Les méthodes du traitement du nez bouché chez l'enfant selon Komarovsky

Contenu de l'article

La base physiologique de la congestion nasale est l’obstruction (obstruction) des voies respiratoires. Il se produit en raison d'une inflammation des muqueuses, pouvant être déclenchée par des allergènes ou des agents pathogènes. Dans le même temps, le "nez grognant" chez le nouveau-né peut être une manifestation de la rhinite physiologique, qui ne nécessite pas de traitement médicamenteux. Dans cet article, vous apprendrez comment traiter l'obstruction du nasopharynx chez les nouveau-nés et les enfants plus âgés.

Pédiatre d'opinion E.O. Komarovsky

E.O. Komarovsky soutient que la congestion nasale chez un enfant ne nécessite aucun traitement. Ce n’est qu’un symptôme, ce qui indique le développement d’un grand nombre de maladies, dont certaines ne sont pas du tout liées au système respiratoire. Il est possible d'arrêter les manifestations désagréables de la maladie uniquement si les causes principales de la pathologie sont identifiées et éliminées.

Un pédiatre attire l'attention des parents sur le fait que la difficulté à respirer par le nez chez le nourrisson au cours des 8 à 10 premières semaines de la vie est le plus souvent associée à l'adaptation du nasopharynx aux conditions environnementales.

La rhinite physiologique est une conséquence du travail défectueux des muqueuses des voies respiratoires. Au cours des deux ou trois premiers mois de leur vie, ils peuvent produire plus de mucus nasal qu’ils ne le devraient. Cependant, au fil du temps, la congestion nasale est éliminée par elle-même et sans utilisation de drogues.

Le plus souvent, chez les bébés, le nez est bouché en raison du développement d'une infection des voies respiratoires. Le corps des enfants est presque dépourvu d'immunité adaptative (spécifique), ce qui aide à faire face aux attaques d'agents pathogènes - adénovirus, staphylocoques, rhinovirus, méningocoques, etc. Introduits dans les tissus du nasopharynx, ils provoquent une inflammation et un gonflement, à la suite desquels les voies respiratoires passent.

Si la congestion nasale ne passe pas dans les 2-3 semaines, vous devez prendre rendez-vous avec un pédiatre.

Si un enfant se plaint d'une violation de la respiration nasale, vous devez d'abord rechercher la cause du problème. Il est peu probable qu'un parent inexpérimenté puisse diagnostiquer la maladie de manière indépendante. Par conséquent, lorsque la détérioration du bien-être de l'enfant, vous devez demander l'aide d'un spécialiste expérimenté.

Principes de traitement des nouveau-nés

Peu de parents comprennent que chez le nouveau-né, le nasopharynx n’est pas tout à fait pareil que chez l’adulte. Les voies respiratoires chez les bébés étant très étroites, la moindre augmentation de la fonction de sécrétion des glandes unicellulaires dans la membrane muqueuse entraîne une congestion nasale. Dans la plupart des cas, les mères tentent de faire face au "grunt" de la buse à l'aide de gouttes vasoconstricteurs. Cependant, les médicaments conventionnels provoquent souvent des réactions allergiques chez les enfants et un gonflement encore plus important du nasopharynx.

Purification des muqueuses des sécrétions

La première chose à faire lors de la pose du nez chez un nourrisson est de réduire la viscosité du mucus. Le secret aqueux est assez facilement évacué des voies respiratoires, ce qui facilite la respiration. Pour éliminer les sécrétions du nasopharynx, Komarovsky recommande de procéder comme suit:

  • Posez le nouveau-né sur son dos en plaçant un petit coussin de taie d'oreiller ou une serviette sous la tête.
  • goutte à goutte 3-4 gouttes de chlorure de sodium dans votre nez (vous pouvez préparer une solution saline en dissolvant 1 c. à thé de sel dans 1 litre d'eau bouillante);
  • prenez l'enfant dans vos bras pour le tenir droit;
  • Insérez l'embout de l'aspirateur dans la narine et aspirez le mucus accumulé.

C'est important! Il est impossible d'enterrer des gouttelettes d'huile pour diluer le mucus.

Les préparations nasales grasses telles que Pinosol, Evkacept et Pinovit ne peuvent pas être utilisées pour traiter les nourrissons. En raison de l'étroitesse des voies nasales, elles stagnent dans le nasopharynx, ce qui ne fait qu'aggraver le bien-être du nouveau-né.

L'utilisation de gouttes vasoconstricteurs

Comme déjà mentionné, il est impossible d'enterrer les préparations habituelles de vasoconstricteur du nouveau-né. Ils contiennent trop de principes actifs susceptibles de provoquer des réactions secondaires - nausées, vomissements, diarrhée, etc. Si une violation de la respiration nasale est associée à une inflammation des voies respiratoires supérieures, des médicaments pédiatriques épargnés aideront à éliminer le gonflement:

Ils ne peuvent être utilisés qu'en dernier recours et uniquement selon les recommandations du pédiatre. Il est important de se rappeler que les nourrissons respirent principalement avec le nez. Une congestion prolongée peut donc entraîner l'apparition de complications terribles.

Nez hydratant

Si l'enfant grogne son nez, la raison en est peut-être une croûte formée dans les canaux nasaux. Il s’agit d’un mucus nasal desséché, dû à une hydratation insuffisante de la muqueuse. Pour provoquer leur apparence peut sécher ou poussiéreux dans la pièce.

Restaurez une respiration normale en appliquant des gouttes nasales hydratantes. Avec leur aide, il est possible non seulement d'empêcher la membrane muqueuse de se dessécher, mais également d'adoucir et d'éliminer en douceur les croûtes du nez. Pour le traitement des patients les plus jeunes peuvent utiliser ces médicaments:

Pour renforcer l'immunité locale dans les voies respiratoires supérieures, il est recommandé d'enterrer l'interféron dans le nez. La congestion nasale chez le nouveau-né ne disparaît que si la viscosité de la sécrétion nasale dans le nasopharynx est relativement basse.

Pour prévenir l’épaississement du mucus, E.O. Komarovsky recommande de maintenir une humidité de l'air suffisamment élevée dans la pièce - au moins 60%.

Traitement des maladies infectieuses

L'infection respiratoire est la cause la plus courante d'obstruction des voies respiratoires. Les champignons, les germes et les virus provoquent une inflammation des tissus, ce qui entraîne inévitablement un œdème des narines internes (Joan). Pour vraiment faire face au problème, il est nécessaire de traiter non pas les conséquences de la maladie, mais sa cause - la flore pathogène. Ce n'est que dans ce cas qu'il sera possible d'obtenir une récupération complète.

Antibiotiques et antiviraux

Le traitement des infections respiratoires implique l'utilisation de médicaments détruisant la flore pathologique. Si l'obstruction du nasopharynx a été déclenchée par un virus, elle peut être éliminée à l'aide de médicaments tels que:

Il faut comprendre que l'accumulation de mucus dans les voies respiratoires constitue un environnement favorable au développement de bactéries. Et si l'infection par le virus n'est pas éliminée à temps, les microbes le rejoindront bientôt. L'inflammation bactérienne chez les enfants peut être guérie en prenant de tels antibiotiques:

C'est important! Des médicaments tels que "Minocycline", "Doxycycline", "Lévomycétine" et "Tétracycline" ne sont pas recommandés pour le traitement des enfants.

