Que faut-il prendre pour les femmes enceintes atteintes d'un rhume: le traitement le plus sûr et le plus efficace

Malheureusement, presque toutes les femmes enceintes ont un rhume. Au cours des 9 mois de grossesse, il est presque impossible d'éviter le froid ou l'humidité, ainsi que le contact avec une personne infectée, surtout s'il y a déjà de jeunes enfants à la maison.

En raison de changements hormonaux et d'une faible immunité, le corps de la future mère ne supporte pas les virus. Vous ne devez pas traiter le SRAS facilement, toute infection pouvant nuire au bébé, le traitement ne doit être administré que sous la surveillance d'un médecin.

Rhume pendant la grossesse: causes et signes

Caractéristiques du développement du rhume pendant la grossesse

Le rhume est et reste la maladie la plus répandue chez les femmes enceintes. Les principales causes sont les virus et une immunité réduite.

Seul un médecin est en mesure de déterminer ce qu'il faut prendre enceinte d'un rhume. Le traitement dépend de la durée de la grossesse et de la gravité de l'évolution de la maladie, des complications et du bien-être de la femme.

Avec le début de la grossesse dans le corps de la femme commence un ajustement hormonal, augmente le niveau de progestérone dans le sang. Cette hormone est conçue pour protéger la grossesse de toutes les manières possibles. Cela affaiblit le tonus musculaire ainsi que le système immunitaire de la femme, de sorte que le système ne reconnaît pas l'embryon comme un corps étranger et ne le rejette pas.

Dans cette position, une femme devient particulièrement vulnérable, de sorte que les maladies virales sont très courantes chez les femmes enceintes.

Un rhume peut être accompagné de complications et conduire à des malformations fœtales dans les cas graves et à l’ajout d’une infection bactérienne.

Par conséquent, lorsque les premiers signes d'un rhume apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin:

  • Maux de tête et malaises. Avec ces symptômes peuvent commencer comme la grossesse elle-même et le SRAS. Dans certains cas, la faiblesse et les maux de tête parlent d'hypertension.
  • Nez qui coule, congestion nasale. Parfois, la rhinite chez la femme enceinte apparaît sans autre signe de rhume. Mais avec un écoulement nasal important, un gonflement important et des éternuements, on peut en conclure que l’infection est toujours virale.
  • Maux de gorge, maux de gorge. Les maux de gorge peuvent aller de légers à coupants. Si la douleur ne donne pas une hirondelle normale, la voix est partie, vous devez contacter Laura, peut-être que l'infection a atteint le larynx.
  • Toux La toux peut être sèche ou humide, aboyer ou pas forte, expectorant. En cas de toux persistante, les muscles abdominaux sont tendus, ce qui est extrêmement indésirable pendant la grossesse. La toux doit donc être traitée, mais sous le contrôle d'un médecin.
  • La température Une forte fièvre est un symptôme alarmant. Si la température dépasse 37,5 degrés, vous devez informer votre médecin. Ce symptôme peut indiquer une infection grave et dangereuse.

Il convient de rappeler que de tels symptômes peuvent commencer non seulement par un rhume banal, mais également par une sinusite, une bronchite, une laryngite, il est donc déconseillé de retarder une visite chez le médecin.

Traitement de la toux et des maux de gorge

Traitement de la toxicomanie et recettes populaires

Pendant la grossesse, les aérosols, les pastilles contre la toux et les aérosols ne doivent pas être maltraités. Tous ne sont pas sans danger pour le fœtus, le médecin prescripteur doit donc prescrire des médicaments et prescrire la posologie.

Avec une grande accumulation de crachats, des médicaments expectorants peuvent également être prescrits. Les remèdes populaires pour le traitement de la toux et des maux de gorge ne sont pas non plus totalement sans danger. Ils peuvent provoquer une réaction allergique et augmenter le gonflement. Consultez votre médecin dès les premiers signes d'allergie ou d'augmentation de la toux.

Médicament sûr contre le rhume pendant la grossesse:

  • Sprays de maux de gorge. Parmi les sûrs pendant la grossesse on peut distinguer Ingalipt et Geksoral. Inhalipt contient un grand nombre d'ingrédients naturels, tels que la menthe poivrée et l'huile d'eucalyptus. Vous devez lire attentivement la composition et identifier les composants susceptibles de provoquer des réactions allergiques. La composition d'Hexoral comprend des substances antiseptiques qui soulagent rapidement les inflammations de la gorge. Ces médicaments sont prescrits à une dose spécifique. Ils ne sont pas recommandés pour une utilisation plus de 3-4 jours.
  • Miramistin. Ce médicament est considéré comme sûr pendant la grossesse et l’enfance. Il soulage rapidement l'inflammation, détruit les virus, les bactéries, certains champignons et a également un effet immunostimulant local. Miramistin irrigue les maux de gorge jusqu'à 3 fois par jour.
  • Inhalation avec de l'eau salée ou minérale. L'inhalation en utilisant un nébuliseur avec une solution saline et sans l'ajout d'autres médicaments est totalement sans danger. Ils peuvent traiter à la fois la rhinite et les maux de gorge, ainsi que d’autres maladies respiratoires. Cependant, cette procédure nécessite l'avis d'un médecin, car elle a ses propres contre-indications. Par exemple, en présence de saignements de nez ou d'inhalation à haute température n'est pas recommandée.
  • Rincer. Le gargarisme peut être une solution de sel, de soude, de décoction d'herbes. Se gargariser avec du soda ou du sel peut être à n'importe quel stade de la grossesse. C'est une procédure sûre qui réduit l'inflammation et les rougeurs de la gorge. Il est nécessaire d'utiliser de l'eau bouillie tiède. Vous pouvez également vous gargariser avec une décoction de camomille, de tussilage, de millepertuis, de sauge en l'absence d'allergies. Prendre ces herbes par voie orale pendant la grossesse n'est pas recommandé.

La température: que faire?

Méthodes sûres pour normaliser la température corporelle pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la température est autorisée à 37,2 degrés. Si elle monte plus haut, vous pouvez assumer une infection virale.

Une fièvre pendant la grossesse s'accompagne de nombreux symptômes désagréables, tels que maux de tête, courbatures, faiblesse, somnolence et délire. Le virus peut pénétrer dans le placenta. Par conséquent, si vous avez une forte fièvre et d’autres symptômes du RVIV, vous devez consulter un médecin et commencer le traitement immédiatement. La température pendant la grossesse peut indiquer une pneumonie, une pyélonéphrite et d'autres maladies inflammatoires.

Plus le traitement commence tôt, moins il y a de risque de complications.

