Combien de jours dure un nez qui coule?

Rencontrer une personne qui n'a jamais souffert d'un rhume est assez difficile. La rhinite ayant de nombreuses raisons, il est presque impossible d'éviter son apparition. La forme du nez qui coule a ses propres caractéristiques, qui dépendent de l'anatomie du nasopharynx, du niveau d'immunité et du type de facteur provoquant. Combien de temps dure l'écoulement nasal et peut-il influer sur la durée de la maladie?

Contenu de l'article

La rhinite passe par plusieurs étapes:

  • le réflexe, qui se caractérise par un spasme des vaisseaux sanguins, une muqueuse nasale sèche, des brûlures, des démangeaisons et des éternuements fréquents;
  • Le catarrhal est caractérisé par une dilatation des vaisseaux, un gonflement de la membrane muqueuse et une hyperémie des fosses nasales. Un écoulement muqueux et aqueux apparaît, dont le volume augmente progressivement. L'obstruction nasale complique la respiration nasale, les odeurs et prédispose à la congestion nasale. En outre, une personne s'inquiète de l'insomnie, des déchirures et de la congestion de l'oreille;
  • le gonflement des muqueuses diminue progressivement, la respiration est restaurée, la capacité de distinguer les arômes revient. La carie devient plus épaisse, diminue en volume et prend une teinte jaunâtre.

Pour combien de jours un nez qui coule, dépend de la force du facteur provoquant, de l'immunité humaine et des maladies associées aux organes ORL.

Rhinite infectieuse

La rhinite virale dure 7 à 10 jours.

La durée de la maladie dépend de la vitesse de réponse de l'immunité aux agents pathogènes. Selon les données de recherche, il a été établi qu'un niveau suffisant d'anticorps dans le sang est atteint le 5ème jour de la maladie. Ceci fournit une lutte complète contre les virus. Quelques jours supplémentaires sont nécessaires pour restaurer les tissus affectés, ce qui représente une combinaison de 7 à 9 jours.

Un nez qui coule chez un adulte peut être causé par:

  1. l'hypothermie;
  2. inhalation d'air pollué;
  3. contact avec des personnes malades;
  4. les effets des facteurs allergiques;
  5. maladies endocriniennes associées à des modifications des niveaux hormonaux. La rhinite est souvent observée chez les femmes enceintes, à partir du deuxième trimestre et à l'adolescence;
  6. dysfonctionnement du système nerveux lorsque la régulation du tonus vasculaire est perturbée;
  7. abus de médicaments vasoconstricteurs. Ils sont disponibles sous forme de spray nasal ou de gouttes pour lutter contre la congestion nasale. En outre, vous devez prendre des médicaments avec soin pour améliorer la libido masculine, les médicaments hypotenseurs et anti-inflammatoires;
  8. blessures, septum incurvé;
  9. rester au froid ou au soleil;
  10. végétations adénoïdes, sinusite chronique;
  11. défense immunitaire affaiblie par des infections graves ou des maladies systémiques.

Si les bactéries pathogènes deviennent la cause du rhume, la maladie peut durer environ un mois. Souvent, les bactéries se joignent au fond d’une infection virale et d’une immunité affaiblie. Les signes d'inflammation bactérienne comprennent:

  1. hyperthermie fébrile, dont la réduction survient après le début du traitement antibiotique et le lavage du foyer inflammatoire avec des solutions antiseptiques;
  2. épais verdâtre, avec une odeur désagréable, écoulement du nez;
  3. congestion nasale;
  4. mal de tête (sourcil, nez, front, occiput, région des tempes);
  5. voix nasales;
  6. l'insomnie;
  7. manque d'appétit;
  8. faiblesse

Lorsqu'un foyer infectieux se limite à la muqueuse nasale, la rhinite bactérienne peut prendre une semaine. Si vous commencez un traitement avec des agents antibactériens à temps, la récupération peut être rapprochée. La durée de la sinusite, qui est devenue une complication de la rhinite virale, peut atteindre trois semaines.

Dans la sinusite chronique, le nez qui coule est constamment observé, les différences ne résident que dans sa sévérité.

Il est difficile de guérir une infection fongique; par conséquent, les symptômes d'une rhinite fongique peuvent être perturbés pendant une longue période, avec une détérioration occasionnelle et une amélioration de l'état général.

Rhinite vasomotrice

Combien de jours la rhinite causée par la rhinite vasomotrice passe-t-elle? Beaucoup d’entre nous utilisent des médicaments vasoconstricteurs quand la morve apparaît. Ils aident à rétablir la respiration nasale pendant un certain temps en rétrécissant les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi le gonflement et la sécrétion. Il est important de connaître la mesure et de ne pas abuser de ces drogues.

Le fait est que l’utilisation de sprays nasaux entraîne un spasme constant des vaisseaux sanguins, ce qui perturbe encore davantage la régulation du tonus vasculaire. La conséquence en est l’absence de réponse vasculaire à l’influence de facteurs exogènes ou endogènes.

D'autre part, le vasospasme conduit à la sécheresse de la membrane muqueuse, à son traumatisation accrue et au développement de la dépendance. Dans certains cas, il suffit de changer de médicament pour obtenir l'effet souhaité. Cependant, les médicaments vasoconstricteurs, même à une fréquence et à une posologie croissantes, ne peuvent arrêter la rhinorrhée et éliminer la congestion nasale.

Avec la rhinite vasomotrice, on note une congestion unilatérale. Ce symptôme est particulièrement prononcé "menteur". Dit l'arc que vous mentez. En outre, une personne est préoccupée par:

  • augmentation de la congestion nasale en cas de dépassement nerveux ou froid;
  • écoulement de mucus sur le nasopharynx;
  • troubles du sommeil;
  • maux de tête.

Quel autre facteur peut provoquer une rhinite vasomotrice?

  1. l'irritation de la membrane muqueuse se produit avec des particules de poussière ou des produits chimiques. Il est particulièrement fréquent chez les personnes travaillant dans des locaux poussiéreux ou dans l’industrie de la peinture et du vernis;
  2. dépendance météorologique. Il se manifeste par une congestion nasale lorsque l'humidité change ou devant un vent fort;
  3. stress émotionnel;
  4. les fluctuations hormonales associées aux maladies endocriniennes;
  5. fumer, alcool, plats épicés.

La rhinite vasomotrice peut durer toute la journée ou être observée en permanence. Tout dépend de la présence de contact avec le facteur provoquant.

Rhinite allergique

Lorsque la congestion nasale et la rhinorrhée apparaissent, vous devez surveiller le nombre de jours d'écoulement nasal. Cela aidera à temps à consulter un spécialiste et à éviter des conséquences désagréables.

Si la morve ne disparaît pas avant plusieurs semaines et si un examen oto-rhino-laryngologique exclut la nature infectieuse de la maladie, il convient de rechercher des allergènes. Dans ce cas, une analyse du niveau d'immunoglobulines et des tests d'allergie est requise. Ce type de rhinite est particulièrement fréquent chez les personnes sujettes aux allergies.

La cause d'une réaction allergique peut être:

  1. produits alimentaires (chocolat, agrumes, fruits de mer);
  2. la poussière;
  3. produits chimiques, y compris produits chimiques ménagers, produits de soins personnels;
  4. parfums de parfum;
  5. le pollen des plantes;
  6. la fumée de cigarette;
  7. drogues.

Un nez qui coule est appelé pollinose saisonnière si les symptômes sont observés au cours d'une certaine période de l'année. Lorsque la cause d'une allergie affecte une personne tout au long de l'année, l'allergie est alors constamment observée.

L'intensité des signes cliniques peut varier. Ils consistent en l'apparition de:

  • écoulement nasal (mucus clair et aqueux);
  • yeux larmoyants, rougeurs conjonctivales;
  • congestion nasale;
  • éternuements fréquents;
  • toux

Le danger d'un contact constant avec l'allergène est un risque élevé de développer de l'asthme. Elle se manifeste par des crises d'essoufflement, un essoufflement grave et une insuffisance respiratoire.

Si des médicaments provoquent des allergies, la durée du rhume dépend de la dose du médicament, de la durée du traitement et de la capacité de l'accumuler.

