Que faire si le sens de l'odorat et le goût étaient perdus dans le froid?

L'odeur joue un rôle important dans notre vie: grâce à elle, nous pouvons non seulement profiter d'arômes agréables, mais aussi percevoir une nourriture plus appétissante. N'oubliez pas à quel point le plat a l'air désagréable lorsque vous avez le nez bouché et que vous ne faites pas la distinction entre les odeurs.

Quel est le mécanisme de développement de la perte de cette sensation, que faire si l'odorat est perdu pendant que le nez coule et comment remettre le goût à vos plats préférés: comprenons.

Un peu de physiologie

La perte partielle ou totale de l'odorat a le terme scientifique - anosmie. La détérioration de la perception du goût s'appelle agevziya. Pour comprendre les causes de la formation de ces symptômes, touchons à la physiologie.

La région olfactive est située dans la membrane muqueuse de la partie supérieure de la cavité nasale. Il est représenté par des cellules sensibles spéciales capables de percevoir les odeurs et de les transmettre au cerveau par le nerf olfactif, où elles sont traitées.

La perception du goût se fait également dans le cerveau, au niveau de l'analyseur de goût. Les impulsions nerveuses des cellules situées sur les papilles de la langue sont analysées par le système nerveux central et sont reconnues par l'homme.

Étant donné que les fibres nerveuses des analyseurs olfactifs et du goût se croisent, perception du goût et odeur de nombreux plats sont inextricablement liées.

Causes de perte d'odeur et de goût

L’une des causes les plus courantes d’anosmie et d’avgésie est un rhume banal. Des agents infectieux (virus, bactéries ou champignons) sont introduits dans la muqueuse nasale, provoquant une inflammation - la rhinite.

L'œdème et le mucus accumulé empêchent les cellules sensibles de percevoir des informations et la personne ne sent presque pas. Dans ce contexte, tous les plats sont frais et sans goût. En plus du rhume, les médecins distinguent plusieurs autres raisons pour lesquelles l’odeur peut disparaître:

  • Action périphérique (problème dans la cavité nasale):
    • Utilisation prolongée de gouttes vasoconstricteurs nasales;
    • Contact avec des substances nocives;
    • La courbure du septum nasal;
    • Polypes et autres néoplasmes dans la cavité nasale;
  • Action centrale (problème au niveau du cerveau):
    • Les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique;
    • Dommages au nerf olfactif;
    • Polyneuropathie dans le diabète sucré;
    • Changements d'âge.

Comment traiter le problème: conseils d'experts

Que faire si, après une rhinite, l’odeur avait disparu et que tous les aliments semblaient sans goût et sans appétit? La solution à ce problème doit être complète et inclure plusieurs étapes.

Étape 1. Éliminer la cause de la maladie

Le plus souvent le nez qui coule - une conséquence de "réglé" dans le corps de l'infection. Il est important de consulter un médecin pour déterminer l'agent responsable de la rhinite et un traitement adéquat:

Présent dans 50 à 60% des cas, il fait l'objet d'un traitement symptomatique (boisson chaude, perfusion de solution saline) ou de la prise d'antiviraux (rimantadine, Relenza).

Nécessite la nomination d'antibiotiques. Les principaux groupes de médicaments sont les pénicillines, les céphalosporines et les macrolides.

Si le nez qui coule est allergique.

Les médecins prescrivent des antihistaminiques (Suprastin, Zyrtec, Claritin).

Faites attention! Les gouttes nasales de vasoconstricteur, qui ont probablement échappé à ceux qui, au moins une fois dans leur vie, ont piqué le nez et ont perdu leur odorat, ne guérissent pas le nez qui coule, mais éliminent simplement ses symptômes désagréables. Comme ces outils créent rapidement une dépendance et ont de nombreux effets secondaires, les médecins recommandent de ne pas les utiliser plus de trois fois par jour et pas plus de cinq jours de suite.

Étape 2. Dégagez la muqueuse du nez

En cas de rhume, il est possible de restituer l'odeur et le goût en rinçant la cavité nasale avec une solution saline. La solution saline la plus simple peut être préparée à la maison en dissolvant 1 c. sans une colline de sel dans un verre d'eau bouillie. Vous pouvez également utiliser des préparations pharmaceutiques prêtes à l'emploi:

La procédure est simple:

  • Prenez la solution saline dans la seringue;
  • Penchez-vous sur l'évier en tournant la tête sur le côté.
  • Insérez le bout de la seringue dans la narine;
  • Appuyez doucement sur la poire tout en irriguant la cavité nasale. Le liquide devrait se plier autour du septum nasal et s'écouler des autres narines.

Les médecins lavent leur nez 2 à 3 fois par jour jusqu'à ce que leur état s'améliore.

Étape 3. Nous facilitons la respiration

Voici des moyens simples mais efficaces de calmer la respiration nasale et de retrouver le sens de l'odorat dans le rhume:

Douche chaude avant de se coucher.

La vapeur d'eau hydratera et dégagera les muqueuses des voies nasales, et la respiration et l'odorat deviendront beaucoup plus faciles. Il est important d'éviter l'hypothermie après les traitements à l'eau.

Maintenir une humidité optimale (entre 60 et 65%) dans la pièce.

Pour atteindre ce chiffre, vous pouvez utiliser un humidificateur ou des serviettes humides suspendues autour de l'appartement.

Boisson chaude copieuse.

Buvez plus de thé chaud avec de la confiture de citron ou de framboise et du bouillon de poulet faible en gras.

Étape 4. Méthodes traditionnelles de traitement

La médecine traditionnelle propose d'utiliser l'ail pour le retour de l'odeur et du goût avec un rhume. Comment traiter rapidement les symptômes désagréables avec de l'eau à l'ail?

  • Préparez une décoction d'ail en jetant 4 gousses d'ail épluchées et hachées dans 200 ml d'eau bouillante;
  • Faire bouillir pendant 2-3 minutes et à la fin de la cuisson ajouter une pincée de sel;
  • Boire un mélange chaud;
  • La réception d'un tel outil après le dîner pendant trois jours aidera à nouveau à sentir pleinement les goûts et les odeurs.
Avant d'utiliser la décoction d'ail, consultez votre médecin. L'outil présente des contre-indications (intolérance individuelle, maladies de l'estomac, des intestins, etc.).

Perte de goût et d'odeur dans le rhume

Avec le rhume chez l'homme, la rhinite se développe presque toujours, ce qui entraîne souvent une perte de goût et d'odorat. Les plaintes des patients au sujet de la perte d’odorat sont compréhensibles, car dans ce cas, ils ne peuvent pas pleinement vivre et apprécier les odeurs environnantes. Pourquoi la sensation de goût et d'odeur disparaît-elle après une rhinite?


profiter des odeurs

Dans la cavité nasale est la région olfactive. Dans sa structure, il diffère de la muqueuse nasale entière. De plus, chaque personne a une taille différente de cette zone. Dans cette zone, il y a des cellules olfactives qui perçoivent les odeurs entrantes, puis elles sont transmises au cerveau, où elles sont analysées.

Le cerveau traite également des données sur le goût du produit, qui tombe initialement sur les mamelons de la langue. Certains produits ou plats préparés ne sont évalués par une personne qu'avec l'aide de deux mécanismes: le goût et l'olfactif. En cas de rhinite, le patient peut perdre partiellement ou totalement son odorat.


données sur le goût du produit

Les causes de l'odeur dans un rhume

Un tel phénomène désagréable, comme la perte d’odorat, survient à la suite d’un rhume, surtout si vous ne traitez pas un rhume. Au moment de la maladie, la muqueuse nasale se gonfle à cause du fort écoulement. Il y a d'autres raisons qui affectent la perte de goût de l'odeur. Ceci est une fracture ou une courbure du septum nasal, des polypes dans la cavité nasale, diverses tumeurs. Dans ces cas, un fort gonflement de la muqueuse nasale ne transmet pas l'odeur à la zone des cellules olfactives, de sorte que les informations à son sujet ne pénètrent pas dans le cerveau. De plus, il existe parfois des cas d’absence d’odorat congénital. Dans ce cas, la maladie n’est pratiquement pas traitée.

