Kyste du sinus maxillaire - causes, symptômes, diagnostic, traitement et indications pour le retrait

Le plus grand des sinus paranasaux (sinus) est le maxillaire ou maxillaire. Son volume est déterminé par l'âge et les caractéristiques individuelles des personnes. Les fonctions de ce sinus paranasal sont de réchauffer et d'humidifier l'air inhalé. La membrane muqueuse du sinus maxillaire est recouverte d'un grand nombre de glandes produisant du mucus. Si leurs canaux se bouchent, un kyste peut se former. C'est dangereux car il contient du pus. La pathologie peut être traitée de manière conservatrice ou chirurgicale.

Qu'est-ce qu'un kyste du sinus maxillaire

Selon la CIM-10, cette pathologie est appelée kyste ou mucocèle des sinus nasaux. Dans cette maladie, une tumeur kystique bénigne se forme dans le sinus maxillaire, qui ressemble à une vessie. Sa cavité interne est remplie de liquide - purulent ou stérile - qui dépend de la gravité et de la durée de la maladie. Les parois de la formation sont minces et élastiques, bordées de cellules épithéliales. Chez la plupart des patients, il se situe sous le sinus maxillaire. La tumeur est dangereuse car, avec les grandes tailles, elle peut bloquer complètement l’accès à l’air.

Raisons

La raison générale de l'apparition de ce néoplasme est une violation de l'écoulement normal de la sécrétion ou un blocage complet des glandes dans la membrane muqueuse du sinus maxillaire. Même avec des canaux excréteurs bouchés, du mucus continue à être produit. Il s'accumule dans le sinus maxillaire, où il n'a nulle part où aller. En conséquence, le fer s'étire et prend la forme d'une boule, qui est un kyste.

Si la taille de la tumeur ne dépasse pas 1 cm, le patient ne ressent pas d'inconfort particulier. Sinon, il remplit complètement la cavité du sinus, en raison de laquelle le traitement est effectué chirurgicalement. Les facteurs de risque pour le développement de cette pathologie sont:

  • sinusite chronique, rhinite et autres maladies dans lesquelles le travail des sinus maxillaires est altéré;
  • violation de la structure de la fistule - la sortie du sinus maxillaire;
  • les caries, les maladies parodontales et autres foyers d'infection dans la cavité buccale;
  • réactions allergiques fréquentes;
  • caractéristiques anatomiques congénitales, telles que l'asymétrie faciale;
  • blessures au nez;
  • l'omission d'un palais dur;
  • courbure du septum nasal;
  • états d'immunodéficience.

Classification

Selon l'emplacement, les kystes des sinus maxillaires droit et gauche sont isolés. Dans une autre classification de cette pathologie, le critère est le type de contenu déchargeable. Ce peut être le suivant:

  • écoulement muqueux - mucocèle;
  • fluide séreux - hydrocèle;
  • écoulement purulent - piocèle.

Moins de spécialistes ont étudié l'origine des faux kystes, qui sont des formations ressemblant à des kystes. Ils sont caractéristiques des patients de sexe masculin. La cause des faux kystes est la pathologie des dents supérieures, l'action d'allergènes ou d'infections. La différence entre ces tumeurs est l'absence de la membrane épithéliale dans la vessie kystique. Étant donné l'origine, il existe deux autres types de kystes:

  • Odontogène. Formé à la suite d'une infection provenant de foyers d'inflammation aux racines des dents et des tissus adjacents. Le kyste odontogène du sinus maxillaire est de deux types: folliculaire (apparaît chez les enfants de 10 à 13 ans en raison du développement insuffisant de la base rétinienne de la dent ou d'une inflammation des dents de lait) et radiculaire (la cause est la carie).
  • Rétention (vrais kystes). Ils sont formés en raison de l'obstruction des glandes produisant du mucus. À l'intérieur du kyste de rétention du sinus maxillaire est tapissé d'une couche de cellules épithéliales.

Symptômes du kyste du sinus maxillaire

Le danger de cette pathologie est qu’elle ne se manifeste pas chez la plupart des patients. Il est diagnostiqué aléatoirement à la suite de rayons X, d'imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur, qui ont été effectués sur une autre maladie. Kyste inconfortable apporte seulement à un certain endroit ou de grande taille. Dans de tels cas, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • gonflement et douleur au site de localisation de la tumeur;
  • problèmes respiratoires, congestion de la tumeur;
  • pression dans les yeux, une sensation de distension;
  • écoulement nasal fréquent;
  • gonflement des joues;
  • mal de tête aggravé par la baisse de la tête;
  • inconfort sévère et douleur intense au nez et au front lorsqu’il est submergé.

Le kyste du sinus maxillaire droit ne diffère pas des signes d’une tumeur gauche. Quand une vessie kystique se rompt, un liquide jaune ou orange commence à couler d'une narine. Ce processus n'est pas toujours nocif pour la santé. Il est dangereux de supprimer le contenu de la vessie kystique, ce qui est indiqué par de tels symptômes:

  • douleur dans les yeux, les joues, les dents;
  • forte fièvre;
  • rhinite purulente;
  • signes généraux d'intoxication.

Des complications

Le principal danger ne concerne pas le kyste lui-même, mais son contenu, qui peut être infecté à tout moment. Pour cette raison, la cavité kystique est considérée comme une source potentielle d’infection chronique. Lorsque l'inflammation du kyste des sinus maxillaires, du pus commence à s'y accumuler, ce qui conduit souvent à la rupture de la capsule. Ceci est indiqué par la couleur jaune secrète provenant du nez et avec une odeur désagréable.

Certains médecins pensent qu'un tel processus est bon, mais du pus qui a fui peut pénétrer dans l'oreille et provoquer une otite moyenne. Outre la suppuration, d'autres pathologies incluent les complications kystiques:

  • l'ostéomyélite;
  • altération de l'acuité visuelle, diplopie due à la compression du nerf optique;
  • changements et déformations des os du crâne;
  • exacerbations de sinusite chronique;
  • épisodes d'apnée;
  • migraine permanente;
  • manque d'oxygène dans le corps.

Diagnostics

Pour détecter un kyste sinusal, un ensemble d’examens de laboratoire et instrumentaux est utilisé. Le tableau clinique exact est reflété dans les procédures suivantes:

  • Radiogramme Pour prendre une photo des sinus, on leur injecte un agent de contraste qui aide à révéler les formations de toute taille.
  • Tomographie par ordinateur. Il est nécessaire de déterminer la localisation et la structure de la tumeur. La technique révèle l'épaisseur de la coquille et la structure interne de la vessie kystique, donne des indications pour la chirurgie.
  • Ponction du sinus maxillaire. Kystes percés avec une fine aiguille. Lorsque le contenu jaune sort du nez, le diagnostic est confirmé. La technique ne donne pas de résultats précis, car elle permet d'identifier uniquement un grand néoplasme. La procédure est classée comme diagnostic.
  • Sinuscopie Une autre procédure de diagnostic est réalisée à l’aide d’un endoscope, qui est inséré dans la fistule du sinus maxillaire. Il est nécessaire d'identifier et d'étudier la tumeur elle-même et sa localisation. Cette méthode permet de détecter les polypes du sinus maxillaire, c.-à-d. hyperplasie de sa muqueuse.

