Comment guérir le nez qui coule d’un enfant avec des remèdes populaires

Tous les parents sont extrêmement inquiets lorsque leur enfant est malade. Et surtout s'il a le nez qui coule. Après tout, quand le nez est bouché, le bébé commence à respirer fortement avec sa bouche. Le mucus qui coule constamment ne lui donne pas de repos, il ne peut ni manger ni dormir normalement. Pour soulager la souffrance de l'enfant, vous pouvez utiliser un ensemble de mesures visant à éliminer le mucus, à rétrécir les vaisseaux de la muqueuse nasale, à renforcer le système immunitaire et à débarrasser le corps du virus.

Pourquoi un nez qui coule

Un nez qui coule est généralement le résultat d'une hypothermie, associée à la présence d'un virus ou d'une bactérie dans le corps. Un nez qui coule est un compagnon constant d'ARVI. Dans ce cas, il est nécessaire de traiter la maladie de manière complexe: lutte contre le rhume, repos au lit, consommation abondante d'alcool et médicaments antiviraux.

La rhinite peut également être allergique. L'enfant peut réagir avec la morve sur la poussière, le pollen, les poils d'animaux et d'autres agents pathogènes. Dans ce cas, il suffit d'éliminer l'allergène et de boire une dose d'antihistaminiques.

Comment traiter un nez qui coule chez les enfants

Le traitement de la rhinite chez l’enfant est réduit à un ensemble de mesures consistant à laver et à nettoyer le nez, ainsi qu’à l’utilisation de médicaments vasoconstricteurs et de médicaments.

  1. Rincer à l'eau salée. Pour démarrer le bec doit être rincé. Cela se fait généralement à l'aide d'une solution saline, et si ce n'est pas à portée de main, vous pouvez le faire vous-même. Essentiellement, la solution saline est de l’eau pure légèrement salée. Dans un verre d'eau tiède bouillie, vous devez diluer une demi-cuillère à café de sel. Si l'enfant est grand, vous pouvez lui expliquer comment se rincer le nez avec une bouilloire. Pour ce faire, de l'eau salée est versée dans la bouilloire, le bec de la bouilloire est placé dans une narine de manière à y verser de l'eau et à sortir de la seconde narine. Donc, vous devez vider les deux narines. Mais il arrive que l'enfant refuse de le faire ou qu'il soit trop petit pour une telle procédure. Dans ce cas, vous pouvez simplement verser un peu d’eau salée dans chaque narine avec une pipette ou une petite seringue sans aiguille. Vous ne pouvez pas vous lever immédiatement, sinon de l'eau salée se déverse instantanément. Mieux vaut mentir un peu. Comme vous le savez, l'eau salée tire le mucus et le fait ressortir. Rincer le nez avec une telle eau souvent, toutes les 3-4 heures, afin que le mucus ne s'épaississe pas. En effet, dans la morve séchée germer des bactéries. Le slogan d'un pédiatre célèbre ressemble à ceci: "Mère, ne laisse pas la morve se dessécher!"
  2. Médicaments vasoconstricteurs. Après 10 minutes de lavage du nez, il est nécessaire de faire goutte à goutte des préparations de vasoconstricteur pour l'enfant. Ceci est fait pour que le bébé puisse respirer et manger normalement. Les médicaments vasoconstricteurs peuvent être sous forme de gouttes et de sprays. Les sprays ne sont pas recommandés pour les enfants de moins d'un an. Les médicaments vasoconstricteurs sont strictement réglementés par le dosage et l'âge. Vous ne pouvez pas utiliser pour les enfants des médicaments pour adultes, en rétrécissant les vaisseaux - cela peut être dangereux. Les médicaments vasoconstricteurs ne doivent pas être utilisés pendant plus de 5 jours. Pendant ce temps, il est tout à fait possible de soigner les rhumes et le rhume, et l'utilisation à long terme de ces médicaments peut entraîner une dépendance et un affaiblissement des parois vasculaires.
  3. Traitement. Une fois que le nez est nettoyé et que les voies nasales permettent à l'enfant de respirer librement, vous pouvez verser des préparations médicamenteuses à base de plantes ou d'huiles médicinales dans le nez. Faire face à un enfant avec un rhume de cerveau aidera le protorgol. Ce médicament est le plus souvent préparé dans les pharmacies d'État.

Dans le traitement de la rhinite est très important d'observer l'humidité de la pièce. Après tout, de l'air sec et chaud typique de la période hivernale (lorsque les appareils de chauffage et les batteries fonctionnent) assèche la membrane muqueuse. Il est impératif d’acheter un humidificateur, et s’il n’y a pas une telle possibilité, jetez simplement le couvercle humide sur les piles.

Pour les enfants plus âgés, des inhalations peuvent être organisées. L'air chaud réchauffe les sinus maxillaires et les voies nasales. Et les médicaments et les herbes naturelles, sur la base desquels une décoction est préparée, désinfectent la muqueuse nasale. Vous pouvez préparer une décoction pour inhalation à base de camomille ou de calendula. Si vous ajoutez au bouillon un peu d'eucalyptus ou quelques feuilles de menthe, il relâchera l'haleine.

Comment traiter un bébé qui coule

Le nez qui coule chez les petits enfants est alourdi par le fait que les bébés ne peuvent pas manger et dormir normalement à cause du fait qu'ils ont le nez bouché. Les petits enfants de quelques mois ne savent toujours pas comment se retourner et par conséquent, lorsque le mucus leur pénètre dans le nez et les empêche de respirer, ils deviennent très agités et pleurent. La même chose arrive avec la nourriture. Lorsqu'un bébé tète un sein ou un biberon avec un mélange, il ne peut pas respirer par la bouche. Cela conduit au fait que le bébé mange par intermittence, avale de l'air. Pour traiter avec le nez qui coule chez un petit enfant devrait être immédiatement au début des symptômes.

Le principe de traitement chez les jeunes enfants est presque le même. Cependant, avant de verser une solution salée dans leur nez, vous devez vider le bec de votre mucus. Cela peut être fait en utilisant un dispositif de buse spécial, qui est vendu dans une pharmacie. C'est une petite poire en caoutchouc avec une buse en silicone confortable. Vous devez insérer cette buse dans une narine et fermer la seconde hermétiquement. À l'aide d'un aspirateur, vous devez extraire le mucus du nez du bébé, ce qui l'empêche de respirer. Le skimmer peut aussi être un long tube plutôt qu'une poire. Dans ce cas, les parents devront aspirer le mucus du nez, qui est recueilli dans un long tube. Après utilisation, l'appareil doit être soigneusement lavé et séché.

De plus, pour endormir un petit enfant, vous devez lui mettre un oreiller sous la tête et les épaules qui le soulèvera afin que le mucus ne s'accumule pas dans le nez.

Si, dans les voies nasales de l'enfant, des morceaux de mucus séché sont collés, vous devez les "extraire" à l'aide de flagelles de coton ou de bâtons d'oreille. Les enfants âgés de plus de deux ans peuvent utiliser leur propre exemple pour montrer comment ils doivent se montrer et se nettoyer le nez.

Remèdes populaires contre la rhinite infantile

Voici quelques recettes de la médecine traditionnelle, avec lesquelles vous pouvez sauver votre enfant du froid rapidement, efficacement et en toute sécurité.

  1. Le jus d'oignon contient de nombreuses propriétés utiles. Les vapeurs de jus d'oignon tuent les bactéries. Par conséquent, dans une pièce où il y a des patients, vous devez répartir les oignons en tranches dans des bols. Jus d'oignon, dilué avec 1 à 3 d'eau, vous pouvez l'égoutter dans le nez de l'enfant. C'est un outil très efficace pour vaincre le froid.

Afin de ne pas combattre le froid, vous devez vous conformer à toutes les mesures préventives qui vous aideront à éviter cette maladie. Donnez à votre enfant une alimentation complète et équilibrée, marchez plus souvent avec lui, aérez constamment la pièce. Après avoir visité des lieux fréquentés par de nombreuses personnes, rincez-vous le nez à l'eau salée pour éviter tout virus. Durcissez votre enfant avec des bains d’exercice, d’eau et d’air Observez le mode de sommeil et de repos, soyez souvent à l’air frais. Si vous suivez toutes ces règles, aucun nez qui coule ne vous menace!

Le nez qui coule chez un enfant: quoi et comment traiter?

Comment soigner un rhume chez un enfant est un problème connu de tous les parents sans exception. La maladie, qui touche les enfants de tout âge, provoque beaucoup de gêne chez l'enfant: la respiration devient difficile, l'odeur est ternie. Et ce ne sont que les premiers symptômes bénins.

Le problème nécessite une résolution immédiate, car l'inflammation de la muqueuse nasale ne peut être ignorée. Il se heurte à toutes sortes de complications: des maladies chroniques à celles qui ne peuvent être guéries que par une intervention chirurgicale.

L'organisme des enfants, qui se développe et se développe de manière intensive, présente plusieurs caractéristiques. Il est nécessaire de prendre en compte chaque question: demander comment soigner un rhume chez un enfant, afin d'éliminer les complications possibles et de ne pas causer de préjudice.

Causes et symptômes

Avant de vous débarrasser du problème, vous devez savoir ce qui a provoqué un rhume.

Il est préférable de le faire sous la supervision d'un pédiatre, car les causes d'un rhume peuvent être massives:

  1. Allergie. Pour lutter contre la rhinite allergique doit être un moyen spécialisé, les médicaments antiviraux et vasoconstricteurs habituels sont au mieux inutiles, au pire ils aggraveront la situation. En savoir plus sur les allergies chez les enfants →
  2. Air sec (à la maison et dans la rue). Dans ce cas, l'échappement du nez est une réaction protectrice de la membrane muqueuse.
  3. Surrefroidissement ou surchauffe.
  4. Intrusion dans le passage nasal d'objets étrangers. Les petites pièces de jouets, les paillettes d'une robe, la poussière, des particules de craie ou de sable provoquent une rhinite vasomotrice. Il s'accompagne de maux de tête et d'un écoulement aqueux important du nez.

  • Traumatisme au passage nasal. Un enfant peut se faire mal au nez en jouant avec un doigt ou un crayon.
  • Virus Les rhumes sont accompagnés d'éternuements, de toux, de fièvre et de malaise général. En règle générale, il s'agit d'une manifestation saisonnière.
  • Physiologie, sans autres signes d'un rhume. Un exemple frappant d'une telle rhinite est une période où les dents sont coupées chez les nourrissons.
  • Méthodes de traitement

    Les voies nasales des nourrissons sont très étroites et il leur est souvent difficile de faire face à la production naturelle de mucus, en particulier si les parents, essayant de protéger l'enfant de l'hypothermie, chauffent l'air de la pièce aux températures de la serre.

    Lorsque l’on réfléchit à la manière de soigner rapidement un rhume chez un enfant, il faut tout d’abord:

    • aérer la pièce;
    • faire un nettoyage humide (encore mieux - approvisionner avec un humidificateur d'air domestique, s'il n'y a pas une telle possibilité - accrocher une serviette humide à l'arrière du lit);
    • nettoyez le nez avec un tampon de gaze humidifié (mais en aucun cas avec des cotons-tiges. Contrairement à la gaze tordue dans une corde, elle est inélastique et peut blesser la membrane muqueuse, surtout si l'enfant tourne ou incline la tête en se nettoyant le nez).

    Vous pouvez rapidement et efficacement guérir le nez qui coule chez un bébé d'un mois en le lavant. Des préparations pharmaceutiques à base d'eau de mer (Aquamaris, Otrivin, Aqualor, Dolphin, Marimer) sont utilisées à cette fin.

    Toutes les solutions doivent être chauffées à la température ambiante et instillées 1 à 2 gouttes dans chaque passage nasal. Il est conseillé de placer une couche sous la tête de l’enfant afin que le liquide coule librement dessus.

    Il est également nécessaire d'éliminer le mucus qui coule dans le nez à l'aide d'un sac en caoutchouc normal pour les douches sans embout en plastique (un plastique dur peut blesser le mucus et, s'il glisse profondément, il peut blesser le septum nasal).

    Il convient de rappeler que toutes les préparations pharmaceutiques ne peuvent pas couler plus de 4 jours. En règle générale, les pédiatres prescrivent les médicaments suivants pour les nourrissons:

    Pour un traitement plus efficace de la rhinite, il faut exclure le bain du bébé pendant quelques jours, lui donner une ou deux cuillères d’eau bouillie comme boisson supplémentaire.

