Comment guérir un nez qui coule chez un nouveau-né: traitement médicamenteux et traditionnel sans danger

Souvent, les nouveau-nés pour diverses raisons peuvent avoir une congestion nasale et du mucus. Il est important de se rappeler que le traitement d'un tel état à cet âge présente certaines particularités. Par conséquent, les jeunes parents doivent savoir comment guérir le nez qui coule du nouveau-né.

Les principales causes de la rhinite

De nombreux facteurs peuvent provoquer un écoulement nasal chez le nouveau-né.

Selon les raisons, il existe plusieurs types de rhinite chez le nouveau-né:

  • Physiologique
  • Infectieux
  • Vasomoteur
  • Allergique
  • Décharge muqueuse pendant la dentition

Pour la variété physiologique de la rhinite chez les enfants, la période caractéristique d'une telle affection est de la naissance à trois mois. Cela est dû au fait que dans les premiers mois, la muqueuse nasale n'était pas complètement formée chez le nourrisson. En outre, il existe une certaine adaptation du nouveau-né à l'environnement extérieur, accompagnée d'un écoulement nasal. Une telle réaction à cet âge est normale pour les enfants.

Les autres raisons qui provoquent l'apparition d'un nez qui coule chez le nouveau-né peuvent être:

  • Diverses maladies virales et infections bactériennes
  • La présence d'allergènes (poussières, poils d'animaux, pollen de plantes, aliments, vêtements, produits chimiques ménagers)
  • Troubles du système vasculaire
  • Dentition
  • Troubles neuro-végétatifs

Les facteurs qui influent sur l'apparition de la rhinite chez les nouveau-nés comprennent:

  • Humidité insuffisante dans la pièce
  • Changements de température
  • L'hypothermie

Le traitement de la rhinite chez le nouveau-né, apparu à la suite des raisons susmentionnées, est prescrit par un pédiatre. Cela aidera à éviter les problèmes de santé non désirés pour l'enfant.

Symptômes d'un état pathologique

Les éternuements, les sautes d'humeur, la congestion nasale et l'écoulement nasal sont des signes d'écoulement nasal.

En cas de rhume, qui est un processus normal pour les nouveau-nés, le symptôme consiste uniquement en une humidité excessive de la muqueuse nasale et en un écoulement de liquide clair.

Les principaux signes de l'état pathologique du bébé enrhumé sont les suivants:

  • Congestion nasale
  • Rhinorrhea - écoulement muqueux abondant des voies nasales
  • Difficulté à respirer bébé
  • Éternuement
  • Léthargie
  • Capricieux
  • Perturbation du sommeil
  • Perte d'appétit

Le nez qui coule d'étiologie infectieuse est accompagnée de fièvre, d'essoufflement.

La rhinite allergique se caractérise également par une rougeur des yeux, des larmoiements, un léger gonflement du visage et des démangeaisons de la peau près du nez.

Avec la rhinite vasomotrice, qui survient très rarement chez les nouveau-nés, la congestion nasale n’est caractéristique que d’une narine. Si la position de l'enfant change, il est alors possible de libérer l'un du passage du nez, mais la congestion de l'autre.

Signes dangereux - quand vous avez besoin d'un médecin

Dans certains cas, un traitement à domicile est nécessaire pour compléter et consulter immédiatement un spécialiste.

La consultation en temps opportun du médecin et la nomination du traitement approprié aideront à prévenir les effets indésirables du rhume chez les enfants.

Par conséquent, le traitement de l’enfant devrait être confié au médecin:

  • la rhinite chez les nourrissons dure plus de dix jours
  • l'hyperthermie est observée dans le rhume
  • la présence d'impuretés sanguines dans les sécrétions muqueuses du nez du nouveau-né
  • refus du bébé de manger, accompagné d'une perte de poids
  • le sommeil complet du bébé est perturbé
  • respiration sifflante, essoufflement, hyperémie de la gorge
  • le bébé pleure constamment
  • à basse température chez le bébé
  • écoulement nasal devient épais et a acquis une couleur jaune verdâtre

De tels symptômes indiquent que le nez qui coule du bébé n’est pas de nature physiologique, mais bien un signe de certaines maladies. Ces maladies ne peuvent installer qu'un spécialiste.

Comment traiter un nez qui coule chez un bébé: caractéristiques du traitement

Aspirateur nasal aidera à nettoyer rapidement le nez d'un nouveau-né de la morve

Le traitement du rhume chez le nouveau-né dépend de la cause de son apparition. La rhinite physiologique ne nécessite pas de traitement spécial et disparaît d'elle-même vers la onzième semaine de la vie.

Le traitement contre les autres types de rhinite vise à éliminer la cause sous-jacente et à prévenir le dessèchement de la muqueuse nasale.

Pour l'efficacité de la thérapie avec des médicaments et des remèdes populaires, il est important de respecter les règles suivantes:

  • L'air dans la pièce où se trouve l'enfant doit être propre et humidifié. Par conséquent, il est nécessaire de faire le nettoyage humide plus souvent et d'aérer à l'intérieur.
  • Avec un rhume d’étiologie infectieuse, c’est une excellente option pour saturer l’air de phytoncides de plantes (couper l’ail, les oignons et les placer dans une pièce).
  • Avant la procédure d'instillation, il est nécessaire de nettoyer le nez de l'enfant de la décharge. Les nouveau-nés ne sont pas recommandés pour effectuer cette procédure en utilisant des cotons-tiges.
  • Les aspirateurs nasaux conviennent à la succion des sécrétions muqueuses chez les nourrissons. Ils sont mécaniques, sous vide, électroniques et sous forme de seringues. L'aspiration de mucus n'est nécessaire que près des zones externes des voies nasales.
  • Si le bébé a le nez qui coule est accompagné de fièvre, il devrait être interdit de nager et de marcher au grand air, en particulier pendant la saison froide.

Avec l’aide de telles activités, on peut considérablement soulager l’état de l’enfant et accélérer le processus de guérison.

Médicaments pour le rhume

Seul un médecin peut prescrire des médicaments sans danger pour un nouveau-né atteint du rhume.

Pour traiter le nez qui coule chez les nourrissons, ces types de gouttes nasales sont utilisés:

  • Antiviral (Grippferon, IRS - 19)
  • Hydratants (Quix, Aqua Maris)
  • Antiseptique (Oftahmyrin, Protargol)
  • Vasoconstricteur - sont nommés dans de rares cas, car ils comportent un grand nombre de restrictions et créent une dépendance, de sorte que ces gouttes ne sont pas autorisées à être utilisées pendant plus de trois jours.

Chez les nouveau-nés, un écoulement nasal peut être traité avec de telles gouttes nasales:

Leur utilisation nécessite le respect d'un dosage précis dans le traitement de la rhinite. Instiller est souhaitable de faire avant le coucher.

Un bébé peut enterrer son nez après le nettoyage. Pour se débarrasser des croûtes dans les voies nasales, vous devez verser quelques gouttes de la solution avec un effet hydratant. Pour éviter le dessèchement des muqueuses, utilisez une solution de sel de mer ou ordinaire en proportion d’une cuillerée à thé de sel par litre d’eau (bouillie tiède).

Il convient de noter que seul un spécialiste peut prescrire des médicaments pour une sélection de fonds à froid et indépendante et que leur utilisation peut nuire à la santé du bébé.

Des agents anti-inflammatoires et antiseptiques à usage externe peuvent être appliqués sur la membrane muqueuse nasale du nourrisson, par exemple, une pommade au calendula ou à l'hypericum, une pommade au zinc. L'utilisation de sprays et d'autres formes de médicaments pour la rhinite n'est pas autorisée pour le traitement de la rhinite.

