Comment traiter un nez qui coule avec la dentition?

L'éruption des dents de lait pour chaque nourrisson est différente. En règle générale, l'humeur et le comportement de l'enfant changent, les symptômes sont visibles. L'aspect le plus fréquent de l'apparition des dents est l'écoulement nasal. Une décharge excessive de morve crée une gêne. Les parents doivent donc aider leur fils ou leur fille, car ils ne peuvent pas faire face seuls à des phénomènes désagréables.

Un nez qui coule peut-il indiquer l'apparition d'une dent de bébé?

Tous les parents ne savent pas pourquoi un nez qui coule apparaît chez les nourrissons. Ils ne soupçonnent pas que cela est causé par le début de l'éruption de la première dent. A ce moment, les gencives deviennent enflammées. Le cerveau signale le mucus pour augmenter la salivation. Comme toutes les glandes responsables de l’humidification de la bouche et du nez sont proches les unes des autres, elles ont un apport sanguin général; lorsque les gencives sont enflammées, toute la bouche, la gorge et le nez sont irrités. Les glandes perçoivent les processus commencés comme un signal de détresse, ce qui active la sécrétion de mucus. Des quantités abondantes mènent à un rhume.

Ce phénomène peut également expliquer la diminution de l'efficacité du système immunitaire dans le contexte de la faiblesse générale du corps de l'enfant. D'habitude, les premières dents du haut commencent à apparaître à l'âge de six mois. C’est à ce moment-là que le régime alimentaire du bébé prend beaucoup d’ampleur, que la supplémentation commence et que la quantité de lait maternel consommée diminue. En conséquence, moins d'anticorps protecteurs pénètrent dans l'organisme, ce qui peut entraîner une diminution de l'immunité générale et locale. En conséquence, le corps de l'enfant devient susceptible aux infections virales.

Nous ne pouvons pas exclure la possibilité d’être atteint du SRAS, d’infections respiratoires aiguës ou d’autres maladies. Par conséquent, avant de prendre toute action et de commencer à traiter un nez qui coule, vous devriez consulter un médecin.

Souvent, la quantité de décharge dépend du nombre de dents en même temps.

Combien de temps dure le nez qui coule?

Quand la dentition coule le nez qui coule dure un maximum de quatre jours. Cependant, chez certains nourrissons, une sécrétion excessive de mucus par le nez et de salive par la bouche peut prendre jusqu'à six jours. Par la nature de la décharge, on peut juger de la raison de leur apparition: la morve claire et aqueuse est le symptôme d’une dent coupante.

Les symptômes

En plus du rhume, lorsque la première dent de bébé se développe chez le nouveau-né, il existe d'autres signes permettant de déterminer avec précision qu'il ne s'agit pas d'une infection:

  1. gencives enflammées et rougies aux endroits où les dents sont coupées;
  2. l'enfant suce constamment son doigt et place des jouets dans sa bouche, ce qui indique des démangeaisons aux gencives;
  3. salivation accrue;
  4. rougeur autour de la bouche;
  5. perturbation de l'appétit;
  6. irritabilité, caprices, agitation dans le comportement en raison de douleurs à la tête;
  7. chaleur courte;
  8. toux sèche;
  9. selles molles.

À cause de la chaleur et de la toux, même un pédiatre peut être dérouté. Ces phénomènes parlent souvent du SRAS. Et seul un certain nombre d'autres signes permettront de comprendre qu'ils sont causés précisément par l'éruption d'une dent.

L'apparition de la toux et de la fièvre est due aux mêmes causes que l'écoulement nasal. Le corps se protège grâce à un mucus abondant qui s'accumule dans la gorge et provoque une irritation. La toux, quand les dents grimpent, s'appelle réflexe.

La température est également une défense de l'organisme, en réaction à une grave inflammation des gencives. De nombreuses substances biologiquement actives s’accumulent sur le site de l’éruption dentaire, ce qui provoque une élévation de température allant de 38,5 à 39 ° C sur l’échelle Celsius. Cependant, la chaleur ne devrait pas durer plus de deux jours. Souvent, l'indicateur saute dans le contexte de diarrhée grave et d'épuisement. Une symptomatologie prononcée est observée lors de l’apparition de la dentition, ces dents étant situées près du nerf optique et à l’intersection des canaux muqueux.

Qu'est-ce qu'un rhume quand les dents grimpent?

Malgré la similitude des symptômes lors de la poussée dentaire et de l’infection bactérienne, il est possible de distinguer un nez qui coule dans les deux cas. Lorsque les dents poussent, transparent, la morve liquide sort constamment du nez. Comme ils sont assez fluides, la respiration nasale n'est pas perturbée.

La rhinite bactérienne et virale est caractérisée par une épaisse sécrétion blanche ou verdâtre pour laquelle il est difficile de respirer. L'enfant ne dort pas bien la nuit et ne mange pratiquement pas. La principale différence entre un nez qui coule pendant une éruption et une rhinite est la disparition des symptômes après la découverte du sommet blanc de la dent à la surface de la gencive.

Traitement

Le fait d'aider un fils ou une fille à faire face au froid peut maintenir une température et une humidité optimales dans la pièce pour les jeux et les loisirs. Ces indicateurs ne doivent pas dépasser 20 degrés Celsius et 60 à 70% d'humidité.

Une diminution de l'immunité est souvent associée à l'avitaminose. Pour la prophylaxie, il est recommandé d'inclure, si possible, dans le régime alimentaire des aliments riches en vitamines des groupes B et C, ainsi que du carotène. Les produits laitiers fermentés, le fromage, le lait et le fromage cottage sont riches en oligo-éléments.

Si la gomme enfle et fait mal, il est recommandé d'utiliser des gels anesthésiques tels que le gel Dentinox, Calgel, Kamistad, Dentol. Le traitement de la rhinite chez les bébés avec des médicaments puissants est inacceptable pendant la croissance accrue de la dent supérieure ou inférieure. Il suffit de prendre des mesures de soutien qui faciliteront la situation générale:

  1. nettoyer le nez du mucus;
  2. rincer le nez;
  3. hydratant.

Un moyen efficace d'éliminer le mucus nasal consiste à utiliser des aspirateurs nasaux.

Laver et hydrater

Avec beaucoup de mucus, les expectorations commencent à se dessécher et à former des croûtes. Ils doivent être éliminés en humidifiant le nez du bébé avec des solutions spéciales. Un grand nombre de formulations de lavage sous forme de gouttelettes sont proposées aujourd'hui dans les pharmacies. Pratique pour utiliser des monodoses.

Laver et hydrater les voies nasales avec de l'eau de mer purifiée et une solution saline sous forme de gouttes. Ils ne nuisent pas au corps des enfants, car ils ne contiennent pas d'additifs, ils peuvent donc être utilisés un nombre illimité de fois.

Pour le groupe d’âge allant jusqu’à 24 mois, il est recommandé d’utiliser des moyens de lavage sous forme de gouttes, car le traitement par vaporisation provoque des réactions involontaires, telles que dysphonie spastique ou spasmes des cordes vocales.

Enlèvement de mucus

Après avoir rincé et hydraté le nez, il est recommandé de retirer le mucus restant. Cette procédure doit être courte et périodique. Pour cela, des aspirateurs nasaux sont utilisés. Ils peuvent être réalisés sous la forme d'un petit lavement avec capuchon amovible ou sous la forme d'un tuba en plastique avec un tube d'aspiration. Les appareils sont soigneusement lavés avec beaucoup d'eau bouillie avant utilisation et après la procédure.

Pour un retrait plus efficace lors du traitement d'une moitié de nez, il est préférable de fermer la seconde.

Les restes de mucus et de croûtes du nez peuvent être éliminés avec un turban en coton imbibé d'une petite quantité d'huile de tournesol purifiée ou d'huile de bébé pour le corps. Pour chaque passage, un turundum pur est utilisé.

Utilisez des gouttes

En cas de rhinite grave, lorsque les dents sont coupées, des agents vasoconstricteurs localisés sont parfois prescrits. La seule condition est l'absence de contre-indications. Les gouttes de Nazivin sont prescrites aux bébés avec une concentration de la substance active dans une solution de 0,01%. À partir de 12 mois, il est recommandé d’augmenter la dose de ce médicament à 0,25% ou d’Otrivin à une concentration de 0,5%. La durée du traitement ne doit pas dépasser cinq jours.

