Sinusite chez l'adulte - symptômes et traitement

La sinusite est une inflammation qui affecte un ou plusieurs sinus paranasaux. Elle peut se développer en tant que maladie indépendante et en tant que complication liée à diverses maladies infectieuses. La sinusite aiguë fait référence à l'une des pathologies les plus courantes rencontrées par le médecin ORL dans son travail.

La sinusite est divisée en chronique et aiguë, une telle division est causée par différentes durées d'attaques sur le corps. La sinusite aiguë - le traitement prend jusqu'à 2 mois, puis se retire, mais chronique - peut guérir longtemps, mais avec le moindre froid, revenez. Forme chronique - le problème des personnes ayant un système immunitaire affaibli, un déficit immunitaire, et donc la question de savoir comment guérir une sinusite est très, très grave.

Dans cet article, nous examinons les manifestations de la sinusite chez les adultes, en particulier les premiers symptômes et les méthodes de traitement efficaces à domicile.

Qu'est ce que c'est

Pourquoi la sinusite survient-elle et de quoi s'agit-il? La sinusite est une inflammation de la membrane muqueuse localisée dans un ou plusieurs sinus paranasaux simultanément. L'une des principales causes du développement de la sinusite est la rhinite mal soignée ou négligée. En outre, le déclenchement de la sinusite peut être une infection virale respiratoire aiguë (IVRA). La maladie, qui se développe dans le contexte d'infections respiratoires des voies respiratoires supérieures, est généralement appelée forme acquise dans la communauté.

Selon sa localisation, la sinusite peut être de plusieurs types:

  • sinusite - inflammation du sinus maxillaire du nez, complication de la grippe, du rhume aigu, de la scarlatine, de la rougeole et de nombreuses autres maladies infectieuses.
  • sinusite frontale - inflammation du sinus frontal accessoire, beaucoup plus grave que les autres types de sinusite.
  • ethmoïdite - se manifeste sous la forme d'une inflammation des cellules du labyrinthe ethmoïdal et est le type le plus commun de la sinusite.
  • sphénoïdite - inflammation du sinus sphénoïde, qui est assez rare.

Le premier signe de sinusite aiguë est une rhinite prolongée. Vous devriez faire attention à l'écoulement du nez. S'ils deviennent jaunâtre-verdâtre, cela suggère la nature bactérienne de l'inflammation. Dans une telle situation, les bactéries peuvent à tout moment pénétrer dans les sinus maxillaires et la sinusite commence.

En outre, la sinusite est unilatérale ou bilatérale, avec la défaite de tous les sinus paranasaux d'un ou des deux côtés. La sinusite aiguë se produit souvent lors de rhinites aiguës, de grippe, de rougeole, de scarlatine et d'autres maladies infectieuses, ainsi que par suite d'une maladie des racines des quatre dents du haut du dos.

Symptômes de la sinusite

Les symptômes de la sinusite chez l'adulte dépendent du type de sinus enflammé. En général, le tableau clinique de toutes les sinusites comprend plusieurs symptômes permanents et variables:

  • difficulté à respirer par le nez, voix nasales;
  • écoulement nasal abondant (muqueux ou purulent);
  • inconfort dans le nez, la région paranasale ou au-dessus de l'œil;
  • fièvre de caractère bas ou fébrile;
  • odorat réduit;
  • mal de tête

Selon le type de sinusite, les symptômes chez l'adulte seront différents:

  1. Sinusite La maladie commence de manière aiguë. La température corporelle du patient s'élève à 38-39 ° C, des signes d'intoxication générale sont exprimés, des frissons sont possibles. Dans certains cas, la température corporelle du patient peut être normale ou subfébrile. Un patient atteint de sinusite s'inquiète de douleurs dans la région touchée du sinus maxillaire, de l'os zygomatique, du front et de la racine du nez. La douleur augmente avec la palpation. L'irradiation vers le temple ou la moitié correspondante du visage est possible. Certains patients ont des maux de tête diffus d'intensité variable. La respiration nasale du côté affecté est altérée. En cas de sinus bilatéral, la congestion nasale oblige le patient à respirer par la bouche. Parfois, en raison du blocage du canal lacrymal, un larmoiement se développe. Décharge du nez au début de séreuse, liquide, puis devient visqueuse, trouble, verdâtre.
  2. Ligne de front En cas de sinusite frontale aiguë, le patient s'inquiète de douleurs aiguës au front, aggravées par des pressions ou des tapotements sur le front, des maux de tête à un autre endroit, des difficultés respiratoires nasales, des écoulements importants de la moitié du nez (initialement séreux, puis séreux-purulent), des douleurs oculaires, des larmes, photophobie La température corporelle atteint le niveau de fibrilles (jusqu'à 39 ° C), mais elle peut être subfébrile. Le tableau clinique de la frontite chronique est moins prononcé que celui aigu. Le mal de tête est habituellement douloureux ou pressant, souvent localisé dans la région du sinus frontal affecté. L'écoulement nasal est particulièrement abondant le matin, purulent, souvent avec une odeur désagréable.
  3. Etmoïdite. En règle générale, le processus inflammatoire dans les sections antérieures du labyrinthe ethmoïdal se développe simultanément avec une sinusite frontale ou une sinusite. L'inflammation des parties postérieures du labyrinthe ethmoïdal est souvent accompagnée d'une sphénoïdite. Un patient atteint d'ethmoïdite se plaint de maux de tête, de douleurs au nez et à la racine du nez. Chez les enfants, la douleur est souvent accompagnée d'une hyperémie conjonctivale, œdème des divisions internes des paupières inférieures et supérieures. Certains patients ressentent une douleur de nature neurologique. La température corporelle augmente généralement. Décharge séreuse dans les premiers jours de la maladie, puis devient purulente. Odeur fortement réduite, la respiration nasale est difficile. Dans le cours turbulent de la sinusite, l'inflammation peut se propager à l'orbite, provoquant une saillie du globe oculaire et un gonflement marqué des paupières.
  4. Sphénoïdite. Les principaux symptômes de la sphénoïdite chronique - douleur dans la région pariétale (et parfois dans la région occipitale), sensation d’odeur désagréable. Un signe clinique important de la sphénoïdite chronique est le gonflement de la décharge le long de la paroi antérieure du sinus sphénoïdal le long de la voûte du nasopharynx et de la paroi pharyngienne postérieure. Le processus peut se propager dans la cavité crânienne, d'autres sinus paranasaux, jusque dans l'orbite. La sphénoïdite peut entraîner une complication des organes de la vision (névrite rétrobulbaire).

En cas de sinusite aiguë chez l’adulte, la température augmente, la tête commence à faire mal, il devient difficile de respirer car le nez est bouché par du mucus (la congestion varie de temps en temps d’une narine à une autre), écoulement nasal avec purulence, parfois avec du sang. À l'endroit où se trouve le sinus enflammé, la douleur est ressentie et un gonflement des tissus mous du visage peut également se produire. La nuit, il y a des accès de toux sèche. L'odorat avec la sinusite est réduit ou même totalement absent.

