Inflammation des sinus nasaux: traitements traditionnels et non traditionnels

La liste des maladies ORL courantes est dominée par la sinusite - inflammation des muqueuses nasales et des sinus. Le plus souvent, la maladie survient comme une complication après des maladies respiratoires. Il est nécessaire de prendre des mesures rapides pour éliminer l'inflammation afin d'éviter le développement de conséquences désagréables.

Causes de l'inflammation des sinus

La sinusite est une inflammation aiguë ou chronique des sinus.

Les sinus sont situés dans la mâchoire supérieure et sont reliés à la cavité nasale par des ouvertures naturelles. En fonction de la localisation du processus inflammatoire dans les sinus nasaux, on distingue les formes suivantes: sinusite frontale, sinusite, sinusite, sphénoïdite.

Le processus inflammatoire dans les sinus paranasaux se produit lorsque les agents pathogènes entrent. La sinusite peut être virale, bactérienne ou fongique. La sinusite virale est moins grave, mais une infection bactérienne peut souvent se produire.

Les principaux facteurs provoquant le développement du processus inflammatoire:

Une fois ingéré, l'infection se multiplie sur la muqueuse nasale, puis se propage aux sinus paranasaux, provoquant ainsi une inflammation et un gonflement.

Dans de telles conditions, les bactéries se sentent bien et un apport insuffisant en oxygène nuit à la reproduction. Le processus inflammatoire affecte généralement plusieurs sinus, car ils sont très proches les uns des autres.

Les symptômes

Mauvaise écoulement du nez avec une odeur désagréable, douleur à la flexion de la tête, température et faiblesse sont des signes d'inflammation des sinus

Lorsque l'inflammation des sinus du nez, le patient présente les symptômes suivants:

  • Écoulement nasal épais et purulent, ayant une odeur forte et désagréable.
  • Lorsque la tête est inclinée, il y a une douleur dans la région des sinus paranasaux.
  • Nez qui coule
  • Mal de tête sévère.
  • Toux
  • Puffiness et rougeur des yeux.
  • Augmentation de la température corporelle.

L'évolution de la maladie peut se présenter sous plusieurs formes:

  • Courant aigu. Les signes du processus inflammatoire sont prononcés. Si le traitement est effectué correctement, la maladie disparaît sans laisser de trace.
  • Cours chronique. Le processus inflammatoire dure plus d'un mois et se développe dans le contexte d'une forme aiguë non guérie.

Si certains de ces symptômes apparaissent, vous devez contacter l’otolaryngologue.

Préparations médicales pour enfants et adultes

Les médicaments prescrits ne sont prescrits qu'après le diagnostic et l'identification de l'agent pathogène.

Le traitement médicamenteux implique l'utilisation de médicaments pour soulager l'enflure, l'écoulement de mucus par les voies nasales et l'élimination du processus inflammatoire:

  • Lorsqu’on utilise la congestion nasale, on utilise des médicaments vasoconstricteurs: Naphazoline, Oxymétazoline, Sanorin, Nazol, etc. Il est important de savoir que l’utilisation de gouttes pendant plus de 7 jours est interdite, car la dépendance se développe. Dans le traitement de la sinusite est souvent utilisé des médicaments combinés: Isofra, Protargol, Polydex. Ils contiennent plusieurs principes actifs, grâce auxquels les médicaments ont un effet antibactérien, anti-inflammatoire et antiallergique. S'il n'y a pas de contre-indications, vous pouvez laver le nez avec des solutions antiseptiques et salines.
  • Des antibiotiques à base de pénicilline sont utilisés pour éliminer l'infection: céfuroxime, amoxicilline, érythromycine, etc. Dans la forme aiguë, la durée du traitement antibiotique est d'environ 10 à 14 jours. Si l'inflammation est passée dans la forme chronique, le traitement peut durer environ 4-6 semaines. Le dosage de l'antibiotique est prescrit exclusivement par un médecin. À la fin du traitement par des médicaments antibactériens, des probiotiques doivent être utilisés. Ils améliorent la microflore intestinale et réduisent l’effet négatif des antibiotiques sur le corps.
  • Si nécessaire, le médecin peut prescrire l'utilisation d'antihistaminiques, ce qui réduira la force du processus inflammatoire. Parmi les antihistaminiques utilisés, Diazolin, Claritin, Loratadin et d’autres.
  • Dans les cas avancés, si vous ne pouvez pas retirer le pus des sinus, une ponction est effectuée. Cette procédure permet de restaurer la perméabilité des voies nasales, éliminer le mucus.
  • Dans le traitement de l'inflammation des sinus chez les enfants, des médicaments vasoconstricteurs légers sont utilisés: Nose, Rinofluimucil, Nasol Kids, etc. Il est utile d'effectuer un lavage avec des solutions salines isotoniques: Aqua Maris, Aqualore, etc.
  • Une maladie bénigne chez les enfants est traitée avec l'utilisation d'antibiotiques appartenant à une gamme de céphalosporines et de macrolides: clarithromycine, spiramycine, azithromycine, cefelim, ceftriaxone, etc. L'amoxicilline, l'amoxiclav, etc. sont utilisés sous forme sévère.

Il convient de rappeler que les antibiotiques ne sont utilisés que pour les infections bactériennes, lorsque l'écoulement nasal est jaune-vert. En cas de maladie virale, l'utilisation d'antibiotiques est peu pratique et inefficace et peut entraîner une diminution de l'immunité. Tout médicament antibactérien est nommé strictement oto-rhino-laryngologiste.

Recettes folkloriques

Inhalation de vapeur - une méthode populaire efficace de traitement de l'inflammation des sinus

Lorsque la sinusite est très utile pour effectuer le lavage, l'inhalation, faire des compresses, et également enterrer le nez avec des infusions de plantes médicinales. Les méthodes traditionnelles de traitement n'éliminent pas l'infection, mais aident uniquement à soulager la maladie, réduisant ainsi la manifestation des symptômes.

Recettes populaires populaires efficaces dans l'inflammation des sinus:

  • Inhalation d'ail. Prenez quelques gousses d'ail, nettoyez-les, hachez-les et versez 120 ml d'eau bouillante. Ajoutez une cuillère à café de vinaigre et mélangez bien. Couvrez-vous la tête avec une serviette et inspirez les vapeurs pendant 10 à 20 minutes.
  • Solution d'oignon. Râpez un petit oignon sur une râpe fine et ajoutez une petite cuillerée de miel. Mélangez le mélange, versez 120 ml d’eau bouillie. Fermez le récipient avec un couvercle et laissez-le pendant 5 à 7 heures. Ensuite, filtrer et laver le nez tous les jours avec la solution préparée. Vous pouvez mélanger des oignons râpés avec de l'huile végétale, les faire passer dans une étamine et les enfouir dans le nez.
  • Jus d'aloès Couper une petite feuille d'aloès, rincer et presser le jus. Diluer dans l'eau dans des proportions égales et enterrer 2-3 fois par jour. Au lieu de l'aloès, vous pouvez utiliser Kalanchoe, avec plus d'eau ajoutée.
  • Compresse de résine d'épicéa. Pour la préparation d'une compresse, vous devez prendre 200 g de résine, d'oignon, 50 ml d'huile végétale et 15 g de vitriol. Amener la résine à ébullition et ajouter tous les autres ingrédients. Bien mélanger et utiliser comme une compresse.
  • Compresse de propolis. Prenez quelques morceaux de propolis, faites-les tremper dans l'eau et ajoutez le jus de moustache dorée dans un rapport 1: 1. Chauffer le mélange à feu doux, puis mettre dans une gaze et rouler en plusieurs couches. Appliquer sur les sinus touchés pendant une demi-heure.
  • Feuille de laurier décoction. Prenez 10 feuilles de laurier, versez trois litres d'eau. Mettez la casserole sur un feu lent et faites bouillir pendant 5-10 minutes. Ensuite, attendez que le bouillon soit légèrement refroidi et procédez à l'inhalation. Vous devez savoir que l'inhalation d'air chaud est interdite, car vous pouvez brûler le mucus.
  • Pour l'inhalation, vous pouvez utiliser les huiles essentielles d'eucalyptus, de sauge, de menthe et de théier. Il est important de se rappeler que les inhalations de vapeur ne sont pas réalisées en cas de congestion nasale, de saignements de nez ou de températures élevées. Une telle procédure est contre-indiquée chez les enfants de moins de 5 ans.

