Le nez de bébé est bouché

Dans la plupart des cas, le nez bouché d’un enfant est l’un des symptômes du rhume. La congestion est associée à un gonflement et une inflammation de la muqueuse nasale. Il y a peut-être d'autres raisons pour lesquelles votre bébé a un nez. Ceux-ci incluent une réaction allergique, l'air pollué dans la pièce où se trouve l'enfant, la courbure du septum nasal, des tumeurs et d'autres formations dans la cavité nasale, etc. En cas de congestion nasale prolongée, il est impératif de consulter un oto-rhino-laryngologiste ou un médecin local pour établir un diagnostic précis et déterminer le déroulement du traitement.

Causes possibles

Comme déjà mentionné, le plus souvent, un nez bouché est un rhume. En plus de la congestion, ses symptômes incluent une légère fièvre, une perte d'appétit et de sommeil, une toux et un mal de gorge, un écoulement muqueux ou aqueux des voies nasales, un malaise et des sautes d'humeur. Il peut y avoir d'autres causes d'un nez bouché. Parmi eux, le plus peut être distingué:

Toutes les raisons ci-dessus peuvent causer une congestion nasale prolongée et une altération de la respiration normale. Si elle dure plus de 3-4 semaines, une telle congestion est dite chronique. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un pédiatre, ainsi que de consulter d'autres spécialistes, tels qu'un allergologue, un oto-rhino-laryngologiste, un immunologiste et d'autres.

Dans le même temps, les parents doivent savoir que chez les nouveau-nés, la congestion nasale au cours des premières semaines de vie est considérée comme une variante de la norme. Cela est dû à l'adaptation des muqueuses à l'environnement. Un tel nez qui coule est appelé physiologique, il ne nécessite pas de traitement spécial. Toutes ses manifestations devraient disparaître jusqu'à l'âge d'un mois.

L'enfant a le nez, la morve

L’hypothermie est la cause la plus fréquente de nez bouché et de morve chez un enfant. L'impact du froid sur les muqueuses les rend plus susceptibles à la pénétration de divers virus, ce qui provoque le développement du rhume. Chez certains enfants, des écoulements nasaux abondants sont l’un des symptômes d’une réaction allergique à certains facteurs, tels que la poussière, les squames animales, du pollen de plantes, etc.

Nez en peluche mais pas de morve

Un nez bouché en l'absence de morve chez un enfant peut être associé à une augmentation des végétations adénoïdes. Si l'on soupçonne cette pathologie, vous devez absolument consulter un oto-rhino-laryngologiste. Dans la plupart des cas, le traitement des adénoïdes hypertrophiés est conservateur. Toutefois, les médecins recommandent parfois des méthodes de traitement chirurgicales.

Il peut y avoir d'autres causes de congestion nasale, non accompagnées d'un écoulement. Ceux-ci peuvent être des polypes, la courbure de la cloison nasale, l'ingestion de corps étrangers dans les voies nasales, etc. Ce symptôme peut être accompagné d'une sinusite, alors que c'est un signe défavorable. Par conséquent, lorsque la congestion nasale apparaît, même si elle n’est pas accompagnée de sécrétions muqueuses, il vaut la peine de consulter un médecin.

Une des causes les plus courantes d’un nez qui coule sans morve est l’hypothermie ou le début du rhume. Avant l'apparition des principaux signes d'une maladie respiratoire aiguë (fièvre, malaise général, faiblesse), le nez peut être obstrué, bien qu'il n'y ait toujours pas de rhinite en tant que telle. Dans cette situation, les médicaments vasoconstricteurs peuvent aider, par exemple, Tizin, Sanorin, Naphthyzin ou Glazolin. Mais il est utile de prendre un moment pour réfléchir: avec l’utilisation à long terme de ces drogues, une personne peut développer une dépendance, nous ne vous conseillons donc pas de l’utiliser trop longtemps.

Nez en peluche

Si l'enfant a le nez bouché, la fièvre, alors il est fort probable qu'il parle de maladies respiratoires aiguës causées par une infection virale. De nombreux agents pathogènes peuvent provoquer le développement des ARVI, mais les symptômes de toutes ces maladies sont très similaires, tout comme les méthodes de traitement. Les manifestations d’infections virales des voies respiratoires supérieures incluent généralement: congestion nasale, éternuement, écoulement abondant de muqueuses, enrouement, toux, douleur et rougeur de la gorge, frissons, fièvre, nombre assez élevé, etc. La maladie virale peut être compliquée par l'ajout d'une infection secondaire, généralement bactérienne. Dans ce cas, la température augmente à nouveau, les écoulements nasaux acquièrent une consistance épaisse et une couleur verdâtre. Avec ces symptômes, vous devriez appeler le médecin à la maison. À des températures élevées, vous pouvez administrer un agent antipyrétique à votre enfant. Vous devez également lui fournir une grande quantité de boisson chaude. Pour réduire la température chez les enfants de plus d'un mois, des préparations à base de paracétamol sont utilisées et de l'ibuprofène et ses dérivés peuvent être administrés aux enfants de plus de 3 mois. Ces médicaments et d’autres ont des effets antipyrétiques, anti-inflammatoires et analgésiques.

L'enfant a le nez et la toux.

Un nez bouché et une toux peuvent être les symptômes d'un rhume, d'une grippe ou d'autres affections similaires. Ces signes parlent souvent de l'apparition d'une infection secondaire ou d'une complication du processus pathologique. Une toux sèche prononcée se manifeste par une bronchite, une trachéite, une sinusite, une pneumonie et d'autres maladies similaires. Toutes ces pathologies sont assez dangereuses pour la santé, et parfois pour la vie de l’enfant, il ne faut donc pas tarder avec l’appel du médecin.

L'enfant a le nez bouché, que faire?

Il n'est pas recommandé d'utiliser des agents vasoconstricteurs pour les bébés, leur utilisation doit être coordonnée avec le médecin. Pour aider l'enfant, s'il a le nez bourré, vous pouvez utiliser des méthodes spéciales. Ceux-ci incluent le lavage, l'inhalation, vous pouvez également utiliser des pommades chauffantes spéciales et d'autres moyens.

Le lavage est effectué avec une solution saline pouvant être préparée indépendamment, en dissolvant dans 200 ml d’eau chaude une petite cuillerée de sel, de préférence du sel marin. En outre, les préparations pour le lavage peuvent être achetés à la pharmacie. La solution préparée est recueillie dans un petit lavement ou une seringue sans aiguille et injectée dans le passage nasal. Dans ce cas, la bouche de l'enfant devrait être ouverte. Le mucus accumulé dans le nez, avec le liquide sera libéré et la congestion passera. La procédure est effectuée trois fois par jour.

Pour traiter la congestion nasale, faciliter la respiration et réduire l'intensité de la toux, vous pouvez utiliser l'inhalation. Vous pouvez le réaliser à l'aide d'un appareil spécial - un inhalateur ou à l'aide d'une bouilloire normale. L'inhalation peut être réalisée avec des décoctions d'herbes, d'huiles essentielles et de solutions de soude. La durée de la procédure est d'environ 10-15 minutes.

Des pommades spéciales contenant des huiles essentielles aident à faire face à la congestion. Ils maculent le nez, les tempes et les pieds de l'enfant.

Comment traiter un nez bouché chez un enfant?

Il est souvent plus difficile de traiter un nez bouché chez un enfant que chez un adulte. Il est préférable de commencer le traitement dès les premiers symptômes, mais avant cela, il est conseillé de consulter un médecin.

Il est préférable d'éliminer la congestion et de faciliter la respiration grâce à diverses procédures, telles que l'inhalation, le chauffage, le rinçage, les bains de pieds, etc. Tout au long de la maladie, l'enfant est amené à un mode maison. Les médicaments ne sont utilisés pour traiter un nez bouché que dans des cas extrêmes et seulement après avoir été prescrits comme pédiatre.

Divers remèdes populaires sont largement utilisés pour traiter le nez bouché chez les enfants. Ils sont plus sûrs et moins susceptibles de provoquer des effets secondaires. L'un de ces moyens - le jus d'oignon, dilué avec de l'eau. Il est instillé une goutte dans chaque passage nasal chez les enfants âgés de 2 à 3 ans.

Si la congestion n'est pas causée par une inflammation des sinus, vous pouvez y faire face en chauffant. Vous pouvez réchauffer le nez avec un œuf à la coque ou du sel dans une poêle à frire versée dans un sachet.

Un bon effet est le traitement d'un nez bouché avec du jus d'aloès dilué avec la même quantité d'eau. Enterrer l'outil dans les voies nasales peut être plusieurs fois par jour, à chaque fois qu'il est souhaitable de préparer une nouvelle portion de la solution.

Dr. Komarovsky sur ce qu'il faut faire si le nez est bouché mais pas de mucus

Lorsque l'enfant a le nez bouché, les parents commencent immédiatement à rechercher les causes d'un rhume. Et franchement, ils devinent quand il s’avère que la vision de l’enfant par la maladie ne correspond pas au concept général de rhinite - il y a congestion, mais pas de mucus.