    Nez qui coule chez les enfants d'âge préscolaire

    À partir de 3 ans, l'enfant peut déjà se moucher. Cependant, il n'est pas nécessaire de souffler fort pour ne pas endommager les vaisseaux. Si le nez est bouché, vous pouvez verser 2 à 3 gouttes de jus de Kalanchoe dilué (à condition que le bébé n’y soit pas allergique).

    En choisissant des gouttes, vous devriez examiner attentivement la composition. Il convient mieux aux fonds destinés aux enfants sur une base naturelle et à base de plantes (Protorgol, Pinosol, Rinoxil, Vibrocil).

    Tous les médicaments avec lesquels les bébés sont traités conviennent, il suffit d'augmenter leur dose, en fonction de l'âge de l'enfant. Si un nez qui coule est habituellement prescrit Isofra ou Ksemelin.

    Ne pas utiliser:

    • Sanorin. Il provoque souvent un œdème allergique. Un tel médicament ne peut être prescrit qu'aux enfants d'âge scolaire.
    • Naphthyzinum. Il rétrécit fortement les vaisseaux sanguins. Ils ne peuvent que légèrement mouiller la muqueuse nasale, causant un fluide à turunda.

    Lubrifiez le nez pour faciliter la respiration et l'iodoglycinine - deux fois par jour (le matin et avant le coucher). Cependant, quoi de mieux à utiliser ne peut conseiller que le médecin.

    De bons bains de pieds chauds aident, en particulier si vous leur ajoutez du sel de mer (et pour rendre plus intéressant l’assise d’un enfant dans l’eau chaude, vous pouvez le colorer avec une décoction de camomille ou de sauge).

    Remèdes populaires

    Aussi un traitement efficace de la rhinite chez les enfants remèdes populaires.

    Pour le lavage nasal, les bébés peuvent utiliser:

    • bouillon clairsemé de camomille pharmaceutique (cuillère à dessert sans glissière dans un verre d'eau, cuit à la vapeur pendant 10 minutes, refroidi, filtré);
    • décoction de calendula (ajouter une cuillère à soupe incomplète de collection sèche par litre d'eau. Après 10-15 minutes - filtrer);
    • solution saline (9 grammes de sel - une cuillère à thé incomplète par litre d’eau bouillie). Après un an, la solution de sel devient plus saturée: une cuillerée à soupe de gros sel de table est ajoutée à un litre;
    • teinture d'une cuillère à soupe de feuilles de menthe séchées (poivre, pas de mélisse), avec deux tasses d'eau bouillante. La solution doit être perfusée pendant une heure puis filtrée. Cette teinture peut être bue deux fois par jour en ajoutant une cuillère à thé incomplète de miel liquide de tilleul dans la tasse.

    Dans le traitement de la rhinite à ne pas faire sans inhalation de vapeur:

    • Dans un litre d'eau bouillante, versez une cuillère à soupe de framboises et de cassis, laissez le bouillon quelques minutes.
    • Versez de l'eau bouillante dans une petite théière, ajoutez 2 c. Cuillères de soda, 1 cuillère à soupe. l le sel Remuer et attendre que l'eau se soit légèrement refroidie. Puis respirez alternativement chaque narine à travers le bec de la bouilloire.
    • Placez un récipient profond d'eau chaude près du lit de l'enfant dans lequel ajoutez quelques gouttes d'huiles essentielles. Il peut s'agir d'eucalyptus, de myrte, de sapin, de lavande.

    Il est important de contrôler la température de l'eau dans le récipient pour l'inhalation - il ne devrait pas être trop chaud pour que l'enfant ne brûle pas.

    Des gouttes nasales peuvent être préparées par vous-même. Pour les bébés recommandés:

    • solution à l'aloès: 2 gouttes de jus d'aloès sont diluées dans de l'eau bouillie (il est important que la plante ait plus de 3 ans);
    • lait maternel: 2 gouttes dans chaque passage nasal.

    Pour les enfants après un an, les gouttes préparées à partir de:

    • pétales de souci séchés et feuilles de millefeuille (on l'appelle aussi poisson ou krovnik) - une cuillère à thé, versez de l'eau bouillante dessus. Envelopper pendant une demi-heure ou à la vapeur dans un bain-marie pendant environ 20 minutes. Refroidissez, filtrez et enterrez dans chaque passage nasal deux fois par jour, 3 à 4 gouttes (enfants plus jeunes 2);
    • feuilles fleurs de planton, de sauge, de plantain et de calendula. Tous doivent tenir dans une cuillère à soupe, qui est versée dans un verre d'eau bouillante. Ensuite, le bouillon est chauffé au bain-marie pendant 5 minutes, insistez pendant une demi-heure, filtrez. Enterré trois fois par jour, 2-3 gouttes dans chaque narine;
    • huile essentielle de menthe avec du miel liquide (de préférence de la chaux). Mélanger 1 cuillère à café de chaque composant, miel légèrement chauffé. La solution doit être infusée pendant 15 minutes - pendant ce temps, l'huile et le miel vont compléter les propriétés curatives de chacun. Après, il est nécessaire d'humidifier la gaze turunda et de recouvrir la muqueuse nasale.
    • jus de betterave rouge. Cuillère à dessert mélangée à une cuillère à thé d'eau bouillie et instillée dans le nez (vous pouvez ajouter un peu de miel de citron vert liquide, mais pas nécessairement). Dans sa forme pure, le jus de betterave est très chaud.

    Vous pouvez faire à l'enfant une compresse chauffante: versez de la moutarde sèche dans des chaussettes en coton. Un tel chauffage accélère considérablement le processus de récupération. Cependant, si le bébé a de la fièvre, cette méthode de traitement doit être exclue.

    Complications de la rhinite

    En l'absence de traitement en temps opportun ou dans la forme chronique de l'infection de la muqueuse nasale s'étend aux voies respiratoires. Les complications les plus courantes de la rhinite comprennent:

    1. Sinusite Parmi les symptômes communs, il y a la douleur aux yeux, aux joues, au nez et au front. En courant, les patients se plaignent de mauvaise haleine, d'une perte partielle de l'odorat. La faiblesse générale est accompagnée de fièvre et de maux de tête. Dans de rares cas, une sinusite peut provoquer une déficience visuelle, des otites et une inflammation des membranes du cerveau.
    2. Laryngite. Les principaux symptômes sont les suivants: bouche sèche, enrouement, toux sèche, qui s'accompagne ensuite de crachats. En règle générale, la température du corps avec la laryngite reste normale.
    3. Bronchite Accompagné d'une toux avec la libération de mucus spécifique, qui peut avoir une nuance différente. La température corporelle augmente avec l'évolution la plus grave de la maladie. Si les symptômes persistent pendant une longue période, une radiographie thoracique doit être effectuée.

    Il existe d'autres complications de la rhinite, qui sont moins fréquentes mais qui nécessitent un traitement plus grave:

    • L'hyposmie. Il survient généralement lors d'une rhinite chronique et peut entraîner une perte totale de l'odorat.
    • Polypes. Les excroissances bénignes dans la cavité nasale facilitent l'entrée des allergènes et des bactéries.
    • Dacryocystite. Accompagné par une décharge de pus des yeux. Au stade avancé de la maladie, un sondage est effectué.

    Malgré la facilité apparente de la maladie, la rhinite peut entraîner des complications dangereuses. Pour éviter un traitement médical ou une intervention chirurgicale grave, le traitement du rhume doit être effectué à un stade précoce de la maladie.

    Auteur: Olesya Kharlanova,
    spécifiquement pour Mama66.ru

    Comment traiter un nez qui coule chez un enfant

    Contenu de l'article

    • Comment traiter un nez qui coule chez un enfant
    • Comment traiter la toux et le nez qui coule chez les nourrissons
    • Comment traiter la rhinite allergique chez un enfant

    Le plus souvent, le nez qui coule (rhinite) est bactérien, viral ou allergique. Mais parfois, un corps étranger tombé dans le passage nasal ou des végétations adénoïdes peuvent provoquer une inflammation du nez. Par conséquent, avant de traiter une rhinite, il est conseillé de consulter un médecin pédiatrique ORL.

    Comment traiter un nez qui coule chez un enfant.

    Le traitement de la rhinite doit être complexe et inclure l’utilisation de trois médicaments:



    • gouttes vasoconstrictrices;
    • médicament avec de l'eau de mer;
    • agent antimicrobien ou antiviral à usage topique.

    Il est toujours nécessaire de commencer le traitement par instillation de gouttes vasoconstricteurs pour enfants. Le médicament aidera à soulager la congestion nasale, à rétrécir les vaisseaux muqueux et à aider l'enfant à respirer normalement. En pharmacie, les médicaments vasoconstricteurs sont présentés en grande quantité («bébé Nazol», «Otrivin», «Snoop», etc.). Tous ont un mécanisme d'action (ils resserrent les vaisseaux de la muqueuse nasale) et ne diffèrent que par la durée de l'effet thérapeutique et la fréquence d'utilisation. Les médicaments sont disponibles sous forme de gouttes et de spray. Pour un petit enfant (jusqu'à 1 an), il est conseillé d'acheter des gouttes, les enfants plus âgés auront également besoin d'un spray.

    Cinq minutes après l’instillation de gouttes vasoconstrictrices, la cavité nasale doit être lavée à l’eau de mer. Cela rendra le secret nasal moins visqueux et donnera l’occasion de bien nettoyer le nez. De plus, les sels contenus dans l’eau vont améliorer l’état de la muqueuse nasale et soulager un peu l’inflammation. Le réseau de pharmacies propose un large choix de médicaments à base d’eau de mer, tels que Aquamaris, Aqualor Baby, etc. Les médicaments sont également disponibles sous forme de gouttes et de spray. Juste un petit enfant en forme ne fait que tomber. Pour les enfants plus âgés (après 1 an), il est préférable de choisir un spray, cela vous permet de mieux rincer les voies nasales. Il est nécessaire d'enterrer ou de projeter de l'eau de mer dans les deux narines.

    Après avoir rincé le nez, éliminez tout le mucus accumulé. Les enfants qui peuvent se moucher peuvent être invités à le faire. Il est très important de vous moucher correctement, en nettoyant une narine, il est nécessaire de fermer l'autre, en la plaçant contre le septum nasal. Les plus jeunes enfants devront utiliser un aspirateur. Il existe deux types d'aspirateurs nasaux: avec un type d'aspirateur de poire et d'Otrivin. L'attachement de l'aspirateur doit être inséré dans une narine et l'autre narine doit être pressée contre le septum nasal et aspirer le mucus provenant du passage nasal. Ensuite, la même procédure doit être effectuée avec un passage nasal différent.

    Une fois le nez dégagé, il est possible d’égoutter une préparation médicale. Médicament antimicrobien approprié "Albucid" ou "Sulfatsil - sodium" (gouttes pour les yeux) pour le traitement de la rhinite bactérienne. Il va sécher la membrane muqueuse et arrêter la croissance des bactéries. Il est nécessaire d’enfouir 1 à 2 gouttes de médicament dans chaque narine. Les enfants après trois ans au lieu d’Albucid peuvent être éclaboussés par le médicament anti-bactérien «Isofra». "Interféron" peut être utilisé pour le traitement de l'inflammation virale du nez.

    Toute la procédure doit être effectuée 3 fois par jour. Entre les deux, vous pouvez projeter de l'eau de mer et éliminer le mucus avec un aspirateur.

    Complications de la rhinite

    Un nez qui coule chez les enfants est presque toujours compliqué par une inflammation de l'oreille (otite), de sorte que les oreilles doivent être traitées en parallèle. Un bon effet anti-inflammatoire a le médicament "Otinum". Il est instillé en trois gouttes dans les deux oreilles 3 fois par jour. Traiter les oreilles devrait être pour compléter la guérison d'un rhume.

    Si le rhume n'est pas passé dans les 4-5 jours, vous devriez absolument consulter un médecin.

    Rhinite allergique

    La rhinite allergique est traitée différemment. Le plus important est d'éliminer les allergènes et d'intégrer des médicaments anti-allergiques, par exemple le Zyrtec. Au nez, il est préférable d'instiller des gouttes vasoconstricteurs avec un composant antihistaminique, par exemple "Vibrocil". Vous pouvez également laver la cavité nasale à l'eau de mer. Les agents antimicrobiens ne sont généralement pas nécessaires.

