Comment guérir la rhinite vasomotrice: liste de médicaments et de prescriptions

La rhinite vasomotrice est une pathologie de la muqueuse nasale qui évolue de manière chronique. La cause est une violation des fonctions endocriniennes et neuro-végétatives du tonus vasculaire.

Les premiers signes de la maladie sont les éternuements et les difficultés respiratoires. Le traitement peut être effectué à l'aide de médicaments ou chirurgicalement. Pour obtenir le meilleur résultat, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites.

Causes et symptômes

Rhinite vasomotrice - une maladie associée à une dysrégulation du tonus vasculaire dans le nez

La rhinite vasomotrice est souvent causée par une infection. Dans la moitié des cas, il passe tout seul si le trouble de l'immunité n'est pas compliqué.

Les raisons incluent également:

  • Humidité élevée.
  • Exposition prolongée à l'air froid.
  • Violations du fond hormonal. Le groupe à risque comprend les femmes pendant la grossesse et la menstruation.
  • Le stress. La névrose, la dépression et les situations stressantes sont considérées comme l’un des principaux provocateurs de l’exacerbation de nombreuses maladies chroniques.
  • Long médicament.
  • Utilisation prolongée de gouttes nasales. Les préparations ne conviennent pas pour une utilisation régulière et provoquent une irritation de la muqueuse nasale. Il en résulte des effets secondaires et une exacerbation des maladies chroniques.
  • Odeurs fortes irritantes, forte pollution ou poussière de la pièce.

La rhinite vasomotrice peut être accompagnée d'allergies dont les symptômes sont un gonflement de la muqueuse nasale. La maladie se développe lorsqu’un stimulus est ingéré. Dans ce cas, le traitement est difficile, car une crise d'allergie peut survenir à tout moment et durer plusieurs semaines. Il y a un risque d'asthme.

Lorsqu’il est exposé à des facteurs négatifs, il y a violation du tonus vasculaire et augmentation de l’approvisionnement en sang, ce qui entraîne un œdème et l’apparition des symptômes suivants:

  1. Respiration nasale difficile à divers degrés. Le plus souvent, les patients ne peuvent pas respirer librement la nuit. Cela affecte la qualité du sommeil.
  2. Exsudation sécrétée par le nez.
  3. Perte d'odeur. Le patient ne peut sentir que des odeurs nettes et fortes. Le plus souvent, il y a une perte complète de l'odorat.
  4. Malaise quand une personne commence à parler "par le nez".
  5. L'accumulation de mucus dans le nasopharynx et la gorge.
  6. Sensation de pression dans les sinus.

En cas de type allergique de rhinite vasomotrice, démangeaisons, brûlures, larmoiement accru, rougeur des paupières et du nez rejoignent les signes principaux. Dans certains cas, il y a une augmentation de la température corporelle.

Complications possibles

La rhinite vasomotrice déclenchée peut devenir chronique

L'absence de traitement et l'ignorance des premiers signes conduisent à l'apparition de complications. Parmi eux émettent des maladies infectieuses fréquentes. Cela est dû au fait que pendant la respiration nasale, l'air froid passe par la bouche, ne chauffe pas et n'est pas purifié.

Les autres complications incluent:

  • Sinusite et rhinite bactériennes. La violation du tonus vasculaire de la muqueuse nasale entraîne l’ajout d’une infection bactérienne.
  • La propagation du processus inflammatoire sur la trompe d'Eustache, ce qui conduit à une perte auditive.
  • La formation de polypes. C'est la prolifération des cellules muqueuses nasales ou des sinus paranasaux. La maladie se développe au dernier stade de la rhinite vasomotrice et nécessite un retrait chirurgical.

Un traitement inapproprié ou inadéquat peut entraîner une fibrose de la membrane muqueuse. C'est une condition du corps dans laquelle il y a une cessation complète de la fonction nasale. Un traitement chirurgical urgent est nécessaire, après quoi le patient doit subir une série de procédures de physiothérapie. La prévision dans ce cas n'est pas très favorable.

Traitement de la toxicomanie

Lors de l'établissement d'une rhinite de type vasomoteur, plusieurs groupes de médicaments sont prescrits sous forme de comprimés et de gouttes.

Indications de traitement médical pour éliminer la cause de son apparition!

Les plus efficaces parmi eux sont:

  • Coldrex, Theraflu ou Rinza. Disponible en poudre ou en comprimé. Posséder une action vasoconstrictrice, aider à soulager le gonflement et la congestion nasale.
  • "Vibrocil". La composition comprend des antihistaminiques. Les gouttes sont utilisées pour les allergies et la rhinite vasomotrice.
  • "Tafen nasal", "Avamys." Stéroïdes sous forme de gouttes. Aide à soulager l'enflure et à arrêter le processus inflammatoire.
  • Aqua Maris et Humer. Médicaments destinés au lavage de la cavité nasale. Élimine parfaitement le mucus et soulage les poches, rétablissant la respiration nasale.
  • "Eskuzan", "Glevenol". Nommé pour rétablir la circulation sanguine dans les vaisseaux de la cavité nasale.
  • Sinupret. Médicament homéopathique utilisé pour soulager les symptômes désagréables.

Les blocages intra-nasaux peuvent également être indiqués, notamment les anesthésiques. Ce sont des injections qui sont injectées directement dans la conque nasale.

Le traitement médicamenteux aide à obtenir de bons résultats uniquement au stade initial du développement de la pathologie. En l'absence d'effet, un traitement chirurgical est prescrit.

Intervention chirurgicale et physiothérapie

L'opération est effectuée pour corriger les caractéristiques congénitales de la structure de la cavité nasale et l'expansion des vaisseaux sanguins.

Avec l'inefficacité de la pharmacothérapie prescrit un traitement chirurgical.

Il existe plusieurs méthodes de traitement chirurgical de la rhinite vasomotrice:

  • Septoplastie. La méthode de correction rapide du septum nasal, l'élimination des polypes, des végétations adénoïdes et d'autres néoplasmes formés dans la cavité nasale.
  • Coagulation par électroplasma. Nommé pour détruire des navires individuels. Elle est réalisée à l'aide d'un coagulant.
  • Destruction laser. Conduit pour élargir les navires. La procédure est effectuée à l'aide d'un laser, ce qui élimine complètement les dommages causés aux tissus voisins.
  • Destruction par ultrasons. Également utilisé pour élargir certains navires. Échographie d'occasion.
  • Vasotomie sous-muqueuse. La méthode implique l'élimination partielle des vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale.

Après l'opération, l'œdème muqueux disparaît, une récupération de l'épithélium et des glandes ciliées est observée. L'état du patient s'améliore, la respiration nasale est normale.

Plus d'informations sur la rhinite vasomotrice peuvent être trouvées dans la vidéo:

Les méthodes de traitement physiothérapeutiques sont prescrites en même temps que le traitement médicamenteux ou sont appliquées après une intervention chirurgicale. Lors de l'établissement de la rhinite vasomotrice sont attribués:

  1. Électrophorèse. On utilise du chlorure de calcium, qui aide à renforcer les vaisseaux sanguins, à augmenter leur tonicité et à soulager l’enflure.
  2. Phonophorèse La méthode la plus efficace d'effets de physiothérapie. La procédure est effectuée à l'aide d'un appareil à ultrasons avec l'addition de médicaments hormonaux. Normalise le tonus vasculaire et la fonction des glandes.
  3. Thérapie au laser Il est utilisé pour le gonflement grave des muqueuses. Cette méthode d'exposition aide à normaliser le ton des parois des vaisseaux sanguins.

Les méthodes de physiothérapie ne sont prescrites que par le médecin traitant, qui détermine la durée du traitement. Chaque méthode d'exposition comporte un certain nombre de contre-indications qui sont prises en compte dans le rendez-vous.

Recettes folkloriques efficaces

Nous traitons la rhinite vasomotrice avec du jus de betterave!

