Causes et méthodes de traitement de la rhinite persistante

Un nez qui coule persistant est un processus inflammatoire localisé sur la membrane muqueuse des voies nasales, qui a pris une forme chronique. Contrairement à ce qui se fait habituellement, le nez qui coule est de nature constante, il s’agit d’une période assez longue qui perturbe considérablement la qualité de vie du patient.

Un nez qui coule de nature permanente est très difficile à traiter avec l'aide de médicaments. L'utilisation prolongée d'agents vasoconstricteurs nasaux ne fait qu'aggraver l'état du patient. Une personne peut souffrir de rhinite chronique pendant des années, mais seulement pendant une courte période, en s’échappant avec des médicaments classiques. Mais compte tenu de la possibilité de complications indésirables, un tel état ne peut en aucun cas être ignoré.

Pathogenèse

Le traitement prématuré de la rhinite aiguë est la principale raison du passage de la rhinite simple à la forme chronique. En outre, un écoulement nasal persistant peut être la conséquence d'une otite, d'une sinusite ou d'une pharyngite différée.

L'inflammation chronique de la muqueuse nasale est souvent observée dans le contexte de réactions allergiques causées par l'inhalation constante de substances potentiellement allergènes.

Si un patient se plaint de la présence de symptômes tels que des éternuements, des larmoiements, de la toux, l’étude du statut immunitaire est nécessaire. Par conséquent, ces symptômes sont caractéristiques de la rhinite allergique.

L'utilisation prolongée de médicaments à action vasoconstrictive peut également servir de raison pour passer d'une forme simple du rhume à une forme chronique.

Types de rhinite

Selon le degré d'occurrence et la cause de la rhinite, il existe plusieurs types de rhinite chronique:

Formulaire catarral

En règle générale, le nez qui coule de la forme catarrhale est dû à une rhinite aiguë non traitée. On peut également l'observer sur le fond de diverses maladies des voies respiratoires. La maladie a le caractère d'exacerbations épisodiques et s'accompagne de sécrétions sécrétoires mineures de la cavité nasale. Le patient a une violation du processus respiratoire et une diminution de la fonction olfactive.

Hypertrophique

Suite à une inflammation prolongée, la membrane muqueuse des voies nasales est comprimée, remplacée à certains endroits par du tissu conjonctif. Processus pathologique conduit à une diminution des vaisseaux sanguins dans la cavité nasale. Un rétrécissement important des voies nasales constitue la principale cause de violation du processus respiratoire complet. En outre, le patient a des maux de tête de nature persistante, de congestion nasale et de voix nasales. Cette forme de rhinite est très difficile à guérir avec des médicaments standard.

Rhinite atrophique

La phase la plus dure et la phase finale de la rhinite constante, dans laquelle l'épithélium cilié est remplacé par un épithélium squameux stratifié. Les fonctions physiologiques de la muqueuse nasale sont altérées. Le processus pathologique contribue au dysfonctionnement du système olfactif, il y a une sécheresse constante dans les voies nasales. Les patients se plaignent de la présence de croûtes dans le nez et d'une décharge muqueuse de caractère purulent. En raison de graves changements, la rhinite atrophique est extrêmement difficile à traiter.

Pourquoi dangereux

Si pendant longtemps on ne traite pas le nez qui coule constamment, la maladie peut entraîner un certain nombre de complications parmi lesquelles il convient de souligner:

  • implication dans le processus inflammatoire du nasopharynx, voies de déchirement;
  • violation du cerveau;
  • diminution de la mémoire et de la concentration;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • inflammation de la membrane externe de l'oeil;
  • manque d'approvisionnement en sang au cerveau;
  • maux de tête douloureux.

Traitement

En premier lieu, en cas de rhinite chronique, vous devez contacter un médecin ORL compétent pour déterminer la cause d'une maladie chronique. Un traitement approprié peut être prescrit uniquement après avoir déterminé les causes du processus inflammatoire chronique.

Élimination de l'infection

Les premières mesures thérapeutiques viseront à éliminer l'agent causal. En outre, le traitement de cette forme de rhinite comprend l’utilisation de médicaments antiviraux, des sprays ayant un effet hydratant. Compte tenu de la cause du rhume et de son degré d'apparition, une action vasoconstrictive nasale peut être prescrite.

Physiothérapie

Souvent, pour se débarrasser d'une affection désagréable, un traitement de physiothérapie est utilisé, y compris l'utilisation de procédures par inhalation, l'utilisation de diverses huiles pour ramollir les croûtes dans la cavité nasale. Les inhalations peuvent être faites sur la base des composants de la plante, car de telles procédures accélèrent le processus de guérison.

En raison de la complexité du flux de rhinite atrophique, il est assez difficile de le traiter. Par conséquent, les patients souffrant de cette forme de rhinite doivent souvent utiliser des médicaments nasaux et émollients tout au long de leur vie.

Traitement chirurgical

S'il n'est pas possible de guérir la forme chronique de la rhinite au moyen de procédures physiothérapeutiques et à l'aide de médicaments, un traitement chirurgical peut être prescrit. La chirurgie dans ce cas visera à éliminer le tissu envahi recouvrant les voies nasales.

Il convient de noter que dans la phase aiguë, un nez qui coule est beaucoup plus facile à guérir que quand il entre dans une forme chronique. Par conséquent, lorsque l'apparition de la rhinite ne doit pas ignorer la maladie, il est préférable de consulter immédiatement un médecin à temps pour commencer le traitement.

Moyens pour hydrater et rincer le nez

Soulager la condition et accélérer le processus de guérison peut être recours aux moyens de la médecine traditionnelle. Mais il convient de rappeler que ce type de mesures thérapeutiques ne peut servir que de thérapie auxiliaire, uniquement en conjonction avec le traitement principal.

L’une des méthodes efficaces de traitement de l’inflammation de la muqueuse nasale consiste à laver les voies nasales avec une solution saline. La procédure peut être diluée avec 1 cuillère à café de sel dans un verre d'eau bouillie. Cela vous permet d'éliminer l'accumulation de mucus dans la cavité nasale et de faciliter le processus respiratoire. Le lavage doit être effectué trois fois par jour, en nettoyant chaque narine alternativement.

La rhinite persistante peut également être traitée avec des gouttes nasales à base d’huile. Les gouttes d'huile permettent d'humidifier la muqueuse nasale, accélérant ainsi le processus de guérison des croûtes sèches.

Mesures préventives

Pour que la rhinite ordinaire ne devienne pas un rhume permanent, vous devez suivre certaines mesures préventives:

  • traitement rapide des maladies du système respiratoire;
  • essayer de limiter les effets sur le corps des facteurs irritants;
  • Enrichir le régime avec des aliments contenant des vitamines;
  • renforcer le système immunitaire;
  • faire de l'exercice régulièrement.

Le nez qui coule chronique est beaucoup plus difficile que la rhinite simple et beaucoup plus difficile à traiter. C'est pourquoi il est très important de traiter rapidement les maladies inflammatoires des voies respiratoires supérieures. En effet, comme on le sait, toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir.

