Inflammation des sinus nasaux: traitement médicamenteux et chirurgical

Sur le visage du crâne humain se trouvent les sinus nasaux, qui remplissent des fonctions de protection. Beaucoup de gens ne connaissent que les sinus maxillaires, car l'antrite est la maladie la plus courante. Mais tous les sinus peuvent s'enflammer: frontal, maxillaire, cunéiforme et ethmoïde.

Selon l'emplacement de l'inflammation, les symptômes changent également. L'inflammation aiguë des sinus est difficile et nécessite un traitement immédiat. Le passage de la maladie à la forme chronique entraîne souvent des complications et se prête moins au traitement.

Inflammation des sinus nasaux: causes et symptômes

L'inflammation des sinus peut être causée par des bactéries, des virus, des champignons et des allergènes.

Les sinus nasaux remplissent une fonction importante: ils nettoient l'air avant d'entrer dans les poumons. Lorsqu'il est inhalé, l'air par les voies nasales pénètre d'abord dans les sinus nasaux, où il est chauffé à la température souhaitée et nettoyé de la poussière, des bactéries et des virus à l'aide de cils spéciaux qui tapissaient les sinus. Le plus souvent, ce sont des sinus maxillaires enflammés. En règle générale, l'inflammation commence dans l'un d'eux, moins souvent - dans deux en même temps.

Pour arrêter l'inflammation des sinus, le traitement doit commencer par les premiers symptômes. La sinusite devient rapidement chronique.

Les causes du processus inflammatoire sont généralement des virus. Avec ARVI, une personne commence la rhinite. La muqueuse nasale gonfle et le mucus s'accumule et obstrue les voies nasales. La ventilation des sinus nasaux s'aggrave et, par conséquent, une infection bactérienne rejoint également le virus. Dans certains cas, l’allergie saisonnière conduit à une sinusite, accompagnée d’un œdème grave.

Les facteurs provocants incluent une immunité réduite et un septum nasal incurvé.

La sinusite sous forme aiguë se manifeste immédiatement sous la forme de symptômes caractéristiques:

  1. Nez qui coule sévère. Avec la sinusite, tous les signes de rhinite augmentent. Le mucus est plus abondant, devient épais, le gonflement augmente. Le mucus peut être de couleur verdâtre ou blanche si l’infection bactérienne s’est déjà contractée.
  2. Maux de tête La sinusite est souvent accompagnée de douleurs aiguës au nez, aux joues, aux yeux et au front. La douleur peut augmenter lorsque vous changez la position du corps, en pliant la tête.
  3. La température Avec la sinusite bactérienne, la température corporelle peut atteindre 38 degrés. La sinusite virale est rarement accompagnée de fièvre, mais de petites augmentations de température peuvent également être présentes.
  4. Changements de timbre vocal. En cas de sinus grave gonflement, ce qui ne permet pas de respirer par le nez. Une personne continue à respirer par la bouche, ce qui la rend nasale, la voix devient plus rauque. La respiration buccale provoque souvent une toux sèche et douloureuse, surtout le matin.

Les symptômes peuvent varier selon le type de maladie et son évolution. Dans certains cas, des écoulements nasaux purulents avec des traînées de sang et une mauvaise haleine sont ajoutés aux symptômes énumérés.

Traitement médicamenteux: médicaments et antibiotiques

La sinusite étant une maladie grave, le traitement doit être complet.

Le traitement médical de la sinusite devrait désigner un médecin ORL après examen. L'auto-traitement est indésirable, car vous devez d'abord déterminer la cause de la sinusite.

Il est nécessaire de commencer le traitement avec les premiers symptômes jusqu'à ce que la maladie ait entraîné des complications. L'absence de traitement conduit à une sinusite chronique, qui n'est pratiquement pas guérie, elle s'accompagne de rechutes constantes à la moindre chute de l'immunité.

Méthode de traitement de la sinusite:

  • Agents vasoconstricteurs. Des sprays et des gouttes avec un effet vasoconstricteur avec une sinusite sont nécessaires. Ils aident à soulager l'enflure et la respiration nasale, mais ils agissent tous temporairement. Avec l'utilisation fréquente entraîne une dépendance, et la membrane muqueuse ne répond plus au médicament. Tous ces outils durent de 6 à 12 heures selon la composition. On prescrit habituellement Sanorin, Rinonorm, Tizin, Nazivin, Snoop et Dynos. Ils ne sont pas recommandés pour plus de 4-5 jours, sinon l'effet sera le contraire. Il est préférable de choisir les sprays, car ils distribuent le médicament uniformément sur les muqueuses.
  • Antibiotiques. Des antibiotiques peuvent être prescrits pour prévenir ou traiter une infection bactérienne. En cas de sinusite, ils peuvent être prescrits sous forme de préparations locales. Il est recommandé de prendre des médicaments antibactériens uniquement après avoir consulté un médecin. Si vous ne suivez pas le dosage et ne le prenez pas inutilement, les bactéries produisent une immunité. Lorsque la sinusite est souvent prescrit Ciprofloxacine, Supraks, Amoxicilline, Azithromycine, Klacid.
  • Antihistaminiques. Les antihistaminiques sont prescrits non seulement pour la rhinite allergique, qui se transforme en une sinusite. Ils sont recommandés pour de nombreux types de sinusites, ainsi que pour soulager les gonflements et les inflammations. Diazolin, Suprastin, Zodak sont souvent prescrits.
  • Agents antiviraux. Les médicaments antiviraux tels que Ergoferon, Kagocel, Rimantadine, etc. efficace seulement aux premiers symptômes. Si la sinusite est à un stade avancé, les antiviraux n'auront aucun effet. Ils peuvent être pris en prophylaxie avec hypothermie ou dès les premiers signes de rhinite.
  • Corticostéroïdes. Généralement prescrit sous forme de spray pour traitement local. Les médicaments hormonaux qui arrêtent rapidement et efficacement le processus inflammatoire. Généralement prescrit Nasobek, Aldetsin.

Lavage des sinus et traitement chirurgical

Procédure de ponction des sinus maxillaires

La procédure de lavage est assez efficace pour les sinus, en particulier dans les premiers stades de la maladie. Pendant le lavage, les sinus sont débarrassés du mucus épais accumulé, hydratés, le gonflement est éliminé.

Si la procédure est effectuée à la maison, si elle contient suffisamment d’eau pure ou légèrement salée, il n’est pas recommandé d’y ajouter des médicaments.