Remèdes populaires

En l'absence de manifestations allergiques du miel, vous pouvez utiliser les méthodes traditionnelles pour faciliter le processus d'éruption. Ce remède aide efficacement à soulager le gonflement et les rougeurs des gencives. Une petite quantité de miel peut être appliquée et frottée sur les endroits enflammés.

Auparavant, lorsque nos dents étaient coupées, nos grand-mères préparaient du thé pour dent à laver. Il est préparé à partir de camomille, de lavande, de cataire et de mélisse, pris en quantités égales et rempli de 200 ml d’eau bouillante. Cet outil devrait être bu à petites doses pendant la journée. Le thé calme le système nerveux.

Bien guérit les gencives et soulage les irritations de la valériane. La teinture de la plante permet l'anesthésie du site d'éruption après le frottement.

Les méthodes traditionnelles doivent être utilisées avec prudence, car de nombreuses plantes médicinales sont puissantes.

Nez qui coule à la recherche de la sagesse chez l'adulte

Un nez qui coule n'est pas seulement un signe que les dents de bébé grimpent, il est également associé à des dents de sagesse chez les adultes. Identifiez le début de la croissance des dernières molaires, peut-être les mêmes que chez les nourrissons. Souvent, le processus s'accompagne d'un fort gonflement de la joue à l'endroit où la dent grimpe et d'une forte toux. Parfois un mal de tête. Si vous avez mal aux gencives lorsque vous faites sauter une dent de sagesse, il est recommandé de consulter un dentiste. Il coupera soigneusement la gomme, ce qui permettra à la dent de sortir plus rapidement et moins traumatisante. En conséquence, il y aura un malaise et une douleur dans la tête.

Si une dent de sagesse est endommagée, elle est enlevée.

Distinguer un rhume d'un rhume pendant la dentition

  • transparent;
  • liquide;
  • fluide;
  • ne perturbe pas la respiration;
  • disparaît en quatre jours.

Pour ARVI ou d'autres causes d'excès de mucus du nez:

  • la décharge devient blanc terne ou vert;
  • il y a une forte odeur caractéristique de la bouche;
  • l'écoulement nasal provoque des difficultés respiratoires;
  • le nez est difficile à dégager du mucus;
  • le nez qui coule ne va pas dans les 5-6 jours;
  • d'autres signes d'une maladie infectieuse sont visibles: fièvre prolongée, toux thoracique, etc.

Le nez qui coule quand on fait ses dents - que faire si snot verser comme un ruisseau?

Le problème de la dentition inquiète toutes les mères, mais tout le monde sait que souvent ce processus chez les enfants est accompagné d'un rhume, de nombreuses jeunes mères peuvent confondre un tel rhume avec un rhume, surtout si elles sont accompagnées d'une toux.

Chaque enfant est une individualité, donc pour tout ce processus se déroule différemment. Aucun risque de morve sur les dents, en soi ne se cachent pas, donc dans la plupart des cas, ne nécessitent pas de traitement médical.

Les causes de la "rhinite dentaire"

Les experts soulignent un certain nombre de raisons pour lesquelles un nez qui coule apparaît chez les nourrissons lors d'une éruption. Parmi ces facteurs provocants, on peut citer les suivants:

  • fonctions de protection réduites du corps;
  • structure anatomique dans laquelle les gencives et la muqueuse nasale sont trop proches.

Lorsque les premières dents commencent à ramper, le corps du bébé est soumis à une charge assez importante, respectivement, son immunité est réduite.

Tout micro-organisme pathogène peut facilement pénétrer dans le corps à ce moment-là et causer diverses maladies. La raison de l'immunité réduite peut être la malnutrition. Pour éviter cela, le régime alimentaire de l’enfant doit inclure autant que possible des légumes, des fruits et des produits à base de lait fermenté.

Du mucus clair peut être libéré du nez du bébé si les muqueuses sont trop proches les unes des autres.

Dans ce cas, les muqueuses ont un apport sanguin général. Lorsque les gencives deviennent enflammées, la muqueuse nasale commence également à souffrir, ce qui l'indique par des sécrétions claires.

Morve sur les dents - quelle est leur caractéristique, quelles sont-elles?

Ainsi, comme nous l'avons déjà découvert, un symptôme courant de la poussée dentaire au cours des deux premières années de la vie d'un bébé est la morve. Afin de ne pas confondre ces sécrétions avec les rhumes, vous devez savoir ce qu’elles sont.

Au plus fort de l'éruption, il y a un écoulement clair, plus semblable à de l'eau que du mucus. Une telle morve ne procure absolument aucun inconfort, si ce n'est qu'elles coulent constamment. En parallèle, il peut y avoir une forte salivation, due à une circulation sanguine accrue.

  • Écoulement nasal léger, de structure non visqueuse, de couleur transparente;
  • la décharge commence et se termine indépendamment;
  • congestion nasale due à un gonflement de la membrane muqueuse due à une augmentation du flux sanguin;
  • morve s'épuise tout seul, le bébé n'a pas besoin de les souffler.

Que pensez-vous de la morve qui coule comme une rivière lorsqu'elle fait ses dents, Dr. Komarovsky:

Autres symptômes caractéristiques de la période «fendue»

En plus du fait qu'un bébé peut avoir le nez qui coule pendant la dentition, d'autres symptômes désagréables peuvent également être observés à ce moment, notamment:

  • bave abondante;
  • l'enfant met tout dans sa bouche;
  • sommeil agité;
  • gonflement des gencives;
  • refus de manger;
  • larmoiement;
  • violation de la chaise (diarrhée, constipation);
  • toux
  • température corporelle élevée.

Si un bébé a une température corporelle élevée, il est alors nécessaire de s’assurer qu’elle ne dépasse pas la marque des 39 degrés et qu’elle ne tient pas plus de 2 jours. Cette condition est due au fait qu'au cours de cette période, une quantité suffisamment importante de substances biologiquement actives est sécrétée dans le corps.

Dans la plupart des cas, un nez qui coule peut être accompagné d'une toux. En effet, le mucus coule dans la gorge, provoquant une irritation. La toux doit être humide et peu fréquente, sinon il peut s'agir d'un rhume.

Comment aider l'enfant?

Si l'écoulement du nez des miettes est le résultat d'une poussée dentaire, dans ce cas, vous ne devez pas recourir à des médicaments spéciaux pour le traitement de la rhinite. Pour soulager la condition de l'enfant, il suffit de suivre des règles simples:

  1. Une humidité optimale dans la pièce assurera une respiration normale du bébé et ne permettra pas à la membrane muqueuse de se dessécher.
  2. Le rinçage peut être utilisé comme moyen supplémentaire de faciliter la respiration. Cela peut être fait avec une solution spéciale qui est vendue dans une pharmacie.
  3. Si le bébé ne sait pas se moucher, des aspirateurs spéciaux ou des poires nasales peuvent être utilisés pour éliminer l'accumulation de mucus.
  4. Les croûtes séchées qui restent à l'intérieur du nez doivent être enlevées à l'aide d'un coton spécial préalablement trempé dans une solution saline.
  5. Pendant cette période, il est nécessaire de donner au bébé autant que possible de boire. Un surplus de liquide aide à évacuer le mucus du corps.
  6. Si une congestion sévère est observée, des gouttes nasales spéciales doivent être utilisées.
  7. Des médicaments spéciaux aideront à soulager les symptômes.

De tels symptômes durant cette période ne nécessitent pas de traitement spécial. Même sans recourir à des moyens spéciaux, tous les symptômes disparaîtront d'eux-mêmes dès que la dent apparaît à la surface de la gencive.

En plus des méthodes traditionnelles, vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle pour aider le bébé à soulager son état au cours d’une période donnée. Parmi les recettes les plus courantes sont:

  • enterrer le jus d'aloès;
  • inhalation avec de l'huile de sapin ou d'eucalyptus;
  • ramollissement des muqueuses avec du miel.

Méthodes de prévention

Prenez soin de la santé des miettes à l'avance. Habituellement, les premières dents commencent à crawler en six mois, alors que de nombreux bébés sont encore nourris au sein. C’est le lait maternel qui donne au corps du bébé tout ce dont il a besoin, vous ne devez donc pas le sevrer pendant les poussées dentaires.

La méthode de prévention la plus importante est un régime alimentaire équilibré et des promenades fréquentes au grand air. Tout cela assure le renforcement de l'immunité des miettes, de sorte qu'une période difficile est moins douloureuse.

Si nécessaire, vous pouvez administrer à votre enfant un complexe vitaminique spécifique pour maintenir et renforcer les fonctions de protection de l'organisme.

