Pourquoi la morve s'accumule-t-elle dans la gorge et que faire?

Si vous êtes inquiet au sujet de la morve dans la gorge, vous devez rechercher des raisons d'agir. Le syndrome de mèche post-nasale est rarement un problème indépendant. Ceci est généralement un symptôme de diverses maladies. Le mucus dans le larynx sans rhume provoque une gêne et un inconfort.

Pathogenèse des fuites nasales

Pourquoi le mucus s'accumule dans la gorge:

  1. Les cellules épithéliales du nasopharynx émettent en permanence un flegme transparent - le secret de la membrane muqueuse. Cette substance incolore en quantités limitées est nécessaire pour le corps humain.
  2. Le flegme contient des cellules immunitaires, a un effet anti-inflammatoire et enveloppant. Il soutient la microflore normale de la surface interne de la cavité des bronches, de la gorge, du nez, fournit leur humidité.
  3. En cas de processus inflammatoires chroniques dans les sinus du nez, il se produit une irritation de la zone réflexogène des tissus des muqueuses. Le système d'autorégulation humain, en réponse à l'irritation de la partie vestibulaire du larynx, tente de se défendre.
  4. Les expectorations transparentes sont produites dans un volume plus important que celui requis par le corps. Avec l'augmentation de la sécrétion de mucus, il y a une violation des fonctions du sinus, les sinus maxillaires.
  5. Toutes ces causes affectent l’état de la muqueuse nasopharyngée. Le syndrome de mèche post-nasale se développe. Ceci est une condition non contagieuse.

Symptômes de mèche

Il y a des manifestations du syndrome de fuite nasale:

  1. En cas de fuite nasale, le mucus du nasopharynx ne sort pas. Il descend dans l'espace pharyngien dans la direction des bronches et de la trachée. Dans le larynx, il se produit une irritation des récepteurs spéciaux de la membrane muqueuse, qui provoque une toux réflexe.
  2. Le corps tente d'éliminer les flux abondants de mucus épais, car l'excès de sécrétion se situe entre le nez et la gorge. Cela provoque une contraction des muscles respiratoires.
  3. Des crises de toux surviennent souvent lorsqu'une personne prend une position horizontale. En même temps, une épaisse crête transparente coule dans l’arbre trachéobronchique à partir des sinus paranasaux.
  4. Les patients remarquent que les symptômes des fuites nasales s'aggravent le matin. Les patients se réveillent en se plaignant d'avoir mal à la gorge.
  5. La gorge chez un enfant s'accumule avec des végétations adénoïdes élargies.

En l'absence de mesures thérapeutiques, un processus chronique se développe souvent:

  1. Le patient se plaint de la présence prolongée d'inconfort dans la cavité nasopharyngienne. Il est constamment obligé d'avaler du mucus épais et incolore.
  2. Souvent, le syndrome de mèche postnasal ne se manifeste que par une toux sèche, faible, courte et basse. Ce symptôme d'inconfort est particulièrement prononcé le matin et le soir. Caractérisé par une toux constante et l'écoulement de petits caillots muqueux.
  3. Le soulagement après l'expectoration ne produit qu'un effet temporaire. Bientôt, le secret nasal transparent accumulé s’infiltre dans l’hypopharynx, les voies respiratoires, irritant les zones réflexes.
  4. Vu du nasopharynx, les signes visuels d'inflammation et de congestion nasale sont absents. Pour le palais mou, le médecin peut remarquer les brins muqueux tirés du nasopharynx.
  5. Dans les sections postérieures du nasopharynx du nourrisson, il existe des accumulations abondantes et stagnantes de caillots de mucus.

Causes de l'accumulation de morve dans la gorge

Classiquement, les facteurs étiologiques sont divisés en deux grands groupes.

Causes infectieuses d’écoulement excessif de mucus nasal dans la gorge:

  1. Les maladies présentant un symptôme de mèche nasale peuvent avoir des origines complètement différentes. Habituellement, les microorganismes pathogènes pénètrent dans les organes du nasopharynx: virus et bactéries. Plus rarement, ces maladies provoquent des champignons. Le plus souvent, l'accumulation de mucus nasal dans le larynx est due à des processus inflammatoires.
  2. Le mucus nasal clair dans la gorge est une manifestation de maladies des voies respiratoires supérieures. Lorsque la sinusite, avant, les infections virales respiratoires aiguës, une épaisse expectoration de couleur blanche, jaune coule dans les voies respiratoires, le larynx. Le secret pathologique afflue avec une inflammation du pharynx - amygdalite.
  3. Le facteur causal des fuites nasales est la rhinite chronique, professionnelle, vasomotrice, post-infectieuse ou allergique.
  4. Sac de Thornwald - pathologie congénitale caractérisée par une inflammation récurrente de la paroi postérieure du nasopharynx. Près de l'amygdale pharyngée, une formation ressemblant à un kyste se forme, qui se trouve dans un état d'isolement complet de la partie supérieure du pharynx.
  5. Dans les sinus en forme de poire, une grande quantité de mucus s'accumule au cours d'une sinusite bactérienne, allergique, exsudative, fongique ou chronique. Parfois, une toux réflexe qui survient en cas de fuite de mucus fait vomir le patient.

Causes non infectieuses de sécrétions excessives de muconasal dans la gorge:

  1. Des symptômes de démangeaisons au nez et de fuites postnasales sont observés lors de réactions allergiques.
  2. Le reflux laryngopharyngé provoque la formation de mucus lorsque les débris alimentaires sont rejetés dans l'œsophage. En conséquence, des flux de mucus s'écoulent dans l'hypopharynx, provoquant un réflexe de toux.
  3. Chez un patient présentant un diverticule pharyngien-oesophagien, des masses alimentaires exercent une pression sur les parois latérales du pharynx. La masse de nourriture s'attarde dans la cavité diverticulaire et provoque la production d'une sécrétion épaisse abondante.
  4. Des flots de sécrétions muqueuses s'écoulent dans le fond de la gorge à la suite d'une intervention chirurgicale.

Traitement mèche nasale

Si la sécrétion muconasale visqueuse est transportée de la cavité nasale le long de la paroi du nasopharynx, le patient ressent une morve dans la gorge. Il est important de contacter un oto-rhino-laryngologiste à temps. Il ne faut pas hésiter, car la principale maladie de la partie supérieure du pharynx doit être traitée sous la surveillance de spécialistes.

Dans le syndrome postnasal, vous devez être examiné:

  • consultation du gastroentérologue;
  • dépistage des allergies;
  • examen endoscopique des organes ORL;
  • tomographie par ordinateur.

La nature des fuites nasales peut être facilement déterminée:

  1. La norme est considérée comme du mucus vert pâle ou jaunâtre.
  2. L'absence de microflore normale et le développement d'une allergie sont indiqués par du mucus blanc clair. Par conséquent, l’essentiel dans le traitement du syndrome de fuite post-nasale est de prendre des bifidobactéries et des lactobacilles pour normaliser l’équilibre de la microflore et restaurer ainsi l’environnement bactérien naturel de la muqueuse nasopharyngée.
  3. Un signe d'infection est considéré comme un secret nasal d'orange ou de vert saturé. Le médecin vous prescrira une culture bactérienne. Un long traitement antibiotique sera recommandé à un patient atteint du syndrome de mèche post-nasale après avoir déterminé l'agent pathogène responsable et le diagnostic.