    Bebinka

    Menu principal

    Vous êtes ici

    Traitement compétent du rhume chez un enfant

    Catégorie:

    La rhinite ou nez qui coule, comme nous l'appelions, est une inflammation de la muqueuse nasale, accompagnée de sécrétions caractéristiques. Un nez qui coule peut être un symptôme concomitant de certains "problèmes dans le corps", mais il peut également agir en tant que maladie distincte et indépendante. Nous allons essayer de comprendre comment faire face à cette maladie chez un enfant.

    Comment se développe un nez qui coule

    Il y a trois étapes dans le développement d'un rhume:

    - La phase réflexe est la plus courte, elle ne dure que quelques heures. La membrane muqueuse devient pâle, avec des vaisseaux sanguins fortement rétrécis. Le processus s'accompagne de l'apparition de sécheresse et de démangeaisons dans le nez.

    - Stade Catarrhal. Sa durée est d'environ deux à trois jours. La muqueuse nasale rougit, enflée, tandis que les vaisseaux se dilatent, la respiration devient difficile. Cette période peut être appelée le pic d'un rhume.

    - Étape de récupération. Pendant cette période, les capacités fonctionnelles du nez sont restaurées. L'oedème et les rougeurs s'atténuent, la respiration nasale se normalise, les sensations de brûlure, la sécheresse et les démangeaisons au nez disparaissent. Le contenu de l'écoulement nasal devient jaune-vert, épais. Si nous commençons le traitement opportun et correct de la rhinite, la maladie de l’enfant ne durera pas plus de 7 à 10 jours.

    Traitement de la rhinite

    Aussi étrange que cela puisse paraître, l’essentiel dans le traitement du rhume chez un enfant est d’empêcher les expectorations de se dessécher dans la cavité nasale. Il y a des situations où un bébé a le nez qui coule et où il n'y a pas de gouttes sous la main. Il est ensuite conseillé aux pédiatres de préparer une solution saline qui doit être versée dans chaque narine pendant trois à quatre gouttes, à intervalles d'une fois toutes les demi-heures ou toutes les heures. Au lieu d'une solution saline, vous pouvez utiliser une solution d'huile des vitamines "E" ou "A" - cela aide à hydrater la muqueuse nasale. De plus, l'irritation est éliminée, ce qui entraîne la régénération de la cavité nasale.

    Bien entendu, les gouttes vous aideront à lutter contre le rhume des enfants. À ce jour, il existe une énorme quantité de fonds, parmi lesquels devraient figurer les gouttes particulièrement dures-furatsilinovye, le collargol et le protargol et quelques autres.

    Selon la plupart des gens, le protargol est l’outil le plus "précieux" dans la lutte contre le rhume. Tu demandes pourquoi? Le fait est que la composition de cet outil comprend environ 8% d'argent. Les gouttes ont des effets astringents, antimicrobiens et anti-inflammatoires. Par conséquent, si vous remarquez les premiers signes d’un nez qui coule «menaçant» chez un enfant, ou que vous déposez simplement quelques gouttes de ce médicament dans votre nez avant de vous coucher. Il est à noter que le protargol est sans danger même pour les nouveau-nés.

    Un autre médicament que nous avons mentionné est le colol. Ce remède a les mêmes propriétés que le protargol - les gouttes contiennent également de l'argent. Par conséquent, dès les premières manifestations de la rhinite, mettez le bébé dans le nez au coucher. Les pédiatres recommandent ce remède même pour les végétations adénoïdes enflammées. Cependant, n'oubliez pas de consulter un pédiatre avant d'acheter ce médicament.

    Des gouttes de furatsilinovye difficiles seront très utiles si le bébé a un écoulement nasal chronique ou prolongé. Les composants contenus dans les gouttes ont un effet antihistaminique et antimicrobien, tout en contribuant au rétrécissement des vaisseaux sanguins et à l'élimination de l'œdème tissulaire. Utilisez des gouttelettes 3 fois par jour, 2 gouttes dans chaque narine. Des cotons-tiges humidifiés dans cette solution peuvent être utilisés, la durée maximale de leur maintien dans la cavité nasale est de 3 minutes.

    Médicaments favorisant la vasoconstriction:

    - Vibrocil - utilisé au tout début d'un rhume, contribue à "l'épaississement" du contenu du nez. Posologie: 1 goutte 3 fois par jour.

    - Nazivin - au contraire, est utilisé pour liquéfier le contenu du nez. Posologie: 1 goutte 3 fois par jour.

    Notez que Vibrocil et la nazivine peuvent être utilisés 3 jours de suite au maximum.

    Comment soigner un rhume chez un enfant rapidement et efficacement?

    Comment soigner rapidement le nez qui coule d'un enfant? Tous les parents sont confrontés à ce problème. Commence souvent la recherche de drogues miraculeuses ou de remèdes populaires qui pourraient aider presque instantanément l’enfant à faire face à la maladie. Mais est-ce possible? Il est important de comprendre que les signes tels que difficulté respiratoire nasale, mucus dans la cavité nasale ne sont pas des manifestations indépendantes, mais des symptômes de la maladie sous-jacente: infections (bactéries ou virus), allergies, dysrégulation du tonus vasculaire, etc.

    L'auteur de l'article: le pédiatre Klimov V.V.

    Table des matières

    Bébé qui coule

    Il existe une opinion répandue selon laquelle, si vous traitez un nez qui coule chez les enfants, il passera dans les sept jours, et s'il n'est pas traité, dans une semaine. En fait, à partir du moment de la rencontre avec l’infection (ou une autre raison) jusqu’à un rétablissement complet, il doit y avoir plusieurs étapes, chacune d’elles nécessitant un certain temps. En ce qui concerne l'inflammation dans les voies nasales, qui est de nature infectieuse (et c'est la cause la plus courante), le processus complet dure en moyenne une semaine environ. Cela est dû au moment choisi pour la production d’anticorps, l’interféron, des substances avec lesquelles le système immunitaire combat l’infection. Par conséquent, une assistance dans la lutte contre le processus inflammatoire dans la cavité nasale d’un enfant est nécessaire et il n’est nullement impossible de laisser la maladie suivre son cours.

    Il est important de se rappeler que, dans l'enfance, la maladie se développe plus rapidement que chez les adultes. Cela est dû au fait que la membrane muqueuse des voies nasales est plus lâche, équipée d'un grand nombre de vaisseaux sanguins et lymphatiques. Par conséquent, lorsqu’un facteur qui cause l’inflammation (il s’agit le plus souvent d’une infection virale), l’œdème se développe plus rapidement et le mucus commence également à se produire plus activement et en plus grande quantité. En outre, chez les bébés, en particulier ceux de moins de 3 ans, les voies nasales sont plus étroites que chez les adultes. Par conséquent, le gonflement résultant de la membrane muqueuse entraîne rapidement la fermeture de leur lumière et la difficulté de la respiration nasale. À cet égard, les mesures visant à traiter la maladie devraient être prises assez rapidement.

    Quelles sont les conséquences de la rhinite aiguë chez les enfants en l'absence de traitement approprié? Tout d'abord, dans le contexte d'une infection virale, l'infection bactérienne se joint souvent, l'inflammation peut capturer non seulement les voies nasales, mais également les sinus, ce qui conduit au développement d'une sinusite (sinusite, ethmoïdite, sinusite frontale). De plus, chez les enfants, l'oreille moyenne est souvent impliquée dans le processus inflammatoire (l'infection se développe à partir de la cavité nasale à travers le tube auditif), ce qui conduit à l'apparition d'une otite.

    En outre, l'absence de traitement peut entraîner des problèmes tels que l'écoulement prolongé du nez chez l'enfant, c'est-à-dire le développement d'un processus inflammatoire chronique. En outre, l’usage illettré de drogues entraîne des effets indésirables. Par exemple, l'utilisation incontrôlée de médicaments vasoconstricteurs devient très souvent la cause du développement de la rhinite vasomotrice et médicale chez un enfant - une condition nécessitant un traitement et une surveillance prolongés.

    Les parents croient souvent que les antibiotiques sont un remède efficace contre le rhume chez les enfants. Cependant, dans la plupart des cas, leur utilisation incontrôlée ne fait qu'aggraver la situation. Après tout, le médicament antibactérien n’a aucun effet sur les virus qui causent l’inflammation, mais il a parfois un effet inhibiteur sur la microflore bénéfique, qui est un important système de défense du corps. De plus, l’utilisation incontrôlée d’antibiotiques entraîne le développement de résistances chez les bactéries présentes dans le corps de l’enfant. Et dans le cas de l'ajout d'une infection bactérienne (rhinite purulente, sinusite), très souvent causée par ces microbes, il est beaucoup plus difficile de choisir un traitement efficace.

    Il faut comprendre que le traitement d'une maladie, même commune et, à première vue, frivole, telle que la rhinite chez les enfants, doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. Parce que l'inflammation dans la cavité nasale peut être à la fois un signe d'infections virales respiratoires aiguës courantes et un symptôme de maladies telles que la rougeole, la diphtérie, la rougeole, etc.

    Raisons

    La cause la plus fréquente de rhinite chez les enfants est l’infection. L'enfant, en particulier à l'âge de 3 ans, n'a pas suffisamment formé les mécanismes de protection, ce qui concerne à la fois l'immunité générale et l'immunité locale. Lorsqu'ils sont inhalés, les agents pathogènes des maladies transmises par les gouttelettes en suspension dans l'air pénètrent principalement dans la cavité nasale. Avec des mécanismes de défense pleinement opérationnels, les microbes sont enveloppés de mucus et excrétés en raison des mouvements des cils spéciaux dont sont pourvues les cellules de l'épithélium. En outre, les immunoglobulines, protéines qui immunisent localement la muqueuse nasale, aident à résister au développement de l’infection. Chez les jeunes enfants, la production de ces protéines est insuffisante et la réponse immunitaire globale est également moins «active», ce qui permet de bloquer le processus inflammatoire à un stade précoce.

    Les facteurs qui augmentent le risque de développer une rhinite chez un enfant causée par des infections sont l'inhalation d'air sec, la poussière, car cela provoque l'assèchement du mucus dans le nez, ce qui rend difficile le travail des cils. Ainsi, des conditions favorables sont créées pour la reproduction des agents pathogènes dans la cavité nasale et le développement de l’inflammation.

    La cause de la maladie peut être à la fois un virus et une bactérie. En règle générale, la maladie débute par une rhinite virale chez les enfants, puis une inflammation causée par une bactérie se joint. Moins communément, les agents pathogènes sont les champignons, le bacille tuberculeux, le gonocoque.

    Il est important de se rappeler qu'un nez qui coule chez un enfant peut être le symptôme de certaines maladies infectieuses telles que la rougeole, la diphtérie, etc. C'est pourquoi il est préférable de traiter la maladie, en particulier chez les jeunes enfants, sous la surveillance d'un médecin capable de poser le diagnostic correct et d'éviter le développement de complications.

    La rhinite allergique chez l'enfant se pose en raison du contact avec l'allergène. Cela peut être de la poussière de maison, de la laine et des flocons de peau de bête, du pollen de plante, de la nourriture, etc.

    Il y a d'autres causes de rhinite. Ainsi, la rhinite vasomotrice chez les enfants résulte d'une dysrégulation du tonus vasculaire de la muqueuse nasale, à la suite de laquelle les cellules épithéliales commencent à produire activement du mucus même sous une irritation physiologique normale (air froid, poussière) et dans des situations stressantes. Cela peut être dû à une maladie telle que la dystonie végétative, divers troubles du système nerveux (névrose vasculaire), des maladies allergiques.

    Les facteurs prédisposant au développement de la rhinite vasomotrice chez un enfant sont la prolifération des adénoïdes dans le nasopharynx, la courbure du septum nasal.

    Il est important de savoir que l’abus de médicaments vasoconstricteurs est une cause très fréquente de cette maladie. L'utilisation de ces médicaments pendant plus de 5 à 7 jours contribue à la violation de la régulation naturelle du tonus des vaisseaux de la muqueuse nasale et au développement de la rhinite médicale.

    Les symptômes et les tactiques de traitement d'une maladie telle que la rhinite chez un enfant dépendent de son type. Par conséquent, malgré la présence de signes communs, tels que la congestion nasale, la présence de mucus dans la cavité nasale, les causes et, par conséquent, les principes de traitement de divers types de rhinite chez l'enfant différeront considérablement.

    La rhinite est divisée en groupes en fonction de la nature du processus dans la cavité nasale (catarrhale, purulente), de la cause de la maladie (par exemple: allergies, virus, bactéries) et d'autres critères. La classification détaillée peut être trouvée ici.

    Les symptômes

    Quels sont les symptômes de la rhinite chez les enfants associés à une infection? Ils dépendent du stade de la maladie, ainsi que des caractéristiques de l'agent pathogène à l'origine de la maladie.