Evgeny Komarovsky, pédiatre, animateur de télévision et auteur de livres sur la santé des enfants bien connu, explique ce que cela pourrait signifier et comment y remédier.

À propos du problème

La congestion nasale sèche en médecine s'appelle «rhinite postérieure». Cette condition est plus dangereuse que tout nez qui coule, accompagnée d'une décharge, car elle peut indiquer un "dysfonctionnement" grave des organes ORL.

La congestion est associée à un gonflement des membranes muqueuses et l'absence de mucus en même temps indique le caractère non infectieux de la maladie. Si le nez qui coule est causé par un virus, il sera nécessaire de sortir du nez pour que le corps supprime les "invités" étrangers. Selon les médecins, la congestion sèche a le plus souvent provoqué une réaction allergique, un corps étranger coincé dans les voies nasales. Cette affection est également caractéristique des enfants présentant une courbure congénitale ou acquise de la cloison nasale, chez laquelle la respiration nasale dans son ensemble est significativement altérée.

Parfois, le nez qui coule sans écoulement - un signe que l'enfant a séché le mucus dans le dos, c'était la cause de l'enflure. Dans de rares cas, la rhinite sèche est le symptôme de problèmes cardiaques et circulatoires.

Un nez qui coule à sec peut aussi être médical, il affecte généralement les enfants dont les parents ont été traités pour une rhinite ordinaire avec des médicaments nasaux vasoconstricteurs pour tous les rythmes et le bon sens, contrairement à toutes les ordonnances et au bon sens des médecins.

Si un enfant inhalait accidentellement un morceau de nourriture, une miette, une petite partie d'un jouet, il est fort probable qu'il n'aura qu'un seul passage nasal, la deuxième narine respirera sans problème.

Danger

Le principal danger de congestion nasale sans sécrétion de mucus est l’atrophie possible des muqueuses nasales. Cela peut se produire si le problème a été ignoré ou si la condition a été traitée de manière incorrecte. Il est possible que l'apparition de maladies secondaires du nasopharynx entraîne des modifications irréversibles des tissus du système respiratoire.

Chez les enfants atteints de rhinite sèche, le sommeil est généralement perturbé, la névrose se développe en raison du manque de sommeil, ils deviennent agités et nerveux. Si la cause est pathologique (et que seul un médecin peut le déterminer), une rhinite non traitée au dos peut entraîner une détérioration de l'odorat et une perte d'audition.

La congestion sèche perturbe la circulation cérébrale. En cas d'absence prolongée de respiration nasale, de graves troubles du fonctionnement des vaisseaux cérébraux peuvent se développer.

Dr. Komarovsky à propos du problème

Evgeny Komarovsky semble un peu plus optimiste quant au problème de la congestion nasale sèche que la plupart de ses collègues. Selon un médecin réputé, 80% des cas de nez qui coule sans morve sont la conséquence de soins parentaux excessifs. En d’autres termes, les mères et les pères créent des conditions de serre pour les enfants: il fait chaud à la maison, vous ne pouvez pas ouvrir les fenêtres, «car il ya un petit enfant à la maison», vous ne devriez pas marcher par temps frais et venteux, car «un bébé peut tomber malade».

Une violation de la température dans le compartiment avec de l'air excessivement sec dans l'appartement conduit à un assèchement de la membrane muqueuse des voies nasales. Le système de sortie du mucus est perturbé, des poches sont formées et, par conséquent, le nez ne respire plus.

Komarovsky encourage les parents à surveiller de plus près l'enfant. S'il n'y a pas d'autres symptômes de mauvaise santé, à part l'étouffement, ne vous inquiétez pas trop.

Il suffit de créer un enfant dans de «bonnes» conditions pour une vie normale: selon le médecin, la température de l'air dans l'appartement ne doit pas dépasser 19 degrés, l'humidité de l'air doit être comprise entre 50 et 70%.

Dans la maison, il est nécessaire de faire le nettoyage humide plus souvent, pour aérer la pièce. L'enfant doit souvent marcher, les promenades doivent être aussi longues que possible jusqu'à l'âge du tout-petit.

Selon Komarovsky, la grippe bien connue et le VRAI commencent souvent par un nez bouché et sec. Dans ce cas, la réaction des voies nasales est un mécanisme protecteur. Habituellement, après un jour ou deux, un nez qui coule avec une infection virale devient nécessairement humide.

Les nourrissons atteints d'un rhume sec - un phénomène assez commun. Battre l'alarme ne vaut pas la peine, dit Evgueni Komarovsky. L'enfant s'adapte, s'adapte à l'environnement et, par conséquent, la congestion des voies nasales (qui sont déjà très étroites chez le nourrisson) est une variante de la norme. Les muqueuses chez les nouveau-nés se dessèchent aussi parce que la partie postérieure des voies nasales est rétrécie. De ce fait, les miettes dorment souvent la bouche ouverte. Habituellement, le symptôme disparaît de lui-même et sans aucun médicament dans les 2-3 semaines suivant la vie autonome des miettes en dehors du ventre de ma mère.

Comment traiter un nez qui coule dira le Dr Komarovsky dans la prochaine vidéo.

La rhinite sèche allergique n’est pas aussi courante chez les enfants que les fabricants de médicaments onéreux, ce qui pose un problème, ajoute Komarovsky. En effet, les malformations congénitales du septum nasal sont rares. Cette pathologie est généralement observée dès les premiers jours de la vie et la mère en sera informée, sinon à la maternité, puis lors du premier examen effectué par un pédiatre.

Comment trouver la cause d'une rhinite allergique, en quoi celle-ci diffère d'une rhinite infectieuse, explique le Dr Komarovsky dans la vidéo ci-dessous.

Komarovsky conseille de penser à un corps étranger dans le nez, tout d'abord, si l'enfant marche déjà et explore activement le monde. Déjà au moins pour cela, vous devez consulter le médecin ORL en interne.

Les enfants de l’année inhalent assez souvent diverses bagatelles, mais les parents ne peuvent pas en parler. Dans cette situation, sans l'aide d'un professionnel qualifié, cela ne suffit pas.

Traitement

Si la congestion sans mucus est causée par le dessèchement de ce dernier dans les voies nasales postérieures, aucun traitement spécifique n'est requis, dit Komarovsky. Les conditions environnementales optimales, comme mentionné ci-dessus, et parfois - laver le nez avec de l'eau de mer ou une solution saline faible. Ce médicament est sans danger et non toxique.

La condition principale - l'instillation ne devrait pas être trois ou quatre fois. Komarovsky dit que les procédures à l’eau salée ne seront efficaces que si les parents ne deviennent pas paresseux et commencent à s’égoutter dans le nez du bébé toutes les 20 à 30 minutes, sauf bien entendu au coucher.

Mais Evgeny Olegovich ne recommande pas de laisser tomber les gouttes nasales de vasoconstricteur d'un enfant sans nécessité extrême (sans rendez-vous).

Premièrement, ils causent une dépendance persistante à la drogue et, deuxièmement, leurs avantages sont temporaires, la congestion nasale revient toujours lorsque l'effet de la drogue se termine. Si le médecin vous a prescrit de telles gouttes («Nazivin», «Nazol», etc.), il n'est pas nécessaire de les laisser tomber plus de trois jours de suite. Ce n'est pas une recommandation, mais un impératif.

Komarovsky recommande de commencer le traitement en nettoyant les voies respiratoires des croûtes sèches de mucus. Pour ce faire, les parents peuvent utiliser l’aspirateur ou faire la lessive.

S'il y a un inhalateur à la maison, l'enfant peut être inhalé avec des huiles essentielles et des décoctions à base de plantes telles que la camomille, la sauge.

Condition obligatoire de rétablissement - régime de consommation abondante. Pour garder la membrane muqueuse sèche, l'enfant doit boire beaucoup. Le Dr Komarovsky recommande de donner au bébé plus d'eau sans gaz, thé, compotes, infusions à base de plantes, décoctions.

Il est important de se rappeler que l'enfant a besoin d'une grande quantité de liquide, non seulement pendant la maladie, mais également pour sa santé. Ensuite, ces maladies elles-mêmes, telles que la rhinite sèche et humide, tousseront beaucoup moins et les affections seront beaucoup plus faciles.

Si des allergies sont à l'origine d'une congestion sèche chez l'enfant, comme le confirment le médecin et des tests de laboratoire, le principal traitement, selon Komarovsky, consistera à isoler complètement la toxine de l'antigène auquel la réaction inadéquate du corps s'est produite. En outre, il serait préférable que papa et maman appliquent un régime hypoallergénique à leur enfant et veillent à ce que la maison ne comporte pas de poils, de poussière ou de produits chimiques ménagers à base de chlore.

