Le mucus dans le nez chez les nourrissons: les causes et les méthodes de traitement

Le mucus dans le nez chez les nourrissons est considéré comme l'un des problèmes les plus courants auxquels les parents sont confrontés. Les raisons de son apparition peuvent être multiples. Dans certains cas, le traitement n'est pas nécessaire, mais si vous ressentez des symptômes, vous devriez consulter un médecin et prendre des médicaments.

Causes du mucus

La formation de mucus dans le nez peut indiquer le développement de la maladie.

Dans le passage nasal et le nasopharynx chez les nouveau-nés, le mucus peut s'accumuler pour plusieurs raisons. En médecine, ils sont divisés en deux groupes: infectieux et non infectieux.

Non infectieux. La plupart d'entre eux ne nécessitent pas de traitement. Souvent, il ne prend que l’exclusion du facteur gênant et le nez qui coule chez l’enfant passe tout seul. Parmi les causes infectieuses du mucus dans le nez chez les nourrissons, on peut citer:

  • Réaction allergique. Apparaît sur le fond du contact avec le pollen des voies respiratoires, les poils d'animaux ou après avoir utilisé divers produits d'hygiène, en mangeant certains aliments.
  • Période de dentition. L'hypersécrétion chez le nouveau-né est la réponse du corps à la poussée dentaire. Dans certains cas, un gonflement des tissus mous de la cavité buccale peut être observé.
  • Air sec ou sale. Le mucus dans le nez est dans ce cas une réaction protectrice du corps à la poussière, qui se dépose sur les muqueuses de la cavité buccale.
  • Dommages mécaniques. Un nez qui coule peut apparaître à la suite de l'entrée d'un corps étranger dans les voies respiratoires, ce qui endommage les muqueuses.
  • En outre, la cause de l'écoulement nasal chez les nourrissons peut être une utilisation à long terme d'une exposition locale à une dose élevée de médicaments. Une fois que le médicament a pénétré dans la cavité nasale, l'œdème augmente, ce qui provoque l'apparition d'un rhume.

Infectieux. La cause du rhume est également une variété de maladies virales et infectieuses. La formation de mucus dans le nez peut survenir à la suite de:

  • Infection par une maladie virale. Les symptômes associés sont les éternuements, la congestion nasale, l'essoufflement. La toux, la fièvre et le mal de gorge sont possibles.
  • Le processus inflammatoire qui se développe dans le contexte de l'activité des bactéries.

Parmi les pathologies infectieuses caractérisées par l’apparition d’un rhume, on peut citer: l’otite moyenne, la sinusite, la sinusite, la rhinite, l’ethmoïdite. La formation de mucus résulte d'une intoxication du corps avec des produits métaboliques de microorganismes pathogènes.

Les symptômes

Distinguer la rhinite allergique de l'infection est très simple!

Si diverses maladies infectieuses ont provoqué une accumulation de mucus dans le nez de l’enfant, on observe une fièvre, une faiblesse générale et une indisposition.

Le tableau clinique change après quelques heures, il y a un gonflement du mucus. Chez les nouveau-nés, le passage nasal est plutôt étroit, ce qui rend la respiration difficile. Pendant la tétée, l'enfant doit respirer avec l'aide de la bouche, ce qui entraîne l'ingestion d'une grande quantité d'air. Cela provoque l'apparition de crampes abdominales et de coliques. Un nez qui coule conduit également à une privation d'oxygène du cerveau. Dans le même temps, les neurones cessent de fonctionner normalement, ce qui provoque l'apparition de maux de tête.

Les signes d'une rhinite non infectieuse comprennent la transpiration de la main, une rougeur des muqueuses des yeux et un excès de mucus dans les voies nasales. Le médecin doit être appelé dans les cas où l'enfant a des difficultés à respirer, il refuse de manger et le mucus devient jaune ou vert.

Comment se nettoyer le nez?

Enlevez le mucus du nez du bébé à l'aide d'un aspirateur nasal

Les adultes portent le nez qui coule beaucoup plus facilement que les nourrissons, car ils peuvent se moucher et dégager le passage nasal. Les petits enfants ne savent toujours pas comment utiliser un mouchoir. C'est pourquoi ils ont besoin de l'aide des parents.

On utilise souvent un appareil spécial qui aide à éliminer le mucus accumulé dans les voies nasales. Parmi les plus populaires, aspirateur nasal à émission. Dans certains cas, les mères utilisent une seringue pour bébé sans aiguille.

Le mucus du nez du nourrisson est éliminé par étapes:

  1. Insérez la seringue dans le passage nasal droit en la tenant d'une main. La deuxième traction sur la partie rétractable.
  2. Une fois secrète, la seringue est retirée du nez et lavée à l’eau courante et au savon. La procédure est effectuée plusieurs fois jusqu'à ce que le nez soit complètement dégagé.
  3. La même procédure à faire avec les narines gauche.

L'aspirateur nasal est également facile à utiliser. Rincer avant utilisation. Puis pressez avec vos doigts et insérez dans une narine. Les doigts se détendent progressivement. Après la procédure, l'aspirateur est lavé et l'autre narine est nettoyée.

Vous pouvez également utiliser des aspirateurs mécaniques ou électriques. Ils sont simples et faciles à utiliser. Il est important d'effectuer la procédure avec soin afin de ne pas endommager la muqueuse nasale.

Traitement de la toxicomanie

Tout médicament doit être approuvé par un médecin!

Si un nez qui coule chez un bébé a été provoqué par des causes non infectieuses, le traitement n'est souvent pas nécessaire. Dans ce cas, l'exclusion du facteur gênant est nécessaire.

Lorsque l'hypersécrétion est provoquée par des maladies infectieuses, le traitement est effectué à l'aide de médicaments. En outre, après avoir consulté un médecin, vous pouvez utiliser des recettes de médecine traditionnelle.

Aujourd'hui, la médecine peut offrir un certain nombre de médicaments ayant un effet complexe. Pour les nouveau-nés, on utilise des produits disponibles sous forme de gouttes et de sprays.

Pour le traitement de la rhinite chez les nourrissons, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  1. Vasoconstricteur. Appliquer uniquement en cas de gonflement important de la muqueuse nasale. Les plus efficaces sont "Nazivin" et "Nazol Bebi". Il est nécessaire d'utiliser ces moyens uniquement selon les recommandations du médecin, pas plus de 3 jours, car des effets indésirables, tels que nausées, vomissements et battements de coeur rapides peuvent apparaître. En outre, il existe une forte probabilité de dépendance aux drogues, ce qui peut entraîner une augmentation du nez qui coule.
  2. Antiseptique. Ils aident à détruire les bactéries et empêchent leur reproduction. Le plus souvent prescrit "Protargol." L'outil est fabriqué à base d'argent.
  3. Antiviral et immunostimulant. Les médicaments de ce groupe ne sont utilisés que sur ordonnance s'il y a des contre-indications. Pour les nourrissons recommandés d'utiliser des bougies "Viferon" et "Grippferon". Aussi dès la naissance, vous pouvez utiliser le moyen d'origine naturelle "Derinat".