Prescrire un traitement antibiotique ne peut être un médecin que lorsque le diagnostic est clarifié. En règle générale, pour éliminer à 100% les infections des voies respiratoires, il est nécessaire de suivre un traitement antimicrobien d’une durée minimale de 7 à 10 jours.

L'inhalation

Éliminer la congestion nasale sans morve en utilisant l'inhalation d'aérosols. Pour la procédure, Komarovsky recommande l’utilisation d’un compresseur ou d’inhalateurs à ultrasons. Un pédiatre attire l'attention des parents sur le fait que les solutions utilisées lors des inhalations vont pénétrer non seulement dans le nasopharynx, mais également dans les bronches. Par conséquent, lors du choix des médicaments, vous devriez consulter votre médecin.

Les enfants âgés de plus d'un an peuvent tousser du mucus qui s'accumule dans les voies respiratoires. Par conséquent, pour diluer la sécrétion nasale et soulager le gonflement, vous pouvez utiliser ces médicaments:

L'inhalation n'est qu'un moyen de diluer et d'hydrater la membrane muqueuse. Par conséquent, elles ne peuvent pas être utilisées comme base pour traiter les maladies ORL.

Gouttes nasales

Chez les enfants âgés de 3 à 4 ans, il est possible de traiter le nez bouché à l'aide de préparations topiques, notamment des gouttes nasales. Certains médicaments aident à éliminer le gonflement, d'autres - l'infection et d'autres - l'irritation. En pédiatrie, ces types de médicaments intranasaux sont couramment utilisés pour traiter les patients jeunes:

  • vasoconstricteur - "Snoop", "Nazivin";
  • antiseptique - "Protargol", "Collargol";
  • hydratants - «Salin», «No-Sol»;
  • antiviral - "Viferon", "Grippferon".

Si la congestion nasale persiste plus de 7 jours, vous devez montrer l'enfant au pédiatre. Il est impossible d’utiliser des agents vasoconstricteurs plus de 5 jours de suite, car ils créent une dépendance et peuvent contribuer au développement de la rhinite atrophique.

Traitement d'allergie

Si un enfant n'a pas de morve et que sa respiration est perturbée, il peut s'agir d'une réaction allergique. La poussière domestique, les plantes à fleurs, les poils d'animaux, le duvet, etc. peuvent provoquer une inflammation des organes ORL. La première chose à faire lors du traitement des allergies est d'éliminer les irritants. Si cela n’est pas possible, il est peu probable que l’on puisse se passer de la drogue.

Dans la pratique pédiatrique pour éliminer la rhinite allergique peut être utilisé:

  • les antihistaminiques ("Loratadin", "Parlazin") - soulagent le gonflement en réduisant la sensibilité des récepteurs à l'histamine;
  • Les corticostéroïdes intranasaux (Nazarel, Aldecin) accélèrent la régression de l'inflammation et rétablissent l'intégrité des zones enflammées des muqueuses;
  • préparations barrières («Prevalin», «Nazaval») - préviennent la rechute d'une réaction allergique;
  • enterosorbents (Filtrum STI, Polysorb) - éliminent les substances toxiques et les allergènes du corps des enfants.

Vous ne pouvez pas abuser des médicaments hormonaux, car ils nuisent à la fonction des glandes surrénales.

Si les symptômes de la maladie ne disparaissent pas au bout d'un mois, la cause de l'obstruction du nasopharynx n'est probablement pas une réaction allergique. Dans ce cas, le médecin doit revoir le diagnostic et faire un nouveau traitement pour un petit patient.

Conclusion

La congestion nasale s'accompagne du développement d'un grand nombre de pathologies allergiques et infectieuses. Par conséquent, le schéma thérapeutique dans chaque cas correct dépendra des raisons qui ont provoqué des dysfonctionnements du nasopharynx. Chez le nourrisson, une violation de la respiration nasale est souvent associée à des causes physiologiques; par conséquent, pour corriger le problème, il suffit de respecter l'hygiène de la cavité nasale.

En cas d'inflammation infectieuse des organes respiratoires, E.O. Komarovsky recommande l'utilisation de médicaments à action symptomatique et etiotrope. Le premier vous permet d'éliminer les manifestations de la maladie (glucocorticoïdes, gouttes antiallergiques et vasoconstricteurs) et le second - de détruire la flore pathogène des voies respiratoires (antibiotiques, antiviraux). L'inflammation allergique est traitée avec des antihistaminiques, des glucocorticoïdes et des enterosorbents.

L'enfant a le nez bouché, mais pas le rhume: que faire?

Souvent, surtout pendant la saison froide, les parents se tournent vers le pédiatre pour se plaindre: l'enfant a un nez mais il n'y a pas de mucus. En même temps, le nez ne respire pas, il peut y avoir des croûtes dans le nez, le ronflement se fait entendre la nuit et le jour - reniflant occasionnellement dans le nez, le bébé parle «dans le nez», respire par la bouche et devient pâle, morose et vilain. Quelle est la raison, est-ce toujours une maladie ou est-il influencé par d'autres facteurs que les parents doivent faire, quel traitement est nécessaire?

Congestion chez les enfants

La congestion nasale est typique chez les enfants en raison du fait que les muqueuses sont sensibles, sujettes aux irritations et à la formation d'œdèmes, qui rétrécissent considérablement la lumière des voies nasales et facilitent le passage de l'air. En raison des particularités de la structure du nez nasal chez les enfants, leur gonflement et leur congestion sont plus forts, plus ils sont jeunes.

Dans la petite enfance, les voies nasales sont étroites et les muqueuses sont abondamment alimentées en sang et réagissent avec sensibilité aux changements du milieu extérieur environnant. Ils peuvent gonfler même en cas de sécheresse sévère ou de température de l'air élevée en raison du séchage rapide des muqueuses, de la perturbation des cils et de l'épithélium nécessaires à la production de mucus.

En outre, le gonflement et la congestion nasale sont typiques de nombreuses infections de nature virale et microbienne, de la formation d'allergies et de corps étrangers dans le nez. Chez les enfants âgés d'environ trois ans, la végétation adénoïde tentaculaire, la courbure traumatique du septum nasal peuvent provoquer une congestion nasale permanente et de mauvaises habitudes et des polypes nasaux peuvent survenir à l'adolescence.

Que célébrer?

Avant de consulter un médecin, il est important d'essayer de déterminer par vous-même les causes les plus évidentes de la congestion nasale. Si le nez se trouve seulement à la maison, les lèvres sèches, des croûtes dans le nez et de l’air dans l’appartement au-dessus de 22-24 degrés peuvent être à l’origine de la sécheresse excessive de l’air et du microclimat. Habituellement, dans ces conditions, les enfants respirent le nez dans la rue, l'œdème disparaît et la respiration nasale est rétablie.

S'il y a des signes d'allergie sur la peau, des démangeaisons au nez, des éternuements, une congestion, une rougeur des joues et des yeux, un gonflement des paupières - peut-être la raison du développement d'allergies à certains produits, substances ou médicaments environnants récemment apparus avant un rhume. Vous devez tout annuler.

S'il y a de la fièvre, des malaises, des maux de tête et de la pâleur, les enfants sont capricieux ou léthargiques, il s'agit probablement du début d'une infection virale respiratoire aiguë. Pour une rhinite au rhume, la congestion nasale et l'œdème sont typiques au début sans morve. S'il y a également une toux ou une toux à l'arrière-plan, une congestion nasale se fait entendre dans le nez et une scille, l'enfant respire par la bouche, souvent une toux, en particulier couchée, ce qui peut signifier une adénoïdite (inflammation de l'adénoïde élargi).