Quelles questions inquiètent le plus souvent les jeunes mères

Quand un enfant apparaît, chaque mère a beaucoup de questions à poser et le processus de démarrage n’y fait pas exception. Les questions les plus fréquemment posées sont:

  • Comment distinguer la morve des dents du rhume?
  • Quand vaut-il la peine de voir un médecin?
  • Y a-t-il des sécrétions nasales lorsque les molaires apparaissent?

Si vous prenez des informations générales, les réponses peuvent être:

  • les sécrétions dentaires du nez ne sont pas visqueuses, transparentes, passent après 5 jours;
  • Si l'enfant ne se sent pas bien, la température corporelle est élevée pendant plus de 2 jours.
  • les premières molaires peuvent apparaître chez les enfants présentant les mêmes symptômes désagréables que le lait.

Répondez pleinement à ces questions, seul un pédiatre peut le faire, car les caractéristiques individuelles de chaque enfant doivent être prises en compte.

Peut-il y avoir morve pendant la dentition: caractéristiques du nez qui coule "dentaire" chez les enfants de moins d'un an et les méthodes de traitement

Les parents du bébé remarquent souvent que celui-ci a le nez qui coule. Parfois, cette situation est la réponse du corps à la poussée dentaire. Comment s'assurer que la rhinite "dentaire", et que faire dans ce cas? Comment aider votre enfant à faire face à un problème désagréable? Nous aborderons les causes de la rhinite dans le contexte du processus de présentation, les principaux symptômes de ce phénomène, et indiquerons également aux parents comment aborder correctement la solution du problème.

Souvent, la poussée dentaire chez un enfant est accompagnée de symptômes désagréables, tels qu'un nez qui coule.

Causes de la rhinite "dentaire"

Pourquoi l'enfant développe-t-il souvent une rhinite pendant la période de présentation? Les causes de snot sont et elles sont évidentes:

  • immunité réduite;
  • connexion de la cavité buccale avec le nasopharynx.

Les défenses de l'organisme s'affaiblissent lorsque les dents du bébé sont coupées. Certains pédiatres pensent que cela est dû à des lésions mécaniques des gencives, qui deviennent enflammées et démangent lorsque la pointe de la dent approche de la surface elle-même. Des conditions favorables à la reproduction des bactéries apparaissent, qui provoquent un gonflement et une inflammation de la gorge et du nasopharynx.

D'autres médecins affirment que pendant la période de présentation, toutes les forces du corps visent la croissance des dents et que d'autres systèmes restent «sans surveillance». À cet égard, toute infection s’accroche facilement au bébé. Il est bon qu'un enfant se détende un peu ou se promène avec sa mère dans la rue - il commence immédiatement à éternuer et à montrer d'autres signes de rhume.

Comment déterminer qu'un enfant a les dents coupées?

Parfois, les parents doutent que la progéniture ait le nez bouché à cause des poussées dentaires. Comment distinguer le rhume habituel de la "dent"? Déterminez avec précision la cause de la morve sous la force d'un médecin, mais une mère attentive sera en mesure de remarquer certains des symptômes:

  1. Chez le bébé, la salive coule abondamment. Ce phénomène devient parfois plus visible et disparaît parfois complètement. Dans les moments les plus chauds, la salive peut couler dans un flux continu et causer un inconfort particulier - les miettes sont constamment mouillées sur la poitrine et le ventre. Cela conduit à une érythème fessier et une irritation de la peau. Certaines mères portent même des bavettes qu'il faut changer plusieurs fois par jour.
  2. Les gencives sont gonflées, elles peuvent faire mal, changer de couleur. Si la couleur des gencives est normalement rose pâle, elle devient alors rose vif avec une teinte pourpre. Parfois, des hématomes sont observés sur les gencives à des endroits où le bout de la dent est proche de la surface.
  3. L'enfant ne dort pas bien, pleurant brusquement dans un rêve. Il refuse aussi parfois des mamelons ou des seins. Si le bébé ne peut pas travailler du tout avec des gencives ou du lait, il vaut la peine de le boire dans un gobelet en plastique ou à la cuillère.
  4. Un bébé s'accroche parfois à une oreille ou à une autre, de même que les dents. Il est important de ne pas passer à côté des signes d'otite. Vous devez tirer légèrement l'oreille vers le bas - si cette action ne provoque pas de pleurs, ne crie pas, tout est en ordre.
  5. La diarrhée est également un signe indirect de poussée dentaire.

Si de tels symptômes apparaissent sur le fond de la rhinite, il y a une forte probabilité que l'enfant plaise bientôt à la mère avec la première dent ou les dents suivantes. Bien que les dents soient la cause de la rhinite, il est toujours nécessaire de la traiter, car tout nez qui coule dans une telle miette peut donner lieu à des complications.

Quel est le danger?

La morve de dentition n'est pas toujours considérée comme un phénomène innocent. Tout le monde sait que la gorge, le nasopharynx et les canaux auriculaires sont interconnectés. Dans la période de rhume et de nez qui coule dans la cavité nasale de l'enfant, les bactéries se multiplient. Certains d'entre eux peuvent pénétrer dans les organes ORL (oreilles, gorge), ainsi que dans les bronches. Chez les enfants qui ne marchent pas encore, les processus stagnants dans les organes respiratoires se produisent plus souvent et plus rapidement. Une telle situation sans traitement peut entraîner une otite, un mal de gorge, une bronchite, etc.

Quand vaut-il la peine de voir un médecin? Un enfant de moins d'un an doit être régulièrement vu par un pédiatre - en général, un bilan de routine est effectué une fois par mois. Si le nourrisson a la rhinite, il éternue, tousse - c'est une raison pour consulter un médecin sans le vouloir. Notez que le Dr. Komarovsky soutient qu'un nez qui coule qui dure moins de 4 jours ne nécessite aucune action de la part des parents. En plus de la durée de la rhinite, la consultation d'un médecin est nécessaire:

  • écoulement nasal vert, épais;
  • l'enfant tousse et éternue (nous vous recommandons de lire: pourquoi un nouveau-né éternue-t-il?);
  • caractéristique de température élevée du SRAS;
  • gorge très rouge, gonflement visible, voix rauque.

Façons de résoudre le problème

Si le nez qui coule du bébé est associé à des dents, il est nécessaire d’agir dans les deux sens. Premièrement, traitez la rhinite et, deuxièmement, éliminez la douleur et le gonflement des gencives. Nous vous expliquerons comment aider votre enfant à se débarrasser du mucus présent dans le bec. Nous vous recommanderons des solutions pour soulager son état. En outre, nous énumérons les principales méthodes et préparations qui aideront à faire face aux gencives enflées.

Traitement de la rhinite

Si la morve de bébé n'est pas épaisse, transparente ou légèrement blanchâtre, vous pouvez vous en occuper vous-même. Maman aura besoin d'un aspirateur - une poire en caoutchouc avec une buse en plastique, une couche et une solution saline sous forme de gouttes, que l'on peut acheter en pharmacie. Ensuite, vous devriez agir comme suit:

  1. Emmitouflez bébé en fixant ses mains dans une couche. Donc, il n'interférera pas avec maman pour se laver le nez (nous vous recommandons de lire: comment nettoyer le nez du nouveau-né et vidéo).
  2. Dans chaque narine goutte à goutte 1-2 gouttes de solution saline. Attendez quelques minutes, vous pouvez masser un peu les ailes du nez.
  3. Ensuite, pressez l’aspirateur dans votre main pour en extraire l’air. Serrez la narine d’un bébé avec votre doigt, fixez l’embout à l’autre et essayez de retirer le mucus du nez de celui-ci en utilisant une méthode à l’aspirateur. Cette opération est simple, cependant, certaines compétences sont nécessaires.
  4. Répétez avec l'autre narine.

Il existe d'autres dispositifs pour nettoyer les voies nasales. Après la procédure, vous pouvez égoutter le nez avec des gouttes vasoconstricteurs pour éviter une congestion nasale ultérieure et des éternuements irritants. Il est important de n'utiliser que ceux qui sont destinés aux enfants de moins d'un an. Parfois, l'utilisation de gouttes n'est pas nécessaire du tout. Si, après le nettoyage du nez, l’enfant respire par lui-même, il ne renifle pas dans son sommeil - les gouttes ne peuvent être utilisées qu’avant l’heure du coucher.

Il est également judicieux d’emballer le bébé de manière à ce que la partie supérieure du corps soit légèrement plus haute que le bas. Un nez qui coule pendant la dentition, tout comme une rhinite normale, ne permet pas au nez de respirer la nuit. Une légère élévation sous la tête sous la forme d'un oreiller plat et dense ne fait pas mal. Le mucus des voies nasales coule dans la gorge, le gonflement s'atténue un peu, le bébé respire mieux.