Dans une situation standard, lorsque l'odorat disparaît après un rhume, vous ne devez pas vous inquiéter. Une semaine après la guérison, l'odorat et le goût sont généralement restaurés.

En l'absence d'odeurs, vous devez vous plaindre auprès de votre médecin, qui déterminera la cause de votre maladie et vous prescrira le traitement approprié. Si la cause de la perte de goût ou d'odeur est un gonflement allergique dans la cavité nasale, le médecin vous prescrit un traitement complet avec utilisation de médicaments.

Si l'odeur est perdue à cause de la présence de polypes dans le nez, la chirurgie peut aider.

Dans la rhinite chronique, l’odorat peut être retrouvé si le processus inflammatoire est au premier stade de développement. Mais la maladie dans sa forme avancée peut conduire à des processus irréversibles de la muqueuse nasale. En conséquence, l'odorat peut ne pas revenir ou nécessiter un traitement très long et coûteux.


En l'absence d'odeurs

Comment renvoyer l'odeur à la maison?

Un traitement efficace contre le rhume, ainsi que pour restaurer le goût et l'odorat, consiste à utiliser une solution saline. Pour préparer cette solution, diluez 2 g de sel dans un verre d'eau bouillie tiède. Nous aspirons de l'eau salée d'abord dans une narine, puis dans l'autre, de sorte que la solution pénètre dans le larynx. Parfois, quelques gouttes d'iode sont ajoutées à cette solution.

Pour rétablir le sens de l'odorat vous-même, utilisez cette procédure: versez 200 g d'eau, 1 cuillère à soupe de jus de citron, 2 gouttes d'huile de menthe poivrée (vous pouvez ajouter de la lavande) dans la casserole et faites bouillir le tout. Il est nécessaire de respirer la composition chaude par le nez, en fermant alternativement une narine, puis l'autre. Ce traitement doit être répété tous les jours pendant 10-14 jours.

Pour restaurer le goût et l'odeur, la propolis est un excellent remède populaire. Préparez la composition de propolis, beurre et huile végétale. La composition est préparée dans un rapport de 1: 3: 3. Bien mélanger jusqu'à consistance lisse. Les cotons-tiges sont mouillés dans cette composition et reposent dans les deux narines pendant 15 minutes. Essayez d'effectuer cette procédure le matin et le soir.


Pour restaurer le goût et l'odorat

Certaines personnes qui ont perdu leur odorat après un rhume peuvent être traitées avec un traitement au vinaigre. Sur une poêle fortement chauffée, versez 5-6 cuillères à soupe de vinaigre. Dès que le vinaigre commence à s'évaporer, vous devez vous pencher sur la plaque chauffante et inhaler soigneusement les vapeurs chaudes. Dans le même temps, assurez-vous qu'une paire de vinaigre ne tombe pas dans les yeux.

Vous pouvez restaurer le sens de l'odorat en utilisant une poudre à base d'herbes: menthe, camomille, muguet, marjolaine et cumin. Au début, ces plantes sont bien séchées, puis bien coupées. Le produit résultant doit être inhalé alternativement dans une narine, puis dans l'autre. Cette collection peut également être utilisée pour l'inhalation.

Il a longtemps été utilisé pour redonner le sens de l'odorat à un tel exercice pour le nez: commencez par étirer les ailes du nez, puis détendez-vous. De plus, le temps de stress devrait durer plus longtemps que le temps de relaxation. Cet exercice devrait être fait quotidiennement jusqu'à 6 fois par jour, jusqu'à amélioration.

En outre, un mélange de miel et de jus de betterave est utilisé pour restaurer les odeurs et le goût après un rhume. Cette solution est instillée avec quelques gouttes dans chaque narine pendant une semaine.

Que faire si vous ne sentez pas l’odeur et le goût des aliments froids?

La membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures est la première barrière du système immunitaire humain se produisant sur le trajet des virus et des bactéries. Les microorganismes pathogènes pénètrent dans cette coquille, puis commencent un développement actif. La raison en est le gonflement du nez et l'apparition d'un rhume. La perte d'odeur et de goût est l'un des symptômes qui indiquent la présence de processus inflammatoires.

La cause la plus fréquente de perte de goût et d'odorat est l'apparition d'une maladie virale ou bactérienne des voies respiratoires supérieures. Pour le sens de l'odorat est la membrane muqueuse de la partie supérieure de la cavité nasale. La perception des odeurs est réalisée par des cellules spéciales qui transmettent des impulsions au cerveau par le biais du tissu nerveux. Les virus pénètrent dans la membrane muqueuse, puis commencent la division et la reproduction actives. En raison du gonflement de la membrane muqueuse, il y a une perte de communication des cellules récepteurs avec le tissu nerveux. Une personne perd la capacité de distinguer entre odeur et goût. La perte de sensibilité du récepteur est partielle ou totale.

Maladies dans lesquelles il y a une perte de goût et d'odeur:

  • nez qui coule;
  • maladie frontale;
  • la sinusite;
  • sclérome;
  • longue utilisation de sprays nasaux;
  • septum nasal courbé;
  • des néoplasmes ou des polypes;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • lésion nerveuse olfactive;
  • cours compliqué du diabète;
  • l'âge atrophie des tissus.

Un ensemble de substances pour l'olfactométrie

Parfois, le patient prétend avoir perdu son odorat et ne pas sentir le goût des aliments. Mais ces peurs sont fausses. Il existe un test spécial - l'olfactométrie. Il vise à déterminer la sensibilité des récepteurs du nez et de la langue. L’inhalation alternée des vapeurs de diverses substances permet de déterminer le degré de perte d’odorat. Le test est effectué en ambulatoire. Un ensemble de substances odorantes permet de déterminer le degré de perte d’odeur avec une grande précision. Ce test peut se dérouler chez vous, vous aurez besoin de:

  • essence acétique 0,5%;
  • alcool de vin;
  • la valériane;
  • l'ammoniac.

Ces substances sont bien perçues par l'odorat. Une personne devrait prendre une respiration superficielle, après quoi il devient clair s'il y a une perte d'odeur ou non.

Inhaler soigneusement les vapeurs d'ammoniac. Cette substance est extrêmement toxique pour l'homme. L'inhalation ne devrait pas être plus de 1-2 fois. En cas d'exposition prolongée, l'ammoniac peut provoquer un gonflement de la membrane muqueuse et même du cerveau.

L'efficacité des récepteurs du goût est déterminée par l'utilisation de produits d'un goût spécifique. Il est nécessaire d'essayer les substances suivantes à leur tour:

Si un composant n'est pas déterminé par le goût ou l'odeur, c'est une raison pour consulter un oto-rhino-laryngologiste. Le piment n'est pas utilisé lors du test. Ce produit est composé d'une substance qui favorise le gonflement des tissus. La crème glacée n'est pas utilisée non plus en raison de la basse température du produit.

Il ne suffira pas de réduire le gonflement des muqueuses pour le retour du sens de l'odorat. La cause principale doit être éliminée afin d'éviter toute récurrence de la maladie. Le traitement principal est effectué par des médicaments antibactériens et antiviraux.

Quel est le but de la thérapie?