En outre, le processus d'élimination du médicament dépend de l'état des organes internes (foie, reins). Lorsque les médicaments contre le dysfonctionnement des organes sont affichés pendant une longue période, leur concentration dans le sang diminue lentement et la réaction allergique ne s'atténue pas.

Morve chez les enfants

Combien de nez qui coule chez les enfants passent? Chez l'adulte, la morve est plus rapide pendant 2-3 jours par rapport à l'enfance. Cela est dû à l'immunité incomplètement formée chez les enfants et au nettoyage inadéquat des cavités nasales. À cet égard, il faut apprendre à l’enfant à se moucher, ce qui réduira le risque de maladies infectieuses.

Il existe également une rhinite physiologique chez le nouveau-né, associée aux caractéristiques structurelles des organes respiratoires. Cela peut durer jusqu'à deux mois et passer indépendamment.

En outre, des écoulements muqueux nasaux peuvent apparaître sur le fond de la dentition, ce qui ne nécessite aucun traitement. La rhinorrhée se termine au bout de 1-2 jours, parallèlement à la disparition de la douleur.

En ce qui concerne l’origine allergique de la morve, elle constitue une exception majeure pour les bébés. À un âge plus avancé, la fréquence des allergies dépend de l'hérédité et de la force immunitaire de l'enfant.

Prévention

Pour réduire le risque de morve, assez:

  1. refuser de communiquer avec les animaux, s'il y a tendance à des allergies à la laine, utiliser des produits cosmétiques hypoallergéniques, se débarrasser des fleurs d'intérieur, ne manger que des produits ne provoquant pas de réaction allergique;
  2. nettoyer régulièrement les fosses nasales des croûtes;
  3. rincer le nez avec des solutions salines. Ils sont vendus en pharmacie (Humer, Salin) ou peuvent être préparés indépendamment (5 g de sel dissous dans de l'eau tiède avec un volume de 230 ml). Vous pouvez également utiliser une solution saline. Les solutions salines sont autorisées à partir de la période néonatale;
  4. respirer plus souvent l'air frais (le soir dans les parcs, les jardins botaniques, les zones forestières);
  5. boire suffisamment de liquide (1,5 à 2 litres par jour);
  6. maintenir une certaine température et humidité dans la maison.
N'oubliez pas de consulter le médecin et de respecter strictement ses rendez-vous. Ce n'est que dans ce cas que les complications de maladies peuvent être évitées.

Après combien de jours un rhume?

Peut-être que chaque personne confrontée à un symptôme aussi désagréable qui accompagne de nombreuses maladies, comme un nez qui coule. Ignorer la rhinite ne fonctionnera pas - la muqueuse nasale est enflammée, cuit et brûle à l'intérieur, l'écoulement vous met mal à l'aise à la fois en présence d'autres personnes et seul avec vous-même. D'accord, dès que possible pour se débarrasser de l'ennuyeux compagnon - un nez qui coule - tout le monde qui l'a déjà fait rêver.

Alors, combien de jours un rhume chez un enfant et un adulte? La durée du traitement dépend-elle de son intensité? Est-il possible de ne pas traiter la rhinite du tout, mais d'attendre que les symptômes disparaissent d'eux-mêmes? Essayons de le comprendre.

Stades de la rhinite aiguë

Il convient de noter que chaque adulte ou enfant a ses propres caractéristiques individuelles en ce qui concerne la structure du septum nasal, la localisation des sinus, l’état général de l’immunité. Cependant, un nez qui coule se produit toujours selon certaines règles communes à tous.

La rhinite aiguë se divise en trois étapes:

  • réflexe;
  • catarrhal;
  • la dernière étape avant la récupération.

Une caractéristique distinctive de la première étape est la pâleur de la membrane muqueuse, qui est déterminée par un spécialiste. Pendant cette période, qui ne dure que quelques heures, le patient s’inquiète surtout des brûlures et de la sécheresse du nez, de l’irritation des muqueuses et du besoin fréquent d’éternuer.

La deuxième étape est caractérisée par la présence de décharge, généralement transparente et aqueuse, et une nuance rouge vif de la membrane muqueuse. La respiration est difficile, le gonflement du nez interfère avec la prise de nourriture, dort et provoque des maux de tête, pose les oreilles et le sens de l'odorat est fortement réduit.

Un soulagement significatif de la santé globale amène la troisième étape du processus inflammatoire. La boursouflure s'en va, la respiration devient plus facile, la voix et l'odorat reviennent à la normale.

Si le traitement topique a été instauré dès l'apparition des premiers symptômes, le rétablissement se fera en deux ou trois jours.

Si, toutefois, ils ne sont pas pressés par le traitement, le risque d'une lutte prolongée, sur plusieurs semaines, avec les conséquences possibles d'une sinusite ou d'une sinusite est grand.

Types de rhinite

L'efficacité des médicaments dépend de leur choix pour ce type de maladie. Cela dépend aussi du nombre de jours où vous pouvez guérir un rhume. Son étiologie peut varier selon la source et la cause de l'irritation de la muqueuse nasale.

Les types de rhinite suivants sont distingués:

Rhinite virale

En automne-hiver, le risque de rhinite virale est particulièrement accru.

C'est à ce moment que le rhume attaque un système immunitaire affaibli.

En conséquence, une personne reçoit toute une série de symptômes désagréables, notamment une irritation de la muqueuse nasale.

Symptômes de la rhinite virale:

  • forte hausse de la température;
  • dégagement clair de la cavité nasale;
  • faiblesse générale et muscles endoloris;
  • la rapidité de la maladie.

Avec la rhinite virale, la durée du traitement est généralement d’une semaine à dix jours. Tout dépendra de la force de l'organisme lui-même - dès que suffisamment d'anticorps s'accumulent pour faire face à l'attaque des virus. Cela se produit généralement le cinquième jour. Commence alors une restauration intensive des tissus endommagés et la reprise des fonctions altérées de la membrane muqueuse, ce qui prend quelques jours supplémentaires - trois jours.

Caractéristique Au total, le type de rhinite viral est le plus court de tous.

Comment comprendre que le nez qui coule passe? Très simple - les symptômes vont progressivement diminuer et bientôt disparaître complètement.

Rhinite bactérienne

Il apparaît, à en juger par son nom, en raison de l’impact des bactéries pathogènes. La rhinite bactérienne s'accumule souvent sur le virus suite à un traitement inopportun et à une diminution générale de l'immunité.

Signes de rhinite bactérienne:

  • la température augmente lentement et dépasse rarement la norme de plus d'un degré;
  • écoulement purulent de la cavité nasale, ayant une teinte jaunâtre ou verdâtre;
  • aucun symptôme associé, forme locale du processus;
  • cours prolongés et traitement de la rhinite.

Le nombre de jours où le nez qui coule causé par une bactérie est traité varie de quelques jours à un mois environ. Si la lésion n'est limitée que par la membrane muqueuse de la cavité nasale, il est possible de faire face à la maladie en une semaine.

Si vous connectez la réception d'antibiotiques à l'intérieur, la durée du traitement peut être réduite de deux ou trois jours supplémentaires. Si vous ne comptez que sur la force de votre corps, il faudra peut-être plus d'un mois pour surmonter tous les symptômes.

Rhinite allergique

Si un nez qui coule ne s'arrête pas même après quelques semaines et que les examens excluent l'étiologie bactérienne et virale de la maladie, il est bon de penser à faire un test d'allergie - il est possible que le nez qui coule ait un caractère allergique.

La rhinite allergique peut être saisonnière ou persistante (chronique).

Il peut se développer sous l'influence d'allergènes, des substances qui sont parfois les plus anodines pour la plupart des gens, mais qui provoquent une réaction violente chez une personne allergique.

Cela peut être la poussière, le pollen ou les squames d'animaux domestiques, la nourriture et les odeurs nauséabondes des parfums ou des produits cosmétiques, de la fumée de cigarette et des drogues.

Signes de rhinite allergique:

  • congestion nasale et gonflement;
  • besoin fréquent d'éternuer;
  • toux rare ou toux suffocante;
  • larmoiement et rougeur des yeux;
  • souvent accompagné d'une conjonctivite allergique.

C'est important! L'absence de traitement de la rhinite, qui a un caractère allergique, est lourde de conséquences pour l'asthme bronchique.