Complications de l'inflammation des sinus

La sinusite en cours d'exécution peut entraîner des complications très dangereuses.

Si vous n'éliminez pas le processus inflammatoire dans les sinus, des complications graves peuvent alors se développer. Cela se produit généralement lors de la prise inappropriée de médicaments antibactériens, ce qui réduit les fonctions de protection du corps et augmente la résistance des agents pathogènes.

Dans le même temps, le processus inflammatoire se propage davantage et affecte les yeux, la moelle osseuse du crâne, ce qui entraîne des complications intracrâniennes.

Les complications les plus courantes de la sinusite sont:

  • Gonflement et inflammation des paupières.
  • L'abcès du périoste.
  • Prise oculaire de Phlegmon.
  • Inflammation de la carapace molle.
  • Cerveau débordement.
  • Thrombose du sinus longitudinal.

Avec un processus inflammatoire profond, l'os est affecté et une ostéomyélite se développe. Une complication très grave est la méningite - une inflammation de la muqueuse du cerveau.

Le développement de complications intracrâniennes augmente avec une diminution de l'immunité, des défauts osseux.

Le processus inflammatoire peut se propager rapidement dans le sang à travers le corps. Cela peut provoquer une septicémie. C'est très dangereux car cela peut être fatal. Avec un diagnostic correct et opportun, il est possible d'éviter l'apparition de conséquences désagréables.

Prévention

Les mesures préventives visent à éliminer les facteurs provocateurs et les pathologies pouvant conduire au développement du processus inflammatoire.

Mesures de base pour la prévention de la sinusite:

  1. Il est nécessaire de traiter rapidement les infections à nasopharynx.
  2. Nettoyer la cavité buccale des agents pathogènes - traiter les caries et autres maladies dentaires.
  3. Prendre des mesures pour renforcer le système immunitaire: endurcir le corps, consommer une quantité suffisante de fruits et de légumes, faire du sport, abandonner ses mauvaises habitudes, etc.
  4. Évitez l'hypothermie. En hiver, habillez-vous chaudement, assurez-vous de porter un chapeau.
  5. En période de froid, évitez les lieux de grande foule et évitez le contact avec le rhume.
  6. Effectuer l'hygiène.
  7. Normaliser le climat intérieur normal. Ventilez régulièrement et utilisez des humidificateurs si nécessaire. Vous devez également effectuer en permanence un nettoyage humide.
  8. Si vous êtes sujet à une réaction allergique, évitez tout contact avec des substances qui provoquent des allergies.
  9. Il est recommandé de prendre des complexes de vitamines et de minéraux.

Si vous suivez ces recommandations, vous pourrez éviter le développement du processus inflammatoire dans les sinus et prévenir la survenue d'autres maladies des organes ORL.

Vous trouverez plus d'informations sur le traitement de la sinusite à domicile dans la vidéo:

Sinusite chez les enfants: symptômes, diagnostic, traitement. Types d'inflammation des sinus

Un nez qui coule, surtout chez les jeunes enfants, est un phénomène que les parents luttent au mieux de leurs capacités et de leurs capacités. La raison, comme ils le pensent, est ordinaire: je me suis assis dans un courant d'air, je me suis mouillé les pieds - ici, vous avez le nez mouillé. Pendant la saison froide, aucun enfant ne peut se passer d'un rhume. Mais ses causes et ses conséquences ne sont pas toujours inoffensives. Le nez qui coule chronique peut causer un développement médiocre du bébé et diverses maladies graves. Les médecins appellent une sinusite qui coule. Lorsque les enfants sont malades, un traitement est nécessaire, en tenant compte des caractéristiques anatomiques de la structure de leurs os faciaux.

Sinusite, ses types et formes

La sinusite est un nom commun pour les maladies inflammatoires des sinus paranasaux (sinus). Le but des sinus est de préchauffer l'air entrant dans les organes respiratoires. Les traits du visage d'une personne, ainsi que le timbre de sa voix, dépendent en grande partie de la forme et de la taille des sinus.

Il y a 7 de ces sinus (3 paires, situées des deux côtés du nez et 1 non apparié - «en forme de coin», situées au-dessus de celui-ci). L'inflammation peut survenir dans l'un d'eux ou dans l'ensemble, d'un côté du visage ou des deux.

Tous les sinus sont reliés à la cavité nasale par des ouvertures étroites qui se chevauchent facilement en cas d’œdème de la membrane muqueuse. Dans le même temps, le sinus accumule du mucus, c'est la suppuration.

Chez les enfants, les sinus faciaux se forment progressivement. Leur structure change en vieillissant. Par conséquent, les manifestations de la maladie chez les enfants d'âges différents sont différentes. Selon les sinus dans lesquels la membrane muqueuse est enflammée, la sinusite est divisée en les types suivants:

  • sinusite - inflammation des sinus maxillaires ("maxillaires"), qui ne se forment finalement que vers 7 ans;
  • sinusite frontale - inflammation des sinus frontaux;
  • ethmoïdite - inflammation dans les sinus "ethmoïdes";
  • sphénoïdite - le processus d'inflammation se produit dans le sinus "en forme de coin".

La sinusite survient sous forme aiguë (ne dure pas plus de 3 mois), chronique (la durée de la maladie est supérieure à 3 mois) et récurrente (l'enfant est malade périodiquement, tous les 2-3 mois et plus souvent). Une sinusite aiguë à écoulement facile est généralement observée chez un enfant souffrant d'un rhume. Sous forme sévère, cette maladie est rare.

Vidéo: E. Komarovsky sur la façon de traiter la sinusite

Conséquences de la sinusite

L'inflammation se produit généralement au niveau de la membrane muqueuse du nez, où elle se propage jusqu'aux sinus paranasaux. La violation de la ventilation des sinus et le gonflement des muqueuses conduisent à l'apparition d'une sinusite œdémateux-catarrhale, dans laquelle on observe uniquement une inflammation des muqueuses des sinus. Lorsque la suppuration du mucus se produit forme purulente de la maladie. Le pus peut pénétrer dans le sang et le pénétrer dans d’autres organes (cœur, vaisseaux, reins, organes respiratoires).

L'inflammation peut se propager à l'oreille (une otite), aux membranes du cerveau et à la moelle épinière (la méningite est une maladie mortelle). Des polypes peuvent apparaître dans le nez. Il peut y avoir un processus inflammatoire dans les os et les tissus mous qui les entourent (ostéomyélite). L'une des conséquences est l'inflammation de l'orbite, à la suite de laquelle diverses maladies des yeux apparaissent.