Se débarrasser du mucus désagréable dans la bouche en cas d'infection aidera à:

  1. Bain de pieds au menthol.
  2. Agents vasoconstricteurs. Gouttes dans le nez Xylene, Polidex, Rinofluimucil.
  3. Pilules Sinupret. Huile de rose musquée, argousier, vitamine E, une cure d'antibiotiques.
  4. La solution nasale saline est largement utilisée pour laver la cavité nasale. Rincer à l'Aquamaris.
  5. Traitement antibactérien. Les microbes pathogènes doivent être détruits. Pas besoin de permettre le développement excessif de bactéries pathogènes conditionnelles.
  6. Respiration par-dessus des vapeurs d'huile de menthol, d'eucalyptus.
  7. La kinésithérapie indolore est prescrite avec les médicaments anti-inflammatoires: inhalation, électrophorèse, ondes électromagnétiques, courants d’impulsion dynamiques.
  8. Pour la rhinite allergique, on utilise des décongestionnants, des antihistaminiques, qui peuvent être achetés sans ordonnance. Des corticostéroïdes nasaux efficaces sont utilisés.
  9. La chirurgie endoscopique visant à rétablir l'anatomie normale du nasopharynx est indiquée en cas d'échec du traitement conservateur. Les méthodes chirurgicales sont également utilisées avec un sac Thornwald.

Il est important de bien dégager les expectorations du nez:

  1. Se moucher avec la bouche ouverte. Il est important de fermer une narine en dirigeant le flux d'air dans l'ouverture nasale ouverte. Si la bouche du patient est fermée, la pression augmente rapidement dans le nasopharynx et dans la cavité de l'oreille interne.
  2. En conséquence, des microbes avec des sécrétions nasales abondantes peuvent pénétrer dans les sinus frontaux et paranasaux. Vous ne pouvez pas trop vous moucher.

S'il y a des signes de syndrome postnasal, si le patient tousse, avale et crache du mucus, vous devez faire appel à des experts.

Symptômes et traitement du syndrome postnasal

Le syndrome de mèche post-nasale est l'une des manifestations possibles du processus d'inflammation, localisé dans les voies respiratoires supérieures, caractérisé par le flux de sécrétions muqueuses le long du dos du pharynx. L'une des principales manifestations de cette pathologie est également le développement de toux fréquente.

Cette condition est également appelée congestion postnasale. Il se manifeste de différentes manières pendant le jour et la nuit. Pendant la journée, des écoulements muqueux avalent involontairement. Cela conduit à une irritation constante de la gorge. La conséquence est une légère toux périodique.

La nuit, ce processus évolue dans un scénario différent. Une grande quantité de mucus qui s'accumule dans les voies respiratoires supérieures et le pharynx provoque une forte toux paroxystique. Dans certains cas, même des vomissements sont notés. Lisez également l'article "Snot sur le fond de la gorge d'un enfant".

Raisons existantes

Le plus souvent, le syndrome postnasal devient une manifestation ou une conséquence d'une des maladies du nasopharynx. Ceux-ci comprennent:

  • rhinite (nez qui coule) de diverses étiologies;
  • tout type de sinusite;
  • l'apparition de polypes ou de kystes dans la cavité nasale;
  • adénoïdite.

Un tel état pathologique peut être provoqué par n'importe quel type de rhinite: allergique, infectieuse, médicamenteuse et vasomotrice.

De plus, les médecins identifient les facteurs de risque qui augmentent considérablement le risque de fuite postnasale. Ils sont:

  • mauvaises conditions environnementales;
  • travailler dans une production poussiéreuse ou nocive;
  • respiration systématique avec un air trop sec;
  • apport d'eau insuffisant;
  • mauvaises habitudes (alcoolisme et tabagisme);
  • violation des processus métaboliques dans le corps;
  • usage impropre de drogues.

Symptômes et signes

Les fuites postnasales peuvent se manifester de différentes manières. Cela dépend souvent des caractéristiques individuelles du corps humain. Nous vous donnons la liste la plus complète des symptômes possibles. Ils peuvent être:

  • sensation constante de nodules visqueux dans la gorge;
  • sentiment de manquer de morve à l'arrière de la gorge;
  • démangeaisons, chatouilles, chatouilles dans la gorge;
  • toux nocturne paroxystique;
  • expectoration de gros caillots muqueux;
  • toux quotidienne;
  • morve avalant régulièrement;
  • congestion nasale;
  • des nausées et des vomissements;
  • changement de timbre de voix;
  • ronflement

Si, au bout de 1 à 2 semaines, vous avez noté certains de ces signes, vous avez alors une raison suffisante pour consulter un médecin. N'oubliez pas que plus tôt vous demanderez de l'aide qualifiée, plus il sera facile pour un spécialiste de trouver un traitement efficace et sûr.

Mesures de diagnostic

Le syndrome postanasal ne présente aucun symptôme particulier selon lequel il serait possible d'établir un diagnostic précis avec une probabilité élevée. À cet égard, les médecins peuvent prescrire un ou plusieurs types de diagnostics instrumentaux.

Actuellement, lorsque le syndrome postnasal présumé est le plus souvent prescrit:

  • Examen aux rayons X du nasopharynx et des sinus;
  • tomographie par ordinateur;
  • frottis sur culture bactérienne;
  • tests d'allergie.

Le choix des méthodes de diagnostic les plus pertinentes est la prérogative exclusive du médecin traitant. En règle générale, le diagnostic final est posé précisément après avoir passé un nombre suffisant de mesures de diagnostic.

Comment sont traités les enfants et les adultes?

Souvent, le syndrome de mèche postnasal ne nécessite aucun traitement spécifique. Dans de tels cas, il suffit d'éliminer la maladie qui a provoqué son apparition. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de résoudre ce problème.

Dans une telle situation, le médecin détermine le traitement médicamenteux approprié. Dans certains cas, lorsque les méthodes conservatrices ne donnent pas le résultat souhaité, une intervention chirurgicale peut être prescrite.

Comme un moyen de traitement médicamenteux peut être prescrit:

  • des antihistaminiques;
  • les glucocorticoïdes;
  • immunomodulateurs locaux;
  • antibiotiques.

Une telle thérapie peut également être effectuée en utilisant des gouttes nasales complexes. Le choix d'un médicament particulier dépend de la cause du syndrome postnasal.

En outre, les médecins prescrivent une procédure systématique pour laver la cavité nasale avec une solution saline physiologique ou isotonique. Un tel traitement est totalement sûr et peut être appliqué même sans consulter un spécialiste.

Une solution saline peut être achetée dans une pharmacie ou préparée à la maison. Pour ce faire, dissolvez complètement un quart de cuillerée à thé de sel de table dans 250 ml d’eau bouillie tiède.

L'intervention chirurgicale ne peut être recommandée qu'après avoir essayé tous les agents médicinaux et physiothérapeutiques conservateurs.

Médecine traditionnelle

De nombreuses personnes pratiquent un traitement avec une variété de recettes et d’outils populaires. Il existe des techniques similaires pour le syndrome postnasal.

N'oubliez pas que les représentants de la médecine officielle sont extrêmement sceptiques quant à une telle thérapie.

Recette 1. Inhalation de vapeur.

