Nez qui coule fréquemment chez un enfant: les raisons de quoi faire?

La santé de l'enfant suscite toujours des préoccupations particulières, qu'il soit dérangé par un léger nez qui coule ou par une douleur à la tête. Les parents essaient de faire tout leur possible pour faciliter la vie de leurs enfants. Et lorsqu'ils rencontrent des problèmes qui perturbent souvent leur enfant, ils essaient de comprendre leurs causes profondes et de trouver des solutions. Le nez qui coule souvent chez un enfant appartient à ceux-là. Il semblait qu'il n'y avait aucune condition préalable à son apparition, mais il est réapparu. Il est nécessaire d’abord de comprendre sa nature et seulement plus tard les mesures à prendre et ce qui peut être fait dans la situation actuelle.

Différence entre rhinite aiguë et chronique

Afin de commencer le traitement correct, il est nécessaire de déterminer le type d'anxiété associé. Quelle est la différence entre la rhinite aiguë et la rhinite chronique et que faire dans chaque situation spécifique.

La rhinite aiguë peut être qualifiée de maladie directement indépendante et les infections virales concomitantes, les maladies respiratoires aiguës.

Un écoulement nasal chronique chez un enfant est dû à des allergies et à une inflammation constante des sinus. Si le mucus du nez est causé par un irritant, le fait de retirer l’allergène de l’environnement peut le traiter plus rapidement.

Symptômes et causes de rhinite fréquente chez les enfants

Des écoulements persistants dans la cavité nasale amènent une gêne, surtout chez les jeunes enfants. Ils deviennent plus agités, refusent de manger et manifestent de l'irritation. Les symptômes et les causes de rhinite fréquente chez l'enfant sont différents. Les principales raisons sont:

Il existe de nombreuses autres raisons pour lesquelles un nez qui coule persistant peut déranger. L'un d'eux est la rhinite chronique.

Les symptômes accompagnant la rhinite sont également différents: fièvre, maux de tête, sensation de brûlure au nez, éternuements, toux, chatouillement et larmoiement accru. Selon les symptômes, un diagnostic précis peut être établi, la cause peut être identifiée et un traitement peut ensuite être prescrit.

Écoulement nasal et congestion nasale persistants chez un enfant

Sur cette question mérite d'être méditée. La rhinite continue et le nez bouché chez un bébé peuvent être une cause de maladies graves. Les principales raisons de cette condition incluent:

Quelle que soit la raison qui provoque l'écoulement nasal et la congestion nasale, il convient de le diagnostiquer. Plus tôt le problème est identifié, plus tôt une solution adéquate peut être trouvée et une solution rationnelle peut être lancée.

Toux fréquente et nez qui coule chez un enfant

Souvent, les symptômes deviennent plus graves. Le bébé ne se sent pas bien. Le nez qui coule fréquemment et la toux lui donnent beaucoup de peine. Et pour les parents, cette condition devient un problème évident, car un traitement est nécessaire. Mais lequel et à quoi il devrait viser, il est presque impossible à résoudre sans équivoque.

L'augmentation chez un enfant de symptômes tels que la toux et la rhinite peut être déclenchée par les maladies suivantes:

  • Rhinopharyngite. Dans le même temps, les muqueuses de la cavité nasale et de la gorge sont enflammées.
  • Amygdalite. Le processus inflammatoire se déroule activement dans les amygdales.
  • Pharyngite. Pharynx enflammé.
  • Laryngite. Inflammation du larynx.
  • Inflammation des poumons. Processus actifs des poumons.
  • Bronchite Bronche impliquée dans les tissus mous.
  • Les allergies Muqueuse enflammée avec récepteurs irrités.

Chacune de ces maladies nécessite une réponse immédiate. Après tout, la toux fréquente, accompagnée de la morve constante, peut dégénérer en une affection plus grave. Ainsi, plus tôt vous commencerez à rétablir le fonctionnement normal du corps, plus vite vous pourrez soulager l’état du bébé. L'essentiel est de poser un diagnostic à temps et correctement.

Autres symptômes et leurs causes

Il y a d'autres raisons pour lesquelles un bébé peut se sentir très mal. Il peut se plaindre de douleur supplémentaire et être en même temps constamment léthargique ou vice-versa dans un état d'excitation intense.

Outre les raisons mentionnées ci-dessus, cela pourrait être:

  • Sinusite L'enfant a le nez constamment bouché. Périodiquement, il peut se plaindre de maux de tête. Avec une morve transparente et un exsudat purulent.
  • Rhinite vasomotrice. Brûlure constante dans le nez et éternuements. Avec de forts stimuli, les éternuements peuvent durer longtemps. Déchirure copieuse.
  • Mauvaise réception des médicaments vasoconstricteurs. Se produit lors d'un traitement que l'on prescrit lui-même à un enfant. Dans le contexte d’une forte congestion nasale, des écoulements transparents apparaissent activement.
  • Immunité affaiblie. Un nez qui coule peut être accompagné d'une légère toux et de fièvre. Les symptômes apparaissent et disparaissent.

Dans certains cas, cette condition peut causer un climat inapproprié. Le nez qui coule fréquemment apparaît constamment, l'enfant se sent mal à l'aise. Cela peut être retracé à la fois pendant les premières semaines de vie et dans le cas où les parents déménageaient dans un nouveau lieu de résidence. Dès les premiers jours, le bébé a le nez qui coule, accompagné d'une toux rare, et les indicateurs de température augmentent périodiquement.

Quels que soient les symptômes et les causes, ils doivent être éliminés et combattus de toutes les manières possibles. Seulement dans ce cas, vous pouvez aider l'enfant. Ce n’est pas la peine d’attendre que le corps du bébé résiste à ce problème.

Que faire d'un rhume constant chez les enfants?

Le premier est de rendre visite au pédiatre. Un spécialiste compétent sur la base de l'examen initial et des résultats de test sera en mesure de poser le diagnostic correct. En outre, même sans consulter le médecin, laisser sans attention une nette détérioration de la santé du bébé n’en vaut pas la peine. Que faire si un enfant a la rhinite, il sait presque tout. Les procédures ne sont pas compliquées et ont un effet curatif méritant.

Le rinçage

Cette procédure aidera non seulement à nettoyer la microflore virale et bactérienne, mais facilitera également grandement la respiration de l'enfant. La procédure est absolument indolore. Pour que les lavages produisent l'effet escompté, il est nécessaire de nettoyer la cavité nasale au moins trois fois par jour avec une solution saline et de l'eau de mer.

La méthode et le nombre de procédures dépendent de l'âge de l'enfant. Dans la plupart des cas, de telles procédures sont d'une aide précieuse et facilitent le processus respiratoire et l'élimination des germes.

Laver avec des antiseptiques est également considéré comme une excellente option. Outre le fait que la cavité nasale est bien nettoyée de divers microbes et particules de bactéries mortes, elle est également bien désinfectée. Nous pouvons dire qu'il s'agit d'un «double coup» pour le microenvironnement viral. Le lavage "Miramistinom" en profitera.

Échauffement

Ils seront efficaces si l'enfant n'a pas de température et s'il y a des difficultés avec l'excrétion de l'exsudat purulent. L'échauffement doit être effectué à l'aide de méthodes classiques, telles qu'une lampe bleue, et à l'aide de sacs de sel. Dans le premier cas, les bactéries pathogènes sont non seulement réchauffées et éliminées plus rapidement, mais également tuées par l'action de la lumière thérapeutique. La vérité est que garder l’enfant dans un état calme est dans ce cas problématique.