Vidéo sur la façon de nettoyer le nez d'un nouveau-né:

La rhinite allergique nécessite l'utilisation d'antihistaminiques, qui permettent de soulager efficacement l'œdème des muqueuses lors de réactions allergiques. Un nez qui coule, qui est un symptôme d'une maladie infectieuse, est traité en thérapie complexe avec l'utilisation d'immunomodulateurs et d'antiviraux. Pour cela, les gouttes nasales Derinat conviennent.

Lavage nasal

Aqua Maris est un bain de nez efficace et sûr.

La procédure de lavage n'est pas faite au nouveau-né à l'aide de douches et de lavements. Depuis la solution peut entrer dans la trompe d'Eustache, si le médicament est sous pression. En conséquence, une otite moyenne peut se développer.

Une pipette ordinaire convient mieux au lavage du nez chez les nouveau-nés. Pour la procédure, vous pouvez utiliser des solutions salines, il est souhaitable que le sel soit de la mer. Aqualor ou Aqua Maris peuvent être utilisés pour laver les bébés. Ces solutions sont à base d'eau de mer purifiée.

Il n'est pas recommandé de laver le nez des nourrissons jusqu'à l'âge de trois mois avec un bouillon d'herbes médicinales. Pour cette procédure, vous pouvez utiliser des solutions salines spéciales.

Tout d'abord, les voies nasales sont nettoyées avec un aspirateur.

Ensuite, l'enfant est placé sur le côté et chaque narine est instillée avec un moyen de lavage. Après cela, il est nécessaire de changer la position du nourrisson sur la verticale afin que le liquide en excès puisse s'écouler. La solution restante est éliminée par un aspirateur nasal.

Méthodes de médecine traditionnelle

Les meilleures recettes de la médecine traditionnelle du rhume pour un nouveau-né

Les remèdes populaires pour le traitement de la rhinite doivent être approuvés par un médecin. Ces méthodes comprennent l'instillation du nez avec du lait maternel. D'une part, cet outil améliore considérablement le système immunitaire du bébé grâce au contenu en anticorps.

Par contre, le lait maternel provoque la reproduction rapide de microorganismes pathogènes dans la membrane nasale. Par conséquent, les pédiatres ne recommandent pas l'utilisation de cette "méthode de grand-mère".

Parmi les recettes populaires qui sont utilisées dans le traitement de la rhinite chez les enfants, ont une action efficace:

  • Jus d'aloès À partir des feuilles de la plante, qui n’a pas été arrosée pendant une semaine, presser le jus. Il est important qu'avant que les feuilles restent dans un endroit frais pendant plusieurs heures. Jus de fruits avec de l'eau (bouillie tiède) dans un rapport de 1: 1. Instiller une goutte dans chaque narine.
  • Jus de carotte ou de betterave Une goutte est introduite dans chaque passage nasal trois fois par jour. Les jus pour l'instillation des voies nasales dans le traitement des nourrissons doivent être dilués avec de l'eau.
  • Huile d'argousier. Installez une goutte dans les voies nasales avec une pipette.
  • Paires d'huile d'eucalyptus. Le bébé peut respirer les vapeurs d'eucalyptus. Cela nécessitera une lampe à parfum. À cette fin, ils utilisent également de l'huile de thuya ou d'arbre à thé.

Il est important de rappeler que de tels agents peuvent être utilisés dans le traitement complexe de la rhinite chez les nourrissons.

Complications de la rhinite

Avec le mauvais traitement du rhume, un nouveau-né peut avoir des complications dangereuses.

Parmi les complications graves de la rhinite chez les nouveau-nés - perte de poids. Cela est dû au fait qu’en raison de la congestion nasale et de difficultés respiratoires, les bébés ne peuvent pas téter leur sein pendant longtemps.

Le traitement tardif de la rhinite affecte le développement des maladies ORL:

En outre, des maladies des organes respiratoires inférieurs peuvent se développer, telles que pneumonie, bronchite, trachéite, bronchotrachéite.

De plus, à la suite d’un essuyage fréquent du nez du bébé, des plaies ulcéreuses peuvent apparaître sur les lèvres, les ailes et les muqueuses du nez.

Un nez qui coule chez le nouveau-né peut également déclencher une maladie oculaire d'origine bactérienne - la conjonctivite. Dans de rares cas, il peut y avoir des problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins.

Prévention des maladies

Le respect des règles simples de prévention aidera à réduire plusieurs fois le risque de nez qui coule chez le nourrisson. Ces mesures préventives comprennent:

  1. Utilisation d'antiviraux chez le bébé si un membre de sa famille a commencé à avoir une rhinite
  2. Aérer la pièce dans laquelle le nouveau-né dort
  3. Humidification de l'air dans l'appartement
  4. Marcher dehors
  5. Isolement d'un membre de la famille atteint d'une maladie infectieuse-inflammatoire
  6. Pour la prévention de la rhinite allergique, éliminez les produits pouvant contenir des allergènes.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Snot chez les nourrissons: traitement rapide et efficace du rhume chez un nouveau-né et un enfant de moins de 1 an à la maison

Un nez qui coule chez un nourrisson indique que les fonctions de protection du système immunitaire ont été développées dans le corps de l’enfant. Dans une telle situation, il est important d'essayer d'aider le système immunitaire à vaincre lui-même l'infection, et non l'inverse, pour la prévenir. Afin de garantir le bon fonctionnement des muqueuses nasales de l'enfant, il est nécessaire de nettoyer et d'hydrater régulièrement les voies nasales. Seulement après de telles procédures, en cas de besoin, recourir à un traitement médicamenteux.

Les principaux symptômes de la rhinite chez les bébés

Dans la petite enfance, l'enfant ne peut pas encore respirer par la bouche et, comme ses voies nasales sont très étroites, la membrane muqueuse, qui se gonfle, rend la respiration très difficile. En conséquence, un simple nez qui coule chez un nourrisson est un symptôme très fastidieux qui provoque une gêne intense pour les miettes. Avec le nez en peluche, le bébé devient capricieux, refuse de manger, ne dort pas bien.

En général, l'écoulement nasal chez le nouveau-né dure environ deux semaines. Au début, les miettes du bébé présentent un mucus abondant et, lors d’un rhume ou d’une hypothermie, il peut aussi être accompagné d’une élévation de la température corporelle.

Un nez qui coule est le plus souvent accompagné de:

  • écoulement abondant et aqueux du nez;
  • détérioration de l'état général dans le contexte d'augmentation de la température à partir de 37 ° C
  • l'apparition d'essoufflement et une violation de la respiration normale;
  • des déviations du rythme de vie habituel, notamment des troubles du sommeil, de l'état de veille et de l'alimentation;
  • rejet du sein ou du biberon et interruptions fréquentes du processus de succion.

Dans les cas où le rhume est provoqué par une allergie, il se caractérise non seulement par un écoulement aqueux, mais aussi par un éternuement, une rougeur des yeux et des démangeaisons au niveau du nez. De plus, lorsqu'il y a un rhume ou des voies respiratoires encombrées, un jeune enfant étire inconsciemment les bras sur le nez et le frotte.