Comment se débarrasser de la rhinite permanente chez l'adulte

Plusieurs raisons contribuent à la préservation de l'inflammation de la membrane muqueuse du nasopharynx après que le patient semblait déjà guéri. À cet égard, tout dépend du niveau de protection immunitaire, des conditions de travail et de la présence d’une infection chronique dans les organes ORL. Comment guérir le nez qui coule en permanence chez un adulte? Quels médicaments aideront à se débarrasser de la rhinorrhée en peu de temps?

Contenu de l'article

Premièrement, nous analysons ce qui peut causer une rhinite chronique:

  • septum nasal déformé, anomalies de développement de cette zone, changements traumatiques dans la structure du nez. Chacun de ces facteurs peut nuire à la pénétration de l'air par le nasopharynx, nuire à la ventilation des sinus paranasaux, ce qui entraîne la persistance de l'infection et de l'inflammation;
  • facteur allergique, qui dure plusieurs mois. Il peut être allergique au pollen, aux produits chimiques ménagers, aux cosmétiques, aux parfums de parfum ou aux produits chimiques. Sans arrêter le contact avec l'allergène, la rhinite ne guérira pas.

Si une personne est allergique au pollen, il est recommandé de commencer un traitement prophylactique 2 semaines avant le début de la période de floraison.

  • rhinite vasomotrice - associée à une dysrégulation du tonus de la paroi vasculaire. En conséquence, les vaisseaux sanguins perdent leur capacité à réagir de manière adéquate aux changements environnementaux, ainsi qu’à l’influence des facteurs endogènes;
  • rhinite infectieuse - persiste tant que des microbes pathogènes sont présents dans le nasopharynx. On observe souvent une chronisation de l'inflammation avec une immunité affaiblie, la présence d'une infection dans la gorge, des adénoïdes, un traitement inapproprié d'une période aiguë de rhinite ou l'ajout d'une infection bactérienne secondaire sur fond de maladie virale;
  • les rhumes fréquents, l'hypothermie conduisent à la présence constante de rhinorrhée;
  • facteurs environnementaux défavorables. Cet élément s’applique aux travailleurs exposés à des conditions de travail dangereuses, ainsi qu’aux personnes vivant à proximité de la zone industrielle, sur les grandes routes.

Caractéristiques symptomatiques

La variété des signes cliniques de la rhinite dépend de la cause de la maladie. Une personne s'inquiète souvent de:

  1. Obstruction de la respiration nasale;
  2. écoulement modéré de mucus consistance aqueuse ou visqueuse. Un indicateur de rhume bactérien est une teinte de décharge verte ou jaunâtre;
  3. diminution de la netteté ou de l'absence totale d'odeur, ainsi que des sensations gustatives;
  4. larmoiement, démangeaisons oculaires, hyperémie conjonctivale, éruption cutanée et gonflement sont des signes d'une rhinite allergique;
  5. voix constamment nasale;
  6. nez sec, croûtes sèches sont des symptômes de forme atrophique. Parfois, des traînées de sang sur les croûtes peuvent indiquer des dommages aux vaisseaux sanguins superficiels.

Habituellement, à l'examen, on trouve des fissures, une hyperémie et une desquamation de la peau des ailes du nez. Dans la rhinite hypertrophique, on observe un épaississement de la membrane muqueuse et dans la rhinite atrophique - amincissement. Des lésions fréquentes des muqueuses avec une rhinite sèche entraînent la formation de cicatrices.

Les personnes atteintes de rhinite vasomotrice remarquent une congestion nasale périodique, parfois dans le même passage nasal. Les symptômes de la maladie sont aggravés par un changement de la position du corps, l'inhalation d'air froid ou l'exercice.

Traitement traditionnel

Comment traiter un nez qui coule à l'aide de préparations pharmaceutiques? L’approche thérapeutique dépend de la forme de rhinite chronique:

  1. dans le cas d'un type infectieux, des préparations vasoconstricteurs pour le nez (Xymelin, Evkazolin) peuvent être prescrites en un traitement de courte durée, pouvant aller jusqu'à 5 jours. Également utilisé des médicaments avec protargol et composant antimicrobien (Isofra, Bioparox);
  2. Dans la forme hypertrophique, les médicaments ne sont recommandés qu'au stade initial. Le traitement implique souvent le recours à la thérapie au laser, aux ultrasons et à la cryodestruction des zones hyperplasiques de la membrane muqueuse;
  3. d'aspect atrophique, il est nécessaire d'humidifier constamment la membrane muqueuse de l'intérieur et de l'extérieur. Cela nécessite une consommation abondante et l'utilisation de solutions salines (Humer, sans sel). Il est particulièrement important d'utiliser des préparations à base d'huiles (Pinosol). Ils enveloppent la membrane muqueuse, l'hydratent et la protègent de l'irritation. Les remèdes homéopathiques sont également recommandés, tels que Delufen;
  4. Le traitement de la rhinite allergique consiste en l’élimination de l’allergène, qui affecte constamment la personne, ainsi que la nomination d’antihistaminiques. Du point de vue nasal, il vaut la peine de fournir Cromolin, Nazaval, qui peut être utilisé pendant longtemps. Les vaporisateurs nasaux homéopathiques sont également recommandés (Delufen, Lüffel). Ils peuvent être utilisés en continu, bien sûr. De la forme de la tablette est nommé Zodak, Loratadin ou Claritin. Dans les cas graves de la maladie, l'utilisation de médicaments à base de corticostéroïdes (Nasonex, Fliksonaze) est requise. Si nécessaire, une immunothérapie spécifique peut être réalisée, au cours de laquelle une résistance du système immunitaire à l'action d'un allergène spécifique est développée;
  5. pour le type vasomoteur, il est conseillé d'utiliser des agents hormonaux sous forme de spray nasal ou d'injection. Parmi les méthodes chirurgicales, le laser, la photodestruction, la vasotomie sous-muqueuse ou la coagulation peuvent être utilisés.

La tâche principale dans le traitement de la rhinite est d’en éliminer la cause (allergène, infection, conditions de travail néfastes).

Sinupret Forte peut être utilisé pour améliorer la sortie de mucus des sinus paranasaux, ainsi que pour prévenir le développement de la sinusite. Ceci est une préparation à base de plantes qui doit être prise trois fois par jour, sans croquer la pilule.

Dans certains cas, une antibiothérapie est nécessaire. Selon le type de microorganismes pathogènes à l'origine de l'inflammation chronique dans le nasopharynx, un médicament antibactérien est sélectionné. Avant cela, on effectue un examen microscopique d’un frottis provenant des cavités nasales et l’ensemencement d’un écoulement nasal sur un support spécial. Avec l'aide d'antibiogramme peut déterminer la sensibilité des microbes aux médicaments.

Thérapie populaire

Que faire si un nez qui coule ne passe pas? Les écoulements nasaux persistants et la congestion empêchent une personne de communiquer, de travailler, réduisant ainsi la qualité de la vie.

