Comment aider votre enfant à guérir la rhinosinusite

En raison de la particularité physiologique de l'organisme des enfants et du système immunitaire qui n'a pas encore été complètement renforcée, la rhinosinusite se manifeste différemment chez chaque enfant. Certains enfants à la veille du développement de la maladie deviennent capricieux, d'autres tolèrent relativement bien les symptômes de la maladie et, avec un traitement rapide, ils guérissent rapidement. En général, la rhinosinusite chez les enfants de différents âges se caractérise par un tableau aigu ou chronique du développement. La maladie se distingue des autres formes de maladies des tissus du nasopharynx par un processus inflammatoire étendu, dans lequel les sinus paranasaux et la membrane muqueuse des canaux nasaux sont simultanément impliqués. Le schéma thérapeutique de la rhinosinusite chez un enfant est élaboré en fonction de son âge, de son poids et de la gravité des symptômes.

Raisons

Un grand nombre de facteurs peuvent provoquer une rhinosinusite chez un enfant et entraîner d'autres complications de la maladie si le traitement ne commence pas à l'heure. La pédiatrie moderne identifie les raisons suivantes pour lesquelles des enfants en parfaite santé commencent soudainement à montrer les premiers signes de rhinosisnusite.

L'hypothermie

Afin d'éviter les rhumes et les processus inflammatoires dans la région des sinus paranasaux, l'enfant doit toujours être habillé en fonction de la température et, pendant la saison froide, la coiffe est obligatoire. Une longue marche à l'air frais avec un refroidissement excessif du corps peut provoquer le développement de cette maladie.

Foyers d'infection chroniques

Dans la plupart des cas, le facteur pathologique responsable de la sinusite aiguë chez les enfants de moins de 5 ans est une maladie infectieuse non traitée de la gorge, des amygdales et d’autres organes qui n’a pas été traitée rapidement avec des médicaments de la part des parents ou du pédiatre. Ce n'est qu'après l'élimination de la source de la microflore bactérienne qu'il est possible de commencer le processus de guérison de la rhinosinusite.

Maladies auto-immunes

Les anomalies congénitales du système immunitaire, lorsque ses cellules sont chargées d’assurer la protection de l’organisme contre les virus, les champignons et les bactéries, sont produites en petites quantités ou sont très affaiblies et ne peuvent pas pleinement assurer la réalisation de leur objectif fonctionnel.

Rhumes fréquents

Les enfants qui ont tendance à avoir des rhumes fréquents souffrent de rhinite qui, avec le temps, peut devenir chronique et prendre l'ampleur d'une rhinosinusite de gravité variable. Surtout si, à un certain stade du développement de la maladie, se développait une infection secondaire.

Allergie

Les enfants de tous les groupes d'âge sont exposés à des irritants potentiels dans l'air. Ce sont la laine des animaux domestiques et de la ferme, les acariens, le pollen des plantes à fleurs, le duvet de peuplier.

Le contact avec ces allergènes peut provoquer un écoulement nasal abondant qui, sans prendre d'antihistaminiques, se transforme en rhinosinusite et, pendant une longue période, les premières crises d'asthme bronchique ne sont pas exclues.

Polypes

Pas moins de 10% des parents qui élèvent des enfants de moins de 3 ans sont confrontés à un problème aussi déplaisant que la formation de polypes dans la cavité des canaux nasaux. L'étiologie de la formation de ces excroissances épithéliales bénignes peut être la plus diverse, mais leur présence agit toujours comme un irritant local, perturbant la circulation d'air stable et provoquant une inflammation paresseuse, à la fois dans la cavité des canaux nasaux et à l'intérieur des sinus paranasaux.

Mauvaise écologie

Chez les enfants, la membrane muqueuse recouvrant les tissus épithéliaux du nasopharynx est particulièrement sensible à l'air et aux substances qu'elle contient. Si un enfant vit et est élevé dans une région où l'environnement est médiocre, il respire quotidiennement des flux d'air saturés de composés chimiques nocifs, puis la rhinosinusite se manifeste par une réaction négative de l'organisme à des substances toxiques.

Aussi sur l'apparition de rhinosinusite chez les enfants a une grande influence sur la qualité des aliments consommés par l'enfant dans les aliments. Ce développement dépend non seulement de la croissance stable, de la prise de poids et du développement de l’ensemble du corps de l’enfant, mais également de l’état du système immunitaire, qui ne peut résister aux agents pathogènes infectieux sans ingérer tous les minéraux, vitamines, acides aminés et autres composés protéiques nécessaires.

Symptômes et caractéristiques de l'évolution de la rhinosinusite chez l'enfant

Les symptômes de la maladie apparaissent chez un enfant dès les premiers jours d'infection des voies respiratoires supérieures par une infection bactérienne, fongique ou virale. La particularité de la rhinosinusite réside dans l'âge du patient ainsi que dans la réponse immunitaire du corps à l'invasion d'agents pathogènes. Dans la plupart des cas, la maladie est aiguë, car l'immunité des enfants est uniquement formée et accumule des informations sur divers micro-organismes pathogènes. Les symptômes de la rhinosinusite chez les enfants dépendent de la forme de la maladie, qui affecte directement la présence de signes caractéristiques.

Pointu

Au stade de développement d'un processus inflammatoire aigu, l'enfant présente les symptômes de la maladie suivants:

  • du nez, une quantité abondante de mucus est périodiquement libérée, qui a une couleur complètement transparente au cours des 2 premiers jours, puis change de couleur, puis devient verdâtre ou jaune, ce qui indique la présence d'une infection bactérienne dans les voies respiratoires supérieures de l'enfant;
  • la température corporelle monte à 38-39 degrés Celsius, l'enfant frissonne, la transpiration augmente;
  • les enfants deviennent capricieux, pleurent et se plaignent d'un mal de tête sévère, localisé dans le lobe frontal;
  • lors de la palpation de la surface du visage par les ailes du nez, l'enfant se plaint d'une sensation de douleur aiguë;
  • après une nuit de sommeil, sous le nez du bébé, vous pouvez trouver des gouttes sèches de décharge purulente, indiquant la présence d'exsudat pathogène dans la cavité des sinus paranasaux.

Ignorer les symptômes de la rhinosinusite aiguë, qui se manifeste chez les enfants de tous les groupes d'âge, est extrêmement dangereux, car le risque de complications et d'autres problèmes de santé est élevé.