  • Un nez qui coule viral provoque la plupart des cas de perte d'odeur et de goût. La membrane muqueuse avec cette maladie gonfle beaucoup, et le nez ne respire pas du tout. Des médicaments antiviraux et un traitement symptomatique sont prescrits.
  • Les maladies bactériennes des voies respiratoires supérieures sont traitées avec des antibiotiques. Des préparations de pénicilline et de céphalosporine sont utilisées.
  • La rhinite allergique doit être traitée avec des antihistaminiques.

Les gouttes pour la vasoconstriction sont capables de réduire l’enflure et de restituer l’odorat. Néanmoins, ces médicaments n'éliminent pas la cause du problème et aident seulement pendant une courte période. Une personne s'habitue à de telles gouttes, après quoi elle cesse d'aider.

S'il n'est pas traité, le tissu muqueux des voies respiratoires renaît. Cela ne devient pas une barrière pour les virus et les bactéries, mais leur objectif. Les maladies deviennent alors chroniques. En cas de rhume et de perte d’odeur, il faut commencer le traitement le plus tôt possible afin de l’éviter.

Les médicaments antibactériens et antiviraux montrent les premiers résultats quelques jours après l'administration. Pour accélérer la récupération, vous devez rincer les voies nasales avec une solution saline. La solution saline (chlorure de sodium) est vendue en pharmacie sous forme d’ampoules ou de gouttes pour le nez. Le médicament peut être fabriqué à la maison. Pour ce faire, diluez une cuillerée à thé de sel dans un verre d’eau bouillie. La solution saline doit être instillée doucement en utilisant une seringue sans aiguille. Avant utilisation, assurez-vous que tous les granulés de sel sont dissous dans de l'eau.

Le traitement des remèdes populaires convient comme traitement adjuvant à la principale méthode de traitement médicamenteux. La membrane muqueuse du nez a une structure délicate. Par conséquent, n'utilisez pas de substances dangereuses ou corrosives. Si le sens de l'odorat a disparu, les recettes suivantes aideront à restaurer sa capacité de travail:

  • Inhalation avec huile essentielle et citron. En cas de rhume, vous pouvez ajouter de la lavande, de la camomille ou de la menthe à cette recette. Pour 2-3 litres d’eau chaude, vous aurez besoin de 10 gouttes de jus de citron et de 2 gouttes d’huile. Les inhalations sont effectuées pendant 4-5 minutes. Dans le même temps, soyez prudent. Il est nécessaire de prendre des respirations superficielles pour se protéger du développement de réactions allergiques au citron. Cinq traitements suffiront pour libérer la possibilité de respirer.
  • Huile essentielle, sapin et eucalyptus. Quelques gouttes de chaque ingrédient sont ajoutées à un bol d’eau chaude. L'eucalyptus a des propriétés antibactériennes. La recette vous permet d'éliminer la congestion nasale et de désinfecter la membrane muqueuse.
  • Inhalation de vapeur normale. Cette procédure convient aux personnes âgées si le nez est bouché. Divers suppléments à un couple peuvent avoir un effet négatif sur la santé des personnes en âge de prendre leur retraite.
  • Propolis. Les produits apicoles ont une propriété bactéricide. L'inhalation de propolis n'est pas effectuée. Il est appliqué en petite quantité sur du coton et inséré dans les voies nasales pendant 1 à 2 minutes. Une substance caustique peut causer des brûlures aux tissus. Par conséquent, il est nécessaire de l'utiliser en petites quantités et pendant une courte période.

Le taux de guérison dépend de la gravité de la maladie. Certains patients perdent leur odorat pendant une journée et d'autres pendant quelques semaines.

Que faire en cas d'odeur et de goût perdus? Causes et traitement

Que faire si les odeurs et les goûts ont disparu et que le nez ne sent pas?

Dans les cas où cette maladie, même considérée comme peu fréquente, s'accompagne d'une détérioration de la perception des arômes ou même du goût, les gens commencent à tirer la sonnette d'alarme et à chercher des moyens de les restaurer.

Les causes et le traitement de ce trouble seront discutés dans cet article.

Les raisons ou pourquoi l'odeur et le goût ont disparu?

Il peut sembler que l’incapacité à distinguer les odeurs soit une bagatelle, sans laquelle il est facile de vivre.

Mais quand une personne perd l'un de ses sentiments de base, elle réalise sa vraie valeur.

Après tout, privé de la possibilité de faire l'expérience du parfum et des "chouchous désagréables", il perd partiellement le plaisir de manger et peut également se mettre en danger de manger un produit gâté.

Dans le même temps, le monde qui nous entoure ne semble plus aussi coloré qu'auparavant. Par conséquent, il est extrêmement important de réfléchir à la manière de restituer l’odeur et le goût lorsqu’il fait froid.

L'incapacité à distinguer les odeurs est le plus souvent observée dans le contexte du rhume, accompagné d'un écoulement nasal (rhinite). Selon le degré de détérioration de la fonction olfactive, il existe:

  • hyposmie (diminution partielle de la netteté du parfum);
  • anosmie (absence totale de sensibilité aux substances aromatiques).

La rhinite aiguë est la cause la plus courante d’hyposmie ou même d’anosmie. Il se développe en raison de la chute de l'immunité locale et générale et de l'activation de micro-organismes, vivant toujours sur les membranes muqueuses de personnes en parfaite santé.

Puisque le corps perd sa capacité à inhiber leur reproduction, les microorganismes infectent les tissus et provoquent l’apparition du processus inflammatoire.

Ceci s'accompagne de l'apparition de poches et d'un assèchement de la membrane muqueuse. Par la suite, il est humidifié par un épanchement séreux (un liquide spécial qui se produit lors d’une inflammation tissulaire).

La quantité de mucus augmente progressivement, l'épanchement s'accumule partiellement sous la couche de membrane muqueuse supérieure, formant des bulles, ce qui permet à celui-ci de s'écailler et de provoquer la formation d'une érosion.

Au cours de tous ces processus, les récepteurs sensibles aux composés aromatiques situés dans la partie supérieure de la cavité nasale peuvent être bloqués par le mucus ou être endommagés.

Par conséquent, ils sont incapables de répondre aux stimuli et, par conséquent, transmettent un signal au cerveau. Cela explique le fait qu'après le froid, l'odorat a été perdu.

Mais la détérioration de la capacité de sentir l'odeur de diverses substances n'est pas la seule conséquence possible de la rhinite. Il y a souvent une perte simultanée de goût et d'odeur.

La raison en est que très souvent une personne confond involontairement goût et goût. Les vraies sensations gustatives apparaissent en réponse à la pénétration de substances salées, acides ou sucrées sur la langue, car des récepteurs spéciaux situés dans différentes parties de la langue sont responsables de leur perception.

Pour leur pleine perception, la participation simultanée d'analyseurs de goût et de récepteurs olfactifs est requise. Par conséquent, le fait qu'une personne soit habituée à être considéré comme le goût d'un plat peut facilement être son arôme.

Attention! Si le patient a cessé de sentir et qu'aucun écoulement nasal n'a été observé, il est impératif de consulter un neurologue pour écarter les risques de pathologie cérébrale et d'autres maladies graves.

Si l'odorat a disparu: que faire dans ce cas?

Et l'odeur et le goût ont-ils vraiment disparu? Il arrive souvent que le patient dise: «Je ne sens pas les odeurs…», «Je ne sens pas le goût des aliments et les odeurs», mais il s’avère que ce n’est pas le cas.

Pour vérifier avec précision la présence d'hyposmie, il existe même un test spécial en médecine - l'olfactométrie.

Son essence consiste à alterner l'inhalation de vapeurs de 4 à 6 substances odorantes contenues dans des flacons étiquetés.

