Comment traiter la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, le corps de la femme est reconstruit et remplit l'une de ses fonctions les plus importantes: fournir et nourrir l'enfant à naître avec toutes les substances nécessaires. De ce fait, la future mère souffre d'une diminution de son immunité, d'une insuffisance hormonale et, en conséquence, de l'apparition d'un certain nombre de maladies qui apparaissent exclusivement «dans une position intéressante».

Selon les statistiques, chaque femme enceinte sur deux a le nez qui coule sans raison apparente. Les médecins appellent une telle pathologie "rhinite vasomotrice pendant la grossesse" ou "rhinite de femme enceinte".

Raisons

La rhinite, symptôme le plus courant des maladies virales, infectieuses et allergiques, peut survenir pendant la grossesse pour les raisons suivantes:

  • ARVI, ARI ou grippe;
  • Affections chroniques - sinusite, pharyngite ou sinusite au stade aigu;
  • Polypes ou végétations adénoïdes;
  • Les perturbations hormonales inhérentes à chaque femme enceinte;
  • Réactions allergiques.

La congestion nasale et les éternuements sont les principaux symptômes de la maladie. C'est pourquoi de nombreuses femmes, inquiètes pour la santé future de leur bébé, entament immédiatement un traitement contre le rhume ou une infection, ne réalisant pas qu'elles peuvent causer encore plus de dégâts.

Comme pour toute maladie, la rhinite vasomotrice nécessite un diagnostic dans un établissement médical et un traitement uniquement prescrit par un spécialiste.

Caractéristiques et symptômes

La rhinite vasomotrice est un écoulement abondant du nez d'une femme enceinte qui n'a rien à voir avec des maladies infectieuses ou virales. Comme vous le savez, le sens de l'odorat est aggravé pendant la grossesse. Le nez qui coule de la future maman peut être causé par une réaction allergique du corps aux odeurs étrangères, à la fumée de cigarette, au parfum, à la poussière ou à une grande quantité d'épices dans les aliments.

Les allocations peuvent également être attribuables aux variations de température et aux réactions à certains médicaments ou vitamines.

Les symptômes d'écoulement nasal chez la femme enceinte apparaissent généralement au bout de deux ou trois trimestres, en raison d'une augmentation de la composition du sang en œstrogènes, que le placenta commence à produire en grand nombre. Dans certains cas, cette affection peut commencer dès les premières semaines de la grossesse et se poursuivre jusqu’à la naissance.

Dans le même temps, le corps de la future mère présente une défaillance hormonale et ses premiers symptômes sont des sécrétions muqueuses abondantes, car une augmentation du niveau d'hormones provoque un gonflement de la muqueuse nasopharyngée.

Avec le développement de la maladie, les symptômes suivants apparaissent:

  1. Éternuements, toux, nez qui pique;
  2. Essoufflement dû à la congestion nasale;
  3. Rhinorrhea - forte décharge de liquide et de mucus clair du nez;
  4. Douleur au nez, maux de tête.

Étant donné que ces symptômes ressemblent aux signes d’une infection virale et du rhume, vous devez consulter un spécialiste dès les premières manifestations de la rhinite. Et la principale chose à retenir est que la rhinite vasomotrice chez une femme qui attend un enfant ne provoque jamais de maux de gorge ou de fièvre!

Traitement

En règle générale, le traitement de la rhinite vasomotrice n'est pas effectué. Quelques semaines après la naissance du bébé, il passe seul. Cependant, les symptômes de la maladie peuvent être inconfortables et compliquer considérablement la vie de la future mère. Avec le nez constamment bouché, il est difficile de dormir et de manger, la quantité d'oxygène qui pénètre dans les poumons est réduite, ce qui peut provoquer une hypoxie fœtale. En outre, cette condition fait respirer la femme enceinte la bouche ouverte, ce qui augmente considérablement le risque de contracter des maladies virales et infectieuses.

Les recommandations des médecins et le traitement de la rhinite visent principalement à éliminer les symptômes. Pour ce faire, le spécialiste doit non seulement diagnostiquer la rhinite vasomotrice, mais également réaliser une enquête, à l'exclusion des infections, des végétations adénoïdes ou des polypes, mais également sélectionner un traitement individuel en tenant compte de l'état de santé général de la future mère.

La première et la plus importante des choses sur laquelle le médecin appelle l’attention est les actions qui ne sont absolument pas recommandées lors du portage d’un enfant. Ceux-ci comprennent le traitement des gouttes vasoconstricteurs contre la rhinite. Des médicaments tels que Galazolin, Naphthyzinum ou Sanorin ne sont prescrits que dans les cas où d'autres médicaments ne peuvent aider. L'effet négatif des gouttes vasoconstricteurs pendant la grossesse est que, sous leur influence, les capillaires et les vaisseaux du placenta peuvent se rétrécir, bloquant ainsi l'apport d'oxygène et de sang au fœtus. En outre, ces outils créent une dépendance et, après la première semaine d'admission, vous ne pouvez plus vous en passer.

Des moyens sécuritaires pour éliminer les symptômes

Il n'est pas recommandé de traiter la rhinite vasomotrice, qui apparaît chez la plupart des femmes pendant la grossesse, car il ne sera pas possible d'éliminer complètement le problème déjà rencontré. Toutefois, pour remédier à la situation, vous pouvez utiliser certaines des recommandations suivantes:

  • Augmenter la quantité de liquide consommée;
  • Assurez-vous de bien aérer la pièce dans laquelle vous dormez;
  • Surveillez l'humidité de l'air dans la pièce - si nécessaire, ionisez-la;
  • Rincer le nasopharynx avec une solution saline et des solutions salines. Cela aidera à humidifier la cavité nasale et à éliminer rapidement le mucus accumulé.
  • Effectuer régulièrement un ensemble de massages spéciaux et d'exercices;
  • Organisez correctement le lit - le choix d'oreillers hauts réduira le gonflement de la membrane muqueuse.

Bien que l'inhalation pendant la grossesse soit utilisée avec une extrême prudence, consultez votre médecin à propos de la possibilité de respirer par paires de plantes médicinales. Le traitement de la rhinite est effectué à l'aide de décoctions de sauge, de camomille ou de calendula. Solutions efficaces de soude avec l'ajout de quelques gouttes d'huile essentielle de sapin ou d'eucalyptus. Pour les procédures, utilisez un inhalateur à ultrasons avec aération de la vapeur froide.

En outre, pendant la période de portage d'un enfant, des gouttes à base d'huiles essentielles (par exemple, Pinosol) ou de préparations homéopathiques (Delufen, Euforbium) peuvent entrer dans le traitement complexe. Un spray nasal Nasonex a une propriété indispensable pour une femme enceinte - ses composants ne sont pratiquement pas absorbés dans le sang.

Quel serait le traitement de la rhinite enceinte que vous choisissez, assurez-vous de consulter votre médecin. N'oubliez pas que la vie d'un enfant à naître est entre vos mains et que, par conséquent, vous n'avez tout simplement pas le droit de vous soigner vous-même!

Traitement de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte

Contenu de l'article

Raisons

La rhinite vasomotrice chez la femme enceinte se produit souvent lorsque des modifications hormonales se produisent dans le corps de la femme au cours de la seconde moitié de la grossesse. Au cours de cette période, le niveau d'hormones stéroïdes féminines, que le placenta produit en abondance, augmente considérablement.

