Comment traiter l'inflammation de la muqueuse nasale

L'inflammation de la membrane muqueuse du nez, appelée rhinite ou rhume, est l'une des pathologies les plus courantes de la planète. La maladie se manifeste par des symptômes caractéristiques tels que congestion nasale, écoulement et diminution de l'odorat. Lorsqu'il est exposé à des facteurs agressifs et à un traitement inapproprié, il peut devenir chronique.

Causes de la maladie

Plusieurs raisons expliquent le développement de cette pathologie, parmi lesquelles on rencontre le plus souvent:

  1. Bactéries et virus. Le contact avec la muqueuse de micro-organismes pathogènes provoque une inflammation et les symptômes caractéristiques de la maladie.
  2. Allergie. Laine, pollen, parfum, tous ces allergènes et d’autres peuvent entraîner le développement d’une rhinite allergique persistante ou saisonnière.
  3. Champignons La candidose de la cavité nasale, qui se développe dans le contexte d'une immunité affaiblie chez un patient, entraîne une inflammation du nez.
  4. Corps étrangers. Cette raison se trouve généralement chez les enfants et les personnes âgées, qui peuvent y mettre un objet étranger et l’oublier. Un trait caractéristique est la décharge et la congestion de seulement la moitié.
  5. Les blessures et la chirurgie dans cette région provoquent une inflammation.

Diminution de l'immunité, microclimat intérieur défavorable, avitaminose et anomalies anatomiques de la structure (courbure du septum, hypertrophie de la corse nasale inférieure, etc.) contribuent au processus inflammatoire du nez.

Comment se manifeste la maladie

L'inflammation de cette zone peut être aiguë ou chronique. Le processus aigu passe par une série d'étapes successives, accompagnées de certains symptômes:

  1. Dans un premier temps, le patient est perturbé par la démangeaison et la sécheresse de la membrane muqueuse. Cette étape dure de quelques heures à plusieurs jours. A ce stade, l'infection commence sa pénétration dans la membrane muqueuse.
  2. Au deuxième stade, la patiente apparaît séreuse, écoulement abondant, pose le nez et diminue le sens de l'odorat. Dans le même temps, des symptômes d'intoxication générale du corps peuvent se rejoindre: la température augmente, des maux de tête, des os douloureux.
  3. Au stade d'inflammation purulente: un nez qui coule devient transparent jaune ou jaune-vert. Une inflammation purulente peut indiquer que le processus s'est déplacé vers les sinus paranasaux.
  4. Au stade de la récupération, l'écoulement nasal s'arrête, le nez commence à respirer et l'odorat revient progressivement.

Les manifestations de différentes formes de rhinite peuvent différer considérablement entre elles:

  1. En cas de rhinite allergique, l'inflammation n'apparaît qu'au contact de l'allergène. Chez l'homme, le nez est posé et une décharge transparente abondante commence à couler.
  2. Avec la rhinite atrophique et l’ozène, le principal problème est la sécheresse du nez et des croûtes purulentes qui dégagent une odeur désagréable et gênent grandement le patient.
  3. Avec la croissance hypertrophique de la muqueuse, en plus de la décharge, le patient a de graves problèmes de respiration nasale. Il commence à respirer par la bouche en raison d'un œdème, qui provoque une inflammation de la muqueuse pharyngée et une bouche sèche.

En outre, il existe des formes spécifiques spécifiques de rhinite associées à une altération hormonale du corps. Ainsi, les femmes enceintes développent une rhinite vasomotrice, qui s'accompagne d'un œdème et de sécrétions et qui se transmet d'elle-même après l'accouchement.

Comment traiter une maladie

Le traitement de la maladie commence par clarifier la cause qui l’a provoquée. Il est possible de traiter une rhinite aiguë banale à l'aide de remèdes locaux. Quelles gouttes et sprays sont utilisés:

  1. Vasoconstricteur. Appliquer avec un gonflement grave dans le nez. Utilisé pour un maximum de 5-7 jours en raison du risque de dépendance. Avoir un certain nombre de contre-indications et d'effets secondaires. Ne soignez pas la maladie et, pendant quelque temps, aidez à soulager les symptômes de congestion et d'œdème. Représentants: Nazivin, Nazol et autres.
  2. Antibactérien (Polydex, Isofra). La composition de ces gouttes comprend un antibiotique local. Aide à l'inflammation bactérienne de la muqueuse nasale. Peut être prescrit pour la défaite des sinus paranasaux.
  3. Sprays hydratants (Salin, Aqualore). Médicaments à base d'eau de mer. Ils peuvent être assignés à un bébé et à une femme enceinte. Absolument sûr et aide à laver le pus muqueux, la poussière et les particules d'allergènes. Éliminer légèrement le gonflement et soulager l'inflammation.
  4. Hormonal (Avamis, Nasonex). Prescrit chez les patients souffrant de rhinite allergique. Dans le cadre des hormones locales qui ne fonctionnent que dans la membrane muqueuse. Peut être utilisé chez les enfants après 3 ans pour traiter les végétations adénoïdes.

En plus des gouttes et des pulvérisations, des méthodes physiothérapeutiques telles que la thérapie au laser magnétique, l'UV, l'UHF et l'électrophorèse sont largement utilisées pour le traitement de la rhinite.

Le traitement de la maladie avec des médicaments systémiques est indiqué en cas d'échec du traitement local et en cas de maladie grave:

  1. Antibiotiques. Recommander des fonds du groupe des pénicillines, des céphalosporines ou des macrolides. L'inflammation chronique n'est traitée qu'après le semis de la flore et de la sensibilité.
  2. Antihistaminiques (Zyrtec, Zodak). Il est prescrit pour un œdème grave et une inflammation allergique.
  3. Mucolytiques (Sinupret, ACC). Ces fonds sont prescrits pour l'accumulation de mucus visqueux et difficile à éliminer dans le nez et les sinus.
  4. Anti-inflammatoire et antipyrétique prescrit à des températures élevées et des signes d'intoxication.
  5. Des médicaments antifongiques seront nécessaires pour les infections fongiques du nez.

Le traitement des formes chroniques a ses propres caractéristiques:

  • Si la muqueuse est enflammée par des allergènes, alors tout d’abord, ils éliminent ou limitent le contact du patient avec cette substance. Le traitement consiste à administrer des antihistaminiques, des hormones, des chromones et des sprays nasaux spéciaux.
  • L'inflammation de la muqueuse nasale, provoquée par une courbure ou une autre anomalie de la structure, ne peut être traitée que de manière chirurgicale. Les corps étrangers sont également rapidement retirés.
  • Les processus infectieux chroniques dans le nez nécessitent le choix d'un traitement antibactérien.
  • Pour la rhinite vasomotrice, un rinçage nasal et une physiothérapie sont prescrits.

Médecine populaire

Le traitement de formes bénignes de la maladie à l'aide de médecines alternatives peut avoir un effet positif et aider le patient à faire face à la maladie sans médicaments. Quel est utilisé:

  • Lavage et irrigation du nez avec de l'eau salée. Cette eau peut être achetée à la pharmacie ou préparée à la maison à partir de sel de table ordinaire.
  • Gouttes faites maison à base d'aloès, de miel, d'ail, d'huile et d'autres ingrédients.
  • Décoction d'herbes à la vapeur d'inhalation.
  • Massage des zones biologiquement actives au niveau du nez.
  • Thés réparateurs et toniques pour activer les défenses naturelles du corps.