    • La phase initiale (on l'appelle aussi "sec" ou "stade d'irritation sèche"). Pendant cette période, les agents pathogènes envahissent la muqueuse nasale. Le corps réagit à l'agression microbienne en dilatant les vaisseaux de l'épithélium et en les remplissant de sang, mais la membrane muqueuse elle-même reste sèche. Les symptômes de cette période sont une sensation de brûlure dans la cavité nasale, une sensation de «verbalisation», une gêne nasale et un désir d'éternuer. Peu à peu, une congestion nasale sans rhume chez un enfant apparaît, le sens de l'odorat est réduit. Parallèlement, des symptômes généraux peuvent apparaître: faiblesse, léthargie, mal de tête, une légère fièvre peut survenir. Les jeunes enfants deviennent capricieux, irritables et leur appétit peut diminuer. En règle générale, cette phase dure de plusieurs heures à un, moins souvent deux jours. Si un enfant a une bonne immunité locale et générale (il est très important de noter les symptômes à temps et de prendre les mesures préventives nécessaires (nous en discuterons plus tard)), le corps peut faire face à l'invasion de virus et la maladie ne se développera pas. Sinon, la phase suivante commence.
    • Phase catarrhale (également appelée «phase humide» ou «phase de décharge séreuse»). Pendant cette période, la perméabilité de la membrane muqueuse endommagée par les virus augmente. Le liquide lymphatique quitte les vaisseaux sanguins dans les tissus, ce qui entraîne un œdème prononcé. L'activité des cellules épithéliales qui produisent le mucus, qui s'accumule dans le nasopharynx chez un enfant, augmente. En règle générale, les sécrétions à ce stade ont une couleur claire et une consistance plutôt liquide. L'écoulement nasal par le nez du rhinopharynx tombe souvent dans les voies respiratoires inférieures. Il y a donc souvent une combinaison de nez qui coule et de toux chez un enfant. Il y a souvent une irritation autour des voies nasales, sur la lèvre supérieure. À ce stade, il y a une difficulté prononcée dans la respiration nasale, l'enfant ne peut respirer que par la bouche, ce qui entraîne une anxiété, des troubles du sommeil. Les sensations gustatives et gustatives disparaissent, l'appétit en souffre

    Parmi les symptômes de cette période sont également observés l'écoulement nasal et la température chez l'enfant: le thermomètre peut monter à 38 degrés et plus. La gravité des symptômes courants dépend des caractéristiques du virus à l’origine de l’inflammation. Ainsi, lorsque la grippe sera observée douleurs dans les muscles, température élevée (jusqu'à 39 degrés et plus). Avec l'infection à adénovirus, le parainfluenza, l'état général souffre généralement moins, bien que la faiblesse générale, la léthargie, les maux de tête puissent gêner l'enfant.

    Il arrive souvent qu'un enfant tousse et ait le nez qui coule sans fièvre. Une telle image peut être observée plusieurs jours après l’apparition de la maladie; lorsque l’activité des processus inflammatoires est déjà en train de diminuer, elle peut également être due aux caractéristiques du virus qui a provoqué la maladie ou peut indiquer une faible réactivité du système immunitaire, incapable de donner une réponse complète à l’infection: la maladie paresseux et tend souvent à développer une rhinite chronique chez un enfant.

    La phase catarrhale dure généralement 3 à 5 jours. Pendant cette période, il est très important d’effectuer un traitement compétent de la rhinite chez les enfants: cela augmente considérablement les chances que le corps résiste à l’infection et que le rétablissement se produise. Cependant, assez souvent dans le contexte de la défaite de la muqueuse nasale d'une infection virale, la flore bactérienne est activée, ce qui conduit à l'apparition de nouveaux symptômes.

    • Phase mucopurulent décharge - le soi-disant nez purulent qui coule chez un enfant. Cela peut se produire entre 3 et 5 jours de la maladie. Un signe caractéristique de l’ajout d’une infection bactérienne est un changement de la nature du mucus: celui-ci devient trouble, devient jaunâtre ou verdâtre, s’épaissit et une odeur désagréable peut apparaître.

    On observe souvent une amélioration de l'état général, une diminution de la température, une diminution des maux de tête. En règle générale, la durée de la phase est de 2 à 4 jours. Avec un traitement adéquat après cette phase, en règle générale, le rétablissement survient. Si l'enfant a réduit son immunité, s'il n'a pas suivi un traitement adéquat, il est possible que la phase aiguë de la maladie devienne chronique et que des complications se développent.

    • La phase de récupération. Avec une réponse immunitaire adéquate et un traitement approprié, le rétablissement survient le plus souvent après 5 à 7 jours de maladie. Au cours de cette période, la respiration nasale se rétablit, la quantité de mucus diminue jusqu'à disparition complète, l'amélioration de l'état général, le goût et l'odorat sont restaurés, le sommeil et l'appétit sont améliorés. La disparition complète des symptômes de la maladie prend généralement de 3 à 5 jours.

    Rhinite allergique chez un enfant: symptômes et traitement

    Les symptômes de la rhinite allergique sont similaires aux manifestations qui se produisent au cours du processus infectieux. Il s'agit de la congestion nasale, des démangeaisons, des éternuements (et le soi-disant «salut allergique» est caractéristique, lorsque l'enfant éternue plusieurs fois de suite), l'apparition de mucus dans les voies nasales.

    Cependant, ils ne résultent pas de la défaite de la muqueuse nasale par des bactéries et des virus, mais résultent d'une inflammation causée par le contact avec l'allergène. De plus, il y a souvent des manifestations d'autres organes: rougeur des yeux, larmoiement, éruptions cutanées, toux (généralement sèche ou avec une expectoration muqueuse visqueuse). En outre, avec une maladie telle que la rhinite allergique chez un enfant, des symptômes tels qu'irritabilité, troubles du sommeil, léthargie et humeur dépressive peuvent apparaître.

    Comment déterminer la rhinite allergique chez un enfant? Une des caractéristiques distinctives est la combinaison du gonflement de la muqueuse nasale, de la présence de mucus dans le nez, d’éternuements et de l’absence de fièvre. La fixation de ce symptôme peut être observée lorsqu'une infection virale ou bactérienne se joint à l'inflammation allergique.

    Lorsque nous parlons d'une maladie telle que la rhinite allergique chez un enfant, les symptômes et la fréquence d'apparition de ceux-ci dépendent de la forme de la maladie:

    • S'il s'agit d'une rhinite allergique épisodique chez les enfants, les signes apparaissent uniquement lors du contact avec l'allergène et disparaissent après leur terminaison.
    • Avec une maladie telle que la rhinite allergique saisonnière chez un enfant, des symptômes apparaissent pendant les périodes de floraison des plantes auxquelles l'enfant est hypersensible, et aucune manifestation ne se produit pendant le reste de l'année.
    • Si vous envisagez une rhinite allergique persistante (chronique) chez les enfants, les symptômes peuvent apparaître tous les jours de l'année. En règle générale, la cause de l'inflammation allergique dans la cavité nasale est dans ce cas des allergènes domestiques (poussières contenant des fragments et des excrétions de tiques, de blattes, de particules de laine et de peau d'animaux domestiques).

    Élimination des allergènes

    Lorsqu'il s'agit d'une forme de maladie comme la rhinite allergique chez les enfants, le rôle le plus important dans son traitement consiste à identifier et à éliminer les allergènes à l'origine de la maladie. Purification de l'air dans la maison, si l'allergène est une poussière contenant des fragments d'insectes microscopiques, de la fumée de cigarette, etc. Pour ce faire, il est nécessaire d'effectuer un nettoyage quotidien par voie humide, utiliser des instruments d'humidification et d'améliorer la circulation de l'air. Si l'allergie est associée à la présence d'un animal dans la maison, l'animal devra être retiré.

    Dans une situation où les allergies sont causées par le pollen, un changement de lieu de résidence peut être utile: déménager dans une autre région où les coupables de la maladie ne grandissent pas - il s'agit parfois du seul moyen de résoudre un problème lorsque chaque année un enfant présente un écoulement nasal grave qui nuit à sa qualité de vie.

    Résoudre partiellement le problème du contact avec l’allergène peut créer une barrière mécanique qui l’empêche de pénétrer dans les voies respiratoires de l’enfant: portez un appareil respiratoire ou un pansement spécial pendant la période de contact souhaitée.

    En fait, éliminer le contact avec un allergène est le seul traitement efficace contre la rhinite allergique chez les enfants. Toutes les autres mesures - médicaments anti-allergiques, médicaments anti-œdémateux, anti-inflammatoires ne peuvent que bloquer le développement du processus allergique à un stade ou à un autre, ou bien visent à éliminer ou à atténuer les symptômes de la maladie.

    Pour plus d'informations sur les symptômes de la maladie et comment traiter la rhinite allergique chez les enfants, le célèbre médecin E.O. Komarovsky

    Vasomoteur et médicaments

    Si l'enfant n'a pas le nez qui coule pendant longtemps, cela peut être une manifestation de la rhinite vasomotrice. Les symptômes de la maladie - gonflement, difficulté à respirer, écoulement nasal - peuvent apparaître lors de l'inhalation d'air froid, de l'apparition d'odeurs fortes et du stress. Un enfant peut être dérangé par un mal de tête, une perte d’appétit, une perturbation du goût.

    Depuis la base de la maladie n'est pas un processus inflammatoire, mais une violation du tonus vasculaire de la muqueuse nasale, des symptômes tels que la fièvre, une détérioration significative de l'état général sont absents. Parfois, le symptôme principal est un gonflement de la membrane muqueuse lorsque le nez est bouché, mais l’enfant n’a pas de rhume.

    En même temps, l'œdème, la présence de mucus dans les voies nasales perturbent les mécanismes de défense. La rhinite vasomotrice est donc souvent compliquée par l'ajout d'une infection virale ou bactérienne avec l'apparition de tous les symptômes classiques, y compris la fièvre et d'autres manifestations.

    Quand les parents devraient-ils être concernés et consulter un spécialiste? Si l'enfant a un nez qui coule persiste pendant trois semaines ou plus, et dans ce cas il n'est pas la température observée et d'autres manifestations de l'infection, si le mucus dans le nez commence à être mis au point lors d'une réunion avec les facteurs qui ne sont généralement pas causer de l'irritation: L'inhalation est même pas froid, et laisser refroidir air, lors de sa rencontre avec une odeur piquante et ainsi de suite. Cela peut indiquer que le problème ne réside pas avec des manifestations inflammatoires, et avec le tonus vasculaire dérégulée dans la cavité nasale.

    Comment traiter l'écoulement prolongé (chronique) du nez chez un enfant

    Il arrive que le nez qui coule d’un enfant ne passe pas deux semaines ou plus. Dans ce cas, la maladie est très probablement passée à une forme prolongée ou chronique. Dans ce cas, il y a un écoulement nasal, généralement de couleur jaune ou verdâtre, peut être maintenue température (généralement pas plus de 37 à 37,5 ° C), toux, les maux de tête, troubles du sommeil, l'appétit, le sens de l'odorat.

    Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin qui doit décider comment traiter une rhinite prolongée chez un enfant. En l'absence de traitement approprié, les symptômes de la maladie réapparaîtront régulièrement.

    Si un nez qui coule ne passe pas plus d'un mois chez un enfant et plus longtemps, il se produit une modification de la membrane muqueuse: il peut s'épaissir (hypertrophiser), le tissu conjonctif se développant à l'intérieur. Cela conduit au fait que la lumière des voies nasales se rétrécit, il y a une difficulté constante dans la respiration nasale.

    Un écoulement nasal prolongé chez un enfant (surtout si la maladie ne dure pas des mois et des années) peut entraîner divers troubles de la croissance et du développement. En raison de la difficulté à respirer par le nez, l'enfant est constamment bouche bée, ce qui entraîne une violation de la formation du squelette facial. carence en oxygène chronique affecte négativement le travail de tous les systèmes du corps, y compris le système cardiovasculaire et nerveux, ces enfants rapidement la capacité d'apprentissage fatigué, réduit, troubles du sommeil, le développement psychomoteur souffre.

    En général, un processus inflammatoire existant longtemps après un épaississement de la membrane muqueuse provoque une phase d'amincissement (atrophie). Dans ce cas, une altération marquée des fonctions de protection effectuées par l'épithélium de la cavité nasale: mucus se dégrade, la quantité de cils, en assurant l'élimination de la poussière, les microbes, les allergènes provenant des voies respiratoires est considérablement réduite. La fragilité des vaisseaux sanguins augmente, ce qui provoque un nez qui coule avec du sang chez un enfant, des croûtes difficiles à enlever apparaissent dans le nez.

