Causes des plaies et des ulcères au nez - traitement à domicile avec médicaments et remèdes populaires

La cavité nasale est un filtre naturel du corps contre les microorganismes nuisibles transmis par les gouttelettes en suspension dans l’air. Pour cette raison, les agents pathogènes se multiplient sur la muqueuse nasale et développent des maladies. Avec de tels problèmes au cours de la vie de chaque personne. Quelles sont les plaies dans le nez, quelles sont les causes des blessures et comment sont-elles traitées?

Quelles sont les plaies dans le nez

Toute personne qui se rend à l'hôpital comprend, par le concept de plaie, quelque chose de différent. D'une part, ce sont des excroissances sèches qui empêchent une respiration normale, de l'autre, une acné enflammée et des sécrétions persistantes, d'autres des plaies pour des plaies profondes sur les tissus nasaux. Une plaie peut être n'importe quelle maladie de la cavité nasale: de l'inflammation habituelle de la peau au chancre survenant lors de la syphilis. Le diagnostic «plaie» ne se produit pas chez un médecin, ils sont tous différents, ont leurs propres noms et caractéristiques.

Raisons

Des croûtes douloureuses peuvent se former pour diverses raisons. Ils peuvent être identifiés par des facteurs externes et des complications respiratoires. Sur Internet, vous pouvez trouver des photos de plaies, faire une analogie avec l'inflammation résultante, comprendre comment se débarrasser des plaies dans le nez. Les raisons pour lesquelles les plaies sont apparues peuvent être appelées:

  • Maladies virales de type froid. Dans le traitement de l'action vasoconstricteur utilisée, qui contribue à la sécheresse de la muqueuse nasale et au développement de plaies.
  • Utilisation constante de la climatisation.
  • Immunité réduite.
  • Air sec dans la pièce où il y a toujours une personne.
  • Travailler dans des zones dangereuses (par exemple, des usines de produits chimiques).
  • Dommages mécaniques à la cavité nasale qui gêne le patient.
  • Perturbation du fonctionnement normal du foie, de la thyroïde et du pancréas.
  • La présence de maladies chroniques dans le corps.

L'herpès

La principale cause de l'herpès sur la zone nasale est un virus. Il n’est pas difficile pour eux d’infecter: la transmission se fait par le porteur de l’infection par le toucher, les baisers, l’utilisation des mêmes objets (cuillères, serviettes). Des modifications se produisent dans les parties de la muqueuse où le virus a pénétré dans le corps. Lors du développement, l'herpès dans le nez peut entraîner de petites éruptions cutanées et des lèvres. Cela se produit progressivement - des petits gonflements aux vésicules douloureuses remplies de liquide. Il peut y avoir des augmentations temporaires de la température corporelle jusqu'à 39.

Inflammation de la muqueuse

La membrane muqueuse remplit une fonction importante: elle protège le corps contre les bactéries pathogènes de l’environnement. Les causes de son inflammation peuvent être infectieuses et non infectieuses. Le premier comprend:

  • violation des virus muqueux de la microflore;
  • défaite par des bactéries pathogènes qui se sont accumulées dans les sinus, les septa;
  • développement de champignons tels que Candida, mycoplasmes (accompagnés d'une odeur désagréable).

Les causes non infectieuses de l'inflammation incluent:

  • lésions de la cavité nasale (érosion se développe);
  • l'entrée d'objets étrangers;
  • nervose et pleurs;
  • réactions allergiques.

Avec la défaite des bactéries, les symptômes de la maladie seront accompagnés d'inflammations purulentes. Si la cause est une blessure, alors des saignements, une congestion nasale, un œdème des muqueuses, des polypes peuvent survenir. L’une des conséquences les plus graves de l’inflammation est l’écoulement chronique du nez car il peut provoquer un manque d’oxygène dans le corps, ce qui peut entraîner une privation d’oxygène, des évanouissements, des maux de tête et des problèmes de pression.

Furonculose

Le processus inflammatoire qui se produit dans la glande sébacée ou le follicule pileux est appelé furonculose. Il survient lors d'une infection, formant souvent une croissance caractéristique avec des sécrétions purulentes. Lorsque l'ébullition apparaît, il est difficile de guérir vous-même. Sans assistance qualifiée et opportune, il peut entraîner des complications (thrombose, septicémie).

Narines de sycose

La sycose est une maladie de la peau qui se manifeste lorsqu'elle est exposée au Staphylococcus aureus. Dans la plupart des cas, la maladie se situe au-dessus des lèvres et recouvre les ailes du nez, le bout du nez ou tombe dans la région du menton. La sycose du nez récidive souvent, entraînant un inconfort esthétique important. La manifestation et le développement de la maladie qu'une personne contribue à elle-même, peignant l'infection, aidant à la formation rapide de plaies. Parfois, la sycose se développe en raison de la sinusite purulente déjà progressive, la rhinite chronique.

L'eczéma

L'inflammation érythémo-vésiculaire, accompagnée de démangeaisons, est appelée eczéma. Il se développe rapidement, devenant finalement chronique, avec des répétitions fréquentes. La pathologie survient au-dessus des lèvres: la peau est compactée, rouge, recouverte de bulles de liquide qui peut alors se craqueler et se geler, des croûtes sèches se forment. L'état général du corps ne change pas. Des photos de la maladie peuvent être trouvées sur Internet pour les comparer avec l'inflammation existante.

Pourquoi dans le nez les plaies ne passent pas

Si l'éruption ne disparaît pas, des plaies se forment constamment dans le nez, cela peut indiquer un mauvais traitement. Par exemple, avec les allergies aux médicaments, les gouttes et les pommades ne peuvent qu'aggraver l'état de santé. Dans les cas où le mal de nez ne dure pas longtemps et ne diminue pas, il est nécessaire de consulter un médecin pour un diagnostic correct et la prescription d'une méthode de traitement, de médicaments.

Comment traiter

La méthode pour débarrasser la plaie de l’enveloppe des voies nasales dépend de la nature de sa formation. Un traitement opportun aidera à guérir les symptômes et à éviter les complications. Chaque plaie a ses propres caractéristiques de traitement:

  • L'herpès Les plaies du virus de l'herpès doivent être traitées dès les premiers stades de leur manifestation: les comprimés d'Aciclovir sont recommandés et la rougeur disparaît si elles sont maculées de pommades Zovirax ou Valacyclovir. Pour obtenir le meilleur résultat, il est nécessaire de combiner les procédures d’utilisation externe et interne des fonds provenant d’infections virales.
  • Sinusite Il est nécessaire de laver la solution antiseptique Furacilin. Parfois, vous devez suivre un traitement antibiotique - Cefaclor, Levofloxacin.
  • Furonculose Aux premières étapes, il est possible de lubrifier les voies nasales avec une solution d'alcool à 70%. S'il n'y a pas d'amélioration, la plaie est traitée avec des préparations de pommade Ichthyol, de vancomycine et de céfazoline.
  • Sycosis. Cette maladie nécessite un traitement attentif et à long terme. Appliquez la pommade de gentamicine, Levomekol. Des photos de drogues peuvent être trouvées sur Internet.
  • L'eczéma. Pour améliorer l'état de la peau dans l'eczéma, vous pouvez utiliser des solutions d'émulsion de résorcinol et de sintomycine. Il est recommandé d’enlever les pelures sèches à l’aide d’un coton-tige imbibé d’huile d’olive.