L'échauffement à l'aide de sel doit être effectué avec beaucoup de soin. Pour cela, il est nécessaire de bien chauffer le sel gemme et de le verser dans un sac étanche. Mieux en deux. Mettez sur le front. Échauffez-vous pendant au moins 10 minutes. Un tel impact a un effet bénéfique sur le site de la maladie et contribue à accélérer l'élimination du mucus.

Autres actions et procédures

Pour normaliser l'état du bébé, de nombreuses procédures peuvent avoir un effet bénéfique sur sa santé. Les plus célèbres sont les suivants:

  • L'inhalation. Efficaces comme méthodes classiques telles que passer du temps sur des pommes de terre ou des feuilles d'eucalyptus à la vapeur. En utilisant un nébuliseur avec de l’eau de mer, une solution saline ou de l’eau minérale, vous pouvez faciliter la sélection du contenu liquide du nez.
  • Compresses. Vous pouvez utiliser juste de l'eau chauffée avec quelques gouttes de romarin, de pamplemousse, d'huile essentielle de genévrier. Trempez une compresse dedans. Mettez le front et les sinus nasaux. Gardez jusqu'à la compresse. Si nécessaire, répétez la procédure. Les compresses de vinaigre et d'alcool ont un effet de réchauffement plus puissant. L'eau chaude ajoute quelques cuillères à soupe de vinaigre et d'alcool. Humidifiez la compresse. Attache aux lobes frontaux. Placez une serviette chaude sur le dessus. Dès que la compresse est froide, répétez la procédure.

Il existe d'autres actions et procédures pouvant être mises en œuvre pour améliorer l'état du bébé: aromathérapie, bains chauds, complexes de vitamines et consommation d'alcool abondante. Ce qui aidera à dire sans équivoque difficile. Mais la stabilisation de l'immunité donne toujours le résultat approprié et l'écoulement nasal diminue progressivement.

Quoi et comment traiter le nez qui coule fréquemment chez un enfant?

Dans ce cas, il convient de faire référence à l'ENT et au pédiatre. Ils peuvent plus précisément peindre et indiquer des moyens de traiter les nasmoriques fréquentes chez un enfant. Parfois, il suffit de quelques gouttes dans le nez, mais dans certains cas, le processus est long et laborieux.

Les médicaments

En ce qui concerne le lavage avec des solutions de sel marin a déjà été dit. Les préparations médicamenteuses qui améliorent sérieusement l'état du bébé doivent être prescrites par un spécialiste, car l'auto-traitement peut facilement provoquer une détérioration de la santé d'un petit patient. Et dans certains cas, il est lui-même la cause de rhinites fréquentes.

Il convient de considérer les médicaments les plus efficaces, dans ce cas:

  • "Isofra" - bien combat l'étiologie bactérienne et élimine toute décharge.
  • "Bioparox" - traite de manière adéquate la rhinite, la sinusite, la laryngite, la rhinopharyngite.
  • "Tobreks" - neutralise la nature prolongée morveux vert.
  • "Pinosol" - combat efficacement avec tout type de décharge de la cavité nasale.
  • Eufobrium Compositum est un remède homéopathique léger. Après le premier jour d'application, la quantité de décharge augmente. Après quelques jours, il y a une amélioration notable.
  • "Ekteritsid" - détruit la microflore bactérienne, gère efficacement les sécrétions.

Les préparations médicales sont si nombreuses qu'il est difficile de déterminer ce qui sera réellement utile.

Remèdes populaires

Le plus souvent, la médecine traditionnelle conseille de renforcer le régime de consommation d'alcool. Il sera utile pour les enfants de prendre des boissons chaudes avec de la confiture de framboise ou rose. Des exercices de respiration et un léger massage des sinus paranasaux apporteront également l'effet recherché.

Le jus d'aloès est instillé dans la cavité nasale. Assez pour deux gouttes dans chaque passage nasal.

L'inhalation avec les oignons et l'ail est préférable partout. Ils aideront à surmonter les sécrétions virales.

De plus, cela vaut la peine de renforcer l’immunité du bébé et de lui donner des aliments riches en vitamine C: cassis, myrtilles, citrons, mandarines, oranges.

Les remèdes populaires sont différents et totalement sans danger. Dans la plupart des cas, ils visent à renforcer l'immunité et sa production.

Un écoulement nasal fréquent chez un enfant n'est pas rarement causé par un système immunitaire affaibli. Le fait de se durcir, de boire correctement et de consommer des produits appropriés l’aidera à lutter contre tous les virus, et que le rhume, la toux et d’autres maux peuvent être oubliés pendant longtemps.

Nez qui coule fréquemment dans le traitement de l'enfant et provoque | Comment traiter un nez qui coule souvent chez un enfant

Un nez qui coule est une inflammation de la muqueuse nasale, accompagnée de sécrétions. Un nez qui coule peut indiquer l'incidence d'une maladie respiratoire aiguë d'un enfant ou d'une réaction allergique à un irritant particulier. Un écoulement nasal fréquent peut indiquer une rhinite chronique. Par conséquent, il ne faut pas l'ignorer. Il faut non seulement se débarrasser des symptômes du rhume, mais aussi déterminer la cause de son apparition.

Causes de rhinite fréquente chez un enfant

Types de rhinite chez les enfants:

  • Rhinite infectieuse. Souvent causé par des virus ou des bactéries. Ils distinguent les rhinites aiguës et chroniques.
  • Rhinite non infectieuse. Se produit en raison d'une exposition prolongée au stimulus. La rhinite non infectieuse ou vasomotrice est divisée en allergique et neuro-réflexe.

Les causes de la maladie peuvent être:

Allergie à n'importe quoi

Courbure de la cloison nasale

Quel est le traitement à domicile pour le nez qui coule fréquemment chez un enfant?

En automne-hiver, la rhinite est assez fréquente chez les enfants. Il peut s'agir à la fois d'une maladie indépendante et d'un compagnon d'influenza, d'infections respiratoires aiguës ou d'autres maladies. En raison de ses caractéristiques physiologiques, même un léger nez qui coule peut rendre la respiration très difficile. Par conséquent, même un léger nez qui coule doit être traité correctement. Pour ce faire, vous devez non seulement utiliser des médicaments (gouttes, pommades, comprimés), mais également surveiller l'état de l'air dans la pièce, une hygiène nasale appropriée, etc.

Beaucoup de mères se précipitent à l'extrême. Certaines personnes pensent que la rhinite privée chez un enfant est une maladie sans gravité et qu'il ne faut pas s'en inquiéter, elle passera dans une semaine. D'autres paniquent et utilisent tous les moyens possibles, y compris les médicaments. Ne vous précipitez pas dans la panique, mais laissez tout suivre son cours aussi. Un traitement et des soins appropriés aideront à faire face à la maladie et ne conduiront pas à des complications.

Conseils pour traiter la rhinite fréquente chez l'enfant?

Votre bébé manque-t-il encore de nez? Avec la nécessité de choisir un traitement contre le rhume pour un enfant, tôt ou tard, tous les parents seront confrontés. Pendant ce temps, les mères et les pères comprennent qu’il n’ya tout simplement pas de remède universel à cette maladie. Seule une approche intégrée peut aider votre enfant à vaincre cette maladie désagréable. Considérez les principaux moyens de lutter contre la maladie chez les enfants.

Assurez-vous constamment que l'air dans la pièce où se trouve l'enfant malade est bien humidifié. Le plus souvent possible, ouvrez les fenêtres, l’air, effectuez régulièrement un nettoyage humide dans la pépinière. Pour aider votre enfant à se remettre d'un rhume, utilisez un humidificateur. Remplacer cet appareil peut mouiller les couches, accrochées autour de la pièce..