Pour réduire la manifestation des allergies, prescrire des antihistaminiques. Éliminer complètement les symptômes n'est possible qu'avec l'élimination finale du facteur gênant.

Rhinite médicale

Une fascination excessive pour les médicaments vasoconstricteurs, en les utilisant au-delà des normes spécifiées dans le mode d'emploi, peut ne pas conduire à la guérison du rhume, mais à son renforcement et à la prolongation de son écoulement.

Signes de rhinite médicale:

  • l'apparition d'écoulement nasal lorsque la température change;
  • congestion du mucus dans la gorge;
  • troubles du sommeil;
  • maux de tête fréquents.

Pour se remettre de ce type de processus inflammatoire, il est nécessaire d'abandonner complètement l'utilisation des médicaments vasoconstricteurs. Si cela réussit, la fonction respiratoire sera complètement rétablie dans quelques semaines.

Conclusion

En résumé, nous rappelons que pour prévoir combien de jours le froid passera, il faut d’abord établir sa nature.

La sélection des bons médicaments et le début du traitement en temps voulu réduiront au minimum tous les symptômes irritants. Et peut-être un rhume que vous ne remarquerez même pas!

Si un nez qui coule ne passe pas longtemps: que faire?

Lorsqu'un nez qui coule se produit, nous en accordons un, un maximum de deux semaines d'inconfort et de souffrance.

Nous fournissons à la table de chevet des gouttes, des sprays ou divers remèdes populaires et commençons par la persistance des condamnés à exécuter le traitement, en espérant que ce trouble disparaîtra aussi soudainement qu’il est apparu.

Après tout, ils disent que si vous ne traitez pas le nez qui coule, il disparaît en une semaine et si vous le traitez en sept jours. Mais que faire si le froid ne va pas à temps? Est-ce dangereux?

Qu'est-ce que la rhinite du nez?

Une promenade par temps humide, une promenade dans les transports en commun à côté d'un malade, se mouiller les pieds, boire des boissons fraîches et de nombreux autres facteurs similaires provoquent l'apparition d'un rhume.

Dans de telles situations, une rhinite aiguë survient généralement. Les personnes qui lui sont le plus enclines sont les personnes qui ne sont pas endurcies et qui présentent diverses pathologies chroniques. En règle générale, il disparaît au bout de quelques jours ou de quelques semaines, mais avec un affaiblissement général de l'immunité, il peut durer jusqu'à 3-4 semaines et devenir chronique.

La rhinite chronique devient très souvent la base de la présence constante de morve. Il peut avoir une nature différente et ne résulte pas toujours du manque de traitement de la forme aiguë de la maladie. L'intensité de la glaire et de la congestion nasale dépend du type de pathologie (catarrhale, hypertrophique, atrophique ou vasomotrice).

À propos, c'est ce dernier cas qui est souvent diagnostiqué chez les personnes souffrant de rhinite incessante. Elle se caractérise par un mucus abondant, des éternuements et une congestion nasale. Souvent, les symptômes n'apparaissent qu'après le sommeil ou lorsque la température de l'air change, suite à un stress, etc.

Ainsi, la rhinite aiguë est rarement accompagnée d'un écoulement nasal prolongé. Beaucoup plus souvent, c'est une conséquence du développement de:

Rhinite allergique résultant des effets de divers allergènes respiratoires. Pour cette maladie, elle est typique en plus d’une violation de la respiration nasale, d’une odeur et d’une rhinorrhée (écoulement de mucus), ainsi que d’éternuements fréquents et souvent de larmoiement. Avec sa présence, un nez qui coule de longue durée apparaît et disparaît à la même période de l'année. En règle générale, elle commence au printemps, en avril ou en mai, et se déroule en été, voire en automne, ce qui correspond à la période de floraison de l'une ou l'autre des plantes, c'est-à-dire qu'une personne est diagnostiquée avec la pollinose. contenues dans la poussière domestique, les produits chimiques ménagers, les cosmétiques, etc.

La rhinorrhée est rarement longue.

  • Ozeny;
  • certaines pathologies héréditaires, en particulier le syndrome de Cartagene;
  • maladies auto-immunes, y compris la polyarthrite rhumatoïde, la granulomatose de Wegener, la sclérodermie systémique, etc.

En outre, pour provoquer l'apparition de morve peut:

  • changements hormonaux physiologiques (plus fréquents chez les femmes);
  • des troubles endocriniens, en particulier des problèmes de glande thyroïde;
  • changements des conditions météorologiques chez les personnes sensibles aux conditions météorologiques, etc.

Les patients se plaignent souvent d'avoir perdu leur odorat lors d'un rhume. Vous pouvez faire face à cet événement courant en éliminant la rhinorrhée et en effectuant une série d'activités.

Qu'est-ce qui est dangereux avec le manque de traitement?

Bien sûr, rarement une personne avec un morve va immédiatement chez le médecin. Toutefois, si l’automédication ne donne aucun résultat positif pendant 2 semaines, voire un mois, vous devez absolument consulter un oto-rhino-laryngologiste, car en l’absence de traitement complet, la rhinite peut entraîner des complications graves, notamment:

L'inflammation dans les sinus paranasaux est également accompagnée d'un nez qui coule, de sorte que la transition de la rhinite à la sinusite ou à la sinusite frontale peut ne pas être remarquée par le patient. Mais le traitement dans de telles situations est effectué en utilisant d'autres méthodes. En conséquence, tout auto-traitement, en particulier les aérosols vasoconstricteurs, est extrêmement dangereux en cas de rhinorrhée prolongée.

À son tour, la rhinite allergique peut provoquer un asthme bronchique, un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Par conséquent, il est impossible de traiter les allergies à la légère. Assurez-vous de contacter un spécialiste et de suivre un traitement complet.

Le nez qui coule ne passe pas un mois. Que faire

La première chose que vous devez faire avec la préservation à long terme de la rhinorrhée, c’est le tour de l’ENT, car seul un spécialiste sera en mesure d’établir la véritable cause de ce phénomène et de trouver les mesures thérapeutiques appropriées.

Le traitement de la rhinite chronique comprend plusieurs étapes:

  1. des antibiotiques;
  2. astringents;
  3. la sclérothérapie;
  4. laver la cavité nasale avec des solutions salines.
  1. UHF;
  2. électrophorèse endonasale;
  3. thérapie magnétique;
  4. acupuncture;
  5. phonophorèse endonasale.
Source: nasmorkam.net Si une série de tests de laboratoire confirme que la rhinorrhée est une conséquence de l'exposition à des allergènes, il est nécessaire de:
  1. des antihistaminiques (Loratadine, Eden, Suprastin, Erius, Telfast);
  2. les glucocorticoïdes (prednisolone, mométasone, béclométhasone, hydrocortisone, fluticasone, méthylprednisolone);
  3. stabilisateurs de membrane de mastocytes (cromoglycate de sodium);
  4. médicaments vasoconstricteurs (Naphthyzin, Galazolin, Nazol, Noksprey, etc.).

La rhinite vasomotrice est traitée presque de la même manière que les allergiques, mais la thérapie peut être complétée par une cautérisation ponctuelle des zones réflexogènes avec des produits chimiques spéciaux, une sclérothérapie et une instillation d’astringents.

Dans les cas graves, seul le chirurgien est en mesure de guérir le patient, qui sélectionne le type d'opération en fonction des modifications.

Traiter avec la rhinite médicale n'est pas moins difficile. Pour ce faire, il est initialement recommandé de réduire au minimum la fréquence d'injection du médicament habituel, de rincer régulièrement le nez, de procéder à une phytothérapie et de suivre des procédures de physiothérapie, en particulier les UHF et UFD.

À l'avenir, la dose de gouttes vasoconstrictrices utilisées diminue progressivement et tend à la réduire à 0. Toutefois, cela n'est pas toujours possible, puis une opération est montrée, qui est généralement effectuée au moyen d'un laser.

Les phytopreparations et l'homéopathie sont prescrits en plus de la majorité des patients:

Il sera utile de prolonger la congestion nasale pour adapter le régime alimentaire et éviter les aliments épicés gênants. Certes, le renforcement de l'immunité, le rejet des mauvaises habitudes, les longues marches au grand air et le calme émotionnel auront un impact sur l'évolution de la maladie.