De telles méthodes fonctionnent bien pour les formes les moins graves de la maladie. Si, au bout de 2 à 3 jours, les événements survenus n’ont pas d’effet ou si l’état du patient se détériore, consultez un médecin.

Une muqueuse nasale enflammée peut causer beaucoup de problèmes au patient. Pour éliminer ce problème, vous devez rechercher la cause de la maladie et choisir un traitement complet.

Caractéristiques du développement de la rhinite et comment guérir rapidement la muqueuse nasale

De toutes les maladies de la muqueuse nasale, la rhinite chronique et aiguë (inflammation de la muqueuse nasale) est la plus courante. Beaucoup de gens préfèrent ne pas traiter la rhinite, car ils considèrent que cette maladie est insignifiante. Cependant, ce n'est pas tout à fait vrai. En plus de la rhinite, d’autres maladies peuvent également se développer à l’origine - le nez, l’eczéma du nez, la sinusite, etc.

Causes et signes de pathologie

Gonflement de la muqueuse nasale, écoulement, éternuements, congestion - signes d'inflammation de la muqueuse nasale

L'inflammation de la muqueuse nasale est l'une des maladies les plus courantes. Cela peut se produire en cas d'infection, d'allergies ou pour des raisons physiologiques.

Comment guérir la muqueuse nasale et arrêter l'inflammation, explique le médecin ORL. Le plus souvent, les patients préfèrent l’automédication, ce qui peut entraîner des complications.

Tout le monde connaît les signes de rhinite: du mucus liquide commence à se dégager du nez, qui s'épaissit avec l'évolution de la maladie, la membrane muqueuse du nez se gonfle, il devient impossible de respirer par le nez, des éternuements commencent, des larmoiements, un gonflement des joues et des paupières, la voix devient nasale.

Si la maladie est compliquée par une infection bactérienne, l'écoulement nasal devient purulent et des maux de tête apparaissent.

La rhinite peut avoir une étiologie complètement différente. Pour un traitement efficace, il est préférable de déterminer la cause de la maladie de la muqueuse nasale:

  • Impact environnemental. La muqueuse nasale peut s'enflammer à cause de la poussière ou de l'air sec, des odeurs fortes et des émanations nocives. Dans ce cas, la rhinite ne disparaît que lorsque les conditions se sont améliorées.
  • Infection. La cause la plus commune de la rhinite. Les virus et les bactéries pénètrent dans la muqueuse nasale par inhalation et provoquent un processus inflammatoire. Dans ce cas, en plus de la rhinite, une toux, un mal de gorge, de la fièvre peuvent survenir.
  • Allergie. La rhinite allergique se produit en raison du contact de la membrane muqueuse avec des allergènes (pollen, produits chimiques, poussière, poils d'animaux). La rhinite allergique se caractérise par un écoulement nasal très abondant, une augmentation des éternuements et un gonflement important des muqueuses du visage.
  • Maladies systémiques. Certaines maladies systémiques du corps sont accompagnées de troubles circulatoires. L'irrigation sanguine des vaisseaux de la muqueuse nasale est perturbée, une rhinite apparaît.
  • Corps étranger dans le nez. Lorsqu'un corps étranger pénètre dans le nez, même petit (grain, graine), la muqueuse nasale commence à produire activement du mucus afin de le faire sortir et de libérer les voies nasales. Seul un médecin peut extraire un corps étranger des voies nasales sans se blesser.

Traitement médicamenteux et traitement pendant la grossesse

Le traitement médicamenteux de l'inflammation de la muqueuse nasale doit être sous la surveillance d'un médecin!

La rhinite est généralement traitée avec des médicaments et des remèdes populaires. Le traitement de la rhinite chez une femme enceinte est prescrit avec beaucoup de soin, car tous les médicaments ne sont pas sans danger pour le fœtus. Au cours du premier trimestre de la grossesse, il est recommandé de ne prendre aucun médicament.

  • Gouttes et sprays vasoconstricteurs. Retirer l'œdème de la muqueuse ne peut que les médicaments vasoconstricteurs. Ils éliminent rapidement et efficacement le gonflement, rendent la capacité de respirer librement. Les pulvérisations et les gouttes les plus populaires Rinonorm, Nazivin, Dnos, Snoop, Tizin. Il convient de rappeler que ces médicaments créent une dépendance, ils ne peuvent pas être utilisés pendant une longue période et dépassent la dose. Pendant la grossesse, il n’est pas toujours possible d’éviter l’utilisation de ces médicaments si l’oedème est important et que l’état de la femme s’aggrave, mais le plus souvent, les gouttes pour enfants sont prescrites à une dose réduite.
  • Sprays pour le lavage. Les pulvérisations à base d’eau de mer (Otrivin, Aqua Maris, Aqualor) sont sans danger même pendant la grossesse. Ils peuvent être utilisés à titre prophylactique, lors d'allergies ou de rhinites infectieuses. Les solutions de lavage hydratent la muqueuse nasale, la nettoie en douceur. Si vous ne possédez pas de tels médicaments, vous pouvez vous laver le nez avec une solution saline normale. Elle élimine et réduit également l'inflammation.
  • Médicaments hormonaux. En cas de rhinite vasomotrice, des corticostéroïdes sont prescrits (Nasonex, Avamiks). Ces médicaments ont un effet anti-inflammatoire et anti-allergique prononcé. Ils sont disponibles sous forme de sprays nasaux. Si nécessaire, des médicaments hormonaux nasaux sont prescrits pendant la grossesse, leur concentration dans le sang étant minimale avec l’utilisation locale. Cependant, leur utilisation sans la permission d'un médecin n'est pas recommandée.
  • Antihistaminiques. Peut être prescrit pour la rhinite allergique, l'œdème grave ou la rhinite médicamenteuse. Les médicaments antiallergiques aident à réduire l'enflure. Pendant la grossesse, ils ne sont prescrits qu'en dernier recours, car certains médicaments peuvent avoir un effet toxique sur le fœtus.

Recettes folkloriques et lavage nasal

Le traitement traditionnel de l'inflammation de la muqueuse nasale doit être associé à un médicament

Les remèdes populaires pour le traitement de la rhinite peuvent être très efficaces. Cependant, il ne faut pas oublier que ce sont aussi des médicaments qui ont des effets secondaires. Ils peuvent provoquer des allergies et, si la posologie n'est pas correctement suivie, des brûlures et un œdème peuvent survenir.

Pendant la grossesse, vous devriez consulter un médecin avant d'utiliser tout moyen, car ils ne sont pas tous sans danger pour l'enfant.