Soulager la condition de l'enfant

Ensuite, vous devriez améliorer l'état des miettes. Il arrive que le bébé soit capricieux, léthargique, il attire constamment des objets étrangers dans sa bouche. La séquence des actions pour l'inflammation des gencives devrait être:

  1. Si la mère est sûre que son fils fait ses dents - il pleure, est capricieux, refuse les tétons - vous pouvez lui donner des analgésiques. Les médicaments à base d'ibuprofène fonctionnent bien - ils soulagent non seulement la fièvre, mais également la douleur. Cependant, ils ne doivent pas être maltraités, vous pouvez donner la nuit, de sorte que l'enfant dorme. Combien de jours l'ibuprofène peut-il être administré? Selon les pédiatres, il ne devrait pas être utilisé plus de 3 jours.
  2. Il est souhaitable de traiter les gencives avec un gel pour utilisation locale, par exemple par Camident. Il doit être posé derrière la joue de manière à former une couche de gel de 2 à 3 mm à la surface de la gencive. Ce médicament aidera à soulager les gencives, ainsi que le gonflement.
  3. Certains pédiatres recommandent de donner des médicaments homéopathiques à votre enfant, ce que Dentokind fera. Le fabricant promet que l’outil contribuera à éliminer l’inconfort, à soulager les gonflements, la douleur et même à contribuer à la normalisation de la température. Les comprimés minuscules se dissolvent facilement dans l'eau. Il est conseillé aux enfants de donner le bébé une fois par heure les jours de pointe. On pense que cet outil a un effet cumulatif et que l'enfant ressentira un soulagement non pas immédiatement, mais après un certain temps.
  4. Parfois, les enfants aiment les appareils spéciaux qui peuvent être grignotés. Par exemple, les pharmacies vendent des bagues en plastique. Ils peuvent être refroidis avant d'offrir des miettes. Le plastique froid apaise les démangeaisons des gencives. Cependant, il convient de rappeler que la rhinite n'est pas la meilleure période pour les jouets réfrigérés.
  5. Il est nécessaire de maintenir l'équilibre eau-sel dans le corps des miettes. Si le bébé ne mange pas bien, vous pouvez lui donner de l'eau de temps en temps.

Des médicaments qui aideront à éliminer les maladies des gencives

Nous avons compilé un tableau de médicaments pouvant soulager l’état de l’enfant - soulager les gencives enflammées. Peut-être que certains d'entre eux seront le salut dans votre cas. Il est important de respecter la posologie et de ne pas abuser des analgésiques.

Nez qui coule accompagnant l'apparition des dents

Le corps de chaque enfant est individuel et unique, mais à mesure que les miettes grandissent, de nombreux parents sont confrontés à des problèmes communs, tels que des maux, des sautes d'humeur et l'apparence des dents. L'éruption de la première dent peut survenir à différents âges. Il arrive souvent qu'un enfant sur 6 mois ait déjà toutes les incisives du lait et qu'un autre bébé n'en a pas. Cela dépend des caractéristiques du corps de l’enfant. Mais les symptômes de cet événement sont souvent courants et, par exemple, un écoulement nasal pendant la poussée dentaire peut être observé chez de nombreux nourrissons.

En règle générale, tous les bébés de cette période deviennent capricieux, agités et irritables, ce qui s'explique non seulement par les changements survenant dans leur corps, mais également par le malaise que ces changements apportent au bébé. Comment aider votre bébé à faire ses dents →

Lorsqu’on fait ses dents, la température peut monter, les gencives enflent, démangent et font mal, mais l’événement est souvent accompagné d’autres signes, notamment une toux parfois forte, un écoulement nasal, une diarrhée, un refus de manger.

Pourquoi est-ce que ça se passe

La cause du nez qui coule est généralement une irritation des muqueuses du bébé pendant la poussée dentaire, vous n'avez pas besoin d'avoir peur. Les muqueuses des cavités nasale et buccale sont étroitement interconnectées et ont une localisation anatomique étroite. C'est pourquoi, après un écoulement nasal causé par une inflammation des gencives, une toux apparaît. Mais la raison de cette condition peut être différente.

L'immunité des miettes est très faible et, pendant la période d'apparition des dents, on observe une diminution, ce qui permet un accès presque libre du corps du nourrisson à divers virus et bactéries. Pour cette raison, selon certains experts, il existe un écoulement nasal lors de la poussée dentaire (et de la toux), qui est en même temps un symptôme courant du rhume.

La réduction en général, ainsi que l'immunité locale, s'expliquent souvent par le fait que la plupart des bébés commencent à faire leurs dents dès l'âge de 6 mois, alors qu'une certaine quantité de produits supplémentaires (aliments de complément) a déjà été introduite dans son alimentation.

À mesure que la nutrition se diversifie, le volume de lait consommé par la mère commence à diminuer, ce qui signifie que la quantité d’anticorps produits diminue, ce qui affaiblit encore plus le système immunitaire de l’enfant. On ne peut pas dire avec certitude combien de temps dure une telle période, elle est individuelle pour tous les enfants.

Le nez qui coule peut être différent

Souvent, l'apparition d'un écoulement muqueux par le nez (morve) est perçue par les parents comme le symptôme d'une maladie, et cette opinion n'est souvent pas sans raison. Si le nez qui coule pendant la poussée est sévère, cela peut indiquer la présence d'une maladie virale ou infectieuse. Le bébé doit montrer un docteur.

Un spécialiste doit également être consulté lorsque le nez du nourrisson est bouché, que la respiration est difficile et qu'au lieu du mucus, seul un liquide est libéré. Il est important de ne pas rater le temps imparti et de ne pas remettre à plus tard la visite chez le médecin, car une telle affection doit être traitée.

Lorsque les dents apparaissent, il est normal de laisser échapper un léger liquide clair du nez du bébé, qui dure environ 3 à 5 jours. Il est important de faire attention à la couleur de la décharge, car une teinte jaunâtre ou verdâtre indique la présence d'une infection.

La durée de la congestion nasale est également importante, et si cette condition dure plus de 5 jours, il est nécessaire de consulter un médecin.

Les symptômes qui accompagnent un nez qui coule peuvent être différents, par exemple:

  • une augmentation de la température, à la fois mineure et plutôt grave;
  • l'apparition de salive accrue;
  • gonflement et rougeur des gencives;
  • le désir du bébé de mâcher ou de grignoter constamment quelque chose;
  • troubles du sommeil;
  • anxiété;
  • diminution de l'appétit;
  • toux
  • troubles du tractus gastro-intestinal.

Une augmentation de la température est généralement causée par le fait que lors de la dentition et de la croissance du corps, un grand nombre de substances biologiquement actives sont produites. Pendant cette période, la température du nourrisson peut atteindre 38 à 39 degrés, mais cet état ne devrait pas durer plus de deux jours.

La toux accompagne souvent le rhume à la tête pendant cette période, car le mucus, produit en excès dans la cavité nasale, pénètre dans l'oropharynx.

Le bébé passe la majeure partie de la journée en position ventrale; le mucus tombe alors librement dans la gorge sur son mur arrière et provoque une irritation, ce qui entraîne l'apparition d'une toux réflexe normale.

Mais ne pas besoin de nez qui coule, la toux et d'autres symptômes attribués à la dentition et ne pas leur donner beaucoup d'importance. Si de tels signes apparaissent, vous devez d’abord vous assurer que le bébé n’est pas enrhumé par un rhume ou une maladie virale (infectieuse) plus grave. Il est important de se rappeler que la toux chez les enfants pendant la période d'apparition des dents ne peut être que rare, réflexe et humide.

Que faire et s'il faut traiter?

Si un nez qui coule est le résultat de l’apparition de dents chez un enfant, le traitement n’est généralement pas nécessaire, car il se transmet habituellement seul. Mais pendant cette période, il est nécessaire de maintenir la température correcte de l'air dans la pièce (elle ne doit pas dépasser 20 degrés), ainsi que le niveau d'humidité (environ 75%). De telles mesures facilitent grandement la condition du bébé et aident à lutter contre cette nuisance.

Aucun médicament à action forte ne peut être utilisé pour soulager la maladie. Pour aider votre bébé, vous pouvez également hydrater les muqueuses de son nez, laver la cavité nasale, utiliser des gouttes délicates pour éliminer le mucus accumulé, car il peut se dessécher et former des croûtes qui nuisent à la respiration normale des miettes.

