Pourquoi un bébé n'a pas de mois morveux?

Souvent, malgré le traitement, il n'est pas possible de sauver l'enfant du froid. Cela inquiète évidemment les parents, car l'état du bébé qui a un rhume constant est bien pire. Il lui est difficile de respirer, de manger, de parler, il devient agité, ne dort pas bien. En outre, si un enfant a la morve pendant un mois ou plus, il risque de développer de nombreuses complications graves. La cause exacte de ce phénomène peut être déterminée par le médecin, qui vous prescrira également le traitement nécessaire. Considérez les causes les plus courantes de morve constante chez un enfant et les moyens possibles de les traiter.

Pourquoi pendant le mois l'enfant a la morve?

Je pense avoir un enfant pendant une longue période ne passe pas pour diverses raisons. La plupart de ces causes menacent son état de santé. Cependant, il existe également la rhinite dite physiologique, qui survient chez les enfants âgés de 2 à 3 mois. La rhinite physiologique est une adaptation du corps du bébé aux nouvelles conditions de la vie. Immédiatement après la naissance, les voies nasales du bébé sont trop sèches. Ensuite, les glandes commencent à produire du mucus, mais en raison de l'imperfection de la fonction de régulation, il est produit en trop grande quantité. Dans ce cas, les parents remarquent un léger écoulement de mucus liquide chez le nouveau-né et des sons "d'écrasement" lors de l'alimentation. En règle générale, un tel phénomène n'apporte pas beaucoup d'inconfort au bébé et se transmet tout seul.

Souvent, la raison pour laquelle la morve ne passe pas longtemps chez un enfant est une infection bactérienne. En raison d'une diminution de l'immunité, les virus pénètrent dans la membrane muqueuse du nasopharynx, provoquant une inflammation de la rhinite. La membrane muqueuse réagit à l'introduction d'organismes infectieux en augmentant la sécrétion de mucus - un nez qui coule. Si, à ce stade, les sécrétions liquides n'effectuent pas le traitement approprié, l'infection bactérienne rejoint l'infection virale. Il est généralement causé par des agents pathogènes tels que les staphylocoques, les pneumocoques, les bacilles hémophiles. La nature de la décharge quand une infection bactérienne est ajoutée change. Le mucus liquide devient épais jaunâtre, puis jaune-vert. Cette affection est très dangereuse car elle conduit souvent au développement d’une sinusite ou d’une otite. Pour le traitement des infections bactériennes, des médicaments antiseptiques et antibactériens sont utilisés.

Parfois, le fait que l'enfant ait un mois de morve ne passe pas, peut indiquer le développement d'une sinusite, c'est-à-dire une inflammation des sinus paranasaux. Son apparence est due au gonflement de la membrane muqueuse, à cause de laquelle l'ouverture de sortie de la cavité du sinus nasal est rétrécie ou complètement obstruée et la décharge de mucus est compliquée. En règle générale, la sinusite est une complication des infections virales respiratoires des voies respiratoires supérieures. Les autres symptômes de la sinusite comprennent une sensation de pression et une pression dans le sinus affecté, une douleur lorsque vous appuyez sur l'os au-dessus du sinus malade, une voix nasale, une altération de l'odorat et souvent une augmentation de la température corporelle.

En outre, les maladies et affections suivantes peuvent être la cause de la morve constante chez un enfant:

  • L'antrite est un processus inflammatoire de la membrane muqueuse des sinus maxillaires. Il survient généralement chez les enfants de plus de deux ans. Ses symptômes sont des écoulements muqueux ou mucopuruleux abondants. Il peut y avoir une sinusite unilatérale ou bilatérale. Il est difficile pour l’enfant de respirer en raison de la congestion nasale constante, mais il n’existe pas de soufflage.
  • Frontal - processus inflammatoire dans les sinus frontaux jumelés. Cette maladie ne survient pas chez les enfants de moins de 2,5 ans. Au niveau du mucus frontal, il peut se détacher du nez ou couler dans le fond de la gorge. L'enfant se plaint de maux de tête, de peur de la lumière et de larmoiement.
  • Nez qui coule chronique, qui se développe en raison d'un traitement inapproprié de la rhinite. Souvent, le fonctionnement du système respiratoire est altéré en raison de l’utilisation excessive de gouttes nasales. Ils contribuent au dessèchement de la membrane muqueuse des voies nasales, provoquent leur gonflement et des difficultés respiratoires.
  • Rhinite allergique - une réaction protectrice du corps face à des substances irritantes. La morve d’un enfant prendra beaucoup de temps s’il est constamment en contact avec l’allergène. En règle générale, dans une telle situation, la poussière domestique, la moisissure, les poils d'animaux, les produits chimiques ménagers sont l'allergène. Il peut également y avoir une rhinite allergique saisonnière, le plus souvent associée à la floraison de certaines plantes. Outre les écoulements nasaux clairs, les symptômes de la rhinite allergique sont les suivants: démangeaisons nasales, éternuements paroxystiques et, dans certains cas, difficultés à respirer.

Que faire si l'enfant ne passe pas la morve?

Tout d'abord, si la morve chez un enfant ne passe pas pendant une longue période, elle doit être montrée à un médecin. Le traitement est choisi en fonction de la cause de la maladie.

Si le nez qui coule est causé par une infection virale ou bactérienne, des agents antibactériens et antiseptiques tels que Collargol, Miramistin, Protargol, Isofra, Polydex sont prescrits à l'enfant.

En cas de nature allergique du rhume à la tête après l’arrêt du contact avec l’allergène, il est recommandé au bébé de prendre les comprimés Clarotadine, Zyrtec, Fenistil, gouttes nasales ou sprays Vibrocil, Nasonex.

Pour nettoyer et hydrater les voies nasales, utilisez des gouttes nasales à base de solution saline ou de sel marin. Vous pouvez préparer indépendamment une solution de sel de mer à la maison (dissoudre une cuillerée à thé de sel dans 200 ml d’eau bouillie).

Si un enfant a la morve pendant un mois ou plus, il est possible d'appliquer des méthodes folkloriques simultanément avec des médicaments, bien sûr, après avoir consulté un médecin. Dans ce cas, la recette suivante sera efficace. Prenez des feuilles de menthe (10 g), des fleurs de tilleul (10 g), de l'écorce de saule (5 g), de l'herbe de millepertuis (5 g), de l'écorce de chêne (10 g). 20 g de la collection verser de l'eau bouillante (200 ml), insister 3-4 heures. Puis filtrez et ajoutez de l'huile de sapin (3-4 gouttes). Goutte à goutte 3-5 gouttes dans chaque narine de l'enfant 3-4 fois par jour.

Que faire si un enfant a le nez qui coule pendant longtemps

Au fil du temps, l'enfant apprend à combattre l'infection, ses défenses sont renforcées et, à partir de l'âge scolaire, l'ARVI le déclenche une à deux fois par an, ce qui est considéré comme la norme. Chez les enfants d’âge préscolaire, ce chiffre est plus élevé: 3 à 5 fois par an.

Causes de la rhinite prolongée chez les enfants

Le symptôme principal d’une infection respiratoire est l’apparition d’une rhinite, une inflammation de la muqueuse nasale. L'infection peut provoquer une intoxication grave accompagnée de fièvre, de maux de tête, de malaises, de perte d'appétit ou donner une image plus floue. Mais la morve se produit toujours - ils sont la réponse naturelle du corps de l'enfant à l'invasion de l'infection.

La rhinite peut être d'une nature différente. Dans le cas d'une rhinite infectieuse, lorsque la composante virale est complétée par une composante bactérienne, la morve transparente et abondante devient mucopurulente et purulente. Habituellement, 7 à 10 jours suffisent à l’organisme pour faire face à l’infection seul. Vous pouvez l'aider avec le traitement traditionnel de la rhinite: gouttes nasales, vasoconstricteurs, lavage avec des solutions salines, instillation de solutions d'huile et de décoctions à base de plantes, et diverses inhalations.

Si, au bout de 10 jours, l’enfant souffre toujours de la morve, quel que soit son caractère, il doit en avertir ses parents. Et si un mois s'est déjà écoulé depuis l'apparition de la rhinite, il est alors nécessaire de consulter au plus vite, sans compliquer la maladie, avec un spécialiste en ORL. Après l’enquête, le médecin, les entretiens avec les parents et l’examen de l’enfant clarifieront la raison d’une telle longue rhinite, diagnostiqueront la présence de complications et prescriront un traitement approprié.

Mais les parents doivent également connaître les raisons d'une telle rhinite prolongée et les mesures à prendre pour la prévenir. Si un rhume gêne un enfant depuis un mois et que la morve verte ou transparente ne peut pas être traitée, il peut y avoir plusieurs explications. La cause la plus commune, quel que soit l'âge de l'enfant, est le développement d'un rhume médical.