Avertissement: Si un enfant présente des symptômes de sinusite, il est impossible de s'auto-traiter. Le traitement à domicile entraîne la poursuite de la propagation du processus pathologique et l'apparition de complications graves. Tout d’abord, vous devez montrer l’enfant au médecin et déterminer la cause de la maladie. Le traitement de la sinusite varie considérablement d'une personne à l'autre.

La sinusite chronique conduit à un système immunitaire affaibli chez un enfant.

Causes de la sinusite

La sinusite a une nature différente, se pose en raison d'une infection, d'une blessure au nez, de la présence d'allergies. En fonction de cela, on distingue les types de sinusite suivants:

  • viral (les agents pathogènes sont la rougeole, la grippe et d’autres);
  • bactérienne (causée par des lésions de staphylocoques, pneumocoques, streptocoques, chlamydia);
  • champignon (le plus souvent manifesté dans la forme chronique du diabète, la leucémie);
  • traumatique (un tel processus inflammatoire est dû à la pénétration d’un corps étranger dans le nez de l’enfant, à une lésion des tissus nasaux lors d’une chute, à des ecchymoses et à des opérations chirurgicales);
  • allergique - la formation d'œdème est facilitée par une inflammation allergique des muqueuses des sinus faciaux. Une telle sinusite apparaît à une certaine saison, associée à la floraison des plantes. Elle peut être causée par l’interaction de l’enfant avec un animal domestique, ainsi que par les effets d’autres facteurs responsables des allergies.

Peut apparaître sous forme mixte de la maladie. La cause de la sinusite est souvent l’asthme bronchique, une inflammation bactérienne des voies respiratoires, le mauvais état des dents chez l’enfant (carie). Il survient souvent chez les enfants infectés par le VIH, souffrant de troubles géniques tels que le syndrome de Down, la fibrose kystique (lésion génétique des organes respiratoires).

La cause de la sinusite chez un enfant peut être une courbure du septum nasal.

Symptômes typiques

Lorsque survient une sinusite chez les enfants, des symptômes de congestion nasale et des difficultés respiratoires apparaissent.

Il y a une douleur dans le front, les joues du nez. La douleur donne dans la mâchoire, le contour des yeux, aggravée par la flexion de la tête. Un nez qui coule apparaît. Les écoulements muqueux du nez sont abondants, liquides ou denses, peints en jaune-vert.

Cela peut causer une mauvaise haleine. La voix devient nasale. La température peut atteindre 38 °. Perturbations, surtout le soir, toux sèche et prolongée, provoquant des nausées et des vomissements. Toux pire dans la soirée.

Le bébé devient lent et capricieux. Ses yeux deviennent rouges et les larmes commencent à couler, ses paupières gonflent.

Caractéristiques de la maladie chez les enfants d'âges différents

Chez les bébés de moins de 3 ans, les sinus nasaux sont peu développés. Par conséquent, la stagnation du mucus y est moins fréquente. La sinusite est souvent de nature virale ou bactérienne. Ce n'est pas aussi brillant que chez les adultes. Le coryza chronique est souvent accompagné d'une inflammation de l'oreille moyenne, dans laquelle il «coule» de l'oreille. Les enfants de cet âge ne peuvent pas toujours se plaindre de douleur.

La présence de sinusite est généralement indiquée par une difficulté respiratoire. L'enfant est très agité, refuse de manger et de boire, ne dort pas bien, est constamment capricieux. Il est difficile pour un bébé allaité de téter un sein ou un biberon, car il ne peut pas respirer normalement avec le nez bouché.

Les enfants plus âgés peuvent déjà clairement expliquer où ils ont mal, décrire leur état. Contrairement aux jeunes enfants, plusieurs sinus sont enflammés (une lésion commune de tous les sinus est possible). Le mucus purulent a des impuretés sanguines.

En plus des symptômes douloureux et de la congestion nasale, ils présentent une diminution marquée de la sensibilité aux odeurs, à la photophobie et à la sécheresse de la gorge. Chatouiller conduit à une toux nocturne atroce. La température monte à 39 °. La situation s'aggrave le soir. La fatigue, l'irritabilité augmente, la mémoire et l'attention se détériorent. L'enfant ronfle dans son sommeil se réveille souvent.

Caractéristiques des symptômes et des complications de divers types de sinusite

Par la nature des symptômes, le médecin peut déterminer le type de sinusite dont souffre l'enfant et prévoir d'éventuelles complications.

Sinusite Elle se caractérise par une douleur sur un côté de la partie supérieure du nez, ou les deux, et un gonflement des paupières. Il y a une sensation de gonflement dans un ou les deux yeux. L'emplacement des sinus maxillaires est tel que du pus peut tomber directement dans la cavité crânienne. Par conséquent, une complication est souvent une méningite. En raison de la sinusite, l'angine est exacerbée, la bronchite chronique. Dommages purulents possibles sur les os de la mâchoire supérieure, développement d'une inflammation du nerf facial.

Ligne de front La douleur est ressentie principalement dans la région du front et s'étend à d'autres parties du visage, aggravée par une pression exercée sur le coin intérieur de l'orbite, sous une lumière vive. Un patient a les yeux larmoyants, un gonflement apparaît sur le visage. L'écoulement nasal est le plus abondant le matin, ils dégagent une odeur désagréable.

Une complication de la sinusite frontale chronique peut être une inflammation de l'os du sinus frontal, une formation de fistule due à une nécrose. Dommages possibles sur l'orbite, apparition d'une méningite, développement d'abcès cérébral, empoisonnement du sang.

Sphénoïdite. La douleur survient dans le cou et les tempes. Odorat observé, faiblesse, forte fièvre. Les complications dangereuses sont des lésions du nerf optique, une méningite, un abcès.

Etmoïdite. Les symptômes de cette maladie sont caractéristiques de la grippe et de la rhinite. La douleur se produit dans le nez, le bord intérieur de l'œil. La respiration nasale peut être complètement absente. Écoulement nasal d'abord transparent, sans odeur. Ensuite, ils épaississent, deviennent vert-jaune, purulents. La température au début de la maladie augmente fortement jusqu'à 40 °. Les nourrissons subissent des régurgitations fréquentes.

À long terme, du pus peut pénétrer dans les orbites et entraîner une déficience visuelle (vision double, diminution de l’acuité visuelle, rétrécissement de l’examen). Une inflammation des méninges peut survenir.

Vidéo: signes de sinusite chez les enfants. Thérapie combinée

Diagnostic de sinusite

Avant de prescrire des médicaments pour le traitement, le médecin doit savoir exactement de quel type de sinusite l’enfant est malade, cause de la maladie. Afin d'examiner la région du nasopharynx et de diagnostiquer une sinusite, les méthodes d'examen suivantes sont utilisées:

  1. Examen traditionnel de toutes les zones de la cavité nasale à l'aide de miroirs spéciaux (rhinoscopie).
  2. Examen des sinus à l'aide d'un endoscope (avec grossissement optique et éclairage) - endoscopie.
  3. Une radiographie du devant de la tête est réalisée pour examiner les sinus paranasaux.
  4. Imagerie par résonance magnétique et calculée. Il est utilisé pour détecter les polypes dans le nez, la courbure du septum nasal, évaluer le degré de propagation du processus inflammatoire, étudier la nature des complications.
  5. Si une sinusite allergique est suspectée, un test d'allergène est effectué. Le traitement d'une telle maladie n'a pas de sens si l'enfant continuera à être en contact avec une substance qui lui est nocive.
  6. Analyse d'un frottis nasal à la recherche d'anticorps dirigés contre des infections virales.