Traitement de kyste des sinus

Si la pathologie ne gêne pas le patient, des mesures urgentes et un traitement spécifique ne sont pas nécessaires. Le médecin conseille simplement de surveiller le kyste et de combattre la maladie qui a provoqué sa formation. En général, le choix de la méthode de traitement dépend du spécialiste. Lors du choix du schéma thérapeutique, le médecin prend en compte les facteurs suivants:

  • plaintes de patients;
  • degré de négligence;
  • la présence de maladies associées.

Conservateur

Ce type de traitement vise à ralentir le taux de croissance de la formation kystique, il n’est donc utilisé que pour les petites tailles. De nombreux experts suggèrent que le traitement conservateur n’est pas très efficace. Aucun médicament ne peut complètement débarrasser des kystes. Les médicaments ne font que réduire les symptômes de la pathologie, mais la tumeur elle-même reste jusqu'à l'ablation chirurgicale. Si le médecin opte pour un traitement conservateur, il peut alors prescrire les médicaments suivants:

  • Solutions salines: Aquamaris, Humer, Physiomer, Marimer. Les adultes et les enfants à partir de 2 ans montrent 1 à 2 injections dans chaque narine jusqu'à 4 fois par jour. Les médicaments peuvent être utilisés pendant longtemps.
  • Normalisation du débit sortant du kyste: Sinuforte. Dans chaque passage nasal, il est nécessaire de faire un clic. Le traitement est conçu pour 6-8 jours. Lorsqu'il est appliqué toute la journée, il est possible d'utiliser Sinuforte pendant 12 à 16 jours.
  • Antibiotiques locaux: Isofra, Polydex, Bioparox. Utilisé par voie intranasale: une injection dans chaque narine jusqu'à 4 à 6 fois par jour. Ne consommez pas de drogue pendant plus d'une semaine.
  • Antibiotiques systémiques: Lincomycine, Amoxicilline, Azithromycine. Ce sont des médicaments graves qui ne devraient être prescrits que par un médecin. La posologie et le traitement sont déterminés par la maladie et les caractéristiques individuelles du patient.
  • Corticostéroïdes locaux: Nasonex, Beconaze. Posologie pour adultes et enfants à partir de 12 ans - 2 inhalations dans chaque passage nasal une fois (200 µg du médicament par jour).
  • Sprays vasoconstricteurs: Otrivin, Xilen, Tizin, Sanorin, Rinazoline, Nazol, Nazivin. Appliquez 1-2 gouttes dans chaque narine jusqu'à 3 fois pendant la journée. N'utilisez pas de vasoconstricteur plus de 5 jours, car ils créent une dépendance.

Élimination du kyste

Si l'éducation est trop importante, le médecin prescrit une intervention chirurgicale. L'indication principale de la chirurgie est la dégradation de la qualité de vie du patient. Le retrait du kyste du sinus maxillaire est effectué par différentes méthodes. Un certain type d'opération est choisi en tenant compte de la taille et de la localisation de l'éducation. Au total, il existe 3 options pour son retrait chirurgical:

  • Sinusite maxillaire classique de Denker. Pendant cette opération, le sinus maxillaire est ouvert par un trou dans la mâchoire supérieure. Puis, à l’aide d’une curette, ils nettoient la cavité sans retirer tout le contenu pathologique. Inconvénients de la sinusite maxillaire: tenu sous anesthésie générale, le patient reste à l'hôpital pendant une semaine. L'avantage est la capacité d'éliminer les tumeurs difficiles à atteindre. De plus, une telle opération est la seule méthode pour enlever un kyste sur la paroi postérieure du sinus maxillaire.
  • Opération Caldwell-Luc. Il consiste en une trépanation du sinus maxillaire. À travers le trou et retirez la vessie kystique. Cette procédure est rarement utilisée de nos jours car le risque de blessure à la paroi antérieure du sinus est élevé.
  • Ponction. Il s'agit d'une mesure temporaire dans laquelle le contenu de la ponction du sinus maxillaire est pompé. Inconvénients de la ponction: le retrait ne se termine pas toujours par la récupération, il y a un risque de complications (fistules, gros ulcères). L'avantage est un soulagement temporaire de la condition.
  • Endoscopie. Ceci est une méthode plus bénigne. Un endoscope avec équipement vidéo est introduit à travers la fistule du sinus maxillaire pour nettoyer la cavité des sinus. Avantages: pas de coupures, durée de 20 à 60 minutes, faible risque de complications et de lésions du sinus maxillaire. L'opération n'a pas d'inconvénient.

Recettes folkloriques

Si la rétention ou le kyste odontogène du sinus maxillaire ne gêne pas le patient, le médecin peut vous prescrire un médicament avec des médicaments et des remèdes populaires. La médecine alternative propose les recettes suivantes:

  • Pour une cuillère à soupe d'huile végétale, prenez 5-6 gouttes de jus d'aloès frais. Dans chaque narine à égoutter sur la pipette entière à 2-3 fois par jour.
  • Prenez quelques tubercules de forêt cyclamen, râpez-les, puis faites passer le jus dans la gaze. Chaque matin, le matin, goutte à goutte 2 gouttes dans chaque passage nasal. Après une semaine de traitement, faites une pause de 2 mois, puis répétez un autre cycle de traitement.

Prévention

Une bonne hygiène buccale est une condition importante pour la prévention des sinus kystes. Il est recommandé de traiter les caries, les maladies parodontales et de consulter régulièrement le dentiste. En outre, pour prévenir la formation de kystes dans les sinus maxillaires, il convient de procéder comme suit:

  • traiter en temps opportun la rhinite, la rhinite, la sinusite et d’autres maladies respiratoires;
  • prévenir les allergies prolongées, éliminer l’admission d’antihistaminiques;
  • Il est impératif de faire appel à un médecin avec un septum nasal incurvé.

Quand aura-t-on besoin d'une chirurgie pour un kyste du sinus maxillaire (maxillaire)?

Aujourd'hui, nous examinerons tout ce qui concerne le kyste du sinus maxillaire - les causes et le traitement, la taille nécessaire pour le retrait. Toutes les 5 personnes sur la terre a une éducation similaire.

Tout au long de la vie, un kyste peut ne pas se manifester du tout, ou se faire connaître sous forme de douleur et de signes caractéristiques. Le développement de la maladie doit être surveillé et rapidement supprimé en cas de complications.

Kyste du sinus maxillaire - qu'est-ce que c'est?

Cette formation de nature pathologique, qui se situe dans la cavité maxillaire. Chez l'homme, il existe 2 sinus maxillaires:

Ils sont recouverts d'un mucus protecteur spécial. Elle possède un grand nombre de glandes excrétoires qui sécrètent ce mucus même. C’est celui-ci qui empêche diverses infections de pénétrer à l’intérieur du corps. Il arrive que les glandes soient bouchées, auquel cas elles sont lentement submergées de mucus. Le fer lui-même est étiré et se transforme en une formation en forme de boule. Ceci est un kyste.