Pommade nasale pour la sécheresse et les plaies

Une pommade pour les plaies dans le nez est un dispositif médical qui a sa fonction spécifique, en fonction de la composition. Il existe plusieurs types de composés médicinaux qui éliminent les symptômes désagréables et favorisent la guérison. Ceux-ci comprennent:

  1. Pommade antivirale. Utilisé pour traiter une infection à l'herpès, particulièrement efficace au début: Zovirax, Gerpevir, Oxolin, Fenistil, etc.
  2. Agents antibactériens. Si la membrane muqueuse est endommagée, il se produit une fissure dans le nez et une inflammation commence en raison d'une bactérie. Pour vous en débarrasser, vous devez utiliser du Levomekol, de la pommade de souci ou de la tétracycline. Cette industrie du marché est représentée par une grande liste de fonds, l'optimum sera aidé par un spécialiste.
  3. Combiné. Les pommades de ce groupe comprennent des composants de plusieurs groupes pharmacologiques: pommades Bepanten, Pinosol, Fleming et Vishnevsky. Ils traitent les plaies 3 à 4 fois par jour pendant 7 à 10 jours.
  4. Hormonal. Pour l'inflammation causée par un allergène, on utilise des pommades à base d'hormones: Cinacort, Sinaflan, Hydrocortisone.

Comment traiter les plaies dans le nez d'un enfant

Dans un premier temps, vous devez analyser les habitudes néfastes de l’enfant, l’état de l’immunité, le tractus gastro-intestinal. Pour le traitement des plaies dans le nez, vous pouvez utiliser:

  • agents de guérison;
  • spray à base de plantes;
  • onguents antibactériens (pour une infection purulente, lubrifier la plaie);
  • remèdes populaires (jus de betterave, gouttes sur la base de Kalanchoe, lavent le nez avec des bouillons d'herbes).

Remèdes populaires

En plus des médicaments, les remèdes populaires sont bons à traiter. Les méthodes les plus efficaces pour se débarrasser de la plaie sont les suivantes:

  • L'inhalation. Par exemple, fait maison, à base de pommes de terre bouillies, ce qui en fait des gouttes de menthe poivrée, de sauge, d’huile de théier.
  • Laver la cavité nasale avec une solution à base de plantes.
  • Gouttes d'oignon. Pour leur préparation, il faudra 1 cuillère à soupe. l jus d'oignon, 1/3 c. miel et 20 ml d'eau pure. Mélangez le tout, utilisez 1 goutte 5-6 fois par jour.
  • Lubrification des plaies valokordinom. Ils peuvent traiter quotidiennement les zones endommagées chez l'adulte jusqu'à la guérison complète de la plaie.

Prévention

Il est beaucoup plus facile de prendre toutes les mesures nécessaires avant l’apparition des plaies que de traiter des ulcères déjà formés. Si des plaies se développent de temps en temps, il est nécessaire de prendre les mesures préventives suivantes:

  • prendre des vitamines en automne-printemps;
  • éviter l'hypothermie;
  • maintenir l'hygiène;
  • mais rincer avec une solution d'eau salée;
  • Utilisez des serviettes en papier jetables au lieu de mouchoirs.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Plaies au nez, plaies: raisons, quoi traiter, que faire si elles ne guérissent pas

Les lésions dans le nez indiquent la présence dans le corps d'anomalies dans le fonctionnement des organes et des systèmes internes. La cause de leur formation est généralement un dysfonctionnement de la muqueuse nasale, une dystonie vasculaire ou une maladie infectieuse. Les virus sont le principal facteur étiologique dans l'apparition dans le nez de foyers d'inflammation et de fissures, qui finissent par se recouvrir de croûtes. Des gouttes nasales vasoconstrictrices assèchent la membrane muqueuse et violent la microflore, ce qui entraîne éventuellement l'apparition de plaies au nez. Les plaies nasales ne peuvent pas déranger le patient et disparaissent d'elles-mêmes, mais elles peuvent causer une démangeaison prolongée, une infection et conduire au développement de complications graves.

Les plaies au nez nécessitent un traitement qualifié, car dans la plupart des cas, il s'agit des symptômes externes d'une maladie grave du corps et peuvent avoir des conséquences désastreuses. Le médecin ORL est traditionnellement engagé dans le diagnostic et le traitement de cette pathologie. Il sélectionne individuellement les médicaments en fonction de l'enquête et en tenant compte des causes identifiées.

Étiologie

Les causes des plaies du nez sont très diverses:

  • Infection herpétique
  • Ébullition,
  • Rhinite aiguë ou chronique chez l'adulte et l'enfant
  • Sinusite, sinusite causée par un staphylocoque doré ou épidermique,
  • Adénoïdes chez les enfants, accompagnés d'une inflammation et un gonflement du mucus,
  • Impact externe - coups d'hématomes, abcès, conséquences de blessures qui, lorsque l'infection se joint, enflamment,
  • Étiologie à streptocoque de Pyoderma,
  • Eczéma de genèse allergique ou infectieuse,
  • Érysipèle - inflammation staphylococcique de la peau autour des ailes du nez,
  • La manifestation primaire de l’infection syphilitique est un chancre dur au seuil du nez,
  • Tuberculose du nez
  • Tumeur,
  • Immunité réduite
  • Parasitose et helminthiases,
  • Échec hormonal
  • Dysbactériose de la cavité nasale causée par des antibiotiques,
  • Risques industriels dans une usine de ciment ou de chrome,
  • Les enfants ont l'habitude de se moucher,
  • Utilisation incontrôlée de médicaments thérapeutiques, notamment de gouttes nasales vasoconstricteurs,
  • Inflammation du vaisseau sanguin, indiquant la détérioration de l'ensemble du système vasculaire due au tabagisme, à l'alcoolisme et à la malnutrition.

Symptomatologie

L'infection virale est la principale cause des plaies cicatrisantes difficiles au nez. Chez les patients, la température corporelle augmente, un malaise général et une faiblesse apparaissent, la muqueuse nasale s'assèche et de petites fissures apparaissent à sa surface. La macération de la peau sous le nez, due à l'écoulement constant du nez, entraîne une perturbation de l'intégrité de la peau et la formation de crevasses.

L'infection à herpès existe dans le corps de chaque personne et ne se manifeste que chez les personnes dont l'immunité est affaiblie. Sur la peau et les muqueuses apparaissent des éruptions cutanées sous la forme de bulles qui se trouvent généralement à la surface interne des ailes du nez et sur la zone adjacente.

manifestations d'infection herpétique

Avec l'apparition d'éruptions cutanées, une personne devient très contagieuse et dangereuse non seulement pour les autres, mais aussi pour elle-même. Avec les mains sales, le virus de l'herpès est facilement transmis du nez à d'autres parties du corps - aux yeux, aux lèvres et aux organes génitaux. Les formations de bulles démangent et font mal en grattant. Les bulles ne peuvent pas être éliminées et la croûte se déchirer, sinon il y aurait une infection supplémentaire de la peau.

Chez les femmes enceintes, le système immunitaire est affaibli, le risque de pénétration et d'activation des virus est accru. Cela conduit à des occurrences fréquentes de plaies d'herpès. Ils s'accompagnent de démangeaisons, de brûlures et d'enflure et, dans les cas graves, de fièvre, de douleurs musculaires et articulaires. Les virus de l'herpès peuvent infecter le fœtus pendant la grossesse et à la naissance. L'herpès dans le nez pendant la grossesse peut ne pas affecter l'état du fœtus et peut avoir des conséquences graves et irréversibles.

