Raisons pour les narines de ponte alternatives

Contenu de l'article

Pose alternée de l'une ou l'autre des narines - un signe d'inflammation ou un gonflement important de la membrane muqueuse dans le nasopharynx. Beaucoup moins souvent, l'obstruction (obstruction) des voies est causée par des tumeurs bénignes ou malignes. Cette publication examinera en détail les causes les plus probables des troubles de la respiration nasale, ainsi que des maladies possibles et leurs manifestations cliniques.

Causes infectieuses

Pourquoi ne jeter qu'une narine? Le plus souvent, une congestion nasale unilatérale survient dans une inflammation infectieuse du nasopharynx. Sa surface interne est recouverte d'épithélium cilié, à l'intérieur duquel se trouvent de petites glandes. Les glandes unicellulaires sécrètent du mucus nasal, qui hydrate la cavité nasale et la nettoie des allergènes et des agents pathogènes. Les réactions inflammatoires stimulent la synthèse de plus de mucus, ce qui obstrue les ouvertures nasales internes (choans) et, en conséquence, perturbe la respiration.

Maxillite (sinusite)

Très souvent, la congestion nasale est due à une inflammation de l’un des deux sinus maxillaires (sinus). La défaite des sinus maxillaires s'appelle maxillite ou sinusite. La maladie peut se développer indépendamment ou dans le contexte d'autres maladies respiratoires - grippe, amygdalite, adénoïdite, rhinopharyngite, etc.

Si vous en posez une alternativement, puis la deuxième narine pendant un mois ou plus, la cause la plus probable d'un trouble de la respiration est une infection.

Les symptômes de l'inflammation des sinus paranasaux sont les suivants:

  • en tirant la douleur dans le nez et les joues;
  • écoulement périodique de mucus purulent;
  • maux de tête et malaises;
  • violation de la respiration nasale;
  • basse température corporelle;
  • diminution ou absence d'odeur.

Le traitement s'effectue principalement avec des antibiotiques et des médicaments qui éliminent les poches. Cela améliore le drainage des sinus paranasaux, ce qui empêche la pénétration de pus dans les tissus environnants.

Rhinite arrière

Les causes de la congestion nasale chez les enfants et les adultes peuvent être liées au développement de la rhinite postérieure (rhinopharyngite). L'inflammation combinée de la gorge muqueuse et de la cavité nasale entraîne un œdème des voies respiratoires et, par conséquent, une difficulté à respirer. Si l'une de vos narines est bloquée à son tour, vous devez faire attention à la présence de symptômes. Les manifestations typiques de la rhinite postérieure sont:

  • éternuer et se déchirer;
  • brûlure et démangeaisons dans le nasopharynx;
  • voix nasales;
  • des croûtes à la surface interne des voies nasales;
  • pose les narines droite ou gauche en décubitus dorsal.

La défense immunitaire joue un rôle clé dans le développement de la rhinopharyngite chez les enfants et les personnes âgées. La réduction de la résistance de l'organisme crée toutes les conditions pour le développement d'une infection dans le système respiratoire.

En règle générale, la pose des deux moitiés du nez se produit au cours de l'évolution aiguë de la maladie.

L'inflammation lente des muqueuses s'accompagne d'un gonflement d'une partie du nasopharynx, à cause duquel les patients déposent alternativement la narine droite et la narine.

Adénoïdite

Les nausées touchent souvent les enfants de moins de 8 ans. Les difficultés respiratoires peuvent être dues à une inflammation de l'amygdale nasopharyngée hypertrophiée (élargie). L'inflammation infectieuse de l'amygdale pathologiquement élargie (adénoïdes) est appelée adénoïdite.

Les adénoïdes sont situés dans le nasopharynx. Par conséquent, leur prolifération et leur inflammation entraînent inévitablement un blocage des voies respiratoires. Aux premiers stades de développement chez les enfants peuvent alternativement poser l'une ou l'autre narine. Indiquer la progression de la maladie peut:

  • écoulement nasal purulent;
  • essoufflement;
  • odeur désagréable du nez;
  • cernes sous les yeux;
  • toux improductive;
  • augmentation de la température.

L'adénoïdite est une maladie infectieuse qui est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants de 3 à 8 ans.

Si, lors de l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs et anti-œdémateux, l'obstruction nasale (congestion) ne passe pas, vous devez montrer l'enfant au pédiatre.

Le traitement tardif de l'adénoïdite peut déclencher des troubles plus graves.

Causes non transmissibles

Éliminer l'obstruction nasale n'est possible qu'en cas d'identification et d'élimination de la cause du blocage des canaux nasaux. Si vous avez le nez bouché d'un côté pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, il s'agit probablement d'une pathologie non infectieuse. De plus, les difficultés respiratoires peuvent être dues à des défauts des structures intranasales ou à des maladies congénitales.

Maladies oncologiques

Les maladies oncologiques étant presque asymptomatiques, les signes d'insuffisance respiratoire chez le premier couple sont légers. Cependant, à mesure que la pathologie progresse, les tissus envahis recouvrent les voies respiratoires, ce qui entraîne une obstruction du nasopharynx. Les tumeurs peuvent détruire les tissus environnants et causer ainsi une gêne chez les patients.

Si une personne ne peut pas respirer une seule narine pendant une longue période, la raison en est peut-être:

  • angiofibrome - néoplasme bénin qui se produit entre le palais mou et le dos du nasopharynx;
  • Myxoma - un petit phoque recouvert d'une membrane muqueuse; formé principalement dans la cavité nasale, en raison de laquelle le patient ne respire pas la narine droite ou gauche;
  • Le cancer est une tumeur maligne qui progresse rapidement et détruit les tissus mous et les os qui l'entourent.

Les cancérogènes physiques et chimiques sont les principaux facteurs provoquants qui multiplient par 3 le risque de tumeurs malignes.

Au fur et à mesure que la tumeur se développe, les symptômes d'obstruction nasopharyngée ne font qu'augmenter. Aux premiers stades du développement de la pathologie du patient ne repose qu'une narine. Si les néoplasmes ne sont pas éliminés à temps, ils bloqueront les choanas, ce qui conduira à un blocage complet des voies respiratoires.

Allergie

Lorsqu'une réaction allergique à l'action de substances irritantes, une personne présente presque toujours des symptômes de rhinite. Le fait est que le contact de la muqueuse nasale avec des allergènes (acariens, duvet, laine) provoque une inflammation. La boursouflure des tissus mous conduit à aiguiser l'obstruction et, par conséquent, à l'obstruction du nasopharynx. À cet égard, avec la respiration nasale peut poser la gauche, puis la narine droite.

Difficultés respiratoires, larmoiement, manque de fièvre et démangeaisons dans la cavité nasale sont les principaux symptômes de la rhinite allergique. Provoquer son développement peut:

  • poussière domestique;
  • squames animales;
  • laine et duvet;
  • spores fongiques;
  • pollen végétal;
  • l'odeur du parfum;
  • produits chimiques ménagers.

Un traitement inadéquat de la rhinite allergique peut entraîner le développement d'asthme, d'otite moyenne, de conjonctivite et de sinusite purulente.

