Pourquoi ne recommande-t-on pas de traiter le catarrhe dans les sinus paranasaux avec des antibiotiques?

La rhinosinusite catarrhale est un processus inflammatoire des muqueuses des voies nasales et des sinus paranasaux, caractérisé par l’absence de décharge sécrétoire purulente. La pathologie apparaît dans le contexte des ARVI et, dans de rares cas, peut être compliquée par l'ajout d'une infection bactérienne. L'application de rhinovirus, d'adénovirus, ainsi que de virus parainfluenza et de virus grippaux à la surface des muqueuses épithéliales, se fait dans la plupart des cas par aérosol. Cependant, l'introduction d'agents infectieux est également possible par des méthodes de contact, hématogènes ou lymphogènes.

Le nom de la maladie provient du terme obsolète "Qatar" - un processus inflammatoire dans les voies respiratoires supérieures (ARVI), avec l'ajout du rterinositis medtermin, qui signifie une inflammation des membranes des voies nasales et au moins un sinus nasal. Ainsi, la rhinosinusite aiguë catarrhale n'est rien de plus qu'un écoulement nasal viral, compliqué par une inflammation des sinus paranasaux. Pour qui se caractérise par la présence d'abondantes sécrétions sécrétoires des caractères muqueux ou séreux.

Causes et symptômes de la sinusite catarrhale

La rhinosinusite virale se développe à la suite d'épisodes non traités de sinusite catarrhale. Le mécanisme déclencheur de l'inflammation des muqueuses est généralement une infection virulente. En raison de la propagation dont il existe des lésions œdémateuses-catarrhales des membranes épithéliales, provoquant une obstruction des fistules des sinus paranasaux. Dans ce cas, la sinusite virale est rarement compliquée par l'ajout d'une infection bactérienne.

Statistiques médicales: la sinusite virale se transforme en un rhume bactérien chez les enfants dans 5 à 10% des épisodes. Cependant, chez l'adulte, la sinusite aiguë catarrhale est compliquée par l'ajout d'une infection bactérienne dans seulement 0,2 à 2% des cas cliniques.

Les principaux symptômes d’une rhinite virale sont les suivants:

  • larmoiement;
  • perte d'odeur;
  • phénomènes d'intoxication générale;
  • une forte détérioration de la respiration nasale;
  • hyperémie et œdème des muqueuses des sinus paranasaux;
  • la présence d'écoulement sécrétoire des voies nasales et des sinus paranasaux;
  • sensation de sécheresse, de chatouillement et de brûlure dans les voies nasales (au début du développement du processus pathologique).

Des symptômes tels que: maux de tête, manque d'appétit, troubles du sommeil, fièvre - sont causés par des lésions toxiques du corps, sous l'influence de virus et de leurs produits métaboliques. Outre le fait que les symptômes décrits détériorent considérablement la qualité de vie des patients, la sinusite aiguë catarrhale comporte de nombreuses complications, notamment des abcès, une méningite, une pharyngite, des maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures, etc.

Classification des infections virales dans les sinus paranasaux

Selon la durée de l'évolution de la maladie, la sinusite virale est généralement divisée en formes aiguë et chronique. Dans la sinusite virale aiguë, les symptômes apparaissent spontanément, avec une violation prononcée de la respiration nasale. Ce développement de la maladie est dû à la présence de phénomènes œdème-catarrhal dans les muqueuses, ainsi qu’aux particularités de la structure anatomique des cavités nasales.

Certificat médical: tous les sinus paranasaux sont reliés à la cavité nasale par des fistules. La présence de processus inflammatoires œdémateux conduit à une obstruction des sinus nasaux. En conséquence, l'écoulement sécrétoire des sinus paranasaux s'arrête. Cela, à son tour, entraîne l’accumulation de sécrétions muqueuses et le développement de processus congestifs dans les sinus paranasaux.

La sinusite virale chronique est une conséquence des épisodes non traités de sinusite aiguë et peut également se développer dans le contexte de manifestations allergiques prolongées. Dans ce cas, au cours de l'évolution de la maladie, les symptômes peuvent s'aggraver périodiquement.

Selon la localisation du processus pathologique, la sinusite virale est généralement divisée en les types suivants:

  • Catarrhe sinusite
  • Frontite catarrhale
  • Ethmoïdite catarrhale
  • Sphénoïdite catarrhale

Dans le même temps, la sinusite virale peut être unilatérale ou bilatérale. Et dans le processus pathologique peut être impliqué comme un et plusieurs sinus paranasaux. Par conséquent, le diagnostic doit être établi sur la base des antécédents du patient, ainsi que pendant plusieurs études cliniques. Dans ce cas, le traitement de la sinusite virale doit être complet et doit avant tout être axé sur l'élimination des symptômes aigus et des causes de la maladie.

Comment traiter la sinusite catarrhale (virale)?

Le traitement efficace de la sinusite virale est tout un défi. Cette situation est principalement due à la complexité du diagnostic virologique, ainsi qu'à la présence de plus de 300 types d'agents infectieux possibles. En outre, les oto-rhino-laryngologistes nationaux, contrairement aux cliniciens occidentaux, ne formulent pas de recommandations claires sur l'utilisation d'antiviraux pour le traitement des organes ORL. Cependant, la rhinosinusite catarrhale (virale) implique un traitement complet comprenant les étapes suivantes:

  1. Enlèvement des écoulements muqueux.
  2. Élimination de l'intoxication aiguë.
  3. Traitement avec des antiviraux systémiques.
  4. Amélioration de l'aération et du drainage dans les sinus paranasaux.
  5. Sinus nasal et passages nasaux améliorés.

Le traitement antiviral repose sur la prise de médicaments tels qu'Anaferon et Arbidol. Ces médicaments sont prescrits au patient dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie et sont pris par lui jusqu'à la guérison clinique complète.

Comment traiter la sinusite catarrhale?

Dans toutes les formes de sinusite virale, le traitement antibiotique n’est pas utilisé. Comme ils n'affectent pas seulement l'infection virulente, ils ne soulagent pas les symptômes aigus de la maladie. Dans ce cas, une tactique d'attente active est recommandée jusqu'à l'apparition d'une suspicion d'infection bactérienne ou d'un risque de complications.

Ainsi, le traitement aux antibiotiques est prescrit exclusivement par le médecin ORL traitant, sur la base d'une étude en laboratoire du biomatériau des sinus paranasaux ou en cas de complications. L'automédication avec des antibiotiques pour la sinusite catarrhale est inacceptable! Comme il conduit à l'émergence de souches résistantes de la maladie, ainsi que le développement de la surinfection.

Pour améliorer l'aération et le drainage dans les sinus nasaux, les patients atteints de sinusite catarrhale se voient prescrire une irrigation nasale quotidienne et systématique. La procédure peut être effectuée selon la méthode Proetz (coucou) ou à l’aide d’un aspirateur électrique. Si la sinusite virale est bilatérale, un traitement d'irrigation alternatif est recommandé: la première moitié du nez est lavée, puis l'autre. Le lavage nasal aide à dégager les sécrétions sécrétoires des voies nasales et des sinus paranasaux et accélère également de manière significative l’action des préparations topiques.

Traitement vasoconstricteur

Pour éliminer les processus œdème-catarrhale, on utilise des décongestionnants à effets locaux ou systémiques. En même temps, l'opinion de nombreux oto-rhino-laryngologistes diffère en termes de préférences pour les agents vasoconstricteurs topiques ou systémiques. Certains experts ont tendance à croire que les décongestionnants locaux peuvent mieux contrôler les symptômes de l'obstruction nasale.

D'autres médecins ORL estiment que les agents vasoconstricteurs topiques, contrairement aux médicaments systémiques, ont un court effet thérapeutique et conduisent à la formation d'un mécanisme de dépendance à usage prolongé. Cependant, la plupart des oto-rhino-laryngologistes en exercice conviennent que les médicaments topiques peuvent être prescrits pour une durée maximale de cinq à sept jours, tout en prenant en parallèle des corticostéroïdes.

Traitement avec des analgésiques et des antihistaminiques

Traiter la sinusite catarrhale avec des antihistaminiques est également inapproprié, de même que traiter la maladie avec des antibiotiques. Les antihistaminiques ont un effet desséchant sur les membranes épithéliales des sinus nasaux, mais ils aggravent l’escalade du contenu muqueux des sinus paranasaux. Un traitement raisonnable aux antihistaminiques n'est autorisé que lorsqu'une infection d'origine bactérienne est diagnostiquée.

Si les symptômes de douleur sont prononcés et que cela affecte considérablement la qualité de vie du patient, l'utilisation d'analgésiques est recommandée. Le soulagement de la douleur doit être effectué à l'aide d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, notamment: "ibuprofène" et "paracétamol". Le plus optimal est la réception des analgésiques pas plus de deux fois par jour, un traitement de trois à quatre jours.

Sinusite bactérienne (virale): symptômes et traitement

Sinusite - symptômes et traitement

La sinusite se réfère à des maladies inflammatoires. Lorsqu'une infection pénètre dans la cavité nasale, l'inflammation peut se propager à un ou plusieurs sinus paranasaux.

Symptômes et traitement de la sinusite

Le choix des méthodes et des moyens de traitement dépend du type d’organisme pathogène à l’origine de la maladie. La sinusite est causée par:

  • les virus;
  • les bactéries, le plus souvent Staphylococcus aureus et le streptocoque à pneumocoque;
  • les champignons.