Les symptômes de la sinusite au stade chronique peuvent inclure tous les signes de la maladie ou seulement certains d’entre eux. Les signes de maladie ne disparaissent pas, même après deux semaines. La sinusite avec inflammation chronique est mieux connue des patients souffrant d’asthme, d’allergies saisonnières ou alimentaires. Le traitement dans ce cas devrait être accompagné de l'exception des allergènes et des produits provoquant la manifestation de la rhinite.

Diagnostics

Le diagnostic de sinusite est établi sur la base des plaintes du patient, des symptômes cliniques, d'études de laboratoire et d'instruments. Afin de confirmer le diagnostic final, on utilise une numération sanguine complète (montrant la présence d'un processus inflammatoire dans le corps), une radiographie ou une tomographie assistée par ordinateur.

Comment traiter la sinusite?

En cas de survenue de symptômes de sinusite, le traitement chez l’adulte consiste en l’utilisation de préparations spéciales qui suppriment efficacement l’agent responsable de la maladie et éliminent les symptômes désagréables.

  1. Pour réduire la température prescrits médicaments antipyrétiques: paracétamol, nurofen.
  2. En cas d'allergies, des médicaments antihistaminiques sont prescrits: tavegil, claritine.
  3. Pour éliminer l'œdème des muqueuses du nez, prescrivez des médicaments vasoconstricteurs ou des aérosols.
  4. Si vous suspectez une sinusite, des antibiotiques sont prescrits.
  5. Lorsque la rhinite chez les enfants sont prescrits les sprays nasaux: triamcinolone, furoate de mométasone, fluticasone, béclométhasone.

Les principaux objectifs du traitement de la sinusite:

  1. Eradication (destruction complète) de l'agent pathogène en cas d'inflammation causée par un agent infectieux;
  2. Élimination d'autres facteurs provoquants, tels que la déformation des structures du nez;
  3. Soulagement des symptômes de la sinusite;
  4. Restauration du drainage normal des sinus;
  5. Prévention des complications;
  6. Prévenir la sinusite aiguë de devenir chronique.

En cas de sinusite chronique, des traitements de physiothérapie (magnétothérapie, chauffage) et de sanatorium sont également utilisés. Le traitement chirurgical est une ponction du sinus, en présence de pus. Également en cas d'antrite chronique, une chirurgie plastique du sinus maxillaire est effectuée pour améliorer la sortie (drainage) de son contenu.

Antibiotiques pour la sinusite chez l'adulte

À la maison, traitement antibiotique efficace contre la sinusite aiguë et chronique chez l’adulte. La décision sur la nomination de médicaments antibactériens ne prend qu'un médecin. La durée du traitement est généralement de 10 à 14 jours.

Des antibiotiques pour la sinusite sont indiqués dans les cas où la nature bactérienne de la maladie a été prouvée. Le médecin peut suspecter une sinusite purulente si les écoulements nasaux sont purulents, les maux de tête et les douleurs à la projection des sinus ne diminuent pas après une semaine en arrière-plan du traitement. Un traitement antibiotique peut être instauré plus tôt dans l'évolution sévère de la maladie, quelle que soit sa durée.

En cas de sinusite légère, la priorité est donnée aux antibiotiques macrolides et céphalosporines. Dans les cas graves de la maladie, des pénicillines de deuxième et troisième génération ou des céphalosporines sont prescrites, tandis que dans le cas d'une sinusite chronique, l'utilisation de pénicillines protégées est préférable.

Pour le traitement de la sinusite aiguë et chronique au cours des dernières années, un traitement de trois jours à l'azithromycine est souvent recommandé, ce qui est particulièrement efficace dans le traitement de la sinusite à mycoplasme. Ce type de maladie des sinus est souvent observé chez les enfants et ne se prête pas au traitement par d'autres antibiotiques.

Dans la sinusite aiguë, dans certains cas, des antibiotiques efficaces locaux (bioparox) sont utilisés.

Physiothérapie

Les procédures physiothérapeutiques comprennent:

  1. Sinus lavant avec la méthode du coucou;
  2. Ponction et drainage ultérieur des cavités avec des agents antiseptiques;
  3. Électrophorèse;
  4. Phonophorèse avec pommades à effets antiseptiques;
  5. Inhalation de solutions antibiotiques, décoctions à base de plantes;
  6. Sinus UHF;
  7. Traitement au laser avec méthode endonasale;
  8. L'utilisation des rayons quantiques.

Ponction des sinus

Aux derniers stades de la sinusite, le rinçage nasal classique à la maison ou en hôpital (le «coucou») ne permet pas d'éliminer le pus stagnant des cavités des sinus: il s'agit dans ce cas d'une procédure très désagréable, douloureuse, mais efficace appelée puncture et perforation.

Ici, le médecin frappe à travers le nez le tissu cartilagineux avec une spatule chirurgicale spéciale? Ensuite, il insère un cathéter, connecte une seringue avec une solution désinfectante au système et injecte un fluide sous pression, éliminant ainsi par le nez tout le pus accumulé dans la cavité. Si nécessaire, laissez le cathéter dans la cavité et répétez la procédure de lavage plusieurs fois.

Prévention

La première chose à laquelle vous devriez faire attention à la prévention de la sinusite - le traitement rapide du rhume, du rhume et de la grippe. Souvent, ces maladies deviennent des déclencheurs de la sinusite. Traitez un nez qui coule ou un besoin de toux à la maison. Après avoir consulté votre médecin sur le choix des moyens efficaces.

En outre, suivez ces instructions:

  1. Il est obligatoire de se soumettre à un examen dentaire préventif: les infections par pulpite, stomatite, etc. peuvent rapidement surmonter la barrière osseuse et provoquer une inflammation des sinus paranasaux.
  2. Ne pas se soigner soi-même: en cas de rhume, de fièvre et de malaise général qui ne disparaît pas dans les 2-3 jours, consultez un médecin;
  3. Les procédures de trempe systématiques augmentent considérablement l'immunité, ce qui réduira l'incidence des maladies virales et, en conséquence, éliminera le risque de sinusite.

Si vous soupçonnez que cette maladie ne devrait pas tenter le destin et se soigner à la maison. Devrait immédiatement chercher une assistance qualifiée. Une récupération efficace et rapide est possible avec un traitement approprié.

Sinusite

La sinusite est un processus infectieux-inflammatoire qui affecte la membrane muqueuse des sinus paranasaux. Peut être de nature virale, bactérienne, fongique ou allergique. Les symptômes généraux caractérisant l'évolution de la sinusite comprennent une augmentation de la température corporelle, une douleur dans la projection des sinus paranasaux, une difficulté à respirer par le nez et un écoulement nasal séreux-purulent. La sinusite est reconnue sur la base des rayons X, des ultrasons, du scanner et de l'IRM des sinus paranasaux, d'une ponction diagnostique. En cas de sinusite, antibiothérapie, physiothérapie, lavage thérapeutique, ponction et drainage, chirurgie traditionnelle et endoscopique des sinus paranasaux.