Tous les médicaments doivent être prescrits par un médecin, car il existe un risque d'effets secondaires. En outre, tous les médicaments ne sont pas utilisés pour traiter le rhume chez les nourrissons, car leur corps est toujours sensible aux drogues synthétiques. Aussi, ne pas dépasser la dose indiquée.

Méthodes folkloriques

Le jus d'aloès - un remède efficace contre le rhume

Beaucoup de mères, sur les conseils de grand-mères, utilisent le lait maternel en gouttes pour le nez. Les médecins interdisent catégoriquement l'utilisation de telles méthodes de traitement. Même s'il est utile et contient de nombreux anticorps, cette recette de la médecine traditionnelle ne s'applique pas aujourd'hui. Cela est dû au fait que dans le lait maternel, en plus des microorganismes bénéfiques, on trouve également des bactéries en grande quantité, capables de se reproduire rapidement. Ainsi, cette méthode de traitement ne peut que nuire au bébé.

Pour le traitement des nouveau-nés, il est très dangereux d'utiliser des recettes de médecine traditionnelle. De nombreuses substances végétales peuvent endommager les muqueuses des enfants. Par exemple, les médecins ne recommandent pas d'utiliser du jus de Kalanchoe.

Beaucoup de parents utilisent le jus d'aloès en gouttes nasales.

Mais les feuilles de la plante avant utilisation doivent être conservées pendant 2-3 jours dans un endroit froid. Le jus fraîchement pressé peut provoquer des rougeurs et une irritation des muqueuses. Cela est dû au fait que les composants du jus ont une activité biologique élevée.

Une fois que les feuilles d'aloès ont été placées dans un endroit froid, elles ont été égouttées et le jus mélangé à de l'eau dans un rapport de 1: 1. Si la maison n'a pas cette plante, vous pouvez utiliser l'huile d'argousier. Il peut être acheté dans n'importe quel kiosque de pharmacie. Deux gouttes de médicament doivent être dissoutes avant utilisation dans une goutte d'eau. Puis égouttez le nez du bébé 2 gouttes. Après cela, fermez le passage nasal ouaté turunda pendant 20 minutes.

Plus d'informations sur la façon de traiter un nez qui coule chez un enfant peuvent être trouvées dans la vidéo:

L'utilisation des moyens de la médecine traditionnelle n'est nécessaire qu'après consultation de votre médecin, car elle peut entraîner des effets secondaires et des conséquences indésirables.

Puis-je faire l'inhalation?

Les inhalations sont effectuées avec de nombreuses maladies infectieuses. Grâce au travail de l'appareil, les composants actifs des médicaments parviennent plus rapidement à la source de l'infection. L'inhalation aide à accélérer le processus de guérison et à détruire les agents pathogènes.

Mais il n'est pas recommandé d'effectuer la procédure pour les nouveau-nés.

Même les enfants plus âgés nécessitent une consultation préalable avec un médecin. Cela est dû au fait que les nouveau-nés ont des passages nasaux étroits. Après inhalation, le mucus accumulé commence à gonfler et bloque le passage. En conséquence, une otite moyenne peut se développer. De plus, il est assez difficile pour les bébés de faire cette procédure et l'utilisation d'une casserole avec de la vapeur peut être dangereuse pour un enfant.

Complications possibles

Vous ne pouvez pas ignorer le froid, car il peut être le symptôme d'une maladie grave.

Le nez qui coule chez les nourrissons devrait être traité afin de soulager la maladie. L'absence de traitement peut entraîner les complications suivantes:

  • Sécheresse de la muqueuse buccale.
  • Diminution de l'appétit, entraînant une perte de poids.
  • L'otite
  • Pneumonie.
  • Pharyngite

Afin d'éviter leur apparition, il est nécessaire de consulter rapidement un médecin, de ventiler régulièrement la pièce et de faire un nettoyage humide. En outre, les médecins recommandent d’exclure tout contact avec des allergènes. Si un membre de la famille est atteint de la grippe ou d’un ARVI, vous devez utiliser des masques et limiter la communication de l’enfant avec le malade.

Le nez qui coule chez les nourrissons est un problème assez commun. De nombreux parents essaient de prendre des médicaments immédiatement pour se débarrasser des symptômes. Mais dans certains cas, un nez qui coule peut être déclenché par des causes non infectieuses qui ne nécessitent généralement pas de traitement. Mais si un enfant a le nez qui coule avec de la fièvre, de la toux et d’autres symptômes, vous devriez consulter un médecin qui déterminera la cause et vous prescrira un traitement.

Se glisser dans le nez chez le bébé - comment aider

La morve chez un nouveau-né est le premier signe qu'un rhume se développe dans son corps. Cependant, il existe également une masse de problèmes plus simples qui peuvent également causer du mucus dans le nez et le nasopharynx. Le problème, c'est que seul un médecin peut diagnostiquer et comprendre la raison, l'auto-traitement ne donnera probablement aucun résultat efficace. Par exemple, de nombreux bébés sont caractérisés par une rhinite infectieuse, qu'ils développent en réaction au contact d'adultes déjà malades. Des bactéries nocives s'infiltrent dans l'organisme et commencent à s'y multiplier.

Snot chez les bébés

Informations générales

Il arrive souvent que les parents ne comprennent pas la situation - l'enfant est nourri au sein, mais le bébé a la morve ou même une toux avec enrouement. Dans le même temps, des perquisitions indépendantes des parents empêchent le lait de cette mère de contribuer à la création d’une immunité chez l’enfant.

Ils ont complètement tort. Molko mère dans 99% des cas provoque la construction active de l'immunité, c'est un bon outil. De plus, en réalité, l'indicateur de la présence de fonctions de protection n'est pas l'absence de maladies, mais la capacité du nourrisson à les combattre. Si un enfant vit au milieu d’une mégapole, il doit sans le vouloir faire face à un grand nombre de bactéries et de micro-organismes nuisibles de toutes sortes. C'est encore pire s'il y a un deuxième enfant plus âgé qui va à l'école ou à la maternelle - à partir de là, il est assuré de causer beaucoup d'infections, mais il ne tombera pas malade, mais le plus jeune sera infecté. Donc, dans une telle situation, tôt ou tard, le nez commencera sûrement à sniffer, et il n’ya rien de terrible ou d’anormal dans cette situation. Par conséquent, si le nez qui coule coule sans à-coups - sans fièvre ni autres symptômes, il n’ya pas de quoi s’inquiéter, c’est un bon moyen pour une immunité de se manifester en action.

