et diluez 1: 1 avec de l'eau. Enterré dans une pipette complète 3 fois par jour. Vous pouvez utiliser enceinte. Vous pouvez mouiller la gaze turunda avec ce jus et le mettre dans votre nez pendant une demi-heure.
  • Jus de Célandine fraîchement pressé mélangé à une décoction de camomille 1: 1. Enterrer ou mettre dans le nez turunda trempé dans ce mélange.
  • Inhalation avec ajout d'huiles essentielles (huile de menthe, huile d'eucalyptus, huile de pin). 7 à 10 gouttes d'huile ou un morceau de baume "Asterisk" de la taille d'une tête d'allumette, goutte à goutte dans de l'eau bouillante, respirez par paires pendant 5 à 10 minutes.
  • Rester à l'intérieur avec une humidité élevée (des humidificateurs sont utilisés à cet effet) contribue également à la liquéfaction et à l'écoulement de mucus des sinus.
  • Les exercices de respiration Buteyko offrent un effet bénéfique en cas de maladies des sinus.

Prévention de la frontite

La prévention de la sinusite frontale, à l'instar des autres sinusites, comprend:

  1. Traitement en temps opportun des maladies respiratoires aiguës. Pas besoin de compter sur le fait que le nez qui coule "va passer." Il est nécessaire de traiter activement la congestion nasale, non seulement avec des gouttes vasoconstricteurs, mais aussi avec des procédures gênantes (bains de pied, emplâtres à la moutarde, inhalations), le lavage de la cavité nasale avec des solutions salines, des gouttes et des sprays anti-inflammatoires.
  2. Correction chirurgicale de divers défauts anatomiques qui empêchent l'écoulement des sécrétions des sinus - la courbure du septum nasal, le retrait d'une partie du cornet pendant son hypertrophie, le retrait des polypes et des végétations adénoïdes.
  3. Durcissement du corps.
  4. Mode de vie sain, en évitant les mauvaises habitudes.

Symptômes et traitement de la frontite

Même de légers signes de sinusite frontale ne peuvent être ignorés. Ayant raté l'apparition de la maladie et reporté le traitement de la sinusite frontale, le patient risque sa propre santé.

Symptômes de la frontite

La frontite aiguë est très difficile, la maladie est le plus souvent accompagnée de sinusite, d’ethmoïdite et de rhinite chronique.

Le premier symptôme, qui indique précisément le sinus frontal, est une douleur dans les orbites, dans la région du front et dans les arcades sourcilières.

Il y a des maux de tête, une sensation de lourdeur, une douleur à la tête, aggravée par la flexion.

Frontalite - inflammation du sinus frontal, symptôme caractéristique manifeste:

  1. aggravation de la respiration nasale;
  2. écoulement purulent de couleur jaune et verdâtre du nez;
  3. forte fièvre.

En règle générale, un traitement rapide au stade des symptômes de la sinusite frontale aiguë conduit à la guérison.

La transition du stade aigu au stade chronique est caractérisée par des maux de tête récurrents paroxystiques, une lourdeur de la tête et des écoulements aqueux abondants du nez.

En cas d'évolution défavorable de la maladie, l'inflammation peut se propager aux os du crâne, provoquer des abcès périostés et des complications intracrâniennes.

En savoir plus sur les symptômes de cette maladie et les types de frontite dans l'article suivant: Symptômes de frontite, causes et prévention.

Traitement de la sinusite frontale aiguë

Le traitement conservateur non chirurgical de la sinusite frontale vise à éliminer l'inflammation du sinus frontal, à réduire le gonflement de la membrane muqueuse, à restaurer le flux de sortie des sinus purulents et à supprimer l'infection.

La pharmacothérapie de la frontite comprend la nomination de:

  1. des antibiotiques;
  2. antipyrétiques;
  3. agents vasoconstricteurs;
  4. médicaments homéopathiques.

Le traitement est débuté après des mesures de diagnostic appropriées confirmant une sinusite frontale aiguë, visant à identifier l'agent responsable de l'inflammation. Les agents causatifs les plus courants de la sinusite frontale sont les bactéries.

Plus rarement, la maladie est provoquée par des champignons ou des virus. La sinusite frontale virale survient le plus souvent après une maladie respiratoire aiguë aiguë.