En outre, une culture bactérienne de mucus provenant des sinus est effectuée pour déterminer le type de bactérie à l'origine de la maladie.

Vidéo: Comment traiter la sinusite. Nez laver à la maison

Traitement de la sinusite

Le traitement de la sinusite chez les enfants vise à éliminer la cause de la maladie, à éliminer la congestion nasale et à rétablir la respiration nasale. Il est nécessaire de se débarrasser de l'inflammation des muqueuses des sinus nasaux pour prévenir les complications. Traitement possible de manière conservatrice à l'aide de médicaments thérapeutiques et de procédures physiothérapeutiques, ainsi qu'à l'aide d'une intervention chirurgicale (réalisation d'une ponction du sinus nasal).

Traitement de la toxicomanie

En cas de traitement conservateur, antibiotiques, agents vasoconstricteurs et antiseptiques, médicaments anti-allergiques sont utilisés.

Antibiotiques. Il est généralement recommandé de les prescrire après avoir découvert l'origine bactérienne de la maladie et obtenu les résultats d'un ensemencement bactérien, montrant le type de bactérie et la sensibilité aux antibiotiques d'un certain type. Cependant, si un enfant a une forte hausse de température et que les écoulements nasaux purulents sont abondants, c'est-à-dire qu'une condition dangereuse se présente, le médecin vous prescrit immédiatement un antibiotique. Dans le même temps, le résultat des semailles n'est prêt que dans quelques jours et les complications chez les enfants commencent très rapidement. Après avoir reçu les résultats de l'analyse, l'antibiotique est ajusté.

Des antibiotiques à base de pénicilline sont prescrits (ampicilline, amoxiclav). Si l'enfant est allergique à ces médicaments, Sumamed, de l'azithromycine et d'autres médicaments macrolides sont utilisés.

Agents vasoconstricteurs. Les agents vasoconstricteurs sont utilisés pour réduire le gonflement de la membrane muqueuse, ce qui aide l'enfant à respirer par le nez. Ces fonds contribuent au dessèchement de la muqueuse, ils ne sont donc utilisés que pendant 5 à 6 jours. Les gouttes pour enfants sont utilisés otrivin, nazivin, tezin. Pour les enfants de plus de 3 ans, ces outils peuvent être appliqués sous forme de sprays.

Antiseptiques et anti-inflammatoires. Ceux-ci incluent des gouttes de protargol, un astringent de collargol. Pour éliminer l'inflammation, il est prescrit d'instiller la préparation de bioparox ou de lubrifier la muqueuse nasale avec une pommade bepanthen, en ramollissant la muqueuse et en accélérant sa guérison.

Antihistaminiques. Ils vous permettent d'éliminer l'effet des allergènes et de soulager des symptômes tels que larmoiement, gonflement, rhinite allergique. Claritin, zyrtec, tsetrin sont utilisés.

Remarque: lors de la prescription d'un médicament, l'âge et le poids du patient sont pris en compte afin de prévenir les surdoses et ses conséquences pour le foie et le système immunitaire.

Médicaments antipyrétiques. Le panadol, le paracétamol, le mbuprofen sont utilisés pour réduire la température corporelle, mais en aucun cas, les préparations d’aspirine qui contribuent à la survenue des saignements de nez.

Méthodes physiothérapeutiques

Ils vous permettent d'améliorer la circulation sanguine dans les muqueuses, d'accélérer les processus métaboliques, de réduire l'inflammation. Des méthodes telles que la cavité nasale en quartz, l'UHF, l'électrophorèse, la thérapie au laser, l'irradiation infrarouge à l'aide de la lampe «Sollux» sont utilisées.

Les inhalations sont activement utilisées avec des médicaments qui diluent le mucus et favorisent la régénération de la membrane muqueuse (solution à 0,2% d'étonium, interféron). On pratique le lavage du nez avec des solutions salines spéciales. Le massage des points biologiquement actifs du visage et des exercices thérapeutiques de respiration sont également utilisés.

En cas d'inhalation à la maison, après consultation du médecin et en l'absence d'allergie d'un enfant aux plantes, vous pouvez utiliser des décoctions de camomille, calendula, pommes de terre.

Traitement chirurgical

Ce traitement est effectué si l’effet ne peut être obtenu par d’autres méthodes. Une ponction des sinus affectés, lavés avec des solutions antiseptiques et l'introduction d'antibiotiques. Les méthodes chirurgicales comprennent l'opération visant à éliminer la courbure du septum nasal, qui est généralement pratiquée après 14 ans.

Pour éviter le développement de la sinusite, les médecins ORL recommandent de durcir l'enfant, de renforcer son immunité, de consulter à temps un médecin pour le traitement du rhume et des allergies, afin de maintenir la température et l'humidité optimales dans l'appartement.

Rhinite chez un enfant: symptômes et traitement

La rhinite est une inflammation de la muqueuse nasale sous forme aiguë ou chronique, caractérisée par une muqueuse nasale et une insuffisance respiratoire par le nez. C'est une maladie assez courante: elle représente jusqu'à 30% de toutes les maladies ORL chez les enfants.

Il n'y a pas d'âge limite, les enfants peuvent tomber malades dès le premier mois de leur vie. La rhinite peut être répétée à plusieurs reprises. Certains enfants d'âge préscolaire tombent malades 4 à 10 fois par an. Peut survenir simultanément à une inflammation du pharynx - rhinopharyngite.

Classification

La forme de la rhinite est aiguë et chronique.

En raison de la survenue d'une rhinite isolée:

Au moment de l’occurrence, distinguez la rhinite saisonnière, épisodique et persistante.

Raisons

La rhinite chez les jeunes patients peut être une maladie indépendante ou l’un des symptômes de nombreuses maladies infectieuses: diphtérie, rougeole, infection à méningocoque, parainfluenza, scarlatine, grippe, etc. Les virus et les bactéries peuvent agir en tant que pathogènes de la rhinite. Il existe souvent une nature virale de la rhinite.

  • rhinovirus;
  • virus de la grippe;
  • virus rhinosyncytiaux;
  • virus parainfluenza;
  • entérovirus;
  • adénovirus.

La rhinite de nature bactérienne est causée par la chlamydia et le mycoplasme (dans de rares cas), la flore coccique plus souvent (streptocoque, staphylocoque, pneumocoque). La rhinite peut également être causée par un agent pathogène spécifique (gonocoque ou bacille tuberculeux) ou par des champignons.

La membrane muqueuse du nez est normale - une barrière importante pour les micro-organismes sur le chemin des organes respiratoires. Les virus et les bactéries sont enveloppés de mucus, qui est sécrété par des cellules spéciales de la membrane muqueuse, puis éliminés à l'aide de cellules épithéliales.

Dans des conditions défavorables (poussière, sécheresse, basse température de l'air, etc.), les fonctions de protection de la membrane muqueuse sont considérablement réduites ou complètement perdues. En conséquence, les virus pénètrent librement dans les cellules muqueuses, s'y multiplient, provoquant la mort cellulaire. La flore bactérienne peut également être connectée au processus.

Le développement fréquent de la rhinite chez les enfants contribue à:

  • défaillance du système immunitaire;
  • passages nasaux étroits;
  • le développement rapide de l'œdème de la muqueuse, compliquant davantage l'écoulement de la glaire;
  • incapacité des petits enfants de se moucher.