Cependant, d'autres types de rhinite peuvent apparaître:

  1. Le type physique de rhinite est propre aux jeunes enfants et est lié au fait qu’ils n’ont pas eu le temps de former correctement des vaisseaux sanguins dans le nez. Cette rhinite nasale est assez rare et nécessite une visite chez le médecin;
  2. La rhinite infectieuse est déclenchée par une infection ou par des bactéries nocives.
  3. Allergie. Un enfant peut ne pas tolérer la poussière ou de la nourriture dans les parents nourris il peut contenir une sorte de cancérigène. Dans une telle situation, des larmes aux yeux peuvent apparaître comme un signe d'allergie.

Bien sûr, parmi les types de rhinite présentés, une rhinite infectieuse est la plus courante, mais dans tous les cas, il est conseillé de consulter un médecin immédiatement, et il vous dira ce qui ne va pas chez votre enfant.

L'accumulation de mucus dans le nasopharynx

Un peu différent est le cas, si le nasopharynx accumule du mucus, ce n'est pas un nez qui coule ordinaire. Parfois, les parents eux-mêmes remarquent l'écoulement nasal chez le nourrisson, par exemple si la température de l'air dans la pièce où se trouve l'enfant change constamment. Et ceci est une réaction normale du nez aux changements survenus, rien de terrible à ce sujet.

La surchauffe peut entraîner un plus grand danger pour un enfant: une simple minute de surfusion ne causera pas autant de tort. Pendant la surchauffe, du mucus dans le nez du nouveau-né apparaît dans le but d'essayer d'humidifier la cavité interne du nez, car le corps perd rapidement de l'humidité. Cependant, une forte hypothermie provoque chez les nourrissons un mucus qui contribue au développement de bactéries pathogènes.

En outre, il est un fait bien connu: les jeunes enfants ont des voies nasales étroites. Par conséquent, le mucus s'y accumule souvent car il ne peut normalement pas sortir. Par conséquent, à cet âge ne peut pas se passer d'un nettoyant spécial, qui doit être utilisé tous les jours jusqu'à la maturité. Retirez la morve du nasopharynx chez les nourrissons doivent rapidement, sinon ils peuvent commencer à couler dans la direction opposée.

Si la raison réside dans l’allergie de l’enfant et que la morve qui sort du nez est transparente, vous devrez alors commencer à rechercher un irritant, car jusqu’à ce qu’il disparaisse, la morve ne pourra aller nulle part non plus. En cas d’allergie, on remarque souvent des brûlures des yeux, des démangeaisons et des larmes. Il faut donc surveiller de près l’état du bébé. Les antihistaminiques peuvent également aider à faire face à ce problème, mais ils ne peuvent être pris qu'avec l'autorisation d'un médecin.

Caractéristiques du nez des enfants

Les médecins ont mené des recherches sur les jeunes enfants et ont conclu que le nez du nourrisson était susceptible de se faire mordre, parfois et sans motif grave.

Si un enfant n'a pas encore au moins six mois et que le nez qui coule chez le nouveau-né ne présente aucun autre symptôme, cela ne signifie nullement qu'il est affecté par la maladie. Un tel phénomène inhabituel a été appelé morve physiologique et est venu à la conclusion que dans ce cas, aucun traitement n'est requis, il est seulement nécessaire de nettoyer en profondeur les sinus du nourrisson. C'est la différence entre les adultes et les très jeunes - s'il y a un nez qui coule chez l'adulte, alors c'est une inflammation du corps. Chez le nouveau-né, la morve du nasopharynx peut vouloir dire quelque chose de complètement différent.

Quels moyens d'aider l'enfant

Il est nécessaire de retirer rapidement le flegme d'un nourrisson. Si cela n'est pas fait, il se déplacera progressivement dans la cavité buccale et le pharynx. Si du mucus pénètre dans les voies respiratoires, une maladie grave peut commencer. La présence constante de mucus dans la gorge et le nez aggrave nettement l’état général du nourrisson, il devient lent, perd son appétit et il n’est pas heureux de voir ses parents.

Si écrasement dans le nasopharynx, alors vous pouvez aider avec de telles méthodes:

  • Achetez un humidificateur ou un moyen improvisé pour augmenter l'humidité dans la pièce;
  • Arrosez votre enfant plus souvent;
  • Essayez de vous rincer le nez et la gorge plus souvent.
  • Pour le moment de la maladie, excluez les aliments frits et trop salés du régime alimentaire d'un organisme jeune.

Si un enfant renifle, le moyen le plus efficace de l'aider est de vider régulièrement le nasopharynx. Le furatsilin ou le permanganate de potassium est réellement utilisé comme solution. Si vous souhaitez utiliser uniquement naturel, alors une décoction de camomille et de sauge, calendula fera l'affaire. Afin de prévenir le développement de cette maladie, il est nécessaire de surveiller l’état de l’enfant et de procéder quotidiennement à des procédures préventives.

Le bébé a du mucus dans le nez et le nasopharynx est bouché - nous utilisons un spray pour le nez.

Pas toujours de mucus dans le nez chez les nourrissons signifie un rhume. Son apparence insignifiante aide le corps à se débarrasser des particules de poussière et empêche les microbes de pénétrer dans le nasopharynx. Son accumulation en grande quantité suggère un processus pathologique, qui peut être causé par des virus, des bactéries ou des allergènes.

Pas de soucis

Le mucus dans le nez peut être formé en différentes quantités, avoir une couleur et une consistance différentes. Chez les nourrissons jusqu'à 3 mois, le travail de la muqueuse nasale est en train de devenir. Il peut alors intensément sécréter du mucus, puis, au contraire, rester longtemps au sec.

Si un bébé a la morve pendant jusqu'à 3 mois, vous n'avez pas besoin de saisir immédiatement les médicaments, vous pouvez créer un déséquilibre encore plus important dans le travail du corps et provoquer l'apparition de processus pathologiques.

La rhinite physiologique peut survenir jusqu’à 2,5-3 mois. Ne nécessite pas de traitement si le bébé se sent bien et s'il n'y a pas d'autres symptômes de la maladie. L'enfant prend du poids, dort bien, la respiration n'est pas perturbée. Dans ce cas, il suffit d'améliorer les soins de la cavité nasale à l'aide de solutions salines et de flagelles de coton.

L'air sec dans la pièce peut entraîner le dessèchement rapide de la muqueuse nasale et la formation de croûtes qui gênent la respiration. Dans ce cas, la mère peut entendre le sifflement et le squish du bébé.

Les voies nasales ne sont pas encore complètement formées, elles sont courtes et étroites et l’air qui les traverse n’est donc pas suffisamment humidifié.

Les parents doivent aider le bec de bébé à fonctionner normalement. Pour ce faire, vous devez effectuer un nettoyage humide, ventiler et humidifier l'air de la pièce et libérer à temps le nez du bébé du mucus et des croûtes accumulés.