Sinusite

La sinusite est un processus inflammatoire dans un ou plusieurs sinus paranasaux. La sinusite est diagnostiquée chez 0,02% de la population adulte; chez les enfants, les infections des voies respiratoires supérieures sont compliquées par le développement d'une sinusite dans 0,5% des cas. En oto-rhino-laryngologie, la sinusite comprend des inflammations: sinus maxillaire - sinusite, sinus frontaux - sinusite frontale, sinus sphénoïdal - sphénoïdite, labyrinthe de l’os ethmoïde - ethmoïdite. Avec le flux de sinusite aiguë et chronique sécréter. Il y a de la fièvre, des maux de tête, une congestion nasale et des écoulements purulents du nez, un gonflement du visage dans la région du sinus enflammé. En l'absence de traitement, des complications graves se développent: inflammation du nerf optique et des membranes oculaires, ostéomyélite, abcès cérébral, méningite.

Causes de la sinusite

La cavité nasale communique avec les sept sinus paranasaux (paranasaux): deux frontaux, deux maxillaires, deux ethmoïdes et un en forme de coin. Les sinus sont reliés à la cavité nasale par des passages étroits. À travers ces passages, un drainage continu (nettoyage) des sinus a lieu. Si, pour une raison quelconque, les sinus cessent d'être nettoyés, le secret y stagne et des conditions favorables au développement de la sinusite sont créées.

Les fistules des sinus nasaux peuvent être obstruées par diverses déformations des structures intranasales (rhinite hypertrophique, courbure du septum nasal, anomalies du labyrinthe ethmoïdal et du conque nasal). L'infection virale est un autre facteur de risque de sinusite. Suite à une inflammation, la membrane muqueuse des sinus paranasaux et de la cavité nasale se gonfle. Les glandes muqueuses commencent à produire une grande quantité de sécrétion. La fistule des sinus paranasaux est rétrécie davantage en raison du gonflement de la membrane muqueuse et obstruée par un épais secret pathologique.

La ventilation altérée, la stagnation de la décharge et le manque d'oxygène dans les tissus des sinus deviennent l'élément déclencheur du développement intensif de la flore conditionnellement pathogène. La bactérie est associée à une infection virale. La gravité des manifestations de la sinusite dépend de la virulence des germes inflammatoires. L’usage généralisé d’antibiotiques fait que la flore bactérienne, à l’origine du développement de la sinusite, est souvent caractérisée par une résistance accrue (résistance) à la plupart des antibiotiques.

Au cours des dernières années, la sinusite est de plus en plus causée par des champignons. La raison de cette tendance réside également dans l'utilisation injustifiée d'antibiothérapie, qui affecte négativement l'état du système immunitaire, perturbe la composition normale de la microflore et crée des conditions favorables au développement d'une infection mycotique. La sinusite au stade initial n'est pas nécessairement provoquée par des microbes. Un gonflement de la membrane muqueuse, entraînant la fermeture de la fistule des sinus paranasaux, peut être causé par l'inhalation d'air froid et de plusieurs produits chimiques.

Cependant, la cause la plus fréquente du développement de la sinusite sont les états d'immunodéficience et les réactions allergiques. L'allergie provoque une rhinite vasomotrice dont l'une des manifestations est le gonflement de la muqueuse nasale. Le processus est répété plusieurs fois. En conséquence, une sinusite chronique se développe chez environ 80% des patients atteints de rhinite vasomotrice.

Classification de la sinusite

Selon le processus de localisation, on distingue les types de sinusite suivants:

  • Sinusite Le processus inflammatoire affecte le sinus maxillaire (maxillaire).
  • Etmoïdite. L'inflammation se développe dans le labyrinthe de l'ethmoïde.
  • Ligne de front Processus pathologique couvre le sinus frontal.
  • Sphénoïdite. L'inflammation se produit dans le sinus sphénoïdal.

La première place en termes de prévalence est l’anthrite, la deuxième - ethmoïdite, la troisième - sinusite frontale et la quatrième - sphénoïdite. Peut-être une ou deux défaites. Le processus peut impliquer un ou plusieurs sinus. Si l'inflammation couvre tous les sinus paranasaux, la maladie s'appelle pansinusite.

Toute sinusite peut être aiguë, subaiguë ou chronique. La sinusite aiguë est généralement provoquée par le nez qui coule, la grippe, la scarlatine, la rougeole et d'autres maladies infectieuses. La maladie dure 2-4 semaines. La sinusite subaiguë est le plus souvent le résultat d’un traitement inapproprié ou inadéquat de la sinusite aiguë. Les symptômes de la maladie dans la sinusite subaiguë persistent de 4 à 12 semaines. La sinusite chronique résulte d'une sinusite aiguë d'étiologie infectieuse répétée ou se développe comme une complication de la rhinite allergique. Le critère de la chronisation du processus est la présence de symptômes de sinusite pendant 12 semaines ou plus.

Selon la nature de l'inflammation, il existe trois formes de sinusite:

  • œdème catarrhal Seule la membrane muqueuse des sinus paranasaux est atteinte. Le processus s'accompagne de la libération d'une décharge séreuse;
  • purulent. L'inflammation s'étend aux couches profondes des sinus. La décharge acquiert un caractère purulent;
  • mixte Il existe des signes d'œdème catarrhal et de sinusite purulente.

Symptômes de la sinusite

Les manifestations cliniques de la sinusite sont décrites en détail dans l'article "Sinusite".

Symptômes de l'ethmoïdite

En règle générale, le processus inflammatoire dans les sections antérieures du labyrinthe ethmoïdal se développe simultanément avec une sinusite frontale ou une sinusite. L'inflammation des parties postérieures du labyrinthe ethmoïdal est souvent accompagnée d'une sphénoïdite.

Un patient atteint d'ethmoïdite se plaint de maux de tête, de douleurs au nez et à la racine du nez. Chez les enfants, la douleur est souvent accompagnée d'une hyperémie conjonctivale, œdème des divisions internes des paupières inférieures et supérieures. Certains patients ressentent une douleur de nature neurologique.

La température corporelle augmente généralement. Décharge séreuse dans les premiers jours de la maladie, puis devient purulente. Odeur fortement réduite, la respiration nasale est difficile. Dans le cours turbulent de la sinusite, l'inflammation peut se propager à l'orbite, provoquant une saillie du globe oculaire et un gonflement marqué des paupières.

Symptômes de la frontite

L'avant est généralement plus lourd que les autres sinusites. Il se caractérise par une hyperthermie, une difficulté à respirer par le nez, un écoulement de la moitié du nez du côté affecté. Les patients souffrent de douleurs intenses au front, plus prononcées le matin. Certains patients développent une diminution de l'odeur et de la photophobie, une douleur dans les yeux.

L'intensité des maux de tête diminue après avoir vidé le sinus touché et augmente avec difficulté à la sortie du contenu. Dans certains cas (généralement avec la sinusite frontale de la grippe), un changement de couleur de la peau au niveau du front, un gonflement de la région des sourcils et de la paupière supérieure du côté affecté est détecté.

La sinusite frontale chronique est souvent accompagnée d'une hypertrophie de la membrane muqueuse du passage nasal moyen. Peut-être l'apparition de polypes. Parfois, l'inflammation s'étend à la structure osseuse, entraînant leur nécrose et la formation de fistules.

