Nez qui coule et rhinite chez la femme enceinte: causes et traitement

Au cours de la période pendant laquelle on porte un enfant dont l'immunité est affaiblie, les virus et les bactéries pénètrent facilement dans l'organisme, provoquant le développement de rhumes, de maladies respiratoires et autres. Le premier symptôme d'un rhume en développement est un nez qui coule. Comment éliminer ce symptôme déplaisant?

Causes et symptômes de l'écoulement nasal chez la femme enceinte

Un nez qui coule est une inflammation de la muqueuse nasale.

La rhinite ou le nez qui coule chez les femmes enceintes est une occurrence fréquente non seulement pendant la période du rhume. Il peut y avoir un nez qui coule pour d'autres raisons.

Il existe 3 types de rhinite:

  • Infectieux. Un coryza infectieux survient lors d'un rhume ou d'une maladie respiratoire. Ce symptôme survient plus souvent au cours de la période de gestation en raison d'une immunité affaiblie, car le corps est plus vulnérable à diverses infections et bactéries.
  • Allergique. Une rhinite peut survenir lors d'une réaction allergique. La rhinite allergique se produit lorsque des substances irritantes sont inhalées dans les voies respiratoires. Les agents suivants peuvent être irritants: laine, pollen, poussière, médicaments, produits chimiques ménagers, etc.
  • Hormonal. Pendant la grossesse, le corps subit de graves changements hormonaux. Sous l'influence de l'ajustement hormonal et un nez qui coule se développe. L'augmentation des niveaux d'hormones œstrogènes provoque la congestion. La rhinite hormonale chez la femme enceinte survient généralement au cours du deuxième trimestre et dure jusqu'à la naissance. En même temps, on observe une congestion nasale sans écoulement muqueux, une sécheresse et des démangeaisons dans la cavité nasale. La rhinite hormonale ne nécessite pas de traitement et se transmet d'elle-même.

Les symptômes suivants sont caractéristiques de la rhinite virale et allergique:

  • écoulement muqueux abondant
  • difficulté à respirer
  • congestion nasale
  • gonflement du visage

Lorsque l'infection se propage, une enflure grave apparaît, la température augmente, les gouttes ne permettent pas de faire face à la congestion nasale. Ce sont des symptômes dangereux qui nécessitent un traitement immédiat.

Médicaments contre le rhume

Après un examen, seul un médecin peut prescrire un traitement sûr contre le rhume aux femmes enceintes.

Pendant la grossesse, de nombreux médicaments sont contre-indiqués en raison de leur effet négatif sur le fœtus. Pour faciliter la respiration, on utilise généralement des médicaments vasoconstricteurs, mais leur utilisation est absolument contre-indiquée pour une femme enceinte.

Galasolin, Sanorin, Nazivin, Naphthyzin et d’autres ont un effet vasoconstricteur, ce qui a pour effet de rétrécir les vaisseaux de la cavité nasale et les capillaires placentaires.

Le Pinosol est un remède sûr et efficace contre le rhume. Ce sont des gouttes à base d'ingrédients naturels. Pinosol a un effet vasoconstricteur modéré.

Si vous ne pouvez pas vous passer d'agents vasoconstricteurs, vous ne pouvez pas les appliquer plus d'une fois par jour et il est préférable d'acheter les gouttes pour enfants avec le dosage minimum.

Dans la rhinite allergique, l'utilisation de médicaments à base de phényléphrine est autorisée. Un tel remède est Vibrocil. Si un nez qui coule apparait dans le contexte d'un rhume, les immunostimulants sont utilisés pour augmenter les forces immunitaires.

L'inhalation

L'inhalation est interdite dans les pathologies cardiaques et à haute température.

Un nez qui coule de nature infectieuse ou virale peut être traité avec l'aide d'un traitement par inhalation. L'inhalation peut être réalisée avec un nébuliseur ou en utilisant la méthode de la "grand-mère" - respirer par la vapeur.

Pour l’inhalation, vous pouvez utiliser de l’huile d’eucalyptus, de l’huile de sapin, ainsi que des décoctions d’herbes à base de camomille, de calendula, de sauge, etc. Elles ont des effets antimicrobiens et anti-inflammatoires.

Remplissez le récipient avec de l'eau chaude, ajoutez 2-3 gouttes d'huile essentielle et respirez. Vous pouvez ajouter de l’eau alcaline minérale ou une solution de soude faible dans le réservoir. Pour la procédure, vous pouvez utiliser des remèdes à base de plantes, par exemple la teinture de calendula. Il est dilué avec une solution saline dans un rapport de 1:40. Des médicaments pharmaceutiques pour soulager l'inflammation et restaurer l'immunité locale, les gouttes Sinupret sont utilisés. Ils sont élevés dans des proportions égales avec une solution saline.

L'inhalation affecte uniquement les voies respiratoires touchées et n'exerce pas de pression sur les organes en bonne santé.

La durée de la procédure ne doit pas dépasser 5 minutes. 3-4 inhalations sont recommandées par jour. La procédure est effectuée une heure après avoir mangé. Il n'est pas souhaitable de sortir après l'inhalation.

Procédure de lavage nasal

Il est recommandé d'effectuer cette procédure dès les premiers symptômes d'un rhume.

Le lavage nasal est une procédure efficace et utile contre le nez qui coule pendant la grossesse.

Que peut laver le nez d'une femme enceinte avec un rhume:

  • Pour laver la cavité nasale, vous pouvez utiliser une solution saline faible. Il nettoie non seulement la muqueuse nasale des germes nocifs, mais facilite également la respiration. Pour préparer la solution doit être dans un verre d'eau bouillie tiède, ajouter une cuillère à café de sel et 2-3 gouttes d'iode. Au lieu de sel, vous pouvez prendre la mer. La composition est préparée de manière similaire.
  • La furatsiline peut être utilisée pour le lavage des sécrétions purulentes: dissoudre le comprimé dans un verre d'eau. C'est un agent antimicrobien efficace.
  • Dans la pharmacie, vous pouvez acheter des médicaments à base d’eau de mer: Aqualore, Salin, Quix, Rinolux, etc. Ils sont absolument inoffensifs.

Pour le lavage, vous pouvez utiliser n’importe quel récipient muni d’un bec ou d’une poire en caoutchouc. Le lavage doit être effectué plusieurs fois par jour pendant 3-4 jours.

Méthodes traditionnelles de traitement

Le jus d'aloès - un remède populaire efficace et sans danger contre le rhume pour les femmes enceintes

Dans le traitement de la rhinite, vous pouvez le faire sans médicament. Avec la rhinite, vous pouvez utiliser les méthodes traditionnelles de traitement.

Recettes populaires et efficaces pour la rhinite:

  • Jus de betterave Épluchez et hachez les petites betteraves. Verser de l'eau bouillie et laisser infuser pendant 2 heures. Goutte à goutte dans chaque passage nasal 4 gouttes pas plus de 5 fois par jour.
  • Jus de carotte Les carottes ont des propriétés miraculeuses et peuvent être utilisées pour traiter la rhinite. Enterrez votre nez plusieurs fois par jour avec du jus de fruits frais.
  • Jus Kalanchoe. Le pré-jus est dilué dans de l'eau bouillie. Dans chaque passage nasal doit être instillé 3 gouttes 3 fois par jour pendant la semaine.
  • Jus d'aloès Couper une petite feuille, rincer et presser le jus. 2-3 gouttes par passe 3 fois par jour suffisent.
  • Les décoctions à base de plantes peuvent également être utilisées en gouttes pour tous les froids. Ils aident à réduire la sécrétion de mucus et à faciliter la respiration.
  • L'oignon est un bon effet antibactérien et anti-inflammatoire. Il est utile d'inhaler une paire d'oignons, mâcher dans la bouche. Il est recommandé d'effectuer 2 fois par jour.