Comment faire baisser la température pendant la grossesse:

  • Médicaments antipyrétiques. Pendant la grossesse, le paracétamol et les médicaments à base de celui-ci sont autorisés. Le paracétamol fait partie de diverses poudres et pilules contre le rhume et la grippe. Cependant, il n'est pas recommandé de s'y impliquer pendant la grossesse, il suffit de prendre du Paracétamol lui-même, si la température est supérieure à 38 degrés. Assurez-vous d'informer votre médecin de la présence de température. Certains cas nécessitent une hospitalisation. Le paracétamol ne doit pas être pris plus de 4 fois par jour. Si la température persiste, consultez immédiatement un médecin. Vous ne pouvez pas prendre d'aspirine ni de médicaments en contenant, car cela peut provoquer des saignements.
  • Reposez-vous et buvez beaucoup. Ces recommandations apparemment dépassées restent très efficaces contre le rhume et la température. Une femme devrait se reposer et boire plus, surtout des boissons chaudes. Il convient de rappeler qu’au cours de la grossesse, il est impossible de dépasser le débit de liquide autorisé en raison de la charge importante des reins. Si vous buvez beaucoup d'eau et réchauffez du thé, du lait, limitez la quantité d'autres liquides utilisés tels que jus de fruits, yaourts, soupes, etc. S'il y a gonflement, consultez un médecin.
  • Ne surchauffez pas. Avec une forte chaleur, parfois un frisson se produit, une femme enceinte cherche à mettre à l'abri une couverture chaude et commence à s'habiller plus chaud. Cela peut déclencher une température encore plus élevée. Vous devez boire plus de liquides chauds, transpirer abondamment, mais sans surchauffer.
  • Rubdowns Essuyer le vinaigre pendant la grossesse peut être fait, mais après avoir consulté un médecin. En aucun cas, ne peut prendre des bains chauds ou des pieds flottants, il peut provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée.

Nez qui coule pendant la grossesse

Méthode de traitement de la rhinite

La congestion nasale pendant la grossesse inquiète beaucoup la femme enceinte. La raison peut être une infection virale, des allergies ou une rhinite chez la femme enceinte. L'œdème ne respire pas, dort normalement, mange.

Le manque d'oxygène affectera négativement la mère et l'enfant. En plus du manque d'oxygène, la déshydratation peut également survenir, vous ne devez donc pas négliger le traitement.

  • Gouttes de vasoconstricteur. Ces médicaments ne peuvent pas être considérés comme absolument sans danger, on pense qu'ils peuvent provoquer un vasospasme du placenta et ne sont pas recommandés pendant la grossesse. Cependant, les œdèmes graves et le manque d'oxygène ne sont pas moins dangereux. Le médecin peut vous prescrire des vaporisateurs pour enfants tels que Tizin pour enfants, Nazivin pour enfants, Nazol Bebi. Ils contiennent la moitié de la substance active. Il est possible d'utiliser de telles préparations contenant de la xylométazoline, de l'oxymétazoline ou de la phényléphrine dans le strict respect du dosage, c'est-à-dire pas plus de 3 fois par jour et pas plus de 3-4 jours.
  • Frotter sur la base d'eucalyptus et de menthe. Actuellement, dans les pharmacies, vous pouvez trouver une quantité énorme de médicaments pour rectifier et faciliter la respiration. Ils s’appliquent parsemés de légers mouvements de massage sur les ailes du nez, des tempes et de la poitrine. En aucun cas, ne peut pas utiliser de tels onguents sur les muqueuses, ils peuvent provoquer une brûlure.
  • Réchauffement du nez. Un tel réchauffement n'est autorisé qu'avec l'assurance totale qu'il n'y a pas de sinusite purulente. Pour réchauffer le nez, faites chauffer un sac de sel dans une casserole et fixez-le au nez jusqu'à ce qu'il refroidisse.
  • Rincer le nez. Le nez peut être lavé avec de l’eau salée, une solution saline ou des sprays spéciaux à base d’eau de mer tels que Aqua Marisa, Dolphin. Le lavage est non seulement sécuritaire pendant la grossesse, mais aussi très utile. Ils empêchent la propagation de l'infection, accélèrent la récupération, soulagent le gonflement.
  • Jus et herbes. Vous devez être prudent avec l'utilisation de jus concentrés. Lorsqu'ils sont instillés dans le nez, ils doivent être dilués avec de l'eau et tenir compte de la possibilité d'une réaction allergique. S'ils sont mal utilisés, les jus peuvent causer des brûlures aux muqueuses. Les infusions à base de plantes enterrées doivent être effectuées avec précaution car elles peuvent provoquer une forte réaction allergique.

Les conséquences et le danger du rhume

Le rhume pendant la grossesse doit être traité correctement pour éviter les complications.

Le premier trimestre de la grossesse est la période la plus dangereuse pour laquelle il faut particulièrement se méfier des rhumes. À ce stade, le placenta commence seulement à se former, de sorte que la probabilité que le virus atteigne le fœtus est plus élevée, de même que la probabilité de fausse couche.

Toute infection au cours de la grossesse peut entraîner une infection intra-utérine du fœtus. Ceci est dangereux en tant que complication de l'accouchement et de la mort intra-utérine. C'est la pire conséquence. Bien sûr, vous n’avez pas besoin de paniquer pour avoir un rhume, mais aussi de présenter les manifestations les plus terribles et les plus nerveuses, mais il est également déconseillé de négliger les visites chez le médecin. Dans la plupart des cas, avec une prophylaxie et un traitement correct et rapide du rhume, ces complications peuvent être évitées.

Les rhumes compliqués peuvent conduire à une hypoxie fœtale et à des malformations.

Après des infections aussi graves, on prescrit généralement à la femme des tests sanguins supplémentaires, des tests d’urine ainsi qu’une échographie non programmée pour s’assurer que le bébé va bien. Les infections virales peuvent toucher non seulement le fœtus et la grossesse, mais également la femme. Ainsi, en l'absence de traitement, la rhinite peut être compliquée par une sinusite, qui se transforme rapidement en forme chronique. Antritis pendant la grossesse est dangereux parce qu'il n'est pas toujours possible de le traiter avec des antibiotiques (avec une forme purulente). Dans certains cas graves, recourir à une ponction du sinus maxillaire.

Vidéo utile - Rhume pendant la grossesse: traitement et prévention.

La rubéole est particulièrement dangereuse pendant la grossesse. Ses symptômes peuvent ressembler au rhume, mais avec l’ajout d’une éruption rouge qui peut facilement être attribuée à une allergie. Seul un médecin expérimenté peut déterminer les symptômes de la rubéole. Cette infection peut affecter le fœtus et provoquer un retard de développement.

Un rhume commun aux deuxième et troisième trimestres est moins dangereux qu'au premier, mais sans traitement ni observation, les complications ne sont pas toujours évitées. Par exemple, une infection virale peut provoquer des polyhydramnios, des complications telles que des maladies génitales, des maladies chroniques et l’ajout d’une infection bactérienne. Il est impossible de prédire ce que le froid habituel pendant la grossesse entraînera, mais le risque de complications peut être considérablement réduit si vous consultez un médecin à temps et suivez toutes ses recommandations.

Prévenir le rhume pendant la grossesse

Il n’est pas facile de traiter les rhumes pendant la grossesse, en particulier au cours du premier trimestre, lorsque presque tous les médicaments sont interdits. Il est donc préférable de prendre soin de votre santé à l’avance.