Les voies nasales ont également besoin d'hydratation. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une solution saline ou de l'huile de thuya, ainsi que de l'eau de mer. Le bec de l'enfant doit être périodiquement rincé, le libérant du mucus accumulé. Il est préférable d'utiliser ces remèdes contre le rhume, tels que Aqua Maris, Physiomer.

Après avoir consulté un pédiatre, vous devez instiller des gouttes pour le nez ou utiliser des remèdes traditionnels pour l’instillation du nez.

L'inhalation est également un excellent moyen de traiter le nez qui coule fréquemment chez un enfant. Vous pouvez faire des inhalations avec la décoction d'herbes diverses ou d'eau minérale. La chose principale - ne pas oublier les précautions. Trop d'eau chaude est une vapeur dangereuse qui brûle, ce qui peut endommager les poumons de l'enfant et ne doit donc en aucun cas dépasser la température confortable.

Aromathérapie et bains chauds.

Des compresses chaudes sur le nez.

Empêcher le corps de refroidir excessivement, mener une vie saine, contrôler son humeur et surveiller son hygiène nasale.

L'acupression et les exercices de respiration sont une méthode efficace contre le rhume.

Si rhinite allergique ou neuro-réflexe devrait protéger l'enfant contre le contact avec un irritant.

Un remède important et efficace consiste à boire abondamment et intensément. Le bébé doit boire souvent et en grande quantité. Dans le cours devrait aller des thés, des décoctions, des jus de fruits naturels et diverses boissons aux fruits. Si la maladie est causée par une infection virale, il sera alors très utile de dessouder le patient avec du thé à la lime. Un tel thé renforce non seulement l'immunité des enfants, il aide également à expulser le virus du corps.

Avec un enfant froid, il est très difficile de s'endormir. Si la tête du bébé est horizontale, le mucus sécrété s’accumule dans le nez et rend difficile la respiration. Pour éviter cela, vous devez essayer de soulever l'oreiller. Vous pouvez placer dans la tête du lit un autre oreiller, un rouleau ou une couverture roulée.

Les médicaments vasoconstricteurs sont un moyen éprouvé de traiter le nez qui coule fréquemment chez un enfant. De nombreux médecins eux-mêmes leur recommandent de réduire l'enflure et d'atténuer l'état du bébé malade. Mais il ne faut pas oublier que ces gouttes doivent être traitées avec beaucoup d'attention, respectez la posologie, la fréquence et la durée d'utilisation. Si vous décidez quand même de les utiliser, n'oubliez pas de préserver le nez de l'enfant du mucus accumulé avant de l'enterrer. Sinon, les gouttes ne fonctionneront tout simplement pas.

Un vieux remède contre le rhume - la moutarde sèche en chaussettes pour enfants - peut donner de très très bons résultats.

En combinant divers moyens, vous pouvez rapidement soulager l'enfant des sensations douloureuses que nous vous souhaitons.

Même une petite manifestation de rhinite doit être traitée et non ignorée. Cependant, il est plus facile de prévenir les maladies que de les soigner. Faites de la gymnastique, tempérez votre corps et adoptez un mode de vie sain avec votre enfant. Et puis, toutes les maladies vont vous éviter, vous et votre famille.

Un nez qui coule constamment chez un enfant est-il dangereux?

La rhinite constante n'est pas seulement un problème qui inquiète un enfant et lui cause beaucoup de désagréments. C’est un problème qu’il faut régler car, au final, il peut se transformer en rhinite chronique.

On pense que le nez qui coule chez les enfants de moins d’un an n’est qu’une fonction protectrice du corps, grâce à laquelle le nasopharynx du bébé se débarrasse des germes, ce qui les empêche de s’étendre. C’est effectivement le cas, mais seulement dans le cas où la congestion n’est pas durable et passe rapidement sans aucune conséquence.

Les causes de la rhinite constante

Tous les parents essaient de protéger leur enfant de toutes sortes de risques et de maladies. Par conséquent, quand une morve apparaît chez un nourrisson, la question se pose toujours: quelle est la cause de leur apparition? En fait, beaucoup de facteurs affectant la congestion nasale du pharynx. Mais surtout, un nez qui coule apparaît de la pénétration de virus dans la muqueuse nasale.

Les principales raisons du froid constant chez un enfant sont les suivantes:

  • bébé en surchauffe ou en hypothermie (vous devez vous assurer que les vêtements du bébé correspondent aux conditions de température dans la pièce ou dans la rue);
  • réaction à des substances chimiques ou mécaniques (pollution de l'air, poussières, émissions, etc.);
  • une réaction allergique aux animaux (chats, chiens, perroquets, etc.);
  • détection de pathologie des sinus paranasaux;
  • infection dans le corps;
  • conditions climatiques inappropriées pour l'enfant.

Les causes de la rhinite chez les nourrissons sont complètement diverses. Sa durée peut également dépendre de la saison. Par exemple, en automne ou en hiver, la morve peut être fréquente en tant que maladie indépendante. Pendant cette période, ils sont causés par un refroidissement brutal. Et comme les enfants ont une immunité trop faible, ils sont plus susceptibles que d’autres personnes de souffrir d’hypothermie, ce qui entraîne un rhume - ARVI ou ORZ. Il ne faut pas oublier que les enfants au nez bouché mangent et dorment très mal.

Types de rhinite

Il existe deux types de rhinite persistante:

  1. Chronique - survient presque toujours à la suite d’allergies. Pour la guérir ou la suspendre, vous devez d’abord trouver la cause de la réaction allergique, puis agir strictement selon les recommandations du médecin.
  2. Aiguë - se manifeste soit comme une maladie indépendante, soit sous l’action de diverses infections, bactéries et virus. Par exemple, la diphtérie ou la grippe.

Quel est le besoin de traiter un rhume?

Il existe de nombreuses déclarations sur le traitement de la rhinite. Beaucoup pensent qu'il passera tout seul: "si on le traite, dans sept jours, s'il n'est pas soigné, dans une semaine." Et en fait, la congestion chez les bébés disparaît généralement rapidement et sans conséquences particulières, et si vous associez également des médicaments, le rétablissement se produit généralement en deux ou trois jours. Et ensuite la question se pose: "Mais faut-il traiter une telle maladie, s'il est possible de la combattre sans l'aide de médicaments et de gouttes?"

La première raison du traitement est de soulager la condition du bébé. Après tout, il ne faut pas oublier que ce n’est pas un adulte, mais surtout un enfant qui ne sait même pas se moucher et respirer par la bouche. Par conséquent, un bébé avec le nez bouché est très dur. Il a des maux de tête, une irritation de la muqueuse nasale, des démangeaisons, à la suite desquelles il refuse de manger et est totalement incapable de dormir correctement. Par conséquent, les jeunes enfants dans cette situation ont simplement besoin d'aide.

En outre, si la morve de bébé n’est pas traitée, elle peut entraîner un certain nombre d’effets indésirables. Bien sûr, la sinusite ne peut pas survenir, mais le larynx, la trachée et les bronches tombent complètement sous l’influence d’un virus dangereux. Et cela ne fera qu'aggraver la condition déjà grave de l'enfant. Par conséquent, toute infection survenue chez le nouveau-né nécessite un traitement immédiat, qui sera prescrit par un pédiatre. L'automédication, dans ce cas également, ne vaut pas la peine d'être faite, elle peut endommager les miettes.

Les principaux types de drogues

Les médicaments vasoconstricteurs sont conçus pour soulager le gonflement de la muqueuse nasale. Ils ont également une propriété de séchage, ce qui réduit considérablement la quantité de mucus sécrétée. Il est nécessaire de les utiliser avec une extrême prudence, n'augmentant en aucun cas le dosage. Après tout, cela peut entraîner diverses réactions qui contribueront à une détérioration marquée de la condition du bébé. Il faut les enterrer deux ou trois fois par jour et pas plus. Ces drogues créent une dépendance. Ils sont généralement utilisés avant le sommeil diurne et nocturne.