Types de rhinite et leurs causes

Au total, il existe 4 principaux types de rhinite. Ce peut être:

  1. Rhinite physiologique. Un tel écoulement nasal chez le nourrisson se produit souvent entre 1 et 3 mois et n’a pas besoin de traitement. La raison de son apparition est assez simple. Pendant la grossesse, pendant que l'enfant vivait dans la mère, il était constamment dans le liquide. En conséquence, la formation des membranes muqueuses ne commence qu'à la naissance. Au stade initial, les voies nasales montrent une sécheresse absolue, quelques semaines seulement après la naissance, la production de mucus commence. Étant donné que ce mécanisme n’est pas encore établi et que les allées sont plutôt étroites, l’enfant peut apparaître en liquide transparent en petites quantités. Une morve chez un bébé d'un mois est un phénomène naturel sans danger pour les miettes et qui ne lui cause pas d'inconvénient particulier. Au bout d'un moment, le nez qui coule chez un nourrisson passe tout seul sans traitement, ce qui ne peut être que nocif dans une telle situation.
  2. Infectieux ou viral. La cause de la maladie est une infection déclenchée par une bactérie ou un virus, et la morve est une réaction protectrice du corps.
  3. Allergique. Toutes sortes d'allergènes peuvent le provoquer - poussières, fleurs, produits chimiques ménagers, animaux ou produits de l'alimentation de ma mère, qu'il trouve dans son lait pendant l'allaitement. Dans ce cas, le larmoiement des yeux est ajouté au froid.
  4. Vasomoteur. Il se produit rarement chez les nourrissons. Apparaît avec des problèmes avec les vaisseaux des muqueuses du nez.

Il n'est également pas nécessaire d'exclure la possibilité de pathologies congénitales des voies nasales et du nasopharynx - par exemple, la courbure du septum nasal, la fusion complète ou partielle du gland, l'hémangiome, les polypes et les tumeurs. De tels écarts par rapport à la norme peuvent être la cause de pertes de mucus après 3 ou 4 mois de miettes.

Chez les nourrissons, la pathologie de l'épissure joan est la plus courante. Dans ce cas, la sortie des voies nasales vers le nasopharynx est bloquée, ce qui entraîne une cessation complète ou partielle de la respiration par le nez. Il est conseillé de ne pas ignorer ou différer un examen de routine à l'ENT - généralement effectué à 3 et 12 mois.

Un examen de routine par un médecin ORL permettra de détecter les maladies congénitales à un stade précoce et, si nécessaire, de les traiter

Complications probables après un rhume

Un nez qui coule chez un nourrisson peut devenir plus tard la cause de diverses complications.

Nez qui coule chronique

La rhinite chronique est très répandue. Périodiquement, les miettes se mettent à tour de rôle en positionnant les voies nasales, ce qui rend la respiration par le nez difficile et parfois même impossible. Le traitement de cette affection est considérablement compliqué par rapport à la rhinite ordinaire. Cependant, effectuer un traitement à la maison est tout à fait réaliste.

Sinusite

La sinusite est un processus inflammatoire dans les sinus paranasaux. Il peut être provoqué, comme d’autres maladies, par un fluide physiologique infecté qui, en raison du manque de tension dans le nasopharynx, a la capacité de se répandre dans l’ensemble du système respiratoire. Le problème principal est lié au fait qu’en raison du faible développement des sinus à un âge précoce, une sinusite peut survenir sans symptômes visibles. Le traitement de la sinusite, ainsi que des inflammations similaires, telles que l'amygdalite ou la pharyngite, peuvent être pratiqués à la maison.

Les maladies des organes ORL sont la principale cause des mauvaises odeurs nasales.

Otite moyenne

Le risque de nez qui coule chez un enfant de moins de six mois est précisément associé à un risque élevé de développer cette maladie. Il existe deux explications au fait que les enfants de cet âge sont sujets à cette complication:

  • Tout d’abord, jusqu’à 5-6 mois, la chapelure gît beaucoup et, dans cette position, le secret de la muqueuse n’est pas difficile à faire passer dans l’oreille moyenne par le tube auditif.
  • Deuxièmement, à cet âge, le tube auditif lui-même est court et large. Une telle structure et contribue au développement de l'otite.

Le symptôme principal de l'otite moyenne dans l'oreille moyenne est une douleur à l'oreille. L'enfant commence à se comporter de manière agitée, tournant constamment la tête dans différentes directions. Dans cette situation, un examen ORL obligatoire est requis. À l'avenir, les miettes sans attention appropriée peuvent apparaître écoulement purulent oreille. Cela indique que le processus inflammatoire a atteint un point critique. De plus, le pus sortant de l'oreille signifie que le tympan a éclaté.

Avec une réponse rapide aux symptômes et en prenant les mesures nécessaires, l’otite peut être traitée à la maison. En outre, lorsque la miette est déjà assise, rampe ou apprend à marcher, vers 8-9 mois, la probabilité d'otite chute brusquement. De plus, le développement du tube auditif se développe progressivement; il s’allonge et s’élargit au bout de 7 à 11 mois. En conséquence, un nez qui coule chez un enfant de 9 mois est dangereux non pas avec une otite, mais avec d'autres maladies respiratoires.

Les principales approches dans le traitement

Le désir naturel de toute mère, dès que les miettes commencent à couler, pour l'aider à s'en débarrasser. Cependant, le traitement de la rhinite dépend directement de la cause exacte de son apparition. Avant d’essayer de guérir un enfant avec diverses méthodes, il est nécessaire de comprendre pourquoi les miettes sont morveuses, et pour cela, vous devez être examiné par un pédiatre. Le médecin, en voyant l'écoulement nasal et en effectuant une évaluation de l'état du patient, sera en mesure d'établir le diagnostic et de prescrire le traitement approprié.

En cas d'ARVI

Au cours des six premiers mois, les bébés nourris au sein rencontrent rarement un ARVI. Cela est dû au fait que le lait maternel contient une grande quantité d'immunoglobulines qui protègent le corps des enfants contre les infections à caractère viral et bactérien. Dans la petite enfance, les experts recommandent de prendre un minimum de médicaments afin de ne pas provoquer de réaction allergique.

Avec ARVI, les parents devraient utiliser les mesures suivantes:

  • Nettoyez le nez avec des solutions salines. Pour ce faire, vous pouvez acheter une solution saline normale dans une pharmacie ou faire une solution spéciale pour une instillation dans votre nez à vos propres frais. L'eau pure bouillie ne convient pas à cette fin, car elle irrite la muqueuse nasale. Des exemples d'antiseptiques pharmaceutiques sont "Furacilin" et "Miramistin".
  • Utilisez des gouttes nasales antivirales. Ils sont basés sur l'interféron. Ils aident à renforcer l'immunité locale et à empêcher le virus de se propager.
  • Recourir à l'aide d'immunomodulateurs locaux. Le plus souvent nommé gouttes dans le nez "Derinat". Cependant, de nombreux pédiatres sont d'avis que les immunomodulateurs ne devraient pas être utilisés pour traiter les ARVI chez les nourrissons, car leur immunité est en train de se former et que leur introduction pourrait nuire à la santé.
En cas de rhume avec ARVI, les gouttes nasales sont utilisées avec succès.
  • Traiter avec des gouttes homéopathiques. Leur utilisation est assez courante dans le traitement de la morve chez les nourrissons. À de rares exceptions près, ils ne provoquent pas de réaction allergique. Au cours de la première année de vie, les gouttes homéopathiques «Euphorbium Compositum» sont généralement prescrites.