L'une des narines est serrée au patient avec un doigt et un vaisseau contenant une substance est placé à une distance d'un centimètre de l'autre. Le patient devrait prendre une respiration et répondre à ce qu'il ressent. Traditionnellement utilisé:

  • Solution d'acide acétique à 0,5%;
  • pur esprit de vin;
  • teinture de valériane;
  • l'ammoniac.

Ces substances sont classées par ordre d'amélioration de la saveur. Il est donc possible de déterminer le degré de perturbation du dysfonctionnement olfactif par l'odeur que la personne est capable de sentir.

Un tel test peut être effectué à domicile, même sans disposer de solutions spéciales, d’articles et de produits ménagers appropriés et ordinaires.

Le test comporte plusieurs étapes, le passage de l’une à l’autre n’est effectué qu’après la réussite de la précédente. On propose au patient de sentir:

  1. Alcool (vodka), valériane et savon.
  2. Sel et sucre.
  3. Parfum, oignon, chocolat, solvant (dissolvant pour vernis à ongles), café instantané, allumette éteinte.

Si l’un d’eux ne peut pas être reconnu, c’est un signe clair de diminution de la fonction olfactive et une raison de s’adresser au centre ORL pour déterminer comment restituer l’odeur et le goût en cas de rhume.

Si le sens de l'odorat a disparu pendant un rhume ou après un rhume.

Les patients se plaignent souvent que leur goût et leur odeur ont disparu à cause du rhume. Ces symptômes peuvent survenir lorsque:

rhinite:

  • aigu;
  • chronique;
  • allergique
inflammation aiguë et chronique des sinus paranasaux:
  • une antrite;
  • l'ethmoïdite;
  • avant;
  • sphénoïdite.
Beaucoup moins souvent, les causes d'un instinct aggravé sont les suivantes:
  • l'ozène;
  • sclérome;
  • polypose.

Ainsi, le plus souvent, la perception des parfums est altérée par le rhume, la grippe et d'autres infections respiratoires aiguës.

Néanmoins, de telles maladies courantes, accompagnées de rhinites, telles que les sinusites, les frontites et autres, peuvent également le précéder.

Et comme ils se développent souvent sur le fond de la courbure de la cloison nasale, on leur prescrit souvent une septoplastie.

Cette opération, qui a pour but de niveler le septum et de normaliser la respiration, est nécessaire pour éliminer les conditions préalables au maintien des processus inflammatoires dans les sinus paranasaux et, par conséquent, à perturber le parfum.

Mais, malheureusement, les septoplatiques ne constituent pas une garantie pour restaurer la capacité de distinguer normalement les odeurs, car il est possible de provoquer ensuite des modifications dégénératives de la membrane muqueuse et le développement d'une hyposmie, voire d'une anosmie.

Bien que la courbure du septum lui-même n'affecte en rien la capacité d'une personne à percevoir toutes sortes de saveurs. Source: nasmorkam.net

En outre, des modifications dégénératives des muqueuses peuvent survenir non seulement à la suite d'une septoplastie, mais également à la suite de dommages accidentels causés par des corps étrangers.

Dans de telles situations, parlez du développement de la rhinite traumatique. La cause de son apparition peut être non seulement des macro-objets, mais également de petites particules solides, telles que le charbon, les poussières, les métaux contenus dans:

  • de la fumée;
  • les aérosols;
  • diverses émissions industrielles, etc.

Il a également été observé que la netteté de l'odeur et la perception du goût se détérioraient avec l'âge. Ces changements peuvent être qualifiés de physiologiques, car ils sont causés par "l'affaiblissement" des récepteurs correspondants.

Mais généralement, les personnes âgées remarquent que le parfum s’est détérioré après un rhume. Cela peut être dû à des dommages aux récepteurs dus au déroulement actif du processus inflammatoire, qui ne sont alors pas complètement restaurés. Par conséquent, après le rétablissement, les personnes âgées peuvent se plaindre d'hyposmie.

Comment restaurer le sens de l'odorat?

Bien entendu, la réponse exacte à cette question ne peut être donnée qu’à un spécialiste.

Un médecin qualifié sera en mesure de trouver les véritables causes des violations et de les éliminer rapidement.

Toute auto-médication ne peut qu'aggraver le problème et retarder le retour à un état normal.

Par conséquent, même s'il existe divers remèdes populaires permettant de résoudre le problème, avant de commencer à les utiliser, vous devez demander à l'oto-rhino-laryngologiste s'ils peuvent être utilisés.

Selon les raisons de la détérioration de la fonction olfactive, le médecin peut vous prescrire un certain nombre de médicaments pour aider à la restaurer, notamment:

  • Naphazoline (Naphthyzinum);
  • La xylométazoline (galazoline);
  • Oxymétazoline (nazol);
  • Tramazoline (Lasolvan Reno), etc.

Ces médicaments font partie des vasoconstricteurs. La base de leurs actions repose sur des mécanismes qui éliminent le gonflement de la membrane muqueuse. Cependant, il n'est pas recommandé de les utiliser plus de 5 à 7 jours, car ils créent une dépendance et perdent leur efficacité.

Dans le pire des cas, une rhinite médicamenteuse se développe, accompagnée d'une rhinite constante, beaucoup plus difficile à traiter que, par exemple, aiguë.

Si l'hyposmie est le résultat d'une rhinite allergique, on prescrit des antihistaminiques aux patients et, dans les cas plus graves, des corticostéroïdes locaux:

  • Chloropyramine (Suprastin);
  • Loratadine (claritine);
  • Erius (Eden);
  • Telfast;
  • Le kétotifène;
  • Nasonex;
  • Fliksonaze;
  • Béclométhasone, etc.

Lorsque la sinusite est devenue la cause de l'hyposmie, le traitement est exclusivement sous contrôle ORL. Toute auto-traitement dans de tels cas peut avoir des conséquences tragiques, car une inflammation des sinus peut provoquer le développement d'une septicémie, d'une méningite et d'autres pathologies mettant la vie en danger.

Par conséquent, dans de tels cas, toute mesure permettant de retrouver l’odorat et le goût en cas de rhinite doit être coordonnée avec l’otolaryngologue.

Si le sens de l'odorat est perdu dans le froid: que faire

La capacité de percevoir les odeurs et les goûts permet à une personne de ressentir la plénitude de la vie, de profiter des arômes agréables et d’éviter les odeurs nauséabondes. Souvent, le froid habituel devient la cause de violations du sens de l'odorat. Cet état apporte un inconfort tangible, peut durer plusieurs jours et beaucoup plus longtemps. Si le sens de l'odorat est perdu en cas de rhume, la fonction perdue peut être rétablie assez rapidement. Pour ce faire, utilisez diverses méthodes efficaces recommandées par les médecines conventionnelles et alternatives.

Pourquoi les odeurs et les goûts disparaissent-ils dans le froid?

L'anosmie est la perte totale ou partielle de la capacité de distinguer les odeurs. Si un tel phénomène se produit lorsqu'il y a un rhume, il ne devrait y avoir aucune raison de susciter de l'excitation - dans ce cas, ce processus est naturel. Le plus souvent, il est facilement réversible car, chez la plupart des patients, l’état redevient normal après la réduction du gonflement de la muqueuse nasale et la résolution de la cause fondamentale du développement de la maladie.

Lors des rhumes et de l'apparition d'un mauvais rhume, les processus suivants se produisent, entraînant la disparition de l'odorat:

  • la membrane muqueuse de la cavité nasale (neuroépithélium, contenant sensible aux odeurs de cils) gonfle;
  • sa structure change;
  • affaiblit la sensibilité des récepteurs des voies nasales.

La condition dans laquelle le nez respire, mais ne sent pas, s'accompagne souvent d'une accumulation importante de mucus, d'une dégradation de la qualité du sommeil, d'une irritabilité accrue.