Ces derniers deviennent pathogènes pour l'organisme après le traitement aux antibiotiques et en présence de maladies entraînant un affaiblissement du système immunitaire (diabète, leucémie, SIDA).

La sinusite allergique est particulièrement remarquable, lorsque l’inflammation des sinus provoque l’ingestion d’un allergène.

Par la nature du flux émettre:

  • sinusite aiguë qui dure de quelques jours à deux mois;
  • la sinusite chronique peut durer des années. Dans ce cas: alors il y a des rechutes, puis vient la rémission.

Symptômes et traitement de la sinusite virale

Avec l'ARVI, les symptômes caractéristiques de la sinusite et de la rhinite aiguës sont la congestion nasale et les maux de tête. Le traitement vise donc principalement à nettoyer la cavité nasale.

À cette fin, le lavage nasal est effectué avec des solutions salines et une instillation de gouttelettes dans les voies nasales destinées à réduire le processus inflammatoire, ainsi que des produits à effet vasoconstricteur.

Pour soulager la douleur et les manifestations fébriles, aidez des médicaments tels que l’aspirine, l’asibuprofène, l’acétaminophène.

Symptômes et traitement de la sinusite bactérienne

La sinusite bactérienne survient généralement après un rhume causé par un virus. La cause de l'inflammation des sinus est souvent la carie.

Accompagner le mal de tête et la douleur faciale, la toux, l'écoulement nasal purulent, la fièvre. Les antibiotiques sont utilisés pour traiter la sinusite bactérienne.

En outre, les gouttes vasoconstricteurs sont utilisées pour éliminer le gonflement de la muqueuse nasale.

En cas de sinusite chronique, la physiothérapie est recommandée (thérapie magnétique, etc.) et, en cas de pus, une ponction des sinus peut être réalisée.

Les inhalations sont utilisées pour éliminer les symptômes de la sinusite pendant le traitement à domicile. Les solutions dans l'eau chaude des substances naturelles suivantes sont considérées comme les plus efficaces:

  • le menthol;
  • huile d'eucalyptus;
  • camomille médicinale;
  • teinture de propolis;
  • le bicarbonate de soude;
  • bouillon mère et belle-mère, lavande.

Un remède efficace est la pommade, préparée selon les recettes de la médecine traditionnelle. Pour lubrifier les sinus peuvent utiliser les compositions suivantes:

  • propolis et cire à l'huile végétale;
  • sel de mer, moulu avec graisse intérieure;
  • teinture d'esprit de chélidoine et de feuilles d'aloès.

Bien aider dans le traitement des gouttes de sinusite à base de produits naturels tels que:

  • jus d'aloès;
  • goudron de bouleau, dilué avec de l'huile végétale;
  • huiles essentielles d'eucalyptus et de romarin sauvage.

Pour faciliter la respiration, les compresses médicales sont fabriquées à partir de cire d'abeille ramollie avec du radis noir ou de l'ail râpé.

Symptômes et traitement de la sinusite allergique

Le plus souvent, la rhinite allergique survient lors de l'ingestion de pollen et de poussière.

Un gonflement de la muqueuse nasale conduit à une sinusite prolongée. Les médicaments antiallergiques sont utilisés dans le traitement de la sinusite allergique.

Il est également important d’éliminer (ou au moins de réduire) les effets de l’allergène.

Attention! Si vous soupçonnez une sinusite, consultez un spécialiste. L'oto-rhino-laryngologiste déterminera la forme de la maladie et sélectionnera le traitement approprié. Un traitement précoce aidera à éviter les complications.

Sinusite - traitement de l'inflammation des sinus paranasaux

La sinusite est une inflammation des sinus paranasaux associée à une infection virale ou bactérienne. Diverses méthodes sont utilisées comme traitement, en fonction de la gravité des symptômes.

Nous verrons ensuite quels traitements sont disponibles - d’origine naturelle et pharmaceutique, et quand nous devrions avoir recours à une intervention chirurgicale.

Comment guérir la sinusite

Pour le traitement de la sinusite, vous pouvez utiliser différents moyens et méthodes de traitement, en fonction de la gravité des symptômes et de leurs causes.

  • Si les symptômes sont légers ou modérés, vous pouvez utiliser des préparations à base de plantes ou des remèdes maison.
  • Si les symptômes sont légers ou graves, il est nécessaire de recourir à des préparations pharmaceutiques, utilisées principalement sous forme d'aérosols.
  • En cas de sinusite chronique ou de symptômes sévères récurrents, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Mais l’essentiel est de suivre les règles de comportement qui peuvent aider à prévenir les attaques de sinusite. Tout d’abord, habillez-vous chaudement lors du refroidissement et respectez un régime alimentaire équilibré et riche en aliments contenant des antioxydants et des immunostimulants.

Remèdes naturels pour la sinusite

Pour savoir quel remède convient le mieux à votre cas, vous devez contacter un spécialiste en phytothérapie.

Phytothérapie: plantes qui soulagent les symptômes

De nombreux principes actifs contenus dans diverses plantes atténuent les symptômes de la sinusite.

Parmi les plantes les plus utilisées:

Echinacea: contient des dérivés de l'acide caféique, des polysaccharides, de la lutéoline, de la quercétine, de l'apigénine et des huiles essentielles. Tous ces composants possèdent de puissantes propriétés antivirales et immunostimulantes.

Comment utiliser: sous forme d'extrait sec (comprimés, dose maximale de 500-750 mg par jour), de teinture (30-40 gouttes deux fois par jour) ou de décoction (une cuillère à soupe de racines par tasse d'eau bouillante, insister pendant dix minutes, filtrer et boire plusieurs fois par jour).

Basilic: contient du cinéol, des tanins, de l’eugénol, des glycosides, du linalol, des propriétés expectorantes, antibactériennes et apaisantes.

Comment utiliser: vous pouvez utiliser comme une huile essentielle (environ 5 gouttes), massage sur les tempes pour réduire la douleur et la pression, comme une tisane (environ 2 g de basilic pour 100 ml d'eau bouillante, laisser infuser pendant 10 minutes, filtrer et boire plusieurs fois par jour), ou sous forme de teinture (40 gouttes environ trois fois par jour).

Orange amère: en raison de ses propriétés anti-œdème et sédatives (il aide même à s'endormir), il est très utile pour le traitement des maux de tête associés à une sinusite.

Mode d'emploi: comme tisane (1,5 g de fleurs ou de feuilles d'orange amère, placée dans une tasse avec de l'eau bouillante, laisser infuser 10-15 minutes, filtrer et boire plusieurs fois par jour), extrait sec (40-100 mg par jour en comprimés ) ou de teinture (30 gouttes trois fois par jour).

Graines de pamplemousse: contiennent des flavonoïdes, de la quercétine, de l'apigénine et du rutinoside, qui ont une activité antibactérienne et antivirale, et stimulent l'action du système immunitaire.

Mode d'emploi: appliquer l'extrait de pépins de pamplemousse, dosage - 2 gouttes par 30 ml d'eau distillée à pulvériser directement dans le nez.

Plantain: cette plante contient de la lutéoline, des tanins, du mucus, de l'aukubine, des acides salicyliques et des glycosides, qui possèdent des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et expectorantes. Il est donc utile de faciliter l’élimination du mucus et de réduire les processus inflammatoires.

Comment utiliser: sous forme de teinture (40 gouttes deux fois par jour) ou infusion (une cuillère à soupe de feuilles par tasse d'eau bouillante, laisser infuser pendant dix minutes, filtrer et boire plusieurs fois par jour).

Rose musquée: cette plante a des propriétés immunostimulantes et anti-inflammatoires, elle est donc utile pour les maladies respiratoires, contient des ingrédients actifs tels que des bioflavonoïdes et de la vitamine C.

Comment utiliser: sous forme d'infusion (45 gouttes trois fois par jour), infusion (une cuillère à soupe de rose musquée par tasse d'eau chaude, insister sur dix minutes, filtrer et boire trois fois par jour).

Gingembre: a un puissant effet anti-inflammatoire, en raison de sa teneur en gingérol, goudron et mucus.

Mode d'emploi: huile essentielle (appliquez quelques gouttes en massant sur un point sensible), comme du thé (ajoutez une cuillère à thé de gingembre dans une tasse d'eau tiède, laissez infuser 10 minutes, ajoutez une cuillère à café de miel et buvez jusqu'à 3 tasses par jour).

Traitement de la sinusite

Pour le traitement de la sinusite, il est nécessaire d'utiliser différents médicaments, en fonction de la cause et des symptômes.

  • Remèdes nasaux: utilisés pour dégager les voies nasales et aider à éliminer le mucus.
  • Corticostéroïdes: peuvent être utilisés en aérosol ou par voie orale et ont un puissant effet anti-inflammatoire.
  • Antibiotiques: utilisés lorsque la sinusite est d'origine bactérienne.
  • Antihistaminiques: peuvent être utilisés pour traiter la sinusite allergique.
  • Toux apaisante: utilisé lorsque la sinusite est accompagnée de symptômes pseudo-grippaux, tels qu'une toux.
  • Analgésiques: utilisés pour soulager la douleur associée à la sinusite, telle que les maux de tête, les os du visage et les oreilles.