Plus rares - consistent en le développement de la rhinite chronique ou allergique ou une inflammation des sinus maxillaires. Encore moins souvent, on trouve un corps étranger dans les voies nasales et des anomalies congénitales de la structure de la cavité nasale.

Que faire si une rhinite médicamenteuse est apparue

La principale cause du rhume médical est l’abus de gouttes vasoconstricteurs nasales, c’est-à-dire ayant un effet vasoconstricteur. Chez les jeunes enfants, le traitement par ces agents ne devrait pas dépasser 5 jours, chez les adultes, 7 jours. Les gouttes de constriction vasculaire dans le nez à action prolongée ne peuvent pas être instillées plus souvent 2 fois par jour, 3 à 4 fois par jour en moyenne, et 5 à 6 fois par jour en moyenne.

La principale erreur des parents est de vouloir guérir leur enfant le plus tôt possible. Les gouttes sont donc utilisées plus souvent et plus longtemps que prévu, ce qui entraîne un risque de surdosage. Une augmentation de la concentration locale de gouttes constrictives sur la muqueuse nasale entraîne un phénomène tel que la tachyphylaxie (dépendance).

Les capillaires ne répondent plus au médicament en rétrécissant les parois et en augmentant leur tonus. Le plasma sanguin pénètre toujours librement à travers les parois vasculaires lâches, les cellules épithéliales produisent un secret en quantités énormes.

La membrane muqueuse reste gonflée et bloque les voies nasales. L’enfant est toujours préoccupé par la morve verte, la congestion nasale et l’altération de l’odorat. À chaque nouvelle dose de vasoconstricteur, le «cercle vicieux» est renforcé: plus la morve verte et le gonflement de la membrane muqueuse durent longtemps, plus la médication est nécessaire, et inversement.

Que doivent faire les parents si leur enfant, en particulier un petit enfant de un an, ne se décharge pas du nez vert pendant environ un mois? Tout d'abord, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs, de casser le "cercle vicieux" et de commencer à guérir la membrane muqueuse. En raison de leur exposition excessive, l'épithélium s'atrophie et s'effondre, vous devez donc l'aider à se régénérer plus rapidement.

Obtenir des soins médicaux pour le développement de la rhinite médicale le plus tôt possible est ce que les parents devraient faire en premier lieu si leur bébé a la morve verte pendant un mois et ne s'éloigne pas des moyens traditionnels.

Dans de tels cas, ne pas se passer de la nomination de gouttes contenant des corticostéroïdes. Leur présence à faible concentration dans des médicaments tels que Nasofen, Avamys, Nasonex a un effet local sur l'épithélium de la muqueuse nasale. Ils agissent très doucement et progressivement, améliorant le trophisme de la muqueuse, réduisant le gonflement et l'hypertrophie. Dans le même temps, les corticostéroïdes ont un effet antimicrobien.

En conséquence, l'enfant arrête la morve verte, le tourmentant pendant un mois ou plus. Il est nécessaire de suivre strictement les recommandations du médecin et de respecter le dosage et la durée du traitement lors de l’utilisation de médicaments hormonaux.

Vibrolor, associant du dexpanthénol et une solution de sel de mer, a un excellent effet cicatrisant et anti-oedémateux. Les méthodes physiothérapeutiques sont largement utilisées pour accélérer la récupération de la membrane muqueuse: électrophorèse, iontophorèse, UVR, UHF.

À la suite d'un traitement complet et systématique d'une rhinite médicale, la membrane muqueuse se régénère après 2 à 4 mois de traitement actif, ce qui a un effet indésirable supplémentaire sur le corps de l'enfant. Il est important de se rappeler que cela peut être évité si vous n'abusez pas des gouttes nasales vasoconstricteurs.

Rhinite chronique

Un nez qui coule qui ne dure pas un mois et plus longtemps passe dans une phase chronique. Fondamentalement, le processus inflammatoire de la muqueuse nasale se synchronise en raison d’un déficit immunitaire, lorsque les défenses de l’organisme ne parviennent pas à vaincre complètement la microflore étrangère, mais il existe des forces pour freiner son développement et des effets négatifs sur le corps entier.

En conséquence, l'écoulement nasal devient lent, avec de très légers effets toxiques qui s'aggravent pendant les périodes d'exacerbation. Enfant constamment inquiet morve. Ils sont verts, purulents, car leur cause est une inflammation d’origine bactérienne. Les décharges dégagent une odeur nauséabonde et putride. Elles coulent dans la gorge et obligent le bébé à tousser.

Il est obligatoire de consulter un médecin ORL qui vous dira quoi faire pour aider l'immunité des enfants à faire face à une infection persistante. Si la morve verte ou jaune existe depuis longtemps, vous ne pouvez pas vous passer d'agents antibactériens. Vous pouvez utiliser des gouttes nasales à action antimicrobienne locale: Polydex, Isofra. La solution de Protargol avec des ions d'argent combat non seulement la microflore, mais protège également l'épithélium en formant un film protecteur.

Si le bec de l’enfant est bouché par des sécrétions vertes, vous devez le libérer avant d’utiliser les gouttes. Chez les enfants plus âgés, on utilise des bains de sel, chez les petits, on instille une solution de sel (0,5 cuillerée à thé pour 0,5 litre d’eau bouillie), 2 gouttes dans chaque narine, ou on les remplace par la décoction de camomille ou de calendula aux mêmes doses.

L'évolution des gouttes nasales antibactériennes dépend de leur efficacité et est en moyenne de 7 à 10 jours. Si la dynamique positive est insuffisante, le traitement est répété avec un autre antibiotique. Pour éviter cela, il est souhaitable de procéder à une analyse de la sensibilité de la microflore aux antibiotiques avant de commencer le traitement.

Sinusite

Si un enfant de plus de 2 ans sur fond de rhinite prolongée (plus de 10 jours) augmente de nouveau la température corporelle à 38 degrés ou plus, une léthargie et une apathie apparaissent, un écoulement nasal purulent devient abondant, une douleur des deux côtés du nez commence à perturber, une visite urgente est nécessaire chez le docteur.

Ces symptômes signifient l’apparition d’une complication très dangereuse: l’antrite. Si l'enfant ne sait pas comment parler de la douleur, alors son comportement en parle. Il montre son doigt sur les joues qui gonflent et deviennent rouges en pleurant en se penchant et en tournant la tête.

Dans ces cas, il est nécessaire de poser un diagnostic urgent de sinusite à l'aide de la diaphanoscopie, des rayons X, des ultrasons et de la tomodensitométrie. Lors de la confirmation du diagnostic, un traitement complexe à base d'antibiotiques est prescrit. Avec un effet positif, des agents de physiothérapie et immunomodulateurs sont prescrits après leur traitement.

S'il n'est pas possible d'obtenir un bon drainage du contenu des sinus et un soulagement du processus inflammatoire, il est alors nécessaire de pratiquer une ponction par les canaux naturels et d'injecter des médicaments dans les cavités paranasales. Après la convalescence, les parents devraient veiller à renforcer son immunité, du moins de la manière la plus simple et la plus efficace - en la durcissant.

Rhinite allergique

Selon des données scientifiques, une réaction allergique du corps à un allergène sous forme de rhinite est typique des enfants d’âge scolaire. Chez les jeunes enfants, c'est très rare. Ce type de rhinite a un long cours, plus de 1-2 mois. Décharge le plus souvent abondante transparente, séreuse ou muqueuse. Mais en cas d'infection bactérienne, ils deviennent purulents.

Pour le diagnostic de la rhinite allergique est nécessaire d'effectuer un examen complet. Des tests cutanés, l'analyse d'un frottis nasal, des analyses cliniques et biochimiques du sang sont prescrits. Le traitement de cette maladie est long et est effectué dans les départements d’allergie.

Corps étranger dans le nez et anomalies congénitales

Les écoulements nasaux, souvent de caractère purulent, gênent également l'enfant s'il y a un corps étranger dans le nez. Ils sont toujours unilatéraux et peuvent être mélangés avec du sang. Le médecin ORL fera facilement ce diagnostic et retirera le corps étranger. Ensuite, vous devez effectuer un traitement de réadaptation pour les muqueuses endommagées.

Certaines anomalies congénitales de la structure du nez et des voies respiratoires supérieures peuvent également être à l'origine d'un long nez qui coule avec des sécrétions abondantes et un gonflement de la membrane muqueuse. Il s’agit d’une atrésie choanale, d’une augmentation des voies nasales, d’une forte courbure du septum nasal, d’adénoïdes envahis par la végétation. Dans ces situations, la question de l'intervention chirurgicale est toujours prise en compte.