Rhinite vasomotrice

La rhinite vasomotrice est une maladie caractérisée par une obstruction des canaux nasaux, associée à une altération du tonus vasculaire. Si vous avez constamment une narine sans raison apparente, il est probable que la réponse inadéquate de la membrane muqueuse à l'action de facteurs physiologiques ordinaires - le froid, les températures rigoureuses, la poussière, etc.

Une congestion nasale chronique, un manque d'odeur et une sensation de sécheresse dans le nasopharynx sont les principales manifestations de la rhinite vasomotrice.

Le développement de la rhinite vasomotrice est une violation de l'excitabilité des parties périphériques ou centrales du système nerveux. À cet égard, l'épithélium cilié avec lequel le nasopharynx est couvert ne peut pas répondre de manière adéquate à l'action de stimuli spécifiques ou non spécifiques. Si le patient ne respire pas le nez, même en cas d'utilisation de décongestionnants (médicaments vasoconstricteurs), cela indique dans la plupart des cas le développement d'une rhinite neurogène (vasomotrice).

Congestion nasale chez les femmes enceintes

Les femmes pendant la grossesse se plaignent souvent d'avoir l'une ou l'autre des narines. Selon les experts, dans la plupart des cas, cela est dû à un déséquilibre hormonal et, par conséquent, à un gonflement de la muqueuse nasopharyngée. La survenue de troubles endocriniens est indiquée par l’absence de manifestations typiques d’une maladie respiratoire - rhinite, toux, larmoiement, malaise, etc.

Pendant la grossesse, le placenta commence à produire plus d'oestrogène, ce qui stimule l'activité sécrétoire de la couche sous-muqueuse dans la cavité nasale. La production accrue d'hormones féminines entraîne une augmentation du nombre de sécrétions nasales dans les voies respiratoires et un gonflement des tissus mous. Si une seule narine fonctionne pendant l'inhalation, cela indique un blocage de l'un des choans par le secret nasal.

Il est à noter que chez les femmes enceintes, le risque de développer une infection des voies respiratoires est augmenté de 35%. Ceci est associé à une diminution de l'immunité, car pendant la période de gestation, le mécanisme de suppression des réactions de protection est activé. Le placenta produit des substances qui inhibent le système immunitaire et empêchent ainsi le rejet de l'embryon.

Conclusion

La difficulté à respirer est un symptôme non spécifique signalant le développement d'une vaste gamme de maladies ORL. Si une personne n'a qu'un canal nasal bouché, la cause peut en être la survenue de troubles neuro-végétatifs (rhinite vasomotrice), de maladies respiratoires (maxillite, rhinopharyngite, adénoïde), de pathologies cancéreuses (myxome, angiome, sarcome), etc.

Chez les femmes enceintes, l'obstruction (obstruction) des voies nasales est plus souvent associée à des déséquilibres hormonaux et à des maladies respiratoires. La difficulté à respirer peut être déterminée par la présence ou l'absence de manifestations concomitantes de la maladie, ainsi que par la nature de l'obstruction nasale.

Congestion nasale - causes, maladies et traitement

Congestion nasale

De plus, cela entraîne une diminution de l'activité vitale, il devient difficile de travailler et de se détendre. Temporairement, cette condition peut être due au SRAS. En règle générale, avec un rhume, le nez bouché disparaît pendant une semaine sans laisser de trace. Pire encore, lorsque la respiration nasale est difficile pendant une longue période.

Causes de la congestion nasale

Les causes de la congestion nasale peuvent être des maladies chroniques du nez et de ses sinus paranasaux:

  • sinusite
  • rhinosinusopathie allergique;
  • polypes du nez et des sinus;
  • tumeurs de la cavité nasale.

Autres maladies

L'obstruction de la respiration nasale peut être un symptôme des maladies suivantes:

Traitement de la congestion nasale

Pour guérir la congestion nasale, vous devez d’abord identifier la cause de son trouble, en règle générale, il suffit d’examiner les organes ORL par rhinoscopie antérieure, mésopharyngoscopie, otoscopie. Parfois, afin de clarifier la localisation du processus inflammatoire, il est nécessaire de procéder à un examen radiologique des sinus paranasaux, il est préférable de faire un scanner. L'examen radiographique est plus important dans le traitement chirurgical de la congestion nasale.

Pour que le traitement de la congestion nasale soit efficace, il faut d'abord lutter contre l'œdème de la membrane muqueuse et, sous la supervision d'un médecin, soigner le problème qui a conduit à l'apparition de cette pathologie. Pour lutter contre l'oedème dans les cliniques, un certain nombre de méthodes physiothérapeutiques sont recommandées, telles que les ultrasons, le traitement par électrophorèse au laser et plusieurs autres. Dans un certain nombre de cliniques, une intervention chirurgicale est immédiatement proposée pour résoudre ce problème.

Traitement conservateur de la congestion nasale

En outre, une anémisation de la muqueuse nasale est réalisée - introduction de substances vasoconstricteurs dans la cavité nasale sur la sonde et le traitement médicamenteux - locale et générale: anti-inflammatoire, anti-œdémateux, hypoallergénique et immunostimulant.

Traitement chirurgical de la congestion nasale

Le traitement chirurgical consiste en une destruction partielle de la membrane muqueuse de la conque nasale inférieure. L'électrochirurgie, les ultrasons, les ultra-basses températures (cryochirurgie) ou le rayonnement laser peuvent être utilisés à cet effet. Les différences entre toutes ces méthodes consistent uniquement dans le temps de cicatrisation des plaies chirurgicales, c’est-à-dire dans le temps de la disparition de l’œdème postopératoire et de l’arrêt de la formation de croûtes. L'efficacité de toutes ces méthodes est presque la même.

De plus, appliquez:

  • redresser le septum nasal;
  • cornets cornés;
  • vasotomie sous-muqueuse de la conque;
  • conchotomie;
  • élimination des formations du nasopharynx par la méthode des ondes radio.

L'efficacité de la chirurgie au laser est donc de 15 à 20% selon le magazine "Rinology". Cela est dû au fait qu'au cours de l'opération, seule une partie de la membrane muqueuse est enlevée et le reste de la muqueuse reste inchangé, c'est-à-dire qu'elle continue à gonfler comme auparavant. De plus, des cicatrices restent sur le site de l’instrument du chirurgien, ce qui peut, dans certaines circonstances, être lui-même une cause de congestion nasale.

Comment se débarrasser de la congestion nasale

En cas de rhume, il n’ya aucune difficulté à se débarrasser de la congestion nasale à l’aide de gouttes vasoconstricteurs:

  • Naphthyzinum;
  • Oksmétazoline;
  • "Otrivin" et beaucoup d'autres.

Si la difficulté à respirer par le nez dérange la personne pendant une longue période, il est nécessaire de consulter un médecin. Vous devrez peut-être suivre un traitement chirurgical ou prendre des médicaments spéciaux.

La rhinite médicamenteuse se développe - congestion nasale constante, lorsque même les gouttes et les pulvérisations ne procurent plus le soulagement souhaité. Et avec l'action systémique, ces médicaments entraînent une augmentation de la pression artérielle, des perturbations du travail du cœur.