Méthodes traditionnelles de traitement:

  • Jus de betterave Le jus de betterave frais a une action anti-inflammatoire. Cependant, il ne peut être instillé dans le nez que sous une forme diluée. Le jus est dilué avec de l'eau pure dans un rapport de 1: 1, pendant la grossesse et pendant le traitement, un jeune enfant peut être dilué plus fortement.
  • Laver le nez avec une solution de sel et de soude. Efficace et sans danger pour tous les moyens d'éliminer l'inflammation de la muqueuse nasale. Chaque narine est rincée à la pipette ou au jet doux d’une seringue sans aiguille. Pour préparer la solution, vous devez prendre un verre d'eau propre et froide et le mélanger dans une cuillère à thé (sans lame) de soda et de sel.
  • Rincer le nez avec la solution de propolis. La teinture de propolis réduit très efficacement l’inflammation, accélère le processus de guérison et prévient également l’apparition de complications. Quelques gouttes de teinture mélangées dans un verre d'eau et lavées avec un nez, en utilisant un demi-verre à la fois.
  • Thé chaud Boire du thé chaud est utile et efficace dans la rhinite infectieuse. Il est préférable de compléter le thé chaud avec du miel et du citron, mais avec un mal de gorge, vous ne pouvez pas le boire très chaud, sinon il y aura une brûlure.
  • Procédures de réchauffement. Au stade initial de la rhinite infectieuse, les procédures de réchauffement peuvent être très efficaces. Il est recommandé de faire tremper vos pieds dans un bain de poudre de moutarde pendant 5-7 minutes, puis de les sécher et de mettre des chaussettes chaudes.
  • Jus d'ail Un remède efficace contre la rhinite, à utiliser avec prudence. Pendant la grossesse, il est préférable de s’abstenir et de ne pas enterrer le nez chez un petit enfant. Le jus d'ail peut être dilué et instillé dans le nez ou inséré dans les narines de tampons imbibés de jus. En cas de forte sensation de brûlure et de douleur, vous devez immédiatement rincer le nez à grande eau et lubrifier le nez avec de la vaseline.

Inhalation de nébuliseur

L'inhalation de nébuliseur est une méthode efficace pour traiter l'inflammation de la muqueuse nasale chez les enfants et les adultes.

Lorsque la rhinite, l'inhalation de vapeur froide est très efficace. Ils nettoient et hydratent les muqueuses en douceur, tout en contribuant à la pénétration profonde de médicaments dans le nez. Appliquer le nébuliseur par inhalation autant que possible au début de la rhinite et avec des complications (sinusite, sinusite).

L'inhalation avec de l'eau minérale et une solution saline est sûre, les médicaments ne doivent être ajoutés qu'après avoir consulté un médecin et à une certaine dose.

L'utilisation d'un nébuliseur dans le traitement de la rhinite présente certaines caractéristiques qui contribueront à son utilisation plus efficace:

  • Avant chaque utilisation du nébuliseur, le masque doit être traité avec de l’alcool. Il est conseillé de le faire immédiatement après la procédure.
  • Lors de l'utilisation du médicament devrait prendre en compte la proportion. Les médicaments sont généralement ajoutés à une solution saline (quelques gouttes par 5 ml de solution saline).
  • Ne jamais utiliser d’eau ordinaire (même filtrée) ou d’huile pour inhalation. L'huile obstrue les filtres du nébuliseur et se dépose dans les bronches, provoquant une pneumonie.
  • L'inhalation doit être effectuée une heure avant ou une heure et demie après avoir mangé.
  • Avant la procédure, il est nécessaire de mesurer la température. Si la température est supérieure à 37,2 degrés, il est préférable de différer l'inhalation. L'inhalation peut augmenter la température.
  • Le masque pendant l'inhalation doit être fermement pressé contre le visage. Les inspirations sont effectuées avec le nez si le traitement est dirigé vers la muqueuse nasale.

La durée d'inhalation est déterminée par le médecin. L'inhalation nasale dure de 5 à 15 minutes. Si, au cours de l’inhalation, il devient mauvais, il faut cesser. Il est recommandé à un petit enfant de faire l'inhalation dans un état calme. S'il crie et pleure, il est préférable de différer la procédure ou de la diviser en deux.

Pendant la procédure, vous devez respirer lentement, en essayant de respirer profondément.

Les inspirations et les expirations devraient être à peu près les mêmes dans le temps. Cela permet au médicament d'être distribué uniformément sur le mucus.

Si vous devez inhaler plusieurs membres de votre famille, rappelez-vous qu’après 15 minutes de fonctionnement, il faut laisser du temps à l’appareil.

Complications et prévention

Un traitement inapproprié de l'inflammation de la muqueuse nasale peut entraîner un certain nombre de complications.

L'infection par la muqueuse nasale peut se propager davantage, affectant le sinus maxillaire, le larynx et l'oreille moyenne. Avec un traitement inapproprié ou son absence, une rhinite sévère peut développer une otite moyenne (inflammation de l'oreille moyenne), une sinusite (inflammation des sinus maxillaires, accompagnée de maux de tête, gonflement grave et écoulement purulent du nez), une bronchite (inflammation des bronches), une pharyngite (inflammation du pharynx), laryngite (inflammation du larynx).

Le processus inflammatoire avec les sinus s'étend souvent à la gorge et au larynx, provoquant des douleurs, une toux et des maux de gorge.

Pour éviter cela, vous devez suivre des règles simples de prévention. La meilleure prévention de la rhinite est de maintenir l'immunité. Les infections virales ne provoquent pas d'inflammation si le corps est capable de le supporter.

En tant que prévention de la rhinite, le durcissement est très efficace: longues promenades au grand air, nutrition adéquate, consommation systématique de complexes multivitaminiques. L'hypothermie, l'inhalation d'air froid et les changements brusques de température doivent être évités car ils constituent les principales causes de rhinite infectieuse.

Tous les rhumes doivent être initiés à l’heure, dès les premiers signes, car le traitement d’un ARVI s'accompagne souvent de complications.

L'air dans la pièce doit être propre et suffisamment humidifié. L'appartement doit être régulièrement ventilé, nettoyé par voie humide, à l'aide d'humidificateurs et désinfecté. Pendant la saison froide, vous pouvez préparer des mélanges de vitamines pour renforcer le système immunitaire: mélangez la racine de gingembre râpée, le citron et la peau, le miel. Ce mélange peut être ajouté au thé le matin.

Plus d'informations sur la manière de traiter correctement la rhinite sont disponibles dans la vidéo:

Vous devez également essayer d’exclure tout contact avec des personnes malades. S'il y a un malade à la maison, il devrait être possible, si possible, de l'isoler dans une pièce séparée qui doit être aérée régulièrement.

S'il est impossible d'éviter le contact (un petit enfant est malade, pour lequel vous avez besoin de soins constants), vous devez protéger votre nez et votre bouche avec un masque de protection, rincer régulièrement les sinus et les lubrifier avec une pommade oxolinique.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Quelles sont les causes de l'inflammation dans le nez et quels remèdes aideront à guérir la rhinite

Congestion, sécrétion de mucus, difficulté à sentir, fièvre, démangeaisons - tous ces symptômes accompagnent une inflammation du nez. Qu'est-ce qui cause et cause l'inflammation dans le nez?

Types d'inflammation dans le nez

Il existe une inflammation infectieuse et non infectieuse. Le processus d'infection est provoqué par des virus, des bactéries ou des champignons. En raison d'infections virales respiratoires aiguës ou de l'introduction d'autres agents pathogènes bactériens, par exemple, une inflammation de la membrane muqueuse apparaît - rhinite (nez qui coule).

Une forme aiguë d'inflammation dans le nez est caractérisée par un mucus abondant, des éternuements, des brûlures et une forte fièvre. On le trouve souvent chez les enfants: ils ont les voies nasales étroites, une immunité immature, ils ne savent pas se moucher. La rhinite aiguë peut se transformer en une forme chronique:

  • catarrhe (congestion alternée);
  • inflammation hypertrophique (épaississement de la membrane muqueuse, douleur, perte d'odeur);
  • inflammation atrophique (amincissement de la membrane muqueuse, formation d'une croûte, saignements);
  • ozène (dommages aux os, écoulement fétide et croûtes).