La pathologie se présente sous deux formes principales - l'hyposmie et l'anosmie. Dans le premier cas, le phénomène négatif est temporaire, la sensibilité est partiellement perdue et progressivement normalisée avec une influence externe minimale. Le développement de l'anosmie entraîne une perte totale de sensibilité aux odeurs et aux goûts, peut se transformer en conséquences plus graves et nécessite une approche professionnelle du traitement.

Le plus souvent, après un rhume, le sens de l'odorat est rétabli après 5 à 7 jours. Dans des circonstances défavorables, le défaut peut rester pour toujours - comme les conséquences désagréables d'une maladie passée.

Causes de perte d'odeur

La cause la plus fréquente de perte temporaire de sensations olfactives chez la plupart des gens est le traitement tardif et de mauvaise qualité de la rhinite. La rhinite entraîne également un affaiblissement ou une disparition complète des sensations gustatives responsables des récepteurs recouvrant le corps de la langue. Un rhume et un nez qui coule n'affectent pas leur fonctionnement normal, et la perte de goût est naturellement associée à un manque d'odeur.

L'absence d'odorat empêche de profiter pleinement du goût des aliments. Si une personne ne sent pas l'odeur des aliments, le cerveau n'est pas en mesure d'analyser en détail les différentes saveurs des différents plats. Dans le même temps, il conserve la capacité de définir sucré, salé, etc.

Outre le froid, les causes de la perte d’odorat sont les suivantes:

  1. Les infections virales qui provoquent également des démangeaisons dans la cavité nasale, des éternuements, une congestion nasale, des écoulements muqueux abondants.
  2. Les processus de nature infectieuse et inflammatoire se produisant dans le nasopharynx.
  3. Sinusite, après laquelle il y a souvent une perte de goût et de la fonction olfactive.
  4. Utilisation incontrôlée de médicaments à usage nasal. Une surdose de tels médicaments peut endommager la muqueuse nasale et la priver de sa capacité à percevoir même les odeurs les plus fortes.
  5. Irritation de la muqueuse nasopharyngée avec des substances au goût et à l'arôme prononcés (alcool, assaisonnement épicé) ou des substances d'origine chimique.
  6. Réactions allergiques qui provoquent un gonflement grave et une décharge importante du nez.
  7. Insuffisance hormonale, se développant sur le fond de la menstruation, l'utilisation de contraceptifs oraux, dans la période d'accouchement.
  8. Caractéristiques anatomiques de la structure de la cavité nasale, présence de polypes ou de végétations adénoïdes.

Une cause fréquente de perte d’odorat est le tabagisme régulier (actif et passif). Le fonctionnement complet des récepteurs du nez est réduit en raison de l'irritation constante de la fumée de tabac muqueuse.

Comment renvoyer l'odeur

Afin de normaliser les sensations de goût perdues et la capacité de distinguer les saveurs, on applique ce qui suit:

  • traitement médicamenteux;
  • procédures physiques;
  • traitement utilisant des remèdes populaires;
  • intervention chirurgicale.

Pour combattre efficacement la maladie, vous devez d'abord éliminer le nez qui coule et le mucus qui s'accumulent dans la cavité nasale. Pour cela, les médecins recommandent de recourir aux méthodes suivantes:

  1. Lavage avec des solutions salées et des préparations contenant de l'argent (chez l'enfant, cette procédure doit être effectuée sous le contrôle d'adultes et en tenant compte des particularités liées à l'âge). Les produits pharmaceutiques Quicks, Salin, Physiomer, Morenazal, Aqua Maris, etc. sont utilisés pour l’irrigation du nez.
  2. Utilisation de gouttes nasales ayant des effets vasoconstricteurs (Tizina, Xylométazoline, Nafazoline). Ces médicaments ne peuvent pas être utilisés plus de 7 jours, car une longue instillation peut avoir l'effet inverse.
  3. L'utilisation de sprays qui aident à éliminer l'œdème muqueux, à réduire le volume des écoulements nasaux, à reprendre la respiration et à restaurer la fonction des papilles gustatives. Vibrocil, Afrin, Otrivin, Xymelin, Oxymetazoline sont présentés à cette fin.
  4. La nomination d'immunomodulateurs (avec des rechutes fréquentes). Imudon ou la teinture d'Echinacea purpurea aide à augmenter les défenses de l'organisme.
  5. Traitement sédatif avec ingestion de médicaments à base de valériane et d’agrose pour aider à améliorer la santé globale, faciliter le sommeil et soulager les irritations.

Afin de permettre au patient de retrouver son odorat et son goût en cas de rhume, un spécialiste peut lui prescrire des injections endonasales (introduction dans les centres de développement de la pathologie des médicaments contenant des hormones).

Après la fin du traitement, des procédures physiques efficaces sont prescrites pour fixer les résultats du traitement et accélérer la récupération du corps. De nombreux patients ont montré le passage de la phonophorèse, des ovnis du pharynx et du nez, une électrophorèse, un massage du nez. À la maison, en cas de rhume, l’échauffement peut être effectué avec une lampe bleue, mais ces séances doivent être coordonnées avec un spécialiste.

L'utilisation indépendante de préparations pharmaceutiques pour restaurer le sens de l'odorat dans le rhume est inacceptable. Tout traitement de l'anosmie doit être discuté en détail avec votre médecin.

Aide la médecine traditionnelle à restaurer le goût et l'odorat

La médecine traditionnelle est en mesure de proposer diverses manières de restaurer une perception de goût et de goût affaiblie dans des conditions domestiques normales. Un bon effet avec un odorat affaibli peut être obtenu en effectuant des inhalations, des applications, des instillations et des bains de pieds.

Inhalation avec des ingrédients naturels

Si les huiles végétales n'ont pas encore été utilisées, la première étape consiste à tester la sensibilité. Une petite quantité de produit est appliquée sur le coude et attend la réaction de la peau. En cas d'absence, l'agent peut être appliqué sans crainte.

À partir de la procédure, il est nécessaire d’ajouter les composants suivants à une petite quantité d’eau:

  • jus de citron;
  • huile de lavande;
  • huile de menthe poivrée.

Les inhalations sont effectuées lors de l’exacerbation du rhume et après sa réduction. Pour les séances, un inhalateur à vapeur ou un large plateau en émail peuvent être utilisés. Dans le second cas, vous devez vous couvrir la tête avec une serviette. Pour les adultes, il sera nécessaire d'inhaler de la vapeur pendant au moins 3 minutes, pour les enfants de plus de 3 ans, 1 minute suffit. La température de l'eau dans le même temps devrait atteindre 30 à 40 degrés.

Les sessions peuvent être tenues jusqu'à 3 fois par jour. Aussi pour le traitement par inhalation d'odorat altéré peut être utilisé décoctions de calendula, sauge, jus d'ail fraîchement pressé.

Enterrer les remèdes à base de plantes pour le rhume

Le jus de chélidoine aide à restituer rapidement et efficacement l'odorat, les sensations gustatives. Un produit propre ne convient pas à la fabrication de gouttes pour le nez - il devra être dilué avec de l'eau bouillie dans les mêmes proportions et instillé le produit reçu dans chaque narine (3-4 gouttes). La procédure est recommandée pour effectuer de 3 à 5 fois par jour.

Un effet thérapeutique prononcé avec la détérioration de l'odeur peut fournir des gouttes naturelles combinées. Le miel et le jus de betterave fraîche sont mélangés en quantités égales. Le mélange obtenu est injecté dans les voies nasales trois fois par jour (2 gouttes chez l’enfant et 4 chez l’adulte). Durée du traitement de 5 à 7 jours.