Remèdes populaires pour la congestion nasale à la maison

La congestion nasale passe souvent toujours avec des sécrétions de caractère muqueux et purulent. Il s’agit d’une réaction de la membrane muqueuse au processus d’inflammation en cours dans le corps. Et le succès du traitement de la maladie entraîne carrément la dépendance et l'arrêt de la rhinite, ainsi que la congestion nasale.

Afin de faciliter et d'accélérer l'évolution d'une maladie particulière, il existe une grande variété de remèdes populaires efficaces, qui visent également le traitement de la congestion nasale.

Kalanchoe

Depuis des temps immémoriaux, en cas de congestion nasale, Kalanchoe est utilisé, ce qui est effectivement un bon moyen de soulager l’inflammation. Pour faire des gouttes, il est nécessaire d'extraire le jus des feuilles et de le déposer à l'aide d'une pipette dans le passage nasal. Un éternuement puissant et vigoureux peut éliminer l’infection de la cavité nasale. Ce processus ne doit pas être répété plus de trois fois par jour. La récupération complète dure environ cinq jours.

Racine de valériane à l'huile de tournesol

Voici un remède traditionnel très efficace pour le traitement de la congestion nasale: une cuillerée de racine de valériane écrasée mélangée à un demi-verre d'huile de tournesol (mais meilleure que l'huile d'olive). Ensuite, nous insistons dans un endroit sombre et frais pendant sept jours maximum. Passer à travers de la gaze et la suspension qui s’est avérée nous instiller dans le nez la nuit pendant quelques gouttes. S'il est nécessaire d'égoutter le nez de l'enfant, la suspension doit être diluée avec le même volume d'huile. Fondamentalement, il faut sept à huit jours pour récupérer. Un petit inconvénient est qu'il ne faudra pas supporter de très bonnes sensations dans la cavité nasale.

Graisse de mouton

La graisse d'agneau est également un excellent médicament. Prenez un coton-tige, plongez-le dans de la graisse et lubrifiez la muqueuse de la cavité nasale. Cette procédure doit être effectuée au coucher, c'est-à-dire la nuit.

Pommes de terre bouillies ou œufs à la coque

Donne aussi souvent des conseils sur le traitement de la congestion nasale avec des pommes de terre bouillies ou des œufs à la coque. Les œufs chauds doivent être ajustés des deux côtés du nez et maintenus là pendant environ vingt-cinq minutes, en un mot, jusqu'à ce qu'ils refroidissent. Les œufs chauffent parfaitement les sinus et la chaleur de ceux-ci éliminera l'œdème. Les pommes de terre doivent être cuites et inhaler la vapeur qui en provient. Mais il ne faut pas oublier: on inspire avec le nez et on expire avec la bouche.

Betterave rouge

Si vous soupçonnez une possibilité de sinusite, cette recette simple peut vous aider à nettoyer votre betterave: nettoyez les betteraves, frottez-la avec une râpe et retirez-en le jus. Mélanger avec trois cuillères à café d'eau, ajouter une cuillère de miel et bien mélanger et enfouir dans le nez.

Cheval oseille

Pour guérir la sinusite dans les murs d'une maison, il est recommandé d'utiliser de l'oseille de cheval: une demi-cuillère à thé (même un peu moins) de racines d'oseille de cheval sont remplies d'eau bouillante (un demi-verre), insistez-y pendant une heure et demie et effectuez un lavage du nez avec une teinture chaude.

Sel de mer

Bon pour nettoyer la cavité nasale sel de mer. Il est nécessaire de préparer une solution peu concentrée et d’en laver la cavité nasale. Il est également utilisé pour réchauffer la cavité nasale. Il est nécessaire de chauffer la poêle, de l'envelopper dans une écharpe et de l'appliquer pendant dix à quinze minutes sur les côtés du nez.

Massages

Toujours dans le traitement des remèdes populaires de congestion nasale, vous devez effectuer un massage dans un mouvement circulaire du septum nasal et des ailes du nez.

Congestion nasale chez un enfant

La congestion nasale chez un enfant est un phénomène assez courant. Chez les enfants âgés de 2 à 5 ans, ce problème survient le plus souvent. L'état constant d'essoufflement et l'accumulation d'infection dans le nasopharynx peuvent entraîner des complications, telles qu'une perte auditive.

Raisons

Dans la majorité des cas, la congestion nasale est causée par la présence d'un virus dans la cavité nasale. Le mucus, qui est un moyen de traiter avec le nez qui coule, s'accumule et un soi-disant liège est formé, ce qui empêche le libre passage de l'air.

La congestion nasale chez un enfant peut être le signe de nombreuses maladies, mais s’il n’ya pas d’autres phénomènes catarrhales, il s’agit très probablement d’un signe de réaction allergique.

En particulier au printemps et pendant la période de floraison chez les enfants, ceux-ci ont souvent le nez qui coule et la congestion nasale. En outre, des symptômes tels que gonflement, démangeaisons, larmoiements, éternuements et maux de tête peuvent survenir. En règle générale, un nez qui coule de façon saisonnière dure environ deux semaines, puis disparaît. Les végétations adénoïdes sont un autre problème extrêmement courant qui provoque une congestion nasale constante chez un enfant. Chez les nourrissons, les infections virales des voies respiratoires, ainsi que les réactions allergiques aux allergènes domestiques ou au pollen, sont la cause la plus fréquente de congestion nasale.

Dans certains cas, le rhume habituel peut être un symptôme de la sinusite.

Les symptômes

Peu importe la cause, la congestion nasale chez un enfant est une condition très désagréable. Si le bébé ne peut pas décrire lui-même son état de santé, alors la paresse, un sommeil médiocre et des réveils fréquents la nuit indiqueront un nez bouché, l'enfant respire par la bouche, il a du mal à parler et à manger.

L’obstruction nasale chez le nourrisson peut entraîner un rejet du sein ou une succion à contrecœur, ce qui nécessite une intervention immédiate et un soulagement de l’état du bébé.

Traitement

Mais il y a des mesures qui peuvent être prises indépendamment. Par exemple, humidifiez la pièce. Pour ce faire, utilisez un humidificateur et s'il n'y a personne dans la maison, un jet d'eau régulier suffira. La prochaine chose à faire est de vider les voies nasales. Avant cela, il est nécessaire d'aspirer le mucus accumulé avec une seringue et d'enlever les croûtes séchées avec un coton-tige.

Vous pouvez vous rincer le nez avec de l'eau bouillie ordinaire, mais il est préférable d'utiliser des solutions pour l'hygiène de la cavité nasale - elles contiennent des sels minéraux et une composition similaire à celle de l'eau de mer. La similarité de cette solution peut être préparée indépendamment. Pour cela, vous aurez besoin d'une petite cuillère de sel de mer et d'un verre d'eau (température corporelle).

Dissolvez le sel dans de l'eau et une seringue dans les voies nasales de l'enfant. La bouche du bébé devrait être entrouverte. La procédure doit être effectuée plusieurs fois par jour - avant de nourrir et avant de se coucher. Une autre méthode éprouvée est l'inhalation. Versez une décoction de feuilles d'eucalyptus dans des assiettes creuses (de l'huile peut être utilisée) et ajoutez quelques gouttes d'huile de sapin. Laissez l'enfant respirer à la vapeur pendant 5 à 10 minutes.