L'effet de ces gouttes est instantané. Le gage passe immédiatement, mais malheureusement pas pour longtemps. Par conséquent, beaucoup de mères désirent continuer à utiliser le médicament goutte à goutte. Mais vous ne pouvez pas faire ça. Les gouttelettes contiennent des substances puissantes. En cas de surdosage, elles peuvent provoquer des convulsions, des nausées, des vertiges, etc.

Les gouttes les plus célèbres de ce type sont «Nazol Bebi» et «Nazivin pour les enfants».

Les gouttes hydratantes incluent «Aquamaris», «Aqualor», «Salin» spray, etc. Tous peuvent être utilisés par les enfants dès les premiers jours de la vie.

Les gouttes antivirales sont utilisées lorsque le nez qui coule est permanent. Ils éliminent les bactéries du nasopharynx, ce qui provoque l’étouffement du bébé. Leur posologie et leur durée d'utilisation sont entièrement déterminées par le médecin traitant. Le plus souvent, ils sont prescrits à des nourrissons dont le système immunitaire est affaibli et qui présentent un écoulement nasal persistant. Dans ce cas, les antiviraux sont bien traités, éliminant ainsi la congestion nasale.

Les gouttes les plus largement utilisées de cette action sont le Grippferon et l’interféron.

Les antiseptiques ont une propriété de séchage. Ils sont généralement utilisés au moment où la morve a une structure épaisse et une teinte jaunâtre. En tant que gouttes, Protargol est bien connu. Il a été créé sur la base de l'argent, sans compter que le médicament ne contient pas de substances puissantes, ce qui signifie qu'il est sans danger pour l'enfant. Aussi prescrit "Albucidus". Celles-ci sont considérées comme des gouttes pour les yeux, mais elles peuvent également éliminer la congestion nasale.

Sans les recommandations du médecin, il n’est pas nécessaire d’utiliser des antiseptiques pour le bébé. Avec le mauvais dosage, vous pouvez obtenir une brûlure muqueuse.

Comment guérir un nez qui coule persistant

Plusieurs procédures permettent de se débarrasser de la congestion nasale fréquente chez un enfant.

  1. Rincer le nez avec Aqualor ou Aquamaris, retirer le mucus accumulé avec un coton-tige. Cela doit être fait avec soin, sans endommager la muqueuse du nasopharynx.
  2. Rincer le nez, vous devez goutter gouttes vasoconstricteur. Utilisez uniquement les outils spécialement conçus pour les enfants. Les instructions doivent lire attentivement la posologie et s'y conformer strictement. Les médicaments vasoconstricteurs ne peuvent pas couler plus de cinq jours. Ils peuvent créer une dépendance.
  3. Vingt minutes de gouttes antibactériennes ou autres gouttes thérapeutiques doivent être coulées. Cela devrait être fait avec la nomination d'un médecin, ce qui dépend de la nature et de la durée du rhume.
  4. Dans la crèche de l'enfant, l'endroit où repose sa tête doit être surélevé. Pour cette raison, le mucus du nez sera libéré beaucoup plus rapidement, évitant des problèmes tels que la congestion et la difficulté à respirer.

La particularité du traitement de la rhinite chez le nouveau-né

Chaque nouveau-né a une caractéristique - son incapacité à respirer par la bouche: il est donc très difficile pour lui de souffrir d'une maladie similaire. De nombreux enfants commencent à refuser de manger, n'arrivent pas à bien dormir et leur bien-être général se dégrade de manière dramatique. Par conséquent, un problème tel que le nez qui coule chez les nourrissons doit être traité, malgré les raisons de son apparition.

Et n'oublions pas que la congestion nasale constante peut avoir des conséquences graves: asthme, rhinite chronique, etc.

Que faire si l'enfant a le nez qui coule constamment?

Un processus prolongé du processus inflammatoire des muqueuses se manifeste chez l'enfant avec un froid constant. Pour normaliser la qualité de vie et soulager les symptômes, il est important de différencier l’étiologie de la rhinite de manière opportune afin de sélectionner correctement le traitement à l’aide de produits pharmaceutiques.

L'article fournit une vue d'ensemble des facteurs agressifs à l'origine de cet état clinique et des recommandations aux parents sur les mesures à prendre si le bébé a la morve qui coule constamment.

Causes possibles

La morve est rarement une maladie indépendante. Le plus souvent, leur développement est précédé d'une réaction allergique, une lésion infectieuse des voies respiratoires supérieures. La muqueuse nasale remplit une fonction de barrière empêchant la pénétration d'agents étrangers dans la cavité nasale.

L'exposition directe à des facteurs agressifs déstabilise le mécanisme de défense, réduit l'activité de l'appareil mucociliaire, provoque une inflammation et un gonflement des tissus mous et une production abondante de sécrétions sécrétoires.

Si vous ne limitez pas le contact avec un irritant, l'écoulement nasal devient prolongé.

Causes possibles d'un écoulement nasal très fréquent chez un enfant:

  • Les allergies Lorsqu'il est exposé à des antigènes, le corps réagit avec une production accrue d'amine biogénique, de sérotonine et de bradykinine, qui contribuent à l'hypersécrétion de mucus. La clairance mucociliaire des spores de plantes, de la poussière, des squames d'animaux domestiques, des produits chimiques ménagers et des produits alimentaires sensibilise. En cas de réaction allergique, le tableau clinique est complété par un larmoiement, une toux, des démangeaisons et une sensation de brûlure dans le nez, une rougeur de la peau.
  • Maladies bactériennes et virales ORL. L'intensification des agents pathogènes infectieux est précédée par l'hypothermie, l'état d'immunosuppression. Au contact de micro-organismes, la muqueuse produit une sécrétion nasale contenant une substance antimicrobienne.
  • Troubles vasomoteurs. Le mécanisme neuro-réflexe se produit lorsque des changements thermiques soudains, l'inhalation d'air froid ou chaud, sur un fond de détresse émotionnelle, un effort physique excessif. Le ton de la paroi vasculaire viole les maladies du système endocrinien, cardiovasculaire et nerveux.
  • Conditions climatiques défavorables, effets toxiques des émissions industrielles, composés chimiques. Dans un tel environnement, la muqueuse est soumise à une irritation systématique, ce qui augmente le risque de développer une rhinite chronique.
  • État d'immunodéficience. Un mécanisme de défense affaibli ne peut pas résister à l'attaque d'agents pathogènes. Ils atteignent la coquille intérieure et irradient ensuite vers des organes et des systèmes en santé. Il en résulte des maladies catarrhales fréquentes et prolongées, qui s'accompagnent d'un écoulement constant de la morve du nez, d'une migration de la pathologie du stade catarrhal au stade chronique.
  • Modifications de la structure osseuse et cartilagineuse du nez. Violer l'assainissement naturel de la cavité nasale, ce qui prédispose à la croissance et à la reproduction des anomalies congénitales de la microflore pathogène, des passages nasaux étroits, la courbure du septum.
  • Croissances bénignes (polypes, phoques blancs, papillomes, végétations adénoïdes). Au cours de la phase active de croissance, les tumeurs grossissent, bloquant complètement les canaux de communication de la cavité nasale avec le monde extérieur. L'accumulation de crachats dans la projection du nez est un environnement favorable à l'activité vitale des agents infectieux, permettant ainsi de maintenir l'inflammation dans le nasopharynx.
  • Utilisation non systématique de gouttes vasoconstricteurs. Les bloqueurs alpha-adrénergiques des sympathomimétiques ont un effet néfaste sur l'activité de l'épithélium cilié, ce qui entraîne une perturbation de l'écoulement de la sécrétion muconasale, la rhinite médicale.

