Inflammation des sinus nasaux: traitements traditionnels et non traditionnels

La liste des maladies ORL courantes est dominée par la sinusite - inflammation des muqueuses nasales et des sinus. Le plus souvent, la maladie survient comme une complication après des maladies respiratoires. Il est nécessaire de prendre des mesures rapides pour éliminer l'inflammation afin d'éviter le développement de conséquences désagréables.

Causes de l'inflammation des sinus

La sinusite est une inflammation aiguë ou chronique des sinus.

Les sinus sont situés dans la mâchoire supérieure et sont reliés à la cavité nasale par des ouvertures naturelles. En fonction de la localisation du processus inflammatoire dans les sinus nasaux, on distingue les formes suivantes: sinusite frontale, sinusite, sinusite, sphénoïdite.

Le processus inflammatoire dans les sinus paranasaux se produit lorsque les agents pathogènes entrent. La sinusite peut être virale, bactérienne ou fongique. La sinusite virale est moins grave, mais une infection bactérienne peut souvent se produire.

Les principaux facteurs provoquant le développement du processus inflammatoire:

Une fois ingéré, l'infection se multiplie sur la muqueuse nasale, puis se propage aux sinus paranasaux, provoquant ainsi une inflammation et un gonflement.

Dans de telles conditions, les bactéries se sentent bien et un apport insuffisant en oxygène nuit à la reproduction. Le processus inflammatoire affecte généralement plusieurs sinus, car ils sont très proches les uns des autres.

Les symptômes

Mauvaise écoulement du nez avec une odeur désagréable, douleur à la flexion de la tête, température et faiblesse sont des signes d'inflammation des sinus

Lorsque l'inflammation des sinus du nez, le patient présente les symptômes suivants:

  • Écoulement nasal épais et purulent, ayant une odeur forte et désagréable.
  • Lorsque la tête est inclinée, il y a une douleur dans la région des sinus paranasaux.
  • Nez qui coule
  • Mal de tête sévère.
  • Toux
  • Puffiness et rougeur des yeux.
  • Augmentation de la température corporelle.

L'évolution de la maladie peut se présenter sous plusieurs formes:

  • Courant aigu. Les signes du processus inflammatoire sont prononcés. Si le traitement est effectué correctement, la maladie disparaît sans laisser de trace.
  • Cours chronique. Le processus inflammatoire dure plus d'un mois et se développe dans le contexte d'une forme aiguë non guérie.

Si certains de ces symptômes apparaissent, vous devez contacter l’otolaryngologue.

Préparations médicales pour enfants et adultes

Les médicaments prescrits ne sont prescrits qu'après le diagnostic et l'identification de l'agent pathogène.

Le traitement médicamenteux implique l'utilisation de médicaments pour soulager l'enflure, l'écoulement de mucus par les voies nasales et l'élimination du processus inflammatoire:

  • Lorsqu’on utilise la congestion nasale, on utilise des médicaments vasoconstricteurs: Naphazoline, Oxymétazoline, Sanorin, Nazol, etc. Il est important de savoir que l’utilisation de gouttes pendant plus de 7 jours est interdite, car la dépendance se développe. Dans le traitement de la sinusite est souvent utilisé des médicaments combinés: Isofra, Protargol, Polydex. Ils contiennent plusieurs principes actifs, grâce auxquels les médicaments ont un effet antibactérien, anti-inflammatoire et antiallergique. S'il n'y a pas de contre-indications, vous pouvez laver le nez avec des solutions antiseptiques et salines.
  • Des antibiotiques à base de pénicilline sont utilisés pour éliminer l'infection: céfuroxime, amoxicilline, érythromycine, etc. Dans la forme aiguë, la durée du traitement antibiotique est d'environ 10 à 14 jours. Si l'inflammation est passée dans la forme chronique, le traitement peut durer environ 4-6 semaines. Le dosage de l'antibiotique est prescrit exclusivement par un médecin. À la fin du traitement par des médicaments antibactériens, des probiotiques doivent être utilisés. Ils améliorent la microflore intestinale et réduisent l’effet négatif des antibiotiques sur le corps.
  • Si nécessaire, le médecin peut prescrire l'utilisation d'antihistaminiques, ce qui réduira la force du processus inflammatoire. Parmi les antihistaminiques utilisés, Diazolin, Claritin, Loratadin et d’autres.
  • Dans les cas avancés, si vous ne pouvez pas retirer le pus des sinus, une ponction est effectuée. Cette procédure permet de restaurer la perméabilité des voies nasales, éliminer le mucus.
  • Dans le traitement de l'inflammation des sinus chez les enfants, des médicaments vasoconstricteurs légers sont utilisés: Nose, Rinofluimucil, Nasol Kids, etc. Il est utile d'effectuer un lavage avec des solutions salines isotoniques: Aqua Maris, Aqualore, etc.
  • Une maladie bénigne chez les enfants est traitée avec l'utilisation d'antibiotiques appartenant à une gamme de céphalosporines et de macrolides: clarithromycine, spiramycine, azithromycine, cefelim, ceftriaxone, etc. L'amoxicilline, l'amoxiclav, etc. sont utilisés sous forme sévère.

Il convient de rappeler que les antibiotiques ne sont utilisés que pour les infections bactériennes, lorsque l'écoulement nasal est jaune-vert. En cas de maladie virale, l'utilisation d'antibiotiques est peu pratique et inefficace et peut entraîner une diminution de l'immunité. Tout médicament antibactérien est nommé strictement oto-rhino-laryngologiste.

Recettes folkloriques

Inhalation de vapeur - une méthode populaire efficace de traitement de l'inflammation des sinus

Lorsque la sinusite est très utile pour effectuer le lavage, l'inhalation, faire des compresses, et également enterrer le nez avec des infusions de plantes médicinales. Les méthodes traditionnelles de traitement n'éliminent pas l'infection, mais aident uniquement à soulager la maladie, réduisant ainsi la manifestation des symptômes.

Recettes populaires populaires efficaces dans l'inflammation des sinus:

  • Inhalation d'ail. Prenez quelques gousses d'ail, nettoyez-les, hachez-les et versez 120 ml d'eau bouillante. Ajoutez une cuillère à café de vinaigre et mélangez bien. Couvrez-vous la tête avec une serviette et inspirez les vapeurs pendant 10 à 20 minutes.
  • Solution d'oignon. Râpez un petit oignon sur une râpe fine et ajoutez une petite cuillerée de miel. Mélangez le mélange, versez 120 ml d’eau bouillie. Fermez le récipient avec un couvercle et laissez-le pendant 5 à 7 heures. Ensuite, filtrer et laver le nez tous les jours avec la solution préparée. Vous pouvez mélanger des oignons râpés avec de l'huile végétale, les faire passer dans une étamine et les enfouir dans le nez.
  • Jus d'aloès Couper une petite feuille d'aloès, rincer et presser le jus. Diluer dans l'eau dans des proportions égales et enterrer 2-3 fois par jour. Au lieu de l'aloès, vous pouvez utiliser Kalanchoe, avec plus d'eau ajoutée.
  • Compresse de résine d'épicéa. Pour la préparation d'une compresse, vous devez prendre 200 g de résine, d'oignon, 50 ml d'huile végétale et 15 g de vitriol. Amener la résine à ébullition et ajouter tous les autres ingrédients. Bien mélanger et utiliser comme une compresse.
  • Compresse de propolis. Prenez quelques morceaux de propolis, faites-les tremper dans l'eau et ajoutez le jus de moustache dorée dans un rapport 1: 1. Chauffer le mélange à feu doux, puis mettre dans une gaze et rouler en plusieurs couches. Appliquer sur les sinus touchés pendant une demi-heure.
  • Feuille de laurier décoction. Prenez 10 feuilles de laurier, versez trois litres d'eau. Mettez la casserole sur un feu lent et faites bouillir pendant 5-10 minutes. Ensuite, attendez que le bouillon soit légèrement refroidi et procédez à l'inhalation. Vous devez savoir que l'inhalation d'air chaud est interdite, car vous pouvez brûler le mucus.
  • Pour l'inhalation, vous pouvez utiliser les huiles essentielles d'eucalyptus, de sauge, de menthe et de théier. Il est important de se rappeler que les inhalations de vapeur ne sont pas réalisées en cas de congestion nasale, de saignements de nez ou de températures élevées. Une telle procédure est contre-indiquée chez les enfants de moins de 5 ans.