Un patient qui prend des antibiotiques de manière incontrôlable risque de contracter une inflammation fongique. Ceci est facilité par une faible immunité, la vieillesse, le diabète, le SIDA.

Sinusite et ses variétés

Dans le contexte de la rhinite virale, une inflammation dentaire se développe une infection bactérienne. Il peut affecter les sinus paranasaux, provoquant une sinusite. Selon l’endroit, cette inflammation est classée en 4 types:

  • la défaite des sinus maxillaires (sinusite);
  • inflammation des sinus frontaux (sinusite frontale);
  • inflammation des sinus ethmoïdes (ethmoïdite);
  • inflammation du sinus sphénoïdal (sphénoïdite).

La sinusite est accompagnée de douleur, surtout si vous baissez la tête, de faiblesse, d’odorat, de voix nasale. Frontalis provoque des difficultés respiratoires, des douleurs aux yeux, au front, aggravées le matin, des photophobies. Avec une inflammation sévère - gonflement des sourcils, paupière supérieure. Quand la sphénicite fait mal à l'orbite, couronne, cou. Dans la forme chronique, l'inflammation affecte le nerf optique. Lorsque la douleur de l'ethmoïdite est ressentie dans le nez. Chez les enfants, conjonctivite, gonflement de la paupière.

L'ethmoïdite se développe souvent avec une augmentation des adénoïdes, la croissance des polypes. Adénoïdes - amygdales nasopharynx. Lorsque des allergies ou des infections, elles gonflent, hypertrophient. Ce problème est généralement rencontré par les enfants. Ils respirent par la bouche, ronflent, toussent dans leur sommeil, ils n’entendent pas bien. Les polypes sont caractérisés par un écoulement nasal, une somnolence, une perte d'appétit, des acouphènes, des troubles de la mémoire et de l'attention. L'essence de la maladie est différente, pas l'inflammation - il s'agit d'une lésion bénigne de la membrane muqueuse.

Lésions purulentes du mucus

Furonculose, sycose sont des causes infectieuses. Le dernier terme fait référence à une inflammation et à des lésions purulentes du follicule pileux et du tissu environnant en amont de la cavité nasale. Leurs agents responsables sont: des staphylocoques ou des streptocoques piégés à l'intérieur par des doigts sales.

Les furoncles provoquent souvent le diabète, l'hypovitaminose, l'hypothermie, l'adénoïdite, la sinusite, chez les enfants - les vers. Ils se manifestent par un abcès pénétrant profond. Le furoncle est situé sur la pointe, à l'intérieur de la cavité, sur les ailes ou dans les plis nasogéniens. Il est accompagné de symptômes d'intoxication générale qui disparaissent après l'extraction du pus.

Sycosis (folliculite) - petites pustules, provoquant des démangeaisons, des fissures douloureuses. Le pus sécrété sèche et forme une croûte.

Les infections sont souvent accompagnées d'une courbure du septum nasal. Il est souvent dit chez les adolescents à cause de la croissance inégale des tissus, chez les athlètes à cause des blessures. La partition peut être déplacée par des polypes, des tumeurs. La respiration est difficile, on ressent la congestion, le mucus ou le pus sont sécrétés, il y a du bruit dans les oreilles et la gorge est sèche.

Le septum nasal est douloureux lorsqu'un hématome ou un abcès se forme dessus. Hématome - une petite hémorragie dans le tissu sous la membrane muqueuse. Se produit en raison d'une lésion vasculaire pendant la chirurgie, d'une fracture, d'une ecchymose, d'une violation de la coagulation sanguine, d'une pression accrue. Sur son fond et à la suite de complications de la furonculose, des caries, des problèmes de gencives, du diabète sucré, un abcès se développe - la suppuration. Parfois, le nez est déformé, l'oreille est endommagée par le sang et une infection du cerveau est possible.

Maladies non transmissibles

Les causes non infectieuses de l'inflammation dans le nez comprennent la chirurgie, les traumatismes, la sécheresse, les allergies et les corps étrangers. La rhinite allergique est accompagnée de larmoiement, de rougeur des yeux, de démangeaisons dans le nez, le larynx, le palais. La maladie est saisonnière (pollen) ou annuelle (détergents, poussière, fourrure).

Si une personne respire de l'air sec ou si un objet étranger pénètre dans la cavité nasale, ainsi qu'en cas de blessure, l'irritation de la décharge n'est pas toujours présente. C'est ainsi que la rhinite vasomotrice, déclenchée par des troubles hormonaux (chez la femme enceinte, la femme ménopausée, l'adolescente), un médicament contre la rhinite (une réaction aux gouttes vasoconstrictives) et la rhinite postérieure (le mucus s'écoule par la gorge).

Mesures thérapeutiques

Pour comprendre comment éliminer le processus inflammatoire dans le nez, vous devez étudier sa nature. La rhinite virale est traitée uniquement avec des médicaments antiviraux (Derinat, Viferon, Grippferon). Les antibiotiques (érythromycine, clarithromycine, midekamycine, framicétine, Polidex) sont utilisés pour traiter une maladie bactérienne. Lorsque la rhinite est une allergie, un antihistaminique est prescrit: Fenistil, Levocabastin, Zyrtec ou Kromoteksal. Pour soigner les rhinites de type fongique, le fluconazole, la nystatine, la lévorine, la terbinafine sont utilisés.

Pour la sortie du mucus, le médecin traitant peut recommander Sanorin, Nazol, Galazolin, Naphthyzin. Ce sont des préparations de vasoconstricteur, ils ne peuvent pas être utilisés pendant longtemps.

Posséder une propriété pour éliminer les œdèmes salins et les fonds avec du sel marin (Salin, Quix, Aqua Maris). En l'absence d'allergie à l'huile, la rhinite est traitée avec des gouttes de Pinosol. Mesures complémentaires: thérapie physique, physiothérapie (laser, UV, UHF, courant diadynamique).

Pour combattre les suppurations, les végétations adénoïdes, les polypes, les hématomes, les abcès, vous devriez consulter un médecin. Seul l'oto-rhino-laryngologiste sera en mesure de déterminer correctement la localisation d'une inflammation ou d'autres raisons et de choisir les méthodes de traitement. Il est souvent nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale.

Vous pouvez compléter le traitement principal avec des remèdes populaires:

  • inhaler les vapeurs d'ail, le raifort, les pommes de terre bouillies dans la peau, l'huile de sapin;
  • jus d'égouttement d'aloès, d'oignon, de betterave, d'huile de camphre à la teinture de propolis, d'huile de millepertuis;
  • lavez votre nez avec des bouillons de camomille, de sauge, dilués avec du jus de citron, une solution de permanganate de potassium;
  • réchauffer le nez avec du sel dans le sac;
  • faire un massage nasal.

Cependant, avant de traiter vous-même la maladie, vous devriez consulter un médecin afin de ne pas aggraver le problème.

Inflammation de la membrane muqueuse dans le nez

La membrane muqueuse du nez est un organe extrêmement important qui assure le nettoyage, l’humidification et la régulation de la température de l’air inhalé. C'est une ligne défensive sérieuse, qui porte le premier coup aux microorganismes pathogènes (pathogènes).

Même le système immunitaire le plus puissant, éprouvant constamment les effets néfastes des bactéries et des virus, échoue de temps en temps.

Dans le cas de la membrane muqueuse de la cavité nasale, il s’agit le plus souvent d’un processus inflammatoire.

