Gouttes dans le nez pendant la grossesse qui peuvent

Pendant la grossesse, le risque d'attraper un rhume ou une grippe est considérablement accru. Il y a plusieurs raisons à cela. Le principal d'entre eux est considéré comme l'affaiblissement de l'immunité: les forces de protection du corps féminin pendant la période de gestation de l'enfant visent à maintenir son développement normal.

La deuxième raison de la diminution de la résistance au rhume est la libération croissante d'hormones (progestérone et œstrogène), en raison desquelles la membrane muqueuse gonfle ou devient plus fine.

L'un des symptômes les plus désagréables du rhume est l'écoulement nasal, qui ne provoque généralement que de l'inconfort, mais qui peut constituer une véritable menace pendant la grossesse.

La congestion nasale conduit à une insuffisance respiratoire, pouvant conduire à une hypoxie, qui à son tour provoque parfois divers troubles dans le corps du nouveau-né.

Compliquer la situation et le fait que les médicaments les plus efficaces sont contre-indiqués pour les femmes enceintes en raison du danger qu’ils représentent pour la santé du fœtus.
De toute évidence, le rhume doit être traité, et le plus tôt sera le mieux.

Est-il possible d'utiliser des gouttes d'un rhume pendant la grossesse?

Oui, mais aucune des variétés existantes. Une erreur dans le choix d'un médicament nasal peut avoir des conséquences graves, telles que des problèmes congénitaux au cœur ou au pancréas chez un bébé.

Les recettes pour les gouttes nasales les plus efficaces incluent des composants, à cause desquels le fœtus peut manquer d’oxygène. Mais il existe des fluides pour l'instillation du nez, sans danger pour la santé de la future mère et du fœtus.

S'ils ne produisent pas l'effet souhaité, il est préférable de prendre rendez-vous avec un médecin afin qu'il puisse vous en prescrire d'autres, plus adaptés. De plus, les symptômes du rhume peuvent bien être une manifestation d’allergies ou une conséquence de l’activité de la bactérie.

Quelles sont les gouttes d'un rhume, vous pouvez être enceinte?

Même les médicaments absolument inoffensifs ne doivent pas être utilisés au hasard, en particulier pendant la gestation. Peu importe à quel point le médicament peut sembler inoffensif, l’effet de le prendre peut être inattendu s’il est utilisé à la mauvaise dose.

Avec de l'eau de mer

Eau de mer ordinaire - aide à éliminer le gonflement des muqueuses, à laver les sinus, à normaliser le fonctionnement des cils. En rinçant régulièrement les voies nasales avec de l’eau stérile, vous pouvez régler rapidement le débit de liquide.

Parmi les liquides pour se laver le nez, les plus populaires sont:

  • Aqua Maris (eau de la mer Adriatique);
  • Marimer;
  • Dauphin (eau de mer stérile);
  • Humer (eau de mer isotonique).

Ces moyens permettent même d'enterrer le nez d'un nouveau-né à titre préventif.

Remèdes homéopathiques.

Médicaments homéopathiques - fabriqués à partir d'ingrédients naturels, de substances d'origine végétale ou animale, de minéraux, etc. De telles gouttes du rhume pour les femmes enceintes sont totalement sans danger pour la santé de la femme et du bébé qu'elle porte.

L'effet de la prise de gouttes homéopathiques n'est pas immédiatement observé. L'œdème et l'inflammation disparaissent progressivement du nasopharynx, parallèlement à la normalisation du système immunitaire.

Parmi les compositions de cette classe sont les plus populaires:

  • Delufen. En raison de sa capacité à couvrir uniformément la surface de la membrane muqueuse, le médicament agit très efficacement, élimine rapidement le gonflement et réduit l'inflammation. Delufen ne dessèche pas les canaux nasaux et ne provoque pas d’irritation. Le spray réduit le risque de formation de pus.
  • Le baume "Star" est également sans danger pour la santé de l'embryon et de la mère, supporte bien les symptômes de la rhinite. Il ne doit pas être utilisé uniquement chez les personnes allergiques aux composants de la pommade.
  • Il est également possible d'appliquer sans danger pour la santé "Euphorbium", un liquide composé d'ingrédients d'origine naturelle. Il est utilisé pour son effet anti-inflammatoire. "Euphorbium" élimine les manifestations de la rhinite. Un résultat positif devient perceptible après deux jours de traitement.
  • "EDAS-131" - comme base, une solution saline est utilisée, dans laquelle de l'argent et des extraits d'herbes utiles sont ajoutés.