C'est important! La morve transparente chez le nouveau-né jusqu'à l'âge de 3 mois ne nécessite pas de traitement. En médecine, cette affection est indiquée par la rhinite physiologique. De cette manière, la muqueuse s'adapte aux nouvelles conditions environnementales.

En cas d'écoulement prolongé du nez chez un enfant, il y a un risque de complications pour perturber le processus de croissance dynamique, la maturation biologique du bébé, des modifications de la structure du squelette facial, une inflammation du larynx, des bronches et des poumons.

Il est important de rechercher une assistance médicale dès les premiers symptômes pathologiques, de mener à bien un traitement complet jusqu'à la disparition des manifestations cliniques.

Comment traiter un nez qui coule constamment chez un enfant

Le succès des interventions thérapeutiques dépend de la précision et de la précision avec laquelle sont déterminées les causes de la morve chez le bébé. Pour poser un diagnostic, un oto-rhino-laryngologiste effectue des tests instrumentaux (rhinoscopie, rayons X) et de laboratoire (biochimie et numération globulaire, tests d'allergie, frottis nasal).

Pour stabiliser la condition du bébé, il est nécessaire de créer des conditions favorables:

  • contrôle de l'humidité (50-60%) et de la température de la pièce (pendant la journée, t varie de 20 à 22⁰С; pour le sommeil nocturne, il tombe à 18С). Pour maintenir le microclimat, utilisez un humidificateur, climatisez ou ventilez la pièce, suspendez les serviettes mouillées à la tête du lit (pendant la saison de chauffage sur batteries);
  • effectuer le nettoyage humide régulièrement. Ces activités réduisent la concentration d'agents irritants et de poussière dans la pièce, facilitent la respiration, améliorent le sommeil des enfants;
  • fournir beaucoup de boissons (jus naturels, boissons aux fruits, boissons aux fruits, thé, eau alcaline sans gaz). Le fluide élimine les déchets toxiques des souches pathogènes, normalise l'équilibre eau-sel dans chaque cellule;
  • augmenter la hauteur de la tête du lit, en mettant un oreiller supplémentaire. Cette posture améliore la décharge des expectorations, facilite la respiration nasale;
  • équilibre nutritionnel. Préparez l’enfant avec des aliments faciles à digérer, abandonnez les épices, les cornichons, les viandes fumées et les cornichons. Limitez l'utilisation de produits de pâtisserie et de boulangerie. Pour saturer le corps avec des vitamines et des micro-éléments, concentrez-vous sur les fruits, les légumes, les produits laitiers, les viandes maigres et le poisson frais;
  • plus souvent en plein air, si la condition de l'enfant le permet. Pour assurer l’assainissement physiologique, le bébé devrait rester dans la rue pendant au moins 60 à 90 minutes.

Astuce! Lorsque le bébé est malade, il est très important de continuer à allaiter. Avec le lait maternel, il reçoit des éléments de protection, ce qui entraîne la formation d'une résistance du corps aux facteurs agressifs.

Pendant la période d'exacerbation des maladies virales, évitez les endroits surpeuplés, vaccinez rapidement et prenez des médicaments antiviraux dès le premier soupçon de maladie respiratoire.

Assistance médicale

Il est difficile d'arrêter les causes de la rhinite prolongée sans préparations pharmaceutiques. Que traiter et que faire si l'enfant a le nez qui coule constamment, déterminé par le médecin traitant.

En différenciant l'étiologie des lésions des voies respiratoires supérieures, l'oto-rhino-laryngologiste sélectionne les médicaments en fonction des caractéristiques physiologiques du patient (poids, taille, antécédents, état général).

Une liste possible de pharmacothérapie des groupes suivants:

  • Solutions à base d'eau de mer isotonique: Aquamaris, Humer, No-Sal. Enrichir la muqueuse avec des micro-éléments utiles, empêcher le dessèchement et la formation de croûtes, augmenter l'aération des sinus, accélérer la régénération des tissus mous.
  • Vasoconstrictor: "Vibrocil", "Nazivin", "Nazol Bebi". Soulager temporairement la respiration nasale, soulager les symptômes de la rhinorrhée, éliminer l'inflammation, réduire les spasmes dans les muscles lisses. Le cours thérapeutique est limité à 3-5 jours. Dans les cas graves, il est possible d’utiliser jusqu’à 10 jours.
  • Antihistaminiques: "Loratadine", "Allergodil", "Fenistil", "Zodak". Ils bloquent le développement de réactions allergiques, réduisent la production d'amine biogénique, réduisent l'enflure de la membrane muqueuse, ont un effet antiprurigineux.
  • Antibactérien: Isofra, Bioparox, Polydex, Flemoxin. Les sprays nasaux ont un effet local, sont destinés à la réhabilitation de la cavité nasale, sont actifs contre les souches Gram positives et Gram négatives. Utilisez de 5 à 10 jours.
  • Homéopathie: "Arsenicum", "Allium Tsepa", "Akonitum", "Otsillokoktsinum". Efficace en association avec une thérapie primaire. La composition naturelle a un minimum de contre-indications. Ils ont des effets anti-inflammatoires, augmentent le taux d'interféron dans le sang, déclenchent des processus immunitaires protecteurs dans le corps.
  • Glucocorticoïdes: Nasonex, Avamys, Fliksonaze. Les composants stéroïdes améliorent la qualité de la respiration nasale, arrêtent le processus inflammatoire, réduisent le gonflement des tissus mous.

Astuce! Le sirop antipyrétique "Nurofen" aidera à réduire l'intensité de la douleur et à normaliser la température corporelle.

Un écoulement nasal persistant répond bien aux effets physiothérapeutiques. Pour éliminer les symptômes de la rhinorrhée, le médecin prescrit un traitement de 5 à 12 séances de la procédure UHF, du rayonnement ultraviolet et du massage des zones réflexogènes.

En cas d'atrophie muqueuse, le problème est résolu par cryothérapie, coagulation au laser, intervention endoscopique. Les adénoïdes et les polypes sont souvent retirés par voie chirurgicale.

Conclusion

Un écoulement nasal prolongé indique des modifications pathologiques des voies respiratoires supérieures. L'inflammation nécessite l'intervention d'un médecin pour déterminer le facteur de déstabilisation, le diagnostic et le choix du traitement.

Sous réserve des recommandations du médecin, créant un microclimat favorable, vous pouvez avoir confiance en la dynamique positive.

Nez qui coule fréquemment chez un enfant - comment éviter la rhinite chronique?

Contenu de l'article:

Un nez qui coule chez un enfant peut apparaître pour diverses raisons, et seul un médecin est en mesure de choisir le traitement adapté à chaque cas particulier. Dans cet article, nous avons rassemblé des informations utiles pour les parents sur la couleur de la morve, sur la prévention du développement de la rhinite chronique, la sinusite, et sur les méthodes de traitement de la rhinite chez les enfants de tout âge.

15 causes de rhinite chez les enfants

Causes de la rhinite (rhinite):

  1. Chutes de température - surchauffe ou refroidissement excessif du corps (cause la plus courante).
  2. Allergie.
  3. Humidité (trop sec ou humide).
  4. Poussière d'air.
  5. Dentition
  6. Maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures.
  7. Maladies du système respiratoire d'étiologie virale.
  8. Conditions climatiques défavorables.
  9. Maladies bactériennes des voies respiratoires.
  10. Utilisation inappropriée et irréfléchie de médicaments vasoconstricteurs.
  11. Troubles hormonaux.
  12. Blessures à la membrane muqueuse (chimiques, thermiques, mécaniques).
  13. Sinusite, inflammation des végétations adénoïdes, otite.
  14. Faible immunité.