Symptômes de la sphénoïdite

La sphénoïdite survient rarement de manière isolée. Se développe habituellement en même temps que l’inflammation du sinus ethmoïdal. Les patients se plaignent de maux de tête au niveau des orbites, de la région de la couronne et du cou ou de la profondeur de la tête. Dans la sphénoïdite chronique, l'inflammation se propage parfois jusqu'au chiasme optique, entraînant une perte de vision progressive. La sphénoïdite chronique s'accompagne souvent de symptômes cliniques effacés.

Complications de la sinusite

En cas de sinusite, les structures orbitale et intracrânienne peuvent être impliquées dans le processus pathologique. La propagation de l'inflammation dans les profondeurs peut entraîner des lésions osseuses et le développement de l'ostéomyélite. La complication la plus courante de la sinusite est la méningite. La maladie se manifeste souvent par une inflammation du labyrinthe ethmoïdal et du sinus sphénoïdal. À l’avant, un abcès épidural ou un abcès sous-dural (moins communément) peuvent se développer.

Le diagnostic opportun des complications de la sinusite est parfois difficile en raison de symptômes cliniques légers. Les complications intracrâniennes introduites de la sinusite sont pronostiques défavorables et peuvent entraîner une issue fatale.

Diagnostic de sinusite

Le diagnostic de sinusite repose sur un tableau clinique caractéristique, un examen objectif et des données de recherche complémentaires. Le processus de diagnostic utilise la radiographie des sinus paranasaux dans deux projections, les ultrasons, la résonance magnétique nucléaire et la tomodensitométrie des sinus paranasaux. Selon les indications pour exclure les complications, un scanner ou une IRM du cerveau est effectué.

Traitement de la sinusite

Le traitement de la sinusite aiguë vise à soulager la douleur, à éliminer la cause du processus inflammatoire et à rétablir le drainage des sinus. Pour normaliser l'écoulement, les otolaryngologues utilisent des médicaments vasoconstricteurs (naphazoline, oxymétazoline, xylométazoline, etc.) en éliminant le gonflement de la muqueuse nasale et de la cavité des sinus.

L'application pratique dans la sinusite est la méthode d'évacuation des sinus. La procédure est la suivante: deux cathéters sont insérés dans différentes voies nasales. Un antiseptique est introduit dans un cathéter et aspiré par un autre. Avec l'antiseptique, le pus et le mucus sont retirés de la cavité nasale et de la cavité des sinus.

Les antibiotiques sont utilisés pour la sinusite bactérienne. Pour libérer le sinus du pus, procédez à son ouverture (sinusite, etc.). Dans la sinusite virale, l’antibiothérapie n’est pas indiquée car les antibiotiques sont inefficaces, peuvent aggraver l’affaiblissement du statut immunitaire, perturber la composition normale de la microflore dans les organes ORL et provoquer une chronicité du processus.

Les patients atteints de sinusite aiguë se voient prescrire des antihistaminiques et des médicaments résorbables (pour prévenir la formation d’adhérences dans les sinus enflammés). Le traitement antiallergique est recommandé chez les patients souffrant de sinusite allergique. Le traitement de l'exacerbation de la sinusite chronique est effectué selon des principes similaires au traitement de l'inflammation aiguë. Au cours du traitement, des procédures physiothérapeutiques sont utilisées (courants diadynamiques, UHF, etc.).

En raison de l'inefficacité du traitement conservateur de la sinusite chronique, un traitement chirurgical est recommandé. Les opérations effectuées sur des patients atteints de sinusite chronique ont pour objectif de supprimer les obstacles au drainage normal des sinus paranasaux. Élimination des polypes dans le nez avec un laser, élimination de la courbure du septum nasal, etc. Les opérations sur les sinus sont effectuées à la fois par la méthode traditionnelle et à l'aide d'un équipement endoscopique.

Sinusite Causes, symptômes, types et traitement de la sinusite

La sinusite (lat. Sinusite) est une maladie inflammatoire de la membrane muqueuse des sinus paranasaux (sinus).

La siusite est l'une des maladies du nez les plus répandues, résultant de la complication de diverses maladies infectieuses (rhinite, grippe, rhume, etc.) ou de traumatismes de la région du visage.

La sinusite peut affecter un ou plusieurs sinus paranasaux en même temps. En conséquence, une personne peut présenter des symptômes tels que des écoulements nasaux épais, une lourdeur de la tête, des maux de tête et des difficultés respiratoires, parfois accompagnés d'une augmentation de la température corporelle.

Le traitement de la sinusite, en général, comprend le drainage des sinus paranasaux, et si la cause de la maladie est une bactérie - un traitement antibiotique.

CIM-10: J01, J32
CIM-9: 461, 473

Classification (types) de sinusite

La sinusite est divisée en les types, types et formes suivants:

Par la nature du flux:

- sinusite aiguë - la maladie ne dure pas plus de 8 semaines;
- la sinusite chronique - un long parcours, ainsi que des rechutes fréquentes de la maladie.

Selon le formulaire:

- exsudatif:
- - sinusite purulente;
- - sinusite catarrhale;
- - Sinusite séreuse.

- Productif:
- - sinusite polypeuse;
- - Sinusite hyperplasique épithéliale.

Sur le facteur étiologique:

- sinusite allergique;
- sinusite bactérienne;
- sinusite virale (se développer après le SRAS);
- sinusite fongique (souvent comme surinfection);
- sinusite médicale;
- sinusite mixte;
- sinusite traumatique.

Par localisation:

  • Sinusite (sinus maxillaire) - inflammation de la membrane muqueuse du sinus maxillaire;
  • Rhinite (nez qui coule) - inflammation de la cavité nasale.
  • Sphénoïdite - inflammation de la membrane muqueuse du sinus sphénoïdal;
  • Sinusite frontale (sinusite frontale) - inflammation de la membrane muqueuse du sinus frontal;
  • Etmoïdite - inflammation de la membrane muqueuse des cellules de l'ethmoïde.

De plus, distinguez:

  • Rhinosinusite - inflammation simultanée des sinus paranasaux avec la muqueuse nasale;
  • L'héminosinusite est une inflammation de tous les sinus paranasaux d'une moitié du visage;
  • Pansinusite - inflammation simultanée de tous les sinus.

Causes de la sinusite

Avant de connaître les causes de la sinusite, nous allons faire une petite introduction à l’anatomie humaine.

La cavité nasale d’une personne remplit les fonctions de purification, d’humidification et de chauffage de l’air lorsqu’elle est inhalée, c.-à-d. en fait - une fonction de protection, ainsi que le rôle de l'odorat. Pour cela, la partie faciale du crâne présente de nombreux sinus différents (deux frontaux, deux maxillaires, deux ethmoïdes et un en forme de coin), reliés par des labyrinthes, chacun remplissant toutes les fonctions ci-dessus. De plus, dans les sinus eux-mêmes, s’ils sont en bonne santé, il existe un secret particulier: outre la purification et l’humidification de l’air, ils ont également la propriété de débarrasser la totalité de la région d’okolonosovaya des micro-organismes externes. Les problèmes commencent lorsque, pour une raison quelconque, le secret stagne dans les sinus et les labyrinthes, où il devient un environnement favorable au développement de diverses maladies, notamment la sinusite.