La rhinite se manifeste par un gonflement de la cavité nasale et l'apparition de boutons de fièvre dans le nez. C'est la cause la plus courante de douleur et de plaies. La membrane muqueuse du nez devient enflammée et enflée, un nez qui coule se produit chez les patients. L'écoulement nasal persistant irrite les muqueuses et provoque des lésions. Avec la rhinite atrophique, de nombreuses fissures se forment dans le nez et les vaisseaux sanguins sont endommagés. Dans la cavité nasale et les sinus accumulent une substance sécrétoire qui devient épaisse et dure, dégage une odeur désagréable et interfère avec le mouvement normal de l'air pendant l'inhalation. Les patients ont des difficultés à respirer par le nez et se détériorent Des croûtes purulentes et sanglantes peuvent recouvrir toute la surface de la membrane muqueuse.

Les plaies du nez sont causées par une sinusite ou une autre forme de sinusite. Les patients ont d’abord des douleurs au nez, au nez et à d’autres parties du visage, des malaises et une pression liée à la projection des sinus, une congestion nasale, un écoulement mucopurulent, des voix nasales, une mauvaise haleine, un gonflement du visage, une dégradation du bien-être général et une intoxication sévère - fièvre, frissons perte d'appétit, fatigue, faiblesse, insomnie.

Traitement

Les plaies au nez causent un inconfort et causent beaucoup d'inconfort. Lorsqu'ils sont détectés, il est nécessaire de contacter un spécialiste ORL qui examinera les voies nasales à l'aide d'instruments médicaux spéciaux et vous prescrira le traitement approprié.

Les experts choisissent la tactique de traitement des plaies dans le nez après avoir examiné le patient et déterminé la cause de la pathologie. Pour se débarrasser des plaies au nez, il est prescrit aux patients divers onguents, sprays et gouttes. En plus du traitement conservateur traditionnel, des phytopreparations et autres remèdes populaires sont utilisés pour éliminer les plaies au nez et soulager l'état du patient.

Traitement traditionnel

Traitement de l'herpès dans le complexe nasal. Actuellement, il n’existe aucun médicament qui puisse complètement détruire les virus de l’herpès dans le corps. Les médicaments antiviraux modernes inhibent uniquement la reproduction du microbe. Les patients avec des lésions d'herpès dans le nez sont prescrits:

  • Antihistaminiques - "Cetrin", "Zodac", "Diazolin",
  • Antiviraux - pommade et comprimés "Acyclovir", "Valaciclovir", "Famciclovir", "Penciclovir",
  • Immunostimulants - "Licopid", "Izoprinozin", "Cycloferon",
  • Adaptogènes - Apilak, Eleutherococcus, Pantocrinum, Immunal.

Les femmes enceintes souffrant d'herpès au nez se font généralement prescrire des antiviraux à usage topique - onguent et gel "Acyclovir", "Zovirax", "Panavir".

L'approche correcte du traitement et la mise en œuvre adéquate de toutes les recommandations médicales peuvent traiter efficacement et rapidement les plaies dans le nez.

Pour se débarrasser d’une infection à staphylocoques des voies respiratoires et de ses manifestations, utilisez:

  1. Les antibiotiques macrolides et céphalosporines,
  2. Antiseptiques pour laver le nez - "Furacilin", "Miramistin",
  3. Moyens de restauration de la microflore - “Bifiform”, “Acipol”, “Linex”,
  4. Gouttes nasales de vasoconstricteur - "Xylométazoline", "Tizin", "Rinonorm",
  5. Solutions salées - Aquamaris, Aqualor,
  6. Mucolytiques - "Rinofluimucil",
  7. Corticostéroïdes nasaux - Fliksonaze, Nasonex,
  8. Inhalations avec décoctions d'herbes médicinales - camomille, calendula.

Chez les enfants, les plaies dans le nez ne passent pas longtemps et nécessitent une sélection particulière de médicaments. Le traitement de l'ébullition dans le nez d'un enfant est la nomination d'antibiotiques à un dosage correspondant à l'âge. Faites bouillir du Zelenko ou de l'iode et après avoir ouvert et retiré le pus - pommades antibactériennes et cicatrisantes.

Pour éliminer la sécheresse de la membrane muqueuse, éliminer les croûtes et cicatriser les fissures, on utilise des pommades thérapeutiques antiseptiques et régénérantes - «Sauveteur», «Levomekol», «Vishnevsky», «Oksolin», «Pommade Ihtiol», «Viferon»; sprays - "Aqualor", "Dolphin", "Marimer"; physiothérapie - lavage, organothérapie, iontophorèse.

Médecine populaire

Les méthodes de médecine traditionnelle les plus courantes et les plus simples utilisées pour traiter les plaies du nez:

  • Inhalation de vapeur avec décoction apaisante ou huiles essentielles. Pour ce faire, utilisez un inhalateur portable ou une casserole dans laquelle l'eau est bouillie, ajoutez quelques gouttes d'huile et, en vous baissant et en vous recouvrant d'une couverture, inspirez les vapeurs qui guérissent.
  • À la maison, préparez l'huile de fleurs de calendula. Le matériau sec est placé dans un récipient rempli d'huile végétale et chauffé au bain-marie pendant deux heures. Après l'infusion quotidienne, l'huile est prête à l'emploi. Il est recommandé de frotter la peau et les muqueuses atteintes avec une telle huile.
  • Faire face à l'herpès dans le nez aidera un œuf de poule. Son film interne est appliqué sur les plaies, ce qui contribue à leur guérison rapide.
  • Un remède très efficace pour soigner rapidement les plaies du nez est l'huile d'ail, obtenue en mélangeant de l'ail haché et de l'huile d'olive. Cet outil a un effet antiseptique, bactériostatique, adoucissant, cicatrisant et sédatif.
  • Pour augmenter la résistance globale du corps et renforcer le système immunitaire, les experts en immunologie recommandent de prendre en permanence des extraits à base de plantes de thym, mélisse, framboise, genièvre et absinthe pendant 2-3 mois.
  • Se débarrasser de l'herpès aide le girofle. Il est recommandé de mâcher et d'avaler les bâtonnets de côtelette, ainsi que les fleurs utilisées en cuisine comme assaisonnement.
  • La tête d'allumette est humidifiée et maculée d'une plaie grise. Vous pouvez acheter dans la pharmacie onguent sulfurique.
  • Le réchauffement du nez complétera le traitement principal des plaies. Pour ce faire, utilisez une lampe à ultraviolets, un œuf dur ou bouilli ou chauffé dans une poêle et enveloppé dans un sac de sel.

Prévention

Mesures visant à prévenir la formation de plaies sur le nez:

  1. augmenter la résistance globale de l'organisme,
  2. manger des aliments riches en vitamines et en micro-éléments,
  3. maintenir un mode de vie sain
  4. respect du sommeil et du repos,
  5. durcissement
  6. éducation physique,
  7. l'utilisation d'une quantité suffisante de liquide pour accélérer l'élimination des toxines du corps,
  8. utilisation limitée de vasoconstricteur et d'autres agents responsables de la sécheresse de la muqueuse nasale,
  9. prendre de la vitamine E,
  10. rinçage du nez avec Aquamaris, Aqualor,
  11. humidification de l'air dans la chambre.

Les personnes atteintes de lésions d'herpès doivent utiliser une serviette et des plats séparés. Après avoir touché la lésion, ils doivent se laver les mains à fond. Lors d'une exacerbation d'une maladie infectieuse, il est nécessaire d'abandonner les baisers et les contacts bucco-génitaux. Appliquer des pommades et des gels médicaux sur les plaies ne peut être utilisé avec un coton-tige, pas vos doigts. Si des plaies dans le nez apparaissent souvent, vous devez vérifier l’immunité et être examiné pour la présence d’infections cachées.

