Signes et symptômes de la rhinite chez les nourrissons

La rhinite ou, plus simplement, le nez qui coule - l'une des maladies les plus courantes auxquelles les gens de tout âge sont affectés. Surtout les enfants souffrent souvent d'un rhume. En même temps, un enfant qui sait déjà parler peut se plaindre de son malaise, mais avec des enfants de moins d'un an qui ne peuvent ni se moucher ni expliquer ce qui les inquiète, la situation est bien plus compliquée. Comment comprendre que les bébés ont le nez qui coule? Cet article est consacré à ce problème.

Contenu de l'article

Le nez qui coule est associé à de nombreuses maladies qui affectent la cavité nasale. Le plus souvent, il apparaît avec des infections virales (ARVI), une rhinite allergique, des lésions bactériennes de la muqueuse nasopharyngale.

Manifestations de la rhinite physiologique

Tout d'abord, il convient de noter qu'un nez qui coule chez un nourrisson n'est pas toujours un symptôme de la maladie. La formation de mucus en excès peut être un signe de la rhinite dite physiologique. Un tel «nez qui coule» se manifeste souvent chez les enfants de moins de trois mois.

Rhinite physiologique - la formation d'une membrane muqueuse de crachats excessif de la cavité nasale. La cause de cette affection est l’immaturité des tissus qui produisent les expectorations.

Chez les nouveau-nés, la membrane muqueuse du nasopharynx est trop sèche, car ses cellules sécrétoires ne fonctionnent pratiquement pas (elle n’était pas nécessaire dans les conditions de l’organisme maternel - le nasopharynx était constamment humidifié avec du liquide amniotique). Dans les 2-3 mois, le système respiratoire du nourrisson s'adapte aux conditions atmosphériques. Pendant cette période, la membrane muqueuse peut devenir trop humide, jusqu’à l’apparition de morve liquide. Dans ce cas, bébé, ces allocations ne sont pas particulièrement inquiétantes.

La rhinite physiologique n'est pas accompagnée de fièvre, d'appétit diminué et d'activité de l'enfant.

Symptômes de la rhinite virale

Les nourrissons peuvent contracter une rhinite virale, souvent appelée catarrhe froid. Les virus ARVI se propagent par des gouttelettes en suspension dans l'air; ils pénètrent dans le corps du nourrisson au contact de la personne malade ou du porteur de l'infection. Le corps d'un enfant de la première année de sa vie n'a pas rencontré la majorité des virus et, par conséquent, son système immunitaire ne dispose pas encore de mécanismes offrant une résistance. En conséquence, les nourrissons sont très facilement infectés et la maladie en souffre beaucoup plus que l'adulte.

Le nez qui coule viral chez le nourrisson présente les symptômes suivants:

  • l'apparition de morve - au cours des 1-2 premiers jours de la maladie, ils sont liquides et transparents, les jours suivants, ils deviennent plus visqueux et deviennent blancs;
  • augmentation de la température corporelle (chez les nourrissons atteints du SRAS, la température peut dépasser 38 ° C);
  • rougeur de la gorge, muqueuse nasale, yeux;
  • éternuer;
  • refus de nourrir (le bébé prend le sein mais le jette ensuite, car il ne peut pas respirer par le nez);
  • troubles du sommeil (également à la suite d'une congestion nasale);
  • le bébé devient morose et inactif.

Le traitement de la rhinite virale chez les nourrissons est généralement limité à un traitement local. Il est souvent nécessaire d'instiller le nez avec des solutions isotoniques (gouttes à base d'eau de mer, solution saline), ce qui contribue à la liquéfaction et à l'écoulement de mucus par les voies nasales. Ne pas utiliser de gouttes vasoconstricteurs.

Si le nez qui coule est fort et que le nez du bébé est littéralement bouché, éliminez le mucus des voies nasales à l'aide d'un aspirateur spécial ou d'une poire en caoutchouc de petite taille. Veillez à ne pas enfoncer l'extrémité de l'aspirateur / de la poire dans votre nez.

Comment se manifeste la rhinite bactérienne

La rhinite, déclenchée par une bactérie, est très rare chez les enfants, contrairement à la croyance populaire. De plus, la rhinite bactérienne est une maladie très dangereuse. il peut provoquer diverses complications (par exemple, une otite moyenne, une sinusite) et, avec un traitement inepte, devenir chronique. En outre, la maladie elle-même est sévèrement tolérée par les enfants.

Chez les nourrissons atteints de rhinite bactérienne, les symptômes suivants sont observés:

  • le choix de couleur jaune-vert morve épaisse;
  • congestion nasale;
  • température corporelle élevée (supérieure à 38 ° C);
  • absence de symptômes parallèles - éternuements, rougeur de la gorge, toux, etc.
  • se sentir malade (refus de s'alimenter, manque de sommeil, pleurs fréquents).

Le diagnostic de «rhinite bactérienne» ne peut être posé que par un médecin, et uniquement après un examen bactériologique d'un frottis prélevé dans la cavité nasale d'un enfant malade.

En cas de détection de microflore bactérienne pathogène, des antibiotiques peuvent être prescrits à l'enfant. Cependant, dans certains cas, le traitement se limite à l’utilisation d’antiseptiques locaux, ainsi que de gouttes qui fluidifient le mucus. Le besoin d'antibiotiques est déterminé par l'état du patient, le type d'agent infectieux, l'intensité de l'inflammation et d'autres facteurs.

Manifestations de la rhinite allergique

La rhinite allergique est une maladie associée à l'hypersensibilité du corps aux allergènes qui pénètrent dans les voies respiratoires par l'air. Dans le rôle de l'allergène peuvent être la poussière, les poils d'animaux, les produits chimiques ménagers, le pollen végétal, etc.

La rhinite allergique est souvent diagnostiquée même dans la petite enfance. Les manifestations de la rhinite allergique chez les nourrissons sont les suivantes:

  • éternuements fréquents après l'inhalation d'air, contenant potentiellement un allergène;
  • larmoiement, rougeur des yeux;
  • écoulement nasal d'une grande quantité de mucus liquide clair;
  • gonflement de la muqueuse nasale et, par conséquent, congestion.

Ces symptômes peuvent être observés simultanément ou séparément.

L'état général de la rhinite allergique n'est pas perturbé - la température n'est pas élevée, l'appétit et le sommeil sont normaux. En l'absence d'allergènes dans l'environnement, un enfant atteint de rhinite allergique semble être en parfaite santé.

Si vous soupçonnez une rhinite allergique chez un nourrisson, vous devriez consulter un pédiatre ou un allergologue. Le traitement de la rhinite allergique est un processus complexe et long, et le choix des médicaments est toujours individuel. Aujourd'hui, il existe des médicaments anti-allergiques conçus spécifiquement pour les nourrissons (parmi eux, les médicaments génériques et topiques sont des gouttes nasales). En plus des médicaments périodiques, les allergies sont constamment obligées d'éviter tout contact avec l'allergène.

Conclusions

Les symptômes de nez qui coule chez les nourrissons souffrant de diverses variantes de la rhinite sont similaires à bien des égards: il s'agit d'hypersécrétion de mucus nasal, de violation de la respiration nasale et de refus de s'alimenter. Dans le même temps, la rhinite infectieuse (virale et bactérienne), contrairement aux allergies, s'accompagne toujours d'une altération du bien-être d'un enfant malade; Cela est dû principalement à l’intoxication.

L'intoxication fait référence à l'intoxication d'un organisme résultant de l'ingestion de substances formées lors de l'activité vitale d'agents pathogènes dans le sang. Il peut se manifester par un mal de tête, de la fièvre, des maux d'estomac ou des intestins. L'intoxication survient lors d'infections bactériennes et de certaines infections virales (par exemple, la grippe).

La connaissance des symptômes caractéristiques de divers types de rhinite chez les nourrissons aidera les parents à identifier une maladie particulière chez un enfant; Néanmoins, les parents eux-mêmes ne devraient pas donner de médicaments à l'enfant avant que le pédiatre ne confirme (ou réfute) le diagnostic allégué.

Comment comprendre qu'un nouveau-né a le nez qui coule - les principaux signes d'un nez qui coule, infectieux et allergique

Presque toutes les mères sont enrhumées. Chez un petit enfant, le système immunitaire n’est pas encore complètement formé et il pardonne facilement lorsqu’il a trop froid ou la présence d’une personne infectée à la maison. Un pédiatre indique à sa mère comment reconnaître un nez qui coule chez un bébé et comment le traiter correctement juste après sa sortie de l'hôpital ou si nécessaire.

Nez qui coule: causes et symptômes

Caractéristiques du développement de la rhinite chez le nouveau-né

Le plus souvent, les causes d’une mère froide sont recherchées dans l’hypothermie, mais en réalité, les raisons peuvent être très différentes. Déterminer avec précision l'origine de la rhinite aidera le médecin.

Une sœur allaitante devrait dire comment comprendre qu'un nouveau-né a le nez qui coule et comment l'éviter. Cependant, pour toute question, il est préférable de consulter un médecin. Il sera en mesure de déterminer correctement la cause de la maladie et de prescrire un traitement.

Les principales causes de la rhinite chez les nouveau-nés:

  • Causes physiologiques. Chez les nouveau-nés de petite taille, une humidité nasale élevée est normale. Le corps s'adapte aux conditions environnementales, de sorte que la muqueuse nasale fonctionne plus activement. Traiter une telle sopelki n'est pas nécessaire. Assez pour permettre à l'enfant de respirer de l'air frais, aérez parfois la pièce et surveillez l'humidité de l'air ambiant.
  • Infection virale ou bactérienne. C'est ce que craignent le plus les parents. De telles maladies infectieuses peuvent être assez difficiles pour un jeune enfant, nécessitent un traitement spécial et peuvent avoir des conséquences désagréables. Cependant, grâce à l'accès rapide à un médecin et au respect de toutes ses recommandations, le corps de l'enfant peut rapidement faire face à la maladie.
  • Allergie. Des allergies chez un petit enfant peuvent survenir dans tous les domaines: poussière, pollen, produits chimiques, aliments qu’une mère qui allaite mange. Pour déterminer l'allergène, vous devez surveiller attentivement, après quoi l'enfant apparaît un larmoiement et une morve.
  • Causes vasomotrices. Une cause très rare de nez qui coule pour un nouveau-né. Il est associé à des problèmes vasculaires et, comme la membrane muqueuse du nez est tapissée de vaisseaux sanguins, de l’œdème et un écoulement nasal apparaissent.
  • Parfois, un nez qui coule chez un enfant se produit comme une réaction défensive à l'air trop sec. Cela se produit surtout pendant la saison froide, lorsque les bouches d'aération sont fermées et à la maison, lorsque les piles sont chaudes. La pièce dans laquelle se trouve l'enfant doit être ventilée, par exemple, lors d'une promenade avec l'enfant. Si la pièce est trop chaude, vous pouvez recouvrir la batterie d’une couverture. Vous pouvez également utiliser différents humidificateurs d'air, ce qui augmentera automatiquement l'humidité jusqu'au repère souhaité. Mais il convient de rappeler qu’ils doivent être lavés et séchés régulièrement, sinon ils attraperont des bactéries et des moisissures susceptibles de provoquer des maladies chez l’enfant.

Rhinite infectieuse

Symptômes et traitement de la rhinite infectieuse chez le nouveau-né

L’infection peut se manifester de différentes manières en fonction du virus ou de la bactérie, ainsi que de la réaction du corps de l’enfant. Les symptômes les plus courants de la rhinite infectieuse sont les suivants:

  • Il est difficile pour l'enfant de respirer, il renifle, ronfle pendant son sommeil, se retourne.
  • Peut-être la présence de mucus. Cependant, la morve ne peut pas apparaître immédiatement. Lorsqu'il y a gonflement, l'écoulement de mucus est difficile.
  • Le bébé éternue et tousse. Un petit enfant ne ressent pas le réflexe de la toux, mais il peut essayer de fouetter ou de gonfler le mucus qui est tombé dans la gorge par les voies nasales.
  • Le bébé ne mange pas bien. Lorsque le nez est bouché, l'enfant refuse la poitrine car il a du mal à respirer. Il devient léthargique, somnolent, capricieux, pleure souvent, mais ne peut pas dormir.

Le traitement de l'infection est une affaire sérieuse. Seul un médecin peut déterminer quel traitement produira des résultats. L'infection bactérienne doit être traitée avec des antibiotiques et le traitement doit être complété afin d'éviter toute récidive.

Si l'infection est virale, il suffit généralement de respecter les règles habituelles: mode de consommation, repos, nettoyage et lavage du nez, gouttes vasoconstricteurs pour les enfants la nuit.

Si l'infection est grave, le médecin peut vous prescrire un médicament antiviral sous forme de suppositoire. Il est important de ne pas laisser l'humidité de l'air insuffisante. Dans de telles conditions, les bactéries et les virus se multiplient plus rapidement. Hydrater et muqueuse nasale de l'enfant. Le médecin présentera également les fonctions de lavage. Un petit enfant ne peut pas se rincer le nez sous la pression, de l'eau peut pénétrer dans les poumons. Utilisez habituellement des pulvérisations dosées avec de l’eau de mer, comme Aqua Marisa ou Otrivin.