Intervention chirurgicale si nécessaire

Une intervention plus invasive est nécessaire lorsque la sinusite chronique se développe ou que la présence de polypes nasaux est confirmée. Dans ces cas, le médecin peut décider de recourir à une intervention chirurgicale pour résoudre le problème de façon permanente.

Deux approches chirurgicales peuvent être utiles pour le traitement de la sinusite:

  • Chirurgie au laser: elle est réalisée en ambulatoire et sous anesthésie locale, en introduisant un laser à fibre optique dans la cavité nasale, à travers lequel les tissus inflammatoires sont brûlés. Cette intervention se déroule sans perte de sang. Il n'est donc pas nécessaire d'insérer de tampons dans le nez ni de période de récupération après la chirurgie.
  • Chirurgie endoscopique: réalisée à l'aide de techniques endoscopiques, c'est-à-dire à l'aide d'une sonde équipée d'une caméra et d'un instrument de travail. Effectué sous anesthésie générale, comprend l'introduction de tampons pendant 24 à 48 heures. La récupération après la chirurgie dure environ dix jours.

Les deux procédures sont conçues pour rétablir la perméabilité appropriée des sinus paranasaux et, par conséquent, pour éviter la survenue d'une infection, ce qui entraîne une accumulation de mucus et le développement d'une sinusite.

Conseils à suivre

Le comportement est un autre moyen possible d'atténuer les symptômes de la sinusite et d'accélérer la guérison.

Règles de réactions comportementales

Les règles de prévention aideront à atténuer les symptômes de la sinusite:

  • Mangez des aliments riches en aliments immunostimulants, tels que ceux riches en vitamine C (agrumes, fraises, kiwi, poivrons doux), de la propolis, du miel, pour prévenir les infections bactériennes.
  • Évitez les aliments gras qui contribuent à la formation de mucus et à l’aggravation du tableau clinique.
  • Pendant une crise de sinusite, buvez plus de liquides et mangez des soupes chaudes, des légumes en purée et des légumineuses, du lait chaud au miel. Cela contribue à la dissolution du mucus au niveau des sinus paranasaux.
  • Il est recommandé de rester à la maison. Toutefois, si vous prévoyez de sortir, protégez votre front, votre nez, votre gorge et vos oreilles contre les fluctuations de température.
  • Essayez de dormir en position couchée, utilisez deux oreillers ou plus pour garder la tête légèrement surélevée. Ainsi, vous améliorerez votre respiration et il vous sera plus facile de vous endormir.
  • Ne mettez pas vos mains à la bouche et au nez, ne les lavez pas à fond, surtout si vous visitez des lieux publics ou travaillez en contact avec d'autres personnes. Cela aidera à prévenir les infections bactériennes.

Types de sinusite: classification selon divers critères

Aujourd'hui, il existe de nombreux types de sinusite: purulente et catarrhale, aiguë et chronique, exsudative et productive et bien d'autres. La connaissance des caractéristiques de la maladie vous permet de choisir le traitement approprié et d'éviter les complications.

Dans la pratique ORL moderne, la classification de la sinusite est possible dans les variétés suivantes:

  • la forme de la maladie;
  • la nature de l'inflammation;
  • la cause de la maladie;
  • la zone touchée;
  • localisation du processus inflammatoire.

Types de sinusite sous la forme de la maladie

L'évolution de la maladie comprend les types de sinusite suivants:

La sinusite aiguë est un processus inflammatoire dans les sinus paranasaux pouvant durer jusqu'à 8 semaines. Sa principale caractéristique est un événement soudain.

La cause la plus fréquente de la formation de cette forme de la maladie est le rhume causé par une immunité réduite.

Les symptômes de la sinusite aiguë sont généralement prononcés:

  • haute température;
  • maux de tête sévères localisés principalement dans les lobes temporaux et frontaux;
  • gonflement des voies nasales;
  • la séparation de mucus ou de pus pathologiques;
  • odorat réduit.

En outre, le patient présente souvent un malaise général et des troubles du sommeil. Cependant, la manifestation de signes d'inflammation des sinus paranasaux dépend de la gravité de la maladie.

Une exacerbation aiguë de la sinusite peut entraîner une évolution chronique de la maladie. Sa durée est supérieure à 8 semaines. En comparaison avec la sinusite aiguë, les symptômes d'inflammation chronique des sinus sont moins prononcés et peuvent disparaître complètement, mais ils réapparaissent après un certain temps.

La sinusite chronique chez l'enfant semble presque identique à celle chez l'adulte. Outre les principaux symptômes de la maladie, les parents doivent porter une attention particulière aux signes de la maladie tels que:

  • peau pâle;
  • léthargie et fatigue;
  • perte de poids;
  • bleu sous les yeux.

De plus, il est intéressant de suspecter une inflammation des sinus paranasaux chez les bébés avec la présence de sécrétions nasales pathogènes et une toux sèche pendant plus de 10 jours consécutifs.

Types de sinusite par nature inflammatoire

Selon la nature du processus inflammatoire dans les sinus paranasaux, il existe deux formes de sinusite:

Dans le diagnostic de la sinusite exsudative, les patients se plaignent le plus souvent d'un écoulement important (exsudat) ou de leur accumulation dans la cavité nasale, ce qui rend la respiration beaucoup plus difficile. Ce type de maladie comporte également plusieurs variétés:

La sinusite catarrhale est caractérisée par une augmentation des sécrétions visqueuses et plutôt liquides en raison de la formation d'un œdème important de la muqueuse nasale.

Un trait distinctif de cette forme est l'absence de pus.

Sans traitement approprié, l'inflammation catarrhale provoque une sinusite purulente: le traitement de ce type de maladies vise à réduire la quantité de mucus et à soulager la respiration nasale.

La sinusite productive entraîne non seulement des lésions, mais également une transformation de la membrane muqueuse. La modification du tissu muqueux est accompagnée d'une sinusite hyperplasique et polypeuse.

Forme hyperplasique est caractérisée par un épaississement de la membrane muqueuse, ce qui est une respiration modérément difficile.

La sinusite polypeuse est associée à l'apparition de polypes dans la cavité nasale, qui empêchent l'écoulement des sécrétions pathogènes et l'écoulement de l'air.

Avec de telles formes d’inflammation, le traitement conservateur n’aide généralement pas et le traitement n’est généralement pas complet sans intervention chirurgicale.

Types de sinusites dues à l'apparition de la maladie

L'inflammation des sinus paranasaux peut être causée par diverses raisons qui déterminent les caractéristiques principales de l'évolution de la maladie. À savoir, l'exclusion de la source de la maladie vous permet d'éviter toute complication avec la défaite des sinus.

Sinusite virale

La sinusite virale est une manifestation typique des ARVI; par conséquent, il est très difficile de diagnostiquer une lésion des sinus à un stade précoce.

La particularité de cette forme d'inflammation est qu'elle peut être guérie en 2-3 semaines en utilisant uniquement des médicaments antiviraux traditionnels.

Dans le même temps, des médicaments spéciaux ne sont pas nécessaires.

Le plus souvent, la sinusite virale est bilatérale et les formes purulentes sont extrêmement rares. Parfois, il peut développer des complications. Pour éviter cela, il est recommandé d'utiliser des gouttes et des sprays vasoconstricteurs, d'inhaler et de rincer régulièrement le nez, ainsi que de boire plus de liquides.

Sinusite bactérienne

La sinusite bactérienne est généralement le résultat d'une complication d'une rhinite banale causée par un virus.

Cette forme d'inflammation des sinus apparaît environ une semaine après les premiers signes d'indisposition. Dans le même temps, la maladie est assez difficile.

Fièvre, écoulement purulent, toux sévère, maux de tête et du visage - tout cela réduit considérablement la qualité de la vie.

Le traitement de la sinusite bactérienne nécessite des antibiotiques. Le cours du traitement est prescrit par le médecin traitant en fonction du stade de la maladie et du type de microorganisme.

Une autre cause assez commune d'inflammation des sinus est les dents non traitées.

Souvent, les bactéries d’une dent malade tombent dans les sinus, où elles commencent à proliférer activement.

Cela conduit à la formation d'une forme particulière d'inflammation bactérienne - la sinusite odontogène. Par conséquent, il est très important de rendre visite au dentiste dans les meilleurs délais.

En cas de suspicion de sinusite odontogène maxillaire, une radiographie doit être prise. Ensuite, si nécessaire, commencez par un traitement dentaire, puis commencez à traiter les symptômes d'inflammation des sinus.

Sinusite fongique

La sinusite fongique se développe souvent dans le contexte de l'utilisation incontrôlée d'antibiotiques.

Par conséquent, il est important de prendre les médicaments antibactériens avec prudence.

Dans la plupart des cas, l'inflammation de cette forme se produit chez les personnes âgées, les patients avec une immunité faible, souffrant de diabète et du SIDA.

La sinusite fongique se caractérise par un changement de couleur de l'écoulement de la cavité nasale. Ils peuvent être vert, brun foncé ou même noir.

Le traitement de cette forme de maladie repose sur des médicaments antifongiques spéciaux.

De plus, le traitement sera assez long, car la sinusite fongique est généralement chronique.

Sinusite allergique

La cause de la sinusite allergique est due à divers allergènes auxquels les gens sont souvent confrontés. Les plus courants sont la poussière et le pollen végétal. Ils provoquent un gonflement de la membrane muqueuse de la cavité nasale, conduisant à une sinusite avec une nature prolongée.