Dans le contexte de niveaux élevés d'hormones, se produisent un gonflement de la muqueuse nasale et des phalanges nasales, ainsi qu'une augmentation de la production de mucus.

Vous pouvez également identifier un certain nombre de raisons pouvant provoquer le développement de la rhinite:

  • diverses infections virales du nasopharynx;
  • exacerbation de certaines maladies chroniques telles que la sinusite, la laryngite;
  • les pathologies associées à la mauvaise localisation du septum nasal;
  • les végétations adénoïdes, les polypes;
  • allergènes.

Les causes de cette forme de rhinite ne sont souvent pas associées à des maladies infectieuses ou à des manifestations allergiques. Un tel nez qui coule peut se produire en raison de:

  • rester dans une pièce avec beaucoup d'air poussiéreux;
  • inhalation d'odeurs fortes, par exemple, peintures et vernis;
  • tabagisme et abus d'alcool;
  • les ondes nerveuses, l'utilisation de certains médicaments;
  • manger des aliments trop froids, chauds et poivrés.

Les symptômes

La congestion nasale est le principal symptôme qui caractérise la rhinite chez les femmes enceintes et les autres patients. Si le nez ne remplit pas ses fonctions de base et si une personne respire constamment avec l'aide de la bouche, la probabilité d'infection dans le corps augmente considérablement et l'immunité locale diminue.

Les symptômes de la rhinite incluent également:

  • nez qui coule, une grande quantité de liquide sécrété, sécrétion souvent incolore;
  • éternuer, tousser;
  • sensation de chatouillement dans le nez;
  • faiblesse générale, fatigue, maux de tête;
  • ronfler et retenir votre souffle pendant la nuit;
  • respiration sifflante, surtout en marchant vite, en montant les escaliers.

Traitement

Le traitement de toute maladie pendant le port d'un enfant doit être effectué exclusivement sous la surveillance d'un médecin. En effet, les médicaments qu'une femme utilisait pour traiter un rhume avant la grossesse ne peuvent souvent pas être utilisés avec un enfant, car ils peuvent être dangereux pour le fœtus.

  • Si la rhinite est causée par une infection virale grave, alors des médicaments antiviraux sont utilisés (Anferon et Otsillokoktsinum), les médicaments à base d'interféron (Viferon) sont considérés comme les plus sûrs pour le fœtus.
  • Si une femme enceinte a développé une infection bactérienne, elle survient le plus souvent avec une complication sinusale de la sinusite. Dans ce cas, une thérapie avec des médicaments antibactériens (amoxicilline, céfazoline, azithromycine) peut être nécessaire.
  • Si le bénéfice attendu pour la mère est supérieur aux risques potentiels pour le fœtus, le médecin traitant peut vous prescrire Bioparox en spray.
  • En cas de rhinite allergique, il faut d'abord éliminer l'allergène. Aidez également à nettoyer et à aérer régulièrement la pièce. En cas de rhinite allergique saisonnière et si la cause de l'allergie ne peut être éliminée, des médicaments anti-allergiques modernes sont prescrits (Loratadin, Zyrtec).

On sait qu’au cours de la gestation, une quantité accrue de cortisol est produite, une substance à activité antiallergique. Par conséquent, chez les femmes enceintes, la probabilité de développer des allergies est considérablement réduite.

Cependant, comme indiqué ci-dessus, la rhinite chronique chez la femme enceinte survient le plus souvent dans le contexte de modifications hormonales de l'organisme et n'est pas associée à l'action de micro-organismes pathogènes.

Par conséquent, dans ce cas, le traitement de la rhinite repose souvent sur des procédures simples visant à hydrater la muqueuse des voies nasales et à éliminer les irritations.

  • Lavage de la cavité nasale avec des solutions salines (Aquamaris, Physiomer, Saline, Aqualor). Ces médicaments n'ont pratiquement pas de contre-indications, hydratent la muqueuse nasopharyngée, nettoient les voies nasales de la poussière, fluidifient le mucus, soulagent l'inflammation, réduisent l'enflure. Une solution saline pour l’irrigation des voies nasales peut être préparée à la maison, à raison d’une demi-cuillère à café de sel de table ou comestible par demi-litre d’eau bouillie. En outre, comme solution de lavage, vous pouvez utiliser une solution saline normale achetée en pharmacie.
  • De l'air frais et humide aide à réduire les signes de rhinite. Par conséquent, il est important de maintenir un niveau optimal d'humidité (au moins 50%) et une température de l'air de l'ordre de 20-22 degrés.
  • Les inhalations avec l'utilisation d'eau minérale alcaline ou de solution saline avec un nébuliseur hydratent également la membrane muqueuse, réduisent le gonflement, l'irritation, la liquéfaction et le mucus.
  • En l'absence d'intolérance individuelle, vous pouvez utiliser l'inhalation avec des huiles essentielles (eucalyptus, arbre à thé, sapin), le baume d'astérisque, les gouttes de Pinosol, Evkacept, Euphorbium compositum.
  • Si le nez est complètement bouché, alors, lors de la naissance, les seuls moyens de rétablir la respiration autorisés à l'enfant sont les préparations de corticostéroïdes à base de propionate de fluticasone (Fliksonaz, Fluticasone).
  • Pour normaliser la perméabilité des vaisseaux sanguins montre l'utilisation du médicament Wobenzym.

Aussi, pendant la grossesse, vous devriez suivre un régime bien équilibré, manger des aliments enrichis (fruits frais, légumes, fruits secs), suffisamment de liquide (s'il n'y a pas de contre-indication chez le médecin). Un oreiller haut aidera à réduire l'enflure du nez pendant le sommeil.

Manières folkloriques

Les méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite pendant la grossesse sont également très efficaces et permettent d’éliminer les poches, ainsi que les symptômes désagréables du rhume, en toute sécurité pour le fœtus.

  • Utilisez du jus d'aloès. Le jus de la plante est instillé dans le nez en quelques gouttes, préalablement dilué avec une solution saline dans un rapport de 1: 1. Cet outil élimine bien la congestion nasale, hydrate la membrane muqueuse, facilite la respiration. L'utilisation d'aloès à l'intérieur pendant la grossesse est contre-indiquée.
  • L'inhalation de vapeur pour les femmes enceintes atteintes de rhinite a également un effet positif. Pour ce faire, utilisez des décoctions de camomille, d’écorce de chêne, de sauge, de teinture de propolis et de calendula, en ajoutant deux cuillères à thé pour chaque demi-litre d’eau.

C'est important! L'inhalation de bains de vapeur et de pieds trop chauds est interdite pendant la grossesse.

  • Le jus de Kalanchoe est un bon remède contre la rhinite. Cependant, lors du port de l'enfant doit être dilué avec une solution saline.
  • L'instillation dans le nez de betterave et de jus de carotte, ainsi que leur mélange, aide à réduire la gravité des signes de rhinite chez la femme enceinte.
  • Massage des sinus nasaux. La procédure doit être effectuée avec de légers mouvements circulaires jusqu'à ce que vous ressentiez une amélioration. Le plus souvent, dix minutes de ce massage suffisent à rétablir la respiration nasale.