Laver les sinus à la maison est possible si vous connaissez les règles de base:

  1. Avant de vous laver, vous devez bien vous moucher, pour que votre nez soit aussi propre que possible.
  2. Si le gonflement est trop fort, vous devez utiliser des sprays vasoconstricteurs.
  3. Vous pouvez commencer à vous laver 10 à 15 minutes après l’application du médicament.
  4. Pour rincer le nez, vous pouvez utiliser une seringue ordinaire ou une seringue stérile sans aiguille. Les pharmacies vendent des petites théières spéciales pour se laver le nez.

La procédure de lavage est très simple. Vous devez vous pencher au-dessus de la baignoire ou de l'évier, pencher légèrement la tête sur le côté et injecter de l'eau claire dans la narine sans appuyer fortement. Ensuite, vous devez tourner la tête dans l'autre sens pour que l'eau s'écoule de vos narines. Si de l'eau pénètre dans la gorge, crachez-la, rincez-vous la gorge. Il est à noter que pour le traitement de la sinusite chez les enfants, les bouffées vasomotrices sous pression ne sont pas effectuées.

Après le lavage du nez, il peut y avoir une sensation de léger gonflement, mais il va diminuer.

Si les méthodes conservatrices de traitement ne vous aident pas, le médecin vous recommandera de percer le sinus maxillaire ou frontal. Les autres sinus ne percent pas. La procédure de perçage vous permet d'éliminer le pus accumulé et de traiter le sinus de l'intérieur avec des désinfectants. Cette procédure est sûre et assez efficace. Presque immédiatement après la ponction, le patient se sent soulagé.

Beaucoup ont peur d'une ponction à cause de la douleur, mais cette procédure est effectuée après une anesthésie. Le patient ne ressent que de l'inconfort et de la pression dans le nez. Les complications associées à une procédure correctement effectuée sont minimes. Après avoir éliminé le mucus du sinus, les médicaments qui éliminent l'inflammation sont injectés à travers la même aiguille à travers la même aiguille. On pense qu'une ponction entraîne le passage de la maladie à une forme chronique, ce qui nécessite une mise en œuvre constante de cette procédure. Mais la ponction elle-même ne conduit à aucune rechute.

Conséquences de l'inflammation et de la prévention

Sinusite en cours d'exécution - une menace pour la vie!

La sinusite est considérée comme une maladie dangereuse. Souvent, leurs symptômes sont flous et une personne ne veut pas dire inflammation des sinus pendant longtemps. Le diagnostic est difficile, il est donc possible d'identifier la sinusite uniquement sous sa forme actuelle. Les sinus nasaux sont proches du cerveau, des oreilles et des tissus orbitaux.

Si l'infection se propage au-delà des sinus, diverses complications surviennent:

  1. La méningite C'est l'une des maladies les plus dangereuses lorsque le processus inflammatoire du sinus nasal se propage à la muqueuse du cerveau. La méningite virale est moins dangereuse et une bactérie sans traitement urgent peut être fatale. Le patient a de graves maux de tête, nausée, faiblesse, confusion, évanouissement.
  2. Abcès de l'orbite. Peut survenir avec une sinusite et une sinusite frontale. La maladie débute de façon aiguë: gonflement et rougeur importants de la paupière, douleur, sensation de corps étranger dans les yeux et écoulement de pus par le canal lacrymal est possible. Un abcès orbital peut affecter la vision et nécessite un traitement immédiat.
  3. Ostéomyélite. Maladie grave, accompagnée d'une inflammation du tissu osseux. Avec l'ostéomyélite, ce ne sont pas seulement les os qui souffrent, mais aussi la moelle osseuse, qui s'enflamme et se gonfle. Le patient a des douleurs dans la zone enflammée, rougeur, gonflement, augmentation de la température corporelle.
  4. Pneumonie. Si l'infection bactérienne descend plus bas dans les voies respiratoires, une pneumonie survient. Il s'accompagne de fièvre, de douleurs à la poitrine, d'une toux douloureuse avec des expectorations visqueuses et verdâtres.

Les sinusites, accompagnées de complications, ont souvent un pronostic défavorable et, dans certains cas, la mort.

Plus d'informations sur la sinusite peuvent être trouvées dans la vidéo:

Pour éviter non seulement les complications, mais aussi la sinusite elle-même, il est nécessaire de maintenir l'immunité: mangez bien, prenez des vitamines, le plus souvent en plein air. Vous devez également éviter diverses infections. Si les premiers signes de rhinite apparaissent, ils doivent être traités immédiatement, car c’est la rhinite qui peut entraîner une sinusite. Il n'est pas recommandé de refroidir et d'être sans coiffe dans le vent et dans des conditions de gel sévères. Il est chargé non seulement de la sinusite, mais aussi de la méningite.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Symptômes et traitement des maladies du nez et des sinus paranasaux

Le plus souvent, les problèmes avec lesquels les patients se réfèrent à un oto-rhino-laryngologiste sont des maladies du nez et des sinus paranasaux. Toute violation de ce corps affecte sérieusement la qualité de la vie. Le fonctionnement normal de toutes les parties du nez procure un réchauffement, une hydratation, une purification de l'air, ainsi qu'un bon sens de l'odorat. Les processus pathologiques peuvent causer de nombreuses causes.

Causes de violations

Le nez est représenté par la partie externe visible, la cavité interne et les sinus paranasaux. Tous sont interconnectés et avec la défaite d'un secteur, les départements voisins sont vaincus.

Toute la surface interne de la cavité nasale est recouverte d'une membrane muqueuse. Les cils de la surface muqueuse protègent contre la contamination et les glandes muqueuses empêchent la multiplication de bactéries pathogènes. Mais si l'immunité du corps est réduite, il n'y a pas assez de vitamines, alors les fonctions principales de la surface muqueuse de la surface sont perturbées. Les virus, les bactéries pénètrent dans les voies respiratoires inférieures et la maladie se développe.

Les maladies du nez et des sinus paranasaux peuvent être causées par d'autres causes: traumatisme, caractéristiques congénitales de la structure des voies nasales, perturbation du fonctionnement de tout organe interne, infection, néoplasme.

Parmi les anomalies, on peut citer le sous-développement des composants du nez ou le développement excessif de ses structures individuelles. Il existe un groupe d'anomalies causées par l'hypoplasie intra-utérine d'un service du nez. Dès l'enfance lors du premier examen, le médecin ORL doit déterminer la présence d'une pathologie et envoyer un examen supplémentaire.