Dans ce cas, les antibiotiques ne sont pas prescrits, le traitement consiste à éliminer les symptômes de la maladie sous-jacente.

Les champignons aigus causés par des champignons ne peuvent pas non plus être traités avec des antibiotiques. Des médicaments antifongiques sont prescrits au patient - amphotéricine B, voriconazole et un traitement chirurgical selon les indications.

Lorsqu'une infection bactérienne est traitée à l'aide d'antibiotiques, les médicaments sont utilisés par voie topique sous forme de pommades, de gouttes, et pour l'administration orale sous forme de comprimés, ainsi que pour l'administration intraveineuse.

Le type de médicament est choisi en fonction des résultats de l’ensemencement bactérien d’échantillons de mucus sur un milieu nutritif.

Plus souvent, les maladies frontales aiguës sont causées par des bactéries sensibles aux antibiotiques céphalosporines et pénicillines. La frontite aiguë est traitée avec des antibiotiques:

  1. la pénicilline;
  2. les céphalosporines;
  3. les macrolides.

Les antibiotiques sont généralement administrés par voie intraveineuse, car l'administration d'antibiotiques sous forme de comprimés provoque une dysbiose chez 10% des patients.

Antibiotiques pénicilline

Frontitis est traitée avec des antibiotiques pénicilline d'origine synthétique ou semi-synthétique - amoxicilline, augmentine, amoxiclav, ampisidom, flémoxine. Ils contiennent des substances qui protègent contre l'action destructive des enzymes bactériennes.

Céphalosporines

Si vous êtes allergique aux pénicillines et que la sensibilité des bactéries aux céphalosporines, le céfaclor, le céfotaxime, le céfuroxime, la ceftriaxone, l’axétil sont prescrits.

Ces antibiotiques sont des médicaments d’une nouvelle génération, ne peuvent être détruits lorsqu’ils sont administrés par voie intraveineuse ou sous forme de comprimés.

Les céphalosporines et les pénicillines ont des propriétés et des caractéristiques similaires, leurs molécules sont similaires.

Macrolides

En cas d'intolérance ou d'inefficacité des pénicillines et des céphalosporines, des agents antibactériens de la série des macrolides sont prescrits - macropènes, suramycine, roxithromycine, sumamed, azithromycine.

Les macrolides ont des propriétés anti-inflammatoires, agissent sur les bactéries et les microorganismes intracellulaires.

Dans le traitement des macrolides, la dysbactériose ne se produit pas. La microflore intestinale n'est pas endommagée. Cependant, dans le traitement avec les antibiotiques de cette série, il est également nécessaire d'observer la prescription du médecin, les macrolides ont des contre-indications sérieuses.

Ainsi, dans le traitement de la frontite avec le médicament Sumamed, le patient peut présenter des acouphènes, une nette détérioration de l'audition.

Préparations topiques

Des médicaments antibactériens, décongestionnants et vasoconstricteurs sont utilisés dans le nez avec:

  1. gouttes, aérosols, sprays;
  2. onguents, gels, solutions médicinales.

Il a été prouvé que le traitement des gouttes de frontalite et des pulvérisations d’isofra était efficace. La composition des médicaments comprend un antibiotique aminoglycoside à effet ototoxique. Mais avec l'exposition locale, cela n'affecte pas l'audition ni la fonction rénale.

Des préparations de vasoconstricteur sont instillées dans le nez - nazivine, galazoline, oxymétazoline, vibrocyl, naphthyzinum.

L'utilisation de gouttes combinées avec les aérosols d'irrigation proposol, Kameton, bioparoks.

Bioparox en aérosol a un effet anti-inflammatoire prononcé.

Il comprend la fusafungine, qui a également des effets antifongiques.

Dans le traitement de la sinusite frontale, on utilise une pommade à base hydrophile - la pommade Levomikolevaya. Il porte atteinte à une partie du liquide purulent, a un effet antibactérien.

Les antibiotiques sont accompagnés par la suppression de la microflore intestinale. Pour soutenir la microflore intestinale et l’immunité bénéfiques, on prescrit au patient des probiotiques bificol, lactobactérine, linex, probiovit.

Parallèlement au traitement principal, des antihistaminiques sont prescrits pour réduire le gonflement de la muqueuse nasale - diazoline, tavegil, diphenhydramine. Les anti-inflammatoires sont prescrits pour liquéfier le pus et faciliter le drainage:

  1. AC-Long - réduit la viscosité du mucus dans le sinus frontal, possède des propriétés antioxydantes;
  2. corticostéroïdes - vaporisateurs nasaux nasonex, flikonaze.