Plaies nasales: quelles sont les causes des plaies et comment les traiter?

Auteur: Otolaryngologist, Marina Ignatyuk

Quelles que soient les raisons de l'apparition de plaies dans la cavité nasale, celles-ci doivent être traitées, car le fait d'ignorer les symptômes externes d'une maladie grave du corps peut entraîner des conséquences désastreuses ou des complications très graves.

Si la plaie ne passe pas pendant très longtemps, même avec l'utilisation de médicaments efficaces, vous devez contacter immédiatement l'ENT. Le médecin pourra établir un diagnostic précis et prescrire le traitement approprié. Si une maladie grave n'est pas détectée, un spécialiste sera en mesure de sélectionner des produits plus appropriés issus de la médecine traditionnelle ou traditionnelle.

Plaies de nez: causes

Comme déjà mentionné, plusieurs raisons peuvent entraîner une congestion nasale:

Il peut être associé à une rhinite aiguë ou chronique, une sinusite, une sinusite. En outre, des plaies peuvent se former sur la muqueuse suite à une exposition externe (accidents vasculaires cérébraux avec hémorragie sous-cutanée, abcès traumatiques, hématomes de la muqueuse, etc.).

Peut-être une manifestation de furonculose. En outre, des lésions se produisent chez les travailleurs de plantes telles que le ciment et le chrome.

Associée à une inflammation des poches capillaires situées à l'entrée des canaux nasaux. Il s'appelle Staphylococcus et se distingue par la libération de pus.

Il se produit dans les réactions allergiques et la rhinite chronique. Surtout chez les enfants et les patients souffrant de sinusite purulente.

  • Érysipèle

Apparaît à cause de petites fissures ou abrasions situées près des ailes du nez. Si l'infection pénètre dans de telles plaies, elle peut se propager à l'ensemble du nasopharynx et provoquer un rétrécissement du larynx.

La principale manifestation de la maladie peut être un chancre difficile, situé à l'entrée des narines. Le symptôme secondaire est un gonflement de la muqueuse nasale, accompagné de pertes purulentes et sanglantes. Chez les enfants, la syphilis congénitale se produit, ce qui provoque une rhinite persistante, difficile à traiter. Dans la troisième phase de la syphilis, des ulcères se forment dans le nez, l'os est touché et l'arrière du nez tombe.

Il peut se manifester par des ulcères, des tumeurs très similaires aux manifestations du sarcome.

Ils peuvent être bénins (hémangiome, fibrome, chondrome, etc.) ou malins (adénocarcinome, carcinome épidermoïde, sarcome, mélanome).

Comment traiter les plaies dans le nez?

Comme il existe de nombreuses raisons pour lesquelles des plaies apparaissent dans le nez, le traitement est effectué de différentes manières. Dans cet article, ne seront pas considérées comme des méthodes de traitement de maladies complexes telles que la syphilis, les tumeurs, la tuberculose, etc. Le traitement de ces maladies ne peut être effectué que par un spécialiste. Si les plaies dans le nez sont causées par l'herpès, une infection virale ou une inflammation chronique des muqueuses, vous pouvez vous en débarrasser avec des outils pharmaceutiques abordables.

Le traitement de l'herpès dans le nez est effectué de manière exhaustive. Pour ce faire, utilisez 4 types de drogues:

  • Antihistaminiques;
  • Médicaments antiviraux;
  • Immunostimulants;
  • Adaptogènes.

N'importe lequel de ces médicaments doit être prescrit par un immunologiste. Les moyens efficaces modernes sont Fukortsin, Herpeblock, Virazol, Coutizon, etc. Si vous utilisez les médicaments prescrits conformément aux instructions, vous pouvez guérir le nez douloureux en peu de temps.

En outre, pour toute blessure dans la cavité nasale, vous devez respecter les recommandations supplémentaires:

  • Renforcer le système immunitaire afin que l'organisme puisse lutter indépendamment contre les infections et les virus pénétrant dans la cavité nasale;
  • Mangez des aliments riches en vitamines et en minéraux afin que le processus de guérison des plaies se déroule plus rapidement.
  • Maintenez un mode de vie sain et faites de l'exercice, ce qui améliorera le travail du système circulatoire et aidera à éliminer plus rapidement les substances toxiques et les produits de traitement des agents pathogènes du corps.

Remèdes populaires

Si des lésions dans le nez sont causées par une inflammation des membranes muqueuses ou si des maladies des voies respiratoires supérieures sont accompagnées, des méthodes simples issues de la médecine traditionnelle peuvent être utilisées pour les traiter:

L'inhalation de vapeurs d'huiles essentielles est très utile. Pour l'inhalation, vous pouvez utiliser l'huile d'arbre à thé, l'eucalyptus, le sapin. Dans une casserole d'eau bouillante, ajoutez quelques gouttes de chaque huile essentielle et respirez les vapeurs jusqu'à 10 minutes, recouvertes d'une serviette.

Il est utile de lubrifier les plaies avec de l’huile de théier en l’utilisant comme onguent bactéricide. Cette procédure peut être répétée plusieurs fois par jour.

Utilisez également de l'huile de calendula, qui peut être préparée indépendamment. Pour ce faire, prenez les fleurs sèches de la plante et versez de l'huile d'olive dans le récipient afin que le mélange soit complètement recouvert. Ensuite, ils sont mis au bain-marie et chauffés pendant 2 heures à feu doux pour que l'huile ne bouillonne pas. Insister 24 heures sur le liquide, puis filtrer et enduire les plaies jusqu'à la guérison.

Une autre bonne recette est l'huile d'ail. Prendre 100 grammes. ail et coupé en petits morceaux. Verser le mélange avec de l'huile d'olive et insister jour. L'huile d'ail a un effet antibactérien et adoucit les croûtes du nez.

  • Infusions réparatrice

Pour améliorer le fonctionnement du système immunitaire, vous pouvez prendre des infusions à base de plantes. Il faudra 4 c. framboises et mélisse, 3 c. thym et baies de genièvre et 2 c. absinthe. Tous mélangés, puis du mélange prendre 1 c. collection et versez 1 cuillère à soupe. l'eau bouillie. Après 30 minutes, vous pouvez boire un demi-verre de perfusion deux fois par jour pendant un mois.

Les plaies dans le nez avec l'herpès sont traitées avec du soufre pharmaceutique ou du valocordin plusieurs fois par jour.

Vous pouvez également faire un complexe minéral pour les plaies d'herpès. Prenez une feuille de papier blanc et brûlez-la dans un cendrier. Les cendres sont jetées et la plaque formée au fond est collectée avec un coton-tige et la plaie est lubrifiée trois fois.

En outre, il aide bien le camphre alcoolique, qui frotte les plaies plusieurs fois par jour.

L'œuf de poulet bouilli contient une fine pellicule blanche sous la coquille, il peut être appliqué sur le point sensible.

Vous pouvez préparer la pommade: 0,5 c. yaourt, 2 c. à thé café, 1 cuillère à soupe. miel et semoule de maïs, un peu de pommade oxolinique.