Avec la rhinite vasomotrice, vous pouvez utiliser les méthodes de traitement traditionnelles. Mais avant de les utiliser, vous devriez consulter un médecin car des réactions négatives peuvent survenir.

Ils doivent être utilisés avec une extrême prudence lorsqu'ils sont allergiques. Cela est dû au fait que certaines composantes des fonds peuvent aggraver l'évolution de la maladie.

Les prescriptions de médicaments traditionnels aident à soulager les symptômes et à soulager l’état du patient. Les plus efficaces d'entre eux sont:

  • Infusion de menthe. Il a un effet anti-inflammatoire et aide à rétablir la respiration nasale. Pour préparer la teinture, vous avez besoin d'une cuillère à soupe de plante pour verser 500 ml d'eau bouillante. Insister pour une heure. Boire avant les repas trois fois par jour pendant une demi-tasse.
  • Solution pour laver le nez des fleurs de calendula. La plante est utilisée pour de nombreux rhumes en violation de la respiration et de la congestion nasale. Afin de préparer la solution, verser une cuillère à soupe de fleurs séchées avec un verre d'eau chaude et insister pendant une demi-heure, égoutter. Rincer le nez deux fois par jour pendant les exacerbations.
  • Jus de betterave Il exerce une action vasoconstrictrice qui aide à rétablir la respiration nasale. Jus de betterave dilué avec de l'eau 1: 1. L'outil est utilisé sous forme de gouttes deux fois par jour.
  • Infusion d'aubépine. Utilisé pour renforcer les vaisseaux sanguins. Les baies sèches doivent verser un verre d'eau bouillante. Insister au moins 10 heures. Boire 3 fois par jour pendant un mois.

Les méthodes populaires incluent le durcissement. Des procédures régulières aideront à éviter le développement de maladies virales, infectieuses et catarrhales. Le durcissement est également recommandé par les experts. À cette fin, vous pouvez régulièrement faire des bains pour les pieds et les mains en réduisant progressivement la température de l'eau.

Mesures préventives et pronostic

La rhinite vasomotrice peut être guérie si elle est traitée correctement!

Pour exclure le développement de la rhinite vasomotrice, les médecins recommandent de respecter un certain nombre de règles de prévention. C'est la prévention des maladies qui aidera à éviter les complications graves.

Les mesures préventives de la rhinite comprennent:

  1. Traitement approprié et opportun de divers types de rhinite, en particulier de rhume et de grippe.
  2. L'exception reste dans les chambres contenant des substances toxiques. Ils affectent négativement la membrane muqueuse de la cavité nasale.
  3. Maintenir un niveau d'humidité normal dans l'appartement ou le lieu de travail.
  4. Élimination de l'utilisation prolongée de gouttes nasales. Le traitement avec ces fonds ne devrait pas dépasser 5 jours.
  5. Se rincer le nez après un contact avec des personnes malades ou après avoir visité des lieux publics, en particulier lors de rhumes.
  6. Acceptation des antihistaminiques en cas d’allergie à la poussière, au pollen, aux poils d’animaux.
  7. Éliminer le contact avec divers irritants et allergènes.

Aujourd'hui, il existe de nombreux traitements pour la rhinite vasomotrice. Grâce aux médicaments modernes et aux possibilités offertes par la médecine, les patients améliorent considérablement leur qualité de vie et guérissent complètement la maladie.

Le pronostic pour la détection de la rhinite vasomotrice est favorable, mais il est important d'identifier rapidement la pathologie et de commencer le traitement.

La rhinite vasomotrice se produit assez souvent. Il s'agit d'une maladie chronique qui, dans certains cas, nécessite un traitement chirurgical, car la cause peut être l'emplacement incorrect du septum nasal ou des polypes. La méthode de traitement est déterminée par le médecin traitant en fonction de certaines caractéristiques structurelles de la cavité nasale et de la gravité de la maladie.

Traitement de la rhinite vasomotrice sans chirurgie

Contenu de l'article

Méthodes de traitement

Un nez qui coule est l'un des symptômes les plus douloureux pour une personne. Avec la rhinite infectieuse sous forme aiguë, il est possible de combattre efficacement les manifestations de la maladie avec des agents symptomatiques, tandis que le patient se sent rapidement soulagé, le processus inflammatoire s'arrête. Mais que faire si la membrane muqueuse du nez réagit excessivement à la température de l'air, à l'odeur d'essence ou de parfum, aux changements d'humidité? La question de savoir comment guérir la rhinite vasomotrice reste une question pour des millions de personnes pendant plusieurs décennies. Il convient de se demander quelles méthodes de traitement proposent la médecine moderne - et dans quelle mesure elles sont efficaces.

La rhinite vasomotrice suit un cours chronique. Par conséquent, une fois que le patient a traité la crise, les symptômes risquent toujours de réapparaître. Une personne doit s'inquiéter de cela, ce qui ne contribue pas à l'amélioration de sa condition. En attendant, il y a plusieurs solutions:

  1. Évitez de provoquer des facteurs.

C'est peut-être l'approche la plus efficace - mais seulement si les stimuli ou les déclencheurs (facteurs déclencheurs de la réaction, y compris l'œdème et l'écoulement nasal) sont rares et faciles à éliminer de la «zone de contact». Une telle méthode est trop universelle et peu pratique: il est possible de réaliser une démarcation complète du contact «déclencheur-patient» très rarement, en particulier s'il existe une forme spéciale de rhinite vasomotrice (par exemple, hormonale).

  1. Appliquer des médicaments, physiothérapie.

L'étude des mécanismes de développement des symptômes de la rhinite vasomotrice se poursuit, de même que la recherche du «médicament idéal». Cependant, fondamentalement, la thérapie est réduite aux moyens symptomatiques, à la physiothérapie - des méthodes qui permettent de supprimer le gonflement, de soulager la respiration nasale - et en attendant, l'action du stimulus cesse. Dans ce cas, le meilleur effet n'est pas le soulagement des symptômes dans un seul cas, mais une diminution de la sensibilité de la membrane muqueuse aux stimuli (élimination de l'hyperréactivité).

  1. Reportez-vous aux techniques chirurgicales.

Le traitement chirurgical de la rhinite vasomotrice implique avant tout la destruction des vaisseaux sanguins dans la zone de la conque nasale inférieure, ce qui évite un apport excessif de sang et, par conséquent, une congestion. Mais une correction chirurgicale est également nécessaire si la cause de l'hyperréactivité réside dans la mauvaise structure de la cloison nasale, la présence de saillies osseuses et des anomalies anatomiques. Il faut comprendre que dans certains cas, il n’ya pas d’alternative à la chirurgie pour la rhinite vasomotrice.

Il est nécessaire de clarifier immédiatement la question de savoir s'il est possible de se passer de l'opération. Si la cause du rhume est trouvée et qu’il s’agit d’une courbure du septum nasal, la meilleure méthode de traitement est chirurgicale. La même chose s'applique à la situation où aucun médicament ne peut éliminer la violation de la respiration nasale, il existe une hypertrophie persistante. Par conséquent, vous devez rechercher une solution en collaboration avec un médecin et vous rappeler que chaque cas est individuel.

Tactique de traitement

Le traitement conservateur élimine la chirurgie. Le plus souvent, le traitement commence précisément avec des méthodes conservatrices, et une intervention chirurgicale est suggérée si elles se sont révélées inefficaces. La difficulté à choisir un traitement pour une rhinite vasomotrice est qu’il peut y avoir plusieurs raisons à son développement, et qu’il n’ya généralement pas une seule preuve (comme dans la rhinite allergique, qui est actuellement considérée séparément).