Compositions recommandées par les médecins avec l'ajout d'huiles essentielles

Les liquides contenant des huiles essentielles sont des préparations contenant des substances aromatiques, qui sont produites par certaines espèces de plantes. Mais ils peuvent aussi causer des allergies. Par conséquent, si vous ressentez des sensations inhabituelles après leur utilisation, vous devez immédiatement cesser de le prendre.

Le pinosol est un remède nasal populaire, mais il n’aide pas toujours.

Les extraits de plantes qui y sont ajoutés ont un effet positif sur l’état des muqueuses. Pinosol est une goutte d'huile. Différent dans la disponibilité et l'innocuité, et peut tout à fait être appliqué, sauf dans les cas où la future mère a une allergie à l'un de ses ingrédients.

Un autre médicament populaire est Evkacept. C'est aussi assez inoffensif. La recette de "Evkasept" comprend uniquement des ingrédients naturels: huile essentielle d'eucalyptus, tournesol, menthe. Source: nasmorkam.net pour le contenu?

Quelles gouttes d'un rhume ne peuvent pas être enceintes?

Comme mentionné ci-dessus, tous les produits ne conviennent pas aux femmes enceintes. Certaines d'entre elles ne peuvent être utilisées que dans des cas extrêmes, et il vaut mieux en oublier d'autres, au moins pendant les 12 premières semaines de la gestation.

  1. Médicaments vasoconstricteurs - stimulent les "récepteurs alpha-adrénergiques". Les adrénomimétiques alpha provoquent une vasoconstriction, contribuant ainsi à réduire le gonflement de la coque des voies nasales et à restaurer sa perméabilité.
  1. Les antibiotiques sont des substances à large spectre. Ils peuvent avoir un impact négatif, même sur la santé d'un adulte, et un enfant au stade de développement intra-utérin peut être endommagé de manière irréparable, même une fausse couche.

Les antibiotiques peuvent perturber le travail du tube digestif, causer le muguet, nuire à la microflore intestinale. Les plus forts d'entre eux peuvent pénétrer dans le placenta et avoir des effets indésirables sur le développement de l'embryon.

Les antibiotiques contiennent les médicaments suivants:

  • La fugentine;
  • "Bioparox" (aérosol);
  • "Isofra";
  • "Polydex" (vaporiser avec de la phényléphrine).

Les médicaments vasoconstricteurs comprennent:

Pourquoi ne pas gouttes vasoconstricteurs pendant la grossesse?

L'effet de la vasoconstriction, provoquée par les composants de l'adrénaline de tous les médicaments de ce type, après leur utilisation se produit non seulement dans la région locale, mais dans tout le corps. Cela constitue une violation de l'apport en oxygène du placenta et, par conséquent, de l'enfant.

En aucun cas, ne doit pas être utilisé des médicaments, si parmi leurs ingrédients sont les substances suivantes:

Comment faire des formulations nasales avec des huiles essentielles à la maison

Les extraits non dilués de nombreuses plantes ne peuvent pas être utilisés pour le traitement ou le lavage. Ils doivent être ajoutés au fluide principal, qui est inoffensif en toute quantité. Les médicaments maison doivent être mélangés et conservés dans une petite bouteille (jusqu'à 30 ml) de verre foncé.

Si vous utilisez des récipients dans lesquels des médicaments ont été stockés, rincez-les d'abord à l'alcool, puis à l'eau chaude. En tant que charge, vous pouvez utiliser de l'huile d'avocat ou de pépin de raisin.

Dans la fiole versé la quantité requise de la substance principale. Dans ce cas, laissez de la place pour les composants restants. À l'aide d'une pipette, les extraits de plantes sont ajoutés à un récipient conformément à la recette. Trois instructions pour préparer des produits qui conviennent dans certains cas sont décrites ci-dessous.

Compositions de recettes aux huiles essentielles

Pour créer un remède contre la rhinite au stade initial, ajoutez une goutte d’huile pour chaque 10 ml de charge:

  • de l'arbre à thé;
  • la lavande;
  • basilic;
  • le thym;
  • eucalyptus.

Si vous êtes allergique à l’un des composants énumérés, excluez-le de la recette.

  • le romarin;
  • genévrier;
  • les géraniums;
  • sauge

Pour restaurer les fonctions olfactives perdues après un rhume, un autre moyen est utilisé. Aux mêmes dosages que dans les recettes précédentes, des extraits de basilic, d’arbre à thé, d’eucalyptus sont ajoutés à la substance de remplissage.

Une méthode efficace pour soulager les symptômes du rhume et éliminer l'inflammation de la muqueuse nasale consiste à consommer de grandes quantités de boissons chaudes (décoctions d'herbes, lait chaud, thés, boissons aux fruits). La préférence devrait être donnée aux boissons riches en vitamine C (thé au citron, aux raisins de Corinthe et aux baies d'églantier).