On croit que des facteurs psychologiques influent sur l'apparition et l'évolution des maladies nasales. Ce phénomène concerne l'un des domaines de la médecine - la psychosomatique. Du point de vue de la psychosomatique, les causes de la maladie nasale sont associées à un système nerveux instable. Psychosomatics affirme qu'un nez qui coule n'est pas toujours le résultat d'une rencontre avec des virus et des bactéries.

On remarque que la fatigue, l'irritation, l'agressivité, le ressentiment conduisent souvent à l'apparition d'écoulements nasaux. Si une personne se sent à l'aise et de bonne humeur, le système immunitaire résiste à toute invasion d'agents pathogènes.

La raison psychosomatique de l'apparition de pathologies nasales est la mauvaise humeur. Dans cet état, les vaisseaux perdent leur tonus, un œdème de la membrane muqueuse de la surface du nez apparaît, les processus métaboliques ralentissent, la circulation sanguine est perturbée.

Un autre facteur psychologique est d'être dans une situation stressante, dans un état de dépression ou de panique. L'équilibre hormonal est violé, l'immunité diminue. Dans ce contexte, la rhinite allergique se développe facilement et la respiration s’aggrave.

Il existe des maladies aiguës et chroniques de la cavité nasale, qui se développent souvent à l’origine d’infections virales, bactériennes ou fongiques. Les principales maladies de la muqueuse nasale comprennent la rhinite (allergique, atrophique, hypertrophique) et la sinusite.

Défaite de la cavité nasale

Le plus souvent, le patient s'inquiète d'une rhinite (nez qui coule). Chaque personne chaque année, au moins une fois, mais souffre d'une maladie similaire. Une inflammation de la muqueuse nasale se produit. Un nez qui coule peut être causé par une infection, des allergies, une hypothermie ou des végétations adénoïdes. Si un nez qui coule ne guérit pas jusqu'à la fin, alors il entre dans une phase chronique.

Les premiers symptômes de la rhinite sont des éternuements répétés, des démangeaisons et une sécheresse du nez. Et après quelques heures, larmoiement, écoulement nasal abondant, congestion et changement du ton de la voix se joignent à ces symptômes. Initialement, l'écoulement est clair et fluide, puis il peut devenir visqueux avec des plaques purulentes ou sanguines. L'inflammation peut se propager aux organes de l'audition, de la vision ou des voies respiratoires inférieures.

Le traitement dépend des causes de la rhinite. Attribuer des médicaments vasoconstricteurs, dont l'utilisation est autorisée pas plus de 5 jours, se laver le nez avec une solution saline, les antiseptiques peuvent être prescrits. Les médicaments antiallergiques ou antibactériens prescrits en cas de détection de la nature allergique ou bactérienne du rhume.

La rhinite chronique ne s'accompagne pas de symptômes similaires, mais l'odorat est considérablement réduit et l'œdème et la congestion nasale sont perturbés en position couchée. L'état général ne souffre pas. Lorsque l'instillation de médicaments vasoconstricteurs, l'œdème disparaît rapidement et ne dérange pas. La cause du stade chronique devient souvent une rhinite aiguë prolongée ou sous-traitée.

Même si les agents vasoconstricteurs ne changent pas l’image, ils parlent de rhinite hypertrophique chronique. Préoccupé par l'écoulement constant du nez, la douleur à la tête, l'odeur diminuée.

Pathologie pathologie dans les annexes

Les maladies aiguës ou chroniques des sinus paranasaux sont appelées sinusites. Leurs symptômes sont non seulement désagréables, mais également dangereux. La cause peut également être des virus ou des allergènes. Préoccupé par la congestion nasale, l'inconfort et la pression autour des yeux, dans le nez, près des ailes du nez, il y a une douleur dans la tête, la température corporelle peut augmenter.

Vue d'ensemble des principales maladies des sinus

Une cause fréquente de maladies infectieuses est la sinusite, un foyer inflammatoire qui affecte la surface muqueuse du sinus maxillaire. Comme les sinus maxillaires sont remplis de mucus et que les bactéries commencent à se multiplier, il existe une douleur intense et arquée entre les sourcils, aggravée lorsque la tête est penchée en avant. La respiration nasale, le sommeil, le manque d'appétit, une faiblesse dans le corps sont ressentis.

Le stade chronique de l'inflammation des sinus maxillaires paranasaux se développe en l'absence du traitement correct du stade aigu ou à la suite d'une rhinite chronique.

L'inflammation de la surface muqueuse des sinus frontaux est appelée sinusite frontale. Avec la douleur frontale, la respiration nasale libre perturbe la douleur dans la tête, localisée dans la partie frontale, surtout le matin. La maladie peut être accompagnée de douleurs aux yeux, de photophobie, d'une odeur diminuée. La sinusite frontale chronique conduit souvent à la formation de polypes.

La lésion de la membrane muqueuse de la cellule du labyrinthe d'ethmoïde s'appelle l'ethmoïdite. Des infections, une antrite insuffisamment traitée ou une sinusite peuvent conduire au développement d'une ethmoïdite. Les symptômes caractéristiques sont une congestion nasale, une sensation de pression, un écoulement nasal.

Si le sinus sphénoïdal en souffre, ils parlent alors d'une maladie telle que la sphénoïdite. Se développe le plus souvent sur le fond d'ethmoïdite ou d'antrite non traitée. Le patient est dérangé par une douleur à la tête, la respiration est perturbée et l'écoulement purulent du nez est perturbé. La température corporelle augmente, il y a faiblesse, fatigue, irritabilité est présente. Dans les cas graves, la vision et l'audition sont altérées.

Traiter tout type de sinusite (sinusite, ethmoïdite, sphénoïdite, sinusite) est le plus souvent à l’origine des antibiotiques. Leur rendez-vous doit être effectué par un médecin ORL, dans l'attente d'une posologie adaptée à l'âge, au poids du patient et à la gravité de la maladie. En même temps, lavage nasal, instillation d'agents vasoconstricteurs, administration d'immunomodulateurs, complexes de vitamines sont également présentés. De plus, vous aurez peut-être besoin d’analgésiques et d’antipyrétiques.

L'inflammation chronique de la surface muqueuse de la cavité nasale conduit à sa croissance, des polypes sont formés. Ils peuvent bloquer les ouvertures des sinus paranasaux, ce qui rend difficile de respirer librement. Préoccupée par la congestion nasale constante, la voix devient sourde, des processus inflammatoires dans le rhinopharynx se produisent souvent. Le sommeil est perturbé, la congestion de l'oreille inquiète.

Le traitement des polypes est souvent chirurgical, mais des antihistaminiques, des anti-inflammatoires, des immunomodulateurs et des bactériophages peuvent être prescrits.