Comment traiter la rhinite vasomotrice? Si la cause est connue (anomalies de la structure anatomique, contenu gastrique dans le larynx, le pharynx ou le reflux laryngopharyngé, ostéochondrose cervicale, hypertension, pathologie endocrinienne), des mesures doivent être prises pour l'éliminer. Par exemple, lorsqu’un reflux, il est conseillé de prescrire des médicaments qui rendront le contenu gastrique moins agressif, peuvent affecter le tonus du sphincter de l’œsophage et de l’estomac (Oméprazole, Motilium). Mais le plus souvent, la cause ne peut être trouvée. Dans ce cas, l’application intégrée proposée des méthodes suivantes:

  • traitement médicamenteux;
  • physiothérapie;
  • acupuncture

Un médicament ou une pharmacothérapie est préférable d’examiner séparément la section suivante. Sa caractéristique est la capacité à utiliser à la maison sans changer la manière et le rythme habituels de la vie. Mais la physiothérapie et l'acupuncture sont effectuées dans un hôpital (clinique, département d'un hôpital multidisciplinaire). Parmi les méthodes de physiothérapie peuvent être utilisés tels que:

  • endonasale, c'est-à-dire l'exposition intrinsèque aux courants UHF, aux micro-ondes;
  • irradiation endonasale dans l'ultraviolet;
  • électrophorèse endonasale de sulfate de zinc, chlorure de calcium.

L'acupuncture est basée sur la méthode de l'acupuncture (acupuncture). Cette méthode n'était à l'origine pratiquée que dans la médecine chinoise, mais elle gagne maintenant en popularité dans les pays européens. Il est efficace dans les affections associées à un dysfonctionnement neuro-végétatif et est utilisé dans le traitement complexe de la dystonie vasculaire (VVD). La rhinite vasomotrice est l'une des manifestations du syndrome IRR; les procédures d'acupuncture sont donc recommandées par les médecins. L'acupuncture doit être effectuée par un spécialiste expérimenté.

Pharmacothérapie

Si le traitement est démarré immédiatement après le début d'un rhume, il est souvent possible d'éviter une intervention chirurgicale. Parmi les médicaments pouvant être prescrits par un médecin:

  1. Antihistaminique, stabilisants de la membrane des mastocytes (Eden, Loratadine, Ketotifen).
  2. Glucocorticoïdes (Fliksonaze, Nasobek) intranasaux (destinés à être insérés dans la cavité nasale).
  3. Anticholinergiques (bromure d'Ipratropium).

Les glucocorticoïdes intranasaux (destinés à être insérés dans le nez) peuvent produire les meilleurs effets dans la rhinite vasomotrice.

Cependant, ces médicaments ont des effets secondaires et nécessitent un dosage prudent, un retrait progressif, si nécessaire, pour compléter le traitement. L'auto-guérison avec leur aide peut faire plus de mal que de bien.

Parfois, les médecins suggèrent l’administration intramucosique de glucocorticoïdes, blocage endonasal avec anesthésiques (procaïne, novocaïne). Ces procédures sont dites invasives, car elles nécessitent l'utilisation d'aiguilles, violation de l'intégrité de la membrane muqueuse au site d'injection. Ils sont conduits, en règle générale, des cours.

Si un patient est atteint de rhinite vasomotrice, le traitement ne doit pas inclure de médicaments vasoconstricteurs locaux sous forme de gouttes, de sprays. En les utilisant pendant plus de quelques jours, il est possible d'aggraver les réactions vasculaires, d'intensifier les effets du rhume. Une utilisation limitée est autorisée sur les conseils d'un médecin si le nez ne respire plus et si d'autres méthodes ne sont pas disponibles.

Certaines influences sur la formation de la sensibilité de la muqueuse nasale ont des foyers d’infection chronique dans l’oropharynx et le nasopharynx (dents carieuses, amygdalite chronique, etc.). Par conséquent, il est impossible d'ignorer leur présence, il est nécessaire de traiter (antiseptiques, médicaments antibactériens, physiothérapie, etc.).

La rhinite vasomotrice - une maladie qui est souvent une sorte d'indicateur de la fonction altérée du corps, vous devez donc faire attention à la présence de la rhinite.

Les symptômes concomitants constituent un «indice» sur la nature du processus pathologique. Il faut comprendre que le traitement conservateur ne donne pas toujours un effet durable à long terme. En commençant un cours, vous ne devez pas l’interrompre sans raison valable (par exemple, une intolérance au médicament); seul un traitement bien mené et opportun permettra d’éviter une intervention chirurgicale.

Comment traiter la rhinite vasomotrice à la maison?

Un nez qui coule est l'un des symptômes les plus désagréables, indiquant le développement du rhume et une immunité affaiblie. La situation est un peu plus compliquée lorsque le patient reçoit un diagnostic de rhinite vasomotrice. Cette maladie est une forme de la maladie et se caractérise par un processus inflammatoire actif de la muqueuse nasale.

Quand une personne est en bonne santé et que ses muqueuses sont normales, les problèmes de respiration nasale ne sont pas observés, le corps humain est protégé de manière fiable contre les infections bactériennes et microbiennes. Dans le cas de la rhinite vasomotrice, le processus de respiration par le nez se détériore, le sens de l'odorat est perdu, les principales caractéristiques fonctionnelles du nasopharynx sont perturbées. Beaucoup de patients la question se pose: est-il possible de guérir la rhinite vasomotrice à la maison? Comme le montre la pratique, c'est tout à fait possible. L'essentiel est la bonne approche du traitement.

Symptômes de la maladie

La membrane muqueuse du nez joue un rôle protecteur et est responsable du chauffage et de l'humidification de l'air. Lorsqu'une quantité insuffisante d'oxygène pénètre dans le corps humain, elle affecte de manière très négative le fonctionnement des organes internes et de tous les systèmes du corps humain.

La rhinite apporte beaucoup d'inconfort aux patients. Les principaux symptômes de la maladie sont:

  • congestion nasale;
  • une augmentation des sécrétions sécrétoires et du mucus;
  • gonflement de la muqueuse nasale;
  • éternuer;
  • se déchirer;
  • fièvre
  • l'apparition de maux de tête;
  • diminution de la perception olfactive.

Les symptômes deviennent plus prononcés dans les cas suivants:

  • lorsqu'il est exposé à l'air marin;
  • pendant l'effort physique;
  • sous l'influence de facteurs psychologiques;
  • quand dans un environnement poussiéreux.

Traitement de la rhinite vasomotrice

Le traitement de la rhinite vasomotrice est préférable au stade initial. De cette façon, une intervention chirurgicale peut être évitée et la respiration nasale peut être normalisée à l'aide de médicaments et de méthodes de médecine traditionnelle.

Se débarrasser de cette maladie est tout à fait réaliste à la maison. De plus, les moyens et les recettes pour cela sont plus que suffisants. Cependant, avant de prendre tel ou tel outil, vous devriez consulter votre médecin. Il déterminera les causes du développement de la maladie, vous prescrira un traitement adéquat et vous expliquera comment vous débarrasser à jamais de la rhinite vasomotrice.

Traitement médicamenteux

La rhinite vasomotrice répond bien au traitement par des médicaments sympathomimétiques à effet vasoconstricteur. Parmi eux, les médicaments produits sous forme de gouttes nasales, tels que Naphthyzinum, Sanorin.

Parmi les médicaments de la nouvelle génération, la préférence est donnée aux agents ayant un effet alpha adrénergique prononcé:

Lorsque vous utilisez tous les moyens ci-dessus, les vaisseaux sanguins se rétrécissent, le gonflement de la muqueuse nasale disparaît, les signes d'hyperémie sont stoppés et l'exsudation est réduite. Ces médicaments sont disponibles sous forme de gouttes et d'aérosols. Pour déterminer la posologie, qui tient compte de la catégorie d'âge du patient, il est très important de respecter les instructions jointes à chaque emballage.

À l’aide de gouttes, il est pratique de traiter la rhinite vasomotrice à la maison.