Ainsi, vous pouvez reconstituer la réserve de fluide et renforcer le corps dans son ensemble.

Avant de commencer un traitement avec de telles méthodes, il est nécessaire de consulter un médecin. Certains experts affirment que l’utilisation inconsidérée de nombreuses plantes et teintures peut entraîner des complications, voire une fausse couche.

Gouttes nasales pendant la grossesse: quels médicaments sont sans danger

Un nez qui coule pendant la grossesse est une affaire familière. Il peut apparaître aux premiers stades et se terminer seulement après l'accouchement. Il y a un nez qui coule non seulement parce que le corps d'une femme pendant la grossesse est affaibli. Un grand nombre de facteurs influent sur l'apparition de la rhinite. Traiter avec un nez qui coule pendant la grossesse aidera les gouttes dans le nez. Cependant, tous les médicaments ne sont pas autorisés pour les femmes occupant ce poste.

Peu importe la cause du rhume, l’essentiel est que cela cause un malaise à la future mère, et donc au bébé, vous devez donc savoir comment traiter ce symptôme désagréable.

Types de rhinite et leur danger pour les femmes enceintes

Selon les facteurs de la maladie, il existe les types de rhinite suivants:

  • allergique;
  • viral (pour les infections virales respiratoires);
  • hormonal ("nez qui coule enceinte").

La rhinite allergique survient le plus souvent pendant la période de floraison. Les symptômes sont des éternuements persistants et des écoulements incolores du nez. L'absence de toux et de maux de tête, de fièvre et de maux de gorge, symptômes caractéristiques des maladies virales, constitue un trait distinctif de la maladie.

La rhinite allergique nécessite un traitement spécial, donc si vous avez des symptômes de la maladie, vous devriez consulter un médecin.

La rhinite causée par le SRAS et d'autres infections virales des voies respiratoires comprend fièvre, toux, larmoiement des yeux, douleur aux tempes et au nez, faiblesse et vertiges.

Il est nécessaire de traiter cette rhinite immédiatement après l'apparition des premiers symptômes, car l'infection qui a provoqué l'apparition d'un rhume est dangereuse pour la mère et le bébé, en particulier en début de grossesse. Vous pouvez utiliser avec des gouttes froides dans le nez pour les femmes enceintes.

Le nez qui coule de la femme peut commencer avant même d’être informé de sa grossesse et dure souvent tous les neuf mois. Le soi-disant "nez qui coule enceinte" - un symptôme commun qui se produit sur le fond des changements hormonaux.

La restructuration du corps d'une femme provoque un gonflement de la muqueuse nasale, ce qui entraîne l'apparition d'une rhinite.

Caractéristiques distinctives du "nez qui coule enceinte":

  • nez qui coule immédiatement après la grossesse;
  • écoulement nasal clair;
  • nez qui coule pire en position couchée;
  • éternuements fréquents;
  • manque de fièvre, toux et maux de tête (symptômes de la rhinite virale).

La rhinite hormonale peut se poursuivre tout au long de la grossesse. Il ne nécessite pas de traitement spécial, mais il est possible de soulager la douleur en utilisant des gouttes nasales. En savoir plus sur la rhinite chez la femme enceinte →

La principale question qui inquiète les femmes: le nez qui coule est-il dangereux pendant la grossesse? Oui, la rhinite est un phénomène dangereux si elle est de nature virale, en particulier en début de grossesse. Mais des raisons encore plus dangereuses contribuent à son apparition.

Premièrement, les virus qui provoquent la rhinite peuvent pénétrer dans l’utérus par le sang et provoquer un avortement. Deuxièmement, un nez qui coule empêche la future mère d’avoir du mal à respirer, ce qui empêche le bébé de respirer à la fin et à un stade précoce.

Par conséquent, aux premières manifestations de la maladie devrait commencer son traitement. Mais quelles gouttes peuvent être utilisées pendant la grossesse?

Préparations autorisées pour les femmes enceintes

Pour traiter la rhinite virale est nécessaire après consultation avec un spécialiste. Il est préférable de ne pas recourir à des médicaments vasoconstricteurs, tels que Naphthyzinum, Tizin, Vibrocil, mais d'utiliser des gouttes à base d'eau de mer et d'extraits d'huile de plantes médicinales.

Des gouttes nasales pour bébé pendant la grossesse peuvent également être utilisées.

Il faut se rappeler que les gouttes nasales pour les femmes enceintes ne doivent être utilisées que dans des situations critiques. Premièrement, ils créent une dépendance. Deuxièmement, tout médicament peut nuire au fœtus.