Problème d'enfance

À l'âge de 7 ans, les maladies des organes ORL sont considérées comme courantes. Le plus souvent, les problèmes sont liés au nez. Chez les enfants, en particulier dans la petite enfance, l'immunité n'est pas complètement formée et les organes internes ne fonctionnent pas correctement. Par conséquent, la liste des maladies affectant le nez n'est pas moins que chez les adultes.

Les symptômes et le traitement des problèmes nasaux chez les enfants dépendent de la cause et de la gravité de la maladie. Lors du diagnostic, il est important de décrire le bien-être général de l'enfant, la couleur et la consistance de la morve, il est nécessaire d'indiquer la présence de symptômes associés.

Le nez qui coule souvent, se développe dans la plupart des cas sur le fond de ARVI. Les principales caractéristiques comprennent la morve transparente, elles peuvent être légèrement visqueuses. Peut causer maux de gorge, fièvre, toux. Une fois le virus guéri, les symptômes, y compris le rhume de cerveau, disparaissent. Si l'écoulement nasal et la congestion nasale ne sont pas passés après 10 jours, ils parlent d'une forme prolongée. Dans ce cas, la cause de l'otolaryngologist aidera à déterminer. La cause en est peut-être des végétations adénoïdes, des allergies ou une pathologie septale.

La morve allergique peut apparaître en réponse à différents stimuli: alimentaires ou domestiques. La décharge est claire, aqueuse. En même temps, il existe d'autres symptômes: larmoiement, démangeaisons dans les voies nasales, éternuements fréquents et éruption cutanée sur le corps.

Lorsque l'écoulement nasal est devenu jaune verdâtre, cela indique une infection bactérienne. Parfois, les médecins diagnostiquent une sinusite. Selon les sinus touchés, une antrite, une sinusite, une ethmoïdite peuvent être diagnostiquées.

La maladie ne peut pas être accompagnée d'un écoulement purulent. L'enfant s'inquiète seulement de la congestion nasale. En même temps, il a l'air morose, ne dort pas bien et mange. Le timbre d'une voix peut changer.

En raison de l'immunité réduite et des rhumes fréquents, les végétations adénoïdes peuvent se développer. Les amygdales gonflent, violant la pénétration de l'air dans le corps.

Symptômes de l'adénoïde désagréable. Le bébé respire avec la bouche ouverte, la situation s'aggrave particulièrement la nuit. L'appétit disparaît, il a l'air lent, irritable. La voix devient nasale, enrouée. Il y a souvent des plaintes de douleur à la tête. Le mucus accumulé dans le nasopharynx commence à irriter les parois et la toux se joint.

Les méthodes de traitement peuvent être conservatrices et opérationnelles. Le traitement conservateur s'accompagne de la prise de médicaments antitussifs (Sinekod) ou expectorants (Lasolvan, Bromhexin), d'antihistaminiques (Zyrtek, Zodak), de gouttes vasoconstricteurs sont instillées dans le nez. Il est utile de procéder à un rinçage fréquent de la buse avec des solutions salines (Aquamaris, une solution saline ordinaire fera l'affaire).

La psychosomatique est souvent observée chez les jeunes enfants. Selon les psychosomatiques, les enfants dépourvus de l'amour et de l'attention de leurs parents, qui éprouvent souvent de la peur, du stress et de la colère, sont sujets aux maladies du nez et des sinus paranasaux.

Toutes les maladies du nez chez les enfants, même un simple nez qui coule, doivent être correctement traitées. Le médecin ORL examine les voies nasales à l’aide d’outils spéciaux, détermine la présence d’œdème, l’état du nasopharynx, détermine la couleur et la consistance de la décharge, oriente les examens complémentaires. Lui seul peut faire le bon diagnostic et nommer le bon médicament.

Si vous ne commencez pas le traitement à temps ou si vous ne suivez pas les recommandations d'un spécialiste, des complications peuvent survenir. L'inflammation des voies nasales, pénétrant dans d'autres organes, provoque souvent le développement de pneumonies, bronchites, otites, angines.

Maladies des sinus nasaux

Le nez est un organe de l’odorat qui se compose de trois parties. Il sert d’entrée et de sortie naturelles de l’air et remplit des fonctions de protection, de purification et de réchauffement. Les maladies du nez et des sinus paranasaux sont une cause fréquente de consultation d'un otolaryngologiste ou d'un thérapeute. Ces maladies génèrent un inconfort important, nuisent à la qualité de la vie et deviennent parfois une condition qui limite temporairement la capacité de la personne à travailler.

Le nez est l'organe le plus important du système respiratoire, dont le bon fonctionnement dépend non seulement du fonctionnement des bronches et des poumons, mais également de l'état de l'organisme dans son ensemble. À la saison froide, les maladies du nez sont les plus courantes. Cela est dû aux épidémies saisonnières de rhumes et d'infections virales. Pathologie chronique du nez due à un traitement tardif et inadéquat de la phase aiguë de la maladie.

Quelles sont les maladies

Les maladies de la muqueuse nasale et des sinus paranasaux sont à l’origine de diverses raisons.

Selon leur nature, il existe trois groupes de pathologies:

  1. Maladies congénitales. Ce type de maladie est beaucoup plus répandu qu'il n'y parait. La plupart des gens ont une légère courbure du septum nasal, qui est une variante de la norme et ne conduit pas au développement de maladies. Mais parfois, les déformations peuvent être plus graves et dans ce cas, le corps ne peut pas fonctionner pleinement. La courbure du septum nasal, le rétrécissement du tractus nasal, la fistule et d'autres problèmes peuvent causer des problèmes de nez chroniques. Dans ce cas, seule la chirurgie peut aider.
  2. Maladies traumatiques. Les lésions d'un organe comme le nez ne sont pas rares. Ils sont ouverts, fermés, combinés, avec déplacement, etc. Même en l'absence de lésion osseuse, un traumatisme au nez entraîne un œdème étendu, qui entraîne souvent un hématome du septum nasal.
  3. Maladies infectieuses (virales, bactériennes, fongiques). Ce groupe de maladies de la muqueuse nasale et des sinus paranasaux survient le plus souvent. Cela inclut la rhinite, la sinusite, les polypes et d’autres maladies.

Maladies inflammatoires des sinus

Considérons les pathologies de ce groupe.

Rhinite chronique

La maladie est une complication de la rhinite aiguë, qui n'a pas été guérie à temps ou à la suite d'un traitement inadéquat a été retardée pendant une longue période.

Symptômes:

  • congestion nasale récurrente;
  • écoulement muqueux abondant;
  • odorat réduit;
  • le ronflement;
  • maux de tête.