Vous pouvez également laver le nez de votre bébé, généralement avec de l’eau bouillie avec du sel ou une solution saline. La pipette doit être propre. Il est possible de traiter un enfant avec des remèdes populaires, le réchauffement et la décoction d'herbes uniquement avec l'autorisation du pédiatre. Certains d'entre eux peuvent aggraver la situation et provoquer une forte réaction allergique. S'il y a du mucus du nez, il est nécessaire de l'enlever pour que l'enfant ne l'avale pas et ne s'étouffe pas. Pour cela, il y a des poires de bébé ou des aspirateurs confortables.

Rhinite allergique

Symptômes et traitement de la rhinite allergique chez un enfant

La rhinite allergique est souvent accompagnée d'un œdème, mais il peut aussi y avoir une sécrétion de mucus. Dans ce cas, le mucus sera liquide et clair. Seul un médecin peut distinguer de manière fiable la rhinite allergique de la rhinite infectieuse. Habituellement, lorsque l'enfant est allergique, il n'y a pas de fièvre, de mucus épais provenant du nez, mais les yeux peuvent gicler, les éternuements sont très fréquents et une éruption cutanée apparaît sur le corps et le visage.

La première chose à faire en cas d'allergie chez le nouveau-né est d'éliminer tout contact avec les allergènes. Il est nécessaire de procéder à un nettoyage humide, d’éliminer toute la poussière du sol et des moquettes, et il est préférable d’enlever complètement les moquettes de la chambre des enfants, d’arrêter de manger tout produit susceptible de provoquer une réaction lors de l’allaitement (miel, citron, yogourt avec duvet, etc.).. Il est nécessaire d'isoler l'enfant de tout produit chimique. Par exemple, le linge humide, lavé avec un concentré et une poudre ordinaires, doit être séché sur le balcon ou dans une autre pièce. Les allergies peuvent être des peluches, des plumes. Par conséquent, vérifiez soigneusement et remplacez toutes les couettes et tous les oreillers pour bébé.

Assurez-vous de vous rincer le nez. Si de la poussière, du pollen ou un autre allergène a déjà pénétré dans la muqueuse nasale, vous devez bien le rincer. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les mêmes gouttes et pulvérisations que dans le cas d'un rhume infectieux (Aqua Maris, Otrivin). En cas d'œdème grave, il est impératif de veiller à ce que l'enfant respire normalement à l'aide de gouttes vasoconstricteurs. Ils sont également prescrits par le médecin en fonction de l'âge. Les enfants les plus couramment utilisés Nazivin, Pinosol, Vibrocil.

Des précautions doivent être prises lors du choix des gouttes et toujours consulter un médecin.

Les gouttes à base d'huiles essentielles naturelles peuvent également provoquer une réaction allergique. Dans certains cas, le médecin peut vous prescrire un antihistaminique comme le Suprastin ou le Diazolin, mais le plus souvent, cela n’est pas nécessaire. Vous ne devez pas donner ces médicaments à votre enfant sans consulter un pédiatre. Plus souvent, les antihistaminiques ne sont prescrits que dans les cas où il est impossible d’isoler l’enfant des effets de l’allergène. Par exemple, avec les allergies saisonnières au pollen. Il entrera toujours dans la pièce par les fenêtres, les portes, les vêtements des gens.

Les conséquences d'un traitement inapproprié

Nez qui coule chez un nouveau-né: complications possibles

Le même préjudice peut être causé par l’absence de traitement, ainsi que par le traitement inapproprié du rhume chez un nouveau-né.

Une petite enfant de moins de 3 ans n'a pas de sinusite, mais un nez qui coule non traité peut avoir des conséquences désagréables. L'infection peut aller plus loin, provoquant une otite, une bronchite, etc.

Les symptômes alarmants du rhume chez les enfants suivants sont les suivants:

  • Les écoulements nasaux sont devenus plus denses, vert, blanc-jaune avec des impuretés de pus.
  • L'enfant a constamment des traînées de sang dans le mucus.
  • L'enfant mange mal et perd activement du poids.
  • L'enfant a une forte fièvre, qui dure longtemps ou qui augmente.
  • Mouillé, mais dure plus d'une semaine.

Avec un nez qui coule, des symptômes tels qu'une rougeur de la gorge, une incursion dans les amygdales, une voix enrouée, une léthargie, une suspicion, pas de maux de tête, une forte fièvre ont commencé à apparaître. La conséquence manquée la plus dangereuse est l'inflammation de la paroi du cerveau, qui est souvent fatale. Par conséquent, ne négligez pas les visites à la clinique. Si l'enfant est très malade, vous pouvez appeler le médecin à la maison.

Vidéo utile - Nez qui coule chez le nourrisson: traitement.

Un traitement inapproprié peut également être nocif. Par exemple, l'abondance de médicaments traditionnels, tels que les jus de légumes et de baies, l'huile et la décoction d'herbes, lorsqu'ils sont instillés dans le nez peuvent provoquer des brûlures des muqueuses, un gonflement encore plus grave et une réaction allergique.

Vous ne pouvez pas vous laver le nez avec une poire ou une seringue médicale, un enfant peut respirer et s'étouffer.

Lavez le nez avec de petites doses uniquement à l'aide de sprays ou de pipettes. Des précautions doivent être prises lors de l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs. Le médecin vient les chercher. Ces médicaments peuvent également provoquer une rhinite allergique, si vous en prenez ou trop souvent ou plus longtemps. Par conséquent, il est recommandé d’instiller dans le nez de l’enfant des gouttes vasoconstrictives pas plus de 2 à 3 fois par jour et pas plus de 3 à 4 jours. Si pendant ce temps le gonflement n'a pas passé, vous devriez consulter un médecin. Lorsque vous aspirez du mucus avec un aspirateur, vous n'avez pas besoin d'essayer de «retirer la morve» des zones internes du nez. En aucun cas, ne placez un aspirateur ou une poire au fond du nez du bébé.

Prévention

Pour que l'enfant n'ait pas le rhume et le nez qui coule, il est nécessaire de renforcer son immunité. Le lait maternel est la meilleure protection pour un enfant de moins d'un an. Il renforce non seulement l'immunité, mais constitue également une excellente prévention des coliques et de la dysbiose.

Bien sûr, l'allaitement ne garantit pas que l'enfant ne sera pas du tout malade, mais il a été prouvé que les bébés nourris au lait maternisé sont plus susceptibles aux infections virales. Pour cette raison, il n'est pas nécessaire de sevrer le bébé trop tôt et sans raison. Des soins quotidiens appropriés serviront également à prévenir le rhume chez les nouveau-nés.

Il est nécessaire de ventiler la pièce, de marcher quotidiennement à l'air frais, de maintenir le niveau d'humidité dans l'appartement, de donner un bain régulier à l'enfant et de le tempérer en été.

Toutes ces procédures renforceront considérablement les fonctions de protection de l'organisme et augmenteront la résistance aux infections virales. Cela devrait isoler l'enfant des autres membres de la famille qui ont déjà froid. Chez un adulte, la maladie évolue différemment. Il peut juste pokhi un peu, mais l'enfant, infecté, va faire mal plus longtemps et plus fort. Par conséquent, il est souhaitable au moins de ne pas être dans la même pièce que les infectés et d'éviter tout contact. Si la mère est malade, elle devrait porter un masque, mais l'allaitement ne devrait pas être interrompu.

Si une épidémie sévit à ce moment-là et que quelqu'un est déjà malade à la maison, vous devez utiliser tous les moyens de protection. Tous les membres de la famille doivent porter un masque et l’enfant doit régulièrement vider le nez de l’Aqua Maris et lubrifier ses narines avec une pommade oxolinique. Pour la prévention, vous pouvez donner Arbidol ou Anaferon. La pièce doit être ventilée régulièrement. S'il y a des humidificateurs, ils peuvent être inclus dans le mode de désinfection.

L'enfant doit être habillé pour le temps qu'il fait et pour ne pas permettre l'hypothermie ou la surchauffe. Les petits enfants sont particulièrement vulnérables, ils ne gardent pas encore la température de leur corps. Par conséquent, en hiver, il est nécessaire de protéger soigneusement la poitrine de l’enfant, de porter une combinaison ou des enveloppes serrées et de bien envelopper les jambes. Vous pouvez utiliser des chauffe-sel. Pendant la saison chaude, l'enfant doit encore se couvrir la tête, mais pendant longtemps, il n'est pas nécessaire de porter des vêtements d'hiver. L'enfant va gonfler, transpirer et peut encore attraper un rhume.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Symptômes de nez qui coule chez un nourrisson

Un nez qui coule provoque une gêne chez les nourrissons. Un nez bouché, la morve qui coule constamment, des maux de tête - des signes d'inflammation de la muqueuse nasale. Comme il s’agit d’une maladie très courante et apparemment peu dangereuse, son traitement ne fait pas l’objet d’une attention suffisante. Pendant ce temps, un nez qui coule peut signaler un problème de santé grave chez un nouveau-né. Connaître les symptômes de la rhinite chez les enfants est nécessaire pour tous les parents.

Symptômes principaux

L'écoulement nasal chez le nourrisson peut avoir des conséquences désagréables. Au niveau du nez, une zone responsable de l'immunité locale protège les organes respiratoires de la pénétration d'infections. Si ses fonctions physiologiques sont altérées, tout le corps peut en souffrir.

Étant donné que le nouveau-né a de très petites voies nasales, même un léger gonflement des membranes muqueuses conduit à un chevauchement du flux de mucus. Cela peut causer un secret sur le tube auditif large et court dans l'oreille moyenne et provoquer une otite moyenne. Une autre conséquence peut être une ulcération de la membrane muqueuse et de la peau autour du nez. Une miette peut perdre du poids en raison de l'incapacité de manger en toute sécurité avec les voies respiratoires obstruées.

Les difficultés de diagnostic de l'enfant résident dans le fait que les parents ont du mal à reconnaître l'apparition d'un rhume et que les bébés ne savent pas comment libérer le nez du mucus. Bien que la maladie chez les enfants se développe rapidement, mais les symptômes sont souvent flous.

Le nez qui coule chez le nouveau-né doit être traité avec soin, en tenant compte de son âge. Il est nécessaire de choisir non seulement des méthodes et des préparations efficaces, mais également des méthodes sûres.

Vous pouvez découvrir que la rhinite chez un bébé peut être faite par les caractéristiques suivantes:

  • difficulté à respirer, sueurs de bébé et respiration sifflante;
  • obstruction nasale empêche le bébé de manger normalement, sucer un peu, il jette le sein ou le mamelon;
  • la sécrétion de sécrétion muconasale, de buses jaunes liquides transparentes ou épaisses en corrélation avec la phase de la maladie;
  • éternuer et tousser;
  • mauvais sommeil, beaucoup de bébés en rêve jettent la tête en arrière et ouvrent la bouche;
  • état capricieux et lent.

Les symptômes dépendent de la cause de la maladie sous-jacente et de la phase de son développement.

Coryza

Le coryza aigu apparaît suite à une atteinte de la muqueuse nasale par des virus, des bactéries, des allergènes ou d’autres irritants. C'est un compagnon constant pour des maladies telles que la grippe, l'adénovirus et d'autres infections virales respiratoires. Se produit parfois avec la scarlatine, la diphtérie et la rougeole.

Dans son parcours, il y a trois étapes:

  • Symptômes initiaux Au début, il y a un rétrécissement des vaisseaux de la muqueuse nasale, il y a une sensation de sécheresse, de démangeaisons et de brûlures. Les deux voies nasales sont enflammées simultanément. Depuis le bébé ne peut pas se plaindre de symptômes désagréables, c'est généralement pour les autres autour de cette période passe inaperçu. Souvent au même moment, le nouveau-né a de la fièvre, des éternuements et des maux de tête.
  • Stade Catarrhal. Caractérisé par la multiplication active des virus. Une dilatation vasculaire se produit, un œdème de la muqueuse apparaît. Il provoque le travail intensif des glandes nasales du nourrisson, ce qui entraîne une congestion nasale et un écoulement aqueux abondant. Se développe quelques heures après les premières manifestations de la maladie. Habituellement, cette période dure 5-7 jours.
  • Stade de récupération. La quantité de sécrétions nasales diminue progressivement, elle devient plus épaisse, la respiration devient plus libre. En l'absence de complications, l'écoulement nasal disparaît complètement au bout de 10 à 12 jours.

Si la sécrétion muconasale devient épaisse, change de couleur et devient jaune foncé ou jaune-vert avec des caillots purulents, ceci indique une infection bactérienne secondaire.

Nez qui coule chronique

Habituellement, la rhinite aiguë non complètement guérie du nourrisson devient chronique. Il peut également s'agir d'une complication d'infections telles que l'amygdalite, la pharyngite, l'otite moyenne, la sinusite. Certaines maladies du cœur et des reins sont également accompagnées de rhinite.

La rhinite chronique se caractérise par l’alternance de périodes de rémission et d’exacerbation. Pendant la rémission, ses signes ne sont pratiquement pas observés et, au cours de la période d'exacerbation, ils ressemblent à la phase catarrhale de la rhinite aiguë.

Les exacerbations se produisent régulièrement sous l'influence de facteurs externes et internes. Ceux-ci incluent l'hypothermie, l'affaiblissement de l'immunité de l'enfant avec d'autres maladies, les changements climatiques.

Si on ne fait pas assez attention à la maladie à l'origine de la complication et au froid, le nombre de vaisseaux sanguins dans la muqueuse nasale diminue progressivement, l'épithélium ciliaire est remplacé par du tissu conjonctif, la congestion nasale et le mucus nasal deviennent permanents et les médicaments n'apportent aucun soulagement.