La période de poussée dentaire est associée à la formation abondante de salive et de mucus dans le nez. Dans ce cas, aucun traitement spécial n'est également requis. Il suffit d'appliquer des analgésiques et des pommades ou gels spéciaux antimicrobiens, par exemple, Kalgel.

Quand vous devez sonner l'alarme

Lorsque les écoulements abondants du nez sont accompagnés d'une forte fièvre, d'une toux et d'autres signes d'un rhume, vous devez consulter un médecin et commencer un traitement. Chez les jeunes enfants, l'infection peut rapidement tomber dans les parties inférieures du système respiratoire.

Si le mucus est beaucoup sécrété, sa couleur est transparente et la respiration nasale n’est pas perturbée. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de traiter une rhinite. Par temps froid, le mucus est capable de lutter indépendamment contre les microbes pathogènes en raison de la teneur en substances spéciales qu'il contient. L'essentiel est de sucer périodiquement la morve avec un respirateur spécial, d'enterrer les solutions salines, de ventiler et d'humidifier l'air de la pièce où se trouve le nouveau-né et de lui donner plus de liquide.

Si le mucus devient épais, sa couleur transparente devient jaune ou verte. Il ne coule pas, mais s'accumule dans le larynx, alors que le nez ne respire pas, vous devez immédiatement commencer le traitement.

Ce mucus devient un terrain fertile pour les microbes. Le médecin peut décider de la nomination d'Isophra chez le nourrisson.

Le médicament Isofra est un antibiotique local destiné au traitement de la rhinite causée par une bactérie. Il doit être utilisé uniquement tel que prescrit par un médecin. Les gouttes préviennent la survenue de complications et préviennent le développement de la maladie. Un nez bouché commence à respirer, le gonflement et l'inflammation sont enlevés.

La rhinite se développe à plusieurs stades chez les enfants de moins d'un an.

  1. Maman peut noter que le bébé éternue et se frotte souvent le nez. Cette affection est causée par des brûlures et des démangeaisons au nez. La température corporelle reste normale.
  2. La muqueuse nasale gonfle, la respiration devient difficile, la quantité de mucus augmente. L’enfant peut refuser de téter ou de mamelon et se réveille souvent au milieu de la nuit.
  3. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, il peut y avoir une troisième phase du développement d'un rhume. Le mucus acquiert une teinte jaunâtre ou verdâtre et s'épaissit. La température corporelle peut augmenter. La décharge devient moins importante, le nez peut respirer, mais cela ne signifie pas que l'infection a reculé. Une morve épaisse à ce stade commence à couler dans le nasopharynx et si vous ne commencez pas le traitement, les voies respiratoires inférieures pourraient en souffrir, ainsi que les organes de l'audition.

Si le rhume chez un enfant a été traité avec des gouttes pendant une longue période, le mucus peut encore être sécrété après une période de récupération. Cela se produit en raison de la dépendance du corps à travailler avec une drogue.

Autres causes de mucus

Souvent, quand il y a une décharge lourde, elle est causée par un allergène. Dans ce cas, le mucus est liquide, transparent. Dans le même temps, des démangeaisons et des éternuements, une rougeur des yeux et des yeux larmoyants peuvent gêner.

Les parents dont les enfants sont sujets aux allergies doivent connaître ces symptômes afin de ne pas les confondre avec une maladie respiratoire d'origine virale ou infectieuse et d'aider l'enfant à temps.

Parfois, pour faire face au problème, il suffit de trouver un irritant et de s'en débarrasser. Le plus souvent, il s'agit de poussière de maison, de pollen, de squames animales et de duvet. Dans d'autres cas, il est nécessaire de prendre des antihistaminiques et des gouttes vasoconstricteurs.

Les parents peuvent se préoccuper de l'état de leur enfant, même en l'absence de morve, mais un gargouillis se fait entendre du nez. Il semble qu'une grande accumulation de mucus se situe quelque part dans la profondeur. Il y a une accumulation de mucus dans les parties les plus éloignées des voies nasales.

Les bactéries et les virus, les allergies, l'air sec et les poussées dentaires peuvent être la raison pour laquelle les bébés se moquent du nez. Parfois, cette condition devient un précurseur d'ARVI et d'ORZ.

Si la toux, la respiration sifflante, des difficultés respiratoires et une forte fièvre ont accompagné ces symptômes, vous devriez demander l'aide d'un spécialiste.

Le mucus de bébé dans le nez n'est pas une maladie, mais un indicateur d'immunité

Pour la personne russe, l'expression "enfance bavarde" est assez courante. Dans le même temps, il est possible d'attirer l'attention sur le fait qu'un «slogan» spécifique correspond presque complètement à la réalité. En conséquence, la nécessité de mieux informer les jeunes parents sur la question de savoir où se situe le mucus dans le nez du nourrisson et comment enlever la morve est en train de gagner en popularité.

Qu'est-ce qu'un nez qui coule

Il ne fait aucun doute qu'avant de s'attaquer à telle ou telle question, il faut tout d'abord obtenir le maximum de connaissances pour éviter tout préjudice. Pour certaines personnes, le nez qui coule reste encore un problème mystérieux et de nombreux parents peuvent penser que l'accumulation de mucus chez le bébé nasopharynx est un indicateur d'un manque d'immunité, mais l'apparence réelle de mucus est son propre travail.

Si nous considérons un nez qui coule en termes généraux, il est alors possible de choisir le facteur déterminant pour que son apparence soit conditionnée physiologiquement.

Pour comprendre son fonctionnement, il convient de considérer la structure des muqueuses du nez:

  1. Cellules ciliées. Une partie spécifique de l'épithélium nasal a une structure assez particulière - au sommet de chaque cellule, il y a de petits cils, qui aident à révéler le secret glu.
  2. Cellules de gobelet. En fait, c'est la partie de la muqueuse qui est responsable du rhume. C'est ce groupe de cellules qui sécrète du mucus protecteur, ce qui permet à l'air inhalé d'être nettoyé des impuretés, telles que les bactéries et les allergènes.

De plus, le mucus contient des composants immunitaires.

Mais il convient de rappeler que, dans la formation de l’immunité chez le nouveau-né, la protection est beaucoup plus faible, ce qui entraîne de fréquentes manifestations du rhume. En fait, si la morve chez le nourrisson n'est pas accompagnée d'autres symptômes de la maladie, c'est-à-dire que la température est normale et qu'il n'y a pas de toux, ne vous inquiétez pas.

Les principales actions des parents sont le nettoyage du nez en temps voulu et l'observation de la maladie.