Remèdes populaires

Il est jugé utile de traiter la rhinite vasomotrice à l'aide de remèdes populaires. Il convient de noter que les médecines douces ont longtemps été intégrées dans la médecine officielle et que l'efficacité de la plupart des recettes et des méthodes a été testée à maintes reprises dans la pratique. Bien que les médicaments contiennent des ingrédients naturels, leurs effets ne doivent pas être sous-estimés. De nombreuses herbes et minéraux affectent les tissus à la fois en usage interne et externe.

Si vous vous demandez comment traiter les rhinites vasomotrices avec des méthodes traditionnelles, vous ne pouvez pas y répondre de manière définitive. Pour le moment, il y a beaucoup de façons différentes. Cependant, il convient de noter que tous ne sont pas également adaptés aux patients. Cela dépend des caractéristiques individuelles du corps humain. Ainsi, certaines herbes, jus et extraits de plantes peuvent provoquer des réactions allergiques. C'est pourquoi le choix des méthodes de traitement doit être abordé individuellement.

Il est recommandé d’envisager plusieurs recettes efficaces à l’aide desquelles il est possible de se débarrasser des signes de rhinite vasomotrice.

Lavage nasal

Recette 1. Pour préparer la solution au lavage, il est nécessaire de prendre 1 cuillère à soupe. fleurs de calendula et versez 250 mg d’eau bouillante dessus. Le bouillon doit infuser pendant 30 minutes, après quoi il doit être filtré à travers une étamine. Pour rincer le nez, il est pratique d’utiliser une seringue jetable sans aiguille. Chaque jour, il est nécessaire d'effectuer 4 procédures.

Recette 2. La solution est préparée comme suit: 0,5 c. le sel de mer est dissous dans un verre d'eau standard. Moyens bien supprime l'inflammation. La muqueuse nasale est lavée avec une seringue deux fois par jour. La procédure doit être répétée tous les deux jours. La durée du traitement est de 1 mois. Après chaque lavage, il sera nécessaire d'enterrer l'huile d'eucalyptus, 1 goutte dans chaque narine.

Recette 3. Pour préparer la perfusion devrait prendre 1 cuillère à soupe. avec une lame de couleur camomille et versez-le avec un verre d'eau bouillante. Convient comme herbe séchée et fraîche. Dans les 20 minutes, la décoction devrait infuser. Vous devrez vous rincer le nez tous les jours pendant une semaine.

Inhalations de pommes de terre

Des effets thérapeutiques assez efficaces sur la muqueuse nasale ont des paires de pommes de terre. Les pommes de terre avant l'application devront être écrasées. Lors du traitement d'une rhinite au cours de la procédure, il est impossible de couvrir la tête: cela ne créera pas d'effet de serre, ce qui élimine le risque d'œdème. Les inhalations sont effectuées tous les deux jours. Le cours de thérapie comprend 10 procédures.

Attention Une vapeur trop chaude peut causer des brûlures aux muqueuses du nasopharynx et de la cavité buccale.

Pommade nasale

Recette 1. Pour la cuisson, il est recommandé d'utiliser de la gelée de pétrole à 10% et des feuilles de noix finement hachées. Les ingrédients doivent bien se mélanger. Les sinus nasaux atteints de rhinite vasomotrice sont lubrifiés 3 fois par jour. Conservez la pommade au réfrigérateur.

Recette 2. De même, pommade préparée et appliquée sur la base de feuilles de calendula.

Enterrer les gouttes nasales

Recette 1. Les betteraves crues doivent être râpées et le jus pressé à l'aide d'une gaze, qui sera utilisée pour l'instillation du nez. L'égouttement devrait être de 3 gouttes: le matin, le déjeuner et le soir. Après la procédure, des boules de coton imbibées du même jus sont insérées dans le nez pendant cinq minutes. Il est préférable de préparer des jus de fruits frais tous les jours. Entre les instillations, il est préférable de mettre l'agent au réfrigérateur.

Recette 2. Le jus de Kalanchoe est recommandé d'enterrer 2 à 3 gouttes dans chaque narine jusqu'à 3 fois par jour. Vous pouvez l'acheter à la pharmacie la plus proche.

Recette 3. La sève de bouleau soulage également l'inflammation, ainsi que la betterave. Il est nécessaire d'enterrer le remède plusieurs fois par jour, 2 gouttes dans chaque narine.

En savoir plus sur la façon de traiter le nez qui coule avec du jus de betterave, vous pouvez lire ici.

Lisez aussi ce qui est Kalanchoe, comment verser le nez d'une plante dans le nez pour adultes et enfants.

Massage du nez

En plus des solutions médicinales, vous pouvez masser le nez:

  1. Le bout des doigts fait tapoter le long du pont du nez et des ailes. Ainsi, il est possible d’accélérer l’attribution de la morve et la libération du nasopharynx. Le massage thérapeutique et préventif est recommandé tous les jours jusqu'à ce que le soulagement soit ressenti.
  2. Pour exercer une pression sur les sinus maxillaires et frontaux et leur frottement. Le mouvement est mieux fait avec l'index.

Conclusion

Le traitement opportun de la rhinite vasomotrice peut être effectué indépendamment. Pour ce faire, il vous suffit de savoir comment traiter la rhinite vasomotrice à la maison.

Ne négligez pas les conseils du médecin traitant. Avec la forme avancée de la maladie, ainsi que son évolution compliquée, des mesures plus radicales peuvent être appliquées, notamment la chirurgie.

Le traitement le plus efficace de la rhinite vasomotrice chez l'adulte

La variante de la rhinite chronique, quand il n'y a pas de changements significatifs de la part de la membrane muqueuse, pas d'allergies ou d'inflammation, mais qu'il y a une congestion nasale, est appelée rhinite vasomotrice.

Son autre nom est neurovégétatif. Cela souligne que la source du rhume est le plus souvent une caractéristique de l'innervation des vaisseaux et non une infection. L'allergie peut être un facteur d'accompagnement, mais pas la cause de la maladie.

Diagnostics

Le diagnostic est posé par un oto-rhino-laryngologiste. Matière:

  • plaintes: nez qui coule, éternuements, nez qui pique;
  • absence d'association de symptômes et d'allergènes;
  • une personne peut dire qu'elle a utilisé des gouttes vasoconstricteurs pendant plusieurs années;
  • rougeur de la membrane muqueuse lors de l'inspection;
  • radiographie des sinus paranasaux du crâne;
  • numération sanguine normale.

Très rarement, avec une congestion nasale prolongée, le contenu en globules rouges et en hémoglobine dans le sang peut diminuer. Lorsque la respiration est rétablie, ces indicateurs deviennent normaux.

Les plaintes concernant la rhinite vasomotrice sont non spécifiques, elles pourraient bien masquer un autre type de rhinite.

Les analyses sont effectuées principalement pour exclure d'autres types de rhinite:

  • Les changements hypertrophiques sont visibles lors de l'inspection et sur la radiographie.
  • La rhinite allergique a toujours un lien évident avec l'allergène - poussière, herbes, odeurs. Des analyses de sang déterminent l’éosinophilie et les taux élevés d’immunoglobuline E.
  • L'atrophie est facilement confirmée après l'inspection de la cavité nasale - le mucus est pâle et mince.

En savoir plus sur les symptômes et les effets de la rhinite vasomotrice au lien.

Traitement de la rhinite vasomotrice chez l'adulte

Après avoir rejeté d'autres types de rhinite chronique, une rhinite vasomotrice est diagnostiquée. D'une part, c'est bien. La rhinite vasomotrice peut être complètement guérie, contrairement aux allergiques.

Mais le traitement est difficile, long, avec la connexion de différentes méthodes de thérapie.

Traitement chirurgical

Prouvé que souvent la cause de la rhinite vasomotrice devient un septum incurvé du nez, une crête saillante ou des végétations adénoïdes.