Avec complications de nature bactérienne

Les complications de nature bactérienne comprennent des maladies telles que l'otite, la sinusite, l'adénoïdite, la conjonctivite. Généralement, dans de telles situations, un traitement antibactérien est nécessaire, consistant à appliquer:

  • Antibiotiques locaux. Ils font généralement partie des gouttes nasales. Les enfants jusqu'à 2 ou 3 ans ne doivent pas utiliser d'antibiotiques locaux. Cependant, en cas d'otite ou de sinusite grave, le pédiatre peut leur prescrire une dose plus faible.
  • Antibiotiques systémiques. Leur utilisation est justifiée dans le cas d'une longue rhinite purulente, qui signale la présence d'une sinusite chez le bébé. En outre, les antibiotiques de la série des pénicillines sont très efficaces dans les infections à streptocoques et à staphylocoques. Hélas, souvent chez les nourrissons, la pénicilline peut provoquer des allergies, le médecin vous prescrit alors un antibiotique d'un autre groupe.
  • Gouttes de vasoconstricteur. Elles sont utilisées comme anesthésiques pour l'otite moyenne, car de telles gouttes soulagent rapidement les poches et réduisent la douleur à l'oreille. En plus des otites, ils peuvent être prescrits en cas de difficultés prolongées à respirer par le nez. Le manque d'oxygène en cas de difficulté respiratoire peut nuire au développement global du système nerveux du corps. Les gouttes molles, telles qu'Otrivin, conviennent mieux aux nouveau-nés. "Vibrocil" ou "Nazivin" s'utilise après 1 an (nous vous conseillons de lire: le bébé peut-il s'écouler "Vibrocil"?).
  • Gouttes antiseptiques. Le plus populaire parmi les mères de nourrissons aime "Protargol". Cette solution d'argent est largement utilisée par les spécialistes ENT. Lors de l'utilisation, il est important de respecter le dosage car, en cas de surdosage, il existe un fort sursèchement, un resserrement de la muqueuse et une accumulation d'argent dans le corps.

Pendant les allergies

Pour le traitement de la rhinite allergique, des médicaments antihistaminiques, des gouttes vasoconstricteurs ou des hormones peuvent être prescrits si les miettes de la congestion nasale sont prolongées. Cependant, cela disparaît généralement si vous éliminez tous les allergènes possibles. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Faites dans la pièce où l'enfant passe le plus clair de son temps, un nettoyage humide de haute qualité. Enlevez tout ce qui accumule beaucoup de poussière, cela s’applique également aux peluches.
  • S'il existe une opportunité, il vaut la peine d'acheter un humidificateur et un purificateur d'air, un filtre à eau (plus de détails dans l'article: Avez-vous besoin d'un humidificateur pour un nouveau-né?).
  • Effectuer un test de certification et la qualité des produits pour enfants. Cela inclut les jouets, les vêtements, les détergents, les produits d’entretien et les mélanges.
  • Réviser le régime d'une femme qui allaite.
  • Si un nez qui coule apparaît au début de l’introduction d’aliments complémentaires, passez en revue les éléments du menu du bébé.
La cause de la rhinite peut même être allergique à certains aliments complémentaires.

Un soin important est un rôle important dans la thérapie. Tout d'abord, il est nécessaire que l'air dans la chambre du bambin soit toujours propre, frais et humide. En outre, il convient d'éviter toute surchauffe, car chez le nouveau-né, à la suite du dessèchement des muqueuses, des croûtes sèches se forment dans le nez, ce qui rend difficile la respiration par le nez.

6 méthodes interdites dans le traitement de la rhinite infantile

Un certain nombre d'actions ne doivent pas être effectuées pendant le traitement de la morve chez un enfant. Ceux-ci comprennent:

  1. Rincer le nez. Les conséquences de cette procédure peuvent être une inflammation de l'oreille moyenne due à un liquide pénétrant lors du lavage dans la trompe d'Eustache ou une toux et, dans certains cas, un laryngospasme dû à un liquide pénétrant dans le nasopharynx et le pharynx.
  2. L'utilisation de sprays. Jusqu'à l'âge d'un an, le bébé ne sait toujours pas retenir son souffle lors de l'injection de liquide, ce qui peut pénétrer dans les poumons et provoquer l'étouffement du bébé. Donc, l'utilisation de sprays n'est autorisée que pour atteindre 3 ans.
  3. L'utilisation de solutions concentrées. Un enfant peut avoir des brûlures des muqueuses, ce qui provoque une forte réaction allergique.
  4. Instiller des solutions d'huile nasale. On pense qu'en raison de l'huile, les cils de l'épithélium sont collés ensemble, ce qui réduit la fonction protectrice de la muqueuse nasale. L'utilisation fréquente de telles solutions n'est pas souhaitable.
  5. Inhalation de vapeur. De telles procédures sont dangereuses pour les brûlures du corps et des voies respiratoires et les laryngospasmes.
  6. Traitement des remèdes populaires, par exemple, instillation de lait maternel. Une telle approche peut amener le bébé en soins intensifs.
Les vaporisateurs nasaux ne peuvent être utilisés que par des enfants plus âgés.

Les questions les plus courantes avec un rhume chez un bébé

La petite enfance est une période importante dans le développement et la formation d'un organisme en bonne santé. Afin d'éviter l'inquiétude et les troubles inutiles liés à la morve et à leur traitement, il est préférable de poser la question au médecin traitant et de lui poser des questions excitantes. Parmi les nombreux, les plus fréquemment posées sont:

Combien de temps dure habituellement un rhume?

Tout dépend de la raison qui l’a provoquée. Dans le cas où il s'agit de symptômes respiratoires d'infections virales respiratoires aiguës, la durée varie dans la semaine. Une infection bactérienne est caractérisée par un écoulement vert ou jaune pouvant durer jusqu'à 2 semaines. Si la morve ne s’arrête pas après une période de deux semaines, cela indique une possible réaction allergique.

Quel est le traitement de la rhinite chez le nouveau-né?

Les principes de base de la thérapie sont réduits au même que chez les bébés plus âgés. Cependant, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques anatomiques des miettes, telles que la sensibilité de la membrane muqueuse et l'étroitesse des voies nasales. Le nettoyage du nez doit être fait très soigneusement. Il est important de surveiller la posologie des médicaments et de ne pas abuser des gouttes vasoconstricteurs nasales et des agents hormonaux.

À l'avenir, l'utilisation d'un grand nombre de médicaments locaux pendant la période néonatale peut entraîner une rhinite allergique et une dysbiose de la microflore intestinale. Dans les cas où le nez qui coule a une nature physiologique, le traitement n'est pas nécessaire. La période de formation du mucus peut durer jusqu'à 10 semaines, elle s'accompagne de sécrétions abondantes de mucus.

Que faire pour aider les miettes avec un fort nez qui coule?

Quand un bébé reçoit trop de mucus et qu'il s'accumule dans le nasopharynx, c'est une voie directe vers l'otite. Il est nécessaire de sucer la morve avec l'aide d'aspirateurs spéciaux pour enfants et de continuer à le faire à mesure que le mucus s'accumule.

Souvent, les mères s'inquiètent de la manière de retirer les écoulements nasaux muqueux verts, car les enfants ne savent toujours pas se montrer comme des adultes. Les petits enfants ont besoin d'une aide mécanique pour nettoyer les voies nasales. Les toiles de coton, préalablement réduites dans une solution saline, ou les dispositifs conçus spécialement pour la morve à sucer peuvent agir comme une aide.

Les aspirateurs nasaux sont considérés comme sûrs dès les premiers jours de la vie. Cependant, ils ne doivent être utilisés que dans les cas de rhinite aiguë; il est préférable d'utiliser des chaussures en coton pour les soins quotidiens. Les seringues et les petites seringues ne conviennent pas à cet usage car le risque de lésion de la membrane muqueuse est élevé.

Vous pouvez éliminer les sécrétions muqueuses à l'aide d'un aspirateur mécanique ou électrique

Un autre problème rencontré par les parents de bébés - longue morve. Un nez qui coule chez un enfant pendant 6 mois et un an peut être un signe de poussée dentaire et le symptôme dure jusqu'à ce qu'ils éclatent. Il s’agit généralement d’un écoulement de liquide clair, sans fièvre ni autres symptômes du VRAI. De plus, si l'enfant continue à éternuer avec des pertes vertes ou jaunes après une maladie ou un rhume, cela indique une complication ou une infection. Il est nécessaire de recourir à un traitement médical, et parfois antibactérien.