Considérons maintenant les causes du dysfonctionnement de ces sinus:

Allergie. Une réaction allergique à diverses substances peut déclencher l'apparition d'une rhinite vasomotrice, caractérisée par un gonflement de la membrane muqueuse des sinus paranasaux, susceptible de provoquer une sinusite.

Déformation des sinus et des labyrinthes due à une blessure au visage - courbure de la cloison nasale, déplacement de la mâchoire, accrétion incorrecte du crâne après une fracture, anomalie de la structure des fosses nasales, labyrinthe en treillis, etc.

Infections virales. En pénétrant dans les sinus, les virus provoquent des sécrétions abondantes, ainsi que l’épaississement du secret, rétrécissant ainsi la fistule des sinus, perturbant la ventilation et leur drainage. Une complication est l'ajout de bactéries qui, si elles sont mal traitées, développent une résistance à de nombreux antibiotiques.

Champignon Il est très important de surveiller la microflore dans les chambres, car dans certaines conditions (manque d'aération, humidité et température élevées), le champignon peut s'installer dans les sinus paranasaux et provoquer, avec complications, le développement de la mycose.

L'air L'air froid peut également provoquer le développement d'une sinusite ou d'un air très pollué (gaz, toxines, etc.).

Carence en vitamine. Si vous faites des généralisations, vous constaterez que, dans de nombreuses situations, différents agents pathogènes sont à l'origine de la sinusite.Après un certain temps, le fait de passer du temps dans le corps humain s'installe bien, se développe rapidement et affecte divers organes, en partant du front. Ainsi, la barrière de protection contre ces micro-organismes est le système immunitaire humain, et s’il est affaibli, la personne a ce qu’elle a. Mais affaiblit le système immunitaire déficient en vitamines et oligo-éléments, qui est l'avitaminose.

Hypothermie du corps (hypothermie). Lorsqu'une personne est exposée à l'hypothermie, les fonctions de protection du système immunitaire sont inhibées. Ceci conduit à son tour au fait que le corps n'est pas capable de repousser adéquatement les attaques de l'infection et devient vulnérable. C'est pourquoi, en automne, en hiver et au printemps, lorsqu'une personne est sujette au froid, elle contracte diverses maladies du système respiratoire, notamment diverses sinusites.

Symptômes de la sinusite

Les principaux signes de sinusite sont la congestion nasale, ainsi que de nombreuses formations de pus sous la forme de mucus jaunâtre ou verdâtre dans les sinus paranasaux ou au fond de la gorge.

Parmi les autres symptômes de la sinusite, notez:

- douleur ou pression sur le visage (yeux, joues, nez et partie frontale);
- violation du sens de l'odorat;
- haute et haute température;
- maux de gorge;
- fatigue accrue et fatigue générale;
- toux, surtout la nuit;
- mauvaise haleine;
- vertiges;
- mal de tête;
- mal aux dents;
- hyperémie.

Complications de la sinusite

La sinusite, à l'instar de nombreuses autres maladies de la tête, peut entraîner de graves perturbations dans le travail de tout l'organisme. Par exemple, le cerveau (méningite, abcès du cerveau), parfois mortel, peut être affecté.

Parmi les autres complications de la sinusite:

- lésion des os (ostéomyélite);
- maladies oculaires (conjonctivite);
- maladie de l'oreille (otite);
- maladies du système respiratoire (asthme, amygdalite, pharyngite, trachéite, bronchite, etc.) et autres maladies.

Diagnostic de sinusite

Le diagnostic de la sinusite est réalisé par un oto-rhino-laryngologiste (ORL).

En cas de sinusite chez l’adulte, l’échantillon est prélevé par le nez.

Le diagnostic chez les enfants est basé sur la symptomatologie de la maladie lors de l'examen ORL.

En outre, le médecin peut prescrire les méthodes suivantes pour le diagnostic de la sinusite:

- examen endoscopique des sinus paranasaux;
- échographie (échographie);
- rayons X du visage (frontal et latéral);
- tomodensitométrie (CT);
- résonance magnétique nucléaire.

Traitement de la sinusite

Le traitement de la sinusite vise à:

- élimination de la cause de l'inflammation;
- normalisation du système de drainage des sinus et des labyrinthes paranasaux;
- élimination des symptômes de la maladie.

Recommandations générales pour le traitement de la sinusite, ainsi que le schéma thérapeutique:

1. Si la sinusite est accompagnée d'un nez qui coule (rhinite) ou d'un rhume, vous devriez vous abstenir de sortir, surtout s'il fait frais.

2. Si la température corporelle est élevée, des médicaments antipyrétiques peuvent être utilisés;

3. Pour soulager les symptômes de la maladie et soulager la congestion nasale, vous devez boire beaucoup de boissons chaudes, surtout celles contenant de la vitamine C (thé d'églantier ou citron et miel). Prenez des bains chauds et faites des inhalations, principalement sur des bases de conifères (pin, eucalyptus, menthe, etc.) aux propriétés antiseptiques. En savoir plus sur l'inhalation plus tard dans l'article, dans les «remèdes populaires contre la sinusite».

4. En cas de sinusite bactérienne, les antibiotiques sont prescrits pour le traitement.

Antibiotiques pour la sinusite

C'est important! Le traitement et la posologie prescrits par le médecin traitant!

C'est important! Avant d'utiliser des médicaments, assurez-vous de consulter votre médecin!

Antibiotiques pour la sinusite aiguë: pénicillines ("amoxicilline"), céphalosporines ("céfuroxime"), "érythromycine", "triméthoprime" + "sulfaméthoxazole". La durée du traitement est de 10-14 jours.

Antibiotiques pour la sinusite chronique: principalement les pénicillines protégées ("Augmetin"). Avec des complications et des symptômes graves, le traitement dure 3-4 semaines.

Antibiotiques locaux: "Bioparox", "Fuzofungin".

Autres antibiotiques pour le traitement de la sinusite: "Azithromycine", "Amoxiclav", "Doxycycline", "Clarithromycine".

Les enfants d’âge préscolaire, les experts recommandent de prendre des antibiotiques en particulier sous forme de suspensions ou de sirops.

Avec le bon choix de médicaments, dans la plupart des cas, l’atténuation des symptômes de la sinusite commencera dans 48 à 72 heures.

5. Les médicaments prescrits pour rétablir une respiration nasale normale sont des préparations de vasoconstricteur qui éliminent le gonflement de la muqueuse nasale: Noxprey, Farmazolin. Le traitement dure jusqu'à 7 jours, ou sur recommandation d'un médecin.

6. Certains experts recommandent l'utilisation d'un médicament appelé "Sinuforte" qui, grâce à sa substance active d'origine végétale (cyclamen), aide à éliminer le gonflement des sinus et à en éliminer la sécrétion stagnante.

7. laver. Un bon ajout au traitement de la sinusite consiste à laver les sinus avec des solutions salines, notamment à base de sel marin. En outre, ces lavages constituent également un excellent moyen prophylactique contre diverses maladies dans la région nasale.