Chronique

La forme latente et lente de la rhinosinusite n’est pas moins dangereuse que son stade de développement aigu et se caractérise par les symptômes suivants:

  • la membrane muqueuse à l'intérieur des ouvertures nasales a une couleur rouge et parfois violette (lors de la palpation, l'enfant se plaint de douleurs aiguës et se met à pleurer);
  • le sens de l'odorat est totalement ou partiellement perdu ainsi que la perception gustative des aliments consommés (cela se manifeste par le fait que l'enfant refuse de manger, il perd soudainement son appétit par rapport aux plats qu'il avait précédemment consommés avec grand plaisir);
  • la température corporelle augmente périodiquement jusqu'à 37 degrés Celsius (le plus souvent les parents détectent de la fièvre chez leurs enfants le soir et la nuit, lorsque leur corps est le plus affaibli et que leur statut immunitaire diminue);
  • le matin, le bébé peut trouver des paupières inférieures très enflées et le blanc de ses yeux est clairement enflammé;
  • le nez est bouché tout le temps, et seulement de temps en temps une épaisse muqueuse de couleur jaune émane de sa cavité (ces symptômes de rhinosinusite chronique chez les enfants indiquent une accumulation de contenu purulent dans les sinus paranasaux nécessitant une évacuation urgente);
  • l'enfant se plaint de faiblesse générale, de malaise et d'une fatigue accrue.

La forme chronique de la maladie ne se manifeste pleinement que pendant la période d'exacerbation. Cela se produit après que l'enfant a souffert d'une maladie infectieuse, d'hypothermie ou d'une mauvaise alimentation.

Purulent

La rhinosinusite purulente aiguë chez les enfants est considérée comme le type le plus dangereux de cette maladie. Cela est dû au fait que la maladie évolue très rapidement et qu'elle est causée par des microorganismes infectieux tels que Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa et une infection à streptocoque. Dans 75% des cas, au cours de la forme purulente de la rhinosinusite, l'enfant développe des maladies secondaires, qui sont essentiellement les complications de la maladie sous-jacente. Les symptômes de rhinosinusite de ce type sont les suivants:

  • dès les premiers jours, la température corporelle de l'enfant augmente, et les indicateurs atteignent 39 degrés ou plus (la plus forte fièvre survient chez les enfants de moins de 2 ans);
  • dans les sinus paranasaux commence à accumuler une grande quantité d'exsudat purulent, qui déborde de leur cavité et commence à sortir par les voies nasales avec un nez qui coule;
  • le mucus qui sort du nasopharynx a une couleur jaune riche dans laquelle le sang peut être détecté (ce contenu a une odeur putréfiante persistante);
  • la peau dans la circonférence du nez et les orbites deviennent rouges et gonflées, ce qui indique clairement un processus inflammatoire étendu;
  • l'enfant se plaint constamment de maux de tête graves et d'une sensation de pression sur les yeux.

L'oto-rhino-laryngologiste ou le pédiatre peuvent déterminer la forme purulente de la rhinosinusite même sans équipement médical spécial, ou en effectuant des procédures de diagnostic complexes. Immédiatement après le diagnostic, l'enfant est hospitalisé et se prépare à une intervention chirurgicale pour forcer l'évacuation du pus des sinus paranasaux.

Diagnostics

Pour que le schéma de traitement de la rhinosinusite chez les enfants soit formé correctement, le médecin traitant, chez lequel l'enfant est observé, prescrit les types de tests et de tests de laboratoire suivants pour l'accouchement:

  • le sang d'un doigt pour déterminer le niveau de glucose, le pourcentage de phagocytes, érythrocytes, lymphocytes, plaquettes, leucocytes;
  • l'urine du matin, dont les indices biochimiques fournissent au médecin une information complète sur la gravité du processus inflammatoire;
  • rayons X de la partie frontale de la tête (dans l'image, les zones touchées par l'inflammation sont représentées par des points noirs de forme géométrique irrégulière);
  • IRM de la tête afin de déterminer à temps la présence de complications de la maladie (surtout si une rhinosinusite bilatérale est constatée chez l'enfant);
  • Un ensemencement bactérien de mucus sécrété par les canaux nasaux afin de déterminer exactement quel type de microorganisme a provoqué une inflammation aiguë, chronique ou purulente des sinus paranasaux.

Immédiatement après avoir reçu les informations sur les résultats du diagnostic, le médecin prescrit des médicaments qui contribueront à éliminer l’état pathologique de la membrane muqueuse et des tissus épithéliaux, ainsi qu’à se préparer à une éventuelle intervention chirurgicale.

Traitement efficace de la rhinosinusite aiguë chez les enfants, quoi et comment?

Il est important de se rappeler que seul le médecin choisit comment traiter l'enfant. Après le diagnostic, le médecin, en fonction de la gravité de la maladie et de ses causes, prescrit des médicaments dans les catégories suivantes:

  • antibiotiques, si l'inflammation est provoquée par la microflore bactérienne, sensible à la pénicilline, aux macrolides et à d'autres agents antimicrobiens semi-synthétiques (des antibiotiques intramusculaires peuvent être utilisés ou sous forme de comprimés);
  • médicaments antiviraux ou antifongiques, si la rhinosinusite a été déclenchée par le virus de la grippe ou par les spores de champignons pathogènes;
  • l'introduction dans la cavité nasale de gouttes anti-inflammatoires destinées à éliminer le gonflement de la membrane muqueuse et à l'expansion des vaisseaux sanguins pour une circulation d'air stable;
  • effectuer une opération chirurgicale qui implique une ponction du sinus paranasal avec l'installation ultérieure d'un cathéter pour l'écoulement forcé d'exsudat purulent au-delà des limites du nasopharynx;
  • se laver le nez avec des solutions antiseptiques dont la sélection est effectuée exclusivement par le médecin traitant.

La durée du traitement de la rhinosinusite chez l’enfant dépend directement de la forme de la maladie, ainsi que de la présence de facteurs de causalité, dont l’influence a conduit à l’apparition de cette maladie.

En moyenne, il faudra entre 10 et 20 jours pour se débarrasser complètement de la rhinosinusite aiguë et au moins un mois pour guérir un enfant du stade chronique de cette affection.

Caractéristiques de la méthode du Dr. Komarovsky

Le célèbre pédiatre Komarovsky a sa propre méthode pour traiter la manifestation de la rhinosinusite chez les enfants de tous les âges. Le médecin ne recommande pas, dès les premiers jours de l’évolution de la maladie, de donner à l’enfant des médicaments antibactériens et d’autres médicaments contenant un grand nombre de composés chimiques qui réduisent le système immunitaire du bébé et affaiblissent son corps. Komarovsky conseille d’utiliser les méthodes physiothérapeutiques suivantes pour soulager le processus inflammatoire dans le nasopharynx:

  • Lavez les sinus nasaux avec une solution préparée à partir de sel et d’eau bouillie (ajoutez une cuillerée à thé de sel de cuisine à 0,5 litre de liquide soluble dans l’eau servant d’antiseptique naturel);
  • enterrer dans le nez au lieu de gouttes pharmaceutiques décoctions anti-inflammatoires de camomille, millepertuis, plantain, sauge, thym;
  • tempérer le corps de l'enfant dès les premiers jours de sa vie, essuyer le corps avec une serviette humide, se baigner dans de l'eau à la température ambiante;
  • masser la surface du visage dans la région des sinus paranasaux;
  • inhalation de vapeur des sinus à l'aide d'un nébuliseur.