Contre-indications

Afin de guérir la rhinite vasomotrice, d’éliminer les principaux symptômes de la maladie et de ne pas nuire au bébé à naître, vous devez connaître les méthodes de traitement et les médicaments contre-indiqués pendant la grossesse. Vous ne pouvez pas:

  • utiliser des immunostimulants susceptibles de provoquer une fausse couche au cours du premier trimestre de la grossesse;
  • utiliser des fonds appartenant au groupe des adaptogènes, substances contribuant à une augmentation du pouls et de la pression;
  • utilisation pour le traitement et la prévention des maladies des produits de l'abeille, en particulier pendant la seconde moitié de la grossesse;
  • prendre indépendamment des complexes de vitamines sans ordonnance du médecin;
  • appliquer des gouttes et des sprays vasoconstricteurs, car les substances qui les composent peuvent pénétrer dans le sang, affecter les vaisseaux placentaires, altérer l'irrigation sanguine et provoquer une hypoxie fœtale;
  • auto-médication.

Rhinite vasomotrice pendant la grossesse: causes et caractéristiques du traitement

Impact sur le foetus

Les symptômes désagréables de la rhinite vasomotrice causent beaucoup d'inconvénients à une femme enceinte. Pour la première fois, ils apparaissent au deuxième trimestre et augmentent jusqu'à la fin de la gestation. La respiration orale la nuit peut causer de l'insomnie, de la fatigue chronique et d'autres complications, mais il n'y a presque pas d'effet négatif direct sur le fœtus.

Quel médecin traite la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte?

Le diagnostic et le traitement de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte sont réalisés par un gynécologue, une femme enceinte menante ou un otorhinolaryngologue.

Diagnostics

Pour le diagnostic est généralement suffisant pour énumérer tous les symptômes. Pour confirmer, une femme subit une rhinoscopie antérieure - une méthode de recherche instrumentale utilisant des miroirs nasaux. Dans cet examen, vous pouvez remarquer l'hypertrophie de la membrane muqueuse, la courbure du septum, les excroissances polypeuses et d'autres anomalies. En règle générale, il y a des taches blanchâtres, des conques nasales dilatées et molles.

Pour exclure la nature allergique de la rhinite, un test sanguin est effectué pour détecter les signes d'allergie - le nombre d'éosinophiles et d'immunolgobuline E. Il est interdit de réaliser des tests cutanés pendant la gestation.

Traitement

Il n'y a pas de traitement ciblé sur le facteur étiologique, vous devez donc essayer d'éliminer tous les facteurs de provocation possibles:

  • La fumée de tabac, les odeurs fortes, la parfumerie et les produits chimiques ménagers agressifs doivent être évités.
  • Limitez le contact avec les animaux domestiques.
  • Traiter rapidement les maladies des voies respiratoires supérieures.
  • Pratiquez des exercices de respiration et de gymnastique pour les femmes enceintes.
  • Pour surveiller la situation dans un rêve - la tête de lit doit être levée.

En règle générale, les symptômes désagréables disparaissent après l'accouchement. Pendant la grossesse, de nombreux médicaments sont interdits, notamment les gouttes vasoconstricteurs. Médicaments autorisés approuvés pour utilisation chez le nouveau-né. La méthode de traitement la plus douce consiste à laver le nez. Dans ce cas, utilisez des solutions salines. Cette procédure aidera à soulager les poches de la membrane muqueuse, à évacuer le mucus et à faciliter la respiration. Dans les cas extrêmes, les médicaments vasoconstricteurs faibles sont autorisés, par exemple Rinomaris ou Snoop, et il est important de choisir le bon dosage. Médicaments autorisés avec une teneur minimale en composant vasoconstricteur. La dose doit être calculée par le médecin traitant.

Des complications

La rhinite vasomotrice ne menace pas le fœtus. Des symptômes désagréables peuvent provoquer un trouble d'état psycho-émotionnel chez la future mère. Avec des crises fréquentes dues au manque d’oxygène, le cerveau subit une hypoxie, qui aggrave l’état général de la femme.

Prévention

Pour prévenir le développement de crises de rhinite vasomotrice, il est souhaitable d'éliminer le contact avec des facteurs irritants. Une femme devrait mener une vie saine:

  • Promenades fréquentes dans l'air frais.
  • Bonne nutrition.
  • Suffisamment de repos.
  • Limiter le contact avec les personnes malades.
  • Maintenir la propreté et l'humidité appropriée dans une zone résidentielle.
  • Lavage régulier de la cavité nasale avec des solutions salines.

Avant de commencer à prendre des médicaments devraient consulter le gynécologue, conduisant la grossesse. Indépendamment, diagnostiquer et prescrire un traitement n'est pas sans danger - pendant la grossesse, une femme est responsable non seulement pour elle-même, mais également pour l'enfant.

Rhinite vasomotrice pendant la grossesse: causes, premiers signes, méthodes de lutte contre la maladie

Ce n'est un secret pour personne que, lorsqu'une femme devient enceinte, divers changements commencent à se produire dans son corps. La grossesse peut même provoquer le développement de certaines maladies. Ces maladies comprennent la rhinite vasomotrice.

Définition du concept

Rhinite vasomotrice dans l'image

La rhinite vasomotrice est une maladie causée par des lésions des vaisseaux sanguins situés dans le passage nasal inférieur, très étroitement adjacentes à la muqueuse nasale. La violation de l'activité des vaisseaux sanguins est qu'ils cessent de se rétrécir. Et ils ne diminuent pas en raison de la conque nasale enflée. Avec tout cela, la muqueuse nasale devient plus grande et la respiration devient difficile. Ce type de rhinite peut être une maladie chronique et peut également être contracté au cours de la vie.

Les femmes enceintes sont particulièrement sensibles à la rhinite vasomotrice, car leur immunité est affaiblie. La faiblesse du système immunitaire et conduit au fait que le corps de la femme enceinte répond rapidement à divers types de stimuli.

Causes de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte

Lors de la détermination de la cause de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte, le principal élément à prendre en compte est sa nature non allergène, non infectieuse et non virale.

Une maladie peut survenir absolument à n'importe quel stade de la grossesse, mais le plus souvent, ce malheur dépasse les femmes enceintes dans la seconde moitié du trimestre. Une rhinite de type vasomoteur peut survenir chez une femme enceinte en raison d'un dysfonctionnement général des vaisseaux sanguins. Les détenteurs du diagnostic de "dystonie végétative-vasculaire", ainsi que ceux présentant un tonus vasculaire réduit, sont particulièrement sensibles au développement de cette maladie. Mais la grossesse est la raison principale de l'apparition d'une rhinite vasomotrice chez une femme enceinte.

Outre cette raison principale, il en existe plusieurs autres:

  1. Abus de gouttes nasales, qui aident les vaisseaux à se rétrécir, car ils ne peuvent plus le faire. C'est la soi-disant raison médicale.
  2. Sensibilité aux changements météorologiques, dépendance au temps.
  3. Caractéristiques individuelles de la structure du nez. Si le septum nasal est courbé, si des adénoïdes ou des polypes apparaissent dans le nez, cela peut également entraîner le développement d'une rhinite vasomotrice.
  4. Etat écologique. La rhinite vasomotrice peut survenir en réponse à un air pollué.
  5. Les aliments trop épicés, les aliments avec exhausteur de goût, les conservateurs peuvent également provoquer une rhinite vasomotrice.

En accord avec les raisons du développement de la maladie, on peut en conclure que, dans de nombreux cas, il est impossible d'empêcher le développement de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte.