Pourboires

Il est préférable d'humidifier l'air de l'appartement où vit l'enfant à l'aide d'un humidificateur. Mais cet appareil est assez coûteux et donc, si le budget familial ne dispose pas des fonds nécessaires à son achat, vous pouvez placer de petits récipients contenant de l’eau dans les coins qui s’évaporent, vous pouvez acheter un aquarium avec du poisson, mettre des serviettes mouillées ou des taies d’oreiller sur les piles et les mouiller régulièrement. Ce dernier est particulièrement important en hiver, lorsque les batteries sont chauffées et que l'air est encore séché.

Ne faites pas l'inhalation de l'enfant au-dessus d'un bol d'eau bouillante. Komarovsky encourage les parents à la prudence et rappelle que de telles procédures peuvent causer des brûlures aux muqueuses. Il est préférable de procéder à l'inhalation en utilisant un inhalateur spécial ou un dispositif avec un nébuliseur à pulvérisation fine.

En cas de rhinite sèche ne respectant pas les méthodes de traitement à domicile susmentionnées, Komarovsky conseille de se faire examiner par un pédiatre, un ORL, un allergologue et de subir un test sanguin pour la recherche d'anticorps, un test d'allergie. Il ne peut guérir la congestion, rappelle-t-il, que lorsqu'il est possible de trouver et de guérir la cause de son apparition.

Comment aider votre enfant si votre nez est bouché

Si un enfant a le nez bourré, cela provoque un inconfort: le bébé a du mal à respirer, il est plus difficile de manger et de dormir le soir. Les enfants jusqu'à 2 ou 3 ans avec une congestion sujette aux caprices. Souvent, ils refusent de manger. Et ce symptôme n'a pas besoin de fermer les yeux. Comment pouvez-vous aider le jeune enfant si le bec est bouché et que les gouttes ne vous aident pas?

Causes de la congestion nasale

Pour commencer la lutte pour une respiration libre et complète, il est nécessaire de déterminer pour quelle raison le nez de l’enfant est bouché. Une sensation de congestion nasale peut être causée par divers facteurs:

  • infection par des microbes pathogènes;
  • réaction allergique du corps;
  • hypothermie

Les enfants de 2 à 3 ans et plus jeunes ne peuvent pas manquer un symptôme tel qu'un nez bouché. La miette est difficile à respirer, à cause de ce que les enfants sont vilains et pleurent. La situation s'aggrave particulièrement la nuit: en position horizontale, la respiration est très difficile. En conséquence, le sommeil est perturbant et agité. La cacahuète ne dort pas assez, mais parce qu'elle est léthargique et apathique pendant la journée.

Pour soigner un bébé ou un enfant de 2 à 3 ans, il est extrêmement important de déterminer la cause de la congestion. Parfois, elle est évidente: le bébé a respiré l'esprit de sa mère pendant qu'elle faisait le ménage. En conséquence, il a développé des allergies, une fuite du nez et la membrane muqueuse est devenue enflée. Ensuite, vous devez vous débarrasser de l'allergène, puis les symptômes douloureux s'atténueront.

Mais parfois, maman ne comprend pas quoi faire, car on ne comprend pas pourquoi le nez est bouché. Vous pouvez assumer le SRAS ou la grippe lorsque la congestion est accompagnée de morve. Cependant, les mêmes symptômes surviennent avec l'hypothermie. Parfois, le même phénomène désagréable se produit dans le contexte de médicaments inappropriés. Très soigneusement, il est nécessaire d'utiliser des gouttes vasoconstrictives dans le traitement des enfants jusqu'à 3 ans. Ils peuvent provoquer un assèchement et un gonflement de la membrane muqueuse au lieu de soulager les symptômes d'un nez qui coule. Ils doivent donc enterrer strictement conformément aux instructions et uniquement sur prescription d'un médecin.

Thérapie efficace

Lorsqu'un enfant a le nez serré, il est nécessaire de prendre des mesures efficaces immédiatement. Mais comment expliquer un enfant de 2 à 3 ans, un pédiatre ou un oto-rhino-laryngologiste? Depuis l'efficacité du traitement dépend directement de la détermination de la cause de la congestion. Il est important de souligner que l'utilisation non autorisée de drogues dans une telle situation ne peut qu'aggraver l'état du bébé.

Prise de médicaments

Lorsque les enfants se plaignent d’une sensation de congestion, les parents sont très tentés de goutter le nez avec des gouttes vasoconstricteurs pour éliminer le problème. En fait, une telle décision peut jouer une blague cruelle. Ces médicaments peuvent augmenter le gonflement, provoquer la sécheresse des muqueuses. En conséquence, la situation ne s’améliorera pas mais s’aggravera. L'âge de 2-3 ans est particulièrement vulnérable lorsque la membrane muqueuse d'un enfant est très sensible et tendre.

Quels médicaments peuvent être pris pour soulager la maladie? Krokham enterre une solution saline ou des gouttes sur la base de sel marin. Cela est nécessaire pour hydrater le mucus: quand il est bouché, il se dessèche souvent. En conséquence, le bébé est un peu plus facile à respirer.

Si le médecin est convaincu que l'obstruction est due à la rhinite infectieuse, il peut prescrire des médicaments antiviraux ou des antibiotiques. Aussi parfois des médicaments nécessaires visant à renforcer le corps. Mais tout médicament doit être pris uniquement sur la recommandation d'un spécialiste.

Moyens auxiliaires

De nombreuses mamans adoptent des thérapies sûres qui peuvent soulager efficacement les poches sans nuire à la santé des enfants. Un exemple frappant est celui des bains de pieds chauds. Si les miettes ne sont pas à la température, vous pouvez sans risque bouger les jambes. Après avoir ajouté de l'acide (acide citrique ou acétique) à l'eau, il sera possible de «percer» le bec: cela aide à réduire l'œdème.

Parfois, le passage nasal peut boucher le mucus, qui est très épais. Une telle probabilité est particulièrement élevée lorsque l'enfant n'a pas encore 2 ans. Après tout, à cet âge, les enfants ne savent toujours pas se montrer. Vous pouvez aider l'enfant en utilisant toutes les mêmes gouttes à base de sel marin. Ils sont introduits dans chaque passage nasal pour rendre la décharge plus fluide. Ensuite, la morve est éliminée à l'aide d'un aspirateur ou d'un flagelle de coton.

Il existe des recettes populaires qui sont également applicables dans le traitement des enfants, mais sous réserve des précautions. Cela implique l'utilisation de cadeaux de la nature, potentiellement dangereux pour les personnes allergiques. Par exemple, avec une approche responsable, le thé de camomille, de tilleul ou de framboise en bénéficiera.

Enfin, il existe des mesures vigoureuses mais efficaces. Certaines mères, désespérées d’aider l’enfant avec un mec de jambes et de thés, leur enfouissent le jus d’oignon, d’aloès ou d’ail. Bien sûr, un tel outil «percera» le nez et la congestion passera. Toutefois, si le bébé vient juste d’aller en troisième année, ces techniques doivent être appliquées très soigneusement: il est facile de brûler la muqueuse. Que dire des bébés: mieux vaut faire l'expérience de remèdes plus sûrs pour les poches. Par exemple, le nez est chauffé, mais seulement en l'absence de fièvre.

Le moyen le plus simple de prévenir un phénomène aussi désagréable que la congestion. Pour ce faire, vous devez surveiller la santé de l'enfant, éviter l'hypothermie et renforcer le corps de toutes les manières.

Les méthodes du traitement du nez bouché chez l'enfant selon Komarovsky

Contenu de l'article

La base physiologique de la congestion nasale est l’obstruction (obstruction) des voies respiratoires. Il se produit en raison d'une inflammation des muqueuses, pouvant être déclenchée par des allergènes ou des agents pathogènes. Dans le même temps, le "nez grognant" chez le nouveau-né peut être une manifestation de la rhinite physiologique, qui ne nécessite pas de traitement médicamenteux. Dans cet article, vous apprendrez comment traiter l'obstruction du nasopharynx chez les nouveau-nés et les enfants plus âgés.

Pédiatre d'opinion E.O. Komarovsky

E.O. Komarovsky soutient que la congestion nasale chez un enfant ne nécessite aucun traitement. Ce n’est qu’un symptôme, ce qui indique le développement d’un grand nombre de maladies, dont certaines ne sont pas du tout liées au système respiratoire. Il est possible d'arrêter les manifestations désagréables de la maladie uniquement si les causes principales de la pathologie sont identifiées et éliminées.

Un pédiatre attire l'attention des parents sur le fait que la difficulté à respirer par le nez chez le nourrisson au cours des 8 à 10 premières semaines de la vie est le plus souvent associée à l'adaptation du nasopharynx aux conditions environnementales.

La rhinite physiologique est une conséquence du travail défectueux des muqueuses des voies respiratoires. Au cours des deux ou trois premiers mois de leur vie, ils peuvent produire plus de mucus nasal qu’ils ne le devraient. Cependant, au fil du temps, la congestion nasale est éliminée par elle-même et sans utilisation de drogues.