Dans un litre d'eau bouillante doit être ajouté 4 cuillères à soupe de teinture de propolis. Après cela, ajoutez également 4 gouttes d’huile essentielle de lavande et de romarin. Respirez doucement sur la vapeur pendant 10-12 minutes. Ne vous penchez pas trop bas. Cela peut provoquer des brûlures aux muqueuses des voies respiratoires et une détérioration.

Recette 2. Les avantages de la tisane.

Préparez une tisane. Le choix est laissé à votre discrétion. Placez une pincée de gingembre et de curcuma dans la théière. Buvez 200 ml de tisane après y avoir ajouté 1 cuillère à café de miel frais.

Mesures préventives

Afin de ne pas traiter le sujet, il est possible de prévenir le développement du syndrome postnasal. Pour ce faire, vous devez suivre quelques recommandations de base. Ceux-ci comprennent:

  • Ventilez la maison ou l'appartement régulièrement;
  • mener une vie saine;
  • observer le bon mode de manger;
  • manger plus de fruits et légumes frais;
  • faire des promenades dans la nature plus souvent;
  • se détendre régulièrement à la mer ou à la montagne.

Syndrome de mèche postnasal: causes et traitement

Les processus inflammatoires des voies respiratoires peuvent toucher tous les organes ORL et provoquer diverses maladies associées. Parmi eux - le syndrome de stigmatisation postnasale (syndrome de goutte à goutte).

Syndrome de mèche post-nasale - effets de l'inflammation dans les voies respiratoires supérieures, qui se manifestent par l'écoulement de sécrétions le long de l'arrière de la gorge et dans les parties inférieures.

Il y a un problème de processus inflammatoires dans le nasopharynx, la cavité ou les sinus.

Diagnostic de la mèche post-nasale

Les symptômes de la fuite postnasale sont similaires aux maladies virales respiratoires. C'est une sensation désagréable dans la gorge et le nasopharynx. Cependant, il y a des signes spécifiques. Les fuites postnasales se caractérisent par les symptômes suivants:

  • sensation de mucus dans la gorge, envie de tousser, gorge claire
  • difficulté à respirer
  • toux
  • sécheresse, démangeaisons, douleurs nasopharyngées
  • maux de gorge
  • congestion nasale.

Le syndrome postnasal est accompagné de symptômes supplémentaires:

  • mal de tête
  • faiblesse
  • augmentation de la température
  • pharyngite

Bon à Savoir: La glaire qui coule contient beaucoup de microbes. Lorsqu'ils pénètrent dans le tube digestif, ils ont tendance à être bouleversés.

Les symptômes de la maladie sont particulièrement prononcés le matin - il est difficile pour une personne de respirer, il a la gorge nouée et il craint de tousser la nuit.

Le diagnostic de la maladie est le médecin ORL. L'examen a révélé la présence de caillots et de mucus orange-brunâtre à l'arrière de la cavité nasale et sur le trajet du nez à la gorge.

En l'absence de mucus, la toux caractéristique permet de diagnostiquer la maladie - sèche, mais accompagnée de la présence de sécrétions dans les voies respiratoires. Chez les enfants, il n'est pas toujours possible de déterminer immédiatement la cause de la toux et cela peut indiquer un syndrome de fuite. Un diagnostic final est établi après un examen approfondi et un examen radiographique ou une tomographie.

Causes de l'écoulement de mucus postnasal

Dans le corps humain, il existe des glandes qui produisent du mucus pour hydrater la cavité nasale et le pharynx. Une petite quantité de mucus est normale. Et son abondance est déjà les symptômes du syndrome de mucus en écoulement.

Les causes sont diverses maladies:

  1. Maladies des organes ORL:
  • rhinite - allergique, post-infectieuse, vasomotrice, médicale, rhinite chez la femme enceinte;
  • sinusite - fongique, bactérienne, allergique;
  • une augmentation des végétations adénoïdes.
  1. Anomalies de la structure des organes:
  • Kyste de Thornwald;
  • courbure du septum nasal.
  1. Problèmes du système digestif:
  • reflux laryngo-pharyngé;
  • diverticule oesophagien.

Dans ce dernier cas, une partie de la nourriture sort de l'estomac et irrite la membrane muqueuse de la gorge, provoquant ainsi la formation de mucus. Mais le plus souvent causer le problème de la rhinite et de la sinusite, en particulier chronique. Le mucus agit sur le larynx, stimulant la toux.

Bon à Savoir: Le mucus visqueux peut être causé par l'utilisation imprudente de gouttes d'un rhume. Les moyens à action vasoconstrictrice, utilisés depuis longtemps, violent les fonctions de la cavité nasale. Cela provoque un gonflement des sinus nasaux et entrave la sortie naturelle du mucus, qui est forcé de passer à travers la gorge, provoquant une irritation et une toux.

Traitement du syndrome postnasal

Le syndrome de mèche post-nasale se produit à la suite de divers problèmes dans les organes ORL. En conséquence, le traitement consiste en premier lieu à éliminer le problème principal. Différentes méthodes peuvent être utilisées:

  • antibiothérapie - pour les maladies bactériennes;
  • traitement par stéroïdes - traiter la rhinite allergique
  • décongestionnants en association avec des antihistaminiques - avec rhinite non allergique
  • correction opérationnelle - avec courbure du septum, sinusite chronique, présence d'un sac de Thornwald
  • élimination des problèmes du système digestif - avec reflux.

Si le traitement concerne des enfants, il est mené avec parcimonie et sous surveillance médicale étroite.

C'est important! Tous les médicaments ne sont pris que sur prescription d'un médecin, l'auto-médication peut s'avérer inefficace et même dangereuse!

En tant que moyen courant d’atténuer l’état des fuites postnasales, le traitement est complété par:

  • gargarisme avec des solutions de sel, furatsilina, décoction de plantes médicinales - sauge, camomille, écorce de chêne, de préférence le matin;
  • irrigation de la cavité nasale: versez de l'eau tiède avec du sel à raison d'une cuillère à thé par litre dans un dispositif spécial pour l'irrigation;
  • réchauffement à la vapeur - ajoutez des huiles essentielles - romarin, eucalyptus, lavande à de l'eau chaude, protégez-vous et inspirez, utilisez avec prudence, en particulier lors du traitement des enfants.

Ces mesures aideront à traiter le syndrome idiopathique lorsque la cause sous-jacente du problème n’est pas claire.

Il existe un traitement des remèdes populaires. Parmi eux sont utilisés:

  • un mélange de miel et d'aloès sur une cuillère à soupe après un repas - aidera à éliminer la toux;
  • un mélange de miel et de pétales de calendula - traitement des maux de gorge.

Le syndrome postnasal peut devenir chronique si vous n’effectuez pas le traitement approprié en temps voulu.

Prévention du syndrome postnasal

Le syndrome de mucus qui coule est causée par diverses maladies, de sorte que leur prévention sera la prévention du syndrome.

  1. S'il existe une tendance aux maladies catarrhales, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire, de mener une vie saine, de traiter les infections respiratoires aiguës, les ARVI. Un traitement précoce permettra d'éviter l'apparition d'un syndrome postnasal.
  2. Les personnes allergiques ont tendance à être attentives lors d'exacerbations saisonnières.
  3. S'il y a des défauts dans la cavité nasale, il est préférable d'effectuer la correction dans le temps.
  4. Afin de ne pas irriter le nasopharynx, évitez la parfumerie, l’odeur de fumée de tabac, les odeurs fortes et l’air pollué, ventilez et humidifiez la pièce.