Gouttes de nez à l'eau de mer

Les patientes qui se présentent à la clinique avec une plainte de nez qui coule pendant la grossesse se voient prescrire un traitement à base d'acide ascorbique et des préparations à base d'eau de mer.

Pourquoi Premièrement, les gouttes à base d’eau de mer sont un remède absolument naturel. Deuxièmement, ces préparations sont efficaces en raison des sels et des micro-éléments qu'elles contiennent. Le sel détruit les bactéries pathogènes et rétablit rapidement les fonctions de protection de la muqueuse nasale.

L'œdème diminue, les vaisseaux rétrécissent et la quantité de décharge diminue. En outre, ces gouttes hydratent la membrane muqueuse et, surtout, n’ont pas d’effets secondaires.

Gouttes nasales populaires, contenant de l'eau de mer:

Avant d'utiliser des gouttes nasales pendant la grossesse devrait lire les instructions.

Gouttes à cagoules

Les gouttes nasales de ce groupe sont à base d’extraits d’huile de pin, d’eucalyptus ou de menthe. Ils ne provoquent pas d'effets secondaires et soulagent en même temps rapidement la femme de la congestion nasale et hydratent la membrane muqueuse.

Le pinosol est une drogue populaire dans ce groupe. Il s’agit de gouttelettes d’huile contenant une substance isolée à partir d’eucalyptus (guviazulen). Cet outil réduit rapidement la sécrétion des glandes nasales, réduit la sécheresse.

La seule contre-indication à l'utilisation de Pinosol est une intolérance individuelle aux composants qui composent le médicament. Les gouttes s'appliquent 3 à 4 fois par jour. Si la congestion nasale n’est pas forte, l’utilisation unique de gouttes suffit. Ce médicament convient à une utilisation pendant la grossesse, pas seulement à 2, mais au 3ème trimestre.

Gouttes homéopathiques

Parfois, les médicaments homéopathiques sont utilisés pour se débarrasser de la rhinite virale. Ils sont absolument sans danger pour la mère et l'enfant, mais ils commencent à agir non pas immédiatement, mais après un certain temps. Ces gouttes soulagent le gonflement, éliminent l'inflammation, réduisent la quantité de sécrétions muqueuses.

Les experts recommandent l’utilisation de gouttes homéopathiques telles que Euphorbium Compositum et EDAS-131. Ils contiennent du carbonate de calcium et du nitrate d'argent, éliminant efficacement le rhume.

Gouttes qui ne peuvent pas être prises

Il existe des gouttes nasales qui ne doivent pas être prises pendant la grossesse. Ce sont des médicaments qui contiennent de la xylométazoline ou de l’oxymétazoline. Il doit être exclu du traitement de la maladie gouttes nasales vasoconstricteurs Xymelin, Galazolin, For.

Vous devez également éviter les gouttes à base de naphazoline (Naphthyzinum et Sanorin).

Les gouttes nasales de Naftizin ne sont pas recommandées car le médicament pénètre dans le sang et peut provoquer un spasme des vaisseaux sanguins dans le corps. En outre, Naphthyzinum peut entraîner une augmentation de la pression artérielle, ce qui peut avoir des effets néfastes sur le fœtus. En savoir plus: hypertension artérielle pendant la grossesse →

Pour les femmes qui allaitent, ce médicament est également contre-indiqué.

Il n'est pas recommandé d'utiliser les gouttes nasales Vibrocil, car elles sont prescrites en cas de rhinite allergique et peuvent provoquer une réaction en cas de rhinite virale.

En résumé, il convient de rappeler encore une fois qu’il est nécessaire d’utiliser des médicaments pendant la grossesse (en particulier au cours du premier trimestre) avec prudence afin de ne pas nuire au bébé. Par conséquent, en cas de nez qui coule, vous devez contacter un oto-rhino-laryngologiste et non pas vous soigner vous-même.

Les gouttes nasales pendant la grossesse ne doivent être utilisées que dans des cas extrêmes et uniquement à base d'huiles essentielles ou d'eau de mer.

Lors de l'utilisation de gouttes nasales, il est nécessaire de surveiller l'état de santé et, si elles se détériorent, cessez de les utiliser.