Les parents doivent s’attaquer sérieusement au problème du rhume et s’assurer de demander conseil à un oto-rhino-laryngologiste, si nécessaire, procéder à un examen complet et suivre un traitement rapide.

Rhinite allergique

Les signes de divers types de rhinite sont similaires, la principale différence est la cause de son apparition. Lorsque la rhinite allergique est la réponse du corps à un allergène irritant. Pour un traitement réussi, il faut connaître ses caractéristiques distinctives:

  • Progression rapide. Il n'y a pas d'apparition progressive des symptômes, d'éternuements et d'écoulement nasal aqueux abondant dès le début.
  • L'état général de l'enfant est bon.
  • Le processus s'accompagne de rougeurs et de larmoiements, et parfois d'éruptions cutanées.
  • Après avoir analysé l’apparition de cas, vous pouvez voir le lien avec la présence d’un allergène sous forme de poils d’animaux, de pollen de plantes, de détergents. Lorsque l'élimination des causes de la maladie passe rapidement.
  • Si un enfant a une allergie qui n'est pas associée à la manifestation d'une rhinite, par exemple une intolérance alimentaire ou à un médicament, alors la possibilité qu'il se produise augmente.

Si vous soupçonnez que l'enfant a la rhinite allergique, vous devez contacter un allergologue. Le diagnostic final ne peut être déterminé que par un spécialiste.

Quand le traitement n'est pas nécessaire

Un enfant âgé de moins de 2,5 mois peut avoir une rhinite dite physiologique. C'est une conséquence du développement des organes du système respiratoire et de l'adaptation progressive du nouveau-né aux conditions environnementales. Ceci peut être compris par l'absence de tout symptôme supplémentaire caractéristique des maladies et par le bien-être normal de l'enfant.

Chez les nouveau-nés jusqu'à deux mois, les glandes salivaires sont très actives. Certains bébés ne peuvent pas supporter cette quantité de salive et s'étouffent périodiquement avec elle, toussent et une partie du liquide pénètre dans les sinus nasaux. Ces sécrétions peuvent être confondues avec les buses. L'état vigoureux du bébé et sa bave de la bouche devraient rassurer maman dans ce cas.

Parfois, un nez qui coule accompagne le processus de dentition chez les nourrissons. L'approvisionnement en sang et la communication avec le système nerveux dans le nez et la bouche sont courants. L'irritation peut aller au nez par réflexe. Dans ce cas, la respiration n'est pas perturbée, l'écoulement est liquide, aqueux, intensifié pendant la période d'activité physique de l'enfant. La rhinite disparaît après la poussée dentaire sans aucun traitement.

Nez qui coule chez le nourrisson: caractéristiques de la détection

Comprendre que les bébés ont le nez qui coule n'est pas une mince tâche. Il ne peut pas, lui-même, décrire les symptômes lui-même, se rendre à la pharmacie et acheter les médicaments nécessaires. Il ne peut même pas, comme un enfant plus âgé, se plaindre que le nez lui pique et qu'il a du mal à respirer.

Tout ce qu'un bébé peut faire, c'est pleurer, éternuer et montrer son inconfort d'une autre manière. Déterminez pourquoi ses parents doivent. Ils doivent déterminer s'il faut amener l'enfant chez le médecin, puis se conformer aux recommandations.

Comment déterminer l'écoulement nasal chez le nourrisson: la variété physiologique

La rhinite physiologique se développe principalement chez les nourrissons. Cela est dû à diverses raisons - au fait que les voies nasales du bébé sont encore très étroites et au fait que son immunité n’est pas encore complètement formée et que son corps est très sensible.

Il n'a que deux variétés:

  • Rhinite due à une mauvaise qualité de l'air ambiant. Le corps humain est conçu pour qu'il y ait des conditions optimales. L'air environnant doit être frais, sa température ne doit pas être supérieure à vingt-cinq degrés, la sécheresse ne doit pas être inférieure à soixante pour cent. De plus, il existe un indicateur tel que la formation de poussière - il ne devrait pas non plus être trop élevé. Si l'air dans la pièce est moisi, poussiéreux, trop chaud et trop sec, le mucus du bébé se dessèche et s'irrite. Les plus petites particules de poussière s'y déposent, le système immunitaire y réagit.
  • Rhinite due à la dentition. Quand on coupe les dents d'un bébé, c'est toujours un processus difficile pour lui et pour les autres. Il est accompagné d'un œdème. Les vaisseaux se dilatent non seulement dans les gencives, mais également dans le nasopharynx dans son ensemble, et le gonflement du nasopharynx conduit à l'impossibilité de respirer. Le mucus est sécrété, des étouffements douloureux apparaissent.

La particularité de la rhinite physiologique est que ses manifestations sont limitées uniquement par la congestion nasale et la sécrétion de mucus transparent. L'enfant respire par la bouche, éternue parfois, mais il ne présente aucun autre symptôme, il est alerte, actif, mange avec plaisir, joue avec intérêt.

Il est inutile de contacter un médecin pour une rhinite physiologique. Si elle est causée par des poussées dentaires (et cela est évident par le fait qu'un enfant avec un nez bouché pleure, gémit, tire des objets dans sa bouche dans l'espoir de se gratter les gencives et peut souffrir de fièvre), il passera dès la fin du processus.

Si elle est causée par le mauvais état de l'air ambiant, il suffit d'ajouter quelques nouvelles habitudes à la vie:

  • Ouvrez la fenêtre quelle que soit la météo. Le matin, quand tout le monde vient de se réveiller, la pièce dans laquelle il y a toujours un bébé doit être diffusée. Le soir, quand tout le monde va se coucher, elle doit être ventilée à nouveau. La ventilation devrait prendre dix minutes. Les personnes présentes dans la pièce ne devraient pas y être.
  • Effectuer un nettoyage humide tous les deux ou trois jours. Il est nécessaire de laver les sols ou d'aller avec un aspirateur, essuyez les étagères avec un chiffon humide.
  • Maintenir une température constante. Pour ce faire, ouvrez les fenêtres en été (et allumez le ventilateur par temps chaud), utilisez un appareil de chauffage en hiver.
  • Maintenir une humidité constante. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des méthodes peu coûteuses et peu efficaces (suspendre une serviette humide à une batterie chaude, mettre un grand pot d’eau dans la pièce) et acheter un aquarium ou un dispositif spécial pour humidifier l’air.

Fait intéressant, les parents peuvent parfois soupçonner un rhume chez un bébé en vain: en raison de la salivation active, un peu de salive peut pénétrer dans les voies nasales - il en résultera une impression de mucité. Par conséquent, vous devez d'abord essuyer le visage du bébé. Après quelques minutes, vérifiez à nouveau si du mucus s'échappe du nez et pensez à la rhinite.

Comment identifier la rhinite allergique

La rhinite allergique chez les nourrissons peut être plus probable que chez les adultes, car le système immunitaire n'est pas encore complètement développé et peut, à tort, réagir trop aux allergènes. Il n'y a pas de variation d'allergie, mais il existe des symptômes caractéristiques qui permettent de la distinguer facilement des autres nez qui coule.

  • Démangeaisons Le bébé essaie constamment de se frotter le nez avec la main, de les frotter sur l'oreiller. De temps en temps éternue - il arrive que plusieurs fois de suite.
  • Congestion nasale. En cas d'allergie, il est particulièrement difficile à supporter, car l'œdème s'accompagne d'une séparation active du mucus, à la suite de laquelle le bébé ne respire pas seulement par la bouche, mais essaie également de cracher. La nuit, vous pouvez entendre non seulement un reniflement, mais une respiration sifflante prononcée.
  • Les yeux gonflent. Les paupières semblent rougies, gonflées, les yeux toujours larmoyants, même si l’enfant ne pleure pas.

Dans le même temps, l'appétit diminue (avec le nez bouché pour que cela reste difficile), le bébé devient paresseux, apathique, dort beaucoup - mais se réveille souvent, car dans un rêve, la respiration devient compliquée. Mais il n'y a pas de température et aucun symptôme autre que ceux énumérés.

Il est souvent possible de savoir qu'un nez qui coule apparaît lorsque le bébé est en contact avec l'allergène. S'il s'agit de poussière domestique, dans la rue, la congestion diminue, le bébé semble en parfaite santé. Si c'est du pollen, au contraire, tout est en ordre chez nous, mais il vaut la peine de sortir, car les choses se gâtent.

Il est difficile de traiter une rhinite allergique chez un nourrisson, car la plupart des remèdes sont contre-indiqués. Habituellement prescrit:

  • Isolement de l'allergène. Dans le meilleur des cas, il est assez facile d'éliminer les animaux domestiques, de s'habituer au nettoyage quotidien ou de remplacer les produits chimiques agressifs par des produits naturels. Mais il arrive parfois qu’une plante allergène fleurisse du début du printemps à l’automne et que, afin de ne pas observer l’étouffement du bébé pendant six mois, il est préférable d’aller dans une autre région.
  • Antihistaminiques. Ils réduisent l'activité du système immunitaire, mais sont utilisés avec beaucoup de prudence. Ils présentent à la fois des contre-indications et des effets secondaires pouvant nuire à l'enfant.

Avec l'âge, il sera possible d'habituer progressivement le corps à l'allergène à l'aide d'un allergologue et de petites doses injectées sous la peau. Mais cette méthode n'aide pas tout le monde et souvent, le traitement le plus simple d'une rhinite allergique consiste à minimiser les contacts.

Comment déterminer la rhinite infectieuse

Les signes de rhinite infectieuse chez les nourrissons sont assez évidents, et les voies par lesquelles l'agent pathogène peut pénétrer dans l'organisme sont assez nombreuses. Vous pouvez l'inspirer, vous pouvez l'obtenir en jouant avec les jouets de quelqu'un d'autre, vous pouvez l'obtenir auprès d'animaux de compagnie ou de parents adultes. Une infection chez un nourrisson se manifeste toujours avec à peu près la même liste de symptômes:

  • Augmentation de la température. Le signe le plus sûr d'inflammation, qui suggère que le système immunitaire du corps a commencé à prendre des mesures actives contre l'agent pathogène.
  • Manifestations classiques de l'inflammation. Le bébé perd l'appétit, respire par la bouche, fort. Il devient faible et léthargique, ne veut pas jouer, il gémit, comme il semble aux adultes au début, sans raison particulière. Dort mal, à un moment inhabituel, se réveille.
  • Congestion nasale. L'œdème s'étend à l'ensemble du nasopharynx, les muqueuses sont rouges, enflammées, le mucus s'écoule par les voies nasales - d'abord transparent, puis, avec l'évolution de la maladie, vert, jaune ou même avec du sang.

Selon le type d'agent pathogène présent dans le corps, le bébé peut tousser et éternuer, il peut commencer à perturber le système digestif - le plus souvent une diarrhée, bien qu'il y ait également des vomissements. Parfois, vous pouvez voir un dépôt blanc purulent dans votre gorge - cela signifie que votre bébé a mal à la gorge.

Le traitement des infections chez les nourrissons (en particulier chez les nouveau-nés) est difficile, car nombre des moyens qu’ils ne peuvent tout simplement pas faire à cause des contre-indications et des effets secondaires.

Mais dans tous les cas, la thérapie doit être complexe:

  • Antibiotiques ou antiviraux. Ils sont prescrits aux enfants avec beaucoup de soin, car ils sont capables de détruire et sont utiles avec les bactéries nocives, ce qui est dangereux pour un bébé. De plus, ils ont généralement beaucoup d'effets secondaires.
  • Anti-inflammatoire. Ils empêchent les infections de se propager, soulagent les œdèmes et améliorent généralement le bien-être.
  • Gouttes de légumes. Ils sont utilisés pour enterrer le nez, faciliter la respiration, bien qu'ils ne soulagent pas le gonflement complètement.

Parallèlement, il est recommandé à l'enfant de fournir un repos complet, en se nourrissant à la demande.

Si le processus est allé assez loin, le médecin déterminera le bébé à l'hôpital, où il recevra les soins appropriés. Habituellement, il ne doit pas mentir seul, mais avec l’un de ses parents - plus souvent avec sa mère.

L'essentiel - au premier signe d'infection, consultez un médecin. Cela peut entraîner des complications dont la probabilité est supérieure à toutes les autres causes probables.

Complications possibles et règles de prévention

Si le temps ne remarque pas un nez qui coule chez les nourrissons, cela entraîne de nombreuses conséquences désagréables:

  • Allergie. Se produit si vous avez un nez qui coule physiologiquement - le système immunitaire, le fait de devoir traiter des allergènes, peut constamment commencer à les percevoir comme l'agent causal de la maladie.
  • Asthme bronchique. La conséquence logique des allergies - le système immunitaire commence à réagir aux allergènes qui pénètrent dans les poumons, la muqueuse bronchique est constamment irritée, une inflammation se forme, qui ne disparaît pas.
  • Développement retardé. À la fois physique et intellectuel. La conséquence logique d'un long rhume, qui n'est pas traité. Tout le corps du bébé a besoin d'oxygène, en particulier du cerveau. Si l'oxygène n'est pas fourni, le processus de croissance est altéré, les fonctions cognitives sont réduites. À trois ans, le résultat peut être un léger retard mental.
  • Maladies infectieuses chroniques. Les sinus chez les nourrissons ne peuvent pas être chroniquement enflammés - ils sont encore trop peu développés. Mais comme complication d'une otite moyenne chronique pouvant éventuellement conduire à la surdité, plus que possible.