Types de rhinite

Lorsque la période de rhinite débute chez les enfants en bas âge, il est nécessaire de déterminer quel type de provocateur et ce dont l'enfant a besoin d'actions supplémentaires. Parmi les rhinites chez les enfants, il est possible de signaler des caractères tels que:

  1. Allergique. Un type spécifique de rhinite devient assez commun, il peut être provoqué par divers types de provocateurs. Il peut s’agir de pollen de plantes, de poussière dans la pièce, de substances cancérogènes dans l’alimentation, de produits chimiques ménagers et de certains composants des articles ménagers (vêtements, rideaux, etc.).
  2. Physiologique. Un tel nez qui coule est propre aux bébés et est rare. Elle se manifeste à la suite d'un système circulatoire non déformé qui nourrit les muqueuses. Dans de tels cas, un appel à un spécialiste ORL est inévitable.
  3. Infectieux. Le type de rhinite le plus commun. Les enfants peuvent le surmonter, mais si la maladie ne disparaît pas et que certains symptômes associés s'y joignent, il vaut la peine d'y penser.

Technique de nettoyage du nez

La nécessité d'éliminer la morve du nasopharynx est importante pour toute étiologie de la maladie. Le mucus dans le nez de l'enfant ne peut pas contribuer à sa guérison s'il n'est pas éliminé. La procédure doit être effectuée régulièrement, au moins deux fois par jour. Si nous considérons la méthodologie en termes généraux, il est alors possible de souligner de tels points d'action:

  1. Retirer le mucus du nez du bébé, il est nécessaire de le liquéfier. Pour ce faire, il est recommandé d'utiliser une solution saline. Cependant, lorsqu'un enfant a moins de deux ans, vous devez utiliser une option de pharmacie: une solution saline.
  2. L'utilisation du liquide de rinçage est simple, il doit être soigneusement versé dans le nez du nourrisson. L'injection avec une seringue n'est pas recommandée car il existe un risque de transmission de l'infection à l'oreille moyenne - cela peut entraîner certaines complications, de l'otite à la méningite.
  3. Après avoir dilué la sécrétion muqueuse, vous devez la retirer du nez de l'enfant. Cela peut être fait en utilisant plusieurs méthodes. L'option la plus simple consisterait à utiliser des bottes de coton, mais elles ne conviennent pas aux grandes grappes. Les options restantes sont similaires en termes d’effets - il s’agit du pompage par le vide. La procédure peut être réalisée à l'aide d'un aspirateur spécialisé, d'une seringue médicale ou d'une seringue à bout en caoutchouc.

Dans la vidéo, vous apprendrez à nettoyer le nez du bébé du mucus:

Une fois le nez débarrassé de son contenu, le bébé va respirer normalement et va se rétablir rapidement.

Le mucus dans le nez chez les nourrissons - les causes et les méthodes de traitement

Catégorie: Pen rascher 09

Le mucus dans le nez chez les nourrissons est considéré comme l'un des problèmes les plus courants auxquels les parents sont confrontés. Les raisons de son apparition peuvent être multiples. Dans certains cas, le traitement n'est pas nécessaire, mais si vous ressentez des symptômes, vous devriez consulter un médecin et prendre des médicaments.

Pourquoi apparaît-il?

Dans le passage nasal et le nasopharynx chez les nouveau-nés, le mucus peut s'accumuler pour plusieurs raisons. En médecine, ils sont divisés en deux groupes: infectieux et non infectieux.

Non infectieux. La plupart d'entre eux ne nécessitent pas de traitement. Souvent, il ne prend que l’exclusion du facteur gênant et le nez qui coule chez l’enfant passe tout seul. Parmi les causes infectieuses du mucus dans le nez chez les nourrissons, on peut citer:

  • Réaction allergique. Apparaît sur le fond du contact avec le pollen des voies respiratoires, les poils d'animaux ou après avoir utilisé divers produits d'hygiène, en mangeant certains aliments.
  • Période de dentition. L'hypersécrétion chez le nouveau-né est la réponse du corps à la poussée dentaire. Dans certains cas, un gonflement des tissus mous de la cavité buccale peut être observé.
  • Air sec ou sale. Le mucus dans le nez est dans ce cas une réaction protectrice du corps à la poussière, qui se dépose sur les muqueuses de la cavité buccale.
  • Dommages mécaniques. Un nez qui coule peut apparaître à la suite de l'entrée d'un corps étranger dans les voies respiratoires, ce qui endommage les muqueuses.
  • En outre, la cause de l'écoulement nasal chez les nourrissons peut être une utilisation à long terme d'une exposition locale à une dose élevée de médicaments. Une fois que le médicament a pénétré dans la cavité nasale, l'œdème augmente, ce qui provoque l'apparition d'un rhume.

Infectieux. La cause du rhume est également une variété de maladies virales et infectieuses. La formation de mucus dans le nez peut survenir à la suite de:

  • Infection par une maladie virale. Les symptômes associés sont les éternuements, la congestion nasale, l'essoufflement. La toux, la fièvre et le mal de gorge sont possibles.
  • Le processus inflammatoire qui se développe dans le contexte de l'activité des bactéries.

Parmi les pathologies infectieuses caractérisées par l’apparition d’un rhume, on peut citer: l’otite moyenne, la sinusite, la sinusite, la rhinite, l’ethmoïdite. La formation de mucus résulte d'une intoxication du corps avec des produits métaboliques de microorganismes pathogènes.

Les symptômes

Si diverses maladies infectieuses ont provoqué une accumulation de mucus dans le nez de l’enfant, on observe une fièvre, une faiblesse générale et une indisposition.

Le tableau clinique change après quelques heures, il y a un gonflement du mucus. Chez les nouveau-nés, le passage nasal est plutôt étroit, ce qui rend la respiration difficile. Pendant la tétée, l'enfant doit respirer avec l'aide de la bouche, ce qui entraîne l'ingestion d'une grande quantité d'air. Cela provoque l'apparition de crampes abdominales et de coliques. Un nez qui coule conduit également à une privation d'oxygène du cerveau. Dans le même temps, les neurones cessent de fonctionner normalement, ce qui provoque l'apparition de maux de tête.

Les signes d'une rhinite non infectieuse comprennent la transpiration de la main, une rougeur des muqueuses des yeux et un excès de mucus dans les voies nasales. Le médecin doit être appelé dans les cas où l'enfant a des difficultés à respirer, il refuse de manger et le mucus devient jaune ou vert.

Comment nettoyer?

Les adultes portent le nez qui coule beaucoup plus facilement que les nourrissons, car ils peuvent se moucher et dégager le passage nasal. Les petits enfants ne savent toujours pas comment utiliser un mouchoir. C'est pourquoi ils ont besoin de l'aide des parents.

On utilise souvent un appareil spécial qui aide à éliminer le mucus accumulé dans les voies nasales. Parmi les plus populaires, aspirateur nasal à émission. Dans certains cas, les mères utilisent une seringue pour bébé sans aiguille.

Le mucus du nez du nourrisson est éliminé par étapes:

  1. Insérez la seringue dans le passage nasal droit en la tenant d'une main. La deuxième traction sur la partie rétractable.
  2. Une fois secrète, la seringue est retirée du nez et lavée à l’eau courante et au savon. La procédure est effectuée plusieurs fois jusqu'à ce que le nez soit complètement dégagé.
  3. La même procédure à faire avec les narines gauche.