S'il n'y a pas de raison évidente de congestion et que le bébé ne respire pas bien avec une narine ou les deux - il est bon de commencer à en déterminer les causes en visitant le pédiatre ou le LOR, si nécessaire, il vous enverra avec le bébé pour obtenir des conseils d'expert supplémentaires.

Causes de la congestion nasale chez les enfants

Le système respiratoire est agencé de manière à ce que la respiration nasale soit optimale et saine, une respiration confortable. S'il est impossible de l'appliquer complètement dans un contexte de congestion ou de gonflement du nez chez les enfants, il se forme un inconfort prononcé et des inconvénients du passage à la respiration orale.

Si l'enfant a un gonflement prononcé du nez et qu'il est continuellement couché, même s'il n'y a pas de froid ni de séparation du mucus, environ 40% de l'oxygène fourni au corps pénètre dans le corps et celui-ci souffre d'hypoxie sévère.

Les caractéristiques de l'anatomie du nez chez les enfants - la structure de la membrane muqueuse, le septum nasal, la charpente et les os du cartilage, la taille des cavités respiratoires prédisposent au développement facile d'un œdème nasal et d'un écoulement nasal ou d'une congestion nasale sévères. Souvent, sur fond de congestion nasale prononcée chez les jeunes enfants, il peut y avoir maux de tête, vertiges, malaises et insomnie, anorexie et larmoiement. Cela se produit sur fond de manque d'oxygène et de problèmes de respiration tissulaire sur fond d'hypoxie tissulaire. Essayons de comprendre les principales raisons conduisant à une congestion nasale sévère.

Enfants nez qui coule

La cause la plus évidente de congestion nasale chez les enfants, quel que soit leur âge, est une rhinite infectieuse, déclenchée par des facteurs à la fois viraux et microbiens. Pour le premier stade de la rhinite, il existe généralement une forte irritation des muqueuses par des particules microbiennes ou virales tombant à la surface de l'épithélium. Les dommages aux cellules de l'épithélium de surface entraînent une augmentation du flux sanguin vers les muqueuses, leur pléthore et leur gonflement. Chez les enfants, ce gonflement se manifeste sous la forme de congestion nasale, de transition vers la respiration par la bouche et de la toux. Mais assez rapidement, ce type de rhinite entre dans une phase de décharge du nez du mucus.

La congestion à long terme devient souvent la cause d'un nez qui coule avec la pollinose (allergie saisonnière au pollen) ou d'une réaction à la nourriture, à la poussière et à certains médicaments.

La rhinite vasomotrice - une réaction anormale des muqueuses aux variations de température, un air sec au cours duquel le remplissage sanguin des muqueuses se modifie et donne lieu à un œdème est également une cause possible de congestion.

Il est possible que de la congestion se développe lors de la formation de complications du rhume de cerveau sous forme de sinusite (inflammation des sinus paranasaux). Sur le fond d'irritation et de gonflement de la membrane muqueuse, un œdème se forme dans la région des sinus, ce qui complique grandement la respiration nasale. De plus, un secret visqueux peut s'accumuler à l'intérieur des sinus, ce qui augmente le gonflement.

Forte congestion dans une moitié du nez

Si une congestion nasale et une brusque violation de la respiration nasale se forment, une seule narine ne respire pas, un corps étranger peut être la cause des jeunes enfants. Ce sont généralement de petits objets, des particules de nourriture, des os, des graines que les bébés fourrent dans le nez à titre expérimental. Ces problèmes sont typiques chez les enfants âgés de 1 an à 5-6 ans. Souvent, dans le cabinet du médecin ORL, des objets très inhabituels sont extraits du nez - Lego, cerises, noix, etc.

La congestion nasale peut être provoquée par des vomissements ou des crachats de la fontaine si des particules de nourriture ou de lait sont entrées dans la cavité nasale et ont provoqué un gonflement des muqueuses en raison d'une irritation provoquée par le contenu acide de l'estomac. Dans ce cas, le nez ne respire pas, odeur désagréable typique de l'un ou des deux narines, toux.

Il est important de ne pas essayer de nettoyer le nez ni d’enlever des objets étrangers, il est nécessaire de contacter un médecin ORL pour inspecter et enlever les objets dangereux. Des tentatives indépendantes d'extraction d'objets avec des pincettes, des bâtons, des tubules et d'autres moyens improvisés ne peuvent qu'infliger un traumatisme supplémentaire et pousser l'objet plus profondément, créant ainsi des complications.

Un corps étranger provenant des voies respiratoires et une suffocation ou une bronchite ou une atélectasie des poumons due au blocage d'une bronche avec un corps étranger avec un accès aérien à une partie des champs pulmonaires sont particulièrement dangereuses. Dans ce cas, l’aide ne peut être qu’un spécialiste disposant de l’équipement et des connaissances nécessaires.

Augmentation des végétations adénoïdes et de l'adénoïdite chez les enfants

Chez les enfants après trois ans, une augmentation des adénoïdes devient l'un des problèmes graves des organes du nasopharynx et du système immunitaire. Il s'agit de l'amygdale palatine, qui participe activement aux réactions immunitaires, mais augmente parfois à la mesure, se dilate et recouvre partiellement ou totalement la lumière dans les voies nasales.

La cause d'une augmentation de l'adénoïde devient une infection respiratoire fréquente et un rhume prolongé, un affaiblissement du système immunitaire et un faible durcissement des enfants. Les manifestations d'adénoïdes hypertrophiés deviennent constamment bouchées du nez, alors qu'il n'y a pas de rhume ni de morve profonde dans le nasopharynx, coulant le long de sa paroi arrière et entraînant une toux et une irritation du pharynx.

Les périodes peuvent se produire adénoïdite - inflammation de l'amygdale avec forte augmentation des symptômes et congestion sévère, toux, malaises et problèmes d'appétit, de sommeil et de la température.

En présence de végétations adénoïdes, les enfants ont besoin d'une surveillance constante et d'un traitement par le médecin ORL, d'une surveillance stricte de l'état du nasopharynx et de traitements périodiques de renforcement général et de durcissement.

Polypes nasaux adolescents

En plus des raisons susmentionnées, des polypes nasaux peuvent entraîner une congestion nasale pendant l'adolescence. Ce sont des excroissances bénignes - des excroissances de la membrane muqueuse, situées dans la zone de la membrane muqueuse des voies nasales et dans la cavité des sinus. Souvent, ils sont formés comme une seule entité.

Les symptômes des polypes nasaux se traduisent par une congestion dans l'une ou les deux des phales nasales, une altération de l'odorat, des problèmes d'audition et une altération de la parole (le nez agit comme un résonateur).

Si les polypes sont multiples, altèrent considérablement la fonction de la respiration, une structure thoracique anormale peut se former, caractéristique des pathologies broncho-pulmonaires chroniques. Chez les enfants d'âge scolaire, les polypes affectent le sommeil et l'appétit. Des maladies fréquentes et un gain de poids lent sont possibles.