Maux de nez chez un enfant

Très souvent, les enfants peuvent apparaître des plaies causées par une infection à staphylocoques, à savoir des staphylocoques dorés et épidermiques. Ces bactéries aiment vivre sur la membrane muqueuse, formant des plaies qui sécrètent du mucus, provoquant l’apparition d’éruptions herpétiques, des narines, un gonflement des muqueuses, une rougeur du nasopharynx. Avec de telles maladies, l'enfant doit de toute urgence montrer à l'ENT qu'il a prescrit un traitement en temps voulu et prévenir la survenue de complications graves (pneumonie, méningite, etc.).

Le traitement principal des plaies staphylococciques dans le nez est le traitement des voies respiratoires. Pour cet usage:

  • Antibiotiques (ceftriaxone, azithromycine);
  • Produits biologiques pour restaurer la microflore muqueuse (Linex, Laktovit);
  • Rincer le nez avec des solutions salines;
  • Médicaments vasoconstricteurs;
  • Inhalation à base de plantes;
  • Lavage progressif de la cavité nasale et de la gorge avec une décoction de calendula et de camomille;
  • Renforcement de l'immunité des produits apicoles.

Le traitement des lésions du nez chez les enfants, associé à des lésions infectieuses de la membrane muqueuse, est un processus long qui nécessite le choix correct de médicaments et le renforcement des défenses de l'organisme.

Si un enfant a un furoncle au nez, il ne ressemblera pas à une plaie ouverte, mais à une excroissance conique avec une pustule à son extrémité. Une telle plaie peut disparaître d'elle-même 6 jours après le début de l'inflammation purulente et peut également nécessiter une intervention chirurgicale.

La cause des furoncles dans le nez du bébé peut être:

  • Lésions infectieuses de la membrane muqueuse (les enfants touchent souvent le nez avec des mains non lavées, de sorte qu’ils peuvent facilement transmettre une infection bactérienne à la plaie paranasale);
  • Rhinite chronique ou des végétations adénoïdes, qui sont accompagnés d'une inflammation de la membrane muqueuse, un œdème. Ces maladies contribuent à la pénétration de l'agent pathogène infectieux dans les sacs à poils des narines;
  • Diminution de l'immunité et de la capacité du corps à combattre les bactéries;
  • Infestation par le ver;
  • Troubles hormonaux (surtout au début de l'âge de transition chez les enfants).

Afin de guérir l'ébullition dans le nez, il est nécessaire d'accélérer le processus de maturation et d'élimination de l'éducation purulente. En aucun cas, ne peut pas presser l'abcès sur leur propre, car il peut entraîner une méningite ou d'autres maladies infectieuses.

Tout d'abord, le furoncle est maculé de zelenka, d'alcool et d'iode. Si la plaie est très importante et peut entraîner des complications, appliquez un traitement antibiotique. Après avoir retiré le pus de l'ébullition, la plaie est traitée avec des pommades et poursuit le traitement avec l'aide de la physiothérapie.

Si les plaies dans le nez de l'enfant sont associées à une inflammation de la membrane muqueuse, vous pouvez utiliser les méthodes de traitement traditionnelles: inhalation, lavage, pommade. Mais cela ne devrait être fait que sous la supervision d'un médecin et toujours après un diagnostic précis de la maladie.

Dès qu'un adulte ou un enfant a une plaie ou une ébullition au nez, il est nécessaire de contacter immédiatement le patient ORL afin de ne pas déclencher une maladie grave et de commencer le traitement avec un spécialiste à temps.

Plaies dans le nez: causes. Comment traiter et pourquoi ne pas prendre longtemps?

Le nez et sa cavité constituent le premier stade de protection sur le chemin des microbes pathogènes, qui tendent à pénétrer dans le corps par des gouttelettes en suspension dans l’air.

Le problème des plaies et des plaies dans le nez au moins une fois dans leur vie, chaque personne est confrontée. Déterminez pourquoi il y a des plaies dans le nez et que faire si l'inflammation à l'intérieur du nez ne disparaît pas pendant longtemps ou si elle se répète constamment.

Quelles sont ces plaies?

Le concept de plaies, chaque patient considère différemment. Pour certains, ce sont des croûtes sèches qui gênent la respiration, pour d'autres, il s'agit d'inflammations des follicules pileux et de l'acné, d'autres encore, en général, le mot «plaie» est appelé plaies profondes et ulcères de la muqueuse nasale.

Par conséquent, ce que l'on appelle "plaie" ou "poilu" dans le nez peut être n'importe quoi: de l'inflammation banale de la peau au chancre, qui apparaît dans la syphilis.

Il n'y a pas de diagnostic "une plaie est apparue dans le nez", car elles sont toutes différentes et proviennent de différentes raisons. Déterminez quelles maladies de la cavité nasale sont les plus courantes et comment elles sont correctement appelées en médecine.

Plaies de nez: causes

La cause des plaies sont diverses conditions. Ci-dessous, nous nous concentrerons sur les plus fréquentes et vous expliquerons comment et pourquoi elles se développent:

Les furoncles et les anthrax. Le furoncle est une inflammation purulente du follicule pileux et des tissus environnants. La maladie se développe avec une diminution de l'immunité générale et la pénétration de microbes pyogènes pathogènes dans la muqueuse nasale.

Ces plaies ne peuvent être observées que dans le nez ou se répandre dans tout le corps (furonculose commune). Se produisent souvent chez les enfants ayant des enfants débilités qui souffrent de troubles intestinaux. Un carbuncle est une série de furoncles concentrés dans un seul domaine. Sycosis narines. L'inflammation dite purulente des follicules pileux et des tissus adjacents. Ces plaies se propagent souvent à la lèvre supérieure et au menton. La cause en est une infection staphylococcique ou autre qui est entrée dans le corps de l'extérieur ou de l'intérieur, par exemple avec une sinusite. La sycose est souvent associée à un eczéma, ce qui peut poser des problèmes pour le diagnostic de cette maladie. Infection herpétique. Il provoque le virus de l'herpès. À la veille du nez, des vésicules douloureuses apparaissent avec un contenu trouble, révélant une érosion hémorragique et des ulcères. Eczéma entrant dans le nez. Cette maladie accompagne presque toujours la rhinite purulente chronique et la sinusite. La macération de la peau accompagnée de sécrétions persistantes, de maux de nez fréquents et de cueillettes du nez entraîne des lésions et des lésions de la muqueuse. Parfois, l'eczéma au nez peut être l'un des symptômes d'un eczéma corporel courant. Un traumatisme mécanique permanent du nez provoque l'apparition de plaies caractéristiques qui démangent et cause un inconfort esthétique au patient.
Érysipèle L'érysipèle de la cavité nasale se développe souvent après la transition du processus inflammatoire de la peau du visage. La maladie est grave, la cause est une infection à streptocoque avec une diminution de l'immunité. Rhinophyma et rosacée. Processus inflammatoire chronique de la peau, plus fréquent chez les hommes âgés. Apparaissent une formation uniforme ou nodulaire sur la peau du nez, qui ressemble à un peigne à coq. Un long trajet de la maladie entraîne une défiguration du visage. Dégénérescence polypeuse de la muqueuse nasale. Lorsque de gros polypes apparaissent, le patient peut les voir lui-même dans le nez et les considérer comme une simple plaie. Extérieurement, les polypes sont blanchâtres, lisses et, avec une croissance prononcée, peuvent dépasser les limites de la cavité nasale, privant complètement le patient de la respiration nasale. Maladies infectieuses spécifiques, telles que la syphilis. Au nez, cependant, un chancre localisé est rarement possible - une formation dense et douloureuse avec une érosion au centre, signe de la syphilis. Sur le fond de l'infection à VIH et de certaines autres maladies, des plaies ou des abcès peuvent apparaître dans le nez. Ceci doit être rappelé dans le diagnostic et le traitement de telles plaies. Ozena (écoulement nasal fétide). La cause exacte de la maladie n’est pas entièrement comprise. Avec cette pathologie, des croûtes de sang apparaissent dans le nez. Le processus s'accompagne d'une odeur désagréable du nez et d'une atrophie de la membrane muqueuse.