A qui demander conseil?

Un appel à un médecin local est l’une des mesures les plus raisonnables et les plus correctes que les parents devraient prendre avec le nez bouché. Cependant, toutes les mamans ne seront pas satisfaites des recommandations de la pédiatre et il est peu probable qu'elle veuille administrer au bébé des gouttes qui lui seront prescrites, en particulier après avoir lu les composants et les effets indésirables.

Beaucoup commencent à chercher des réponses sur Internet, regardent des didacticiels vidéo du Dr. Komarovsky et lisent les forums. Malheureusement, même les conseils du célèbre pédiatre Komarovsky, qui sait comment traiter la morve chez les enfants, n’aident pas toujours à cent pour cent. Sans examen personnel, le médecin n'a aucune idée de ce qui est arrivé à l'enfant.

En conclusion, il convient de noter qu'il est seulement nécessaire de traiter le nez qui coule chez les nourrissons et les enfants jusqu'à l'âge d'un an sous la surveillance d'un pédiatre. Sans son rendez-vous ne peut pas utiliser les médicaments hormonaux, antibactériens et vasoconstricteurs. En cas d’otite, de sinusite ou d’adénoïdite, l’otolaryngologue doit traiter la morve dans les miettes et les allergies, l’allergologue le devrait.

Que faire si un bébé a le nez qui coule

L'écoulement nasal chez le nourrisson est beaucoup plus dangereux que chez l'adulte. L’immunité de l’enfant est encore très faible et, si le traitement approprié n’est pas appliqué, la maladie entraînera de graves problèmes. Quand un nouveau-né a un bec bouché, il ne peut pas respirer normalement. En conséquence, le sommeil et la nutrition sont perturbés. Le bébé ne pourra pas obtenir le lait en quantité suffisante, il devient irritable et agité.

L'écoulement nasal chez les nourrissons jusqu'à deux ans est beaucoup plus difficile que chez les adultes et les enfants plus âgés. Au cours des deux ou trois premiers jours, la muqueuse nasale gonfle beaucoup, puis l'enflure s'atténue progressivement. Si la maladie n'est pas guérie à temps, elle peut sombrer plus bas dans les poumons et provoquer l'apparition d'une bronchite. Voyons combien de temps dure le nez qui coule et comment guérir un bébé.

Caractéristiques de la rhinite chez les nourrissons

Le bébé n'est pas encore capable de respirer par la bouche. Un nez qui coule est difficile et fatiguant. Il ne peut pas complètement respirer, dormir et sucer le lait. Il est intéressant de noter que la rhinite physiologique, qui est un processus naturel d’adaptation d’un petit organisme, n’est pas une maladie.

Les causes de la rhinite physiologique résident dans le fait que la membrane muqueuse du nouveau-né se forme et ne commence à fonctionner pleinement qu’après dix semaines à compter de la naissance. Il n'est pas nécessaire de traiter un tel rhume, il suffit de fournir un air confortable dans la pépinière.

La rhinite virale ou infectieuse est souvent trouvée chez les enfants. Les causes de la maladie sont une infection virale ou bactérienne. En d'autres termes, l'écoulement nasal est l'un des symptômes du rhume, de la grippe et d'autres maladies qui nécessitent un traitement complexe. Dans les premiers jours, un nez qui coule est accompagné d'une morve et d'une fièvre abondantes. Des écoulements aqueux importants autour du nez et de la lèvre supérieure entraînent souvent une irritation et un gonflement.

Parmi les symptômes de cette maladie, en plus de la fièvre et du nez qui coule, on note un refus de manger et un manque d'appétit, un essoufflement, des difficultés respiratoires et le sommeil. Ce nez qui coule dure jusqu'à deux semaines. Il est important de commencer à l’heure et de choisir le bon traitement.

En outre, l'enfant peut souffrir de rhinite allergique. Cela peut être une réaction à la poussière, à la laine et aux produits cosmétiques. Les irritants les plus fréquents sont les préparations lactées et les aliments consommés par la mère qui allaite. Dans la rhinite allergique, des démangeaisons et des éternuements se produisent également et les yeux deviennent rouges et larmoyants.

Pour en savoir plus sur la façon d'identifier les allergies chez les nourrissons et sur ce qu'il faut faire avec une réaction similaire, lisez le lien http://vskormi.ru/problems-with-baby/allergiya-u-grudnichka-chto-delat/.

Dans de rares cas, les enfants ont un écoulement nasal vasomoteur, dû à des problèmes de vaisseaux des muqueuses du nez. Dans de telles maladies, il est nécessaire d’être examiné par un médecin, qui sélectionnera ensuite le traitement approprié.

Comment aider bébé

Maintenir la température optimale dans la chambre de l'enfant, qui est de 18-22 degrés. Observez attentivement l'hygiène et l'air régulièrement en l'absence d'un bébé. Pour atténuer l'irritation de la peau autour du nez, utilisez une crème pour bébé hypoallergénique. Mais le lait maternel est préférable de ne pas enterrer le bébé dans le nez, il ne tue pas les germes, mais crée le meilleur terrain fertile pour les bactéries. Il est préférable de rincer le bec avec une solution saline. L'instillation du bébé peut se faire avec une pipette.

L'enfant ne sait pas se moucher, vous devez donc l'aider à libérer le passage du mucus. Pour cela, des aspirateurs nasaux spéciaux ou des aspirations en forme de poire sont utilisés. Mais pour utiliser de tels dispositifs, il faut être très prudent et introduire une aspiration de 0,5 cm maximum dans les narines. L'avancement supplémentaire fera mal au nez du bébé! Utilisez ces appareils uniquement pour aspirer du mucus, mais pas pour dégager les voies nasales.

Pour remédier à cette situation, vous pouvez laver votre bébé dans la salle de bain avec une infusion à base de plantes. La température de l'eau ne doit pas dépasser 37 degrés. Comment choisir la bonne température pour le bain de bébé, lisez ici.

Prenez des bouillons et autres remèdes populaires avec prudence, car ils peuvent causer ou aggraver la réaction allergique. En cas d'allergie, recherchez les sources et les causes de la maladie, identifiez l'allergène et éliminez le contact de l'enfant avec l'irritant. Pour les sécrétions nasales abondantes, nettoyez les allées et retirez le mucus à l'aide de cotons-tiges pour bébés.

Ne prenez vos médicaments qu’après rendez-vous chez le médecin! Les plus sûrs pour les nourrissons sont considérés comme Aqua Maris, Aqualore Baby et autres. Lors du choix d'un outil, faites attention à la composition, les composants doivent être naturels et naturels.

Lorsque vous utilisez des médicaments, lisez attentivement les instructions et suivez la posologie. Rappelez-vous des effets secondaires, de nombreux produits peuvent provoquer une réaction allergique, des troubles du sommeil et une perte d’appétit, des maux de tête et de ventre, une augmentation des coliques, etc.

Faits utiles et recommandations pour le rhume de votre nouveau-né

En devenant mère, vous rencontrez chaque jour de nombreuses difficultés, mais la maladie est une chose à laquelle vous devez prêter une attention particulière et que vous devez connaître davantage. Cela semblerait un nez qui coule, quoi de plus inoffensif? Mais chez un bébé, ce processus se déroule, comme tant d'autres, d'une manière particulière. Et, en conséquence, un nez qui coule chez un nouveau-né nécessite une attention particulière et l'aide des parents.

Symptômes de la rhinite chez les nourrissons

Il vous sera difficile de ne pas le remarquer, car l'enfant change instantanément dès les premiers signes de la maladie. De plus, en fait, il devient de mauvaise humeur, irritable, peut dormir et manger mal.