L'aspirateur nasal est également facile à utiliser. Rincer avant utilisation. Puis pressez avec vos doigts et insérez dans une narine. Les doigts se détendent progressivement. Après la procédure, l'aspirateur est lavé et l'autre narine est nettoyée.

Vous pouvez également utiliser des aspirateurs mécaniques ou électriques. Ils sont simples et faciles à utiliser. Il est important d'effectuer la procédure avec soin afin de ne pas endommager la muqueuse nasale.

Médicaments

Si un nez qui coule chez un bébé a été provoqué par des causes non infectieuses, le traitement n'est souvent pas nécessaire. Dans ce cas, l'exclusion du facteur gênant est nécessaire.

Lorsque l'hypersécrétion est provoquée par des maladies infectieuses, le traitement est effectué à l'aide de médicaments. En outre, après avoir consulté un médecin, vous pouvez utiliser des recettes de médecine traditionnelle.

Aujourd'hui, la médecine peut offrir un certain nombre de médicaments ayant un effet complexe. Pour les nouveau-nés, on utilise des produits disponibles sous forme de gouttes et de sprays.

Pour le traitement de la rhinite chez les nourrissons, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  1. Vasoconstricteur. Appliquer uniquement en cas de gonflement important de la muqueuse nasale. Les plus efficaces sont "Nazivin" et "Nazol Bebi". Il est nécessaire d'utiliser ces moyens uniquement selon les recommandations du médecin, pas plus de 3 jours, car des effets indésirables, tels que nausées, vomissements et battements de coeur rapides peuvent apparaître. En outre, il existe une forte probabilité de dépendance aux drogues, ce qui peut entraîner une augmentation du nez qui coule.
  2. Antiseptique. Ils aident à détruire les bactéries et empêchent leur reproduction. Le plus souvent prescrit "Protargol." L'outil est fabriqué à base d'argent.
  3. Antiviral et immunostimulant. Les médicaments de ce groupe ne sont utilisés que sur ordonnance s'il y a des contre-indications. Pour les nourrissons recommandés d'utiliser des bougies "Viferon" et "Grippferon". Aussi dès la naissance, vous pouvez utiliser le moyen d'origine naturelle "Derinat".

Tous les médicaments doivent être prescrits par un médecin, car il existe un risque d'effets secondaires. En outre, tous les médicaments ne sont pas utilisés pour traiter le rhume chez les nourrissons, car leur corps est toujours sensible aux drogues synthétiques. Aussi, ne pas dépasser la dose indiquée.

Méthodes folkloriques

Beaucoup de mères, sur les conseils de grand-mères, utilisent le lait maternel en gouttes pour le nez. Les médecins interdisent catégoriquement l'utilisation de telles méthodes de traitement. Même s'il est utile et contient de nombreux anticorps, cette recette de la médecine traditionnelle ne s'applique pas aujourd'hui. Cela est dû au fait que dans le lait maternel, en plus des microorganismes bénéfiques, on trouve également des bactéries en grande quantité, capables de se reproduire rapidement. Ainsi, cette méthode de traitement ne peut que nuire au bébé.

Pour le traitement des nouveau-nés, il est très dangereux d'utiliser des recettes de médecine traditionnelle. De nombreuses substances végétales peuvent endommager les muqueuses des enfants. Par exemple, les médecins ne recommandent pas d'utiliser du jus de Kalanchoe.

Mais les feuilles de la plante avant utilisation doivent être conservées pendant 2-3 jours dans un endroit froid. Le jus fraîchement pressé peut provoquer des rougeurs et une irritation des muqueuses. Cela est dû au fait que les composants du jus ont une activité biologique élevée.

Une fois que les feuilles d'aloès ont été placées dans un endroit froid, elles ont été égouttées et le jus mélangé à de l'eau dans un rapport de 1: 1. Si la maison n'a pas cette plante, vous pouvez utiliser l'huile d'argousier. Il peut être acheté dans n'importe quel kiosque de pharmacie. Deux gouttes de médicament doivent être dissoutes avant utilisation dans une goutte d'eau. Puis égouttez le nez du bébé 2 gouttes. Après cela, fermez le passage nasal ouaté turunda pendant 20 minutes.

L'utilisation des moyens de la médecine traditionnelle n'est nécessaire qu'après consultation de votre médecin, car elle peut entraîner des effets secondaires et des conséquences indésirables.

Puis-je faire l'inhalation?

Les inhalations sont effectuées avec de nombreuses maladies infectieuses. Grâce au travail de l'appareil, les composants actifs des médicaments parviennent plus rapidement à la source de l'infection. L'inhalation aide à accélérer le processus de guérison et à détruire les agents pathogènes.

Même les enfants plus âgés nécessitent une consultation préalable avec un médecin. Cela est dû au fait que les nouveau-nés ont des passages nasaux étroits. Après inhalation, le mucus accumulé commence à gonfler et bloque le passage. En conséquence, une otite moyenne peut se développer. De plus, il est assez difficile pour les bébés de faire cette procédure et l'utilisation d'une casserole avec de la vapeur peut être dangereuse pour un enfant.

Complications possibles

Le nez qui coule chez les nourrissons devrait être traité afin de soulager la maladie. L'absence de traitement peut entraîner les complications suivantes:

  • Sécheresse de la muqueuse buccale.
  • Diminution de l'appétit, entraînant une perte de poids.
  • L'otite
  • Pneumonie.
  • Pharyngite

Afin d'éviter leur apparition, il est nécessaire de consulter rapidement un médecin, de ventiler régulièrement la pièce et de faire un nettoyage humide. En outre, les médecins recommandent d’exclure tout contact avec des allergènes. Si un membre de la famille est atteint de la grippe ou d’un ARVI, vous devez utiliser des masques et limiter la communication de l’enfant avec le malade.

Le nez qui coule chez les nourrissons est un problème assez commun. De nombreux parents essaient de prendre des médicaments immédiatement pour se débarrasser des symptômes. Mais dans certains cas, un nez qui coule peut être déclenché par des causes non infectieuses qui ne nécessitent généralement pas de traitement. Mais si un enfant a le nez qui coule avec de la fièvre, de la toux et d’autres symptômes, vous devriez consulter un médecin qui déterminera la cause et vous prescrira un traitement.

Comment enlever la morve du nasopharynx chez les nourrissons?

Le mucus dans le nez d'un bébé devient un réel problème pour les parents. En raison de son incapacité à respirer par les voies nasales, le bébé devient capricieux et est constamment rempli d'un cri, refuse de prendre de la nourriture et se touche souvent le nez. De tels symptômes devraient alerter les parents, qui devraient prendre toutes les mesures nécessaires. Il est important de comprendre que les narines du bébé et toute la structure de la cavité du bec sont étroites. Par conséquent, le mucus accumulé provoque une douleur aiguë.