Vous devez également développer une culture de soufflage adéquat du nez: en même temps, vous ne pouvez souffler que le contenu d’une narine, en fermant la seconde avec votre doigt et avec un minimum d’effort. Cela évitera le développement de complications et le refus de pertes pathologiques dans l'oreille moyenne.

Que peut être enceinte d'un rhume?

Beaucoup de futures mères sont confrontées au problème de la rhinorrhée prolongée, mais leur situation particulière ne leur permet pas d'utiliser des méthodes et des médicaments conventionnels. Par conséquent, les femmes enceintes se tournent souvent vers les médecins pour savoir quoi faire si le rhume ne disparaît pas.

Le traitement des femmes occupant ce poste est effectué avec la plus grande parcimonie possible, mais seulement après avoir passé une série de tests et en avoir déterminé de manière fiable la cause de la décharge, car ils peuvent survenir en raison de modifications normales du fond hormonal au cours de cette période. Si tel est le cas, il n'est pas recommandé aux femmes de prendre des mesures radicales, car la rhinorrhée disparaîtra d'elle-même.

Pour remédier à cette situation, les femmes enceintes sont autorisées, avec l'autorisation du médecin, à prendre des remèdes homéopathiques et un certain nombre de plantes médicinales, telles que des gouttes orales ou des comprimés de Sinupret. Ils contribuent au renforcement de l'immunité et à l'élimination de l'œdème muqueux, ce qui améliore considérablement la condition et favorise la guérison. De plus, les femmes enceintes peuvent, avec l'autorisation du médecin, réchauffer le nez avec du sel, l'acupressure, le lavage avec des solutions salines et utiliser des remèdes traditionnels.

L'enfant ne passe pas un rhume: que faire?

Même la rhinite aiguë banale chez l'enfant est généralement plus dure que chez l'adulte, ce qui s'explique par les particularités de leur anatomie. De plus, il est capable de provoquer le développement de:

Par conséquent, les enfants doivent tout d'abord se voir présenter l'ENT et suivre ses recommandations afin de prévenir la progression de la maladie et la survenue de complications. Mais en général, le traitement est effectué selon le même schéma que les adultes, mais avec un ajustement de la dose des médicaments utilisés.

Si le nez qui coule ne passe pas

Chez les enfants de la première année de vie, et particulièrement chez les nouveau-nés, les voies nasales sont très étroites. Par conséquent, même une inflammation minime des muqueuses entraîne une obstruction nasale sévère, qui empêche l'enfant de téter son sein en silence. En outre, les nourrissons ne savent toujours pas comment éliminer le mucus qui s'est accumulé dans le nez et son écoulement par le nasopharynx peut entraîner des inconvénients supplémentaires pour l'enfant.

Par conséquent, la congestion nasale chez les nourrissons provoque souvent une déshydratation, une perte de poids, une perturbation du tractus gastro-intestinal et du sommeil et, en raison des caractéristiques structurelles du tube auditif, le processus inflammatoire dans la cavité nasale peut provoquer le développement d'une otite moyenne.

Par conséquent, tout en maintenant l'affection plus d'une semaine, il est impératif de contacter votre pédiatre et de suivre ses recommandations à la lettre.

Initialement, la tâche principale du traitement est de rétablir une respiration normale pendant l’alimentation. Cela créera des conditions pour le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal et ne provoquera pas d'infection, dans le cas d'une rhinite aiguë ou chronique, propagée aux oreilles et aux voies respiratoires inférieures. À cette fin, pendant 5 minutes avant de nourrir, 2 gouttes de médicaments vasoconstricteurs sont versées dans chaque narine, par exemple:

Également pour le traitement de la rhinite virale ou bactérienne chez les nourrissons peuvent être utilisés une solution à 10% de sodium sulfacyl (Albucid). Dans le cadre de cette thérapie, un traitement visant à éliminer la cause de la rhinorrhée est réalisé. Dans ce cas, les médecins ne sont pas fatigués pour rappeler que:

Ne pas enterrer le lait maternel dans le nez, car il devient un excellent moyen de reproduction des bactéries et de détérioration du bébé.

Qu'est-ce qui aide du froid?

Malgré la grande variété de médicaments prêts à l'emploi, les populations ne cessent de recourir aux services de la médecine traditionnelle. En effet, certains d'entre eux sont en mesure d'accroître l'efficacité du traitement prescrit par un médecin et d'accélérer le rétablissement. C'est:

  • Double instillation quotidienne dans chaque narine de 3-5 gouttes d'huile de menthol.
  • Lubrification des surfaces internes du nez 2 à 3 fois par jour avec du jus de Kalanchoe ou du miel jusqu'à guérison complète.
  • Dans 0,5 litre de solution saline légèrement chauffée, ajoutez une cuillerée de teinture de calendula, d'eucalyptus ou de tout autre produit ayant un effet anti-inflammatoire. La solution obtenue est lavée au nez, en l'introduisant alternativement dans l'une ou l'autre des narines, jusqu'à la fin. La procédure est effectuée deux fois par jour.
  • 4-6 gouttes de jus de betterave fraîchement pressé sont injectées dans chaque narine ou des cotons-tiges y sont trempés pendant 15 minutes.
  • La nuit, les jambes sont enveloppées dans de la gaze trempée dans une teinture de piment rouge. Des chaussettes en laine sont portées sur la gaze.

Mais avant de commencer à appliquer des recettes populaires, il est recommandé d'obtenir l'approbation de l'otolaryngologue. En particulier, il n'est pas nécessaire de chauffer le nez avant de consulter un médecin, car la rhinorrhée peut être un symptôme de la sinusite, dans laquelle tout réchauffement peut être dangereux.

Que faire si un nez qui coule ne passe pas et que rien n'y fait?

Une intervention chirurgicale est prescrite dans les situations les plus difficiles, lorsque le traitement conservateur n’aboutit pas et s’il existe des indications. Cela est généralement nécessaire lors de l’exécution d’un sinus, d’une rhinite chronique hypertrophique ou vasomotrice.

En cas de sinusite sévère, il est nécessaire de percer le sinus maxillaire pour en éliminer le pus accumulé ainsi que les bactéries. Dans d'autres cas, il peut être nécessaire de:

  • désintégration par ultrasons des corbeaux inférieurs;
  • vasotomie;
  • destruction laser;
  • conchotomie inférieure épargnée;
  • ostéoconhotomie, etc.

Par conséquent, pour éviter de telles mesures radicales, nous vous recommandons de toujours consulter un oto-rhino-laryngologiste si la rhinorrhée persiste plus de 2 semaines.

Un nez qui coule ne disparaît pas: pendant combien de jours un nez qui coule va et pourquoi a-t-il traîné

Le nez qui coule ne disparaît pas - vous coulez dans votre nez, buvez des pilules et le flux du nez ne s'arrête pas. D'où vient cette attaque et après combien de jours un rhume?

Bien sûr, le nez qui coule n'est pas pris de nulle part. Il ne tombe pas "comme de la neige sur la tête". Généralement, un nez qui coule est causé par une infection virale et l'hypothermie générale du corps aggrave la situation. Une promenade par temps froid et pluvieux, la communication avec les gens qui éternuent et sont prêts, la congestion nasale et les maux de tête dans le contexte d’une légère augmentation de la température corporelle.

C'est la soi-disant rhinite aiguë. Il n'est pas si dangereux que désagréable. Cependant, il est extrêmement important de commencer le traitement immédiatement, sinon l'œdème peut augmenter dans les sinus maxillaires. La rhinite aiguë avec un traitement rapide et actif prend généralement entre 3 et 5 jours.

Lorsqu'il s'agit d'un enfant ou d'un adulte dont le système immunitaire est affaibli, il peut arriver qu'un nez qui coule ne disparaisse pas avant 2 semaines. Mais alors vient la récupération.

Pourquoi ne pas attraper un rhume

Si un nez qui coule ne passe pas une semaine, ne vous inquiétez pas encore. Il est nécessaire de poursuivre le traitement et de suivre les recommandations du médecin. Si une rhinite ne dure pas un mois, alors que le traitement a été commencé à temps, vous devez réfléchir aux raisons pour lesquelles une rhinite ne dure pas longtemps.