Pour prévenir les maladies, le Dr Komarovsky recommande, le plus souvent possible, de marcher avec l’enfant à l’air frais afin d’avoir un système immunitaire fort, lui permettant de résister efficacement aux micro-organismes infectieux.

Complications et conséquences

La rhinosinusite, dont le traitement n'a pas été débuté à temps, ou l'utilisation de médicaments non efficaces, peut entraîner des complications des types suivants chez un enfant:

  • le passage de l'inflammation aux voies respiratoires et l'apparition de la toux;
  • méningite à la suite de pus dans le crâne;
  • ostéomyélite des os du disque facial;
  • perte totale ou partielle d'odeur sans récupération future;
  • destruction bactérienne des racines des dents situées dans la mâchoire supérieure;
  • otite causée par une infection dans la cavité de l'oreille interne;
  • des dommages critiques aux cellules du système immunitaire et le développement d'une intoxication par le sang.

Quelles que soient les complications énumérées, cela ne se produit pas - pour le corps d'un enfant, chacune d'entre elles est difficile et conduit à un handicap. En cas de lésion cérébrale ou d’empoisonnement du sang, l’apparition du décès n’est pas exclue.

Caractéristiques de la rhinosinusite chez les enfants: symptômes et traitement

Le nez humain est étroitement lié aux sinus accessoires, situés à l'intérieur du crâne, dans le labyrinthe maxillaire, frontal, sphénoïdal et ethmoïde. Ils participent au réchauffement, au nettoyage et à l'humidification de l'air inhalé, ainsi que de la cavité nasale. À l'intérieur, tous les sinus sont tapissés de la même membrane muqueuse, qui est sujette à des processus inflammatoires de nature infectieuse ou allergique. Une rhinosinusite survient lorsqu’une lésion combinée de la muqueuse nasale et d’un ou de plusieurs sinus paranasaux se produit. Elle se produit assez souvent chez les enfants d’âge scolaire. Un enfant de moins de 6 ou 7 ans a des sinus sous-développés, ce diagnostic n’est donc pas légitime chez les bébés.

Étiologie

Les enfants 5 fois et plus souvent que les adultes souffrent d'infections respiratoires aiguës, dans lesquelles non seulement la membrane muqueuse de la cavité nasale, mais aussi les sinus paranasaux sont toujours impliqués dans le processus. Les virus pénètrent facilement avec l'air inhalé dans les sinus paranasaux par les fistules (ouvertures dans les voies nasales).

Avec une bonne immunité et une circulation d'air normale dans les sinus, le processus de récupération d'une rhinosinusite aiguë d'étiologie virale prend environ 7 à 10 jours. Cette inflammation est plus souvent de nature catarrhale et passe sans laisser de trace pour le corps.

Une autre chose est quand un enfant a les conditions préalables pour la sécrétion stagnante dans le sinus et le développement de complications purulentes. Ceux-ci comprennent:

  • caractéristiques anatomiques de la structure - étroitesse des voies nasales, anomalies congénitales, forme irrégulière du septum nasal (présence d'épines et de crêtes);
  • objets étrangers dans la cavité nasale;
  • blessures avec des os nasaux déplacés;
  • rhinite allergique avec gonflement constant de la membrane muqueuse;
  • la présence d'adénoïdes hypertrophiés.

La présence de ces conditions préalables contribue à la perturbation de l'échange d'air normal dans les cavités accessoires, à l'accumulation de sécrétions infectées avec la formation de pus. En conséquence, la rhinosinusite bactérienne aiguë se développe en tant que complication d’une infection respiratoire une semaine ou deux après l’ARVI. En l'absence d'un traitement adéquat en temps opportun, le processus peut être retardé et acquérir une évolution chronique. Les facteurs de risque pour cela sont:

  • rhumes fréquents;
  • maladies infectieuses chez les enfants - scarlatine, rougeole, rubéole, diphtérie;
  • la présence de foyers d'infection dans le corps (dents carieuses, amygdalite chronique);
  • vivre dans des zones défavorables à l'environnement;
  • alourdi par les antécédents d'allergies;
  • immunodéficience d'origine congénitale ou acquise;
  • prédisposition génétique.

Formes cliniques

Les oto-rhino-laryngologistes distinguent, dans leur pratique, plusieurs formes de rhinosunusite chez l'enfant, il est donc nécessaire de déterminer plus avant la tactique de traitement d'un petit patient. En fonction de l'étiologie distinguer:

Massage des sinus nasaux

  1. La rhinosinusite allergique est saisonnière (pendant la floraison des herbes et des arbres), toute l'année ou en mélange. Plus souvent, les enfants de 5 à 7 ans souffrent. Le diagnostic est posé sur la base du tableau clinique (larmoiement, démangeaisons au nez, éternuements, écoulement nasal transparent abondant), des tests sanguins et des tests d'allergie cutanée.
  2. Rhinosinusite nature infectieuse - virale ou bactérienne, rarement - fongique.
  3. Type vasomoteur - plus souvent chez les enfants d'âge scolaire, caractérisé par des exacerbations cycliques après l'hypothermie, des situations stressantes. Les enfants sont excitables, ne dorment pas bien, sont inquiets de leur faiblesse générale, de maux de tête et d'une fatigue accrue.
  4. Rhinosinusite à polypose chronique - est attribué sous une forme distincte en fonction des caractéristiques du traitement. Chez ces enfants, le nez est constamment bouché, la bouche est ouverte, ce qui peut contribuer à la formation incorrecte du squelette facial.

Le cours de la rhinisinusite chez l’enfant est aigu (jusqu’à 4 semaines) ou chronique (rétention des symptômes au-delà de cette période), et dans le degré d’inflammation - catarrhale ou purulente. Le plus souvent, les cavités maxillaires sont impliquées dans le processus pathologique, moins souvent - les cavités frontales, le reste est très rarement enflammé.