Le traitement de la sinusite allergique repose sur l'élimination de l'irritant et la prise de médicaments anti-allergiques. Il faut garder à l'esprit que dans cette forme d'inflammation, l'utilisation d'antibiotiques est inutile.

Sinusite traumatique

La sinusite traumatique est le résultat de diverses blessures à la tête:

  • nez meurtri ou cassé;
  • opération infructueuse;
  • déplacement de l'os dans la cavité nasale.

Le développement de la maladie s'accompagne de signes typiques d'inflammation des sinus, associés à une douleur après une blessure. Dans ce cas, le traitement vise principalement à éliminer les effets d'un traumatisme par une intervention chirurgicale.

Types de sinusite dans le domaine de l'inflammation

La sinusite peut affecter un ou plusieurs sinus. En cas d'infection de la muqueuse nasale et d'au moins une cavité accessoire, on peut parler d'une maladie telle que la rhino-sinusite. Selon la zone d'inflammation, il existe plusieurs types de maladie:

  • sinusite gauche et droite - une lésion des sinus du côté gauche ou droit;
  • sinusite unilatérale ou bilatérale - inflammation des sinus du même type du bord gauche ou droit, ou simultanément des deux côtés;
  • monosinusite - processus inflammatoire isolé dans un sinus;
  • polysinusite - la défaite de plusieurs sinus. En outre, le plus souvent développe une polysinusite polypeuse;
  • La pansinusite est une inflammation ponctuelle de toutes les cavités paranasales. La progression de ce type de maladie est dans la plupart des cas due à la prolifération de polypes dans la cavité nasale, entraînant une polypose pansinusit;
  • hémisinusite - infection simultanée de plusieurs sinus d'une part. Comme une telle maladie combinée est une forme compliquée, une hémisinusite purulente se développe souvent.

Types de sinusite sur la localisation du processus inflammatoire

La défaite des sinus a plusieurs formes qui diffèrent par le lieu de localisation du processus inflammatoire, à savoir:

  • sinusite ou sinusite maxillaire - infection des sinus maxillaires (maxillaires);
  • sinusite frontale ou sinusite frontale - inflammation des sinus frontaux;
  • ethmoïdite ou sinusite ethmoïde - lésion des cellules du labyrinthe ethmoïdal;
  • sphénoïdite ou sinusite sphénoïdale - processus inflammatoire du sinus sphénoïdal.

Le type d'inflammation le plus courant des sinus paranasaux est la sinusite maxillaire catarrhale. La cause de sa formation est généralement la maladie catarrhale non traitée.

Avec une inflammation des sinus maxillaires, le patient ressent des douleurs dans la région des tempes, du front, des pommettes et de la racine du nez.

En outre, la sinusite maxillaire bilatérale se caractérise par un gonflement des joues et un gonflement des paupières supérieures et inférieures.

Quelle que soit la forme de sinusite, un traitement adéquat et en temps utile est nécessaire: la sinusite maxillaire se prête le plus souvent à un traitement médicamenteux standard, à l'instar d'autres types de la maladie. Cependant, il est souvent nécessaire de recourir à la chirurgie, mais il s'agit d'un cas extrême.

Il faut comprendre que dans tous les cas, si une sinusite est suspectée, il est nécessaire de contacter l'otolaryngologue. En effet, seule l'admission immédiate de médicaments spéciaux aidera à éviter le développement de complications.

Pour soigner une maladie aussi grave, un traitement correct est nécessaire, seul un médecin peut vous le prescrire. Il choisit un traitement en fonction de l'âge du patient, de la forme de la maladie, de la nature de l'inflammation, etc.

Sinusite - symptômes et traitement

La sinusite se réfère à des maladies inflammatoires. Lorsqu'une infection pénètre dans la cavité nasale, l'inflammation peut se propager à un ou plusieurs sinus paranasaux.

Symptômes et traitement de la sinusite

Le choix des méthodes et des moyens de traitement dépend du type d’organisme pathogène à l’origine de la maladie. La sinusite est causée par:

  • les virus;
  • les bactéries, le plus souvent Staphylococcus aureus et le streptocoque à pneumocoque;
  • les champignons.

Ces derniers deviennent pathogènes pour l'organisme après le traitement aux antibiotiques et en présence de maladies entraînant un affaiblissement du système immunitaire (diabète, leucémie, SIDA).

La sinusite allergique est particulièrement remarquable, lorsque l’inflammation des sinus provoque l’ingestion d’un allergène.

Par la nature du flux émettre:

  • sinusite aiguë qui dure de quelques jours à deux mois;
  • la sinusite chronique peut durer des années. Dans ce cas: alors il y a des rechutes, puis vient la rémission.

Symptômes et traitement de la sinusite virale

Avec l'ARVI, les symptômes caractéristiques de la sinusite et de la rhinite aiguës sont la congestion nasale et les maux de tête. Le traitement vise donc principalement à nettoyer la cavité nasale. À cette fin, le lavage nasal est effectué avec des solutions salines et une instillation de gouttelettes dans les voies nasales destinées à réduire le processus inflammatoire, ainsi que des produits à effet vasoconstricteur. Pour soulager la douleur et les manifestations fébriles, aidez des médicaments tels que l’aspirine, l’asibuprofène, l’acétaminophène.

Symptômes et traitement de la sinusite bactérienne

La sinusite bactérienne survient généralement après un rhume causé par un virus. La cause de l'inflammation des sinus est souvent la carie. Accompagner le mal de tête et la douleur faciale, la toux, l'écoulement nasal purulent, la fièvre. Les antibiotiques sont utilisés pour traiter la sinusite bactérienne. En outre, les gouttes vasoconstricteurs sont utilisées pour éliminer le gonflement de la muqueuse nasale.

En cas de sinusite chronique, la physiothérapie est recommandée (thérapie magnétique, etc.) et, en cas de pus, une ponction des sinus peut être réalisée.

Les inhalations sont utilisées pour éliminer les symptômes de la sinusite pendant le traitement à domicile. Les solutions dans l'eau chaude des substances naturelles suivantes sont considérées comme les plus efficaces:

  • le menthol;
  • huile d'eucalyptus;
  • camomille médicinale;
  • teinture de propolis;
  • le bicarbonate de soude;
  • bouillon mère et belle-mère, lavande.

Un remède efficace est la pommade, préparée selon les recettes de la médecine traditionnelle. Pour lubrifier les sinus peuvent utiliser les compositions suivantes:

  • propolis et cire à l'huile végétale;
  • sel de mer, moulu avec graisse intérieure;
  • teinture d'esprit de chélidoine et de feuilles d'aloès.

Bien aider dans le traitement des gouttes de sinusite à base de produits naturels tels que:

  • jus d'aloès;
  • goudron de bouleau, dilué avec de l'huile végétale;
  • huiles essentielles d'eucalyptus et de romarin sauvage.

Pour faciliter la respiration, les compresses médicales sont fabriquées à partir de cire d'abeille ramollie avec du radis noir ou de l'ail râpé.

Symptômes et traitement de la sinusite allergique

Le plus souvent, la rhinite allergique survient lors de l'ingestion de pollen et de poussière. Un gonflement de la muqueuse nasale conduit à une sinusite prolongée. Les médicaments antiallergiques sont utilisés dans le traitement de la sinusite allergique. Il est également important d’éliminer (ou au moins de réduire) les effets de l’allergène.

Attention! Si vous soupçonnez une sinusite, consultez un spécialiste. L'oto-rhino-laryngologiste déterminera la forme de la maladie et sélectionnera le traitement approprié. Un traitement précoce aidera à éviter les complications.

Sinusite, sinusite: causes, symptômes, diagnostic et traitement

Sinus vidéo

Quelle est la sinusite?

L'inusite est une inflammation ou une infection des sinus paranasaux et de la muqueuse nasale, accompagnée d'un écoulement nasal épais, d'une douleur ou d'une pression du visage, d'une fièvre et d'une diminution de l'odorat. Ces sinus sont tapissés de muqueuses, remplis d’air et situés dans le front, le nez, les joues et les yeux.

Il existe également quatre paires de sinus paranasaux (sinus paranasaux) qui se connectent à la cavité nasale et sont des cavités contenant de l'air dans les os du crâne. Ils commencent à se former in utero et à se former après la puberté.

Chez l'homme, il existe quatre groupes de sinus paranasaux, nommés en fonction de leur emplacement:

- Sinus frontal - sinus embué, situé dans l'os frontal;
- Sinus maxillaire ou maxillaire - le plus grand des sinus appariés, situé dans la mâchoire supérieure;
- Treillis ou labyrinthe maillé - le sinus apparié, formé par les cellules de l'os ethmoïde;
- Le sinus sphénoïdal est le sinus principal et se situe dans le corps de l'os sphénoïde.

La sinusite survient lorsque les sinus paranasaux se bouchent ou sont bouchés par un rhume, un rhume ou d'autres maladies infectieuses. Les bactéries et autres micro-organismes dans de telles conditions commencent à se multiplier très rapidement, ce qui conduit à une infection et à une inflammation du sinus paranasal.


En fonction de la durée de ces symptômes, la sinusite est classée comme aiguë, subaiguë, chronique ou récurrente. Les virus sont la cause la plus courante de sinusite aiguë, mais les bactéries sont responsables des cas les plus graves.


La douleur, la fatigue et d'autres symptômes de la sinusite peuvent avoir un effet important sur la qualité de la vie. Cette condition peut causer un stress émotionnel, perturber les activités normales et réduire la présence au travail ou à l'école.