Remèdes homéopathiques

Les remèdes homéopathiques ont été utilisés avec succès dans le traitement des sinus paranasaux. Ils peuvent réduire la manifestation de symptômes désagréables de la sinusite tels que maux de tête, saignements de nez, douleurs en orbite.

Comme pour le traitement médical traditionnel, le traitement de la sinusite frontale avec homéopathie doit être effectué sous le contrôle d'un oto-rhino-laryngologiste.

Pour les méthodes d'homéopathie auxquelles on a recours avec des allergies aux médicaments de base, utilisez habituellement synupret, cinnabsin, enhistole, lympholiazot, traumel, echinacea compositum et un certain nombre d'autres remèdes homéopathiques.

  1. Sinuforte - améliore le drainage des sinus, possède des propriétés anti-inflammatoires.
  2. Cinnabsin - réduit les poches, restaure l'immunité.
  3. Sinupret - réduit l'inflammation, fluidifie le mucus dans les sinus.
  4. Bryonia - soulage les maux de tête.
  5. Zedron - soulage la douleur autour des yeux, brûle dans les yeux, se déchire.
  6. Pulsatilla - aide à soulager la douleur à la base du nez, avec un écoulement épais de couleur jaune.

Physiothérapie

Au traitement frontal, les méthodes de traitement physiothérapeutiques sont utilisées en l'absence de forte fièvre et de symptômes d'intoxication du corps. Les patients sont prescrits:

  1. Sessions UHF - jusqu'à 12 procédures;
  2. traitement au quartz de la cavité nasale avec une lampe à quartz - jusqu'à 10 procédures;
  3. compresses chauffantes, Sollux au front - jusqu'à 10 séances;
  4. se rincer le nez avec un coucou;
  5. détection endonasale;
  6. Nettoyage des dauphins de la cavité nasale.

La détection endonasale est une procédure dans laquelle une sonde est introduite dans la cavité nasale et à travers elle dans la cavité du sinus frontal, par laquelle un médicament est administré dans le sinus frontal.

La chirurgie endoscopique dans le traitement de la sinusite frontale est réalisée sous anesthésie générale. Après l'intervention, le patient est sous observation pendant deux jours supplémentaires à l'hôpital.

Cette méthode convient au traitement de la sinusite frontale chez l’adulte et ne peut généralement pas être réalisée chez l’enfant. La technique Dolphin est utilisée dans le traitement de la frontite à domicile.

L'outil est vendu avec un appareil spécial. La procédure rétablit la respiration libre du nez, élimine le mucus, rétablissant les propriétés protectrices de la membrane épithéliale du nez.

La procédure comporte plusieurs contre-indications, assurez-vous donc de consulter l'otolaryngologue avant d'utiliser la méthode.

La méthode Dolphin ne peut pas être utilisée avec des saignements nasaux fréquents, des polypes, des végétations adénoïdes, des otites

Traitement sans ponction

Un traitement efficace et indolore de la frontite consiste à utiliser un cathéter YMIK pour le lavage simultané de tous les sinus paranasaux.

Un dispositif spécial permet de créer des pressions négatives et positives dans la cavité nasale et les voies nasales.

L'alternance de pression vous permet de pomper le pus des sinus.

Le dispositif YAMIK permet de traiter la sinusite frontale sans perforation ni intervention chirurgicale. YMIK réduit le temps de traitement, il suffit que le patient effectue 3-5 procédures pour ressentir un soulagement significatif. La méthode de traitement sans ponction ne nécessite pas de séjour à l’hôpital, elle est réalisée à la clinique.

Les complications de la sinusite frontale aiguë - inflammation du périoste, propagation du pus dans le crâne, nécessitent une intervention chirurgicale immédiate.

Traitement de la sinusite frontale chronique

Le passage de la sinusite frontale aiguë au stade chronique s'accompagne souvent de complications mettant la vie en danger. Le risque est fortement accru par la proximité du cerveau, une forte probabilité de propagation du processus inflammatoire aux méninges.