La pire option est la méningite - une inflammation de la muqueuse du cerveau. C'est rare, mais les conséquences sont vraiment catastrophiques, y compris l'invalidité.

Il est également toujours possible que le traitement du traitement commence trop tard et que le bébé meure de l’infection. Par conséquent, lorsque la température augmente, vous devez immédiatement appeler un médecin. "Ambulance" - si elle dépasse trente huit.

Afin de prévenir toutes ces catastrophes possibles, il est possible non seulement de commencer le traitement à temps, mais également de commencer la prévention à l'avance, ce qui comprend:

  • Durcissement. Pour les enfants - bains d’air à une température pas trop basse et aspersion avec de l’eau fraîche (mais en aucun cas il n’est vraiment froid).
  • Des vêtements pour la météo. En hiver, il devrait faire chaud, au printemps - pas trop, pour que le bébé ne soit pas mouillé et non pas prélude. En été, assurez-vous de vous couvrir la tête avec un panama et de porter des vêtements légers.
  • Attention avec la maladie. Le fait que pour un adulte soit un rhume, pour un bébé est une menace sérieuse. Par conséquent, si un membre de la famille est malade, le bébé doit être isolé.
  • Bonne nutrition. Pour les nourrissons, c'est idéalement du lait maternel. Mais s'il n'y a pas de lait, l'alimentation artificielle doit être équilibrée, sélectionnée avec le pédiatre.

Il n’est pas si difficile de trouver un nez qui coule chez un bébé, mais il est également très facile de le guérir s’il est commencé rapidement. L'essentiel est de ne pas laisser le processus suivre son cours, d'attirer l'attention sur la santé de l'enfant et de consulter le médecin à temps.

0P3.RU

traitement du rhume

  • Maladies respiratoires
    • Rhume
    • SRAS et ARI
    • La grippe
    • Toux
    • Pneumonie
    • Bronchite
  • Maladies ORL
    • Nez qui coule
    • Sinusite
    • Amygdalite
    • Maux de gorge
    • L'otite

Comment comprendre que les bébés ont le nez qui coule

Nez qui coule chez un nourrisson

L'écoulement nasal chez le nourrisson est bien pire que chez l'adulte. Cela est dû à l'étroitesse des voies nasales qui, en raison de l'enflure, rend le bébé difficile à respirer. Il est difficile de manger avec un bébé enrhumé et la perte de poids est l’un des symptômes associés à un rhume prolongé chez le nourrisson. Nous décrivons ensuite comment traiter ce problème et guérir un nez qui coule chez un nourrisson.

Causes du rhume chez les nourrissons

Parmi les principales raisons du développement d'une rhinite chez le bébé, on peut noter:

  • maladies infectieuses;
  • réactions allergiques;
  • caractéristiques anatomiques et physiologiques.

Symptômes de la rhinite chez les nourrissons

Les symptômes de la rhinite chez les bébés nourris au sein peuvent différer légèrement en fonction de la cause de la rhinite elle-même.

Rhinite allergique chez les nourrissons

Un nez qui coule de ce type apparaît chez un enfant au contact d'un allergène. Outre le gonflement des muqueuses et l'accumulation de mucus dans le nez, la rougeur des yeux est caractéristique de la rhinite allergique. Tous les symptômes chez un enfant disparaissent rapidement avec l'élimination de l'allergène.

Rhinite physiologique chez un nourrisson

Les caractéristiques individuelles du système autonome des bébés peuvent conduire à l'apparition de la rhinite dite physiologique. Il se manifeste par une congestion nasale, qui survient pendant le stress ou l'exposition à de forts stimuli, par exemple lors d'une forte odeur de froid ou intense.

Comme signes supplémentaires sont notés: transpiration des paumes de l'enfant et tremblements des doigts sur les mains.

Nez qui coule chez les nourrissons

Le SRAS et d'autres maladies sont également accompagnés d'un rhume. Ces conditions se caractérisent par d’autres signes, tels que fièvre, toux, rougeur de la gorge, essoufflement, faiblesse générale du corps de l’enfant, etc.

Comment guérir un rhume chez les nourrissons?

Si le nez qui coule de l'enfant a été provoqué par la maladie, vous devriez contacter un spécialiste qui diagnostiquera et vous prescrira tous les médicaments nécessaires à l'enfant. Le plus souvent, les gouttes de sel sont prescrites pour les nourrissons avec des infections du rhume. Creuser dedans il est nécessaire selon l'instruction à une préparation ou à des recommandations du docteur.

Dans le cadre du traitement de la rhinite chez les nourrissons, il faut aider l'enfant à dégager les voies nasales du mucus accumulé. Pour cela, il est préférable d'utiliser un aspirateur spécial. Essuyez la morve avec un mouchoir ou nettoyez les passages nasaux avec des flagelles du mouchoir. Cela ne peut qu'aggraver le bien-être de l'enfant, entraînant la formation de plaies dans la membrane muqueuse et dans la région du sillon nasogénien.

Un écoulement nasal grave chez les nourrissons ayant des sécrétions épaisses jaunâtres ou vertes doit être traité conformément aux recommandations du médecin. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de se soigner soi-même, car un écoulement nasal grave peut donner lieu à des complications graves telles qu'une sinusite, une bronchite, une pneumonie, etc.

Comment aider le bébé qui a un rhume en utilisant des remèdes populaires?

Un bon remède traditionnel contre le rhume chez les nourrissons est la même solution saline, mais cuite à la maison. Pour préparer une solution saline, vous devez prendre un litre d’eau bouillie et refroidie et y diluer une cuillerée à thé de sel. Pour la solution, il est préférable de prendre du sel de mer. S'il n'est pas présent, vous pouvez prendre la cuisson habituelle. Cette solution doit être instillée dans les narines de l'enfant, à la 1ère goutte de chaque narine.

Pour le traitement de la rhinite chez les nourrissons, utilisez des gouttes de décoction de calendula. Pour leur préparation, versez une cuillère à soupe de fleurs de calendula avec un verre d'eau bouillante et faites bouillir le bouillon au bain-marie pendant 5 minutes. Le bouillon cuit doit être refroidi et filtré. Il est nécessaire d'enterrer les narines de l'enfant 2 à 3 fois par jour, 1 goutte par narine.

Les décoctions à base de plantes dans le traitement de la rhinite chez les nourrissons doivent être utilisées avec précaution, car elles peuvent provoquer des allergies.

Nez qui coule chez un nouveau-né: que faire et comment traiter

L'écoulement nasal chez le nouveau-né est un problème familier à de nombreux parents. La plupart d'entre eux ont un écoulement nasal perçu comme une maladie et se précipitent chez le médecin pour la prescription de médicaments. En fait, selon les pédiatres, une rhinite chez un enfant dès sa naissance et jusqu'à deux mois et demi n'indique pas toujours un rhume dans le corps de l'enfant.

Pourquoi un nez qui coule chez le nouveau-né apparaît-il?

Un nez qui coule chez un nouveau-né peut avoir plusieurs causes. Quels que soient les facteurs qui ont provoqué la production accrue de sécrétions dans la cavité nasale du bébé, la rhinite lui procure de nombreuses sensations désagréables. Un écoulement abondant de mucus par le nez ou sa congestion nasale perturbe l’activité de vie habituelle de l’enfant, son sommeil s’aggrave, son appétit disparaît, le bébé devient capricieux et larmoyant.

En raison de la congestion nasale, les nourrissons refusent souvent le lait maternisé ou les préparations pour nourrissons, ce qui entraîne une diminution rapide du poids corporel.

Un écoulement nasal chez un nourrisson peut être causé par une infection virale ou bactérienne, des allergènes et même des objets étrangers pénétrant dans les voies respiratoires. Sur cette base, en oto-rhino-laryngologie, il existe des types de rhinite virale, bactérienne, allergique, mécanique. La morve chez un nouveau-né peut également apparaître à la suite d'effets secondaires sur le corps de certains médicaments. De plus, il y a souvent un écoulement nasal physiologique chez un enfant, causé par les particularités du développement du nasopharynx de l'enfant.

Comment comprendre qu'un nouveau-né a le nez qui coule: symptômes de la morve jaune et verte

Souvent, les jeunes mères craignent que leur bébé ne soit malade et elles ne pourront pas le comprendre. C’est pour cette raison qu’ils demandent souvent à des parents plus expérimentés de comprendre que le nouveau-né est enrhumé, de sorte que vous puissiez lui prodiguer des soins médicaux.

Le principal symptôme d'un nez qui coule est une décharge abondante de mucus par le nez. Selon le stade du processus inflammatoire, le secret a une couleur et une texture différentes. Immédiatement après la pénétration d'une infection virale dans le corps, le mucus est de consistance liquide transparente. Au fil du temps, il s'épaissit, devient blanc, peut-être jaunâtre ou verdâtre, ce qui indique un processus stagnant. La morve verte chez un nouveau-né apparaît après l'ajout d'une infection bactérienne. Le mucus devient vert à la suite de la mort de leucocytes et de bactéries, qui a provoqué le processus inflammatoire dans le nez.

La morve jaune chez le nouveau-né peut survenir en cas de rhume bactérien dans le nez ou de coloration du mucus résultant de la floraison du pollen dans la cavité nasale. La coloration du mucus de couleur jaune ou verte après une longue libération d'un secret transparent est un processus naturel, indiquant l'approche de la récupération. Cependant, si le mucus reste jaune ou vert pendant plus de deux semaines, il existe un grave motif d'inquiétude.

L'écoulement nasal de couleur jaune vif est très probablement un signe de développement d'une sinusite, d'une otite chronique ou d'une sinusite. L'écoulement purulent peut indiquer une inflammation du tissu adénoïde chez le bébé. Des sécrétions jaunes peuvent également apparaître lors d'une réaction allergique du nasopharynx. Cependant, dans ce cas, leur texture est liquide, presque comme de l'eau. Il s’agit d’une allergie au pollen des plantes à fleurs. C’est pourquoi la morve jaune est généralement la couleur du nouveau-né après un contact avec un allergène.

De nombreux experts associent la couleur des sécrétions nasopharyngées à la période de la maladie. Selon eux, le mucus jaune et vert indique le passage de la maladie à un nouveau stade.

En plus d'un écoulement nasal aqueux abondant, une température corporelle élevée peut indiquer le développement d'un nez qui coule. Certes, l'état de fièvre n'est généralement observé que lorsque le virus est à l'origine de la maladie.

En outre, il n’est pas rare d’apprendre ce qu’est le développement d’un rhume chez un nourrisson présentant les symptômes suivants:

  • congestion nasale, obligeant le bébé à respirer par la bouche;
  • l'essoufflement apparaît et la respiration est difficile, en raison d'une quantité insuffisante d'oxygène;
  • D'origine allergique, en plus de sécrétions muqueuses abondantes, le bébé s'inquiète des éternuements fréquents, des démangeaisons et des brûlures au nez, des rougeurs aux yeux et des larmoiements.

Il arrive parfois que le bébé pose d'abord son nez, une sensation désagréable de sécheresse apparaisse et au bout de quelques jours, le mucus commence à se faire remarquer. Il n’est pas toujours possible pour les parents d’apprendre l’évolution du rhume, mais en observant bien le bébé, vous remarquerez qu’il tient constamment un stylo près du nez.

Rhinite physiologique chez le nouveau-né et traitement de la morve

Pourquoi un nouveau-né a-t-il la morve immédiatement après la naissance, si le bébé n'est pas devenu trop froid et n'a pas été en contact avec des personnes malades? Beaucoup de mères veulent connaître la réponse à cette question. Un tel nez qui coule est un processus tout à fait naturel, car le bébé est dans l'utérus dans un milieu liquide pendant 9 mois. Ces habitats du fœtus ne permettent pas de former et de développer pleinement les muqueuses superficielles des voies respiratoires. Ainsi, il s'avère que le nouveau-né est né avec une membrane muqueuse du nasopharynx complètement non formée, qui n'est pas adaptée aux nouvelles conditions de vie. C’est pourquoi la rhinite du bébé peut être observée dans les 10 à 11 premières semaines de sa vie, jusqu’à ce que le travail de la muqueuse nasale s’améliore. À ce stade, le corps s'adapte au fait que l'air inhalé doit être humidifié, propre et réchauffé.

Dès que la membrane muqueuse détermine la quantité de mucus nécessaire au fonctionnement normal du nasopharynx, sa quantité diminue immédiatement. Cependant, pour une mère, le nez qui coule chez le nourrisson est presque toujours perçu comme une maladie et, pendant cette période, il est important de ne pas interférer avec le processus naturel de prise des médicaments.

Il n’est pas toujours possible pour les parents de déterminer pourquoi la morve est apparue chez le nouveau-né et comment elle est causée, car les excrétions dans la rhinite physiologique, virale et allergique sont presque les mêmes. Bien que la couleur du mucus soit claire, de consistance moyenne, l’enfant n’éprouve toujours pas de sensations douloureuses lorsque les écoulements nasaux sont physiologiques. Le bien-être du bébé ne se détériore pas et la muqueuse nasale ne gonfle pas, comme dans le cas de la rhinite virale et allergique. Dans la rhinite physiologique, le nourrisson est actif, il dort bien, mange et n’est pas méchant. Le seul symptôme d'un nez qui coule chez le nouveau-né est une décharge riche et claire du nez. Parfois, ce processus peut provoquer un bébé à éternuer, mais cela est extrêmement rare.