Appliqués et bains de pieds pour un meilleur sens de l'odorat

Pour réaliser des applications, la pommade à la propolis est efficace. Il est préparé comme suit - une petite quantité de produit apicole est combinée à deux types d’huiles (olive et beurre). Convient également au lin, au maïs ou au tournesol. Le mélange est chauffé au bain-marie, après quoi tous les composants sont soigneusement mélangés. Les Turunds auxquels on a appliqué une composition préparée sont placés dans les deux narines pendant 20 minutes. La procédure doit être répétée matin et soir pendant 5 à 7 jours. Et après un rhume, l'odorat reviendra dans 7 à 8 jours.

Pour rendre l'odorat au rhume, vous pouvez utiliser du miel liquide naturel. Pour ce faire, des turundes de gaze imprégnées de produit apicole sont introduites dans les narines pendant 20 minutes.

Si le sens de l'odorat et le goût ont été perdus lors d'un rhume et d'un rhume, les bains de pieds donneront un résultat positif prononcé. Pour leur préparation, divers composants sont utilisés - moutarde, teinture d'eucalyptus ou poivre. Ces produits sont ajoutés en petite quantité dans un récipient contenant de l’eau chaude et propre. La procédure permet non seulement de retrouver les fonctions perdues, mais améliore également la circulation sanguine, élimine la congestion nasale et accélère la récupération.

Si le rhume a perdu son odorat et son goût, un nez faible peut être inhalé par inhalation d'odeurs nettes (oignons, raifort), de vapeurs d'huile de menthol, de fumée produite par le zeste d'ail brûlé, aimé de nombreuses générations de Zvezdochka.

Quand la perte de l'odorat devient la raison de l'opération

Un traitement chirurgical peut être indiqué si le nez qui coule et les écoulements nasaux sont absents, si la respiration est rétablie, mais le sens de l'odorat et la perception du goût ne sont pas revenus à la normale.

La méthode radicale d'élimination de l'anosmie est utilisée si, lors de l'examen de la cavité nasale du patient, des polypes ou des formations kystiques ont été découverts. En outre, la chirurgie est indiquée pour un septum nasal incurvé.

En cas d'apparition de tumeurs malignes au nez, en plus de la chirurgie, une chimiothérapie et une radiothérapie sont appliquées, après quoi les chances d'une restauration complète de l'odorat augmentent considérablement.

Prévention de la détérioration olfactive après un rhume

Pour éviter toute perte d'odeur et de goût, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  1. Effectuer le traitement des rhinites et des rhumes au stade initial de développement.
  2. En période d’incidence croissante, rincer le nez avec une solution saline, de camomille, de décoction d’eucalyptus.
  3. Organisez régulièrement des séances d’aromathérapie avec des huiles essentielles thérapeutiques.
  4. Pratiquez un exercice modéré.
  5. Inclure dans le régime quotidien des aliments naturels, enrichis en zinc et en vitamine A.
  6. Après avoir souffert d'ARVI ou de grippe, tempérer et renforcer le système immunitaire du corps.

En cas de rhume, des préparations vasoconstricteurs pour le nez doivent être appliquées après la prescription du médecin, conformément aux instructions ci-jointes.

Toute altération de l'odorat peut indiquer le développement d'une pathologie du système nerveux central, une altération de l'apport sanguin au cerveau. En cas d'affaiblissement ou de perte de la capacité à distinguer les odeurs et les goûts, non accompagné d'une détérioration de la respiration nasale, une visite immédiate chez le médecin et un examen médical seront nécessaires.

Comment retourner rapidement l'odeur et le goût avec un rhume

En l'absence d'odeur et de goût, le monde semble terne, monotone et ennuyeux. Bien que l’odeur et le goût ne puissent être comparés à des organes sensoriels aussi importants que la vue et l’ouïe, il est très difficile de vivre sans odeur. Vous ne pouvez pas sentir l'arôme préféré du café le matin, ne pas montrer l'anxiété, si soudainement l'odeur de brûlé, et ne pas apprécier la nouvelle petite amie de parfum. Vivre sans goût est encore pire - aimez-vous la nourriture monotone, sans saveur?

Vous pouvez renvoyer l'odeur et le goût, mais vous devez d'abord décider que vous pouvez perdre ces sens importants et indispensables.

Pourquoi l'odeur et le goût sont perdus

Au nez, une personne a une cavité olfactive, dont la surface est différente de la membrane muqueuse. Sur cette cavité, il existe un grand nombre de récepteurs qui envoient au cerveau des informations sur différentes odeurs. Après avoir traité cette information, le cerveau se souvient de l’odeur et la lie à un événement particulier. Nous savons tous que les fraises fraîches ou les oranges sentent. Parfois, l'odeur peut être associée à quelque chose de désagréable - tout ce travail laborieux du cerveau. Cependant, parfois, des odeurs étrangères ne peuvent tout simplement pas pénétrer dans la cavité olfactive en raison du gonflement de la membrane muqueuse - autrement dit, l'odeur ne bouge tout simplement pas. Il y a plusieurs raisons qui conduisent à la perte de l'odorat et du goût, considérez les principales.

  1. La cause la plus commune et commune est un nez qui coule. Cela est particulièrement vrai si la rhinite n'est pas traitée pendant une longue période. Le virus pénètre dans la membrane muqueuse, à cause duquel le mucus commence à se développer, des poches apparaissent. Lorsque l'infection virale du corps et le goût sont perdus.
  2. Les blessures, les fractures et les courbures de la cloison nasale empêchent également l'odeur de pénétrer à l'intérieur.
  3. Divers excroissances, polypes, tumeurs bloquent également le passage vers la cavité olfactive.
  4. Parfois, la perte de goût et d'odeur est due à une réaction allergique. Lorsque la poussière, le pollen, les poils d'animaux et d'autres allergènes pénètrent dans le nez, les muqueuses commencent également à produire du mucus et à gonfler.
  5. Une sinusite, une sinusite, une sinusite et d'autres inflammations des appendices du nez, ainsi que des formes chroniques de ces maladies entraînent souvent une perte de goût et de qualités olfactives.
  6. La perte de l'odorat est souvent due à une surdose de gouttes vasoconstricteurs. Tout le monde sait que ces médicaments visent à soulager l’état du patient, mais n’ont aucunement des propriétés curatives. De telles gouttes ne peuvent pas être utilisées plus de 3 à 4 fois par jour, elles ne peuvent pas être utilisées plus de 5 jours, sinon il existe une dépendance. Avec l'utilisation constante de gouttes vasoconstricteurs, les vaisseaux s'atrophient, ils ne peuvent plus se contracter ni se desserrer, leur alimentation est perturbée, ce qui entraîne une perte d'odorat.
  7. Parfois, des modifications hormonales dans le corps de la femme peuvent entraîner une perte d'odeur et de goût. Ceci est souvent observé pendant la grossesse, après le début de la prise de nouveaux contraceptifs oraux, pendant la menstruation.
  8. Si votre travail implique une inhalation constante de poisons, de produits chimiques et d'odeurs de produits de peinture, l'odeur peut en souffrir.
  9. Les fumeurs se plaignent souvent du manque d'odeurs et de goût, qui tuent année après année lentement leurs récepteurs. Souvent, restaurer la capacité d'attraper les odeurs est tout simplement impossible.

Vous connaissez sûrement la raison approximative de la perte de l’odorat et du goût. Si vous cessez de sentir les odeurs et les goûts soudainement, sans raison apparente, vous devez consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis.

Comment renvoyer l'odeur et le goût

Si vous n'êtes pas prêt à supporter le statu quo, vous devriez essayer de retrouver vos sentiments afin de pouvoir profiter à nouveau des saveurs du monde.