Moins fréquemment, le patient prend des plaies, des tumeurs ou des polypes pour les plaies. La colonisation du nez par des bactéries contribue à l'habitude de grimper constamment dans le nez, à une immunité réduite et à de l'air sec dans la pièce.

Quels sont les symptômes de ces plaies?

Les manifestations et les signes de plaies dépendent de l'infection et de la cause qui les a provoqués. Les symptômes de la maladie peuvent être complètement différents:

Longtemps ne pas laisser des plaies dans le nez: quoi traiter et quoi faire?

La manifestation de divers troubles de la microflore et le fonctionnement de la muqueuse nasale procurent de nombreuses sensations désagréables. Des plaies persistantes dans le nez peuvent être une cause de grave préoccupation, surtout si elles ne disparaissent pas d'elles-mêmes dans les 5 jours.

Le fait est qu'un nez endolori ne passe pas longtemps, sauf en cas de perturbation réelle du processus de régénération de la couche muqueuse de l'épithélium. Et ceci est une pathologie très grave, qui peut indiquer une rhinite hypertrophique ou atrophique en développement. Il nécessite une aide urgente otolaryngologist.

Bien que dans la plupart des cas ce n’est pas si effrayant. Les causes des plaies nasales peuvent inclure des perturbations hormonales endocriniennes (par exemple, pendant la grossesse, la menstruation ou la puberté chez les adolescents), des infections virales et bactériennes, une mauvaise hygiène et même un air sec dans la pièce où la personne est blessée.

Que traiter, quels frottis et que faire en général dans de telles situations et s’il est nécessaire de consulter un médecin? Nous allons essayer de mettre en évidence ces questions dans le matériel proposé. Eh bien, si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans le formulaire pour commentaires. Je vais essayer d'y répondre rapidement.

Les raisons sont différentes et les symptômes sont similaires (avec photo)

En effet, les causes des plaies dans le nez peuvent être complètement différentes, mais les symptômes sont presque toujours les mêmes et ne laissent aucun doute lors du diagnostic primaire. Bien qu'il ne soit pas juste de le dire, ces manifestations ne sont pas une maladie indépendante, mais un symptôme typique d'une maladie. Et le médecin a pour tâche d'identifier cette pathologie et, si possible, de l'éliminer.

Mais revenons aux raisons probables, essayons de les trier, pour ainsi dire, "par les os". Les facteurs de risque les plus probables sont:

  • infections virales respiratoires aiguës avec la mauvaise tactique consistant à utiliser des gouttes vasoconstricteurs pour éliminer un rhume (il se produit un rétrécissement total des capillaires et, par conséquent, une formation de sécheresse de la membrane muqueuse);
  • utilisation constante de climatiseurs en mode amélioré, grâce à quoi l'air est électrifié et l'effet négatif des ions sur les cellules épithéliales commence;
  • air intérieur sec et fortes concentrations de poussière;
  • pollution par les gaz et conditions environnementales défavorables;
  • la défaite du virus de l'herpès se manifeste par de petites vésicules, douloureuses, sujettes à la fusion et à la formation d'une croûte après avoir ouvert le contenu;
  • transport de staphylocoques, d'entérocoques et de streptocoques avec périodes d'exacerbations, accompagnées de la formation de pustules et de furoncles.

En outre, l'activité hépatique, pancréatique et thyroïdienne peut être altérée, avec un dysfonctionnement qui forme une prédisposition à réduire la résistance du corps à l'introduction de la microflore pathogène.

Les symptômes typiques de la formation de croûtes dans le nez sont visibles à l'œil nu. Ce sont des raids denses qui resserrent l'épithélium, créant une sensation de corps étranger. Après le retrait mécanique, il reste une surface érodée. Avec une pénétration profonde, des saignements de nez mineurs peuvent se produire après le retrait.

En moyenne, le délai de rétablissement complet prend de 3 à 7 jours. Si, au cours de cette période, la membrane muqueuse ne s'est pas rétablie, consultez un médecin.

Regardez la photo des plaies constantes dans le nez, qui ne passent pas longtemps de manière indépendante et qui sont difficiles à traiter de façon particulière:

Que faire et comment traiter les plaies du nez pour diverses maladies?

En fait, la réponse à la question de savoir quoi faire en cas de plaies au nez ne peut être donnée que par un spécialiste expérimenté après avoir identifié la cause de ce symptôme. Cela est dû au fait qu'un traitement à part entière n'est possible que si la cause de ce signe de trouble est éliminée. Par conséquent, en cas d'évolution prolongée de la pathologie (plus de 5 jours après l'élimination des autres symptômes de la rhinite), vous devez consulter un oto-rhino-laryngologiste.

Et maintenant, parlons un peu de la façon de traiter les plaies dans le nez pour diverses maladies qui causent leur apparence. Commençons par le plus simple - sécheresse excessive de la membrane muqueuse après une utilisation prolongée de gouttes nasales vasoconstricteurs. Il est important de rétablir un apport sanguin normal dans les petits capillaires. Par conséquent, en premier lieu, annulez les gouttes dans le nez et remplacez-les par un lavage régulier des voies nasales. Vous pouvez utiliser à cet effet une température d’eau contrastée: nous irriguons d’abord avec de l’eau chaude puis froide. Un léger massage et une lubrification à la pommade "Methyluracil" vous permettent d'éliminer assez rapidement tous les symptômes désagréables.

Faites attention! Le traitement des muqueuses des voies nasales avec de l'iode, de l'alcool salicylique et d'autres solutions alcooliques irritantes est strictement interdit. Cela peut causer une pathologie grave.

Si des plaies se développent sur le fond de petites vésicules sujettes à la fusion, il est alors très probable que vous puissiez diagnostiquer une infection herpétique pénétrée par des gouttelettes en suspension dans l'air. Dans ce cas, il convient d'utiliser un traitement complexe, car il existe une forte probabilité de dissémination du virus de l'herpès et de son passage à l'état de porteur permanent. Si vous soupçonnez une telle infection, vous pouvez effectuer un test sanguin dont les résultats sont soumis à un traitement antiviral complet. Il s’agit de prendre un médicament antiviral par voie orale. Par exemple, nommé "Amiksin" ou "Lavomax" selon le schéma:

  • les 2 premiers jours, 2 comprimés par réception 1 fois par jour;
  • Les 3ème, 5ème, 7ème jours et jours impairs suivants - 1 comprimé 1 fois par jour.

La durée du traitement est de 30 jours. En outre, la pommade "Acyclovir" prescrite localement, qui est appliquée sur les zones touchées 3 à 5 fois par jour et qui est laissée jusqu’à absorption complète. La thérapie de vitamine avec l'addition obligatoire de zinc est importante. Cette substance stimule le système immunitaire et l’aide à faire face aux virus.

Si les plaies dans le nez ont un contenu purulent, la probabilité de présence d'une microflore bactérienne pathogène est élevée. Dans ce cas, les méthodes de traitement sont choisies en fonction de l'état du patient. En l'absence de fièvre, de maux de tête, de difficultés à avaler et de rhinites graves, le traitement peut être local. Pour cela, des onguents antibiotiques sont utilisés (Levomekol, Tetracycline). En outre, le lavage nasal avec une solution de "Miramistin" ou "Chlorhexidine" est prescrit 4 à 5 fois par jour. La durée du traitement est de 7 jours.