Complications de l'inflammation des sinus

La sinusite en cours d'exécution peut entraîner des complications très dangereuses.

Si vous n'éliminez pas le processus inflammatoire dans les sinus, des complications graves peuvent alors se développer. Cela se produit généralement lors de la prise inappropriée de médicaments antibactériens, ce qui réduit les fonctions de protection du corps et augmente la résistance des agents pathogènes.

Dans le même temps, le processus inflammatoire se propage davantage et affecte les yeux, la moelle osseuse du crâne, ce qui entraîne des complications intracrâniennes.

Les complications les plus courantes de la sinusite sont:

  • Gonflement et inflammation des paupières.
  • L'abcès du périoste.
  • Prise oculaire de Phlegmon.
  • Inflammation de la carapace molle.
  • Cerveau débordement.
  • Thrombose du sinus longitudinal.

Avec un processus inflammatoire profond, l'os est affecté et une ostéomyélite se développe. Une complication très grave est la méningite - une inflammation de la muqueuse du cerveau.

Le développement de complications intracrâniennes augmente avec une diminution de l'immunité, des défauts osseux.

Le processus inflammatoire peut se propager rapidement dans le sang à travers le corps. Cela peut provoquer une septicémie. C'est très dangereux car cela peut être fatal. Avec un diagnostic correct et opportun, il est possible d'éviter l'apparition de conséquences désagréables.

Prévention

Les mesures préventives visent à éliminer les facteurs provocateurs et les pathologies pouvant conduire au développement du processus inflammatoire.

Mesures de base pour la prévention de la sinusite:

  1. Il est nécessaire de traiter rapidement les infections à nasopharynx.
  2. Nettoyer la cavité buccale des agents pathogènes - traiter les caries et autres maladies dentaires.
  3. Prendre des mesures pour renforcer le système immunitaire: endurcir le corps, consommer une quantité suffisante de fruits et de légumes, faire du sport, abandonner ses mauvaises habitudes, etc.
  4. Évitez l'hypothermie. En hiver, habillez-vous chaudement, assurez-vous de porter un chapeau.
  5. En période de froid, évitez les lieux de grande foule et évitez le contact avec le rhume.
  6. Effectuer l'hygiène.
  7. Normaliser le climat intérieur normal. Ventilez régulièrement et utilisez des humidificateurs si nécessaire. Vous devez également effectuer en permanence un nettoyage humide.
  8. Si vous êtes sujet à une réaction allergique, évitez tout contact avec des substances qui provoquent des allergies.
  9. Il est recommandé de prendre des complexes de vitamines et de minéraux.

Si vous suivez ces recommandations, vous pourrez éviter le développement du processus inflammatoire dans les sinus et prévenir la survenue d'autres maladies des organes ORL.

Vous trouverez plus d'informations sur le traitement de la sinusite à domicile dans la vidéo:

Traitement de l'inflammation des sinus et des symptômes | Comment traiter l'inflammation des sinus

L'inflammation chronique et aiguë des sinus se produit souvent à la suite de complications de la grippe, d'une rhinite non traitée, d'une IVRA, d'une rougeole et d'autres maladies. L'inflammation des sinus a plusieurs caractères de la maladie: la sinusite, la sinusite frontale, la sphénoïdite, la pansinusite.

Symptômes de l'inflammation des sinus

C'est une maladie qui se développe dans n'importe quel sinus de la cavité nasale. Les symptômes de la maladie sont généralement attribués à:

Maux de tête inattendus. Les maux de tête peuvent s'aggraver tôt le matin.

incapacité à respirer librement par le nez;

lors de l'inclinaison en cas d'inflammation des sinus du nez, une sensation de marée basse se manifeste, la tête devient lourde, la pression dans le crâne et les pulsations de sang;

fatigue à l'effort mental, douleur sur le côté du visage sur lequel le sinus est affecté;

gonflement douloureux du visage dans la région du sinus enflammé,

le développement d'une rhinite purulente aiguë, d'un écoulement muqueux purulent de la cavité nasale, ayant une odeur désagréable

lorsque vous appuyez sur un point situé sous l’œil ou au-dessus de celui-ci, vous ressentez une douleur forte ou faible;

douleur oculaire, fatigue oculaire élevée, larmoiement, photophobie due à une inflammation des sinus.

Types d'inflammation des sinus et leurs signes

La maladie peut être diverse, car tout dépend du sinus dans lequel l'inflammation s'est produite.

processus inflammatoire des sinus nasaux maxillaires - antrites;

sinus paranasaux - ethmoïdite;

sinus frontal, frontal, nasal - sinusite frontale;

inflammation du sinus sphénoïdal sphénoïdal - sphénoïdite.

Si le stade de la maladie est négligé, en particulier chez les jeunes enfants et les jeunes enfants, la complication de l'inflammation des sinus peut également entraîner une inflammation du cerveau.

Le processus inflammatoire dans le corps de l'enfant a un effet très négatif sur l'état et le comportement général du bébé. En cas de sinusite, la température corporelle de l'enfant peut augmenter jusqu'à la marque la plus dangereuse. Par conséquent, dans le traitement de la sinusite chez les enfants, des antibiotiques puissants sont généralement utilisés.

Lorsque l’un des types d’inflammation est enfoncé lorsque vous appuyez votre doigt sur le sinus enflammé, le nez est douloureux:

  • avec une douleur frontale, il y a une douleur, surtout au front;
  • dans la sphénoïdite, on observe une sensibilité au niveau des oreilles et du cou, ainsi que dans la partie frontale;
  • avec l'ethmoïdite, les ailes du nez ressentent une forte sensibilité.

Tous les autres symptômes de la maladie sont les mêmes que pour un rhume - fièvre, malaise et faiblesse générale, congestion nasale.

Comment traiter à la maison l'inflammation des sinus nasaux?

Le traitement est également possible à la maison, en utilisant des recettes traditionnelles, qui aident souvent à éviter le recours à l'antibiothérapie, très nocive pour les jeunes enfants.

Donc, pour le traitement de l'inflammation des sinus du nez, faites bouillir les pommes de terre dans la peau, réduisez en purée, comme dans la purée de pommes de terre, ajoutez un peu de bouillon de pommes de terre bien chaud. Pliez sur le mélange, couvrez-vous avec une serviette et respirez cette inhalation de vapeur.

Diluer avec de l’eau tiède trois gouttes d’iode ou la même quantité de permanganate de potassium. Ces solutions devraient laver les sinus nasaux enflammés.

Prenez un oignon moyen, hachez-le en une bouillie, versez de l'eau bouillante et ajoutez une cuillerée de miel (naturel!). laisser infuser pendant 6 heures. Rincer les sinus enflammés avec cette infusion trois fois par jour.

Un autre moyen très efficace pour l’inflammation des sinus est de presser le jus du radis brut et d’enterrer 4 gouttes dans chaque narine.

Causes et prévention du processus inflammatoire des sinus nasaux

Le sinus consiste en une membrane muqueuse, qui constitue un environnement idéal pour les bactéries pouvant causer des processus inflammatoires. Parfois, la sinusite, tant aiguë que chronique, peut être causée par un processus inflammatoire autour des racines malsaines des molaires supérieures.

La membrane muqueuse des sinus a pour fonction de sécréter un liquide qui est expulsé par les voies nasales dans la cavité nasale vers l'extérieur. En cas d'inflammation des sinus, ou plutôt de sa membrane muqueuse, le processus naturel est perturbé par les poches, ce qui entraîne la formation de gouttelettes de mucus stagnantes. Il y a des gens chez qui la cause de la maladie peut devenir une courbure congénitale, d'où le rétrécissement du passage excréteur.