Classification de la sinusite


- La sinusite aiguë est une sinusite qui s'est développée en moins de 4 semaines. La sinusite aiguë peut être causée par une infection virale, bactérienne ou fongique, des allergies, des irritants environnementaux et d’autres causes possibles. Dans la plupart des cas, la sinusite aiguë est causée par une infection virale des voies respiratoires supérieures, telle que le rhume, et disparaît généralement d'elle-même.
- Sinusite subaiguë - développée entre 4 et 12 semaines;
- Sinusite chronique - d'une durée de 12 semaines ou plus. La sinusite chronique peut être le résultat d’épisodes récurrents de sinusite aiguë ou d’autres maladies, telles que l’asthme et la rhinite allergique, des troubles immunitaires ou des anomalies structurelles du septum nasal, telles que la courbure nasale ou les polypes nasaux.
- Sinusite récurrente - répéter 3 épisodes aigus ou plus pendant 1 an.

La localisation de la sinusite est les maladies suivantes:

Sinusite - se produit lorsque l'inflammation du sinus maxillaire;
Frontalite - se produit lorsque l'inflammation du sinus frontal;
Etmoïdite - se produit lorsque l'inflammation des cellules de l'os ethmoïde;
Sphénoïdite - se produit avec une inflammation du sinus sphénoïde.
La sinusite est la maladie et les sinus du nez les plus courants.

Causes de la sinusite et de la sinusite


- Virus. Les virus sont responsables de 90 à 98% des cas de sinusite aiguë. Un processus typique conduisant à une sinusite aiguë ou une sinusite commence par un rhume viral. La plupart des gens ont un rhume avec une inflammation des sinus. Ces inflammations sont généralement brèves et bénignes et très peu de personnes ayant un rhume développent une véritable sinusite. Mais en même temps, le rhume et la grippe provoquent une inflammation, une production accrue de sécrétions des glandes muqueuses et une congestion des phalanges nasales, appelées rhinites, qui entraînent une obstruction des sinus. La rhinite accompagne toujours la sinusite, raison pour laquelle la sinusite est aussi appelée rhinosinusite.

- Bactéries Une faible proportion des cas de sinusite aiguë, voire de sinusite chronique, est causée par une bactérie. Les bactéries sont généralement présentes dans les voies nasales et dans la gorge et sont généralement inoffensives. Cependant, par le froid ou lors d’une infection virale des voies respiratoires supérieures, les voies nasales bloquent, le nettoyage naturel des sinus paranasaux et la sécrétion des sinus à l’intérieur des sinus sont bloqués, ce qui constitue un terrain fertile pour la reproduction de la bactérie pathogène. Streptococcus, Haemophilius et Moraxella (une cause fréquente de maladies infantiles), ainsi que Staphylococcus aureus sont le plus souvent associés à une sinusite aiguë. Ces bactéries sont également d’autres souches, également associées à la sinusite chronique. La sinusite bactérienne provoque généralement des symptômes plus graves et dure plus longtemps que la sinusite virale.

- Champignons La réaction allergique aux moisissures est la cause de certains cas de rhinosinusite chronique. Aspergillus (Aspergillus) est le champignon le plus souvent associé à la sinusite. Les infections fongiques surviennent généralement chez les personnes atteintes de diabète, de leucémie, du sida ou d'autres maladies qui affaiblissent le système immunitaire. Les infections fongiques peuvent également survenir chez les patients dotés d'un système immunitaire en bonne santé, mais elles sont beaucoup moins courantes.

- Allergie, asthme et réponse immunitaire. Les allergies, l'asthme et la sinusite se chevauchent souvent. La rhinite allergique saisonnière et d'autres allergies provoquant l'écoulement nasal prédisposent au développement de la sinusite. Une grande partie des facteurs immunitaires observés chez les personnes atteintes de sinusite chronique ressemblent à ceux qui apparaissent pendant la rhinite allergique. L'asthme est également étroitement associé à la sinusite et, chez la plupart des patients, ces maladies surviennent en parallèle. Certaines études suggèrent que la sinusite peut aggraver les symptômes de l'asthme.

- Anomalies structurelles des voies nasales. Des anomalies structurelles dans le nez peuvent entraîner la stagnation des sécrétions à l'intérieur des sinus et augmenter ainsi le risque de sinusite chronique. Ces anomalies comprennent:

- Polypes - petites formations bénignes dans le passage nasal, qui créent un obstacle au drainage naturel du secret et limitent le flux d'air. Les polypes peuvent se produire d'eux-mêmes à la suite d'une infection antérieure des sinus qui a provoqué la prolifération de la membrane nasale.
- Les végétations adénoïdes élargies peuvent conduire à une sinusite. Les adénoïdes sont des tissus situés haut sur le dos du pharynx. Ils consistent en un tissu lymphoïde conçu pour "attraper" et détruire les agents pathogènes qui pénètrent dans le nasopharynx par voie aérienne.
- La bouche de loup
- Tumeurs
- La courbure du septum nasal.

Facteurs de risque de sinusite et de sinusite

L'âge des enfants. Au cours de la maturation du système immunitaire, tous les enfants sont susceptibles aux infections respiratoires. Les nourrissons et les jeunes enfants souffrent de rhumes tous les 1 à 2 mois et peuvent avoir jusqu'à 8 à 12 crises par an. Les petites voies nasales et les sinus rendent les enfants plus vulnérables aux infections des voies respiratoires supérieures que les enfants plus âgés et les adultes. Les infections d'oreille, telles que l'inflammation de l'oreille moyenne, sont également associées à la sinusite. Cependant, la vraie sinusite ou sinusite est très rare chez les enfants de moins de 9 ans.

La vieillesse Les personnes âgées ont également un certain risque de développer une sinusite. En règle générale, leur membrane muqueuse produit moins de sécrétions avec l’âge, ce qui provoque des voies nasales sèches. De plus, le cartilage qui soutient les voies nasales s’affaiblit, entraînant une modification du débit d’air. Chez les personnes âgées, les réflexes de toux et de vomissement sont également réduits et le système immunitaire est affaibli. Tout cela augmente le risque d'infections respiratoires graves par rapport aux personnes plus jeunes et d'âge moyen.

Asthme ou allergies Les personnes asthmatiques ou allergiques courent un risque plus élevé d'inflammation non infectieuse des sinus paranasaux. Le risque de développer une sinusite est plus élevé chez les patients asthmatiques graves. Une combinaison de polypes nasaux, d'asthme et d'une sensibilité à l'aspirine présente un risque élevé de sinusite aiguë ou chronique.

Patients en hospitalisation. Certains patients hospitalisés courent un plus grand risque de développer une sinusite, en particulier les personnes ayant une blessure à la tête qui font de la respiration artificielle, les patients dont le système immunitaire est affaibli et dans des conditions nécessitant l'introduction d'un tube par le nez.

Facteurs de risque de sinusite chronique

- Le diabète
- Reflux gastro-oesophagien
- Polypes nasaux ou anomalies du septum nasal
- SIDA et autres maladies du système immunitaire
- Prendre des stéroïdes oraux ou intraveineux
- L'hypothyroïdie
- La fibrose kystique, une maladie génétique caractérisée par une viscosité accrue des sécrétions, en particulier des expectorations
- Le syndrome de Cartagener est une maladie génétique caractérisée par une dégradation de la fonction des cils des muqueuses des voies respiratoires.

Autres facteurs de risque de sinusite et de sinusite

- Problèmes de dents. Les bactéries ou les infections associées à des problèmes de dents ou de gencives peuvent provoquer une sinusite.
- Changements de la pression atmosphérique. Les variations de la pression atmosphérique, par exemple pendant le vol ou la nage, provoquent un rétrécissement et un blocage du sinus et augmentent donc le risque de développer une sinusite.
- Fumée de cigarette et autre pollution atmosphérique. La pollution de l'air par les produits chimiques industriels, la fumée de cigarette peut endommager les cils, responsables du mouvement du mucus dans les sinus. Le tabagisme passif n'a aucun effet significatif sur les adultes, bien qu'il puisse être dangereux pour le développement de la sinusite chez les enfants.

Symptômes de sinusite et de sinusite

Les symptômes communs de la sinusite aiguë, virale et bactérienne, incluent:
- Congestion nasale
- Écoulement nasal transparent ou trouble (vert) d'intensité variable
- Mal de tête
- Douleur ou pression au visage
- Toux ou maux de gorge
- Éternuements et démangeaisons au nez
- Fièvre
- Diminution ou absence d'odeur
- Douleur ou pression dans les oreilles
- Mal aux dents
- Mauvaise haleine
- Fatigue accrue.

Symptômes de la sinusite bactérienne aiguë


Il est important de distinguer l'inflammation des sinus, ou la sinusite associée à un virus du rhume ou de la grippe et une sinusite causée par une bactérie, mais cela est difficile à faire. Les symptômes de la sinusite virale durent généralement de 7 à 10 jours, puis l’état tend à s’améliorer.