Le plus souvent, chez les bébés, le nez est bouché en raison du développement d'une infection des voies respiratoires. Le corps des enfants est presque dépourvu d'immunité adaptative (spécifique), ce qui aide à faire face aux attaques d'agents pathogènes - adénovirus, staphylocoques, rhinovirus, méningocoques, etc. Introduits dans les tissus du nasopharynx, ils provoquent une inflammation et un gonflement, à la suite desquels les voies respiratoires passent.

Si la congestion nasale ne passe pas dans les 2-3 semaines, vous devez prendre rendez-vous avec un pédiatre.

Si un enfant se plaint d'une violation de la respiration nasale, vous devez d'abord rechercher la cause du problème. Il est peu probable qu'un parent inexpérimenté puisse diagnostiquer la maladie de manière indépendante. Par conséquent, lorsque la détérioration du bien-être de l'enfant, vous devez demander l'aide d'un spécialiste expérimenté.

Principes de traitement des nouveau-nés

Peu de parents comprennent que chez le nouveau-né, le nasopharynx n’est pas tout à fait pareil que chez l’adulte. Les voies respiratoires chez les bébés étant très étroites, la moindre augmentation de la fonction de sécrétion des glandes unicellulaires dans la membrane muqueuse entraîne une congestion nasale. Dans la plupart des cas, les mères tentent de faire face au "grunt" de la buse à l'aide de gouttes vasoconstricteurs. Cependant, les médicaments conventionnels provoquent souvent des réactions allergiques chez les enfants et un gonflement encore plus important du nasopharynx.

Purification des muqueuses des sécrétions

La première chose à faire lors de la pose du nez chez un nourrisson est de réduire la viscosité du mucus. Le secret aqueux est assez facilement évacué des voies respiratoires, ce qui facilite la respiration. Pour éliminer les sécrétions du nasopharynx, Komarovsky recommande de procéder comme suit:

  • Posez le nouveau-né sur son dos en plaçant un petit coussin de taie d'oreiller ou une serviette sous la tête.
  • goutte à goutte 3-4 gouttes de chlorure de sodium dans votre nez (vous pouvez préparer une solution saline en dissolvant 1 c. à thé de sel dans 1 litre d'eau bouillante);
  • prenez l'enfant dans vos bras pour le tenir droit;
  • Insérez l'embout de l'aspirateur dans la narine et aspirez le mucus accumulé.

C'est important! Il est impossible d'enterrer des gouttelettes d'huile pour diluer le mucus.

Les préparations nasales grasses telles que Pinosol, Evkacept et Pinovit ne peuvent pas être utilisées pour traiter les nourrissons. En raison de l'étroitesse des voies nasales, elles stagnent dans le nasopharynx, ce qui ne fait qu'aggraver le bien-être du nouveau-né.

L'utilisation de gouttes vasoconstricteurs

Comme déjà mentionné, il est impossible d'enterrer les préparations habituelles de vasoconstricteur du nouveau-né. Ils contiennent trop de principes actifs susceptibles de provoquer des réactions secondaires - nausées, vomissements, diarrhée, etc. Si une violation de la respiration nasale est associée à une inflammation des voies respiratoires supérieures, des médicaments pédiatriques épargnés aideront à éliminer le gonflement:

Ils ne peuvent être utilisés qu'en dernier recours et uniquement selon les recommandations du pédiatre. Il est important de se rappeler que les nourrissons respirent principalement avec le nez. Une congestion prolongée peut donc entraîner l'apparition de complications terribles.

Nez hydratant

Si l'enfant grogne son nez, la raison en est peut-être une croûte formée dans les canaux nasaux. Il s’agit d’un mucus nasal desséché, dû à une hydratation insuffisante de la muqueuse. Pour provoquer leur apparence peut sécher ou poussiéreux dans la pièce.

Restaurez une respiration normale en appliquant des gouttes nasales hydratantes. Avec leur aide, il est possible non seulement d'empêcher la membrane muqueuse de se dessécher, mais également d'adoucir et d'éliminer en douceur les croûtes du nez. Pour le traitement des patients les plus jeunes peuvent utiliser ces médicaments:

Pour renforcer l'immunité locale dans les voies respiratoires supérieures, il est recommandé d'enterrer l'interféron dans le nez. La congestion nasale chez le nouveau-né ne disparaît que si la viscosité de la sécrétion nasale dans le nasopharynx est relativement basse.

Pour prévenir l’épaississement du mucus, E.O. Komarovsky recommande de maintenir une humidité de l'air suffisamment élevée dans la pièce - au moins 60%.

Traitement des maladies infectieuses

L'infection respiratoire est la cause la plus courante d'obstruction des voies respiratoires. Les champignons, les germes et les virus provoquent une inflammation des tissus, ce qui entraîne inévitablement un œdème des narines internes (Joan). Pour vraiment faire face au problème, il est nécessaire de traiter non pas les conséquences de la maladie, mais sa cause - la flore pathogène. Ce n'est que dans ce cas qu'il sera possible d'obtenir une récupération complète.

Antibiotiques et antiviraux

Le traitement des infections respiratoires implique l'utilisation de médicaments détruisant la flore pathologique. Si l'obstruction du nasopharynx a été déclenchée par un virus, elle peut être éliminée à l'aide de médicaments tels que:

Il faut comprendre que l'accumulation de mucus dans les voies respiratoires constitue un environnement favorable au développement de bactéries. Et si l'infection par le virus n'est pas éliminée à temps, les microbes le rejoindront bientôt. L'inflammation bactérienne chez les enfants peut être guérie en prenant de tels antibiotiques:

C'est important! Des médicaments tels que "Minocycline", "Doxycycline", "Lévomycétine" et "Tétracycline" ne sont pas recommandés pour le traitement des enfants.

Prescrire un traitement antibiotique ne peut être un médecin que lorsque le diagnostic est clarifié. En règle générale, pour éliminer à 100% les infections des voies respiratoires, il est nécessaire de suivre un traitement antimicrobien d’une durée minimale de 7 à 10 jours.

L'inhalation

Éliminer la congestion nasale sans morve en utilisant l'inhalation d'aérosols. Pour la procédure, Komarovsky recommande l’utilisation d’un compresseur ou d’inhalateurs à ultrasons. Un pédiatre attire l'attention des parents sur le fait que les solutions utilisées lors des inhalations vont pénétrer non seulement dans le nasopharynx, mais également dans les bronches. Par conséquent, lors du choix des médicaments, vous devriez consulter votre médecin.

Les enfants âgés de plus d'un an peuvent tousser du mucus qui s'accumule dans les voies respiratoires. Par conséquent, pour diluer la sécrétion nasale et soulager le gonflement, vous pouvez utiliser ces médicaments:

L'inhalation n'est qu'un moyen de diluer et d'hydrater la membrane muqueuse. Par conséquent, elles ne peuvent pas être utilisées comme base pour traiter les maladies ORL.

Gouttes nasales

Chez les enfants âgés de 3 à 4 ans, il est possible de traiter le nez bouché à l'aide de préparations topiques, notamment des gouttes nasales. Certains médicaments aident à éliminer le gonflement, d'autres - l'infection et d'autres - l'irritation. En pédiatrie, ces types de médicaments intranasaux sont couramment utilisés pour traiter les patients jeunes:

  • vasoconstricteur - "Snoop", "Nazivin";
  • antiseptique - "Protargol", "Collargol";
  • hydratants - «Salin», «No-Sol»;
  • antiviral - "Viferon", "Grippferon".

Si la congestion nasale persiste plus de 7 jours, vous devez montrer l'enfant au pédiatre. Il est impossible d’utiliser des agents vasoconstricteurs plus de 5 jours de suite, car ils créent une dépendance et peuvent contribuer au développement de la rhinite atrophique.

Traitement d'allergie

Si un enfant n'a pas de morve et que sa respiration est perturbée, il peut s'agir d'une réaction allergique. La poussière domestique, les plantes à fleurs, les poils d'animaux, le duvet, etc. peuvent provoquer une inflammation des organes ORL. La première chose à faire lors du traitement des allergies est d'éliminer les irritants. Si cela n’est pas possible, il est peu probable que l’on puisse se passer de la drogue.

Dans la pratique pédiatrique pour éliminer la rhinite allergique peut être utilisé:

  • les antihistaminiques ("Loratadin", "Parlazin") - soulagent le gonflement en réduisant la sensibilité des récepteurs à l'histamine;
  • Les corticostéroïdes intranasaux (Nazarel, Aldecin) accélèrent la régression de l'inflammation et rétablissent l'intégrité des zones enflammées des muqueuses;
  • préparations barrières («Prevalin», «Nazaval») - préviennent la rechute d'une réaction allergique;
  • enterosorbents (Filtrum STI, Polysorb) - éliminent les substances toxiques et les allergènes du corps des enfants.