Septum nasal et ses défauts chez les enfants

Des anomalies congénitales de la cloison nasale ou des blessures traumatiques lors de chutes et de coups au visage peuvent provoquer une congestion nasale sans morve. Un tel défaut a souvent une origine congénitale, due à des anomalies dans la structure du tissu cartilagineux, et devient également une conséquence de blessures ou d'incohérences dans la croissance du corps, des os du visage et du tissu cartilagineux. Souvent, les parents ne soupçonnent même pas un problème similaire pendant une longue période, jusqu'à ce qu'un rhume se déclare, et que le bébé n'ait pas rendez-vous avec un patient ORL qui, après un examen, détermine ce problème.

À l'adolescence, un défaut similaire est possible avec les blessures et les sports, après une fracture du nez ou à la suite de bosses et de chutes. Le septum, qui est déformé, entraîne une violation de l'écoulement de mucus par le nez, ce qui conduit à la stagnation et au gonflement.

Comment faire un diagnostic chez les enfants?

Souvent, selon les caractéristiques principales, on ne peut que suspecter les causes de la congestion nasale, mais il est impossible de déterminer avec précision le problème. Il est important de faire appel au médecin ORL et de réaliser un examen - rhinoscopie directe, ainsi que des études des cavités nasales avec un endoscope. Si une infection est suspectée, des frottis et des tests généraux sont effectués, et en cas d'allergie, des empreintes pour la détection des allergies et des tests d'allergènes sont prises.

Lorsque des problèmes plus graves sont nécessaires:

  • Radiographie du nez et des sinus paranasaux
  • Tomodensitométrie du crâne et des sinus paranasaux
  • Méthodes endoscopiques d’examen du nez et de ses cavités.

En fonction des résultats de toutes les données obtenues, un diagnostic est établi et la tactique de traitement de la pathologie est choisie.

Aide à domicile Techniques pour enfants

Il est important de créer des conditions à la maison facilitant la respiration et soulageant l'œdème afin que l'enfant ne souffre pas d'hypoxie, ne respire pas par la bouche, ce qui crée des conditions préalables à des rhumes plus fréquents. La chose la plus simple que vous puissiez faire à la maison est de nettoyer le nez des croûtes et de la laver avec des pulvérisations de sel de la pharmacie ou avec des solutions de sel de mer ou normales. Lavez le nez avec un système spécial, une seringue sans aiguille ou une petite poire en caoutchouc. Chez les enfants en bas âge aidera turunda de gaze, humidifiée dans des solutions salines.

Peut aider à soulager la nébulisation par inhalation de congestion avec des solutions salines ou avec des huiles essentielles (si ce n’est allergique) - c’est la menthe, l’eucalyptus, la camomille. Ils doivent dépenser au moins deux fois par jour.

Des pommades spéciales en pharmacie peuvent être utilisées pour soulager la congestion, elles sont appliquées sur les ailes du nez ou du dos, elles soulagent le gonflement et facilitent la respiration.

Pour déterminer la cause exacte de la congestion nasale, le traitement est effectué sous la direction d'un médecin, en fonction de la raison principale - infection, allergies, modifications de l'anatomie de la concha. Il est important de ne pas s’impliquer dans les sprays et gouttes vasoconstricteurs, ils ont un effet temporaire, une dépendance à la forme et le phénomène de l’annulation, dans lequel la congestion ne fait que devenir plus forte.

En présence de végétations adénoïdes supérieures au 2e degré ou à la courbure prononcée du septum nasal, en cas de polypes nasaux, le problème du traitement chirurgical de l'enfant est résolu avec l'ENT. Cela peut inclure une chirurgie au laser pour enlever les polypes et les excroissances adénoïdes, ainsi qu'une chirurgie par anesthésie pour réparer le septum.

La congestion nasale est un problème grave de l’enfance qui entraîne une morbidité fréquente et doit être résolue de manière radicale afin de ne pas perturber les processus respiratoires et de ne pas former un état d’hypoxie chronique du corps de l’enfant.

Alyona Paretskaya, pédiatre, réviseure médicale

1,604 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Un enfant a le nez bouché: comment aider?

CONTENU:

→ Pourquoi le bébé a-t-il le nez bouché?
→ Traitement, diagnostic de la congestion nasale chez l'enfant
→ médicaments pour le traitement de la congestion nasale
→ Médecine traditionnelle pour la congestion nasale
→ Vidéo: Un enfant a le nez bouché: comment aider?

Au minimum, les personnes souffrant de rhinite chronique perdent leur capacité de travail et se plaignent de maux de tête. En raison du manque constant de sommeil, les patients se lassent rapidement de tout exercice, ils ressentent la faiblesse générale du corps. La cause de cet inconfort est le manque d'oxygène dans le cerveau, qui devrait normalement passer par les voies respiratoires.

Cure la congestion nasale n'est pas du tout difficile, mais il est nécessaire de diagnostiquer la cause de l'apparition de l'œdème. Un nez qui coule peut être une conséquence de traits congénitaux de la cavité nasale, d'un rhume ou même de la présence de tumeurs.

Pourquoi le bébé a-t-il un nez?

La congestion des voies nasales peut être provoquée chez les enfants pour 4 raisons principales:

  1. La présence de maladies ORL concomitantes;

Très souvent, l'enfant est enrhumé après avoir attrapé un rhume ou une maladie infectieuse, a trop refroidi ou a eu une réaction allergique. Dans de tels cas, il est difficile pour les enfants de respirer, on observe une respiration sifflante ou un mal de gorge, ils deviennent irritables en raison d'un sommeil de mauvaise qualité, la température corporelle peut augmenter, une toux apparaît.

  1. Immunité réduite;

Selon les recherches, les enfants modernes ont le nez qui coule plus souvent que les bébés il y a 10-20 ans. Cela s'explique par le fait que leur immunité est réduite en raison de leur séjour constant dans des salles fermées et du fait que l'organisme n'est pas préparé à diverses situations environnementales. Puisque le corps des enfants ne se durcit pas dans les conditions de l'écologie moderne, ils s'inquiètent de la congestion nasale, qui conduit à une mauvaise perception du matériel pédagogique à l'école. Si un tel nez qui coule n'est pas traité, il peut se transformer en une forme chronique, ce qui entraînera une perte auditive.

Une cause commune d'inflammation nasale peut être un septum nasal courbé, la présence d'adénoïdes dans la cavité nasale, un processus inflammatoire aigu dans les sinus paranasaux. Pour découvrir la cause exacte du rhume, l'enfant doit apparaître à l'otolaryngologue.

  1. Maladie chronique;


En outre, la cause du gonflement du nez peut être l’une des maladies chroniques, par exemple la sinusite, qui provoque un gonflement de la membrane muqueuse, non caractérisée par un écoulement nasal. La rhinite allergique est une autre maladie grave. Il entre longtemps dans la forme chronique et peut être causé par des allergènes domestiques tels que duvet, de la poussière, des couvertures en laine, etc. Si un enfant souffre d'une maladie allergique, il s'améliore lorsqu'il quitte la pièce avec des allergènes.

Traitement, diagnostic de la congestion nasale chez l'enfant

Étant donné que les causes du nez qui coule chez un enfant sont nombreuses et qu'elles ont toutes une nature différente de l'évolution, pour le traitement de la congestion nasale, il est nécessaire de procéder à un diagnostic précis des sinus. Au bureau ORL, les enfants sont examinés selon plusieurs méthodes:

  • L'otoscopie;
  • La rhinoscopie;
  • Mezafaringoskopii.

En outre, vous pouvez effectuer une tomographie par ordinateur des sinus paranasaux ou une radiographie. Également fait des tests pour la présence d'infections dans les voies respiratoires et des échantillons d'allergènes.