Vous pouvez utiliser des thés chauds à base d'herbes médicinales: camomille, thym, groseille, églantine, etc. Les bouillons renforcent non seulement le système immunitaire, mais aident également à reconstituer les fluides corporels. Pour le goût, vous pouvez ajouter du citron ou une demi-cuillerée de miel.

Le rhume chez les femmes enceintes est-il dangereux pour le fœtus?

Un traitement inapproprié ou un rhume peut entraîner des complications non seulement chez la femme enceinte, mais également chez le fœtus.

Un écoulement nasal court ne constitue pas une menace pour l'enfant s'il n'est pas accompagné d'une forte fièvre et d'une intoxication générale du corps. Si la morve est verte ou jaune, cela indique l'adhésion d'une infection bactérienne, ce qui peut être dangereux en début de grossesse.

Un long nez qui coule mène à une insuffisance respiratoire et peut provoquer une hypoxie - manque d'oxygène chez le fœtus. Il en résulte un retard dans le développement de l'embryon. La rhinite est particulièrement dangereuse au premier trimestre, lors de la ponte et de la formation des organes vitaux du bébé.

Lors de l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs, le risque de développement d'une insuffisance vasculaire placentaire est élevé et, en conséquence, le développement du système nerveux est altéré.

Le risque de rhinite allergique est que les allergènes peuvent atteindre le fœtus et provoquer une réaction de leur système immunitaire. Aux dernières périodes, le corps se prépare à l'accouchement. Une rhinite virale ou bactérienne peut donc entraîner le vieillissement du placenta, le virus pénètre dans le liquide amniotique et le fœtus ou l'accouchement prématuré se développe.

Un écoulement nasal prolongé peut descendre dans les voies respiratoires, provoquer une bronchite ou devenir chronique. Ensuite, vous avez besoin d'un traitement sérieux et à long terme. Pour éviter des conséquences désagréables, le traitement de la rhinite doit être instauré dès les premiers symptômes. Il est important de consulter un médecin à temps et de suivre toutes ses recommandations. L'auto-traitement est inacceptable.

Vidéo utile - Comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse à la maison:

Pour éviter l'apparition d'un rhume, il est recommandé de prendre des mesures préventives:

  1. Évitez l'hypothermie.
  2. Mangez plus de fruits et de légumes.
  3. Devrait consommer plus de liquide. Il est utile de prendre des tisanes, des tisanes, du lait au miel, etc.
  4. Limitez les contacts avec les personnes malades.
  5. Si possible, éliminez le sel de l'alimentation. Cela provoque un gonflement.
  6. Manger de l'ail et des oignons. Ils ont des propriétés bactéricides. Ils peuvent également être découpés et disposés dans toute la pièce.
  7. Il est important d'effectuer régulièrement un nettoyage humide et d'aérer la pièce.
  8. Par beau temps, il est recommandé de passer suffisamment de temps à l'extérieur.
  9. En automne et en hiver, il est recommandé d'utiliser des complexes de vitamines et de minéraux. Les médicaments ne doivent être prescrits que par un médecin.

En suivant ces recommandations, il sera possible de prévenir l'apparition du rhume et des symptômes qui l'accompagnent.

Rhinite chez la femme enceinte: symptômes et traitement. Méthodes de thérapie

L'écoulement nasal est l'un des inconvénients les plus courants associés à la grossesse.

Environ 30% des femmes sont confrontées à ce problème dans une certaine mesure.

Nausées matinales et maux de dos, la rhinite chez la femme enceinte survient le plus souvent au deuxième trimestre et à l'approche de l'accouchement, bien que la probabilité de sa survenue pendant toute la période de gestation ne soit pas à exclure.

Qu'est-ce qu'une rhinite enceinte?

Le nez est une partie importante du corps humain. Malgré une anatomie assez simple (organe externe, cavité nasale et sinus), il est responsable de la bonne respiration, protégeant le corps des irritants de l’environnement et des risques biologiques.

À l'intérieur des voies nasales, une membrane muqueuse produit des muqueuses nasales qui s'écoulent par les narines et descendent par l'arrière du nasopharynx.

Ce mucus aide à piéger les toxines qu'une personne inhale. L'irritation de la membrane muqueuse des voies nasales entraîne une augmentation de la formation de mucus.

C'est ce qui se produit lorsque la rhinite aiguë survient pendant la grossesse.

La rhinite d'une femme enceinte est associée à des changements hormonaux qui se produisent dans son corps.

Le placenta produit une grande quantité d'hormones - PGH, VIP, œstrogènes, progestérone, provoquant une production excessive de sécrétions muqueuses, violation de la respiration nasale et écoulement nasal.

Une augmentation du volume de sang en circulation peut également provoquer un œdème des petits vaisseaux de la membrane muqueuse de l'organe et une congestion des tissus environnants.

Comment distinguer de l'habituel?

Contrairement à la sinusite commune de nature virale, à l’inflammation des sinus nasaux, les femmes enceintes ne présentent aucun signe de processus infectieux: fièvre, réflexe de toux, maux de tête, douleurs articulaires, douleurs musculaires, etc.

Lorsque la nature allergique de l'inflammation des sinus, il n'y a pas d'éruptions cutanées sur la peau, et avec l'élimination des allergènes, les symptômes de la maladie disparaissent rapidement.

Il y a souvent des questions sur les différences entre la congestion nasale hormonale et l'antrite.

Dans le cas de ce dernier cas, la femme ressent une douleur à la mâchoire supérieure, c'est-à-dire à l'emplacement des sinus maxillaires.

Une gêne prononcée se produit lors de la mastication et des mouvements brusques de la tête, ainsi que lors de la flexion. En outre, la sinusite s'accompagne de signes d'intoxication: fièvre, frissons, mal de tête, malaise, transpiration.

Dans tous les cas, seul un thérapeute peut reconnaître une forme particulière de pathologie sur la base des antécédents médicaux, d'un examen physique et de tests cliniques.

Quand une rhinite survient-elle chez une femme enceinte et combien de temps dure-t-elle?

Il n'y a pas de schéma précis entre le moment où le nez coule et la période de gestation. Selon les statistiques, la rhinite enceinte apparaît chez les femmes:

  • 12-19 semaines - dans 30% des cas;
  • à 20-29 semaines - dans 37% des cas;
  • à 30-35 semaines - dans 40% des cas;
  • à partir de 36 semaines - avant l'accouchement - dans 42% des cas.

Au début de la gestation, la pathologie est rare, ce qui s'explique par des troubles hormonaux mineurs.
Source: nasmorkam.net L'apparition des premiers signes tombe le plus souvent à la 12e semaine. La durée moyenne de cette affection peut aller jusqu'à 3 ou 4 semaines. Moins souvent, les symptômes persistent jusqu'à deux mois, après quoi ils se terminent d'eux-mêmes.

Si une violation des capacités respiratoires accompagne la future mère plus longtemps que d'habitude, une raison possible est une rhinite vasomotrice chronique ou une autre forme de pathologie.