  1. Traitement. Vous devez d’abord éliminer l’enflure des muqueuses et, pour cela, éliminer la cause même du rhume. Si la rhinite allergique, prenez des antihistaminiques, avec un rhume, commencez à prendre des anti-inflammatoires. Utilisez des gouttes vasoconstricteurs, mais pas si vous en dépendez depuis longtemps.
  2. Gymnastique. Gymnastique très efficace pour le nez. Il améliore la circulation sanguine dans la cavité nasale, ce qui permet d'activer les récepteurs. Essayez d'ouvrir les ailes du nez tout en contractant les muscles. Maintenez cette position pendant une minute, répétez l'exercice plusieurs fois.
  3. Massages Masser les ailes du nez avec les doigts plusieurs fois par jour. Il favorise la circulation sanguine, améliore la fonction du récepteur.
  4. Échauffement Vous pouvez réchauffer la cavité nasale avec une lampe à rayons ultraviolets. Sinon, utilisez une lampe ordinaire. Dirigez la lumière et les rayons de chaleur vers le nez, de sorte que la lampe soit à une distance de 25 cm de votre visage. L'échauffement devrait être quotidien pendant une semaine.
  5. L'inhalation. Il est très efficace de respirer de l'air chaud, qui désinfecte la cavité nasale de l'intérieur et attaque le virus. Si vous ajoutez au liquide pour inhalation les huiles essentielles de menthe et d'eucalyptus, cela vous aidera à vous débarrasser immédiatement du gonflement du mucus. Pour rétablir la capacité d'attraper les odeurs et les goûts, vous pouvez créer la composition suivante pour l'inhalation. Préparez une décoction de calendula, ajoutez-y du jus de citron, de l'huile essentielle de menthe et un peu de cumin. Inhalez les vapeurs du bouillon cuit - elles sont très utiles pour restaurer le sens de l'odorat, ainsi que contre le rhume.
  6. Laver. Il est très efficace contre le rhume et pour restaurer les papilles gustatives. Rincez le nez avec de l’eau salée à l’aide d’une petite bouilloire. Insérez le nez dans une narine de façon à ce que le liquide sorte de la deuxième narine. Si cette procédure ne vous est pas possible, utilisez un médicament à base d’eau de mer à base d’eau de mer - Aquamaris, Delphi, Humer.
  7. Gouttes. Si vous sentez que le mucus est sec, utilisez des gouttes nasales à base d’huiles médicinales, par exemple, Pinosol.

N'oubliez pas la qualité de l'air dans la pièce dans laquelle vous vous trouvez. Il est très important que l'air dans la pièce soit humide et que la muqueuse nasale ne se dessèche pas.

Remèdes traditionnels pour restaurer l'odeur et le goût d'un rhume

  1. Préparez de petits tampons à partir de coton qui doit être humidifié au miel et placé dans le nez. Le miel a des propriétés antiseptiques, il aidera à restaurer les récepteurs.
  2. L'odeur forte de raifort, d'oignon, de moutarde et d'ail aidera à restaurer le sens de l'odorat. Inhalez ces arômes aussi souvent que possible.
  3. Vous pouvez restaurer la capacité d'attraper les odeurs en utilisant de la fumée. Brûlez une branche d'absinthe, d'oignons pelés ou d'ail et respirez la fumée. Très bientôt, vous pourrez ré-apprécier les odeurs et les goûts étrangers.

Ces règles simples vous aideront à vous débarrasser rapidement et en toute sécurité du rhume.

Une fois que le nez qui coule est complètement guéri, l'odorat et le goût peuvent être restaurés en 7 à 10 jours. Si les odeurs et les sensations gustatives ne sont pas revenues dans votre vie après le délai spécifié, un dysfonctionnement plus grave peut s’être produit dans le corps. Dans ce cas, vous devez contacter un spécialiste. Prenez soin de votre santé et ne commencez pas à avoir le nez qui coule pour ne pas souffrir d'un monde monotone et terne.

Comment rendre le goût et l'odorat en cas de rhume?

Beaucoup sont confrontés au phénomène lorsque la capacité à percevoir les odeurs et les goûts diminue ou disparaît de manière notable.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec un tel état, tout cela peut sembler avoir peu d'importance. Mais en réalité, la perte de goût et d'odorat complique grandement la vie, la rend fanée, fraîche, ce qui affecte grandement l'état émotionnel.

Le mécanisme de perception des odeurs et des goûts

Chacun de nous perçoit les odeurs des cellules sensibles qui sont dans la membrane muqueuse dans les profondeurs de la cavité nasale. À travers les canaux nerveux, le signal est transmis au cerveau, qui traite les informations.

Les récepteurs du goût sont situés dans la cavité buccale. Salé, acide, sucré ou amer est perçu par les papilles spéciales de la langue. Chaque groupe occupe sa propre zone et est responsable de la perception d'un goût particulier. Toutes les sensations gustatives sont également analysées par le cerveau.

Perte de l'odorat dans le langage des médecins - anosmie. Si une personne a cessé de percevoir les goûts, cela s'appelle avgesia.

Les fibres nerveuses des deux analyseurs sont étroitement liées. Par conséquent, le manque d’odorat conduit souvent à un changement de goût. Les plats familiers sont mal perçus, car il nous semble que la nourriture n'a pas le goût habituel. Mais en réalité, nous ne pouvons tout simplement pas saisir la saveur du plat.

Les causes les plus courantes de troubles de la perception gustative et olfactive

La raison la plus courante pour laquelle nous ne percevons plus les odeurs et le goût des aliments est un rhume, mais ce n’est peut-être pas le seul coupable. Il est très important de déterminer l’origine des symptômes à temps afin de prescrire le traitement approprié.

Une inflammation aiguë, un gonflement et une accumulation de mucus se produisent lorsqu'un rhume banal provoque le développement d'une flore pathogène, toujours présente dans le corps, ou de virus et de bactéries pénétrant dans le corps. En cas de conditions défavorables, d'affaiblissement général du système immunitaire, les agents pathogènes se multiplient rapidement. Les sinus nasaux, luttant contre l’infection, produisent du mucus, conçu pour lutter contre l’introduction plus profonde d’agents pathogènes.

La perte d'odorat et l'incapacité de savourer la nourriture peuvent avoir plusieurs raisons:

  1. dysfonctionnement des muscles qui travaillent dans les parois des vaisseaux du nez. Cet effet est observé chez ceux qui abusent des gouttes d'un rhume. Ils n'ont pas d'effet thérapeutique, mais n'affectent que les symptômes, ils ne sont donc pas recommandés pendant plus de 5 jours. Après cette période, les moyens d’action vasoconstrictive commencent à affecter négativement l’état de la membrane muqueuse, ce qui nuit à nos capacités olfactives;
  2. allergie Il provoque un gonflement important et une décharge importante du nez, ce qui entraîne la perte du parfum;
  3. contact avec des irritants. Dans le rôle de provocateurs peuvent agir certaines substances ou même des produits. Vous pouvez perdre votre odorat ou votre goût après un contact avec de l'ail ou du vinaigre. Un dysfonctionnement olfactif survient souvent lors de l’utilisation de détergents chimiques à odeur piquante. Le travail des récepteurs de la muqueuse nasale est également compromis lorsque la fumée de cigarette les frappe;
  4. échec hormonal. La perception du goût et de l'odeur change parfois pendant la menstruation ou la grossesse lors de la prise de contraceptifs oraux. Ces changements sont temporaires et ont généralement lieu eux-mêmes;
    défauts anatomiques congénitaux et acquis. Cela devrait inclure les polypes, les végétations adénoïdes, diverses inflammations, les caractéristiques structurelles individuelles du septum nasal. Une intervention chirurgicale peut résoudre certains de ces problèmes.
  5. dommages mécaniques. Ils résultent non seulement de blessures graves, mais également des effets de petites particules: copeaux de métal ou de bois, poussières, etc.
  6. les changements d'âge;
  7. Troubles du système nerveux central.