Traitement médicamenteux, physiothérapie pour les processus chroniques prolongés et léthargiques dans les sinus frontaux. Afin de prévenir les complications mettant la vie en danger, recourir à la chirurgie.

Attribuer une opération dans le traitement de la frontite chronique en cas de détérioration du patient, rejoignant les symptômes indiquant des complications.

Deux techniques sont utilisées:

  1. la trépanopuncture;
  2. trépanation du sinus frontal.

Le but des opérations sur les sinus frontaux est de rétablir le drainage du sinus frontal en assurant la sortie du pus.

La trépanopuncture est réalisée sous anesthésie à l'aide d'un instrument chirurgical à base de tréphine.

Ils sont percés dans l'os frontal dans la région des sinus et un tube creux, une canule, est inséré dans le sinus, à travers lequel les formulations de médicaments sont insérées dans le sinus pendant toute la période de traitement.

Une autre méthode de ponction tréphine consiste à percer une aiguille épaisse à travers la paroi orbitale de la paroi inférieure du sinus frontal à travers la paroi orbitale. Cette méthode est considérée comme plus dangereuse et elle est réalisée dans le traitement de la sinusite frontale chronique selon les indications.

La tréphination des sinus est prescrite en l’absence de résultat du traitement de toutes les autres manières possibles.

L'ouverture du sinus frontal est réalisée à l'aide d'instruments chirurgicaux:

  1. faire une incision avec un scalpel le long du sourcil avec une transition vers les côtés latéraux du nez dans la région orbitale, disséquer les tissus mous avec le périoste;
  2. un ciseau, un frezoy ouvrir un os, créer la vue d'ensemble d'un sinus frontal;
  3. Un tube en plastique est inséré dans le canal entre le sinus frontal et la cavité nasale pour rétablir un écoulement normal de mucus.

Frontal chez les enfants

Le sinus frontal est absent chez les nouveau-nés. À l'âge de 6 ans, il atteint seulement 1 cm 3; il est donc observé chez les enfants de 5 à 6 ans.

Un des dangers de la sinusite frontale à cet âge est la transition rapide de la forme aiguë à la forme chronique sans traitement ou avec une immunité réduite de l'enfant. L'œdème des paupières est une manifestation courante de la sinusite frontale chez les enfants, à l'exception des symptômes communs chez les adultes.

Hirudothérapie

Le traitement est effectué uniquement par des sangsues, achetées en pharmacie, il est inacceptable d'utiliser des animaux qui ne sont pas acquis dans des établissements médicaux.

Seul un spécialiste doit poser des sangsues sur le nez, le front et les points proches du nez.

Avec la formulation correcte des sangsues, les résultats du traitement de la frontite sont positifs, des complications peuvent survenir dues à une intolérance individuelle, des réactions allergiques, une dermatite et une érosion en suintement.

Massages

L'acupression est appliquée pour le traitement de la sinusite frontale. Les mouvements pendant le massage sont lisses, apaisants, avec une légère pression.

La pression augmente progressivement, le patient se sent agréable, accompagné d'une sensation de chaleur. Chaque point est travaillé pendant 3-5 minutes.

Le massage vise à améliorer la circulation sanguine, à restaurer le drainage naturel du sinus frontal. La technique complète le traitement principal, va bien avec le rinçage du nez avec une solution saline, des infusions de plantes médicinales.

Vous êtes peut-être intéressé par l'article Massage pour bronchite.

Magnétothérapie à l'avant

Un résultat positif du traitement de la sinusite frontale par la méthode de thérapie magnétique à l'aide du dispositif «Magniter» est noté. Le dispositif repose sur la propriété d'un champ magnétique de modifier la perméabilité des membranes cellulaires.

L'action d'un champ magnétique alternatif entraîne une diminution du gonflement de la membrane muqueuse du sinus frontal, augmente l'immunité, supprime l'activité de la microflore pathogène.

Méthodes folkloriques

Il est permis d'utiliser les méthodes traditionnelles dans le traitement de la frontite uniquement après avoir discuté de cette question avec un otolaryngologue. L'auto-traitement au front est une voie directe vers les complications intracrâniennes, les abcès orbitaux, les abcès et la septicémie. Toute méthode, même la plus sûre, semble-t-il, nécessite l’approbation du médecin.

Le traitement des remèdes populaires de frontalite doit être pris avec précaution, car lorsque l'écoulement du sinus frontal et du pus est perturbé, tout échauffement peut nuire au patient.