Les facteurs prédisposants suivants réduisent la fonction protectrice de la membrane muqueuse:

La cause de la rhinite allergique est l'exposition à un allergène (pollen de plante, poussière, poils d'animaux, etc.).

Les symptômes

La période d'incubation dure de quelques heures à 4 jours. Dans le tableau clinique de la rhinite aiguë, le processus se déroule en 3 étapes:

  • stade d'irritation: congestion nasale, gonflement, sécheresse et rougeur de la membrane muqueuse dans la cavité nasale;
  • stade séreux: les voies nasales sont significativement altérées, écoulement nasal transparent abondant du nez (rhinorrhée), éternuements, larmoiements, conjonctivite;
  • stade de l'écoulement mucopurulent: du cinquième au septième jour, l'écoulement s'épaissit, devient jaune-vert et disparaît progressivement.

La propagation de l'inflammation dans le pharynx (rhinopharyngite) entraîne une rougeur de la gorge, des maux de gorge et une toux. Chez certains bébés atteints de rhinite, la température augmente, un malaise général est noté. Les enfants plus âgés ont mal à la tête, s'aggravent ou perdent leur odeur. Le sommeil en souffre, à cause des difficultés respiratoires nasales, l'enfant peut refuser de manger. La maladie dure de 7 à 14 jours et, dans les cas simples, se termine avec le rétablissement.

Caractéristiques de la rhinite chez les nourrissons

La rhinite aiguë chez les enfants de la première année de vie est la plus difficile, en particulier chez les prématurés: ils présentent des symptômes plus courants et développent plus souvent des complications. Les passages nasaux étroits et un petit volume de cavités dans le nez contribuent à une violation prononcée ou à un arrêt complet de la respiration par le nez, même avec un léger gonflement de la membrane muqueuse.

En conséquence, la succion est difficile ou impossible, le sommeil est perturbé. L'enfant est inquiet, la fièvre est marquée; le bébé a une respiration fréquente et superficielle par la bouche. Il contribue à l’aérophagie (ingestion d’air), aux manifestations dyspeptiques (selles molles, vomissements), à l’accumulation, l’ajout ou la perte de poids ne se fait pas sentir.

Une insuffisance respiratoire prolongée contribue au développement de l'hypoxie (manque d'oxygène dans les tissus). Pour faciliter la respiration, le bébé pousse la tête en arrière - un faux opisthotonus apparaît (posture convulsive avec une arche vive du dos), il y a un grand ressort tendu, parfois des convulsions.

En raison de la tendance à la généralisation de l'inflammation, la rhinite chez le nourrisson est souvent accompagnée de stomatite, pharyngite, otite et parfois même d'inflammation des voies respiratoires inférieures - trachéobronchite et pneumonie. Souvent, les bébés développent une dacryocystite (inflammation du sac lacrymal) accompagnée d'un écoulement purulent des yeux.

Caractéristiques de la rhinite aiguë chez les enfants plus âgés

À un âge plus avancé, l'évolution de la rhinite est caractérisée par un développement rapide du processus. Les premières plaintes sont une sensation de brûlure, des chatouillements dans le nez, suivies d'une congestion nasale, de larmoiements, d'éternuements, d'un faible odorat et de maux de tête. Un écoulement muqueux abondant provoque une irritation de la peau de la lèvre supérieure près des voies nasales avec l'apparition de microfissures douloureuses.

Un écoulement perturbé de la cavité nasale contribue à la superposition d'une infection bactérienne, comme en témoigne la nature changeante de l'écoulement (trouble, jaune-vert). À ce stade, le bien-être de l'enfant s'améliore, la respiration nasale est facilitée et la récupération commence le 7 au 8e jour.

Symptômes de la rhinite chronique chez les enfants

Chez les enfants, il existe de telles variétés de rhinite chronique:

  • catarrhal;
  • hypertrophique (formes polypeuses, œdémateuses et fibreuses);
  • vasomoteur;
  • atrophique;
  • allergique

Rhinite catarrhale chronique il ressemble à une forme aiguë de la maladie, mais avec des symptômes moins graves.

  • écoulement presque constant du nez écoulement muqueux (ou mucopurulent);
  • congestion nasale (apparaissant maintenant dans l’un ou l’autre passage nasal);
  • difficulté intermittente à la respiration nasale;
  • toux lorsque le mucus coule à l'arrière de la gorge.

Les manifestations rhinite hypertrophique chronique chez les enfants sont:

  • respiration persistante, fortement perturbée par le nez;
  • maux de tête;
  • altération de l'odorat;
  • acuité auditive réduite;
  • changement de voix;
  • fatigue accrue;
  • faible performance scolaire.

Rhinite vasomotrice chronique survient plus souvent à l'âge scolaire. C'est le résultat de dommages aux vaisseaux sanguins et au système nerveux périphérique.

Il est caractérisé par:

  • écoulement nasal paroxystique avec violation de la respiration par le nez, écoulement abondant de mucus nasal et larmoiement;
  • éternuement paroxystique;
  • rougeur du visage;
  • transpiration excessive
  • maux de tête;
  • paresthésies fréquentes (engourdissement, rampement, diminution de la sensibilité cutanée).

Un nez qui coule est déclenché par une sorte d'irritant - surmenage nerveux, changements de température, etc.

Rhinite atrophique chronique chez les enfants survient rarement et se caractérise par le développement de la rhinite fétide (Ozeny).

Manifestations typiques de l'ozène:

  • la formation dans la cavité nasale de croûtes grossières avec une odeur désagréable;
  • sécheresse inconfortable dans le nez;
  • saignements de nez;
  • violation de la respiration par le nez;
  • écoulement sous forme de visqueux, avec difficulté à retirer le mucus.

Lors du passage du processus atrophique aux parois osseuses de la cavité nasale, la forme du nez peut changer (déformation comme un «nez de canard»).

Diagnostic de la rhinite

Le diagnostic et le traitement de la rhinite concerne l'oto-rhino-laryngologie. Le diagnostic est établi en tenant compte des plaintes d’un parent ou d’un enfant, des données d’inspection (rhinoscopie et pharyngoscopie) et des résultats d’examens complémentaires. Si nécessaire, le médecin peut procéder à un examen endoscopique de la cavité nasale, prescrire un examen radiologique (une radiographie permettant d'exclure une sinusite), un examen de laboratoire (cytologique, bactériologique, virologique), une consultation d'un allergologue.

Traitement de la rhinite chez les enfants

Le plus souvent, le traitement des enfants atteints de rhinite est effectué à la maison. L'hospitalisation peut nécessiter:

  • en cas de maladie du bébé dans les 6 premiers mois de la vie;
  • avec forte fièvre et disponibilité convulsive;
  • avec une intoxication grave ou une insuffisance respiratoire;
  • avec syndrome hémorragique;
  • avec le développement de complications.