Ces formations irritent la muqueuse sensible, provoquant son gonflement et sa formation de mucus.

Si l'otorhinolaryngologist a découvert l'un de ces problèmes, il peut proposer une correction rapide. Dans de tels cas, la chirurgie peut débarrasser le patient de la rhinite pour toujours.

Il se trouve que le nez va bien anatomiquement, mais que la rhinite l’est. L'essence du problème réside dans les vaisseaux trop réactifs de la muqueuse nasale.

Ils réagissent brusquement aux changements de température de l'air, aux odeurs, au stress et se dilatent immédiatement, provoquant une congestion. Les médecins recommandent alors une coagulation par ultrasons ou électroplasmique.

La signification de ces opérations est la destruction partielle des vaisseaux de la membrane muqueuse.

Traitement au laser

Le traitement au laser est l’une des méthodes les plus prometteuses. Pendant la procédure, des vaisseaux supplémentaires de la membrane muqueuse de la cavité nasale se collent et disparaissent. Après le laser, le tissu cicatriciel n'est pas formé, aucun anesthésique n'est requis.

Un résultat positif sous forme de respiration nasale libre est noté par 9 personnes sur 10.

L'intervention se déroule sous anesthésie locale et ne présente donc pratiquement aucune contre-indication. En l'absence de saignement, il n'est pas nécessaire de porter des turunds serrés au nez pendant quelques jours pour arrêter le sang.

À la maison pendant quelque temps, il n’est pas recommandé au patient de boire de l’alcool, de se rendre dans les bains et les saunas. Ceci est fait pour éviter les saignements nasaux dus à une pression accrue.

Massages

L'accumulation de mucus dans la cavité nasale ne peut pas toujours être éliminée par simple soufflage.

Les murs gonflés ne permettent pas de laisser le contenu aussi facilement, et l'utilisation quotidienne de gouttes vasoconstrictrices est dangereuse.

Le massage nasal aide à éliminer le mucus. Il est nécessaire de masser le pont nasal pendant plusieurs minutes et les points situés sur les ailes du nez.

Cela améliorera la circulation sanguine des cavités et facilitera dans une certaine mesure l'évacuation du mucus.

Un tel massage régulier associé à un rinçage peut remplacer les gouttes vasoconstricteurs.

Les blocus

En médecine, le blocus est l'introduction d'anesthésiques locaux près du nerf principal ou du plexus nerveux.

Les médicaments gèlent les nerfs, ce qui réduit leur activité.

On utilise une solution de novocaïne qui est injectée dans la région du cornet inférieur (dans le nez). L'œdème diminue après les premières procédures, mais pour un effet durable, une cure de 10 blocs est recommandée.

Physiothérapie

Les méthodes non médicamenteuses aident bien au-delà de la période aiguë, quand il n'y a pratiquement pas d'écoulement nasal. La thérapie diadynamique consiste à utiliser des courants diadynamiques à partir d’une électrode située dans le nez.

Un cycle d'au moins 10 procédures facilite grandement la respiration et réduit les risques de congestion dans le futur. Les personnes ayant suivi un traitement diadynamique ont indiqué qu’elles avaient cessé de prendre des gouttes vasoconstricteurs.

L'électrophorèse en chlorure de calcium est parfois excellente pour les personnes souffrant de rhinite vasomotrice.

L'essence de la procédure est que l'effet des courants provoque le déplacement des ions calcium du tampon vers la muqueuse nasale.

Le calcium renforce les vaisseaux sanguins en empêchant leur gonflement. S'il y a un composant allergique, le chlorure de calcium facilite les choses.

La restauration de la respiration a lieu après les deux premières procédures, mais l'effet est cumulatif et le nez peut respirer autant que possible après le parcours complet.

Traitement de la toxicomanie

En règle générale, une personne subit une intervention chirurgicale ou un traitement au laser après plusieurs années de traitement médicamenteux infructueux.

Cependant, les médicaments aident beaucoup de gens, soulageant grandement l'état lors d'exacerbations. Différents groupes de médicaments sous forme de gouttes, comprimés, inhalations et sprays sont utilisés.

La principale chose que les gens oublient souvent, c’est que l’utilisation de gouttes vasoconstricteurs pendant plus de 5 à 7 jours provoque en soi une rhinite.

Ces outils ont été conçus pour les affections aiguës, lorsqu'un œdème inflammatoire grave entravait considérablement la respiration. Les utiliser en cas de rhinite vasomotrice chronique signifie aggraver la rhinite.

Les médicaments pour la rhinite vasomotrice

Parmi les options de traitement de la rhinite vasomotrice, les médicaments les plus couramment utilisés sont les comprimés, les gouttes et le lavage.

Des médicaments particulièrement efficaces en combinaison avec des méthodes physiothérapeutiques.

Soulager la condition d'une personne souffrant de rhinite vasomotrice peut être une variété de moyens.

Lavage nasal

Une procédure connue depuis de nombreuses années consiste à se laver le nez. L'essence est très simple: le mucus est lavé des cavités nasales et l'utilisation de solutions salines soulage le gonflement. Pour le lavage, vous pouvez utiliser:

  • décoctions d'herbes - camomille, eucalyptus;
  • solution saline;
  • une solution de sel de mer ou ordinaire;
  • solutions de pharmacie prêtes à l'emploi - Aquamaris.

Il est plus pratique de rincer la cavité nasale avec des produits vendus en pharmacie, par exemple Dolphin. Ce sont des navires spéciaux qui peuvent être remplis. Ils donnent une pression d'eau constante, pas trop forte, mais suffisante pour la purification.

Il n’est pas recommandé d’utiliser une seringue pour le rinçage - cela donne un jet d’eau trop puissant, dont la pression peut causer des complications aux oreilles - otite.

Avant la procédure, en cas de congestion nasale sévère, les agents vasoconstricteurs sont nécessairement enfouis.

Gouttes

Gouttes et sprays - la première chose qu'une personne saisit avec un nez bouché. La rhinite vasomotrice accompagne une personne depuis de nombreuses années, il est donc utile de traiter le choix des gouttes avec discernement, en évitant les remèdes provoquant une dépendance.

  • Les gouttes et sprays vasoconstricteurs - naphtyzine, xylométazoline - n’ont qu’un effet temporaire.
  • Il est conseillé de les utiliser avant le lavage du nez, lors de l'exacerbation de la rhinite et de l'apparition d'une infection bactérienne, d'une durée maximale de 5 jours.

    • Les sprays hormonaux sont largement utilisés pour soulager la condition des personnes souffrant de rhinite vasomotrice. Ces médicaments comprennent Nazonex, Nazarel.

    Les sprays éliminent rapidement le gonflement, réduisent la formation de mucus, éliminent le composant allergique. Leur effet est durable et persiste longtemps après l'application.

    Certaines gouttes hormonales, par exemple, Avamys, sont utilisées pour les végétations adénoïdes - une augmentation de l'amygdale nasopharyngienne. Les adénoïdes peuvent causer une rhinite vasomotrice chronique.

    L'utilisation prolongée d'un spray aux hormones réduit la taille de l'amygdale et supprime la congestion nasale, les maux de tête et la voix nasale.

    N'ayez pas peur des effets secondaires des hormones. Ce sont des médicaments modernes qui contiennent des glucocorticoïdes très faibles, qui n'ont qu'un effet local.

    Ils ne sont pratiquement pas absorbés et leur utilisation est autorisée, même par les enfants.

    • Des gouttes immunomodulatrices peuvent être utilisées dans le traitement complexe de la rhinite chronique.

    L'immunosuppression accompagne presque toujours la rhinite constante, contribue à l'apparition rapide de l'infection.

    Pour les gouttes immunomodulatrices, par exemple, Derinat. Ce sont des gouttes sûres qui peuvent être utilisées par les enfants.