En cas de candidose, on utilise une pommade fongicide («Nystatin», «Terzhinan», «Clotrimazole»). En cas de dommage mécanique ou de suspicion de processus atrophique, la propolis, le Methyluaracil, la pommade Actovegin et la lubrification de la membrane muqueuse d’aloès peuvent être indiqués.

pendant toute la durée du traitement, un régime riche en protéines et en vitamines est prescrit, le régime de consommation est amélioré. La salle doit être nettoyée tous les jours et être aérée régulièrement. Un remède universel est la pommade "Panthénol", dont l'utilisation est possible sans la nomination d'un médecin comme premier secours.

Les maux de nez ne passent pas: que traiter?

La structure du nez, ses passages et ses sinus, servent de filtre à l’air inhalé. Une grande quantité de poussière, de bactéries et de virus est liée et désinfectée à chaque respiration. La muqueuse qui tapisse la cavité de l'intérieur peut rapidement se remettre de tout dommage. Par conséquent, une situation où un nez douloureux ne passe pas pendant longtemps sert de signal de mal-être latent.

L’apparition régulière de symptômes désagréables indique que le "filtre" ne peut pas remplir pleinement ses fonctions. Toute plaie dans le nez qui ne guérit pas d'elle-même nécessite des soins médicaux, l'identification des causes et un traitement attentif.

Causes de la congestion nasale

La muqueuse nasale est endommagée assez souvent, mais elle n’attire pas toujours l’attention. Lorsqu'il n'y a pas de douleur, d'inflammation, d'enflure ou de démangeaisons, la personne ne remarque pas le problème, car il se résout tout seul. Les blessures guérissent, l'éruption disparaît, les sceaux se dissolvent.

Lorsque les symptômes deviennent perceptibles, la plaie dans le nez ne disparaît pas plus d'une semaine ou réapparaît, vous devez en comprendre plus précisément les causes. Ces affections «peu graves» peuvent être des symptômes d'affections plus redoutables nécessitant une intervention immédiate.

Plaies et coupures

Le plus souvent, la surface interne du nez est blessée mécaniquement: lorsqu'elle se peigne avec les doigts ou des objets, ce qui est souvent observé chez les enfants. De telles blessures guérissent rapidement et ne doivent pas vous inquiéter. Mais avec les dommages permanents, les tissus n’ont pas le temps de récupérer, de se maigrir. Ouvre la voie à toutes sortes d'infections.

Pour le fonctionnement normal de toutes les fonctions de protection du nez, contact avec les doigts, les ongles, les ciseaux, autres objets étrangers, il est souhaitable de minimiser. Autrement, l'habitude de cueillir quelque chose dans le nez peut devenir non seulement un problème psychologique.

Faites attention! Une épilation indépendante des poils du nez peut provoquer des coupures, des brûlures (composés chimiques) et une inflammation des follicules pileux. En cas de stérilité insuffisante du processus, les plaies peuvent s'infecter et ne guérissent pas longtemps.

Les conséquences d'un rhume

Des écoulements liquides lors de maladies respiratoires, irritant la peau, entraînent une éruption cutanée autour du nez et des plaies à l'intérieur. Irritation mécanique causée par le contact permanent avec les mouchoirs, les serviettes endommagent la peau. En règle générale, ces manifestations disparaissent avec le nez qui coule, mais deviennent parfois le sol pour une infection ultérieure.

Les rhinites particulièrement désagréables nécessitant un traitement prolongé sont:

  1. Rhinite atrophique. Le dessèchement constant de la muqueuse provoque sa fissuration, les petits vaisseaux sont endommagés, des plaies se forment à l'intérieur du nez et à son extrémité.
  2. Ozena. Un type rare de rhinite - nez qui coule fétide. Accompagné d'une renaissance muqueuse avec formation abondante de croûtes. Le processus affecte les nerfs et les os.
  3. Sinusite Se produit à la suite d'une infection des sinus paranasaux. La sinusite est l’un des types de cette inflammation purulente.

Ce n'est pas seulement le froid qui est à l'origine de la formation de plaies dans le nez et autour de celui-ci. Un traitement inapproprié peut causer encore plus de dégâts au corps. L'abus de gouttes vasoconstricteurs entraîne la dessiccation de la surface interne des sinus nasaux. Et sans hydrater, le fonctionnement normal du mucus est impossible.

La couche superficielle de l'épithélium délicat se dessèche et meurt en formant des croûtes. En essayant de les écraser, le tissu enflammé est exposé. Une telle muqueuse perd complètement sa fonctionnalité. De la défense contre les micro-organismes nuisibles, le nez lui-même devient une proie facile pour les infections.

Astuce! Pour les rhinites de toutes origines, utilisez des mouchoirs jetables. Cela réduira le contact avec des agents pathogènes et réduira le risque d'infection de la peau et des yeux.

Bout dans le nez

L'ébullition n'est pas un bouton commun, mais une inflammation grave des tissus mous, accompagnée de suppuration. Un phoque rougi dans le nez provoque une douleur qui s'étend à la mâchoire, à la tempe et aux oreilles. La température dépasse les 38 °, il y a une faiblesse, de la fièvre. L'ébullition de maturation est remplie de contenu purulent, après son ouverture, les symptômes disparaissent, la plaie guérit.

Les processus purulents dans le nez sont particulièrement dangereux. Les tentatives d'ouverture de l'ébullition peuvent entraîner la pénétration de masses purulentes dans le sang. L'infection des parois vasculaires entraîne une inflammation et une thrombophlébite. Et le long du lit veineux, le pus peut directement pénétrer dans les tissus du cerveau et de ses membranes.

Infections bactériennes et virales

L'infection est une cause fréquente de formation de plaies qui ne guérissent pas les ulcères au nez. Toute diminution temporaire ou prolongée de l'immunité peut déclencher la reproduction de microorganismes pathogènes. En outre, les bactéries et les virus peuvent pénétrer de l'extérieur ou rester à l'intérieur du corps sous une forme latente.

Les types les plus communs d'infections des tissus nasaux:

  • L'herpès Le virus se manifeste par la dispersion de petites vésicules à l'extérieur et à l'intérieur des narines. Éruption accompagnée de démangeaisons, de brûlures. Après ouverture, les pustules deviennent en croûte et guérissent. Lorsqu'une plaie au nez causée par le virus de l'herpès ne disparaît pas pendant longtemps, il existe un risque d'infection par d'autres personnes et d'auto-infection répétée.
  • Sycosis. Infection bactérienne des follicules pileux dans le nez, au-dessus de la lèvre, sur le cuir chevelu, y compris les paupières et les sourcils. L'inflammation provoque Staphylococcus aureus, souvent en association avec d'autres bactéries. Éruption primaire superficielle, disparaissent rapidement. Ils sont remplacés par des ulcères profonds (folliculite), susceptibles de se propager rapidement.
  • Le streptocoque, le staphylocoque, l'entérocoque étant imperceptiblement dans le corps, peuvent se manifester par des exacerbations périodiques telles que des ulcères, des furoncles, des éruptions cutanées. Tout changement soudain de l'hypothermie au développement de maladies systémiques (troubles hormonaux, endocriniens, métaboliques, diabète sucré) peut être un facteur provoquant.
  • Chancre syphilitique. Rare localisation du virus de la syphilis. Le chancre primaire se trouve dans les allées, sur le septum ou sur les ailes du nez. La surface lisse et indolore de l'ulcère est de couleur rouge, séparée de la peau en bonne santé par un épaississement (rouleau). Après guérison d'un ulcère, des éruptions syphilitiques caractéristiques apparaissent après 6 semaines.