En raison de l'âge de l'enfant, vous ne pouvez pas vous moucher et vous débarrasser de l'écoulement de votre propre chef. Si vous ne traitez pas l'organe de la respiration à temps, l'enfant peut développer une respiration sifflante dans le nasopharynx et d'autres conséquences. Cependant, le traitement opportun et l'identification des raisons pour lesquelles un bébé snot dans le nasopharynx soulagera les parents de nombreux problèmes.

Pourquoi les sécrétions se forment

Un nouveau-né est souvent exposé à des inflammations catarrhales et virales. En raison d'une immunité insuffisante, les virus et les infections malveillants pénètrent facilement dans la cavité nasale et le pharynx, provoquant des symptômes aigus. Par conséquent, si le bébé renifle le nasopharynx, il est important de prendre rapidement des mesures pour protéger la muqueuse nasale.

Le mucus doit être présent dans la cavité nasale. En petite quantité, il hydrate la cavité nasale et protège la surface du nasopharynx de la poussière, des germes et de l'exposition environnementale.

En outre, la fonction du mucus comprend un soutien pour le travail de la membrane muqueuse et la prévention de l'irritation de la cavité.

Si les tâches principales de la sécrétion muqueuse sont violées, le bébé aura des sensations désagréables, accompagnées de pleurs et de fatigue.

La raison de ce processus réside dans un rhume. Si les parents ont peur de la grippe ou du rhume, vous devez contacter votre pédiatre dès que possible.

Inflammations respiratoires aiguës

Si le corps est affecté par une inflammation de nature respiratoire, il est nécessaire de suivre un traitement complexe et de se débarrasser du foyer de la maladie.

Dans ce cas, un nez qui coule n'est que l'un des nombreux symptômes. De plus, l'enfant s'inquiète des frissons, de la fièvre, de la transpiration excessive et des éruptions cutanées.

Surchauffe

Si le bébé est trop enveloppé ou souvent exposé aux rayons du soleil, un petit patient peut souffrir de la chaleur. Avec ce processus, une surchauffe du corps provoque une congestion du pharynx nasal, ce qui entraîne de graves conséquences.

Objet étranger

Si l'écoulement s'accompagne de sensations douloureuses dans le nasopharynx, vérifiez si la cavité nasale est en présence d'un objet étranger. Lorsque vous trouvez un objet, n'essayez pas de le tirer vous-même. Ainsi, vous pouvez pousser la partie plus loin le long du nasopharynx, provoquant un dysfonctionnement.

Pour la même raison, inclure de la nourriture. Si l'enfant est étouffé, il est nécessaire de prendre des mesures urgentes.

Dentition

Les nourrissons souffrent souvent de douleurs dues à l'apparition des premières dents. Avec ce processus, la libération de grandes quantités de mucus est naturelle.

Habituellement, la décharge s'écoule trois jours plus tard, mais si la rhinite dure plus d'une semaine, il est important de poser un diagnostic et d'aider le bébé à retrouver sa fonction respiratoire.

Sécheresse

Si le nasopharynx dure plus de quelques jours, faites attention à l'humidité de la pièce. Une sécheresse excessive peut provoquer un certain nombre de processus, notamment la production de grandes quantités de mucus.

Allergie

Une autre raison est une réaction allergique aux poils d'animaux, à la poussière, aux particules pendant la floraison et à d'autres irritants. Le traitement avec ce processus commence par l'établissement de la cause fondamentale et son élimination.

Jusque-là, les médicaments ne peuvent que réduire la gravité des symptômes. En outre, il est important d’établir la règle du nettoyage humide quotidien. Une grande accumulation de poussière nuit à la santé du bébé.

Rhinite physiologique

Si le mucus dans le nasopharynx tourmente le nourrisson, il est probable que le bébé subit une période d'adaptation. A cette époque, le corps du nouveau-né s'habitue aux nouvelles conditions de la vie. Pour cette raison, le traitement médicamenteux de la rhinite n'est pas nécessaire.

Souviens toi! Si le bébé n’a pas de mucosités dans le nasopharynx pendant une longue période, passez un examen détaillé chez le pédiatre.

Comment traiter la morve dans le nasopharynx chez les nourrissons

Pour savoir comment enlever la morve du nasopharynx chez les nourrissons, la première chose à faire est d’être examinée. Au cours de la préparation des tests, le médecin peut prescrire des procédures médicales qui aideront à rétablir la respiration et à soulager l’état de l’enfant:

  1. Nettoyage humide quotidien.
  2. Débarrassez-vous des tapis, des peluches et des objets pouvant accumuler la poussière.
  3. Regarde le bébé dormir. Mettez un petit oreiller sous votre tête.
  4. Il convient de revoir le régime alimentaire de l'enfant.
    Installez un humidificateur dans la pièce. Gardez l'humidité de l'air pas moins de soixante pour cent et la température de l'air est d'environ vingt degrés Celsius.
  5. N'oubliez pas de ventiler la pièce.

Si vous respectez ces règles et que vous ne remarquez aucune amélioration de la santé de votre enfant, faites appel à une aide qualifiée.

Traitement médicamenteux

Pour éliminer le mucus du nasopharynx du bébé, vous devez suivre un traitement complet, qui comprend l'utilisation des médicaments suivants:

  1. En cas de dommages bactériens, l’antibiotique Amoxiclav est prescrit à l’enfant. Cela sauvera le patient des bactéries et des agents pathogènes nocifs de la maladie.
  2. Des médicaments antiseptiques sont nécessaires pour la réhabilitation de la cavité nasale - Furacilin, Chlorophyllipt. Ils vont réduire le processus inflammatoire et réduire la libération de morve dans le nasopharynx.
  3. Un antihistaminique Allergodil est nécessaire pour l’instillation dans le nez. Zodak, Suprastin, Erius, Zyrtec, Cetrin sont nommés pour l'administration interne. Ils vont réduire l'enflure et améliorer le bien-être de l'enfant.
  4. Le traitement comprend le médicament antiviral Grippferon. Le médicament est considéré comme sans danger pour le traitement des bébés. Les parents peuvent donc utiliser l'outil sans risque de complications.
  5. Pour éliminer les expectorations, le médecin peut prescrire des inhalations à base d’huiles essentielles et des décoctions d’herbes médicinales.
  6. Pour réduire la production de sécrétions muqueuses, on prescrit au bébé des gouttes nasales vasoconstrictrices Nazivin, Vibrocil, Tizin, Otrivin. Ils assureront la respiration nasale et soulageront le gonflement de la membrane muqueuse.
  7. Des remèdes à base de plantes sont nécessaires pour réduire la réponse inflammatoire du bébé. Il est préférable d’utiliser Sinupret, car c’est le traitement le plus sûr pour les enfants.
  8. Ne pas oublier le besoin d'hygiène. En plus des procédures quotidiennes du bain, il est important de laver les voies nasales du bébé. Pour ce faire, utilisez Otrivin baby. Si l'enfant n'est pas un bébé, les médecins prescrivent des solutions salines - Aqua Maris, Aqualor, Humer et autres. En l'absence de réactions allergiques, les solutions peuvent être remplacées par des décoctions de camomille ou de sauge.
  9. Ne pas enlever les croûtes dans le nez. Pour hydrater et faciliter l'élimination des sécrétions, utilisez des solutions d'huile.