À la maison, vous pouvez préparer des médicaments largement utilisés dans le traitement de la rhinorrhée chronique:

  • solution saline pour le lavage des fosses nasales. La cuisson ne nécessite pas de coûts matériels et d'effort important. Il suffit de dissoudre 10 g de nourriture ou de sel de mer dans 480 ml d'eau tiède et d'ajouter 4 gouttes d'iode;
  • Le jus d'aloès peut être utilisé en monothérapie ou en association avec d'autres médicaments, tels que le jus de miel ou d'ail;
  • l'inhalation peut se faire avec de l'oignon haché, de l'ail ou du raifort;
  • le jus de carotte ou de betterave est utilisé pour le lavage du nez;
  • Les huiles essentielles (eucalyptus, pin, olive) peuvent être utilisées pour l'inhalation, la préparation de gouttes ou des médicaments pour la lubrification de la muqueuse nasale.

Pour éviter la chronisation du processus inflammatoire, il est nécessaire de traiter rapidement un rhume aigu et de consulter un médecin. Pour maintenir un niveau de protection immunitaire optimal, vous devez bien manger, éviter le stress, l'hypothermie et ne pas oublier les voyages sur la côte.

Écoulement nasal persistant (adultes)

Un nez qui coule, la congestion nasale sont des compagnons indispensables non seulement des maladies catarrhales, mais aussi des maladies allergiques. Il existe de nombreuses façons de les traiter et chacun a sa propre recette de traitement éprouvée. Mais que faire si le rhume devient chronique et ne peut être guéri pendant longtemps?

Causes de la rhinite permanente chez les adultes

Pour comprendre comment guérir un nez qui coule chronique chez un adulte, il faut en comprendre les causes. Il peut y avoir plusieurs:

  1. les allergies. Il y a des saisons et toute l'année. Avec les allergies saisonnières, le nez qui coule devient aigu au printemps et en été, lorsque les plantes fleurissent. Les allergies tout au long de l'année sont caractérisées par une rhinite chronique et des difficultés respiratoires nasales. Le plus souvent, les allergies sont le principal responsable de la rhinite non stop;
  2. courbure de la cloison nasale - congénitale ou acquise en raison d'une blessure. Avec une forte courbure de la muqueuse nasale gonfle. Le résultat est une rhinite chronique et intraitable;
  3. rhinite infectieuse chronique ordinaire. La rhinite non traitée devient permanente, en particulier chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli.
  4. L'inflammation des sinus lors de sinusites et d'autres types de sinusites est une cause fréquente de rhinite chronique chez les adultes.
  5. maladies inflammatoires de la gorge - maux de gorge, laryngite;
  6. rhinite vasomotrice due à des perturbations hormonales dues à divers facteurs;
  7. rhinite dans le contexte de l'utilisation de médicaments. L'utilisation incontrôlée des fonds du rhume entraîne sa chronicité;
  8. polypes nasaux;
  9. effets secondaires de certains médicaments: hormonaux, antihypertenseurs et autres.

En outre, l'écoulement nasal persistant chez l'adulte peut être causé par:

  1. air sec;
  2. pollution atmosphérique;
  3. dépendance à la nourriture épicée;
  4. un corps étranger dans la cavité nasale.
Photo 1: Le nez qui coule chronique affaiblit le système immunitaire, une personne tombe souvent malade, ne dort pas bien, se sent lente et brisée. Le nez qui coule est dangereux par le développement de complications: sinusite grave et autres maladies des organes ORL. Source: Flickr (R_okoko20).

Quelles mesures doivent être prises

Si le nez qui coule ne peut être guéri avec les moyens traditionnels (gouttes vasoconstricteurs, par chauffage), vous pouvez essayer de rincer régulièrement les sinus avec une solution saline faible ou une solution pour pharmacie. Ainsi, les voies nasales sont débarrassées de mucus, la quantité d'écoulement est réduite, la respiration du nez devient plus facile.

C'est important! Le délai standard de traitement de la rhinite est de cinq jours. Si, pendant cette période, vous ne parvenez pas à résoudre le problème vous-même, vous devez consulter un spécialiste.

Un oto-rhino-laryngologiste doit prescrire une radiographie pour diagnostiquer et déterminer un schéma thérapeutique, qui peut inclure:

  1. prescription d'antibiotiques;
  2. physiothérapie;
  3. réhabilitation des foyers d'infection chronique;
  4. des antihistaminiques;
  5. gouttes ou sprays vasoconstricteurs.

Traitement homéopathique de la rhinite persistante

Cependant, l'élimination complète des causes de la rhinite chronique est impossible sans la participation d'un médecin homéopathe qualifié, qui prescrira le traitement en tenant compte des caractéristiques individuelles de la personne et de son psychotype.

Sans consulter un médecin, vous pouvez essayer d'éliminer les symptômes de la rhinite permanente chez l'adulte à l'aide de remèdes homéopathiques:

Que faire pour éliminer le nez qui coule persistant


Un nez qui coule peut être un compagnon de diverses maladies. Le plus souvent, il se produit à la suite d'une infection virale. De plus, les causes du rhume sont les promenades par temps froid et pluvieux et les contacts avec des personnes malades. La condition du corps, accompagnée de maux de tête, de difficultés respiratoires dues à la congestion nasale, de fièvre, est appelée rhinite aiguë. Avec le traitement nécessaire, cela prend environ une semaine. Mais chez une personne dont le système immunitaire est affaibli, la maladie peut durer plusieurs semaines. Cependant, il n’est pas angoissant si le traitement est commencé à l’heure.

Il y a des cas où un nez qui coule ne va pas longtemps. Si la maladie dure plus d'un mois, il est fort probable qu'elle soit passée à une forme permanente. Que faire dans ce cas? Bien sûr, pas de moi. Immédiatement besoin de consulter un médecin. Il doit examiner et rétablir le diagnostic. Il est possible que la cause d'un rhume - une réaction allergique. Après avoir reçu les résultats de l'analyse, le médecin vous prescrira un traitement et vous donnera les recommandations nécessaires.
Variétés de rhinite:

  • allergique;
  • infectieux;
  • vasomoteur;
  • traumatique;
  • des médicaments;
  • hypertrophique;
  • atrophique

Rhinite vasomoteur

Son autre nom est une fausse rhinite. La cause de la maladie est l'abus de drogues, rétrécissant les vaisseaux. Par exemple, l'utilisation régulière de Naphthyzinum en quantité illimitée n'élimine pas le nez qui coule, mais contribue à un développement encore plus important.
Symptômes de la maladie:

  • sécrétion de mucus lorsque la température ambiante change;
  • mal de tête;
  • congestion muqueuse dans la gorge;
  • sous stress, la respiration est difficile;
  • difficulté à dormir

La rhinite vasomotrice est caractérisée par une congestion alternée, c'est-à-dire par l'alternance d'une et deux narines.
Un certain nombre de causes supplémentaires qui causent un nez qui coule:

  • facteurs irritants pour les voies nasales (poussière, fumée, odeurs diverses);
  • changement fréquent de temps;
  • le stress;
  • certains facteurs alimentaires (trop chaud, épicé, alcool);
  • changements dans la sphère hormonale.