Causes:

  • rhinite aiguë non traitée;
  • l'impact négatif des stimuli physiques et chimiques;
  • accumulation de pertes purulentes dans les sinus paranasaux;
  • pathologie de la circulation sanguine dans la muqueuse nasale.

En règle générale, une rechute de la maladie survient à l'approche de l'automne et augmente en hiver. Au printemps, les symptômes de nez qui coule commencent à disparaître. Chez les enfants, sur le fond de la maladie, l'occlusion peut varier, des modifications persistantes de la partie faciale du crâne se produisent et la formation de la poitrine est perturbée. La rhinite chronique affecte également la perte d'audition.

Traitement:

Avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice, galvanocaustic est prescrit.

Complications:

Rhinite allergique

Maladie caractérisée par un tonus vasculaire altéré dans la cavité nasale.

Symptômes:

  • maux de tête;
  • fatigue chronique;
  • diminution de la capacité de travail;
  • nez sec et bouché;
  • écoulement nasal abondant;
  • des démangeaisons;
  • éternuer;
  • symptômes de la conjonctivite;
  • des crocs;
  • photophobie

Causes:

  • allergènes professionnels (médicaments, peluches, etc.);
  • allergènes toute l'année (poussière, acariens, etc.);
  • allergènes saisonniers (pollen végétal).

La rhinite allergique peut sérieusement compliquer la vie de son propriétaire. Peut-être la formation de symptômes de névrose vasculaire dans la cavité nasale - une maladie dans laquelle la membrane muqueuse commence à réagir de manière inadéquate à tout stimulus externe.

Traitement:

  • éviter le contact avec l'allergène
  • agents vasoconstricteurs (Naphthyzinum, Galazolin);
  • médicaments antiallergiques (Zyrtec, Claritin);
  • traitement symptomatique et régime hypoallergénique.

Complications:

  • détérioration de la ventilation;
  • violation du système cardiovasculaire;
  • asthme bronchique.

Ozena

C'est un nez qui coule caractérisé par la formation de croûtes dans la cavité nasale, qui ont une odeur fétide.

Symptômes:

  • congestion nasale;
  • nez sec et démangeaisons;
  • disparition complète du sens de l'odorat;
  • odeur désagréable de la cavité nasale et de la bouche.

Causes:

  • pathologie chronique du nez et des sinus paranasaux;
  • atrophie négligée de la muqueuse nasale.

Chez l'adulte, la maladie évolue généralement sans complications si un traitement conservateur est instauré rapidement. Chez les enfants, Ozena est plus dur, le bien-être de l’enfant est sérieusement affecté, une otite moyenne chronique, une déficience auditive et une croissance des végétations adénoïdes peuvent survenir.

Le traitement est principalement symptomatique:

  • lavage avec des solutions antiseptiques (Furacilin, Miramistin);
  • la nomination de gouttes d'huile pour ramollir les croûtes dans le nez (Pinosol);
  • préparations vasoconstrictrices à base de xylométazoline;
  • antibiotiques locaux (Isofra, Polydex).

Rhinite aiguë

Gonflement inflammatoire de la membrane muqueuse du nez et du nasopharynx, causé par des facteurs infectieux, une hypothermie ou des allergènes.

Symptômes:

  • éternuer;
  • démangeaisons et brûlures au nez;
  • écoulement muqueux abondant;
  • hyperémie de la cavité nasale.

Causes:

  • maladies infectieuses;
  • impact négatif sur l'environnement;
  • sensibilité excessive aux allergènes.

Les adultes souffrent rarement de complications de la rhinite aiguë. Avec le traitement prescrit de manière appropriée, la maladie passe rapidement.

Dans l'enfance, en raison de l'étroitesse anatomique des voies nasales, la rhinite peut être difficile. La congestion nasale et l’abondance de sécrétions muqueuses empêchent l’enfant de manger, de dormir et de respirer correctement. En raison de l’incapacité des enfants de se moucher, la phase aiguë de la maladie s’infiltre souvent dans la phase chronique compliquée par le développement d’une sinusite, d’une adénoïdite et de polypes dans la cavité nasale. En savoir plus sur la rhinite chez les enfants →

Chez la femme enceinte, la rhinite aiguë se manifeste de la même manière que chez le reste de la population adulte. Mais en raison de changements hormonaux, la maladie est souvent confondue avec le nez qui coule des femmes enceintes.

Traitement:

  • inhalations aux huiles essentielles;
  • bain de pieds à la moutarde;
  • rinçage avec des solutions à base d'eau de mer (Aqualore, Aqua Maris);
  • agents vasoconstricteurs (Tizin, Xilen);
  • antihistaminiques (Zyrtec, Suprastin).

Complications:

  • rhinite chronique;
  • inflammation des sinus paranasaux;
  • polypes.

Maladies des sinus paranasaux

Ceux-ci incluent les pathologies suivantes.

Avant

Un type de sinusite. Inflammation des sinus paranasaux frontaux.

Symptômes:

  • congestion nasale;
  • difficulté à respirer;
  • maux de tête;
  • douleur dans les yeux;
  • larmoiement;
  • apparition de crachats dans la matinée.

Causes:

  • maladies infectieuses;
  • lésions des sinus paranasaux et de la cavité nasale;
  • courbure du septum nasal;
  • l'hypothermie;
  • des végétations adénoïdes;
  • les polypes;
  • corps étrangers dans la cavité nasale.

Il est diagnostiqué assez souvent. Dans 90% des cas, la maladie est associée à des lésions des sinus maxillaires et à une labyrinthite ethmoïde. Par conséquent, le front est caractérisé par un parcours lourd.

Traitement:

  • médicaments vasoconstricteurs (xylométazoline, Naphthyzinum);
  • agents antimicrobiens (Kameton, Bioparox);
  • antibiotiques systémiques (Sumamed, Ceftriaxone);
  • antihistaminiques (Suprastin, Zodak);
  • analgésiques et anti-inflammatoires (ibuprofène, paracétamol);
  • lavage avec des solutions antiseptiques (Furacilin, Miramistin).

Moins fréquemment, l’opération est réalisée sur la base d’une ponction du sinus frontal et de l’élimination du secret pathologique accumulé.

Complications:

  • abcès des paupières;
  • l'ostéomyélite;
  • méningite;
  • abcès cérébral;
  • la septicémie.

Étmoïdite

Inflammation aiguë ou chronique de la membrane muqueuse des cellules du labyrinthe ethmoïdal.