    De plus, l'écoulement nasal constant chez un enfant est lourd avec le développement de diverses complications, telles que les otites, sinusites, augmente également le risque de processus allergiques telles que l'asthme, en raison de changements dans la muqueuse et la perturbation des cils, qui empêchent la pénétration des allergènes dans les voies respiratoires. Le système immunitaire en souffre et ces enfants sont donc beaucoup plus susceptibles de souffrir de rhumes et de diverses maladies infectieuses.

    Afin de comprendre comment guérir écoulement nasal chronique chez un enfant, il est nécessaire que le patient était un examen complet, y compris le médecin ORL consultation, allergologue, chirurgien: il est souvent la cause du processus chronique devient surcroissance de végétations, déviation de la cloison, la présence d'un corps étranger, au moins - les polypes.

    Par conséquent, la question de savoir comment traiter un écoulement nasal prolongé chez un enfant devrait être tranchée par un médecin. Sur la base de ces enquêtes, il déterminera quand, parallèlement aux interventions traditionnelles (médecine, physiothérapie, etc.), une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éliminer la cause sous-jacente de la maladie.

    Rhinite arrière ou froid interne

    Il y a une chose telle que le rhume chez un enfant. Parfois appelé rhinopharyngite: une condition dans laquelle l'inflammation est impliquée non seulement dans la cavité nasale, du pharynx, mais aussi la paroi arrière (d'où le nom de la maladie est encore un - rhinite arrière). Dans le cas de son développement aux principaux symptômes du rhume sont jointes ces manifestations comme le sentiment de sécheresse et de brûlure dans la gorge, il y a du mucus dans le nez et la gorge d'un enfant dans la douleur lors de la déglutition, la voix change - l'émergence de enrouement, nasale.

    En règle générale, l'adhésion de l'inflammation dans la gorge accompagnée d'un malaise, une augmentation des maux de tête, de la fièvre: dans cette situation, les parents parlent souvent de la combinaison de symptômes tels que la température d'un enfant, la toux, le nez qui coule, harcelant surtout le soir et la nuit. La toux est associée à la pénétration de mucus qui passe dans le fond de la gorge dans les voies respiratoires. Il est à noter l'apparition d'un signe plus prononcé de l'intoxication -. La faiblesse, léthargie, perte d'appétit, etc. Lorsque vu augmentation marquée dans les ganglions lymphatiques morbidité et dans le cou.

    La maladie est plus fréquente chez les enfants âgés de 3 à 5 ans, parmi les facteurs prédisposants: hypothermie, tabagisme passif, excroissances adénoïdes du nasopharynx.

    Les parents demandent souvent: si un nasopharynx est détecté chez un enfant - comment traiter? Le traitement de la rhinopharyngite chez les enfants nécessite une approche intégrée. Il est important d'éliminer la manifestation inflammatoire dans les voies nasales et de la gorge, comme processus inflammatoire passe souvent au larynx (laryngite), saisit les cordes vocales. Cette condition peut être très dangereux, surtout pour les jeunes enfants, car ils ont très rapidement développer un gonflement des cordes vocales et se rencontre soi-disant faux croup, - essoufflement attaque de souffle qui nécessite une intervention immédiate de la part des médecins.

    Il est également nécessaire non seulement de nettoyer la cavité nasale pour faciliter la respiration nasale, mais également de comprendre comment éliminer le mucus du nasopharynx chez un enfant.

    En outre, la rhinopharyngite peut être un signe de maladies telles que la diphtérie, la rougeole, la scarlatine. C'est pourquoi, lorsque les premiers signes de maladie apparaissent chez un enfant, il est nécessaire de consulter un médecin à temps, qui prescrira l'examen nécessaire et prescrira un traitement complet compétent.

    Comment traiter et guérir efficacement le rhume chez les enfants

    Nous parlerons ensuite de méthodes permettant de soigner rapidement un rhume chez un enfant. Il est important de se rappeler que le processus infectieux et la réponse immunitaire du corps à son apparition ont un certain phasage. Vous ne devez donc pas vous efforcer d'accélérer le processus à l'aide de divers médicaments et remèdes populaires.

    Il n’existe pas de méthode universelle de «traitement rapide de la rhinite chez l’enfant». Tout ce que nous pouvons faire est de créer des conditions permettant aux systèmes de défense de l’organisme de fonctionner aussi efficacement que possible et de respecter les délais optimaux: 5-7 jours. En outre, une approche compétente du traitement évitera les complications indésirables.

    Principes de base du traitement de la rhinite chez un enfant

    Beaucoup de parents croient que le principal secret de "comment guérir rapidement le nez qui coule d'un enfant" est de se débarrasser du mucus dans la cavité nasale dès que possible. Et tous les efforts commencent à aller au "combat contre la morve".

    En fait, le mucus qui se forme dans la cavité nasale est un facteur de guérison développé par la nature elle-même pour combattre les infections. Le mucus enveloppe des étrangers coincés dans les voies nasales et contient en outre des substances qui aident à neutraliser les virus et les bactéries. Ainsi, c'est le mucus qui effectue la majeure partie du travail et vous permet de traiter rapidement le processus infectieux.

    Quand le mucus cesse de remplir pleinement ses fonctions? Dans une situation où il s'épaissit et commence à sécher. Cela se produit lorsque l'air dans la pièce où se trouve l'enfant devient trop chaud et sec. En outre, la viscosité du mucus augmente lorsque l'humidité de l'organisme n'est pas suffisante. C'est pourquoi les deux tâches les plus importantes pour les parents qui souhaitent apprendre à débarrasser rapidement un enfant du rhume sont de refroidir et d'humidifier l'air de la pièce et de lui fournir un régime de boisson adéquat.

    En outre, lorsque la question se pose « ? Que de traiter le rhume des enfants », vous pouvez avoir votre enfant une aide supplémentaire pour réduire la viscosité du mucus et empêcher la formation de croûtes - enterrer régulièrement le nez de solution saline (solution saline) et laver le nez.

    De plus, les enfants ont souvent du mal à retirer le mucus du nez - autrement dit, à s’éjecter. Cela peut entraîner la stagnation du mucus, augmentant sa viscosité, le dessèchement. Par conséquent, la tâche des adultes - en particulier lorsque le nez coule chez un enfant de 2 à 3 ans - consiste à apprendre à votre bébé à se moucher correctement.

    Avant de commencer à chercher un remède efficace contre le rhume chez les enfants, vous devez vous rappeler un moyen aussi important de renforcer l’immunité de l’enfant, tout en lui assurant une nutrition adéquate en cas de maladie. Les médecins pensent qu’un régime sans protéines pendant la période de la maladie aide à activer les défenses de l’organisme pour lutter contre la maladie.

    Une autre technique moderne permettant de traiter efficacement le rhume chez les enfants est la thérapie vibroacoustique, qui vise également à stimuler l'immunité, à la fois générale et locale. Il réduit la charge toxique sur le corps et a un certain nombre d'autres effets qui sont pertinents à la fois pour le traitement et pour la prévention de la maladie.

    Si nous parlons de la façon de traiter la rhinite allergique chez les enfants, le principe de base du traitement consiste à éliminer l’allergène qui a provoqué la maladie.

    Ensuite, nous parlerons de l'utilisation de ces mesures, visant principalement à maintenir les ressources propres du corps kid: ces techniques, plutôt que l'utilisation de divers médicaments et remèdes populaires, et sont les principes de base qui assurent les enfants à se débarrasser d'un rhume.

    Comment refroidir et humidifier l'air dans la pièce?

    Selon le médecin pédiatrique, E.O. Komarovsky, l'une des étapes les plus importantes dans la prévention et le traitement de la rhinite chez les enfants est de contrôler la température et le niveau d'humidité dans la pièce où se trouve l'enfant. Cette tâche est particulièrement pertinente en hiver: les radiateurs, utilisés pour augmenter la température de l'air dans nos maisons, ont également la capacité de réduire considérablement le niveau d'humidité dans l'air que nous respirons. Cela entraîne une augmentation de l'évaporation de l'humidité de la peau et des muqueuses, y compris dans la cavité nasale. En conséquence, le mucus, conçu pour protéger le nez de la poussière, des germes et des allergènes, se dessèche, des croûtes se forment dans le nez. Ceci, à son tour, entraîne une perturbation des cils, qui sont pourvus de l'épithélium de la cavité nasale, repoussant les "invités" indésirables.

    C'est pourquoi l'air sec dans la pièce où se trouve l'enfant est l'un des facteurs prédisposants au développement de la rhinite et d'autres maladies inflammatoires du nasopharynx: cela n'a rien d'étonnant puisque l'activité des mécanismes de protection locaux dans la cavité nasale est considérablement réduite.

    Si l'enfant est déjà malade, l'inhalation d'air sec entraîne également l'assèchement du mucus, la formation de croûtes dans le nez et les voies respiratoires inférieures, ce qui complique le processus de guérison et provoque le développement de complications. Par conséquent, lorsque la question se pose de savoir comment soigner un rhume chez un enfant, il convient de rappeler que l’humidification de l’air aidera à faire face plus rapidement à la maladie, dans la mesure où elle crée les conditions pour restaurer la fonction complète de la membrane muqueuse - ce qui déclenche les mécanismes de guérison naturelle.

    Il existe une autre raison importante pour refroidir et humidifier l'air dans la pièce où se trouve l'enfant malade. Comme vous le savez, les virus qui causent le rhume sont transmis par des gouttelettes en suspension dans l’air, c’est-à-dire qu’elles pénètrent dans les voies respiratoires en même temps que l’air. Lorsqu'ils éternuent et toussent avec des particules de crachats, ils "s'envolent". Et pour quelque temps rester en suspension. Pour enlever cette "suspension" la pièce doit être ventilée régulièrement.

    Comment réduire la température de l'air dans la pièce? La solution la plus simple consiste à installer des radiateurs dans la maison, dont le travail peut être réglé. Dès que la pièce devient chaude, elle s'éteint et la température diminue - vous pouvez également régler la température manuellement à l'aide d'une valve spéciale sur la batterie. Si cela n'est pas possible, vous devez couvrir la batterie avec une couverture ou un tapis, ce qui entraînera également une baisse de la température de l'air dans la pièce.

    Pour humidifier l'air de la pièce, vous pouvez utiliser un appareil spécial: un refroidisseur par évaporation, qui vous permet simultanément de réduire la température de l'air dans la pièce, de l'humidifier et de créer un mouvement de masses d'air (ventilation). Des humidificateurs à ultrasons et autres peuvent également être utilisés. En outre, des lavages d’air domestiques (domestiques) sont apparus, au cours desquels l’humidification et la purification de l’air ont lieu.

    Selon Komarovsky, pour contrôler le microclimat de la pièce où se trouve l'enfant, il est nécessaire de disposer de deux dispositifs simples: un thermomètre (pour mesurer la température de l'air dans la pièce) et un hygromètre (humidimètre). La valeur optimale de la température de l'air est de 18-20 degrés et l'humidité est d'environ 50-70%.

    Élimination du mucus de la cavité nasale

    Comment traiter un nez qui coule chez un enfant? L'une des tâches les plus urgentes consiste à éliminer le mucus de la cavité nasale. Cela contribue au rétablissement de la respiration nasale, à la prévention du développement des otites, de la sinusite, à la fixation d’une infection bactérienne (le mucus stagnant est un terrain propice aux bactéries). De plus, il est important de restaurer la fonction protectrice de l'épithélium des voies nasales.

    Comment apprendre à un enfant à se moucher correctement?

    Le moyen le plus simple de retirer le mucus de la cavité nasale est de le souffler - en éliminant le mucus par une expiration nasale aiguë. Quand il s'agit de traiter un nez qui coule chez un enfant pendant 2 à 3 ans, il est important d'apprendre à votre enfant à se moucher correctement - à cet âge, il est déjà tout à fait capable de maîtriser cette technique.