Rhinite chez la femme enceinte: symptômes

Les symptômes de la rhinite hormonale varient selon les caractéristiques individuelles de la femme. Cependant, il existe des symptômes généraux, notamment:

  • insuffisance respiratoire, éternuement;
  • chatouilles, maux de gorge, toux;
  • rarement de la fièvre;
  • mal de tête;
  • perte d'appétit.

Types de rhinite pendant la grossesse

Au cours de la période de procréation, une femme peut faire face à plusieurs types de rhinite, mais chacune d’elles a un impact négatif sur le fœtus.

Dans certains cas, une insuffisance respiratoire provoque une hypoxie fœtale (manque d’oxygène). La future mère doit s'assurer que son corps reçoit suffisamment d'oxygène.

Rhinite infectieuse

Du fait que l'organisme d'une femme enceinte travaille «à deux», sa susceptibilité aux infections augmente. Les maladies du rhume sont souvent accompagnées de telles anomalies:

  • fièvre, frissons;
  • douleurs articulaires / musculaires;
  • faiblesse générale;
  • nez qui coule

Une infection virale aux premiers stades de la gestation peut provoquer des anomalies chez le fœtus.

Les femmes enceintes doivent accorder une attention accrue à leur santé. La connaissance de la manifestation d'une rhinite infectieuse aidera à ne pas aggraver la maladie.

Rhinite allergique

L'adaptation hormonale au cours de la grossesse augmente la sensibilité du système immunitaire aux stimuli.

Leur exposition peut provoquer un gonflement des voies respiratoires, conduisant à l'écoulement nasal. La rhinite allergique présente les symptômes suivants:

  • éternuer;
  • larmoiement;
  • démangeaisons de la muqueuse nasale;
  • toux sèche persistante.

La rhinite allergique identifiée pendant la grossesse nécessite un traitement obligatoire pour restaurer la capacité respiratoire et renforcer le système immunitaire.

Rhinite chronique

Les formes atrophiques et hypertrophiques de la rhinite peuvent affecter le déroulement de la grossesse et la santé du bébé.

Deviennent souvent la cause d’autres pathologies - otite, amygdalite, asthme, pneumonie. Les symptômes qui accompagnent la rhinite chronique incluent:

  • difficulté à respirer par le nez;
  • violation de l'odeur;
  • écoulement muqueux aqueux du nez;
  • toux
  • voix nasales.

Soulager la condition de la future mère permettra des douches intranasales de sel.

Rhinite vasomotrice

L'altération hormonale du corps, associée au début de la gestation, affecte l'état des vaisseaux sanguins du tissu muqueux du nasopharynx.

Dans le contexte de ces changements, son œdème se produit, la rhinite hormonale survient chez les femmes enceintes - une forme particulière de la rhinite vasomotrice. Les symptômes typiques de cette maladie sont:

  • congestion nasale;
  • écoulement abondant des voies nasales de mucus liquide clair;
  • éternuer rarement.

En général, l'état d'une femme présentant des anomalies hormonales reste satisfaisant. Pas de fièvre et de courbatures.

Que peuvent être des complications: qu'est-ce qui est dangereux?

En soi, le nez qui coule hormonal pour la future mère n’est pas dangereux, mais cela peut rendre sa vie inconfortable. En particulier, la congestion nasale affecte la qualité du sommeil et le manque de sommeil prolongé augmente la fatigue.

Si nous parlons de l'effet de la rhinite d'une femme enceinte sur la santé de l'enfant, le problème principal est le manque d'oxygène, qui survient lors d'une insuffisance respiratoire prolongée.

L'hypoxie inhibe le développement normal du fœtus et contribue à l'apparition d'anomalies.

En cas de rhume, l'infection peut pénétrer dans le placenta, ce qui augmente le risque d'avortement spontané ou d'évanouissement de la grossesse.

Si la femme est confrontée à une rhinite infectieuse dans les dernières périodes ou immédiatement avant la naissance, le nouveau-né sera immédiatement confronté à l'infection.

Comment traiter la rhinite chez la femme enceinte? Que peut

Vous ne devriez pas attendre que le nez qui coule passe indépendamment. Seul un médecin peut dire à une femme quoi faire et comment le traiter pendant la gestation, car la plupart des médicaments sont contre-indiqués à ce moment-là et que leur sélection doit être abordée de manière significative.

De plus, il n'est pas possible d'éliminer les symptômes de la rhinite gravide avant que la muqueuse nasopharyngée ne s'adapte aux nouvelles conditions. L'utilisation de médicaments ne fournira qu'un soulagement à court terme.

Le traitement de la rhinite chez la femme enceinte vise à réduire la gravité des symptômes, avec l’utilisation temporaire de médicaments pendant l’exacerbation. Le traitement est effectué selon le schéma suivant:

  1. Restauration du tissu muqueux du nasopharynx. Pour ce faire, une femme doit rincer la cavité nasale avec une solution saline, rester souvent à l'air libre et dans le logement afin de maintenir le régime optimal de température 19-21С et le taux d'humidité de 55-75%.
  2. Réduire le gonflement du nez la nuit. L'option la plus simple consiste à relever la tête de lit.
  3. Utilisation de préparations nasales approuvées. Aux moments critiques, quand le nez ne respire plus, les médicaments intranasaux à base de glucocorticostéroïdes sont utilisés aux doses autorisées, afin de ne pas nuire à l'enfant. Ces remèdes comprennent l'alcédine, le Nazonex, le Budoster, le fluticasone, etc.

Ces médicaments intranasaux soulagent le gonflement de la muqueuse nasale en quelques heures seulement. La durée de leur action est de 6 à 24 heures, selon la gravité de la maladie et la réaction de l'organisme à la drogue.

Les vaporisateurs et gouttes vasoconstricteurs, antiallergiques, antiviraux et immunostimulants, ainsi que les médicaments contenant des antibiotiques pendant la gestation ne sont pas recommandés, sauf dans les cas où la maladie se prolonge.

Le lavage des voies nasales avec une solution saline (1 c. À thé de sel de mer / de table pour 1 litre d’eau bouillie) et les moyens d’action similaire (Aquamaris, Humer, Marimer, Dolphin, etc.) vous permettent de laver le mucus accumulé, d’humidifier la muqueuse nasopharyngée et de normaliser la capacité respiratoire.

Médecine traditionnelle


Parmi la grande variété de "recettes de grand-mère" du rhume pendant la grossesse, les médecins recommandent d'utiliser ce qui suit:

Traitement de la rhinite hormonale

Aucune thérapie spécifique n'est requise pour ce type de rhinite - les symptômes disparaîtront dès la naissance du bébé. Mais une femme a besoin de savoir comment soulager son état en cas de forte congestion nasale:

  • Assainissement de la cavité nasale avec des solutions salines;
  • Inhalation d'infusions de plantes et d'huile d'eucalyptus.

Traitement de la rhinite allergique

Lorsque la nature allergique du nez qui coule commence pendant la grossesse, il est nécessaire d’éliminer le facteur irritant.

En règle générale, l'isolement de l'allergène aide à éliminer les symptômes de la maladie.

Tout en maintenant la congestion nasale, le thérapeute prescrit des gouttes intranasales, qui sont autorisées pendant la gestation.

Traitement de la rhinite infectieuse

Un nez qui coule pour le rhume est juste un symptôme. Par conséquent, pour vous en débarrasser, vous devez éliminer la cause de la maladie. Lorsque la rhinite infectieuse est montrée:

  • manipulations thermiques - pansements de moutarde sur les jambes, réchauffement des sinus nasaux;
  • médicaments sûrs contre le rhume (Dextrométhorphane, Guaifenezin, Acetamorphine, Morenazal Immuno);
  • remèdes populaires anti-froid.