Pour éviter le dessèchement des membranes muqueuses et la formation de croûtes à l'intérieur de la cavité nasale, il est nécessaire d'humidifier la surface interne avec des solutions salines spéciales vendues dans les pharmacies sous forme de sprays, ce qui facilite grandement la procédure. De tels outils sont parfaitement sûrs et peuvent être utilisés pour soulager l'écoulement nasal et la congestion nasale, même chez les nourrissons.

Il est préférable d'utiliser des préparations à base d'eau de mer ou de sel marin naturel, car une telle composition aidera non seulement à faire tremper les croûtes formées, mais également à soulager l'inflammation existante. Vous pouvez effectuer la procédure plusieurs fois par jour en éliminant le mucus et les sécrétions à l'aide d'un aspirateur nasal spécial.

Il est nécessaire de traiter l'enfant uniquement dans les cas où la maladie est compliquée. Mais seul un médecin devrait prescrire des médicaments pour le traitement.

Quoi ne pas faire

Si le nez qui coule n'est pas un symptôme de la maladie, il n'a pas besoin d'être traité. Ne devrait pas:

  • Utilisez toutes sortes de remèdes populaires pour éliminer le rhume, par exemple, diverses gouttes faites à base de décoctions d’herbes ou de jus de plantes naturels, ainsi que par inhalation. Le résultat souhaité, ces fonds ne donneront pas, car pour éliminer un rhume, il est nécessaire d’en éliminer la cause, mais de tels médicaments peuvent nuire au corps du bébé.
  • Essayer de guérir indépendamment des maladies infectieuses et virales, même si leurs symptômes chez le nourrisson sont évidents. Dans ce cas, il est nécessaire de comprendre exactement où se trouve le foyer de la maladie et seul un médecin peut déterminer cela en écoutant les poumons du nourrisson. En outre, il est possible de reconnaître le type d'agent pathogène et de prescrire un traitement efficace et sûr, connaissant la spécificité des infections. La thérapie, assignée au bébé seul, peut être non seulement inutile, mais aussi dangereuse.
  • Ne pas enterrer les gouttelettes qui ont un effet vasoconstricteur sur le nez du bébé.

Renforce l'immunité du bébé

La vaccination rapide du bébé joue un rôle important à cet égard, car c’est ainsi que vous pouvez non seulement renforcer le système immunitaire du bébé, mais aussi développer une protection contre diverses maladies graves. Le calendrier de vaccination est quasiment identique dans tous les pays, car il est élaboré en tenant compte de l’état du corps des enfants à un certain âge. Les parents qui souhaitent renoncer à la vaccination ou la reporter à une date ultérieure jouent souvent avec le feu et risquent la santé de leur enfant.

Le durcissement donne d'excellents résultats, il est donc préférable de le démarrer le plus tôt possible. Pour le durcissement, il suffit aux nouveau-nés de procéder à une procédure de contraste des poignées aux épaules, en utilisant alternativement de l'eau froide (+ 20 °) et de l'eau chaude (+ 35 °), en augmentant progressivement la surface de la peau traitée et la durée de la séance.

Le bébé ne ressentira aucune différence particulière dans la température de l'eau et ne ressentira donc pas de sentiments négatifs, mais cela suffira à stimuler le système immunitaire.

Le durcissement est nécessaire et les miettes muqueuses, elles doivent réagir rapidement aux changements de température ambiante, et cela nécessite un entraînement fréquent. Il est important que le bébé soit souvent à l'air frais.

Une alimentation équilibrée joue un rôle important dans le renforcement du système immunitaire des nouveau-nés. Il est donc très important de maintenir l'allaitement au sein. Avec le lait maternel, le bébé reçoit une quantité suffisante d’anticorps qui protègent son corps contre de nombreuses infections et maladies.

Après que l'enfant passe à un régime plus varié, il est nécessaire de maintenir le bon équilibre en oligo-éléments et en vitamines dans le corps.

Auteur: Vaganova Irina Stanislavovna, médecin

Que faire si les bébés ont les dents et le nez qui coule?

Un nez qui coule et qui fait ses dents dans la plupart des situations est une condition physiologique absolument normale qui ne nécessite pas de traitement spécial ni, plus encore, l’usage de drogues graves.

Si, outre un grand nombre de morve, une rougeur des gencives et une simple irritabilité de l'enfant, rien ne le dérange pas - il ne fait pas de fièvre ni ne tousse, son appétit demeure - cela veut dire qu'un nez qui coule n'est associé à aucune maladie. Vous devez juste attendre. Dès qu'une dent qui tourmente le bébé apparaît, les symptômes désagréables disparaissent.

Mais souvent, c’est au cours de la période de poussée dentaire chez l’enfant que se manifestent des infections virales respiratoires aiguës, dont l’un des symptômes est le nez qui coule. La situation est déjà plus grave et les parents doivent savoir comment elle peut évoluer et ce qu’il faut faire dans ce cas.

Causes de la rhinite avec la dentition

La première raison pour laquelle le nez et les dents d’un bébé ont l’arrive de paraître presque simultanément est assez banale: lorsqu’une dentition se développe, une inflammation physiologique (c'est-à-dire non infectieuse et en bonne santé) des gencives. En raison de cette inflammation, la circulation sanguine augmente dans les vaisseaux sanguins locaux, non seulement dans les gencives, mais également dans les tissus voisins. La membrane muqueuse du nez appartient également à ces tissus situés à proximité, et avec l'augmentation de la circulation sanguine, elle gonfle légèrement et commence à produire plus de mucus.

En d'autres termes, un nez qui coule est un satellite tout aussi normal qu'un gonflement des gencives.

Première dent

Et les vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale et leurs gencives sont nourris de sang par la même artère. Lors de la poussée dentaire due à la régulation nerveuse, il y a une augmentation du flux sanguin dans cette artère. Et le système de redistribution du sang à la sortie de celui-ci dans les vaisseaux locaux n'est pas: le sang avec la même pression entre à la fois dans la gencive et la muqueuse nasale. Ceci explique la coïncidence du moment où le nez coule et la dentition chez le nourrisson.

Il existe une autre raison du rhume lors de la poussée dentaire chez les nourrissons. Les premières dents d'un enfant commencent à apparaître vers l'âge de six mois environ - au moment même où les anticorps reçus de la mère sont détruits dans son sang. Ce sont eux qui, dans les premiers mois de la vie, forment une immunité innée et protègent le bébé des infections virales. Après cette période, le bébé est essentiellement sans défense. Les contacts avec des virus au cours de cette période mettent fin au SRAS pour lui, à la lutte contre laquelle se forme sa propre immunité avec son enfant, des anticorps.

Modèle 3D d'adénovirus humain

En outre, dans de nombreux cas, les poussées dentaires entraînent un affaiblissement de l'immunité dans les voies respiratoires supérieures et la bouche. En conséquence, ces jours-là, les virus de la même grippe ou du même adénovirus qui se sont accidentellement introduits dans le nez ont de meilleures chances de se consolider et de se reproduire.

Chez l'adulte, pour la même raison, le virus de l'herpès est souvent réactivé au début de la sagesse. Les forces immunitaires retenant les particules virales constamment excrétées s'affaiblissent et l'infection peut se reproduire.

Un nez qui coule, qui est simplement le résultat d'une poussée dentaire, doit pouvoir être distingué d'un nez qui coule causé par ARVI. Dans le premier cas, aucun traitement spécialisé n’est nécessaire, dans le second cas, il est nécessaire de consulter un médecin, de prendre des médicaments et parfois même un traitement hospitalier.

Vidéo: Pourquoi un nez qui coule quand on fait ses dents?

Diagnostic de rhinite avec dentition

La rhinite physiologique simple pendant la dentition chez les nourrissons est caractérisée par le tableau clinique suivant:

  1. Un grand nombre de morve propre et transparente;
  2. Pleurs fréquents de l'enfant, irritabilité associée à des douleurs gingivales. L'enfant se frotte constamment les yeux ou essaie de se gratter l'oreille du côté où elle a mal, car il a mal, mais ne l'associe pas directement à une inflammation de la bouche.
  3. Yeux déchirants;
  4. Manque de température élevée (peut augmenter légèrement jusqu'à 37 ° C), appétit normal, activité entre les attaques de douleur.