À l'intérieur, il contient un fluide sécréteur. Que ce soit stérile ou purulent, cela dépend de la durée et de la gravité de la maladie. Habituellement, le kyste est situé sur le mur inférieur du sinus. La gravité des symptômes dépend de sa taille et de son emplacement.

Les causes

L'étiologie de la maladie est associée à diverses inflammations chroniques et anomalies congénitales de la région buccale ou du nasopharynx. Les principales raisons pour lesquelles un kyste apparaît sont les suivantes:

  1. Maladies nasales chroniques telles que sinusite, rhinite, polypes, sinusite frontale.
  2. Mauvaise structure du nez, y compris le septum. Une telle anomalie perturbe le flux d'air normal et l'apport sanguin à la membrane muqueuse. Les défauts peuvent être congénitaux ou acquis.
  3. Longue exposition aux allergènes. Surtout si l'allergène a longtemps été dans les sinus maxillaires.
  4. État d'immunodéficience.
  5. Maladies dentaires chroniques et inflammations des mâchoires dentaires de la mâchoire supérieure.

Les symptômes

En règle générale, la maladie est asymptomatique et peut être détectée par hasard au cours d'un examen médical ou d'un examen général du patient. À mesure que le kyste grossit, d'autres signes apparaissent. Ils deviennent plus prononcés lorsque la lumière dans le sinus est complètement fermée.

Les symptômes incluent:

  • douleur dans les sinus, aggravée en se baissant;
  • l'orbite a une sensation de lourdeur et de pression pulsante;
  • douleur dans la joue, qui est donnée aux dents;
  • sur le mur arrière, du mucus visqueux coule constamment;
  • gonflement des joues;
  • asymétrie du visage;
  • maux de tête (convulsions, migraine);
  • inconfort dans la région frontale;
  • congestion nasale du côté où se trouve le kyste;
  • signes d'intoxication.

Lors de la palpation, dans la zone touchée, on peut trouver un «craquement de parchemin» caractéristique d'un kyste. Sur la radiographie, la formation sur le fond du sinus léger ressemble à un assombrissement de la forme arrondie. Des signes cliniques similaires se caractérisent par des kystes dans les sinus gauche et droit.

La pathologie présente parfois des symptômes tels qu'une vision double et une vision floue. En effet, les yeux se déplacent et leur mobilité est limitée. Dans de tels cas, les patients consultent un ophtalmologiste et non Laura. Parfois, un kyste ne se manifeste pas de manière différente et les principaux symptômes sont visuels.

Il existe toute une classification des formations du sinus maxillaire. Les kystes sont divisés en séparés par hydrocèle (fluide séreux), mucocèle (membrane muqueuse) et piocèle (purulent).

Par origine, il existe 3 types:

  1. Les kystes de rétention sont de véritables formations qui se forment en raison de l’obstruction des glandes excrétoires produisant du mucus. Une obstruction peut survenir en raison d'un gonflement, d'une cicatrice, d'un blocage ou d'une hyperplasie. Les glandes continuent de fonctionner et produisent du mucus. Au fil du temps, les murs s’agrandissent, tout est rempli et la lumière se ferme.
  2. Odontogènes - ces formations apparaissent dans la racine enflammée de la dent, elles sont remplies de pus. À leur tour, ils sont divisés en folliculaire et radiculaire. Les premiers apparaissent chez les enfants à partir du follicule de la dent primaire, qui est enflammée. Ces derniers sont formés à la racine de la dent, qui est touchée par la carie. De plus, il pénètre dans le tissu osseux de la mâchoire et pénètre dans le sinus.
  3. Faux - leur origine n'est pas entièrement comprise par les spécialistes, ils représentent des formations ressemblant à des kystes. Apparaissent généralement chez le mâle. Les pseudokystes sont dus à l'action d'allergènes, d'infections et également aux pathologies des dents supérieures.

Traitement des kystes du sinus maxillaire

Comme nous l'avons dit, vous pouvez vous débarrasser des kystes exclusivement par chirurgie. Sans chirurgie ne peut pas faire. Ni l'échauffement, ni les activités de physiothérapie ne peuvent aider. De plus, ils sont strictement contre-indiqués, car la maladie peut évoluer en sinusite étendue. En outre, diverses gouttes nasales et sprays n’aideront pas.

Il n'y a pas de taille spécifique à supprimer. L'indication de la chirurgie est la présence de complications et de plaintes chez le patient. Les formations du sinus maxillaire sont retirées dans toute clinique spécialisée dans ce domaine. Dans les hôpitaux publics, cela se fait gratuitement. Dans les établissements privés, le coût dépend de nombreuses conditions. Le prix de l'opération varie de 35 à 40 mille roubles.

Trois méthodes chirurgicales sont utilisées pour enlever un kyste:

  • L'endoscopie est actuellement le moyen le plus populaire d'éliminer une formation. Comme aucune coupure n'est faite sur le visage, et la restauration des sinus est beaucoup plus rapide. De plus, l'endoscope peut examiner toute la cavité et révéler la présence de toute pathologie. L'opération est réalisée sous anesthésie locale. Cela facilite la survie au temps postopératoire. C'est la méthode la plus douce pour éliminer les kystes;
  • Méthode Caldwell-Luke - cette méthode est rarement utilisée pour exciser un kyste maxillaire. La première description de cette opération a été mentionnée en 1893; depuis lors, presque tout a changé. L'opération est réalisée sous anesthésie locale. Ensuite, faites une incision oblique et conduisez une trépanation du sinus maxillaire. La taille du trou fait dépend de la taille du kyste et de son emplacement. La récupération postopératoire dure plus longtemps que la méthode endoscopique. Cela est dû au fait qu'il existe un risque de blessure à la paroi frontale du sinus. Mais la médecine moderne aide à éviter de nombreuses conséquences négatives.
  • Opération Denker - ce n'est pas très différent de la méthode précédente. La différence réside dans l'emplacement de l'opération. Dans ce cas, la trépanation est effectuée à travers la paroi frontale du sinus. Aussi besoin d'une anesthésie générale. L'incision est faite à partir de la dent de sagesse jusqu'à la bride. Ensuite, en poussant les tissus mous, exposez les os et le trépan. Après 5-7 jours après la chirurgie, les sutures sont retirées et le tampon est immédiatement retiré du sinus. Considérée comme l'opération la plus traumatisante, elle n'est effectuée qu'en cas d'absolue nécessité.

Vidéo: un oto-rhino-laryngologiste parle d'un kyste du sinus maxillaire (maxillaire).

Questions supplémentaires

Il est noté K09 ou J33.8. Cela dépend de la cause de la formation et du type de kyste maxillaire.

Le danger survient dans une situation de suppuration ou d'inflammation du kyste. Dans le meilleur des cas, il y aura une sinusite frontale ou une sinusite, au pire - l'inflammation ira au tissu externe mou. Il se heurte à la survenue des complications suivantes: dans la cavité nasale - processus inflammatoires, sinusite; dans les orbites - abcès, phlegmon; maladies intracrâniennes - encéphalite, méningite, thrombose, etc. Pour ne pas porter un état de santé aussi critique, il est nécessaire de consulter un médecin spécialiste au moins une fois par an. Il est nécessaire de surveiller la croissance des kystes.