Sous la supervision d'un médecin, cette maladie est facile à traiter, l'essentiel est de faire tout ce que le spécialiste a recommandé. Si elle n'est pas traitée, une inflammation de l'oreille peut se développer, une sinusite de nature chronique.

Rhinite allergique

Dans le cas où un long nez qui coule ne passe pas et que le médecin ne peut en identifier la cause, il est nécessaire de rechercher un allergène. La rhinite allergique est principalement une maladie immunitaire. Si l’immunité de la personne est normale, les allergies ne commenceront pas. Principales raisons:

  • fourrure animale;
  • pollen de fleurs;
  • la poussière;
  • certains aliments;
  • la fumée du tabac et beaucoup d'autres.

Quels symptômes déterminent une rhinite allergique?

  • Le nez bouché;
  • Yeux larmoyants;
  • Écoulement muqueux du nez;
  • Éternuement

Pour vous débarrasser de la maladie, vous devez tester les allergènes. Ensuite, vous devriez éviter tout contact avec lui et, bien sûr, vous devriez contacter un allergologue.

Rhinite hypertrophique

C'est une maladie dans laquelle le tissu conjonctif se développe fortement dans la cavité nasale. Un écoulement nasal persistant peut résulter d'infections chroniques, d'une irritation de la cavité nasale provoquée par des produits chimiques, d'une courbure nasale. Le symptôme principal est la difficulté à respirer par le nez, la perte d'audition, l'odorat Il ne peut être guéri que par chirurgie.

Rhinite atrophique

C'est une maladie chronique dans laquelle la muqueuse nasale est atrophiée. Les raisons exactes ne sont pas établies pour le moment, mais la détérioration de la situation est constatée sous l'influence constante de mauvaises conditions climatiques, d'infections, de mauvaises conditions de travail et de blessures.
Symptômes:

  • sécheresse dans la cavité nasale;
  • saignements du nez;
  • des croûtes sur la muqueuse;
  • Odeur réduite ou complètement absente.

Le traitement s'effectue à l'aide d'une désinfection locale et de procédures thérapeutiques.

Que faire pour éliminer la rhinite permanente?

Si le nez qui coule n'est pas éliminé dans les dix jours, vous devez renforcer le système immunitaire. Tout d'abord, vous devez abandonner les cigarettes et l'alcool. Les procédures de revenu doivent être lancées progressivement, mais constamment. Vous pouvez les accompagner avec une course ou une marche rapide. Il est nécessaire de se protéger de l'hypothermie et du stress. Une bonne nutrition est un gage de santé, vous devez donc inclure des légumes et des fruits frais dans votre régime Sur ordonnance, vous pouvez prendre des médicaments immunomodulateurs.
Façons populaires de se débarrasser d'un rhume:

  1. Huile de menthol. Il est nécessaire de plonger 3 gouttes d'huile dans chaque passage nasal deux fois par jour. Vous pouvez également lubrifier l'huile sur les tempes, sur la zone située derrière les oreilles, sur les ailes du nez.
  2. Jus Kalanchoe. Deux fois par jour, instiller 3 gouttes de jus dans chaque narine ou lubrifier la muqueuse nasale.
  3. Jus de betterave Trempez un coton-tige avec du jus et déposez-le dans le passage nasal, vous pouvez en égoutter 4 gouttes.
  4. L'inhalation. L'eucalyptus est excellent à cet effet. Vous pouvez faire une décoction de feuilles ou ajouter à l'infusion d'eau bouillante d'eucalyptus.

Il faut se rappeler que les méthodes de traitement populaires ne doivent être appliquées qu’en tant que mesure supplémentaire au traitement prescrit par le médecin.

Comment battre un nez qui coule constamment?

Il comprend:

  1. L'utilisation d'agents symptomatiques afin de soulager temporairement l'évolution de la maladie. À cette fin, les médicaments vasoconstricteurs utilisés, les corticostéroïdes locaux. Grâce à leur action, l'inflammation est soulagée et la respiration nasale est au moins partiellement rétablie. Bien sûr, ils ne vont pas aider avec les polypes, corps étrangers, après des blessures. Les gouttes et les sprays vasoconstricteurs peuvent être utilisés jusqu'à 7 jours, hormonaux, selon les directives du médecin.
  2. Créer un environnement et des conditions qui aident le corps à faire face à la maladie. Humidifier l'air de la pièce en maintenant sa température optimale (environ 20 ° C), une aération régulière et une position de la tête élevée pendant le sommeil aideront à réduire les symptômes de la rhinite chronique. Il est également nécessaire d’utiliser plus de liquide afin que le mucus du nez ne s’épaississe pas et ne puisse être éliminé.
  3. Consultation médicale et diagnostic. Nécessaire pour établir avec précision les causes de la rhinite chronique et la sélection d'un traitement efficace.
  4. Mesures thérapeutiques. Sur la base des données de diagnostic obtenues, le médecin prescrit des médicaments et des procédures permettant d’éliminer la cause du rhume.

Dans la rhinite allergique chronique, l’immunothérapie est la seule méthode permettant d’éliminer la maladie de façon permanente. Son essence réside dans l'introduction d'un extrait d'allergène avec une augmentation progressive de la dose à laquelle la sensibilité de l'organisme diminue. Vous pouvez également vous débarrasser de cette forme de rhinite chronique en éliminant l'allergène.

La rhinite infectieuse chronique est généralement causée par une bactérie, moins fréquemment par un champignon. Pour le traitement, avec des agents symptomatiques, des antibiotiques ou des antifongiques sont utilisés, ainsi que des antiseptiques locaux.

Avec des anomalies de la structure du septum nasal, sa courbure est une intervention chirurgicale nécessaire. Les médicaments ne résoudront pas le problème car un nez qui coule se produit en raison de l'irritation constante de la surface muqueuse des ailes ou des peignes nasaux.

En période postopératoire, des médicaments sont prescrits pour faciliter la coagulation du sang, ainsi que des gouttes d'huiles et d'eau de mer.

La prolifération des polypes dans les premiers stades peut être guérie à l'aide de médicaments et en éliminant les causes (allergènes, médicaments, fluctuations hormonales, crises d'asthme, etc.).

L'élimination complète de la rhinite vasomotrice est possible avec la normalisation de la glande thyroïde et le rétablissement des niveaux hormonaux en général. Le traitement est long et laborieux.

Dans certains cas, il est presque impossible de se débarrasser de la maladie sous-jacente et un apport constant de médicaments hormonaux à action systémique est nécessaire.

Le traitement des médicaments contre la rhinite consiste à abandonner les médicaments qui l’ont provoquée. Si la maladie a été provoquée par des agents vasoconstricteurs, des croûtes peuvent se former dans le nez après la cessation de leur utilisation. Les gouttes d’huile et les solutions hydratantes aideront à y faire face.

Si un corps étranger pénètre dans le nez, il est nécessaire de l'enlever. Si vous ne pouvez pas le faire vous-même, vous devez alors consulter un médecin.