Ne paniquez pas, ne vous soignez pas. Consulter immédiatement un médecin pour clarifier le diagnostic. Il est possible que le froid soit devenu chronique. Il y a deux options ici:

  • rhinite vasomotrice;
  • rhinite allergique.

Le médecin vous prescrira les tests nécessaires et déterminera la véritable raison pour laquelle la rhinite aiguë s'est transformée en nez qui coule. Et aussi prescrire le traitement approprié.

Rhinite vasomotrice

L'abus de médicaments vasoconstricteurs est l'une des raisons pour lesquelles un nez qui coule ne disparaît pas. C'est-à-dire que l'instillation dans le nez de moyens tels que Naphthyzinum et d'autres l'aiment plus longtemps que ce qui est prescrit dans l'annotation conduit souvent à un retour en arrière du corps. Au lieu d'être guéri, le nez qui coule ne passe pas.

Ce type de rhinite est appelé rhinite fausse ou vasomotrice. Et est la forme la plus courante de rhinite chronique. Au cœur de celui-ci - une réaction trop forte des vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale. C'est pourquoi on l'appelle parfois la rhinite neurovasculaire.

Symptômes de la rhinite vasomotrice:

  • l'apparition de sécrétions muqueuses du nez lors du passage de chaleur à froid ou de froid à chaleur (vous commencez involontairement à "renifler" avec le nez);
  • "Poser" le nez avec une tension nerveuse;
  • congestion du mucus dans la gorge;
  • troubles du sommeil;
  • mal de tête

La rhinite vasomotrice se caractérise par une congestion alternée de l'une des narines. Ceci est particulièrement prononcé lorsqu'une personne prend une position allongée - elle pose exactement cette moitié du nez, de quel côté vous êtes.

En plus de la toxicomanie du nez, il existe d'autres raisons pour lesquelles la rhinite ne disparaît pas, une fausse rhinite se développe:

  • facteurs environnementaux irritants (fumée, grandes quantités de poussière, odeurs fortes);
  • dépendance à la météorologie (un brusque changement des conditions météorologiques peut provoquer un gonflement de la membrane muqueuse et une congestion nasale);
  • stress émotionnel;
  • changements hormonaux (grossesse, cycle menstruel, ménopause, utilisation de contraceptifs, réduction de la fonction thyroïdienne);
  • facteurs alimentaires (aliments trop chauds, épices chaudes, abus d'alcool).

Avec le traitement approprié de la rhinite chronique, vous pouvez vous en débarrasser à tout moment, même si la rhinite ne disparaît pas avant trois mois. La chose principale - la persévérance et la mise en œuvre régulière de toutes les recommandations du médecin.

La rhinite vasomotrice, qui n'est pas traitée, peut entraîner des complications telles que la prolifération de polypes dans la cavité nasale, une sinusite chronique, une inflammation de l'oreille moyenne.

Rhinite allergique

Si l'écoulement nasal ne disparaît pas pendant longtemps, bien que toutes les mesures aient été prises et que l'oto-rhino-laryngologiste ne détecte aucun symptôme de sinusite ou de sinusite, recherchez un allergène. Demandez à votre médecin de faire un test sanguin pour les niveaux d'immunoglobuline. Tout d'abord, la rhinite allergique est une maladie immunitaire. Un système immunitaire sain n'est pas prédisposé aux allergies au départ.

Si les résultats de l'analyse montrent une augmentation du niveau d'immunoglobuline, il est alors nécessaire de faire des tests pour l'allergène. Les coupables du fait que 2 mois ne passe pas un nez qui coule, peuvent être les substances les plus courantes:

  • les poils d'animaux;
  • divers, les produits les plus anodins;
  • poussière de maison;
  • certains produits chimiques ménagers (eau de Javel);
  • duvet de peuplier;
  • la fumée de cigarette;
  • l'odeur des cosmétiques;
  • pollen de fleur.

On parle alors de rhinite allergique, de rhume des foins ou de pollinose saisonnière. Les symptômes peuvent être les suivants:

  • écoulement persistant de la cavité nasale sous forme de mucus aqueux (rhinorrhée);
  • rougeur et larmoiement des yeux;
  • congestion nasale;
  • éternuement constant.

Le plus souvent, la rhinite allergique a un caractère saisonnier (pollen, peluches), mais elle peut durer toute l’année - on l’appelle rhinopathie. La cause de la rhinopathie peut être n'importe quel allergène. Si vous présentez des symptômes de rhinite allergique, vous devez contacter votre allergologue.

Un traitement approprié et le respect des mesures préventives vous aideront à maintenir une qualité de vie décente et à éviter les complications. Si vous avez tendance à avoir des allergies - refusez de garder vos animaux domestiques, utilisez des produits cosmétiques à base de légumes et des plantes d’élevage d'intérieur. Suivre chaque année un traitement préventif.

Il est nécessaire de traiter la rhinite allergique, car dans les cas avancés, l'asthme bronchique peut se développer.

Le nez qui coule ne part pas, complications possibles

Si le nez qui coule ne disparaît pas pendant longtemps, il est fort possible qu'il s'agisse d'une rhinite chronique ou d'une réaction allergique. Mais il est probable que le nez qui coule - le signe d'une maladie plus grave. Ces maladies comprennent la sinusite purulente et sa forme la plus courante, la sinusite. Dans ce cas, vous aurez besoin de l'intervention immédiate de professionnels. Dans certains cas, il peut être nécessaire de pomper le pus à travers une ponction du septum nasal. Cette procédure nécessite des conditions d'hospitalisation et une surveillance médicale.

Sinusite

Si le nez qui coule et la toux ne passent pas pendant une longue période - il est possible que la sinusite se soit développée. Sur le site de l'inflammation, la sinusite est divisée en:

  • sinusite (sinus maxillaire);
  • sinusite frontale (sinus frontal);
  • l'ethmoïdite (cellules d'os ethmoïde);
  • sphénoïdite (sinus sphénoïdal).

Cette maladie est causée par une infection parvenue dans les sinus paranasaux. En règle générale, l'inflammation commence dans la zone située entre les yeux (sinus en forme de coin) et présente les symptômes suivants:

  • congestion nasale;
  • écoulement de mucus jaune ou vert du nasopharynx;
  • perte d'odeur;
  • douleur dans la région des os du visage;
  • toux la nuit.

Moins fréquents sont des symptômes tels que fièvre élevée et fatigue générale. Le principal danger de la sinusite est que l'infection du sinus sphénoïde peut se propager très rapidement au cerveau. Le médecin vous prescrira un traitement qui doit être effectué strictement à la maison.

Lors du traitement de la sinusite, n'oubliez pas de boire beaucoup de liquide. Boire de l'eau régulièrement aide à éliminer le mucus et les expectorations des sinus et de la gorge. La caféine et l'alcool doivent être exclus au moment du traitement.

Sinusite

Le plus souvent, avec une attitude négligente envers le traitement, si le nez qui coule ne disparaît pas pendant longtemps, nous sommes confrontés à un type de sinusite tel que la sinusite. La sinusite est une inflammation du sinus maxillaire (maxillaire) généralement causée par une rhinite non traitée et un rhume. Les symptômes suivants sont observés:

  • température corporelle 37-38 0 С;
  • douleur dans les tempes et le nez;
  • congestion nasale;
  • lourdeur dans la tête;
  • perte d'odeur;
  • augmentation de la douleur dans le nez.

Les maux de tête sont moins prononcés le matin et le soir, ils s'aggravent. Ensuite, le patient perd progressivement le sentiment de localisation de la douleur - il semble que toute la tête lui fasse mal. La congestion nasale peut être variable - une moitié du nez ou l’autre. Les symptômes incluent également des troubles de la mémoire et de la fatigue.

Si vous ne prenez pas le traitement de la sinusite à un stade précoce, il se transformera en une forme purulente pouvant entraîner la méningite et même la mort. Par conséquent, il est si nécessaire de contacter le médecin ORL si un long nez qui coule ne disparaît pas.

En cas de rhume, il vaut mieux éviter les médicaments vasoconstricteurs, car après quelques jours d'utilisation, la muqueuse nasale, qui exerce une fonction protectrice, peut simplement s'atrophier et l'infection va commencer à se répandre sans entrave dans tout l'organisme.