Les symptômes

Pour la rhinosinusite aiguë chez les enfants se caractérise par un tableau clinique brillant associé à la maladie infectieuse initiale. Les enfants plus âgés eux-mêmes peuvent parler des symptômes suivants:

  • mauvais nez et manque de respiration normale;
  • mal de tête sévère, mal soulagé par les analgésiques;
  • douleur locale au visage dans les sinus, lourdeur et larmoiement sur les côtés du nez ou du front;
  • l'apparition de ton nasal dans la voix;
  • morve épaisse de différentes couleurs en fonction de l'étiologie de l'inflammation - blanc, vert, jaune-brun;
  • fièvre de plus de 38 degrés;
  • violation du goût et de l'odorat;
  • odeur désagréable de la bouche et du nez;
  • toux, surtout la nuit, associée à un écoulement de mucus au fond de la gorge.

La rhinosinusite chronique pendant les périodes d'exacerbation est caractérisée par un tableau clinique similaire. Pendant la rémission, les symptômes ne disparaissent pas complètement, ils disparaissent simplement, l'enfant s'inquiète de maux de tête fréquents, de faiblesses, d'une congestion nasale apparaissant périodiquement et d'un nez qui coule est presque toujours présent. Ces enfants dorment mal, apprennent plus mal, se fatiguent rapidement, se distinguent par leur esprit absent, leur inattention et leur vulnérabilité accrue aux maladies catarrhal.

Une exacerbation de la maladie peut être facilement provoquée par une hypothermie, des courants d'air ou un contact avec des personnes atteintes de RVI.

Le diagnostic de rhinosinusite aiguë est généralement posé par le médecin lors de l'examen à l'accueil. Pour confirmation ou clarification, on utilise un examen endoscopique permettant de détecter un gonflement, du pus, la présence de polypes ou d’adénoïdes. Dans les cas douteux, radiographie des sinus paranasaux ou tomodensitométrie.

Traitement

Le traitement de la rhinosinusite chez les enfants devrait être efficace et sans danger en même temps. Les objectifs principaux des événements:

  • élimination du facteur étiologique;
  • restauration de la sortie normale du contenu du sinus;
  • renforcer et maintenir l'immunité.

Après avoir visionné la vidéo, vous apprendrez beaucoup de choses nouvelles sur le traitement de la rhinosinusite chez les enfants:

Aujourd'hui, le traitement conservateur de la rhinosinusite est une priorité partout. Il comprend les activités suivantes menées conformément aux objectifs principaux de la thérapie:

  1. Médicaments:
  • agents vasoconstricteurs (gouttelettes et sprays à base de phényléphrine ou de xylométazoline) - sont utilisés pour éliminer d'urgence l'œdème et facilitent l'écoulement des sinus purulents pendant 5 à 7 jours consécutifs;
  • antibiotiques à usage interne ou parentéral - ils sont prescrits pour le caractère bactérien de l'inflammation, de préférence du groupe de la pénicilline;
  • antibiotiques à usage local (Bioparox, Polydex) - forment une forte concentration du médicament directement dans la source d'exposition, mais ne peuvent pas créer la concentration nécessaire dans le sang, sont utilisés dans le cadre d'une thérapie complexe;
  • Les AINS (un groupe de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens) - sont prescrits pour soulager la fièvre et la douleur; chez les enfants, il est préférable d’utiliser le Nurofen, le paracétamol
  • agents mucolytiques à base de carbocystéine (Fluifort) ou d'acétylcystéine (ACC, Fluimucil) - aident à liquéfier un mucus épais et visqueux et à le retirer des cavités paranasales;
  • antihistaminiques (Suprastin, Zodak, Zyrtec, Erius) - prescrits pour le caractère allergique de l'inflammation;
  • Les hormones topiques (corticostéroïdes nasaux en vaporisateur Tafen, Fliksonaze, Nasonex, Budésonide et autres) sont utilisées en cas d’inflammation prononcée, en particulier sur le fond ou en combinaison avec des allergies, ainsi que pour les polypes et les addictions médicamenteuses de la muqueuse aux agents vasoconstricteurs.
  1. Laver avec une solution saline ou des moyens spéciaux (dauphin) à la maison ou chez le médecin en utilisant la méthode du coucou.
  2. Les procédures de physiothérapie sont appliquées au stade de la subsidence des événements aigus.
  3. Les méthodes traditionnelles utilisant des plantes médicinales doivent être utilisées avec beaucoup de soin chez les enfants après avoir consulté votre médecin.

Le pronostic de la rhinosinusite chez les enfants est généralement favorable, la maladie de l’enfance est bien traitée, à condition que toutes les recommandations du médecin soient suivies à la lettre.

Afin de l'éviter, il est recommandé de traiter rapidement tout nez qui coule, d'empêcher la présence de dents carieuses, de faire attention au microclimat de la pièce où se trouve l'enfant, à sa nourriture et à son activité physique.

Comment fonctionne la rhinosinusite chez les enfants

La rhinosinusite est une maladie appartenant au groupe des sinusites et résultant du processus inflammatoire de la muqueuse nasale. C'est une maladie courante - en Russie, plus de dix millions de personnes en souffrent chaque année.

La rhinosinusite chez l'enfant est la maladie dominante, qui représente jusqu'à 30% de toutes les maladies qui affectent les voies respiratoires supérieures. Environ la moitié des enfants, atteignant l'âge adulte, ne cessent de leur faire du mal.

Les symptômes à tout âge sont similaires:

  • le patient s'inquiète d'une longue toux (surtout le matin);
  • congestion nasale;
  • perte d'appétit;
  • faiblesse et malaise.

Chez les enfants, la rhinosinusite passe souvent avec de la fièvre.

Raisons

L'une des principales causes de la maladie est un nez qui coule (rhinite) qui n'a pas été complètement traité, ainsi qu'un rhume des jambes.

La rhinosinusite s'accompagne toujours d'une inflammation de la membrane muqueuse de la cavité nasale, de sorte que les symptômes sont très divers.

Il y a les causes suivantes de maladie:

  • Un facteur important dans l'activation du processus inflammatoire et le développement de la maladie est la déformation des parois latérales du nez. Des états tels que la courbure du septum, les polypes et les végétations adénoïdes interfèrent avec le nettoyage naturel de la nouvelle cavité et conduisent à la stagnation du secret.
  • Les maladies virales provoquent un gonflement des muqueuses, ce qui augmente la sécrétion des glandes muqueuses. Les sinus nasaux sont bloqués par un excès de mucus et une membrane muqueuse enflée.
  • Nettoyage incomplet de la cavité nasale lorsque vous vous mouchez. La sécrétion purulente pénètre dans les sinus, augmente la viscosité du contenu et renforce le blocage de la bouche.
  • Bactéries dans la cavité nasale, violent le flux de mucus et provoquent sa stagnation.
  • Maladies fongiques. La rhinosinusite fongique est l'une des complications les plus courantes. Peut survenir à la suite d'une prise incontrôlée d'antibiotiques.
  • Immunité réduite.
  • Maladies telles que la rhinite allergique, l'asthme bronchique, l'inflammation chronique des sinus (rhinite vasomotrice).
  • Conditions environnementales défavorables.