L'inflammation de la muqueuse nasale dans la classification médicale acceptée des maladies s'appelle la rhinite. Dans le langage courant le nez qui coule.

D'une part, les symptômes du processus inflammatoire de la muqueuse nasale sont souvent constatés au cours de la période froide automne-hiver de l'année. Dans une telle situation, la rhinite catarrhale peut être une maladie autonome ou accompagner un rhume.

Par ailleurs, des symptômes d'inflammation de la muqueuse nasale sont souvent constatés au cours de la période printemps-été. Dans ce cas, nous parlons de rhinite allergique. Période de floraison - la période traditionnelle d'activation des réactions allergiques.

Une seule chose résume ces situations: elles nécessitent toutes deux un traitement rapide et approprié.

Symptômes d'inflammation de la muqueuse nasale

Les symptômes spécifiques du processus inflammatoire de la muqueuse nasale dépendent de la cause qui a provoqué son apparition. Les symptômes de la rhinite allergique et infectieuse sont donc très différents les uns des autres. Il est logique de considérer séparément ces deux situations.

Symptômes d'allergie de l'inflammation de la muqueuse nasale

N'oubliez pas que les manifestations spécifiques d'une même maladie peuvent ne pas coïncider complètement chez différentes personnes. Nous sommes tous individuels. Certains vont observer tous les symptômes ci-dessus, d'autres seulement quelques-uns.

Donc, avec une inflammation de la muqueuse nasale causée par une réaction allergique, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • congestion nasale;
  • problèmes de respiration nasale;
  • écoulement aqueux et clair;
  • sensation de chatouillement et démangeaisons dans la cavité nasale;
  • gonflement des tissus du visage;
  • des éternuements.

L'inflammation de la muqueuse n'est pas nécessairement saisonnière. Chez certains patients, ces symptômes sont observés toute l'année.

Il n'y a rien d'étonnant. Tout est associé à un allergène spécifique causant des allergies. Si elle apparaît seulement à un moment précis de l'année, l'allergie sera inextricablement liée à cette saison. Par exemple, le pollen végétal. Il apparaît au printemps ou en été et, par conséquent, la muqueuse nasale va enflammer précisément en ces saisons. Mais si l'allergène est de la poussière de maison, la maladie sera permanente toute l'année.

Symptômes d'inflammation de la muqueuse nasale avec rhinite infectieuse

Ceux-ci comprennent:

  • sécheresse et brûlures dans la cavité nasale;
  • écoulement nasal abondant (clair, jaune ou vert);
  • congestion nasale sévère;
  • difficulté à respirer par le nez.

La couleur des écoulements muqueux nasaux dépend du stade actuel de la maladie et de la présence d’une infection bactérienne. Ce facteur est la raison pour laquelle la sécrétion muqueuse incolore est peinte dans les tons jaune ou vert.

Le symptôme le plus dangereux qui se produit lorsque l'inflammation de la muqueuse nasale est la congestion nasale. Après tout, cela cause des difficultés respiratoires.

La perturbation du processus respiratoire naturel provoque une privation d'oxygène du cerveau. Au cas où un tel état deviendrait chronique, des troubles graves pourraient survenir dans le cerveau. Les maux de tête les plus graves sont les plus inoffensifs.

Peu importe la cause de l'inflammation de la muqueuse nasale, un traitement approprié est nécessaire. Le facteur de rapidité est très important ici. Plus vous restez longtemps seul avec la maladie, plus la maladie deviendra chronique.

N'oubliez pas que seul un médecin qualifié peut prescrire les remèdes et les méthodes de traitement appropriés.

Traitement de l'inflammation de la muqueuse nasale avec rhinite infectieuse

Tout d'abord, exposons les stéréotypes et les mythes courants liés au traitement de la rhinite.

Les gouttes nasales et les sprays vasoconstricteurs ne guérissent pas l'inflammation de la muqueuse nasale. Ces médicaments ne sont responsables que pour soulager les symptômes de la congestion nasale. Ainsi, les agents vasoconstricteurs facilitent l'évolution de la maladie, mais ne sont aucunement liés à son traitement.

En outre, il est strictement interdit à de tels médicaments pour le nez de prendre sans interruption pendant une longue période. Habituellement, la limite de temps pour la prise de gouttes et de sprays vasoconstricteurs est de 3 à 7 jours.

Si nous parlons du traitement médicamenteux de l'inflammation de la muqueuse nasale, afin de choisir le médicament approprié pour le cas, nous devons connaître exactement la raison pour laquelle la maladie est survenue.

Ainsi, en cas de rhinite virale, des médicaments antiviraux sont souvent prescrits:

Si le nez qui coule est dû à l’effet pathogène de bactéries, des préparations antibiotiques Isofra et Polydex peuvent être utilisées. De plus, les oto-rhino-laryngologistes prescrivent souvent une solution d'argent colloïdal - Protargol.

Vous pouvez également utiliser les recettes de la médecine traditionnelle. Des progrès remarquables dans l'inflammation des muqueuses ont été lavés dans la cavité nasale et par inhalation de vapeur. Ces procédures physiothérapeutiques aident à dégager les sécrétions pathogènes accumulées dans la cavité nasale et à stimuler les processus de régénération.

Recette 1. Prendre 25-27 feuilles de laurier. Remplissez-les d'eau et portez à ébullition. Lorsque des bulles apparaissent, retirez le récipient du feu. Verser le bouillon dans un thermos. Laisser infuser pendant 7 heures. Utilisez-le comme base d'inhalation. La durée de la procédure est d'environ 10 minutes. Attention! Des respirations trop brusques et trop profondes peuvent provoquer des brûlures des voies respiratoires supérieures.

Recette 2. Prenez trois cuillères à café de fleurs de camomille et versez 500 ml d'eau. Faire bouillir sur le feu pendant 5-7 minutes. Puis retirez du feu. Laisser refroidir et filtrer. Utilisez ce bouillon pour rincer la cavité nasale.

Traitement de l'inflammation de la muqueuse nasale avec des allergies

Si votre muqueuse nasale est enflammée à cause d'une réaction allergique, vous devez tout d'abord identifier l'allergène. Si vous réussissez à ne pas le contacter, aucun traitement n'est nécessaire.

C'est la meilleure stratégie pour l'inflammation allergique de la muqueuse nasale. Malheureusement, dans la plupart des cas, il ne peut pas être mis en œuvre.

Dans de telles situations, vous devriez contacter votre allergologue immunologue. Le médecin diagnostiquera et prescrira le traitement approprié à votre cas.

Les médicaments antihistaminiques sont utilisés en tant que médicaments contre l'inflammation allergique de la muqueuse nasale. Voici une courte liste d'entre eux:

Un moyen universel de lutter contre les processus inflammatoires se produisant dans la cavité nasale consiste à la laver avec une solution saline ou ses analogues - des préparations nasales à base d’eau de mer. De plus, nous vous conseillons de vous familiariser avec la publication "La croissance de la muqueuse nasale".

Comment traiter l'inflammation de la muqueuse nasale?

Les processus inflammatoires de la muqueuse nasale, mieux connus sous le nom de rhinite (rhinite), peuvent provoquer des agents à la fois infectieux et allergiques et peuvent survenir sous la pression de facteurs psychosomatiques. Les symptômes et le traitement de l'inflammation de la muqueuse nasale peuvent varier légèrement en fonction de la nature de son apparition.