Le traitement doit commencer dès les premiers jours de la maladie. Il devrait être complet et inclure de tels composants:

  1. Effet sur l'agent pathogène - l'utilisation d'antiviraux et d'agents antibactériens. Les médicaments antiviraux sont efficaces dans les 3 premiers jours de la maladie. En cas de doute sur la nature virale de la rhinite, Anaferon, Viferon sont prescrits. Pour les nourrissons, l'interféron alpha recombinant est prescrit et l'Arbidol est utilisé dès l'âge de 3 ans (il active la synthèse de son propre interféron).
  2. Pour la rhinite bactérienne, il est conseillé de prescrire un antibiotique en tenant compte de la sensibilité du microorganisme sélectionné (sur la base des résultats de l'examen bactériologique). Les antibiotiques sont indiqués si l'enfant a des maladies chroniques (amygdalite, sinusite, etc.). Des antibiotiques d'action locale peuvent être utilisés: Fusafungine sous forme d'inhalations, aérosol pour enfants plus âgés Bioparox, Isofra spray, pommade Bactroban. Les médicaments antibactériens ne doivent pas être utilisés plus de 10 jours.
  3. La purification (assainissement) des voies nasales de l'accumulation de mucus est réalisée chez les jeunes enfants avec une seringue ou une aspiration spéciale.
  4. Inhalation: la meilleure option consiste à utiliser un nébuliseur. Pour les inhalations, on utilise de l'eau minérale alcaline (telle que Borjomi), de la solution de soude, des huiles essentielles, etc. À partir de 2 ans, vous pouvez utiliser le crayon "Balsam Golden Star", "Doctor IOM",
  5. Gouttes nasales vasoconstricteurs: Otrivin, Nazivin, Nafazoline, Oxymétazoline, etc. sont utilisées en pédiatrie La concentration de la solution et le dosage des gouttes dépendent de l'âge des enfants. Les gouttes ne peuvent pas être appliquées plus de 5 jours (maximum 7) (!). Les gouttes n'ont aucun effet sur la cause de la maladie, elles soulagent le gonflement et facilitent le bien-être de l'enfant.

Il n'est pas recommandé aux enfants de moins de 2 ans d'utiliser un vaporisateur nasal en raison du risque d'insuffisance respiratoire dû au spasme réflexe de la glotte. Les parents devraient pouvoir enterrer correctement les gouttes nasales. Pour ce faire, la tête de l’enfant doit être légèrement déviée vers l’arrière, dégouttée dans un passage nasal, puis avec la tête baissée, appuyer l’aile du nez sur la cloison nasale avec le doigt. Egalement goutte à goutte dans le deuxième passage nasal.

  1. Traitement symptomatique: antipyrétiques en cas de forte fièvre (Nurofen, Panadol, Paracétamol, etc.), antitussif et expectorant en présence de toux ("Docteur IOM", recueil de thorax, Élixir de Bronhikum, etc.). Après 3 ans, les enfants réalisent des actes distrayants: chaussettes de moutarde (la poudre de moutarde sèche est versée dans les chaussettes), bains de pieds à la moutarde (1 cuillère à soupe de poudre de moutarde est ajoutée à 5 litres d'eau à une température de 37–38 ° C).
  2. Procédures physiothérapeutiques: UV (tubus-quartz), électrophorèse endonasale, ultraphonophorèse, UHF, traitement à la paraffine.

Le traitement de la rhinite peut être effectué par des remèdes homéopathiques, mais l'homéopathe de l'enfant doit choisir le médicament pour ce traitement et son dosage.

Dans la rhinite chronique, le point le plus important du traitement est l’élimination de la cause qui soutient l’inflammation. Il peut s’agir d’une intervention chirurgicale (retrait de polypes, adénoïdes, résection du septum incurvé, cryodestruction de la membrane muqueuse au cours de son hypertrophie, etc.).

En cas de rhinite vasomotrice, des blocages intra-nasaux sont effectués (avec une solution de novocaïne avec hydrocortisone), une thérapie magnétique, un traitement au laser et d'autres méthodes sont utilisées.

Il peut être utilisé en cas de rhinite pour soulager le bien-être, réduire les manifestations de la maladie et améliorer les défenses de l'organisme, en massant les points bioactifs. Le massage est disponible pour les enfants plus âgés. Il est tenu avec deux index. Les points symétriques sont massés avec des mouvements de rotation dans l'ordre suivant:

  • points dans les renfoncements des ailes du nez;
  • 2 points sur la lèvre supérieure sous les narines;
  • au bout du nez (avec un doigt);
  • sur le nez de 2 côtés aux coins des yeux;
  • 2 points sur les bords intérieurs des sourcils;
  • sur l'occiput des deux côtés;
  • à la base du deuxième doigt (index), d’abord sur la main gauche, puis sur la droite.

Massé avec une intensité bien perceptible, pendant 15 secondes 2 à 3 fois par jour pendant 5 à 10 jours.

Traitement des méthodes traditionnelles de rhinite

Les remèdes à base de plantes peuvent être utilisés en l'absence d'allergies chez l'enfant.

Il y a beaucoup de recettes:

  • le jus de betterave avec de l'eau (1: 1) peut être instillé dans le nez des nourrissons;
  • L'ail haché dans une presse doit être rempli d'huile (olive ou de tournesol), laisser reposer de 6 à 12 heures, mettre au nez en une goutte (utiliser pour les enfants plus âgés, car l'ail chatouille la muqueuse);
  • Jus de Kalanchoe 2 gouttes sur le nez 2–3 p. par jour
  • jus d'aloès, dilué avec de l'eau bouillie (rapport 1:10), 2–3 gouttes dans le nez;
  • inhalation par le nez avec décoctions d'eucalyptus, de camomille, de sauge;
  • des tampons contenant une solution saline (pour 100 ml d'eau, 0,5 c. à thé de sel) sont introduits d'abord dans l'un puis dans l'autre passage nasal pour soulager l'œdème;
  • hacher l'oignon et ajouter de l'huile végétale, laisser reposer 6 à 8 heures, filtrer et lubrifier la muqueuse nasale.
  • en cas de sécheresse de la membrane muqueuse, après la cessation du froid, lubrifiez le mucus avec de l'huile de pêche, humidifiez l'air de la chambre d'enfants et donnez beaucoup d'eau au bébé.

Prévisions

Les conséquences de la rhinite chez les enfants peuvent être:

  • récupération;
  • le développement de complications (otite, sinusite, bronchite ou pneumonie en cas d'infection bactérienne;);
  • passage à une forme chronique avec des rechutes fréquentes.

Il est important de prévoir une surveillance médicale pendant le traitement de la rhinite aiguë, car une utilisation abusive à long terme des médicaments peut provoquer une atrophie muqueuse, une parésie des vaisseaux dans le nez et une réaction allergique.

Prévention

Comme mesures préventives peuvent être appelées:

  • exclusion des facteurs provoquant la survenue d'une rhinite;
  • traitement opportun de la pathologie des voies respiratoires supérieures;
  • durcissement
  • bonne nutrition;
  • conditions d'hygiène dans la chambre pour les enfants.

CV pour les parents

La maladie peu significative des enfants ne se produit pas. En l'absence d'attention appropriée au traitement du rhume "banal", la maladie peut se transformer en une forme chronique, entraînant un certain nombre de complications.

Pas besoin de soigner soi-même un enfant. Même la rhinite peut avoir une nature différente et être traitée différemment. En suivant la prescription d'un médecin, vous épargnerez à votre enfant des effets désagréables de la rhinite.

Le programme «Ecole du docteur Komarovsky» traitera de la rhinite chez un enfant, de différents types de rhinite et de ses méthodes de traitement:

Inflammation de la muqueuse nasale: causes, symptômes. Méthodes de traitement de l'inflammation de la muqueuse nasale: le conseil du médecin

La membrane muqueuse du nez est une structure très importante qui est responsable du nettoyage, du réchauffement de la température de l'air entrant dans le nez et de son hydratation. En outre, cette coquille est la première à souffrir de diverses lésions infectieuses et bactériennes du système respiratoire. Examinons plus en détail les symptômes d'inflammation de la muqueuse nasale et les méthodes de traitement de cette affection.