  1. Si la grossesse est planifiée, vous devez alors commencer à renforcer le système immunitaire avant la conception. Les médecins recommandent de faire des tests avant la grossesse, de boire des vitamines, de l'acide folique, de la trempe et de s'abstenir de mauvaises habitudes. Tout cela contribue au fait qu’une femme est beaucoup plus facile à supporter pendant la grossesse des phénomènes aussi désagréables que la toxicose, ainsi qu’elle est moins susceptible aux maladies virales.
  2. Une bonne nutrition pendant la grossesse signifie beaucoup, non seulement pour l'immunité, mais également pour le développement normal de l'enfant, ainsi que pour le fonctionnement du tube digestif. Si vous mangez suffisamment de fruits et de légumes frais, de poisson, de viande maigre et évitez les additifs chimiques, vous pouvez éviter un certain nombre de problèmes: hypoxie fœtale, constipation et hémorroïdes, brûlures d'estomac, rhumes et même toxicoses graves.
  3. La future mère devrait s'habiller pour la météo. En saison froide, n'hésitez pas à vous vêtir plus chaudement. Dans la garde-robe de la future mère peuvent être des guêtres et des collants avec de la toison, des chapeaux chauds et des écharpes. Cela aidera à éviter les maladies virales et l'hospitalisation.
  4. Ne pas oublier la sécurité. La future mère doit prendre soin d'elle-même, il est donc nécessaire de réduire tous les contacts avec les personnes infectées. Cependant, dès la première fois, il n’est pas toujours possible de déterminer qu’une personne est infectée, évitez donc d’embrasser avec des amies, n’essayez pas de cosmétiques dans les magasins, en particulier de rouge à lèvres, de vous laver les mains après les transports en commun, d’utiliser les toilettes publiques le moins possible.

Bien que le corps abaisse délibérément le système immunitaire pour sauver la grossesse, celui-ci peut être renforcé dans un cadre raisonnable. Boire des médicaments sérieux pour renforcer le système immunitaire, ainsi que des complexes multivitaminiques n’est possible qu’avec l’autorisation d’un médecin.

Froid pendant la grossesse: ce qui est possible et ce qui est interdit

Les futures mères sont particulièrement vulnérables aux infections - la nature s’est efforcée de réduire le niveau de l’immunité pendant la grossesse afin que le corps de la femme ne rejette pas le fœtus en tant que corps étranger. Avec l’arrivée du froid, le danger du rhume augmente de nombreuses fois et il est beaucoup plus facile de vaincre une maladie au tout début. Si nous prenons en compte le fait que pendant la grossesse, la plupart des médicaments sont interdits, il devient évident qu’il est important d’identifier rapidement les premiers symptômes.

Premiers signes

Une femme enceinte devrait traiter son état de santé avec une attention particulière - elle est désormais responsable de deux. Le risque de rhume doit être évité avec le plus grand soin au cours des premiers mois de la grossesse. C'est à la fin du 1er trimestre que s'achève la formation du placenta, principale barrière de protection du fœtus.

Les rhumes peuvent être viraux et bactériens. Cependant, dans la plupart des cas, le rhume est associé à une hypothermie banale. Il est nécessaire de ne pas s'habiller selon la météo ou de négliger les signaux du corps indiquant qu'il fait froid (même à l'intérieur) - et qu'un nez qui coule, en tant que symptôme initial, est sûrement garanti.

Suite à un nez qui coule, ignoré, l'apparition d'autres signes d'un rhume est possible très rapidement:

  • Augmentation de la température;
  • Maux de gorge et même sur les amygdales;
  • Toux sèche;
  • Signes d'intoxication générale: douleurs et courbatures des muscles et des articulations, léthargie, faiblesse, troubles du sommeil et de l'appétit.

Ces symptômes peuvent toujours être contenus avec le moins de pertes en santé de la femme enceinte et du fœtus. Cependant, seul le médecin traitant connaissant les particularités de la santé de la femme enceinte peut donner des recommandations complètes sur le traitement.

Traiter indépendamment les femmes enceintes n’est pas dangereux en cas de nez qui coule, mais même dans ce cas, il est nécessaire d’utiliser uniquement des médicaments approuvés, dans le respect des dosages. Par conséquent, si vous n'êtes pas sûr de l'effet des médicaments sur votre corps, il est préférable de laver régulièrement avec des médicaments à base d'eau de mer. Ils ne provoquent pas d'effets secondaires et leur action guérit la muqueuse nasale et ne permet pas la propagation de l'infection.

Les mesures préventives sont souvent le moyen le plus efficace pendant la grossesse, en particulier au cours du premier trimestre. Évitez tout contact avec des personnes infectées, limitez le nombre de visites dans des lieux très fréquentés pendant les épidémies, lavez-vous les mains après être sorti de la rue, renforcez votre système immunitaire - et plus aucun froid ne pourra franchir votre barrière de protection et vous faire du mal à vous et à votre enfant.

Caractéristiques du traitement

Si vous-même n'avez pas réussi à éliminer les symptômes initiaux et que le malaise dure pendant 2 à 3 jours, vous devez appeler le médecin à la maison (en aucun cas, ne visitez pas la clinique). Au cours de la grossesse, les femmes sont particulièrement sujettes aux troubles nerveux qui affectent l’état de santé général. Par conséquent, leur état psychologique n’est pas moins important que la santé physique.

Il faut également savoir que pendant la grossesse, en particulier au cours du premier trimestre, le traitement du rhume. Il est déconseillé de prendre les médicaments les plus inoffensifs et, si possible, de ne pas en prendre, ce qui coûterait des mesures préventives et la médecine traditionnelle.

Traitement médicamenteux

Le choix des médicaments nécessaires au traitement ne peut être déterminé que par le médecin traitant, ainsi que la durée de leur administration dans le strict respect des doses. En fonction de la gravité de la maladie et des caractéristiques individuelles de la santé d'une femme enceinte, on peut prescrire aux rhumes des médicaments appartenant aux groupes suivants:

  • Antiviral: Grippferon, Oscillococcinum, suppositoires Viferon (après 14 semaines), Anaferon. Les médicaments ont le plus grand effet dans les premiers stades de la maladie - le premier jour;
  • Du rhume: Aigue-marine, Dauphin, Pinosol, Euphorbium Compositum, Pommade Evamenol. Si l'utilisation des remèdes nasaux ou homéopathiques n'a pas l'effet escompté, l'utilisation à court terme de préparations vasoconstricteurs est possible: Galazolin, Naphthyzinum, Nazol. Leur utilisation ne devrait pas dépasser 3 jours avec 1-2 fois d'utilisation;
  • Antipyrétique: Paracétamol, Panadol, Ibuprofène. Les préparations ne sont acceptées que lorsque la marque t est dépassée + 38 ° C, l'effet de réduction est obtenu avec de l'alcool à friction ou du vinaigre, des compresses froides sur le front;
  • Pour les maux de gorge: Ingalipt, Givalex, Kameton, Orasept, Faringosept. Pour augmenter l'effet thérapeutique, des pulvérisations et des aérosols sont appliqués après le rinçage de la gorge;
  • Solutions de rinçage: Chlorophyllipt, Givalex, Rotokan, solution de furatsilina. Les procédures sont effectuées plusieurs fois par jour avec des solutions chaudes. Après avoir pris le médicament, il est déconseillé de manger et de boire pendant 30 minutes. préserver l'effet thérapeutique;
  • Antitussif: Mukaltin, sirop de racine d'Althea, Eukabal. Seuls les médicaments d'origine végétale sont autorisés. Du nombre de fonds avec inexplorés jusqu'à la fin de l'action, les préparations à base de plantes recommandées: Dr. Mom, Gedeliks, Gerbion, Bronhikum;
  • Antibiotiques: pénicillines (amoxicilline, oxacilline, ampicilline), céphalosporines (céfazoline, céfatoksim), macrolides (érythromycine, azithromycine). Les médicaments ne sont prescrits que lorsque la nature bactérienne identifiée de l'agent pathogène, le type d'antibiotique est choisi en tenant compte de la sensibilité à celui-ci d'un certain groupe de bactéries.