Une des méthodes populaires est le traitement avec des onguents préparés indépendamment. Pommade appliquée à la turonde et insérée dans le nez, les composés suivants sont largement utilisés:

  1. un mélange de graisse de porc et de kérosène, pris dans un rapport de 4: 1;
  2. composition, contenant à parts égales de miel, jus d'oignon, cyclamen et aloès, onguent Vishnevsky.

Selon les patients, il est utile contre le traitement frontal au jus de radis. Prenez un radis noir, frottez-le finement sur une râpe et pressez le jus. Ils sont instillés dans les deux narines jusqu'à 4 fois par jour, le jus est très piquant, contient une grande quantité d'huiles essentielles et contribue à la sortie du mucus. Comme gouttes nasales sont utilisées:

  1. jus de colanchoe;
  2. jus de tubercule de cyclamen dilué avec de l'eau.

Le nez est lavé avec une décoction de camomille, une solution de chlorophyllipt. Ces remèdes ont un effet antimicrobien, et un résultat positif est noté, même avec le traitement des cas frontaux difficiles pour un traitement traditionnel.

La solution de chlorophyllipt peut également se gargariser avec une amygdalite, une pharyngite, une laryngite fréquentes. Article détaillé Chlorophyllipt gargarisme.

Le traitement de la sinusite frontale avec inhalation de camomille à l’huile essentielle d’eucalyptus, feuille de laurier, baume de Zvezdochka a des résultats positifs.

Ce qu'il ne faut pas faire devant

  1. Effectuer des procédures thermiques sans l'approbation du médecin.
  2. Expérimenter sur les enfants. Frontitis diagnostique et traite l'oto-rhino-laryngologiste. Seul un spécialiste peut prendre rendez-vous avec l'enfant et surveiller le traitement.

Prévisions

La frontite aiguë non compliquée a un pronostic favorable. La sinusite frontale chronique se produit avec des exacerbations périodiques.

Sinusite frontale chronique et ses méthodes de traitement

La sinusite frontale chronique est une maladie dans laquelle la membrane muqueuse du sinus frontal est enflammée. La maladie dure généralement plus d'un mois. Souvent, la forme aiguë de la sinusite frontale devient chronique en raison d’une visite tardive chez le médecin ou d’un traitement inadéquat. Cette maladie est dangereuse principalement parce que les sinus frontaux touchés sont situés très près des structures de l’orbite et du cerveau. Cela signifie que le processus inflammatoire peut toucher les tissus mous de l'orbite de l'œil et entraîner diverses complications intracrâniennes (même la mort est possible).

Contenu de l'article

Causes principales de la maladie

La sinusite frontale chronique est provoquée par des microbes pathogènes tels que les streptocoques, les bâtonnets d’hémophilus et les staphylocoques dorés. Des études expérimentales récentes utilisant la réaction en chaîne de la polymérase (PCR) ont également révélé la présence d’autres agents pathogènes tels que la chlamydia, le mycoplasme, etc.

Une frontite aiguë apparaît sur le fond d'un mal de gorge, d'un ARVI ou d'une grippe et se complique de divers micro-organismes nuisibles. L'immunité locale du sinus frontal est sensiblement affaiblie, ce qui empêche le corps de faire face à l'infection elle-même. Ainsi, la forme aiguë de la maladie se transforme en sinusite frontale chronique.

Le rétrécissement de la poche frontale peut être qualifié de facteur de risque clé dans la formation de la forme chronique de la sinusite frontale. Cette pathologie bloque le drainage du sinus. Des végétations adénoïdes ou des modifications de la structure de la congestion contribuent à l'apparition d'une pression excessive dans la cavité nasale. En conséquence, la membrane muqueuse est souvent blessée. Tout cela affecte négativement l'état de la bouche du canal fronto-nasal, qui est constamment enflammé et gonflé.

Outre ce qui précède, il convient de mentionner plusieurs autres facteurs contribuant à l'apparition d'une maladie frontale chronique:

  • pénétration d'un corps étranger dans la cavité nasale;
  • blessures mécaniques du nez;
  • Ozena (atrophie des structures cartilagineuses et osseuses du nez);
  • rhinite vasomotrice ou allergique chronique;
  • déformation du septum nasal;
  • immunité réduite;
  • affaiblissement général du corps dû à de mauvaises habitudes;
  • longueur excessive ou l'étroitesse du canal fronto-nasal;
  • polypes et kystes dans d'autres sinus paranasaux;
  • contact régulier avec des allergènes (poussière, poils d'animaux, etc.);
  • hypothermie fréquente.