Mesures préventives

Il est impossible de prédire quand une femme aura le nez qui coule pendant la grossesse et si cela va apparaître.

Tout dépend de la réponse du corps au déséquilibre hormonal provoqué par le début de la gestation.

La chance de «gagner» une rhinite est tout aussi grande chez les femmes sujettes aux maladies du nez et des sinus paranasaux et chez les femmes en parfaite santé.

Toutefois, le fait de suivre certaines recommandations réduira le risque de rhinite hormonale pendant la période d'accouchement:

  • Arrêter de fumer;
  • Pratiquer des sports actifs (natation, danse, cyclisme);
  • Moins de temps passé dans des endroits surpeuplés;
  • Prendre soin de renforcer le système immunitaire;
  • Traiter en temps opportun la rhinite infectieuse;
  • Observez l'hygiène du nez;
  • Passez plus de temps à l'extérieur.

Traitement de la rhinite pendant la grossesse

Un écoulement nasal ou une rhinite pendant la grossesse est un phénomène courant. Cela est dû à une diminution des défenses de l'organisme en raison de l'affaiblissement du système immunitaire. Mais le traitement d’un tel problème au cours de cette période doit être abordé de manière aussi responsable que possible, en tenant compte du fait que les médicaments habituels utilisés avant la grossesse peuvent nuire au bébé en développement, provoquer l’apparition de pathologies et même devenir une menace pour sa vie.

Mais vous ne pouvez pas guérir un rhume car il est lourd de complications graves pour la santé de la future mère et l’apparition de nombreuses maladies respiratoires sous une forme chronique. Par exemple, laissée sans attention appropriée, la rhinite peut rapidement se transformer en sinusite.

Les causes de rhinite de différents types et le danger d'une telle condition pour les femmes enceintes

En règle générale, les symptômes de la rhinite pendant la grossesse apparaissent nettement dans le contexte d'un état général du corps normal, de la congestion nasale, des éternuements, puis des larmoiements aux yeux, des démangeaisons dans la cavité nasale, un gonflement des muqueuses et un écoulement net de consistances diverses.

Mais, ressentant les symptômes du rhume, vous devez comprendre les causes de ce phénomène et il est préférable de consulter un médecin.

Il est important de classer correctement un symptôme, car ce n'est que dans ce cas que le médecin sera en mesure de prescrire un traitement adéquat qui ne nuira pas au nourrisson.

La rhinite pendant la grossesse est généralement divisée en trois types:

Rhinite infectieuse

Les rhinites de ce type sont principalement dues à un rhume ou à un rhume, ainsi qu’à d’autres affections respiratoires plus fréquentes au cours de la gestation que dans l’état normal du corps de la femme.

Cela est dû à de profonds changements dans le système immunitaire, au niveau général de réduction de la protection nécessaire pour maintenir la grossesse, mais rend le corps plus vulnérable à divers virus et infections.

En cas de traitement inadéquat ou d’absence de traitement, une rhinite infectieuse peut se transformer en une maladie plus grave nécessitant un traitement complexe, mais pouvant également constituer une menace pour l’enfant.

Les complications possibles peuvent être:

  1. Sinusite - inflammation des sinus maxillaires avec gonflement important des muqueuses du nez. Lire la suite: antrite pendant la grossesse →
  2. Le front, y compris dans la forme aiguë, qui est une inflammation du sinus frontal.
  3. Sinusite de différents types, y compris sous forme aiguë ou chronique, qui est une forte inflammation d'un ou de plusieurs sinus de la cavité nasale.
  4. L'apparition de polypes dans le nez qui se forment sur les muqueuses enflammées et gonflées de la cavité nasale.

Rhinite allergique

L'allergie de grossesse est une cause fréquente de rhinite. Dans la plupart des cas, cette réaction se produit dans le corps lorsqu’il est inhalé par les irritants des voies respiratoires qui provoquent des allergies respiratoires.

Ces substances comprennent la laine et le duvet des animaux, les plumes et le duvet des oiseaux, le pollen de plantes, la poussière domestique, la salive des animaux domestiques, certains types de produits, les produits de parfumerie, les médicaments, les produits chimiques domestiques et bien plus encore.

Selon les statistiques, une rhinite de ce type est observée chez une femme enceinte sur trois et le plus souvent aux premiers stades, lorsque le corps de la femme ne s'habitue qu'aux changements qui se produisent.

La rhinite allergique pendant la période de portage est dangereuse car les allergènes qui pénètrent dans le corps de la mère et provoquent une réaction inadéquate peuvent également toucher le fœtus en développement, ainsi que l’utilisation par la mère de produits allergènes.

Des substances, qui traversent le placenta et se dirigent vers le bébé, provoquent une réaction de son système immunitaire, dans lequel il n’ya pas assez d’enzymes pour neutraliser les éléments nocifs.

Pour cette raison, le système immunitaire du nourrisson commence à produire activement des anticorps, mémorisant une substance étrangère. Plus tard, après la naissance de cette substance, le système immunitaire de l’enfant réagira par une allergie lorsqu’il est inhalé. En savoir plus sur les allergies de grossesse →

Rhinite hormonale

L'apparition d'un tel nez qui coule est toujours associée à des changements hormonaux et à l'instabilité de son arrière-plan. Il apparaît chez les femmes enceintes, chez les personnes souffrant de maladies de la glande thyroïde, ainsi que chez les adolescents à la puberté.

Avant de traiter une telle rhinite chez la femme enceinte, il est important de comprendre que sa cause est une forte augmentation du niveau de certaines hormones.

C'est la modification du contexte hormonal chez les femmes pendant la grossesse qui est la cause la plus fréquente d'écoulement nasal. Cette maladie a même reçu le nom de «rhinite enceinte».

Mais ne pensez pas que ce mécanisme est naturel pour l'organisme, et donc insoluble dans tout traitement, mais qu'il se passe indépendamment de la naissance du bébé.

Traitement de la rhinite pendant la grossesse

Dans la plupart des cas, lors de l'apparition d'une rhinite hormonale pendant la grossesse, les médecins prescrivent des médicaments, en utilisant des médicaments sans danger pour la future mère et le bébé.

Les moyens utilisés ne doivent pas avoir d'effet toxique, doivent présenter une excellente tolérance, même pour une utilisation à long terme, et doivent également être utilisés à des doses thérapeutiques strictement prescrites. En aucun cas, ne peuvent pas participer à un traitement par leurs propres moyens.

Avant de traiter la rhinite allergique chez la femme enceinte, il est nécessaire d'éliminer la source de l'allergie, pour laquelle il est nécessaire:

  • enlevez tous les oreillers en duvet et en plumes, en les remplaçant par un rembourrage en polyester, ne causant pas d'allergies, mais n'oubliez pas de les laver régulièrement à l'eau savonneuse, dont la température ne doit pas être inférieure à 60 ° C;
  • remplacez les rideaux en tissu et les stores par des stores, ce qui réduira la quantité de poussière dans la pièce;
  • réduire au minimum le nombre de sources possibles de poussière domestique, c'est-à-dire éliminer les objets qui ne sont pas soumis à un nettoyage, à un lavage ou à une lessive réguliers par voie humide;
  • aérez régulièrement l'espace de vie, surtout le soir avant de vous coucher;
  • il est souhaitable de supprimer toutes les plantes de l'appartement;
  • réduisez la communication avec les animaux domestiques, car l'allergie survient le plus souvent avec les poils de chiens, de chats, de rongeurs, de duvet et de plumes d'oiseaux;
  • éliminer du régime les aliments allergènes, en particulier ceux qui ont provoqué une réaction inadéquate de l'organisme avant la grossesse.