Précautions! Si une plaie s'est formée dans le nez ou à proximité de celle-ci, ce qui ne passera pas longtemps, jusqu'à ce que sa nature ait été déterminée avec précision, portez une attention particulière à l'hygiène. Lavez-vous souvent les mains, n'utilisez pas le linge, les serviettes de quelqu'un d'autre. Essayez de toucher moins souvent les zones touchées. Utilisez des cotons-tiges ou des tampons pour enduire les plaies de composés médicinaux.

Polypes, papillomes, tumeurs

Les excroissances pathologiques des tissus de la cavité nasale gênent la respiration, sont blessées et provoquent une inflammation. Ces croissances se transmettent rarement d'elles-mêmes, ont tendance à se développer. Il affecte non seulement les voies nasales, mais aussi les sinus, ce qui est difficile à établir sans examen spécial.

Le plus souvent trouvé dans le nez:

  1. Les polypes sont des excroissances bénignes de tissus de différentes formes et couleurs. Peut avoir une forme de goutte, apparaître dans les deux narines. La plupart des excroissances sont inoffensives mais, de plus en plus grandes, elles interfèrent mécaniquement, pincent les tissus et rendent plus difficile la respiration et les expectorations.
  2. Le papillome est une formation ressemblant à un polype causée par l'activité du papillomavirus humain (HPV). Les papillomes du nez ont l'apparence d'une verrue ou de fils plats. Peut saigner. Certaines souches du virus provoquent une dégénérescence maligne des tissus.
  3. Une vigilance oncologique particulière est provoquée par des structures en croissance accompagnées de sécrétions sanglantes ou purulentes.

Toute croissance du nez qui ne disparaît pas pendant une longue période nécessite un diagnostic opportun. Sur la base des résultats de l'examen, une méthode de traitement ou d'élimination appropriée est sélectionnée, si nécessaire.

Plaies dans le nez d'un enfant

Chez les enfants, les ailes du nez présentent très souvent des plaies, des plaies et des croûtes avec une irritation constante de la peau due à la rhinite. En raison de l'âge, il est difficile de garantir la stérilité et l'absence de rayures. Les enfants sont souvent infectés par les mains, infectant les yeux ou la bouche.

Pousser de petits objets dans les narines endommage le tissu et entraîne l’infection. Si vous soupçonnez la présence d’un corps étranger dans le nez, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il est dangereux de retirer vous-même les corps étrangers. L'œdème, qui augmente avec le temps, complique la procédure, il doit être exécuté par un spécialiste.

Lors de rhumes ou de maladies virales, en raison de l'immaturité de l'immunité et de l'irritation des muqueuses, les enfants peuvent présenter des infections congénitales (herpès, staphylocoque, chlamydia, syphilis). Des plaies ou une éruption cutanée au nez d'un bébé peuvent indiquer que l'infection acquise in utero ou pendant l'accouchement a commencé à se développer.

Cette situation nécessite une intervention médicale et un traitement d'urgence. De telles plaies chez les enfants peuvent être guéries par de simples remèdes maison que pour un temps, la raison demeure et attend la prochaine occasion de se manifester.

Faites attention! Un assèchement excessif des muqueuses, des fissures et des blessures subséquentes sont provoqués par un air trop sec. La température normale dans la pièce où réside l'enfant ne doit pas être supérieure à 20 ° C, l'humidité doit être d'au moins 60%. Il est particulièrement important d'observer un tel régime au cours de diverses affections chez les enfants.

Caractéristiques du traitement des plaies dans le nez

Des muqueuses en bonne santé, une bonne immunité garantissent une auto-guérison rapide des défauts et des blessures. Par conséquent, les thérapies vitaminiques et immunostimulantes sont efficaces en cas de plaie dans le nez. Une forte protection immunitaire inhibe le développement d'infections cachées, résiste aux infections externes.

Le traitement des plaies dans le nez présente certaines caractéristiques:

  • l'hydratation de la membrane muqueuse joue un rôle important dans sa guérison, les solutions salines utilisées en pharmacie et à domicile aident à réparer les dommages, renforcent considérablement la fonction de protection;
  • les antiseptiques Miramistin, la chlorhexidine ont un large spectre d’action et peuvent être utilisés pour la désinfection régulière ou urgente de toute blessure ou blessure;
  • l'utilisation d'un seul onguent pour les plaies virales n'est pas efficace, elle nécessite la nomination d'antiviraux à l'intérieur;
  • L'utilisation non autorisée d'antibiotiques peut brouiller le tableau clinique, il sera plus difficile de déterminer la cause de l'éruption cutanée.

Attention Il est permis de frotter les plaies, les plaies avec des drogues contenant de l'alcool uniquement à l'extérieur. Iode, les teintures sur l'alcool ne peuvent pas être appliquées à l'intérieur du nez. Les agents antiseptiques ne doivent pas dessécher ni brûler les muqueuses.

Des méthodes de traitement à domicile telles que les inhalations aux huiles essentielles et aux herbes ont des effets notables sur la santé du nasopharynx dans son ensemble et ne permettent pas la pénétration de microbes dans le corps. Camomille, sauge, huile de théier - les antiseptiques naturels les plus efficaces.

Si, avec un traitement approprié à la maison, le mal de nez ne disparaît pas pendant plus de 7 jours ou si des éruptions cutanées se développent à la place, vous devriez consulter un médecin pour des tests et des frottis. Après avoir identifié la cause de l'éruption cutanée, le spécialiste vous prescrira un traitement adéquat.

Pommade efficace pour les plaies dans le nez

En guise de pommade, les gels peuvent soigner la plaie en peu de temps, tant chez l'adulte que chez l'enfant. L'élimination urgente ne nécessite que de gros polypes, des papillomes et d'autres formations pathologiques.

L'efficacité des pommades pour les plaies dans le nez est déterminée par leur sélection correcte:

  1. Un outil de premiers secours universel - pommade pour les plaies. Sans endommager la membrane muqueuse, il a un bon effet cicatrisant et hydratant.
  2. La muqueuse séchée peut être rapidement restaurée avec des irrigations régulières et des onguents Methyluracil, Actovegon. L'application de jus d'aloès empêche l'atrophie des tissus.
  3. En cas d'éruption herpétique, Acyclovir, Tromantadine, Zovirax sont prescrits en externe. Les sinus sinus devraient être jusqu'à 5 fois par jour. En outre utilisé des médicaments antiviraux à l'intérieur (Amiksin, Levomaks).
  4. Lésion bactérienne est traitable avec des pommades lévomékol, tétracycline. Au début du processus, le traitement local est suffisant, sans utilisation de médicament. En cas d'apparition de symptômes graves et d'inflammation purulente, des antibiotiques à base d'amoxicilline et de céphalosporine peuvent être prescrits.
  5. Les infections fongiques (par exemple la candidose) sont traitées avec des pommades fongicides: Terzhinan, Clotrimazole, Nystatin.

Pour le traitement des plaies persistantes dans le nez, les médicaments sont combinés à des méthodes à domicile permettant d'accroître l'immunité locale et la guérison générale du corps. De bonnes habitudes, un durcissement, une bonne nutrition non seulement éliminent les manifestations externes de la maladie, mais peuvent également empêcher leur apparition future.

Vous Aimerez Aussi