Prévention de l'inflammation des sinus dans le nez

Ne fumez pas, car la fumée peut détruire toute la membrane muqueuse et les poils protecteurs situés dans les voies respiratoires. La nicotine elle-même affaiblit le système immunitaire du corps et l'empêche de lutter contre les bactéries et les virus.

Pour prévenir les maladies, tempérez plus souvent. Marchez en plein air en hiver et ne vous asseyez pas dans des pièces bouchées

Utilisez des âmes contrastées matin et soir. Cela aidera à renforcer vos vaisseaux sanguins.

Travaillez pour prévenir l'inflammation en renforçant votre système immunitaire. Mangez un plein, équilibré.

L'échinacée peut aider à renforcer les sinus et le système immunitaire du corps dans son ensemble. Assurez-vous de prendre la bonne quantité de vitamine C, car elle «nettoie» le corps numéro un et aide à combattre les maux et diverses maladies.

Inflammation des sinus nasaux: symptômes et traitement

Causes de l'inflammation des sinus

  • Deux dans la mâchoire supérieure (maxillaire).
  • Un dans la partie frontale (frontale).
  • Un dans l'os ethmoïde. Cela s'appelle un labyrinthe.
  • Deux dans le sphénoïde (principal).

Ils sont recouverts d'une membrane muqueuse, remplis d'air et communiquent avec le nez par des passages spéciaux. Une personne inhale de l'air et des micro-organismes, et des particules de poussière pénètrent dans la cavité nasale. On considère que 60% des microbes meurent et sont excrétés avec le mucus. Mais lorsque le processus inflammatoire commence, la membrane muqueuse du sinus se gonfle sous l'effet d'une poussée de sang et de lymphe et bloque complètement ou partiellement les voies de passage naturelles. Ensuite, un œdème apparaît, rendant difficile la respiration du patient. Et à la fin de la muqueuse sécrète du nez une sécrétion aqueuse ou purulente, qui parle d'inflammation.
Quels sont les sinus du nez? Ils jouent un rôle important dans la vie humaine:
  • Améliorer le son vocal.
  • Ce sont des airbags antichocs dans des situations traumatiques.
  • Ils protègent les organes les plus sensibles (racines des dents et des yeux) de l’influence des courants d’air froid et de la surchauffe.

Sur la photo, vous pouvez voir à quoi ressemble l'inflammation des sinus. Une telle maladie est non seulement de nature esthétique, mais complique également grandement l'exécution d'une fonction de base, telle que la respiration. Nous traitons négligemment l'apparence d'un nez qui coule ou d'une congestion. En fait, les sinus sont situés à côté de l'organe le plus important - le cerveau. Si vous avez de l'eau ou une sécrétion purulente, vous devez contacter votre médecin traitant ou votre oto-rhino-laryngologiste.

  • Stress constant et fatigue physique.
  • Fort changement de température ambiante.
  • Fonction de défense immunitaire réduite du corps.
  • Plongée et baignade en saison estivale.
  • Alimentation pauvre et monotone (manque de vitamines).
  • Caractéristiques individuelles du nez.
  • Allergie à la floraison printanière de la flore, des poils d'animaux et de certains types de drogues.
  • Polypes et adénoïdes dans la cavité nasale.
  • Courbure du septum et présence d'épines et de crêtes.
  • La conchobullose est une augmentation congénitale des phages nasaux moyens.
  • Dent malade dans la mâchoire supérieure du visage.
  • Blessures au nez (contusions et fractures, opérations infructueuses). La douleur prévaut ici, et il n'y a pas de sécrétions des sinus.

Symptômes et traitement de l'inflammation des sinus

Sinusite

  • Augmentation de la température de 37,2 à 38 degrés.
  • Maux de tête graves qui ne disparaissent pas après avoir pris des analgésiques.
  • La respiration est très difficile, le patient respire par la bouche, tandis que le timbre de la voix change, le twang nasal apparaît.
  • Épaisse décharge du nez jaune-vert ou brune avec une odeur spécifique désagréable et purulente.
  • Détérioration de l'odorat et du goût.
  • Frissons, léthargie, faiblesse générale.
  • La joue gonfle.
  • Douleur pressante sur le front, les yeux et les tempes.
  • Congestion de l'oreille, perte auditive partielle.
  • Avec un léger tapotement du nez sur les os du visage avec les doigts, la douleur prédomine.
.

La photo montre l'inflammation des sinus maxillaires.

Sphénoïdite

  • L'écoulement nasal est absent, car ils coulent dans le fond de la gorge.
  • Maux de tête douloureux dans la partie occipitale, qui ne disparaissent pas avec l'utilisation d'analgésiques.
  • Perturbation de l'odorat, manque d'appétit.
  • Sensation constante de pus dans la bouche et une odeur désagréable.
  • Haute température
  • Intoxication générale du corps.
  • Légère diminution de l'acuité visuelle, vision double occasionnelle.

Dans la forme chronique, le patient ne se plaint que d'un mal de tête et il n'y a pas d'effets secondaires. Par conséquent, tous les thérapeutes ne peuvent pas identifier immédiatement les symptômes d'inflammation des sinus et prescrire le traitement approprié. Les complications de la sphénoïdite sont:
  • méningite;
  • abcès cérébral;
  • névrite optique.

Il y a rarement des cas de décès.
  • L'acide ascorbique active l'immunité humorale
  • Cours de réception -
    seulement 4 jours
  • Effet clinique prouvé
  • La formule unique de Tsitovir-3® comprend le chlorhydrate de bendazole (Dibazol)

Avant

  • Une légère augmentation de la température.
  • Faiblesse et léthargie.
  • Gonflement et rougeur de la paupière supérieure de l'œil.
  • Décharge épaisse du nez, ou leur absence complète.
  • Douleur dans les oreilles et les dents (dans la mâchoire supérieure).
  • Dans de rares cas, une sensation douloureuse dans la bouche.
  • Diminution de l'odorat et du goût.

Étmoïdite

  • Structure congénitale du nasopharynx: un passage étroit du nez et des trous compacts dans les cellules du labyrinthe.
  • Les polypes et les végétations adénoïdes.
  • Courbure du septum et autres lésions du nez (fracture).
  • Maladies ORL chroniques (rhinite, sinusite, pharyngite).
  • Réaction allergique.

En fonction du foyer de l’inflammation, l’ethmoïdite peut être gauche, droite et bilatérale.
  • Maux de tête graves au niveau des orbites et de la base du nez, surtout lorsque la tête est baissée.
  • Augmentation instantanée de la température en nombre fébrile.
  • Intoxication générale du corps (faiblesse, manque d'appétit, sommeil médiocre, léthargie et handicap). Elle ne laisse pas le patient même en rémission.
  • Respiration difficile et congestion nasale.
  • La sécrétion est mucopurulente.
  • Destruction osseuse par des masses purulentes et leur invasion dans les yeux. Une rougeur et un gonflement des paupières supérieures et inférieures apparaissent. Le globe oculaire commence à s'écarter de sa position naturelle vers l'extérieur (nom médical - exophtalmie).

Un symptôme de la sinusite se traduit par un écoulement nasal long et prolongé, dans lequel la sécrétion est de couleur jaune-vert. Vous ne devriez pas essayer d'enterrer vous-même les gouttes vasoconstricteurs. Ils ne font que nuire à la motilité de la muqueuse et à l’alimentation en sang de celle-ci. Seul un oto-rhino-laryngologiste vous dira comment soulager l'inflammation des sinus.

Traitement de la toxicomanie

Dans le diagnostic de la sinusite, le médecin examine visuellement le nez (rhinoscopie), effectue une endoscopie et un examen aux rayons X. Peut en outre envoyer un patient à tester en utilisant une imagerie par résonance magnétique, des ultrasons pulsés ou un imageur thermique. En outre, le patient passe une analyse générale de l'urine et du sang pour identifier l'image complète d'un certain type de maladie.