Le traitement médicamenteux de la rhinite, provoquée par des allergies respiratoires, ne sera approprié qu’après l’élimination de l’allergène et son éventuel contact avec l’avenir.

Le traitement d'un rhume de type infectieux doit toujours être effectué sous la surveillance d'un médecin, et il est beaucoup plus facile de prévenir un tel problème que de suivre un traitement. Pour prévenir l’infection, il est nécessaire de limiter autant que possible tout contact avec des personnes malades.

Il ne faut pas aller dans des lieux publics sauf en cas d'absolue nécessité, car dans ce cas, la probabilité d'infection est très élevée. À la sortie de la maison (en particulier lors d'exacerbations saisonnières et de menaces épidémiques), il est nécessaire de lubrifier les sinus nasaux avec une pommade spéciale, par exemple viferonique ou oxolinique.

De tels outils aident à créer une barrière protectrice supplémentaire dans la cavité nasale, où les microbes et autres agents pathogènes pénètrent lorsqu'ils sont inhalés.

Drogues et procédures physiothérapeutiques autorisées pendant la grossesse

Lors du choix d'une méthode pour traiter tout type de rhinite, il convient de rappeler qu'il est impossible d'utiliser des gouttes nasales dans la période d'attente d'un nourrisson à action vasoconstrictrice.

L’utilisation de médicaments tels que Nazivin, Naphthyzinum, Dlados, Galazolin, Sanorin et d’autres médicaments vasoconstricteurs n’est pas recommandée.

L'utilisation de telles gouttes pour éliminer un rhume pendant la grossesse peut provoquer des perturbations dans le flux sanguin placentaire, ce qui affectera certainement la condition et le développement du bébé, car le fœtus ne recevra pas les substances dont il a besoin.

Dans les phases ultérieures, une telle situation peut entraîner une naissance prématurée, car le nourrisson, lorsque les vaisseaux du placenta sont rétrécis et que le flux sanguin est perturbé, commence à s’inquiéter et à pousser, ce qui peut déclencher l’ouverture du col et le début du travail.

Dans certains cas, des gouttes vasoconstricteurs (dans les formes sévères du rhume) peuvent être administrées en doses minimales uniques avant le coucher, afin de faciliter la respiration de la femme la nuit et de lui permettre de se détendre pleinement. Il est impossible d'appliquer de telles gouttes par vous-même.

Pinosol est peut-être la seule goutte qui ne soit pas contre-indiquée pendant la grossesse. Ils contiennent des huiles végétales naturelles, ils sont donc sans danger pour un bébé en développement.

Mais leur utilisation est strictement individuelle, car pendant la période de gestation, le corps de la femme est plus susceptible à divers effets et les composants du médicament peuvent provoquer une réaction allergique.

Les solutions salines utilisées pour le lavage des voies nasales sont les plus sûres et les plus efficaces dans le traitement de la rhinite pendant la grossesse.

Vous pouvez préparer ces solutions vous-même en achetant du sel de mer spécial ou des médicaments prêts à l'emploi dans les chaînes de pharmacies. La solution saline réduit considérablement le gonflement des membranes muqueuses de la cavité nasale, élimine l'inflammation et facilite ainsi la respiration.

Pour préparer la solution, on prélève une cuillerée à thé de sel (mer) par demi-litre d’eau pure.

Parmi les préparations pharmaceutiques pour le lavage du nez, on peut noter:

Un moyen efficace et sans danger de se débarrasser d'un rhume pendant la grossesse est l'inhalation, réalisée à l'aide d'eau minérale de composition faiblement alcaline. L'eau doit être sans gaz. Vous devez donc ouvrir la bouteille à l'avance ou verser un peu d'eau dans un verre pour que le gaz sorte.

Vous pouvez remplacer l’eau minérale naturelle par une solution de soude en utilisant 2 ou 3 cuillères à soupe de matière sèche par litre d’eau bouillante.

S'il n'y a pas de réaction allergique, il est possible d'effectuer des inhalations avec l'ajout d'huiles essentielles, par exemple, tilleul, conifères, myrte, calamus, lavande, eucalyptus, sauge, citron, rose, menthe. Mais il est nécessaire d’appliquer cette méthode avec précaution car il peut y avoir une réaction allergique. Lire la suite: inhalation pendant la grossesse →

Il est important de bien conduire l'inhalation, pour laquelle plusieurs règles doivent être suivies:

  1. Ne pas effectuer la procédure immédiatement après un repas, comme sur un estomac vide. Après avoir consommé la nourriture, environ 1 à 1,5 heure devrait s'écouler.
  2. L'inhalation de vapeurs médicales en cas de rhinite doit être effectuée avec le nez, de manière à exercer un effet sur les muqueuses nasales.
  3. Pour la procédure, il est préférable d’utiliser des dispositifs spéciaux, par exemple des nébuliseurs. S'il n'y a pas un tel dispositif, la solution bouillante peut être versée dans la théière et, recouverte d'une serviette, respirer la vapeur sortant par son bec. Vous pouvez respirer et au-dessus de la casserole habituelle, mais il y a un risque de brûlure.
  4. La durée de la procédure pendant la grossesse ne doit pas dépasser 10 minutes avec de l’eau minérale ou une solution de soude. En cas d'inhalation d'huiles essentielles, la durée d'inhalation doit être réduite à 5-6 minutes.
  5. Après l'inhalation, la femme doit se reposer pendant au moins deux heures sans sortir et il est conseillé de ne pas parler ni manger.

Méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite pendant la grossesse

Les docteurs en médecine traditionnelle conseillent aux femmes enceintes de pratiquer une acupression spéciale, facilitant l'état et la respiration lorsque différents types de rhinite apparaissent. Masser avec des mouvements légers nécessite non seulement les ailes du nez, mais également la zone frontale, ainsi que la partie supérieure des joues sous les yeux.

Il existe de nombreuses recettes populaires pour l'inhalation, en particulier, utilisant des décoctions d'herbes médicinales, telles que la camomille, la calendula, la chélidoine, la mélisse, la mère et la belle-mère.

Mais ils ne peuvent être utilisés qu'avec prudence et à condition qu'il n'y ait pas d'intolérance individuelle. La même règle s'applique au lavage des voies nasales avec des décoctions à base de plantes.

L'inhalation de vapeur de pomme de terre bouillie ou de sa peau peut être qualifiée d'inhalations les plus inoffensives de la médecine traditionnelle. Vous pouvez également inhaler une paire d'oignons ou d'ail fraîchement coupés, ainsi que du citron.

La médecine traditionnelle recommande également l’utilisation de l’eau de miel dans le traitement de la rhinite chez la femme enceinte, en l’appliquant non seulement au lavage de la cavité nasale, mais également à l’inhalation ainsi qu’à la consommation de chaleur.

Mais il faut garder à l'esprit que le miel peut non seulement provoquer une réaction allergique chez la femme enceinte, mais également provoquer l'apparition d'une allergie chez le futur bébé après sa naissance.

Prévention

Parmi les mesures préventives prises contre l’apparition de rhinites pendant la grossesse, l’essentiel est d’éviter tout contact avec des personnes atteintes de maladies infectieuses.