Les modifications inflammatoires de la muqueuse nasale, des sinus nasaux et des tubes auditifs sont causées par un certain nombre de facteurs:

  • infections bactériennes et virales;
  • blessures physiques et chimiques;
  • réactions allergiques et ainsi de suite.

Dans l'enfance, les facteurs qui violent la fonction de ventilation et de drainage des sinus incluent:

  • spécificités de l'architectonique de la cavité nasale (courbure du septum, des arêtes, etc.);
  • végétation adénoïde hypertrophiée, adénoïdite;
  • pénétration de corps étrangers dans la cavité nasale;
  • barotrauma;
  • altération du transport mucociliaire;
  • la défaite des dents supérieures carie.

La rhinosinusite aiguë chez les enfants est souvent une complication de la maladie virale (dans 80% des cas).

Cela conduit à:

  1. les adénovirus;
  2. virus respiratoire syncytial;
  3. rhinovirus;
  4. virus parainfluenza et ainsi de suite.

Les agents pathogènes varient, de sorte que le contenu en anticorps spécifiques de la muqueuse nasale est insignifiant.

Les organismes pathogènes, pénétrant dans les cellules, infectent les cellules épithéliales et commencent à se multiplier. Cela se traduit par une réponse immunitaire antivirale.

Des cytokines anti-inflammatoires sont produites, la muqueuse se gonfle et de nouvelles cellules s'enflamment.

Les agents pathogènes les plus courants sont:

  • Pneumonie à streptocoque;
  • Moraxella catarrhalis;
  • moins fréquemment, Slaphylococcus aureus (chez les très jeunes enfants);
  • bactéries anaérobies (jusqu'à 6%).

Lorsque le processus est synchronisé, des bactéries anaérobies non essaimées sont détectées: Prevotella spp., Bacteroides spp. et ainsi de suite

La rhinosinusite peut être causée par des parasites tels que la chlamydia et le mycoplasme (en particulier chez les enfants de moins de trois ans).

Types et formes

La rhinosinusite est une maladie inflammatoire qui touche les sinus paranasaux et se propage aux muqueuses, à la couche sous-muqueuse et, dans certains cas, au périoste et aux parois osseuses.

De par la nature de la maladie, émettent des formes aiguës, subaiguës, récurrentes et chroniques. Le critère principal de cette classification est la durée des manifestations cliniques.

Formulaires:

  • Épicé Les symptômes apparaissent brusquement et persistent jusqu'à trente jours.
  • Subaiguë. Les symptômes durent jusqu'à trois mois et disparaissent complètement après la guérison.
  • Récurrent. La maladie est exacerbée jusqu'à quatre fois par an. Les symptômes durent jusqu'à dix jours.
  • Chronique. Les symptômes se manifestent plus de trois mois.

Dans le tableau clinique, on distingue une évolution légère, modérée et sévère de la maladie. En même temps, ils sont guidés par une échelle visuelle analogique (EVA), selon laquelle le patient indique à quel point les symptômes sont concernés.

Symptômes de manifestation

La rhinosinusite est une inflammation de la membrane muqueuse du nez et des sinus, caractérisée par deux symptômes ou plus.

L'un d'entre eux - l'écoulement nasal, qui peut se joindre à la douleur, une sensation de constriction dans la zone du visage et une diminution de l'odorat.

Les principaux symptômes incluent:

  • essoufflement;
  • mal de tête;
  • haute température;
  • écoulement purulent et muqueux du nez;
  • perte d'odeur;
  • congestion dans les oreilles;
  • toux
  • faiblesse générale.

Vidéo: Caractéristiques importantes

Diagnostics

Tout d'abord, le médecin recueille l'anamnèse:

  • demande au patient des plaintes (l'enfant a-t-il une congestion nasale, y a-t-il un inconfort, y-a-t-il un mal de tête, etc.);
  • découvre combien de temps les plaintes sont apparues;
  • y avait-il un rhume avant cela;
  • Avez-vous récemment été soigné par un dentiste?

Ensuite, un examen général est effectué: les zones des joues et du front sont tapotées et tapotées, ce qui peut causer une gêne importante.

Des poches dans les joues et les yeux indiquent une évolution grave de la maladie et une indication du traitement en hospitalisation.

Un examen de la cavité nasale. Les muqueuses sont rouges et gonflées, on observe dans les voies nasales des pertes mucopuruleuses.

Une image plus détaillée donne l'examen endoscopique. Quand il est déterminé:

  • la présence de polypes;
  • la présence d'écoulement muqueux et purulent;
  • gonflement du passage nasal.

La présence de pus dans le passage nasal moyen peut indiquer une sinusite purulente, une ethmoïdite frontale ou antérieure, une ethmoïdite et une sphénoïdite dans le haut du dos.

La radiographie vous permet d'évaluer le processus pathologique dans les sinus maxillaires et frontaux (une panne d'électricité apparaît). Selon la forme de panne d'électricité, la sinusite catarrhale peut être distinguée de purulente.

En cas de tableau clinique incertain, une ponction diagnostique du sinus maxillaire est effectuée, après avoir reçu du pus, le sinus est lavé et le médicament y est injecté.

Une alternative aux rayons X est l'échographie. De plus, une tomographie par ordinateur des sinus peut être réalisée.

Façons de traiter la rhinosinusite chez les enfants

Le traitement vise à supprimer les agents pathogènes et à augmenter la résistance du corps.

La difficulté du traitement réside dans le fait que le médecin doit choisir des méthodes thérapeutiques de manière à produire un effet global sur le corps avec un effet local sur le foyer inflammatoire afin de le drainer, de normaliser la respiration et d’éliminer l’infection.

Etapes du traitement:

  • arrêter le processus aigu;
  • récupération;
  • prophylaxie;
  • suivi.

Les enfants dès leur plus jeune âge sont en contact avec divers microorganismes. Avec la microflore pathogène sont conçus pour combattre les défenses de l'organisme. Si le système immunitaire est affaibli, l'enfant commence souvent à avoir mal.

De nombreux parents commencent à donner des antibiotiques rapidement pour obtenir l'effet recherché, alors qu'il n'y a aucune indication de leur réception (par exemple, avec un ARVI simple).

L'utilisation fréquente d'antibiotiques contribue à augmenter la résistance aux bactéries.

Dans les milieux médicaux, le débat sur le traitement de la rhinosinusite par des antibiotiques est toujours en cours.

Comme le montrent les résultats d'études microbiologiques, ces médicaments ne sont pas toujours nécessaires.