Image symptomatique

Les signes bien connus du processus inflammatoire sous la forme d'une sécrétion accrue de mucus nasal, d'éternuements et d'une congestion nasale chez la plupart des patients ne constituent aucune menace. Une attitude frivole à l'égard de ce problème provoque un auto-traitement, pouvant entraîner des processus pathologiques au niveau des organes ORL (antrites, furonculoses, eczémas, etc.).

Les causes de la rhinite peuvent être variées et un diagnostic rapide vous permet de déterminer la stratégie de traitement efficace.

En oto-rhino-laryngologie, la rhinite est différenciée par les symptômes caractéristiques de chaque type:

  • Infectieux. Le développement du processus inflammatoire est précédé par l’entrée d’agents viraux, bactériens, de microorganismes du genre Candida, Mycoplasma. Le processus infectieux est accompagné de faiblesses et de frissons, d'une sécrétion muconasale abondante, d'hyperthermie (température supérieure à 37 degrés), de difficultés respiratoires nasales, de douleurs, d'une sensation de brûlure au sens de l'odorat. Par la nature de l'écoulement nasal, l'étiologie du rhume de cerveau est déterminée: l'activité des virus est indiquée par un mucus de couleur blanchâtre transparente, et l'attachement de la bactérie est indiqué par la morve jaune-vert.
  • Vasomoteur. Inflammation de la muqueuse nasale sans rhinite, accompagnée par une congestion principalement le matin, la libération d'une consistance aqueuse de mucus, un éternuement indique le développement d'une rhinite vasomotrice. Une caractéristique distinctive de cette rhinite sont des symptômes soudains et paroxystiques.
  • Allergique. La muqueuse nasale est enflammée et indique une réaction allergique lorsque le mucus muconasal épisodique est abondant dans la nature, une congestion nasale, des éternuements fréquents et une sensation de démangeaison au nez. Cette rhinite a un caractère saisonnier (période printemps-été), les rechutes s'accompagnent d'une symptomatologie plus prononcée, en période de rémission - le tableau symptomatique est normalisé.

Au stade initial de l'inflammation, le nez qui coule est aigu. En cas de traitement tardif et inapproprié, la forme aiguë peut migrer vers la forme chronique.

En général, les formes aiguës et chroniques présentent des symptômes similaires, la seule différence étant la manifestation moins prononcée des symptômes de la rhinite chronique, mais sur une longue période. Alors que la forme aiguë du nez qui coule implique une réponse plus active du corps à l'agent pathogène.

Pour référence! Le cycle de la forme aiguë de la rhinite dure 7 à 10 jours, passant par trois phases de modifications de la muqueuse. Un traitement opportun permet d’arrêter la maladie dans les 3-5 jours.

La muqueuse nasale rouge chez un enfant souffrant de congestion nasale sévère, de larmoiement, de production abondante de mucus nasal et parfois de saignements de nez peut indiquer une rhinite traumatique (contact avec le corps par un corps étranger, procédures hygiéniques / médicales rugueuses).

Chez l'adulte, les conditions de travail néfastes sont à l'origine de facteurs - vapeurs de divers produits chimiques, microparticules métalliques, etc.

Les femmes enceintes rencontrent souvent une inflammation de la muqueuse nasale en raison de changements hormonaux dans le corps. Un tableau clinique ambigu est caractéristique de la rhinite chez la femme enceinte, le symptôme principal étant une congestion nasale prolongée, qui peut durer jusqu'au début du travail.

Parmi les symptômes concomitants, les experts distinguent la formation de croûtes dans le nez, les éternuements, les muqueuses sèches, les démangeaisons. L'écoulement nasal peut être totalement absent.

C'est important! L'utilisation non systématique de médicaments vasoconstricteurs contribue au développement de la rhinite médicale.

Quoi et comment traiter l'inflammation de la muqueuse nasale

Chaque type de rhinite implique une certaine tactique de traitement, que le médecin choisit en fonction des données de diagnostic et des antécédents du patient.

La médecine conservatrice met en évidence les interventions thérapeutiques courantes:

  • Traitement d'irrigation à la maison avec des sprays pour laver les voies nasales. Les plus courantes sont les solutions pharmacologiques finies "Aquamaris", "Aqualor", "Humer", "Dolphin". Un lavage quotidien du nez aide à hydrater les muqueuses, à éliminer le mucus, les agents allergiques et infectieux, à soulager l’inflammation. Ces médicaments renforcent l'effet thérapeutique des médicaments vasoconstricteurs, ne provoquent pas de dépendance. La durée du traitement peut aller jusqu'à 30 jours, avec 3-4 utilisations uniques par jour. Comme alternative aux produits pharmaceutiques, vous pouvez utiliser votre propre solution saline.
  • Instiller les voies nasales. Cette manipulation vous permet de restaurer la fonction de drainage du nez - en éliminant les poches et en normalisant la respiration nasale. En fonction de la substance active, l’effet thérapeutique peut durer 6 à 10 heures. En raison du réflexe prononcé, de l'effet vasoconstricteur et du faible effet antiseptique, les médecins préfèrent Vibrocil, Tizin, Naphazaolin, Nasol, Galazolin. L'apport quotidien recommandé est de 1 à 2 gouttes de médicament trois fois par jour, durant 3 à 5 jours. Le dépassement de la dose recommandée et de la durée du traitement peut entraîner une dépendance aux ingrédients actifs.
  • L'utilisation de médicaments qui bloquent le récepteur de l'histamine H1. Les antihistaminiques sont obligatoires dans le traitement de la rhinite allergique, mais peuvent également être utilisés dans le traitement de la rhinite infectieuse en raison de ses propriétés pharmacologiques (élimination de l'œdème muqueux). Les spécialistes choisissent la dernière génération d'antihistaminiques, en raison de l'absence pratique d'effets secondaires - «Cetrin», «Zirtek», «Telfast», etc. Le taux quotidien du médicament est calculé en fonction de l'âge du patient, parfois du poids corporel.

Lors du diagnostic d'un rhume bactérien, il est nécessaire d'utiliser des antibiotiques locaux, représentés par Isofra, Polydex, Bioparox. Ces médicaments ont un effet néfaste sur la microflore bactérienne et les lésions fongiques. La durée du traitement est de 5 à 7 jours, avec un calcul individuel de la dose quotidienne.

C'est important! En cas de déviation par rapport au traitement antibiotique, le surdosage peut provoquer une perte d’appétit, un dysfonctionnement gastro-intestinal, une anémie, des réactions allergiques, des nausées et des vomissements.

La principale raison de la nomination de médicaments hormonaux pour le nez ("Nasonex", "Avamys") est une vasomotricité, une rhinite allergique ou une inflammation de la membrane muqueuse de nature chronique.

Les corticostéroïdes aident à réduire l'inflammation, inhibent le développement d'une réaction allergique. Il existe un certain nombre de contre-indications à utiliser, par conséquent, la prescription du médicament, sa posologie est engagée uniquement par le spécialiste traitant.

Méthodes folkloriques

Les remèdes populaires sont utilisés pour traiter les rhinites d'étiologies diverses. Mais il faut comprendre qu’en plus de l’efficacité des méthodes traditionnelles, il est possible que l’hypersensibilité du système immunitaire se développe, dans la mesure où de nombreux composants sont des médiateurs de l’allergie. Par conséquent, les prescriptions suivantes avant de commencer le traitement doivent être discutées avec votre médecin.