    • Il n’est pas nécessaire de forcer l’enfant à souffler fort lorsqu’il expire: mieux vaut se moucher le nez plusieurs fois avec moins d’intensité que d’essayer d’enlever tout le mucus accumulé en une seule respiration, car cela pourrait endommager les vaisseaux sanguins (et lors de l’inflammation dans la cavité nasale, il y a augmentation du remplissage sanguin de la membrane muqueuse) et provoque des saignements de nez.
    • C'est très important - et cela vaut non seulement pour les enfants, mais avant tout pour les parents - vous ne devez en aucun cas pincer le nez d'un enfant en le soufflant et, dans ce contexte, le forcer à expirer. Avec cette approche, le mucus se précipite à l'endroit où la pression est moindre - dans les sinus et les tubes auditifs, provoquant le développement d'otites et de sinusites. Il est permis de serrer une narine, cela augmente vraiment la pression dans la deuxième narine et contribue à un nettoyage plus intensif du mucus de la cavité nasale.

    En outre, lorsque le patient a un rhume, l’enfant ne peut pas expulser le mucus, mais le aspirer puis l’avaler. Selon le pédiatre E.O. Komarovsky, il n'y a rien de dangereux dedans: le mucus ne fera pas de mal à l'estomac, aux intestins et aux autres organes. Il est important d'avertir l'enfant de ne pas aspirer le mucus de manière trop brutale, car cela peut également provoquer une otite ou une sinusite.

    Comment dégager le nez du mucus par aspiration (aspiration)?

    Parfois, un enfant ne parvient pas à évacuer le mucus par lui-même - tout d’abord, c’est important quand il s’agit d’un bébé en bas âge. Dans ce cas, vous pouvez éliminer le mucus de la cavité nasale par aspiration (ou, en termes médicaux, par aspiration). Les pharmacies vendent divers dispositifs pour cette procédure: il s'agit de microclystres, de seringues avec une buse spéciale, d'aspirateurs mécaniques, électroniques et à vide, etc.

    Il est important de noter que toutes ces mesures ne suppriment pas complètement le mucus présent dans le nasopharynx de l'enfant - le traitement avec ces méthodes vous permet de nettoyer uniquement la partie accessible des voies nasales. Cependant, leur utilisation nous permet d'améliorer légèrement la respiration nasale, de sorte qu'ils puissent être utilisés lorsque nous traitons un rhume chez un enfant. Il est important de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène, de ne pas utiliser les mêmes dispositifs pour le traitement de plusieurs patients, de les traiter soigneusement après l'application.

    Bon régime d'alcool

    Parfois, en se demandant "comment traiter un nez qui coule chez les enfants", les parents oublient une chose aussi importante qu'un régime alimentaire adéquat. Comme nous l’avons déjà dit, l’épaississement et la stagnation du mucus dans le nez et la formation de croûtes sur la membrane muqueuse sont l’une des tâches les plus importantes d’un rhume. De telles conséquences peuvent non seulement assécher l’air de la pièce, mais aussi entraîner un manque d’eau dans le corps de l’enfant. Si la maladie est accompagnée par la température, le processus d'évaporation de l'eau de la surface du corps est accéléré, ce qui peut entraîner une déshydratation.

    Le besoin accru de fluides au cours de la période aiguë de la maladie est également dû à la nécessité d'excrétion des toxines, produits métaboliques des microbes responsables de l'inflammation. Avec un manque de liquide, le travail des reins, du foie, des intestins se détériore, la concentration de toxines dans le sang augmente. En outre, si l'enfant boit peu, le sang devient plus dense, ce qui affecte négativement ses propriétés rhéologiques (fluidité), de sorte que le travail de tous les organes et systèmes en souffre, car l'apport en oxygène et en nutriments aux cellules est perturbé.

    Les symptômes de manque de liquide sont la peau sèche et les muqueuses - le bébé se lèche constamment les lèvres, sa bouche se dessèche, le mucus dans la cavité nasale devient visqueux et épais. Par conséquent, pendant la maladie, il est important de veiller à ce que l'enfant consomme en permanence une quantité suffisante de liquide: une eau pure et propre convient mieux à cette fin. Aussi recommandé décoctions d'herbes, boissons aux fruits, jus de fruits, compotes. Vous pouvez arroser le bébé avec une cuillère, mais faites-le tout le temps.

    Nourrir un enfant enrhumé

    Afin de soigner rapidement le rhume chez un enfant, il est nécessaire d'organiser correctement sa nourriture. La principale tâche à laquelle nous devons nous attaquer à l’époque de la maladie consiste à doter le corps de tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement des organes et, surtout, du système immunitaire. Cependant, il est nécessaire de ne pas surcharger le corps avec les composants qui requièrent de gros efforts de digestion et d'assimilation, car le travail de tous les organes et systèmes au cours de cette période vise à lutter contre la maladie.

    C’est pourquoi, dans la période de lutte contre la maladie, le régime sans protéines est le meilleur choix - un aliment avec restriction ou exclusion complète des produits riches en protéines. Cette approche aidera à soulager de manière significative le système lymphatique, qui est un fief de l’immunité. La restriction protéique affecte favorablement le fonctionnement du foie, ce qui a un effet positif sur le processus d'élimination des toxines du corps. En outre, il a été prouvé que les régimes sans protéines amélioraient l’immunité au niveau cellulaire. En savoir plus sur le régime sans protéines ici.

    Pour que l'organisme puisse lutter efficacement contre l'infection, il est important d'inclure dans le régime davantage de fruits et de légumes frais riches en vitamines et en micro-éléments. Les baies sont très utiles - elles contiennent un grand nombre de composants qui ont un effet positif sur le système immunitaire: elles peuvent être mangées fraîches, en hiver, vous pouvez préparer des boissons aux fruits et des compotes à partir de baies congelées. Il est important de se rappeler que pendant la maladie, il ne faut pas expérimenter avec des plats inhabituels, des fruits exotiques. L'introduction de nouveaux produits, peu familiers au corps de l'enfant, nécessite une adaptation (en particulier à un plus jeune âge). De plus, ils peuvent provoquer des allergies. Il est donc préférable de s’attarder sur les produits utiles précédemment présents dans l’alimentation du bébé.

    Comment et quoi rincer le nez?

    Le rinçage nasal est une méthode simple pour réduire la viscosité du mucus et empêcher la formation de croûtes dans le nez. Le mucus est facilement expulsé ou «aspiré» dans le nasopharynx et avalé - aucune stagnation ne se produit et des conditions sont créées pour restaurer la fonction protectrice naturelle de la muqueuse nasale chez un enfant.

    Traitement de la rhinite avec une solution saline chez les enfants

    L’une des réponses les plus faciles à la question «Comment traiter un nez qui coule» est l’instillation d’une solution saline dans le nez ou, plus simplement, d’une solution saline.

    Comment préparer une solution saline d'un rhume chez les enfants? Il suffit de diluer une cuillerée à thé de sel de table dans un litre d’eau tiède (l’eau peut être consommée en bouteille, bouillie). Ne dépassez pas la concentration afin que la solution n'exerce pas d'effet agressif sur la membrane muqueuse endommagée de la cavité nasale du bébé. De plus, une solution saline peut être achetée toute faite dans une pharmacie - cela coûte très peu cher!

    Pour l'instillation de solution saline dans le nez, vous pouvez utiliser une pipette conventionnelle. Vous pouvez effectuer la procédure à tout âge: les enfants de moins de 3 ans ont besoin de 1 à 3 gouttes dans chaque narine, les plus âgés de 4 à 6 gouttes. La fréquence d'instillation dépend de la quantité de mucus dans le nez: lorsqu'il est formé de manière intensive, une solution saline peut s'écouler dans le nez toutes les 10-15 minutes (sauf pendant le sommeil).

    Comment soulager la respiration chez un bébé froid? Pour un nettoyage plus intensif de la cavité nasale du mucus accumulé et la restauration de la respiration nasale, vous pouvez effectuer la procédure de lavage du nez. Pour ce faire, une solution saline ou une solution à base de sel de mer est également utilisée - vous pouvez par exemple acheter le kit Dolphin dans une pharmacie, qui comprend des sacs de sel de mer et une bouteille spéciale pour le lavage du nez.

    Vous pouvez également acheter un spray prêt à l'emploi pour les enfants souffrant d'un rhume. Cependant, il est nécessaire de porter une attention particulière aux restrictions d'âge. Un jet trop puissant dans le spray, conçu pour être utilisé chez les enfants plus âgés, peut provoquer un reflux de mucus dans les tubes auditifs chez les bébés, ce qui se traduit par le développement d'une otite moyenne.

    Cependant, dans la plupart des cas, le lavage nasal n'est pas du tout une procédure obligatoire dans le traitement de la rhinite chez les enfants, il suffit souvent d'instiller une solution saline dans le nez. Le rinçage du nez est beaucoup plus pertinent dans le traitement de la sinusite chez l'enfant: vous trouverez plus d'informations sur la procédure ici.

    Nez de rinçage à l'eau oxygénée

    Il est souvent possible de trouver des recommandations pour appliquer du peroxyde d'hydrogène froid aux enfants - sous forme de gouttes et d'une solution de lavage. Les partisans de cette technique estiment que les propriétés antiseptiques de cette substance pourraient être utiles dans le traitement de l'inflammation des voies nasales.

    Cependant, l'application de cette technique, tant dans l'enfance que dans l'âge adulte, n'a aucune justification officielle et aucune étude clinique n'a été menée concernant cette approche, ce qui prouve son efficacité et sa sécurité. L'utilisation de peroxyde d'hydrogène peut endommager la membrane muqueuse et perturber le travail des cils, dont les cellules épithéliales sont dotées pour nettoyer la cavité nasale des microbes et des substances étrangères. En savoir plus sur cette méthode ici.

    Remède efficace contre le rhume chez les enfants (thérapie vibroacoustique)

    Comment soigner rapidement le nez qui coule d'un enfant? Un certain nombre de médecins réputés estiment qu’une méthode efficace pour faire face aux causes de la maladie, activer le système immunitaire, reconstituer les ressources du corps, consiste en une thérapie vibroacoustique utilisant l’appareil Vitafon.

    Cette technique permet d'améliorer le travail du système lymphatique, de créer une réserve supplémentaire de lymphe, de réduire la charge toxique sur les organes et les tissus, d'optimiser le travail du foie et d'autres organes. La thérapie vibroacoustique renforce également l'immunité locale - stimule la libération des cellules immunitaires dans le foyer de l'inflammation, augmente leur capacité à combattre les infections. Des études montrent que ce type de traitement peut réduire le risque de complications et éviter le passage de la maladie à la forme chronique.

    Il est important que le traitement avec l'appareil Vitafon ne nécessite pas de visite à un hôpital ou à une clinique, c'est pourquoi la thérapie vibroacoustique est la réponse à la question «Comment soigner un rhume chez un enfant à la maison». Plus d'informations sur l'utilisation de la thérapie vibroacoustique dans le traitement de la rhinite peuvent être trouvées ici.

    Aides au froid pour les enfants

    Répondant à la question «Comment guérir rapidement le nez qui coule pour un enfant», les médecins, en plus des méthodes de base décrites plus haut (humidification et refroidissement de l'air, boire beaucoup d'eau, instillation de solution saline ou se laver le nez, régime sans protéines, thérapie vibroacoustique), sont inclus dans le schéma thérapeutique ce qui peut aider à soulager les symptômes et à accélérer le processus de guérison.

    Cependant, dans la recherche d'un remède efficace contre le rhume chez les enfants, il est important de rappeler que l'utilisation indépendante et incontrôlée de drogues peut avoir des conséquences négatives, entraîner une dépendance et même devenir une cause de complications. Seul un médecin peut établir un schéma thérapeutique en fonction des spécificités du processus, de l'âge de l'enfant et des nuances de son état.

    Médicaments vasoconstricteurs

    Les médicaments à effet vasoconstricteur sont le seul moyen de rétablir rapidement la respiration nasale. Ils affectent le tonus vasculaire de la muqueuse nasale: quand ils sont utilisés, les vaisseaux sanguins se rétrécissent, le gonflement diminue et la respiration par le nez est facilitée.

    Cependant, si ces médicaments sont utilisés pendant une longue période (plus de 5 à 7 jours), cela conduira à une violation de la régulation naturelle du tonus vasculaire, c'est-à-dire qu'une dépendance se développera. L’utilisation incontrôlée de ces médicaments a pour conséquence un écoulement nasal chronique et une congestion nasale chez un enfant (rhinite vasomotrice), qui sont très difficiles à traiter. Si la nécessité d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs dure plus de 5 à 7 jours, il est important de consulter un médecin pour déterminer les tactiques de traitement à suivre.