Médicaments interdits

Il existe une liste de médicaments contre-indiqués dans le traitement du rhume pendant la grossesse:

  • Aspirine, Analgin, Nuferon;
  • Theraflu, Coldrex, vitamine C (surdosage);
  • Citramon, Askofen, médicaments immunomodulateurs;
  • Teintures sur l'alcool, les œstrogènes, les androgènes;
  • Suppléments, Ambroxol, Ambrobene;
  • Médicaments à base de tétracycline.

Médecine populaire

Les fonds provenant des recettes de la «grand-mère» de l'office pendant la grossesse deviennent particulièrement populaires. Après tout, les ingrédients naturels ont un risque minimal d'effets secondaires, ce qui est très important pendant la période de portage d'un enfant.

Dans le traitement du rhume et des infections virales respiratoires aiguës au tout début de la maladie, vous pouvez utiliser les outils suivants:

  • Dans le traitement de la rhinite, le nez est lavé avec une solution saline (0,5 c. À thé. Par 200 ml d’eau). Les procédures sont effectuées 3 à 4 fois par jour avec de l’eau chaude en respectant scrupuleusement la posologie. Après avoir rincé, il n'est pas recommandé de se moucher fort le nez;
  • Il est strictement interdit de faire des bains de pieds chauds, mais c'est obligatoire pour les mains. Il est également possible de mettre de la moutarde sèche dans les chaussettes la nuit, ce qui réchauffera les pieds pendant toute la nuit;
  • À t élevée, il est recommandé d'essuyer le corps avec un mélange de parties égales d'eau, de vodka et de vinaigre (essuyez sans frotter);
  • Si vous avez mal à la gorge, utilisez des infusions pour vous rincer aux herbes (camomille, calendula, sauge). La solution est faite à raison de 1 cuillère à soupe. l sécher les matières premières pour 200 ml d’eau bouillante et utiliser tiède et fraîchement préparée;
  • Utilisation efficace de l'inhalation de pommes de terre bouillies et pilées, d'infusions d'herbes médicinales, de solutions d'huiles essentielles (quelques gouttes par litre d'eau). L'utilisation du nébuliseur est recommandée aux femmes enceintes.
  • En fébrifuge, buvez du thé à partir de fleurs de tilleul, de brindilles séchées et de feuilles de framboise, de feuilles de cassis;
  • Le pamplemousse est utilisé comme supplément vitaminique - il n’appartient pas aux allergènes potentiels, bien qu’il s’agisse d’agrumes. Le pamplemousse est recommandé pendant la grossesse en raison de ses qualités bactéricides et anti-inflammatoires;
  • En l'absence d'allergie, un remède efficace est utilisé: 1 c. À thé est versée dans 200 ml de lait bouilli et légèrement refroidi. miel et 0,5 c. beurre de cacao. La graisse intérieure de porc (1 cuillère à soupe par 200 ml de lait ou de thé) n'a pas moins d'action anti-froid.

Utilisez les remèdes populaires en respectant les doses recommandées et le moment d'utilisation, et toujours après avoir consulté votre médecin.

Quel est le risque pour l'enfant

Le plus grand risque d'anomalies du développement fœtal pendant les rhumes est d'un trimestre. Lorsque la formation du placenta n'est pas encore terminée, le fœtus est particulièrement vulnérable aux dommages possibles causés par les virus et les bactéries.

Cet article décrit la durée d'incubation de la grippe chez les adultes et les enfants.

Cependant, le traitement avec des médicaments puissants n’entraîne pas moins de danger pour la santé du futur bébé:

  • Les antibiotiques tétracyclines, la lévomitsétine et la doxycycline, lorsqu'ils sont utilisés au cours des dernières périodes, entraînent un certain nombre d'anomalies dans le développement du fœtus - des anomalies du système cardiovasculaire aux lésions de l'appareil osseux;
  • Analgin provoque des changements dans le sang non seulement du fœtus, mais également de la future mère;
  • L’acide acétylsalicylique nuit au bon fonctionnement du cœur et des reins du bébé;
  • L'indométacine provoque une hypertension néonatale des artères pulmonaires et même la mort du fœtus;
  • Biseptol et Bactrim, lorsqu'ils sont utilisés en début de grossesse, entraînent le développement de la gueule du loup chez le fœtus;
  • Une surdose de vitamine A (plus de 10 000 UI par jour) peut causer des anomalies dans le développement du système cardiovasculaire et des organes de l'audition.

L'usage de tout médicament pendant la grossesse, même parmi la liste des remèdes approuvés ou à base de plantes, ne devrait avoir lieu qu'après consultation du médecin traitant.

Recommandations pour les soins du patient

Avant l’arrivée du médecin, il faut observer un certain nombre de mesures générales qui sont obligatoires pour toutes les femmes enceintes dans le traitement du rhume:

  • Repos au lit Porter la maladie "sur les pieds" pour les futures mères est particulièrement dangereux - toutes les forces du corps doivent être mobilisées pour lutter contre la maladie. De plus, le repos au lit est indiqué pour tous les rhumes afin de prévenir les complications;
  • Mode de consommation Boire au moins 2 litres de liquide par jour - une recommandation pour tous les rhumes. Le corps doit reconstituer la perte de liquide qui se produit invariablement à une température élevée et à la transpiration. En outre, l’utilisation de grandes quantités de boissons enrichies contribue à éliminer les produits de décomposition de l’organisme, qui apparaissent lors de l’activation de la microflore pathogène;
  • Mode d'humidité. Un nettoyage humide régulier, le maintien de l'humidité dans la pièce, l'aération créent dans la pièce un environnement malade, défavorable à la vie des microbes. Une humidité élevée aide à maintenir la muqueuse nasale et les organes respiratoires en état de fonctionnement. En conséquence, des conditions optimales sont créées pour éliminer le mucus pathogène du corps;
  • Régime équilibré. Pendant la maladie, il ne faut pas surcharger le corps d'aliments gras et lourds - un maximum de forces de protection sera nécessaire pour vaincre la maladie. Cependant, il est impossible de laisser la vie future sans nourriture. Par conséquent, il est préférable de privilégier les produits laitiers et à base de plantes, types de viande diététiques.

Les mesures générales ne peuvent pas remplacer le traitement nécessaire, il est donc préférable de jouer prudemment et d’appeler un médecin si les symptômes ne disparaissent pas après les mesures prises.

Vidéo

Conclusions

La grossesse n’est pas le bon moment pour le rhume, ni pour toute autre maladie. C’est pourquoi, lorsqu’on planifie une grossesse avant la saison épidémique, prenez des mesures préventives: faites-vous vacciner contre la grippe, buvez des immunostimulants, changez votre mode de vie en vue de votre rétablissement. Débarrassez-vous des mauvaises habitudes - elles affaiblissent le corps et donc l'immunité. Vous ne voulez pas donner naissance à un enfant malade?