► Est-ce qu'ils rejoignent l'armée?

Si des kystes du sinus maxillaire ont été trouvés chez la recrue, ils ne le mèneront pas à l'armée. Donnez un délai du service au moment de l'opération et de la réhabilitation ultérieure. Une commission du bureau d'enregistrement et de recrutement militaire enverra le futur avocat au département ORL pour traitement.

Kyste du sinus maxillaire. Symptômes du kyste du sinus maxillaire

Kyste du sinus maxillaire - le problème est assez commun. Cette pathologie peut survenir sans aucun symptôme, mais dans certaines conditions, elle devient la cause d'un malaise. De plus, un kyste est parfois très dangereux. Et aujourd'hui, beaucoup sont intéressés par plus d'informations sur cette maladie. Pourquoi un kyste apparaît-il? Quels traitements la médecine offre-t-elle? À quel point la chirurgie peut-elle être dangereuse? Les réponses à ces questions seront utiles à beaucoup.

Qu'est ce qu'un kyste?

Bien sûr, tout d’abord, il est utile de savoir en quoi consiste cette éducation. Ce n’est un secret pour personne que dans le crâne humain se trouvent des cavités spéciales, appelées les sinus paranasaux. Et les sinus maxillaires (ou maxillaires) sont les plus gros d'entre eux.

Le kyste du sinus maxillaire est bénin. C'est un petit sac avec une paroi à deux couches et un contenu interne liquide. La couche interne de la paroi kystique contient des cellules spéciales qui produisent la sécrétion de mucus. En fait, le kyste est formé en liaison avec le blocage de la glande productrice de mucus.

Selon les statistiques, chaque dixième personne sur la planète a une tumeur similaire. Mais dans la plupart des cas, le kyste ne préoccupe pas le patient. De plus, il est le plus souvent détecté par hasard, à un moment où le médecin examine la cavité nasale et les sinus pour détecter la présence d'autres maladies.

Les principales raisons de l'apparition de tumeurs

Il est extrêmement important de comprendre pourquoi le kyste du sinus maxillaire a été formé. Le traitement dans la plupart des cas en dépend. Comme déjà mentionné, la cavité nasale et les sinus paranasaux sont tapissés de muqueuses, dont les cellules spéciales produisent la sécrétion muqueuse. Sous l’influence de certaines raisons, les canaux excréteurs de la glande muqueuse peuvent se boucher, ce qui entraîne l’accumulation du secret dans sa cavité - c’est ainsi qu’un kyste se manifeste le plus souvent. Mais les causes de blocage peuvent être très différentes:

  • Les causes les plus courantes sont les maladies inflammatoires fréquentes des fosses nasales et des sinus paranasaux - il peut s’agir de rhinites, de sinusites, ainsi que d’antrites et d’autres maladies.
  • Certaines personnes présentent certaines caractéristiques anatomiques (asymétrie du visage, par exemple) qui les rendent plus vulnérables à ce type de maladie.
  • En outre, les raisons peuvent être attribuées, et l'augmentation du fond allergique du corps.
  • Il existe également une hypothèse selon laquelle la formation de kystes pourrait être due à certains changements ou à certaines caractéristiques des processus immunitaires dans l'organisme, bien que cette opinion n'ait pas encore été confirmée par la recherche.
  • Nous devons également mentionner le kyste odontogène, dont la formation est associée à la maladie des dents maxillaires.

Classification: principaux types de kystes

Aujourd'hui, les gens veulent savoir ce qui constitue un kyste des sinus maxillaires. Symptômes, traitement de la maladie - tout cela intéresse également de nombreuses personnes. En outre, il convient de noter que ces structures peuvent être différentes. À ce jour, il existe plusieurs systèmes de classification pour ces tumeurs.

Par exemple, en fonction des causes d'occurrence et de certaines caractéristiques de la structure, il est habituel de distinguer les types de kystes suivants:

  • Le véritable kyste (rétention) se forme à la suite du blocage des canaux excréteurs de la membrane muqueuse de la glande. En même temps, la tumeur est tapissée de cellules muqueuses typiques qui continuent à produire le secret.
  • En règle générale, un faux ou un pseudokyste se forme lors d’une exposition prolongée à l’allergène. Les causes de sa formation peuvent être attribuées, ainsi que des processus inflammatoires dans les racines des dents maxillaires. Cette formation n'a pas de cellules muqueuses.

En outre, un kyste peut avoir un contenu différent - par exemple, un néoplasme peut contenir des masses purulentes, des sécrétions muqueuses ou un fluide séreux à l'intérieur. Le kyste peut être formé à gauche et à droite, ce qui doit également être pris en compte dans le processus de diagnostic.

Quels sont les symptômes de la maladie?

Il est à noter que dans la plupart des cas, cette maladie se manifeste sans aucun symptôme. Le kyste n'interfère pas avec la respiration, ne provoque pas de douleur et n'affecte pas la qualité de vie d'un malade - l'oto-rhino-laryngologiste le découvre souvent par hasard lors du diagnostic d'une sinusite ou de certaines autres maladies.

En revanche, l'inflammation ou la croissance rapide d'une tumeur peuvent entraîner l'apparition de signes caractéristiques. Alors, quels sont les symptômes du kyste du sinus maxillaire? Souvent, l'un des premiers signes de pathologie est la douleur, qui apparaît au-dessus du site de localisation du kyste, mais peut également être administrée à l'orbite ou aux tempes.

En outre, de nombreux patients se plaignent d'une congestion nasale constante et de difficultés respiratoires. Si le patient a un kyste du sinus maxillaire gauche, la congestion sera alors ressentie plus précisément du côté gauche. Dans certains cas, vous pouvez observer de rares pertes purulentes.

Les symptômes d'un kyste incluent de graves maux de tête. En règle générale, la douleur est caractérisée par une localisation frontale nette.

Quelle est cette dangereuse pathologie?

Immédiatement, il convient de noter que lorsque le traitement est commencé à l’heure, le risque de complications est minimisé. Néanmoins, un kyste du sinus maxillaire peut avoir des conséquences extrêmement désagréables. L'une des complications les plus courantes est l'inflammation et sa suppuration, accompagnée de douleur, de fièvre, l'apparition de pertes purulentes, etc.

Il existe également des cas où la croissance à long terme d'un tel néoplasme a entraîné une pression accrue sur les os et certains organes de la tête. Les os sous influence constante peuvent être déformés. De plus, dans certains cas, le kyste serre les autres parties de l'analyseur visuel, ce qui conduit à une diploïde et à d'autres troubles. Dans un état extrêmement négligé, une telle maladie peut entraîner un rejet ou une nécrose du tissu osseux. C’est pourquoi en aucun cas cette pathologie ne doit être laissée sans attention.