Auteur: Valentina Shirokova,
spécifiquement pour Mama66.ru

Gouttes nasales pendant la grossesse

Il est difficile pour la future mère d'éviter le rhume pendant les neuf mois d'attente de l'enfant. Le symptôme le plus courant de telles infections est un nez qui coule. Beaucoup de femmes souffrent de rhinite allergique, qui, bien sûr, se rappelle pendant la grossesse. Dans le même temps, il ne fait aucun doute qu'il est préférable d'éviter l'utilisation de médicaments pendant la période de gestation du bébé. Par conséquent, la plupart des femmes dès les premiers signes d'un rhume commencent à appliquer activement les remèdes populaires. Cependant, ils ne sont pas toujours efficaces et peuvent même parfois être dangereux pour la grossesse. Alors la question se pose, quelles gouttes sont possibles pendant la grossesse? Nous essaierons de répondre à cette question qui intéresse beaucoup de personnes et de déterminer quelles gouttes peuvent être destinées aux femmes enceintes et lesquelles devraient être jetées.

Gouttes dans le nez pendant la grossesse pendant le rhume

Il convient de noter immédiatement que la plupart des gouttes nasales connues de tous sont des vasoconstricteurs. Les experts disent que les gouttes vasoconstricteurs pendant la grossesse ne doivent pas être utilisées. Le fait est que ces médicaments sont capables de contracter non seulement les vaisseaux des voies respiratoires, mais également les capillaires du placenta. Cette condition est très dangereuse, car le fœtus ne pourra pas obtenir tout l'oxygène dont il a besoin. Cela peut provoquer une hypoxie - un manque d'oxygène dans le sang, ce qui peut ralentir le développement intra-utérin du bébé. En outre, ces médicaments à usage prolongé augmentent la pression artérielle. Par conséquent, les femmes souffrant d'hypertension ne devraient pas les prendre de manière catégorique.

D'autre part, avec le nez constamment rembourré, l'état de la future mère se détériore considérablement et des maux de tête et des vertiges peuvent survenir. Le manque d'oxygène dans le corps de la mère a également une incidence négative sur l'état du fœtus. Le médecin doit donc prescrire des gouttes nasales pendant la grossesse.

Quelles gouttes nasales sont autorisées pendant la grossesse?

Les gouttes vasoconstricteurs les plus sûres pour les femmes enceintes sont les médicaments suivants:

  • Tizin - gouttes nasales contenant le principe actif chlorhydrate de tétrahydrozoline. L'outil élimine rapidement les poches, réduit la viscosité du mucus et n'entre pratiquement pas dans le sang.
  • Pinosol est une préparation à base d’huiles essentielles de menthe, de pin et d’eucalyptus. Il a un effet anti-inflammatoire, anti-œdème et désinfectant, favorise la guérison rapide de la muqueuse nasale. La seule chose que ce médicament peut provoquer le développement d'une réaction allergique, il n'est donc pas recommandé aux femmes enceintes qui sont sujettes aux allergies.
  • Vibrocyl est une goutte nasale à deux composants à base de dimétinden et de phényléphrine. Les instructions pour le médicament ont indiqué qu'il n'est pas recommandé pour les femmes enceintes. Cependant, le médecin prescrit parfois ces gouttes dans le nez pendant la grossesse à la moitié de la dose et pour une utilisation occasionnelle.

Considérant la question de savoir quelles gouttes peuvent être enceintes, il convient de mentionner les solutions nasales à base de solutions salines. Naturellement, de telles gouttes ne guérissent pas une infection virale ou bactérienne, mais elles hydratent les muqueuses du nez, éliminent mécaniquement le mucus et ont un léger effet antiseptique. Les produits les plus populaires de ce type sont l'Aqua Maris (à base des eaux de la mer Adriatique), Aqualore (contenant de l'eau de mer purifiée de l'Atlantique) et la solution saline (à base d'eau ionisée salée). Toutes ces gouttes nasales sont absolument sans danger pour la future mère.

Quelles autres gouttes sont possibles pendant la grossesse? Beaucoup de femmes appliquent avec succès des remèdes homéopathiques qui ne nuisent pas au fœtus. Cependant, vous devez comprendre que ces médicaments commencent à agir après un certain temps et qu'ils doivent être pris régulièrement. Les médicaments de ce type ont un effet anti-inflammatoire et anti-œdème léger, ainsi qu'un effet immunostimulant. Les gouttes nasales homéopathiques les plus populaires sont Euphorbium compositum (à base de substances actives minérales et végétales) et EDAS-131 (à base de nitrate d'argent et de carbonate de calcium).

Les gouttes vasoconstricteurs à l'oxymétazoline, telles que Nazivin, Fazin, Nazol, sont absolument contre-indiquées pendant la grossesse. Avec une extrême prudence, les femmes enceintes doivent utiliser des gouttes nasales contenant le principe actif Xylométazoline - Galazoline, Xyméline, Pour le transport. Non recommandé pour les gouttes enceintes de vasoconstricteur Sanorin et Farial.