Pendant la grossesse, n'oubliez pas de bien manger, préférant les aliments naturels. Toutefois, si vous voulez un plat salé ou sucré - ne vous reniez pas vous-même, car il n'exige pas de votre corps ni du futur bébé.

Si un rhume commence, ne paniquez pas, mais essayez d’éradiquer la maladie à la racine, sans négliger aucune source d’information: avis du médecin, instructions de préparation, recommandations sur des sites médicaux. Vous pourrez alors faire tout votre possible pour préserver votre santé et ne pas nuire au fœtus.

Traitement du rhume et du SRAS pendant la grossesse

La saison épidémiologique la plus dangereuse est celle de l'automne, qui se transforme déjà début octobre en une saison «tardive» avec toutes les conséquences qui en découlent: froid, mauvais temps, humidité, changements de température, vents froids et neige précoce. C'est à ce moment-là que l'on compte le plus grand nombre de cas d'OSIA, que l'on appelle souvent le "rhume". Que pourrait menacer une telle attaque une femme enceinte, comment l'éviter et que faire si vous ne pouvez pas vous échapper, comment sortir de cette situation avec le moins de pertes possible?

Olga Komova
Obstétricien-Gynécologue, Moscou

Comment ne pas contracter le SRAS pendant la grossesse?

Avant de sortir, vous pouvez lubrifier la membrane muqueuse du nez avec 0,25% d’OXOLINE OIL. Cette recommandation s'applique également au premier trimestre de la grossesse, lorsque l'ingestion de médicaments est extrêmement indésirable et que la prévention et le traitement sont mieux effectués à l'aide de remèdes populaires sûrs, dont nous parlerons plus tard.

Les mesures courantes et bien connues en pleine épidémie, que beaucoup négligent pour une raison quelconque, sont les suivantes:

  • restriction des contacts, visites de lieux publics;
  • porter des bandages de gaze;
  • rincer le nez et la gorge immédiatement après avoir visité des lieux publics - cela aide à combattre les virus que plusieurs personnes peuvent contracter dans des endroits surpeuplés;
  • prendre des vitamines et des compléments alimentaires tels que prescrits par un médecin;
  • vaccination anticipée 1.

Comment être traité pour le rhume et les ARVI pendant la grossesse

Il existe plusieurs règles absolues pour les futures mères, dont la négligence est dangereuse pour la vie du futur enfant.

  1. En aucun cas, ne prescrivez pas de médicaments pour vous-même, car ils pourraient nuire à l'embryon, en provoquant des modifications irréversibles; Cela est particulièrement vrai pour les antibiotiques, qui ne sont nécessaires que pour lutter contre les complications des infections respiratoires aiguës ou de la grippe et qui sont prescrits individuellement par un médecin.
  2. Appelez un médecin à la maison.
  3. Commencer le traitement le plus tôt possible et prévenir le développement de la maladie.
  4. Impact sur les foyers d'infection (muqueuses du nez, de la gorge), remèdes populaires.
  5. Observez le repos au lit pendant les premiers jours.
  6. Aérez régulièrement l'appartement.
  7. Appliquez beaucoup de boisson pour éliminer les toxines.
  8. Suivez le régime lait-légumes.

Traitement par le froid avec des remèdes populaires

Ils concernent les effets sur divers organes, mais en général, ils contribuent à l'amélioration de l'état et au rétablissement.

Traitement de la gorge pendant la grossesse

  • Rincer à l'eau salée (1 c. À thé de sel par verre d'eau). L'eau doit être chaude, mais pas chaude.
  • Rinçage avec une solution de bicarbonate de soude (1 c. À thé par tasse d'eau tiède, vous pouvez ajouter 2 à 3 gouttes de solution d'iode) - cette solution a un effet dévastateur sur les virus et aide à lutter contre l'inflammation.
  • Vous pouvez vous gargariser avec des herbes: sauge, camomille, millepertuis, eucalyptus.

Ces herbes ont un effet antiseptique anti-inflammatoire. Ils peuvent être utilisés séparément et peuvent être combinés. Par exemple, vous pouvez faire de la camomille et des feuilles de tussilage - cet outil a également un effet expectorant lorsque vous toussez. L'hypersensibilité, l'intolérance individuelle, constitue la seule contre-indication des plantes énumérées.

Gargariser devrait être au moins 3-4 fois par jour.

HEXORAL (un aérosol à effet antiseptique, indiqué dans le traitement des maladies inflammatoires de la cavité pharyngée) est sans danger pour les futures mères. Posologie de base: appliquer 2 fois par jour, une dose unique administrée pendant 1 à 2 secondes. Contre-indications - Hypersensibilité individuelle aux composants du médicament).

L'aérosol INHALIPT est également très efficace (il contient du glycérol, de l'huile de menthe poivrée, du sulfanilamide, de l'huile d'eucalyptus et d'autres composants). Il a un effet antiseptique et anti-inflammatoire. Contre-indications - hypersensibilité aux huiles essentielles.

Traitement de la toux pendant la grossesse

Inhalation de vapeur: faites bouillir les pommes de terre dans un uniforme (5 à 6 petites pommes de terre par litre d'eau), ajoutez une pincée de feuilles d'eucalyptus, maintenez le feu pendant 2-3 minutes, puis mettez la casserole sur la table, couvrez-la avec une serviette et laissez-la pendant 5 à 7 minutes. Immédiatement avant l'intervention, vous pouvez ajouter 1 goutte d'huile de sapin.

En tant qu'antitussif et expectorant:

  • thé à partir de feuilles de pieds de pied, de feuilles de plantain et de cassis;
  • Sirop d'oignon: lavez l'oignon de taille moyenne (dans l'enveloppe), versez de l'eau avec l'oignon et ajoutez 50 g de sucre. Laisser mijoter pendant 30 à 40 minutes, laisser refroidir, puis filtrer et boire 1 cuillère à thé 4 à 5 fois par jour, de préférence 20 à 30 minutes avant les repas).
  • thé à la fleur de tilleul;
  • thé de framboise séché;
  • décoction de pommes sèches (à 1 litre d'eau bouillante ajouter un demi-verre de pommes séchées);
  • purée de canneberges au miel (prendre 2 cuillères à soupe de canneberges, réduire en purée, passer au tamis, ajouter une cuillère à café de miel et verser 2 à 3 cuillères à soupe d’eau très chaude (60-70 ° C). Mélanger, laisser refroidir légèrement et boire à petites gorgées);
  • jus de betteraves ou de carottes (vous pouvez y ajouter 1/4 du jus de chou blanc).

Traitement de la rhinite pendant la grossesse

Rinçage du nez avec des solutions et des teintures:

  • Solution saline iodée (versez une demi-tasse d’eau tiède, ajoutez quelques gouttes d’iode et de sel au bout d’une cuillerée à thé. Entourez le nez de 2 à 3 gouttes en alternant dans chaque narine. Ce lavage est bon 3-4 fois par jour).
  • Collection à base de plantes (prendre des baies d'églantier - 1 partie, feuille de menthe poivrée - 3 parties, succession d'herbe - 2 parties. 2 cuillères à soupe de collecte collecter avec de l'eau bouillante (1 tasse), insister dans un thermos pendant 2-3 heures, filtrer sur de la gaze, ajouter avant de laver 1 à 2 gouttes d'huile de sapin, rincer le nez 2 à 3 fois par jour.