Il est important de noter que le traitement de la rhinite chez les enfants est effectué un peu différemment de celui des adultes. Par exemple, les bébés ne peuvent pas égoutter les médicaments vasoconstricteurs dans le nez. Ils peuvent seulement enlever le gonflement du mucus et essayer de déduire le secret en utilisant des méthodes douces. Tout d'abord, il est recommandé de procéder à une rééducation, qui permettra de restaurer la coque, en supprimant l'inflammation.

Le traitement de l'enfant est effectué à l'aide de telles procédures:

  • Se rincer le nez;
  • L'inhalation;
  • Onguents chauffants.

Rincer la cavité nasale peut être sans danger pour les enfants avec de la saumure. Pour sa préparation, vous aurez besoin d'une cuillère de sel de mer et d'un verre d'eau tiède. Le lavage est effectué plusieurs fois par jour avec un microclyster ou une seringue conventionnels. Pour que la procédure soit effectuée avec une efficacité maximale, l'enfant doit ouvrir la bouche. Au bout d'un certain temps, le mucus disparaît, ainsi que les microorganismes responsables de l'inflammation de la muqueuse.

Pour l'inhalation, utilisez un bain conventionnel avec de l'eau chaude, où vous pouvez ajouter une goutte d'huile de sapin ou un peu de soda au bout d'une cuillère. Les vapeurs d'inhalation peuvent respirer pendant 10 minutes et à la fin de la procédure, il est nécessaire de bien se moucher. Il est recommandé de répéter les procédures de respiration 3 fois par jour.

Les pommades chauffantes peuvent être utilisées comme procédure supplémentaire. Il peut être appliqué sur les pieds, les tempes et les sinus nasaux du bébé. Il est préférable d'utiliser des pommades aux huiles essentielles d'eucalyptus qui ont un effet réchauffant sur les voies respiratoires.

Si tous les moyens légers n’ont pas l’effet recherché, vous ne pouvez utiliser que les gouttes vasoconstricteurs dosées pour le développement ou les diluer avec des préparations aqueuses pour adultes. En aucun cas, vous ne pouvez pas prescrire de tels fonds par eux-mêmes, il est nécessaire de consulter un pédiatre.

Médicaments pour le traitement de la congestion nasale

Le premier assistant pour améliorer la respiration nasale sera constitué d’aspirateurs spéciaux ou de solutions salines vendues en pharmacie. Ils doivent procéder à une douche nasale, même pour les bébés, afin de nettoyer les sinus du mucus accumulé. Et seulement alors, après autorisation du médecin traitant, il sera possible d'utiliser des gouttelettes vasoconstricteurs qui soulageront le gonflement de la membrane muqueuse, elles permettront de régler le processus de respiration normal.

Il est très important de traiter immédiatement l'inflammation de la cavité nasale, car le manque d'oxygène affectera négativement le développement mental du bébé. Un écoulement nasal chronique peut entraîner une pathologie physique et diverses complications, notamment une perte auditive et une altération de la circulation sanguine dans le cerveau. Par conséquent, les parents doivent surveiller en permanence le maintien d'un nasopharynx en bonne santé.

Si l'enfant a le nez bouché, mais qu'il n'y a toujours pas de décharge, la cause de ces symptômes est probablement la phase initiale du rhume. Dans ce cas, vous pouvez utiliser des gouttelettes pharmaceutiques, telles que Naphthyzinum ou Glazolin. Toutefois, s’il est possible d’utiliser d’autres types de moyens pour éliminer les poches, les médecins recommandent jusqu’à la dernière abstention de ne pas utiliser les gouttes pour le traitement des enfants.

La rhinite allergique peut être traitée de deux manières:

  1. Minimiser le contact avec les allergènes;
  2. Appliquez des antihistaminiques.

Afin d'éviter tout contact avec des substances allergènes, vous devez d'abord les reconnaître. Les enfants souffrent généralement de congestion nasale en raison de la floraison saisonnière de plantes ou d’agents pathogènes tels que les acariens, les laines, les oreillers en duvet, les animaux domestiques et d’autres. un docteur.

En cas de rhinite infectieuse, vous devez contacter un immunologiste, qui identifiera la cause de la congestion nasale et vous prescrira des médicaments pour traiter les infections.

Lorsqu'un nez qui coule est la cause d'un septum courbé, de nombreux parents décident de faire opérer l'enfant pour le corriger. Vous ne pourrez vous débarrasser de la congestion nasale qu’après le retrait chirurgical de la pathologie anatomique.

Si les polypes ou les végétations adénoïdes deviennent la cause du rhume, le problème peut être résolu comme suit:

  1. Enlevez les excroissances qui se forment au fil des ans, la chirurgie;
  2. Attendez jusqu’à l’âge de 8 ans, lorsque les végétations adénoïdes diminuent et que la respiration du bébé redevienne normale sans l’intervention du chirurgien.

La formation de polypes ou de végétations adénoïdes dépend souvent de la région de résidence des enfants et des conditions de vie. Une cause fréquente de néoplasme est la sinusite chronique, qui touche principalement les enfants qui sont en contact avec leurs pairs la majeure partie de la journée. Avec le mauvais traitement de la maladie, elle peut prendre des formes plus graves: sinusite, ethmoïdite, etc. Pour le diagnostic de la sinusite, vous pouvez vous inscrire à des radiographies ou à une échographie des sinus.

Si un enfant est diagnostiqué avec une sinusite, il sera nécessaire de prendre un traitement antibiotique. Lorsque l'œdème de la muqueuse appliquer des médicaments anti-inflammatoires. Les troubles hormonaux peuvent également causer une congestion nasale. Dans de tels cas, un traitement hormonal est indispensable.

Une autre raison de l'écoulement nasal est de pénétrer dans la cavité nasale d'un corps étranger. Même un petit objet peut provoquer un processus inflammatoire constant, il doit donc être détecté et éliminé à l'aide d'instruments ORL spéciaux.

Souvent, la cavité nasale gonfle sans raison particulière et sans rhume. Il s'agit très probablement de rhinite vasomotrice, qui provoque une inflammation de la membrane muqueuse à la suite d'une intolérance aux conditions environnementales de la région. Pour résoudre ce problème, il existe une cryothérapie ou "vaccination contre le froid". Cette procédure contribue au développement d’anticorps dans le corps de l’enfant, mais elle ne protégera pas totalement le bébé des impacts environnementaux, car son corps réagira constamment à des «conditions nuisibles». Mais la cryothérapie facilite la respiration et ne provoque pas d'effets secondaires.

Quant aux bébés, ils n'utilisent pas de lavage pour éliminer le rhume, car tout le mucus formé quitte la cavité nasale par lui-même. Mais dans certains cas, vous devez toujours laver le nez avec une solution saline avec une poire ou une seringue.

Médecine traditionnelle pour la congestion nasale

Ceux qui sont habitués à utiliser la médecine traditionnelle pour le traitement peuvent recommander des moyens simples, peu coûteux, mais efficaces pour éliminer le gonflement de la muqueuse et la congestion nasale. Les anciennes recettes étaient utilisées même par nos ancêtres, ce ne sont pas des allergènes, ne donnent pas de symptômes secondaires et sont aussi efficaces que les médicaments modernes.