Un nez qui coule chez un enfant de tout âge qui dure un mois ou plus nécessite un examen attentif et la détermination de la cause. La tactique d’un traitement réussi dépendra du diagnostic exact posé par le médecin ORL.

Comment traiter l'écoulement prolongé du nez chez les enfants. Si ça ne prend pas longtemps

La plupart des parents, confrontés au fait que l'écoulement prolongé du nez chez un enfant ne s'en va pas, ne se précipitent pas pour en découvrir les causes, se concentrant sur les médicaments pour en éliminer les symptômes.

En attendant, la pathologie peut être une nature primaire indépendante et peut faire partie du tableau clinique d’une maladie plus grave, sans éliminer, il ne sera pas possible de guérir la rhinite prolongée de l’enfant.

Causes de nez qui coule persistant chez un enfant: types de rhinite

Un long nez qui coule chez les enfants peut être causé par une douzaine de raisons différentes, mais pour des raisons pratiques de classification, la médecine les divise en trois groupes principaux:

  1. rhinite infectieuse;
  2. rhinite allergique;
  3. rhinite vasomotrice;

La rhinite prolongée chez un enfant peut être compliquée par les caractéristiques structurelles des voies respiratoires supérieures chez l'enfant, ainsi que par des pathologies telles que la courbure du septum, la présence de polypes et de végétations adénoïdes.

Au sens national, les experts examinent un plus large éventail de facteurs étiologiques:

Il en résulte une réaction trop active de l’immunité vis-à-vis de l’allergène - en sécrétant du mucus, le corps neutralise l’irritant, provoquant non seulement une rhinite prolongée sans augmentation de la température, mais également une respiration lourde, un gonflement, des larmoiements et des démangeaisons.

L’inflammation du sinus maxillaire paranasal est une conséquence de l’invasion virale ou bactérienne par les voies respiratoires, accompagnée de sang ou de l’atteinte des dents supérieures de l’enfant dans les régions périapicales.

Les symptômes caractéristiques de la sinusite, qui provoque une rhinite prolongée, attirent la douleur et gênent l'enfant lorsqu'il se penche en avant, provoquant une augmentation de la température corporelle.

Ces odeurs ont souvent une odeur de nourriture, de parfum ou de produits chimiques ménagers, ainsi que de l’air froid.

La rhinite allergique est également une réaction vasomotrice du corps. Une caractéristique physiologique commune à tous les types de rhinite est un épaississement de la membrane muqueuse du nez et le remplacement de l'épithélium normal par un plat multicouche.

Il est important qu'il soit difficile de se débarrasser de cette maladie et l'absence de traitement peut entraîner des difficultés pour le travail des poumons jusqu'à l'asthme.

Abus de vasoconstricteur. Certains parents commettent une erreur pendant le traitement en abusant de médicaments qui affectent activement la motilité vasculaire.

Des médicaments comme le Naphthyzin, qui rétrécissent les microvaisseaux dans le nez et éliminent ainsi le gonflement, ne résolvent pas, d’une part, le problème de la formation de sécrétions, d’autre part, ils créent rapidement une dépendance.

En conséquence, en raison de l'utilisation à long terme de ces médicaments, des pathologies endocriniennes et neuro-végétatives apparaissent, la microcirculation est perturbée et une névrose capillaire se produit.
Source: nasmorkam.net

Normalement, le mucus qui se trouve là constitue une barrière contre les effets des facteurs irritants et pathogènes, mais en raison de la sécheresse de l'air inhalé, la quantité de sécrétions protectrices naturelles diminue.

Pour cette raison, les allergènes et les irritants pénètrent plus facilement dans les tissus des muqueuses et du sang, provoquant une rhinite incessante, qui se poursuit jusqu'à ce que l'enfant soit dans une atmosphère plus favorable, saturée d'humidité.

Les végétations adénoïdes surviennent le plus souvent chez les enfants âgés de 3 ans et plus (jusqu'à 7 ans) et sont causées par des processus compliqués dans les maladies suivantes:

Malgré le fait que la principale méthode de traitement dans ce cas est l'ablation chirurgicale de l'amygdale du nasopharynx, le traitement d'une rhinite longue chez les enfants causée par des végétations adénoïdes permet l'utilisation de méthodes conservatrices.

Les voies nasales chez les enfants sont déjà très étroites, ce qui rend difficile l'écoulement naturel de la décharge. Si le bébé présente une courbure du septum ou une autre anomalie similaire, le problème ne peut être résolu que de manière chirurgicale.

La présence d'une petite blessure au nez peut provoquer une sécrétion accrue de mucus, ainsi que la pénétration dans les voies respiratoires d'un objet étranger - un petit jouet ou un insecte (typique des enfants de 2 ans).

Dans ces cas, l'élimination du facteur étiologique rétablira rapidement tous les processus perturbés.

Faux symptômes: quand ne pas s'inquiéter?

Tout écart dans l'état du bébé devrait être une source d'inquiétude pour ses parents, mais parfois, les symptômes manifestes n'indiquent pas une pathologie grave, mais des difficultés temporaires.

La réaction aiguë du bébé à l'aveuglement dû à la lumière ou à l'inhalation d'air glacé, se manifestant par des éternuements et l'apparition de la morve, est considérée comme tout à fait naturelle et ne nécessite pas de traitement spécifique.

Il est nécessaire de surveiller la propreté de la pièce dans laquelle l'enfant réside, Étant donné qu'une grande quantité de poussière dans l'air de la plupart des enfants provoque un écoulement prolongé de mucus par le nez, la muqueuse enveloppe les particules de poussière et les éloigne du corps.

Dans tous les cas, il faut s'inquiéter lorsque les manifestations négatives telles que la morve constante deviennent régulières et cycliques, perturbant ainsi le mode de vie normal de l'enfant.

Traitement de la rhinite prolongée chez les enfants: comment agir?

Ce qu’il faut faire d’une longue rhinite chez un enfant et comment la traiter dépend de deux facteurs: l’âge du patient et la cause de la maladie.

De nombreux médicaments destinés aux bébés âgés de moins d'un an sont contre-indiqués en raison d'effets indésirables liés à la faiblesse de l'immunité.

En ce qui concerne l'étiologie de la maladie, avec son caractère principal, un traitement symptomatique est parfois suffisant, tandis qu'avec un événement secondaire, il est nécessaire de guérir la cause première:

  • la grippe;
  • parainfluenza;
  • la rougeole;
  • la scarlatine;
  • coqueluche
  • la diphtérie;
  • virus de nature différente.

Ne pas oublier les manifestations cliniques de la maladie et les caractéristiques des symptômes qui l’accompagnent.

La présence ou l'absence de facteurs tels que la toux, l'enflure des tissus du visage, la fièvre, la faiblesse, la nausée, la fièvre et d'autres facteurs peuvent affecter de manière significative le type et la posologie des médicaments prescrits (ainsi que le type de traitement - ambulatoire ou à domicile).

Médicaments

Dans la plupart des cas, il suffit d’utiliser des médicaments à effet symptomatique agissant directement sur la muqueuse nasale.

Dans une telle situation, il est important d'utiliser divers sprays et gouttes provenant d'une rhinite prolongée pour les enfants d'âges différents.

Sur rendez-vous, ils peuvent être divisés en vasoconstricteur, antiviral, antibactérien et antiseptique.

Par exemple, Nasonex, produit à base de furoate de mométasone, permet de traiter efficacement la rhinite allergique ou l’exacerbation saisonnière de la rhinite.

La suspension intranasale est appliquée sous forme de spray et la dose recommandée pour les enfants à partir de 2 ans est d'une injection par narine une fois par jour (jusqu'à 100 µg au total).

Un médicament tel que Polydex a une structure plus complexe, basée sur les composants suivants:

  • dexaméthasone - effet anti-allergique et anti-inflammatoire;
  • chlorhydrate de phényléphrine - effet vasoconstricteur;
  • Néomycine et sulfates de polymyxine - antibiotiques.

Polydex traite toutes les rhinites aiguës et chroniques, les sinusites et les rhinopharyngites, mais il est contre-indiqué chez les enfants de moins de 2,5 ans.

Il est nécessaire d’injecter un spray dans chaque narine plusieurs fois par jour et le traitement standard dure en moyenne cinq à dix jours.

En plus de Polydex, il a fait ses preuves, un médicament comme Derinat. Il convient au traitement d'un large éventail de maladies, allant d'infections respiratoires aiguës et de problèmes aux muqueuses des yeux à divers ulcères, plaies et brûlures, mais il est également efficace dans les rhinites aiguës et chroniques.

Un remède est produit sous la forme d'une solution claire, qui devrait être appliquée comme suit: trois gouttes dans chaque narine toutes les deux heures - le premier jour, et le dosage est ensuite réduit à trois ou quatre instillations par jour.