Une alternative à l'inhalation peut servir d'onguent spécial à base d'ingrédients naturels. Il est nécessaire de maculer non seulement les ailes du nez, mais aussi les tempes. En raison de l'effet de réchauffement, le mucus commencera à se séparer et le nez sera progressivement dégagé. Après avoir effectué toutes ces procédures, vous pouvez utiliser des gouttes dans le nez pour les enfants.

Si une congestion nasale grave chez un enfant n'est pas soulagée après l'application des méthodes ci-dessus, il est nécessaire de consulter un médecin en pédiatrie et de procéder à un examen approfondi de l'enfant. En cas de congestion allergique, ces méthodes seront inefficaces. Le médecin doit établir un diagnostic et proposer d'autres mesures pour lutter contre la congestion nasale.

Congestion nasale

La congestion nasale est le plus souvent une conséquence du processus inflammatoire dans les voies respiratoires supérieures, donc accompagnée d'un nez qui coule. S'il y a congestion nasale et qu'il n'y a pas beaucoup de patients dans le rhume, pour qui ce symptôme peut confondre. Comment est-ce pas comme un rhume, et le nez est bouché. En fait, les médecins ORL doivent souvent traiter de telles plaintes de patients. Le plus souvent, une telle clinique est associée à une rhinite vasomotrice, moins souvent à une courbure du septum nasal.

Le fait est que la muqueuse nasale est fortement vascularisée (elle possède un riche réseau de vaisseaux sanguins). Ces vaisseaux ont une paroi musculaire, mais ces muscles sont innervés par le système nerveux végétatif. Une infection qui parasite la muqueuse nasale irrite les terminaisons nerveuses des fibres nerveuses végétatives, ce qui entraîne la dilatation des vaisseaux, entraînant une congestion nasale.

En médecine moderne, le seul moyen de lutter contre l'infection est le traitement antibactérien. Si la maladie n'est pas guérie avec des antibiotiques, cela signifie qu'elle n'est pas infectieuse. Étant donné que les antibiotiques ne permettent pas de guérir la rhinite vasomotrice, on leur attribue la nature associée à la dissociation neuro-végétative, ce qui n’est pas tout à fait correct. Le fait est qu’en raison de certaines caractéristiques de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures, il n’est pas possible de la scanner à l’aide d’un traitement antibactérien classique. En conséquence, il existait un traitement chirurgical prédominant pour la rhinite vasomotrice.

Congestion nasale pendant la grossesse

La plupart des femmes enceintes ont des difficultés à respirer, ce qui peut commencer à tout moment de la grossesse et se poursuivre jusqu'à l'accouchement. Un nez qui coule (ou une rhinite) n’est pas associé à un rhume ni à un virus - c’est l’un des maux des femmes enceintes, tout comme une toxicose ou une augmentation de la pigmentation de la peau. Une telle congestion nasale pendant la grossesse est si courante qu'on l'appelle rhinite chez la femme enceinte. Causes de la congestion nasale

Cet inconfort est dû au fait que les voies nasales sont irritées et enflammées; les mêmes causes provoquent une congestion nasale en cas d'allergies. On pense qu'un nez qui coule pendant la grossesse est associé à des changements hormonaux dans le corps. Le placenta produit une grande quantité d'œstrogènes, ce qui augmente la sécrétion de mucus et provoque également un gonflement des structures osseuses à l'intérieur du nez, ce qui le rend difficile à respirer. La congestion nasale peut être causée par l’air sec de la pièce; il est donc souhaitable de disposer d’un humidificateur à la maison.

Les gouttes vasoconstrictives ne sont pas recommandées, car elles affectent d’une part l’ensemble du système cardiovasculaire, en augmentant la pression, et d'autre part, elles provoquent une dépendance. En commençant à les égoutter, vous les utiliserez probablement jusqu'à la fin de la grossesse, ce qui est très nocif. Il est préférable d’utiliser des moyens non médicamenteux: buvez beaucoup d’eau pour éviter le dessèchement des muqueuses, rincez-vous le nez, maintenez le niveau d’humidité de la pièce et, le plus souvent, déformez-le.

Dormir sur un gros oreiller - en position horizontale, la respiration est généralement encore plus difficile. Le gonflement des muqueuses aide à éliminer une paire de pommes de terre bouillies, qui doivent être inhalées (par exemple, inhaler sous une couverture). En ce qui concerne le rhume, provoqué par un rhume (c'est-à-dire un aigus), vous pouvez, en plus des méthodes énumérées ci-dessus, respirer par paires d'ail et d'oignons - cela efface rapidement les voies nasales. Dans les cas extrêmes, si la congestion nasale ne permet pas de dormir, vous pouvez administrer au goutte à goutte des préparations de vasoconstricteur pour enfants, par exemple Nazivin.

Questions et réponses sur "Congestion nasale"

Question: Bonjour. Le garçon avait trois ans, il y a un mois, les adénoïdes ont été enlevés. Après l'opération, les écoulements nasaux duraient depuis environ deux semaines, ils gouttaient, buvaient de l'amoxiclav, tout allait bien, mon nez était sec, une bonne respiration. Trois jours plus tard, la congestion nasale est apparue. Pour le cinquième jour, un enfant sans nazivina ne peut pas respirer de manière autonome, pose l'une ou l'autre narine. Il n'y a pas de décharge jaune. Les températures aussi, l'enfant est actif, ne se plaint pas de maux de tête, mais la congestion l'empêche de respirer correctement et de manger de la nourriture. Ils ont bu sinupret, eraspal, zyrtek, lavé avec aigue-marine, goutte à goutte nazivin, derinat. Que faire ensuite et je ne sais pas. À quoi cela peut-il être relié, à votre avis? Que faire ensuite?

Question: Je suis inquiet de la congestion nasale alternée, qui se manifeste lorsque je me couche ou dors, je ne peux pas sans gouttes. Un médecin ORL d'une clinique privée m'a diagnostiqué une rhinite vasomotrice et une courbure de la cloison nasale et m'a dit qu'il était urgent de faire une septoplastie et une vasotomie.

Question: Bonjour! Mon enfant a 2 ans et demi. Avec le nez qui coule, la congestion nasale, j'y ai enfoui Vibrocil. Et aujourd'hui, elle a acheté Rinonorm dans une pharmacie et se demandait déjà si ce médicament était plus puissant ou plus nocif que Vibrocil. S'il vous plaît, dites-moi quel médicament est le plus doux et le moins addictif. Merci d'avance pour votre consultation.

Question: Bonjour, j’ai cette question: mon fils a 3 ans et il tombe souvent malade alors qu’il allait à la maternelle et commençait à tomber malade. Nous avons un tel problème avec la congestion nasale, si le nez est bouché, alors nous savons ce que signifie être malade rapidement. Ce que nous n’avons tout simplement pas fait, les gouttes que nous n’avons pas écrites, ne nous aide pas, mais nous avons tout de même trouvé l’isofra, un égouttement au bout de 5 jours et un écoulement nasal et un écoulement nasal. Mais ici nous avons passé les tests du nez et du pharynx et nous avons trouvé Moraxella. De quoi s'agit-il et comment sommes-nous traités?