  • Utilisation d'antibiotiques pénicillines ou de macrolides sous forme de comprimés ou d'injections. La durée du traitement est de 7 à 10 jours.
  • Les antihistaminiques sont prescrits pour soulager le gonflement du nez et des voies naturelles.
  • Antipyrétiques et anti-inflammatoires.
  • Sekretomotornye (expectorant) et sekretoliticheskie (liquéfier du mucus visqueux) des médicaments.
  • Gouttes vasoconstricteurs utilisées pendant les quatre premiers jours.
  • Rincer le nez avec un liquide en utilisant la méthode de Passing ou le cathétérisme yamik.
  • Dans des cas particuliers, la ponction du sinus est prescrite. La ponction est effectuée pour éliminer le liquide purulent et déverrouiller l'anastomose maxillaire. Parfois, il est effectué plusieurs fois de suite, jusqu'à ce que de l'eau absolument pure disparaisse.
  • Dans les formes sévères de sinusite, en cas de suspicion de méningite, le patient est hospitalisé dans le service d'ORL.
  • La maladie ne peut pas être traitée efficacement sans immunomodulateurs. Le médecin vous prescrira des médicaments pour améliorer et renforcer le système immunitaire.

Lorsque l’immunité est normale, elle contribue à la destruction des microorganismes pathogènes exotiques pénétrant dans le corps. Les cellules immunocompétentes combattent les virus et les bactéries, ainsi que les agents infectieux, et en produisent de nouveaux.

Si vos sinus sont enflammés, on ne vous dira comment traiter une sinusite que dans un établissement médical.

Comment traiter l'inflammation des sinus

Dans 20% des cas, l'inflammation de la muqueuse nasale peut se propager davantage et atteindre la membrane muqueuse des sinus paranasaux. L'inflammation des sinus s'appelle une sinusite et nécessite un traitement sérieux afin d'éviter des complications graves.

Quelle est l'inflammation des sinus

Les sinus presque nasaux sont situés dans les os du crâne. Tous sont reliés par l'ouverture excrétrice à la cavité nasale. Il existe des sinus maxillaires, frontaux, ethmoïdes et principaux. Selon lequel des deux est enflammé, il y a:

  1. Sinusite. Sinus maxillaire enflammé droit ou gauche.
  2. Les fronts La défaite de l'un des sinus frontaux.
  3. Etmoïdite. L'inflammation affecte le sinus ethmoïdal.
  4. Sphénoïdite. L'infection a touché le sphénoïde.

Ainsi, l'indication du diagnostic permet de déterminer avec précision dans quelle zone se produit le processus inflammatoire. Dans la terminologie médicale, la lésion de plusieurs sinus d'un côté s'appelle l'hémisinusite, et la lésion de tous les sinus à la fois est appelée pansinusite.

Causes de la maladie

L'inflammation des sinus paranasaux est causée par divers facteurs, notamment des virus, des bactéries, des champignons ou des allergènes. Contribuer au développement de la maladie, à la rhinite fréquente, à la courbure du septum nasal, au traitement inapproprié du rhume et à la diminution de l'immunité globale. Chez les enfants, les végétations adénoïdes et l'immaturité générale du système immunitaire contribuent au développement de la maladie.

L'inflammation des sinus paranasaux est aiguë et chronique. Chronic, à son tour, est divisé en formes purulente, catarrhale, polypes et autres.

Chez l'adulte, l'inflammation des sinus maxillaires et frontaux est la plus courante. Chez les enfants, les inflammations du réseau et du maxillaire sont souvent enflammées.

Comment se déroule la maladie

Le début de la maladie est souvent confondu avec le rhume qui coule habituellement ou le rhume, dans lequel la muqueuse nasale est enflammée. Plus tard, les symptômes de lésion d'un ou de plusieurs sinus accessoires se rejoignent.

Quels symptômes aident à identifier la sinusite:

  1. Nez long et coulant, accompagné d'un écoulement purulent abondant. Un nez qui coule typique dure environ une semaine, si l'écoulement nasal persiste après cette période, il est alors une raison de penser à une possible sinusite.
  2. Douleurs de localisation différente. Lorsque le patient a des sinus, la région des joues, l'orbite et la mâchoire supérieure, avec douleur frontale, il a généralement mal au pont du front et du nez. Lorsque le syndrome de la douleur sphenicitis et ethmoïdite capture le nez. La douleur augmente avec l'inclinaison de la tête ou le tapotement du sinus touché.
  3. Symptômes d'intoxication générale. La condition du patient de gravité modérée, en plus des manifestations locales de la maladie, il peut avoir de la fièvre. Viennent ensuite la faiblesse, la léthargie, la perte d’appétit.
  4. La congestion, l'enflure, la perte d'odeur sont des signes indirects de sinusite. Ces symptômes peuvent être un signe de rhume ou parler d'inflammation du sinus.
  5. Symptômes atypiques: on peut observer un gonflement des ailes du nez. Lors de l'obstruction et de l'infection du canal lacrymal-nasal, une conjonctivite peut se développer.

Ce tableau clinique survient lorsque le patient présente des processus inflammatoires aigus dans les sinus. En cas d'inflammation chronique, les symptômes de la maladie peuvent varier:

  • Le patient s'inquiète de l'écoulement peu abondant et de la congestion nasale.
  • Les signes d'un foyer d'infection chronique dans le corps commencent à apparaître: faiblesse, léthargie, diminution des performances et perte d'appétit.
  • En période d'exacerbation, les symptômes ressemblent à ceux de la forme aiguë de la maladie.

Diagnostic et thérapie

Vous pouvez diagnostiquer une sinusite et une sinusite frontale avec une radiographie régulière. L'inflammation des sinus et du sphénoïde de l'ethmoïde est plus difficile. Les données sur un tel processus pathologique ne peuvent être obtenues qu'à l'aide d'un scanner ou d'une IRM.

En plus des méthodes de diagnostic instrumentales, le médecin examine toujours le nez du patient à l'intérieur. Ainsi, il peut remarquer une déviation du septum nasal et du pus dans la région des voies nasales. Les analyses de sang montrent un processus inflammatoire général.

Le traitement de la maladie dépend de la prévalence du processus pathologique, de l'état du patient et de la présence de complications. Le traitement systémique comprend:

  1. Traitement antibiotique. La préférence est donnée aux pénicillines ou aux macrolides protégés. Si le patient est suspecté d'une étiologie de la maladie à chlamydia ou à microplasmes, choisir des macrolides.
  2. Antihistaminiques. Ces médicaments sont nécessaires pour soulager le gonflement du nez et débloquer les fistules excrétoires naturelles.
  3. Un remède contre la fièvre et l'inflammation. Attribuer avec des symptômes appropriés et une douleur intense.
  4. Mucolytiques Aide à liquéfier le secret visqueux dans le sinus et contribue à son élimination à l'extérieur.

En plus du traitement systémique, le traitement de la sinusite est également effectué par des moyens locaux:

  • Gouttes de nez. Utilisez différents groupes de ces outils. Vasoconstricteur pour soulager le gonflement, antibactérien pour tuer l'infection, solutions salines pour le lavage et autres. Parmi les gouttes, Sinuforte est isolé séparément sur la base de la racine de cyclamen. Cet outil favorise la sécrétion de mucus par le nez en améliorant ses produits.
  • Laver et nettoyer le nez avec des solutions de sel marin.
  • Physiothérapie

En plus des médicaments, dans le traitement de la maladie en utilisant une variété de procédures et de chirurgies. Ainsi, un remède efficace pour éliminer un écoulement pathologique du nez consiste à laver avec un Proetz, ou «coucou». Faites-le doit docteur. Pour ce faire, le patient est allongé sur le canapé et une solution antiseptique est introduite dans une narine, tandis que dans l'autre narine, cette solution est aspirée avec une aspiration spéciale. La procédure est sans douleur et sans danger. Lorsque cela est mal fait, il y a des complications sous la forme d'otite, le médecin doit donc l'exécuter.

Traitement chirurgical

Si le patient a perturbé le flux normal de sortie de l'anastomose naturelle du sinus et qu'il n'a pas été possible de le débloquer, utilisez une ponction des sinus. Il est possible de ponctuer n'importe quel sinus, mais dans la pratique, il est plus courant de percer le sinus maxillaire et la trépanopuncture du sinus frontal. Il s’agit d’une intervention chirurgicale invasive légèrement désagréable qui doit être effectuée par un technicien qualifié.