Parmi les symptômes de la rhinite physiologique, la toux, la fièvre et la fièvre ne sont jamais.

Comment guérir un nez qui coule chez un nouveau-né, si un bébé a 1 mois?

De nombreux parents ne savent pas quoi faire lorsque la morve d'un nouveau-né dérange le bébé jour et nuit. Indépendamment, vous ne pouvez pas commencer à effectuer un traitement médical de la rhinite chez un bébé, le traitement ne peut être prescrit que par un spécialiste.

Comment traiter un nez qui coule chez un nouveau-né dépend des facteurs qui ont provoqué cette affection de la muqueuse nasale du bébé. Même avant de se rendre chez le spécialiste, les parents peuvent effectuer des actions visant à améliorer l'état de leur bébé. Tout d’abord, s’il ya un fort écoulement nasal chez le nourrisson, qui gêne la respiration nasale, il est nécessaire de nettoyer les voies nasales de la sécrétion pathologique. Les solutions à base d'eau de mer ou d'une solution saline normale conviennent bien à cette procédure.

Avec un rhume chez un bébé à 1 mois, il est recommandé d'utiliser uniquement des gouttes, la pulvérisation à cet âge pour le nettoyage des voies nasales est contre-indiquée. Il est strictement interdit de laver le nez avec des bébés porteurs d'une poire, car de tels actes de la part des parents peuvent avoir de graves conséquences - provoquer une inflammation de la cavité de l'oreille. Le spray n'est pas recommandé car il est impossible de contrôler la quantité de liquide injecté dans la buse de l'enfant.

Qu'est-ce que le nouveau-né goutte avec un rhume?

Pour les bébés jusqu'à 6 mois, les gouttes spéciales sont vendues sur la base d'eau de mer. Vous pouvez également utiliser une solution saline, en gouttant de la pipette dans chaque passage nasal 2 gouttes. Ensuite, vous devez prendre un aspirateur et libérer le nasopharynx du mucus.

Parmi les préparations à base d’eau de mer, les plus populaires sont Aquamaris, Humer, Salin, Aqualore. Vous pouvez faire une décoction de camomille et de sauge et en égoutter une pipette hors du nez. Ces outils non seulement diluent le mucus, mais ont également un effet anti-inflammatoire sur la muqueuse irritée. Les pédiatres prescrivent souvent des ectércicides à de petits patients. Ce médicament est un liquide huileux qui combat efficacement la sécheresse de la muqueuse nasale et a également un effet désinfectant.

Etericide est appliqué de la manière suivante: 2 à 3 gouttes sont déposées dans chaque passage nasal pas plus d'une fois toutes les deux heures.

Le flux de morve du nouveau-né: comment se débarrasser d'un rhume?

L'humidification de l'air devrait être un autre acte des parents qui ne savent pas quoi faire lorsque le bébé a un rhume. Une pièce bien ventilée avec de l'air humide contribue à une récupération plus rapide de la muqueuse nasale. Pour augmenter l'humidité dans une pièce sèche, vous pouvez utiliser l'humidificateur. Indicateurs optimaux d'humidité de l'air dans la pièce où se trouve l'enfant malade - 50% à une température de 20-21 ºC.

Si le nouveau-né s'inquiète de l'écoulement abondant de mucus de nature pathologique par la cavité nasale, il est important de choisir un traitement efficace pour le processus inflammatoire. Avec un nouveau-né froid 1 mois à compter de la naissance en cas d'augmentation de la température corporelle, toute la période de traitement ne peut pas marcher avec le bébé et le baigner dans le bain. Si un enfant mange avec appétit, il ne vaut pas la peine de changer la nourriture à laquelle il est habitué. Des gouttes vasoconstricteurs à cet âge, vous pouvez appliquer les enfants Nasol Baby et Nazivin.

Traitement de la rhinite sévère chez les bébés de 2 et 3 mois

Avec un rhume chez un bébé de 2 mois, à l'exception des médicaments vasoconstricteurs, les experts prescrivent souvent des médicaments antiviraux, bien qu'il s'agisse d'une origine virale du processus inflammatoire dans le nez. On pense qu'un nez qui coule va rapidement passer si des gouttes antivirales de Grippferon ou d'interféron tombent dans votre nez. Le processus de guérison est accéléré en supprimant et en détruisant les virus qui ont provoqué la maladie. La plupart des experts sont d'avis qu'il n'est pas nécessaire de prescrire des antiviraux chaque fois que vous développez une rhinite. Une nomination appropriée devient un traitement pour les nouveau-nés et les enfants dont le système immunitaire est affaibli.

S'il y a un écoulement nasal chez un nourrisson à l'âge de 3 mois, dans lequel on note un écoulement nasal de contenu mucopurulent ou purulent, les pédiatres prescrivent souvent des antiseptiques. Selon l'expert, les gouttes antiseptiques d'un nouveau-né froid aideront à faire face à la maladie. Protargol, un médicament sans danger à base d'argent, est généralement recommandé. Malheureusement, un tel antiseptique ne se trouve pas sous une forme prête à l'emploi sur le marché libre, il est commandé sur ordonnance du médecin. Albucidum est parfois utilisé, malgré le fait qu'il s'agisse de gouttes oculaires, il se débrouille bien avec un caractère purulent qui coule.

Bien que les antiseptiques ne soient pas un médicament dangereux pour les nourrissons, ils peuvent assécher la muqueuse nasale et même causer des brûlures s’ils ne sont pas utilisés correctement.

C'est pourquoi, sans besoin particulier, les experts ne prescrivent pas d'antiseptiques et recommandent de s'en passer.

Que peut-on faire si le nouveau-né n'a pas le nez qui coule?

Que peut un nouveau-né d'un rhume des premiers jours de la vie miettes? La liste des gouttes nasales pour différents types de rhinite comprend des médicaments tels que Aquamaris, Nazivin, Vibrocil, Docteur Maman, Salin et Pinolos. Certains parents sont d’avis que le traitement national contre le rhume chez les nourrissons est le plus sûr. Toutefois, lorsqu’on utilise de nombreuses plantes médicinales, il faut être particulièrement prudent. Ne pas nuire à la décoction bébé de camomille, calendula et sauge.

Vous pouvez également suivre un traitement avec des onguents et des teintures chauffantes: calendula, millepertuis, Vitaon, Pulmex-baby, Dr. Mom s'appliquent. Ces moyens ne peuvent que lubrifier les pieds, après quoi vous devez immédiatement mettre des chaussettes chaudes.

L'aromathérapie donne souvent de bons résultats dans le traitement d'un mal de tête chez un nourrisson. Vous pouvez donner une miette pour respirer l'huile de thuya et d'arbre à thé, en mouillant un mouchoir et en le mettant dans la tête du berceau.

Gouttes du rhume pour les nouveau-nés à l'âge de 2 semaines

Le traitement de la rhinite chez les nouveau-nés se passe rarement sans médicament. À un âge aussi précoce, il est important de fournir des soins médicaux en temps utile, d'éliminer le processus inflammatoire dans les sinus et de rétablir le fonctionnement normal du nasopharynx. Si un nouveau-né a le nez qui coule pendant 2 semaines, il est probable que le spécialiste vous prescrive des antibiotiques pour éviter des complications dangereuses.

Généralement, l'apparition de mucus abondant dans le nez est due à la pénétration de virus et de bactéries dans le corps du bébé. Au début du développement du processus inflammatoire, il se produit un gonflement de la membrane muqueuse. Comment traiter un nez qui coule avec un nez bouché? Les gouttes vasoconstrictives aident à éliminer la congestion. Pour le traitement de la rhinite, il faut comprendre que l’effet vasoconstricteur ne se limite pas au nasopharynx, il s’étend à d’autres organes du corps de l’enfant. C'est pourquoi le traitement de la rhinite chez le nourrisson par instillation de médicaments vasoconstricteurs provoque souvent de nombreux effets secondaires.

De plus, l'instillation incontrôlée de médicaments vasoconstricteurs a l'effet inverse: au lieu d'éliminer les poches, elle augmente.

Le traitement de la rhinite chez les nourrissons prenant des médicaments vasoconstricteurs doit être effectué uniquement sur ordonnance d'un médecin. Les parents doivent observer strictement la posologie prescrite et la durée du traitement. Habituellement, pour les nourrissons, cette thérapie est limitée à 3 à 5 jours.

Que faire et comment traiter un nez qui coule chez un bébé?

Comment guérir un nez qui coule chez le nouveau-né, s'il se fait de nouveau sentir peu de temps après l'élimination des symptômes désagréables? Cela se produit souvent avec une immunité affaiblie chez le bébé. De nombreux enfants naissent déjà faibles et les parents sont donc confrontés au problème des rhumes fréquents.

Comment se débarrasser du froid chez les nouveau-nés dont la fonction de protection du corps est faible, parlez-en à un pédiatre ou à un immunologiste. Dans la plupart des cas, le traitement de la morve chez le nouveau-né, lorsque la cause de la maladie devient une immunité affaiblie, est effectué à l'aide d'agents immunostimulants.

Un médicament comme Derinat est populaire en pédiatrie. Il appartient au groupe des immunomodulateurs sans danger pour les enfants et est donc attribué aux bébés dès les premiers jours de la vie. Le principe d'action de Derinat réside dans le fait qu'il active les forces de protection du corps de l'enfant contre les micro-organismes pathogènes.

Il est généralement bien toléré par les enfants, car il n’a pas d’effets secondaires et de contre-indications à une utilisation en pédiatrie.

Comment traiter un nez qui coule pour les sinus chez un nourrisson?

Selon les statistiques, même les bébés souffrent de sinusite. Le développement de la maladie résulte le plus souvent de la forme négligée de rhinite ordinaire, qui n'a pas été guérie à temps par les spécialistes ou les parents du bébé. Comment traiter un nez qui coule chez un nourrisson s'il est causé par une sinusite? Le traitement de la maladie doit être efficace, complet et systématique.

Un pédiatre ou un oto-rhino-laryngologiste devrait apprendre aux parents à guérir un nez qui coule chez un bébé atteint de sinusite.

En règle générale, la thérapie consiste en un ensemble de telles actions:

  • nettoyer les sinus nasaux du contenu pathogène en lavant le nasopharynx;
  • instillation d'agents vasoconstricteurs pour soulager les poches et normaliser la respiration nasale;
  • vitamines, utilisation de médicaments pour stimuler le système immunitaire;
  • instillation nasale anti-inflammatoire;
  • antibiothérapie visant à détruire les agents pathogènes;
  • méthodes de traitement chirurgical.

Comment traiter la morve chez un nouveau-né présentant une antrite avec des antibiotiques afin de ne pas causer d'effets secondaires? L'antibiothérapie doit être strictement effectuée sur rendez-vous par un spécialiste. De tels médicaments à administration orale sont généralement prescrits pendant 3, 5, 7 et 10 jours. En règle générale, on prescrit des antibiotiques aux bébés pendant 3 à 5 jours. Un traitement plus long peut avoir des conséquences indésirables. Simultanément à l'utilisation interne d'antibiotiques, des préparations pour le nez sont prescrites, Isofra spray et Bioparox se recommandent bien.

Traitement de la rhinite allergique chez les nourrissons

Si un nouveau-né n'a pas le nez qui coule pendant longtemps, alors que l'écoulement du nez est transparent, il y a une chance de développer une allergie. Il est important de savoir que les nouveau-nés qui tombent goutte à goutte dans le rhume sont allergiques, car un traitement inapproprié peut entraîner des complications. Tout d'abord, pour un traitement efficace de la rhinite allergique, il est important d'exclure le contact avec l'allergène. Pour soulager la condition de l'enfant et éliminer le gonflement, des agents vasoconstricteurs sont attribués. Pour bloquer l'effet de l'allergène sur la muqueuse nasale, les experts recommandent d'irriguer la cavité nasale avec des antihistaminiques, parmi lesquels on utilise souvent Avamys, Nasonex et Vibrocil. En outre, pour supprimer la réaction allergique du corps, les antihistaminiques doivent être pris par la bouche, tels que Zodak, Zyrtec, Claritin, Erius, Fenistil.

Il est nécessaire de traiter le nez qui coule, quel que soit son type, à temps et jusqu'à guérison complète. En l'absence d'un traitement approprié, des maladies telles que l'otite, la bronchite, l'ethmoïdite, l'antrite, la pneumonie, la conjonctivite deviennent les principales complications du rhume de cerveau.

Le concept de la rhinite physiologique chez les enfants

En cas d'écoulement nasal ou d'autres signes de rhume, les parents commencent à s'inquiéter pour leur enfant, en particulier s'il s'agit d'un nouveau-né. Le danger d'un nez qui coule pour les nourrissons est qu'il ne peut toujours pas libérer indépendamment le nez du mucus accumulé dans celui-ci. En raison de cette maladie, la respiration nasale se détériore, le bébé devient de mauvaise humeur, il mange mal et dort. Tous les parents doivent être conscients qu’il existe une rhinite physiologique chez le nourrisson, elle ne nécessite pas de traitement spécial car elle n’appartient pas au processus pathologique.

Comment ce processus se manifeste-t-il?