Le traitement par Derinatom peut durer jusqu’à un mois. Son avantage réside dans l’admissibilité de son utilisation au traitement de la rhinite chez l’enfant dès sa naissance.

Remèdes populaires: nous traitons sans drogue

L'utilisation de tout médicament chez les enfants n'est pas souhaitable. C'est pourquoi, dans les cas simples de rhinite, de nombreux médecins recommandent un traitement à domicile.

Tout d'abord, pour cela, il est nécessaire d'assurer une désinfection complète des voies nasales: les croûtes doivent être ramollies et enlevées, ce qui permet également à l'enfant de se débarrasser du mucus sans endommager la membrane muqueuse.

Différentes inhalations auront un effet positif sur la thérapie - vous pouvez utiliser des inhalateurs et des nébuliseurs professionnels, ou vous pouvez utiliser d'anciennes méthodes comme inhaler des vapeurs d'herbes fumées (calendula, feuilles de framboise et mûres, mère et belle-mère).

Des mesures bien éprouvées de tactiques auxiliaires, telles que la mise en boîte de conserves et de moutarde, ainsi que l'utilisation de bains de pieds à chaud, bien que cela convienne davantage au traitement de la rhinite non pas chez un bébé d'un an, mais chez les enfants plus âgés.

Si le bébé a l'écoulement prolongé du nez: directives de traitement

Mais parfois, les parents ne peuvent pas comprendre pourquoi un nouveau-né n'a pas le nez qui coule, malgré le fait que tout indique qu'il est en parfaite santé.

Dans ce cas, la rhinite est appelée physiologique et sa cause est l'adaptation naturelle de la muqueuse nasale aux conditions changeantes de l'environnement autour du nourrisson.

En termes simples, la membrane muqueuse ne commence à fonctionner pleinement qu’après 2,5 mois, et jusqu’à ce moment-là, la présence d’un écoulement nasal permanent est tout à fait normale.

Si la cause du rhume est infectieuse, les principes de traitement reposent sur l’évitement des drogues synthétiques, au lieu de quoi il est préférable d’enterrer la solution saline pour bébé ou des décoctions à base de calendula et d’achillée millefeuille.

Écoulement prolongé du nez chez un enfant: Komarovsky. Conseil du médecin

Le célèbre pédiatre Eugène Komarovski croit que la base du traitement des enfants usage modéré de médicaments vasoconstricteurs avec des médicaments pour liquéfier le mucus épais dans le nez.

Naphthyzinum ou Nazol sont préférés en premier, et dans le second cas, le médecin recommande de guérir le bébé avec de la carbocystéine, de l'ambroxol ou de l'acétylcystéine.

En outre, il est recommandé d'utiliser des antihistaminiques dans le cas du caractère allergique de la rhinite - Allergodil, Kromoglin et Kromoheksal.

Le succès des médicaments anti-œdème et anti-inflammatoires contribue à la consolidation du succès, mais il convient de rappeler que tout médicament ne doit être prescrit au bébé qu'après un diagnostic détaillé établi par le médecin.

Evgeny Komarovsky rappelle que l'utilisation irresponsable de drogues dans le traitement d'un enfant peut entraîner des complications imprévisibles.

Comment éliminer le nez qui coule longtemps avec la toux?

Une toux en cas de rhume peut être soit un symptôme indépendant, indiquant une inflammation de la gorge, soit une conséquence d'un écoulement de mucus nasal dans le nasopharynx, qui l'irrite et provoque une toux.

Si l'enfant souffre des effets évidents de l'inflammation de la gorge, des médicaments pour le traitement de la pharyngite, de la laryngite ou de l'amygdalite sont ajoutés aux médicaments pour la rhinite.

Une autre raison de tousser avec un long nez qui coule est l'irritation de la gorge muqueuse avec des agents allergiques, qui provoquait auparavant des écoulements nasaux abondants.

Dans ce cas, une mesure complète commune de nature thérapeutique est la prise d'antihistaminiques par le bébé - Suprastin, Zyrtek ou Fenistil.

Il est également utile de boire fréquemment et de se gargariser avec des décoctions et des infusions à base de plantes à base de calendula, de camomille, d’écorce de chêne et d’autres ingrédients naturels adoucissant les tissus enflammés.

Un enfant n’a pas de morgue pendant longtemps.

Pourquoi ne pas laisser passer un enfant pendant longtemps - traitement

Un traitement optimal sera prescrit après un examen approfondi par le médecin traitant. Avec des soins médicaux rapides, un nez qui coule chez un enfant subit une semaine de traitement adéquat. Si le traitement a été commencé tardivement ou si le médecin vous a prescrit le mauvais médicament, les sécrétions sécrétoires peuvent continuer à se distinguer, tout en se transformant en une couleur différente. Aujourd’hui, nous répondrons à la question suivante: «La morve de l’enfant ne tarde pas à passer: que faut-il traiter?».

Pourquoi la morve ne prend pas longtemps

Le nez qui coule constamment inquiète non seulement le bébé, mais aussi les parents. Ensemble avec l'enfant, ils perdent sommeil, patience, deviennent nerveux, car ils craignent pour la santé de leurs miettes. Les modalités de traitement dépendent de l'âge de l'enfant et de la nature de la morve. Pourquoi ne pas passer du bec pendant longtemps? Regardons les causes de cet état désagréable. La cause de cette condition peut être:

  • infection bactérienne;
  • réaction allergique;
  • inflammation des sinus paranasaux;
  • le nez qui coule peut être physiologique, ce phénomène est observé chez les nouveau-nés jusqu'à 3 mois;
  • infection virale.

Une morve prolongée, d’une durée supérieure à une semaine, apparaît en raison de la progression de la maladie. Les parents doivent montrer l’enfant à un pédiatre, se faire tester et subir un examen approfondi afin de déterminer la cause d’une rhinite prolongée. La morve verte signifie la dernière phase d'un rhume, ce qui signifie que l'infection est devenue une forme complexe.

Si le bébé éternue, se gratte le nez, respire par la bouche (signifie congestion), un œdème apparaît dans la cavité nasale, ce qui signifie que la cause d'un rhume de longue durée est une réaction allergique. Les enfants sont vulnérables à son apparence pendant la période de floraison, il se produit au printemps et en été. L'absence de traitement en cas de réaction allergique peut entraîner un asthme bronchique.

Les parents ne peuvent pas déterminer indépendamment la cause de la morve, qui ne passent pas pendant une longue période. Par conséquent, utilisez souvent les mauvais moyens, ce qui entraîne d'autres complications. C'est pourquoi il est si important de contacter un pédiatre si vous ne passez pas la morve transparente. Un nez qui coule est préférable de traiter à ce stade.

Nous traitons la rhinite chez un enfant de 2 ans et plus

Si la morve épaisse ne passe pas longtemps, nous vous conseillons de ne pas retarder votre visite chez le médecin. Quel est l'avis de Komarovsky à ce sujet? Avant de rendre visite au Dr Komarovsky, il recommande de rincer chaque passage nasal, en maintenant une humidité et une température de l'air optimales dans la pièce où se trouve le plus souvent l'enfant malade. Chaque jour, vous devez aérer l’appartement, au moins 8 à 10 fois par jour. Essayez de marcher plus souvent avec l'enfant dans la rue, même si vous avez quitté le magasin pendant 5 minutes, amenez toujours votre bébé avec vous. L'air frais a un effet positif sur le corps, la miette se rétablira rapidement.

Le traitement des enfants de 2 ans et plus commence par une nutrition adéquate. Les enfants à ce moment-là deviennent capricieux, mangent mal. Essayez de donner à votre enfant des aliments légers, plus de fruits et de légumes, de la gelée, des smoothies, du yogourt fait maison. Le deuxième point du traitement est la position correcte de l'oreiller. Il sera plus facile pour l'enfant de respirer si l'oreiller a un angle de 45 degrés. Offre de boire plus souvent du thé, des jus de fruits, des compotes, des boissons aux fruits et de l’eau propre sans gaz.

Comment traiter la morve prolongée? Si le nez qui coule dure très longtemps, dans tous les cas, besoin d'aide médicale. Les enfants à partir de deux ans peuvent prescrire de tels médicaments:

  1. Pour le lavage, utilisez des solutions salées, elles contiennent un concentré stérile d’eau de mer ou d’océan. Les enfants à partir de deux ans dans la pharmacie peuvent acheter Rinostop, Aquamaris, Aqualor, Solin.
  2. Se débarrasser de l'infection aidera les médicaments antiseptiques. Les médicaments peuvent être utilisés indépendamment, mais après avoir lu le mode d'emploi. Les représentants du groupe antiseptique comprennent Sialor, Protargol, Miramistin, Collargol.