Inflammation de la muqueuse nasale: causes

L'inflammation de la muqueuse nasale peut être provoquée par des facteurs infectieux et non infectieux.

Une inflammation infectieuse se produit dans de tels cas:

1. Dans les lésions virales. C'est la cause la plus courante d'inflammation de la muqueuse nasale.

2. Avec une lésion bactérienne due à la pénétration de diverses bactéries pathogènes dans la cavité nasale.

3. En cas d'infection fongique, pouvant survenir lors du développement de champignons tels que mycoplasmes, candida, etc.

Les causes non infectieuses d'inflammation de la muqueuse nasale peuvent être:

1. Blessures à la muqueuse nasale.

2. Corps étrangers dans le nez.

3. Intervention chirurgicale au nez.

4. Violations dans les fibres nerveuses responsables des fonctions du nez.

5. Sécheresse pathologique dans le nez.

6. Nerf forts et pleurs fréquents.

7. Réactions allergiques qui ont provoqué une inflammation de la muqueuse nasale. Dans ce cas, les allergènes peuvent être dans ce cas une variété d’objets (nourriture, poussière, peluches, pollen de plantes, poils d’animaux, etc.).

Inflammation de la muqueuse nasale: symptômes et signes

Les symptômes d'inflammation des muqueuses dépendent de la cause spécifique à l'origine de la maladie. Ainsi, avec la défaite d'une réaction allergique, la personne montrera les symptômes suivants:

• congestion nasale grave;

• maux de nez et de gorge;

• éternuements fréquents;

• l'apparition d'écoulement nasal transparent muqueux;

• rougeur de la muqueuse nasale (visible lorsqu’elle est examinée par un spécialiste ORL).

Les lésions infectieuses de la muqueuse nasale peuvent manifester les symptômes suivants:

1. Augmentation de la température corporelle.

2. Faiblesse et frissons.

4. Séchage du mucus.

6. L'apparition d'un écoulement muqueux vert du nez.

8. congestion nasale.

9. nez brûlant.

La lésion bactérienne de la muqueuse nasale est caractérisée par un écoulement abondant de mucus purulent par le nez, une douleur et une congestion nasale.

En cas de lésion de la cavité nasale, une personne peut présenter des saignements nasaux, une congestion nasale, un gonflement des tissus mous sur le visage et des maux de tête.

Il est important de savoir que l'un des symptômes les plus dangereux de l'inflammation de la muqueuse nasale est sa congestion, le corps ne disposant pas de suffisamment d'oxygène. Cela entraîne à son tour la famine du cerveau et peut facilement causer une perte de conscience, des évanouissements, des maux de tête et une augmentation de la pression.

Inflammation de la muqueuse nasale: méthodes de traitement

Le traitement de l'inflammation de la muqueuse nasale est choisi sur la base d'une raison spécifique, à l'origine de la maladie. Ainsi, il existe trois directions thérapeutiques traditionnelles:

• traitement des infections de la muqueuse nasale;

• thérapie pour une réaction allergique;

• traitement des lésions et des lésions bactériennes du nez.

Le traitement de l’infection de la muqueuse nasale présente les caractéristiques suivantes:

1. Tout d'abord, je dois dire que dans un tel état, il est interdit d'utiliser des gouttes et des vaporisateurs nasaux vasoconstricteurs, car ces médicaments ne feront que soulager la congestion nasale. Sur le cours même de la maladie, ils n'affecteront pas et ne soulageront pas l'inflammation.

De plus, il est important de savoir qu’il est possible d’utiliser des gouttes de congestion nasale plus de cinq jours de suite, sinon elles provoqueraient une dépendance, une irritation des muqueuses et aggraveraient encore le processus d’inflammation de la membrane nasale.

2. En cas de lésion virale aiguë de la muqueuse nasale, des médicaments puissants (Derinat) doivent être prescrits au patient.

3. Si le patient présente des symptômes aigus d’inflammation et une lésion infectieuse grave, des antibiotiques peuvent être prescrits (Isofra, Polydex).

Le traitement des lésions allergiques de la muqueuse nasale comprend les éléments suivants:

1. La nomination de puissants antihistaminiques (lévocabastine).

2. L’utilisation de solutions désinfectantes pour le lavage du nez à base d’eau de mer.

3. Consommation de grandes quantités de liquide.

4. Rincer le nez avec des solutions hypotoniques pour éliminer le mucus.

5. Humidification de l'air lors du séchage de la muqueuse nasale.

6. Élimination du foyer de l'allergie.

Pour les infections fongiques de la muqueuse nasale, vous devez suivre ce plan de traitement:

1. Rincer la cavité nasale avec une solution saline et une solution saline.

2. Utilisez des gouttes de congestion nasale (phényléphrine, oxymétazoline).

3. Appliquez des gouttes d'huile (si le patient n'y est pas allergique). Les meilleurs sont les gouttes d'argousier, de pêche et le médicament Pinosol.

4. Si une inflammation de la membrane muqueuse présente une forme chronique de fuite, des glucocorticoïdes (Nasonex) peuvent être prescrits au patient.

5. En cas d'inflammation hypertrophique, le patient est opéré.

De plus, si l'inflammation de la muqueuse a acquis une forme chronique, il est recommandé au patient de suivre une thérapie physique.

Si l'inflammation de la muqueuse a provoqué une blessure, le traitement est alors basé sur les symptômes observés. Lorsque des œdèmes apparaissent, des compresses froides doivent être appliquées. Pour la douleur, des analgésiques doivent être prescrits.

Si une personne a développé des saignements de nez, elle peut installer des bandages turunds à bandage dense dans les deux narines, imbibés de pommades cicatrisantes ou de solutions antimicrobiennes.

Inflammation de la muqueuse nasale: traitement, complications, prévention

Au cours de l'inflammation de la muqueuse sous une forme légère, vous pouvez pratiquer des méthodes de traitement traditionnelles, effectuées par le temps. Les plus efficaces d'entre eux sont:

1. Instiller dans le nez du jus d'oignon et d'ail, deux gouttes. Ils ont un puissant effet antibactérien et aident à éliminer les germes présents dans la cavité nasale. Dans le même temps, le jus de ces légumes doit être dilué avec de l’eau dans un rapport 1: 1.

2. L'instillation de jus de betterave ou d'aloès aide à éliminer les bactéries et à soulager rapidement la congestion nasale.

3. L'inhalation de vapeurs d'ail finement haché aidera à faire face au virus plus rapidement. L'ail peut également être utilisé pour l'inhalation de vapeur pour le nez.

4. Avec un fort séchage de la membrane nasale, celle-ci peut être lubrifiée avec des huiles et une décoction à base de plantes.

5. Très efficaces sont les moyens de la feuille de laurier. Pour leur préparation, vous devez verser 20 feuilles de laurier avec de l'eau et faire bouillir. La décoction prête doit insister pendant une heure, filtrer et utiliser pour l'inhalation. La durée de la procédure ne devrait pas dépasser dix minutes. Il est également important de savoir qu'il est impossible de prendre des respirations excessivement profondes avec de la vapeur chaude, car cela peut provoquer une brûlure des voies respiratoires supérieures.

6. Un moyen de camomille. Pour le préparer, prenez deux cuillères à soupe de camomille pharmaceutique sèche et versez 400 ml d’eau dessus. Bouillir et refroidir. Filtrer et appliquer pour le lavage de la muqueuse nasale enflammée.

Avant d'utiliser des recettes de médecine traditionnelle, il est recommandé de consulter votre médecin, surtout si ces recettes seront utilisées pour traiter les enfants.