Vous ne pouvez pas abuser des médicaments hormonaux, car ils nuisent à la fonction des glandes surrénales.

Si les symptômes de la maladie ne disparaissent pas au bout d'un mois, la cause de l'obstruction du nasopharynx n'est probablement pas une réaction allergique. Dans ce cas, le médecin doit revoir le diagnostic et faire un nouveau traitement pour un petit patient.

Conclusion

La congestion nasale s'accompagne du développement d'un grand nombre de pathologies allergiques et infectieuses. Par conséquent, le schéma thérapeutique dans chaque cas correct dépendra des raisons qui ont provoqué des dysfonctionnements du nasopharynx. Chez le nourrisson, une violation de la respiration nasale est souvent associée à des causes physiologiques; par conséquent, pour corriger le problème, il suffit de respecter l'hygiène de la cavité nasale.

En cas d'inflammation infectieuse des organes respiratoires, E.O. Komarovsky recommande l'utilisation de médicaments à action symptomatique et etiotrope. Le premier vous permet d'éliminer les manifestations de la maladie (glucocorticoïdes, gouttes antiallergiques et vasoconstricteurs) et le second - de détruire la flore pathogène des voies respiratoires (antibiotiques, antiviraux). L'inflammation allergique est traitée avec des antihistaminiques, des glucocorticoïdes et des enterosorbents.

Nez bouché: causes de la congestion constante et sévère, comment traiter

Que faire si votre nez est bouché et que vous ne pouvez pas respirer? Pour se débarrasser de ce problème, il est nécessaire d’établir et d’éliminer sa cause. La congestion nasale est le symptôme de diverses pathologies: rhumes, allergies, antrites. Ces maladies ont des signes cliniques communs: démangeaisons au nez, éternuements, maux de tête. Le traitement des maladies est effectué sous la supervision de spécialistes. Ne prenez pas de médicaments sans recommandations médicales.

Un nez bouché est un véritable supplice qui gêne la respiration, crée une sensation de gêne et conduit souvent au développement de complications graves. Un nez constamment bouché est épuisant et gênant pour le patient, il est donc difficile de parler, de manger et de boire, de travailler et de se détendre.

La congestion nasale est de 4 types:

  • La congestion nasale permanente ou chronique est l'aspect le plus désagréable dans lequel le nez ne participe pas à l'acte de respiration. Cette forme de pathologie survient en cas de polypose nasale, de déformation du septum nasal et de dysfonctionnement hormonal.
  • Congestion fréquente - la respiration nasale est parfois possible, mais le plus souvent, le nez reste bouché. Dans ce cas, les patients ressentent un inconfort considérable. Cette forme de pathologie se produit périodiquement et est cyclique.
  • La nuit, le nez ne respire pas seulement la nuit. La cause de ce phénomène est l’air intérieur sec. Des humidificateurs, des serviettes humides, des récipients ouverts remplis d’eau chaude aideront à résoudre ce problème.
  • Matin - le type de maladie le plus courant qui nécessite un traitement par un spécialiste. Si la maladie a diminué, vous pouvez essayer de résoudre le problème vous-même.

Si le nez de l’enfant est constamment bouché, une consultation du pédiatre est nécessaire. Ce problème peut entraîner une hypoxie du cerveau et la violation de ses fonctions. Ces bébés se développent plus mal que leurs pairs. Ils respirent difficilement, reniflent et ronflent dans leur sommeil, deviennent irritables et larmoyants. Si le nez est bouché et qu'il n'y a pas d'écoulement, l'enfant doit être examiné. Peut-être qu'il a des anomalies dans la cavité nasale qui empêchent de respirer par le nez.

Raisons

Les causes de la congestion nasale sont très diverses. Un gonflement de la membrane muqueuse entraîne un rétrécissement des voies nasales et des difficultés respiratoires. Cela donne beaucoup de problèmes à une personne. Classiquement, les causes de la congestion nasale sont divisées en deux types: congénitale et acquise.

Causes congénitales:

  1. Déformation du septum nasal,
  2. Anomalies structurelles - atrésie choanale,
  3. Hernie cérébrale.

Motifs acquis:

  • Infections virales respiratoires aiguës,
  • Air sec dans la chambre
  • Le tabagisme
  • Blessures au nez
  • Adénoïdite,
  • Allergie,
  • Sinusite
  • Polypes dans le nez,
  • Corps étranger dans le nez,
  • Infection tuberculeuse,
  • Pathologies auto-immunes,
  • Maladie de la thyroïde,
  • Les tumeurs,
  • Changements hormonaux - grossesse, ménopause, puberté,
  • Abus d'agents vasoconstricteurs
  • Écologie défavorable,
  • Intoxication alcoolique.

Le plus souvent, la respiration nasale est perturbée par un rhume banal. La cavité nasale est un excellent milieu pour la croissance et la reproduction de microbes pathogènes. Les habitants normaux de la cavité nasale résultant d'une protection immunitaire réduite deviennent agressifs, ce qui conduit également au développement du processus pathologique. Le corps humain est en proie à des agents pathogènes infectieux, il y a une inflammation locale, beaucoup de mucus est sécrété.

Si, en plus de la congestion nasale, le patient présente de la fièvre, une léthargie, une faiblesse et une diminution des performances, vous devez contacter un spécialiste en ORL. En l’absence de traitement en temps voulu, l’infection par une infection bactérienne secondaire et le développement de complications graves - sinusite, sinusite frontale sont possibles. Si la congestion nasale est tolérée, elle deviendra chronique et s'accompagnera de maux de tête constants, de perte d'audition, de névrose et de dépression.

La sinusite aiguë développe moins souvent des ARVI, mais est beaucoup plus difficile. Lorsque sinus sinus est bouché le contenu purulent. Les patients souffrent de congestion nasale, d’écoulement abondant, de projection du sinus touché, de toux, d’intoxication, de maux de tête graves.

L'un des principaux symptômes de l'allergie est la congestion nasale. Immédiatement après le contact avec l'allergène, l'histamine pénètre dans la circulation sanguine et favorise l'hypersécrétion du liquide, ce qui provoque un gonflement de la membrane muqueuse et un blocage des voies nasales. Dans de tels cas, les experts prescrivent des antihistaminiques ou un traitement spécifique à un allergène.

Avec la rhinite vasomotrice, la congestion nasale se produit d'un côté. C'est un trait caractéristique de cette pathologie.

Chez les jeunes enfants, la cause principale de la congestion nasale est également le rhume. Les enfants pleurent, capricieux, refusent de téter, dorment mal et sont constamment agacés. L'étroitesse des voies nasales chez les enfants est une caractéristique physiologique. Même un léger gonflement du mucus peut provoquer une congestion nasale. La dentition est une autre raison de la violation de la respiration nasale chez les nourrissons.

Traitement

Recommandations générales

Si votre nez est fortement bouché et respire fortement, suivez les recommandations suivantes: essuyez-vous régulièrement le nez avec une serviette chaude et humide, inspirez de la vapeur de l'évaporateur, rincez-vous le nez avec une solution saline, dormez sur un lit avec une tête haute. Ces activités contribuent au ramollissement et à l'élimination des sécrétions muqueuses des sinus du nez, empêchent la propagation de l'inflammation.