Des mesures simples mais efficaces aideront à éviter les fuites postnasales.

Drainage post-nasal: développement, symptômes et méthodes de traitement fiables, recommandations du médecin

Le drainage post-nasal est un processus inflammatoire des voies respiratoires supérieures, dans lequel le mucus coule à l'arrière du nasopharynx, provoquant des quintes de toux. Les sécrétions pénètrent dans le larynx et le pharynx à des moments différents et paraissent complètement différentes. Dans l'après-midi, les expectorations pénètrent dans la gorge, mange par réflexe, la toux n'apparaît pratiquement pas. La nuit, pendant le sommeil, du mucus pénètre dans le pharynx, irritant les zones réflexes et provoquant un inconfort important en cas de toux.

La fuite post-nasale est caractérisée par la présence d’une inflammation dans le nasopharynx, les sinus ou la cavité nasale.


Chez une personne en bonne santé, les expectorations sont constamment présentes dans le nez, les sinus paranasaux, les bronches et la trachée. Il tapisse la membrane muqueuse, empêche son dessèchement et constitue l'habitat de la microflore des voies respiratoires. En outre, il contient des cellules spécifiques du système immunitaire. Le mucus commence à se distinguer lorsqu'une infection, un corps étranger ou un allergène pénètre dans l'organisme.

Développement de la stigmatisation post-nasale

Pour la première fois, la description de la maladie figure dans l'article 1794, rédigé par le Dr Frank. L'auteur a désigné l'action sous la forme d'un "catarrhe chronique de la forme pharyngée". Près de cent ans plus tard, en 1886, Dobell a déterminé que le syndrome de mèche postnasal peut se manifester sous deux formes: prolongée et aiguë. À cette époque, la maladie était très souvent rencontrée aux États-Unis. MacKenzie et MacDonald ont donc laissé entendre que le climat aride et la poussière abondante en étaient la cause. En 2005, le syndrome a été nommé rhinosinusite au Royaume-Uni. Les médecins ont établi que cette affection ne pouvait pas être une maladie indépendante mais se développait dans le contexte de phénomènes pathologiques associés.

Les raisons du processus

Le syndrome postnasal est le plus souvent causé par des maladies ORL:

  • rhinite allergique;
  • sinusite bactérienne ou vasomotrice;
  • nez qui coule chez les femmes enceintes;
  • sinusite fongique.

En dépit du fait que M. Forer et S. Anand ont proposé un spectre élargi de maladies dans lesquelles les crachats apparaissent dans le larynx, les maladies ORL restent en tête.

C'est important! Au cours de la maladie, le contenu des cellules immunitaires dans le mucus augmente, ce qui peut détruire les agents pathogènes.

Les médecins appellent d'autres raisons pour le ruissellement de mucus sur le dos du nasopharynx:

  • développement anormal des sinus - formation en forme de kyste d'un «sac de Thornwald» dans laquelle l'inflammation se produit dans un espace isolé près de l'amygdale pharyngienne. Dans certaines conditions, les kystes éclatent et le mucus s'écoule du nasopharynx. Selon les statistiques, la maladie est commune dans près de 3% de la population;
  • diverticules oesophagiens - saillie des parois de l'œsophage;
  • reflux laryngopharyngé - le contenu de l'estomac est libéré dans l'œsophage, provoquant une fuite postnasale.

Symptômes principaux

Les symptômes du syndrome sont très similaires dans leurs manifestations au rhume, de sorte que les patients n'y prêtent attention que lorsque la maladie commence à causer beaucoup d'inconvénients.

Engourdissement postnasal avec des symptômes similaires à ceux d'une maladie respiratoire aiguë

Symptômes cliniques de la fuite postnasale:

  • essoufflement;
  • congestion des sinus nasaux;
  • sensation désagréable dans le larynx;
  • toux
  • respiration sifflante dans la région de la poitrine;
  • muqueuses sèches;
  • crachat orange sale.

Les manifestations désagréables s'intensifient au réveil. Les patients se plaignent de tousser, de vomissements, d'une sensation de concentration de sécrétions muqueuses dans la gorge. Les symptômes du syndrome de fuite postnasale deviennent souvent la source d'une pharyngite (inflammation du pharynx), dans laquelle le mucus qui se forme à l'arrière du nasopharynx provoque une inflammation. Un indicateur distinctif des fuites postnasales est l'afflux de crachats épais dans la conque nasale postérieure. À l'examen, le médecin découvre des flux visqueux de mucus qui s'écoulent du nez ou des sinus paranasaux dans le pharynx en passant dans le ciel. Dans ce cas, nous parlons de la nature positive du syndrome. Si des caillots pathologiques de sécrétions muqueuses ne sont pas observés, notez le caractère négatif de la maladie.

Diagnostic et traitement

Pour clarifier le diagnostic, effectuez une recherche approfondie, car les signes cliniques ne sont pas individuels pour une maladie donnée. La vue d'ensemble est basée sur les indicateurs suivants:

  1. plaintes de patients;
  2. les résultats d'inspection;
  3. collecte d'informations sur l'apparition de la maladie;
  4. le résultat des radiographies;
  5. CT

Le traitement du syndrome de mèche postnasal est basé sur le traitement d’une maladie primaire qui provoque des symptômes désagréables. Dans certains cas, cela n'est pas justifié. Même après un traitement complet, le sentiment que du mucus s’écoule le long du mur arrière demeure. Le traitement classique du syndrome postnasal est réduit à l'accueil:

  • corticostéroïdes utilisés par voie intranasale - mucosités irriguées avec des médicaments par les cavités nasales (sprays);
  • antibiotiques - si la rhinite est d'origine bactérienne;
  • antihistaminique;
  • médicaments qui soulagent le gonflement - avec rhinite non allergique.

Parfois, le traitement des écoulements de mucus au dos du nasopharynx est réduit à une intervention chirurgicale. L'opération est effectuée sur les terminaisons postérieures des sinus nasaux. Souvent, la situation peut réparer:

  • ajustement du septum nasal incurvé;
  • normalisation aérodynamique;
  • restauration de la structure anatomiquement correcte des parois nasales et des sinus paranasaux.

Traitement de l'inflammation de la paroi postérieure du nasopharynx méthodes possibles de la médecine traditionnelle:

  1. Irrigation La recette la plus populaire est la solution eau-sel. Laver le nasopharynx dépenser 3-4 p. / Jour. Une décoction de calendula et de camomille soulage l'inflammation des muqueuses, liquéfie et enlève le mucus. Pour la préparation de 1 cuillère à soupe. l Les herbes sont écrasées et brassées avec un verre d'eau bouillante. Insister 15-20 minutes. La solution est filtrée et utilisée pour le rinçage de la gorge et le lavage du nasopharynx.
  2. L'inhalation. Des herbes médicinales, des huiles essentielles à effet anti-inflammatoire (huile d'eucalyptus, pin, arbre à thé), des pommes de terre bouillies dans la peau, des eaux minérales alcalines sont utilisées.
  3. Compresses de chaleur.

C'est important! Les médecins affirment que les rinçages fréquents du nasopharynx et de la cavité buccale diluent le mucus, soulagent la douleur et accélèrent le processus de guérison.