Souvent, avec le développement de la forme chronique de la sinusite frontale, les tissus dans les cellules frontales du labyrinthe ethmoïdal sont simultanément enflammés. En outre, dans le même temps peut développer une sinusite chronique.

Symptômes et complications

Immédiatement, il convient de noter que dans la forme aiguë de la sinusite frontale, les symptômes seront toujours plus vifs que dans la chronique. Malgré cela, la majorité des patients souffrant de frontite chronique se plaignent de maux de tête de nature contractante et douloureuse. C'est le premier et le principal symptôme de la maladie. Avec une surfusion régulière ou après un rhume dans le sinus frontal, un gonflement apparaît et il y a violation du débit de mucus.

Il en résulte une augmentation de la pression et une intensification de la douleur (en particulier lors de la palpation de la région frontale). En outre, la gêne augmente après la consommation d'alcool, de café, de stress mental et d'insomnie.

En plus des maux de tête, la sinusite frontale chronique se manifeste également par des sécrétions nasales abondantes (surtout le matin après le sommeil). Ils se distinguent par une odeur désagréable, ils peuvent inclure des particules de sang ou des particules caséeuses (cellules mortes). Le mucus pénètre dans la bouche et coule à l'arrière du nasopharynx. Par conséquent, la patiente essaie constamment de l'expectorer, elle souffre de nausées et même de vomissements.

La frontière chronique s'accompagne d'autres symptômes:

  • peur de la lumière vive;
  • larmoiement fréquent;
  • violation de l'odeur;
  • acuité visuelle réduite;
  • augmentation de la pression oculaire;
  • congestion nasale;
  • impossibilité de respiration nasale;
  • sensation de pression excessive dans la région frontale;
  • douleur douloureuse dans les tempes.

Si la maladie s'aggrave, les manifestations cliniques augmentent. Il existe des signes caractéristiques d’empoisonnement du corps par des déchets de bactéries pathogènes (intoxication). La température du patient atteint des valeurs subfébriles (jusqu'à 39 degrés). Des vertiges, une faiblesse générale et une faiblesse sont observés.

Un traitement inapproprié ou son absence complète peut causer une dacryocystite secondaire, des polypes, une mucocèle et des granulations dans le sinus frontal. De tels changements provoquent l'épuisement des parois de la cavité paranasale. Par conséquent, l'infection passe dans l'os et le périoste. Dans la sinusite frontale chronique, il se forme souvent des fistules qui contribuent à l'apparition d'empyème ouvert. La maladie se complique d'autant plus si la microflore pathogène s'infiltre à travers la paroi inférieure du sinus et que les masses purulentes pénètrent dans l'orbite de l'œil.

De plus, le pus peut dépasser le sinus à travers la paroi cérébrale postérieure. Dans ce cas, il s'agit d'une méningite purulente, d'un abcès extradural et de certaines autres complications dangereuses. Ils peuvent conduire à une mort rapide, malgré une mesure opératoire.

Diagnostics

Une fois les symptômes détectés, des diagnostics instrumentaux doivent être effectués. Pour ce faire, effectuez un examen rhinoscopique, qui permet de détecter la présence de pus.

Les médecins prescrivent souvent des rayons X. Il permet de déterminer l'état actuel des sinus frontaux (leur taille, leur forme, l'interaction d'un sinus avec un autre) et la présence / absence de mucus en eux. Les néoplasmes sous forme de polypes sont détectés par une irrégularité ou un assombrissement partiel de la lumière du sinus. La diaphanoscopie est également en cours de diagnostic (méthode de dépistage non invasive).

En outre, débitmètre laser, ultrasons, joulemetrie directe peuvent être effectuées. Pour confirmer ou infirmer la présence de complications intracrâniennes, on utilise l'IRM, le scanner et la scintigraphie. Des méthodes de diagnostic invasives sont utilisées - résistométrie et biopsie de la membrane muqueuse. Haute précision est différente nouvelle méthode d'examen - endoscopie (inspection visuelle de la zone touchée).