Pour instillation dans le nez:

  • jus d'aloès, dilué avec de l'eau dans un rapport 1: 1.

Médicaments sans danger pour les femmes enceintes:

  • AQUAMARIS (eau de mer) - une solution stérile d'eau de mer - hydrate la muqueuse, réduit l'inflammation.
  • PINOSOL - contient des huiles de menthe, de pin, d’huile d’eucalyptus, de vitamine E et d’autres composants, a une action antimicrobienne et anti-inflammatoire.
  • NAZIVIN - en raison du spasme des vaisseaux de la muqueuse nasale réduit l'inflammation.

Qu'est-ce que ARVI?

Les infections virales respiratoires aiguës (ARVI) sont causées par divers virus qui sont libérés par le patient lorsqu'ils toussent, éternuent, parlent.

La période d'incubation - du moment de l'infection au début des premiers symptômes - dure de 3 à 5 jours. La maladie se développe progressivement et l’état de santé des premiers jours est tout à fait satisfaisant, la température augmente légèrement, des symptômes d’inflammation des muqueuses des voies respiratoires supérieures apparaissent - écoulement nasal, toux, enrouement. La durée de la maladie - en moyenne une semaine et demie à deux semaines.

Ces maladies surviennent le plus souvent au cours de la saison morte où, en raison du contraste de températures, une hypothermie peut survenir. Et comme l’infection se propage par des gouttelettes en suspension dans l’air, au cours de cette période, tant de personnes tombent malades qu’elles essaient de supporter la maladie aux pieds et multiplient ainsi le nombre de cas.

Chez les futures mères, les maladies respiratoires aiguës sont souvent plus graves et entraînent davantage de complications. Pourquoi est-ce que cela se passe?

Grossesse et infections

Le fait est que la grossesse elle-même pour le corps de la femme est un facteur qui abaisse le système immunitaire: cela évite le conflit immunitaire entre la mère et le fœtus. Une immunité réduite est nécessaire pour qu'un enfant puisse se développer normalement, ce qui est «étranger» au corps de la mère.

En cas de maladie, les virus qui pénètrent dans le corps ont un effet destructeur sur de nombreux organes et systèmes et, dans de rares cas, le fœtus peut en être affecté. Par conséquent, les maladies virales augmentent le risque d'avortement, en particulier aux premiers stades.

Faites attention! Les jus fraîchement préparés contiennent des phytoncides (substances biologiquement actives formées par les plantes). Ils tuent ou inhibent la croissance et le développement des micro-organismes, prévenant ainsi les complications secondaires (bactériennes).

Lorsque la température dépasse 39 ° C, vous pouvez utiliser de l'acide acétique (9%) ou de la vodka - vous devez pour cela essuyer tout le corps avec un chiffon imbibé de vodka (ne pas frotter!). Lorsque la température dépasse 38,5 ° C, il est nécessaire de prendre des antipyrétiques prescrits par le médecin.

Quels médicaments contre le rhume pouvez-vous prendre pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, il est difficile d'éviter les rhumes, surtout si la période d'attente heureuse tombe pendant la période automne-hiver. Dans ce cas, la femme a immédiatement une question et qu'est-ce qui peut vaincre la maladie pour ne pas nuire au bébé et se débarrasser de l'inconfort le plus rapidement possible? Les médicaments contre le rhume pendant la grossesse peuvent être pris, mais pas tous et dans une certaine quantité. Aujourd'hui, nous examinerons ce qui est possible et ce que l'on ne peut pas faire avec ARVI et la grippe chez les femmes enceintes.

Plus important encore, rappelez-vous qu'une consultation médicale est nécessaire! Lui seul peut déterminer avec précision votre diagnostic et vous prescrire la dose autorisée de médicament contre le rhume qui peut être prise pendant la grossesse, même si vous avez déjà eu un rhume, un mal de gorge et de la fièvre mille fois.

Quoi ne pas faire quand tu as un rhume

Si pendant la grossesse vous ne vous sentez pas bien, si vous avez une faiblesse et si vous avez des symptômes du rhume, vous devez immédiatement commencer à les combattre. Mais, portant le cœur d'un bébé, sachez qu'il est strictement interdit et peut nuire au fœtus.

  1. Ne pas se soigner soi-même. Même une pilule du médicament interdit peut avoir des conséquences irréversibles sur la santé du bébé. Avant d’utiliser un médicament contre le rhume, veillez à lire les instructions, en prêtant une attention particulière au point où des contre-indications sont indiquées.
  2. Ne pas abuser de vitamines. Beaucoup pensent qu'après une forte dose de vitamine C, la maladie s'atténuera. Mais ce n'est pas. Si vous prenez déjà des vitamines, elles suffisent alors à maintenir l’immunité et un complexe supplémentaire peut entraîner une réaction allergique;
  3. Ne surchauffez pas. Vous ne pouvez pas vous élever les jambes, prendre une salle de bain chaude et envelopper dans des couvertures chaudes, surtout si la température corporelle est élevée.

Comment faire face à un rhume

Tout d’abord, vous devriez appeler le thérapeute à la maison. Même si vous n’avez pas de température ou qu’elle est basse, il vaut mieux ne pas aller à la clinique. Maintenant, le corps est faible et à risque d'infection.

Le traitement doit commencer le plus tôt possible afin d'éviter le développement de la maladie et l'élévation de la température. Le meilleur de tous, comme une maladie du rhume, et la grippe porter au lit. Le corps est mieux restauré pendant le sommeil.

Aérez régulièrement la pièce dans laquelle vous vous trouvez le plus.

De plus, lors d’un rhume, rappelez-vous qu’il ne faut pas surcharger le corps de nourriture lourde. Il a maintenant besoin de force pour lutter contre l'infection. Mais en général, il est impossible d'oublier la nutrition, une nouvelle vie se développe en vous et elle a également besoin d'énergie et de nutriments. Privilégiez les produits laitiers et les légumes, vous pouvez manger de la viande diététique.

Nous traitons un mal de gorge

Selon la prescription d'un médecin pendant la grossesse, vous pouvez utiliser de tels médicaments pour la gorge: Hexoral et Ingalipt. Ce sont des préparations en aérosol. Leur composition n'affecte pas l'activité vitale du fœtus, fournissant un effet antiseptique pour soulager l'inflammation de la gorge muqueuse.

Les remèdes populaires, qui soulagent rapidement la douleur dans la gorge, peuvent devenir de bons auxiliaires pour les médicaments. Le rinçage avec une solution de sel et de bicarbonate de soude affecte les virus et réduit l’inflammation. L'eau de rinçage doit être tiède, pas chaude. Décoction de rinçage autorisée de camomille, de millepertuis, d'eucalyptus et de sauge. Le rinçage doit être effectué environ 4 à 5 fois par jour jusqu'à la disparition des symptômes.