Il existe plusieurs méthodes éprouvées de traitement du rhume à l'aide de la médecine traditionnelle:

Bien réchauffer les sinus nasaux peuvent être des œufs chauds ou chauffés dans une casserole de sel, recouverte dans un sac en tissu. Deux œufs à la coque peuvent être appliqués des deux côtés du nez et attendre qu'ils refroidissent. Un sel chaud dans les sacs pour mettre sur les sinus pendant 10 minutes. De cette manière simple, vous pouvez supprimer le gonflement et vous débarrasser de la congestion nasale.

Dans de l'eau tiède (1 c. À soupe), diluez une cuillerée de sel et rincez la cavité nasale jusqu'à 4 fois par jour. Il est préférable d’utiliser du sel de mer et de mélanger dans un verre jusqu’à dissolution complète des cristaux.

Pour creuser dans le nez peuvent être des jus de plantes naturelles, par exemple, l'aloe vera. Pour les gouttes, vous pouvez presser le jus d'une feuille d'une plante de la maison et le diluer avec de l'eau bouillie et froide en deux. Il est préférable d'utiliser une solution fraîchement préparée à chaque fois, plutôt que de la mettre au réfrigérateur pour une utilisation ultérieure. Convient également au jus dilué d'oignons.

  1. Moyens de restauration;

Il est possible de traiter la congestion nasale à l'aide de thés fortifiants issus de plantes riches en vitamine C. Par exemple, les thés à la framboise, au tilleul et aux raisins de Corinthe sont bons. Ils peuvent ajouter du citron, du miel. En outre, il est bon de faire cuire les pieds du bébé dans de l'eau chaude avec de la moutarde, mais uniquement si les enfants n'ont pas de température. Un tel réchauffement est particulièrement efficace si l'enfant est enveloppé dans une couverture et peut transpirer.

L'acupression est un autre moyen efficace. De simples pressions de doigt dans la région des sinus nasaux aident à débloquer les voies nasales, à soulager l’enflure et à normaliser la circulation sanguine. Afin de trouver les types de massage les plus efficaces, vous pouvez lire les recommandations sur des sites spécialisés.

Quelle que soit la méthode de traitement choisie, la congestion nasale chez un enfant doit être éliminée dès que possible et les méthodes appropriées et éprouvées doivent être utilisées à cet effet.

Comment traiter la congestion nasale chez un enfant et ses causes

Lorsque le nez d’un enfant est bouché, il provoque un inconfort prononcé non seulement pour lui-même, mais également pour ses parents. La sécrétion permanente de mucus, les éternuements, l'irritation des yeux ne permettent pas au bébé de dormir, il est vilain, perd l'appétit et si le processus est accompagné de fièvre, la situation peut s'aggraver considérablement.

Avec les signes d'un rhume banal, vous pouvez essayer de vous battre seul: donnez à l'enfant le sirop de chaleur et de douleur, lavez-vous le nez à l'eau salée et buvez du thé chaud. Mais dans les situations où la congestion est causée par une infection bactérienne ou s'il y a des signes d'allergie - vous ne devriez pas tirer avec un appel du médecin, cela est semé d'embûches.

Causes de l'obstruction nasale

Si le nez de l’enfant ne respire pas en raison du dégagement de mucus et de l’augmentation de la température, on peut immédiatement suspecter la forme inflammatoire de la maladie, qui est le plus souvent provoquée par des virus ou des bactéries.

Au début, un écoulement nasal peut être léger, mais dans le contexte d'une immunité réduite, d'un air trop sec dans la maison ou d'une hypothermie supplémentaire, le froid est aggravé par la superposition d'une infection secondaire.

Maladies inflammatoires

Parmi les pathologies survenant chez les enfants dans le contexte d'un processus inflammatoire aigu, on peut distinguer:

Lorsque des agents viraux atteignent la surface de la membrane muqueuse, leur reproduction active commence. Cela provoque un processus d'immunité réduite, d'hypothermie ou de contact avec des personnes déjà malades (dans le jardin, à l'école ou à la maison).

Les glandes de l'épithélium nasal commencent à produire intensément du mucus afin d'éliminer les agents pathogènes du corps, avec congestion du nez, la consistance de la morve est liquide, la couleur est transparente. Chez les enfants, la rhinite est souvent causée par un herpèsvirus, tandis que la surface de la membrane muqueuse se recouvre de bulles qui éclatent et forment des plaies douloureuses.

Un enfant a mal au nez, le mucus provenant du nez ne ressort presque pas, car il devient épais et change de couleur en jaune-vert - c'est un signe clair de l'accumulation d'une infection bactérienne.

Cela se produit à la suite de la lutte naturelle du corps de l'enfant contre les virus - les leucocytes s'accumulent dans le nez à la suite de la mort d'agents ennemis, et l'accumulation de la masse muqueuse leucocytaire est infectée. L'épilation ne provoque pas d'effet positif, l'épithélium nasal gonfle fortement et le nez peut ne pas respirer du tout.

  • Inflammation des sinus paranasaux.

En fonction du sinus spécifique dans lequel se trouve l'infection, les antrites, sinusites, sphénoïdites et ethmoïdites sont isolées. Dans le contexte d'inflammation, la température du bébé augmente, il y a des maux de tête, une congestion nasale sans sécrétion de mucus, une perte d'odeur et un œdème des muqueuses.

Si l'un des processus inflammatoires n'est pas diagnostiqué à temps, cela peut entraîner de graves complications. En particulier, la sinusite entraîne l'apparition d'une méningite et même d'une septicémie. Les parents doivent donc être vigilants et ne pas rater une infection bactérienne.

Rhinite allergique

Si un enfant ne respire pas par le nez mais qu'il n'y a aucun signe de processus inflammatoire (pas de fièvre, une aggravation, une faiblesse), il éternue et se plaint de narines qui démangent - cela indique le développement d'un nez qui coule de nature allergique.

Bien sûr, un tel diagnostic est confirmé par des méthodes d'examen spéciales, mais pour pouvoir consulter un allergologue à temps, les parents doivent être attentifs aux signes suivants:

  • gonflement du tissu muqueux, gonflement grave;
  • rougeur de la peau autour du nez;
  • démangeaisons et brûlures dans les narines, toux avec une petite quantité d'expectorations claires;
  • des éternuements atroces;
  • larmoiement, rougeur des yeux;
  • écoulement abondant de mucus liquide clair du nez dans le contexte de congestion constante.

La rhinite allergique peut être saisonnière (se produire lors de la floraison des herbes - au printemps et en été) ou toute l'année (elle est toujours perturbée pour l'enfant, en particulier après le contact avec des irritants - animaux domestiques, poussière, odeur de produits chimiques ménagers, fumée de tabac, après avoir consommé certains aliments ou médicaments).

Si vous ne faites pas attention aux symptômes énumérés pendant une longue période, même s'ils perturbent l'enfant périodiquement, puis disparaissent, des conséquences dangereuses peuvent en découler, telles que l'obstruction des voies nasales ou l'asthme bronchique.

Rhinite vasomotrice

Ce type de rhinite est déclenché par des perturbations du travail du système nerveux autonome, une immunité réduite et peut également se produire si les parents commencent à traiter l'enfant avec des gouttes vasoconstrictives dès les premiers signes de rhinite.