Les principales positions dans la rhinite infectieuse sont chauffées. Ces procédures sont assez efficaces au stade initial de l'inflammation, dans des conditions de température corporelle naturelle. Comme ingrédients, vous pouvez utiliser un œuf à la coque ou du sel, placé dans un sac.

On observe une dynamique positive avec les bains chauds à la moutarde (cuire à la vapeur les jambes pendant cinq minutes, après la procédure, porter des chaussettes chaudes).

Les inhalations de rhinite sont considérées comme le moyen le plus sûr de traiter l'inflammation, à condition que des précautions soient prises. Utilisation optimale de dispositifs spéciaux - nébuliseur, inhalateur. En l'absence de ces dispositifs, vous pouvez vous tourner vers l'ancienne méthode - le bain de vapeur.

En tant que composants de la procédure, vous pouvez utiliser des herbes médicinales (camomille, calendula, sauge, écorce de chêne) ou les huiles essentielles de l’arbre à thé, de l’eucalyptus, du thuja. À 1 l. l'eau, portée à ébullition - 3 c. l herbes, laisser refroidir à une température de 50-60 degrés. Lors de l'utilisation des huiles essentielles - 1 l. liquides - 5-6 gouttes de suspension.

Vous pouvez également utiliser des gouttes de pharmacie. Pour ce faire, le jus d'une racine dilué à proportion égale avec de l'eau. Les gouttes d'oignon à l'ail ne sont pas moins efficaces, pour la préparation desquelles il est nécessaire de combiner le jus des produits en quantités égales, puis diluer avec de l'eau 1: 1.

Conclusion

L'auto-traitement de l'inflammation des muqueuses peut ne pas donner une dynamique positive. Une visite chez le médecin permettra d’arrêter la maladie dans un court laps de temps, en prévenant de la survenue de complications. La clé de l'efficacité du traitement réside dans le diagnostic précis du processus inflammatoire.

Inflammation du nez: causes et traitement. Comment enlever la douleur? Thérapies

Une congestion et des écoulements abondants, une respiration difficile, un gonflement, des muqueuses sèches, des murs rouges à l'intérieur indiquent une inflammation du nez.

La maladie peut être déclenchée par divers facteurs qui, à l'avenir, détermineront le choix des méthodes de traitement. L'inflammation à l'intérieur du nez peut être infectieuse et non infectieuse.

Inflammation du nez: causes

Les virus, les bactéries et les champignons peuvent devenir porteurs d'infection. Ils provoquent une inflammation des muqueuses et l'apparition d'un rhume. Les autres raisons pour lesquelles une personne a enflammé le nez peuvent inclure les facteurs suivants:

  • pénétration de corps étrangers (généralement chez les enfants);
  • blessures - inflammation sans rhinite;
  • les changements hormonaux qui se produisent pendant la grossesse;
  • réactions allergiques;
  • manipulations médicales grossières;
  • utilisation à long terme d'antibiotiques sur fond de faible immunité.


La sensation de brûlure et d'irritation ainsi que les éternuements, les sécrétions abondantes et la température élevée surviennent surtout chez les enfants.

Les enfants sont plus susceptibles à la maladie en raison des caractéristiques anatomiques des voies nasales, de l'immunité immature, de l'incapacité de se moucher correctement. La phase aiguë de la maladie (rhinite) se transforme souvent en une forme chronique.

Inflammation du cartilage du nez

État pathologique dans lequel le patient a des difficultés à respirer, douleur, gonflement, saignement, mal de tête.

Le plus souvent, il survient à la suite de divers dommages: après une chute, un accident de la route, une blessure à la maison, une bagarre. Dans les cas compliqués, des nausées, des vertiges et des évanouissements peuvent survenir.

Le septum au nez fait mal

La douleur et l'inflammation du septum nasal peuvent être causées par diverses causes. Parmi les plus courants: traumatisme, sinusite chronique et sinusite, la présence de furoncles.

Un état pathologique se développe si vous ignorez les maladies catarrhales ou virales qui, si elles ne sont pas traitées, produisent des complications graves. Les conséquences d'un septum incurvé du nez peuvent être un ronflement, des saignements fréquents, une détérioration de l'odeur.

L'érysipèle du nez

Il s'agit d'une inflammation de la conque nasale causée par une infection à streptocoque. Les agents pathogènes peuvent pénétrer dans les petites fissures lors du brossage de la peau avec les mains sales ou du pincement de l'acné.
Source: nasmorkam.net Les principaux signes sont une rougeur de la peau sur la partie externe du nez, des poches. Avec la maladie apparaissent souvent des frissons et de la fièvre, persistant pendant plusieurs jours. En l'absence de traitement, le processus inflammatoire peut se propager au pharynx et au larynx.

Treillis Nez Maze: Inflammation

Le labyrinthe en treillis est le nom collectif des cellules d'ethmoïde. L'inflammation des os se produit dans le contexte de maladies infectieuses récurrentes. Symptômes de la maladie - maux de tête, localisés près de la racine du nez, congestion, écoulement nasal.

Écoulement purulent peut couler dans le fond de la gorge. Avec un cours compliqué du processus inflammatoire est capable d'entrer dans l'orbite, provoquant un gonflement des paupières, le déplacement du globe oculaire.

Inflammation des tissus mous du nez

Quel est le nom de la maladie provoquée par le processus purulent, qui est localisé dans le bulbe pileux à la veille du nez? En médecine, on l'appelle le follicule. Sur les muqueuses se forment des pustules avec les cheveux au centre, la peau rougit et gonfle. Le patient a des démangeaisons, une sensation de brûlure.

Rhinosinusite subaiguë

Rhinosinusite - ensemble de symptômes indiquant une inflammation de la cavité et des sinus paranasaux. Il est plus fréquent chez les adultes de plus de 45 ans.

Les facteurs provocants peuvent être des polypes, des végétations adénoïdes, des blessures, des prédispositions héréditaires. Outre les symptômes habituels tels que congestion, décharge et difficultés respiratoires, le patient présente tous les signes d'intoxication générale du corps.

Les patients ressentent des douleurs dans les sinus nasaux, aggravées par le torse et la tête.

Lésions fongiques muqueuses

Peut survenir lorsque frappé sur les membranes muqueuses de divers champignons et de leurs familles. L'infection se produit lorsque l'immunité est affaiblie après des infections virales respiratoires aiguës, la grippe et d'autres maladies du rhino-pharynx.

Le patient a de petites pustules, une floraison blanche dans le nez, un écoulement jaune-vert. La voix devient faible et nasale, il est difficile pour une personne de respirer à cause des passages bouchés.

Quand devrais-je voir un médecin? Diagnostics

Une certaine partie des patients n’est pas encline à percevoir les signes d’un rhume et la congestion comme une maladie grave. En conséquence, les symptômes sont simplement ignorés et la maladie se transforme en formes chroniques graves.

Les maladies au stade avancé sont beaucoup plus difficiles à traiter et peuvent même entraîner des complications telles que la méningite, la cellulite de l'orbite, un abcès cérébral et un œdème des paupières.

À une température corporelle élevée, maintenue pendant 2 à 4 jours, avec des sécrétions abondantes, une sensation de lourdeur et d'inconfort dans la région des sinus, vous devez toujours contacter l'oto-rhino-laryngologiste. Pour diagnostiquer la maladie en utilisant les méthodes suivantes:

  • examen général et palpation;
  • radiographie;
  • tomographie par ordinateur;
  • endoscopie.