Si la cause réside dans les allergies, l'écoulement nasal est généralement accompagné d'une larmoiement et augmente avec un contact répété ou prolongé.

Rhinite physiologique chez le nouveau-né

Nous nous empressons de vous rassurer, chez les enfants de moins d'un an (c'est jusqu'à cet âge, l'enfant est considéré comme un thorax), la présence d'écoulements nasaux peut être physiologique et ne signifie pas un rhume. Un nouveau-né peut avoir des symptômes allant jusqu’à environ deux mois. Et très souvent c'est la norme. Lisez comment protéger votre enfant du rhume >>>

En effet, lors de la naissance d’un enfant, ses voies nasales ne sont pas encore adaptées à nos conditions. Par conséquent, au début, la membrane muqueuse du bébé est très sèche et, au contraire, très humide. Cette période s'appelle la rhinite physiologique du nouveau-né.

Le travail complet de la muqueuse nasale de l'enfant commence après la dixième semaine de la vie. Il n'est pas nécessaire de traiter cette condition du nouveau-né. Vous ne pouvez que maintenir des conditions de confort dans la chambre de l'enfant et surveiller sa santé pendant cette période.

Causes provoquant le rhume chez les bébés

Voyons quelles racines peuvent être froides:

  • Vasomoteur. Causé par des problèmes avec les vaisseaux de la muqueuse. Vous pouvez le jeter immédiatement, car chez le nourrisson, ce nez qui coule est le plus rare;
  • Allergique. Cette sous-espèce de rhinite chez les nouveau-nés est généralement accompagnée d’une larmoiement des yeux. La réaction peut être presque n'importe quoi. Nourriture, produits chimiques ménagers, poussière, lait maternel. S'il n'était pas possible de calculer l'allergène, il est alors préférable de ne pas essayer de faire face à cette maladie de l'enfant;
  • Viral, c'est aussi un nez qui coule et contagieux. Il n'y a que deux raisons. Les bactéries ou les virus, et la séparation du bec est une réaction protectrice.

Comment traiter un nez qui coule chez le nouveau-né?

Vous, en tant que mère qui aime son enfant, cette question est bien sûr très excitante. Pour traiter votre nez qui coule, commencez par nettoyer les muqueuses du nouveau-né. Pour cela, en fonction de la taille du bec de l'enfant, des flagelles de coton peuvent être utilisés. Pour apprendre à les utiliser correctement, lisez l'article sur la façon de bien nettoyer le nez d'un nouveau-né >>>

L'utilisation d'une solution de sel de mer stérile et d'un aspirateur peut constituer une excellente alternative à un tel nettoyage nasal. Maintenant, pour l'enfant, il existe une large gamme de ces produits, qui sont faciles à utiliser. Il vous suffit de verser goutte à goutte ou d'injecter cette solution dans l'embout de votre nouveau-né, puis de retirer l'embout avec un aspirateur. Découvrez comment choisir et utiliser un aspirateur pour les nouveau-nés >>>

Dans le même temps, ne vous inquiétez pas du fait que le liquide séparé de l’enfant va entrer dans votre bouche, c’est absolument impossible en raison des caractéristiques de conception de l’aspirateur. Mais l'efficacité d'une telle procédure pour un enfant est très élevée. L'eau de mer liquéfie très doucement le mucus et lui permet de mieux se séparer du nez du nouveau-né.

C'est important! N'oubliez pas que vous ne devez jamais rincer le bec ni injecter de liquide sous forte pression.

N'oubliez pas que votre tâche consiste à améliorer l'état de votre nouveau-né et à empêcher le mucus de s'épaissir ou, pire, de se dessécher. Pour un bébé qui ne respire que le nez pendant au moins un an, c'est très dangereux.

Il est nécessaire de prévenir le dessèchement non seulement de la muqueuse de l’enfant, mais également de la pièce. Procurez-vous un humidificateur; si cela n’est pas possible, suspendez des vêtements mouillés ou mettez une bassine avec de l’eau dans la chambre du nouveau-né. Article connexe: température ambiante pour un nouveau-né >>>

Vous avez sûrement déjà entendu parler du fait que lorsqu'il est enrhumé, il est nécessaire d'enterrer le lait maternel dans les voies nasales d'un enfant. Les opinions sur cette méthode de traitement sont controversées.

  1. Quelqu'un considère cette option comme un vestige du passé inefficace et même dangereux. Après tout, le lait est avant tout un aliment et si vous commencez à l'enfouir dans un bec verseur, vous créerez un environnement favorable à la reproduction de micro-organismes nuisibles.
  2. Les autres mères, au contraire, apprécient. Le lait contient de nombreux facteurs de protection pouvant prévenir les maladies.

Que choisir - décidez vous-même.

L'utilisation de drogues diverses

Indépendamment nommer votre nouveau-né toutes sortes de gouttes annoncées ne valent pas la peine. Si de tels médicaments vous sont prescrits, traitez le dosage avec toute l’attention possible. Mesurer correctement le nombre de gouttes pour les miettes et utiliser le médicament pas plus que la période spécifiée.

Lorsque le nouveau-né a un rhume, il existe trois types de gouttes d’actions différentes:

  • Vasoconstricteur. Le nom parle pour lui-même. Conçu pour soulager le gonflement du mucus. Il est préférable de les utiliser avant d'aller au lit de l'enfant pour enlever le gonflement. L'action ne commence pas immédiatement, c'est-à-dire que, dès que le nez est tombé, la respiration ne respire pas, mais ce n'est pas une raison pour répéter l'opération immédiatement.
  • Antibactérien. Utilisé pour les causes infectieuses de la rhinite;
  • Immunomodulateur et antiviral. Ces solutions activent l’immunité de l’enfant pour lutter contre la maladie. Ils sont utilisés à la fois en prophylaxie et en traitement.

C'est important! Ne vous laissez pas emporter par l'auto-traitement et rappelez-vous qu'en présence d'au moins l'un des symptômes suivants, vous devez montrer l'enfant au médecin!

  1. Augmentation de la température corporelle du bébé. 37,5 ans à l'âge de un an et 38 ans;
  2. La durée du rhume est supérieure à deux semaines.
  3. L'appétit, les selles, le sommeil du nouveau-né ont des troubles;
  4. Un nez qui coule est apparu après le contact avec l'allergène prévu;
  5. Bébé, ne mange pas et s'affaiblit rapidement;
  6. La rougeur de la gorge a rejoint le froid;
  7. J'ai remarqué un enfant sifflant.

Mesures supplémentaires prises lors d'un rhume

Un enfant de moins d'un an ne peut respirer qu'avec le nez, alors imaginez les difficultés auxquelles il est confronté lorsqu'il a le nez qui coule. Non seulement respirer est difficile, mais il est également difficile de sucer. Et, en conséquence, votre nouveau-né ne mangera pas.

  • Par conséquent, votre tâche ces jours-ci sera un nettoyage régulier du nez avec les méthodes ci-dessus et une fixation fréquente à la poitrine. Si l'enfant boit déjà de l'eau, vous pouvez souvent la lui offrir. Lisez quand vous pouvez donner de l'eau à un nouveau-né >>>
  • N'oubliez pas d'aérer et d'humidifier la pièce. Et avant d'aller vous coucher, vous pouvez légèrement élever le bord du matelas pour améliorer le flux de sortie des décharges et l'empêcher de tomber dans d'autres cavités.

Est-il nécessaire de traiter un nez qui coule chez un bébé?