Recettes folkloriques

L'utilisation de méthodes traditionnelles peut soulager les symptômes de la rhinite chronique ou prévenir la maladie avant qu'elle ne se déclare. La cause ne peut être affectée que par des médicaments ou par une intervention chirurgicale.

Le remède populaire le plus courant et le plus efficace contre les symptômes de la rhinite est de se laver le nez avec une solution saline (1 cuillère à thé de sel de table par litre d'eau). Si la procédure ne peut pas être effectuée à cause de la congestion, vous pouvez d’abord utiliser un vasoconstricteur ou une inhalation de vapeur.

Tous ces outils contribueront à atténuer l’état pathologique sous diverses formes de rhinite chronique, à l’exception des cas d’anomalies de la cloison nasale, de prolifération importante de polypes et de la présence de corps étrangers. Avant de consulter un médecin, les recettes traditionnelles peuvent considérablement améliorer la qualité de vie du patient.

La rhinite chronique peut être causée par diverses causes et se manifester de différentes manières. Pour l'éliminer, un diagnostic professionnel et une consultation médicale sont nécessaires.

Mais dans le processus de lutte contre la maladie, la création de conditions optimales de récupération (humidité et température de l'air, régime de consommation d'alcool) joue un rôle important. Pour le soulagement temporaire des symptômes, l'utilisation de remèdes populaires est possible.

Rhinite constante

Aujourd’hui, les exacerbations fréquentes de rhinite chez les personnes vivant dans la voie du milieu et respirant constamment des gaz d’échappement de concentrations différentes, il n’est pas surprenant que la quasi-totalité se produise de temps en temps une congestion nasale et des écoulements muqueux. le problème.

Un écoulement nasal persistant est une inflammation chronique de la membrane muqueuse des voies nasales, qui ne disparaît pas pendant une longue période et ne peut être traitée par des moyens conventionnels. Les personnes malades peuvent souffrir de sécheresse et de congestion nasale pendant des années, ne bénéficiant que d'un soulagement temporaire de l'utilisation de médicaments standard. L'utilisation prolongée de vasoconstricteur et d'autres gouttes provenant d'un rhume ne fait qu'aggraver l'état de la membrane muqueuse, et de nombreux patients ne savent pas quoi faire dans une telle situation.

Raisons

Les causes d'irritation chronique de la muqueuse nasale peuvent être différentes: de la complication d'une infection bactérienne à l'irritation constante de la cavité nasale avec des substances toxiques. Un nez qui coule persiste se développe en raison de changements dans la structure de la membrane muqueuse à la suite d'une inflammation chronique.

Le plus souvent, les causes de cette maladie ne sont pas complètement guéries par la rhinite aiguë ou une réaction allergique à certaines substances régulièrement inhalées par le patient.

Si le patient se plaint d’un écoulement nasal persistant, accompagné d’éternuements ou de toux, il faut vérifier son statut immunitaire, ces symptômes étant caractéristiques de la rhinite allergique chronique.

Il existe plusieurs types de rhinite permanente:

  • catarrhale - dans cette forme de la maladie, la membrane muqueuse du nez est peu modifiée, cette maladie est plus susceptible d'être de nature chronique et se développe après une rhinite aiguë non traitée, ou résulte de maladies chroniques des voies respiratoires supérieures, des reins, du coeur, etc. Avec la rhinite catarrhale, le patient présente constamment des exacerbations aiguës de la maladie, au cours desquelles il perd la capacité de respirer librement et il développe un écoulement muqueux ou mucopurulent;
  • hypertrophique - la membrane muqueuse du nez résultant d'une inflammation persistante s'épaissit, parfois remplacée par du tissu conjonctif, grâce à quoi le nombre de vaisseaux sanguins dans la cavité nasale est considérablement réduit. En raison du rétrécissement des voies nasales, le patient perd la capacité de respirer librement. En réduisant la surface de la membrane muqueuse et le nombre de vaisseaux sanguins, l’air pénétrant dans les voies respiratoires n’est pas suffisamment humidifié, réchauffé et purifié. Ces patients souffrent constamment de congestion nasale, de maux de tête, de voix nasales, ainsi que d'exacerbations fréquentes de maladies des voies respiratoires supérieures;
  • atrophique - une des formes les plus graves de la maladie, l'épithélium des voies nasales est remplacé par l'épithélium plat habituel et la membrane muqueuse ne peut plus exercer ses fonctions normalement. Une personne atteinte de rhinite atrophique se sent constamment sèche au nez, son odorat est réduit et, à la suite d'un assèchement constant de la membrane muqueuse, des croûtes et des écoulements purulents apparaissent. Lorsque la maladie se propage, les modifications affectent non seulement la membrane muqueuse, mais également le cartilage et même le tissu osseux.

Traitement

Seul un médecin ORL qualifié, qui évalue l'état de la membrane muqueuse de la cavité nasale et la réversibilité des modifications survenues, décidera quoi faire d'une rhinite constante.

Le traitement de cette maladie dépend de la cause de son apparence et de la forme de la maladie.

L'essentiel est d'éliminer les facteurs qui provoquent une inflammation de la membrane muqueuse:

  • se débarrasser des sources d'infection chroniques dans les sinus ou les organes voisins;
  • éliminer complètement ou minimiser le contact avec les irritants;

Le traitement systématique comprend l’utilisation de sprays hydratants spéciaux ou de gouttes vasoconstricteurs. Selon la forme du rhume, la prise de médicaments antiviraux ou antibactériens, l’adoucissement de la croûte à l’aide d’huiles spéciales ou l’inhalation de diverses herbes.

S'il est impossible d'aider le patient avec les moyens ci-dessus, appliquez une cautérisation de la membrane muqueuse, ou même effectuez une opération pour retirer une partie du tissu recouvrant les voies nasales.

Il est encore plus difficile de traiter la rhinite atrophique, ne sachant pas quoi faire d'autre pour se débarrasser de la sécheresse et des croûtes nasales, les patients doivent parfois mettre toute leur vie dans le nez des préparations adoucissantes et des gouttes hydratantes.

Un écoulement nasal persistant ne se développe qu'à la suite d'une maladie longue et négligée de la cavité nasale. Par conséquent, afin d'éviter de tels troubles, il suffit de traiter toutes les maladies aiguës survenant au fil du temps et rendant régulièrement visite à votre médecin.

Quel est dangereux est un nez qui coule constamment?

Chaque personne au moins plusieurs fois dans sa vie fait face à une maladie aussi désagréable que le rhume. Le plus souvent, un nez bouché suivi d'un écoulement nasal sont les premiers symptômes d'un rhume. Nous prenons des médicaments spéciaux, nous lâchons des gouttes et après quelques jours, le nez qui coule disparaît. Mais parfois, la rhinite banale évolue au stade chronique.

Qu'est-ce qui diffère du nez qui coule comme d'habitude?