Méthodes de diagnostic modernes

À ce jour, il existe plusieurs méthodes assez importantes de diagnostic de cette maladie. Seul un médecin peut diagnostiquer un kyste du sinus maxillaire. Par conséquent, si vous présentez des symptômes troublants, vous devez contacter immédiatement un spécialiste.

Tout d'abord, le patient sera référé pour une radiographie, car il s'agit de la méthode de diagnostic la plus rapide et la plus accessible. Les images dans deux projections permettent de déterminer la présence de tumeurs, d'établir leur emplacement exact ainsi que leur taille.

Des résultats plus précis peuvent être obtenus en utilisant la résonance magnétique et la tomodensitométrie. En outre, le médecin peut procéder à un examen endoscopique des sinus maxillaires, au cours duquel la cavité peut être soigneusement examinée de l'intérieur à l'aide d'un équipement spécial équipé de fibres optiques. Voici comment est défini le kyste du sinus maxillaire. La chirurgie endoscopique, en passant, comprend une biopsie - les structures distantes sont envoyées au laboratoire, où elles sont utilisées pour des études cytologiques, biochimiques et microbiologiques.

Kyste maxillaire: traitement conservateur

Il convient de noter immédiatement que le choix du traitement appartient au médecin traitant. Seul un spécialiste peut décider quoi faire après avoir examiné les sinus maxillaires. Le traitement avec des médicaments n'est pas effectué. Comprimés, gouttes nasales, solutions de lavage - le plus souvent, tous les médicaments sont tout simplement inutiles.

Si la présence d'un kyste n'affecte pas l'état du patient et si aucun processus inflammatoire n'a été détecté au cours de l'examen, un traitement spécifique peut ne pas être nécessaire - les patients ne sont recommandés que par l'observation dynamique, ce qui permettra au médecin de voir les changements pathologiques de ces néoplasmes dans le temps.

Le traitement dépend souvent de la cause. Par exemple, pour éliminer le processus inflammatoire et la douleur apparus dans le contexte d'un kyste odontogène, il suffit de procéder au traitement approprié de la dent affectée; les symptômes disparaissent alors d'eux-mêmes. Dans certains cas, le médecin effectue une ponction des sinus ou des néoplasmes, ce qui peut également avoir un effet, car les tissus peuvent être libérés du pus. Néanmoins, la coquille du kyste reste, et donc il y a une forte probabilité de récurrence dans le futur.

Dans certains cas, l'ablation d'un kyste des sinus est la seule méthode efficace de traitement. La décision de l'opération est prise par le médecin traitant.

Ablation du kyste du sinus maxillaire: quand est-ce nécessaire?

À ce jour, il existe plusieurs techniques de base des procédures chirurgicales. Seul le médecin décide exactement comment le kyste sera retiré du sinus maxillaire. Le fonctionnement, ou plutôt la méthode de mise en œuvre, dépend à la fois des caractéristiques individuelles du patient et du type de kyste, ainsi que de la disponibilité du matériel nécessaire dans la clinique.

Très souvent, la soi-disant opération Caldwell-Luc est effectuée. Une telle procédure est le plus souvent réalisée sous anesthésie générale, bien qu'une anesthésie locale soit également possible. Tout d'abord, le médecin fait une incision sous la lèvre supérieure, puis révèle la paroi frontale du sinus. À l'aide d'instruments chirurgicaux spéciaux, un spécialiste retire un kyste à travers le trou pratiqué.

Malheureusement, cette technique présente plusieurs inconvénients. Le fait est que l'ouverture après l'opération recouvre non pas l'os, mais le tissu cicatriciel, ce qui a des conséquences. Après une telle procédure, les patients en particulier souffrent souvent de rhinite et de sinusite permanentes.

Le retrait endoscopique du kyste du sinus maxillaire est considéré comme plus efficace et moins dangereux. Avec cette procédure, aucune coupure n'est nécessaire - le médecin introduit tous les instruments directement par les voies nasales. En outre, l'endoscope est équipé d'une fibre optique, ce qui permet au médecin de surveiller de près le processus et d'effectuer les actions nécessaires.

Le retrait endoscopique présente plusieurs avantages importants. Pour commencer, il convient de noter qu’après la chirurgie, il n’ya ni coupure ni cicatrice. La procédure ne nécessite pas d'hospitalisation prolongée - le patient est généralement libéré après un à deux jours. Le risque de développer des complications est minimisé. De plus, cette méthode n’a pratiquement aucune contre-indication.

Un autre traitement nécessite un kyste odontogène. Dans de tels cas, l'ablation du kyste est réalisée par une incision sous la lèvre supérieure. La procédure est réalisée sous anesthésie locale.

Si l'inflammation est causée par l'activité de microorganismes bactériens, le patient suit un traitement antibiotique avant et après l'opération (le choix du médicament dépend de la nature et des caractéristiques de l'agent pathogène). Dans tous les cas, une antibiothérapie est nécessaire après une intervention chirurgicale pour éliminer le risque de complications.

Un traitement est-il possible avec l'aide de la médecine traditionnelle?

Bien sûr, la médecine traditionnelle offre de nombreuses méthodes non traditionnelles de traitement de cette maladie. Mais il convient de noter immédiatement que dans aucun cas, vous ne pouvez commencer un tel auto-traitement sans d'abord consulter un médecin, car cela ne peut qu'aggraver la situation. Alors, quels moyens sont considérés comme les plus efficaces?

Par exemple, les gouttes pouvant être préparées à la maison sont considérées comme très efficaces. Vous devez mélanger une cuillère à soupe d'eau, une cuillère à café de glycérine et deux grammes de momie. Enterrez trois gouttes dans chaque passage nasal. La procédure est répétée deux fois par jour.

Un autre médicament efficace est considéré comme le jus de moustache doré, qui doit également être instillé deux fois par jour avec trois gouttes. Vous pouvez également essayer le jus obtenu à partir d’un tubercule forestier cyclamen (il doit d’abord être dilué avec de l’eau dans un rapport de 1 à 4). Instiller le nez de préférence le matin (pas plus de deux gouttes). Le traitement dure environ une semaine.

Ces remèdes à la maison aident à soulager l'inflammation et sont également considérés comme une excellente prévention de la sinusite. Mais vous devez comprendre que les gouttes ne vont pas vous aider à vous débarrasser du kyste - une intervention chirurgicale est nécessaire ici.

Il convient de rappeler un autre point important. L'inhalation d'huiles essentielles, le lavage du nez, le chauffage des sinus ne peuvent qu'aggraver la situation. Et l'utilisation d'extraits de plantes en présence d'hypersensibilité peut déclencher une réaction allergique intense. Par conséquent, ne vous soignez pas vous-même sans l'autorisation d'un médecin.

Existe-t-il des méthodes de prévention efficaces?

Malheureusement, il n’existe aujourd’hui aucun outil qui puisse protéger de manière permanente une personne de la survenue de cette maladie. Par conséquent, les médecins recommandent, si possible, d'éviter l'exposition aux facteurs de risque les plus courants. En particulier, toutes les sinusites, rhinites, sinusites et autres maladies du nez devraient pouvoir être traitées à temps. Certains experts associent la formation de kystes à des réactions allergiques. Il faut donc également éviter leur apparition (prenez les médicaments antihistaminiques à temps, évitez tout contact avec l'allergène).