    Ils réduisent l'enflure, suppriment l'inflammation, le cas échéant, améliorent la circulation et stimulent l'immunité locale de la muqueuse nasale.

    • Gouttes souvent nommées contenant de l'argent, par exemple, Protargol ou Sialor.

    De tels outils peuvent être utilisés chez les adultes et les enfants atteints de rhinite aiguë et chronique, avec des végétations adénoïdes.

    Les ions argent désinfectent parfaitement les muqueuses en détruisant les microorganismes pouvant rapidement rejoindre la rhinite vasomotrice.

    Pilules

    Lorsque la rhinite vasomotrice dans les cas graves, vous pouvez avoir besoin de comprimés. Ce sont des antihistaminiques qui, une fois ingérés, éliminent le nez qui coule, l’enflure, la congestion nasale et soulagent grandement la maladie.

    Vous pouvez prendre des médicaments tels que:

    Les comprimés peuvent être utilisés séparément ou en association avec des pulvérisations et des gouttes locales.

    Il est conseillé de choisir de nouveaux médicaments - Tsetrin, Zyrtec, Erius. Ils ne sont pris qu'une fois par jour, ne provoquent pas de somnolence et leur effet dure même après la fin de la réception.

    L'inhalation

    Pour l'inhalation est très pratique d'utiliser un appareil spécial - un nébuliseur. Il transforme le médicament en un gaz, permettant au médicament d'être inhalé et appliqué localement.

    En cas de rhinite vasomotrice, inhalations avec:

    • huiles essentielles;
    • solutions salines;
    • solutions antiseptiques;
    • décoction de plantes;
    • eau minérale.

    En utilisant régulièrement l'inhalation par le biais d'un nébuliseur, ils remplacent avec succès les agents vasoconstricteurs, même pour ceux qui creusent dans la nazivine depuis de nombreuses années. L'inhalation contribue à réduire l'enflure, à une meilleure évacuation du mucus et à l'hydratation de la membrane muqueuse.

    En l'absence de nébuliseur, l'inhalation de vapeur peut être effectuée. Cependant, l'eau ne doit pas bouillir - sinon, il est facile de brûler les muqueuses.

    Vous pouvez faire cuire un grand récipient rempli d'eau chaude et déposer quelques gouttes d'huile essentielle de sapin ou d'huile essentielle de pin.

    Si vous respirez dans le réservoir pendant 15 à 20 minutes - le gonflement est éliminé, la respiration nasale est facilitée.

    Médecine traditionnelle

    En plus des médicaments pour la rhinite chronique, il existe des remèdes populaires efficaces. Ils soulagent les poches et désinfectent la muqueuse nasale.

    À la maison, les plus efficaces sont les décoctions pour laver la cavité nasale chez:

    • marguerites;
    • calendula;
    • eucalyptus.

    Lors de la fixation d'une infection bactérienne sur la rhinite vasomotrice, il est utile d'enterrer le jus d'aloès dilué avec une quantité égale d'eau.

    Efficace avec les gouttes de rhinite vasomotrice:

    • jus de betterave;
    • le jus de carotte;
    • sève de bouleau.

    Enterrez 2 gouttes de jus chauffé à température ambiante dans chaque narine trois fois par jour.

    Exercices de respiration

    Une bonne respiration peut rendre la vie plus facile aux personnes souffrant de rhinite vasomotrice. Lors de l'effort physique, il est particulièrement important de ne pas oublier d'inspirer avec le nez. Pour qu'il ne soit pas paresseux, la circulation sanguine dans la cavité nasale est activée, le gonflement diminue.

    Il est utile de faire des exercices de respiration consistant à alterner la respiration:

    • devrait prendre une position confortable;
    • une expiration libre se fait par le nez;
    • la narine gauche se ferme - une respiration lente dans la droite;
    • expiration encore plus lente avec le nez entier;
    • la narine droite se ferme - une respiration lente dans la gauche.

    Cet exercice vise à éliminer l'œdème et à améliorer la fonction respiratoire de la cavité nasale. Les respirations répétées doivent être répétées 10 fois par jour.

    En plus des exercices de respiration, le durcissement est efficace, maintient l’immunité, marche fréquemment à l’air frais.

    Homéopathie

    La direction homéopathique de la médecine n’est pas reconnue de tous, son efficacité suscite interrogations et suspicions. Cependant, il existe des cas où ce traitement bénéficie:

    • chez les femmes enceintes;
    • chez les personnes souffrant d'allergies multiples, lorsqu'il est impossible de choisir un médicament;
    • si la rhinite est déclenchée par des facteurs mentaux.

    Vous devriez choisir un homéopathe avec un certificat valide qui peut vraiment aider. Malheureusement, il y a beaucoup de charlatans dans cette industrie qui essaient de tromper des patients désespérés.

    Un vrai homéopathe doit interroger et examiner soigneusement une personne, en sélectionnant le médicament strictement individuellement. Peut être utilisé des médicaments:

    Il existe des préparations homéopathiques prêtes à l'emploi pour la rhinite vasomotrice, contenant une combinaison de moyens:

    Il est impossible de dire exactement combien de personnes souffrent de rhinite vasomotrice. Des milliers de personnes vont pendant des années avec le nez bouché, sans consulter un médecin, à cause de la rhinite habituelle.

    Une personne atteinte de rhinite vasomotrice doit se soumettre à plusieurs spécialistes avant de bénéficier d’un traitement efficace et approprié. Cependant, plus la visite chez le médecin est différée, plus le risque de complications est élevé - sinusite chronique, polypes.

    Vidéos connexes

    En savoir plus sur la nature de la maladie et sur la façon de guérir la rhinite vasomotrice dans la vidéo:

    Rhinite vasomotrice: traitement à domicile

    ✓ Article vérifié par un médecin

    Lorsque la rhinite vasomotrice (cette maladie est également connue sous le nom de "fausse rhinite") se produisent des violations de l'odorat et de la respiration nasale. Comme vous le savez, la respiration par le nez est essentielle à la protection du corps humain: l'air pénètre dans les voies respiratoires déjà hydratées, propres et chaudes. Si une personne souffre de rhinite, elle commence à respirer par la bouche, ce qui provoque des maladies telles que la bronchite, la laryngite, la pharyngite, etc. De plus, l'oxygène fourni par la cavité buccale ne suffit pas, ce qui entraîne une modification de la composition gazeuse du sang. En raison des poches, l'écoulement du mucus et la ventilation des sinus sont perturbés, ce qui peut entraîner des kystes, une sinusite, etc.

    Rhinite vasomotrice: symptômes et traitement

    Les processus inflammatoires dans les muqueuses peuvent entraîner une otite moyenne. Le fait est que l'oreille moyenne se connecte au nasopharynx par les trompes d'Eustache. À propos, la «fausse rhinite» est souvent confondue avec la rhinite allergique atypique, et pour exclure la seconde, un examen approfondi est nécessaire (analyse et hémoculture, antécédents, allergènes).

    Quelle pourrait être la maladie?

    La maladie décrite peut être:

    • allergique (se produit lors d'une exposition à des stimuli externes);
    • neurovégétatif (se développe à la suite d'un dysfonctionnement du système endocrinien, de lésions du nez ou d'une utilisation prolongée de gouttes pour la vasoconstriction).

    Mais que se passe-t-il dans le nez lui-même? Dans celui-ci, les cellules ciliées responsables de l'absorption, en raison des changements qui se produisent, deviennent des gobelets, c'est-à-dire qu'elles sont déjà responsables de l'épuisement. En conséquence, le mucus apparaît, mais n'est pas absorbé nulle part, ce qui explique la constance des écoulements nasaux. L'humidité ou les changements de température peuvent provoquer un gonflement.

    Faites attention! Les facteurs de risque sont les boissons alcoolisées, les épices et les plats chauds. Parfois, des troubles hormonaux surviennent pendant la grossesse, entraînant une congestion nasale. Mais dans la plupart des cas, la «fausse rhinite» disparaît après l'accouchement.