Que faire si un nez qui coule ne passe pas

On croit que le temps optimal par lequel passe un rhume - 7-10 jours. Un cours plus long de la maladie suggère des complications possibles. Mais ensuite, vous êtes allé chez le médecin, vous avez passé les tests. Heureusement, aucune pathologie n’a été découverte et le nez qui coule ne disparaît pas - que faire? Dans ce cas, l'écoulement nasal est le symptôme d'un système immunitaire affaibli. Et le plus important pour vous sera de renforcer les défenses de votre corps.

Nous renforçons le corps

Pour renforcer le nez "faible", il faut avant tout renoncer au tabac et à l'alcool. Ne sous-estimez pas non plus les avantages des procédures de durcissement. Il est utile de faire du jogging ou de la marche. Ne pas oublier de s'habiller pour la météo, éviter l'hypothermie et le stress.

Portez une attention particulière à la nutrition - buvez des jus de fruits frais, mangez des fruits et des légumes frais. Discutez avec votre médecin des médicaments qui vous aideront à renforcer l’immunité. Suivez les recommandations du médecin, respectez les vérités "majuscules" décrites ci-dessus - et vous ne craindrez aucun rhume.

Un nez qui coule ne part pas - que faire (médecine traditionnelle)

Si aucun des diagnostics graves n'a été confirmé, les médecins recommandent d'essayer la médecine traditionnelle:

  • épluchez et hachez l'oignon, ajoutez 50 ml d'eau à l'eau bouillie (3 cuillères à soupe d'oignon), ajoutez une cuillère à thé de miel, mélangez bien jusqu'à dissolution du miel et laissez infuser pendant une demi-heure - filtrez et mettez 5 gouttes dans chaque narine 6 fois par jour ;
  • faites bouillir deux œufs à la coque, enveloppés chacun dans une serviette de table, sans les peler, posez-les des deux côtés du nez et laissez-les refroidir;
  • 0,2 g de momie à mélanger avant de dissoudre 20 g d’huile de pêche - déposez 4 gouttes trois fois par jour dans les deux narines;
  • faire un gâteau de propolis, placez-le sur le front dans la région des sinus maxillaires (juste au-dessus des sourcils) - vous pouvez le garder toute la nuit et vous ne pouvez répéter la procédure qu'après un mois;
  • vérifié par la méthode des siècles - pansements à la moutarde sur les talons, sécurisés avec un tissu naturel. Jambes avec pansements à la moutarde - dans des chaussettes en laine. Conserver au moins une heure, après avoir retiré le pansement à la moutarde, ressembler à une étape rapide.

Suivez les recommandations du médecin, respectez les vérités "majuscules" décrites ci-dessus - et vous ne craindrez aucun rhume.

Pendant combien de jours un rhume va-t-il habituellement?

Dans le cas le plus fréquent, lorsque la maladie est causée par une infection virale respiratoire aiguë, l'écoulement nasal disparaît au bout de 6 à 8 jours. Pour d'autres raisons, la maladie peut être plus prolongée, devenant parfois une forme chronique. Par exemple:

  • La rhinite bactérienne avec infection du nasopharynx ne dure généralement que 4 à 7 jours. Dans de nombreux cas, il se développe comme une complication du virus et en est la continuation. Une situation très courante se produit lorsque le nez qui coule avec ARVI est étiré pendant 10-15 jours en raison du fait que la rhinite virale devient bactérienne sans modification prononcée du tableau symptomatique. Dans de rares cas, avec la présence constante d'une infection virale et le changement de bactéries pathogènes, la maladie peut devenir chronique. Lors de la prise d'antibiotiques à l'intérieur d'une rhinite bactérienne, le délai est généralement de 1 à 2 jours. Mais l'utilisation locale d'antibiotiques ne réduit pratiquement pas la durée de la maladie;
  • Si un nez qui coule est associé à une sinusite (principalement une sinusite), il durera aussi longtemps que la maladie qui l’a provoquée. Dans le sinus chronique, du mucus avec du pus coule du nez en permanence;

Lorsque l'un des sinus maxillaires ou les deux sont enflammés et remplis de pus, le nez coule constamment. Un nez qui coule avec une sinusite ira avec se débarrasser de l'infection qui a provoqué l'inflammation du sinus.

Après correction de la cloison nasale courbée, la ventilation normale des voies nasales est généralement rétablie et le nez qui coule disparaît.

Il est évident que dans le cas où la congestion nasale et le nez qui coule sont causés par plusieurs raisons simultanément, ils ne disparaissent que lorsque toutes ses causes sont éliminées.

Pourquoi la décharge active de morve avec ARVI dure-t-elle exactement 6-8 jours?

Il faut à peu près autant de temps au système immunitaire du corps pour reconnaître l’agent infectieux et produire des anticorps. Selon des études spéciales, c’est au jour 5 de la maladie que la quantité d’anticorps dans le sang atteint des valeurs suffisantes pour la destruction efficace des particules virales, et plusieurs jours supplémentaires sont nécessaires pour supprimer la reproduction du virus et restaurer les tissus affectés (l’épithélium muqueux se rétablit très rapidement).

Avec les antibiotiques, tout est plus facile: quelques heures après avoir pris l'antibiotique par voie orale ou en l'injectant suffisamment pour que la substance atteigne le tissu touché et commence à tuer les bactéries. Avec une diminution significative de leur nombre, l'inflammation de la membrane muqueuse disparaît et tous les symptômes de la maladie commencent à s'atténuer.

Comment habituellement le nez qui coule chez les enfants et les adultes

L'humidification de l'air dans la pièce où l'enfant dort favorise un sommeil sain et empêche l'irritation et l'inflammation de la muqueuse nasale.

En règle générale, les adultes ont le nez qui coule un à deux jours plus vite que les enfants. Ceci est dû à une formation plus complète de l'immunité, avec moins d'influence de la maladie sur l'état général, avec la capacité d'un adulte de se laver le nez de manière plus complète et plus efficace. Cependant, dans chaque cas, tout est individuel - dans certains cas, la rhinite virale chez l’adulte s’étend sur plusieurs semaines, et chez l’enfant, elle prend 3-4 jours.

Le plus souvent chez les enfants, l'écoulement nasal bactérien et viral peut se transformer en formes chroniques. Et c’est chez les enfants que la congestion nasale chronique (surtout la nuit) peut être due au fait que la température de la pièce est constamment élevée et que l’humidité de l’air est basse (l’inverse est indispensable).

En outre, les enfants sont caractérisés par des formes spécifiques de rhinite, non observées chez les adultes:

  1. L'écoulement nasal physiologique du nouveau-né associé à l'absence de formation des voies respiratoires du bébé. Cela prend habituellement de 3 à 6 semaines, parfois de 2 à 3 mois.
  2. Quand faire ses dents. Cela prend généralement 1 à 2 jours après la fin de la prochaine attaque de douleur aux gencives.

Parfois, l'écoulement nasal chez les jeunes enfants est associé à la poussée dentaire et disparaît après une exacerbation.

Dans le même temps, la rhinite allergique est moins fréquente chez les enfants. Au cours de la première année de vie, il s'agit généralement d'une maladie extrêmement rare pour un enfant (l'irritation de la muqueuse nasale avec des substances agressives telles que la fumée de tabac ou l'eau de Javel n'est pas considérée comme une rhinite allergique). Et s’ils arrivent aux écoliers, ils passent généralement plus vite que les adultes.

La sécrétion de mucus par le nez avec ARVI dure chez les enfants à peu près au même moment que chez les adultes.

L'impact d'un traitement compétent sur la durée de la maladie

L’amélioration de l’immunité au cours des ARVI à l’aide d’additifs spéciaux n’aide que dans la prévention des complications.

Il est important de comprendre que les médicaments n'ont pratiquement aucun effet sur la durée du traitement de la rhinite causée par un ARVI. Cela signifie que même avec un traitement symptomatique ou avec l'utilisation d'immunomodulateurs, la pathologie passe dans les mêmes 6 à 8 jours que sans eux. L'usage de drogues ne constitue qu'un traitement plus modéré et consiste à prévenir les complications.