8. Lorsqu'il est accompagné d'une maladie d'immunodéficience, le médecin prescrit une immunoglobuline (anticorps).

9. Pendant le traitement de la sinusite, il est nécessaire de s’abstenir de mauvaises habitudes (consommation d’alcool et de tabagisme) et d’essayer de manger davantage d’aliments enrichis en vitamines.

10. Il est également recommandé d'humidifier l'air de la pièce.

Traitement chirurgical de la sinusite

Un traitement chirurgical est prescrit dans le cas où le traitement médicamenteux n'a pas conduit au résultat souhaité, ainsi qu'une complication forte de la maladie. Quand cela est fait ponction (ponction). En fait, une piqûre est faite lorsque les voies nasales et les sinus sont tellement enflammés et resserrés qu’il est impossible d’obtenir un secret purifiant.

Traitement de la sinusite à la maison (remèdes populaires)

Une fois familiarisé avec le traitement médicamenteux, envisagez quelques remèdes traditionnels pour le traitement de la sinusite.

Gouttes avec une sinusite

Huile végétale et oignons. Prenez 50 g d'huile végétale (par exemple, l'huile de tournesol), mettez-la dans un plat en verre et mettez-la au bain-marie. Refroidissez l'outil et pendant qu'il refroidit, frottez des oignons sur une râpe. Filtrer le gruau d'oignon et ajouter le jus d'oignon à l'huile refroidie. En utilisant les moyens préparés, instiller 5 gouttes 3 fois par jour. Après l’instillation, il est important de tolérer 5 à 10 minutes sans vous moucher. Si, lorsque vous vous mouchez du nez, du pus sanguin en sort, enterrez-le plus souvent. Si le produit est utilisé pour un enfant, réduisez la proportion de jus d'oignon. Cours - jusqu'à ce que vous récupériez.

Kalanchoe. Coupez quelques feuilles de Kalanchoe et placez-les pendant une semaine dans un endroit sombre et frais, à une température de 7 à 10 ° C. Ensuite, frottez les feuilles jusqu’à l’état de gruau, filtrez le jus du gruau et laissez-le encore quelques jours dans un endroit sombre pour le précipiter. Ensuite, diluez le résultat obtenu, séparé du jus de sédiment avec de l'alcool à 20%, dans un rapport de 20: 1. Enterrer le nez avec cet agent 3 fois par jour. Rangez le produit dans un endroit sombre et frais, par exemple dans un réfrigérateur.

Aloès, oignons et cyclamen. Écrasez les feuilles d'aloès, de cyclamen et d'oignon dans des proportions telles que chacune d'elles s'est avérée être une cuillerée à thé de jus. Mélangez ensuite le tout et ajoutez-y 1 cuillère à thé de pommade Vishnevsky. L’outil obtenu lubrifie les sinus nasaux 3 fois par jour pendant 3 semaines. Ce remède est un remède traditionnel contre la sinusite efficace pour tous les types de sinusite - sinusite, sphénoïdite, frontalite et ethmoïdite.

Radis Râpez un radis sur une râpe, pressez-en le jus et mettez-y 2 gouttes nasales 3 fois par jour.

Rinçage du nez avec une sinusite

Permanganate de potassium avec de l'iode. Faites le lavage des sinus avec une solution de permanganate de potassium et d'iode avec de l'eau. Pour préparer un tel moyen, il est nécessaire d'ajouter 3 gouttes de permanganate de potassium et 3 gouttes d'iode dans un verre d'eau à la température ambiante. Pour améliorer l'effet, vous pouvez ajouter ici 1 cuillère à café de sel de mer.

Hypericum 1 cuillère à café d'Hypericum verser un verre d'eau bouillante. Refroidissez l'outil et utilisez-le pour rincer le nez. Cet outil peut également être pris à l'intérieur, pendant 12 jours.

Inhalation avec sinusite

C'est important! L'inhalation ne peut pas être faite si les sinus paranasaux sont complètement posés. Dans ce cas, commencez par appliquer un vasoconstricteur afin que les vapeurs accèdent librement aux sinus et que le secret accumulé puisse sortir librement, sinon l'utilisation de l'inhalation peut aggraver la situation et provoquer une exacerbation de la sinusite.

Huile de sapin. Dans un récipient contenant de l’eau bouillante, ajoutez quelques gouttes d’huile de sapin (vendue en pharmacie). Inspirez lentement les vapeurs jusqu'à ce que vous ne sentiez plus l'odeur des aiguilles.

Menthol. Ajouter le menthol sec à l'eau bouillante. Couvrez-vous la tête avec une serviette et inspirez-la par paires.

Propolis. Ajouter 1 cuillère à café de teinture de propolis (dans l'alcool) à l'eau bouillante. Respirez le milieu jusqu'à ce qu'il cesse de s'évaporer.

Boire avec une sinusite

Trèfle 1 cuillère à soupe déposez un bouquet de fleurs de champ de trèfle dans un verre d'eau bouillante. Laissez l'agent infuser pendant 25 minutes, puis prenez un demi-verre 3 fois par jour. Cette boisson améliore le drainage des sinus dans le cours chronique de la maladie et soulage les maux de tête.

Prévention de la sinusite

Pour prévenir une maladie telle que la sinusite, vous devez respecter les règles et recommandations suivantes:

- Ne permettez pas l'hypothermie;
- Essayez de ne pas respirer l'air froid longtemps;
- aérez régulièrement la pièce dans laquelle vous passez beaucoup de temps;
- conduite tempérant les procédures du corps;
- Évitez de travailler avec des produits chimiques actifs dégageant des émanations toxiques sans masque spécial;
- Évitez d'inhaler la fumée de tabac, la poussière et l'air pollué (par exemple, pendant les travaux de construction);
- Essayez d’utiliser une grande quantité de liquide;
- si l'air de la pièce est très sec, utilisez un humidificateur, et s'il est pollué, utilisez un filtre à air;
- Si un climatiseur est installé dans la maison, n'oubliez pas de le nettoyer périodiquement, car ce dispositif, avec des soins inadéquats, est l’un des vecteurs les plus actifs de maladies infectieuses;
- Essayez de marcher souvent dans la rue près de l'eau, en particulier pour les résidents des villes;
- Essayez de manger des aliments riches en vitamines et en minéraux qui soutiendront votre système immunitaire au bon niveau.

Quel médecin sera traité pour une sinusite?

Vidéo et sinusite

Discutez de la sinusite sur le forum...

Tags: sinusite, inflammation de la sinusite, complications de la sinusite, douleur avec sinusite, symptômes de la sinusite, symptômes de la sinusite, causes de la sinusite, sinusite aiguë, sinusite chronique, sinusite maxillaire, allergie, sinusite bactérienne, sinusite bactérienne, sinusite infectieuse, sinusite chronique, sinusite odontogène, comment traiter la sinusite, traitement de la sinusite, médicaments pour le traitement de la sinusite, médicaments pour la sinusite, traitement de la sinusite à domicile, traitement de la sinusite populaire, antibiotiques pour la sinusite, l'inhalation n sinusite, diagnostic de sinusite, prévention de la sinusite, classification de la sinusite

Sinusite: qu'est-ce que c'est, ses causes, ses symptômes et ses méthodes de traitement

La sinusite, dont les symptômes et le traitement sont décrits dans l'article, est un groupe entier de maladies inflammatoires qui affectent les sinus paranasaux. La sinusite ne doit en aucun cas être déclenchée: l'inflammation est localisée à proximité du cerveau, ce qui signifie qu'elle peut à tout moment se transformer en méningite ou en sepsie et que ces complications, si les soins médicaux ne sont pas effectués à temps, peuvent être fatales. Pour cette raison, il est très important de connaître les principaux symptômes de la sinusite afin de ne pas confondre cette maladie dangereuse avec une rhinite banale et de consulter un médecin à temps.