Question: Mon petit-fils a 1,5 mois. Comment se débarrasser de la congestion nasale et du mucus vert dans le nez? L'instillation périodique et l'aspiration du nez n'ont pas donné de résultat!

Question: Bonjour. Mon enfant a 2 ans et demi, il souffre de rhinopharyngite. Un pédiatre lui a prescrit une goutte de polydex 3 fois par jour en un seul spray. Son sopelki a cessé de courir, mais il a encore un peu de congestion dans le nez. Aquamaris lavés, mais la congestion ne passe pas. Quel traitement de la congestion nasale chez un enfant recommanderiez-vous? Et combien devrait-on conserver le médicament pour le nez s'il est ouvert?

Question: Bonjour. Comment guérir la congestion nasale quand il n'y a rien à traiter, parce qu'il n'y a pas de décharge, il est juste difficile de respirer et il n'y a pas non plus de sinusite?

Question: Bonjour, je suis un gars de 25 ans. Je souffre de congestion nasale chronique en raison d'une utilisation à long terme (plusieurs années avec une pause d'un an) des sprays nasaux. Il n'y a pas si longtemps, il y avait un fort oubli. Radiographie des sinus: tout est propre. Comment traiter le nez après des années d'application de sprays? Une congestion prolongée à long terme peut-elle conduire à l’oubli?

Question: Bonjour, dites-moi s'il vous plaît quoi faire si un bébé de 2 mois a le bec bouché le matin et le matin, cela me fait très peur. Et il dort aussi avec des sons, le pédiatre nous a dit que c'était un «streder congénital», mais ça passera, et que ce n'est pas une maladie, est-ce vraiment le cas? Et comment cela affectera-t-il à l'avenir? Nous sommes allés chez le pédiatre à propos du nez bouché, elle a dit que tout allait bien - c'était juste une allergie, a-t-elle dit, en bref, l'eau-maris a coulé. Que devrions nous faire?

Question: Un enfant a une période nasale d’une année à l’autre. ORL a expliqué cela par l'apparition d'un œdème, il est apparu pendant la poussée dentaire. Maintenant ma fille a 4 ans, mais la congestion n’est pas passée, un nez qui coule a été ajouté, et chaque automne et chaque printemps, quand il fait humide, la détérioration se produit, nous passons 2 mois à la maison ou à l’hôpital, le nez ne respire plus, donc tous nos germes. Essayé divers médicaments et traitements. Réchauffement, irradiation ultraviolette, lavage du nez puis instillation de gouttes. Maintenant, ils ont acheté un inhalateur, nous l'inhalons avec du chlorure de sodium, mais il n'y a pas d'amélioration. Conseiller comment traiter l'enfant.

Question: Bonjour. Soyez aimable de répondre à ma question. Je suis enceinte de cinq mois. J'ai commencé à poser mon nez en utilisant «Otrivin avec menthol et eucalyptus», car les autres médicaments ne sont d'aucune aide. J'étais à une réception à l'ENT, on m'a diagnostiqué une rhinite chronique, ils ne guérissaient pas parce que en position. Interféron prescrit, mais ils ne soulagent pas la congestion et la respiration est difficile. Dites-moi s'il vous plaît, le fait que j'utilise Otrivin avec du menthol et de l'eucalyptus est très nocif pour un enfant? Et que conseilleriez-vous dans ce cas vous?

Question: Des gouttes nasales (pendant 3 ans) maintenant la congestion nasale constante. ENT a déclaré que j'avais une cloison courbe, a nommé Nazonex et m'a conseillé de subir une opération. Mais je prépare une grossesse et Nazoneks est hormonale. Est-ce dangereux de l'utiliser dans ce cas? Si oui, que faire? Une opération entendue n'aide pas toujours. Et que conseillez-vous de faire si le nez est déjà bouché pendant la grossesse?

Une narine ne respire pas: causes, traitement

Le nez est un organe du système respiratoire qui remplit deux fonctions principales: l’odorat et la protection. L'air inhalé dans la cavité nasale est humidifié, réchauffé et nettoyé des germes, poussières et autres substances exogènes nuisibles au corps. Il arrive qu'une personne ne respire pas une narine. Ce problème complique la vie: il y a un malaise, le sommeil devient agité, l'odorat est perdu. Les personnes souffrant de congestion nasale unilatérale commencent à respirer par la bouche, ce qui a une incidence négative sur l'état général du corps. La muqueuse des voies respiratoires supérieures se dessèche et finit par s'enflammer. Une pharyngite, une bronchite et une laryngite se développent. Un inconfort constant épuise les malades. Ils essaient de trouver un moyen de sortir de la situation actuelle en essayant différentes manières de traiter le problème qui s'est posé.

Actuellement, il existe des méthodes efficaces pour le traitement des maladies nasales se manifestant par une congestion. L'industrie pharmaceutique moderne produit une quantité énorme de médicaments qui facilitent la respiration nasale. Ne pas oublier les méthodes de traitement populaires.

Étiologie et symptômes

Pour rétablir la respiration par le nez, il est nécessaire de déterminer la cause de ce problème.

Parmi les facteurs étiologiques de congestion dans une narine, les plus courants sont les suivants: rhume, inflammation du sinus maxillaire, courbure du septum nasal, rhinite vasomotrice et allergique, polypes, kystes, adénoïdes, tumeurs.

  • La courbure de la cloison nasale se manifeste par une difficulté à respirer par le nez. S'il y a une courbure unilatérale, les patients ne respirent pas qu'une narine, alors qu'un nez qui coule peut être absent. Il y a habituellement une violation modérée de la respiration nasale ou son absence complète. Ces patients ronflent la nuit et se plaignent de sécheresse dans la cavité nasale. Ils changent la forme du nez. Si vous ne consultez pas votre médecin et ne traitez pas la maladie, ses conséquences peuvent être désastreuses. La violation de la respiration nasale conduit à la pathologie du sang, du système vasculaire, de la sphère sexuelle, de l'immunité. Le traitement de la maladie est exclusivement chirurgical.
  • La rhinite allergique se développe chaque fois après le contact avec un allergène. En plus de la congestion nasale, les patients développent une rhinothérapie abondante, qui se manifeste par une morve claire et fluide, de fortes démangeaisons et des brûlures au nez, une conjonctivite et des larmoiements. La congestion nasale est causée par divers allergènes: pollen végétal, poussière domestique, poils d’animaux, produits chimiques.