D'autre part, cela est dû au traitement symptomatique des manifestations de la rhinite qui peut être tellement affaibli que le patient ne ressentira plus la maladie du tout. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Rincer régulièrement le nez avec une solution saline, enfants de moins de 5 ans - l'enterrer dans le nez sous forme de gouttes;

Rincer le nez avec une solution saline vous permet de laver l'excès de mucus et d'empêcher la membrane muqueuse de se dessécher. Pour les enfants qui ne peuvent pas se laver le nez eux-mêmes, une solution saline peut être instillée dans le nez sous forme de gouttes.

Dans de nombreux cas, avec un ARVI saisonnier simple et un traitement symptomatique commencé les premiers jours de la maladie, un nez qui coule ne dure que 1 à 2 jours et ne conduit pas à une congestion nasale complète. Dans le reste de la période, certains symptômes seront observés (augmentation de la quantité de mucus, congestion nasale la nuit), mais l'état général du patient ne sera pas grandement affecté.

Prendre des médicaments ne raccourcit pas le temps de la rhinite allergique - les symptômes de la maladie seront éliminés juste pour la durée du médicament spécifique. Passé ce délai, l'écoulement de la morve et de la congestion nasale reprendra. Si le patient est constamment en contact avec l'allergène, le froid ne s'arrête pas du tout.

La durée de la rhinite allergique est déterminée principalement par la durée du contact avec l'allergène et non par le traitement lui-même.

Avec des antibiotiques systémiques appropriés, auxquels l'agent responsable de la rhinite bactérienne est sensible, la maladie disparaît en 1 à 2 jours. Pendant un certain temps, un nombre accru de morve peut ressortir, mais le patient ne ressentira plus d'inconfort grave. Cependant, afin de prescrire des antibiotiques efficaces dans chaque cas particulier, il est nécessaire de passer des tests bactériologiques de la membrane muqueuse nasale, lesquels prennent habituellement au moins 3 à 4 jours.

Il est utile de garder à l'esprit que plus la pathologie est négligée, plus elle passe longtemps, même avec un traitement approprié. Parfois, lors de rhumes chroniques de longue durée, des modifications irréversibles se produisent dans la membrane muqueuse du nez. En conséquence, même après l'élimination complète de la maladie, les fonctions de la respiration nasale ne se rétablissent pas du tout.

Écoulement prolongé du nez chez l'adulte - ne pas laisser la morve longtemps, que traiter?

Des déviations mineures de la santé peuvent entraîner des complications dangereuses. La rhinite banale peut provoquer de nombreuses maladies graves. Par conséquent, si un nez qui coule ne passe pas deux semaines pour un adulte, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Pourquoi ne pas avoir le nez qui coule - les principales raisons

Nez long et coulant - une pathologie plutôt désagréable qui interfère avec la vie normale du patient. Si la morve chez un adulte ne passe pas plus d'une semaine, le problème devient un véritable supplice. Un nez qui coule peut être causé par un traitement inapproprié des maladies respiratoires. La rhinite insuffisamment traitée se produit assez souvent, car le rythme de la vie moderne ne permet pas toujours de consulter rapidement un médecin dès les premiers signes d'un rhume.

L'utilisation de gouttes vasoconstrictrices pendant plus de 2-3 semaines peut contribuer à la perturbation du fonctionnement normal des vaisseaux sanguins dans les voies nasales. Les capillaires se dilatent, causant une congestion nasale, augmentant la quantité de décharge. En fait, ces fonds ne devraient pas être utilisés plus de 5 jours, même si le nez qui coule ne passe pas plus d'un mois.

Une rhinorrhée prolongée sans symptômes de rhume peut signifier une réaction allergique du corps, pouvant se produire avec des médicaments, du pollen, des allergènes domestiques. Dans ce cas, l'écoulement nasal peut durer jusqu'à 2 mois si aucun traitement n'est prescrit et si l'exposition aux allergènes n'est pas éliminée. Cependant, la cause la plus courante de rhinite prolongée peut être sa transition vers la forme chronique.

Variétés de rhinite chronique

Si la morve ne part pas avant longtemps, vous devez rechercher de toute urgence la cause. Il arrive que le tourment du patient dure jusqu'à six mois. Écoulement nasal purulent et muqueux, une congestion constante se produit le plus souvent avec divers types de rhinite chronique:

  • catarrhal;
  • vasomoteur;
  • hypertrophique;
  • atrophique

Catarrhal

Un nez qui coule qui apparaît sur le fond des maladies respiratoires n'est pas rare. Les processus inflammatoires du nasopharynx entraînent souvent des écoulements nasaux abondants. Dans la forme bénigne de la maladie, la rhinite développée est assez rapide. Habituellement, quelques jours suffisent pour une récupération complète.

Si un nez qui coule ne va pas pendant une semaine, deux, trois - c'est la preuve que la pathologie est devenue une forme chronique. Cette maladie se caractérise par des exacerbations et une atténuation périodiques de la maladie pendant six mois ou plus. Pendant la rémission, les écoulements muqueux peuvent cesser, mais des démangeaisons, des éternuements et une sécheresse des membranes muqueuses apparaissent. La raison pour laquelle un nez qui coule devient chronique devient souvent un mauvais traitement.

Vasomoteur

Si un nez qui coule ne passe pas un mois, une rhinite vasomotrice peut en être la cause. Les causes de cette pathologie ne sont toujours pas complètement comprises. On sait de manière fiable que ce type de maladie ne se caractérise pas par une inflammation du nez. Le plus souvent, le problème se développe en raison de troubles circulatoires dans la membrane muqueuse des phalanges nasales inférieures. En raison d'une dilatation excessive des vaisseaux, un œdème se développe, des sécrétions muqueuses apparaissent qui ne passent pas avant plusieurs mois.

Reconnaître que la rhinite vasomotrice peut être la couleur du mucus. Il est liquide, transparent et sans odeur. Cette morve dure longtemps et interfère avec la vie normale. Pour soulager leur état, les patients doivent constamment utiliser des gouttes vasoconstricteurs, ce qui est absolument impossible. En conséquence, au lieu de vous améliorer, vous ne pouvez avoir que des complications.

Hypertrophique

Ce type de rhinite se produit en raison de l'épaississement de la membrane muqueuse des voies nasales. En conséquence, la muqueuse normale est remplacée par un tissu fibreux plus dense, ce qui entraîne une contraction des vaisseaux sanguins et une altération de la circulation sanguine. Le nez qui coule, provoqué par une telle pathologie, peut durer jusqu'à six mois.

Pourquoi ne pas attraper un rhume dans cette situation? La raison en est l'inhalation régulière de produits chimiques caustiques, par exemple au travail, ainsi que la courbure du septum nasal due à une blessure. Le traitement spécifique n'existe pas, la situation est résolue par une intervention chirurgicale.

Atrophique

Si le nez qui coule ne passe pas pendant une longue période, la cause peut être un amincissement de la membrane muqueuse. Les patients se plaignent d'une douleur constante et d'une sensation de brûlure, surtout lorsqu'ils sont instillés. Cette maladie s'accompagne souvent de pertes sanguines et de saignements abondants.

Comment identifier la cause d'un long rhume?

Un long nez qui coule peut causer de graves pathologies. Que faire si un nez qui coule ne passe pas? Un diagnostic opportun aidera à éviter les complications graves. Pour déterminer la cause de la rhinite, il faudra toute une gamme de mesures de diagnostic.

Diagnostic de laboratoire

Si un nez qui coule ne va pas 2 semaines ou plus, vous devrez passer un test sanguin général avec une formule détaillée. L'augmentation du nombre de leucocytes indique le début du processus inflammatoire. En outre, le médecin peut vous prescrire une analyse par immunofluorescence des empreintes de la muqueuse nasale. Cette méthode de recherche aidera à identifier les agents viraux dans le corps.

Cela peut également nécessiter une analyse PCR. Avec son aide, un grand nombre d'agents pathogènes qui contribuent au développement de nombreuses maladies sont déterminés. De cette manière, une infection à mycoplasmes ou à chlamydia peut être détectée.