Qu'est-ce que la couleur et la consistance de morve: les caractéristiques des maladies dans le tableau

L'écoulement nasal peut être de couleur et de texture différentes, ce qui est un indicateur d'une maladie particulière. Le tableau ci-dessous vous aidera à déterminer la couleur de l'écoulement nasal.

Un écoulement nasal fréquent, prolongé et prolongé chez les enfants - comment prévenir la sinusite et la rhinite chronique

Afin d'éviter des conséquences graves en cas de rhinite, telle que la sinusite et la forme chronique de rhinite, il est nécessaire de traiter la rhinite correctement et en temps utile, en particulier si elle se prolonge.

Les principales méthodes de traitement de la rhinite sont:

  • Laver et nettoyer les voies nasales.
  • Hydrater la muqueuse nasale.
  • L'utilisation de gouttes et / ou de pommades prescrites par le pédiatre en fonction de la négligence de la maladie (vasoconstricteur, antibiotique, antihistaminique, médicaments complexes).

Pour la prévention de la rhinite chronique et de la sinusite chez un enfant devrait:

  1. Pour améliorer le climat intérieur (normaliser l’humidité de l’air, procéder régulièrement à un nettoyage humide, ventiler la pièce).
  2. Procéder à des promenades régulières au grand air.
  3. Assurez-vous que l'enfant consomme suffisamment d'eau.
  4. Humidifiez les voies nasales de l'enfant jusqu'à 3 à 8 fois par jour (par exemple, une solution saline).
  5. Durcissez l'enfant.
  6. Maximiser la vitamine E du régime alimentaire de l’enfant (il est particulièrement important d’inclure des aliments contenant de la vitamine C).
  7. Évitez l’hypothermie, en particulier de la tête et des membres (jambes et bras).
  8. Tous les six mois, à des fins de prophylaxie, il est nécessaire de consulter un dentiste et un spécialiste ORL.
  9. Effectuer des inhalations prophylactiques (si nécessaire - thérapeutiques). Il est préférable que cette procédure utilise un inhalateur spécial avec des médicaments pour le nébuliseur.

Comment traiter un nez qui coule chez les enfants de moins d'un an, de 1 à 3 ans et de plus de trois ans - méthodes efficaces dans le tableau

Le traitement de la rhinite chez les enfants d'âges différents a ses propres caractéristiques. Le tableau ci-dessous indique les méthodes utilisées pour traiter le rhume chez les nourrissons, les enfants âgés de 1 à 3 ans et les enfants plus âgés. Il convient de rappeler que, dans chaque cas, seul un médecin peut prescrire des méthodes et des remèdes pour le traitement de la rhinite chez les enfants.

En cas de rhinite pendant la poussée dentaire, il est nécessaire de normaliser le microclimat dans la pièce, de rincer le nez avec une solution physique ou une solution saline spéciale (elle doit être instillée avec une pipette). Au coucher, il est nécessaire d'éliminer l'accumulation de mucus à l'aide de coton flagella ou d'un aspirateur.

Traitement de l'écoulement nasal d'étiologie infectieuse: il est nécessaire de normaliser la température et l'humidité dans la pépinière, instiller dans le nez des solutions hydratantes pour la muqueuse nasale, des médicaments vasoconstricteurs (le traitement ne dure pas plus de 5 jours).

Aux premiers signes de rhinite, des antiviraux (par exemple, le virus de la grippe) aident. Pour faciliter l'élimination du mucus, il est nécessaire de relever la tête du berceau afin que la tête soit légèrement plus haute que le corps.

Soulager la condition générale aidera à réchauffer la pommade appliquée sur les pieds et le cou du corps. Régulièrement nécessaire pour libérer les voies nasales des accumulations de mucus. À partir de 10 mois, le processus de récupération peut être accéléré par inhalation à l'aide d'un nébuliseur.

Pour prévenir la rhinite, il est nécessaire de durcir l'enfant et de maintenir la température de la pièce dans les 22 degrés, ainsi que le taux d'humidité - 70%. Dans le cas de snot en temps opportun et de les traiter correctement.

Lire la même chose:

3 commentaires:

Du froid de l'enfant, je lave le bec avec du morenazal, il a un distributeur pratique et la bouteille en plastique ne bat pas comme par exemple le verre d'aquamaris. Et le prix est moins cher que les produits importés en passant, et en termes d’efficacité, il n’est pas en reste.

Au début, j'ai traité l'enfant avec un rhume avec akvalora, jusqu'à ce que je lui ai savonné l'otite. J'ai ensuite appris qu'en Europe, ils refusaient déjà les aérosols, en raison des cas fréquents d'otite résultant de la pression et de la pression du jet. Maintenant, je n'utilise que le spray dosé Morenazal. Spray efficace, ce qui n'est pas cher.

Nous pédiatre a conseillé de pulvériser morenazal. Il a une composition naturelle et ne crée pas de dépendance. Compose efficacement contre le rhume et grâce à une bouteille pratique avec un distributeur, la fille elle-même a appris à l'utiliser.

Causes et traitement de l'écoulement nasal persistant chez un enfant

Que faire s'il y a un nez qui coule constamment chez un enfant? Cette question inquiète tous les parents. Il est important de savoir que ce symptôme apparaît chez les enfants atteints de rhinite lorsque la membrane muqueuse de l'odorat est irritée. Avant de commencer le traitement de la morve, il est nécessaire de connaître la raison de leur apparition. Ce n'est qu'après que vous pourrez commencer les manipulations.

Les causes de la rhinite constante chez les enfants

Le principal problème d'un processus inflammatoire prolongé dans le nez est la détermination de la nature de son apparition. Si la source de la maladie n'est pas correctement identifiée, même un traitement opportun sera inefficace. Les causes de la morve chez les patients plus jeunes peuvent être multiples. La rhinite est généralement affectée après une infection virale respiratoire. L'endroit a une diminution du système immunitaire humain, c'est-à-dire que le corps humain ne peut pas combattre les infections.
La pathologie peut aussi être chronique. Dans ce cas, non seulement des agents infectieux sont impliqués, mais également d'autres facteurs négatifs. Les raisons sont les suivantes:

  1. Anomalies acquises ou congénitales. Ceux-ci comprennent la courbure du septum de l'organe de l'odorat, les effets de fractures, l'entrée de corps étrangers dans les voies nasales.
  2. La présence de maladies ORL. Ce sont des végétaux adénoïdes et des polypes, une amygdalite, une sinusite.
  3. Allergènes Ils peuvent être de la fumée de tabac, de la poussière, des produits chimiques, de l'air sec.
  4. Utilisation spontanée de gouttes vasoconstricteurs.

La poussière et les aérosols nocifs peuvent d’abord provoquer une pathologie aiguë, qui devient ensuite chronique. Une attention particulière doit être accordée à la rhinite allergique. Il se caractérise par sa nature non infectieuse. Appelé en raison de la pénétration de l'irritant dans les voies nasales.
Il y a une autre raison de la rhinite prolongée, qui est liée à la plus petite. Une légère décharge transparente peut se produire au moment de la poussée dentaire. Ce processus s'accompagne d'une diminution de l'immunité. Pour cette raison, le corps devient plus vulnérable à diverses infections. Selon leur consistance, ils ressemblent à la salive et n'ont pas de couleur.