La rhinite physiologique est due au fait que les enfants naissent avec un rhinopharynx qui n’a toujours pas été formé. Le processus de sa formation se poursuit pendant 10 semaines depuis la naissance du bébé. La sécrétion de mucus par le nez d'un nouveau-né peut s'expliquer par le fait que l'enfant a été pendant longtemps dans un milieu liquide pendant le développement du fœtus. Par conséquent, les muqueuses des voies respiratoires ne pouvaient pas se former à l'avance, même avant la naissance.

Après l'accouchement, la fonction muqueuse est approuvée: au début, elle est trop sèche, ce qui fait que le bébé rit souvent, mais ensuite il devient excessivement humide, un liquide clair ou du mucus commence à ressortir.

Au cours de cette période, l’essentiel est de ne pas se dépêcher de soigner le bébé, car la rhinite physiologique disparaîtra sans l’utilisation de médicaments. Vous pouvez distinguer la nature physiologique d'un rhume à l'aide des symptômes accompagnant un rhume. Si le bébé a une température corporelle normale, il ne tousse pas et n’éternue pas, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de lui donner des médicaments.

Les actions des parents dans la rhinite physiologique

Malgré le fait qu'avec la rhinite physiologique, il n'est pas nécessaire de traiter un tel processus, il faut toujours savoir que le bébé a besoin de certaines actions visant à améliorer la respiration nasale. Tout d'abord, il est nécessaire de créer à l'intérieur des conditions favorables à la formation normale des glandes de la membrane muqueuse du nasopharynx pédiatrique. Les principales exigences concernent l'air de la pièce: il doit être suffisamment humide, propre, frais et frais.

Les pédiatres recommandent à tous les parents de maintenir une humidité de l'air comprise entre 50 et 60% dans la pépinière et de maintenir la température à une température ne dépassant pas 20 degrés. Dans le cas contraire, la muqueuse nasopharyngée sera perturbée. Parfois, un nez qui coule chez le nouveau-né peut durer plus de 10 jours, en raison de facteurs tels que la poussière, la sécheresse, le chauffage central.

La propreté de l'air

Un air pur peut être assuré par un nettoyage quotidien dans la maison. Le nettoyage humide enlèvera la poussière dans la pièce et augmentera l'humidité de l'air. Le bébé respira mieux, ce qui lui donnera un sommeil calme et profond. Jusqu'au retour de la mère avec le bébé de la maternité, il est conseillé de retirer tous les tapis et peluches de l'appartement, car la plupart des poussières s'y accumulent. En outre, tous les livres et les plantes d'intérieur doivent être retirés de la chambre des enfants.

Humidité de l'air

Pour faciliter l'écoulement de la rhinite physiologique chez un nourrisson, il est nécessaire de maintenir une humidité optimale dans la pièce. Pour augmenter l'humidité de plusieurs manières:

  • organiser dans la maison des récipients avec de l'eau;
  • mettre des serviettes humides sur les batteries pendant la saison de chauffage;
  • utilisez un humidificateur.

Avec de la difficulté à respirer le bébé, lorsque l'enfant ne peut pas être nourri et endormi à cause du fait que son nez est bouché, vous pouvez respirer la vapeur humide. Pour ce faire, composez un bain d'eau chaude et restez avec l'enfant dans la chambre pendant au plus 3 minutes. Une procédure efficace sera si vous allez plusieurs fois dans la salle de bain.

Vous pouvez hydrater la muqueuse à l'aide d'une instillation dans le bec d'une solution d'eau de mer ou de chlorure de sodium à concentration physiologique. Dès les premiers jours de la vie d’un enfant, il est possible d’utiliser des médicaments tels que Aqualor Baby, Aquamaris, Salin, Saline.

Température de l'air

La température de l'air peut être facilement ajustée en cas de chauffage individuel de l'espace de vie. Si l'appartement dispose du chauffage central, il est possible de baisser la température de la pièce en ventilant la pièce. Cela doit être fait avec précaution, pour que l'enfant ne perde pas et qu'il ne tombe pas malade. Les indications du thermomètre d'ambiance dans la pépinière ne doivent pas dépasser 20 à 22 degrés.

Complications possibles

Étant donné que la rhinite physiologique n'est pas une maladie, tous les parents ne prennent pas les mesures nécessaires pour améliorer la santé de leurs miettes. Une telle inaction de la part des parents peut avoir des conséquences graves, dangereuses pour la santé du nouveau-né. À la rhinite physiologique des nouveau-nés de telles complications peuvent se développer:

  1. Perte de poids La conséquence la plus fréquente et la plus sûre de la rhinite physiologique est la perte de poids chez les nourrissons. Lorsque la respiration est difficile, le bébé ne peut pas téter normalement le sein. De plus, l'enfant devient méchant et refuse de manger. Étant donné que le nouveau-né a un métabolisme accéléré, l'alimentation rare affecte immédiatement le poids.
  2. Infection des organes ORL. L'écoulement prolongé du nez des nourrissons peut entraîner une infection des voies respiratoires supérieures, souvent une otite moyenne, une amygdalite, une pharyngite, une sinusite.
  3. Pneumonie. Une complication très dangereuse d'un tel processus physiologique peut être une pneumonie chez un nouveau-né. La cause de la pneumonie peut être une expectoration saturée de microorganismes pathologiques qui pénètrent dans les poumons du bébé en même temps que le flux d’air inspiré.
  4. L'apparition d'ulcères sur les muqueuses et les ailes du nez. La peau sensible du bébé peut être irritée par un écoulement constant du nez, entraînant des ulcères douloureux.

Pour éviter de telles conséquences désagréables, les parents devraient améliorer l'état du bébé en appliquant toutes les mesures nécessaires. Si vous trouvez un rhume chez un enfant, vous devriez contacter votre pédiatre, qui déterminera la nature du processus.

Beaucoup de parents sont intéressés par la question de savoir s'il est possible de marcher dans la rue avec un bébé froid. Marcher ou ne pas marcher avec des bébés ne dépend que de la condition du nouveau-né. Cependant, sachez qu’après la naissance, le bébé n’a pas encore atteint sa pleine croissance. Il n’est donc pas nécessaire de marcher avec lui dans les endroits surpeuplés; vous aurez bien plus d’avantages si vous respirez l’air frais avec votre enfant sur le balcon de l’appartement. Par beau temps, vous pouvez laisser l’enfant dormir en plein air, ce qui ne lui sera que bénéfique.

Comment la rhinite allergique chez les nourrissons: symptômes

La rhinite allergique chez les nourrissons, dont il est presque impossible de ne pas remarquer les symptômes, présente un tableau clinique prononcé et nécessite une intervention obligatoire des parents et du pédiatre. La maladie se développe pour des raisons qui sont obligatoires pour la détection et la prise en compte.

Qu'est-ce que la rhinite allergique?

La rhinite allergique est appelée processus inflammatoire qui affecte la muqueuse nasale et peut se produire sous les effets négatifs de divers stimuli allergiques.

Comme le montre la pratique de la médecine, cette maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants qui, en se développant activement, commencent à traiter des substances qui entraînent le développement d'allergies.

Il est impossible d'empêcher ou d'empêcher la maladie, car il existe un type d'allergène pouvant causer une rhinite physiologique. C'est:

  • sur le pollen;
  • sur la fourrure des animaux et le duvet des oiseaux;
  • sur les acariens domestiques, les cafards.

Même si l'air pollué ne peut pas être considéré comme un type d'allergène, il existe un risque d'irritation des voies respiratoires d'une personne, en particulier d'un nourrisson. Par conséquent, en parlant de rhinite allergique, considérez tous les allergènes pouvant provoquer le développement d'un rhume chez le bébé.

Classification de la rhinite allergique

Selon la cause du développement de la maladie en question, la rhinite allergique peut être divisée en:

  • épisodique aigu;
  • saisonnier;
  • toute l'année (persistant).

Chacune de ces formes a ses propres symptômes. La première forme n'apparaît qu'après le contact de l'enfant avec l'allergène. Pour la rhinite aiguë est caractérisée par une infection aéroportée. Les sources d'infection peuvent être des éléments tels que la salive et les poils de chat, l'urine de rats, les déchets de tiques domestiques, etc.

Les rhinites allergiques saisonnières sont généralement causées par des fleurs. La maladie se manifeste donc au printemps ou en été, lorsque la floraison est abondante. Chez le nouveau-né, la rhinite se manifeste par une nature abondante et aqueuse de rhinorrhée et de congestion nasale. Certains enfants peuvent souffrir de conjonctivite, de graves rougeurs, de démangeaisons dans les yeux et de larmoiement. À d'autres périodes, les enfants ne se plaignent pas et ont donc l'air absolument en bonne santé.

Quant à la forme de la maladie tout au long de l’année, ses symptômes sont moins prononcés que les autres. Dans ce cas, la maladie peut s'intensifier ou s'atténuer, mais elle ne cesse jamais. Toute l'année, ce formulaire est considéré car il apparaît au moins 9 mois par an, principalement chez les enfants. Les causes d'un tel nez qui coule sont la poussière domestique, les insectes, les squames d'animaux domestiques, le duvet et les plumes d'oiseaux, etc.

Symptômes de la rhinite allergique

Les symptômes de la rhinite allergique chez les enfants peuvent varier et dépendent de la forme de la maladie. En cas de rhinite allergique saisonnière, l'enfant s'inquiète de la congestion nasale, de démangeaisons désagréables aux oreilles, aux yeux ou au nez, de l'apparition d'abondantes pertes aqueuses ou muqueuses des sinus nasaux. Souvent, le symptôme est une sensation de chatouillement dans la gorge ou une sensation désagréable d'un corps étranger, principalement après avoir mangé.

Extérieurement, l'enfant montre tous les signes d'allergie, il s'agit de rougeur des yeux, d'inflammation des paupières, de poches (gonflement) du visage, de crevasses aux lèvres, de nez enflé. Il arrive aussi que chez les jeunes enfants, le nez qui coule de saison soit caché, c'est-à-dire asymptomatique.

La seule chose qui peut les déranger est une légère démangeaison dans les yeux et le nez. Dès que la saison se termine, les manifestations de la rhinite disparaissent avec elle.

Avec la forme de la maladie toute l'année, il y a des manifestations constantes de la rhinite tout au long de l'année. Dans ce cas, l'enfant se plaint de congestion nasale, aggravée la nuit, qui l'empêche de bien dormir. De plus, les enfants s'inquiètent du désir constant d'éternuer, qui se manifeste le matin. En hiver, tous les symptômes considérés sont aggravés par une irritation de la membrane muqueuse du nez et des yeux due au contact de l'air froid. Une irritation constante peut entraîner une toux sèche, des saignements de nez, des troubles du sommeil, de la fatigue, des maux de tête, des palpitations cardiaques, une transpiration excessive.

Compte tenu de cela, les médecins distinguent plusieurs degrés de rhinite tout au long de l’année: légère, modérée et sévère. En cas de dysfonctionnement et de sommeil calme d'un enfant, de fatigue, il est d'usage de parler du degré moyen de rhinite. Avec une manifestation prononcée de la maladie peut être jugé grave.

Quels sont les signes de rhinite chez un enfant?

Les symptômes de la rhinite allergique chez les nourrissons sont souvent perçus par les parents comme une grippe ou un rhume. Bien que les symptômes de rhinite et de maladies virales respiratoires soient similaires, des manifestations telles que toux et éternuements fréquents, écoulements nasaux abondants et liquides, démangeaisons des sinus nasaux, des yeux et du contour des oreilles, congestion nasale nocturne, gonflement ou gonflement du visage, paupières rouges et larmoiement excessif, devraient alerter maman.

Les parents doivent faire attention à la saison à laquelle l'enfant présente les symptômes décrits ci-dessus. Si elles sont observées au printemps et en été, une rhinite allergique se produit effectivement. S'il y a un animal dans la maison, par exemple un chat ou un chien, un hamster, cela devrait également alerter les parents et les avertir de la possible manifestation d'une rhinite allergique chez un enfant.

Néanmoins, le diagnostic ne doit être posé que par un pédiatre qui procédera à un examen approfondi du bébé et prescrira le traitement approprié.

Que devrait savoir le parent du bébé?

Quelle que soit la cause des manifestations allergiques chez un bébé, elle doit être réduite à un pédiatre pour effectuer des analyses de laboratoire et des analyses cliniques afin de sélectionner un traitement compétent et efficace visant à éliminer les principaux symptômes.

N'oubliez pas que l'autodiagnostic, et plus encore l'auto-traitement, peuvent causer de graves préjudices à l'enfant. Par conséquent, il est inapproprié de recourir aux conseils de grand-mères et de voisins, en évitant la visite d'un pédiatre. Au contraire, un accès opportun à un pédiatre aidera, dans un délai relativement court, à se débarrasser de la maladie sous-jacente et à sortir l'enfant de son état pathologique.

Comment traiter un nez qui coule chez un nouveau-né

Avant de commencer à traiter le nez qui coule d'un bébé, une règle importante consiste à demander immédiatement des soins pédiatriques. Après l'examen, le médecin diagnostiquera et prescrira le traitement.

Causes de la rhinite chez les nourrissons

Chez les nouveau-nés jusqu'à deux mois, la présence de rhinite n'est pas toujours le début d'une maladie respiratoire. À cet âge chez les enfants, la membrane muqueuse du nasopharynx ne peut toujours pas exercer pleinement ses fonctions, son travail n'est pas suffisamment régulé; par conséquent, du mucus en quantité suffisante peut ressortir, il s'agit d'une rhinite physiologique chez le nourrisson.