Un excellent moyen de prévention consiste à pratiquer des inhalations périodiques, par exemple avec de l'huile de citron ou d'eucalyptus, qui permettent de tuer les bactéries tombées dans la cavité nasale après avoir visité des lieux publics, les empêchant de se multiplier et de provoquer des maladies.

En cas d'allergies respiratoires, le principal traitement prophylactique consiste à éliminer tout contact avec des allergènes.

Il est important de rappeler que pendant l'attente d'un bébé, en raison d'un affaiblissement du système immunitaire, toute substance peut provoquer des allergies, même celles pour lesquelles il n'y a pas eu de réaction négative avant la grossesse.

Malheureusement, il n'existe aucune mesure préventive pour prévenir l'apparition d'une rhinite hormonale, car le déséquilibre hormonal est naturel pour le corps de la femme pendant la grossesse. Dans ce cas, vous ne pouvez utiliser que des moyens légers et sûrs pour soulager l’état et la respiration.

Bien sûr, en 9 mois, il est presque impossible de ne jamais être infecté par une infection respiratoire ou un rhume, même avec toutes les mesures et précautions préventives.

Mais il est important de rappeler que pour le moment, il est impossible de s'auto-guérir de toute maladie, car nous ne parlons pas seulement de la condition de la femme elle-même, mais également de la santé du futur bébé. Par conséquent, la nomination de médicaments et de procédures pour éliminer la rhinite au cours de cette période est préférable de confier à un médecin qualifié.

Auteur: Irina Vaganova, médecin
spécifiquement pour Mama66.ru

Rhinite pendant la grossesse: symptômes

✓ Article vérifié par un médecin

Quand un nez qui coule apparaît, les femmes enceintes commencent à s'inquiéter d'être malades. Cependant, ce symptôme n'indique pas toujours un processus infectieux. La rhinite dans la seconde moitié de la grossesse apparaît pour une autre raison et peut être considérée comme une variante de la norme.

Rhinite pendant la grossesse: symptômes

La cause de la rhinite chez les femmes enceintes

L'inflammation de la muqueuse nasale chez la femme enceinte se produit en raison de changements hormonaux dans le corps. Cette maladie survient chez près de la moitié des futures mères. Les symptômes sont plus souvent perturbés au cours de la seconde moitié de la grossesse et se distinguent par leur durée. Les femmes enceintes doivent être informées de l'existence d'une telle rhinite hormonale afin de ne pas se soigner et de ne pas s'inquiéter à nouveau.

Les femmes enceintes doivent être conscientes de ce type de rhinite et ne pas se soigner elles-mêmes.

Le mécanisme de la rhinite repose sur une modification de l'équilibre hormonal. Les femmes enceintes augmentent considérablement le niveau d'œstrogène, qui a un effet sur les vaisseaux sanguins via le système nerveux. À l'intérieur, leur apport en sang augmente et la paroi externe des vaisseaux devient moins durable. Cela entraîne un œdème muqueux, une sécrétion accrue et une rhinite.

La rhinite est due à des modifications de l'équilibre hormonal

Conseil: si le nez qui coule s'accompagne d'une détérioration du bien-être général ou de la fièvre, il peut être causé par une infection virale. Les femmes enceintes doivent appeler le médecin pour clarifier le diagnostic et attribuer le traitement approprié.

Un nez qui coule peut être le résultat d'une infection virale, afin de déterminer le besoin exact d'appeler un médecin

Facteurs prédisposants

La rhinite n'apparaît pas chez toutes les femmes enceintes. La probabilité de son apparition augmente dans les cas suivants:

  • une femme a une pathologie de la structure du septum nasal;
  • l'immunité de la femme enceinte est abaissée ou des maladies fréquentes lui sont caractéristiques;
  • les conditions climatiques défavorables provoquent une rhinite physiologique - la muqueuse est activée et produit plus de sécrétions;
  • en cas de violation de l'état psycho-émotionnel, la rhinite peut être déclenchée par l'action du système nerveux autonome. Cela se trouve souvent chez les femmes enceintes, qui se caractérisent par des sautes d'humeur ou des bouffées d'émotion.

Une rhinite pendant la grossesse peut apparaître en raison de tensions nerveuses, de sautes d'humeur

Dans le contexte d'un changement radical du contexte hormonal, des réactions d'hypersensibilité ou des allergies peuvent apparaître chez une femme à une période aussi importante. La tactique de traitement de la rhinite allergique est différente de la lutte contre l'infection, il est donc important de distinguer ces affections.

Conseil: surveiller les caractéristiques de la rhinite aidera à déterminer correctement sa cause. Un nez qui coule légèrement avec une infection virale disparaît après une semaine. Si les écoulements nasaux provoquent un allergène, un contact avec les symptômes apparaît et, en l'absence d'allergène, disparaît.

Symptômes de la rhinite hormonale

La rhinite hormonale peut se manifester:

  • congestion nasale;
  • écoulement aqueux du nez;
  • nez qui pique;
  • l'accumulation de croûtes;
  • ronflement nocturne.

La rhinite hormonale chez la femme enceinte peut provoquer un ronflement nocturne

Parfois, les femmes enceintes, au contraire, se plaignent de voies nasales sèches et d'éternuements. La congestion nasale permanente entraîne des maux de tête qui rendent mal les comprimés ou les thés apaisants. Un gonflement et une malnutrition de la membrane muqueuse provoquent une perte de l'odorat qui sera restaurée en une à deux semaines.

La congestion nasale constante conduit à des maux de tête.

Conseil: ne négligez pas le nez qui coule et la gêne associée. Lorsque vous respirez, l'oxygène doit être reçu non seulement par vous, mais également par votre enfant à naître.

Danger

Physiologique et correct respire par le nez. Le gonflement de la membrane muqueuse rend ce processus difficile et la femme doit respirer par la bouche.

En cas de congestion nasale, vous devez respirer par la bouche. Cela peut être mauvais pour la santé.

Cela nuit à sa santé pour les raisons suivantes.

  1. L'air n'a pas le temps de chauffer à la température désirée. Une caractéristique importante des voies nasales et des villosités est de réchauffer l'air et de retarder la poussière qu'il contient. Si cela ne se produit pas, les contaminants se déposent sur la trachée et les bronches, provoquant une sécrétion encore plus importante de mucus et de toux.
  2. Quand elle respire par la bouche, la muqueuse pharyngée se dessèche, ce qui augmente le risque de maladies inflammatoires.
  3. Lorsque le nez est bouché, une femme reçoit moins d'oxygène, ce qui provoque une hypoxie fœtale.

La respiration par la bouche peut aggraver encore davantage la rhinite et provoquer une toux.

Une respiration difficile chez la femme enceinte peut avoir des conséquences négatives pour le fœtus, allant jusqu'à des anomalies dans le développement des organes et systèmes les plus importants. C’est pourquoi une telle plainte apparemment insignifiante ne doit pas être ignorée.

Conseil: très souvent, normaliser l'état psychoémotionnel de la femme enceinte aide à éliminer la rhinite. Écoutez de la musique agréable, dansez, promenez-vous au grand air et observez la réaction du corps.

Très souvent, les promenades en plein air aident à se débarrasser de la rhinite, du manque de stress

Traitement

Certains médicaments sont autorisés à prendre pendant la grossesse. Cependant, les futures mères elles-mêmes sont souvent angoissées par les médicaments pendant cette période. Par conséquent, pour le traitement des femmes enceintes, la préférence est donnée aux moyens non médicamenteux.