Classification

Le nez qui coule d'un enfant peut être à la fois aigu et chronique. La forme chronique a sa propre classification. Le long nez qui coule a les formes suivantes:

La forme catarrhale est caractérisée par une légère inflammation de la membrane muqueuse de l'organe de l'odorat. Dans le cas de la deuxième forme, on observe un épaississement du mucus. Dans la forme atrophique, son amincissement se produit et des croûtes se forment. La forme allergique peut être saisonnière et toute l’année. Ce dernier type n'est pas associé au processus inflammatoire et aux réactions allergiques.

Symptômes de la rhinite persistante

Afin d'identifier les raisons pour lesquelles l'enfant a le nez qui coule constamment, vous devez faire attention aux symptômes qui se manifestent. Les plaintes du patient sont prises en compte et le bébé est examiné. Si un enfant a constamment le nez qui coule, les symptômes suivants apparaissent:

  • abaissement de l'odeur;
  • sommeil malsain;
  • violation de la respiration nasale;
  • enrouement;
  • congestion nasale;
  • l'apparition de compartiments muqueux ou purulent-muqueux;
  • baisse d'attention.

Des signes récents sont associés à une hypoxie due à des modifications de la ventilation. Les enfants doivent respirer par la bouche. Si le bébé a un rhume, alors la toux, la fièvre, le mal de gorge peuvent survenir. En cas de rhinite allergique, les bébés présentent d'autres symptômes:

Lorsque l'atrophie du mucus apparaît sèche et sensation de brûlure. En cas de séparation des croûtes et des ulcères, des saignements se produisent.

Traitement

Le nez qui coule fréquemment chez un enfant devient la cause fondamentale des changements du microclimat dans l'appartement. Cela devrait être fait si l'air est trop sec. Les voies nasales s'assèchent et les gouttes nasales ne font qu'aggraver la situation et créer une dépendance. Humidifier l'air avec un appareil spécial. La salle doit être diffusée de temps en temps. À l'intérieur, effectuez quotidiennement un nettoyage humide. Il est démontré que bébé utilise le plus de liquide possible. Cela contribuera à l'élimination des toxines du corps.
Le régime général de traitement est le suivant:

  1. Rincer soigneusement la cavité nasale.
  2. Hydrater les muqueuses.
  3. Appliquez des gouttes pour réduire la séparation du mucus.
  4. Si nécessaire, utilisez des gouttes avec des antibiotiques.
  5. Utilisez des pommades antibactériennes.

Les antibiotiques et les médicaments antibactériens ne sont prescrits que par le médecin traitant. Il est important de maîtriser la technique du lavage de l'organe de l'odorat afin d'éviter une rhinite régulière chez les bébés. La procédure de lavage est effectuée avec des solutions salines. Il est possible de cuisiner à la maison en mélangeant le sel avec de l'eau dans la proportion d'une cuillerée à thé dans un verre d'eau. En outre, les enfants peuvent utiliser des sprays spéciaux au sel de mer.
Collargol et Protargol sont souvent prescrits pour réduire le mucus. Les parents utilisent des gouttes de rétrécissement capillaire avec rhinite fréquente, qui doivent être remplacées par des produits à base d’huile. Ils ne dessècheront pas trop le mucus de l'organe de l'odorat. Une excellente option sont les gouttes de Pinosol. L'inhalation avec un nébuliseur est efficace pour hydrater la membrane muqueuse.
Guérir un rhume sans médicament est presque impossible. Que faire de cette pathologie? Habituellement, les jeunes patients sont prescrits:

  1. Immunomodulateurs. Nazoferon est efficace.
  2. Solutions d’huile - vitamines A et E, argousier, églantine.
  3. Médicament vasoconstricteur Nazivin.
  4. Solutions salées Aqua Maris, No-Sol.
  5. Médicaments antihistaminiques - Cromohexal, Allergodil.
  6. L'acide salicylique en tant qu'agent antimicrobien.

L'utilisation de médicaments topiques est la base du traitement de la rhinite prolongée chez les enfants.

Recommandations générales

Avec une rhinite constante, il est important d'adopter une approche intégrée pour résoudre le problème. Les principaux moyens de lutter contre la pathologie sont les suivants:

  • exercices de respiration;
  • acupression
  • salles de bains chaudes;
  • compresses chaudes sur le nez;
  • dans la rhinite allergique protéger l'enfant contre l'irritation;
  • inhalation.

Au moment du sommeil, l'oreiller devrait être levé. Cela aidera à soulager la respiration de l'enfant. Un mucus excessif ne s'accumule pas dans le nez.
Lorsque vous effectuez toutes les recommandations pour sauver le bébé du froid peut être très rapidement. Il est important de consulter un médecin si seuls les premiers symptômes apparaissent. Même une petite manifestation de rhinite ne peut être ignorée.
"alt =" ">

L'enfant a le nez qui coule constamment: causes et traitement

Tous les parents veulent que leur enfant grandisse en bonne santé. Et lorsque les enfants tombent souvent malades, cela devient un réel problème qui nécessite une intervention médicale. Et à cet égard, les cas de rhume constant sont très indicatifs. Il semble que beaucoup d'efforts soient déployés pour le guérir, et les symptômes ne disparaissent toujours pas. Quelle est la raison, comment cela se manifeste-t-il et qu'est-ce qui est nécessaire pour éliminer la rhinite - beaucoup sont perplexes devant ces questions. Mais seulement en contactant un médecin, vous pouvez obtenir des réponses compétentes.

Causes et mécanismes

Le principal problème dans le processus prolongé du processus inflammatoire dans le nez est de déterminer son origine. Après tout, si la source de la pathologie est mal établie, même le traitement le plus moderne sera inefficace. Les causes de la rhinite chez les enfants peuvent être différentes. Premièrement, la rhinite fréquente est le résultat d'infections virales respiratoires. Ensuite, nous parlons de réduire la réactivité immunitaire du corps, et donc sa capacité à résister aux infections.

Deuxièmement, le problème peut être chronique. Mais il n’ya pas autant d’agents infectieux que d’autres facteurs indésirables:

  • Anomalies structurelles (courbure de la cloison nasale, malformations congénitales, effets de fractures, corps étrangers).
  • Maladies ORL (adénoïdes et polypes, sinusite, amygdalite).
  • Irritants (fumée de cigarette, poussière, air sec chaud ou froid, produits chimiques).
  • Sensibilisation du corps aux allergènes.
  • Utilisation incontrôlée de gouttes vasoconstricteurs (décongestionnants).

Les aérosols et les poussières nocifs peuvent provoquer initialement une inflammation aiguë puis chronique de la membrane muqueuse. Ils conduisent à une violation de la sortie de sécrétion de la cavité nasale en raison de la mort de l'épithélium cilié. Les troubles de la ventilation surviennent pendant les processus volumétriques qui gênent le passage de l'air (adénoïdes, polypes, corps étrangers) et les processus pathologiques à long terme dans d'autres parties des voies respiratoires ne maintiennent que l'inflammation constante de la muqueuse nasale.

La rhinite allergique doit être mentionnée séparément. Il est d'origine non infectieuse et le gonflement et l'hypersécrétion de mucus sont causés par la production d'histamine, de sérotonine et de bradykinines. Ces substances augmentent la perméabilité des vaisseaux sanguins et sont responsables de l'apparition d'autres symptômes d'allergie. Et la raison de cette sensibilisation peut être due à divers antigènes qui entourent l'enfant dans la vie quotidienne (aliments, poils d'animaux, pollen de plantes, médicaments, produits chimiques). Les perturbations vasomotrices peuvent avoir un mécanisme neuro-réflexe, résultant de l'inhalation d'air froid, d'odeurs fortes ou de stress. À son tour, cela s'accompagne également de manifestations assez violentes de la part de la muqueuse nasale.

Si un enfant a le nez qui coule constamment, il faut tout d’abord déterminer la cause des violations. Plusieurs États peuvent être responsables d’un tel phénomène.