Bien sûr, la raison principale pour laquelle un nez qui coule apparaît chez un bébé est un rhume banal, ainsi qu’une infection virale aiguë ou une grippe. En cas d’infection, le nez qui coule chez les enfants de moins d’un an est toujours accompagné d’un gonflement important de la membrane muqueuse, ce qui perturbe considérablement la respiration du bébé.

L'air dans la mégalopole ou même dans une petite ville, et toute la vie moderne d'une personne sont pleins de divers irritants chimiques, auxquels un bébé fragile peut avoir une réaction allergique, qui se manifeste par un écoulement nasal et des éternuements, un gonflement de la muqueuse nasopharyngée.

Dans tous les cas, en particulier si le nourrisson est malade pour la première fois, un examen par un pédiatre est requis. Si le bébé a une température, vous devez appeler le médecin à la maison. S'il n'y a pas de température, vous devez vous présenter à la réception. En particulier, il n’est pas nécessaire de différer l’appel du médecin si l’enfant a une toux, un larmoiement, il refuse de téter, devient lent, pleure.

Caractéristiques de la rhinite chez les nourrissons

Il est facile de remarquer que l'enfant a la morve facile, il n'y a aucune différence dans les symptômes d'écoulement nasal du nouveau-né et de l'adulte - le bébé éternue, la respiration par le nez devient difficile, le mucus du nez apparaît. L'enfant renifle, serre son nez, refuse de téter normalement, jette souvent sa poitrine ou sa sucette. Mais à cet âge, il ne peut pas encore se moucher.

Par conséquent, le bec doit être nettoyé avec une pompe spéciale d'aspiration du mucus - aspirateur, qui sont vendus dans les pharmacies ou les services pour nourrissons. Vous pouvez utiliser une seringue avec un bec souple, qui doit être bouillie, refroidie, pressée pour pomper l'air, démarrer dans l'arc, relâcher. Tout le mucus sera en lavement.

Vous ne pouvez pas utiliser les cotons-tiges habituels avec une base dure, ce qui peut endommager le nez délicat du bébé. En outre, vous ne pouvez pas utiliser de seringues, car à un âge aussi précoce, le mucus du nez peut facilement pénétrer sous la trompe d'Eustache, ce qui peut provoquer une otite chez le bébé.

Les nouveau-nés ne sont pas toujours en mesure, dans le cas d'insuffisance respiratoire nasale et d'essoufflement, de passer à la respiration buccale. Il existe des cas en médecine où un écoulement nasal prolongé chez un enfant, un blocage par un mucus épais des voies nasales, a provoqué la mort du nourrisson, celui-ci ayant été étranglé. Avec une grande accumulation de mucus, un nez non nettoyé, il se déverse dans les bronches et provoque une bronchite. Lorsqu'il se forme dans l'oreille par la trompe d'Eustache, une otite se développe. Traitez cette maladie apparemment facile chez les enfants de moins d'un an comme un rhume de gravité.

Traitement de la rhinite chez les nourrissons

Comment traiter un nez qui coule chez un nouveau-né? Comme nous l'avons dit, la première chose à faire est de nettoyer les muqueuses nasales du bébé à l'aide d'un aspirateur. Ils sont très pratiques à utiliser, il vous suffit de vous adapter. Si la décharge n'est pas très importante, comme cela se produit chez les nourrissons après la naissance, vous pouvez fabriquer un flagelle de coton et les tordre dans le nez du bébé. Après la procédure, le mucus accumulé se trouvera sur le flagelle et le nez pourra être nettoyé. Il suffit de ne pas le pousser profondément!

Recommandations générales pour le régime du rhume chez un nourrisson

Lorsque la rhinite est accompagnée de fièvre, il est déconseillé de marcher avec l'enfant, surtout par temps glacial, il est également impossible de laver le bébé. Lorsque la température redevient normale, vous pouvez marcher, mais par temps calme, vous pouvez vous baigner 4 jours après une nette amélioration de l'état de l'enfant.

En ce qui concerne la nutrition, en cas de rhume, l’appétit de l’enfant est réduit car il a du mal à téter avec le nez bouché. Lorsqu’il tète, il suffoque et quand elle est obligée de respirer par la bouche, ses lèvres ne sont pas complètement fermées et elles tètent, en particulier les seins du bébé qui tombent en panne. De plus, dans le contexte des ARVI, une diminution de l'appétit est naturelle, car le corps lutte activement contre une infection virale et une charge supplémentaire sur le système digestif, le foie n'est pas nécessaire dans ce cas.

Si l'enfant refuse de manger, faites tout ce qui est en son pouvoir pour que le bébé puisse respirer librement, dégagez bien le nez, ne soyez pas paresseux, enterrez les gouttes vasoconstricteurs. Même pendant la période de maladie, le nourrisson devrait manger au moins un tiers du lait et l’intervalle entre les tétées devrait être réduit. Si vous n’allaitez pas - utilisez une cuillère, une tasse, une seringue, il est important que l’enfant soit nourri, car très rapidement, chez les nourrissons, la déshydratation met la vie en danger.

Si l'enfant a plus de 8 mois et qu'il a déjà essayé des compotes, des jus de fruits ou des tisanes (voir comment bien nourrir le bébé jusqu'à un an), vous pouvez le boire avec de telles boissons. Si l'enfant a plus d'un an, dans ce cas, l'essentiel est de lui donner un bon verre. Vous pouvez utiliser de l'eau bouillie comme liquide d'appoint.

Il vaut également la peine d'aérer régulièrement la pièce dans laquelle se trouve le bébé, à l'aide d'un humidificateur, de le nettoyer tous les jours ou de le suspendre dans la pièce, avec des couches mouillées sur la batterie. Lorsque l'air dans la pièce est sec et poussiéreux, la récupération du bébé se prolonge. En présence de températures élevées chez les nourrissons, il est recommandé de neutraliser les températures supérieures à 38 ° C (voir un aperçu détaillé de tous les agents antipyrétiques pour enfants en suspension et bougies).

Traitement de la rhinite

L'industrie pharmaceutique moderne est riche en divers moyens du rhume. En l'absence de fièvre et d'autres symptômes, le traitement peut être limité à l'utilisation de moyens locaux pour l'instillation dans le nez. Les bébés font plus correctement et en toute sécurité l'instillation de gouttes nasales, plutôt que l'utilisation de divers sprays.

Médicaments hydratants

Les divers sprays à l'eau de mer annoncés et recommandés (Aqualor, Aquamaris, Quicks, Otrivin bébé, etc.) ne peuvent pas être utilisés par les nourrissons, ils sont contre-indiqués par l'âge. En outre, ils peuvent provoquer un coryza purulent, pénétrer dans la trompe d'Eustache, provoquer une otite, provoquer un spasme du larynx.

Vasoconstricteur

Lorsque le gonflement de la muqueuse nasale devient très important, vous pouvez instiller le vasoconstricteur, selon les recommandations du médecin. Avec des médicaments d'une telle action, il faut être très prudent, ne mesurer que les gouttelettes avec une pipette spéciale, éviter les surdoses et ne pas utiliser pendant plus de trois jours.

Parmi les gouttes vasoconstricteurs pour le traitement de la rhinite chez les bébés, vous pouvez utiliser Nazol Baby, Nazivin 0,01% pour les bébés. Il est nécessaire de ne pas égoutter plus d'une fois en six heures, il est préférable de dormir la nuit ou avant de dormir. Après une instillation unique, certaines mères tentent de réinstiller ou de continuer à utiliser des gouttes vasoconstricteurs pendant plus de 3 jours - ceci est inacceptable. En cas de surdosage, l'enfant peut présenter des battements de coeur, des vomissements, des convulsions et d'autres effets indésirables. Il est également possible que le syndrome de rebond se produise lorsque les récepteurs du médicament sont bloqués et que le nez qui coule ne fait qu'augmenter.

Vibrocil peut être utilisé (association d’antihistaminique et d’action vasoconstrictrice).

Gouttes Antiseptiques

Protholg - pour les médicaments ayant un effet antiseptique - cet outil est basé sur l'argent (peut être commandé dans la section des prescriptions). Vous pouvez également utiliser des gouttes pour les yeux sulfacyl sodiques - Albucid, elles peuvent également être utilisées pour l’instillation dans le nez. Même ces produits doivent être utilisés uniquement tels que prescrits par un médecin.

Agents antiviraux et immunomodulateurs

Les médicaments antiviraux et les immunomodulateurs ne peuvent être utilisés que selon les indications, car les effets à long terme de l’utilisation de médicaments qui affectent l’immunité du bébé sont encore mal compris (voir Médicaments antiviraux pour ARVI et grippe). Avec un rhume, si le pédiatre le juge nécessaire, vous pouvez utiliser - Grippferon, bougies Viferon, Genferon-light.

En pédiatrie, Derinat s'est révélé être un immunomodulateur d'origine naturelle, approuvé pour les enfants dès la naissance. Cette solution, facilement tolérée par les enfants, active le système immunitaire pour lutter contre la maladie.

Il est plus pratique d’utiliser une bouteille sans compte-gouttes, car il est alors plus pratique de mesurer le nombre de gouttes avec une simple pipette. En utilisant les compte-gouttes fournis avec le médicament, vous pouvez dépasser la dose. À titre prophylactique, Derinat est perfusé pour les bébés qui ont été en contact avec des personnes malades, 2 gouttes 2 à 3 fois par jour pendant 2 à 3 jours. Et s'il y a déjà des signes de rhume, 2 gouttes toutes les heures et demie.

Méthodes traditionnelles de traitement

Beaucoup de gens conseillent de commencer à avoir le nez qui coule avec une instillation de lait maternel. Cela ne devrait pas être fait. Oui, le lait maternel est utile, il contient des anticorps qui renforcent le système immunitaire du bébé, mais le lait n'est ni un antibactérien ni un désinfectant. De plus, les bactéries se multiplient dans le lait à un taux encore plus élevé. Cette procédure nuira au bébé plutôt qu'à l'aider.

Pour les nourrissons, il est déconseillé d'utiliser des remèdes populaires en raison de leur effet irritant sur les muqueuses, par exemple le jus de Kalanchoe. Beaucoup de grands-mères recommandent le jus d'aloès amer pour l'instillation dans le nez des bébés, mais avant de l'utiliser, les feuilles cueillies doivent rester au frais pendant 2 à 3 jours, sinon le jus peut provoquer des rougeurs et une irritation de la membrane muqueuse de l'enfant en raison de sa forte activité biologique. Si vous risquez d'utiliser du jus de Kalanchoe, le jus frais doit être dilué à 1/1 avec de l'eau bouillie et instillé dans un capuchon. 3 p / jour.

Complications de la rhinite chez le nouveau-né

Est-il nécessaire de traiter un nez qui coule chez les nourrissons? Après tout, cela passe le plus souvent de manière indépendante. Tout d'abord, il est nécessaire de traiter la rhinite chez un enfant de moins d'un an pour améliorer son état. Le bébé ne peut pas dire quels sentiments il a désagréables, mais nous savons tous combien il est difficile de respirer lorsque le nez est bourré, à quel point le mal de tête est douloureux, le sommeil de l'enfant la bouche sèche apparaît et la peau sensible sur les ailes du nez et de la lèvre supérieure est enflammée.

Lisez nos articles sur les antibiotiques pour le rhume chez les enfants, ainsi que sur la façon de traiter le rhume chez les enfants. La perte de poids et la déshydratation sont l’une des complications que peuvent causer les bébés qui coulent, car il est difficile pour lui de téter les seins ou le biberon.

Très souvent, les mères diligentes peuvent trop essuyer et «expulser» les bébés, ce qui peut entraîner des lésions sur les ailes du nez, de la lèvre supérieure et sous le nez. Cela provoque une douleur chez le bébé et l'enfant devient encore plus méchant et pleurnichard.

Il est nécessaire de traiter le nez qui coule à temps, jusqu'à la guérison complète. La complication la plus grave qui donne le nez qui coule chez les nourrissons sans traitement:

  • Otite moyenne signifie purulente
  • Bronchite aiguë
  • Étmoïdite
  • Conjonctivite bactérienne
  • Dacryocystite

Comment traiter un nez qui coule chez les nourrissons? Recettes folkloriques

Telle est probablement la question la plus fréquemment posée par le pédiatre: "Comment traite-t-on une rhinite chez le nourrisson?". En fait, il n’ya rien de difficile à cela, mais le principe même de la thérapie est très différent de ce qui est traditionnellement utilisé pour un adulte. Il est inacceptable d'utiliser les médicaments habituels pour nous, car ils peuvent nuire à la santé de l'enfant. Assurez-vous de consulter votre médecin, car l'écoulement nasal chez les enfants peut être dû à une réaction allergique, à une infection virale ou bactérienne. Par conséquent, vous devez d’abord établir la cause de cette maladie. Un pédiatre peut toujours vous aider avec cela. Si les miettes de morve, mais pas de température, il peut être une raison pour appeler le médecin sur la maison.