Les enfants de plus de deux ans se voient également prescrire des agents tels que l'interféron, le nazoferon, le genferon, le grippferon. Ces médicaments doivent être pris pour augmenter l'immunité, ils sont également antiviraux.

Attention! Ne rincez pas le nez du bébé avec une solution saline s’il se plaint de douleurs aux oreilles.

La nécessité de prendre des antibiotiques survient si une température qui dure plus de quatre jours apparaît pendant une rhinite prolongée. Curer la morve plus rapidement aide à réchauffer, qui est effectué à la clinique ou à la maison. Un traitement complet soulagera rapidement le bébé de la morve.

Comment guérir un bébé

Caractéristiques du traitement de la rhinite prolongée chez les nourrissons tels que les enfants plus âgés. La différence n'est que dans les préparations. Si l'enfant ne veut pas manger, ne le forcez pas. Le bébé ne respire pas, lors de la tétée, il ne peut pas respirer par la bouche ni par le nez, d’où son faible appétit. Donnez à votre enfant plus souvent à boire de l'eau afin qu'il n'y ait pas de déshydratation. Que doivent faire les parents? La morve transparente passe généralement d'elle-même, mais s'il y a une décharge verte, vous devez immédiatement commencer le traitement.

Les écoulements épais du nez des miettes sont traités à l'aide de tels moyens:

  • médicaments hydratants: Quix, But salt, Otrivin baby;
  • médicaments vasoconstricteurs: Nazol Baby, Nazivin 0,01%, Vibrocil;
  • antiseptiques: Albucidus, Protorgol;
  • Antiviraux et immunomodulateurs: Grippferon, Viferon, Genferon-light, Derinat.

Il est nécessaire de suivre un traitement jusqu'à ce que l'enfant soit complètement guéri, jusqu'à ce que la morve ait complètement disparu. Une morve épaisse peut entraîner des complications si le traitement d'un rhume n'a pas aidé ou n'a pas été mené à son terme. Les complications comprennent l'otite moyenne, la puruleuse moyenne, la bronchite aiguë, l'ethmoïdite, la dacryocystite, la conjonctivite bactérienne.

Remèdes populaires pour le traitement de la morve

Pas mal se débrouille avec les sécrétions abondantes des remèdes populaires du nez. Pour rincer les voies nasales, vous pouvez préparer vous-même une solution de sel marin. Pour ce faire, dans 200 ml d'eau bouillie, ajoutez 1 c. le sel Après un lavage avec une rhinite prolongée de plus de deux semaines, utilisez les remèdes suivants:

  1. Prenez 10 g d’écorce de chêne, de fleurs de tilleul, de feuilles de menthe, 5 g d’écorce de saule. Moudre tous les ingrédients, bien mélanger. Prenez 20 g de la collecte d'herbe obtenue, versez un verre d'eau bouillante. Moyens insister 4 heures. Après avoir filtré, ajoutez 3-4 gouttes d'huile de sapin au médicament. Le remède à la maison est utilisé 3 à 4 fois par jour, instillé 3 gouttes dans chaque passage nasal.
  2. Allongez les feuilles d'aloès, pendant quelques jours, mettez-les dans un endroit frais. Après, faites-en un jus. Le jus d'aloès amer peut enterrer même les bébés. Il suffit d'introduire 2 gouttes.
  3. Avant d'utiliser le jus de Kalanchoe, diluez-le dans des proportions de 1: 1. Diluer avec de l'eau bouillie. Application: enterrez 1 goutte 3 fois par jour.
  4. Les enfants à partir de deux ans peuvent poser des pansements à la moutarde, les fixer avec un chiffon. Au coucher, il est également utile de maintenir les jambes dans de l’eau chaude avec de la moutarde.
  5. Les bébés peuvent enterrer les mères de lait maternel. 1-2 gouttes dans chaque passage nasal toutes les 4 heures suffisent.

Les remèdes populaires ne causent pas d'effets secondaires. Ils guérissent rapidement et efficacement la rhinite prolongée. Les enfants de plus de trois ans peuvent lubrifier leur nez de l'intérieur avec du savon.

Que faire si un enfant a le nez qui coule pendant longtemps

Chez les jeunes enfants, le contact avec la microflore étrangère se termine souvent par le développement d'une infection respiratoire aiguë. L’immunité de l’enfant, locale et générale, n’a pas encore un pouvoir de protection suffisant, tandis que des virus et des bactéries agressifs se produisent presque tous les jours.

Au fil du temps, l'enfant apprend à combattre l'infection, ses défenses sont renforcées et, à partir de l'âge scolaire, l'ARVI le déclenche une à deux fois par an, ce qui est considéré comme la norme. Chez les enfants d’âge préscolaire, ce chiffre est plus élevé: 3 à 5 fois par an.

Causes de la rhinite prolongée chez les enfants

Le symptôme principal d’une infection respiratoire est l’apparition d’une rhinite, une inflammation de la muqueuse nasale. L'infection peut provoquer une intoxication grave accompagnée de fièvre, de maux de tête, de malaises, de perte d'appétit ou donner une image plus floue. Mais la morve se produit toujours - ils sont la réponse naturelle du corps de l'enfant à l'invasion de l'infection.

La rhinite peut être d'une nature différente. Dans le cas d'une rhinite infectieuse, lorsque la composante virale est complétée par une composante bactérienne, la morve transparente et abondante devient mucopurulente et purulente. Habituellement, 7 à 10 jours suffisent à l’organisme pour faire face à l’infection seul. Vous pouvez l'aider avec le traitement traditionnel de la rhinite: gouttes nasales, vasoconstricteurs, lavage avec des solutions salines, instillation de solutions d'huile et de décoctions à base de plantes, et diverses inhalations.

Si, au bout de 10 jours, l’enfant souffre toujours de la morve, quel que soit son caractère, il doit en avertir ses parents. Et si un mois s'est déjà écoulé depuis l'apparition de la rhinite, il est alors nécessaire de consulter au plus vite, sans compliquer la maladie, avec un spécialiste en ORL. Après l’enquête, le médecin, les entretiens avec les parents et l’examen de l’enfant clarifieront la raison d’une telle longue rhinite, diagnostiqueront la présence de complications et prescriront un traitement approprié.

Mais les parents doivent également connaître les raisons d'une telle rhinite prolongée et les mesures à prendre pour la prévenir. Si un rhume gêne un enfant depuis un mois et que la morve verte ou transparente ne peut pas être traitée, il peut y avoir plusieurs explications. La cause la plus commune, quel que soit l'âge de l'enfant, est le développement d'un rhume médical.

Plus rares - consistent en le développement de la rhinite chronique ou allergique ou une inflammation des sinus maxillaires. Encore moins souvent, on trouve un corps étranger dans les voies nasales et des anomalies congénitales de la structure de la cavité nasale.

Que faire si une rhinite médicamenteuse est apparue

La principale cause du rhume médical est l’abus de gouttes vasoconstricteurs nasales, c’est-à-dire ayant un effet vasoconstricteur. Chez les jeunes enfants, le traitement par ces agents ne devrait pas dépasser 5 jours, chez les adultes, 7 jours. Les gouttes de constriction vasculaire dans le nez à action prolongée ne peuvent pas être instillées plus souvent 2 fois par jour, 3 à 4 fois par jour en moyenne, et 5 à 6 fois par jour en moyenne.

La principale erreur des parents est de vouloir guérir leur enfant le plus tôt possible. Les gouttes sont donc utilisées plus souvent et plus longtemps que prévu, ce qui entraîne un risque de surdosage. Une augmentation de la concentration locale de gouttes constrictives sur la muqueuse nasale entraîne un phénomène tel que la tachyphylaxie (dépendance).

Les capillaires ne répondent plus au médicament en rétrécissant les parois et en augmentant leur tonus. Le plasma sanguin pénètre toujours librement à travers les parois vasculaires lâches, les cellules épithéliales produisent un secret en quantités énormes.

La membrane muqueuse reste gonflée et bloque les voies nasales. L’enfant est toujours préoccupé par la morve verte, la congestion nasale et l’altération de l’odorat. À chaque nouvelle dose de vasoconstricteur, le «cercle vicieux» est renforcé: plus la morve verte et le gonflement de la membrane muqueuse durent longtemps, plus la médication est nécessaire, et inversement.

Que doivent faire les parents si leur enfant, en particulier un petit enfant de un an, ne se décharge pas du nez vert pendant environ un mois? Tout d'abord, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs, de casser le "cercle vicieux" et de commencer à guérir la membrane muqueuse. En raison de leur exposition excessive, l'épithélium s'atrophie et s'effondre, vous devez donc l'aider à se régénérer plus rapidement.