  1. Si le nez est bouché et qu'il n'y a pas de morve, vous devez changer votre mode de vie et votre régime alimentaire. Les médecins recommandent de réduire la consommation de sucre, ce qui provoque un déséquilibre hormonal et stimule la reproduction de la microflore pathogène. Les aliments épicés, salés et épicés ont une action anti-inflammatoire et mucolytique.
  2. Une boisson chaude et abondante est recommandée en cas de congestion nasale. La camomille ou thé au tilleul, bouillon chaud, décoction de dogrose est prise dans les premiers jours de la maladie toutes les deux heures. En sirotant lentement du thé chaud, vous réduisez l'enflure du nez.
  3. Bains de pieds chauds, emplâtres de moutarde, douches chaudes - procédures de réchauffement favorisant le déblocage du nez et le réchauffement de tout le corps. Les douches chaudes doivent être prises dans les 10 à 15 minutes, tandis que la respiration doit être aussi profonde que possible, remplissant les poumons et le nez de vapeur.
  4. L'inhalation de pommes de terre, l'huile essentielle d'arbre à thé ou d'eucalyptus éliminent la congestion nasale. La vapeur hydrate la cavité nasale et les sinus, réduit l'inflammation, dilate les vaisseaux sanguins, ce qui contribue au soulagement de la respiration nasale. Pour renforcer l'effet thérapeutique, du miel ou de la camomille sont ajoutés à de l'eau bouillante. La pommade aux huiles essentielles est appliquée directement sur les ailes du nez ou du mouchoir, qui est périodiquement reniflé, en inhalant des vapeurs médicinales qui éliminent les poches des voies respiratoires.
  5. L'air humide facilite la condition des personnes qui ont le nez constamment bouché. L'humidificateur peut être acheté au magasin et vous pouvez utiliser des moyens improvisés. Ils ont mis une casserole d'eau bouillante dans la pièce et mis des serviettes humides sur les piles. La vapeur chaude augmente l'humidité de l'air, ce qui facilite la respiration nasale.
  6. Le maintien de l'équilibre hydrique est nécessaire pour éliminer la sécheresse et la congestion nasale. Rincez le nez, humidifiez l'air dans la pièce, buvez beaucoup d'eau à l'intérieur.
  7. Si l'état général reste satisfaisant, vous pouvez faire de l'exercice. Pendant les cours, la respiration s'accélère et respire mieux. Courir ou monter et descendre les escaliers a un effet bénéfique sur la santé du nez et le gonflement disparaît.
  8. En cas de congestion nasale unilatérale, il est utile de s’allonger du côté opposé. Il aide à rétablir la respiration nasale.
  9. Les maux de nez fréquents exercent une pression sur les sinus et le mucus est évacué à chaque fois. Subjectivement, soulager apporte un soulagement, mais ne fait qu'exacerber le problème. Se moucher, garder une narine fermée et souffler fortement à travers l'autre. Les petits enfants ne peuvent pas se moucher. Pour cela, les parents utilisent des aspirateurs nasaux spéciaux.
  10. Une compresse chaude à l'extérieur du nez doit être réglée jusqu'à ce que le nez respire par lui-même. L'oreiller en polystyrène est chauffé au micro-ondes et appliqué sur le nez pendant 30 secondes, puis fait une pause de 10 secondes.
  11. Le nouveau-né est lavé avec un bec verseur de sel faible, les croûtes sont enlevées avec du coton flagella imbibé de solution saline, le mucus est aspiré avec un aspirateur. La pièce dans laquelle se trouve l'enfant doit être régulièrement ventilée et humidifiée.

Les médicaments

Le traitement médicamenteux de cette maladie consiste à utiliser les médicaments suivants:

  • Les gouttes de vasoconstricteur éliminent rapidement la congestion nasale. Les gouttes nasales les plus courantes chez l'adulte sont la xylométazoline ou l'oxymétazoline - «For Nose», «Rinonorm», «Xymelin», «Xylene» et les enfants «Nazivin», «Otrivin», «Snoop», «Vibrocil». L'utilisation fréquente de gouttes nasales vasoconstrictrices peut entraîner une dépendance et une dystrophie de la muqueuse nasale. Les experts recommandent de les utiliser pendant plus de 7 jours consécutifs. Gouttes nasales vasoconstricteurs pour enfants prescrites avec une extrême prudence. Le médecin ORL doit spécifier la dose exacte du médicament, la durée du traitement, la quantité d’utilisation par jour.
  • "Pinosol", "Pinovit", "Sinusan", "Vitaon" - gouttes contenant de l'huile. Ils ne causent pas de sécheresse et d'irritation de la membrane muqueuse, enveloppent les sinus nasaux, sont naturels, ne contiennent pas d'additifs chimiques, ont une odeur agréable, ne provoquent pas de sensation de brûlure.
  • Pommade aux huiles essentielles de la congestion nasale - "Asterisk", "Badger", "Evamenol".
  • Sucettes et pastilles qui facilitent la respiration - Strepsils, Hexoral, Docteur Maman, Grammydin.
  • Inhalation en utilisant un nébuliseur avec de l'eau minérale, une solution saline, des huiles essentielles.
  • Courbure du septum nasal et des polypes dans le nez - les indications pour la chirurgie. L'opération est réalisée après réception des résultats d'études diagnostiques: endoscopie du nez, scanner, rayons X, prise de sang.
  • Corticostéroïdes topiques prescrits pour les troubles hormonaux. Les patients sont recommandés "Tafen", "Nasonex" et "Fliksonaze", qui facilitent la congestion nasale causée par un déséquilibre hormonal.
  • Les antihistaminiques bloquent l'action de l'histamine dont l'excès provoque une inflammation des sinus paranasaux. "Kromoglin", "Kromoheksal" aident à faire face à la congestion nasale. Les effets systémiques sur le corps ont "Loratadin", "Tsetrin", "Claritin", "Suprastin".
  • Les poudres pour la préparation de solutions contiennent des agents anti-inflammatoires qui ont un puissant effet anti-œdème. Rinza, Theraflu, Vervex et d’autres poudres contenant du paracétamol et de la phényléphrine seront efficaces contre le rhume et la congestion nasale.
  • Pour se laver le nez et éliminer les premiers signes d'inflammation en utilisant des solutions à base d'eau de mer. Les gouttes et sprays "Aqualor", "Salin", "Aquamaris", "Physiomer" sont prescrits aux adultes et aux enfants.
  • Si les médicaments énumérés ci-dessus ne permettent pas de faire face à la maladie, ils passent à une antibiothérapie locale et générale. Les pulvérisations de "Polydex", "Sofradex", "Isofra" conviennent à une utilisation locale et à une utilisation systémique - préparations à large spectre d’action.

Médecine populaire

La médecine traditionnelle peut traiter la congestion nasale à la maison. Cela est particulièrement vrai pour les femmes enceintes et allaitantes, les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes affaiblies.

Les recettes les plus courantes et efficaces sont les suivantes:

  1. Écrasez du raifort frais dans un hachoir à viande et respirez ses vapeurs. Il est utile de manger des collations à base de raifort.
  2. Le vinaigre de table est chauffé et inhalé sur la tasse.
  3. Réchauffer le nez avec un œuf à la coque aide à réduire l'enflure.
  4. Le massage des ailes du nez et du pont nasal doit durer jusqu'à ce que la peau devienne chaude.
  5. Jus de Kalanchoe, aloès, betteraves diluées avec de l'eau et instillées dans chaque narine.
  6. Des tampons trempés dans du bouillon d'herbes médicinales sont appliqués sur le nez ou des turundochks plongés dans des bouillons sont insérés dans les narines.
  7. Les pieds flottent dans une bassine d'eau chaude et de moutarde.
  8. Ils mettent des pansements de moutarde sur leurs talons et réchauffent leurs jambes sous une couverture.
  9. Le thé au tilleul se boit chaud, mais pas brûlant.
  10. Instillé dans le nez signifie obtenu à partir de solution saline et de miel.
  11. Jus de pied-de-poil dégoulinant dans le nez sans dilution.
  12. Dissoudre la soude et le sel dans un verre d'eau et ajouter quelques gouttes de teinture de propolis. Cet outil est lavé le nez.
  13. Inspirez une paire d'ail ou d'oignon haché pendant 10 minutes.

Si la congestion nasale n’est pas traitée, un certain nombre de conséquences négatives peuvent en résulter, mais la plus dangereuse d’entre elles est la violation de la fonction vitale principale du corps - la respiration. Complications d'une congestion nasale prolongée - perte d'odeur, maux de tête, sinusite, otite moyenne, ronflement.

Comment traiter la congestion nasale chez un enfant et ses causes

Lorsque le nez d’un enfant est bouché, il provoque un inconfort prononcé non seulement pour lui-même, mais également pour ses parents. La sécrétion permanente de mucus, les éternuements, l'irritation des yeux ne permettent pas au bébé de dormir, il est vilain, perd l'appétit et si le processus est accompagné de fièvre, la situation peut s'aggraver considérablement.

Avec les signes d'un rhume banal, vous pouvez essayer de vous battre seul: donnez à l'enfant le sirop de chaleur et de douleur, lavez-vous le nez à l'eau salée et buvez du thé chaud. Mais dans les situations où la congestion est causée par une infection bactérienne ou s'il y a des signes d'allergie - vous ne devriez pas tirer avec un appel du médecin, cela est semé d'embûches.

Causes de l'obstruction nasale

Si le nez de l’enfant ne respire pas en raison du dégagement de mucus et de l’augmentation de la température, on peut immédiatement suspecter la forme inflammatoire de la maladie, qui est le plus souvent provoquée par des virus ou des bactéries.

Au début, un écoulement nasal peut être léger, mais dans le contexte d'une immunité réduite, d'un air trop sec dans la maison ou d'une hypothermie supplémentaire, le froid est aggravé par la superposition d'une infection secondaire.

Maladies inflammatoires

Parmi les pathologies survenant chez les enfants dans le contexte d'un processus inflammatoire aigu, on peut distinguer:

Lorsque des agents viraux atteignent la surface de la membrane muqueuse, leur reproduction active commence. Cela provoque un processus d'immunité réduite, d'hypothermie ou de contact avec des personnes déjà malades (dans le jardin, à l'école ou à la maison).

Les glandes de l'épithélium nasal commencent à produire intensément du mucus afin d'éliminer les agents pathogènes du corps, avec congestion du nez, la consistance de la morve est liquide, la couleur est transparente. Chez les enfants, la rhinite est souvent causée par un herpèsvirus, tandis que la surface de la membrane muqueuse se recouvre de bulles qui éclatent et forment des plaies douloureuses.