Si la consommation d'antibactériens est opportune et justifiée, le choix du médicament dépend de l'étiologie probable de la maladie et de la résistance de l'agent pathogène à un agent spécifique.

Si les symptômes sont légèrement prononcés et que la température ne monte pas à 38 degrés, des médicaments sont prescrits pour réduire l'enflure et la douleur dans le nez.

Les recours prescrits aux enfants sont les suivants:

  • gouttes vasoconstricteurs (il est préférable que les enfants utilisent des médicaments à base de phényléphrine);
  • pulvérisations nasales antibiotiques (Polydex);
  • pénicilline (sous la surveillance stricte d'un pédiatre);
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine);
  • mucolytiques (ACC, thym);
  • remèdes à base de plantes, à base de plantes.

Efficace contre les rhinosinusites avec des solutions antibactériennes et salines. Pour préparer une solution saline, diluez 1/3 de cuillère à thé de sel dans un verre d'eau.

La furatsiline est utilisée comme solution antibactérienne (1/2 comprimé par litre d’eau).

En l'absence de température élevée, de sécrétions purulentes et de douleur intense, ils se réchauffent. Pour ce faire, vous pouvez utiliser du sable sec ou du sel.

Eczéma contagieux ou pas? Cliquez pour découvrir.

Conseils de Dr. Komarovsky

Selon les recommandations du Dr Komarovsky, vous pouvez utiliser des médicaments vasoconstricteurs locaux pour réduire l'enflure des muqueuses.

Alpha-adrenostimulyatory donner un bon effet, avec des réactions allergiques, ils sont combinés avec H1-bloquants.

L'écoulement du contenu et la réduction des réactions allergiques contribuent aux corticostéroïdes locaux.

Les agents antimicrobiens sont sélectionnés en fonction de l'âge du patient, de la durée de la maladie, de la résistance aux agents pathogènes et d'autres facteurs.

Si le traitement médicamenteux ne donne pas de résultats satisfaisants, effectuez le lavage de la cavité nasale et la ponction des sinus frontaux et maxillaires.

Le matériel d'ensemencement peut être obtenu par ponction des sinus paranasaux. Une intervention chirurgicale est indiquée en cas d'inefficacité des méthodes énumérées.

Photo: Irrigation des sinus

Prévention

Les mesures préventives comprennent:

  • éviter l'hypothermie enfant;
  • traitement opportun du rhume;
  • renforcement de l'immunité (prise de vitamines et médicaments fortifiants);
  • durcissement
  • réorganisation régulière de la cavité buccale.

L'influence du mode de vie sur le développement de la maladie

La rhinosinusite est une maladie courante chez les enfants. Surtout souvent, ils souffrent d'enfants faiblement immunisés.

C'est pourquoi le sport et le durcissement sont importants, l'organisation d'une bonne nutrition (y compris la prise de complexes de vitamines et de minéraux), ainsi qu'un repos normal.

Parmi les préparations vitaminées pour enfants les plus courantes:

En l'absence d'allergies, des médicaments immunomodulateurs peuvent être administrés (ginseng ou échinacée).

Il convient de rappeler que le formulaire en cours est traité très dur.

Pour éviter cela, il suffit de suivre des règles simples:

  1. encourager un mode de vie actif de l'enfant;
  2. faire de l'exercice avec lui;
  3. observé en temps opportun par un dentiste.

Conseils utiles

À la maison (seulement après avoir consulté un pédiatre), la maladie peut être traitée en utilisant les méthodes suivantes:

  • lavage avec de l'eau minérale tiède, une solution saline non concentrée, des teintures sans alcool de calendula et de feuilles de cassis (pour chaque narine - jusqu'à deux ou trois fois);
  • instillation de jus d'aloès, extrait de citron dilué, solution diluée d'ail-oignon;
  • utilisation de pommades médicamenteuses (à base de glycérine, de jus d'ail et de menthol, par exemple), de miel et de propolis (en l'absence d'allergie).

Les fonds doivent être alternés.

La dyshidrose est-elle dangereuse pour les pieds? La réponse est ici.

Y a-t-il une dyshidrose chez les enfants? La réponse est dans l'article.

Pronostic et complications

Le pronostic de la rhinosinusite aiguë est favorable. Lorsque le processus de chronisation, s'il se déroule sans complications, le pronostic est également favorable et dépend de la durée de la maladie.

La rhinosinusite fongique, la polypose et les sinus peuvent nécessiter un traitement chirurgical.

Une complication grave chez l'enfant est un processus purulo-septique accompagné d'une déficience visuelle. Les complications intracrâniennes se produisent dans 2% des cas.

En l'absence de mesures thérapeutiques et diagnostiques opportunes, il existe un risque d'inflammation se propageant dans les voies respiratoires inférieures et de développement d'une pneumonie.

Les signes de rhinosinusite chez l'enfant et son traitement

La rhinosinusite est une inflammation de la membrane muqueuse qui affecte les sinus. En même temps, un ou plusieurs sinus sont affectés. Les canaux qui communiquent les sinus avec les voies nasales gonflent et s'enflamment. Cela conduit à l'accumulation de mucus et de pus. Avec la manifestation de la rhinosinusite nécessitent nécessairement un traitement approprié, qui devrait nommer un médecin. Seul un spécialiste qualifié devrait également évaluer les symptômes et le traitement de la rhinosinusite chez les enfants.

La rhinosinusite se manifeste chez un enfant par une infection bactérienne des voies nasales au cours d'une infection virale respiratoire aiguë. Les enfants de 5 ans et plus souffrent souvent de ARVI, il est donc important de faire attention aux signes de pathologie. Mais, en plus d'une infection respiratoire, les lésions nasales peuvent provoquer une rhinosinusite, caractérisée par un déplacement de ses structures, une manifestation régulière d'œdème des fosses nasales dû à des allergies, des adénoïdes de type hypertrophiés. Il existe également la probabilité d'une telle manifestation avec diverses anomalies de la structure des voies nasales, etc.

Les enfants souffrent souvent de cette maladie, car les sinus maxillaires se forment au cours des 7 premières années de la vie. L'anatomie des buses des enfants affecte également l'incidence de la rhinosinusite chez les enfants. Les passages et les canaux des sinus sont très étroits et même un léger gonflement les fait se chevaucher. La rhinosinusite est diagnostiquée chez 30% des enfants.

La rhinosinusite chez un enfant peut durer assez longtemps - jusqu'à 40 jours. Si le traitement est correct, le soulagement sera donné après 7 jours. Pour les enfants, cette période peut être prolongée jusqu'à 10 jours. Si, après cette heure, aucun répit ne survient, un diagnostic plus approfondi est établi. Veillez à attribuer une culture bactérienne du contenu des sinus nasaux.