Mais avec un rhume, causé par ARVI, vous pouvez observer d'autres symptômes:

  1. Température corporelle élevée de l'enfant - jusqu'à 39 ° C et plus;
  2. La paresse du bébé, sa réticence à jouer, son manque d'appétit, une détérioration notable de l'état général;
  3. Parfois (mais pas toujours!) - la présence d'une morve jaune ou verte épaisse. Plus souvent, ils apparaissent le jour 4-5 d'un rhume.

Dans ce cas, la température du bébé est normale et l'écoulement nasal n'est causé que par l'éruption des dents.

Ainsi, les différents types de rhinite les plus fiables chez les nourrissons pendant la dentition diffèrent précisément par la présence ou l'absence de température corporelle élevée. La température est probablement le SRAS ou, plus rarement, une infection bactérienne. Pas de température - un nez qui coule physiologique, normal pour le corps.

Que devraient faire les parents avec ce rhume?

Dans tous les cas, lors de la poussée dentaire d'un bébé, accompagné d'un nez qui coule, les parents doivent consulter un pédiatre, au moins par téléphone.

La rhinite physiologique ne nécessite pas de traitement. Habituellement, avec une telle dentition, le médecin prescrit d'administrer au bébé du nurofen ou du paracétamol sous forme de sirop uniquement pour soulager la douleur des gencives. Après l'éruption de la dent, après un jour ou deux, un rhume passera.

Mais avec ARVI, le médecin doit examiner l'enfant et écouter ses poumons. Cela est particulièrement vrai si le rhume chez un bébé est compliqué par la toux. Là encore, dans une telle situation, le nez qui coule n'est pas traité, mais la lutte contre l'agent infectieux est effectuée. S'il s'agit d'un virus, le médecin peut vous prescrire des médicaments immunomodulateurs (à la fois pour l'administration orale et comme suppositoires). Si une infection bactérienne est compliquée par un ARVI, des antibiotiques ou des antiseptiques peuvent être nécessaires. Parallèlement, si nécessaire, des moyens de traitement symptomatique sont prescrits.

Le choix d'un médicament spécifique dépend de l'infection elle-même, de sa résistance à divers médicaments, du stade de développement de la maladie, de la gravité de son apparition, de l'état général de l'enfant et de la présence ou non de maladies associées.

Quand une infection virale est très importante pour s'assurer que les poumons ne sont pas impliqués dans le processus pathologique

C’est précisément comme remède contre le rhume que de telles solutions peuvent être prescrites pour laver le nez et éliminer les excès de mucus, lorsque la membrane muqueuse sèche, émollients et hydratants, dans les cas les plus rares, gouttes vasoconstrictives. Tous ces outils ne sont utilisés que selon le témoignage d'un médecin.

Les parents avec la rhinite de toute nature pendant la poussée dentaire sont:

  1. Marchez autant que possible avec votre enfant s'il fait beau dehors (il ne pleut pas et il n'y a pas trop de givre). Plus l'enfant respirera de l'air frais, moins il gênera le froid.
  2. Fournir une humidité normale dans la pièce - au moins 50%, de préférence jusqu’à 75%.
  3. Si possible, éliminez l'excès de mucus du nez de l'enfant - essuyez les entrées des narines avec un coton-tige, utilisez un aspirateur. Cependant, il est nécessaire de maintenir un équilibre pour ne pas trop assécher le nez - cela peut aggraver l'écoulement nasal. L'excès de morve chez un enfant est juste un petit inconfort, leur manque est le danger de compliquer la maladie.

Un type de bébé aspirateur basé sur le principe de la poire

Les thés spéciaux pour bébés ont une composition adaptée et ne contiennent ni conservateurs ni arômes.

Si un enfant a les dents coupées et la morve qui coule, mais qu'il n'y a pas de température et que son état est en général normal, ne vous inquiétez pas, mais si possible, appelez le médecin et demandez-lui conseil. Si la température de l'enfant s'élève à 38 ° C et plus, vous devez immédiatement appeler un médecin.

Ce que les parents n'ont pas besoin de faire

Tout d'abord, vous n'avez pas besoin de traiter un nez qui coule. Il n’est pas une maladie et la lutte contre lui consiste à enfouir sa tête dans le sable. En particulier, il ne devrait pas:

  1. Appliquez des remèdes populaires contre le rhume - inhalations, sève des plantes, gouttes sur les herbes. Jusqu'à ce que les causes du froid soient éliminées, ces fonds ne donneront rien.
  2. Traitez indépendamment les ARVI, même s’ils présentent des symptômes. Après avoir écouté les poumons d'un bébé, il est impossible de comprendre où se trouve la source de l'infection. Sans connaître les spécificités des différentes infections, il est impossible de reconnaître le type d'agent pathogène. Et sans de telles idées, le traitement "à l'aveugle" risque d'être inutile ou dangereux.
  3. Enterrer un enfant dans le nez gouttes vasoconstricteur.

Comme le montre la pratique, dans la plupart des cas, l'écoulement nasal lors de la poussée dentaire chez le nourrisson ne nécessite aucun traitement. Vous devez simplement vous en accommoder en tant que compagnon inévitable d'un tel processus physiologique - immédiatement après l'apparition de la dent, celle-ci passera. Par conséquent, vous inquiétez pas, cela ne vaut pas la peine. Il est plus raisonnable de prendre des mesures pour que le mucus du nez de l’enfant ne se dessèche pas. Et seulement si le bébé a des signes évidents d'une maladie infectieuse, il devrait être traité, mais ne le faites que sous la supervision d'un médecin.

Aux dents de l'enfant et au froid

L'éruption des dents de lait pour chaque nourrisson est différente. En règle générale, l'humeur et le comportement de l'enfant changent, les symptômes sont visibles. L'aspect le plus fréquent de l'apparition des dents est l'écoulement nasal. Une décharge excessive de morve crée une gêne. Les parents doivent donc aider leur fils ou leur fille, car ils ne peuvent pas faire face seuls à des phénomènes désagréables.

La dentition de lait est rarement accompagnée d'un rhume.

Tous les parents ne savent pas pourquoi un nez qui coule apparaît chez les nourrissons. Ils ne soupçonnent pas que cela est causé par le début de l'éruption de la première dent. A ce moment, les gencives deviennent enflammées. Le cerveau signale le mucus pour augmenter la salivation. Comme toutes les glandes responsables de l’humidification de la bouche et du nez sont proches les unes des autres, elles ont un apport sanguin général; lorsque les gencives sont enflammées, toute la bouche, la gorge et le nez sont irrités. Les glandes perçoivent les processus commencés comme un signal de détresse, ce qui active la sécrétion de mucus. Des quantités abondantes mènent à un rhume.

Ce phénomène peut également expliquer la diminution de l'efficacité du système immunitaire dans le contexte de la faiblesse générale du corps de l'enfant. D'habitude, les premières dents du haut commencent à apparaître à l'âge de six mois. C’est à ce moment-là que le régime alimentaire du bébé prend beaucoup d’ampleur, que la supplémentation commence et que la quantité de lait maternel consommée diminue. En conséquence, moins d'anticorps protecteurs pénètrent dans l'organisme, ce qui peut entraîner une diminution de l'immunité générale et locale. En conséquence, le corps de l'enfant devient susceptible aux infections virales.

Nous ne pouvons pas exclure la possibilité d’être atteint du SRAS, d’infections respiratoires aiguës ou d’autres maladies. Par conséquent, avant de prendre toute action et de commencer à traiter un nez qui coule, vous devriez consulter un médecin.

Souvent, la quantité de décharge dépend du nombre de dents en même temps.

Quand la dentition coule le nez qui coule dure un maximum de quatre jours. Cependant, chez certains nourrissons, une sécrétion excessive de mucus par le nez et de salive par la bouche peut prendre jusqu'à six jours. Par la nature de la décharge, on peut juger de la raison de leur apparition: la morve claire et aqueuse est le symptôme d’une dent coupante.

En plus du rhume, lorsque la première dent de bébé se développe chez le nouveau-né, il existe d'autres signes permettant de déterminer avec précision qu'il ne s'agit pas d'une infection:

les gencives s'enflamment et rougissent aux endroits où les dents sont coupées: l'enfant tète constamment le doigt, tire les jouets dans la bouche, ce qui indique une démangeaison dans les gencives, une salivation accrue, une rougeur autour de la bouche, une anorexie, une irritabilité, des sautes d'humeur, une anxiété liée à la douleur tête, chaleur brève, toux sèche, selles molles.

À cause de la chaleur et de la toux, même un pédiatre peut être dérouté. Ces phénomènes parlent souvent du SRAS. Et seul un certain nombre d'autres signes permettront de comprendre qu'ils sont causés précisément par l'éruption d'une dent.