Principes de traitement

Le plus important est de restaurer la perméabilité des voies nasales. Comme le bébé tète le sein ou le biberon, il ne peut pas respirer par la bouche en même temps, et si un nez qui coule bloque les sinus, il s'agit d'un véritable désastre. Par conséquent, le plus important est d'éliminer l'enflure et de permettre au bébé de respirer normalement. Dans ce cas, assurez-vous de consulter un médecin pour savoir comment traiter un rhume chez le nourrisson, car toutes les méthodes ne conviennent pas. Il est souhaitable d'utiliser des médicaments spéciaux qui hydratent la membrane muqueuse et ne permettent pas la formation de croûtes.

La première chose à faire est d'éliminer le risque de rhinite allergique et la présence d'une substance ou d'un produit spécifique qui en est la cause. Aide fortement au traitement de l'allaitement et à une nutrition appropriée et équilibrée. En outre, il est très important que les jeunes mères maintiennent le régime sanitaire dans la pièce, à savoir l'aérer régulièrement et effectuer un nettoyage humide.

Le nez qui coule chez les nouveau-nés est la norme.

Le médecin devrait vous en parler, si vous lui demandez comment le nez qui coule des bébés est traité. En effet, la rhinite physiologique n'est pas une maladie, mais un état normal du nasopharynx. N'oubliez pas qu'un enfant est récemment venu dans ce monde et que son petit organisme apprend à fonctionner efficacement. Il ne permet pas aux voies nasales de s'adapter aux conditions environnementales. Mais normalement, ils n'interfèrent pas du tout avec l'enfant. Pourquoi parfois il y a une détérioration de l'état, la morve devient épaisse, abondante, acquiert une couleur ou une odeur? Cela signifie que vous voyez une complication bactérienne, c'est-à-dire que l'enfant n'est pas tombé dans les conditions dont il avait besoin.

Avant de demander au médecin comment traiter un nez qui coule chez le nourrisson, répondez aux questions suivantes: "N'est-il pas trop sec et trop chaud dans la pièce où il se trouve? Passez-vous suffisamment de temps à l'extérieur, continuez-vous à aérer? Si non, alors cela peut être le secret. De plus, la clé magique est l'allaitement. Les mouvements de succion entraînent bien le nasopharynx, ce qui signifie qu'un nez qui coule se retirera rapidement.

Comment les parents peuvent-ils comprendre qu'un enfant a une rhinite neurovégétative?

La rhinite physiologique chez les nourrissons inquiète beaucoup les jeunes parents, même si elle n’est pas dangereuse. De plus, les principaux symptômes sont suffisamment évidents pour que les parents les reconnaissent eux-mêmes. Tout d'abord, l'enfant se sent bien. Cela se traduit par un comportement calme, le bébé mange bien et dort normalement, l'heure de son âge est réveillé. La deuxième chose qui peut rassurer est l’absence de symptômes d’une maladie infectieuse. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de fièvre, de toux, de vomissements ou de diarrhée. Habituellement, la rhinite physiologique chez les nourrissons est facile, dans un état calme, la respiration nasale est relativement calme, ce n'est que lorsque le bébé tète, que vous pouvez entendre un reniflement silencieux. L'écoulement des voies nasales est clair, brillant et liquide. Le mucus étant séparé en petites quantités, il n’est pas nécessaire de le sucer avec des outils spéciaux.

Rhinite infectieuse

C'est la complication la plus courante. Elle est causée par des virus, bien que la raison en soit souvent plus triviale: hypothermie ou changements brusques de température. Si le nez qui coule est un symptôme de grippe ou de rhume imminent, alors c'est une cause de grave préoccupation. Pourquoi snot go green? C'est très facile à expliquer: les virus détruisent l'intégrité de la muqueuse nasale, elle devient plus perméable et les bactéries l'occupent immédiatement. Il est impossible d'attendre dans ce cas, un nez qui coule fort chez les nourrissons peut contribuer à l'inflammation de l'oreille interne, ce qui entraîne de graves complications.

Quand vous devez sonner l'alarme

Habituellement, les symptômes énumérés disparaissent avant l'âge de trois mois pour un enfant. Si pendant ce temps, les parents et le pédiatre n'ont pas remarqué d'améliorations visibles, vous devez penser à la mise en place d'un système de traitement adéquat. Les plus populaires sont les remèdes populaires pour la rhinite. Ils sont sécuritaires et assez efficaces. Toutefois, contactez immédiatement votre médecin si, dans le contexte général, vous remarquez un changement dans la nature de l'écoulement, c'est-à-dire que la morve devient plus épaisse ou verdâtre, une teinte jaune ou blanchâtre apparaît. Faites particulièrement attention si vous avez des impuretés sanguines dans le mucus. Les symptômes inquiétants sont le refus de l'enfant de manger et de boire, une forte fièvre. Pire encore, lorsque la gorge devient enflammée et que l’essoufflement apparaît.

Pour l’un de ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin. Cela garantit la nomination d'un traitement efficace. Il existe aujourd'hui de nombreux ouvrages décrivant comment soigner rapidement un rhume chez un nourrisson, mais sans examen médical, vous pouvez rater des détails importants et déclencher la maladie.

Rhinite allergique chez les nourrissons

Ce n’est pas rare aujourd’hui, et l’irritant peut être à la fois le produit que la mère consomme et la nourriture pour bébé offerte à l’enfant en tant qu’aliment complémentaire. Et la question peut même ne pas être tant dans la qualité du produit que dans la réaction individuelle. Mais ce n'est pas tout. Un grand nombre de micro-organismes différents, pollen de plantes, poussière de maison, poils d'animaux et bien plus encore pénètrent dans le nez avec l'air. Si le corps de l'enfant est sujet aux allergies, il réagit très activement à cette invasion, notamment en provoquant une inflammation aux endroits où l'allergène se précipite. En règle générale, un tel nez qui coule est diagnostiqué non seulement pour les sécrétions muqueuses, mais également pour la rougeur des yeux et le gonflement du visage.

Nez qui coule au mois des nourrissons

Il convient de noter que ce phénomène n’est pas si courant. Habituellement, l'immunité transmise par le lait maternel est encore très forte, elle ne permet pas le développement de bactéries et de virus. La plupart des parents marquent la rhinite physiologique, qui ne nécessite pas de traitement et passe par elle-même. Par conséquent, l'écoulement nasal apparu dans les premières semaines de vie (1 mois) est considéré comme le plus anodin. Le traitement consiste uniquement à maintenir le mode de ventilation et d'humidité correct dans la pièce. Il est permis d'instiller le nez de l'enfant avec du lait maternel.

Et si la morve commence à se démarquer avec plus d'intensité? Tout d'abord, vous devez consulter un médecin afin qu'il diagnostique un rhume chez le nourrisson (1 mois). Le traitement dépend de la cause identifiée par le pédiatre. Habituellement, en plus des changements de température, d'humidité et de régime, il est proposé d'éliminer l'excès de mucus avec une poire, ainsi que d'utiliser une solution saline telle que l'Aquamaris.

De deux à trois mois

Si pendant cette période le rhume ne passe pas chez les nourrissons, c'est une raison de commencer à s'inquiéter. Il convient de garder à l'esprit que l'enfant passe beaucoup de temps en position horizontale et ne sait pas se moucher. Même s'il est complètement en bonne santé, le mucus s'accumule dans le nasopharynx et interfère. À cet âge, ils commencent activement à utiliser des solutions salines, ainsi que des préparations à base d’eau de mer. Ils sont relativement sûrs mais efficaces, et sont donc considérés comme idéaux pour le traitement des nourrissons. N'oubliez pas qu'un fort rhume chez les nourrissons devrait toujours être une raison pour aller chez le médecin, car l'automédication peut nuire à l'enfant.

Pour libérer les cavités nasales de l'excès de mucus, divers appareils sont largement utilisés aujourd'hui - les aspirateurs. Ce sont les seringues les plus simples, ainsi que les dispositifs mécaniques et à vide. N'oubliez pas que le nettoyage mécanique n'est pas nocif ni traumatisant, ce qui signifie que vous pouvez nettoyer la cavité nasale aussi souvent que nécessaire. Pour que l'élimination du mucus soit plus efficace, il suffit de verser un peu de solution saline dans la cavité nasale. Cela aidera à ramollir les croûtes et à rendre le mucus plus liquide.

Traitement de la rhinite de 3 à 6 mois

Nous soulignons encore une fois que de telles méthodes sont appropriées s’il ya écoulement nasal chez les nourrissons sans fièvre. Les solutions salines fournissent les premiers secours. Cependant, ils ne peuvent pas toujours faire face à la maladie complètement. Les remèdes populaires viennent à la rescousse. Nous allons maintenant les analyser plus en détail afin que chaque mère sache comment elle peut aider son bébé.

Le tout premier remède, connu même de nos grands-mères, est le jus de Kalanchoe. La plante est présente dans presque toutes les maisons et pour se débarrasser des symptômes désagréables, il suffit de verser une goutte de jus de fruits frais dans chaque narine trois fois par jour. Pour atténuer un peu l'effet, il est recommandé de préparer une solution d'huile en mélangeant le jus avec n'importe quelle huile végétale dans un rapport de un pour un.

Un excellent assistant est la teinture d'oignons. Pour le préparer, vous aurez besoin d'un petit oignon que vous devrez hacher et verser 6 cuillères d'huile végétale. Elle insiste dans les 10 heures et vous devez l’utiliser pendant une semaine. Au nez, vous pouvez enterrer une goutte 3 fois par jour.

Un autre remède sûr et efficace est le jus de carotte et de betterave. Ils peuvent être pris individuellement ou mélangés ensemble dans des proportions égales. Pour obtenir un excellent résultat, il est nécessaire de mélanger le jus avec de l’huile végétale dans un rapport égal à un.

Traitement de la rhinite chez les bébés de 6 mois à un an

À l'heure actuelle, l'arsenal des ambulances résidentielles est en expansion, bien que toutes ces méthodes puissent toujours être utilisées. Il sera très utile de suivre un cours de réchauffement «bottes». Elles peuvent être réalisées de différentes manières: certaines achètent de la paraffine et en enveloppent un, mais il existe un moyen plus simple et plus abordable. Pour ce faire, une chaussette fine est placée sur le pied du bébé, sur laquelle est placé un plâtre à la moutarde trempé dans de l'eau tiède. Par-dessus, vous devez porter une chaussette en laine. Après environ 50 minutes, la chaussette doit être retirée.

Plus près de l'année, vous pouvez essayer la méthode d'une douche de contraste. Il est très bon au froid. Les pieds du bébé doivent être abaissés dans une bassine avec de l’eau tiède et ajouter progressivement de l’eau chaude. La température est recommandée pour amener à 40 degrés. Ensuite, les jambes sont rapidement aspergées d'eau froide et à nouveau abaissées dans le bassin. Ceci est répété trois fois, après quoi l'enfant est mis sur des chaussettes chaudes et placé dans le lit.

Plusieurs recettes de santé

Les mères expérimentées recommandent un léger massage des ailes du nez, du front et des oreilles lors de l'écoulement nasal. Cela aide à soulager la maladie et à neutraliser la stagnation. Excellente aide d'un jus de citron froid. Il devrait être mélangé avec du miel dans un rapport de un pour un et ce mélange pour enterrer le nez de l'enfant trois fois par jour, une goutte. Une autre excellente recette est la teinture à l'huile de romarin sauvage. Pour ce faire, 10 g d'herbes hachées doivent verser 100 g d'huile de lin ou de tournesol et insister dans un endroit chaud pendant plusieurs heures. La solution résultante doit être filtrée et enterrer l’enfant une goutte deux fois par jour.

Prendre soin d'un enfant malade

Les parents demandent souvent s'il est possible de laver un bébé qui a un rhume. La réponse des pédiatres est sans équivoque: s’il n’ya pas de fièvre ni d’autres symptômes inquiétants, il faut absolument se baigner tous les jours. Après tout, les facteurs qui aggravent l’état de santé de l’enfant sont la peau contaminée, la température élevée de la pièce, un enveloppement excessif, le manque d’air frais et des promenades régulières. Les parents doivent prendre en compte le fait qu’il est très dangereux de surchauffer un bébé. L’air sec et chaud dans l’appartement est l’une des causes les plus courantes de rhinite. Séparément, il convient de noter la nécessité d'humidifier l'air dans la pièce. Le moyen le plus simple est d'utiliser des serviettes humides sur les batteries du système de chauffage. Cependant, il existe aujourd'hui des systèmes pratiques d'humidification de l'air dans la pièce, qui fonctionnent automatiquement. Les enfants les aiment vraiment, car ils représentent souvent des figurines de pingouins ou d’autres animaux amusants.

Résumons

Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. C'est pourquoi nous nous concentrons sur la prévention de la rhinite. En automne et au printemps, il devrait toujours y avoir une assiette avec des oignons et de l'ail près du lit du nouveau-né, car ces légumes sont indispensables pour lutter contre les virus de la grippe. Si le rhume persiste, ne vous inquiétez pas beaucoup, l’immunité du bébé est tout à fait capable de faire face à une telle maladie, c’est juste assez pour l’aider un peu. La tâche des parents est d’optimiser les conditions de vie de l’enfant et de veiller à ce que les cavités nasales soient toujours nettoyées du mucus. N'oubliez pas que toute ingérence dans le travail du corps a de lourdes conséquences, aussi ne risquez pas de donner des médicaments à votre enfant sans consulter les médecins. La pharmacothérapie est un cas extrême où il n’est plus possible de se passer d’une intervention grave. Dans ce cas, n'oubliez pas que sans ordonnance d'un médecin, les médicaments ne peuvent pas être utilisés.

Vous Aimerez Aussi