En devenant mère, vous avez très probablement déjà réussi à obtenir de nombreux conseils "précieux" de la part de la génération précédente ou de ses amis. L'une d'elles peut être une recommandation de ne pas traiter le rhume à votre enfant. Beaucoup le prennent à la légère, croyant que cet état est résolu avec succès.

Mais le bébé ne peut tout simplement pas se passer de traitement. Cela devrait être fait au moins pour soulager son état et prévenir les complications. Et il y en a beaucoup pour une maladie apparemment simple et courante comme le rhume. Cette otite, et la bronchite, la conjonctivite bactérienne. Et ce ne sont que les conséquences les plus courantes d'un rhume guéri.

Chère maman, ne vous précipitez pas pour vous inquiéter et vous affoler. Avec la bonne approche, l'attention et les soins appropriés, votre enfant reviendra bientôt à son état normal. L'essentiel est de suivre ces règles simples et de ne pas commencer le traitement du bébé en le prenant au sérieux, car vous avez déjà trouvé la réponse à la question de savoir comment guérir la rhinite du nouveau-né.

Comment guérir un nez qui coule chez un nourrisson - une liste de gouttes et de médicaments nasaux efficaces et sans danger

Ecoulement nasal abondant au moins une fois par le nez, mais tout le monde a souffert. Les nouveau-nés sont permanents au cours des premières semaines, mais tous les rhumes du nourrisson ne sont pas naturels et sans danger, car pour le corps d’un jeune enfant, le problème est aussi grave que celui de la grippe pour un adulte. Comment faire face à la maladie, des complications sont-elles possibles et quand faut-il commencer le traitement?

Qu'est-ce qu'un nez qui coule chez les nourrissons

En médecine officielle, cette maladie est appelée rhinite et se caractérise par des sécrétions de mucus de différentes densités et nuances provenant des cavités nasales. Ils apparaissent, si la membrane muqueuse affecte le processus inflammatoire, principalement généré par l'exposition:

  • infections bactériennes;
  • les virus;
  • allergènes.

Chez les nourrissons, non seulement ces facteurs, mais aussi la réaction naturelle à l'environnement peuvent être présents parmi les causes d'un rhume. La muqueuse d'un nouveau-né n'est pas encore adaptée à l'air extérieur à l'utérus, il faut donc du temps pour qu'il fonctionne correctement. De plus, l'état du nourrisson est compliqué par des passages nasaux étroits et par la sensibilité générale de la membrane muqueuse, qui peut réagir à tout changement environnemental.

Combien de temps cela prend-il

La durée de l'écoulement nasal chez un nourrisson est déterminée par sa nature: les médecins disent ainsi que, chez les nourrissons de moins de 2 mois, la sécrétion physiologique de mucus dure plusieurs semaines mais n'entraîne pas de complications dangereuses. La période la plus longue est de 3 mois à compter de l'apparition de la morve. Un cas plus grave est l'apparition d'un nez qui coule chez un bébé âgé de 4 à 5 mois, car il est trop tôt pour les dents et l'ORVI, et s'il ne passe pas rapidement (dans 2-3 jours), c'est une raison d'apparaître chez le pédiatre.

Caractéristiques de la rhinite chez les nourrissons

Même avec une rhinite physiologique ou allergique, le corps de l’enfant passe difficilement car, dès le premier jour, il provoque un œdème de la membrane muqueuse du nourrisson, qui l’empêche de respirer complètement, perturbe le sommeil, entraîne des pleurs constants, une perte d’appétit. Il est possible que, même chez les nourrissons, la température augmente, davantage à cause des défaillances du système nerveux que de la maladie. Dans les maladies virales, la situation est encore pire, car le nez qui coule d'un nouveau-né est souvent non seulement abondant, mais aussi purulent, et le corps ne peut pas lutter contre la maladie elle-même.

Les symptômes

La rhinite physiologique se caractérise principalement par la séparation du mucus transparent des voies nasales, ce qui le rend difficile à respirer, mais ne provoque pas de congestion nasale grave ni de détérioration du bien-être. Si la rhinite chez les nourrissons est de nature infectieuse, le problème doit être envisagé à différents stades de symptomatologie différente. Ils ressemblent à ceci:

  1. La muqueuse est absolument sèche (!), La respiration nasale ne pose pas de problème, mais elle peut être trop bruyante et le bébé se frotte constamment le nez ou dribble.
  2. On observe un gonflement de la membrane muqueuse, le bébé refuse de manger, devient agité, peut souvent pleurer sans raison, ne dort pas bien.
  3. La densité du mucus sortant augmente, le nez est bouché. Peut-être l'apparition de pertes purulentes (verdâtres). Si le nourrisson est touché par une infection, une toux est ajoutée, la maladie peut être accompagnée de fièvre. La fréquence de décharge est réduite.

Indépendamment de la façon dont un nez qui coule peut se produire chez les enfants, s’il n’est pas physiologique, les médecins conseillent de prendre en compte le fait que différentes causes de rhinite donnent également différentes manifestations:

  • Pour la rhinite bactérienne, des décharges épaisses jaune ou jaune-vert sont caractéristiques, auxquelles du pus peut être mélangé. La température monte et descend rapidement, mais le nez qui coule sera observé pendant longtemps.
  • Lorsque la perte d'appétit virale fréquente devient, la léthargie du bébé, une température élevée (38 degrés) qui dure plusieurs heures. Même avec une infection virale aiguë du nez abondant et long qui coule peut ne pas être, le mucus est clair, pas épais.

Rhinite allergique chez les nourrissons

Si les jeunes parents constatent une température tout à fait normale (jusqu'à 37,5 degrés) avec des écoulements nasaux abondants, aucun symptôme de rhume (toux, épaississement du mucus sortant et teinte jaune ou verte) n'est observé, il est alors très probable qu'il s'agisse d'une rhinite allergique. Il peut être déclenché par un facteur externe quelconque, mais principalement par une irritation de la membrane muqueuse du nourrisson dans l'atmosphère. Si vous éliminez la cause de l’allergie, l’état de l’enfant redevient normal.

Raisons

Un nez qui coule chez un bébé n'est pas toujours le signe d'un rhume, d'un ARVI, etc. Comme il a été précisé ci-dessus, il peut s'agir d'un moment naturel, dû à la sensibilité de la membrane muqueuse, qui a réagi à une chute de l'humidité ou de la température de l'air, qui ne nécessite pas de médicaments ni de manipulations thérapeutiques. Un nez qui coule peut également déclencher un petit objet dans les narines qui irrite la membrane nasale. L'intensité des écoulements nasaux n'est pas liée à la cause de leur apparition - un écoulement nasal moins prononcé peut être provoqué par une inflammation bactérienne par rapport à des conditions physiologiques préalables.

Cependant, si un bébé a un œdème de la membrane muqueuse ou du nez dans son ensemble (notamment en raison d'un changement de taille dans le pont du nez), un nez qui coule est accompagné de fréquents éternuements ou fièvre, il est probable qu'il mérite d'être suspecté:

  • réaction allergique (aux aliments, aux médicaments, à l'eau chlorée, à la poussière, à la laine, etc.);
  • assèchement de la muqueuse nasale (accompagné de la formation de croûtes qui traumatisent la membrane des voies nasales et provoquent des saignements);
  • maladie virale ou infectieuse (principalement caractéristique des enfants de plus de 6 mois);
  • inflammation bactérienne.

Par ailleurs, les médecins mentionnent le début de l’apparition des dents, qui chez le nouveau-né s’accompagne de la libération de mucus par le nez due à une inflammation de la gencive blessée. La circulation sanguine en eux et dans la coque des voies nasales est interconnectée, ce qui entraîne une production excessive de mucus dans le nasopharynx du nourrisson. Vous n'avez rien à faire à ce sujet, car un tel nez qui coule disparaît de lui-même lorsque les dents cessent de couper.