Pendant la grossesse, les femmes préfèrent les traitements non médicamenteux

Leur action peut être dirigée vers:

  • élimination des poches;
  • normalisation du fond hormonal;
  • stabilisation de l'état émotionnel;
  • se débarrasser de l'hypersensibilité muqueuse;
  • hydrater les voies respiratoires et maintenir les muqueuses en bonne santé.

Vous trouverez ci-dessous différentes manières de traiter la rhinite pendant la grossesse.

Tableau 1. Traitement non médicamenteux

Rhinite pendant la grossesse

La rhinite - congestion nasale - est l'une des maladies les plus courantes sur la planète. La rhinite peut être causée par une infection, des allergènes et une foule d'autres causes.

Malheureusement, «une situation intéressante» peut être attribuée à «d'autres raisons». La rhinite touche près de la moitié des femmes enceintes. En médecine, on parle même de «rhinite chez la femme enceinte».

Causes de la rhinite

La rhinite chez une femme enceinte peut être causée par diverses raisons, par exemple:

  • Infection des voies respiratoires - grippe, infections respiratoires aiguës, SRAS.
  • L'exacerbation de maladies chroniques telles que la sinusite, la sinusite, la pharyngite, etc.
  • Pathologie du septum nasal.
  • Tumeurs dans la cavité nasale.
  • Adénoïdes et polypes.
  • Restructuration hormonale du corps pendant l'accouchement.
  • Allergènes

En général, les femmes enceintes distinguent quatre principaux types de rhinite:

  • pointu
  • chronique;
  • allergique;
  • rhinite vasomotrice chez la femme enceinte.

Peut-être que chacun d’entre eux devrait en dire plus.

Rhinite et comment y faire face

Le symptôme principal de toute rhinite est la congestion nasale et l’essoufflement. Si une femme respire par la bouche, la cavité nasale ne peut remplir sa fonction principale: réchauffer l'air et protéger le corps contre la pénétration de microbes et de virus.
Par conséquent, il est nécessaire de traiter la rhinite chez les femmes enceintes. Il est seulement important de bien faire les choses. Différents types de rhinite sont traités différemment. Et si oui, alors il est nécessaire de consulter un médecin pour clarifier le diagnostic et la nomination d'un traitement sûr.

Rhinite vasomotrice pendant la grossesse

La rhinite vasomotrice se réfère à la congestion nasale, dont les causes ne sont pas liées à une infection ou à des allergies. Cette forme de rhinite peut provenir d'odeurs fortes, de poussière et de fumée, d'alcool, de stress, de certains médicaments, de plats froids et épicés et, finalement, d'une grossesse.
La cause de la rhinite pendant la grossesse est une augmentation significative du nombre d'œstrogènes produits par le placenta dans le sang. Par conséquent, ce type de rhinite est généralement caractéristique des trimestres II et III. Cependant, la maladie peut commencer dès les premiers jours de la grossesse et se poursuivre jusqu'à l'accouchement.
Des niveaux élevés d'hormones provoquent un gonflement des conques muqueux et nasal, augmentent la sécrétion de mucus.

Rhinite pendant la grossesse - symptômes

  • congestion nasale, difficulté à respirer, aggravée dans la position couchée et au cours de l'effort physique;
  • écoulement abondant de mucus clair du nez (rhinorrhée);
  • toux, éternuement;
  • démangeaisons dans la cavité nasale;
  • maux de tête.

C'est important! La rhinite enceinte n'est jamais accompagnée de fièvre, de douleurs ou de maux de gorge. Si vous observez ces symptômes, alors, très probablement, vous avez une autre maladie et vous devez consulter votre médecin de toute urgence.

Rhinite enceinte - traitement

La rhinite vasomotrice des femmes enceintes, à proprement parler, ne nécessite pas de traitement - elle se passe généralement quelques semaines après l'accouchement.
Mais avec ses symptômes il est nécessaire de se battre - parce que le froid complique la condition d’une femme: elle a du mal à respirer, elle ne dort pas bien, perd son appétit, se fatigue rapidement. De plus, le manque d’oxygène provoque une hypoxie fœtale, car le bébé ne la reçoit que du sang de la mère. De plus, la respiration par la bouche ouvre la voie à toute infection. Par conséquent, le traitement de la rhinite chez la femme enceinte vise à faciliter la respiration.
Pour commencer, assurez-vous de vous montrer au médecin - la rhinite vasomotrice est très semblable à l'allergie, mais ici, ils sont traités différemment. Le médecin doit également exclure les polypes, les végétations adénoïdes ou la cause infectieuse du rhume.

Quoi ne pas faire

La première chose que tous les médecins disent habituellement est d’essayer de ne pas utiliser de gouttes vasoconstricteurs («Naphthyzin», «Galazolin», «Sanorin»). Ils ne peuvent être utilisés que lorsqu'il n'y a plus d'autre moyen.

Les gouttes vasoconstrictrices augmentent la pression, contractent les capillaires du placenta, réduisent le flux de sang et d'oxygène vers le fœtus. L'utilisation de tels outils pendant plus de 7 à 10 jours peut créer une dépendance et, ensuite, pour pouvoir commencer à respirer librement, vous devrez les utiliser constamment et à une posologie plus élevée.

L'utilisation prolongée de gouttes vasoconstrictrices assèche les muqueuses et favorise les saignements de nez fréquents.

Appeler le: +7 (495) 222-13-94

Que puis-je faire

Essayez les moyens les plus simples et les plus sûrs. • Humidifiez l'air dans la pièce, aérez-la aussi souvent que possible. • Buvez beaucoup de liquides. • Rincer la muqueuse nasale avec une solution saline ou divers produits spécialisés à base d’eau de mer. Il existe de nombreux médicaments de ce type dans les pharmacies et ils sont inoffensifs. Les solutions salines tonifient et hydratent les muqueuses, contribuent à éliminer les muqueuses. • Évitez les zones fortement odorantes. • Faites un auto-massage du nez, des exercices de respiration, des exercices spéciaux. • Dormez sur un oreiller haut - cela réduira l'enflure des muqueuses.

Il existe d'autres moyens plus efficaces, mais aussi pratiquement sûrs, de faciliter la respiration. Cependant, avant de les appliquer, il est toujours préférable de consulter un médecin. • Inhalations avec des herbes médicinales (sauge, calendula, camomille), avec de l'eau minérale, avec une solution de soude. Inspirez la vapeur par le nez, expirez par la bouche. Les inhalateurs à ultrasons à vapeur froide conviennent mieux à cette fin. • Gouttes aux huiles essentielles et menthol, telles que le Pinosol. • remèdes homéopathiques. Par exemple, «Euforbium», «Compositum», «Delufen», etc. • Pulvérisation nasale à base de glucocorticoïdes locaux (par exemple, «Nasonex»). Leur principe actif a un effet local et n’est pratiquement pas absorbé dans le sang.

Et seulement si aucune méthode ne vous a aidé, vous pouvez utiliser des gouttes vasoconstricteurs. Les gouttes pour enfants sont les plus sûres, mais elles doivent être utilisées le plus rarement possible, juste avant le coucher.

Et, bien sûr, vous ne pouvez pas enterrer ces préparations plus souvent que ce qui est écrit dans les instructions - certaines gouttes durent 4 heures, 8 heures, 12 heures.