Si un patient développe des complications potentiellement mortelles ou si un traitement conservateur ne produit pas de résultat positif pendant une longue période, il préfère alors traiter rapidement la maladie. À ces fins, ouvrez le sinus avec des outils spéciaux et nettoyez-le du contenu pathologique. Dans le même temps, elles peuvent former une fistule excrétrice supplémentaire pour évacuer du contenu.

Questions au docteur

Question: Mon nez à l'intérieur a rougi et s'est enflammé à l'intérieur. Serait-ce un signe de sinusite?
Réponse: Il est peu probable que de tels symptômes soient plus caractéristiques de la fusion purulente du cartilage ou du furoncle du nez.

Question: Comment traiter la sinusite chez un enfant?
Réponse: Antibiotiques, anti-inflammatoires, gouttes locales. Traiter comme un adulte, ne choisir que des médicaments approuvés pour un âge donné.

Question: Est-il possible de réchauffer les sinus avec des sinus purulents?
Réponse: absolument pas. Aucun processus purulent ne peut être traité à la chaleur. Cela peut déclencher la propagation de l'infection et le développement de complications.

Sinusite aiguë

Inflammation des sinus: diagnostic et traitement

Selon l'emplacement de la sinusite est:

  • sinusite maxillaire;
  • l'ethmoïdite (inflammation de la membrane muqueuse des cellules du labyrinthe de l'ethmoïde);
  • sinusite frontale (inflammation du sinus frontal);
  • sphénoïdite (inflammation du sinus sphénoïdal)

Si le processus inflammatoire a affecté tous les sinus, il est alors diagnostiqué comme une pansinusite aiguë. Si l'inflammation s'empare de la moitié de la tête (sinus frontal droit et gauche et des sinus maxillaires), on parle alors d'hémisinusite. Si plus d'un est enflammé, mais pas tous les sinus paranasaux, alors ce processus s'appelle polysinusite (poly - beaucoup du mot).

Causes et évolution de la maladie

La sinusite sur le facteur étiologique sont divisés en virale et bactérienne, physiopathologique - purulente et catarrhale. Le plus souvent viral correspond à la forme catarrhale et bactérien - purulent.

Les facteurs environnementaux défavorables, la réduction de l'immunité, le stress, la fatigue, la monotonie et la rareté des aliments, ainsi que les caractéristiques individuelles du corps, font partie des facteurs communs provoquant la survenue d'une sinusite.

Les causes locales incluent une ventilation altérée et des fonctions de drainage dans les sinus "paranasaux". Ils peuvent survenir avec des allergies de la muqueuse nasale, une hypertrophie réelle (augmentation) des phalanges nasales inférieures, une perturbation vasomotrice de la congestion nasale inférieure, une augmentation congénitale des conques nasales moyennes ou moyennes, des polypes de la cavité nasale et des okolososovh les sinus, ainsi que la courbure du septum nasal.

Néanmoins, le principal rôle dans la survenue d'une sinusite aiguë est joué par une infection, principalement du coccus (streptocoque, staphylocoque, pneumocoque).

Lorsqu'un processus inflammatoire aigu se produit, les fonctions des glandes muqueuses sont perturbées. Cela conduit à un manque de sécrétion ou à son accumulation excessive. La direction du jet d'air inhalé et expiré change, ce qui perturbe les échanges gazeux et inhibe la fonction de l'épithélium cilié. La violation de la ventilation provoque un gonflement de la membrane muqueuse, une fistule naturelle fermée, et il y a une stagnation des sécrétions, le métabolisme est perturbé.

Au début de la maladie, l'exsudat (sueur liquide au site d'inflammation des vaisseaux sanguins) est séreux, puis muqueux-séreux. Et avec l’ajout d’une infection bactérienne, il devient purulent, il contient un grand nombre de globules blancs. Les vaisseaux sanguins sont dilatés, les capillaires sont trop perméables, la membrane muqueuse est oedémateuse.

Tableau clinique

Dans la sinusite aiguë, il y a faiblesse, mal de tête, malaise. Il peut y avoir un état fébrile, il y a des changements inflammatoires dans le test sanguin général. La plus grande importance dans le diagnostic de cette maladie sont les manifestations locales de l’inflammation.

Toutes les formes sont inhérentes:

  • Obstruction de la respiration nasale. Il peut être permanent ou périodique, unilatéral ou bilatéral, en raison d'une obstruction de l'œdème (recouvrement de la lumière) des orifices nasaux;
  • Écoulement nasal. Ils sont permanents et temporaires, à deux ou à un côté. En raison du gonflement de la membrane muqueuse de la cavité nasale ou des sécrétions de fistule peuvent être absents. Fuite souvent marquée de la sécrétion dans le nasopharynx;
  • Maux de tête

En cas de sinusite grave, un gonflement des tissus mous du visage lors de la projection des sinus maxillaires et frontaux est possible. Dans certains cas, une périostite survient (inflammation du périoste).

Diagnostics

Une rhinoscopie est réalisée dans le diagnostic de la sinusite aiguë (examen de la cavité nasale), une endoscopie de la cavité nasale, un examen radiographique et, si nécessaire, une ponction diagnostique du sinus maxillaire avec examen bactériologique du contenu lavé. Si nécessaire, des études utilisant des ultrasons puisés, l’imagerie thermique, la tomodensitométrie (TDM) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) sont prescrites. Il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel de la sinusite aiguë et de la distinguer de la névralgie des première et deuxième branches du nerf trijumeau.

Traitement

Inflammation des sinus - le traitement vise à éliminer la source de l'infection, les phénomènes du processus inflammatoire et l'évacuation de la décharge. De plus, il est nécessaire de restaurer les fonctions de ventilation et de drainage. Ceci est important pour prévenir la récurrence (récurrence) de la maladie.

Habituellement, le traitement est effectué en ambulatoire. Dans la rhinosinusite catarrhale, un traitement antibactérien et anti-inflammatoire local est prescrit. Il est nécessaire de procéder à la thérapie dite de "décharge" (lavage nasal par transfert de fluide, cathétérisme namik, lavage nasal en mode Pass, ponction du sinus maxillaire). Les médicaments sécrétomoteurs (expectorants) et sécrétolytiques (mucosités visqueuses dilutives) doivent être prescrits avec prudence et selon les indications.

Dans les formes sévères, ainsi qu'en cas de suspicion de complications possibles d'une sinusite aiguë (habituellement une méningite rhinogène), s'il existe une pathologie sévère concomitante, même lorsqu'il est impossible de mener des procédures d'oto-rhino-laryngose ​​spécialisées en ambulatoire, le patient est orienté vers le traitement de la sinusite aiguë dans le service de l'hôpital.

En cas de sinusite purulente, les médicaments antibactériens sont prescrits simultanément aux anti-inflammatoires. Assurez-vous de procéder à l'une des méthodes de lavage. En cas de difficulté à évacuer l'écoulement mucopurulent du sinus maxillaire, ce qui se produit lorsque la fistule maxillaire est bloquée, une ponction est effectuée. Parfois, il est effectué plusieurs fois, à la soi-disant "eau de lavage propre".

Inflammation des sinus: symptômes et traitement. Toutes les méthodes de thérapie

Les maladies ORL les plus courantes comprennent l'inflammation des sinus (sinusite), qui résulte des formes plus complexes de maladies respiratoires.

L'inflammation des sinus est dangereuse pour le corps, car ces organes remplissent plusieurs fonctions. Parmi eux, la protection du cerveau et des globes oculaires contre les facteurs négatifs externes, assurant la respiration, le réchauffement et l'hydratation de l'air entrant.

Avec l'inflammation des sinus paranasaux chez l'homme, la fonction respiratoire devient difficile, il peut y avoir une déficience visuelle, le timbre de la voix et l'état psychologique et moral se détériorer.