Classification

Il est donc devenu évident que le nez qui coule chez les enfants est à la fois aigu, mais souvent récurrent et chronique. Ce dernier a plusieurs variétés. Dans la classification moderne des rhinites prolongées, il existe de telles formes:

  • Catarrhal
  • Hypertrophique
  • Atrophique.
  • Allergique.
  • Vasomoteur.

Le premier est caractérisé par une inflammation superficielle de la membrane muqueuse. Dans un processus hypertrophique, sa consolidation se produit. La rhinite atrophique, au contraire, s'accompagne d'un amincissement des muqueuses et de la formation de croûtes. La rhinite allergique, à son tour, est saisonnière et toute l’année. Il peut pénétrer dans la structure de l'atopie (avec dermatite et asthme bronchique). Une rhinite vasomotrice n'est pas associée à une inflammation ou à des réactions allergiques.

Les symptômes

Pour comprendre pourquoi un enfant a constamment le nez qui coule, commencez par vous occuper de son tableau clinique. Dans un premier temps, le médecin interroge le patient et ses parents pour rechercher des plaintes, puis procède à un examen général et à un examen ORL afin de détecter des signes objectifs. En règle générale, lors d’une rhinite prolongée, les manifestations suivantes se manifestent:

  • Congestion nasale.
  • Décharge (muqueuse, mucopurulente).
  • Violation de la respiration nasale.
  • Diminution de l'odorat.
  • Un peu de voix.
  • Difficulté à nourrir les nourrissons.
  • Maux de tête
  • Diminution de l'attention et de la mémoire.
  • Mauvais sommeil

Les derniers symptômes de la liste ci-dessus sont associés à une hypoxie due à des troubles de la ventilation. Par conséquent, les enfants doivent respirer par la bouche, ce qui crée un aspect distinctif. Si l'enfant a souvent un rhume, il peut y avoir d'autres symptômes, tels que toux, maux de gorge et fièvre. La rhinite allergique présente également d'autres symptômes:

  • Éternuements imparable.
  • Écoulement aqueux.
  • Nez qui pique.
  • Déchirer
  • Conjonctivite

Avec une atrophie de la membrane muqueuse des enfants inquiets de la sécheresse du nez et des brûlures. Lorsque vous essayez de retirer les croûtes, vous pouvez présenter un léger saignement et des plaies. Le processus hypertrophique s'accompagne parfois d'un rétrécissement des trompes d'Eustache, ce qui provoque une sensation de pression dans les oreilles. À l'examen, la membrane muqueuse peut avoir un aspect différent: rougie et enflée, avec une nuance cyanotique, "marbre", hypertrophiée ou amincie avec une sécrétion visqueuse et des croûtes. Tout dépend de la nature de la rhinite prolongée.

Le tableau clinique du rhume chez les enfants présente de nombreux traits communs. Mais une enquête plus détaillée nous permet d’établir la cause.

Diagnostics supplémentaires

En ce qui concerne le médecin, vous pouvez avoir confiance en l’examen qualitatif et opportun du diagnostic. Afin de comprendre les causes d’un écoulement nasal fréquent chez l’enfant, un examen en laboratoire et une analyse instrumentale doivent être effectués:

  • Test sanguin général.
  • Biochimie sanguine: immunogramme, anticorps contre les infections.
  • Frottis dans la cavité nasale (microscopie, culture).
  • Tests d'allergie avec divers antigènes.
  • Rhinoscopie
  • Rayons X.

Il est probable qu'un allergologue ou un immunologue devra être impliqué dans la rédaction du rapport final. Nous ne pouvons pas permettre qu'il y ait des lacunes dans le diagnostic, car le succès des mesures thérapeutiques peut en dépendre directement.

Traitement

Une fois que vous avez appris les causes de la pathologie, examinez les moyens de traiter un écoulement nasal persistant. Cela nécessite une approche différenciée, tenant compte de la nature de la pathologie et des caractéristiques individuelles de l'organisme. Il faut comprendre que le traitement n'est pas dû à des symptômes, mais à leur cause immédiate. Il est impossible de donner un pied à la maladie et de progresser - il est important de l'éliminer à temps.

Recommandations générales

Le succès du traitement dépend en grande partie de la création de conditions favorables externes. Les parents avec enfants doivent se rappeler que la pièce doit être humide et fraîche. Par temps sec et chaud, vous pouvez activer le climatiseur et l'humidificateur. Si ce n'est pas le cas - il suffit de ventiler et de vaporiser de l'eau (nettoyer, mettre des serviettes humides, mettre des récipients remplis et ouverts). Cela hydratera la muqueuse nasale et facilitera le traitement de l'inflammation. Une condition préalable au traitement de la rhinite allergique sera l’élimination des contacts avec les antigènes présumés.

Il est recommandé d'utiliser des aliments faciles à digérer, sans épices, cornichons, viandes fumées et marinades. Vous devez boire beaucoup de liquide (eau minérale alcaline sans gaz, compotes, jus de fruits et boissons aux fruits). Il est préférable de soulever légèrement la tête du lit pour faciliter la respiration et la sécrétion secrète. Il est nécessaire de nettoyer constamment les voies nasales du mucus: si le bébé ne peut pas se moucher, utilisez une aspiration (aspirateur).

Pour empêcher un enfant de tomber malade aussi souvent, il est possible de mener des séances de durcissement, de vacciner pendant la saison des infections virales respiratoires aiguës et de la grippe et d'éviter les foules.

Des médicaments

Il est assez difficile de guérir le nez qui coule souvent sans traitement. Sur la base de la cause de la pathologie, le médecin vous prescrira ces médicaments ou d’autres médicaments. La liste des médicaments recommandés pour une utilisation chez les enfants peut inclure:

  • Solutions salines (Aquamaris, No-Sol).
  • Vasoconstricteur (Nazivin).
  • Antihistaminiques (Allergodil, Kromoheksal).
  • Antiseptiques et antimicrobiens (protargol, acide salicylique).
  • Glucocorticoïdes (Nasonex).
  • Solutions d’huile (Sinuforte, vitamines A et E, rose sauvage et argousier).
  • Immunomodulateurs (Nazoferon).

Ces médicaments sont utilisés sous forme de médicaments locaux: spray et gouttes, pommade, inhalation. Avec vasoconstricteur devrait être particulièrement prudent, car leur utilisation irrationnelle peut provoquer une rhinite vasomotrice. Par conséquent, tous les médicaments ne doivent être prescrits que par un médecin et être utilisés sous sa supervision.

L'utilisation de médicaments d'action locale est la base de la thérapie de la rhinite prolongée chez les enfants.

Médicaments sans drogue

Dans la rhinite chronique, la physiothérapie est largement utilisée: irradiation ultraviolette, thérapie UHF, massage des zones réflexes (acupuncture), inhalation d’eau minérale, traitement en spa. En cas d'hypertrophie de la conque nasale, elles sont cautérisées par coagulation électrique, laser ou radio, et par cryothérapie. Les végétations adénoïdes et les polypes sont également supprimés. Les corps étrangers sont retirés par endoscopie de la cavité nasale.

Le nez qui coule constamment cause beaucoup de problèmes non seulement aux enfants, mais aussi à leurs parents. Mais pour s'en débarrasser, il est nécessaire de commencer à rechercher la cause des violations. Et c'est impossible sans consulter un médecin. Le spécialiste réalisera un diagnostic approprié et établira un diagnostic, sur lequel il dira quoi faire à l'avenir. En suivant les recommandations du médecin, vous pouvez être confiant dans l’élimination efficace des rhinites prolongées et la normalisation de la qualité de vie.

Vous Aimerez Aussi