Un enfant a mal au nez, le mucus provenant du nez ne ressort presque pas, car il devient épais et change de couleur en jaune-vert - c'est un signe clair de l'accumulation d'une infection bactérienne.

Cela se produit à la suite de la lutte naturelle du corps de l'enfant contre les virus - les leucocytes s'accumulent dans le nez à la suite de la mort d'agents ennemis, et l'accumulation de la masse muqueuse leucocytaire est infectée. L'épilation ne provoque pas d'effet positif, l'épithélium nasal gonfle fortement et le nez peut ne pas respirer du tout.

  • Inflammation des sinus paranasaux.

En fonction du sinus spécifique dans lequel se trouve l'infection, les antrites, sinusites, sphénoïdites et ethmoïdites sont isolées. Dans le contexte d'inflammation, la température du bébé augmente, il y a des maux de tête, une congestion nasale sans sécrétion de mucus, une perte d'odeur et un œdème des muqueuses.

Si l'un des processus inflammatoires n'est pas diagnostiqué à temps, cela peut entraîner de graves complications. En particulier, la sinusite entraîne l'apparition d'une méningite et même d'une septicémie. Les parents doivent donc être vigilants et ne pas rater une infection bactérienne.

Rhinite allergique

Si un enfant ne respire pas par le nez mais qu'il n'y a aucun signe de processus inflammatoire (pas de fièvre, une aggravation, une faiblesse), il éternue et se plaint de narines qui démangent - cela indique le développement d'un nez qui coule de nature allergique.

Bien sûr, un tel diagnostic est confirmé par des méthodes d'examen spéciales, mais pour pouvoir consulter un allergologue à temps, les parents doivent être attentifs aux signes suivants:

  • gonflement du tissu muqueux, gonflement grave;
  • rougeur de la peau autour du nez;
  • démangeaisons et brûlures dans les narines, toux avec une petite quantité d'expectorations claires;
  • des éternuements atroces;
  • larmoiement, rougeur des yeux;
  • écoulement abondant de mucus liquide clair du nez dans le contexte de congestion constante.

La rhinite allergique peut être saisonnière (se produire lors de la floraison des herbes - au printemps et en été) ou toute l'année (elle est toujours perturbée pour l'enfant, en particulier après le contact avec des irritants - animaux domestiques, poussière, odeur de produits chimiques ménagers, fumée de tabac, après avoir consommé certains aliments ou médicaments).

Si vous ne faites pas attention aux symptômes énumérés pendant une longue période, même s'ils perturbent l'enfant périodiquement, puis disparaissent, des conséquences dangereuses peuvent en découler, telles que l'obstruction des voies nasales ou l'asthme bronchique.

Rhinite vasomotrice

Ce type de rhinite est déclenché par des perturbations du travail du système nerveux autonome, une immunité réduite et peut également se produire si les parents commencent à traiter l'enfant avec des gouttes vasoconstrictives dès les premiers signes de rhinite.

Chez les enfants présentant un niveau réduit de défenses corporelles, une dystonie végétative-vasculaire et d'autres lésions neurologiques, une rhinite vasomotrice se développe en raison de troubles du tonus des capillaires dans le nez. Ils se dilatent spontanément, ne pouvant pas revenir à la position normale, ce qui entraîne une enflure de l'épithélium muqueux et une sécrétion abondante de mucus.

Congestion sans rhinite

Si l'enfant a constamment le nez bouché et que le mucus n'est pas observé, ce schéma peut être déclenché par les pathologies suivantes:

Avec cette maladie, il existe une augmentation pathologique du tissu lymphoïde dans la cavité nasale, ce qui complique considérablement le processus de respiration et provoque le ronflement nocturne.

Les enfants de moins de 6 ans sont sensibles à la maladie: c'est dans leur système immunitaire qu'ils ne se sont pas encore renforcés et ils réagissent à la lutte constante de la membrane muqueuse contre les agents ennemis et à la croissance pathologique du tissu lymphoïde.

La congestion constante ne permet pas au bébé de respirer, il ne dort pas bien la nuit, ronfle, se réveille souvent. En outre, une insuffisance respiratoire peut entraîner une perte d'attention et de mémoire en raison d'un manque d'oxygène.

La maladie est la croissance excessive de l'épithélium conjonctif dans la cavité nasale. Il peut se développer à la suite de processus infectieux fréquents dans le nasopharynx, entraînant une diminution de l'immunité et une hypothermie.

Les polypes passent par trois étapes: au début, ils sont petits et ne ferment que la partie supérieure de la cloison nasale; ils se développent en cours de croissance, ce qui conduit à la troisième étape, lorsque tout le passage nasal est obstrué.

  • La courbure du septum osseux du nez.

Peut être congénitale ou acquise à la suite d'une blessure. En raison de l'incapacité d'une narine à ignorer le flux d'air complet, la seconde commence à fonctionner en mode amélioré, ce qui entraîne l'enflure et le développement du tissu muqueux, entraînant une congestion nasale.

Ce qui est exactement causé par la congestion, le médecin déterminera lors de l'examen. Confirmer ou infirmer la présence de polypes, d’adénoïdes et de la courbure du septum osseux facilitera la radiographie, l’examen endoscopique, la résonance magnétique et la tomodensitométrie.

Traitement de la congestion nasale dans le rhume

Pour traiter la congestion nasale chez un enfant, si elle est causée par un processus inflammatoire, elle doit être sous la surveillance stricte d'un médecin. L'hospitalisation est indiquée uniquement en cas de sinusite grave, d'autres pathologies peuvent être traitées à domicile.

Les parents doivent suivre les recommandations médicales et créer les conditions permettant au bébé de se rétablir le plus rapidement possible:

  • effectuer le nettoyage humide et aérer dans la pièce où se trouve l'enfant, contrôler le niveau d'humidité de l'air;
  • fournir un régime d'alcool complet (un apport excessif en liquide élimine les toxines du corps et rétablit l'équilibre hydrique);
  • sucer le mucus du nez aux jeunes enfants à l'aide d'une douche, les plus âgés demandent à se moucher. Ensuite, la procédure de lavage avec une solution saline est effectuée (vous pouvez vous préparer ou acheter le système Dolphin dans une pharmacie);
  • Incluez dans le régime alimentaire de l'enfant des bouillons de viande et de poisson (faibles en gras), des légumes, des jus de fruits frais, des boissons aux fruits, donnez-lui du thé au citron ou à la framboise.

Les préparations médicales qui seront prescrites pour le traitement de la rhinite dépendent des manifestations cliniques, de la gravité de la pathologie et des résultats d'un ensemencement bactériologique du mucus nasal.

Thérapie antibactérienne

Les antibiotiques sont recommandés pour les sinus et les sinusites. Le médicament est sélectionné après avoir passé un frottis nasal au type d'agent pathogène et à sa résistance aux médicaments.

Nomination à l'intérieur signifie Augmentin, Amoxicilline, Azithromycine, Makropen, Flemoksin Solyutab.

Si l’injection est préférable, l’ampicilline, l’Oksam, la céfazoline et la ceftriaxone sont recommandés.

Groupes de gouttes nasales

Des gouttes nasales des groupes de médicaments suivants peuvent être nécessaires:

  • vasoconstricteur - Nazivin, Nafazolin, Ksilométazoline aux dosages pour enfants. Il est nécessaire de soulager l'œdème excessif des membranes muqueuses. Appliquez un traitement de courte durée pendant 3 à 4 jours.
  • antihistaminiques - Vibrocil. Aide à éliminer le gonflement des tissus, à rétrécir les vaisseaux sanguins, à éliminer les signes de rhinite allergique;
  • combinés - Rinofluimucil, Polydex, Isofra. Ils contiennent des composants antimicrobiens, amincissants et antihistaminiques destinés à réduire l'inflammation, à soulager les poches et à faciliter l'élimination des muqueuses épaisses.
  • antibactérien - Protargol. Réduit efficacement le niveau d'inflammation et assèche les muqueuses en raison de la teneur en nitrate d'argent.

À des températures élevées, des médicaments antipyrétiques et analgésiques sont indiqués, tels que Ibufen, Nurofen, Paracetamol.

La nature virale de la rhinite nécessite la nomination d'antiviraux Anferon, Interferon, Grippferon.

Si le traitement est effectué dans un hôpital, on aidera l'enfant en lavant le nez bouché avec la technique du coucou ou le cathéter YAMIK. Les procédures sont indiquées pour une infection des sinus déversée. Au fur et à mesure que l'inflammation s'atténue, on prescrit au bébé une physiothérapie - irradiation ultraviolette, laser ou thérapie magnétique.

Comment traiter la nature allergique à la congestion nasale

Avant de commencer le traitement d'une rhinite allergique, un enfant est testé sur la peau pour déterminer le principal irritant, le sang est pris pour le contenu en anticorps IgE, un historique est établi pour établir la cause de la maladie (qu'elle soit congénitale ou acquise).