Les médecins recommandent de créer un air d'humidité optimale dans la pièce, d'éliminer les facteurs irritants (tabagisme, utilisation de parfums) et de boire plus de liquide. Les personnes allergiques ne doivent utiliser que le linge de lit et les vêtements fabriqués à partir de matériaux hypoallergéniques. Le syndrome postnasal ne se prête pas toujours au traitement à domicile. Lorsque les premières manifestations apparaissent, il est nécessaire de contacter la clinique pour clarifier le diagnostic et prescrire un traitement adéquat.

Fuite post-nasale: quel est ce processus?

Lorsqu'ils se trouvent dans les voies respiratoires supérieures - dans les cavités du nez, du pharynx, des sinus paranasaux, une inflammation se produit, accompagnée d'un écoulement de mucus à l'arrière du pharynx, les médecins parlent d'un phénomène comme la fuite postnasale ou le syndrome de fuite postnasale.

Le développement et la description de la maladie

En 1794, Frank décrivit ce phénomène pour la première fois. Un spécialiste définissait alors la maladie comme un catarrhe chronique de forme pharyngée. Plus tard, après presque 100 ans, en 1886, Dobell fut en mesure d’établir que le syndrome de mèche postnasal peut avoir deux formes de flux - aigu et chronique. De plus, pour chacune des formes du processus pathologique, les particularités de la manifestation sont particulières.

Les médecins de l'époque révélèrent que le syndrome postnasal ne se développait pas en tant que pathologie indépendante, mais seulement en tant que signe ou conséquence d'une certaine maladie des voies respiratoires supérieures. À cette époque, cette maladie était connue sous le nom de «Qatar américain», car elle touchait principalement les personnes vivant en Amérique. Les scientifiques MacDonald et Mackenzie ont laissé entendre que la raison de la défaite des Américains était due aux caractéristiques du climat local - l'abondance de poussière et l'air excessivement sec. Au Royaume-Uni en 2005, un autre nom pour cette maladie ORL est apparu - rhinosinusite.

Les raisons du processus

En règle générale, la cause de la fuite postnasale est une rhinite allergique ou une sinusite exsudative. Mais les experts appellent aussi d’autres maladies ORL, contre lesquelles se produit un processus aussi désagréable:

  • rhinite vasomotrice;
  • sinusite fongique allergique;
  • sinusite bactérienne;
  • adénoïdes élargis;
  • rhinite enceinte;
  • anomalies dans le développement du nasopharynx.

L'anomalie de la structure du nasopharynx est causée par une formation spéciale ressemblant à un kyste, située près des amygdales. Selon les oto-rhino-laryngologistes eux-mêmes, presque toutes les maladies des voies respiratoires supérieures s'accompagnent d'une formation abondante de mucus, qui coule à l'arrière du pharynx.

De plus, il a été prouvé que l’intensité du processus pathologique est causée par la position du corps humain. Si une personne est allongée, le mucus s'écoule et tombe dans une certaine zone des voies respiratoires, provoquant des accès de toux sèche. En position verticale, le mucus s'écoule également dans la gorge, mais il ne provoque pas de toux, mais est avalé par réflexe.

Symptômes principaux

Les symptômes de la fuite postnasale ont beaucoup en commun avec une infection virale respiratoire, les patients eux-mêmes ne peuvent souvent pas distinguer ces deux maladies. Les patients s'inquiètent de ces manifestations désagréables du processus pathologique, connu sous le nom de syndrome de mèche postnasal:

  • difficulté à respirer par le nez;
  • toux
  • mal de tête;
  • respiration sifflante dans les poumons et les bronches;
  • inconfort dans le nasopharynx - démangeaisons, brûlures, sécheresse.

Des manifestations particulièrement intenses du syndrome postnasal se produisent le matin, immédiatement après le réveil. Souvent, les personnes souffrant d'un tel processus inflammatoire, la nuit se réveillent une forte toux.

En outre, pour ce processus pathologique peuvent être des signes caractéristiques de la pharyngite. Cela est dû au fait que le mucus qui coule à l'arrière de la gorge provoque une irritation de la membrane muqueuse de la gorge. Les patients commencent souvent à avoir mal à la gorge, ce qui rend difficile de manger et de parler.

Diagnostic et traitement

De nombreux spécialistes, compte tenu du manque d'expérience en la présence de tels signes, diagnostiquent une "bronchite chronique". Le diagnostic peut être déterminé avec précision sur la base d’un examen approfondi du nasopharynx et de la gorge du patient, de l’analyse des plaintes du patient et des résultats d’un examen radiographique.

Le traitement du goutte-à-goutte postnasal, basé sur le fait que ce processus n'est pas une maladie indépendante, devrait être effectué en fonction de ses causes. Le soulagement des symptômes du syndrome de mèche postnasal devient possible uniquement avec un traitement médical compétent de la maladie sous-jacente. Le traitement de la rhinite non allergique apportera un résultat positif et arrêtera le processus de formation et l'écoulement de mucus lors de l'utilisation de vasoconstricteur, de décongestionnants et d'antihistaminiques.

En cas de rhinite allergique pendant la période d'apparition de fortes attaques de toux, le patient peut être soulagé par l'utilisation de corticostéroïdes intranasaux. Dans certains cas, l’utilisation d’une antibiothérapie devient inévitable lorsque le froid est de nature bactérienne. De plus, selon certaines indications, les otolaryngologues recommandent aux patients de subir une chirurgie endoscopique des sinus et du septum nasal. Habituellement, la chirurgie correctrice du septum nasal aide à normaliser l’aérodynamique des sinus nasaux.

Recommandations de spécialistes

Dans un nez qui coule chronique avec une nature allergique, le patient peut s'aider lui-même. Pour cela, les experts recommandent d'effectuer ces actions simples:

  1. Portez un masque médical lorsque vous nettoyez ou travaillez dans des pièces poussiéreuses;
  2. Préférez les vêtements en matières naturelles, car les matières synthétiques sont souvent la cause d’allergies.
  3. La literie d'une personne souffrant de rhinite chronique doit être exclusivement en coton et l'oreiller doit être fabriqué à partir de matériaux hypoallergéniques, tels que la fibre de bambou;
  4. Humidifiez l'air dans la pièce, aérez constamment la pièce;
  5. Évitez de vous approcher des gaz d’échappement, de la fumée d’un incendie ou de la cigarette;
  6. Éliminez l'utilisation d'aérosols, de parfums et d'autres agents irritants pour la muqueuse nasopharyngienne.

Le syndrome de mèche postnasal peut être prévenu, car il est nécessaire de traiter rapidement les maladies responsables de ce processus pathologique. Il est également important de suivre votre régime alimentaire, en excluant l'utilisation de produits allergiques, et de garder votre maison propre et rangée. Si les fuites postnasales sont causées par des rhumes fréquents, des mesures devraient être prises pour renforcer l'immunité locale et générale. S'il existe des anomalies dans la structure et le fonctionnement du nasopharynx, toute pathologie doit être éliminée à temps.