Okolonosovy sinus: un peu d'anatomie

Dans les os du crâne facial, il y a plusieurs cavités, ou sinus. Ces sinus dans la littérature médicale sont appelés des sinus. À travers des passages étroits, les sinus se connectent à la cavité nasale.

Il y a quatre groupes de sinus:

  • une paire de sinus maxillaires situés dans la mâchoire supérieure;
  • deux sinus frontaux qui, comme leur nom l'indique, sont situés dans l'os frontal;
  • labyrinthe en réseau formé à partir des cavités de l'os ethmoïdal du crâne;
  • cavité sphénoïdale, située dans l'os sphénoïde.

Fait intéressant, les fonctions des sinus sont encore débattues dans la littérature scientifique. On pense que les sinus sont nécessaires pour réduire la masse des os du crâne. En outre, en raison des sinus augmente la résonance vocale. Enfin, ils constituent une sorte de tampon d’air qui protège le cerveau lors de chutes et de blessures, ainsi que de réchauffer l’air inspiré.

Quelles sont les raisons du développement de la sinusite?

À l'intérieur des sinus sont recouverts de muqueuses dans lesquelles, si les agents pathogènes pénètrent, une grave inflammation, c'est-à-dire une sinusite, peut se développer.

La cause de la maladie peut être:

  • Bactéries: dans la moitié des cas, l'inflammation provoque un pneumocoque. Les autres agents responsables de la sinusite sont les streptocoques, les staphylocoques et les bactéries anaérobies;
  • les virus;
  • les champignons.

Il existe également une sinusite allergique, qui provoque une exposition aux voies respiratoires des allergènes.

Les causes de la sinusite sont souvent les manipulations médicales infructueuses, telles que la détection ou le tamponnement du nez. L'infection peut pénétrer dans les sinus paranasaux et les dents atteintes de carie.

Les facteurs qui provoquent l'apparition d'une sinusite aiguë ou chronique sont les suivants:

  • mauvaises habitudes, notamment le tabagisme;
  • prédisposition génétique. Si le secret des sinus paranasaux a une haute viscosité, lorsqu’il a le nez qui coule, il s’en sort bien pire que la normale. La stagnation du secret provoque le processus inflammatoire;
  • utilisation à long terme d'antibiotiques, dans le cadre duquel l'immunité est réduite;
  • tendance aux réactions allergiques;
  • la présence de maladies métaboliques chroniques, telles que le diabète sucré ou la fibrose kystique.

Variétés de sinusite

La sinusite peut survenir à la fois sous forme aiguë et chronique. L’évolution chronique de la maladie s’installe au cas où une personne ne consultait pas son médecin à temps ou se livrait à un auto-traitement.

Malheureusement, cela arrive assez souvent: en cas de rhume, les gens préfèrent aller à la pharmacie pour les gouttes vasoconstrictrices et non à l'oto-rhino-laryngologiste. Aussi, les personnes qui ont un septum nasal courbé sont sujettes à la sinusite chronique. Dans la sinusite aiguë, la maladie dure environ un mois. La forme chronique se caractérise par le fait qu’elle prend beaucoup de temps: la maladie peut durer des années avec des périodes de détérioration et d’amélioration de l’état du patient.

La sinusite chronique affecte la qualité de la vie humaine. Par conséquent, si vous recevez un diagnostic de sinusite aiguë, qui survient malheureusement assez souvent, n’ignorez pas la prescription du médecin traitant. Sinon, la maladie s'aggravera chaque année, voire tous les mois.

En fonction du sinus dans lequel l'inflammation s'est développée, on distingue:

  • sinusite, dans laquelle les sinus maxillaires sont enflammés;
  • ethmoïdite: inflammation disloquée dans le labyrinthe ethmoïdal;
  • sinusite frontale, dans laquelle le sinus frontal est affecté;
  • sphénoïdite qui se produit dans le sinus sphénoïdal.

Les formes de la maladie sont classées par ordre de fréquence de prévalence: le plus souvent, en pratique médicale, on trouve la sinusite, moins souvent - la sphénoïdite.

Peut enflammer comme un sinus et plusieurs à la fois. Si les muqueuses de tous les sinus sont enflammées, elles parlent d'une maladie comme la pansinusite.

Il existe une autre classification des maladies inflammatoires des sinus paranasaux, basée sur la nature de l'inflammation:

  • œdème catarrhal Seule la sinus muqueuse est touchée.
  • purulent. Non seulement les muqueuses, mais aussi les tissus plus profonds sont touchés. En conséquence, la décharge acquiert un caractère purulent;
  • mixte Le patient présente des manifestations des deux formes de sinusite énumérées ci-dessus.

Reconnaître la sinusite à ses débuts n’est pas facile. Si vous avez le nez bouché, si vous avez mal à la tête et si vous vous sentez malade pendant quelques jours, vous ne devriez pas poser vous-même un diagnostic et choisir des médicaments! Qu'est-ce que c'est, seul un médecin expérimenté dira après un examen approfondi!

Symptômes de la sinusite

Les symptômes de la sinusite dépendent du sinus dans lequel l'inflammation s'est développée, ainsi que de la nature de l'évolution de la maladie.

Reconnaître la sinusite aiguë par les manifestations suivantes:

  • début vif. La température corporelle augmente fortement à 38-39 degrés, avec des frissons prononcés;
  • le patient présente des symptômes d'intoxication, se développant en raison du processus inflammatoire. Le patient est rapidement fatigué, sa peau est pâle et sa peau peut devenir pâle. L'appétit diminue;
  • Les patients souffrent de douleurs dans la région des sinus enflammés, qui sont administrées dans la région du nez, des tempes et du front. La douleur devient plus forte lorsque vous touchez la partie affectée. Souvent, la sinusite est accompagnée de maux de tête de gravité variable;
  • du côté affecté, la respiration nasale est altérée. Si les sinus maxillaires sont atteints des deux côtés, le patient est obligé de respirer par la bouche;
  • écoulement nasal premier liquide. Au fur et à mesure que la maladie progresse, ils deviennent purulents.

La sinusite chronique se manifeste avec les symptômes suivants:

  • on observe des symptômes d'intoxication générale;
  • la température corporelle monte jusqu'à subfebrile (37-37,5 degrés);
  • la quantité de décharge du nez pendant la période d'exacerbation augmente. La décharge a une odeur désagréable. Avec la sinusite purulente, vous pouvez remarquer une décharge épaisse avec un mélange de pus;
  • les patients souffrent de céphalées localisées "au-delà du contour des yeux";
  • il y a une toux qui empire la nuit. La cause de la toux devient le pus qui se déverse dans la gorge des sinus paranasaux.