Symptômes:

  • douleur, gonflement du nez;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • écoulement nasal;
  • anosmie

Causes:

  • infections virales et bactériennes;
  • complication de la sinusite;
  • dissémination de l'agent pathogène à partir du foyer principal de l'infection.

La cause de l’ethmoïdite est généralement une sinusite - une sinusite, une sinusite frontale. En raison du manque de traitement nécessaire, la maladie devient chronique au bout de quelques semaines.

Chez le nouveau-né, une ethmoïdite se développe sur le fond de la septicémie, la maladie est aiguë - de la forme séreuse à la forme purulente peut passer en quelques heures, aboutissant souvent à la mort. Chez les enfants plus âgés, les causes de la maladie sont des facteurs infectieux.

Traitement:

  • médicaments vasoconstricteurs (Galazolin, Xymelin);
  • antibiotiques systémiques (céfotaxime, augmentine);
  • analgésiques et antipyrétiques (paracétamol, ibuprofène).

Sphénoïdite

Inflammation de la muqueuse de la base du sinus sphénoïdal.

Symptômes:

  • mal de tête;
  • syndrome asthenovegetative;
  • violation de l'odeur;
  • écoulement des sinus sphénoïdaux.

Causes:

  • facteurs infectieux (l'infection se propage le plus souvent aux amygdales);
  • l'étroitesse anatomique du sinus sphénoïdal;
  • malformations congénitales du nez et des sinus paranasaux;
  • courbure du septum nasal.

Le diagnostic de la sphénoïdite étant difficile, le diagnostic correct n’est souvent posé qu’au début du développement des complications de la maladie. Cela est dû au tableau clinique clairsemé de la sphénoïdite, dont les patients se plaignent principalement de maux de tête sans localisation claire, dont l’intensité dépend de la gravité du processus inflammatoire.

Traitement:

  • agents vasoconstricteurs (Naphthyzinum, Galazolin);
  • antibiotiques (amoxicilline, azithromycine);
  • médicaments anti-inflammatoires et antipyrétiques non stéroïdiens (ibuprofène, paracétamol).

Sinusite maxillaire

L'inflammation est localisée dans les sinus maxillaires (maxillaires), cette pathologie a donc un deuxième nom - antrite. Le processus inflammatoire s'étend souvent au-delà des sinus, affectant le périoste et les os de la mâchoire supérieure.

Symptômes:

  • congestion nasale;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à 40 °;
  • maux de tête renversé caractère;
  • douleur dans l'inflammation - la mâchoire supérieure;
  • larmoiement;
  • détérioration de l'odeur;
  • toux nocturne aggravée.

Causes:

  • rhinite aiguë;
  • SRAS et infections aiguës telles que la scarlatine et la rougeole;
  • dents carieuses;
  • lésions des os du crâne facial;
  • allergie

Traitement:

  • vasoconstricteur (nafazoline, galazoline);
  • antibiotiques systémiques (Sumamed, Azithromycine);
  • antibiotiques locaux (Bioparox);
  • rinçage du nez (Aqualore, Aqua Maris);
  • moins souvent - traitement chirurgical basé sur la ponction du sinus maxillaire.

Tumeur

Peut être bénigne et maligne.

Symptômes:

  • difficulté à respirer;
  • perte partielle ou totale d'odeur;
  • maux de tête;
  • saignements du nez.

Causes:

  • alcoolisme et tabagisme;
  • conditions de travail dangereuses (industries chimique, du bois et autres);
  • maladies chroniques des voies respiratoires supérieures.

Les caractéristiques de l'évolution de la maladie dépendent de l'origine et du type de tumeur. Au premier signe de difficulté devrait consulter un médecin. L'effet thérapeutique dépend du type et de la taille de la tumeur, ainsi que des modifications des os du visage.

Complications:

  • germination de la tumeur dans les yeux et le cerveau;
  • violation des fonctions de phonation, déglutition, mastication;
  • métastase d'une tumeur maligne.

Blessures causées par des blessures

En raison des particularités de la structure anatomique, le nez est souvent sujet à des blessures. Les blessures au nez peuvent être ouvertes et fermées.

Symptômes:

  • la douleur
  • saignements;
  • hématome du septum nasal;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • déformation de la forme du nez.

Causes:

Dans l'enfance, toute lésion nasale nécessite une attention particulière, même avec un léger tableau clinique de la pathologie. Il est recommandé de procéder à une radiographie des os du visage, car le gonflement du nez interfère avec le diagnostic médical et il est facile de passer à côté du déplacement du septum nasal et d'autres conditions pathologiques.

Traitement:

  • soins d'urgence (froid, tamponnement des fosses nasales avec des tampons de gaze humidifiés au peroxyde d'hydrogène);
  • dans les cas graves, la chirurgie.

Complications:

  • malformation du nez;
  • courbure du septum;
  • difficulté à respirer par le nez.

Quelles que soient les maladies nasales, leur traitement nécessite une approche individuelle pour chaque patient. Les tactiques thérapeutiques doivent être choisies en tenant compte de l'âge, des caractéristiques de l'organisme et de la maladie elle-même. Le traitement opportun des maladies du nez est une excellente prévention des complications possibles.

Maladie du nez

Les maladies du nez se développent sur le fond des infections virales, bactériennes, fongiques, peuvent être causées par une carence en vitamines, l'inhalation de substances toxiques. Chaque maladie a ses propres caractéristiques, nécessite un traitement approprié, sinon même un simple rhume peut entraîner des complications graves.

Les maladies du nez peuvent évoluer en pathologies graves.

Classification des maladies nasales

Les maladies du nez et des sinus paranasaux peuvent être de nature congénitale ou acquise, se développer dans le contexte d’infections ou de blessures, peuvent survenir sous une forme aiguë ou chronique, affecter la partie externe de l’organe, les sinus paranasaux, les muqueuses et les cavités.

Groupes de pathologie nasale:

  1. Les maladies congénitales, le plus souvent diagnostiquent la courbure du septum nasal, souvent les voies nasales sont rétrécies. De telles maladies nécessitent une intervention chirurgicale.
  2. Blessures au nez - peuvent être ouvertes, souvent accompagnées d'une luxation septale, de boursouflures graves, d'hématomes.
  3. Les maladies infectieuses se développent dans le contexte de la pénétration de microbes pathogènes dans la membrane interne du nez - champignons, bactéries, virus.
  4. Rhinite qui se développe sous l'influence d'irritants - allergènes, médicaments, produits chimiques.
L'écoulement nasal est considéré comme la maladie la plus répandue dans le monde. Seulement 10% des personnes souffrent de problèmes respiratoires nasaux moins d'une fois par an.