Dans tous les cas, une telle maladie avec une détection et un traitement rapides ne constitue pas une menace particulière - il vous suffit de demander de l'aide et de suivre attentivement les instructions du médecin.

Kyste du sinus maxillaire droit ou gauche: symptômes de la maladie, causes et méthodes de traitement

Les maladies fréquentes des voies respiratoires supérieures provoquent la formation de kystes. Ses symptômes sont les maux de tête et la congestion nasale, qui peuvent facilement être confondus avec le rhume suivant. Beaucoup de patients ne savent pas que cela peut avoir des conséquences plus graves que le SRAS, qui se produit en une semaine.

Les formations sont de rétention, lymphangiectasiques, apparaissant dans différentes sections des sinus de la mâchoire supérieure et odontogènes, localisées dans la baie alvéolaire. Les kystes maxillaires remplissent parfois toute la poitrine et nécessitent une ablation chirurgicale. Une telle tumeur chez un enfant est rare. Il apparaît chez les adolescents souffrant de rhinite chronique ou d'allergies et est traité avec des méthodes similaires à celles utilisées chez l'adulte. Une photo en ligne vous aidera à comprendre à quoi ressemble un kyste maxillaire sous radiographie et lors d'une endoscopie.

Kyste du sinus maxillaire - symptômes

La présence d'une tumeur maxillaire peut ne pas déranger une personne. Il ne se manifeste pas et est souvent détecté par le scanner, les rayons X ou l'IRM lors du diagnostic d'une autre maladie. Les dimensions n'affectent pas l'intensité d'expression des symptômes. Un grand néoplasme sur la paroi supérieure peut ne pas perturber le patient, et un petit - dans la fistule excrétrice - entraîne l'apparition de fortes douleurs des dents et de la tête.

Les signes de la présence des formations maxillaires des patients s'observent lorsqu'ils atteignent des volumes importants ou qu'une inflammation aiguë se produit (associée à une exacerbation d'une sinusite ou d'une autre maladie). Le moment de son remplissage dépend de l'intensité et de la fréquence du processus inflammatoire, des caractéristiques individuelles de la structure des organes humains.

Congestion nasale

Au cours de la maladie, le patient peut ressentir une gêne au niveau des ailes du nez. La congestion est un symptôme permanent: dans un processus unilatéral, la narine droite ou gauche ne respire pas, dans une lésion bilatérale, une personne ne peut absolument pas aspirer d'air dans son nez. Ceci indique une forte croissance de l’éducation et remplit tout l’espace du sinus.

Du nez est la sécrétion du contenu muqueux. Augmente significativement l’incidence des maladies ORL. Ils sont beaucoup plus durement tolérés par les humains et durent plus longtemps qu'avant la formation d'une tumeur.

Maux de tête

Chez les patients pratiquant des sports nautiques, le symptôme peut augmenter lors de plongées profondes. Les maux de tête sont constants ou périodiques, souvent les changements d'état se produisent en réponse au stress ou au changement climatique, une personne peut souffrir de vertige.

Autres symptômes

Une néoplasie provoque parfois des symptômes qu'il est difficile pour une personne sans formation médicale de s'associer à des maladies des organes olfactifs. Selon l’emplacement, la taille du kyste et la structure du sinus maxillaire, le patient peut se plaindre d’inconfort:

  • inconfort dans la mâchoire supérieure;
  • l'apparition dans le pharynx de mucus ou de pus drainant;
  • les joues et les yeux font mal;
  • la température augmente.

Causes de la formation de kyste maxillaire

Le mécanisme d'apparition d'un kyste à droite et à gauche est associé au processus inflammatoire du nasopharynx. Les glandes de la membrane muqueuse des sinus produisent du mucus en permanence. À la surface de la glande ont des canaux, et avec l'inflammation fréquente, ils sont bloqués. Comme le mucus continue à se former, mais ne peut pas sortir, il provoque une accumulation de sécrétion, un étirement des parois des glandes et l'apparition d'un néoplasme. La cause du kyste peut être:

  • rhinite chronique et sinusite;
  • réactions allergiques fréquentes;
  • inflammation de la dent dans la mâchoire supérieure;
  • l'omission d'un palais dur;
  • asymétrie congénitale du visage;
  • les blessures;
  • caractéristiques individuelles de la structure de la sortie du sinus maxillaire.

Diagnostics

Découvrir la seule présence d'une pathologie est presque impossible. L'apparition d'un kyste gauche ou droit signifie que le patient souffre d'une maladie chronique des dents ou des voies respiratoires. Le néoplasme ne montre aucun signe spécial, sa présence est donc facilement confondue avec d'autres maladies. Le diagnostic est établi après l'image, dont l'orientation donne au dentiste ou à l'oto-rhino-laryngologiste.

Radiographie

La radiographie aide à identifier les tumeurs assez grosses. Sur la photo, elles ressemblent à des saillies rondes sur l'une des parois des sinus aux contours lisses. En médecine, les rayons X sont utilisés avec contraste, ce qui vous permet d'identifier une tumeur de taille différente des deux côtés. Avec un kyste odontogène de la mâchoire supérieure dans la baie alvéolaire, le médecin choisit une projection différente pour créer un instantané.

Tomographie

Le meilleur moyen de diagnostiquer est la tomodensitométrie. La méthode permet au spécialiste de déterminer l'emplacement exact de la tumeur, l'épaisseur de la coquille et la structure interne de la zone où elle se trouve. Souvent, la méthode de diagnostic est effectuée dans des cas avancés. Il donne des indications pour le traitement chirurgical et aide le médecin à décider de la méthode d'intervention.

Ponction

Pour confirmer le diagnostic, le médecin procède à une ponction - ponction du kyste des sinus. À la réception d'un liquide orange spécifique, la présence de la maladie est confirmée. La méthode ne donne pas de résultats précis, car il est ainsi possible de détecter une tumeur exceptionnellement grande, située dans le trajet de l'aiguille.

Sinuscopie

Un endoscope est inséré dans la cavité à travers la fistule excrétrice. Il vous permet d'identifier et d'étudier en détail la tumeur, de connaître l'emplacement de la tumeur. Si nécessaire, une biopsie est réalisée en parallèle ou un traitement est prescrit. Cette méthode permet de déterminer la présence de polypes du sinus maxillaire et d'autres processus pathologiques.

Méthodes de traitement

Souvent, une tumeur dans les sinus n'a pas besoin d'une mesure d'urgence. Dans chaque cas, les méthodes d'élimination de la maladie sont attribuées individuellement. Procédures choisies par le médecin, en fonction des plaintes du patient, des maladies associées et de la négligence du problème. En présence d'un petit kyste, les experts conseillent de surveiller son évolution et d'éliminer la pathologie pouvant en provoquer l'apparition. S'il y a un kyste dans le sinus, il y a de fortes chances qu'il disparaisse automatiquement après un traitement complet des maladies de la cavité buccale.