Gouttes nasales pendant la grossesse pendant la rhinite allergique

Tout d'abord, il est important de diagnostiquer avec précision la rhinite allergique, dont les symptômes sont souvent confondus avec des signes de rhume. Habituellement, le patient donne du sang pour ses immunoglobulines.

Dans la rhinite allergique, le médecin tente de ne pas prescrire les corticostéroïdes nasaux d'une femme, par exemple Aldecine, Flikonaze, Rinoclenil, Nasonex. L'utilisation de ces médicaments au cours du premier trimestre de la grossesse constitue un danger particulier.

Nazaval (à base de substances végétales) et Cromohexal (à base de dérivés de cromoglycate de sodium) sont considérés comme les gouttes nasales les plus optimales pendant la grossesse. Le plus souvent, ils deviennent des médicaments de choix pour la rhinite allergique chez une femme enceinte.

Il n’est pas nécessaire que la future mère souffre de congestion nasale pendant longtemps. Il est préférable d’utiliser des gouttes spéciales, l’essentiel étant de respecter scrupuleusement les recommandations du médecin ou les instructions de l’outil. L'utilisation appropriée du médicament aidera la femme à faciliter sa respiration sans nuire à l'enfant.

Gouttes du rhume pour les femmes enceintes

✓ Article vérifié par un médecin

Toute femme qui va devenir mère veut simplement profiter de sa position et ne pas penser à des choses déplaisantes. Mais, malheureusement, le corps du beau sexe dans la position "intéressante" est particulièrement vulnérable à diverses maladies et infections, car toutes les forces de protection sont dépensées pour maintenir la santé du fœtus en croissance. De plus, même le rhume et l'écoulement nasal, auxquels nous ne prêtons souvent pas attention, peuvent entraîner de graves complications et des lésions graves pour le bébé. Cependant, le problème est que la plupart des médicaments pour les femmes enceintes sont également contre-indiqués, car ils contiennent des composants dangereux pour le fœtus. Quels médicaments contre la rhinite peuvent être pris pendant la grossesse et comment la future mère peut-elle se débarrasser de ce problème?

Gouttes du rhume pour les femmes enceintes

Pourquoi les femmes enceintes ont-elles le nez qui coule?

L'hypothermie, les infections virales respiratoires aiguës et d'autres maladies résultant d'une immunité réduite sont les principales causes de la rhinite à laquelle accouchent les femmes au cours de l'accouchement. En outre, s’il existe une tendance, les femmes enceintes peuvent développer des réactions allergiques à certaines substances, aliments, poussières, etc.

Enfin, la rhinite peut être le résultat de changements hormonaux intervenant dans le corps au cours de la gestation. En soi, cette affection ne nécessite pas de traitement grave, mais procure néanmoins un fort inconfort à la future mère, mais présente également un danger potentiel pour la santé de la femme et de l’enfant. Premièrement, des difficultés respiratoires chez une femme enceinte peuvent parfois provoquer une hypoxie fœtale. Deuxièmement, si une personne respire par la bouche, et non par le nez, l’air n’est ni réchauffé ni désinfecté (ces fonctions sont assurées par les voies nasales), ce qui signifie que des microorganismes nuisibles peuvent pénétrer dans le corps en même temps.

Les principales causes de rhinite chez la femme enceinte: hypothermie, infections virales respiratoires aiguës et autres maladies

En cas de rhinite, il est très important pour la future mère de ne pas poser elle-même un diagnostic et de ne pas s'auto-traiter, car les dommages causés par une telle attitude envers son état seront beaucoup plus importants que les avantages. Un autre fait important est que tous les remèdes contre le rhume ne traitent que les symptômes, et non la cause de la maladie sous-jacente, qui peut aller beaucoup plus loin.

Quelles sont les gouttes interdites pendant la grossesse?

La plupart des gouttes destinées au traitement de la rhinite ont un effet vasoconstricteur (les plus courantes sont Naphthyzin, Sanorin), ce qui constitue un avantage, car l'effet de leur utilisation se manifeste littéralement en 20 minutes et dure au moins 6 à 8 fois. et parfois jusqu'à 12 heures. Avec une utilisation unique et le respect de la posologie, ils agissent localement, mais il est très facile de dépasser la dose autorisée. Sinon, les effets du médicament se propageront à l’ensemble du corps, y compris aux artères placentaires, ce qui peut perturber l’approvisionnement en sang du bébé. En outre, les gouttes vasoconstricteurs créent une dépendance (il convient de noter que les femmes enceintes sont plus sujettes à la dépendance que tout le monde) et que le nez refuse tout simplement de fonctionner correctement sans aide. Les médicaments interdits comprennent également les gouttes, qui contiennent des antibiotiques, et les antihistaminiques contre la rhinite allergique.