Liste des maladies nasales

Presque toujours, les maladies ORL sont accompagnées de congestion nasale, de sécrétions de couleur et de consistance différentes, de sensation de brûlure, de gonflement de la membrane muqueuse, de céphalées, localisées dans la partie frontale.

Rhinopharyngite aiguë

Il se développe dans le contexte de l’infection, le plus souvent des rhinovirus, des pneumocoques, des bacilles hémophiles, des champignons du genre Candida. Au stade initial, la membrane muqueuse du nez se dessèche, une hyperémie se développe, puis des poches et des écoulements apparaissent et, avec la progression du nez qui coule dans la muqueuse, on observe des taches de pus. Le code de la CIM-10 est J00.

Symptômes:

  • au stade initial, sensation de brûlure, irritation de la membrane muqueuse, éternuement;
  • alors le mucus de caractère séreux commence à se dégager;
  • la phase finale est l'apparition de mucus jaune, vert ou laiteux.

Avec un traitement approprié et une forte immunité, le processus de récupération prend 1-2 semaines, avec un affaiblissement des forces de protection, la maladie peut durer plus d’un mois.

Les principaux types de rhinite chronique

Les processus inflammatoires chroniques de la coque interne du nez se développent sous la forme d'une complication de la forme aiguë de la maladie, en violation de la circulation sanguine, de la stagnation du pus dans les sinus nasaux, d'une exposition constante aux stimuli. Le code ICD-10 est J31.0.

Rhinite - inflammation de la muqueuse interne du nez

Symptômes:

  • diminution de l'acuité de l'odorat;
  • nez brûlant et sec:
  • détérioration de la respiration nasale, congestion nasale, qui provoque le ronflement la nuit;
  • céphalées chroniques d'intensité variable;
  • écoulement nasal abondant;
  • voix nasale;
  • larmoiement, rougeur des yeux.

Types de rhinite chronique

· Travailler dans une production dangereuse.

· Mauvaises conditions environnementales;

· Inhalation constante de substances nocives et dangereuses;

· Long séjour dans des chambres très humides.

Ozena

Une des variétés de rhinite atrophique, caractérisée par la libération d’une grande quantité de mucus visqueux à odeur désagréable, la formation de croûtes dans le nez, une diminution de l’odeur. L'agent causal le plus courant de la maladie est Klebsiella. La cause de la maladie peut être une pathologie congénitale ou endocrinienne.

Le traitement est effectué avec des médicaments, mais parfois une intervention chirurgicale est nécessaire, au cours de laquelle les voies nasales sont rétrécies, le trophisme de la membrane muqueuse est restauré.

Rhinite nature non infectieuse

Ce groupe comprend les rhinites allergiques et neuro-végétatives (vasomotrices). Le code ICD-10 est J30.

La rhinite peut être un précurseur d'allergies

La rhinite est l'un des signes fréquents d'allergie, la maladie peut être chronique ou saisonnière, accompagnée d'éternuements fréquents, de congestion nasale sévère, de larmoiement, de rougeur des yeux. Une allergie au pollen est appelée rhume des foins.

Sinusite et ses types

Le terme combine les processus inflammatoires des sinus paranasaux nasaux, la maladie peut être unilatérale ou bilatérale. Le code ICD-10 est J01 (forme aiguë), J32 (forme chronique).

Types de sinusite

· Douleur intense qui donne à la région frontale, à la mâchoire, aux oreilles;

· Le mucus est purulent.

· Changer la couleur de la peau;

Phlegmon, fistule, abcès, polypes.

· Sinusite frontale chronique, sinusite;

· Intoxication sanguine chez le nouveau-né.

· Sensation de plénitude dans le nez;

· Mucus copieux.

· Corps étranger dans le nez;

· Maladies chroniques des voies respiratoires supérieures

· Mauvaise haleine;

· Sécrétion de mucus de pus.

Polypes dans le nez

La prolifération de la membrane muqueuse dans la cavité nasale et les sinus paranasaux à caractère bénin, des polypes ou des végétations adénoïdes apparaissent sur le fond des allergies, avec des infections fongiques et staphylococciques. Le code de la CIM-10 est J33.

Tumeur du nez

Symptômes:

  • éternuer;
  • mal de tête sévère;
  • écoulement persistant de mucus nasal;
  • ronflement, ronflement, bouche constamment ouverte.

Les néoplasmes perturbent la circulation sanguine dans les tissus, provoquent le développement d'une forte congestion nasale chronique, l'odorat est fortement réduit, il y a des poches d'inflammation dans le nasopharynx.

Courbure du septum

La pathologie peut être héréditaire, se développe souvent avec une accumulation inadéquate d'os après une blessure, moins souvent que la maladie se produit en raison de la présence de polypes, de tumeurs dans le nez. Le code pour la CIM-10 est J34.2.

Accrétion incorrecte du septum nasal

Signes:

  • problèmes de respiration nasale;
  • une personne ronfle la nuit;
  • la muqueuse nasale se dessèche constamment;
  • l'aspect du nez change.

Blessures

Avec des coups et des blessures au visage, le nez souffre presque toujours, une ecchymose ou une fracture se produit. Le code de la CIM-10 est le S00.3.

Avec une fracture fermée, il se produit un œdème qui augmente rapidement, un hématome, des saignements de nez et une respiration difficile. Les blessures sont accompagnées de symptômes de commotion cérébrale - nausée, vertiges, vision double. Avec une fracture ouverte, vous pouvez voir des fragments d'os, une grande quantité de sang est libérée des plaies.

Avec une fracture du nez fermé gonfle

La victime ne doit pas se moucher, essayer de corriger les os elle-même, il est nécessaire d'appliquer du froid sur l'arête du nez, d'insérer des tampons dans les narines et d'emmener la personne à l'hôpital.

Maladies externes du nez

Le plus souvent, des furoncles et des anthrax se forment au nez, causés par des streptocoques et des staphylocoques. Le code de la CIM-10 est L02.

Au stade initial, il y a une douleur intense dans une certaine partie du nez, une rougeur et une petite formation en forme de cône peuvent être observées sur la peau. Quelques jours plus tard, le bouton se recouvre d'un revêtement jaunâtre et purulent qui indique sa maturation. Les manifestations externes de la maladie peuvent être vues sur la photo.