Chez les enfants présentant un niveau réduit de défenses corporelles, une dystonie végétative-vasculaire et d'autres lésions neurologiques, une rhinite vasomotrice se développe en raison de troubles du tonus des capillaires dans le nez. Ils se dilatent spontanément, ne pouvant pas revenir à la position normale, ce qui entraîne une enflure de l'épithélium muqueux et une sécrétion abondante de mucus.

Congestion sans rhinite

Si l'enfant a constamment le nez bouché et que le mucus n'est pas observé, ce schéma peut être déclenché par les pathologies suivantes:

Avec cette maladie, il existe une augmentation pathologique du tissu lymphoïde dans la cavité nasale, ce qui complique considérablement le processus de respiration et provoque le ronflement nocturne.

Les enfants de moins de 6 ans sont sensibles à la maladie: c'est dans leur système immunitaire qu'ils ne se sont pas encore renforcés et ils réagissent à la lutte constante de la membrane muqueuse contre les agents ennemis et à la croissance pathologique du tissu lymphoïde.

La congestion constante ne permet pas au bébé de respirer, il ne dort pas bien la nuit, ronfle, se réveille souvent. En outre, une insuffisance respiratoire peut entraîner une perte d'attention et de mémoire en raison d'un manque d'oxygène.

La maladie est la croissance excessive de l'épithélium conjonctif dans la cavité nasale. Il peut se développer à la suite de processus infectieux fréquents dans le nasopharynx, entraînant une diminution de l'immunité et une hypothermie.

Les polypes passent par trois étapes: au début, ils sont petits et ne ferment que la partie supérieure de la cloison nasale; ils se développent en cours de croissance, ce qui conduit à la troisième étape, lorsque tout le passage nasal est obstrué.

  • La courbure du septum osseux du nez.

Peut être congénitale ou acquise à la suite d'une blessure. En raison de l'incapacité d'une narine à ignorer le flux d'air complet, la seconde commence à fonctionner en mode amélioré, ce qui entraîne l'enflure et le développement du tissu muqueux, entraînant une congestion nasale.

Ce qui est exactement causé par la congestion, le médecin déterminera lors de l'examen. Confirmer ou infirmer la présence de polypes, d’adénoïdes et de la courbure du septum osseux facilitera la radiographie, l’examen endoscopique, la résonance magnétique et la tomodensitométrie.

Traitement de la congestion nasale dans le rhume

Pour traiter la congestion nasale chez un enfant, si elle est causée par un processus inflammatoire, elle doit être sous la surveillance stricte d'un médecin. L'hospitalisation est indiquée uniquement en cas de sinusite grave, d'autres pathologies peuvent être traitées à domicile.

Les parents doivent suivre les recommandations médicales et créer les conditions permettant au bébé de se rétablir le plus rapidement possible:

  • effectuer le nettoyage humide et aérer dans la pièce où se trouve l'enfant, contrôler le niveau d'humidité de l'air;
  • fournir un régime d'alcool complet (un apport excessif en liquide élimine les toxines du corps et rétablit l'équilibre hydrique);
  • sucer le mucus du nez aux jeunes enfants à l'aide d'une douche, les plus âgés demandent à se moucher. Ensuite, la procédure de lavage avec une solution saline est effectuée (vous pouvez vous préparer ou acheter le système Dolphin dans une pharmacie);
  • Incluez dans le régime alimentaire de l'enfant des bouillons de viande et de poisson (faibles en gras), des légumes, des jus de fruits frais, des boissons aux fruits, donnez-lui du thé au citron ou à la framboise.

Les préparations médicales qui seront prescrites pour le traitement de la rhinite dépendent des manifestations cliniques, de la gravité de la pathologie et des résultats d'un ensemencement bactériologique du mucus nasal.

Thérapie antibactérienne

Les antibiotiques sont recommandés pour les sinus et les sinusites. Le médicament est sélectionné après avoir passé un frottis nasal au type d'agent pathogène et à sa résistance aux médicaments.

Nomination à l'intérieur signifie Augmentin, Amoxicilline, Azithromycine, Makropen, Flemoksin Solyutab.

Si l’injection est préférable, l’ampicilline, l’Oksam, la céfazoline et la ceftriaxone sont recommandés.

Groupes de gouttes nasales

Des gouttes nasales des groupes de médicaments suivants peuvent être nécessaires:

  • vasoconstricteur - Nazivin, Nafazolin, Ksilométazoline aux dosages pour enfants. Il est nécessaire de soulager l'œdème excessif des membranes muqueuses. Appliquez un traitement de courte durée pendant 3 à 4 jours.
  • antihistaminiques - Vibrocil. Aide à éliminer le gonflement des tissus, à rétrécir les vaisseaux sanguins, à éliminer les signes de rhinite allergique;
  • combinés - Rinofluimucil, Polydex, Isofra. Ils contiennent des composants antimicrobiens, amincissants et antihistaminiques destinés à réduire l'inflammation, à soulager les poches et à faciliter l'élimination des muqueuses épaisses.
  • antibactérien - Protargol. Réduit efficacement le niveau d'inflammation et assèche les muqueuses en raison de la teneur en nitrate d'argent.

À des températures élevées, des médicaments antipyrétiques et analgésiques sont indiqués, tels que Ibufen, Nurofen, Paracetamol.

La nature virale de la rhinite nécessite la nomination d'antiviraux Anferon, Interferon, Grippferon.

Si le traitement est effectué dans un hôpital, on aidera l'enfant en lavant le nez bouché avec la technique du coucou ou le cathéter YAMIK. Les procédures sont indiquées pour une infection des sinus déversée. Au fur et à mesure que l'inflammation s'atténue, on prescrit au bébé une physiothérapie - irradiation ultraviolette, laser ou thérapie magnétique.

Comment traiter la nature allergique à la congestion nasale

Avant de commencer le traitement d'une rhinite allergique, un enfant est testé sur la peau pour déterminer le principal irritant, le sang est pris pour le contenu en anticorps IgE, un historique est établi pour établir la cause de la maladie (qu'elle soit congénitale ou acquise).

Le schéma général de la thérapie comprend:

  • la création de conditions normales dans le lieu de résidence - élimination de la poussière, extermination de rongeurs, nettoyage et aération en continu, maintien du taux optimal d'humidité (ne dépassant pas 50%);
  • restriction du contact avec l'irritant, qu'il s'agisse d'aliments, de médicaments, de produits chimiques ménagers, de squames animales, de spores de moisissures et autres;
  • ajuster le régime - il est nécessaire d'ajuster le régime, entrez les aliments saturés en oméga-3 (poisson, noix, graines de lin, légumes et fruits). Ne donnez pas à l'enfant de chocolat, d'agrumes, d'œufs, de haricots.