Traitement

La plupart des pédiatres s'accordent pour dire qu'il est nécessaire de comprendre non pas comment traiter le nez qui coule chez le nourrisson, mais pourquoi il est apparu. La rhinite est toujours une réaction de la membrane muqueuse, qui ne peut pas être sans cause: caractéristique physiologique des miettes de nouveau-né, dont le nez n’est pas encore habitué à l’environnement. Traiter les nourrissons dans une telle situation n’a aucun sens, mais laisser la situation «en l’état» n’est pas non plus tout à fait raisonnable, car cela gêne l’enfant et ses parents.

Traitement de la rhinite chez les nourrissons en ce qui concerne ses locaux est la suivante:

  • chez le physiologique, il faut se laver le nez, pomper la morve avec une "poire" pour qu'il n'y ait pas de congestion et que la respiration ne soit pas dérangée;
  • en cas d'allergie, il est important d'utiliser des agents qui soulageront l'inflammation des muqueuses, et un traitement antihistaminique oral est possible (vous devriez consulter un médecin);
  • si vous avez un virus, en particulier avec une forte fièvre et une intoxication grave, vous devez vous rendre à une ambulance ou, si la température est de 37,5 degrés, appelez le pédiatre pour une maison - vous devez prescrire des médicaments qui tue le virus et renforcent le système immunitaire.

Quoi égoutter le nez

Seul un médecin qui peut recommander des médicaments pour les nourrissons impliquant une réception interne s’il considère que c’est le seul moyen efficace d’éliminer la rhinite. Dans la plupart des situations, les pédiatres recommandent d’essayer de traiter le problème des gouttes nasales - c’est l’option la plus sûre. qui peut enterrer le nez même un nouveau-né. Cependant, ce remède n’aidera pas à «briser» la congestion, mais seulement à renforcer le système immunitaire.

  • appliquer des antiseptiques (le plus sûr pour le bébé - solution saline);
  • enfouir les gouttes vasoconstricteurs;
  • utiliser des immunomodulateurs nasaux;
  • entrer dans les voies nasales hydratants.

Médicaments hydratants

Les médicaments qui aident à éviter le dessèchement des muqueuses (ceci est particulièrement important pour les nourrissons âgés de 2 à 3 mois) sont souvent produits par pulvérisation, ce qui est pratique pour irriguer la cavité nasale. Dans la plupart des cas, leur base - une solution spéciale d'eau de mer, qui ne provoque pas d'allergies. Parmi les gouttes hydratantes se trouvent et stimulants de l'immunité, des composés anti-inflammatoires.

Vasoconstricteur

Lorsque le nez qui coule est abondant, le sommeil du bébé est perturbé, ce qui affecte négativement l'état du système nerveux du bébé et des parents. Dans cette situation, les gouttes vasoconstricteurs ont un sens, ce qui arrêtera la sécrétion de mucus pendant une courte période. Cependant, ils ne sont utilisés que dans le traitement symptomatique de la rhinite, car ils n'ont pas d'impact sur la cause première. Les égoutter de préférence une fois par jour, la nuit, car ils provoquent rapidement une dépendance et dessèchent le mucus.

Pour les nourrissons (même utilisés chez les nouveau-nés), vous pouvez acheter:

Gouttes Antiseptiques

Un traitement efficace des maladies infectieuses pour le rhume devrait suggérer l’utilisation de médicaments qui tuent les virus (uniquement sur la muqueuse nasale). Cependant, leur choix doit être abordé avec prudence: les antibiotiques ne sont prescrits que par un médecin (ils ne le sont presque pas pour les nourrissons) - il est préférable de rester sur des options moins «lourdes». Les gouttes à base d’argent colloïdal et de Miramistin se montrent bien. L'utilisation doit être effectuée strictement selon les instructions.

Dans le traitement des enfants atteints de rhinite virale comprennent souvent:

Agents antiviraux et immunomodulateurs

Chez les nourrissons, l'utilisation de la voie nasale est acceptable pour certains médicaments capables de renforcer les défenses de l'organisme. Le problème de tels médicaments - ils ne guérissent pas les maladies chroniques, ne produisent pas d’effet rapide et n’aident donc pas en période d’exacerbation: ils sont principalement utilisés pour prévenir la survenue de la maladie. Cependant, si les premiers symptômes d'écoulement nasal ont été observés chez les nourrissons, il est possible de compléter le traitement principal par des immunomodulateurs.

Traitement des remèdes populaires

Si vous avez peur des médicaments en pharmacie, vous pouvez utiliser des médicaments sans ordonnance pour soigner un rhume:

  • Faire des bains du soir (10-15 minutes) en utilisant les huiles essentielles d'eucalyptus, de cèdre (1-2 gouttes).
  • Le jus d'oignon frais, dilué avec de l'eau tiède (ratio de 1:20), goutte à goutte dans chaque passage nasal jusqu'à 3 fois par jour.
  • Une solution de sel (9 g pour 1 litre d'eau) est utilisée pour laver les voies nasales du nourrisson pendant la journée. Les médecins disent: la composition de ce "médicament" est presque identique à celle du sérum physiologique, donc le remède est sans danger.

Camomille d'un rhume

Les pédiatres considèrent la décoction de camomille comme un moyen de médecine traditionnelle sans danger, dans lequel certains parents baignent le bébé, mais ils peuvent également être utilisés pour l'inhalation (cela ne peut être fait que si le bébé n'a pas de température) - cela aide à humidifier les muqueuses et à empêcher les germes de se multiplier. Il sera plus efficace de laver les voies nasales du nourrisson, ce qui peut être effectué 1 à 2 fois par jour. Certains experts conseillent de faire une décoction pour administration orale:

  1. Verser une cuillère à soupe de fleurs de camomille séchées 0,5 litre d'eau bouillante.
  2. Laissez le liquide bouillir à nouveau, retirez-le du brûleur.
  3. Envelopper le récipient avec une serviette, laisser infuser pendant une heure.
  4. Nourrir un enfant avec 10 ml de remède chaud matin et soir.

Est-il possible de marcher avec un rhume chez les nourrissons

Les parents qui sont très préoccupés par la santé de leurs miettes, en cas de maladie, essaient de jouer prudemment et d’exclure tout facteur susceptible de nuire au bien-être du nourrisson. Cependant, les médecins n'interdisent pas la marche à froid s'il n'y a pas de température élevée. Pour la rhinite physiologique ou allergique, une visite dans la rue est la bonne chose à faire, mais il faut veiller à ce que l'enfant ne refroidisse pas trop.

Des complications

Les écoulements nasaux physiologiques sont principalement éliminés indépendamment, et même s'ils sont observés pendant plusieurs semaines, ils ne nuisent pas à la santé du nourrisson. L'étiologie infectieuse au nez qui coule longtemps peut aussi provoquer:

  • otite moyenne;
  • une bronchite;
  • conjonctivite

Prévention

Si vous ne voulez pas comprendre rapidement comment soigner un nez qui coule chez un nourrisson lorsque le problème est exacerbé, veillez à protéger l’immunité et la muqueuse nasale. Les médecins donnent quelques conseils:

  • Assurer une bonne humidité dans l'appartement (au niveau de 65%). Une méthode simple pour ceux qui ne disposent pas d'humidificateur consiste à introduire de l'eau dans des bouteilles en plastique avec une gorge tranchée et à les placer sur des radiateurs.
  • Essayez de sauver l'enfant de l'inhalation de fumée de tabac - même chez les nourrissons avec une bonne immunité, des allergies se développent.
  • Faites le nettoyage humide régulièrement.
  • Utilisez des immunomodulateurs.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Vous Aimerez Aussi