Une inflammation des sinus peut survenir du fait de la dent, plus précisément du fait d'une carie ou d'une stomatite. La douleur dans les sinus, provenant des dents, est due à leurs changements pathologiques.

Dans certains cas, la sinusite est de nature allergique. En même temps, le patient présente un écoulement muqueux par le nez, de graves éternuements, des démangeaisons, des maux de tête et une faiblesse générale.

Pourquoi les sinus nasaux sont-ils blessés?

Déterminer la cause de l'inflammation des sinus paranasaux est d'une importance primordiale, car les méthodes de traitement de la pathologie en dépendent. Les facteurs suivants doivent être soulignés:

Pathologies résultant de la pénétration de virus. Ceux-ci incluent le SRAS, la grippe, l'herpès, la méningite, l'encéphalite. Les maladies provoquées par des virus sont toujours accompagnées de fièvre, de maux de tête, de faiblesses musculaires et d'une mauvaise santé générale.

Pénétration dans le contexte de réduction de l'immunité des micro-organismes pathogènes à l'origine de la toux, de la congestion et de la décharge, maux de tête. Une sinusite d'origine bactérienne peut se développer à la suite de dents non traitées.

La sinusite peut être une complication d'anciennes maladies chez des patients âgés et affaiblis, par rapport à d'autres maladies chroniques telles que le diabète et le SIDA.

L'inflammation des sinus nasaux résulte d'une interaction négative avec un allergène spécifique.
Source: nasmorkam.net

Gonflement, douleur sous les yeux, maux de tête peuvent être des symptômes accompagnant des fractures et des ecchymoses au nez, ainsi que des opérations infructueuses dans la région nasale. Dans ce cas, la douleur dans les sinus est le symptôme principal, et la maladie elle-même évolue sans rhume.

Avoir un enfant

La sinusite chez les enfants peut survenir pour les mêmes raisons que les adultes. Le plus souvent, il résulte d'une complication de maladies virales et bactériennes, il peut s'agir d'une amygdalite chronique, d'adénoïdes, de polypes.


Chez les enfants, une inflammation des sinus peut survenir à la suite de la pénétration de corps étrangers dans les voies nasales. Chez les nourrissons, l'inflammation accompagne souvent le processus de poussée dentaire, lorsque le corps devient plus sensible et susceptible aux maladies.

L'enfant a noté une détérioration de l'appétit et du sommeil, il devient agité, irritable, refuse de téter.

Gonflement des sinus

L'enflure des sinus est due à la dilatation des vaisseaux sanguins et à l'augmentation du flux sanguin. Des muqueuses gonflées entravent la respiration nasale normale et nuisent à l'apport d'oxygène au cerveau.

En plus des irritants infectieux, l'œdème peut être déclenché par l'exposition à divers allergènes domestiques et industriels. Ceux-ci incluent des particules de poussière, des pesticides et des détergents.

L'utilisation prolongée de gouttes vasoconstrictrices affecte également négativement l'état des muqueuses. L'œdème est une conséquence nécessaire de la rhinoplastie transférée.

Chez les patients affaiblis, un gonflement du nez sans pus peut survenir lors d'une exposition prolongée à une pièce caractérisée par une sécheresse accrue de l'air ou après un bain dans de l'eau froide et lors d'une promenade sans coiffe pendant la saison froide.

Quand devrais-je voir un médecin?

Les processus inflammatoires dans la région nasale sont souvent perçus comme une affection mineure qui disparaîtra sans traitement. Cette idée fausse conduit au fait que le patient va chez le médecin lorsque la maladie est retardée et devient chronique.

Afin d'éviter des complications graves, il est nécessaire de consulter un médecin en cas de symptômes négatifs, en particulier lorsque du pus apparaît dans les sinus, de la fièvre, des maux de tête graves.

Chez les enfants, le contact avec un médecin devrait être motivé par le comportement agité du bébé, sa respiration par la bouche, son manque de sommeil et son refus de manger.

Quel diagnostic est requis?

Le traitement de l'inflammation des sinus nasaux est effectué par un thérapeute et un otolaryngologue. Lors du diagnostic, effectuez un examen général du patient, écoutez ses plaintes. Les autres mesures de diagnostic incluent:

  • effectuer des tests de laboratoire;
  • radiographie;
  • radiographie de contraste selon les indications;
  • ponction de la décharge du sinus et son analyse de laboratoire.

Après avoir établi la cause de l'inflammation, le traitement est démarré.

Inflammation des sinus: traitement. Options de traitement

Méthodes de traitement de la pathologie prescrites en fonction de la forme de la maladie, compte tenu de l'état général du patient, de son âge, de la présence d'autres maladies chroniques.

Dans tous les cas, le traitement doit être complet. Il comprend un traitement médicamenteux et diverses procédures thérapeutiques.

Un bon effet thérapeutique donne à laver la cavité nasale. En plus des préparations pharmaceutiques finies utilisant une solution saline, qui est facile à préparer à la maison. Suivez les règles lors du lavage.

Chaque narine doit être lavée séparément, le liquide doit s'écouler de l'autre narine. À la fin de la procédure, vous devez bien vous moucher pour libérer les voies nasales des restes de solution.

Comment traiter la sinusite en plus des médicaments? Un bon effet thérapeutique est donné par les procédures physiothérapeutiques. Ceux-ci incluent l'électrophorèse, les ovnis, les UHF.

Comment traiter les sinus nasaux avec des médicaments?

Lorsqu’un rhume, la présence de pus dans les sinus indique les groupes de drogues suivants:

  • antibactérien - un antibiotique correctement sélectionné élimine les symptômes de la sinusite bactérienne et favorise une récupération rapide (amoxicilline, ampicilline, isofra, bioparox);
  • gouttes nasales - soulagent le gonflement, améliorent la respiration, éliminent la congestion (Otrivin, Nazol, Nazivin);
  • solutions pour laver - libérer les voies nasales du mucus accumulé (Aqualor, Aquamaris);
  • médicaments anti-inflammatoires - éliminer l'enflure et la douleur, améliorer la respiration (Erispal, Sinupret);
  • mucolytiques - diluer le contenu purulent, accélérer son excrétion (acétylcystéine);
  • agents immunomodulateurs - améliorer l'état général du corps, renforcer le système immunitaire.


Comment soulager la congestion dans la sinusite allergique? Pour le traitement prescrit des antihistaminiques - Loratadin, Cetrin, Zyrtec.

Les procédures

La méthode de lavage du nez en milieu hospitalier s'appelle "Coucou". Ce nom inhabituel est dû au fait que lors de la procédure, on demande au patient de répéter les mots «ku-ku». Cela est nécessaire pour que le liquide ne tombe pas dans le nasopharynx.

Pour la procédure utilisant un réservoir d'aspiration sous vide. Le liquide qui pénètre dans la seringue élimine le mucus accumulé, les particules de poussière et de saleté, les caillots de sang des voies nasales.

De nombreux patients, en particulier les enfants, n'aiment pas la procédure, mais celle-ci est indolore et donne un très bon effet thérapeutique. Le coucou est contre-indiqué chez les patients souffrant d'épilepsie, de troubles mentaux, de troubles de la coagulation.

Il ne détient pas les enfants de moins de 5 ans. Le coucou n'est pas efficace dans les formes graves d'inflammation des sinus nasaux.

Une autre méthode de nettoyage des sinus paranasaux est le cathéter de Yamik. Il est également utilisé dans les formes légères d'inflammation. Après avoir retiré le contenu, le médicament est injecté.

Il peut s'agir d'agents antibactériens ou mucolytiques. Pour consolider le succès de cette procédure, vous devez y aller 5 à 6 fois.

L'utilisation d'un cathéter YAMIK est interdite en cas de courbure du septum nasal, de saignements de nez fréquents, d'épilepsie, ainsi que chez les personnes âgées. La procédure n'est pas contre-indiquée pour les enfants, mais avant d'être effectuée, l'enfant aura besoin d'une préparation psychologique.