La sinusite bactérienne aiguë, contrairement à la sinusite virale, se produit de l’une des trois manières suivantes:

1. Symptômes permanents qui durent plus de 10 jours et ne s’améliorent pas. Les symptômes communs de la sinusite et de la sinusite bactériennes aiguës sont l'écoulement nasal ou la toux claire purulente et diurne.
2. Symptômes graves, accompagnés de fièvre et de fièvre, d’au moins 38,9 degrés, et d’écoulements nasaux épais et verts, douleur faciale persistante pendant au moins 3 à 4 jours à compter du début de la maladie. En cas de sinusite virale, la fièvre disparaît généralement au cours des deux premiers jours et l'écoulement vert n'apparaît qu'au quatrième jour de la maladie.
3. Aggravation des symptômes typiques des infections virales des voies respiratoires supérieures. Ces symptômes s’améliorent d’abord, puis il s’ensuit une aggravation des symptômes: fièvre, toux, céphalées sévères, retour ou écoulement nasal intensifié au bout de 5 à 6 jours.

Si les symptômes indiquent une sinusite bactérienne aiguë, un traitement antibiotique est justifié. Bien que la sinusite bactérienne ne soit pas aussi courante que la sinusite virale, la bactérie est responsable des cas les plus graves de sinusite.

Chez les enfants, les signes et les symptômes les plus courants de la sinusite bactérienne sont la toux, les écoulements nasaux et la fièvre. La mauvaise haleine est également un symptôme courant chez les jeunes enfants. Les maux de tête et les douleurs faciales sont rares.

Symptômes de la sinusite chronique


Dans la sinusite chronique:

- L'un des symptômes de la sinusite énumérés ci-dessus peut être présent.
- Les symptômes sont plus vagues et généralisés qu’une sinusite aiguë.
- La fièvre peut être absente ou faible
- Les symptômes de la sinusite durent 12 semaines ou plus
- Les symptômes apparaissent tout au long de l'année, quelles que soient les saisons, avec un risque accru de développer des allergies.

Symptômes de sinusite ou de sinusite, indiquant la nécessité de soins médicaux d'urgence

Les complications rares de la sinusite peuvent causer des symptômes supplémentaires qui peuvent être graves, voire mettre la vie en danger. Les symptômes qui indiquent le besoin de soins médicaux d'urgence incluent:
- Symptômes accrus
- Rougeur, renflement ou douleur aux yeux
- Gonflement et abaissement des paupières
- Diminution de la mobilité du globe oculaire (infection orbitale dans l'orbite)
- Vision floue
- Dilatation des pupilles
- L'apparition de maux de tête graves
- Troubles mentaux, altération de la conscience
- Œdème des tissus mous sur l'os facial.

Maladies pouvant imiter les symptômes de la sinusite


- Allergie, ses symptômes n'apparaissent que lors d'un contact avec des allergènes.
- Problèmes dentaires
- Objet étranger à la proue
- Artérite temporaire lorsque le mal de tête est provoqué par une inflammation des artères de la tête.
- Infections chroniques des voies respiratoires supérieures
- Migraine et autres maux de tête
- Névralgie du trijumeau
- Syndrome de l'articulation temporo-mandibulaire
- Rhinite vasomotrice, affection dans laquelle les voies nasales se contractent en réponse à une irritation ou à un stress. Ceci est souvent observé chez les femmes enceintes.

Diagnostic de la sinusite et de la sinusite


Les patients doivent consulter un médecin s'ils présentent des symptômes de sinusite qui ne disparaissent pas ou ne s'aggravent pas après quelques jours, ou qui sont accompagnés d'une forte fièvre et d'une exacerbation de la maladie.
La première étape du diagnostic de la sinusite consiste à exclure les autres causes possibles des symptômes, puis à déterminer le lieu où l'inflammation s'est produite, si l'inflammation est aiguë ou chronique, le type de virus ou de bactérie qui a provoqué l'infection, si possible.

Recueillir l'histoire. Le diagnostic commence par une histoire complète. histoires de cas. Le patient doit décrire tous les symptômes, la nature et la durée des écoulements nasaux, la présence et la localisation de douleurs dans le visage et la tête, y compris les yeux et les dents. Il est important de vous rappeler et d'informer votre médecin de tout antécédent d'allergies ou de maux de tête, d'infections récentes des voies respiratoires supérieures, telles que le rhume, la grippe et les ARVI, ainsi que de leur durée. Votre récit de voyages récents, en particulier par voie aérienne, de procédures dentaires, de médicaments pris, de toute anomalie structurelle connue au niveau du nez, de la tête et du visage, et des antécédents familiaux d'allergies et de troubles immunitaires peut également aider.
Si un patient présente des épisodes de sinusite qui ne répondent pas au traitement antibiotique, le médecin, en règle générale, pour le diagnostic d'une sinusite aiguë ou récurrente peut le renvoyer à d'autres spécialistes pour l'assister dans le diagnostic

Inspection physique. Pour diagnostiquer une sinusite, on ne peut se passer d’un examen physique du patient au cours duquel l’otorhinolaryngologiste appuiera sur le front et les pommettes pour déterminer la douleur et d’autres signes de sinusite, y compris les écoulements nasaux. Un examen physique aide également à identifier les anomalies structurelles du nez et du septum nasal.

Rhinoscopie La rhinoscopie ou l'endoscopie nasale est une méthode endoscopique permettant d'examiner les voies nasales à l'aide d'un tube à fibre optique flexible doté d'une source de lumière à l'extrémité. La rhinoscopie peut détecter même de très petites déviations dans les voies nasales et peut évaluer les problèmes structurels du septum nasal, ainsi que la présence de tissus mous de tumeurs, tels que des polypes. La rhinoscopie permet de prélever des échantillons de cultures bactériennes.

Tomographie par ordinateur. Le scanner est la meilleure technique visuelle pour visualiser les sinus. La tomodensitométrie est recommandée en cas de sinusite aiguë, d'infections graves, de complications ou de risques élevés de complications d'inflammation, d'œdème et de degré d'infection, y compris dans les chambres à air profondément enfouies.

Rayons X. Avant l'avènement de l'endoscopie et de la tomodensitométrie, les rayons X étaient largement utilisés pour le diagnostic de la sinusite. Cependant, il n'est pas aussi précis dans la détection d'anomalies des sinus. Par exemple, les rayons X sont nécessaires pour diagnostiquer une sinusite frontale et en forme de coin, mais ils ne permettent pas toujours de détecter une sinusite du réseau.

Imagerie par résonance magnétique. L’IRM n’est pas aussi efficace que la tomodensitométrie pour déterminer l’anatomie annexielle et, par conséquent, ne permet pas de rechercher une sinusite suspecte dans les sinus. L'IRM est également une méthode de diagnostic plus coûteuse que la tomodensitométrie. Cependant, l'IRM peut aider à éliminer la sinusite fongique et à diagnostiquer les maladies inflammatoires, les tumeurs malignes et les complications à l'intérieur du crâne.

Ponction diagnostique du sinus paranasal. Une ponction des sinus dans le but de prélever un échantillon d'une culture bactérienne, ou une ponction, est la norme de référence pour le diagnostic d'une infection bactérienne du sinus. C'est une méthode de diagnostic invasive, qui est réalisée uniquement lorsque les patients sont à risque de complications graves, si l'on soupçonne une inflammation et des kystes dans la région des sinus, ou si un traitement antibiotique ne résout pas le problème. L'étude peut confirmer la présence d'inflammation, déterminer la nature et la quantité d'exsudat, identifier le sang dans les sinus et évaluer la perméabilité de la fistule du sinus naturel.

Traitement de la sinusite et la sinusite


Les principaux objectifs du traitement de la sinusite sont de réduire l'œdème, d'éliminer l'infection, la congestion et l'écoulement nasal et, par conséquent, de drainer les sinus, ainsi que d'assurer le drainage naturel des sinus paranasaux.
La sinusite bactérienne, traitée aux antibiotiques, ne représente que 2 à 10% des cas de rhinosinusite aiguë. Dans la plupart des cas, la sinusite est causée par des virus qui ne répondent pas aux antibiotiques. La sinusite virale aiguë se résorbe d'elle-même en 7 à 10 jours.


Il est important de se rappeler que l'utilisation fréquente et non contrôlée d'antibiotiques peut entraîner une résistance bactérienne aux antibiotiques et, en fin de compte, ils cesseront de vous aider. Par conséquent, les méthodes traditionnelles de traitement de la sinusite à domicile et sans drogue peuvent être très efficaces dans la plupart des cas de maladie. Cependant, vous ne devriez pas vous engager dans un auto-traitement, avant d'appliquer une méthode, consultez votre médecin afin d'éviter des complications.


Le traitement dépend du type de sinusite et de ses causes. Les analgésiques tels que l'acétaminophène et l'ibuprofène peuvent aider à soulager les symptômes de douleur légère ou modérée. Les décongestionnants, qui réduisent ou suppriment complètement le gonflement de la muqueuse nasale, peuvent aider temporairement, mais ils ne guérissent pas la sinusite.
Les antihistaminiques peuvent réduire les sécrétions nasales et aggraver parfois la maladie.

Caractéristiques du traitement de différents types de sinusite


Traitement de la sinusite aiguë. Le traitement avec des solutions salines, l’irrigation nasale, l’inhalation de vapeur, une bonne hydratation et les décongestionnants conviennent au traitement d’une maladie de moins de 7 à 10 jours chez les patients présentant des symptômes légers à modérés, bien qu’ils puissent être utilisés plus longtemps.