S'il y a lieu de suspecter une origine allergique du processus inflammatoire, il est recommandé de rechercher les allergènes. Après avoir déterminé la maladie, prescrire un traitement.

Comment éliminer l'inflammation dans le nez d'un enfant?

Afin de traiter avec succès une maladie associée à une inflammation de la cavité nasale, utilisez un ensemble de mesures thérapeutiques.

Ceci est une thérapie médicamenteuse, physiothérapie, chirurgie (ponction du sinus nasal). L'objectif principal du traitement est de soulager la congestion, de garantir une respiration libre et d'éviter le développement de complications.

Les drogues comprennent:

  • agents vasoconstricteurs pour éliminer l’œdème et permettre la respiration libre (gouttes Otrivin, Nazivin);
  • antiseptiques - accélèrent la guérison, préviennent la propagation des agents pathogènes (gouttes de Protargol, Collargol, Bepanten);
  • antipyrétique pour stabiliser la température corporelle (panadol, ibuprofène);
  • antihistaminiques pour pathologie allergique (Fenistil, Zyrtek).


La prescription d'antibiotiques n'est justifiée que dans les cas où le problème est causé par une infection bactérienne. Ils peuvent être utilisés exclusivement sur ordonnance du médecin.

Si le processus inflammatoire est d'origine virale, des médicaments antiviraux sont prescrits - Viferon, Gripperon.

Laver

Comment supprimer la douleur et le gonflement dans les processus inflammatoires du nez d'un bébé, à l'exception des médicaments? Un bon effet thérapeutique donne la procédure de lavage de la cavité nasale de l'enfant.

Les meilleurs médicaments en pharmacie utilisés à cette fin sont Aqualor et Aqua Maris. Ces préparations sont faites à base d’eau de mer. Ils n'irritent pas la membrane muqueuse et contiennent un grand nombre de substances utiles.

Un remède utile pour laver le nez de l'enfant sera une décoction à base d'herbes médicinales. À cet effet, fleurs de camomille, feuilles de menthe, sauge, mélisse.

Vous pouvez préparer une solution de sel à la maison. Pour ce faire, un tiers de cuillère à thé dissous dans un verre d'eau bouillie tiède.

Le lavage est contre-indiqué en cas d'otite, de traumatisme, de courbure du septum nasal, de polypes, de présence de corps étrangers dans la cavité.

Parmi les procédures physiothérapeutiques, les inhalations ont fait leurs preuves. irradiation infrarouge, électrophorèse, traitement au quartz de la cavité nasale. Exercices de respiration thérapeutique recommandés.

Inflammation du nez de l'intérieur: traitement à domicile

Lorsque l'infection est utilisée gouttes vasoconstricteurs, vaporiser pour se laver, pommade pour éliminer la maladie.

Pour le traitement de la rhinite, la sinusite, la sinusite est également un nébuliseur par inhalation efficace. L'utilisation de la médecine traditionnelle est possible, mais avant l'utilisation, une consultation préalable avec un médecin est nécessaire.

La rhinite d'origine allergique nécessite la nomination d'antihistaminiques.

Pommade pour l'inflammation dans le nez

Avec l'aide de divers onguents nasaux, vous pouvez rapidement vous débarrasser des furoncles, de l'eczéma, de l'érysipèle, de l'herpès. Pour le traitement utiliser:

  • onguents antibactériens pour soulager la douleur et l’enflure, rétablir la respiration (Levomekol, Bactoroban, Miramistin, onguent de Vishnevsky);
  • les médicaments anti-inflammatoires éliminent la douleur, inhibent la propagation des virus, renforcent l’immunité (Viferon, Infagel, pommade oxolinique);
  • les agents combinés ont des effets antiseptiques et anti-allergènes, inhibent l'activité des agents pathogènes (Bepanten, Pinosol, Sinoflan, pommade de Fleming).


En plus des pharmacies utilisent pommade, qui est facile à cuisiner à la maison. La vaseline est mélangée avec du jus de feuilles d'aloès et quelques gouttes de menthol et d'huile d'eucalyptus sont ajoutées. Le mélange résultant est légèrement lubrifié turunda et les mettre dans les voies nasales pendant 10-15 minutes.

Gouttes nasales pour l'inflammation

Des gouttes et des aérosols contre l'inflammation sont nécessaires pour ralentir la croissance et détruire les bactéries, soulager la stagnation, liquéfier et éliminer le mucus, éliminer l'irritation et la sécheresse des muqueuses.

Parmi les médicaments les plus efficaces pour l'instillation, il convient de souligner:

  • vasoconstricteur - Naphthyzinum, Otrivin, Sanorin, Nazol;
  • hormonal - Nazorex, Avamis;
  • avec un antibiotique - Isofra, Polidex;
  • mucolytique - Mukodin, Flyuditek;
  • hydratant - Aqualor, Aquamaris.


Dans le traitement, il est permis d'utiliser des remèdes maison: gouttes à base de jus d'aloès, miel, ail, huile.

Comment enlever l'inflammation du nez avec les méthodes traditionnelles?

Divers moyens de la médecine traditionnelle peuvent être utilisés comme fonds supplémentaires. Nous donnons des exemples de remèdes populaires causés par diverses raisons.

En cas de dommages viraux:

  • l'oignon nettoyé est amené à l'état de gruau, versez de l'eau chaude, ajoutez le miel, le mélange est lavé les voies nasales deux ou trois fois par jour;
  • mélanger le jus de betterave et de carotte et égoutter trois fois par jour;
  • un mélange de fleurs de camomille et de calendula est versé dans de l'eau bouillante, maintenu au bain-marie, refroidi, filtré et lavé chaque narine en alternance jusqu'à cinq fois par jour;
  • Un mélange d'huile d'argousier et de Kalanchoe est instillé en alternance dans chaque narine 3-4 fois par jour.

Pour éliminer l'œdème, une feuille de chou ou une compresse préparée à partir de pommes de terre râpées est appliquée sur l'endroit meurtri. Pour éliminer la douleur appliquée au nez, un mélange d'aloès et de miel.

En cas de réactions allergiques:

Dans la rhinite allergique, il est recommandé de boire une décoction de feuilles d’airelles. Trois cuillères à soupe de airelles doivent prendre 1 litre d’eau bouillante. Buvez un demi-verre de décoction plusieurs fois par jour. Pour éliminer le gonflement, prenez également une solution aqueuse de momie.

Inflammation sous le nez

L'irritation, l'enflure, l'apparition de pustules sous le nez sont éliminés à l'aide de pommades anti-inflammatoires, d'hydratants, de sésame, d'amandes ou d'huile de pêche.

Les pommades et les crèmes au panthénol favorisent la cicatrisation rapide des plaies et des fissures, éliminent la desquamation et la sécheresse et stimulent la réparation des tissus.

Si des croûtes apparaissent sur la peau pendant l'inflammation, elles ne peuvent pas être décollées. Pour adoucir la peau, appliquez de la vaseline ou de la crème pour bébé.

Vous ne pouvez pas toucher votre visage avec les mains sales, utilisez les serviettes, les cosmétiques, les divers articles ménagers de quelqu'un d'autre.

Pour éviter la sécheresse des muqueuses, vous devez surveiller l'humidité de l'air dans la pièce, lubrifier les voies nasales avec des huiles végétales et effectuer un nettoyage humide régulier.

Vous Aimerez Aussi