Maladie externe du nez

Causes de la maladie:

  • immunité affaiblie;
  • toucher souvent votre visage avec les mains sales;
  • diabète sucré;
  • l'avitaminose;
  • perturbation des processus métaboliques dans le corps;
  • hypothermie

En plus des furoncles, d'autres maladies de la partie externe du nez se forment souvent. L'érysipèle est une pathologie infectieuse caractérisée par un fort œdème et une rougeur de l'extérieur de l'organe creux. Rhinophyma - le processus inflammatoire est accompagné par un changement de la forme du nez contre la croissance de la peau.

Quel médecin contacter?

L'oto-rhino-laryngologue est impliqué dans le diagnostic et le traitement des maladies du nez et nécessite en outre la consultation d'un spécialiste des maladies infectieuses, d'un immunologiste et d'un endocrinologue.

Diagnostics

Pour poser un premier diagnostic, le médecin examine le nez à l’intérieur et à l’extérieur, constate la présence de poches, de modifications de la forme du système respiratoire et d’autres signes caractéristiques de la maladie.

Méthodes de diagnostic:

  • test sanguin clinique - vous permet d'identifier la présence de processus inflammatoires et allergiques, ainsi que leur degré d'intensité;
  • écouvillonnage nasal, PCR - méthodes conçues pour déterminer le type d'agent pathogène;
  • échantillon Voyacheka - vous permet de déterminer la perméabilité des voies nasales;
  • Rayons X, tomographie et échographie des sinus paranasaux - montrent la présence de polypes, une accumulation de pus;
  • rhinoscopie avant et arrière.

De plus, ils vérifient le degré de netteté de l’odeur en utilisant un ensemble de substances odorantes dont l’intensité diffère.

Pour identifier les causes de la maladie est un écouvillon du nez

Traitement

Pour éliminer les symptômes des maladies du nez et des sinus paranasaux, divers médicaments, physiothérapie et médicaments traditionnels sont utilisés.

Médicaments pharmaceutiques

Un traitement médicamenteux bien choisi vous permet de vous débarrasser rapidement de la congestion nasale, des manifestations d'inflammation. En thérapie, les médicaments externes sont le plus souvent utilisés, les comprimés ne sont prescrits que lorsque les formes de la maladie sont négligées.

Groupes de médicaments:

  • médicaments antiviraux sous forme de chapelles, onguents, comprimés - rimantadine, oxoline, acyclovir;
  • antiseptiques - Miramistin, Furacilin;
  • solutions pour se laver le nez - Aqua Maris, Aqualore;
  • gouttes vasoconstrictrices - Naphthyzinum, Tizin, Vibrocil;
  • antihistaminiques - Claritin, Suprastin, Zyrtec;
  • médicaments hormonaux - Nasobek, Avamys, Nazarel;
  • gouttes et sprays hydratants et cicatrisants pour les plaies - Pinosol;
  • les antibiotiques sont prescrits pour les pathologies infectieuses chroniques - Polydex, Isofra, ces médicaments sont sans danger pour les enfants, les adultes reçoivent des médicaments systémiques sous forme de comprimés (Sumamed, Ceftriaxone);
  • préparations pour améliorer le trophisme muqueux - nicotinate de xanthineol;
  • médicaments anti-inflammatoires et antipyrétiques - ibuprofène, paracétamol;
  • remèdes homéopathiques - fléau d’allium, Aconite, Sambucus (le médicament est sans danger même pour les nourrissons);
  • immunomodulateurs - Viferon, Poludan.

Les gouttes vasoconstrictives ne peuvent pas être utilisées plus d'une semaine, sinon une rhinite médicamenteuse provoquant une dépendance apparaît.

Tizin - gouttes nasales

Remèdes populaires

Les méthodes de médecine alternative renforcent l’effet thérapeutique des médicaments, contribuent au rétablissement rapide.

Que peut-on traiter les maladies ORL:

  1. Gouttes à base d'aloès, kalanchoé, millepertuis, calendula, oignon, miel.
  2. Pour éliminer l'inflammation, renforcer le système immunitaire à l'intérieur, vous pouvez prendre des décoctions et des infusions de citron vert, d'églantier, de gingembre, d'airelles, de framboise et de viorne. Les remèdes à base de plantes, avec une solution saline, peuvent être utilisés pour les lavages.
  3. Les huiles essentielles de menthe, de sauge, d'aiguilles de pin, d'arbre à thé et de chélidoine conviennent à l'inhalation.
  4. Réchauffer avec du sel, un œuf à la coque et des pommes de terre, une lampe bleue aide bien.
  5. Lubrifier le miel muqueux, l'huile d'argousier, l'eucalyptus.

Se réchauffer avec du sel aide à guérir les maladies nasales.

Complications possibles

Un nez qui coule n'est pas aussi inoffensif qu'il y paraît. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, la maladie devient chronique, ce qui engendre une sinusite et d'autres complications graves.

Quelles sont les maladies dangereuses du nez:

  • otite moyenne - inflammation de l'oreille moyenne; le plus souvent, une complication similaire se produit chez les enfants en raison des caractéristiques anatomiques de la structure du nasopharynx et du conduit auditif;
  • amygdalite purulente - inflammation des amygdales;
  • cardiopathie rhumatismale - le processus inflammatoire est localisé dans la membrane cardiaque, accompagné d'arythmie, d'essoufflement;
  • méningite, abcès des paupières ou du cerveau, septicémie:
  • violation du processus de ventilation des poumons, l'asthme;
  • l'ostéomyélite;
  • maladie rénale - pyélonéphrite, glomérulonéphrite.

Dans le contexte de la rhinite prolongée, des maladies chroniques des voies respiratoires inférieures se développent presque toujours.

Si le nez n'est pas traité, une otite moyenne peut se développer.

Prévention

Il est impossible de vivre toute sa vie sans rhume, mais il est tout à fait possible de réduire au minimum le risque de développer la maladie et ses complications.

Comment éviter un rhume:

  • éviter l'hypothermie, les séjours prolongés dans des zones humides;
  • aérez la pièce plusieurs fois par jour, humidifiez l'air;
  • renforcer les défenses de l'organisme;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes.

Ne pas oublier d'aérer la pièce

En cas d'épidémie, le rhume doit être régulièrement utilisé pour la prévention des antiviraux dans le traitement de la muqueuse nasale - pommade oxolinique, Pinosol, Evamenol.

Les maladies du nez détériorent considérablement la qualité de vie - une faiblesse apparaît à l'arrière-plan: congestion, mal de tête et capacité de travail diminuée. Si le nez qui coule est prolongé ou chronique, vous devez consulter un médecin, il sélectionnera des médicaments efficaces pour le traitement. Des mesures préventives simples aideront à éviter les pathologies des organes ORL.

Vous Aimerez Aussi