Le diagnostic de sinusite bactérienne aiguë repose sur l'évolution ou l'aggravation des symptômes, ainsi que sur le fait que les symptômes durent plus de 10 jours. Des symptômes tels que fièvre et écoulement nasal épais et vert peuvent indiquer une infection bactérienne. Pour les patients atteints de sinusite bactérienne aiguë, un traitement antibiotique est généralement le premier choix. En règle générale, les médecins attendent au moins 7 à 14 jours avant de prescrire des antibiotiques.

Traitement de la sinusite chronique. La sinusite chronique survient généralement à la suite de lésions de la membrane muqueuse dans le passé ou à la suite d’une sinusite aiguë mal traitée.

Dans la sinusite chronique ou la sinusite, les antibiotiques et les corticostéroïdes sont les principaux médicaments, mais cette maladie est difficile à traiter et ne réagit pas toujours à ces médicaments. Des changements fréquents sont donc nécessaires.

Le rôle des antibiotiques dans le traitement de la sinusite chronique est controversé. Certains types d'antibiotiques peuvent toujours être utilisés et le traitement peut durer longtemps.

Les pulvérisations nasales de corticostéroïdes sont le meilleur choix. Les corticostéroïdes oraux (par exemple, la prednisone) sont recommandés pour les patients qui ne répondent pas aux corticostéroïdes nasaux ou pour ceux qui ont des polypes nasaux ou une sinusite fongique allergique.

L'irrigation saline des sinus nasaux ne peut pas être utilisée de façon continue.
Si les médicaments sont inefficaces, certains patients atteints de sinusite chronique peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

Pour certains patients atteints de sinusite chronique qui ne peuvent pas être traités, l'objectif du traitement est d'améliorer la qualité de vie.

Traitement de la sinusite chez les patients allergiques ou asthmatiques. Très souvent, dans la pratique médicale, il existe diverses combinaisons de sinusite, d'allergies et d'asthme. Par conséquent, le traitement est très important de prendre en compte toutes les conditions de la maladie. En plus des médicaments anti-œdémateux, analgésiques, expectorants et autres, des médicaments anti-inflammatoires, des antagonistes des leucotriènes, des antihistaminiques et des immunomodulateurs peuvent être prescrits.

Sinusite fongique. La sinusite causée par une infection fongique sévère est une indication des soins médicaux d'urgence. Un traitement agressif, une intervention chirurgicale et de fortes doses de chimiothérapie en association avec des antifongiques tels que l'amphotéricine peuvent sauver des vies.

Traitement de la sinusite


Antibiotiques. Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les sinusites bactériennes et virales, mais non infectieuses. Malheureusement, en raison de l'utilisation excessive et inappropriée d'antibiotiques, de nombreux types de bactéries ne répondent pas au traitement antibiotique et deviennent «résistantes» à ces médicaments. En raison du problème de résistance bactérienne, les médecins doivent passer à d'autres antibiotiques ou prescrire de puissants antibiotiques pour traiter les infections bactériennes.

L'amoxicilline, un type de pénicilline, est le principal antibiotique utilisé pour traiter la sinusite, mais il devient de moins en moins efficace. Augmentin a remplacé l'amoxicilline en tant qu'antibiotique recommandé dans le traitement de la sinusite bactérienne aiguë chez les enfants et les adultes. Ce type de pénicilline agit contre un large éventail de bactéries.

Les patients ayant des antécédents d’allergies à la pénicilline et qui ne peuvent pas prendre Augmentin peuvent adhérer aux recommandations suivantes:

- Pour les adultes souffrant de sinusite et d'allergie à la pénicilline, les médecins recommandent généralement de prendre la doxycycline, la lévofloxacine et la moxifloxacine.
- Les enfants ne devraient pas prendre de doxycycline, car cela pourrait provoquer une décoloration des dents.
- La lévofloxacine est une alternative antibiotique standard pour les enfants allergiques à la pénicilline.
- D'autres types d'antibiotiques, tels que les macrolides et le triméthoprime-sulfaméthoxaole, deviennent également inefficaces pour le traitement de la sinusite bactérienne aiguë et ne sont plus recommandés.

N'oubliez pas les effets indésirables liés à la prise d'antibiotiques du groupe de la pénicilline, qui peuvent varier en fonction du médicament et de la réponse de chaque patient. De nombreux patients présentent des effets secondaires tels que:

- Indigestion.
- Infections vaginales à levures
- Réactions allergiques
- Choc anaphylactique.

Corticostéroïdes. Les sprays nasaux contenant des corticostéroïdes dans leur composition sont des médicaments efficaces pour le traitement de la rhinite allergique. Bien qu'ils ne soient pas approuvés pour le traitement de la sinusite, ils peuvent être utiles pour les patients atteints de sinusite chronique ou aiguë ayant déjà présenté une rhinite allergique dans leurs antécédents.

Les corticostéroïdes disponibles sous forme de spray nasal et approuvés pour le traitement des symptômes d'allergie nasaux comprennent:

- Triamcinolone (Nasacort). Approuvé pour les enfants de plus de 6 ans.
- Furoate de métométasone (Nasonex). Approuvé pour une utilisation chez les patients âgés de 3 ans.
- Flutinase (Flonase). Approuvé pour les enfants de plus de 4 ans.
- Béclométhasone (Béconase, Vancenase), Flunisolide (Nasalide, générique) et Budésonide (Rhinocort). Approuvé pour les enfants de plus de 6 ans.

Bien que les corticostéroïdes soient des anti-inflammatoires puissants, les stéroïdes oraux peuvent avoir de nombreux effets secondaires. En revanche, les sprays nasaux ont un effet local et le risque d’effets secondaires est très faible. Les effets secondaires des corticostéroïdes nasaux peuvent inclure:

- Sécheresse, brûlures, picotements dans le passage nasal
- Éternuement
- Maux de tête et saignements de nez (ces effets secondaires sont rares, mais doivent être immédiatement signalés à votre médecin.

Décongestionnants. Les médicaments qui aident à réduire la congestion nasale sont disponibles en comprimés, ainsi qu'en gouttes et en aérosol nasaux. Les médicaments vasoconstricteurs les moins chers et les plus couramment utilisés sont notamment la naphtyzine, la sanorine et la galazoline. Les décongestionnants ne peuvent pas guérir la sinusite, ils peuvent même aggraver la sinusite en augmentant l'inflammation des sinus. Cependant, votre médecin peut vous recommander de prendre ces médicaments pour soulager la congestion nasale associée à une sinusite. Bien qu'il soit recommandé d'utiliser des aérosols ou des gouttes nasales pour réduire l'œdème, les gouttes nasales vasoconstricteurs ont le seul avantage: la rapidité d'action tout en entraînant de nombreux effets secondaires pouvant compliquer l'évolution de la maladie.

Si vous pensez avoir une sinusite, parlez-en à votre médecin avant d'utiliser des décongestionnants et ne les utilisez jamais chez les nouveau-nés et les enfants de moins de 4 ans. Les enfants sont particulièrement exposés aux effets secondaires du système nerveux central, notamment des convulsions, une augmentation du rythme cardiaque, une perte de conscience et la mort.

Les effets secondaires des anti-œdémateux vasoconstricteurs incluent:

- Violation des mécanismes de drainage (purification) des sinus
- Diminution du flux sanguin dans la muqueuse nasale et sinusale
- Une surdose de gouttes pouvant entraîner une tachycardie, une hypertension et une dépression de l'activité cérébrale.
N'essayez pas de traiter vous-même une sinusite.

Antihistaminiques. Les antihistaminiques sont des médicaments destinés au traitement des allergies. Les patients atteints de sinusite ne doivent pas prendre seuls d'antihistaminiques, car ils provoquent une sécheresse des muqueuses, les épaississant, ce qui aggrave encore le drainage des sinus, ce qui peut aggraver l'évolution d'une sinusite ou d'une sinusite.

Traitement sans drogue de la sinusite

Les remèdes maison tels que le sérum physiologique, le lavage ou l’irrigation sont indispensables pour éliminer le mucus et la congestion. L'inhalation de vapeur peut également soulager la maladie. Les patients atteints de sinusite doivent boire beaucoup de liquide pour éviter la déshydratation.

Les remèdes à la maison qui favorisent l'ouverture et l'humidification des sinus sont souvent la seule condition préalable au traitement de la sinusite légère, qui ne s'accompagne pas de signes d'infection aiguë.
Boire beaucoup de liquides reste le meilleur conseil pour soulager l’inconfort associé au rhume. L'eau est le meilleur liquide et aide à hydrater la membrane muqueuse. Rien ne prouve que boire du lait soit meilleur pour la santé, ne serait-ce que parce que le lait ne devrait pas se substituer à un liquide.

Soupe au poulet chaud, aide bien avec les maladies du nez et la douleur. En fait, toute boisson chaude peut avoir un effet calmant. Le thé au gingembre, ainsi que le thé chaud au miel et au citron peuvent tous être utiles.
Les aliments épicés contenant du piment ou du raifort peuvent aider à nettoyer les sinus.

L'inhalation de vapeur 2 à 4 fois par jour est très utile, surtout si vous ajoutez du menthol, de l'eucalyptus ou d'autres huiles essentielles à l'eau. Il est possible d'effectuer des inhalations en utilisant des bouillons d'herbes médicinales, telles que menthe, camomille, sauge, millepertuis, millefeuille, mélisse.