Symptômes de la maladie

Le symptôme principal de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte, qui contribuera à la distinguer de la rhinite allergique ou de la rhinite neuro-autonome, est une congestion nasale inhabituelle. Le fait est que chaque narine repose à tour de rôle. Cela peut être ressenti dans la position couchée. Il s'avère être mis en gage par la narine du côté sur lequel vous vous allongez. Si vous obtenez de l'autre côté, la congestion passera dans l'autre narine.

Des maux de tête soudains périodiques et une sensation de pression peuvent être considérés comme un autre signe de rhinite. Dans le même temps dans le nez commence à harceler désagréable. Cette combinaison de symptômes s'appelle une attaque. Il peut durer plus d'une heure et se répéter plusieurs fois par jour.

Avec la rhinite vasomotrice, le nez est bouché la nuit, ce qui rend le sommeil difficile.

En plus de ces symptômes, la rhinite vasomotrice peut être identifiée et présente les signes caractéristiques de la rhinite en général:

  • toux sans expectorations, il n'est pas capable de dégager les voies respiratoires
  • les yeux et les paupières deviennent rouges et gonflés, des démangeaisons y sont ajoutées.
  • la voix devient enrouée
  • ne peut respirer que par la bouche
  • le patient éternue beaucoup et éternue plusieurs fois
  • écoulement nasal muqueux abondant de couleur transparente

Diagnostics

Pour que le diagnostic soit posé correctement, il est impossible de se passer de la procédure de rhinoscopie antérieure. Il s’agit d’un examen standard de la cavité nasale, auquel sont exposés tous ceux qui viennent pour recevoir un oto-rhino-laryngologiste. La procédure consiste en l'introduction de miroirs nasaux dans le nez du patient. Les miroirs aideront à voir si la muqueuse nasale a changé. Et il sera également possible de diagnostiquer la présence d'adénoïdes ou de polypes, afin d'établir la courbure du septum nasal.

Si la future mère souffre réellement de rhinite vasomotrice, le médecin remarquera certainement l'augmentation des conques nasales. En outre, le patient aura des taches prononcées, grises et blanches, sur la muqueuse nasale.

Pour poser un diagnostic de rhinite vasomotrice à 100% de grossesse, il est nécessaire d’exclure la possibilité du développement d’un autre type de rhinite - l’allergie. À cette fin, il est nécessaire de faire une analyse de sang qui aidera à identifier la présence ou l'absence d'immunoglobuline, ainsi que le nombre d'éosinophiles. Un échantillon de peau permettant d'identifier un allergène pendant la grossesse est contre-indiqué.

Si le médecin le juge nécessaire, alors vous pouvez effectuer la procédure de rhinomanomarie. Cela aidera à déterminer le degré de perméabilité des voies nasales.

L'effet de la rhinite vasomotrice sur le développement intra-utérin d'un enfant

Avec le nez bouché, il est presque impossible pour quelqu'un de vivre confortablement. Pendant la grossesse, une femme et donc il y a beaucoup d'inconvénients, nez bouché ne fera qu'aggraver la situation. Si la maladie n'est pas traitée complètement, la future mère développera une faiblesse permanente, une insomnie et une sensation de fatigue constante. Une immunité affaiblie associée à une rhinite vasomotrice peut provoquer un rhume, car l’infection pénètre dans le corps par le nez.

Avec tout cela, la rhinite vasomotrice n'est nocive que pour une femme enceinte, mais son bébé n'est pas en danger. Cette maladie n'affecte pas le fœtus.

Traitement de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte

Comment choisir les gouttes

Il a été scientifiquement prouvé que la rhinite vasomotrice passera sans traitement immédiatement après l'accouchement. Mais gâcher l'attente de votre bébé qui coule ou d'attendre qu'un bébé naisse juste pour se débarrasser de la rhinite est quelque chose d'étrange. Par conséquent, pour traiter la rhinite vasomotrice doit commencer immédiatement après l'apparition des premiers signes précurseurs.

Le traitement de la rhinite vasomotrice dans des conditions normales implique nécessairement des gouttes nasales, qui contribuent au rétrécissement des vaisseaux sanguins dilatés pour cause de maladie. Mais il est strictement interdit aux femmes enceintes de les prendre. Cela est dû au fait que la prise d'un tel médicament entraînera un rétrécissement des vaisseaux non seulement dans le nez, mais également dans le placenta, ce qui entraînera un manque d'oxygène pour le fœtus. Vous pouvez bien sûr utiliser les gouttes dans le nez pour les enfants. Mais même ces médicaments doivent être prescrits par un médecin.

Le traitement optimal et sûr pour la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte peut être considéré comme une solution saline. Ces solutions aident à ramener le mucus à son état d'origine, c'est-à-dire à se débarrasser de l'œdème. De plus, des gouttes de solution saline hydratent la membrane muqueuse, ce qui permet au patient de respirer librement.

Une solution saline peut être préparée à la maison. Pour ce faire, vous aurez besoin d'une cuillère à thé de sel (meilleur sel de mer) dans un demi-litre d'eau. Et si vous ne souhaitez pas cuisiner à la maison, vous pouvez acheter la solution saline désirée à la pharmacie. Recommandé pour les femmes enceintes Aquamaris, Salin, Humer. Une solution saline est nécessaire pour se laver le nez.

Les inhalations auront également un effet curatif. L'inhalation de vapeurs d'eau minérale aide à éliminer les symptômes désagréables de la maladie. Seule l’eau doit être faiblement alcaline et, avant son application, il est nécessaire que tous les gaz de l’eau s’érodent.

Ne pas oublier la position de la tête pendant le sommeil. La respiration sera plus libre si la tête est relevée de 40 degrés.

Rhinite vasomotrice chez les futures mères et automédication

Suivez les conseils de la médecine traditionnelle pour la rhinite vasomotrice pendant la grossesse (inhalez les huiles aromatiques, rincez avec une décoction à base de plantes) avec précaution, vous ne pouvez être sûr que la nature du rhume n'est pas allergique. Si le diagnostic n'est pas confirmé et que le patient commence à être traité avec des herbes médicinales, il en résulte une aggravation de la rhinite allergique. Cela peut causer des ingrédients à base de plantes.

Mais à la maison, vous pouvez passer de la gymnastique à la respiration. Il est possible de réduire considérablement la congestion nasale en effectuant trois exercices par jour, trois fois par jour, pendant un mois.

Etapes des exercices de respiration:

  1. Asseyez-vous dans une position qui ne cause pas d'inconvénient. Le dos devrait être droit.
  2. Placez votre index sur le nez, couvrez-vous le nez avec votre pouce du côté droit et votre majeur du côté gauche.
  3. Expirez tout l'air, puis appuyez sur votre nez avec votre pouce vers la droite. Pendant 4-5 secondes, seule la narine gauche doit être inhalée.
  4. Arrêtez de respirer pendant 8 secondes après avoir inspiré, en tenant les deux narines. Ensuite, en ouvrant la narine droite, l'air doit être expiré.
  5. Ces exercices doivent être répétés 10 fois. Entre les complexes des exercices décrits, prenez une pause de 10 secondes.
  6. Il est nécessaire de contrôler que le délai d'expiration était deux fois plus long que l'inhalation.