Les symptômes

Pour la rhinosinusite, il est caractéristique que ses manifestations commencent au bout de 7 à 10 jours. Les symptômes ressemblent aux maladies infectieuses, qui ont pour origine une pathologie primaire. Les principales caractéristiques comprennent:

  • Congestion nasale complète ou partielle, accompagnée de gêne.
  • Céphalée sévère, que même les analgésiques ne sauvent souvent pas.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Écoulement nasal. Ils ont une texture épaisse, la couleur peut être blanche, jaune-verte ou même brune.
  • Perturbation de l'odorat.
  • Toux due à l'écoulement de mucus au dos du nasopharynx.
  • Sensations de douleur localisées dans la région des joues et au-dessus des sourcils.

Rhinosinusite aiguë

Pour rhinosinusite aiguë dans l'enfance est caractérisée par la manifestation de signes prononcés de la maladie. Les premiers symptômes en seront la léthargie de l'enfant et des maux de tête. Ensuite, la température corporelle atteint 39 0 С et plus. La rhinosinusite aiguë chez les enfants se manifeste également par un gonflement du visage - dans la zone du nez, du front et des paupières. De plus, dans les rhinosinusites aiguës, l'enfant devient triste, ne dort pas bien.

Dans le processus aigu, les bactéries se reproduisent activement, ce qui signifie qu'elles se propagent aux sinus adjacents. Si le processus inflammatoire s'est étendu à deux côtés, la manifestation est plus prononcée et le traitement plus long.

La rhinosinusite aiguë peut être divisée en plusieurs types:

La rhinosinusite purulente aiguë chez les enfants est caractérisée par un processus inflammatoire dans les sinus et les fistules. Dans le même temps, du fait de l’activation des bactéries, le pus s’accumule dans les sinus paranasaux, gonflement de la fistule, ce qui rend difficile sa sortie. La fièvre jusqu’à 40 ° C, les maux de tête graves et le visage sont les principaux symptômes. Dans la rhinosinusite purulente aiguë, les enfants peuvent ressentir des douleurs aux dents ou aux oreilles. Il peut également y avoir des douleurs dans les yeux et le cou si l'enfant se penche en avant.

Rhinosinusite purulente enfants sont divisés en plusieurs types, cette division dépend de la localisation du processus inflammatoire. Ses types sont la sinusite (lésion des sinus maxillaires), la sinusite frontale (lésion des sinus frontaux), l'ethmoïdite (l'inflammation des sinus ethmoïdes), la sphénoïdite (le pus est recueilli dans le sinus sphénoïde). La symptomatologie est également similaire, seule la douleur est localisée à des endroits différents. Lorsque des douleurs aux sinus apparaissent dans les joues et que leur renforcement se produit lorsque vous tournez la tête, dans un état de calme, l’enfant peut se plaindre d’un malaise des joues. En cas de sinusite frontale, les douleurs au front sont caractéristiques et à l’éthmoïdite, le tonus vocal nasal est également ajouté. L'inflammation du sinus sphénoïdal se manifeste par des douleurs sourdes qui se dissipent.

La rhinosinusite catarrhale aiguë est caractérisée par un œdème grave. Tout d'abord, l'inflammation est localisée dans les voies nasales, puis elle affecte les sinus. Les symptômes de cette rhinosinusite sont moins prononcés et les manifestations ressemblent au rhume avec rhume. Très souvent, cette manifestation de l'écoulement nasal ne se produit pas du tout. Les symptômes caractéristiques de la rosinosinusite catarrhale sont des larmoiements, des sensations de brûlure et une sécheresse fréquente du nez. En outre, l'enfant se plaindra d'un mal de tête et les parents pourront observer des troubles du sommeil.

Les formulaires

La rhinosinusite aiguë est divisée en 3 formes principales d'écoulement:

Dans la forme bénigne, la rhinosinusite chez un enfant se produit sans température corporelle élevée (ne dépasse pas 37,5 ° C). En même temps, il n’ya pas d’accumulation de mucus dans les sinus paranasaux. En cas de rhinosinusite aiguë de gravité modérée, l’enfant aura des migraines et des douleurs aux joues et au nez ne se produisent que lorsqu’elles sont pressées. La température à ce stade est supérieure à 37,5 ° C. Il y a du mucus dans les sinus, il y aura des pannes dans l'image radiographique.

Rhinosinusite sévère complications dangereuses. Les symptômes sont prononcés - enflure des paupières et des joues, faiblesse du corps. La température corporelle atteint des niveaux élevés, ce qui nuit encore au bien-être de l'enfant. Les rayons X dans les rhinosinusites graves montreront une panne totale.

Rhinosinusite chronique

L'évolution chronique de la rhinosinusite commence s'il n'y a pas de traitement adéquat pour la forme aiguë de la maladie. Dans le même temps, les signes sont moins prononcés:

  • congestion nasale constante et altération de l'odorat;
  • augmentation de la température corporelle aux petits indicateurs de 37,0 0 à 37,5 0 С, elle augmente plus souvent le soir;
  • maux de tête systémiques;
  • écoulement nasal maigre, parfois ils sont complètement absents;
  • voix nasales;
  • inconfort et lourdeur dans la région du sinus enflammé;
  • larmoiement fréquent.

La forme chronique de la maladie se manifeste si la rhinosinusite aiguë de l’enfant n’est pas traitée correctement ou si le traitement est incomplet. De plus, avec la courbure et les anomalies des septa nasaux, un processus chronique et des allergies, des infections dentaires peuvent se développer.

Rhinosinusite allergique et vasomotrice

Les signes de rhinosinusite de type allergique apparaissent souvent avant les infections virales aiguës des voies respiratoires, et leur évolution peut aussi être parallèle.

Les symptômes de ce type de rhinosinusite se manifestent par des démangeaisons, une sensation de brûlure dans les voies nasales et souvent, l'enfant éternue.

Décharge du nez alors que souvent transparent.

Dans la rhinosinusite allergique, il est important de déterminer quel stimulus la provoque. Ceci est important lors de la prescription d'un traitement.

La rhinosinusite vasomotrice survient souvent chez les enfants âgés de 5 à 7 ans. La cause de cette affection est une diminution de la tonicité des vaisseaux qui se trouvent dans le nez. Une caractéristique de cet état est le fait que les manifestations de la pathologie changent. Ceci est affecté par le stress psycho-émotionnel, l'hypothermie, etc.

Traitement

Avant de prescrire un traitement médicamenteux, un diagnostic approprié doit être posé. La radioscopie sera efficace dans ce cas. Dans ce cas, le médecin peut évaluer la gravité de l'œdème muqueux, ainsi que la congestion diffuse de l'hyperhémie.