Rhinite aiguë pendant la grossesse

La rhinite aiguë est causée par une infection virale. Cela peut être le SRAS, les infections respiratoires aiguës ou la grippe. L'infection est transmise par voie aérienne par une personne infectée et le patient est contagieux moins d'une semaine après le début de la maladie. Par conséquent, si vous en avez l’opportunité, évitez tout contact avec de tels patients et, si vous devez toujours porter un masque, frottez-vous les narines avec une pommade oxolinique et rincez-vous le nez plus souvent.

Il est nécessaire de traiter un rhume ou une grippe, car l’infection peut se propager davantage, entraînant une maladie plus grave, par exemple une otite moyenne, une pneumonie et une antrite. Et vous devez ensuite prendre des médicaments puissants potentiellement dangereux pour le bébé.

Les symptômes du SRAS et de la grippe sont différents, mais, en règle générale, ces deux maladies sont accompagnées de fièvre, de maux de gorge, d’un sentiment de «faiblesse» et de maux de tête.

Avec la grippe, la température augmente habituellement brusquement, mais les infections virales respiratoires aiguës et les infections respiratoires aiguës peuvent être accompagnées d'une très légère fièvre, mais accompagnées d'un rhume et d'un mal de gorge.

Rhinite aiguë - traitement

Le traitement de la rhinite aiguë chez la femme enceinte a ses propres spécificités. La femme «en position» est contre-indiquée dans les procédures de réchauffement et de physiothérapie classiques. Vous ne pouvez pas prendre un bain chaud, les jambes flambées, mettre des emplâtres de moutarde, faire UHF, électrophorèse.

Mais vous pouvez vous réchauffer les mains, mettre des chaussettes chaudes avec de la moutarde sèche, enrouler un foulard dans votre gorge, vous réchauffer votre nez «localement» - par exemple, avec une lampe bleue, des œufs à la coque, des sacs de sel ou de sable.

Les antibiotiques sont impuissants contre les infections virales, il est donc inutile de les utiliser. Et au fait, c'est très nocif! Pendant la grossesse, vous devez également vous abstenir de prendre des immunostimulants. Par exemple, les teintures d'échinacée, de ginseng et de réglisse augmentent la pression artérielle et augmentent le pouls non seulement pour vous, mais également pour l'enfant. Et chez le bébé, il a environ 200 battements par minute!

Le miel et les vitamines ne peuvent être utilisés que sur ordonnance. Ils peuvent être dangereux à certains moments de la grossesse.

Tous les remèdes mentionnés ci-dessus conviennent au traitement et au soulagement de la respiration - lavage avec des solutions salines, massage, remèdes homéopathiques, inhalations, coussins hauts.

De même, avec prudence, il est nécessaire de traiter les gouttes vasoconstricteurs. Vous devrez peut-être les utiliser pendant la période aiguë de la maladie, mais ne les laissez pas tomber plus de cinq à sept jours. Les médicaments spécifiques, leur dosage et la fréquence d'utilisation, vous devez nommer un médecin.

Pour le traitement de la rhinite aiguë, vous pouvez également utiliser:

  • Gouttes de jus de betterave, carottes, pommes, kalanchoe fraîchement pressé. Les jus peuvent être mélangés et instillés dans chaque passage nasal environ 6 gouttes 3 ou 4 fois par jour.
  • Inhalation avec des oignons et de l'ail brassés avec de l'eau bouillante.
  • Inhalation avec des huiles (menthol, eucalyptus, etc.).
  • Baumes du type "Asterisk" - ils peuvent être barbouillés avec le nez et les coins extérieurs des narines.
  • Boisson vitaminée: infusions d'églantier, thé au citron, jus de canneberge, compote de cassis, etc.

Rhinite chronique pendant la grossesse

La congestion nasale constante pendant la grossesse peut être causée par deux types de maladies:

  • Rhinite chronique, qui s'est développée avant la grossesse.
  • Rhinite enceinte.

Les infections respiratoires aiguës fréquentes, les infections virales respiratoires aiguës et les rhumes, les sinusites maxillaires sous-traitées et les sinusites peuvent devenir chroniques - un écoulement nasal léger mais persistant.

La rhinite chronique est causée par certains médicaments, tels que l'abus de médicaments vasoconstricteurs. Les adénoïdes, les polypes et les luxations du septum nasal sont également une cause fréquente de rhinite persistante. La rhinite chronique peut également survenir sous l'influence d'irritants, tels que la fumée de tabac, la poussière, les odeurs fortes, etc.

Symptômes de la rhinite chronique:

  • congestion nasale constante, en posant la moitié du nez, puis un ami;
  • écoulement nasal persistant (muqueux ou purulent);
  • respirer est plus difficile en position couchée, mais dès que vous vous levez et commencez à bouger, il devient plus facile de respirer.

Rhinite chronique - traitement

Tout d'abord, le médecin tente de déterminer la cause de la maladie et de l'éliminer. S'il n'est pas possible d'établir la cause, un traitement est disponible pour les femmes enceintes. Le plus souvent, il vise à faciliter la respiration. Mais les procédures plus graves sont reportées après la naissance.

Pour éliminer la congestion nasale, vous pouvez utiliser indépendamment les méthodes et outils déjà décrits. Essayez de ne pas utiliser la "chimie" car la plupart des fonds du froid pénètrent dans la barrière placentaire.

Rhinite allergique chez la femme enceinte

La rhinite allergique est causée par la réaction du système immunitaire d’une personne à une exposition à un allergène. Ces derniers peuvent être de la poussière de maison, des phanères d'animaux, du pollen de diverses plantes, des produits alimentaires et des produits chimiques. Le diagnostic de "rhinite allergique" n'est posé qu'après un test sanguin.

Il arrive souvent que, pour la première fois, une femme contracte une rhinite allergique pendant la grossesse, alors que son système immunitaire est affaibli.

Les symptômes de la rhinite allergique au cours de la grossesse diffèrent légèrement des symptômes classiques de cette maladie: - caractère saisonnier associé, par exemple, à la floraison de certaines plantes; - déchirure; - démangeaisons de la peau du visage et du nez; - éternuer; - la rhinorrhée; - Parfois, toux sèche.

Rhinite allergique pendant la grossesse: traitement

La rhinite allergique est très similaire à la rhinite chronique et vasomotrice. Vous devez donc clarifier le diagnostic. Le traitement ne doit être prescrit que par un médecin.

Le meilleur traitement contre les allergies consiste à éviter tout contact avec l’allergène. S'il n'est pas identifié, le médecin vous prescrira des antihistaminiques ou d'autres médicaments et vous prescrira une posologie sûre.

Dans certains cas, pour réduire la gravité des réactions allergiques, vous pouvez:

  • souvent laver avec de l'eau propre, décoction d'herbe, eau avec des émulsions du type Emolium;
  • enterrer l'albucide dans l'œil;
  • manger des pommes vertes fraîches immatures ou de l'argousier cru râpé avec du sucre;
  • prendre des suppléments de calcium, tels que le glycérophosphate de calcium.

En général, peu importe à quel point le nez qui coule peut sembler inoffensif, vous devez bien sûr le traiter. Et il est préférable de le faire sous la supervision d'un médecin et sans utiliser de médicaments puissants. Tout d’abord, vous devriez essayer tous les moyens sécuritaires - car il s’agit de la santé de votre enfant!

Les filles! Faisons repost.

Grâce à cela, les experts se présentent et donnent des réponses à nos questions!
Et aussi, vous pouvez poser votre question ci-dessous. Tels que vous ou les experts vont répondre.
Spasibki ;-)
Tous les enfants en bonne santé!
Ps. Les garçons sont également concernés! Juste les filles ici plus ;-)

Vous Aimerez Aussi