Vous pouvez utiliser toutes sortes de baumes, par exemple le fameux baume vietnamien "Star", lubrifier les ailes et l'arrière du nez. Le plâtre au poivre peut également être utilisé. Ces produits ont un effet chauffant et irritant local, améliorent la circulation sanguine.

Est-il possible de réchauffer le nez avec une sinusite ou un sinus?

Les avis d'experts sur l'utilisation de la chaleur et le réchauffement du nez et des sinus paranasaux divergent. Certains médecins pensent que la chaleur sèche peut être bénéfique pour le patient, tandis que d’autres ne le recommandent pas catégoriquement et même l’interdisent, expliquant que le réchauffement ne fera qu’accroître l’inflammation et entraîner la méningite.

Se réchauffer avec les sinus n'est possible que lorsqu'il n'y a pas de décharge nasale ressemblant à du pus et que les sinus commencent à se rétablir. Mais dans tous les cas, vous devez d'abord consulter votre médecin.

Rinçage du nez avec sinus

Le lavage des sinus peut être utile pour éliminer le mucus nasal et soulager les symptômes de la sinusite. Le rinçage du nez élimine également les voies nasales de la saleté, de la poussière, des sécrétions, des microbes, des allergènes qui s'y accumulent et peut être utilisé à titre préventif.

La solution de lavage est facile à préparer à la maison, par exemple en mélangeant 1 cuillère à café de sel ou de sel avec 2 tasses d’eau tiède. Certaines personnes ajoutent une pincée de bicarbonate de soude. Vous pouvez également utiliser une solution faible de permanganate de potassium, de chlorhexidine ou de furatsilina.

Rincer le nez plusieurs fois par jour.

L'un des moyens les plus efficaces de rincer le nez est la «méthode de déplacement des liquides autour du Proetz», ainsi nommée d'après l'auteur - le médecin américain Arthur Proettz.
En commun, cette méthode s'appelle "coucou". L’essence de la méthode est la suivante: Le patient est placé sur le dos. La solution médicamenteuse est injectée dans une narine et le liquide est éliminé de l'autre narine avec une aspiration spéciale. Pendant la procédure, le patient doit dire "Koo-ku", "Koo-ku" afin que le liquide ne pénètre pas dans les voies respiratoires.

Récemment, plusieurs types de dispositifs divers et d'irrigants pour se laver le nez sont apparus dans les pharmacies.

Traitement chirurgical de la sinusite (sinusite)


Les patients présentant des signes indiquant que l'infection s'est propagée au-delà des sinus nasaux aux os, au cerveau ou à d'autres parties du crâne nécessitent des soins médicaux d'urgence. Des doses élevées d'antibiotiques administrés par voie intraveineuse et une intervention chirurgicale urgente sont presque toujours nécessaires dans de tels cas.

La chirurgie peut débloquer les sinus lorsque le traitement médicamenteux n’est pas efficace ou en cas de complications, telles que des anomalies structurelles ou une sinusite fongique.

Ponction du sinus maxillaire. L’approche chirurgicale la plus simple consiste à percer le sinus maxillaire en introduisant un tube de drainage dans les sinus, puis en les lavant avec des solutions antiseptiques stériles.

Chirurgie endoscopique fonctionnelle. La chirurgie endoscopique fonctionnelle est une procédure standard pour la plupart des patients nécessitant un traitement chirurgical de la sinusite chronique ou de la polypose. Cette procédure permet de corriger les obstructions, y compris les polypes, ainsi que la ventilation et le drainage, afin de favoriser la guérison. L'opération se déroule généralement comme suit:

Avant la procédure, on effectue généralement une tomographie par ordinateur pour planifier la procédure au cours de l'opération.
Un tube flexible avec une caméra miniature et une source de lumière à fibres optiques sont insérés dans un petit trou. Ensuite, un dispositif, un scalpel fin, un laser ou un coagulateur sont utilisés pour retirer un os, un tissu ou une obstruction malade, tel qu'un polype.

Les adultes n'ont besoin que d'une anesthésie locale, une anesthésie générale est nécessaire pour les enfants.

Les complications graves après une chirurgie endoscopique sont très rares, mais peuvent inclure une fuite de liquide céphalorachidien, une méningite, un saignement ou une infection.

Synoplastie à ballon (sinuplastie à ballon). Une nouvelle version du traitement chirurgical de la sinusite est appelée rhinoplastie par ballonnet ou sinuplastie par ballonnet. Il s'agit d'une procédure peu invasive qui a prouvé cliniquement que son innocuité, son efficacité et sa capacité à améliorer votre qualité de vie.

L’essence de la méthode consiste à insérer dans les voies nasales un petit cathéter souple et flexible, exclusivement à travers les narines. Le cathéter délivre doucement de l'air à une pression de 8 atmosphères, élargissant ainsi le sinus précédemment fermé et créant un nouveau chemin pour la circulation de l'air. La respiration est restaurée dans de nombreux cas sans retirer de tissu ou d'os.

Cette technologie est endoscopique et peut être utilisée avec d'autres méthodes médicales pour le traitement de la sinusite. Certains médecins pensent que cette procédure ne convient que pour les patients atteints de sinusite maxillaire, frontale et cunéiforme.

Cette méthode ne s'applique pas aux patients atteints de CG.

La nouvelle technique réduit considérablement la durée de l'opération par rapport à la méthode traditionnelle, sans saignement ni complications postopératoires, car elle n'est pas associée à des plaies chirurgicales. Tout cela accélère le processus de récupération, permettant à la personne de revenir rapidement à la routine quotidienne de la vie.

Chirurgie invasive. L'endoscopie est actuellement utilisée dans la plupart des cas de sinusite chronique, mais dans les cas graves, la chirurgie traditionnelle utilisant un scalpel conventionnel est toujours utilisée pour retirer les zones touchées. Il peut s'agir de sinusites aiguës du réseau, dans lesquelles du pus fait irruption dans le sinus et menace les yeux, en cas de sinusite frontale très grave, de sinusite fongique ou de cancer dans les sinus.

Articles connexes:

Complications de la sinusite et de la sinusite

La sinusite bactérienne est presque toujours inoffensive, bien qu'elle provoque un inconfort et parfois même une douleur extrême.

- Ostéomyélite. Les adolescents atteints de frontite aiguë souffrent d'une infection spéciale des os - ostéomyélite, os frontal et autres os du visage. Il s’agit d’une complication assez fréquente de la sinusite ou de la sinusite.

- Infection oculaire. Une infection de l'orbite, ou une infection orbitale, provoque un gonflement et un abaissement ultérieur des paupières. Cette complication est une complication rare mais grave de la sinusite du réseau. Le patient perd sa mobilité oculaire et une pression sur le nerf optique peut entraîner une perte de vision. Cette condition est généralement accompagnée de fièvre.

- Caillots sanguins Les caillots sanguins sont une complication dangereuse de la sinusite frontale, bien que rare. Si un caillot sanguin se forme dans la zone des sinus autour du visage et des parties supérieures du visage, ses symptômes ressemblent à ceux d’une infection orbitale. Bien que les symptômes commencent généralement d'un côté de la tête, le processus s'étend généralement des deux côtés.

- Infections cérébrales La complication la plus dangereuse de la sinusite, en particulier de la sinusite frontale et de la sphénoïde, est la propagation de l'infection bactérienne anaérobie au cerveau par les os et les vaisseaux sanguins. De telles infections peuvent entraîner des abcès, une méningite et d’autres maladies potentiellement mortelles. Dans de tels cas, le patient peut ressentir des maux de tête, une perte de conscience, des problèmes de vision et enfin des convulsions, un coma et la mort.

Prévention de la sinusite et de la sinusite


Le meilleur moyen de prévenir la sinusite est d'éviter le rhume et la grippe. S'ils ne peuvent pas être évités, le meilleur moyen de prévenir la sinusite est un traitement efficace contre le rhume et la grippe.

Le rhume et la grippe se propagent principalement par l'air lorsque le patient tousse ou éternue. Aucun moyen moins courant de transmission de virus et d’infections au cours d’une poignée de main. Par conséquent, il est toujours nécessaire de se laver les mains avant de manger et après une sortie. Un savon normal suffira, et s’il n’est pas disponible, vous pouvez utiliser des désinfectants «secs» à base de gel contenant de l’alcool.

Vaccins contre la grippe. Les virus de la grippe changent d'année en année, les vaccins antigrippaux changent également chaque année en fonction de la souche virale attendue. Les médecins recommandent des vaccins annuels contre la grippe en octobre ou en novembre.

Un vaccin antipneumococcique protège contre la pneumonie causée par une bactérie pneumococcique, qui est la cause bactérienne la plus commune des maladies respiratoires. La vaccination antipneumococcique est recommandée pour les enfants et les adultes âgés de 65 ans et plus, ainsi que pour les personnes dont l'état de santé met en danger leur système immunitaire, ainsi que pour les fumeurs et les patients asthmatiques.

L'élimination des facteurs prédisposants, tels que le développement anormal du septum nasal et des muqueuses du nez et des cavités, est également une très bonne mesure de prévention du développement de la sinusite.
Le durcissement systématique du corps joue un rôle important.

La sinusite bactérienne, traitée aux antibiotiques, ne représente que 2 à 10% des cas de rhinosinusite aiguë. Dans la plupart des cas, la sinusite est causée par des virus qui ne répondent pas aux antibiotiques. La sinusite virale aiguë se résorbe d'elle-même en 7 à 10 jours.

Vous Aimerez Aussi