L'apparition de la toux et de la fièvre est due aux mêmes causes que l'écoulement nasal. Le corps se protège grâce à un mucus abondant qui s'accumule dans la gorge et provoque une irritation. La toux, quand les dents grimpent, s'appelle réflexe.

La température est également une défense de l'organisme, en réaction à une grave inflammation des gencives. De nombreuses substances biologiquement actives s’accumulent sur le site de l’éruption dentaire, ce qui provoque une élévation de température allant de 38,5 à 39 ° C sur l’échelle Celsius. Cependant, la chaleur ne devrait pas durer plus de deux jours. Souvent, l'indicateur saute dans le contexte de diarrhée grave et d'épuisement. Une symptomatologie prononcée est observée lors de l’apparition de la dentition, ces dents étant situées près du nerf optique et à l’intersection des canaux muqueux.

Malgré la similitude des symptômes lors de la poussée dentaire et de l’infection bactérienne, il est possible de distinguer un nez qui coule dans les deux cas. Lorsque les dents poussent, transparent, la morve liquide sort constamment du nez. Comme ils sont assez fluides, la respiration nasale n'est pas perturbée.

La rhinite bactérienne et virale est caractérisée par une épaisse sécrétion blanche ou verdâtre pour laquelle il est difficile de respirer. L'enfant ne dort pas bien la nuit et ne mange pratiquement pas. La principale différence entre un nez qui coule pendant une éruption et une rhinite est la disparition des symptômes après la découverte du sommet blanc de la dent à la surface de la gencive.

Le fait d'aider un fils ou une fille à faire face au froid peut maintenir une température et une humidité optimales dans la pièce pour les jeux et les loisirs. Ces indicateurs ne doivent pas dépasser 20 degrés Celsius et 60 à 70% d'humidité.

Une diminution de l'immunité est souvent associée à l'avitaminose. Pour la prophylaxie, il est recommandé d'inclure, si possible, dans le régime alimentaire des aliments riches en vitamines des groupes B et C, ainsi que du carotène. Les produits laitiers fermentés, le fromage, le lait et le fromage cottage sont riches en oligo-éléments.

Si la gomme enfle et fait mal, il est recommandé d'utiliser des gels anesthésiques tels que le gel Dentinox, Calgel, Kamistad, Dentol. Le traitement de la rhinite chez les bébés avec des médicaments puissants est inacceptable pendant la croissance accrue de la dent supérieure ou inférieure. Il suffit de prendre des mesures de soutien qui faciliteront la situation générale:

nettoyer le nez du mucus, rincer le nez, hydratant.

Un moyen efficace d'éliminer le mucus nasal consiste à utiliser des aspirateurs nasaux.

Avec beaucoup de mucus, les expectorations commencent à se dessécher et à former des croûtes. Ils doivent être éliminés en humidifiant le nez du bébé avec des solutions spéciales. Un grand nombre de formulations de lavage sous forme de gouttelettes sont proposées aujourd'hui dans les pharmacies. Pratique pour utiliser des monodoses.

Laver et hydrater les voies nasales avec de l'eau de mer purifiée et une solution saline sous forme de gouttes. Ils ne nuisent pas au corps des enfants, car ils ne contiennent pas d'additifs, ils peuvent donc être utilisés un nombre illimité de fois.

Pour le groupe d’âge allant jusqu’à 24 mois, il est recommandé d’utiliser des moyens de lavage sous forme de gouttes, car le traitement par vaporisation provoque des réactions involontaires, telles que dysphonie spastique ou spasmes des cordes vocales.

Après avoir rincé et hydraté le nez, il est recommandé de retirer le mucus restant. Cette procédure doit être courte et périodique. Pour cela, des aspirateurs nasaux sont utilisés. Ils peuvent être réalisés sous la forme d'un petit lavement avec capuchon amovible ou sous la forme d'un tuba en plastique avec un tube d'aspiration. Les appareils sont soigneusement lavés avec beaucoup d'eau bouillie avant utilisation et après la procédure.

Pour un retrait plus efficace lors du traitement d'une moitié de nez, il est préférable de fermer la seconde.

Les restes de mucus et de croûtes du nez peuvent être éliminés avec un turban en coton imbibé d'une petite quantité d'huile de tournesol purifiée ou d'huile de bébé pour le corps. Pour chaque passage, un turundum pur est utilisé.

En cas de rhinite grave, lorsque les dents sont coupées, des agents vasoconstricteurs localisés sont parfois prescrits. La seule condition est l'absence de contre-indications. Les gouttes de Nazivin sont prescrites aux bébés avec une concentration de la substance active dans une solution de 0,01%. À partir de 12 mois, il est recommandé d’augmenter la dose de ce médicament à 0,25% ou d’Otrivin à une concentration de 0,5%. La durée du traitement ne doit pas dépasser cinq jours.

En l'absence de manifestations allergiques du miel, vous pouvez utiliser les méthodes traditionnelles pour faciliter le processus d'éruption. Ce remède aide efficacement à soulager le gonflement et les rougeurs des gencives. Une petite quantité de miel peut être appliquée et frottée sur les endroits enflammés.

Auparavant, lorsque nos dents étaient coupées, nos grand-mères préparaient du thé pour dent à laver. Il est préparé à partir de camomille, de lavande, de cataire et de mélisse, pris en quantités égales et rempli de 200 ml d’eau bouillante. Cet outil devrait être bu à petites doses pendant la journée. Le thé calme le système nerveux.

Bien guérit les gencives et soulage les irritations de la valériane. La teinture de la plante permet l'anesthésie du site d'éruption après le frottement.

Les méthodes traditionnelles doivent être utilisées avec prudence, car de nombreuses plantes médicinales sont puissantes.

Un nez qui coule n'est pas seulement un signe que les dents de bébé grimpent, il est également associé à des dents de sagesse chez les adultes. Identifiez le début de la croissance des dernières molaires, peut-être les mêmes que chez les nourrissons. Souvent, le processus s'accompagne d'un fort gonflement de la joue à l'endroit où la dent grimpe et d'une forte toux. Parfois un mal de tête. Si vous avez mal aux gencives lorsque vous faites sauter une dent de sagesse, il est recommandé de consulter un dentiste. Il coupera soigneusement la gomme, ce qui permettra à la dent de sortir plus rapidement et moins traumatisante. En conséquence, il y aura un malaise et une douleur dans la tête.

Si une dent de sagesse est endommagée, elle est enlevée.

transparent; liquide; fluide; ne perturbe pas la respiration; disparaît après quatre jours.

Pour ARVI ou d'autres causes d'excès de mucus du nez:

les écoulements deviennent blanc terne ou vert, une odeur caractéristique de bouche, un nez qui coule provoque des difficultés à respirer, le nez est difficile à dégager du mucus, un nez qui coule ne disparaît pas pendant 5-6 jours, on observe d'autres signes d'une maladie infectieuse: fièvre prolongée, toux thoracique et t. n.

Un nez qui coule et qui fait ses dents dans la plupart des situations est une condition physiologique absolument normale qui ne nécessite pas de traitement spécial ni, plus encore, l’usage de drogues graves.

Si, outre un grand nombre de morve, une rougeur des gencives et une simple irritabilité de l'enfant, rien ne le dérange pas - il ne fait pas de fièvre ni ne tousse, son appétit demeure - cela veut dire qu'un nez qui coule n'est associé à aucune maladie. Vous devez juste attendre. Dès qu'une dent qui tourmente le bébé apparaît, les symptômes désagréables disparaissent.

Mais souvent, c’est au cours de la période de poussée dentaire chez l’enfant que se manifestent des infections virales respiratoires aiguës, dont l’un des symptômes est le nez qui coule. La situation est déjà plus grave et les parents doivent savoir comment elle peut évoluer et ce qu’il faut faire dans ce cas.

La première raison pour laquelle le nez et les dents d’un bébé ont l’arrive de paraître presque simultanément est assez banale: lorsqu’une dentition se développe, une inflammation physiologique (c'est-à-dire non infectieuse et en bonne santé) des gencives. En raison de cette inflammation, la circulation sanguine augmente dans les vaisseaux sanguins locaux, non seulement dans les gencives, mais également dans les tissus voisins. La membrane muqueuse du nez appartient également à ces tissus situés à proximité, et avec l'augmentation de la circulation sanguine, elle gonfle légèrement et commence à produire plus de mucus.