    Si vous rencontrez des difficultés, vous devez commencer le traitement. Et vous pouvez être guéri non seulement par des méthodes médicales, mais également à l'aide de remèdes populaires éprouvés.

    Causes de la rhinite vasomotrice

    Symptômes de la rhinite vasomotrice

    Les inconvénients et les sensations désagréables sont associés aux symptômes de la maladie. Dans certains cas, il y a même une odeur désagréable.

    Symptomatologie chez l'adulte

    Les principaux symptômes d’une fausse rhinite sont les suivants:

    • la congestion nasale elle-même (très souvent, la moitié de celle-ci est bouchée, du côté duquel se trouve le patient);
    • le ronflement;
    • écoulement aqueux;
    • déficience auditive;
    • accumulations de mucus dans la gorge;
    • faiblesse générale;
    • éternuements fréquents (rarement observés);
    • difficulté à respirer par le nez.

    Rhinite vasomotrice chez les enfants

    Si la maladie est observée chez un enfant, elle se manifeste alors sous la forme:

    • fatigue rapide;
    • problèmes de mémoire;
    • perte d'appétit;
    • migraines;
    • problèmes de sommeil.

    Le patient souffre de démangeaisons dans le nez et on peut également observer une rougeur des paupières ou du visage. La rhinite elle-même est cyclique: une narine, l’autre, les deux à la fois, une courte pause et tout se répète. Les oto-rhino-laryngologistes attribuent souvent aux patients des gouttes vasoconstrictives nasales, qui ne conduisent qu'à une dépendance, mais ne donnent aucun résultat. Il y a des problèmes similaires avec la chirurgie.

    Rhinite vasomotrice à domicile

    Traitement de la rhinite vasomotrice

    Les méthodes non traditionnelles de traitement de la maladie décrite constitueront une concurrence intéressante pour la médecine traditionnelle, étant donné que les mesures principales visent ici la restauration progressive de l’ancienne réaction réflexe. Notez également que le traitement médicamenteux - il s'agit principalement de pulvérisations et de gouttes. Avec le temps, le corps s'y habituera et cessera d'agir. Quant aux remèdes populaires, ils ne provoquent pas d’habitude, mais aident non seulement dans le traitement de la rhinite vasomotrice, mais agissent également en fortifiant.

    La rhinite peut être traitée avec des remèdes populaires, complexes

    Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte les déformations déjà existantes des sinus et de la muqueuse nasale: le traitement d'une fausse rhinite élimine généralement les symptômes et réduit le nombre de crises à l'avenir, mais ne revient pas à l'état précédent. Pour une amélioration significative des prévisions, il est recommandé de réaliser des exercices de durcissement et de renforcement. Il est également préférable de refuser les mauvaises habitudes.

    Faites attention! De bons résultats dans le traitement ont montré la méthode de Buteyko. Bien que cette méthode ait été initialement conçue pour étouffer l'asthme, elle convient également dans notre cas. Ceci est démontré par les statistiques de traitement de nombreux patients.

    Vous pouvez en apprendre davantage sur la méthode Buteyko dans la rare vidéo ci-dessous, dans laquelle l'auteur lui-même enseigne les bases des exercices de respiration.

    Vidéo - Méthode Buteyko, première partie

    Vidéo - Méthode Buteyko, 2e partie

    L'homéopathie peut également être traitée contre la rhinite, mais les statistiques sur les personnes guéries ne sont pas connues. Et s’il n’ya pas d’information fiable, parler de l’efficacité du traitement n’en vaut pas la peine.

    Tableau Méthodes populaires efficaces pour traiter une fausse rhinite

    Rhinite vasomotrice: causes et traitement à domicile

    Peu de gens attachent une grande importance à la respiration nasale. Le plus souvent, ce phénomène est temporaire et disparaît sans conséquences après l'adoption de mesures appropriées. Cependant, il existe des cas où ce symptôme est le signe d’une altération fondamentale de la santé et, surtout, il peut avoir des conséquences négatives. La rhinite vasomotrice est l’une de ces affections.

    Définition de la maladie

    Ce type de rhinite survient à la suite de troubles des mécanismes de réaction neuro-réflexes aux stimuli externes. En conséquence, la réaction de la muqueuse nasale devient imprévisible, une rhinite se produit souvent, apparemment "à partir de zéro".

    La caractéristique la plus caractéristique de ce type de rhinite est un épaississement de la muqueuse. Il y a une dégénérescence des cellules épithéliales, cela devient multicouche. Les couches inférieures de la membrane muqueuse s'épaississent et gonflent sous l'effet de l'expansion des vaisseaux sanguins et lymphatiques, réagissant de manière inadéquate aux stimuli les plus inoffensifs.

    Le traitement de la rhinite vasomotrice est un processus long et difficile en raison de la difficulté à déterminer les causes objectives. Souvent, même après leur identification, le seul moyen possible de se débarrasser d'un symptôme déplaisant est la chirurgie.

    Les causes

    La dystonie vasculaire végétative (DVV) est l’une des causes les plus probables et les plus fréquentes de rhinite vasomotrice. Le plus souvent, cette condition se produit pour les raisons suivantes:

    • Prédisposition génétique;
    • Échec hormonal;
    • Stress souvent présent;
    • Gouttes soudaines de t ou changement climatique;
    • Troubles névrotiques dans le corps.

    Se manifestant par un certain nombre de symptômes (maux de cœur et de tête, sauts de la pression artérielle et de la température, anomalies du tractus gastro-intestinal), la dystonie végétative-vasculaire peut toutefois passer inaperçue pendant une longue période en raison du flou des symptômes. Cependant, s’il n’ya pas d’autres causes objectives du rhume de cerveau, il convient de subir un examen approfondi et, si un ESR est détecté, d’entamer le traitement.

    Les autres causes courantes de rhinite vasomotrice sont:

    • Infection virale qui, dans la plupart des cas, passe sans traitement. Parfois, il peut y avoir une stagnation du mucus dans les voies respiratoires et un processus chronique;
    • Changements hormonaux (grossesse, cycle menstruel, utilisation de contraceptifs);
    • Irritation grave prolongée (air froid, fumée de tabac, odeurs fortes);
    • Être dans un état de stress intense pendant une longue période;
    • Maladies gastriques chroniques;
    • L'impact des médicaments (gouttes vasoconstricteurs, médicaments réduisant la pression).

    Dans les cas où la cause ne peut pas être établie, la rhinite est appelée idiopathique. Parfois, il y a plusieurs raisons, éventuellement une combinaison avec un composant allergique (éternuement, larmoiement, démangeaisons) et certaines autres maladies.

    Les symptômes

    Selon la forme de la maladie, les symptômes de la rhinite vasomotrice peuvent varier:

    • Neurovégétatif. Il se pose dans le contexte de problèmes liés au système nerveux autonome. Les signes caractéristiques peuvent être des accès de congestion nasale périodiques, ils deviennent parfois un phénomène permanent. La congestion peut se produire alternativement dans chaque passage nasal. Cela se remarque particulièrement en position couchée - en posant le côté sur lequel se trouve le patient. Le nez qui coule augmente surtout le matin, accompagné d'éternuements et de démangeaisons. Écoulement nasal abondant et transparent. Des taches grises et blanches sont visibles sur la partie élargie de la conque nasale inférieure. L'odeur est altérée. Dans le contexte de cette maladie, une sinusite psychosomatique peut être observée;
    • Allergique. Cette forme est caractérisée par la survenue d'une exacerbation des symptômes pendant la période de contact avec l'allergène. En fonction de cela, la rhinite peut être saisonnière et permanente. Outre les signes habituels de rhinite vasomotrice, un composant allergique est ajouté: soudaineté des symptômes, larmoiement abondant, rougeur de la conjonctive, œdème des paupières et parfois gonflement des trompes d'Eustache, accompagnée de congestion et d'acouphènes et de perte d'audition.