La principale chose dans le traitement de la rhinite vasomotrice chez les femmes enceintes est le respect scrupuleux de toutes les instructions du médecin. Et si, après tout, il a été décidé d’utiliser des remèdes traditionnels, vous devriez au préalable consulter un spécialiste.

Rhinite vasomotrice chez la femme enceinte

Pour toute femme, la joie de la maternité est l’émotion la plus agréable et la plus mémorable. Mais la période de gestation est toujours accompagnée d’anxiété, tant pour la santé que pour le futur enfant. Surtout en présence de symptômes caractéristiques du rhume, qui ne profite à personne.

Cependant, ce n’est pas toujours un nez qui coule (le tout premier signe d’un rhume), dit le SRAS. La congestion nasale peut être causée par d'autres raisons.

Contenu de l'article:

Toutes les causes de rhinite vasomotrice pendant la grossesse - pourquoi la congestion nasale et l'écoulement nasal se produisent-ils sans rhume?

Peu de gens ont entendu parler de «rhinite vasomotrice» (ci-après «BP»), mais plus de la moitié des futures mères ont rencontré ce phénomène pendant leur grossesse.

Sous ce terme impliquent une violation de la respiration nasale nature non inflammatoire, principalement observée en raison de la réaction hypertrophique des vaisseaux sanguins à une irritation spécifique.

Ce type de rhinite n'a rien à voir avec une rhinite infectieuse, mais nécessite toujours une attention particulière.

La BP apparaît dans 2 ou 3 futures mères - et, en règle générale, dans la deuxième moitié de la grossesse. D'où vient-il?

Vidéo: Rhinite enceinte

Les principales raisons de l'apparition de BP sont les suivantes:

  • VSD et réduction du tonus vasculaire.
  • Les changements hormonaux (dans ce cas, la grossesse).
  • Facteurs écologiques. Qualité de l'air: trop sale, sec, chaud ou froid, fumé, etc.
  • L'utilisation de produits chimiques ménagers agressifs.
  • Manque de nettoyage approprié dans la chambre.
  • L'utilisation de produits de soins personnels ou de parfums.
  • La présence de composants dans les stimuli alimentaires (exhausteurs de goût, différentes épices, etc.).
  • Abus de médicaments vasoconstricteurs.
  • Météosensibilité accrue (note - probablement, beaucoup ont entendu l'expression "thermomètre ambulant").
  • La structure spécifique du nez lui-même.
  • La présence dans le nez de polypes ou de kystes.
  • Les conséquences d'un nez qui coule viral. C'est-à-dire que la rhinite virale elle-même est déjà passée, mais que la régulation du tonus vasculaire est altérée.
  • Fort stress. La libération d'hormones dans le sang provoquée par le stress provoque une vasoconstriction.
  • La présence de maladies allergiques (asthme, dermatite, etc.).
  • Maladies du tube digestif.

Signes et symptômes de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte - différence par rapport au rhume avec rhume

Le signe principal de BP est, comme son nom l'indique, une congestion nasale. De plus, contrairement à la rhinite habituelle, la congestion nasale avec BP peut ne pas disparaître lors de l’utilisation de médicaments conventionnels (pour la rhinite).

La congestion est parfois si forte que la respiration n’est possible que par la bouche. En position "couchée", l'intensité du symptôme augmente généralement, vous devez donc dormir allongé.

En outre, la rhinite vasomateuse est accompagnée des signes suivants:

  1. Sensation de pression / expansion de l'intérieur du nez.
  2. Pression dans les oreilles
  3. La présence de démangeaisons dans les oreilles et le nez, démangeaisons des paupières.
  4. La présence de décharge muqueuse. Encore une fois, en comparaison avec la rhinite virale, avec BP, il n'y a pas de "morve verte" - l'écoulement nasal reste clair et aqueux.
  5. Éternuements répétés.
  6. Gonflement des yeux, signes de rougeur, yeux larmoyants.
  7. On peut également observer une toux non productive et même un enrouement.

Les températures, les maux de tête, les frissons et le rhume et l'écoulement nasal viral habituel avec BP ne sont généralement pas observés. L'exception est si BP se produit simultanément avec une autre maladie.

Ai-je besoin d'un diagnostic de rhinite vasomotrice chez la femme enceinte?

Parmi les complications possibles et les effets de la note de BP:

  • Transition de la maladie vers la forme chronique.
  • Risque accru d'attraper un rhume en raison d'une respiration constante par la bouche.
  • Attachement d'une infection secondaire et développement d'une rhinite / sinusite bactérienne.
  • Formation de polypes.
  • Déficience auditive.

Sur la base de ce qui précède, il est important de diagnostiquer la maladie rapidement et de commencer le traitement, en tenant compte du fait de la grossesse. Devrait être adressé, bien sûr, à l'ENT.

Le diagnostic comprend:

  1. Recueillir l'histoire.
  2. Inspection générale.
  3. Rhinoscopie
  4. Diagnostic de laboratoire. Il s'agit notamment de la numération globulaire complète (vérifier le niveau d'éosonophiles, d'immunoglobuline E), de tests d'allergie, d'immunogramme, d'ensemencement du nasopharynx, de radiographie des sinus.

Traitement de la rhinite vasomotrice pendant la grossesse - est-il possible d'utiliser des gouttes, que faut-il utiliser à la maison pour soulager les symptômes, quels moyens le médecin va-t-il prescrire?

Le traitement de la TA dépend de la forme de la maladie et de son stade, ainsi que du tableau clinique général, de la présence de maladies concomitantes, etc.

Il est important de noter que les gouttes vasoconstrictrices ne font qu'aggraver la situation et que l'auto-prescription de médicaments est trop dangereuse pendant la grossesse.

Il est fortement recommandé de contacter un spécialiste pour le diagnostic et les recettes.

Alors, quel est le traitement de la TA pendant la grossesse?

  • Le point le plus important: l’élimination des facteurs qui provoquent ces attaques de BP. Malheureusement, il est impossible de modifier l'environnement près de chez vous, mais tout le monde peut installer un purificateur d'air à la maison. Si la pression artérielle est provoquée par un air trop sec, utilisez un purificateur d’air avec fonction d’humidification. Nous changeons de cosmétiques et de parfumerie pour des achats sûrs de produits chimiques ménagers écologiques ou passons à des méthodes «à l'ancienne» (soda, savon à lessive, moutarde). Nous effectuons régulièrement des nettoyages humides dans l'appartement. Si BP est provoqué par des animaux domestiques, ils devront être déplacés.
  • Assainissement de la cavité nasale. Avec BP, un rinçage régulier des voies nasales aide souvent à soulager le gonflement des muqueuses. Ne négligez donc pas cette méthode merveilleuse. Des solutions salines spéciales peuvent être achetées à la pharmacie ou utiliser une solution saline traditionnelle. Le nombre de lavages est de 4 à 6 fois par jour. Méthodes de lavage: instillation, lavage à l'aide d'une seringue ou d'autres dispositifs (en particulier d'une préparation pharmaceutique), irrigation du nez avec des préparations à base de sel marin (aquamaris, aqualor, afrin, etc.).
  • L'utilisation de médicaments antiallergiques autorisés prescrits par un médecin.
  • Réception des vitamines A, C et E, complexe Oméga, etc.
  • Physiothérapie Certains types de physiothérapie sont interdits en début de grossesse, mais en général, une «position intéressante» ne constitue pas une contre-indication dans ce cas. Pour le traitement de la tension artérielle indiquée: phonophorèse et électrophorèse, quotidiennement pendant une semaine et demie.
  • Gymnastique respiratoire: trois fois par jour, tous les jours pendant un mois.
  • Organisation compétente du mode sommeil - et du lit même. Le sommeil devrait être dans une salle blanche ventilée, sur la tête de lit, surélevée à 40 degrés.
  • Utilisation d'un nébuliseur pour l'inhalation. Important: l'inhalation de vapeur pendant la grossesse est strictement interdite!