Signes de l'ethmoïdite

Lorsque l'ethmoïdite enflamme souvent simultanément la membrane muqueuse des sinus maxillaires, les symptômes de cette maladie peuvent être assez vagues.

Lorsque l'ethmoïdite a observé les manifestations suivantes:

  • le patient a de graves maux de tête qui se concentrent dans la région du nez;
  • les enfants atteints d'ethmoïdite peuvent développer une conjonctivite, ainsi qu'un œdème des paupières (en haut et en bas);
  • la température du corps au cours de l'inflammation augmente fortement;
  • dans les premiers jours de la maladie, l'écoulement nasal est transparent, puis il devient purulent;
  • l'odorat du patient diminue: il cesse pratiquement de distinguer les odeurs;
  • dans les cas avancés, l'inflammation peut se propager à la région orbitale. En conséquence, le globe oculaire gonfle chez le patient et la paupière gonfle fortement.

Manifestations du péché frontal

Le front est plus grave que les autres maladies inflammatoires des sinus paranasaux.

Pour frontalite caractéristique:

  • l'hyperthermie, c'est-à-dire l'augmentation de la température corporelle. Les patients souffrent souvent de frissons graves;
  • la peau du front peut changer de couleur, elle devient rougeâtre et œdémateuse. Les changements ne peuvent se produire que d'un côté du visage: du côté du sinus touché;
  • respirer par le nez devient difficile voire impossible;
  • les patients souffrent de graves maux de tête, qui sont exacerbés immédiatement après le réveil;
  • souvent un symptôme tel que la photophobie apparaît.

Dans le cas où il est possible de nettoyer le contenu purulent du sinus frontal affecté, les symptômes disparaissent pendant un moment.

Dans la frontière chronique, des polypes peuvent se former. Dans le cas où le processus inflammatoire se propage aux os, une nécrose se développe, ce qui peut provoquer la formation de fistule ou même causer une complication potentiellement mortelle du patient, telle qu'une septicémie.

Sphénoïdite: principaux symptômes

En règle générale, la sphénoïdite ne se développe pas à partir d'autres variétés de sinusite. Le plus souvent, la sphénoïdite survient simultanément à l'ethmoïdite.

Les patients se plaignent de douleurs atroces dans les orbites, irradiant vers l’arrière de la tête ou de la couronne. Parfois, il semble aux patients que la source de la douleur se situe au fond de la tête. La forme chronique de la maladie est dangereuse car elle peut provoquer une inflammation des nerfs optiques, ce qui réduit considérablement la vision du patient. Cependant, beaucoup plus souvent, la sphénoïdite chronique est presque asymptomatique: les patients pensent avoir parfois des maux de tête qu'ils préfèrent éliminer avec l'aide d'analgésiques.

Principales complications

Les complications de l'inflammation des sinus paranasaux sont divisées en deux catégories:

Si le processus implique les sinus frontaux ou le labyrinthe d'ethmoïde, ils parlent de complications orbitales. Les agents pathogènes de l'inflammation pénètrent dans l'orbite, provoquant le développement d'abcès ou de cellulite. Phlegmon se manifeste:

  • douleur aiguë dans la région de l'orbite, qui devient plus forte lorsque le patient regarde d'un objet à l'autre;
  • gonflement de la paupière supérieure, parfois, le patient ne peut pas ouvrir à cause de ses yeux;
  • l'état général empire, le patient développe des symptômes d'intoxication générale du corps.

Une opération chirurgicale ainsi qu'une antibiothérapie aident à éliminer le phlegmon.

C'est beaucoup plus dangereux que les complications intracrâniennes, dans lesquelles l'agent pathogène pénètre directement dans le crâne, où un foyer purulent apparaît. Des maladies telles que la méningite, c'est-à-dire une inflammation des méninges ou un abcès du cerveau, se développent.

La présence de complications intracrâniennes est indiquée par les symptômes suivants:

  • intoxication générale: faiblesse, léthargie, perte d'appétit;
  • crises convulsives;
  • confusion mentale;
  • l'expression faciale devient asymétrique;
  • le patient est bouleversé par la coordination des mouvements;
  • le patient préfère rester dans le noir à cause de la photophobie.

La présence des symptômes ci-dessus doit constituer un motif de traitement immédiat chez le médecin. Les complications de la sinusite nécessitent une intervention médicale immédiate: sinon l'invalidité et même la mort sont possibles!

Méthodes de traitement

Le traitement de la sinusite devrait prendre un complexe. Ses objectifs sont les suivants:

  • élimination du processus inflammatoire;
  • élimination de l'agent pathogène;
  • renforcement général du corps;
  • amélioration de la perméabilité des passages reliant les sinus à la cavité nasale.

Le traitement peut être à la fois chirurgical et conservateur.

Les médicaments suivants sont utilisés pour traiter l’inflammation des sinus paranasaux:

  • antibiotiques à large spectre, éliminant les agents pathogènes. Il est important que les antibiotiques ne puissent être prescrits que par un médecin qui a soigneusement étudié les antécédents et l’état de santé du patient. L'automédication pour la sinusite est inacceptable. Afin de rétablir la microflore normale du corps, il convient de prendre des probiotiques et des prébiotiques après un traitement antibiotique.
  • vitamines et immunostimulants qui améliorent l'état général du corps et augmentent la résistance aux infections;
  • médicaments anti-inflammatoires. Les médicaments appartenant à ce groupe peuvent soulager la douleur et réduire l'intensité du processus inflammatoire (comme le ferait une pilule pour le mal de dents);
  • gouttes vasoconstricteurs qui aident à soulager le gonflement de la membrane muqueuse. Les moyens de ce groupe facilitent non seulement la respiration, mais également nettoient les voies nasales, contribuant à une meilleure évacuation du contenu violant la respiration.

Dans ce cas, si l'inflammation est passée à une forme chronique, la physiothérapie, par exemple, l'échauffement, est indiquée. Un bon effet vous permet de vous reposer sur la mer: l’air salé facilite rapidement l’état des patients.

Lorsque la sinusite dans certains cas, la chirurgie est montrée. Pendant l'opération, le médecin perce le sinus enflammé pour éliminer le contenu purulent. Après l'intervention, l'état du patient s'améliore considérablement. En outre, parfois avec une inflammation chronique des sinus, une intervention chirurgicale est nécessaire pour corriger le septum nasal courbé.

Si l'inflammation est diagnostiquée chez une femme enceinte, les médecins ne prescrivent pas de gouttes vasoconstricteurs pouvant nuire au développement du fœtus. Vous devez également faire attention lorsque vous choisissez des antibiotiques: l'inflammation des sinus pendant la grossesse est traitée uniquement avec de l'amoxicilline.

Vous connaissez maintenant les symptômes et le traitement, chez les adultes à la maison, d’une maladie aussi dangereuse que la sinusite. Rappelez-vous: l’automédication pour une inflammation des sinus paranasaux est inacceptable. Ignorer les manifestations de la maladie ne vaut pas la peine: si vous avez trop souvent le nez qui coule, dépêchez-vous d'être examiné par un oto-rhino-laryngologiste

Vous Aimerez Aussi