    Pour la rhinite vasomotrice est caractérisée par une manifestation paroxystique des symptômes, en fonction de l'augmentation ou de la diminution de l'influence de facteurs irritants.

    Complications possibles

    Les violations de la respiration nasale, en particulier sur une longue période, peuvent entraîner un certain nombre de modifications défavorables de l'état de santé:

    • Polypes. Ce sont des tumeurs bénignes (membranes muqueuses envahies par la végétation), ressemblant à une grappe de raisin en apparence. Le plus souvent formé dans la partie supérieure des voies nasales, bloquant la respiration nasale et causant un certain nombre de conséquences négatives;
    • Sinusite chronique. La cavité nasale communique avec les 7 sinus paranasaux, qui sont à un stade d'inflammation persistante dans la rhinite vasomotrice. En raison de la chronisation du processus, le patient est constamment accompagné d'une douleur au front et au nez, d'un gonflement des tissus mous;
    • Otite moyenne Une inflammation permanente de la cavité nasale, accompagnée par la libération de mucus, peut pénétrer dans la trompe d'Eustache située à proximité, dans la région de l'oreille moyenne. Il y a une sensation de congestion auriculaire, de douleur intense, avec en plus une infection bactérienne, la température augmente;
    • Rhumes et rhumes fréquents. Ils résultent d'un dysfonctionnement de la muqueuse nasale, principale barrière de protection contre la pénétration de la microflore pathogène dans le corps. En raison de la respiration par la bouche, les amygdales ne peuvent pas supporter la charge accrue et la susceptibilité aux fréquentes angines, trachéites, bronchites, etc. est inévitable.

    La transition de la maladie vers la forme chronique peut constituer la principale menace pour la rhinite vasomotrice. Par conséquent, en cas de rhinite prolongée (plus de 7 jours), qui ne se prête pas au traitement, il est nécessaire de poser un diagnostic approfondi et d'établir la cause correcte de la maladie.

    Traitement

    Le début du traitement de toute maladie devrait être un diagnostic approfondi. En cas de rhinite vasomotrice en raison de la possibilité de fixer un composant allergique, il est particulièrement important de déterminer la cause correcte de la perturbation de la membrane muqueuse. Par conséquent, un certain nombre d'études sont menées:

    • Tests cutanés allergiques. Des égratignures sont appliquées à l'intérieur de l'avant-bras, qui sont exposées à des solutions contenant divers allergènes. L'irritation dans la zone d'une égratignure particulière indique la nature du stimulus;
    • Test sanguin Pour déterminer le niveau d'anticorps dans le sang, indiquant la force de la réponse immunitaire du corps, des analyses de sang en laboratoire sont effectuées;
    • Rayons X et CT. Conduite afin d'identifier les comorbidités: sinusite, polypes, végétations adénoïdes;
    • Écouvillons nasaux et nasopharyngés. L'étude de la microflore de la membrane muqueuse est réalisée afin de déterminer la possible impureté d'agents pathogènes bactériens, fongiques ou viraux. Si des agents pathogènes bactériens sont détectés, son apparence est révélée afin de sélectionner l'antibiotique le plus efficace.

    Dans la rhinite vasomotrice, lorsque, dans certains cas, l’image de la maladie est floue et que les causes en sont mal déterminées, un diagnostic correct et approfondi est crucial pour la sélection de méthodes efficaces et de médicaments efficaces pour le traitement.

    Traitement médicamenteux

    Même après le diagnostic, les premières actions du traitement doivent être des mesures générales: ventilation et humidification régulières de la pièce, nettoyage continu par voie humide, élimination optimale des facteurs allergènes, traitement du TRI, mesures pour normaliser la pression artérielle, remplacement du médicament.

    Avec un traitement conservateur, il est possible de prescrire des médicaments appartenant aux groupes de médicaments suivants:

    • Moyens pour se laver le nez: Aqua Maris, Aqualore, solution saline. Le lavage est la méthode la plus sûre pour guérir la muqueuse nasale. Vous pouvez les effectuer plusieurs fois par jour, tout en gardant une trace du t (pas au-dessous de + 34 ° C) de la solution et de l’absence de particules non dissoutes;
    • Glucocorticoïdes: Nasonex, Flexonase, Beclomethasone. Posséder une action antiallergique et anti-inflammatoire, sont appliquées sous forme de gouttes. Ils aident à réduire la formation de vasodilatateurs, réduisent la production de mucus;
    • Antiallergique: Allergodil, Previn. Utilisé avec la nature allergique identifiée de la rhinite vasomotrice, avoir un effet anti-œdème, anti-inflammatoire;
    • Vasoconstricteur: Galazolin, Naphthyzinum, Nasonex. Ils peuvent être prescrits à usage unique en cas de symptômes sévères. Il n'est pas recommandé d'utiliser plus de 5 à 7 jours.
    • Antihistaminiques: Suprastin, Fenistil, Cetirizine, Kestin. Les effets systémiques des médicaments ont un effet anti-allergique et anti-inflammatoire.

    Avant de commencer un traitement complexe, il est recommandé d’éliminer tous les foyers possibles d’inflammation: amygdalite, sinusite, otite.

    En tant que mesure supplémentaire, le médecin peut prescrire des procédures physiologiques: électrophorèse avec calcium, diphénhydramine, thiamine; inhalation; échographie; acupuncture

    Dans les cas où le traitement conservateur n’a aucun effet, l’intervention chirurgicale devient la seule issue: conchotomie (élimination partielle ou complète de la muqueuse nasale), brûlure au laser, vasotomie sous-muqueuse (destruction de la couche sous-muqueuse), etc.

    Remèdes populaires

    Avant le traitement, les guérisseurs conseillent de suivre un régime sans lait: viande, poisson, jus de fruits, bortsch sans crème sure. De plus, vous pouvez creuser dans le nez:

    • 2 gouttes dans chaque narine de jus de bouleau ou de betterave, en outre le prendre vers l'intérieur;
    • 8 gouttes de jus de Kalanchoe;
    • 3-5 gouttes d'huile de menthol.

    Il est recommandé de laver les voies nasales avec une solution de miel (1 c. À thé. Par verre d'eau tiède). Un bon effet consiste à lubrifier la muqueuse nasale avec une pommade de 1 partie de feuilles de noyer ou de fleurs de calendula avec 10 parties de vaseline plusieurs fois par jour.

    N'oubliez pas non plus que la rhinite vasomotrice est une maladie vasculaire. Par conséquent, un massage spécial, effectué régulièrement, peut apporter un soulagement tangible.

    Prévention

    La rhinite vasomotrice est une dépression nerveuse à long terme. Par conséquent, il est nécessaire, à des fins préventives, de commencer la restauration du système nerveux. Dans ce cas, ne vous impliquez pas dans le traitement médicamenteux, car tout médicament peut être l’élan du déclenchement de diverses défaillances du mécanisme immunitaire et de la provocation de l’émergence de nouvelles pathologies.

    Pour éliminer les causes possibles, utilisez les méthodes les plus sûres: massage, physiothérapie, cure thermale, attraction de facteurs sanitaires et hygiéniques.

    Les instructions d'utilisation de Bioparox pour les enfants sont décrites ici.

    Vidéo

    Conclusions

    La rhinite vasomotrice est une maladie qui est une conséquence et une cause de nombreux états pathologiques. N'essayez pas de le soigner vous-même, faites appel à des spécialistes.

    Essayez d'améliorer votre environnement et de protéger le système nerveux autant que possible, car il devient souvent la cause des conditions pathologiques les plus graves.

    Lisez également sur les remèdes à la maison populaires utilisés pour traiter la sinusite, et comment traiter les végétations adénoïdes à 2 degrés chez les enfants.

    Vous Aimerez Aussi