Conservateur

Les patients sont encouragés à suivre un traitement sans chirurgie. La méthode conservatrice vise à réduire le taux de croissance du kyste. Il est nommé lorsqu'il détecte une petite éducation. La plupart des experts croient au manque d'efficacité d'un tel traitement et à ses conséquences négatives. Les tentatives de se débarrasser de la tumeur à la maison peuvent mener à de nouvelles sources de formation de tumeur et à la création d’une atmosphère favorable au développement de bactéries.

En cas d'exacerbation de l'inflammation, même si l'éducation a atteint une valeur suffisante pour l'opération, l'intervention chirurgicale est interdite. Pour supprimer le processus d'infection, le patient suit un traitement comprenant les médicaments suivants:

  • solution saline pour le lavage Physiomer, Aquamaris;
  • médicament pour la sortie de fluide des sinus Sinuforte;
  • Cortexteroids Beconaze, Nasonex;
  • sprays vasoconstricteurs Tizin, Nazol, Otrivin;
  • Les antibiotiques topiques Isofra ou Bioparox;
  • antibiotiques généraux Amoxicilline, lincomycine.

Intervention chirurgicale

Le choix du type d'opération dépend de la taille et de l'emplacement de la tumeur. Les indications pour la chirurgie apparaissent si un kyste affecte la qualité de vie du patient. Auparavant, la méthode Caldwell-Luke était considérée comme la norme pour l'ablation du kyste du sinus maxillaire, mais en raison de l'utilisation de l'anesthésie générale, de la formation de tissu cicatriciel grossier et des effets sous forme de sinusite et de rhinite, elle est rarement effectuée. Aujourd'hui, les patients sont prescrits:

  1. Sinusite maxillaire de Dencor. Accès à l'éducation par le mur avant. L'avantage de l'intervention est la possibilité de retirer la tumeur dans un endroit difficile à atteindre. La seule façon d'effectuer une opération sur la paroi arrière du sinus maxillaire.
  2. Ablation endoscopique Le processus dure 20 à 60 minutes, le médecin ne fait pas d'incisions. La méthode n'implique pas la présence de complications, de lésions du sinus maxillaire ou d'apparition d'une inflammation.
  3. Perforation. Elle est réalisée par le nez lorsque l’aiguille est percée dans le sinus. C'est une mesure temporaire qui assure l'aspiration du contenu du kyste, tout en laissant ses parois. Les symptômes disparaissent, mais une fois remplis, la tumeur inquiète à nouveau le patient.

Pronostic de récupération

Avec la progression asymptomatique de la maladie, elle peut rester intacte pendant plusieurs années, diminuer progressivement et disparaître complètement. Avec l’apparition d’une importante formation maxillaire, le risque de complications est faible. Se débarrasser efficacement de la tumeur, si elle dérange et provoque un écoulement constant du nez, une sinusite, une rhinite ne peut être que chirurgicalement. Une méthode douce consiste à enlever le kyste par endoscopie.

Qu'est-ce qu'un kyste dangereux?

Un kyste est une tumeur qui provoque parfois une perturbation des fonctions du corps. À quel point cela peut-il être dangereux en cas de traitement tardif? La formation croissante détruit l'os, ce qui conduit à une inflammation. Le mur de la mâchoire devient plus mince et plus petit. Kyste odontogène n'est pas la cause de la gêne et n'est pas détecté lors de la sonde, atteint donc parfois une taille énorme. Lorsqu'il apparaît dans la mâchoire inférieure, il existe un risque de fracture lors de la mastication.

Un phénomène commun est un kyste de rétention, qui peut être détecté par un examen histologique. Il est situé dans le mur inférieur du sinus de la mâchoire supérieure. Avant l'apparition des premiers symptômes, il s'écoule 2 mois au cours desquels de la sérotonine ou de l'histamine s'accumule dans le corps, ce qui constitue une violation de la structure des capillaires. En raison de ce processus, la membrane muqueuse gonfle.

Un petit kyste peut être asymptomatique tout au long de la vie, mais à mesure que sa taille augmente, la maladie menace la santé:

  • pression accrue sur les organes intracrâniens;
  • la température corporelle augmente;
  • le processus inflammatoire se déplace vers le tissu adjacent;
  • dans les cas avancés, l'os meurt.

Dans le pire des cas, la tumeur peut éclater. Le contenu purulent libéré entre dans le corps, non seulement crée une gêne, mais provoque également une infection tissulaire avec nécrose ultérieure.

Kyste maxillaire

La respiration est la fonction la plus importante du corps humain. Le rôle le plus important dans ce processus est donné à la cavité nasale et aux sinus environnants (sinus), où l'air inhalé est nettoyé, humidifié et réchauffé. Par conséquent, la pathologie de ces organes se reflète non seulement dans la fonction de la respiration, mais dans le travail de tous les organes et systèmes. Les kystes des sinus paranasaux sont une des causes de la violation de la respiration nasale, le kyste du sinus maxillaire étant plus courant. Il s’agit d’une formation bénigne de tissus mous, remplie de liquide et ayant une paroi épithéliale à deux couches avec des glandes qui produisent un secret (mucus). De telles formations peuvent ne pas se manifester avant de nombreuses années, devenant un diagnostic accidentel lors d'examens préventifs ou d'examens pour une autre pathologie.

Est important
Plusieurs sinus paranasaux entourent la cavité nasale - des poches d’air dans les os du visage du crâne. Parmi eux se trouvent un sinus en forme de coin non apparié et des doubles sinus frontal, ethmoïde et maxillaire (maxillaire). En plus de compléter la fonction protectrice du nez, les sinus, avec d'autres organes ORL, forment le timbre individuel de la voix, jouant le rôle de résonateurs particuliers. Ces fonctions sont facilitées par la communication normalement libre entre les sinus et le nez.

Causes de

Les sinus maxillaires (maxillaires) sont situés à droite et à gauche du nez, dans la projection de ses ailes. À l'intérieur des sinus osseux, il y a une membrane muqueuse dans laquelle se trouvent de nombreuses glandes produisant un secret, qui ressort normalement avec le nez dehors. Survenant pour une raison quelconque, blocage du conduit un ou plusieurs
leurs glandes entraînent une violation de l'écoulement de mucus, un blocage du conduit de la glande et une augmentation progressive de sa taille due à une courbure secrète de l'intérieur. Le mécanisme pathologique de la formation de kyste peut être comparé au gonflage d'un pneu de voiture, où le mucus produit par la glande agit comme de l'air.

Les principales causes de l'apparition d'un kyste maxillaire sont généralement des processus locaux de nature inflammatoire ou allergique:

  • épisodes récurrents de sinusite;
  • rhinite fréquente;
  • lymphadénite sous-maxillaire;
  • rhinosinusopathie polypeuse;
  • maladies inflammatoires des dents et des trous de dents (alvéoles);
  • granulomes de la mâchoire supérieure.