Vidéo: Caractéristiques du traitement de la rhinite chez la femme enceinte

Habituellement, avec un traitement approprié, la BP disparaît complètement au bout de 7 à 10 jours. Si la maladie est chronique, il peut y avoir deux solutions - conservatrice ou à l'aide d'une technique au laser.

Prévention de la rhinite vasomotrice pendant la grossesse

Pour prévenir le développement de la rhinite vasomotrice, les mesures suivantes doivent être prises:

  1. Renforcer l'immunité.
  2. Maintenir l'ordre dans l'appartement, la pureté de l'air et une certaine humidité.
  3. Éviter l'exposition aux allergènes possibles. Pendant la grossesse, il est recommandé de remplacer les produits chimiques ménagers habituels et les moyens d’hygiène "parfumés" par des produits sûrs et écologiques.
  4. Observez le mode de la journée, la nourriture, les promenades.
  5. Limitez les contacts avec les personnes malades.
  6. Visitez régulièrement un médecin.
  7. Cultiver un optimiste. Les émotions positives deviennent souvent l’un des meilleurs médicaments pour le traitement de toutes les maladies. Et le stress, à son tour, provoque de nombreuses maladies.
  8. Prenez l'habitude de faire de la gymnastique, y compris la respiration.
  9. Contactez un allergologue si votre corps a déjà une allergie à quelque chose pour savoir avec certitude ce que l'allergie peut provoquer.
  10. Entraînez vos vaisseaux - pour qu'ils durcissent, fassent de nouveau de la gymnastique, mangent des aliments sains (esclaves et légumes, légumineuses, gélatine, fruits et baies), dorment pendant 8 heures et refusent la malbouffe et les boissons.
  11. Mangez bien. C'est-à-dire un minimum de cholestérol, un maximum de vitamines, d'acides aminés, de calcium. La température des aliments doit être aussi confortable que possible.
  12. Surveillez votre poids.

Toutes les informations contenues dans l'article sont données uniquement à des fins éducatives, elles peuvent ne pas correspondre aux circonstances spécifiques de votre santé et ne constituent pas une recommandation médicale.

Quoi et comment traiter la rhinite vasomotrice pendant la grossesse?

La rhinite vasomotrice pendant la grossesse est un fonctionnement pathologique de la membrane muqueuse de la cavité nasale, dans lequel il existe tous les signes d'un nez qui coule, accompagné de sécrétions liquides transparentes. Apparaît généralement au deuxième ou au troisième trimestre, mais il existe des cas de développement de la maladie au cours de périodes antérieures.

Concha nasale gauche normale, concha nasal élargie droite lorsque rhinite vasomotrice

Rhinite vasomotrice due à une contractilité réduite des petits vaisseaux sanguins qui nourrissent le tissu nasal. De tels changements chez les femmes enceintes sont causés par des changements hormonaux, ils contribuent à la transpiration des fluides provenant du flux sanguin et au développement du tableau clinique correspondant.

Raisons

La rhinite vasomotrice pendant la grossesse diffère selon l’étiopathogenèse et son évolution. À l'origine, il n'est pas associé à la reproduction de la microflore pathogène, il n'est pas causé par l'effet irritant des allergènes. Le facteur causatif est à l'intérieur de la femme, mais il n'a pas encore été complètement étudié.

Comme toute maladie, la rhinite vasomotrice a des déclencheurs - des facteurs qui n'affectent pas le processus de développement, mais contribuent à la formation d'une pathologie. Ceux-ci comprennent:

  • dépendance météorologique - sensibilité accrue du corps aux changements de climat et de température de l'air, aux chutes soudaines de la pression atmosphérique;
  • caractéristiques anatomiques individuelles du nez - cela inclut la modification de la forme du septum, la prolifération de polypes et autres;
  • mauvaise écologie - air enfumé, grande ville peuplée de nombreuses plantes, tout cela provoque un écoulement nasal chez la femme enceinte;
  • Certains plats - aliments épicés, avec exhausteurs de goût, parfums provoquent souvent la survenue d'une rhinite vasomotrice, bien que les femmes accordent le moins d'attention à cet élément.

L'étiologie de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte est assez floue, c'est-à-dire qu'il est impossible de dire exactement ce qui a provoqué l'évolution de la maladie; pour cette raison, tout traitement élimine la gravité des symptômes et non la cause.

Symptômes de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte

Les principaux symptômes de la rhinite vasomotrice qui gênent une femme sont:

  • un grand volume de sécrétions muqueuses qui inquiète jour et nuit;
  • sensation d'inconfort et parfois douleur dans la cavité nasale;
  • réduction de l'odeur due au gonflement des tissus et réduction de la sensibilité des terminaisons nerveuses;
  • difficulté à respirer par le nez, obligeant la femme enceinte à respirer par la bouche.

Le dernier symptôme conduit le plus souvent à l'apparition d'une infection secondaire, à partir de laquelle la nature du rhume se transforme en inflammatoire. Dans ce cas, après un certain temps, la femme enceinte présente des signes d’intoxication: maux de tête, fièvre, faiblesse et aussi mal de gorge, aggravés par la déglutition et les paroles. Il y a une toux sans crachats, des éternuements.

Sans reproduction des micro-organismes en l'absence de traitement adéquat, le tableau clinique est complété par des symptômes d'hypoxie croissante due au manque d'oxygène pour d'autres processus métaboliques.

La particularité de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte est également une congestion alternée des narines du nez, particulièrement perceptible en position ventrale.

Diagnostics

Rhinoscopie pendant la grossesse

Le diagnostic de la rhinite est effectué par un oto-rhino-laryngologiste. Il écoute les plaintes de la femme enceinte et procède à une rhinoscopie antérieure - examen de la cavité nasale à l'aide d'un miroir spécial. Ainsi, le médecin évalue la couleur de la membrane muqueuse, la forme des voies nasales, détermine la quantité de mucus sécrétée, établit les caractéristiques anatomiques.

Un signe important de rhinite vasomotrice chez la femme enceinte est une augmentation du nombre de cornes et un écoulement de liquide clair.

Afin d'établir un diagnostic clinique précis d'une femme, le médecin doit prélever un frottis pour détecter les éosinophiles ou les leucocytes, le nombre de chaque type de microorganisme permettant d'exclure les pathologies inflammatoires. Il est obligatoire pour la patiente enceinte de subir un test sanguin dans lequel la concentration de leucocytes, d'immunoglobulines E et la vitesse de sédimentation des érythrocytes sont déterminées. Lorsque la rhinite vasomotrice pendant la grossesse, tous les indicateurs ci-dessus sont dans les limites normales.