Si vous avez des questions à poser au médecin, veuillez les poser sur la page de consultation. Pour ce faire, cliquez sur le bouton:

Syndrome de mèche post-nasale - signes de maladie, traitement et prévention

Le développement du processus inflammatoire dans les voies respiratoires conduit souvent à l'apparition de diverses maladies. Ce processus affecte généralement la cavité nasale et se caractérise par l'écoulement de mucus le long de l'arrière de la gorge. Cette maladie s'appelle le syndrome de fuite postnasale. Ce syndrome n'est pas une maladie indépendante, mais se développe dans le contexte de toute maladie des voies respiratoires supérieures.

Causes de la mèche post-nasale

Les principales causes de la maladie

Les glandes nasales et le pharynx sont responsables de la production de mucus. Il aide à hydrater les membranes nasales, aide à nettoyer la cavité nasale de diverses substances respirables. Avec l’accumulation de ce mucus dans la gorge et son écoulement le long de la paroi arrière, un syndrome postnasal se développe. Une quantité modérée de mucus accumulé dans le pharynx est normale. Avec une grande quantité de décharge de mucus pour parler de la déviation.

Le principal facteur qui a une grande influence sur le développement du syndrome de fuite postnasale est la rhinite allergique ou la sinusite chronique.

Les autres causes de fuite postnasale comprennent:

  • Végétations élargies
  • Sinusite bactérienne
  • Rhinite vasomotrice
  • Rhinite médicale
  • Rhinite enceinte
  • Sinusite allergique
  • Anomalies dans la structure du nasopharynx

Tout processus inflammatoire se produisant dans les voies respiratoires supérieures, accompagné d'une accumulation de mucus. Dans la plupart des cas, une rhinite mal soignée ou un traitement inadéquat provoque l'apparition de mucus ou de morve dans la gorge. Si les mesures ne sont pas suivies pendant le traitement de la rhinosinusite, l'aérodynamisme du nez est perturbé, ce qui entraîne une accumulation de caillots non dans la cavité nasale mais dans la gorge.

Plus d'informations sur le traitement de la rhinite peuvent être trouvées dans la vidéo.

Les gouttes vasoconstricteurs pour le nez peuvent affecter l’apparition du syndrome si elles sont prolongées et mal utilisées. Les médicaments vasoconstricteurs créent une dépendance et assèchent la muqueuse des sinus. En conséquence, les fonctions de la cavité nasale sont perturbées. Après un certain temps, les sinus gonflent, rendant difficile l'écoulement du mucus dans les voies nasales. En conséquence, le mucus s'accumule dans la gorge.

Une maladie fongique peut affecter la membrane muqueuse du nasopharynx. Pendant la reproduction, le champignon empêche la décharge normale de mucus et s'accumule dans la gorge.

Parmi les déviations dans le développement du nasopharynx sont:

  • Courbure du septum
  • Kyste de Thornwald
  • Anomalies dans la structure de la concha

La survenue d'un syndrome postnasal est influencée par des processus pathologiques tels que les diverticules oesophagiens et le reflux laryngopharyngé. Lorsque le reflux n'est pas digéré, des aliments sont jetés de l'estomac dans la gorge. Les aliments peuvent avoir un niveau d'acidité différent. Par conséquent, avec un effet agressif sur la membrane muqueuse, du mucus se forme, ce qui conduit à la toux.

Manifestations cliniques du syndrome

L'intensité de la manifestation du syndrome en fonction de la position du corps humain peut être différente. En position horizontale, le mucus coule et tombe sur l'épiglotte et les plis vocaux. Puis, irritant les zones réflexes, une toux sèche apparaît. Si le patient est en position verticale, le mucus est avalé, mais sans la toux sèche qui l'accompagne.

Les manifestations cliniques courantes de la maladie ressemblent largement aux symptômes d’une infection virale respiratoire aiguë.

Les principaux signes du syndrome postnasal:

  • Sensation de mucus dans la gorge
  • Difficulté à respirer
  • Congestion nasale
  • Toux sèche
  • Démangeaisons et brûlures dans le nasopharynx
  • Mal de tête
  • Faiblesse
  • Sensation d'une boule dans la gorge
  • Le mucus est généralement jaune, mais il peut y avoir des caillots orange-brun.

Le patient peut se plaindre de sensations douloureuses et désagréables dans la région des sinus paranasaux. Avec le développement du processus inflammatoire, le pharynx peut être impliqué, ce qui est causé par l’apparition d’une pharyngite. Après l'écoulement de mucus, une irritation de la gorge se produit. Les patients ont souvent mal à la gorge, ce qui peut rendre difficile de manger et de manger chaud, ainsi que des boissons froides.

Dans de nombreux cas, les symptômes de la maladie sont prononcés le matin.

Dans la forme chronique du syndrome, le patient est perturbé par une forte quintes de toux la nuit. Le mucus contient plus de microbes qui, lorsqu'ils sont libérés dans l'estomac, sont source de frustration.

Le syndrome postnasal positif se développe lorsque le mucus est transporté de la cavité nasale au pharynx s'il n'affecte pas les ouvertures du pharynx et la surface du palais mou. S'il n'y a pas d'accumulation de mucus, il est d'usage de parler de syndrome de fuite postnasale négatif.

Thérapie d'écoulement postanasal

Méthodes de traitement des maladies

Afin de déterminer et d'établir le syndrome d'écoulement, l'oto-rhino-laryngologiste procède à un examen détaillé des oreilles, du nez et de la gorge, en tenant compte des plaintes du patient. Si nécessaire, nommés par le laboratoire et examens endoscopiques. Lors de l'examen, le médecin peut remarquer une accumulation de mucus ou un secret épais dans le pharynx.

Le principe de traitement du syndrome de mèche repose sur le traitement correct d'une maladie concomitante.

En fonction du type et de la forme de la maladie des voies respiratoires supérieures, les tactiques de traitement sont déterminées:

  • Si le syndrome n'est pas causé par une rhinite allergique, on prescrit au patient des décongestionnants, des antihistaminiques, des sprays stéroïdes et des aérosols.
  • Une forme allergique de rhinite, qui a conduit à l’apparition d’un syndrome post-nasal, est traitée par corticostéroïdes intranasaux. Il est nécessaire de n'utiliser des médicaments qu'après avoir consulté l'otolaryngologiste qui désignera les médicaments appropriés. Il est interdit de consommer soi-même de la drogue, car cela peut aggraver l'état pathologique.
  • En présence d'une infection bactérienne, le traitement est effectué avec l'utilisation d'antibiotiques. Dans certains cas, une chirurgie endoscopique des sinus est indiquée. Avec la mauvaise structure des conchas nasaux, la courbure du septum nasal, afin de réduire la gravité des symptômes de la maladie, des opérations correctives sont effectuées.
  • Si le syndrome est dû au reflux gastro-oesophagien, il est alors déconseillé au patient de manger et de boire 2-3 heures avant le coucher, ainsi que de renoncer aux mauvaises habitudes. Pour supprimer la production d'acide chlorhydrique, des médicaments spéciaux sont prescrits pour bloquer ce processus. Toutes ces mesures aident à améliorer la décharge de mucus.

À la maison, vous pouvez effectuer une irrigation nasale. Pour ce faire, dans l'eau tiède, ajoutez le soda et le sel à une demi-cuillère à thé pour un demi-litre d'eau et mélangez bien. Vous pouvez effectuer la procédure 2 à 4 fois par jour à l'aide d'un appareil spécial conçu pour l'irrigation.

En plus de l'irrigation, il est recommandé de se gargariser avec une solution saline.