Outre les causes immédiates, de nombreux facteurs prédisposent à l'apparition d'un kyste dans le sinus maxillaire:

  • courbure du septum nasal;
  • l'omission d'un palais dur;
  • prédisposition allergique;
  • asymétrie du visage;
  • mauvaise morsure

Malgré toute la gamme des causes possibles, la principale place dans l'étiologie de la maladie appartient sans aucun doute à la sinusite. L'inflammation sous-jacente à sa pathogenèse avec gonflement et épaississement intensifs de la membrane muqueuse constitue un fond favorable au blocage des canaux excréteurs des glandes avec dégénérescence kystique ultérieure. Le risque de développer un kyste est considérablement accru par un processus non traité dans un ou les deux sinus. En fonction de cela, un kyste du sinus maxillaire gauche, du côté droit ou bilatéral peut se développer.

Classification

Selon le caractère caractérisé, il existe plusieurs formes et types de kystes et autres structures pathologiques de la mâchoire supérieure. En raison de l'apparition d'émettre:

  • Rétention, ou kystes véritables, tapissés d'épithélium et résultant du blocage complet ou partiel des conduits des glandes produisant du mucus. Leur formation peut provoquer un gonflement ou des modifications cicatricielles, ainsi qu'une hyperplasie des tissus (croissance). Le développement continu de la sécrétion par la glande entraîne graduellement l’étirement de ses parois jusqu’à ce que le kyste remplisse toute la cavité des sinus.
  • Formations ressemblant à des kystes, ou faux kystes, apparaissant le plus souvent chez l'homme sans couverture épithéliale interne. Ces structures kystiques creuses se forment à l'intérieur de la membrane muqueuse sous l'influence d'infections, de réactions allergiques ainsi que de la pathologie des dents de la mâchoire supérieure.
  • Les odontogènes (dérivés des dents) sont toujours situés dans la baie alvéolaire et peuvent être radiculaires et folliculaires. Un kyste radiculaire se forme près des racines enflammées des dents supérieures et se développe progressivement à travers le tissu osseux aminci dans le sinus de la mâchoire supérieure. Les kystes folliculaires se forment à la place du follicule de la dent de lait en cas d'inflammation.

Sur le lieu de localisation de la pathologie et la prévalence du processus pathologique sont:

  • kystes bilatéraux;
  • kyste du sinus maxillaire droit;
  • kyste du sinus gauche.

Par la nature du contenu émettent:

  • kystes séreux, ou hydrocèle;
  • kystes muqueux, ou mucocèle;
  • kystes purulents (piocèle).

Symptomatologie

Le kyste du sinus maxillaire peut être asymptomatique pendant longtemps. L'apparition des manifestations cliniques coïncide généralement avec l'accomplissement d'une glande géante de taille maximale et la fermeture complète de la lumière du sinus. Jusque-là, les plaintes des patients peuvent être absentes ou peu claires.

Les patients peuvent être dérangés par des maux de tête récurrents, provoqués par des changements de temps ou l'exposition à des allergènes au printemps et à l'automne. La tension artérielle augmente à ces moments-là, en règle générale, il est difficile de diagnostiquer la maladie, masquant ainsi la véritable cause du mal de tête. Dans d'autres cas, la douleur dans un kyste simule un mal de dents, car le mur inférieur du sinus est à la frontière du processus alvéolaire de la mâchoire supérieure.

Chez certains patients, la pression exercée sur les parois des sinus maxillaires par un kyste en croissance provoque des symptômes visuels, qui sont causés par une diminution de la mobilité et un déplacement du globe oculaire. La chute de l'acuité visuelle et de la diplopie (vision double) devient le plus souvent un motif de visite chez un ophtalmologiste.

Avec un kyste plus gros, particulièrement mobile, il se produit un épaississement de la membrane muqueuse des sinus et des symptômes d'irritation apparaissent: larmoiement accru, écoulement nasal ou éternuement. La suppuration du kyste et la rupture subséquente du passage nasal du côté de son emplacement produisent une grande quantité de liquide jaunâtre.

Un complexe symptomatique typique pour un kyste sinusal est similaire à celui d'une sinusite aiguë et se présente comme suit:

  • gonflement des joues;
  • maux de tête de caractère persistant ou paroxystique;
  • douleur dans les sinus, aggravée par le penchant;
  • congestion nasale du côté affecté;
  • sensation de lourdeur dans l'orbite;
  • malaise à la mâchoire et au front;
  • asymétrie du visage.

Pour les personnes dont la profession ou le sport est associé à la plongée sous-marine, les symptômes énumérés peuvent augmenter avec la plongée en profondeur. La maladie clinique progresse dans le contexte du syndrome d'intoxication chronique - faiblesse, détérioration du sommeil et de l'appétit, signes de diminution de l'immunité.

Diagnostics

Il est assez difficile à diagnostiquer aux premiers stades de la maladie. Pour un diagnostic précis, il est nécessaire de faire une ponction du mur du sinus maxillaire (ponction diagnostique), ce à quoi beaucoup de personnes sont gênées par la fausse idée qu'une base de ponction une fois pratiquée devra être répétée constamment. En fait, ce n'est pas vrai et la détection d'un secret dans les sinus lors de la ponction confirme non seulement pleinement le diagnostic, mais aide également à choisir la stratégie de traitement optimale.

Un examen aux rayons X des sinus maxillaires à l'aide d'un agent de contraste aide à établir les dimensions exactes de la formation kystique et sa localisation, mais se limite aux limites de la résolution. Une autre méthode de diagnostic non invasif des kystes est la tomodensitométrie (TDM), indispensable tant lors de l'examen initial que lors de la préparation du patient à la chirurgie. Ce type d’étude très précis et sûr fournit une image complète des caractéristiques anatomiques individuelles des sinus du patient.

La liste des consultations nécessaires en cas de suspicion de kyste comprend un examen:

Traitement

La seule méthode pour le traitement d'un kyste de la mâchoire supérieure est chirurgicale. Les tentatives visant à traiter un kyste à l'aide de kinésithérapie ou de remèdes populaires se révèlent généralement infructueuses.

L'opération pour éliminer les kystes peut être effectuée de deux manières:

  • chirurgie classique;
  • chirurgie endoscopique.

Dans le premier cas, le patient sous anesthésie par incision dans la mâchoire supérieure permet d'accéder aux sinus. Après excision de la paroi osseuse, la cavité des sinus est révisée et le kyste du sinus maxillaire est retiré. Le défaut osseux résultant de l'opération guérira avec le temps. Les avantages de cette technique sont sa simplicité et son faible coût. Les inconvénients comprennent l'accès non physiologique et la nécessité d'une réadaptation à long terme à l'hôpital. En outre, chez certains patients, des sensations douloureuses sont possibles sur le site de l'opération et des récidives de sinusite de nature post-traumatique.

La méthode préférée pour éliminer les kystes radiculaires est le laser - éliminant complètement le risque d'infection et totalement indolore. La récupération d'un tel traitement est possible dès que possible. Le seul inconvénient de la thérapie au laser est son coût élevé.

Malgré sa nature bénigne, un kyste du sinus maxillaire en cas de diagnostic tardif peut entraîner des complications graves. Pour éviter cela, un examen approfondi et approfondi de chaque cas de mal de tête obscur aidera.

Vous Aimerez Aussi