à gauche - une cavité nasale saine, à droite - un gonflement du nez avec une rhinite vasomotrice

Lorsque la rhinite vasomotrice pose souvent le nez d'un côté. Si une personne est couchée sur le côté droit, sa narine droite est bouchée en elle et vice-versa, à gauche - sa gauche. Le second côté respire normalement. Les patients se retournent souvent la nuit et n'arrivent pas à trouver une position confortable. La rhinite vasomotrice est caractérisée par une congestion nasale d'un côté seulement. Pour que l'air parvienne uniformément dans les poumons gauche et droit, une personne a besoin de deux narines qui respirent bien. Si une seule narine respire, peu d'oxygène pénètre dans les poumons, une hypoxie et les effets indésirables correspondants se développent dans le corps. L'étiologie de la rhinite vasomotrice n'est pas complètement comprise. Les facteurs suivants peuvent provoquer le développement de la maladie: échec hormonal; irritation de la muqueuse nasale avec des produits chimiques, divers aérosols, détergents, parfums; air intérieur poussiéreux et pollué; hypothermie

  • Les petits polypes ne violent pas la respiration par le nez et ne sont pas manifestes cliniquement. Avec la croissance de l'éducation se chevauche la lumière des passages nasaux. Les patients commencent à utiliser activement les gouttes vasoconstricteurs pour éliminer la congestion nasale. Le gonflement du mucus est réduit, le soulagement vient. Lorsque les polypes deviennent gros, les gouttes nasales cessent d'aider. Les patients viennent chez le médecin ORL avec des plaintes de congestion nasale, souvent d'un côté. Les symptômes associés à la maladie sont les suivants: fatigue, diminution des performances, maux de tête, insomnie. L'odorat se dégrade ou disparaît complètement. Chez certains patients du nez coule constamment, ils éternuent souvent. Si elle n'est pas traitée, des douleurs apparaissent dans les sinus, la muqueuse nasale se gonfle gravement et la narine, dans laquelle se trouve le polype, est constamment incrustée.
  • L'inflammation unilatérale du sinus maxillaire se manifeste par une congestion nasale du côté affecté. Les patients présentent un écoulement purulent copieux, des douleurs au front et aux joues, sous les yeux, une intoxication avec une forte fièvre et une asthénie générale du corps. Tout d'abord, il se dégage une sensation de pression dans le sinus touché, puis une douleur intense recouvrant souvent la moitié du visage. Du côté de l'inflammation apparaît mal aux dents, gonflement des joues et de la paupière inférieure. Si vous ne traitez pas la maladie au stade aigu, celle-ci se transformera en une forme chronique, accompagnée d'une lésion non seulement de la membrane muqueuse, mais également des parois osseuses des sinus.
  • inflammation des sinus maxillaires

    • Lorsque la fibrose kystique épaissit toutes les sécrétions muqueuses du corps. La congestion nasale est l'un des principaux symptômes de la pathologie.
    • Dans la rhinite virale ou bactérienne, la narine gauche ou droite ne respire souvent pas. Cela est dû au gonflement de la membrane muqueuse et à l'accumulation de nombreuses sécrétions muqueuses. Au milieu de la maladie, les patients se plaignent de maux de tête intenses, d'une légère élévation de la température, d'apparition de morve. Avec une inflammation de la muqueuse nasale, une narine se bouche immédiatement, tandis que l'autre respire normalement pendant un certain temps.
    • L'un des principaux symptômes de la pathologie congénitale du nez et des anomalies du développement prénatal de ses structures est la congestion nasale unilatérale. La déformation de la cloison nasale, l'augmentation de la concha nasale, l'atrésie de Choan sont des maladies dans lesquelles la narine du côté affecté ne respire pas et où l'air entre dans les poumons par un passage nasal libre.
    • Chez les enfants, l'adénoïdite se manifeste également par une congestion nasale. Le tissu lymphatique du nasopharynx cesse d’exercer une fonction protectrice, il se développe et s’enflamme. Les enfants malades souffrent souvent de congestion nasale pendant le sommeil, le ronflement, les nasales. La violation de la respiration nasale conduit à une hypoxie cérébrale. Habituellement, un traitement conservateur de la pathologie est effectué et, lorsque les végétations adénoïdes atteignent 3-4, elles sont transférées à la chirurgie.
    • Chez les enfants, la congestion nasale est due à un corps étranger emprisonné dans le passage nasal. Une respiration nasale perturbée est accompagnée d'un écoulement muqueux d'une narine. Il est nécessaire de fournir des soins médicaux urgents.
    • Maladies héréditaires systémiques: dyskinésie ciliaire primitive, polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie systémique, lupus érythémateux manifeste une congestion nasale unilatérale ou bilatérale.
    • La congestion nasale, d’une part, peut survenir non seulement en pathologie, mais également chez les personnes en bonne santé en raison d’un air excessivement sec à l’intérieur. Dans le nez bouché, il y a une sensation de sécheresse et de brûlure, qui interfèrent certainement. Pour éliminer ce problème, vous contribuerez à aérer la pièce et à humidifier l'air.

    Diagnostics

    Le diagnostic et le traitement de la congestion nasale unilatérale sont effectués par un médecin ORL. Il examine le patient, identifie la cause de la pathologie et prescrit le traitement approprié.

    Mesures de diagnostic de la congestion nasale:

    1. Examen de la cavité nasale avec un réflecteur de lumière
    2. Rhinoscopie
    3. Radiographie des sinus paranasaux,
    4. Tomodensitométrie de la tête,
    5. Diagnostics de laboratoire - analyses biochimiques, cliniques générales d'analyse du sang et de l'urine,
    6. Déclaration allergoprob,
    7. Etude microbiologique de l'écoulement de la microflore du nez et du pharynx.

    Médecine traditionnelle

    La pharmacothérapie, conduite par un oto-rhino-laryngologiste, consiste à utiliser les médicaments suivants:

    • En cas d'allergie, des antihistaminiques systémiques sont prescrits - Suprastin, Cetrin, Zodak, Zyrtec, ainsi que des préparations locales sous forme de spray nasal - Fliksonaze, Kromoheksal, Tafen. Avant de commencer à prendre des médicaments, arrêtez le contact avec l’allergène et rincez le nez.
    • Pour le traitement du rhume banal en utilisant des médicaments antiviraux "Ingavirin", "Anaferon", "Kagocel", pour faciliter la respiration nasale - gouttes nasales vasoconstricteurs "Tizin", "Xylometazoline", "Otrivin", préparations à base d'eau de mer - "Aqualor" "Salin", "Physiomer". Les patients ont reçu une thérapie UV, UHF, par inhalation, un traitement de restauration et une vitamine.
    • Sinusite - pathologie sévère dans laquelle des antibiotiques à action générale ou locale sont presque toujours utilisés. En règle générale, on prescrit aux patients des agents antimicrobiens à large spectre appartenant au groupe des céphalosporines, des macrolides, des fluoroquinolones, ainsi que des vaporisateurs nasaux "Isofra", "Polydex". "Pinosol" et "Sinuforte" - gouttes contenant les huiles essentielles d’eucalyptus, de menthe, de pin, de cyclamen, de verveine et procurant des effets immunomodulateurs. "Vibrocil" contient un composant vasoconstricteur et antiallergique. "Rinoflumitsil" améliore la circulation tissulaire, aide à éliminer les poches, dilue et élimine le contenu purulent. Dans les cas graves, le sinus maxillaire est perforé et lavé avec des solutions d'antibiotiques et d'antiseptiques. Si une narine ne respire pas de manière persistante, appliquez également des gouttes vasoconstricteurs dans le nez.
    • Le traitement de la rhinite vasomotrice est complexe: durcissement, stimulation du système immunitaire, renforcement des parois des vaisseaux sanguins, physiothérapie. Les médicaments, les hormones, les analgésiques et les parois vasculaires sont introduits dans la cavité nasale par divers moyens. Les patients ont prescrit une phonophorèse avec hydrocortisone, une échographie, une électrophorèse avec du chlorure de calcium.