Traitement chirurgical

Que faire si l’antibiothérapie et d’autres traitements ne donnent pas les résultats souhaités? Habituellement, ces patients ont besoin d'une intervention chirurgicale. L'opération est effectuée dans les cas suivants:

  • l'inflammation étant devenue une forme chronique, le patient a souffert de plus de trois cas de sinusite au cours de l'année;
  • pendant le scanner, un blocage des sinus était établi;
  • une série d'antibiotiques et d'autres médicaments et procédures physiologiques n'ont pas fonctionné;
  • la maladie est compliquée par la présence d'une courbure du septum nasal;
  • Il y a un risque élevé de complications de la maladie.

Pendant l'opération, le chirurgien enlève les tissus infectés et enflammés, les polypes du nez et les sinus.

Les processus inflammatoires peuvent être causés par la présence d'une lésion bénigne - un kyste. Dans ce cas, un traitement chirurgical est également effectué.

Si l'opération est abandonnée, la thérapie est poursuivie avec l'utilisation de médicaments et de procédures physiothérapeutiques.

Traitement des remèdes populaires

La médecine traditionnelle dispose d’un certain nombre d’outils efficaces pour éliminer efficacement les principaux signes d’inflammation des sinus nasaux. Cependant, un tel traitement ne sera efficace qu'aux stades initiaux et non compliqués de la maladie.

Voici des exemples des remèdes populaires les plus couramment utilisés:

Compter entièrement sur l'efficacité des remèdes populaires n'est également pas recommandé, ils ne peuvent être utilisés que comme une méthode de traitement supplémentaire dans la thérapie complexe.

Que peuvent être des complications? Qu'est-ce qui est dangereux?

En l'absence de traitement, la sinusite aiguë devient inévitablement chronique. Dans ce cas, le patient doit respirer constamment par la bouche, ce qui augmente le risque de développer des maladies telles que l'amygdalite, la pharyngite, la trachéite, la bronchite. La bronchite à son tour peut conduire à l'asthme.

Très souvent, la sinusite est compliquée par une otite. La maladie s'accompagne de congestion et de douleur à l'oreille et, dans les cas graves, d'écoulement de pus.

La conjonctivite, la névrite optique, la périostite de l'orbite sont d'autres complications. La complication la plus dangereuse de la sinusite est la septicémie. Avec un système immunitaire affaibli, un foyer purulent peut se propager à d'autres organes internes.

Tout processus inflammatoire dans les sinus nécessite un diagnostic immédiat et un traitement rapide. C'est le seul moyen d'éliminer l'inflammation dangereuse pour la santé et d'améliorer la qualité de la vie.

MedGlav.com

Répertoire médical des maladies

Menu principal

Maladies du nez et des sinus paranasaux. Rhinite Sinusite. Sinusite Frontline et autres.

MALADIES DU NEZ ET DU SINUM CIRCINAIRE.


Ceci est une inflammation de la muqueuse nasale.
Il y a le nez qui coule aigu et chronique.

Coryza.

Il peut s'agir d'une maladie indépendante ou d'un symptôme de maladies infectieuses aiguës (grippe, rougeole, diphtérie, etc.). L'hypothermie est un facteur prédisposant, mais moins souvent des irritations mécaniques ou chimiques peuvent en être la cause.
Symptômes, pour.
Au début, il y a un léger malaise, une sensation de sécheresse dans le nasopharynx, des démangeaisons dans le nez. La respiration nasale est difficile, des éternuements et des larmoiements apparaissent, le sens de l'odorat est réduit, le timbre de la voix change et une décharge liquide abondante du nez est observée. Par la suite, les sécrétions deviennent des muco-hyiomes et, en violation de l'intégrité des petits vaisseaux sanguins, elles deviennent sanglantes. L'inflammation de la muqueuse nasale peut se propager à d'autres parties des voies respiratoires, ainsi qu'aux sinus nasaux, au canal nasolacrimal, au tube auditif et à la cavité tympanique. Lorsque la rhinoscopie détecte une hyperémie et un gonflement de la muqueuse nasale. Avec un cours favorable dans 12-14 jours, la congestion nasale disparaît, le sens de l'odorat est restauré.
Traitement.
Aux températures élevées, le repos au lit est indiqué. Les bains de pieds à la moutarde, les ateliers clandestins, les vasoconstants aux radiations ultraviolettes: une solution à 0,1% de sanorine, une solution à 0,1% de naphtizine, une solution à 0,1% de galazoline, etc. ont un effet bénéfique. la plante des pieds des doses d'érythème. Localement pour éliminer le gonflement de la muqueuse nasale nommer

Un bon effet souffle dans le nez. poudre de composition suivante: streptocide - 1,5 g, norsulfazol - 1,5 g, pénicilline - 5 000 U, chlorhydrate d'éphédrine - 0,05 g; La poudre doit être aspirée (ou soufflée dans) chaque moitié du nez 3 à 4 fois par jour. L'inhalation d'aérosols d'antibiotiques est également efficace.

Catarrhal chronique (simple) nez qui coule.

Causes: écoulement nasal aigu prolongé ou récurrent; exposition prolongée à divers stimuli - chimiques, thermiques, mécaniques; irritation de la muqueuse nasale par les sécrétions purulentes dans les maladies des sinus paranasaux; troubles circulatoires prolongés dans la muqueuse nasale (malformations cardiaques, myocardite, néphrite, emphysème, bronchectasie, maladies endocriniennes).
Les symptômes, bien sûr.
Congestion nasale périodique et écoulement muqueux abondant. Lorsque la rhinoscopie visible visible l'hyperémie congestive renversé et un gonflement uniforme de la membrane muqueuse. Les patients ont indiqué que la moitié gauche du nez était posée à gauche, à droite - à droite, la respiration nasale est difficile en décubitus dorsal. L'état général ne souffre généralement pas. La disparition complète du gonflement de la muqueuse nasale après l'instillation d'une solution à 0,1% de naphtizine indique un écoulement nasal chronique (simple). Si le gonflement ne disparaît pas après l'instillation d'agents vasoconstricteurs, nous devrions parler de rhinite hypertrophique chronique.
Traitement.
Gouttes nasales (sanorin, galazoline, naphtyzine, etc.). Appliquer également des moyens à effet astringent ou cautérisant: solution à 2-3% de collargol ou de protargol, lubrification de la muqueuse nasale avec une solution à 2-5% de nitrate d'argent. En raison de l’inefficacité de ce traitement, les cornets inférieurs sont cautérisés avec de l’acide trichloroacétique ou chromique, ou un galvano-caustique peu profond est réalisé.


Rhinite hypertrophique chronique.

Ceci est une conséquence de la rhinite catarrhale chronique (simple). Se développe généralement à la suite d'une exposition prolongée à des facteurs néfastes (poussières, gaz, climat défavorable, etc.). La cause de la maladie est souvent un processus inflammatoire chronique dans les sinus ou adénoïdes okolonosal. Elle se caractérise par une prolifération de tissu conjonctif principalement dans les zones d'accumulation de tissu caverneux (extrémités antérieure et postérieure des corbeaux inférieurs et moyens).
Symptômes, pour.
Décharge persistante et congestion nasale, lourdeur de la tête et maux de tête, diminution de l'odorat. Affecte souvent les extrémités avant et arrière des coques inférieure et moyenne. La couleur des coquilles est rose pâle, parfois avec une nuance bleuâtre.
Traitement.
En cas d'hypertrophie modérée, les couches inférieures sont brûlées avec de l'acide trichloroacétique ou chromique. En l'absence d'effet, une caustique galvanique est effectuée. Les zones fortement hypertrophiées de la membrane muqueuse sont éliminées.


Rhinite atrophique chronique.

Cela peut être dû à des conditions climatiques défavorables, à des risques professionnels, à un écoulement nasal aigu souvent récurrent, à des maladies infectieuses et à des interventions chirurgicales au nez.
Les symptômes, bien sûr.
Sensation de sécheresse dans la cavité nasale, soufflage difficile, diminution de l'odorat; saignements de nez fréquents.
La large cavité nasale est déterminée par la rhinoscopie en raison de l’atrophie des conques nasaux inférieurs, principalement, de l’accumulation de sécrétions denses qui, parfois, se dessèchent et forment des croûtes.
Traitement symptomatique.
Du mucus épais et des croûtes sont dilués avec une solution alcaline. Également utilisé une inhalation d'huile alcaline (par le nez).