Méthodes instrumentales

  1. Rhinoscopie C'est l'un des moyens les plus instructifs de diagnostiquer les maladies des sinus, des conques du nez et de ses cavités. La rhinoscopie frontale ou dorsale la plus couramment utilisée. Dans le premier mode de réalisation, un petit miroir nasal et un réflecteur de tête sont utilisés pour l'inspection. Pour la rhinoscopie postérieure, un spéculum nasopharyngé et une spatule sont utilisés. Dans le même temps, une étude du nasopharynx, des cavités nasales, des coquilles inférieures et des trous visibles des trompes d'Eustache est réalisée.
  2. La rhinoscopie endoscopique est une technique moderne prescrite en cas de suspicion de sinusite. À l'aide de l'endoscope flexible, vous pouvez examiner les cavités nasales de manière plus approfondie.
  3. Diaphanoscopie - Radiographie des sinus paranasaux. C'est l'une des méthodes de diagnostic les plus simples et les plus informatives utilisées aujourd'hui. La procédure est la suivante: une source de lumière vive est appliquée sur le sinus supérieur ou inférieur. S'il y a une pathologie, le sinus pneumatique ne transmettra pas bien la lumière. Cette technique est aujourd'hui utilisée à la place de la radiographie.

L'examen du patient, la prise en charge des antécédents et les résultats d'un examen approfondi aident à établir le diagnostic correctement. Grâce à cela, le traitement le plus efficace sera sélectionné.

Façons de traiter le nez qui coule longtemps

Comment guérir un nez qui coule longtemps? La tactique thérapeutique est développée par le médecin sur la base du diagnostic établi. En fonction de la raison qui a provoqué l'état pathologique, un cours complet est sélectionné, incluant l'utilisation de médicaments et de remèdes populaires, ainsi que les procédures de physiothérapie.

Technique obligatoire utilisée dans presque tous les types de rhinite - lavage des fosses nasales. Cette procédure d'hygiène aide à éliminer les bactéries, les virus et les sécrétions pathologiques du corps. Pour cela, les médecins conseillent d'utiliser une solution avec une solution de sel de mer:

Traitement d'un rhume viral et bactérien

Comment traiter une rhinite prolongée causée par une exposition à des agents pathogènes? La maladie répond bien au traitement par des préparations phytopreparations complexes contenant des huiles essentielles. Ils ont des effets antiseptiques et mucolytiques, facilitent la respiration nasale et contribuent à une décharge plus active de mucus. Ces outils incluent:

Thérapie contre la rhinite allergique

Si l'écoulement prolongé du nez a été causé par des allergènes, vous devez tout d'abord essayer de l'identifier et de l'éliminer. De la maison pendant la période de traitement, il est nécessaire de retirer les oreillers en plumes, les peluches, les rideaux, ainsi que de déplacer un animal domestique dans un autre lieu. Un nettoyage humide quotidien est recommandé pour éliminer toute exposition à la poussière domestique.

En plus de ces mesures, un traitement antihistaminique sera nécessaire. Ils sont prescrits sous forme de comprimés, ainsi que des gouttes. Les moyens de tablette les plus efficaces sont:

Traitement de la rhinite vasomotrice

Avec ce type de rhinite congestive, le traitement symptomatique est le plus souvent utilisé. Selon la cause de l'état pathologique, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Rinçage des fosses nasales. On procède avec des préparations contenant du sel de mer ou du chlorure de sodium ordinaire.
  2. L'utilisation de corticostéroïdes. Réduire visiblement le nombre d'exacerbations aidera les sprays hormonaux spéciaux. Le traitement avec ces médicaments devrait durer au moins 30 jours. En raison de l'effet cumulatif, un léger effet sur le corps est fourni. Un autre avantage de ces médicaments est leur action locale sans absorption dans la circulation systémique.
  3. Blocus nasal. Il s'agit d'une procédure spéciale impliquant l'introduction de novocaïne dans la cavité nasale, ainsi que de glucocorticoïdes à action prolongée. Il aide à réduire les foyers d'inflammation et à soulager le gonflement.
  4. Antihistaminiques. Les médicaments antiallergiques constituent la base de tout le complexe de traitement. Ils aident à faire face aux pertes lourdes, aux éternuements et à d’autres symptômes désagréables.

Traitements pour autres rhinites

Que faire si longtemps ne passe pas un fort nez qui coule chez un adulte? Les rhinites atrophiques et hypertrophiques énumérées ci-dessous sont les plus difficiles à traiter. Ce dernier nécessite une intervention chirurgicale ou instrumentale obligatoire. Les membranes muqueuses excessives sont cautérisées, retirées à l'aide d'une cryothérapie ou d'une conchototomie - élimination partielle ou complète de la formation de cicatrice.

Le traitement de la rhinite atrophique est assez compliqué. Les médicaments dans chaque cas doivent être choisis par un médecin. Avec des saignements fréquents est prescrit l'introduction dans les voies nasales de cotons-tiges trempés dans de la vaseline. En outre, pour normaliser l'état de la drogue d'irrigation de conduite muqueuse "Aevit". Cela peut également nécessiter l’utilisation de gouttes vasoconstricteurs, de médicaments antibactériens, d’immunostimulants d’action générale et locale.

Physiothérapie de la rhinite prolongée

Écoulement nasal persistant - un problème grave, procurant un grand inconfort. Aujourd'hui, il existe de nombreuses procédures physiothérapeutiques efficaces qui constituent un excellent complément au traitement principal de la rhinite prolongée:

  1. Thérapie par ultrasons. Cette méthode contribue à la stimulation des processus métaboliques, augmente le flux sanguin sur le site d'exposition, accélère le renouvellement cellulaire.
  2. OKUF - irradiation avec des ondes ultraviolettes courtes. La procédure a un effet destructeur sur les microbes, les microorganismes fongiques. Les vagues pénètrent dans la cellule et entraînent un changement ou une destruction de l'ADN.
  3. Électrophorèse endonasale. Évacuation d'une substance thérapeutique sous l'influence de faibles courants électriques directement sur le site de l'inflammation. Les solutions médicamenteuses utilisées en thérapie sont beaucoup mieux absorbées par les tissus, ce qui permet d’accélérer considérablement la récupération.
  4. UHF - thérapie ultra haute fréquence. Cette méthode est basée sur l'influence du champ électromagnétique sur le corps. Il y a une accélération du flux sanguin, le flux lymphatique, ce qui entraîne l'apparition de cellules immunitaires dans un volume plus important.

Remèdes populaires contre la rhinite prolongée

Si le nez qui coule ne disparaît pas longtemps chez un adulte, les recettes maison sont également considérées comme un complément efficace à un traitement médicamenteux. L'application d'un grand nombre d'entre eux peut considérablement améliorer l'état du patient en cas de rhinite prolongée. Comment traiter cette pathologie, laquelle des recettes est considérée comme la plus efficace?

L'inhalation

Si le nez qui coule ne disparaît pas d'un adulte, cela facilitera l'inhalation à la maison. Un remède efficace est considéré comme une décoction de plantes médicinales:

Pour ce faire, 2 cuillères à soupe de matières premières végétales versent un demi-litre d’eau bouillante. Puis respirez au-dessus de la vapeur, enveloppé avec sa tête dans une serviette.

Gouttes nasales

Si un nez qui coule longtemps chez un adulte ne passe pas un mois, vous pouvez utiliser les gouttes nasales préparées à la maison. En l'absence d'allergie, vous pouvez préparer des gouttes à partir du jus de carottes, betteraves, oignons. Pour ce faire, jus pressé dilué avec de l'huile végétale ou de l'eau pure dans le rapport de 1: 1. Pas de jus moins efficace de plantes à la maison aloe ou kalanchoe.

Si l'écoulement nasal a été retardé, le moyen préparé soi-même est instillé dans une narine, 2 à 3 gouttes dans chacune. Fréquence d'utilisation - jusqu'à 4 fois par jour. La durée du traitement est de 7 jours.

Autres traitements à domicile

Comment guérir la rhinorrhée longue? Si un écoulement nasal ne dure pas plus de deux semaines, d'autres méthodes peuvent être utilisées après consultation du médecin. Avec le développement de la rhinite dans le contexte d'un rhume, il est possible de soulager la maladie en améliorant la circulation sanguine dans tout le corps. Pendant une maladie, une gymnastique respiratoire et une boisson abondante sont utiles. Toutes ces activités contribueront à l'élimination précoce des agents pathogènes du corps.

Vous Aimerez Aussi