Lors du choix d'un médicament spécifique pour traiter le mal de tête d'une femme enceinte, il est nécessaire de faire attention non seulement aux caractéristiques de l'action, mais également à la composition - il existe un certain nombre de substances qui provoquent des troubles et des pathologies graves chez le fœtus.

Les médicaments interdits pendant la grossesse comprennent les gouttes contenant des antibiotiques.

  1. Phénylpropanolamine. Il ne nuit pas à une personne dans son état normal, mais lorsqu'il est utilisé pendant la grossesse, il peut naître avec une pathologie auditive congénitale, ainsi qu'un rétrécissement du pylore - une maladie grave nécessitant une intervention chirurgicale.
  2. Phényléphrine. Augmente le risque d'avoir un bébé avec une malformation cardiaque 8 fois, et les malformations pouvant provoquer cette substance sont graves et parfois mortelles.
  3. Pseudoéphédrine. Augmente chez le fœtus le risque de développer des pathologies des membres, ainsi que des défauts de la trachée et de l'œsophage.

Si vous avez des questions sur l'utilisation des gouttes vasoconstrictrices d'un rhume, il est préférable de choisir celles contenant de la phényléphrine, du dimétinden, du chlorhydrate de tétrahydrozoline, de la xylométazoline ("Tizin", "Xymelin", "Galazoline", "Vibrocil").

Vibrocil - gouttes autorisées pendant la grossesse

Ils sont beaucoup plus doux que les substances énumérées ci-dessus, mais ils ne peuvent être utilisés que dans les conditions suivantes:

  • pas plus d'une fois par jour;
  • n'utilisez pas la dose complète recommandée dans les instructions, mais un peu moins;
  • maximum sept jours de suite;
  • après le sixième mois de grossesse (dans les premier et deuxième trimestres, le système nerveux central est couché et le cerveau se forme).

La meilleure option est de choisir le médicament vasoconstricteur, recommandé pour une utilisation chez les enfants, et de consulter un spécialiste.

Quelles gouttes sont autorisées à utiliser pour les femmes enceintes?

Sur les tablettes des pharmacies, vous pouvez trouver des médicaments qui permettent de combattre le rhume chez les femmes dans la position "intéressante", notamment:

  • solutions salines;
  • médicaments homéopathiques;
  • remèdes aux huiles essentielles.

Il est important de noter que le fait que ces médicaments soient autorisés pour les femmes enceintes ne signifie pas du tout qu'ils peuvent être utilisés de manière incontrôlable. Tout dispositif médical, même s'il est totalement inoffensif, doit être strictement dosé et utilisé uniquement avec des symptômes prononcés.

Solutions salines

Comment se laver le nez

Des solutions du sel de table ou du sel de mer habituel pour éliminer les symptômes du rhume sont utilisées depuis longtemps. L'option la plus simple et la moins coûteuse consiste à préparer vous-même la solution ou à acheter une solution de chlorure de sodium en pharmacie, connue de la plupart d'entre nous sous le nom de solution saline. Moyens plus coûteux, mais pratiques et efficaces - aérosols (pulvérisations) et gouttes d’eau de mer. Ils ne contiennent pas de conservateurs ni de substances synthétiques, mais ils contiennent également de l'iode, ainsi que de nombreux autres oligo-éléments. Ils contribuent à la dilution du secret, normalisent le processus de production, augmentent l'immunité locale et facilitent la respiration nasale en cas de congestion nasale. Un certain nombre de médicaments fabriqués à partir d’eau de mer ou dont la composition est semblable à celle des solutions peuvent être utilisés à tout moment. Malgré leur sécurité, il est conseillé de les prescrire par un médecin en fonction de la situation et des causes de la maladie.

Remèdes homéopathiques

Les remèdes homéopathiques sont basés sur des extraits de plantes médicinales et d'autres ingrédients naturels. Par conséquent, ils ne causent pas de dommages au corps tels que les préparations chimiques. Cependant, il convient de noter que de nombreux médecins et scientifiques soutiennent que l’utilisation de l’homéopathie n’est autre que l’effet placebo (c’est-à-dire qu’ils n’ont aucun effet bénéfique). Par conséquent, la décision relative à leur utilisation doit être prise individuellement.

Avant d'utiliser des remèdes homéopathiques, il est recommandé de consulter un médecin, car certaines préparations contiennent des composants susceptibles de provoquer des réactions allergiques. En outre, il est nécessaire de distinguer les préparations homéopathiques réelles de celles qui sont parfois positionnées comme naturelles, mais ne sont pas essentiellement: «Neonox», «Tonzilgon», «Fitoritsid».