Un nez qui coule, également connu sous le nom de rhinite, est une inflammation de la muqueuse nasale résultant de l'action irritante de divers micro-organismes. Mais des facteurs externes tels que poussières, gaz, etc. peuvent irriter la délicate membrane muqueuse. Lorsque la membrane nasale est enflammée, le corps humain est mal opposé aux bactéries et aux virus.

En règle générale, après le traitement (et même sans ce traitement), le nez qui coule coule et vous pouvez respirer à nouveau avec votre nez.

Contrairement aux habitudes, un nez qui coule constamment coule sur une très longue période (parfois plus d’un an), provoquant une gêne importante, et le plus souvent son traitement symptomatique indépendant n’a pas l’effet recherché.

Les causes de la rhinite constante

La rhinite chronique est généralement le résultat d'une rhinite aiguë non cicatrisée. Parfois, cela peut être une conséquence d'une pharyngite, d'une otite ou d'une sinusite (due à la propagation de l'infection).

Dans certains cas, la maladie provoque des effets irritants à la longue sur la muqueuse nasale (substances toxiques, poussières d’air contaminées, etc.), qui se produisent généralement sur les lieux de travail - industries dangereuses.

Vous pouvez développer un nez qui coule constamment sur le fond de fumer à long terme.

Types de rhinite chronique

Pour une rhinite constante, des périodes alternées d'exacerbation et de rémission sont caractéristiques. Elle se fait souvent sentir et se manifeste comme une rhinite ordinaire et, en état de rémission, elle devient presque asymptomatique.

Rhinite chronique exacerbée assez souvent. Les facteurs contribuant à son exacerbation sont une fatigue constante, une immunité réduite, une hypothermie.

Afin de bien prescrire un traitement pour un rhume constant, vous devez établir la cause exacte de son apparition.

Il existe plusieurs types de rhinite persistante:

1. Catarral se développe généralement après une rhinite aiguë qui n’est pas guérie jusqu’à la fin. Il peut parfois être la conséquence de maladies des organes internes (reins, cœur) ou d’autres maladies des voies respiratoires supérieures (pharyngite, amygdalite, sinusite). La maladie n'est pas longue, elle apparaît périodiquement, accompagnée d'un écoulement nasal maigre et d'une diminution de l'odorat. Les violations sont réversibles.

2. L'hypertrophie survient le plus souvent dans le contexte de la rhinite catarrhale chronique. Symptômes: nez constamment bouché, petits écoulements muqueux, perte d'efficacité ou perte totale de la dépendance aux médicaments du rhume. La maladie a des conséquences pratiquement irréversibles, puisque la muqueuse nasale se développe avec le tissu conjonctif, le nombre de vaisseaux sanguins diminue.

3. L'atrophie est le stade final de la rhinite chronique et se distingue par le fait que, outre la muqueuse nasale, le cartilage, les tissus et l'os du nez sont impliqués. Parfois, il peut survenir dans un contexte de rhinosclérome, de rhinite aiguë fréquente, de syphilis, d'opérations, à la suite de blessures, sous l'influence d'un climat défavorable. Un patient atteint de rhinite atrophique chronique se plaint d'une sensation de sécheresse du nez, d'une diminution de son odeur, de la formation de croûtes dans les voies nasales et d'un écoulement purulent constant.

Ce qui est dangereux est un nez qui coule constamment

Si le nez qui coule persiste n'est pas traité, cela peut entraîner certaines complications et conséquences, telles que:

  • maladies du pharynx, de la gorge, des conduits lacrymaux;
  • maux de tête graves;
  • la conjonctivite;
  • problèmes cardiaques;
  • insuffisance circulatoire cérébrale;
  • troubles de la fonction cérébrale: concentration insuffisante de l'attention et de la mémoire, difficultés d'apprentissage, etc.

Il convient également d'ajouter qu'un écoulement nasal constant est un inconfort constant: congestion nasale, morve, parfois fièvre modérée.

Traitement de la rhinite persistante

Comme déjà mentionné ci-dessus, la première chose qu’un médecin doit déterminer est la cause d’un écoulement nasal persistant. Après tout, le type de traitement dépend des facteurs qui ont conduit à la manifestation de la rhinite chronique.

Bien sûr, il est préférable de traiter un nez qui coule sous une forme aiguë, avec les premières manifestations des symptômes. Il est recommandé de s'inhaler avec les huiles essentielles de conifères, de se tremper les pieds dans un bain chaud, de chausser des chaussettes de laine et d'aller se coucher. Les aliments riches en vitamine C aideront le corps à combattre les bactéries et les virus. Ne négligez pas les remèdes populaires pour le traitement de la rhinite.

Mais avec le nez qui coule constamment, il est préférable de contacter le personnel médical pour identifier ses causes et lui attribuer un traitement approprié. Mais la thérapie principale vise précisément à éliminer la cause de la survenue de la maladie. Également prescrit des médicaments antiviraux, des gouttes hydratantes ou vasoconstrictives, en fonction de ce qui est nécessaire pour la récupération. Veillez à respecter toutes les procédures prescrites par votre médecin afin d’exclure de l’environnement des facteurs irritants possibles pour la membrane muqueuse. Des gouttes spéciales aideront à faire face aux sensations désagréables dans le nez et à une respiration libre. Les inhalations à base de plantes seront de bons auxiliaires - elles soulageront l’irritation des muqueuses.

Cependant, bien souvent, le traitement prescrit ne suffit pas, vous devez donc procéder à une cautérisation de la muqueuse nasale à l'aide de médicaments ou d'un équipement spécial. Si les tissus de la cavité nasale se développent fortement, ils sont enlevés par chirurgie.

Dans le cas de la rhinite atrophique chronique, le traitement vise à éliminer les croûtes et la cavité nasale sèche. Parfois, ils effectuent une opération pour rétrécir la cavité nasale.

En d'autres termes, il convient de garder à l'esprit que plus le traitement professionnel précoce d'un rhume permanent est initié, plus les chances de prévenir l'exacerbation de la maladie et ses complications sont nombreuses.

Prévention de la rhinite chronique

En principe, les mesures préventives de la rhinite constante sont assez simples, il est nécessaire:

  • traiter en temps opportun les maladies concomitantes des voies respiratoires supérieures;
  • améliorer l'immunité;
  • faire tout ce qui est nécessaire pour améliorer les fonctions de protection du corps;
  • mange bien, y compris dans le régime, davantage de fruits contenant de la vitamine C;
  • éviter les facteurs externes qui irritent la muqueuse nasale.

Renforcer la condition physique aidera le sport, ce qui permettra au corps de résister activement à diverses maladies et infections.

Comment se débarrasser du nez qui coule constamment et de la congestion, et ce qui les cause

La nocivité du nez pendant une période de froid devient un gros problème pour une personne. Si un rhume en souffre de plus en plus, il est possible de parler d'une diminution de la qualité de la vie. Pour soulager la respiration nasale et éliminer l'œdème de la membrane muqueuse, nous utilisons d'abord des gouttes nasales vasoconstricteurs, mais avec le temps, elles cessent d'aider, puis la question se pose: comment se débarrasser du nez qui coule constamment et le guérir une fois pour toutes? Nous comprendrons plus en détail.