Traitement

Tout traitement de la rhinite vasomotrice est divisé en trois domaines principaux: le traitement médicamenteux, la chirurgie, le stade non médicamenteux. au contenu ↑

Traitement de la toxicomanie

La difficulté du traitement médicamenteux de la rhinite pendant la grossesse réside dans le fait que tous les médicaments ne peuvent pas être prescrits aux femmes en raison de leur effet négatif sur la formation du fœtus.

Il est généralement recommandé d'utiliser de l'eau salée, que vous pouvez acheter en aérosol dans une pharmacie (Aquamaris) ou la préparer vous-même à la maison.

L’effet de ce type de traitement se situe dans le phénomène physique habituel - tout le liquide tend à l’environnement avec une teneur en sel plus élevée. Pour cette raison, l’aquamaris ou l’eau salée puise dans les excès de sécrétions et soulage le gonflement de la muqueuse.

Sinupret est l’un des médicaments les plus efficaces administrés aux femmes enceintes lors de la rhinite vasomotrice.

Il se compose uniquement d'ingrédients à base de plantes:

Dans le complexe, ils régulent la séparation du mucus de la cavité nasale et rendent la perméabilité des voies respiratoires.

L'utilisation de Sinupret doit être sous la supervision du médecin traitant. Il est prouvé que le médicament n’altère pas la formation du corps de l’enfant, mais une petite mise en garde s'impose: une femme enceinte ne doit prendre le médicament que sous forme de pilule, car les gouttes et le sirop contiennent de l'alcool éthylique.

Intervention chirurgicale

Vasotomie avec rhinite vasomotrice chez la femme enceinte

La chirurgie est une mesure extrême du traitement de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte, ce qui est indiqué dans le cas d’une courbure du septum nasal et de l’échec d’un traitement conservateur.

L'intervention chirurgicale est la destruction partielle de la partie inférieure du cornet, l'introduction de certains médicaments et le retrait des vaisseaux impliqués dans le processus pathologique.

Lorsque le patient atteint de rhinite vasomotrice montre les types d'opérations suivantes:

  • cryodestruction du cornet inférieur - utilisation de températures extrêmement basses afin de réduire la croissance de la muqueuse nasale;
  • Ostéoconhotomie endoscopique classique - excision de la partie inférieure de la conque;
  • vasotomie sous-muqueuse au laser (réduction) - réduction des excroissances de la membrane muqueuse dans la région par l'effet d'un laser sur le tissu;
  • vasotomie radioélectrique - destruction par radiofréquence de petits vaisseaux menant à la maladie;
  • vasotomie par ultrasons - coagulation des vaisseaux sanguins par l'action d'ondes sonores.

Le seul inconvénient de cette direction thérapeutique est la formation de cicatrices. En cas d'opération mal effectuée, la croissance grossière du tissu conjonctif peut également entraîner une congestion nasale.

Stade non médicamenteux

Il consiste en l'utilisation d'exercices de respiration et d'acupression.

La gymnastique respiratoire peut apprendre toutes les femmes enceintes atteintes de rhinite vasomotrice. Pour cela, vous avez besoin de:

  • asseyez-vous sur le canapé, détendez-vous;
  • prenez une profonde respiration avec votre nez, pressez l'aile droite;
  • faites une expiration douce par le passage nasal gauche, tenez-le;
  • inspirez, retenez votre souffle pendant 8 secondes, relâchez l'aile droite du nez, expirez doucement.

Exercice répété environ dix douze fois. La durée de la gymnastique dure environ un mois.

Le massage pour la rhinite vasomotrice pendant la grossesse comprend un effet ponctuel sur des zones telles que:

  • le centre du bord du front relié au cuir chevelu;
  • le bord intérieur des sourcils à gauche et à droite;
  • centre du pont de nez;
  • le bord de l'os nasal est à gauche et à droite;
  • ailes des deux narines;
  • l'écart entre le nez et la lèvre supérieure;

Chaque zone doit être alternativement doucement massée dans le sens des aiguilles d'une montre, en augmentant la pression sur la pointe. Masser deux fois par jour pendant un mois.

Traitement de la rhinite vasomotrice pendant la grossesse

La grossesse est une grande joie pour toute femme et la période la plus cruciale de sa vie. Toute maladie dans cet état inquiète la femme, sa santé et celle de son futur enfant. Dans une telle situation, il est particulièrement nécessaire de traiter le traitement de toutes les maladies. Cela semblerait un nez qui coule - ce qui est si spécial à ce sujet? Un nez bouché toujours et tout apporte un malaise. Et chez une femme enceinte, cela est d'autant plus alarmant qu'il affecte non seulement sa santé, mais également le développement du fœtus.

La rhinite vasomotrice survient chez la moitié des femmes enceintes. Les médecins interdisent l'utilisation de nombreux médicaments pendant la grossesse. Il est donc nécessaire de traiter la maladie avec prudence. Vous ne pouvez pas le laisser couler, en espérant que le nez qui coule va passer.

Quelle est la rhinite enceinte

C'est une pathologie dans laquelle des lésions vasculaires se produisent. À ce stade, en raison de changements hormonaux chez la femme enceinte, la perméabilité vasculaire change, ce qui provoque un œdème de la muqueuse nasale. Avec cette rhinite, la femme présente tous les symptômes d'une maladie respiratoire: congestion nasale, sécrétions abondantes de mucus provenant de la cavité nasale.

De telles violations au cours de la grossesse sont dues non seulement à un déséquilibre du corps de la femme enceinte, mais également à une diminution significative de l’immunité. Le corps réagit de manière particulièrement aiguë aux stimuli externes.

Causes de la rhinite vasomotrice:

  1. Utilisation excessive de gouttes vasoconstricteurs.
  2. Dépendance météorologique.
  3. Caractéristiques de la structure du nez.
  4. Conditions environnementales défavorables.
  5. Divers stimuli externes (air trop froid, fumée de tabac, poussière, etc.)

Parfois, la cause de la maladie chez une femme dans la position peut devenir soudainement un aliment trop épicé, auquel des conservateurs ou des exhausteurs de goût sont ajoutés. Cette circonstance provoque assez souvent une rhinite vasomotrice chez les femmes enceintes, bien que ce soit ce à quoi elles font le moins attention. Toute odeur piquante ou très froid peut également être une source de maladie.

Les principaux signes de cette rhinite:

  • gonflement du visage;
  • écoulement nasal;
  • démangeaisons sévères dans la cavité nasale;
  • sensations douloureuses dans le nez (la membrane muqueuse se dessèche et des croûtes et des fissures se forment à l'intérieur);
  • parfois, un larmoiement peut se produire.

La plupart des symptômes peuvent survenir simultanément (crises épileptiques) et plusieurs fois par jour, ce qui constitue le principal inconvénient de la femme. La congestion nasale est particulièrement aggravée la nuit. Cela conduit à des troubles du sommeil et à une grave irritabilité chez la femme enceinte. Autrement, la femme ne ressent pas d'autres signes, tels qu'un changement de la température corporelle, etc. Cette rhinite survient le plus souvent au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse et disparaît après l'accouchement.

Quel est le danger d'une telle maladie

La rhinite vasomotrice chez la femme enceinte ne doit pas être laissée sans traitement. La maladie peut provoquer l'apparition et le développement de complications graves chez la mère et l'enfant. Le résultat de la maladie peut être une forte augmentation de la pression artérielle de la femme. En outre, l’air ne peut normalement pas pénétrer dans le corps et le fœtus est menacé de manque d’oxygène. Parmi les complications, il y a des problèmes de cœur et de circulation sanguine du cerveau chez la femme enceinte.