    Si un enfant a le nez qui coule - que faire? En aucun cas, ne pas recourir indépendamment à des préparations vasoconstricteurs, mais consulter un médecin et être examiné pour déterminer la cause de la maladie. Il est important de se rappeler que l'instillation dans le nez des médicaments vasoconstricteurs n'est pas une procédure médicale, elle vise principalement à soulager les symptômes et à soulager la respiration nasale. Parallèlement à leur utilisation, il est nécessaire de prendre d'autres mesures pour favoriser la guérison.

    Phytodrugs

    Actuellement, de nombreux produits sont disponibles pour le traitement de la rhinite chez les enfants, qui comprennent des ingrédients à base de plantes. Il peut s'agir d'huiles grasses et essentielles (argousier, sapin), d'extraits de plantes, etc.

    Les préparations phytopharmaceutiques se présentent sous forme de gouttes, de sprays ou de pommades froides pour enfants. Les substances actives dans leur composition (composants médicinaux de diverses plantes) sont destinées à exercer un effet antimicrobien, à accélérer la régénération, à ramollir et à nourrir la membrane muqueuse, à réduire les manifestations inflammatoires.

    Il est important de se rappeler que l'utilisation incontrôlée de remèdes à base de plantes sans tenir compte des caractéristiques individuelles de l'enfant et de la nature du processus peut causer des dommages graves à la santé du petit patient. Le fait est que de nombreux composants de la plante peuvent provoquer des réactions allergiques, irriter la muqueuse nasale. L'utilisation de produits à base d'huile peut nuire à la fonction de l'épithélium de la cavité nasale, provoquer la "formation de grumeaux" des cils et perturber leur travail d'élimination des microbes des voies nasales. En outre, de nombreux remèdes à base de plantes ont des restrictions d'âge: il est nécessaire de lire attentivement les instructions avant d'appliquer tel ou tel remède à un enfant.

    L'utilisation de tout médicament à base de plantes doit obligatoirement être coordonnée avec le médecin traitant, qui décidera si sa prescription est nécessaire et à quel stade de la maladie son utilisation sera aussi efficace que possible.

    Mucolytiques

    Pour aider à réduire la viscosité du mucus dans la cavité nasale, on peut administrer des médicaments appelés mucolytiques ou sekretolitiki. Ils contiennent des enzymes qui dissolvent le mucus et le rendent plus mince. Il est important qu'ils affectent les expectorations muqueuses, qui se forment lors de la rhinite virale, allergique, vasomotrice et dans le traitement de la rhinite purulente chez l'enfant.

    Cependant, les médecins estiment qu’il est plus facile de prévenir l’épaississement du mucus dans la cavité nasale de l’enfant, en fournissant l’humidité et la température nécessaires à l’inhalation, en buvant beaucoup d’eau et en salant régulièrement la solution saline physiologique dans le nez, plutôt que de traiter le problème avec ces médicaments ou d’autres. Il est important de se rappeler que les enzymes qui constituent la majorité des médicaments mucolytiques ressemblent à des protéines et peuvent déclencher une crise d'allergie chez l'enfant. Par conséquent, la nécessité de leur rendez-vous dans le traitement complexe devrait être déterminée uniquement par un médecin.

    Anti-inflammatoires

    Lorsque la question se pose de savoir comment soigner un rhume chez un enfant, un médecin peut prescrire des anti-inflammatoires dans le cadre d’un traitement complet. En règle générale, les médicaments de ce groupe ont également des effets antipyrétiques et analgésiques.

    Dans une situation de fièvre élevée et de nez qui coule chez l’enfant, des anti-inflammatoires sont prescrits pour soulager les symptômes courants - fièvre, maux de tête.

    Avant de donner tel ou tel médicament anti-inflammatoire à un enfant, il est important de consulter un médecin: parfois, les parents tentent de "neutraliser" même la température la plus insignifiante, ne réalisant pas que la fièvre est le mécanisme de protection le plus important dans la lutte de l'organisme contre l'infection. Par conséquent, les médecins ne recommandent pas d'administrer des antipyrétiques si l'enfant a le nez qui coule et a une température de 37 degrés - jusqu'à ce que le thermomètre atteigne 38,5 degrés ou plus.

    Les exceptions sont les situations dans lesquelles un enfant ne tolère pas la fièvre, se plaint d'un mal de tête grave ou d'une faiblesse, s'il vomit ou risque de développer des convulsions. En outre, la plupart des médicaments anti-inflammatoires ont un effet négatif sur la muqueuse gastro-intestinale. Ils doivent donc être utilisés avec prudence chez les enfants présentant une tendance à un processus inflammatoire ou ulcératif dans l'estomac ou les intestins.

    Médicaments antiviraux

    Actuellement, l’industrie pharmaceutique produit divers médicaments antiviraux à usage local et général, que les gens essaient d’utiliser comme remède efficace contre le rhume chez les enfants.

    Cependant, selon le médecin pédiatrique bien connu, E.O. Komarovsky, tous les moyens existants ne peuvent essentiellement pas affecter les virus. Cela est dû aux particularités de l'activité vitale de ces micro-organismes: pour commencer à vivre et à se multiplier, le virus doit pénétrer à l'intérieur d'une cellule donnée. Et le détruire n'est possible qu'avec cette cellule. Par conséquent, même ces outils qui sont efficaces dans la lutte contre les virus en laboratoire, le corps ne peut pas affecter ces microagresseurs. À cet égard, la plupart des fonds déclarés comme antiviraux ne peuvent en aucun cas détruire le virus.

    Lire plus d'opinion E.O. Komarovsky sur les médicaments antiviraux dans le traitement et la prévention du SRAS peut être trouvé dans cette vidéo:

    Cependant, en ce qui concerne l'utilisation d'antiviraux pour la prévention du SRAS, il existe d'autres opinions. Ainsi, le principal chercheur du département RVI chez les enfants de l'Institut des infections pédiatriques (Moscou), MD OI Afanasyeva pense que l’utilisation de certains antiviraux, en particulier Cyclopheron, contribue à augmenter la résistance du corps de l’enfant aux infections virales, à augmenter les ressources immunitaires lorsqu’elle est infectée: l’avis du médecin est basé sur les résultats d’études menées dans des cliniques étrangères et russes.

    Dans tous les cas, le médecin traitant devrait décider de la nécessité d'utiliser des antiviraux pour la prévention et le traitement des infections virales.

    Antibiotiques

    Très souvent, la question se pose: les antibiotiques aideront-ils avec un enfant froid? Les médecins estiment que ces médicaments sont non seulement inefficaces dans la plupart des cas, mais peuvent également causer des dommages importants à la santé. Comme nous l'avons dit, dans la plupart des cas, l'inflammation de la membrane nasale se développe dans le contexte d'une infection virale. Les médicaments antibactériens n'agissent pas sur les virus! Mais leur introduction dans le corps crée une dépendance et augmente la résistance de la part des bactéries présentes dans le corps de l’enfant et pouvant potentiellement provoquer l’une ou l’autre des maladies.

    Comme vous le savez, de nombreux processus inflammatoires de nature bactérienne, tels que l'otite, la sinusite, la bronchite, la pneumonie, etc. causés par des microbes qui vivent dans le corps humain et montrent leurs propriétés pathogènes avec une diminution de l’immunité. Par exemple, après une infection virale. Si un médicament antibactérien était administré à l'enfant dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës, s'il était ultérieurement infecté par une bactérie, la maladie serait bien pire à traiter.

    Le développement d'allergies est une autre conséquence indésirable pouvant survenir si vous traitez le nez qui coule avec des antibiotiques. Chaque contact avec un médicament antibactérien augmente le risque de réaction allergique. Plus les parents ont souvent recours à une utilisation déraisonnable d'antibiotiques différents, cela devient déjà un cercle de médicaments qui aideront dans une situation où l'utilisation de ces fonds sera vraiment nécessaire, voire vitale!

    En cas de rhinite purulente, le traitement ne doit pas nécessairement s'appuyer sur l'utilisation d'antibiotiques. Même un changement de la nature du mucus (opacification, l'apparition d'une odeur désagréable) et l'apparition d'autres symptômes qui indiquent l'apparition d'une infection bactérienne, dans la plupart des cas, ne constitue pas une indication pour la prise d'un traitement antibiotique. Il suffit de poursuivre les activités facilitant l'évacuation du mucus par la cavité nasale, ce que nous avons mentionné ci-dessus, ainsi que de renforcer les défenses de l'organisme. Et dans la plupart des situations, le corps fait face à la maladie elle-même.

    Dans quels cas est indiquée la nomination d'un antibiotique d'un rhume pour les enfants? Lorsqu'il existe un risque de complications bactériennes, telles que la sinusite (ethmoïdite, antrite, sinusite), ainsi que l'inflammation de l'oreille moyenne (otite). Si des symptômes de sinusite ou d'otite apparaissent, un traitement antibactérien peut être prescrit, mais cette décision ne devrait être prise que par le médecin traitant! L'utilisation de médicaments antibactériens locaux est inacceptable.

    Selon E.O. Komarovsky, les antibiotiques, qui sont prescrits sous forme de pommades, de sprays, de gouttes, ne sont pas en mesure de créer dans le corps la concentration nécessaire pour détruire les microbes. Voilà donc le chemin à suivre pour développer la résistance microbienne!

    En outre, en ce qui concerne le traitement de la sinusite, complication de la rhinite aiguë, les antibiotiques prescrits localement restent dans la cavité nasale et n'atteignent pas les sinus maxillaires, où se produit le processus inflammatoire. En savoir plus à ce sujet ici.

    Antiseptiques

    Parmi les recommandations sur la façon de traiter le nez qui coule chez les enfants, il y a des conseils sur l'utilisation des antiseptiques. Ce sont des substances qui contiennent des composants qui peuvent agir d'une manière ou d'une autre sur les bactéries. Ceux-ci peuvent être des substances végétales (par exemple, l'extrait de feuille d'eucalyptus) ou d'origine animale, de l'argent, ainsi que des médicaments (par exemple, des sulfamides).

    Les antiseptiques aideront-ils à guérir un rhume chez un enfant? Dans la plupart des cas, leur utilisation n'est pas particulièrement nécessaire. En outre, il est important de rappeler que les composants de leur composition peuvent irriter la muqueuse nasale enflammée de l'enfant et également provoquer des allergies. Seul le médecin traitant peut décider dans quelle mesure l'utilisation d'un antiseptique est justifiée et sûre et donner les recommandations correctes pour son utilisation.

    L'inhalation

    Avez-vous besoin d'inhalation avec un rhume pour les enfants? Par inhalation, on entend l'inhalation par l'air d'un enfant contenant des substances pouvant avoir un effet curatif particulier.

    Le type d'inhalation le plus courant est l'inhalation de vapeur dans une casserole.

    Les parents peuvent y ajouter diverses herbes, sodas, il peut aussi s'agir d'une décoction de pommes de terre, etc. Le problème est que la concentration des substances actives dans un tel couple est très faible, insuffisante pour fournir un effet thérapeutique. L'humidité de la membrane muqueuse est le principal effet que de telles inhalations entraînent chez les enfants en cas de rhume. Ceci est une propriété utile de la vapeur, car elle peut entraîner une diminution de la viscosité du mucus et l'élimination des croûtes.

    Cependant, il est nécessaire de prendre en compte certaines des nuances. La méthode traditionnelle de "respiration au-dessus d'une casserole" peut causer des brûlures aux voies respiratoires, ainsi que des blessures associées à l'inversion d'un vaisseau avec un liquide chaud. Par conséquent, s’il est nécessaire de les effectuer - et que ce problème doit être résolu avec le médecin - il est préférable d’utiliser un dispositif spécial - un inhalateur à vapeur.

    Il est également important de rappeler que les enfants ont des contre-indications aux inhalations du rhume banal: âge jusqu’à 7 ans, température corporelle élevée, inflammation combinée de la cavité nasale et de processus purulents (sinusite, otite, etc.).

    Sur Internet, vous trouverez de nombreuses recommandations pour effectuer une inhalation avec un nébuliseur à froid, des recettes pour enfants, auxquelles les parents peuvent accéder lorsqu'ils choisissent un traitement. Qu'est-ce qu'un nébuliseur? Il s’agit d’un dispositif spécial qui transforme le médicament en très petites particules (appelées aérosols fins), qui sont inhalées par l’enfant.

    Mais le nébuliseur est-il efficace contre le rhume chez les enfants?

    Pédiatre E.O. Komarovsky pense que son utilisation dans l’inflammation de la membrane muqueuse de la cavité nasale n’en bénéficiera pas. Étant donné que le nébuliseur a été conçu principalement pour le traitement des maladies des voies respiratoires inférieures - lorsqu’il est utilisé, le médicament est pulvérisé sur de très petites particules d’un diamètre inférieur à 10 microns. Il ne s'attarde pas dans les voies respiratoires supérieures, y compris la cavité nasale, mais est dirigé vers les parties les plus basses du système respiratoire.