Les causes de la rhinite constante

Un nez qui coule ou une rhinite est un processus inflammatoire localisé sur la membrane muqueuse de la cavité nasale, qui se développe à la suite de l'action irritante des tissus par divers microorganismes, composants et virus. Avec un traitement adéquat en temps voulu de la rhinite dans les 7 à 10 jours, mais si aucun rétablissement n’est observé, la maladie devient chronique.

L'écoulement nasal persistant chez l'adulte est le résultat d'une rhinite aiguë non traitée ou avancée. Dans certains cas, cette affection est causée par une sinusite, une sinusite, une pharyngite, une rhinopharyngite à long terme (en raison de la propagation de l'infection bactérienne).

Par ailleurs, il convient de mentionner la rhinite allergique, qui résulte d'une exposition prolongée des organes respiratoires à la poussière, à la fumée de tabac, aux moisissures, aux émanations de produits chimiques et à d'autres émanations.

Divers irritants entraînent un assèchement de la muqueuse nasale, ce qui entraîne la suppression de la fonction des cils de l'épithélium cilié, qui est tapissé de la couche supérieure de la surface interne du nez.

Ces cils ne font pas face à leurs fonctions, dans le contexte duquel les défenses immunitaires locales sont réduites et où les bactéries forment facilement leurs colonies.

Les facteurs prédisposant au dysfonctionnement de l'épithélium cilié et au dessèchement des membranes muqueuses du nez sont:

  • air intérieur sec - le plus souvent pendant la saison de chauffage;
  • processus pathologiques chroniques dans les sinus et le pharynx - il en résulte une irritation constante de la muqueuse nasale accompagnée de sécrétions, un rétrécissement des passages internes et une perturbation de l'écoulement de mucus pathologique;
  • réaction allergique en réponse à un contact prolongé avec la poussière, les champignons, les poils d'animaux, les produits chimiques ménagers, les duvet pour oreillers;
  • troubles circulatoires dans les vaisseaux de la cavité nasale, qui se produisent sur le fond des blessures reçues, hypertension, pathologies endocriniennes, maladies du système nerveux, interventions diagnostiques ou chirurgicales répétées dans la cavité nasale, la présence d'un corps étranger dans le nez;
  • Utilisation prolongée et non contrôlée de gouttes nasales vasoconstricteurs: les médicaments entraînent une dépendance, perturbent la fonction des cils de l'épithélium cilié et provoquent le développement d'une rhinite d'origine vasomotrice ou provoquée par un médicament.

Sur la base des facteurs susmentionnés responsables de l'inflammation dans la cavité nasale, plusieurs formes ou types de rhinite chronique peuvent être distingués:

  • rhinite catarrhale - caractérisée par une inflammation de toutes les parties des membranes muqueuses de la cavité nasale;
  • hypertrophique - caractérisé par une croissance accrue de la membrane muqueuse de la cavité nasale sous l’influence de certains facteurs;
  • atrophique - sous l'influence de certains processus ou médicaments, la couche supérieure de la membrane muqueuse est lissée et remplacée par du tissu conjonctif, qui ne porte aucune fonction, ce qui nuit à l'immunité locale;
  • allergique - se développe principalement chez les personnes présentant une prédisposition héréditaire aux allergies et chez les personnes qui travaillent dans des industries dangereuses et qui sont constamment en contact avec de la poussière, des copeaux de métal, de l'amiante, des détergents et des produits chimiques.

Symptômes de la rhinite chronique

Les symptômes communs de la rhinite chronique sont une altération de la fonction respiratoire, une congestion nasale, la présence d’un écoulement nasal. Selon le type et la nature de la rhinite, les symptômes cliniques peuvent varier légèrement.

Rhinite catarrhale: symptômes

Pour la forme catarrhale de la rhinite persistante, un certain nombre des symptômes suivants

  • écoulement nasal abondant - clair, muqueux ou mucopurulent;
  • gonflement des muqueuses et obstruction de la respiration nasale;
  • toux
  • éternuements et démangeaisons au nez;
  • Parfois, la température corporelle peut atteindre 37 degrés et un peu plus haut.

Signes de rhinite hypertrophique

  • congestion nasale;
  • écoulement nasal de caractère mucopurulent, parfois avec une odeur désagréable;
  • détérioration de la fonction olfactive;
  • maux de tête sur fond d'affaiblissement permanent de la fonction respiratoire;
  • l'apparition de mauvaise haleine;
  • toux pire le matin;
  • sensation de corps étranger dans le nez et la gorge.

La rhinite hypertrophique (avec plus de détails sur ce type dans cet article) est souvent associée à une conjonctivite, une otite, une eustachite.

Symptômes de la rhinite atrophique

  • écoulement nasal de caractère visqueux muqueux avec une odeur désagréable;
  • saignements de nez fréquents;
  • violation de la fonction de l'odorat;
  • sécheresse constante au nez et picotements de la gorge;
  • la formation de croûtes à la surface des muqueuses lorsqu’on essaie d’éliminer les saignements ou l’érosion douloureuse du nez;
  • violation de la respiration nasale;
  • maux de tête;
  • rhumes fréquents - en raison d'un changement de l'état de la membrane muqueuse, la protection immunitaire locale est altérée et, de plus, les plaies dans le nez sont le point d'entrée pour la pénétration de la microflore bactérienne pathogène.

La forme la plus détaillée de la rhinite atrophique et les méthodes de traitement sont discutées dans cet article.

Allergies chroniques: symptômes caractéristiques

Les symptômes cliniques suivants sont caractéristiques d'une rhinite allergique chronique:

  • écoulement aqueux abondant du nez, apparaissant soudainement;
  • démangeaisons et brûlures au nez;
  • éternuements persistants;
  • larmoiement;
  • rougeur de la peau autour du vestibule nasal.

La rhinite allergique peut gêner une personne toute l'année - dans ce cas, elle est le plus souvent causée par la poussière domestique, le contact avec vos animaux préférés, des produits chimiques ménagers, ou est de nature saisonnière, pendant la période de floraison des herbes et des arbres - puis on parle de pollinose allergique. Apprenez-en davantage sur les symptômes de l'allergie chronique ici et sur la façon de la traiter dans cet article.

Les causes de la rhinite constante chez les adultes peuvent être très diverses, en fonction de ce qui sera différent et du traitement. Afin d'éviter d'éventuelles complications, il est recommandé de contacter un oto-rhino-laryngologiste ayant une rhinite chronique.

Méthodes de traitement pour diverses formes de rhinite

La rhinite permanente et la congestion nasale nécessitent un traitement complexe. Le patient doit donc suivre un traitement et utiliser des méthodes de physiothérapie. Avec l'inefficacité de ces deux méthodes ou le développement de complications, ils ont parfois recours à une intervention chirurgicale.

Traitement médicamenteux de la rhinite persistante

Selon la nature de l'origine de l'utilisation de la rhinite:

  • Gouttes nasales vasoconstricteurs.