    Le traitement chirurgical est indiqué en violation de la forme du septum nasal. Une septoplastie est effectuée pour corriger ce défaut. Toute tumeur dans la cavité nasale: polypes, tumeurs, kystes doivent être enlevés. La prolifération anormale des vaisseaux sanguins et des végétations adénoïdes chez les enfants nécessite également une intervention chirurgicale.

    Actuellement, les experts assouplissent le cartilage du nez avec un laser. Cette méthode est plus douce qu'une opération. La thérapie au laser ne peut que modifier la position du cartilage. Dans le même temps, la cloison nasale restera incurvée et sera toujours nocive pour l’air.

    Médecine populaire

    Les traitements traditionnels aideront à améliorer la respiration nasale et à éliminer la congestion nasale.

    Congestion nasale incomplète constante sans rhinite: les causes?

    C'est-à-dire que vous pouvez respirer par le nez, mais pas complètement et complètement. Le plus souvent, l'une des narines est posée en alternance. Cela dure depuis plus de dix ans. Parfois, mais très rarement, il y a de tels moments où les deux narines se nettoient pendant quelques minutes et où la respiration devient libre et facile, comme dans l'enfance. Mais cet état ne dure que quelques minutes, puis l'interférence dans le nez commence. Quelle pourrait être la raison? Dans l'air sec? Et comment pouvez-vous vous débarrasser d'une telle congestion?

    Si cela dure depuis de nombreuses années, il ne peut pas s'agir d'un nez sec. Très probablement, un staphylocoque non pathogène vit dans la cavité nasale ou dans les sinus maxillaires, c'est-à-dire que vous avez une sinusite chronique. D'où l'encombrement alterné des sinus maxillaires, puis d'un côté, puis de l'autre. Contactez votre médecin ORL, passez le frottis nasal pour examen, suivez un traitement. Mais s'il s'agit déjà d'une maladie chronique, un traitement ne suffira pas. Une autre raison peut être les polypes. Mais alors il y aurait une congestion constante, et ne pas passer de gauche à droite.

    Pourquoi pose alternativement l'une ou l'autre narine

    Une affection dans laquelle l'une ou l'autre des narines se pose en alternance peut survenir pour diverses raisons, comme un rhume ou une allergie au cancer. Seul le médecin peut déterminer la cause exacte du trouble et choisir le traitement approprié en fonction de la nature du processus pathologique et des symptômes qui l'accompagnent.

    Cause une congestion nasale alternative

    Habituellement, une narine ou l'autre ne respire pas avec une inflammation et un gonflement de la membrane muqueuse des voies nasales et des sinus environnants. Ces processus se développent à leur tour sur le fond des maladies infectieuses et des pathologies de nature non infectieuse. Dans de rares cas, des excroissances bénignes ou malignes peuvent provoquer une congestion.

    Pathologies infectieuses

    La surface interne du nez est tapissée d'épithélium cilié à l'intérieur duquel se trouvent des glandes produisant du mucus. Ses fonctions principales sont l'hydratation et le nettoyage des voies nasales de la poussière, des allergènes, des agents pathogènes.

    Sous l'influence sur les terminaisons nerveuses de facteurs tels que les microbes, les virus, les polypes, les allergènes ou infection fongique, nasopharynx muqueuse produit plus sécrétions muqueuses (mucus). sabots de mucus visqueux choanae (narines internes), de sorte que le souffle et brisé.

    Sinusite

    La congestion nasale d'un côté se développe souvent avec un sinus unilatéral - une inflammation du sinus maxillaire. La pathologie se développe indépendamment ou devient une complication d'amygdalite, de rhinopharyngite, d'adénoïdite et d'autres maladies du nasopharynx.

    Les signes caractéristiques de la sinusite sont:

    • gonflement et congestion nasale des voies nasales (sur un ou deux côtés), trouble respiratoire résultant;
    • douleur dans le nez, sous et au-dessus des yeux;
    • écoulement périodique de pus (la morve est dans ce cas peinte en jaune et jaune-vert);
    • maux de tête (signe caractéristique d'intoxication du corps avec inflammation purulente des sinus frontaux);
    • faiblesse et malaise;
    • température corporelle élevée.

    Rhinopharyngite

    La rhinopharyngite (sinon la rhinite postérieure) s'accompagne d'un gonflement de la membrane muqueuse des voies nasales et du pharynx, provoquant une congestion nasale et une insuffisance respiratoire. Outre le fait qu'une narine ne respire pas, puis une autre, les symptômes suivants peuvent indiquer une rhinopharyngite:

    • sensation de brûlure et des démangeaisons dans le nasopharynx;
    • éternuement, larmoiement;
    • somnolence en position couchée.

    En cas d'inflammation aiguë, la membrane muqueuse des deux canaux nasaux se gonfle en général et, au cours de l'évolution chronique de la maladie, une congestion unilatérale périodique.

    Adénoïdite

    Une des causes les plus courantes de congestion nasale chez les enfants de moins de 8 ans et, moins souvent, une pathologie survient chez l'adulte. La cause de l'infraction est la croissance de l'amygdale nasopharyngée, située dans l'arcade du nasopharynx.

    L'augmentation de la taille des tissus empêche le passage de l'air, ce qui entraîne une violation de la respiration nasale et l'absence de rhinite. Dans les premiers stades de la maladie, en règle générale, pose alternativement l'une ou l'autre des narines. À un stade avancé, les conduits d’air peuvent être complètement bouchés.

    Vous pouvez suspecter le développement d'une adénoïdite chez un enfant en:

    • essoufflement constant;
    • ronflement pendant le sommeil;
    • voix nasale;
    • cernes sous les yeux;
    • manque d'appétit;
    • la présence d'écoulement purulent du nez et de la fièvre (avec une inflammation infectieuse).

    Maladies non transmissibles

    Un état où pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, une narine est constamment posée, et pas de mucus peut indiquer une variété de maladies non transmissibles - maladies congénitales ou des anomalies structurelles, les allergies, les tumeurs bénignes ou malignes.

    Allergie

    Une réaction allergique à certains stimuli est presque toujours accompagnée d'un nez qui coule et d'un gonflement de la muqueuse nasale. À cet égard, la respiration est difficile, il y a une congestion.

    Comme irritants peuvent être:

    • poussière domestique;
    • les drogues;
    • les poils d'animaux;
    • la parfumerie;
    • les acariens.

    En réponse au contact avec l'irritant, en plus du nez qui coule et de la congestion nasale, il se produit une forte sensation de larmoiement et de démangeaison dans le nez et la gorge. Contrairement à la rhinite infectieuse, en cas d'allergie, la température corporelle n'augmente pas.

    Rhinite vasomotrice

    Dans la rhinite vasomotrice, l'œdème de la muqueuse est causé par une violation du tonus vasculaire. Reconnaître que la maladie peut être une congestion nasale constante, une altération de l’odorat et une sensation de sécheresse dans le nasopharynx.