Le schéma général de la thérapie comprend:

  • la création de conditions normales dans le lieu de résidence - élimination de la poussière, extermination de rongeurs, nettoyage et aération en continu, maintien du taux optimal d'humidité (ne dépassant pas 50%);
  • restriction du contact avec l'irritant, qu'il s'agisse d'aliments, de médicaments, de produits chimiques ménagers, de squames animales, de spores de moisissures et autres;
  • ajuster le régime - il est nécessaire d'ajuster le régime, entrez les aliments saturés en oméga-3 (poisson, noix, graines de lin, légumes et fruits). Ne donnez pas à l'enfant de chocolat, d'agrumes, d'œufs, de haricots.

Le traitement de la toxicomanie comprend les points suivants:

  • Comprimés d'antihistaminique. Nommé pour bloquer la libération dans le sang d'histamine (une substance qui provoque le développement d'une réaction violente à un irritant). Permet d'éliminer l'enflure de la membrane muqueuse, d'éliminer les démangeaisons et les brûlures au nez, de soulager les éternuements et les rhinorrhées. Les enfants sont les médicaments sélectionnés qui entraînent le moins d'effets secondaires, souvent de 2 à 3 générations - Cétirizine, Loratadine, Fexofénadine, Desloratadine.
  • Cromones - stabilisateurs de la membrane des mastocytes. Ce sont l'acide cromoglycique et le nédokormil. Présentée avec une rhinite allergique d'intensité légère ou modérée, bloquant la libération d'histamine par les membranes des mastocytes, prévient l'exacerbation de la pathologie.
  • Corticostéroïdes intranasaux - Nasonex, Baconase, Rinocort, Nasobek. Ils ont un puissant effet anti-inflammatoire, soulagent les poches, ralentissent la production accrue de sécrétions muqueuses. Déjà pendant 3-4 jours d'utilisation des médicaments, le nez bouché commence à respirer, les éternuements disparaissent, les démangeaisons diminuent, l'effet maximum peut être atteint après 1-2 mois d'utilisation (le cours est déterminé par le médecin).
  • Gouttes vasoconstricteurs et hydratantes - Nazivin, Oxymetazoline, Aqua Maris, Marimer. L'utilisation de médicaments à effet vasoconstricteur est recommandée avant l'utilisation de corticostéroïdes systémiques, par exemple 5 à 7 jours avant le début de la saison de floraison des graminées, ils ne peuvent plus être utilisés. Les gouttes et les sprays hydratants aident à maintenir l'état muqueux normal, à nettoyer le nez des croûtes sèches et de l'exsudat épais.

Pour éliminer efficacement les allergènes de la surface de la membrane muqueuse, il est recommandé de laver le nez du bébé avec une solution saline quotidienne achetée en pharmacie ou préparée à la maison à raison de 1 c. À thé par 500 ml. eau chaude. La procédure hydrate l'épithélium mieux que les gouttes et les pulvérisations, réduit l'inflammation et facilite la respiration du nez.

Thérapie pour la rhinite vasomotrice

Que faire si un enfant a le nez bouché à la suite d'une rhinite vasomotrice? Le schéma thérapeutique comporte deux options: traitement conservateur et chirurgie.

Pour que le traitement soit efficace, la principale condition est de nettoyer régulièrement le nez du bébé des amas de mucus épais. Pour cela, vous pouvez utiliser du chlorure de sodium, une solution saline ou le système de lavage Dolphin. Le lavage doit être effectué deux fois par jour, le matin et le soir. Les petits enfants sont préalablement pompés du mucus avec un aspirateur ou une poire en caoutchouc.

L'utilisation de gouttes et de sprays vasoconstricteurs est recommandée en dernier recours, si la rhinite vasomotrice est provoquée par une non-dépendance à ces médicaments. Il vaut mieux enterrer les moyens la nuit pour assurer un sommeil réparateur. La combinaison de médicaments vasoconstricteurs et d'inhalation d'huiles essentielles constitue un bon effet.

Souvent, on prescrit aux enfants des corticostéroïdes nasaux et des comprimés d'antihistaminique pour soulager l'enflure des tissus, éliminer les démangeaisons et les brûlures du nez. Lors de l'utilisation de tels outils, vous devez respecter les doses et la fréquence d'administration recommandées, en fonction de l'âge et du poids de l'enfant, ainsi que de la gravité de la rhinite.

En cas de violation des réactions neuro-végétatives ou du tonus capillaire, le traitement visera à éliminer les signes d'excitabilité nerveuse et à réduire le risque de développer une dystonie végétative-vasculaire. À cette fin, prescrire des médicaments qui rétablissent la microcirculation dans les tissus de la membrane muqueuse et renforcent les parois des capillaires, par exemple Ascorutin.

Pour prévenir l’apparition future de rhinite vasomotrice, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  • surveiller le fonctionnement normal du système nerveux autonome, à temps pour identifier et éliminer les troubles et les troubles;
  • préparations de l'action vasoconstrictrice pour instiller le bébé strictement dans les dosages indiqués, la durée de leur utilisation ne dépasse pas 5 jours consécutifs;
  • minimiser les facteurs qui peuvent nuire à l’état du système nerveux de l’enfant et causer une nervosité accrue.

Dans les cas graves de la maladie, lorsque les muqueuses du nez ont subi des modifications importantes de la nature hypertrophique, une opération - une vasotomie du cornet inférieur aidera à guérir le nez.

Les méthodes de traitement au laser et de cryothérapie se sont révélées efficaces: elles ont un faible impact, sont réalisées sous anesthésie locale et sont bien tolérées par les enfants.

Si elle n'est pas traitée, le mucus qui coule sur la paroi arrière provoquera des accès de toux sèche et, dans certains cas, une congestion nasale conduira au développement d'une hypoxie cérébrale. Cela provoque une détérioration de la mémoire, de l'attention et peut entraîner une baisse des performances scolaires si l'enfant est à l'école.

Traitement des polypes et des néoplasmes

Pour éliminer les excroissances polypeuses dans le nez d'un enfant, commencez par recourir à des méthodes de traitement conservateur, à l'aide de médicaments antibactériens, anti-inflammatoires et antihistaminiques sous forme de comprimés et de médicaments intranasaux.

Le traitement des végétations adénoïdes (augmentation pathologique du tissu des amygdales du rhinopharynx) suggère des méthodes de traitement similaires, de sorte que les principes généraux seront discutés.
Au stade initial du traitement, il est important d'identifier et d'éliminer la cause fondamentale de la croissance des polypes. Pour cela, il est nécessaire d'exclure les facteurs irritants.

Ces mesures comprennent:

  • limiter le contact avec les allergènes, les bactéries infectieuses et les virus;
  • détection et traitement rapides des maladies inflammatoires du nasopharynx par antibiothérapie;
  • traitement antiallergique utilisant des médicaments du groupe des antihistaminiques, des corticostéroïdes nasaux et des immunomodulateurs.

Il existe un autre moyen de traitement conservateur des polypes - un effet thermique sur le tissu affecté. La membrane muqueuse est chauffée à 70 ° C. Après 3 ou 4 jours, les processus polyposaux disparaissent de manière arbitraire et l'enfant n'a plus qu'à se moucher. Cette méthode convient aux enfants de plus de 7 ans, puisqu'un jeune enfant peut inhaler des particules de tissu rejeté.

La physiothérapie donne de bons résultats dans le traitement des polypes et des végétations adénoïdes - méthodes d’irradiation endonasale par ultraviolets, UHF, électrophorèse, visites de grottes de sel. Un tel traitement sera un bon complément aux médicaments.

Indications pour le traitement chirurgical des excroissances végétatives du nasopharynx:

  • grande taille du tissu épithélial et lymphoïde envahi;
  • récurrence fréquente de processus inflammatoires;
  • perte d'odeur;
  • courbure du septum nasal;
  • développement de l'asthme bronchique;
  • manque d'oxygène dû à une respiration buccale constante;
  • recouvrement complet des voies nasales.

Le traitement au laser est une méthode moderne et sûre pour se débarrasser des excroissances polypeuses et des végétations adénoïdes. L'exposition au laser ne dure pas plus de 15 minutes, la procédure est anémique, non traumatisante et le tissu après qu'il a été restauré dans les 1-2 semaines.

Après l'opération, il est montré à l'enfant prenant des vitamines et des immunomodulateurs pour exclure les récidives de croissance pathogène. L'utilisation de corticostéroïdes nasaux a également été démontrée pendant 2-3 mois.

Il faut comprendre que le traitement de la congestion nasale chez un enfant, en particulier s'il est provoqué par une infection bactérienne ou une allergie, doit être complet et opportun afin d'éviter des complications graves. Pour la prévention de telles pathologies, il est nécessaire de s’engager dans un durcissement, en augmentant l’immunité générale et locale, afin de l’enseigner à l’hygiène de la cavité nasale.

Vous Aimerez Aussi