Neonox n'est pas recommandé pendant la grossesse.

Une caractéristique de l'utilisation des médicaments homéopathiques est qu'au début du traitement (dans les premiers 1-2 jours) les symptômes peuvent augmenter. Cet effet est absolument normal, ne nécessite pas d'ajustement de la posologie ou l'arrêt du médicament.

Remèdes à l'huile essentielle

Les gouttes et autres produits contenant des huiles essentielles ont un effet antibactérien, irritent les récepteurs et hydratent efficacement les muqueuses des voies nasales. Pour cette raison, le mucus laisse beaucoup plus facile, et la gêne disparaît et disparaît bientôt. Le plus souvent pour le traitement de la rhinite utilisé des médicaments contenant des huiles de conifères et de menthol. Comme dans le cas des préparations homéopathiques, lors du traitement aux huiles essentielles, vous devez accorder une attention particulière à votre bien-être - elles peuvent également provoquer des réactions allergiques.

Aux pommades thérapeutiques contenant des huiles essentielles peuvent également être attribués à tous les baume bien connu "Star". Il se compose d’huiles d’eucalyptus, de girofle, de menthe et de camphre. Pour obtenir l'effet souhaité, il est recommandé d'effectuer un massage ponctuel des ailes du nez avec un baume ou de lubrifier le nez avec une fine couche.

Baume Asterisk est efficace dans le traitement du rhume

Que peut-on faire avec un rhume chez les futures mères?

Gouttes dans le nez - pas le seul moyen qui vous permet de traiter la rhinite dans la période de porter un bébé. Il existe plusieurs recommandations, dont la mise en œuvre donne de bons résultats dans le traitement de la rhinite d'étiologies différentes et atténue les symptômes désagréables de la maladie.

  1. Médecine traditionnelle. Les gouttes, préparées personnellement selon des recettes populaires, peuvent constituer une bonne alternative à la pharmacie. Le plus souvent, dans ce cas, on utilise des jus naturels de fruits et légumes: oignons et ail (sous forme diluée), carottes, pommes, agrumes, betteraves, et jus d'aloès. Vous pouvez enfouir dans les voies nasales les huiles essentielles déjà mentionnées ci-dessus, diluées avec de l'huile végétale (de préférence de l'huile d'olive) dans un rapport de 1 à 20.
  2. L'inhalation. Pour l'inhalation, prenez le récipient habituel avec de l'eau chaude, ajoutez des huiles essentielles et des décoctions d'herbes (camomille, eucalyptus, calendula). De plus, vous pouvez acheter un appareil spécial appelé nébuliseur, mais dans tous les cas, rappelez-vous que pendant la grossesse, vous ne pouvez pas respirer plus de cinq minutes.
  3. Échauffement Il est possible de réchauffer les sinus nasaux ou d'utiliser des pommades chauffantes uniquement si la femme enceinte ne présente aucun symptôme de fièvre. Le réchauffement contribue à augmenter la circulation sanguine dans la membrane muqueuse, en facilitant le secret de la liquéfaction et en laissant les feuilles beaucoup plus facilement. Le plus souvent, on utilise pour cela des œufs fraîchement bouillis, refroidis à une température confortable, des sacs de céréales chauffées ou de sel. Ils sont appliqués sur les sinus et conservés jusqu'à ce qu'ils soient refroidis.
  4. Humidification de l'air. La cause d'un rhume peut être l'air sec dans la pièce où se trouve la femme enceinte. Vous pouvez humidifier l'air à l'aide de dispositifs spéciaux ou simplement placer plusieurs récipients avec de l'eau et suspendre des serviettes mouillées. En outre, vous devez aussi souvent que possible effectuer un nettoyage humide et ventiler la pièce pour éliminer la poussière et les agents pathogènes. Un appareil appelé ioniseur donne un bon effet: il désinfecte l'air et réduit ainsi le risque de maladies infectieuses. La membrane muqueuse des voies nasales peut être lubrifiée avec de la crème pour bébé ou de la vaseline pour une hydratation supplémentaire.

Vidéo - Comment guérir un rhume pendant la grossesse

Si, lors de l'utilisation de médicaments ou de recettes traditionnelles pour le nez qui coule, les symptômes ne s'atténuent pas pendant plus de trois jours, si une forte fièvre et d'autres symptômes se manifestent, ainsi que dans les cas où le mucus devient vert ou jaune, vous devez contacter immédiatement un établissement médical. Cela signifie qu'un processus infectieux ou inflammatoire grave se produit dans le corps, ce qui nécessite un traitement professionnel adéquat.

Vous Aimerez Aussi