En l'absence de traitement rapide, le patient peut développer les complications suivantes:

1. Sinusite et autre inflammation des sinus.

3. Congestion nasale chronique.

4. La privation d'oxygène du cerveau due au manque d'oxygène. Cela peut entraîner des maux de tête, des troubles du système nerveux central, des troubles de la mémoire, une vision floue, etc.

5. fatigue chronique.

6. L'apparition d'une réaction allergique chronique ou de complications sous l'influence de l'allergène (dans les cas graves, le patient peut développer un choc anaphylactique, une asphyxie, etc.).

Afin de prévenir l'inflammation de la muqueuse nasale, il est conseillé de suivre les conseils suivants:

1. Traitez rapidement le rhume, la grippe et le nez qui coule.

2. Lorsque les premiers symptômes d'inflammation apparaissent, contactez immédiatement un médecin généraliste ou ORL.

4. Mangez plus de fruits et légumes pour augmenter l'immunité.

5. Faites du sport.

6. Si vous êtes sujet aux allergies, vous devez prendre des antihistaminiques à l'avance.

7. Évitez l'hypothermie.

8. Humidifiez l'air.

9. Lorsque la membrane muqueuse se dessèche, il faut la huiler.

Inflammation du nez: à la recherche d'un problème à résoudre

Le nez nettoie, hydrate et contrôle la température de l'air inhalé.

C'est une barrière protectrice contre les bactéries et les infections.

L'inflammation du nez chez un enfant et un adulte est un signe d'affaiblissement du système immunitaire et provoque un certain inconfort.

Les symptômes clairs nous rendent malheureux

Les experts identifient les formes aiguës et chroniques de pathologie. La première option se déroule en plusieurs étapes principales, chacune caractérisée par certains symptômes.

  1. La première étape. Durée de 2 à 24 heures. Initialement, des démangeaisons et une sécheresse accrue de la membrane muqueuse apparaissent. C'est pendant cette période qu'une infection ou un irritant commence à attaquer le corps.
  2. La deuxième étape. Il y a des écoulements abondants, une congestion, une odorat réduit. Lorsque la situation s'aggrave, des signes supplémentaires se joignent: fièvre, courbatures, maux de tête.
  3. La troisième étape. Il se caractérise par une inflammation purulente. Le flegme devient jaunâtre. La respiration est altérée en raison de l'accumulation d'une grande quantité de liquide dans la cavité nasale. Ceci est un signe que le processus pathologique s'est propagé aux sinus paranasaux de l'organe.
  4. Quatrième étape. Cette étape est réparatrice, car le corps repousse l'attaque de l'infection. Le corps retrouve progressivement sa fonction. La personne commence à respirer complètement, la congestion passe et l’odorat revient.

Les raisons sont différentes, parfois contagieuses.

Les symptômes de la rhinite peuvent varier selon la cause première de la maladie.

  1. Nez qui coule bactérien. Ce type de maladie s'accompagne d'une couleur jaune-vert mucus abondante. Il y a congestion et douleur dans la cavité nasale.
  2. Allergie. L'inflammation survient soudainement, accompagnée d'une congestion, d'une sécrétion abondante de mucus, d'éternuements et d'un mal de gorge. Une personne ressent une faiblesse générale et de la somnolence.
  3. Infection. Les symptômes de la maladie sont des frissons, de la fièvre, des douleurs à la tête, une sécheresse élevée des muqueuses. Les décharges ont une teinte verte, une sensation de brûlure apparaît.
  4. Rhinite sur le fond de la blessure. En plus de l'inflammation, des saignements nasaux, de la congestion, ainsi que des gonflements des tissus mous et des douleurs dans la tête sont possibles.

Le processus pathologique dans la muqueuse nasale se développe pour diverses raisons:

  1. Virus et bactéries. Lorsqu'ils frappent la membrane muqueuse de l'organe de l'odorat avec un système immunitaire affaibli, une inflammation se développe.
  2. Allergène Le pollen, la laine, un parfum obsessionnel ou autre peuvent agir comme stimulus. La rhinite saisonnière se développe souvent, à l'exclusion du contact avec l'allergène, les symptômes disparaissent. Dans notre article, vous trouverez une des options de traitement pour cette forme de rhinite.
  3. Corps étranger. Parfois, l'inflammation est déclenchée par un objet étranger dans la cavité. Cela arrive souvent avec les enfants. Une différence caractéristique dans ce type de maladie est la congestion et l'inflammation d'une narine.
  4. Blessures ou chirurgie d'organes. Dans ce cas, une inflammation sans nez qui coule est un processus de récupération naturel.

La photo montre une mucite pour une raison quelconque:

En plus des raisons principales, les experts identifient certains facteurs provoquants, à la suite desquels la muqueuse nasale devient rouge:

  • l'avitaminose;
  • immunité affaiblie;
  • l'hypothermie;
  • climat intérieur malsain;
  • échec hormonal pendant la grossesse;
  • caractéristique de la structure anatomique du corps (septum nasal courbé, hypertrophie des coquilles).

Le plus souvent, la rhinite est diagnostiquée chez les enfants. Cela est dû à certaines caractéristiques du corps des enfants:

  1. L'immunité de l'enfant se formant pendant la croissance, son corps est donc plus sensible aux effets des agents pathogènes.
  2. Les enfants n'aiment pas se moucher, le mucus reste souvent dans la cavité de l'organe, ce qui constitue un environnement favorable au développement des bactéries.
  3. Les voies nasales du bébé ont un petit volume, de sorte que tout gonflement provoque une congestion nasale partielle ou complète.

En plus des causes courantes du développement de problèmes chez les bébés, les experts distinguent un autre type de rhinite - physiologique. Cela est dû au fait qu’à la naissance, la membrane muqueuse d’un bébé n’est pas encore en mesure de remplir pleinement sa fonction, car elle n’était pas nécessaire dans l’utérus. Par conséquent, pendant la période de formation, l’enfant peut développer une inflammation de l’organe olfactif.

Les dangers sont présents, les complications accompagnent

Souvent, une attitude frivole à l'égard du traitement du nez entraîne l'apparition de complications plus graves pour la santé humaine:

Le développement de ces complications est dû au fait qu'une personne doit respirer par la bouche à cause de la congestion, ce qui est particulièrement dangereux pendant la saison froide. En conséquence, l'hypothermie se produit dans le larynx.

La rhinite chronique peut causer d'autres pathologies:

  • les polypes;
  • l'hyposmie;
  • la dacryocystite;
  • mauvaise morsure et problèmes de prononciation chez les enfants.

Le développement de complications peut être jugé par les symptômes caractéristiques:

  • il y a une toux sèche ou mouillée;
  • le nez qui coule ne va pas dans les 7-12 jours;
  • il y a une augmentation de la température corporelle;
  • après normalisation de la respiration, la congestion nasale réapparaît;
  • la maladie s'accompagne de fortes douleurs à la tête, aux oreilles ou lors de la déglutition, d'une perte d'appétit;

Si au moins certains de ces symptômes apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin et de poser un diagnostic complet.

Les médecins ont un traitement sûr

Pour savoir comment traiter une inflammation du nez, vous devez consulter un médecin et en connaître la raison.

Médicamenteux

Du froid le plus souvent utilisé gouttes et sprays d'action locale.

Les médicaments les plus courants pour le traitement de l'irritation de la muqueuse nasale sont indiqués dans le tableau.

Vous Aimerez Aussi