Vous pouvez utiliser pour le rinçage d'une solution faible de permanganate de potassium, de furatsiline, de décoctions de camomille, d'écorce de chêne, de sauge et autres Il est souhaitable d'effectuer la procédure le matin, car une grande quantité de mucus s'accumule pendant la nuit.

Vous aidera à vous débarrasser des symptômes du réchauffement à la vapeur du syndrome postnasal. Pour ce faire, dans un récipient avec de l'eau tiède, ajoutez l'huile essentielle de romarin ou de lavande. Tête abaissée, couvrir avec une serviette et inhaler la vapeur.

Maladies préventives

Lorsque le mucus s'écoule dans la gorge, une personne ressent un grand inconfort. Un traitement inadéquat peut encore aggraver la situation et conduire au développement de maladies graves.

Le patient peut réduire les symptômes et les manifestations du rhume de cerveau. Pour ce faire, vous devez constamment humidifier l'air de la pièce, ventiler la pièce, utiliser un masque facial pour le nettoyage, porter des vêtements en coton, etc. Il est nécessaire de réduire la consommation d'aliments frits épicés.

Le linge de lit doit être en coton et l’oreiller doit être choisi dans un matériau hypoallergénique. Évitez également de rester près d'un feu de camp et dans des pièces enfumées. Afin de ne pas provoquer d'irritation du nasopharynx, il est déconseillé d'utiliser des aérosols, des parfums et d'autres moyens. Les patients doivent consommer une grande quantité de liquide chaud pour soulager la maladie et supprimer la sécrétion de mucus.

Avec les rhumes fréquents, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire, de manger des fruits, de faire de l'exercice, de durcir le corps.

S'il y a des déviations dans la structure du septum nasal ou des cavités, ces pathologies doivent être éliminées à temps.

La survenue d'un syndrome de fuite postnasale dans la mise en œuvre de ces recommandations peut être prévenue. Il convient de traiter rapidement les maladies des voies respiratoires supérieures qui affectent le développement du processus pathologique.

Syndrome post-nasal - rhinite de la paroi arrière

Souvent, un enfant ou un adulte après une maladie respiratoire ne s'est pas complètement rétabli. Le long de la paroi arrière du pharynx continuent à s'écouler, et ce phénomène donne beaucoup de sensations désagréables à la personne. Ces symptômes sont appelés "syndrome postnasal". Ce problème nécessite de rechercher les causes et de les éliminer pour éviter les complications.

Caractéristiques de la maladie

Le syndrome de fuite postnasale, ou syndrome postnasal (engourdi), est une manifestation clinique du processus inflammatoire dans les voies respiratoires supérieures, ce qui entraîne un écoulement de mucus au fond de la gorge et le développement d'une toux régulière. Si dans la journée, avec cette pathologie, la morve est avalée involontairement et entraîne une toux due à une irritation du pharynx et de l'épiglotte, la nuit, une hypersécrétion de mucus dans les voies nasales et le nasopharynx provoque son accumulation et l'apparition d'une forte toux qui vomit. La toux est due à la stimulation mécanique des récepteurs de la toux de la muqueuse respiratoire.

Causes du syndrome postnasal

Dans la plupart des cas, cette affection est associée à la manifestation de maladies subaiguës ou chroniques du nez et des sinus, telles que:

  • adénoïdite;
  • rhinite vasomotrice, y compris la rhinite enceinte;
  • rhinite allergique;
  • rhinite post-infectieuse;
  • hypersécrétion de mucus à l'arrière-plan de la courbure du septum nasal et autres anomalies de la structure;
  • sinusite microbienne;
  • sinusite fongique ou allergique;
  • rhinite médicale;
  • rhinite professionnelle.

Chez certaines personnes, les causes de la pathologie sont associées à un reflux laryngopharyngé, des hernies ou des diverticules de l'œsophage, dans lesquels se produit un reflux du contenu de l'œsophage dans le nasopharynx. En outre, les causes des fuites postnasales peuvent être les kystes et les polypes du nez, la sinusite kystique, certaines maladies nerveuses et un stress grave, la fibrose kystique, etc.

Occasionnellement (1 à 2% des cas), une anomalie peut également conduire à l'apparition d'un syndrome postnasal. Ceci est le sac de Thornwald, situé dans le nasopharynx et ressemblant à un kyste dans l’amygdale pharyngienne. Le sac Thornwald est formé pendant la période où les organes sont déposés dans le fœtus, il apparaît donc dès la naissance. Dans le sac - espace limité - des processus inflammatoires se produisent constamment, dans le fond desquels se produisent des fuites postnasales.

Les facteurs de risque pour le développement du syndrome postnasal, dans lequel le mucus épais et visqueux commence à couler du nasopharynx, sont:

  • vivre dans des conditions environnementales défavorables;
  • travailler dans des industries dangereuses;
  • faible humidité dans l'appartement;
  • faible consommation d'eau;
  • fumer;
  • troubles hormonaux;
  • abus de gouttes, certains médicaments systémiques.

Symptômes de la maladie

Les principales manifestations de la pathologie sont les suivantes:

  • sensation d'enchevêtrement de mucus dans la gorge, le rhinopharynx;
  • ruissellement régulier, glissement de mucus à l'arrière de la gorge;
  • le matin - malaise dans la gorge, chatouilles, démangeaisons, chatouilles sans signes d'inflammation pendant l'examen;
  • brûlant dans la gorge;
  • toux dans l'après-midi, le matin;
  • toux nocturne, crises parfois courtes (en raison de l'accumulation d'une grande quantité de mucus);
  • expectoration de caillots de mucus, surtout le matin;
  • ruissellement visible de mucus qui pend au-dessous de la voûte du ciel;
  • déglutition constante, crachats de sécrétions;
  • nausées, vomissements (plus souvent chez les enfants);
  • parfois - essoufflement, difficulté à respirer, ronflement nocturne, apnée;
  • changement de voix;
  • congestion nasale récurrente et rhinorrhée.

Dans certains cas, le patient n'a généralement qu'une toux, alors que l'écoute d'une légère respiration sifflante n'est pas, la respiration est calme. La toux est sèche, mais en raison de la présence de caillots de mucus, elle est perçue comme productive.

Ainsi, les signes caractéristiques du syndrome postnasal sont la présence de stagnation du mucus dans les compartiments postérieurs de la cavité nasale, ainsi que la présence de flux de sécrétions épaisses provenant du nez ou des sinus paranasaux le long de la paroi pharyngée postérieure. Si le mucus s'accumule en grande quantité dans le nasopharynx, il s'agit d'une fuite postnasale positive au niveau endoscopique. Lorsqu'il n'y a pas d'accumulation de mucus en tant que telle, le patient est diagnostiqué avec un engourdissement postnasal endoscopiquement négatif.

Une pathologie courante à long terme provoque souvent le développement du phénomène de pharyngite chronique, qui se produit dans le contexte du flux de sécrétions à travers le pharynx, son irritation, créant des conditions favorables à la présence de bactéries pathogènes, ainsi qu'une respiration constante par la bouche. En outre, dans le syndrome post-nasal, une personne présente souvent une amygdalite chronique et d'autres pathologies ORL.