Des consultations avec un neurologue ou un ophtalmologiste sont prescrites immédiatement avant la chirurgie ou en présence de symptômes de complications possibles.

Directions de traitement

  1. Immédiatement avant le traitement, des analyses de mucus sont effectuées. Le type de microflore pathogène est déterminé, les méthodes d'exposition optimales sont sélectionnées.
  2. La sinusite frontale chronique prolongée, dont le traitement consiste à éliminer le processus inflammatoire, implique l'utilisation d'antibiotiques et d'autres médicaments. Assurez-vous de rétablir l'écoulement de mucus du sinus frontal affecté. En outre, le médecin prescrit des anti-inflammatoires et des médicaments pour soulager le gonflement de la membrane muqueuse. Si la sinusite chronique est de nature allergique, des médicaments antihistaminiques sont utilisés.
  3. Parallèlement, les foyers infectieux dans d'autres sinus paranasaux (le cas échéant) sont identifiés et éliminés. Ceci est extrêmement important, car la circulation constante de microbes dans la cavité nasale ne permet pas de traiter efficacement la sinusite frontale chronique. Cette condition peut être appelée la clé du succès du traitement de la maladie.
  4. De plus, les sinus sont lavés et leurs cavités sont irriguées avec des solutions antiseptiques et antibactériennes. Grâce à l'utilisation de moyens pour le rétrécissement des vaisseaux sanguins, il est possible d'éliminer rapidement les poches et d'activer la sortie de mucus. Si les accumulations purulentes chroniques au type frontal ne sont pas détectées, le réchauffement est prescrit sous forme de compresses sèches chaudes aux zones frontale et nasale.
  5. Lorsque le traitement médicamenteux n'apporte pas le résultat escompté, une intervention chirurgicale est nécessaire. L'opération est indiquée si l'inflammation est passée au périoste et que les os frontaux, les polypes et les kystes sont apparus. La méthode chirurgicale consiste à créer un petit trou dans le sinus et à y introduire régulièrement des agents antibactériens, des médicaments hormonaux et certains autres.

Les médicaments de l'arsenal de la médecine traditionnelle

En ce qui concerne les remèdes populaires, les inhalations, les massages et les exercices de respiration peuvent être qualifiés de plus efficaces. La localisation anatomique des sinus frontaux ne permet pas l'utilisation efficace des sprays et des gouttes. Les médicaments ne peuvent tout simplement pas pénétrer dans la zone touchée. Par conséquent, l'inhalation vient à la rescousse.

L'air humide, contenant des extraits de plantes médicinales, une paire d'huiles essentielles ou des infusions d'herbes, pénètre facilement dans tous les départements et les sinus. Versez de l'eau propre dans le récipient en émail, portez à ébullition, puis ajoutez l'un des ingrédients suivants:

  • Herbes médicinales - millepertuis, écorce de chêne, bardane, calendula, camomille, etc.
  • Huiles essentielles de cumin noir, d’argousier, de thuya et de sapin.
  • Feuille de laurier, propolis, marron d'Inde, miel, ail.

N'hésitez pas à vous couvrir avec une serviette ou une couverture afin que la vapeur ne se dissipe pas. Inspirez-le pendant 10-15 minutes.

Faites également attention au massage des semelles et de la zone du visage. Il est efficace contre les frontites chroniques. Le massage doit être effectué jusqu'à récupération complète. La durée de chaque session est d'environ 15 minutes. N'oubliez pas les exercices de respiration quotidiens. Cela accélérera la récupération et normalisera l'état général du corps.

La maladie chronique est une maladie dangereuse qui engendre de graves complications, voire la mort. Un accès en temps opportun à un médecin, un diagnostic complet et un traitement complet ultérieur permettront d'éviter les tristes conséquences.

Ne pas oublier la prévention de la sinusite frontale. Assurez-vous constamment que le nez respire normalement. Tout défaut anatomique du nez doit être immédiatement éliminé.

Il est extrêmement important de traiter correctement et complètement les rhumes saisonniers (rhinite, rhume, ARVI, etc.). Augmentez l'immunité avec l'aide de douches de contraste et de frictions à froid, entrez dans le régime alimentaire des aliments riches en vitamines. De temps en temps, consommez des complexes de vitamines et de minéraux. Votre santé et votre qualité de vie en dépendent.

Vous Aimerez Aussi