Se débarrasser de la toux

Toux pendant la grossesse peut être très dangereux. Une toux sèche paroxystique peut constituer une menace pour l'avortement. En outre, il empêche le flux d'oxygène vers le fœtus. Il faut se battre avec lui. Les médicaments autorisés pendant la grossesse sont Mukaltin et Bioparox. Le deuxième médicament est un antibiotique et est pris pour la bronchite tel que prescrit par un médecin. Il n’est pratiquement pas absorbé dans le sang et n’a donc pas d’effet négatif sur le fœtus.

L'utilisation de certains médicaments contre la toux doit être corrélée à la durée de la grossesse. Il est possible de traiter la toux sèche au cours du premier trimestre avec l'aide de Bronhikum, Stodal, Sinekod.

Dans les deuxième et troisième conditions, sont autorisés: Sirop Stoptussin, Coldrex Knight, Préparations Falimint, Libexin.

Pour le traitement de la toux grasse tout au long de la grossesse, vous pouvez prendre (uniquement sur ordonnance du médecin): sirop de racine de réglisse, Bromhexin, Mukaltin, Bronchiprest, Gerbion, Tussin, Gadelix, cueillette des seins, docteur Mom, Linkas, Prospan.

N'oubliez pas les remèdes populaires qui peuvent également vous épargner de l'inconfort et ne pas nuire à l'enfant. Utilisez des inhalations avec des pommes de terre bouillies et des feuilles ou de l'huile d'eucalyptus. Ici, vous pouvez ajouter une goutte d'huile de sapin avant de commencer à respirer.

Buvez du thé à partir des feuilles de maman-et-machihi, du cassis, des framboises au miel, du lait chaud au beurre. Une cuillère de miel peut soulager la toux.

Traitement de la rhinite

Le nez qui coule empêche vivre et mère et bébé. Respiration difficile est un manque d'oxygène. Vous pouvez vous battre avec un rhume pendant la grossesse à l'aide de médicaments, mais n'oubliez pas que les médicaments vasoconstricteurs ne peuvent pas couler dans le nez. Ceux-ci incluent Naphthyzinum, Tizin, Nazol, Oxymetazoline et autres.

Aquamaris, Pinosol et Nazivin conseillent de traiter le nez qui coule pendant la grossesse. Ces médicaments soulagent l'inflammation de la muqueuse nasale, l'hydratent et ont des propriétés antimicrobiennes.

Parmi les remèdes populaires, on peut distinguer le rinçage du nez avec les solutions et teintures suivantes: quelques gouttes d'iode et de sel sur la pointe d'un couteau sur le sol d'un verre d'eau tiède (déposez 2 gouttes 3 à 4 fois par jour dans le nez); par litre d'eau une cuillère à café de soda (vous pouvez vous laver le nez toutes les 40 minutes).

Le jus d'aloès peut être instillé, qui est dilué avec de l'eau dans un rapport 1: 1.

Si la température a augmenté

Le rhume, la grippe et les ARVI sont souvent accompagnés de fièvre. Il devrait être renversé quand il dépasse 38 degrés. Les antipyrétiques pendant la grossesse doivent être à base de paracétamol. Par exemple, Panadol. Il est également autorisé pour les maux de tête. L'aspirine et tous les médicaments en contenant sont contre-indiqués (Coldrex, Efferalgan).

La température peut être surmontée et la médecine traditionnelle. De nombreux médecins vous conseillent même d’essayer d’abord les méthodes de votre grand-mère, puis de prendre le médicament (mais il est préférable de demander à votre médecin). Vous pouvez être aidé par:

  • essuyage humide avec de l'eau tiède et propre (sans alcool ni vinaigre);
  • boisson chaude abondante (thé de fleurs de tilleul, feuilles de framboisier, décoction de pommes séchées);
  • jus de carotte ou de betterave;
  • des canneberges réduites en purée au miel et versées avec de l'eau chaude (2 grandes cuillères de canneberges avec une cuillère à café de miel sont versées avec 3 cuillères à soupe d'eau).

Le traitement de toute maladie pendant la grossesse doit avoir lieu sous la surveillance stricte d'un médecin. Si le terme est encore petit, vous devez informer le thérapeute de votre situation, car il existe un certain nombre de médicaments pour lutter contre les symptômes de la grippe et des ARVI, qui sont contre-indiqués pendant la grossesse.

Ne pas oublier les méthodes de prévention du rhume:

  • tempérer avant la conception, vous ne devriez pas commencer pendant la grossesse;
  • éviter l'hypothermie et les contacts avec des personnes malades;
  • ajustez votre alimentation de manière à ce qu’elle soit équilibrée et enrichie le corps en vitamines essentielles.

Sois attentif à ta santé et ne néglige pas les conseils des médecins.

Traitement par le froid chez les femmes enceintes prenant des médicaments

La plupart des femmes enceintes essaient d'éviter le rhume en observant les mesures préventives. Mais, malheureusement, il n'est pas toujours possible de protéger votre corps contre la pénétration d'une infection virale. Le traitement de la maladie doit être effectué immédiatement après la découverte des premiers symptômes du rhume. Dans ce cas, vous devez consulter un thérapeute qui vous prescrira un médicament contre le rhume sans danger pendant la grossesse. Si un homme froid a vaincu une femme au début de sa grossesse, un soin particulier doit être pris, car pendant cette période, le corps de l'enfant commence tout juste à se former et les mauvais moyens peuvent avoir des conséquences irréversibles.

Quels médicaments choisir?

Selon les experts, les remèdes les plus sûrs, mais tout aussi efficaces, contre le rhume chez les femmes enceintes sont ceux qui ont été préparés à base d'ingrédients naturels. Vous pouvez choisir le médicament uniquement selon les directives du médecin traitant, en refusant de vous soigner vous-même. Pour le traitement de chacun des symptômes du rhume - écoulement nasal, toux, mal de gorge, température, des médicaments spéciaux doivent être utilisés.

Lorsque vous traitez un rhume pendant la grossesse, vous ne devez pas faire flotter les pieds car cela pourrait entraîner une interruption de grossesse.

Médicaments antipyrétiques

Dans le traitement du rhume chez la femme enceinte, l’analgine, l’aspirine, ainsi que des médicaments complexes comme Coldrex, Ferfex, Antigrippin sont contre-indiqués. Outre les colorants et les additifs alimentaires nocifs, ces médicaments contiennent de l’aspirine, de la caféine et du maléate de phéniramine, qui, s’ils pénètrent dans le corps de la mère, peuvent entraîner de graves complications.

En cas de rhume, une femme peut prendre du paracétamol sous forme de médicaments tels que Panadol ou Efferalgan en toute confiance. Cet ingrédient actif a un effet antipyrétique et analgésique sur le corps. Le paracétamol a la capacité de pénétrer le placenta dans le corps de l’enfant, mais ne l’affecte pas négativement.