Perte de sensation dans les troubles nerveux

Il y a plusieurs gradations:

  • perte complète de sensibilité (anosmie);
  • perception illusoire des odeurs environnantes (kakosmia);
  • perception partielle, ne retenant que les odeurs fortes (hyposmie);
  • odorat très aigu (hyperosmie).

Tous les problèmes liés à l'odorat sont généralement causés par des causes pouvant être attribuées à deux groupes: périphérique et central. Pour le premier groupe de causes sont des pathologies qui se produisent dans la cavité nasale. Ces derniers sont les conséquences de la perturbation du cerveau, ainsi que du nerf olfactif sous l’influence de diverses maladies ou de l’âge.

La perte de goût et d'odeur après un rhume ou pour d'autres raisons peut entraîner un état d'apathie ou une irritabilité accrue. Beaucoup ont recours à un traitement symptomatique.

Mais pour lutter efficacement contre la restauration de la sensibilité et la normalisation des récepteurs de la cavité nasale et de la bouche, il convient de suivre les recommandations médicales. Seul un médecin peut déterminer avec exactitude pourquoi l'odeur et le goût ont disparu, donnez des conseils corrects sur la manière de les restaurer.

Surtout vous devez vous méfier de, si la sensibilité perdue n'est pas malade avec un rhume. Vous aurez peut-être besoin de l'aide d'un neurologue pour diagnostiquer des pathologies cérébrales probables ou d'autres maladies graves.

Méthodes de traitement de la perte de sensibilité

Sur la façon de retrouver la sensation de goût et d'odeur quand vous avez un rhume, le médecin traitant sait mieux.

Parfois, il est nécessaire de réaliser un test spécial, conçu pour déterminer si le patient a raison, en disant: "Je ne sens pas le goût des aliments..." ou "L'odeur a disparu..." Il est généralement versé une solution de vinaigre, de teinture de valériane, d'ammoniac.

À la maison, dans le cadre de l'expérience, vous pouvez utiliser les liquides et les produits à portée de main: alcool, parfum ou diluant pour peinture, une allumette brûlée. Si chaque odeur ultérieure du patient n'est toujours pas capable de se sentir, alors nous pouvons en conclure qu'il a un problème.

Pour comprendre comment restaurer le sens de l'odorat et la capacité de savourer la nourriture, vous avez besoin d'un spécialiste en oto-rharyngologie.

Traitement traditionnel

Si le médecin a déterminé que les sécrétions muqueuses abondantes étaient causées par un rhume, une sinusite, une infection par des infections virales ainsi que des allergies, des agents vasoconstricteurs sont prescrits. Au bout de 3 à 5 jours d'application des gouttes ou des pulvérisations appropriées, un soulagement significatif de la respiration nasale est généralement ressenti. Au fil du temps, le patient remarquera que son odorat s'est progressivement rétabli.

Un nez qui coule causé par une infection virale se produit dans la plupart des cas. Il répond bien au traitement symptomatique. On montre au patient une boisson chaude abondante, l’introduction d’agents salins et antiviraux.

Si une infection bactérienne est devenue la cause de l'indisposition, des antibiotiques seront alors nécessaires car ils sont éliminés du rhume d'origine allergique avec des antihistaminiques.

Toutes les méthodes ci-dessus éliminent la cause de la maladie. Mais comment rendre l'odeur et le goût si le nez est bouché? Il est nécessaire de nettoyer les organes respiratoires de l'accumulation de mucus épaissi.

Pour ce faire, le produit fini convient ou la solution saline la plus simple et facile à préparer à la maison. Prendre 1 c. sel (de préférence de la mer), mélangez-le à l'eau bouillie tiède (1 tasse). Il faudra également une seringue. La solution filtrée obtenue est recueillie à cet endroit et les deux narines sont lavées alternativement au-dessus de l'évier, de sorte que l'eau entre dans l'une des narines et s'échappe de l'autre. Il est conseillé d'effectuer la procédure 2-3 fois par jour.

Comment soulager la condition

Quelles méthodes peuvent encore être utilisées, que faire pour améliorer l'état du patient? Lui montrant:

  • Douche chaude Les voies nasales sont bien nettoyées sous l'influence de la vapeur. Après une douche, vous devez bien vous envelopper, aller au lit.
  • Humidification de l'air. Essayez de maintenir l'humidité de la pièce entre 60 et 65%. Pour ce faire, vous pouvez accrocher un chiffon humide sur une batterie de chauffage à la vapeur ou utiliser un humidificateur acheté dans un magasin.
  • Beaucoup de fluide chaud. Thés, compotes, boissons aux fruits appropriés, bouillon de poulet pas très riche.
  • Physiothérapie, thérapie au laser, thérapie magnétique. Aidez l'inhalation en utilisant des médicaments contenant de l'hydrocortisone.
  • L'utilisation d'agents immunomodulateurs.
  • Un bon secours est un massage et des exercices de respiration.

Comment récupérer le goût perdu? La meilleure réponse à cette question peut être obtenue auprès d'un spécialiste. Les médecins prescrivent généralement des médicaments contenant de l'érythromycine si la nature bactérienne ou virale de la maladie est détectée, ainsi que des préparations de salive artificielle présentant une carence.

Remèdes populaires

L'avantage de la médecine traditionnelle est qu'elle n'utilise que des substances naturelles. Ces recettes peuvent également être utilisées en complément d'un traitement médical. Voici les plus simples:

  • L'inhalation. Sur un verre d'eau bouillante, ajoutez 10 gouttes de jus de citron et l'une des huiles essentielles: menthe poivrée, lavande, sapin ou eucalyptus. Le traitement dure de 5 à 10 jours, est effectué sur une procédure par jour. Les inhalations sur les pommes de terre chaudes, la camomille et la décoction de sauge sont également très populaires.
  • Gouttes d'huile. On utilise habituellement l'huile de menthol et de camphre dans des proportions égales ou l'huile de basilic.
  • Turunda. Deux fois par jour, des cotons-tiges imbibés de beurre et d’huile végétale sont placés à parts égales plus trois fois moins de propolis dans les voies nasales.
  • Gouttes. À base de miel et de jus de betterave (1: 3), huile de pêche, momie (10: 1).
  • Échauffement Seulement si le médecin qui détermine la cause de la maladie ne l’interdit pas, car le réchauffement n’est pas toujours utile.
  • Baume "étoile". La lubrification de certains points est recommandée.

Pour restaurer le goût, utilisez également:

  • Inhalations à base de plantes.
  • Boire Le lait au miel aide bien.
  • Décoction d'ail. On fait bouillir 200 ml d'eau, on fait bouillir 4 gousses d'ail pendant 2 ou 3 minutes, légèrement salée et bue bien chaude.

Les patients impatients posent souvent la question suivante: «À quelle vitesse puis-je récupérer lorsque je ressens à nouveau toutes les odeurs et tous les goûts?». Un médecin ne sera jamais capable de répondre à de telles questions à coup sûr. Le temps nécessaire à une personne pour revenir à la normale dépend des caractéristiques individuelles de chacun.

Prévention

La prévention aidera à prévenir les problèmes. Afin de ne pas demander au médecin la raison pour laquelle l'odorat ou le sens du goût disparaissent, vous devez traiter rapidement les maladies du rhinopharynx, en cas de rhinite chronique, ne négligez pas les procédures d'hygiène.

Et suivez les conseils traditionnels concernant la consommation d'aliments sains, l'élimination des mauvaises habitudes, la marche et l'éducation physique en plein air. Il est toujours préférable de prévenir l'apparition de la maladie que de la traiter longtemps.

Vous Aimerez Aussi