    Les symptômes peuvent être aggravés par des facteurs externes - changements de température froids ou soudains, air pollué. La congestion est une source d'inquiétude constante ou se produit la nuit, en position ventrale: si une personne est allongée sur le côté droit, elle installe le passage nasal droit et vice-versa.

    Le développement de la pathologie peut être dû à des troubles endocriniens de l'organisme ou à des modifications physiologiques des taux hormonaux (par exemple, pendant la grossesse).

    En cas d'absence de troubles hormonaux la respiration nasale est non accompagnée par d'autres symptômes d'une inflammation infectieuse ou non infectieuse (larmoiement, toux, malaise, fièvre absents).

    La congestion n'est pas toujours un symptôme de la maladie. La respiration nasale peut également être perturbée chez les personnes en bonne santé en raison d'un air intérieur excessivement sec (en particulier pendant la saison de chauffage). Dans ce cas, l'aération régulière de la pièce et l'humidification de l'air aideront à résoudre le problème.

    Anomalies structurelles congénitales et acquises

    Une déformation congénitale ou acquise (par exemple, après une blessure) de la cloison nasale est accompagnée d'une congestion nasale et d'une absence de nez qui coule.

    Dans ce cas, les patients se plaignent principalement de ronflement et de muqueuse nasale sèche. En outre, la congestion nasale unilatérale est le symptôme d'un élargissement congénital anormal de la concha, arthonie du joan.

    Une violation permanente de la respiration nasale peut entraîner diverses maladies systémiques, notamment des maladies du sang et du muscle cardiovasculaire.

    Tumeur

    surcroissance bénigne de tissu dans les voies nasales conduit à l'obstruction nasale. Provoquer la congestion nasale unilatérale permanente peut être angiofibrome (formation bénigne entre la paroi arrière du pharynx et du voile du palais) ou de polypes (inflammation surcroissance de tissu muqueux) dans le nez.

    petits polypes ne nuisent pas à la respiration, mais comme ils le nez de la prolifération sur le côté établit à droite ou à gauche (en fonction de l'emplacement du polype), des problèmes de connexion d'autres symptômes respiratoires.

    Le patient note:

    • une forte détérioration ou une perte complète de l'odorat;
    • douleur aiguë dans la narine touchée;
    • maux de tête fréquents;
    • fatigue accrue;
    • diminution de la capacité de travail;
    • troubles du sommeil, insomnie.

    Pathologie oncologique

    Les symptômes du cancer dans les premiers stades sont légers. Cependant, en se développant, le tissu recouvre les voies respiratoires, ce qui entraîne invariablement une insuffisance respiratoire. Au début, la congestion n’est constatée que d’un côté. À mesure que la pathologie se développe, les tissus malins bloquent complètement les voies respiratoires, ce qui rend la respiration du nez impossible.

    Une congestion nasale unilatérale constante sans rhume peut être un signe:

    • myxome (petit phoque localisé dans la cavité nasale et recouvert de muqueuse);
    • carcinomes (tumeur maligne en expansion rapide, dont les tissus détruisent les structures molles, osseuses et cartilagineuses voisines).

    Premiers soins si le nez ne respire pas

    Si le nez est complètement bouché, soulager la condition aidera:

    • utilisation de gouttes ou d'aérosols vasoconstricteurs (Tizin, Nazol, Nazivin, Galazolin, Rinazolin, Sanorin).
    • pharmacie de lavage nasal (akvamaris, Sahlin, Marimer, Humour) ou indépendamment de la saumure préparée, extrait de camomille, ou de calendula;
    • inhalation de vapeurs d'huile essentielle de menthe ou d'eucalyptus;
    • Humidification de l'air dans la chambre;

    Mais il est important de comprendre que ce ne sont que des mesures temporaires pour aider à soulager la maladie. Pour éliminer complètement le problème, vous devez connaître exactement la cause qui a provoqué la congestion.

    Diagnostics

    L'oto-rhino-laryngologue est engagé dans le diagnostic et le traitement de la congestion nasale en alternance ou constante.

    Pour déterminer la cause exacte de la violation sont effectuées:

    • tests de laboratoire (urine, sang);
    • analyse bactériologique du raclage de la gorge et des écoulements du nez;
    • tests d'allergie;
    • la rhinoscopie;
    • radiographie des sinus paranasaux;
    • examen des voies nasales à l'aide d'un réflecteur de lumière;
    • tomodensitométrie de la tête.

    Traitement

    Si la narine droite ne respire pas, la tactique de traitement gauche dépend de la cause de la violation, laquelle ne peut être déterminée que par le médecin.

    antibiothérapie Tenu à large spectre (Augmentin, Sumamed, Aveloks) sont affectées gouttes nasales vasoconstricteurs ou pulvérisations, combinaison de médicaments avec une activité anti-allergique et vasoconstricteur pour réduire l'enflure et soulager la respiration nasale (Vibrocil) des moyens locaux pour la liquéfaction et l'excrétion de pus (Rinofluimutsil ). Dans les cas graves, procéder à la ponction (sinusite) et à l’élimination du contenu purulent.

    Assigné solutions salines pour le rinçage des gargarismes de nez et de la gorge, gouttes nasales vasoconstricteurs, des antihistaminiques (Zodak, Tsetrin), les agents antimicrobiens locaux au nez (Polydex) et de la gorge (Bioparox), antisepsie locale gorge (Strepsils, ambazone, Septolete).

    Aux premiers stades de développement, l’adénoïdite est traitée de manière conservatrice. Et appliquer l'hormone vasoconstrictrice (Nazoneks) gouttes ou sprays, sont affectés des agents antiviraux ou antibactériens, des agents pour l'immunité. Le nez est régulièrement lavé avec des solutions antiseptiques. Aux 3ème et 4ème stades, une intervention chirurgicale est indiquée car le traitement médicamenteux ne donne pas de résultats positifs.

    Le traitement comprend la nomination d'antihistaminiques systémiques (Zyrtec, Cetrin, Zodak) et locaux (Cromohexal, Fliksonaze). L’identification de l’allergène et l’exclusion du contact avec celui-ci sont des conditions essentielles à la réussite du traitement.

    Le traitement est effectué de manière globale, avec notamment la nomination de médicaments hormonaux et de médicaments renforçant les parois vasculaires, de procédures de physiothérapie et de mesures visant à renforcer le système immunitaire. En savoir plus sur les causes et comment guérir la pathologie ici.

    • La courbure de la nouvelle partition. Il n'est traité que par chirurgie.
    • Tumeurs bénignes et malignes. Une chimiothérapie, une radiothérapie ou une chirurgie spécifique est nécessaire.

    Résumer

    La congestion nasale alternée est un symptôme non spécifique qui se développe dans diverses infections et pathologies non infectieuses. Il provoque une gêne, des troubles du sommeil, une détérioration du bien-être général, peut indiquer des maladies dangereuses, y compris le cancer. Par conséquent, seul le médecin doit déterminer pourquoi il dépose une narine sans rhume et seul le traitement approprié doit être choisi.

    Vous Aimerez Aussi