Obtenir des soins médicaux pour le développement de la rhinite médicale le plus tôt possible est ce que les parents devraient faire en premier lieu si leur bébé a la morve verte pendant un mois et ne s'éloigne pas des moyens traditionnels.

Dans de tels cas, ne pas se passer de la nomination de gouttes contenant des corticostéroïdes. Leur présence à faible concentration dans des médicaments tels que Nasofen, Avamys, Nasonex a un effet local sur l'épithélium de la muqueuse nasale. Ils agissent très doucement et progressivement, améliorant le trophisme de la muqueuse, réduisant le gonflement et l'hypertrophie. Dans le même temps, les corticostéroïdes ont un effet antimicrobien.

En conséquence, l'enfant arrête la morve verte, le tourmentant pendant un mois ou plus. Il est nécessaire de suivre strictement les recommandations du médecin et de respecter le dosage et la durée du traitement lors de l’utilisation de médicaments hormonaux.

Vibrolor, associant du dexpanthénol et une solution de sel de mer, a un excellent effet cicatrisant et anti-oedémateux. Les méthodes physiothérapeutiques sont largement utilisées pour accélérer la récupération de la membrane muqueuse: électrophorèse, iontophorèse, UVR, UHF.

À la suite d'un traitement complet et systématique d'une rhinite médicale, la membrane muqueuse se régénère après 2 à 4 mois de traitement actif, ce qui a un effet indésirable supplémentaire sur le corps de l'enfant. Il est important de se rappeler que cela peut être évité si vous n'abusez pas des gouttes nasales vasoconstricteurs.

Rhinite chronique

Un nez qui coule qui ne dure pas un mois et plus longtemps passe dans une phase chronique. Fondamentalement, le processus inflammatoire de la muqueuse nasale se synchronise en raison d’un déficit immunitaire, lorsque les défenses de l’organisme ne parviennent pas à vaincre complètement la microflore étrangère, mais il existe des forces pour freiner son développement et des effets négatifs sur le corps entier.

En conséquence, l'écoulement nasal devient lent, avec de très légers effets toxiques qui s'aggravent pendant les périodes d'exacerbation. Enfant constamment inquiet morve. Ils sont verts, purulents, car leur cause est une inflammation d’origine bactérienne. Les décharges dégagent une odeur nauséabonde et putride. Elles coulent dans la gorge et obligent le bébé à tousser.

Il est obligatoire de consulter un médecin ORL qui vous dira quoi faire pour aider l'immunité des enfants à faire face à une infection persistante. Si la morve verte ou jaune existe depuis longtemps, vous ne pouvez pas vous passer d'agents antibactériens. Vous pouvez utiliser des gouttes nasales à action antimicrobienne locale: Polydex, Isofra. La solution de Protargol avec des ions d'argent combat non seulement la microflore, mais protège également l'épithélium en formant un film protecteur.

Si le bec de l’enfant est bouché par des sécrétions vertes, vous devez le libérer avant d’utiliser les gouttes. Chez les enfants plus âgés, on utilise des bains de sel, chez les petits, on instille une solution de sel (0,5 cuillerée à thé pour 0,5 litre d’eau bouillie), 2 gouttes dans chaque narine, ou on les remplace par la décoction de camomille ou de calendula aux mêmes doses.

L'évolution des gouttes nasales antibactériennes dépend de leur efficacité et est en moyenne de 7 à 10 jours. Si la dynamique positive est insuffisante, le traitement est répété avec un autre antibiotique. Pour éviter cela, il est souhaitable de procéder à une analyse de la sensibilité de la microflore aux antibiotiques avant de commencer le traitement.

Sinusite

Si un enfant de plus de 2 ans sur fond de rhinite prolongée (plus de 10 jours) augmente de nouveau la température corporelle à 38 degrés ou plus, une léthargie et une apathie apparaissent, un écoulement nasal purulent devient abondant, une douleur des deux côtés du nez commence à perturber, une visite urgente est nécessaire chez le docteur.

Ces symptômes signifient l’apparition d’une complication très dangereuse: l’antrite. Si l'enfant ne sait pas comment parler de la douleur, alors son comportement en parle. Il montre son doigt sur les joues qui gonflent et deviennent rouges en pleurant en se penchant et en tournant la tête.

Dans ces cas, il est nécessaire de poser un diagnostic urgent de sinusite à l'aide de la diaphanoscopie, des rayons X, des ultrasons et de la tomodensitométrie. Lors de la confirmation du diagnostic, un traitement complexe à base d'antibiotiques est prescrit. Avec un effet positif, des agents de physiothérapie et immunomodulateurs sont prescrits après leur traitement.

S'il n'est pas possible d'obtenir un bon drainage du contenu des sinus et un soulagement du processus inflammatoire, il est alors nécessaire de pratiquer une ponction par les canaux naturels et d'injecter des médicaments dans les cavités paranasales. Après la convalescence, les parents devraient veiller à renforcer son immunité, du moins de la manière la plus simple et la plus efficace - en la durcissant.

Rhinite allergique

Selon des données scientifiques, une réaction allergique du corps à un allergène sous forme de rhinite est typique des enfants d’âge scolaire. Chez les jeunes enfants, c'est très rare. Ce type de rhinite a un long cours, plus de 1-2 mois. Décharge le plus souvent abondante transparente, séreuse ou muqueuse. Mais en cas d'infection bactérienne, ils deviennent purulents.

Pour le diagnostic de la rhinite allergique est nécessaire d'effectuer un examen complet. Des tests cutanés, l'analyse d'un frottis nasal, des analyses cliniques et biochimiques du sang sont prescrits. Le traitement de cette maladie est long et est effectué dans les départements d’allergie.

Corps étranger dans le nez et anomalies congénitales

Les écoulements nasaux, souvent de caractère purulent, gênent également l'enfant s'il y a un corps étranger dans le nez. Ils sont toujours unilatéraux et peuvent être mélangés avec du sang. Le médecin ORL fera facilement ce diagnostic et retirera le corps étranger. Ensuite, vous devez effectuer un traitement de réadaptation pour les muqueuses endommagées.

Certaines anomalies congénitales de la structure du nez et des voies respiratoires supérieures peuvent également être à l'origine d'un long nez qui coule avec des sécrétions abondantes et un gonflement de la membrane muqueuse. Il s’agit d’une atrésie choanale, d’une augmentation des voies nasales, d’une forte courbure du septum nasal, d’adénoïdes envahis par la végétation. Dans ces situations, la question de l'intervention chirurgicale est toujours prise en compte.

Un nez qui coule chez un enfant de tout âge qui dure un mois ou plus nécessite un examen attentif et la détermination de la cause. La tactique d’un traitement réussi dépendra du diagnostic exact posé par le médecin ORL.

Que faire si l'enfant a la morve longtemps?

Comme vous le savez, un nez qui coule - un compagnon très fréquent d'un enfant en pleine croissance. Mais des choses complètement différentes - si la morve se termine rapidement, ou si elles sont longues. Malheureusement, les enfants ayant souvent le nez qui coule ne passent pas plus d'une semaine, ceci est dû à la particularité de l'anatomie dans l'enfance.

L'immaturité du système respiratoire est que jusqu'à 4 ans, le passage nasal inférieur n'est pas formé, les sinus paranasaux sont sous-développés, où l'air est généralement humidifié et chauffé. Dans le petit nez du nourrisson, il y a une petite quantité de glandes. Par conséquent, le mucus ne peut pas assumer la fonction de protection, ce qui entraîne un œdème de la cavité et une respiration difficile.

En outre, les voies nasales elles-mêmes ont donc déjà plus rapidement du mucus obstrué.

Les causes du symptôme

Évidemment, la morve des enfants n’est pas une indication de leur visite chez le médecin, mais avant de commencer le traitement, il est nécessaire d’établir les causes qui ont provoqué la morve prolongée. Habituellement, les raisons sont les suivantes:

  • l'hypothermie est une raison classique, bien qu'elle conduise à la rhinite la plus inoffensive;
  • les virus et les bactéries constituent séparément l'une des causes les plus courantes de morve, généralement accompagnée de toux, de maux de gorge ou de fièvre;
  • les allergènes provoquent très souvent un écoulement nasal chez l'enfant qui ne dure pas un mois ou plus;
  • végétation adénoïde.

Afin d’établir correctement la raison pour laquelle un nez qui coule n’a pas coulé du nez une semaine, vous devez d’abord évaluer la situation dans la pièce où l’on passe la majeure partie de la journée de l’enfant.

La raison pour laquelle un enfant a constamment la morve peut être dans l'air excessivement sec à la maison.

Ceci est généralement observé en hiver lorsque le chauffage est en marche, ce qui sèche l'air. Cela conduit à un assèchement de la muqueuse nasale, le corps réagit alors avec une production encore plus importante de mucus.