L'anémisation de la membrane muqueuse des voies nasales est toujours en cours. Ceci est fait en utilisant l'adrénaline ou l'oxymétazoline, après la procédure, les changements pathologiques diminueront. Les enfants de telles procédures sont extrêmement rares.

Ils font également un écouvillonnage nasal, mais cette méthode est inefficace. L'étude la plus précise est une ponction du sinus enflammé. Dans ce cas, le médecin comprendra ce que le contenu des sinus. Les enfants subissent le plus souvent un examen endoscopique, car il est conçu pour les passages nasaux étroits, les ultrasons et les rayons X. Dans les cas graves, la tomodensitométrie est nécessaire.

Après un diagnostic approfondi, l'enfant recevra un traitement comprenant plusieurs aspects principaux:

  • rincer le nez;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • traitement antihistaminique;
  • traitement antibactérien (prescrit aux enfants à des doses minimales);
  • physiothérapie et inhalation.

Traitement médical de la rhinosinusite aiguë

Si la maladie est bénigne, aucun médicament antibactérien n'est prescrit. Toute thérapie inclut des médicaments fortifiants. Les enfants peuvent également recevoir des médicaments traditionnels.

Déjà avec les manifestations de la rhinosinusite formes plus modérées et graves de la drogue. Il est nécessaire d'utiliser des préparations locales, c'est-à-dire des gouttes et des sprays vasoconstricteurs. Ceci est nécessaire pour réduire la manifestation d'œdème muqueux et réduire les écoulements nasaux. Ces médicaments sont indiqués pour une utilisation pendant 5 à 7 jours. Leur utilisation est interdite car ils peuvent provoquer une hypertrophie de la membrane muqueuse. Et en outre, la dépendance à ces gouttes peut se manifester.

Les analgésiques et les antipyrétiques sont également importants. A ce stade, l'enfant aura de la fièvre. Pour les enfants, ces médicaments sont prescrits sous forme de sirops.

Si la rhinosinusite aiguë est de nature bactérienne, la prescription d'antibiotiques est impérative. Ils sont sélectionnés en fonction de la culture bactérienne. Il est donc important de déterminer la rhinosinusite provoquée par l'agent pathogène. Il peut y avoir des situations où les antibiotiques sont prescrits plus tôt que les résultats de bakposev. Par conséquent, la bactérie peut être insensible à cette substance antibactérienne:

  • Les antibiotiques les plus couramment prescrits pour les pénicillines ou les céphalosporines dans la rhinosinusite. Si le médicament prescrit n'a pas eu l'effet souhaité le troisième jour de traitement, il est remplacé. Seul un médecin devrait sélectionner tous les médicaments.
  • Si les pénicillines et les céphalosporines sont inefficaces, elles peuvent vous prescrire des macrolides. De tels médicaments ne sont pas recommandés pour une utilisation par les enfants, car ils affectent négativement le tissu cartilagineux, qui est encore en développement. Par conséquent, jusqu'à 16 ans, ils sont prescrits extrêmement rarement.

Le plus souvent, les médicaments antibactériens sont prescrits sous forme de solution pour administration intramusculaire, mais les préparations destinées au traitement des enfants peuvent être administrés sous forme de suspensions ou de comprimés, qui se dissolvent dans l'eau.

Un symptôme fréquent chez les enfants atteints de rhinosinusite est la toux. Par conséquent, les mucolytiques peuvent être prescrits. En outre, les antihistaminiques sont nécessaires, ils aident à réduire le gonflement de la membrane muqueuse. Et avec la rhinosinusite allergique, ils sont simplement nécessaires.

Pour tout type de sinusite, il est nécessaire d'augmenter l'immunité de l'enfant. Les médecins prescrivent pour ce médicament spécial. L'inhalation pour les enfants sera également efficace. Les recommandations sur comment et combien les utiliser ne seront données que par un médecin.

En cas de rhinosinusite, il est recommandé de procéder à un rinçage nasal. Pour cela peut être utilisé comme eau salée, et la solution avec furatsilinom.

Les ovnis et les UHF sont également utilisés. Ces procédures ne sont appliquées qu'au stade de la récupération, c'est-à-dire pour la récupération.

Si une ponction est réalisée en cas de rhinosinusite purulente, le médecin pompe d'abord le pus du sinus, puis le rince. Lorsque ceci est introduit solution antiseptique. Le site de ponction est serré rapidement, après quelques jours et il n’ya pas de malaise particulier.

Des complications

Les complications de cette maladie surviennent lorsque le traitement était anormal ou totalement absent. La complication la plus courante est le passage de la maladie à la forme chronique. Aussi:

  • Le processus inflammatoire peut se propager à d'autres structures - bronches, poumons, oreilles. En raison de la négligence du processus, une bronchite, une otite moyenne ou même une pneumonie peuvent survenir.
  • une inflammation des tissus orbitaux, même des ulcères, peut survenir à cet endroit. En conséquence, l’acuité visuelle peut être réduite;
  • méningite, ostéomyélite et encéphalite;
  • la septicémie. Dans ce cas, l'infection se propage dans tout le corps.

De telles complications graves peuvent être évitées si vous consultez un médecin à temps. L'enfant se verra prescrire le traitement approprié, après lequel une réparation sera apportée immédiatement.

Prévention

Les enfants de moins de 6 ans souffrent souvent d'infections virales respiratoires aiguës, qui deviennent la principale cause d'activation de la rhinosinusite. Par conséquent, il est important de procéder à une prévention générale, c’est-à-dire d’augmenter le système immunitaire du corps de l’enfant. Mesures préventives:

  • Une bonne nutrition enrichie de vitamines et de minéraux.
  • Au printemps et en automne, il est recommandé d'administrer à l'enfant des complexes de multivitamines.
  • Tous les symptômes du rhume doivent être traités jusqu'au rétablissement complet.
  • Un enfant doit beaucoup marcher et être physiquement actif.
  • Il est recommandé aux enfants de passer régulièrement des analyses de selles sur les vers, car les parasites réduisent considérablement les défenses de l'organisme.
  • Vérifiez régulièrement l’enfant chez le dentiste, car l’infection du nasopharynx peut provenir de la cavité buccale.
  • Si à la maternelle ou à l’école de l’équipe il y avait des cas de grippe, vous devriez vous laver le nez régulièrement avec des vaporisateurs à l’eau de mer.
  • Si l'enfant a des allergies, il est nécessaire de le protéger contre les agents pathogènes et de procéder au traitement approprié pour que la situation ne s'aggrave pas.

Bien souvent, les médecins conseillent les parents: pour enfouir le nez de l’enfant avec du jus d’aloe, un petit enfant peut utiliser les voies nasales. C'est une bonne prévention de la morbidité.

Vous Aimerez Aussi