Rhinite vasomotrice allergique.

Symptômes, pour.
Attaques de congestion nasale soudaine avec écoulement abondant de mucus aqueux, éternuements. La rhinite vasomotrice est une maladie neuro-réflexe, observée principalement chez les personnes atteintes de troubles autonomes communs. La moindre irritation des terminaisons nerveuses de la cavité nasale ou de zones réflexogènes éloignées (refroidissement, odeur forte, etc.) entraîne une réaction violente de la membrane muqueuse de la cavité nasale. La rhinite allergique est considérée comme une réaction anaphylactique locale à tout allergène. Dans la rhinite saisonnière, le pollen des céréales (rhinite au foin) peut être irritant. Sous forme d'année, les irritants sont les soi-disant allergènes ménagers (cosmétiques, poussière de maison, poils et squames d'animaux de compagnie, etc.). Ces formes de rhinite sont également appelées rhinopathies, car elles ne présentent généralement pas de modifications inflammatoires de la membrane muqueuse.
Le diagnostic repose sur l'anamnèse, la rhinoscopie et les données de laboratoire. Lorsque la rhinoscopie détermine un gonflement aigu ou un gonflement de la membrane muqueuse de la concha nasale, qui, contrairement aux processus inflammatoires banals, a une couleur bleuâtre pâle, on trouve souvent des polypes œdémateux. L'examen microscopique du mucus révèle de nombreux éosinophiles. Les tests cutanés avec un allergène dans la rhinite allergique sont souvent positifs.
Traitement.
Lorsque la rhinite vasomotrice se concentre sur le durcissement du corps, le traitement des troubles autonomes du corps.
Localement, le blocage intranasal de la procaïne est effectué et, si nécessaire, galvano-caustique des coquilles inférieures. En cas de rhinite allergique, procéder à une désensibilisation spécifique. Si l'allergène n'est pas détecté, des préparations à base de calcium, des antihistaminiques, etc., sont prescrites (diphénhydramine, pipolfen, diprazine, suprastine, parfums, etc.).
Hydrocortisone utilisée localement sous forme d’injections dans la conque nasale inférieure. La cryothérapie et le traitement par ultrasons de la concha nasale inférieure sont utilisés avec succès.

Ozena (malodorante nez qui coule).

Il s'agit d'une maladie chronique de la cavité nasale avec une atrophie aiguë de la membrane muqueuse, la formation de sécrétions épaisses se rétrécissant en croûtes nauséabondes, un amincissement du tissu osseux des coquilles et des parois du nez. Il survient 2 à 3 fois plus souvent chez les femmes et est parfois observé simultanément chez plusieurs membres de la famille. Commence à l'âge de 8-16 ans, parfois plus tard.
Les symptômes, bien sûr.
Il se développe lentement, parfois avec le passage du processus atrophique à la membrane muqueuse du pharynx, du larynx et parfois de la trachée et des bronches. Les patients se plaignent de difficultés respiratoires nasales, d'une sécheresse douloureuse et de démangeaisons au nez, d'un affaiblissement marqué ou d'une absence totale d'odeur. Les personnes autour d’eux font attention à l’odeur du nez (les patients eux-mêmes ne le sentent pas). Les patients sont souvent déprimés et déprimés. odeur désagréable du nez leur fait éviter le contact avec les gens.
Le diagnostic repose sur les plaintes caractéristiques du patient, une atrophie aiguë de la muqueuse nasale et des croûtes nauséabondes au niveau du nez.
Traitement principalement symptomatique et visant à ramollir et à éliminer les croûtes, ainsi que la cavité nasale sèche.


Il s'agit d'une inflammation aiguë ou chronique des sinus paranasaux. On distingue les formes de sinusite suivantes:

  • Sinusite - inflammation de la membrane muqueuse du sinus maxillaire (maxillaire);
  • Avant - inflammation du sinus frontal;
  • Étmoïdite - inflammation du labyrinthe d'ethmoïde;
  • Sphénoïdite - inflammation du sinus sphénoïdal. La maladie peut être unilatérale ou bilatérale, impliquant un sinus dans le processus ou la défaite de tous les sinus paranasaux d'un ou des deux côtés - le soi-disant Paninusite.

HYMORITE


La sinusite est forteth.

Survient en cas de rhume aigu, grippe, rougeole, scarlatine et autres maladies infectieuses, ainsi qu’à une maladie des racines des quatre dents supérieures du dos.
Symptômes, pour.
La sensation de tension ou de douleur dans le sinus affecté, une violation de la respiration nasale, un écoulement nasal, un trouble olfactif du côté affecté, une photophobie et un larmoiement. La douleur est souvent diffuse, indéfinie ou localisée dans la région du front, du temple et se produit au même moment de la journée. A l'examen: écoulement muqueux ou muco-purulent dans le passage nasal moyen (lieu de la communication des sinus avec la cavité nasale), moindre gonflement des joues et œdème de la paupière supérieure ou inférieure, souvent sensibilité à la palpation de la paroi antérieure du sinus maxillaire. La température corporelle est élevée, souvent des frissons. Au cours de la rhinoscopie postérieure, des décharges purulentes se trouvent souvent à l’arrière du pharynx. Parmi les méthodes de recherche auxiliaires, on utilise la diaphanoscopie, la radiographie et la ponction de test. Avec la diaphanoscopie et la radiographie, le sinus touché s’obscurcit.


Sinusite chronique.

Cela se produit lors d'inflammations aiguës répétées et particulièrement souvent lors d'inflammations prolongées des sinus maxillaires, ainsi que de rhinites chroniques. Un rôle connu est joué par la courbure de la cloison nasale, le contact étroit de la coque moyenne avec la paroi latérale du nez, l'étroitesse innée des voies nasales. Depuis le début, la sinusite odontogène a souvent une évolution lente et chronique.
Il y a:
Formes exsudatives d'inflammation (purulent, catarrhal),
Formes productives (polypes, pariéto-hyperplasique, cholestéatome, caséeux, nécrotique, atrophique).
Il se produit aussi Vasomoteur et allergique sinusite, qui est observé simultanément avec les mêmes phénomènes dans la cavité nasale.
Avec les processus atrophiques dans les voies respiratoires supérieures et l'ozone, une sinusite atrophique se développe également. La sinusite nécrotique est généralement une complication de maladies infectieuses graves.


AVANT


Les raisons sont les mêmes que dans l'inflammation du sinus maxillaire. Il est beaucoup plus lourd que l'inflammation d'autres sinus paranasaux. Un drainage insuffisant du sinus frontal, dû à une hypertrophie de la coque moyenne, la courbure du septum nasal, contribue à la transition de la sinusite frontale aiguë en une forme chronique.

POLYPES DE NEZ.


Formé principalement à la suite d'une irritation prolongée de la membrane muqueuse. L'allergie est souvent à l'origine du développement des polypes. Les polypes sont souvent multiples et revêtent les formes les plus diverses. Un polype nasal descendant dans le nasopharynx est appelé le choanal. Les polypes allergiques sont sujets aux rechutes.
Les symptômes, bien sûr.
Respiration nasale difficile, maux de tête, manque de sommeil, congestion des oreilles, faible odorat. Lors de la rhinoscopie, détecter la formation de tumeurs œdémateuses, bleuâtres pâles, principalement avec la jambe.
Traitement.
Lorsque les polypes accompagnent une inflammation purulente des sinus paranasaux, ils sont éliminés simultanément avec une large ouverture des sinus. Dans la polypose allergique, les polypes sont retirés de la cavité nasale au fond du traitement de désensibilisation.

SCLEROME.


Il s'agit d'une maladie infectieuse chronique affectant la membrane muqueuse des voies respiratoires. L'agent causal est la baguette de Frisch-Volkovich. Les voies et méthodes d'infection n'ont pas été établies.

Vous Aimerez Aussi