La cause d’un nez qui coule qui n’a pas disparu en deux semaines peut être une maladie chronique qui n’a pas été traitée à temps.

Adénoïdite ou rhinite

Très souvent chez les enfants plus jeunes, généralement jusqu’à 10 ans, la raison quand la morve dure un mois, et souvent plus longtemps, est une adénoïdite. C’est la prolifération des tissus adénoïdes que tout le monde a dans le corps, mais dans un état en expansion, elle pose de nombreux problèmes.

Ainsi, il cesse d'exercer sa fonction protectrice sans protéger le nez de la pénétration d'infections, mais devient au contraire un lieu où s'accumulent des agents pathogènes. Pour cette raison, les enfants atteints d'adénoïdes hypertrophiés tombent plus souvent malades et se rétablissent très longtemps lorsqu'ils tombent malades. Ils souffrent constamment d'un rhume qui ne dure ni une semaine ni un mois. Une telle maladie doit être traitée car, sans impact, les végétations adénoïdes se développent jusqu'aux grades 3 et 4, qui ne peuvent être traités que de manière chirurgicale.

Peut-être est-il nécessaire de mentionner le développement de la rhinite médicale. Il semble que ce soit une maladie adulte, mais en fait il n'en est rien. L'expérience des pédiatres nous a permis de constater que de nombreux parents traitent de manière incorrecte le rhume en abusant des gouttes vasoconstrictrices.

Fait connu, lorsqu’on les utilise pendant 5 jours, il existe une dépendance. Cela signifie que la muqueuse cesse de fonctionner normalement sans utiliser de gouttes.

À ce stade, il n'y a généralement plus de décharge, mais pas de respiration nasale, jusqu'à ce que vous enterriez le nez. De plus, le dosage de gouttes augmente constamment et de plus en plus de substance active est nécessaire pour obtenir l'effet désiré.

Un tel problème peut durer un mois ou plus, et il est extrêmement difficile de s'en débarrasser. En plus de la dépendance psychologique, la muqueuse change avec le temps, les vaisseaux deviennent fragiles et nécessitent un traitement complexe. Que faire dans cette situation, dites seulement à un bon spécialiste, sans son aide pour faire face à la maladie ne fonctionnera pas.

Conseils de prévention

Quelle que soit la cause pouvant être causée par une longue morve, vous devez d’abord créer des conditions de vie favorables. Il devrait y avoir une situation dans la maison qui empêchera l’émergence de morve en général. L'enfant doit dormir et jouer à l'intérieur avec un air propre, frais et humide.

La température dans la pièce ne doit pas dépasser 20 degrés et l'humidité à 70%. Pour ce faire, limiter le chauffage des radiateurs et, en l'absence de réglage, les couvrir. Si l'enfant a le nez qui coule depuis une semaine, le traitement doit être instauré avec une irrigation de la membrane muqueuse avec des gouttes hydratantes ou une solution saline normale.

Causes possibles de la durée de la maladie

Si dans les 2 semaines ne passent pas la morve chez un enfant, ce phénomène est appelé rhinite prolongée. Malheureusement, aujourd'hui, un problème similaire est assez commun. Nous parlerons des causes et des principes de traitement de la violation ci-dessous.

Causes possibles de la pathologie

Une condition dans laquelle la morve chez un enfant dure plus d'une semaine peut être déclenchée par divers facteurs, à savoir:

  • infection bactérienne. Dans la plupart des cas, la cause d’un rhume de longue durée est une infection bactérienne. Dans le contexte d'une diminution des défenses de l'organisme, les virus pathogènes peuvent pénétrer dans la muqueuse de la cavité nasale, provoquant le développement du processus inflammatoire. En réponse à une exposition à des microorganismes pathogènes, le mucus est produit en excès. En l'absence d'un traitement adéquat à ce stade, une infection bactérienne peut rejoindre l'infection virale. Dans ce cas, la consistance de l'écoulement nasal devient plus épaisse, la couleur du mucus devient jaunâtre et, plus tard, une teinte verdâtre. La conséquence de cette maladie peut être une maladie aussi dangereuse que l’otite.
  • sinusite. Si un enfant n’a pas la moindre morve en un mois, cela peut être dû au développement d’une sinusite, une pathologie dans laquelle les sinus paranasaux sont enflammés. Dans la plupart des cas, les causes de la sinusite sont les maladies infectieuses d'origine virale des voies respiratoires supérieures. Un gonflement de la membrane muqueuse entraîne un rétrécissement ou une obstruction complète de la sortie du sinus nasal, entraînant une perturbation de l'écoulement de mucus. En plus de la rhinite infranchissable, la sinusite s'accompagne d'une sensation de pression au niveau du sinus malade, de voix nasales, de sensations douloureuses lorsque vous appuyez sur l'os sur le sinus affecté, d'une détérioration de l'odorat, souvent d'une augmentation des indicateurs de température.
  • sinusite, sinusite frontale En règle générale, ces pathologies se développent chez les enfants âgés de 2 à 2,5 ans. Écoulement muqueux intense observé, parfois avec un mélange de pus. Dans une telle situation, souvent la morve ne ressort pas, l'enfant a du mal à respirer à cause du nez toujours bouché. Le nettoyage des voies nasales ne donne pas beaucoup d'effet.
  • nez qui coule chronique. La morve permanente chez un enfant peut également être le résultat d'un traitement inapproprié de la rhinite. L'usage excessif de médicaments administrés par voie nasale est souvent à l'origine de la perturbation du fonctionnement normal du système respiratoire. Sous l'influence de tels médicaments, la membrane muqueuse de la cavité nasale se dessèche et gonfle, entraînant une altération de la fonction respiratoire.
  • réaction allergique. Une exposition prolongée à une substance allergique peut entraîner un nez qui coule. Dans un tel cas, les particules de poussière, les moisissures, les poils, les produits chimiques ménagers peuvent être irritants. Une réaction similaire du corps peut également être déclenchée par la floraison de certaines plantes. Dans cette situation, des sécrétions muqueuses claires se produisent souvent en combinaison avec un éternuement paroxystique, des démangeaisons dans la cavité nasale, des éruptions cutanées, des difficultés respiratoires sont parfois observées.

Caractéristiques du traitement

Si un enfant ne passe pas la morve déjà pendant une semaine, vous devriez consulter un spécialiste. Le médecin procédera à un examen approfondi dont les résultats prescriront le traitement optimal.

Quelle que soit la cause de la rhinite prolongée, il est nécessaire de laver régulièrement la cavité nasale du bébé. Avec cette procédure, vous pouvez nettoyer les voies nasales des bactéries pathogènes, des virus et des allergènes.

Pour le lavage de la cavité nasale, il est recommandé d'utiliser des solutions à base de sel marin (Saline, Aqua Maris, etc.), ainsi que des décoctions d'herbes (camomille, calendula, sauge, millepertuis) ayant un bon effet thérapeutique.

Étiologie virale et bactérienne

Le traitement de la rhinite infectieuse à long terme est effectué à l'aide de moyens d'action complexes, notamment des huiles essentielles cicatrisantes (Pinosol, Kameton et autres).

Ces médicaments ont un effet antiseptique mucolytique, normalisent la respiration nasale.

Les décongestionnants locaux (agents ayant un effet vasoconstricteur) doivent être utilisés avec précaution, strictement selon les directives du spécialiste, et au maximum 5 jours.

De tels médicaments peuvent créer une dépendance et provoquer des médicaments contre la rhinite. Pour le traitement des enfants de moins de 2 ans, ces médicaments ne sont pas utilisés.

Le traitement en cas d'écoulement nasal prolongé d'étiologie virale et bactérienne doit nécessairement inclure l'inhalation avec l'utilisation d'herbes médicinales ou d'huiles essentielles (théier, sapin, genévrier, thym).

Étiologie allergique

Si une rhinite prolongée survient à la suite d'un contact avec une substance allergique, il faut tout d'abord éliminer l'effet du stimulus. Pour normaliser l’état de l’enfant, il est nécessaire d’effectuer un nettoyage humide quotidien dans la crèche, de ventiler régulièrement la pièce et de revoir son régime alimentaire.

Si nécessaire, des antihistaminiques peuvent être utilisés. Bien entendu, l'utilisation de tout médicament doit être coordonnée avec un spécialiste.

Pour renforcer les forces de protection du corps de l'enfant, le pédiatre peut prescrire l'utilisation de complexes multivitaminés et d'immunostimulants ayant un effet antiseptique, anti-inflammatoire et antimicrobien. En outre, pour augmenter la résistance du corps, il est nécessaire d'effectuer des procédures de durcissement régulières et de faire des promenades quotidiennes à l'air frais.