Les préparations à base de xylométazoline ou d'oxymétazoline peuvent soulager rapidement et de manière permanente le gonflement des tissus et rétablir la respiration nasale. Les médicaments de ce groupe ne peuvent pas être utilisés plus de 5 à 7 jours, faute de quoi la dépendance de l'organisme se développe rapidement, ce qui engendre le développement de la rhinite médicale.

  • Avec rhinite hypertrophique.

Des gouttes à base d'argent colloïdal sont utilisées, par exemple, Collargol ou Protargol - ces médicaments ont un puissant effet bactéricide et empêchent la progression du processus pathologique dans le nasopharynx. Le deuxième médicament sèche bien le mucus, si le patient coule constamment avec la morve liquide.

  • Si un patient présente une accumulation de mucus nasal épais difficile à purger, Sinupret et Gelomirtol mucolytics sont une aide précieuse. Après avoir appliqué le médicament, la morve grossit, mais sa consistance est plus liquide, et il est plus facile de se moucher ou de se laver.
  • Dans le cas contraire, si un patient a une morve liquide abondante, mais que son nez ne respire pas, les vaporisateurs d'hormones locaux Nasonex et Avamys sont utilisés pour soulager efficacement l'œdème persistant et la sécheresse des muqueuses.
  • Antibiotiques. Si le patient présente des symptômes d'infection bactérienne (teigne épaisse, verte ou jaune), des gouttes antibactériennes locales de Polidex et d'Isofra seront efficaces.
  • En présence d'une inflammation lente et prolongée des sinus paranasaux, comme en témoigne une congestion constante, une douleur au visage qui augmente lorsque la tête est inclinée vers l'avant, une pression dans la mâchoire supérieure et les ailes du nez, le médecin prescrit des agents antibactériens à large spectre Amoklav, Augmentin, Sefpotok et autres
  • Des solutions pour laver et hydrater le nez.

Avant de faire goutter des gouttes médicales dans le nez, il est nécessaire de nettoyer la cavité nasale du mucus accumulé et des croûtes sèches.

Des solutions salines à base d’eau de mer stérile sont utilisées à cet effet. Elles sont enrichies en minéraux et en vitamines. Par conséquent, outre l’humidification, elles sont également capables de stimuler les processus de régénération des muqueuses endommagées - Sanorin, Aqualor, Aqua Maris, Marimer, Chistonos, No-Sal.

Vous pouvez préparer ce linge vous-même en ajoutant une cuillerée à thé de sel comestible dans 0,5 litre d'eau tiède.

  • Rincer la cavité nasale de la décharge purulente accumulée et épaisse mucus pathologique peut solution de Furacilin, décoction de camomille, chlorhexidine.
  • Antihistaminiques - doivent être prescrits si le nez qui coule est provoqué par une réaction allergique. Les médicaments généralement utilisés sont le Suprastin, le Loratadin, le Claritin, le Zodak et les vaporisateurs locaux d’Avamys, de Nasonex (il s’agit de médicaments hormonaux qui arrêtent la rhinite allergique et soulagent rapidement l’enflure des muqueuses).

Physiothérapie avec rhinite constante

Une rhinite permanente peut être guérie à l'aide de méthodes physiothérapeutiques, utilisées en association avec un traitement médicamenteux:

  • Traitement au laser - un rayon laser affecte les vaisseaux sanguins de la cavité nasale, améliorant ainsi les processus métaboliques et éliminant le gonflement des tissus. L'intervention est effectuée 1 à 2 fois par jour pendant 5 à 7 jours, l'exposition ne causant ni douleur ni inconfort au patient.
  • Exposition ultrasonique - une méthode de traitement avec des fréquences ultrasoniques, qui permet de faciliter le déroulement de la rhinite chronique allergique, hypertrophique et médicale. Sous l'influence des ultrasons, la microcirculation dans le foyer pathologique s'améliore, les processus de régénération tissulaire (guérison rapide) sont accélérés et l'inflammation diminue.
  • OVNIS des voies nasales - la méthode est basée sur l’effet d’une onde lumineuse d’une certaine dose (jusqu’à 265 nm), qui réduit la gravité du processus inflammatoire, réduit le gonflement des tissus et respire à nouveau par le nez. La durée du traitement est d'au moins 5 interventions par jour et 1 fois.
  • L'électrophorèse est utilisée avec l'utilisation de médicaments (Dimedrol et Calcium), qui pénètrent directement dans le centre de l'inflammation et soulagent le gonflement des tissus, restaurent la respiration, stimulent la régénération des fissures et des plaies.

Avant de traiter une rhinite permanente avec des techniques de physiothérapie, vous devez connaître la cause exacte de son origine, sinon vous pourriez nuire à votre corps. La physiothérapie n’est pas pratiquée pendant la période d’exacerbation de la maladie et est considérée comme une méthode de traitement auxiliaire et non comme la principale.

Traitement chirurgical de la rhinite persistante

Au cas où les méthodes médicales et la physiothérapie n’auraient pas conduit au résultat souhaité dans le traitement de la rhinite chronique et que l’état du patient continue à se détériorer et à progresser, la question de la conduite de l’intervention chirurgicale se pose.

En règle générale, le traitement chirurgical est utilisé dans les cas de rhinite hypertrophique, car il se produit une croissance accrue de la membrane muqueuse à l'intérieur du nez, ce qui empêche le patient de respirer normalement. En outre, l'hypertrophie tissulaire est un terrain fertile pour la formation et la croissance de polypes, qui ne peuvent être guéris par des médicaments.

La correction chirurgicale est également la courbure du septum nasal. Dans 90% de la population, ce n'est même pas plus ou moins égal. Lorsque la courbure atteint des valeurs anormales - une narine se ferme, des pointes et des bosses sur le septum nasal, exercent une pression sur la membrane muqueuse provoquant une inflammation et un écoulement périodique de liquide. morve transparente sur le fond de la congestion constante, unilatérale.

Parfois, il est recommandé au patient de suivre un traitement conservateur avant la chirurgie - ceci est fait dans le but d’arrêter la croissance accrue de tissus et d’empêcher la formation de nouveaux polypes, ainsi que de réduire le nombre de chirurgies.

Le traitement chirurgical de la rhinite qui se répète constamment consiste à retirer l’une ou les deux coquilles nasales, ainsi que les formations osseuses. En oto-rhino-laryngologie moderne, on utilise des méthodes thérapeutiques innovantes, moins traumatisantes pour le patient, peu invasives (c'est-à-dire ne nécessitant pas d'intervention abdominale) et présentant un risque minimal de complications possibles. Ces techniques comprennent la thérapie au laser, les ultrasons et l'exposition aux produits chimiques.

Afin de prévenir la rhinite permanente et la congestion nasale, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin dès les premiers signes de rhume ou d'allergie - un spécialiste déterminera rapidement la cause de la rhinite et sélectionnera un traitement adéquat présentant un risque minime pour la santé du patient, l'auto-traitement étant la principale cause de la chronicité du processus pathologique.

Vous Aimerez Aussi