En d'autres termes, un nez qui coule est un satellite tout aussi normal qu'un gonflement des gencives.

Première dent

Et les vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale et leurs gencives sont nourris de sang par la même artère. Lors de la poussée dentaire due à la régulation nerveuse, il y a une augmentation du flux sanguin dans cette artère. Et le système de redistribution du sang à la sortie de celui-ci dans les vaisseaux locaux n'est pas: le sang avec la même pression entre à la fois dans la gencive et la muqueuse nasale. Ceci explique la coïncidence du moment où le nez coule et la dentition chez le nourrisson.

Il existe une autre raison du rhume lors de la poussée dentaire chez les nourrissons. Les premières dents d'un enfant commencent à apparaître vers l'âge de six mois environ - au moment même où les anticorps reçus de la mère sont détruits dans son sang. Ce sont eux qui, dans les premiers mois de la vie, forment une immunité innée et protègent le bébé des infections virales. Après cette période, le bébé est essentiellement sans défense. Les contacts avec des virus au cours de cette période mettent fin au SRAS pour lui, à la lutte contre laquelle se forme sa propre immunité avec son enfant, des anticorps.

Modèle 3D d'adénovirus humain

En outre, dans de nombreux cas, les poussées dentaires entraînent un affaiblissement de l'immunité dans les voies respiratoires supérieures et la bouche. En conséquence, ces jours-là, les virus de la même grippe ou du même adénovirus qui se sont accidentellement introduits dans le nez ont de meilleures chances de se consolider et de se reproduire.

Un nez qui coule, qui est simplement le résultat d'une poussée dentaire, doit pouvoir être distingué d'un nez qui coule causé par ARVI. Dans le premier cas, aucun traitement spécialisé n’est nécessaire, dans le second cas, il est nécessaire de consulter un médecin, de prendre des médicaments et parfois même un traitement hospitalier.

La rhinite physiologique simple pendant la dentition chez les nourrissons est caractérisée par le tableau clinique suivant:

Un grand nombre de morve propre et transparente; Pleurs fréquents de l'enfant, irritabilité associée à des douleurs gingivales. L'enfant se frotte constamment les yeux ou essaie de se gratter l'oreille du côté où elle a mal, car il a mal, mais ne l'associe pas directement à une inflammation de la bouche. Yeux déchirants; Manque de température élevée (peut augmenter légèrement jusqu'à 37 ° C), appétit normal, activité entre les attaques de douleur.

Mais avec un rhume, causé par ARVI, vous pouvez observer d'autres symptômes:

Température corporelle élevée de l'enfant - jusqu'à 39 ° C et plus; La paresse du bébé, sa réticence à jouer, son manque d'appétit, une détérioration notable de l'état général; Parfois (mais pas toujours!) - la présence d'une morve jaune ou verte épaisse. Plus souvent, ils apparaissent le jour 4-5 d'un rhume.

Dans ce cas, la température du bébé est normale et l'écoulement nasal n'est causé que par l'éruption des dents.

Ainsi, les différents types de rhinite les plus fiables chez les nourrissons pendant la dentition diffèrent précisément par la présence ou l'absence de température corporelle élevée. La température est probablement le SRAS ou, plus rarement, une infection bactérienne. Pas de température - un nez qui coule physiologique, normal pour le corps.

Dans tous les cas, lors de la poussée dentaire d'un bébé, accompagné d'un nez qui coule, les parents doivent consulter un pédiatre, au moins par téléphone.

La rhinite physiologique ne nécessite pas de traitement. Habituellement, avec une telle dentition, le médecin prescrit d'administrer au bébé du nurofen ou du paracétamol sous forme de sirop uniquement pour soulager la douleur des gencives. Après l'éruption de la dent, après un jour ou deux, un rhume passera.

Mais avec ARVI, le médecin doit examiner l'enfant et écouter ses poumons. Cela est particulièrement vrai si le rhume chez un bébé est compliqué par la toux. Là encore, dans une telle situation, le nez qui coule n'est pas traité, mais la lutte contre l'agent infectieux est effectuée. S'il s'agit d'un virus, le médecin peut vous prescrire des médicaments immunomodulateurs (à la fois pour l'administration orale et comme suppositoires). Si une infection bactérienne est compliquée par un ARVI, des antibiotiques ou des antiseptiques peuvent être nécessaires. Parallèlement, si nécessaire, des moyens de traitement symptomatique sont prescrits.

Le choix d'un médicament spécifique dépend de l'infection elle-même, de sa résistance à divers médicaments, du stade de développement de la maladie, de la gravité de son apparition, de l'état général de l'enfant et de la présence ou non de maladies associées.

Quand une infection virale est très importante pour s'assurer que les poumons ne sont pas impliqués dans le processus pathologique

C’est précisément comme remède contre le rhume que de telles solutions peuvent être prescrites pour laver le nez et éliminer les excès de mucus, lorsque la membrane muqueuse sèche, émollients et hydratants, dans les cas les plus rares, gouttes vasoconstrictives. Tous ces outils ne sont utilisés que selon le témoignage d'un médecin.

Les parents avec la rhinite de toute nature pendant la poussée dentaire sont:

Marchez autant que possible avec votre enfant s'il fait beau dehors (il ne pleut pas et il n'y a pas trop de givre). Plus l'enfant respirera de l'air frais, moins il gênera le froid. Fournir une humidité normale dans la pièce - au moins 50%, de préférence jusqu’à 75%. Si possible, éliminez l'excès de mucus du nez de l'enfant - essuyez les entrées des narines avec un coton-tige, utilisez un aspirateur. Cependant, il est nécessaire de maintenir un équilibre pour ne pas trop assécher le nez - cela peut aggraver l'écoulement nasal. L'excès de morve chez un enfant est juste un petit inconfort, leur manque est le danger de compliquer la maladie.

Un type de bébé aspirateur basé sur le principe de la poire

Si la morve chez un enfant s'épaissit, il est nécessaire d'enterrer la solution saline avec deux gouttes dans chaque narine avec une fréquence qui assure le maintien de la membrane muqueuse à l'état humide. Donnez à votre enfant beaucoup d'alcool. Les mères qui ont peur de donner aux enfants autre chose que du lait maternel doivent se rappeler que le lait n'est pas en mesure de compenser la perte d'humidité causée par une violation de l'état physiologique normal. Plus l'enfant boit de l'eau pure ou du thé, plus le risque de dessèchement du mucus dans le nez est faible.

Les thés spéciaux pour bébés ont une composition adaptée et ne contiennent ni conservateurs ni arômes.

Si un enfant a les dents coupées et la morve qui coule, mais qu'il n'y a pas de température et que son état est en général normal, ne vous inquiétez pas, mais si possible, appelez le médecin et demandez-lui conseil. Si la température de l'enfant s'élève à 38 ° C et plus, vous devez immédiatement appeler un médecin.

Tout d'abord, vous n'avez pas besoin de traiter un nez qui coule. Il n’est pas une maladie et la lutte contre lui consiste à enfouir sa tête dans le sable. En particulier, il ne devrait pas:

Appliquez des remèdes populaires contre le rhume - inhalations, sève des plantes, gouttes sur les herbes. Jusqu'à ce que les causes du froid soient éliminées, ces fonds ne donneront rien. Traitez indépendamment les ARVI, même s’ils présentent des symptômes. Après avoir écouté les poumons d'un bébé, il est impossible de comprendre où se trouve la source de l'infection. Sans connaître les spécificités des différentes infections, il est impossible de reconnaître le type d'agent pathogène. Et sans de telles idées, le traitement "à l'aveugle" risque d'être inutile ou dangereux. Enterrer un enfant dans le nez gouttes vasoconstricteur.

Comme le montre la pratique, dans la plupart des cas, l'écoulement nasal lors de la poussée dentaire chez le nourrisson ne nécessite aucun traitement. Vous devez simplement vous en accommoder en tant que compagnon inévitable d'un tel processus physiologique - immédiatement après l'apparition de la dent, celle-ci passera. Par conséquent, vous inquiétez pas, cela ne vaut pas la peine. Il est plus raisonnable de prendre des mesures pour que le mucus du nez de l’enfant ne se dessèche pas. Et seulement si le bébé a des signes évidents d'une maladie infectieuse, il devrait être traité, mais ne le faites que sous la supervision d'un médecin.

Continuant le thème:

Un nez qui coule chez les bébés est normal! Quelles sont les raisons du nez qui coule chez le nourrisson? Idées fausses sur le traitement de la rhinite chez le nourrisson.

Vous Aimerez Aussi