    En savoir plus sur les nuances d'utilisation d'un nébuliseur pour l'inhalation ici.

    Des inhalations sont également parfois effectuées dans lesquelles des huiles essentielles du rhume sont utilisées pour les enfants. Elles sont réalisées à l’aide d’aromalampy ou simplement en versant quelques gouttes sur un morceau de tissu et permettent à l’enfant de respirer. Cependant, la concentration en principes actifs de cette procédure dans l'air inhalé est très faible et les propriétés cicatrisantes des huiles n'ont pas l'effet souhaité sur le processus de cicatrisation. En outre, il convient de rappeler que de nombreuses huiles essentielles sont des allergènes.

    Il est important de noter que, tout en observant les règles de base du traitement de l'inflammation dans les voies nasales d'un enfant (humidification constante de l'air, instillation de solution saline dans le nez, etc.), le besoin d'inhalation pendant l'écoulement nasal ne se pose pas dans la plupart des cas.

    Échauffement du nez

    Réchauffer le nez lorsque l'enfant a la tête froide: cette procédure est souvent considérée comme un traitement efficace contre la maladie. Les parents mettent un œuf à la coque, du sel chaud, de la paraffine sur la zone inflammatoire, ou utilisent une lampe bleue, etc. Mais que peuvent avoir les effets des procédures thermiques sur le processus inflammatoire de la muqueuse nasale?

    L'exposition à la chaleur entraîne la dilatation des vaisseaux sanguins et une augmentation du débit sanguin dans cette zone. Au stade initial de la maladie, cela peut entraîner une activation du processus inflammatoire. Le réchauffement nasal est strictement contre-indiqué si l'enfant a une température corporelle élevée, s'il existe un risque de processus purulents dans les sinus, la survenue d'une otite.

    Cependant, il est possible d'utiliser le réchauffement du nez par le froid chez les enfants aux derniers stades du processus: cela peut aider à accélérer les processus de régénération de la membrane muqueuse. Cependant, avant qu'il ne soit effectué, il est impératif de consulter votre médecin!

    Pansements à la moutarde

    Est-il conseillé de mettre des emplâtres de moutarde chez les enfants enrhumés? En règle générale, cela n'est pas nécessaire. Les emplâtres à la moutarde sont une procédure dite de distraction dont le rôle est d'activer la circulation sanguine, une irritation de la peau dans les zones réflexogènes - en des points (pieds, muscles du mollet) connectés au lieu où se produit le processus inflammatoire. Docteur E.O. Komarovsky pense qu'il est justifié d'appliquer des crépis de moutarde au cours de la période de récupération dans le traitement de maladies telles que la bronchite, la pneumonie, la sinusite, c'est-à-dire des maladies nécessitant des mesures de réadaptation très actives.

    Lorsqu'il s'agit de soigner un rhume chez un enfant, il n'est généralement pas nécessaire d'utiliser du plâtre à la moutarde - dans la plupart des cas, si vous suivez toutes les mesures nécessaires mentionnées ci-dessus, le corps fera face à la maladie elle-même.

    Pour plus d'informations sur l'utilisation des pansements à la moutarde contre le rhume, cliquez ici.

    Acupressure

    L’acupressure pour rhinite chez l’enfant est associée à des effets sur certaines zones réflexogènes: elle peut aider à soulager la respiration nasale et à accélérer les processus de guérison. Il est important d'étudier la technique de sa conduite: il est préférable qu'un spécialiste vous fournisse la méthodologie pour interpréter les parents.

    La technique d'acupression chez les enfants est similaire à celle chez les adultes, vous pouvez en lire plus ici.

    Traitement de la rhinite chez les enfants remèdes populaires

    Parfois, les parents croient que le traitement du rhume chez les enfants avec des remèdes populaires aidera rapidement à faire face à la maladie. Il existe un mythe selon lequel de telles méthodes peuvent être plus sûres et en même temps plus efficaces pour traiter une maladie. Cependant, les médecins disent que l'utilisation de nombreuses méthodes populaires non seulement ne profitera pas à l'enfant, mais peut également nuire gravement à ses patients et entraîner l'apparition de complications. Les composants à base de plantes et les autres composants des produits provoquent souvent des irritations. Ceci est particulièrement important chez les jeunes enfants, car leurs muqueuses sont plus sensibles aux effets des substances agressives.

    En outre, lorsque nous parlons d’un aspect comme le nez qui coule et de son traitement avec des remèdes populaires chez l’enfant, il est nécessaire de rappeler le risque élevé de développer des réactions allergiques. Tout composant peut provoquer des allergies, il existe un risque de réactions locales et générales.

    Il est également important de comprendre que, en espérant des remèdes populaires pour traiter le rhume chez les enfants et en négligeant les méthodes de base dont nous avons parlé ci-dessus, et, si nécessaire, avec des médicaments prescrits par le médecin, vous pouvez perdre du temps et subir diverses complications. Par conséquent, il est préférable d'utiliser dans le traitement de médicaments ayant une efficacité prouvée.

    Ensuite, nous examinerons les remèdes populaires les plus populaires contre le rhume chez les enfants et discuterons également de leur utilisation dans le traitement de la maladie infantile du point de vue de la médecine officielle.

    Kalanchoe

    Vous pouvez souvent trouver des recommandations sur l’utilisation du jus de Kalanchoe du rhume pour enfants. Le jus de cette plante a vraiment des propriétés anti-inflammatoires, car il contient diverses vitamines, micro-éléments, bioflavonoïdes, etc.

    En savoir plus sur les propriétés de Kalanchoe ici.

    Toutefois, l'utilisation de Kalanchoe chez les enfants atteints de rhinite vaut-elle la peine? Pédiatre E.O. Komarovsky ne le recommande pas, car avec l'utilisation de ce remède traditionnel, de nombreux enfants ont une maladie qui s'aggrave: il est très difficile de prédire la réaction individuelle de l'enfant à l'utilisation du jus de Kalanchoe. Irritation possible de la membrane muqueuse, aggravation du processus inflammatoire, développement de réactions allergiques, etc.

    Par conséquent, malgré les propriétés curatives de Kalanchoe, les enfants enrhumés doivent être utilisés avec une extrême prudence et après avoir consulté leur médecin!

    Il existe également des conseils sur l'utilisation de l'aloès dans le rhume d'un enfant. On pense que l'utilisation de cet outil peut aider en raison de ses propriétés anti-inflammatoires. Cependant, il est important de savoir qu'aucune étude confirmant l'efficacité de l'utilisation de l'aloès dans l'inflammation de la cavité nasale chez l'enfant n'a été réalisée. Toutes les préparations contenant du jus d'aloès ne sont pas recommandées pour les enfants de moins de 12 ans sans consultation préalable avec le médecin.

    L'utilisation d'aloès peut entraîner des réactions allergiques, tant locales que générales, allant jusqu'à l'apparition d'un œdème de Quincke et d'un choc anaphylactique: des conditions qui menacent la vie du bébé!

    L'un des remèdes populaires est un arc du rhume pour les enfants. Pour ce faire, il est recommandé d'enterrer une solution aqueuse de jus d'oignon, de la mélanger avec de l'huile, du miel et d'autres composants. Cependant, il est important de rappeler que le jus d'oignon a un puissant effet irritant sur la membrane muqueuse, ce qui peut provoquer des brûlures, endommager les composants de l'épithélium, perturber la formation de mucus et le travail des cils, ce qui favorise l'élimination des toxines et des microbes de la cavité nasale. Tout cela conduit au développement d'un processus prolongé, à l'apparition de complications.

    De plus, l'utilisation de cet outil contre le rhume chez les enfants peut provoquer des réactions allergiques. Par conséquent, les médecins ne recommandent pas de l'utiliser pour un usage local. Ils croient que la meilleure utilisation des oignons pour la prévention et le traitement du SRAS est de l'inclure dans le régime alimentaire de l'enfant!

    Betterave rouge

    Dans la médecine traditionnelle, les betteraves sont parfois utilisées pour traiter les enfants du rhume. On croit que le jus de cette plante aide à réduire les manifestations inflammatoires dans la cavité nasale. Cependant, l'efficacité de cette technique n'étant pas prouvée, il est donc plus rationnel d'utiliser des moyens qui ont confirmé leur efficacité et leur sécurité, afin de ne pas perdre de temps et d'éviter le développement de complications.

    Il est beaucoup plus utile d'utiliser les propriétés de ce produit, y compris dans l'alimentation, car les nutriments qui composent la culture de racines aideront à renforcer les défenses de l'organisme.

    Écorce de chêne

    Il existe un tel remède populaire contre le rhume chez les enfants, comme l’écorce de chêne. Il est utilisé pour la préparation de décoctions, instillées dans le nez de l’enfant. On pense que les substances qui composent l’écorce de chêne contribuent à réduire la viscosité du mucus et les manifestations inflammatoires.

    Cependant, est-il possible de dire que l'écorce de chêne est un bon remède contre le rhume chez les enfants? Dans les instructions d'utilisation, rien n'indique que ce remède à base de plantes puisse être utilisé pour le traitement des processus inflammatoires dans la cavité nasale. Dans le même temps, il peut être utilisé pour préparer une décoction pour le gargarisme dans le traitement de la rhinopharyngite. Mais cela doit être fait avec prudence, car de nombreux composants de l'écorce de chêne peuvent provoquer des allergies chez les enfants.

    Les huiles

    De plus, les adeptes de la médecine traditionnelle peuvent recommander l’utilisation d’une huile particulière contre le rhume pour les enfants. On pense que leur utilisation aidera à atténuer la muqueuse enflammée. Il existe des recommandations pour l'utilisation des huiles suivantes:

    • Huile d'argousier avec un rhume chez un enfant. Il se compose de substances qui aident à activer la régénération de la membrane muqueuse, ce qui peut être utile au stade final du traitement. L'utilisation de cet outil est contre-indiquée chez les enfants de moins de 12 ans.
    • Huile essentielle de thuya souffrant d'un rhume chez les enfants - les réactions sur son utilisation à l'âge d'enfant se rencontrent de la plus différente. Dans certains cas, il existe un effet positif associé à la présence dans sa composition de substances anti-inflammatoires et d'antioxydants. Dans d'autres cas, les parents parlent de son inefficacité et, dans certains cas, de la détérioration de la maladie, qui est associée à l'apparition d'irritations et de réactions allergiques. En même temps, dans les instructions d'utilisation, il existe des contre-indications à l'utilisation de l'huile Tui jusqu'à 18 ans.
    • L'huile essentielle de sapin contre le rhume est recommandée aux enfants pour soulager l'inflammation et accélérer la régénération des muqueuses.

    Dans tous les cas, quand il s'agit d'utiliser des huiles grasses et essentielles dans le traitement de la rhinite chez les enfants, il faut consulter un médecin avant de les utiliser, avant de les utiliser. Il est important de savoir que l'huile, lorsqu'elle est instillée dans le nez, provoque l'adhésion des cils dotés de cellules épithéliales (leur mouvement est un mécanisme important pour le nettoyage du nez des éléments étrangers), ce qui viole les propriétés protectrices de la membrane muqueuse et peut entraver le processus de guérison.

    En outre, il convient de rappeler que les composants d'origine végétale comprennent les composants susceptibles de provoquer le développement d'allergies chez l'enfant. C’est pourquoi la question de la nécessité d’appliquer de tels remèdes populaires contre le rhume chez les enfants ne devrait être abordée que par le médecin traitant.

    Prévention

    La prévention de la rhinite chez les enfants devrait inclure un ensemble de mesures visant à activer les mécanismes de protection locaux dans les voies respiratoires supérieures de l’enfant et à renforcer le système immunitaire dans son ensemble.

    Pour que la membrane muqueuse du nez atteigne pleinement ses propriétés protectrices, il est important de prévenir l’augmentation de la viscosité du mucus et la formation de croûtes dans le nez.

    • Il est nécessaire que l'air que respire l'enfant soit toujours suffisamment humide et frais. Réglez la température de la pièce - plus elle est haute, moins il y a d’humidité dans l’air, vous pouvez également utiliser divers évaporateurs et humidificateurs.
    • Il est important que l'enfant consomme une quantité suffisante de liquide - la déshydratation entraîne le dessèchement des muqueuses.

    Apport liquidien physiologique pour les enfants

    Vous Aimerez Aussi