De plus, la femme est obligée de respirer par la bouche, ce qui peut provoquer une infection supplémentaire. Après peu de temps, les maux de tête, la faiblesse générale et les problèmes de gorge rejoindront les symptômes existants.

En règle générale, la rhinite vasomotrice commence d'un côté ou de l'autre. Dans la position couchée, les problèmes augmentent, un œdème apparaît. Ensuite, la congestion nasale peut aller à la seconde moitié.

Une attitude frivole au traitement de la rhinite vasomotrice pendant la grossesse peut mal se terminer.

Comment traiter la rhinite

Il faut immédiatement dire que seul un spécialiste devrait diagnostiquer la maladie. À bien des égards, la rhinite vasomotrice est semblable à la rhinite normale et les complications sont importantes. L'examen est nécessaire pour passer chez l'oto-rhino-laryngologiste, qui effectue la rhinoscopie (examen du nez) à l'aide de miroirs spéciaux. Si nécessaire, il peut prescrire un examen supplémentaire avec un neurologue, un allergologue, un immunologiste.

Chez les femmes enceintes, un signe clair de rhinite vasomotrice est une forte augmentation des narines et une abondance de écoulements. En outre, la rhinite vasomotrice est caractérisée par des taches blanches claires sur la muqueuse nasale. Pour plus de précision, le médecin prélève un écouvillon dans le nez pour analyse. Il sera nécessaire d'effectuer un test sanguin clinique de routine - ses résultats aideront le spécialiste à déterminer plus précisément la maladie. Si nécessaire, effectuez une rhinomanométrie. Cette procédure permet de déterminer le degré de perméabilité des voies nasales.

Éliminer la rhinite chez les femmes enceintes de plusieurs manières. Vous pouvez essayer de traiter la rhinite vasomotrice pendant la grossesse à l'aide de médicaments. Cependant, il convient de rappeler que cette thérapie doit être appliquée avec beaucoup de soin, en tenant compte de la situation de la femme. Des médicaments inappropriés peuvent nuire au développement du fœtus.

L'utilisation de médicaments vasoconstricteurs ne donnera pas le résultat souhaité et n'est pas recommandée par les médecins pendant la grossesse en général.

Il est impossible de traiter la rhinite dans les gouttes de vasoconstricteur gravides, car elles peuvent provoquer une violation du flux sanguin utéro-placentaire et aggraver l’état de santé du bébé.

Le soulagement de la salinité peut atténuer l'état de congestion nasale. Vous pouvez l'acheter prêt à la pharmacie ou vous pouvez le faire vous-même à la maison. Pour ce faire, dissolvez une cuillerée à thé de sel dans un verre d'eau tiède. C'est mieux si le sel est de la mer.

Versez le liquide résultant dans un flacon pratique. Ensuite, penchez-vous au-dessus de l'évier, appuyez le flacon ouvert sur une narine et appuyez doucement dessus. Le liquide rince complètement la cavité nasale. Si nécessaire, vous pouvez répéter la procédure. Un tel lavage rendra immédiatement la respiration difficile pour une femme et ne fera pas de mal à la mère ni au bébé.

Toute utilisation de médicaments doit être notifiée à l'otolaryngologiste à temps.

Le traitement de la rhinite vasomotrice pendant la grossesse suggère une méthode chirurgicale. Cependant, on y a recours dans des cas exceptionnels, lorsque d'autres méthodes ne donnent aucun résultat. Elle consiste à retirer partiellement ou à cautériser d’une certaine manière les vaisseaux impliqués dans le processus et à injecter certains médicaments nécessaires. Si nécessaire, le chirurgien peut détruire partiellement la partie inférieure de la conque nasale. Par la suite, il est important de procéder à une thérapie pour lisser la cicatrice à l'intérieur du nez après la chirurgie. Si ce n'est pas fait, ils peuvent causer des problèmes respiratoires répétés.

Récemment, la rhinite vasomotrice pendant la grossesse est traitée avec succès sans utilisation de médicaments. Avec ce traitement, utilisez des exercices spéciaux de respiration et de massage. La gymnastique est facile à apprendre par vous-même. Pré-rincer le nez avec une solution saline pour faciliter la respiration. Le complexe comprend les exercices suivants:

  1. Détendez-vous en position assise.
  2. Inspirez par la narine gauche, expirez doucement par la droite.
  3. Inspirez, retenez votre souffle pendant 5 à 7 secondes, expirez.

Chaque exercice est effectué jusqu'à 10 fois. Il est nécessaire de faire une pause entre les exercices pendant 10-15 secondes. Assurez-vous que l'expiration dure plus longtemps que l'inspiration de la veuve

En ce qui concerne l'acupression, il est préférable qu'elle soit effectuée par un spécialiste.

Remèdes populaires pour la rhinite vasomotrice

Pour soulager l'enflure, il est préférable d'utiliser des préparations à base de plantes. La décoction de ces plantes médicinales: calendula, camomille, sauge, eucalyptus sera bien éliminée. Ils ont besoin de laver les voies nasales. Ils réduisent considérablement la quantité de mucus du nez, facilitent la respiration nasale. Cependant, une femme enceinte doit savoir qu’elle n’a absolument pas d’allergie à ces plantes. Un tel lavage facilitera l'état du patient, facilitera la respiration, car les décoctions hydratent la muqueuse nasale.

Il est nécessaire d'utiliser soigneusement divers remèdes populaires. Quelque chose d'assez sûr pour une personne ordinaire peut être dangereux pour une femme en position. Les ingrédients à base de plantes peuvent déclencher une réaction allergique.

Il peut être inhalé avec de l'eau minérale. Le pré-gaz doit être enlevé. Il est préférable d'utiliser de l'eau minérale faiblement alcaline. Pour qu'une femme respire plus librement la nuit, son oreiller doit être surélevé de 40 degrés.

Si vous ne traitez pas la maladie, cela peut provoquer d'autres problèmes de circulation sanguine du cerveau et du cœur de la mère, ainsi que de graves pathologies chez l'enfant.

Vous ne pouvez pas permettre à la maladie d'entrer dans une forme chronique.

Prévention de la rhinite chez la femme enceinte

Le corps d’une femme bien aidée est tout à fait capable de faire face à la maladie et d’empêcher son développement ultérieur. Si vous constatez que cette thérapie ne donne aucun résultat, vous devez immédiatement consulter un médecin. Vous ne pouvez pas essayer de vous diagnostiquer et de vous prescrire un traitement.

Quelle est l'aide du corps?

La pièce doit toujours être propre et l'air frais. Il doit être suffisamment humide pour garder la muqueuse nasale sèche. L'exposition aux stimuli externes, en particulier la fumée de cigarette, doit être évitée. Ne laissez pas l'influence de situations stressantes sur le système nerveux d'une femme enceinte.

Une excellente méthode préventive sera le renforcement général du système immunitaire. Le médecin peut recommander un complexe de vitamines et de minéraux qui contribue à cela. Elle devrait avoir un régime de boire - une femme devrait boire suffisamment d'eau par jour, mais pas trop.

N'oubliez pas que toute action thérapeutique doit être réalisée uniquement sous la surveillance d'un médecin.

Vous Aimerez Aussi