Le traitement de la toxicomanie comprend les points suivants:

  • Comprimés d'antihistaminique. Nommé pour bloquer la libération dans le sang d'histamine (une substance qui provoque le développement d'une réaction violente à un irritant). Permet d'éliminer l'enflure de la membrane muqueuse, d'éliminer les démangeaisons et les brûlures au nez, de soulager les éternuements et les rhinorrhées. Les enfants sont les médicaments sélectionnés qui entraînent le moins d'effets secondaires, souvent de 2 à 3 générations - Cétirizine, Loratadine, Fexofénadine, Desloratadine.
  • Cromones - stabilisateurs de la membrane des mastocytes. Ce sont l'acide cromoglycique et le nédokormil. Présentée avec une rhinite allergique d'intensité légère ou modérée, bloquant la libération d'histamine par les membranes des mastocytes, prévient l'exacerbation de la pathologie.
  • Corticostéroïdes intranasaux - Nasonex, Baconase, Rinocort, Nasobek. Ils ont un puissant effet anti-inflammatoire, soulagent les poches, ralentissent la production accrue de sécrétions muqueuses. Déjà pendant 3-4 jours d'utilisation des médicaments, le nez bouché commence à respirer, les éternuements disparaissent, les démangeaisons diminuent, l'effet maximum peut être atteint après 1-2 mois d'utilisation (le cours est déterminé par le médecin).
  • Gouttes vasoconstricteurs et hydratantes - Nazivin, Oxymetazoline, Aqua Maris, Marimer. L'utilisation de médicaments à effet vasoconstricteur est recommandée avant l'utilisation de corticostéroïdes systémiques, par exemple 5 à 7 jours avant le début de la saison de floraison des graminées, ils ne peuvent plus être utilisés. Les gouttes et les sprays hydratants aident à maintenir l'état muqueux normal, à nettoyer le nez des croûtes sèches et de l'exsudat épais.

Pour éliminer efficacement les allergènes de la surface de la membrane muqueuse, il est recommandé de laver le nez du bébé avec une solution saline quotidienne achetée en pharmacie ou préparée à la maison à raison de 1 c. À thé par 500 ml. eau chaude. La procédure hydrate l'épithélium mieux que les gouttes et les pulvérisations, réduit l'inflammation et facilite la respiration du nez.

Thérapie pour la rhinite vasomotrice

Que faire si un enfant a le nez bouché à la suite d'une rhinite vasomotrice? Le schéma thérapeutique comporte deux options: traitement conservateur et chirurgie.

Pour que le traitement soit efficace, la principale condition est de nettoyer régulièrement le nez du bébé des amas de mucus épais. Pour cela, vous pouvez utiliser du chlorure de sodium, une solution saline ou le système de lavage Dolphin. Le lavage doit être effectué deux fois par jour, le matin et le soir. Les petits enfants sont préalablement pompés du mucus avec un aspirateur ou une poire en caoutchouc.

L'utilisation de gouttes et de sprays vasoconstricteurs est recommandée en dernier recours, si la rhinite vasomotrice est provoquée par une non-dépendance à ces médicaments. Il vaut mieux enterrer les moyens la nuit pour assurer un sommeil réparateur. La combinaison de médicaments vasoconstricteurs et d'inhalation d'huiles essentielles constitue un bon effet.

Souvent, on prescrit aux enfants des corticostéroïdes nasaux et des comprimés d'antihistaminique pour soulager l'enflure des tissus, éliminer les démangeaisons et les brûlures du nez. Lors de l'utilisation de tels outils, vous devez respecter les doses et la fréquence d'administration recommandées, en fonction de l'âge et du poids de l'enfant, ainsi que de la gravité de la rhinite.

En cas de violation des réactions neuro-végétatives ou du tonus capillaire, le traitement visera à éliminer les signes d'excitabilité nerveuse et à réduire le risque de développer une dystonie végétative-vasculaire. À cette fin, prescrire des médicaments qui rétablissent la microcirculation dans les tissus de la membrane muqueuse et renforcent les parois des capillaires, par exemple Ascorutin.

Pour prévenir l’apparition future de rhinite vasomotrice, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  • surveiller le fonctionnement normal du système nerveux autonome, à temps pour identifier et éliminer les troubles et les troubles;
  • préparations de l'action vasoconstrictrice pour instiller le bébé strictement dans les dosages indiqués, la durée de leur utilisation ne dépasse pas 5 jours consécutifs;
  • minimiser les facteurs qui peuvent nuire à l’état du système nerveux de l’enfant et causer une nervosité accrue.

Dans les cas graves de la maladie, lorsque les muqueuses du nez ont subi des modifications importantes de la nature hypertrophique, une opération - une vasotomie du cornet inférieur aidera à guérir le nez.

Les méthodes de traitement au laser et de cryothérapie se sont révélées efficaces: elles ont un faible impact, sont réalisées sous anesthésie locale et sont bien tolérées par les enfants.

Si elle n'est pas traitée, le mucus qui coule sur la paroi arrière provoquera des accès de toux sèche et, dans certains cas, une congestion nasale conduira au développement d'une hypoxie cérébrale. Cela provoque une détérioration de la mémoire, de l'attention et peut entraîner une baisse des performances scolaires si l'enfant est à l'école.

Traitement des polypes et des néoplasmes

Pour éliminer les excroissances polypeuses dans le nez d'un enfant, commencez par recourir à des méthodes de traitement conservateur, à l'aide de médicaments antibactériens, anti-inflammatoires et antihistaminiques sous forme de comprimés et de médicaments intranasaux.

Le traitement des végétations adénoïdes (augmentation pathologique du tissu des amygdales du rhinopharynx) suggère des méthodes de traitement similaires, de sorte que les principes généraux seront discutés.
Au stade initial du traitement, il est important d'identifier et d'éliminer la cause fondamentale de la croissance des polypes. Pour cela, il est nécessaire d'exclure les facteurs irritants.

Ces mesures comprennent:

  • limiter le contact avec les allergènes, les bactéries infectieuses et les virus;
  • détection et traitement rapides des maladies inflammatoires du nasopharynx par antibiothérapie;
  • traitement antiallergique utilisant des médicaments du groupe des antihistaminiques, des corticostéroïdes nasaux et des immunomodulateurs.

Il existe un autre moyen de traitement conservateur des polypes - un effet thermique sur le tissu affecté. La membrane muqueuse est chauffée à 70 ° C. Après 3 ou 4 jours, les processus polyposaux disparaissent de manière arbitraire et l'enfant n'a plus qu'à se moucher. Cette méthode convient aux enfants de plus de 7 ans, puisqu'un jeune enfant peut inhaler des particules de tissu rejeté.

La physiothérapie donne de bons résultats dans le traitement des polypes et des végétations adénoïdes - méthodes d’irradiation endonasale par ultraviolets, UHF, électrophorèse, visites de grottes de sel. Un tel traitement sera un bon complément aux médicaments.

Indications pour le traitement chirurgical des excroissances végétatives du nasopharynx:

  • grande taille du tissu épithélial et lymphoïde envahi;
  • récurrence fréquente de processus inflammatoires;
  • perte d'odeur;
  • courbure du septum nasal;
  • développement de l'asthme bronchique;
  • manque d'oxygène dû à une respiration buccale constante;
  • recouvrement complet des voies nasales.

Le traitement au laser est une méthode moderne et sûre pour se débarrasser des excroissances polypeuses et des végétations adénoïdes. L'exposition au laser ne dure pas plus de 15 minutes, la procédure est anémique, non traumatisante et le tissu après qu'il a été restauré dans les 1-2 semaines.

Après l'opération, il est montré à l'enfant prenant des vitamines et des immunomodulateurs pour exclure les récidives de croissance pathogène. L'utilisation de corticostéroïdes nasaux a également été démontrée pendant 2-3 mois.

Il faut comprendre que le traitement de la congestion nasale chez un enfant, en particulier s'il est provoqué par une infection bactérienne ou une allergie, doit être complet et opportun afin d'éviter des complications graves. Pour la prévention de telles pathologies, il est nécessaire de s’engager dans un durcissement, en augmentant l’immunité générale et locale, afin de l’enseigner à l’hygiène de la cavité nasale.

Vous Aimerez Aussi