Diagnostics

Les signes de pathologie ne sont pas spécifiques, car de nombreuses maladies peuvent provoquer des symptômes de stigmatisation post-nasale. Un diagnostic est souvent posé après évaluation des plaintes et de l'anamnèse, mais pour différencier les causes de la pathologie, des méthodes de diagnostic instrumentales et de laboratoire doivent être réalisées:

  • radiographie ou scanner du nez et du nasopharynx, ainsi que des sinus paranasaux;
  • tests d'allergie;
  • numération globulaire complète;
  • frottis sur bacposev pour déterminer la composition de la microflore, etc.

Un diagnostic différentiel est établi entre les effets résiduels après des infections virales respiratoires aiguës, une sinusite, une rhinite allergique et vasomotrice, une rhinite médicale, une rhinite professionnelle et d'autres pathologies pouvant provoquer un syndrome postnasal.

Méthodes de traitement chez l'adulte

Dans de nombreux cas, la délivrance ou la correction efficace de la maladie sous-jacente aide à guérir les fuites postnasales. Toutefois, cela n’aide pas toujours, et le phénomène de la boue coulant dans la gorge reste toujours. Si la pathologie est causée par des maladies allergiques du nez et des sinus, ce traitement est appliqué:

  • glucocorticoïdes nasaux (Nasonex, Avamys, Fliksonaze);
  • vaporiser avec des composants anti-allergiques (Cromohexal);
  • comprimés d'antihistaminique (Claritin, cétirizine).

Les préparations nasales avec corticostéroïdes donnent de bons résultats et contre la rhinite vasomotrice, en utilisant des cycles de 1 à 1,5 mois. Cependant, l'effet du traitement est souvent instable et disparaît quelques semaines après le retrait des fonds. Lorsque la maladie est provoquée par des pathologies infectieuses du nez et des sinus, ce qui donne un syndrome post-nasal, il est recommandé de prendre des antibiotiques (Amoxiclav), des immunomodulateurs locaux (IRS-19), un lavage nasal avec une solution saline et des antiseptiques. Si tous les problèmes ORL sont exclus, il est utile de procéder à un examen complet avec un gastro-entérologue et, si nécessaire, à des traitements pour traiter l'œsophagite par reflux et d'autres problèmes du tube digestif.

Chez les adultes atteints de diverses pathologies des voies respiratoires supérieures, une solution opérationnelle au problème est souvent mise en pratique, pour laquelle les types d'interventions suivants sont utilisés:

  • coagulation bipolaire des corbeaux inférieurs;
  • résection rasoir des extrémités postérieures de la partie inférieure de la coque du nez;
  • sinusite maxillaire;
  • correction du septum nasal;
  • résection du cornet moyen;
  • polypotomie;
  • destruction du sac Thornwald, etc.

Toutes ces opérations visent à restaurer la structure normale de la cavité nasale, à normaliser le drainage et la ventilation des sinus et du nez, ce qui réduit la force de la fuite postnasale. En général, l'élimination de la glaire dans le syndrome du pharynx n'est possible qu'avec une correction efficace de la pathologie sous-jacente.

Règles de thérapie chez les enfants

Habituellement, lorsque le plus petit patient ou ses parents se plaignent des symptômes caractéristiques du drainage post-nasal et lorsqu'un amas de mucus est détecté dans le nasopharynx et qu'il s'écoule le long de la gorge, il existe un SRAS ou une rhinite prolongée. En outre, dans de nombreux cas, des symptômes similaires chez les enfants sont détectés des végétations adénoïdes. Lorsque les causes infectieuses sont exclues ou qu'un traitement à part entière d'une maladie courante à long terme des voies respiratoires supérieures est effectué, le traitement par mèche postnasal est effectué dans deux directions:

  1. bien sûr arroser le nez avec des aérosols de corticostéroïdes;
  2. prendre des antihistaminiques en association avec des décongestionnants.

Comme méthodes supplémentaires, un rinçage nasal et une inhalation avec une solution saline sont prescrits pour éliminer les sécrétions visqueuses, éliminer les irritants, les impuretés et les allergènes et hydrater la muqueuse nasale. L'inhalation est souhaitable de faire plusieurs fois par jour, y compris - avant le coucher. S'il n'est pas possible de rincer régulièrement le nez ou s'il s'agit d'un bébé de moins de 2 ans, vous devriez verser des gouttes dans le nez à base d'eau de mer.

De plus, avant la fin de la manifestation de symptômes désagréables, l'enfant devrait recevoir un volume accru de liquide (en l'absence de contre-indications). Un humidificateur doit impérativement être présent dans l'appartement et le petit patient dormira à l'extrémité supérieure du matelas surélevé à 30 degrés. Il est possible d’aller à l’école ou à la maternelle avec des fuites postnasales, car l’enfant n’est pas contagieux (à moins, bien sûr, que ce ne soit pas la phase aiguë d’une maladie infectieuse).

Dans la vidéo suivante, le médecin Leskov vous expliquera pourquoi la bave coulait dans le fond de la gorge.

Remèdes populaires pour les fuites postnasales

Si vous le souhaitez, vous pouvez appliquer les conseils de guérisseurs traditionnels qui ne feront aucun mal et vous aideront à faire face aux symptômes de la pathologie. Des précautions doivent être prises lors de l'utilisation de recettes folkloriques chez les enfants et dans la rhinite allergique. Dans ce dernier cas, il est préférable de les éliminer complètement. Voici des remèdes populaires pour le peuple:

  1. Dans un demi-litre d'eau bouillante, ajoutez 2 cuillères à soupe de teinture de propolis, versez 2 gouttes d'huile de lavande et de romarin. Respirez sur la vapeur pendant 10 minutes.
  2. Préparez toute tisane en ajoutant une pincée de curcuma, de gingembre et, avant utilisation, une cuillerée à thé de miel dans un verre de boisson. A boire par petites gorgées chaudes, mais pas brûlantes.
  3. Dans un verre d'eau tiède ou dans n'importe quel thé, ajoutez une cuillerée à thé de miel et du jus de citron, buvez-en à petites gorgées dès que le mucus commence à s'accumuler dans la gorge.

Prévention du syndrome

Avec une tendance à la rhinite allergique, à la rhinite vasomotrice, ainsi qu’à un rhume qui attrape après des pathologies infectieuses, il est préférable de consacrer du temps à la prévention du syndrome de fuite postnasale:

  • faites le nettoyage humide dans la chambre plus souvent;
  • appliquer des hydratants;
  • porter des articles de matériaux naturels;
  • ne consommez pas d'aliments nocifs et allergiques;
  • refuser de travailler dans des industries dangereuses;
  • renforcer l'immunité locale et générale;
  • plus d'être sur les ondes;
  • éliminer les anomalies de la structure du nez;
  • traiter les maladies respiratoires sous la supervision d'un médecin expérimenté.

Êtes-vous un de ces millions qui veulent renforcer le système immunitaire?

Et toutes vos tentatives ont été infructueuses?

Et avez-vous déjà pensé à des mesures radicales? C'est compréhensible, car un corps fort est un indicateur de santé et un motif de fierté. En plus, c'est au moins la longévité de l'homme. Et le fait qu'une personne en bonne santé ait l'air plus jeune est un axiome qui ne nécessite pas de preuve.

Par conséquent, nous vous recommandons de lire l'article d'Elena Malysheva sur la façon de renforcer votre corps avant le froid de l'automne. Lire l'article >>

Vous Aimerez Aussi