Publié par: Julia Barabash

Traitement de la morve verte chez un enfant selon Komarovsky

Tous les parents sont habitués depuis longtemps et le perçoivent comme acquis. Mauvais ou pas, ça arrive à tout le monde. Mais quand un nez qui coule est retardé et dure longtemps - un mois ou même plus - et particulièrement chez les nourrissons, cela commence à inquiéter sérieusement toute mère bienveillante. Tout processus de longue durée est alarmant, car il risque de devenir chronique. Essayons de comprendre pourquoi la morve chez un enfant ne prend pas longtemps et que faire avec.

Que signifie un long nez qui coule

Chez les nourrissons, il peut aussi y avoir une rhinite, sans raison apparente. L'enfant n'a pas trop refroidi, reçoit suffisamment de nourriture et, une fois, une morve transparente a soudainement coulé d'un petit nez. Cependant, vous devez regarder attentivement les miettes, puis vous pouvez voir les signes caractéristiques indiquant une nature particulière du rhume. Plusieurs facteurs peuvent indiquer pourquoi un enfant a la morve persistante depuis assez longtemps:

  • l'infection;
  • l'allergie;
  • un traumatisme;
  • des médicaments;
  • caractéristiques physiologiques;
  • facteurs psychologiques ou autres.

Si une infection pénètre dans un petit organisme, bien sûr, la morve est fournie au bébé. Au début, ils seront transparents et, au bout d'un moment, ils vireront au jaune, au blanc ou au vert. Mais à côté d'eux, d'autres symptômes, tels que la toux, les éternuements et le gonflement de la membrane muqueuse des yeux, parleront du processus inflammatoire. La température peut augmenter - alors l'enfant mange mal ou refuse de manger, dort anxieusement, devient pleurnichard et délicat. Un rhume peut durer un mois ou plus.

Une réaction allergique est possible lorsqu'une prédisposition héréditaire ou la présence d'un allergène clair dans la maison. Cela peut être la fumée, l’odeur de produits chimiques ménagers, de parfums et autres. L'allergène alimentaire peut être présent dans le régime alimentaire de la mère, s'il s'agit des premiers mois de la vie du bébé, ou dans l'alimentation, lorsque l'enfant a déjà six mois ou plus. La rhinite allergique se caractérise par un écoulement nasal net et disparaît lorsque le contact avec l'allergène est éliminé.

Un écoulement nasal prolongé peut survenir à la suite d'une blessure au nez. C'est une raison moins commune, mais il ne vaut pas la peine de l'exclure complètement.

L'utilisation excessive de médicaments peut également déclencher la morve. Parlant de bébés allaités, il convient de noter qu’à un âge aussi précoce, les médicaments sont généralement contre-indiqués, mais hélas, certaines mères aiment se diagnostiquer et traiter les enfants sans médicaments.

Mais les caractéristiques physiologiques de la structure d'un petit corps ne doivent pas être ignorées. Le fait est que chez le nouveau-né, les voies nasales sont encore étroites et ne se forment que dans le temps. Par conséquent, les nourrissons ont souvent le même écoulement nasal et la même congestion nasale sans raison apparente.

La rhinite vasomotrice peut être déclenchée par des facteurs à court terme. Il peut s'agir d'aliments trop chauds, d'un changement brusque de température (par exemple, un enfant a été amené d'une promenade dans le froid à un appartement chaud), d'une sorte d'explosion d'émotion ou d'autres raisons. Ce type de rhinite se manifeste généralement par une morve transparente et liquide, qui passe rapidement et, bien sûr, ne dure pas un mois.

Est-il dangereux

Toute mère inquiète se demandera quels sont les risques de la morve ordinaire, qui se prolonge si longtemps. Il n’est pas difficile de deviner qu’un long processus en cas de non-respect des recommandations du médecin risque de devenir chronique. Autrement dit, accompagnera l'enfant tout au long de sa vie. Au mieux, cela produira certains inconvénients et au pire, cela conduira à des maladies plus dangereuses et plus graves. Tels que:

  • la sinusite;
  • la sinusite;
  • maladie frontale;
  • méningite;
  • maux de gorge;
  • bronchite et autres maladies des voies respiratoires supérieures.

Par conséquent, la question du degré de danger est si évidente qu'elle ne devrait même pas susciter de doute. Plus le problème est sérieux et plus tôt vous le traitez, plus vite et plus efficacement vous pourrez vous en débarrasser.

Lorsque les premiers mois de vie du bébé commencent à couler du nez, il ne peut rester seul pendant une seconde. Le bébé ne sait toujours pas se retourner, et surtout dans les rêves, il a besoin d'une surveillance constante pour ne pas s'étouffer avec les sécrétions muqueuses.

Quelles actions entreprendre

La première chose à faire est d'appeler un médecin. En attendant, il va observer attentivement les symptômes pour l'aider à poser un diagnostic. Rappelez-vous que vous avez mangé ou nourri votre bébé pour exclure ou confirmer le risque d'allergie. Rappelez-vous s’il n’ya pas eu de blessures ou de microtraumatismes (y compris un corps étranger dans le nez du bébé). Et bien sûr, faites attention aux autres signes de rhume - pour mesurer la température, pour vous rappeler si un rhume a eu lieu récemment dans l’environnement de l’enfant.

Il existe certaines mesures visant à améliorer l'état du bébé, pour lesquelles la conformité ne nécessite pas l'avis d'un expert. De plus, elles doivent être effectuées en continu, à la fois en complément du traitement et à titre préventif.

Il s’agit de promenades quotidiennes, de nettoyage humide et de ventilation des locaux - de l’air frais est nécessaire à une respiration normale. Il faut également veiller à ce que l'humidité de l'air soit suffisante. Un air trop sec peut facilement provoquer une congestion nasale et une morve, car en raison d'un manque d'humidité, la muqueuse nasopharyngée commence à fonctionner plus activement. Si l'air dans la maison est trop humide et trop stagnant, il nuit aux organes respiratoires supérieurs et peut entraîner un processus inflammatoire.

Rhumes nez qui coule se manifeste principalement en raison de la faiblesse de l'immunité. Pour les enfants, cela n’est pas surprenant: après tout, les défenses de l’organisme ne font que se former et vous devez les aider autant que possible. C'est-à-dire que la nutrition du bébé devrait être parfaite. Il doit y avoir tous les nutriments nécessaires, ainsi que des antioxydants. Et être absent de tous les additifs non naturels et des produits malsains.

L'enfant des six premiers mois de la vie doit être maintenu dans une position semi-verticale (après tout, il ne sait toujours pas comment s'asseoir et ne fait que mentir). Il sera alors plus facile pour l'enfant de respirer et la morve s'écoulera.

Ai-je besoin de médicaments

Cette question a déjà été abordée ci-dessus. Même si la morve du bébé dure longtemps (un mois, voire plus), ce n’est pas une raison pour prescrire un médicament seul. Ils ne peuvent être prescrits que par un médecin, mais les médecins ne sont pas pressés de le faire, car tout traitement médicamenteux (même doux) a un effet néfaste sur le corps fragile et non formé et entraîne généralement d'autres problèmes de santé (par exemple une violation de la microflore du système digestif).

Une mère attentionnée, qui respecte toutes les recommandations, ne permettra pas qu'un rhume chez le nourrisson dure pendant un mois. Si le temps est perdu, un traitement médical sera nécessaire. Mais seul un expert peut prendre rendez-vous.

Méthodes sûres de la médecine traditionnelle

Le principal remède connu pour le traitement de la rhinite est l'instillation de solution saline. Ce n'est pas dangereux même pour les bébés. La solution saline peut être achetée toute faite à la pharmacie et préparée à la maison. Pour ce faire, un peu de sel ou de sel de mer est dissous dans de l'eau bouillie. La solution doit être faible, toujours chaude et fraîche pour chaque instillation. Vous ne pouvez en aucun cas allaiter un bébé! L'instillation est suffisante pour nettoyer le nez du mucus et des bactéries pathogènes, et les lavages peuvent causer des blessures.

Pour le traitement de la rhinite à long terme chez les nourrissons, vous pouvez essayer d'enterrer le jus de carotte et de betterave. Les jus sont pris dans des proportions égales, seulement fraîchement pressés, dilués avec de l'eau propre et chaude et enfouis dans le nez de l'enfant.

La décoction de camomille est un bon agent antibactérien. Il est préparé au bain-marie afin de préserver un maximum de substances utiles d'une plante médicinale. La camomille nettoie parfaitement la cavité nasale, traite l’inflammation éventuelle et désinfecte. Cette méthode est très efficace et absolument sans danger pour un nourrisson.

Ne pas enterrer le lait maternel dans le nez. Bien que contenant beaucoup de substances utiles et d'anticorps, il peut devenir un terrain fertile pour les bactéries si la nature de la rhinite est inflammatoire.

Vous Aimerez Aussi