Médecine froide

Très souvent, les femmes ne savent pas exactement quoi traiter avec une femme enceinte qui a un rhume, lorsqu'un mauvais rhume ou une congestion nasale, ce qui cause un mauvais état, est perturbée. Une femme dérangée par le nez qui coule se plaint de difficultés respiratoires nasales, de troubles du sommeil, de faiblesse générale et de maux de tête. Outre le fait que le nez qui coule provoque le malaise de la future mère, cela représente un grand danger pour l'enfant, car en cas de mauvaise respiration nasale ou de respiration par la bouche, il n'y a pas assez d'oxygène à travers le placenta. La durée d'un tel processus peut avoir des conséquences graves, telles que la privation d'oxygène, pouvant conduire à terme à une hypoxie fœtale. C'est pourquoi il est important de prendre des mesures rapides pour libérer le nez du mucus accumulé et pour éliminer le symptôme même du rhume.

Une femme qui attend la naissance d'un enfant doit comprendre que tolérer un nez qui coule est strictement interdit, il est préférable de choisir un médicament efficace qui est autorisé pendant la grossesse. Cependant, il est interdit de verser des gouttes vasoconstricteurs. Le nombre de drogues interdites comprend:

Avant d'arroser le nez, vous devez le laver chaque fois avec une solution saline ou une décoction d'herbes telles que la camomille, la calendula, l'eucalyptus afin d'éliminer l'excès de mucus qui n'a pas pu être soufflé. De plus, ces actions permettent d’éliminer les agents pathogènes responsables de la formation du processus inflammatoire. Il est sans danger d’utiliser des gouttes avec congestion nasale à base d’eau de mer ou d’extraits de plantes. Parmi les gouttes et sprays autorisés dans le nez, les experts incluent ces médicaments contre le rhume pour les femmes enceintes:

Tous ne sont pas des médicaments, mais vous permettent seulement d'hydrater la muqueuse et de libérer le nasopharynx du mucus et des germes. Un médicament tel que le Pinosol, composé d'huiles essentielles antimicrobiennes et anti-inflammatoires, est efficace. Cependant, il ne peut être utilisé comme médicament contre le rhume pendant la grossesse qu’après avoir été prescrit par un spécialiste ou approuvé par lui. Habituellement, lors de l'utilisation de telles gouttelettes d'huile, l'état de la membrane muqueuse ne se détériore pas, au contraire, il commence à se rétablir rapidement. Il est recommandé de traiter les rhinites avec des médicaments homéopathiques sans danger Euphorbium compositum ou EDAS-131.

Ne sous-estimez pas certains des moyens de la médecine traditionnelle dotés d’un puissant effet thérapeutique. À cette fin, une femme enceinte peut préparer elle-même les gouttes, en utilisant le jus d'aloès et de kalanchoe ensemble ou séparément. Jus doit être utilisé que sous forme fraîche, en le diluant avec de l'eau 1: 1.

Médicament contre la toux

Choisir un remède contre le rhume pendant la grossesse, lorsque la maladie est accompagnée de toux, n’est pas si difficile, car il existe de nombreux médicaments efficaces qui ne présentent aucun risque pour un enfant. Tout d'abord, le traitement doit être débuté par l'utilisation d'inhalations à la vapeur, pour lesquelles les huiles essentielles de tea tree et d'eucalyptus peuvent être utilisées.

Bien que les deux huiles soient considérées comme bénéfiques pendant la grossesse, il est préférable de ne pas respirer les huiles essentielles de l’arbre à thé et de l’eucalyptus pendant l’allaitement.

Pour la procédure, il est nécessaire de verser 150 ml d'eau tiède dans le réservoir de médicament et d'ajouter 2 à 3 gouttes d'huile. Respirer par la bouche pendant pas plus de 7 minutes, sinon la procédure n'apportera aucun bénéfice à la future mère, mais un préjudice.

De la toux, vous pouvez prendre ces sirops et comprimés froids pendant la grossesse:

  1. Le broncho-sirop Coldrex, qui comprend la guaifénésine, est sans danger pour l’enfant et la mère. Il ne contient pas de colorants et autres additifs nocifs. Cependant, si la toux ne disparaît pas avec son utilisation, vous devez consulter un médecin pour prendre un autre médicament. Cela vaut également la peine d’exclure son utilisation indépendante.
  2. Lasolvan - les comprimés, le sirop, la solution sont autorisés à partir de la 12e semaine de grossesse.
  3. L’ACC est un médicament qui dilue les expectorations dont le principe actif est le fluimucil. Il est nommé à tous les stades de la grossesse, mais le traitement doit être strictement administré par un spécialiste. Pendant que vous prenez le médicament, vous devez boire plus de liquide, ce qui aide à diluer les expectorations.
  4. Mukaltin - comprimés contre le froid pour femmes enceintes, à base d'extrait de racine d'Althea. Appartenant aux médicaments expectorants, sont prescrits pour le traitement de la toux sèche.
  5. Ambroxol - un médicament à base de plantes médicinales, est autorisé uniquement aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse, sous la surveillance d'un spécialiste.

Les antibiotiques utilisés dans le traitement du rhume sont inefficaces car ils visent à détruire les germes, alors que les virus continuent à se multiplier rapidement. De plus, ce sont des médicaments très dangereux pour le corps de l'enfant. Le seul cas où il est impossible de se passer d'antibiotiques est l'apparition d'une angine de poitrine ou d'une pneumonie, mais le médicament lui-même et le traitement ne doivent être prescrits que par un spécialiste.

Quoi utiliser pour les maux de gorge?

Pendant la grossesse, seule une petite quantité de médicaments pour le mal de gorge est autorisée. Il est strictement interdit d’utiliser des drogues à base d’alcool - vaporisateurs et teintures. Les vaporisateurs, comprimés et solutions pour gargariser le mal de gorge chez la femme enceinte sont absolument sans danger:

  1. La chlorhexidine - une solution à 0, 1%, a un goût légèrement amer, n’a pas la propriété d’être absorbée dans le sang, de sorte que le médicament n’entre pas dans le corps du bébé. Le médicament est efficace dans la pharyngite et les maux de gorge, est utilisé comme solution pour se gargariser sous forme non diluée. L'outil présente un inconvénient important: après un certain temps, il reste sombre sur les dents.
  2. Miramistin - une solution pour se gargariser, vendue en spray. Il est prescrit aux femmes enceintes dans le traitement de la pharyngite et des maux de gorge, il n'est pas absorbé dans le sang et n'atteint donc pas l'enfant. Utilisez l'outil doit être non dilué.
  3. La solution de Lugol - un médicament contenant de l'iode, de la glycérine et de l'iode de potassium, est prescrite pour lubrifier les amygdales enflammées avec un fort mal de gorge.

Les sucettes, qui sont si souvent utilisées dans le traitement du rhume lorsque la gorge est touchée, sont à peine prescrites aux femmes enceintes, car elles sont inefficaces ou contre-indiquées pendant la grossesse. La seule exception concerne les deux préparations à base de composant naturel du lysozyme. Les pastilles pour la gorge Lizobakt et Laripront appartiennent à ce groupe. Ces médicaments contre le rhume pour les femmes enceintes aideront à guérir non seulement la pharyngite, mais également les maux de gorge. Un rhume pour une femme enceinte et son enfant bien traité ne pose pas de danger grave, l’essentiel est de choisir le bon médicament et de suivre toutes les recommandations du médecin traitant.

Si vous avez des questions à poser au médecin, veuillez les poser sur la page de consultation. Pour ce faire, cliquez sur le bouton:

Vous Aimerez Aussi