Si la décharge est apparue à cause d'une inflammation froide, un traitement thermique peut être administré à un enfant. Cependant, de telles procédures sont interdites à haute température. En tant qu'agent chauffant, utilisez des lotions à base de sel ou de croup. En réchauffant les voies nasales, vous améliorerez la fonction respiratoire et le bien-être général du bébé.

C'est important! Tout au long du traitement, le bébé devrait recevoir beaucoup d’eau.

Conclusion

Pour que l'enfant n'ait pas de problèmes de ce genre, vous devriez durcir le corps du bébé dès les premiers jours. Ne pas oublier les règles d'hygiène, suivre la nutrition de l'enfant et marcher quotidiennement avec le bébé à l'air frais.

Mucus nasal de bébé

Le mucus dans le nez d'un enfant est l'un des phénomènes les plus fréquents auxquels les nouveaux parents sont confrontés. Après tout, chaque nouveau nez qui grogne: ses marchettes nasales sont bouchées par du mucus. Que faire, comment être?

Et combien de fois cette même boue créera la confusion dans l’avenir. Après tout, une très grande variété de maladies s’accompagne de la formation de mucus dans le nez. Et cela provoque un certain malaise chez l'enfant et une excitation considérable chez les parents.

Qu'est-ce que le mucus?

Les gens ont du mucus nasal appelé morve. Ils apparaissent en raison de la production accrue des membranes des voies nasales de ce mucus même et sont très différents: de couleur, de consistance, d’origine et de "but". Dans chaque situation, les parents doivent se comporter différemment pour aider l'enfant et ne pas lui nuire. Et pour cela, il est nécessaire de distinguer différents types de morve et de comprendre ce qui a provoqué leur apparition.

Slime ne semble pas juste comme ça. Mais pas toujours l'apparition de mucus est un mauvais signe. Comment savoir quoi faire avec ça? Maintenir ou supprimer?

Mucus physiologique dans le nez d'un nouveau-né

Le nasopharynx du bébé commence à fonctionner normalement, pas immédiatement après la naissance, ce processus commence progressivement et ne se déclenche que de 10 semaines à pleine puissance. À ce stade, le corps teste divers états possibles des voies nasales, en essayant un «mode» sec et humide. De nombreux parents perçoivent l'apparition soudaine de mucus chez le nourrisson comme un symptôme de la maladie et commencent à guérir. Dans le même temps, ils nuisent considérablement aux miettes: le "test" naturel est interrompu, puis le mucus réapparaît en plus grande quantité - pour compléter le "test". Cela peut durer éternellement et causer beaucoup de problèmes.

Par conséquent, si votre enfant n’a pas encore deux mois et demi, qu’il a soudainement du mucus dans le nez et qu’il n’ya pas d’autres symptômes, il n’ya pas de maladie. Un tel nez qui coule est appelé physiologique et ne nécessite aucun traitement. La seule chose à faire est de maintenir l'hygiène quotidienne du bec en nettoyant les voies nasales du bébé.

Guérir le mucus dans le nez d'un enfant

Une autre chose est lorsque, avec l'apparition du mucus d'un enfant, il existe d'autres symptômes (toux, fièvre, troubles du sommeil et appétit) qui indiquent une maladie virale. Le mucus au cours d'une infection a une valeur thérapeutique car il contient des substances spéciales qui tuent les microbes pathogènes et aident le corps à combattre le virus. Par conséquent, si un enfant a une infection, vous ne pouvez en aucun cas guérir un nez qui coule!

Cependant, il faut bien comprendre que le mucus ne peut remplir ses fonctions de cicatrisation que dans un état transparent et liquide et qu'il doit être entretenu: humidifiez l'air, nettoyez la pièce, ventilez souvent la pièce, buvez beaucoup d'eau et, très souvent, rincez le nez. Pour ces derniers, les solutions toutes faites parfaitement adaptées à cet objectif sont excellentes. Vous pouvez utiliser la solution saline habituelle ou en préparer une vous-même. Rincez souvent le bec. Chaque heure, vous pouvez enfouir une demi-pipette dans chaque passage nasal. Dès que le mucus aura séché, le corps perdra la protection de son "visage". Faites attention avec les instillations et les lavages chez les petits enfants: ils ont tout très près de la tête, de sorte que de l'eau ou des gouttes peuvent couler «pas là» - ce n'est pas loin de la conjonctivite ou de l'otite.

Mauvais mucus

Lorsque le mucus devient épais ou complètement sec, de bon il devient mauvais. Un tel mucus est un excellent moyen pour le développement de microbes et contribue à l'adhérence de la flore bactérienne, ce que nous voyons en changeant sa couleur en jaune ou en vert. Par conséquent, ne laissez pas le mucus se dessécher en effectuant les manipulations ci-dessus. À propos, il est très utile d'inhaler de l'air chaud et humide, ce qui peut être facilement réalisé à la maison. Fermez la salle de bain et laissez l'eau chaude sortir de la douche. Quand une vapeur forte se forme, amenez l'enfant à la "procédure": laissez-le respirer.

Mucus allergique dans le nez d'un enfant

L'apparition de mucus dans le nez de l'enfant n'est pas toujours causée par la maladie. Les parents d'enfants allergiques reconnaissent immédiatement la rhinite allergique. Dans ce cas, les actions doivent être complètement différentes. La première étape consiste à éliminer le provocateur, et si cela n’est pas possible, vous devrez être traité. Il ne peut pas se passer de médicaments vasoconstricteurs, disent les pédiatres. Cependant, soyez prudent avec leur utilisation, en particulier pour les petits enfants. Ne dépassez jamais la posologie et le traitement recommandé, et faites toujours attention à la concentration: les gouttes pour enfants sont produites pour une catégorie d'âge spécifique.

Cependant, dans ce cas, nous ne vous conseillons pas de recourir à de tels médicaments. Il existe des moyens beaucoup plus sûrs de soulager une rhinite allergique. Ils peuvent ne pas donner un tel effet instantané, mais ils sont moins nocifs. Après tout, il est nécessaire d’éliminer non pas la manifestation du problème (dans ce cas, les allergies), mais le problème lui-même. Dirigez votre action thérapeutique dans cette direction.

Vous Aimerez Aussi