Que faire quand le nez est bourré et qu'il n'y a pas de morve?

Peu de gens le savent, mais c'est le nez qui prend soin de tout le corps. Tout d'abord, l'oxygène pénètre par le nez sans lequel il est tout simplement impossible de survivre.

Le nez protège de toutes les manières possibles l’air inspiré et ne permet pas de trop refroidir les autres organes. Le nez protège les poumons de la poussière et d'autres impuretés nocives, y compris des agents pathogènes. En fin de compte, le nez affecte le son de notre voix.

La congestion nasale sans rhinite est une condition que chaque personne observe périodiquement en elle-même. Parfois, la congestion nasale disparaît d'elle-même aussi soudainement qu’elle est apparue, et parfois elle devient un problème qui viole le mode de vie habituel d’une personne.

Une telle violation de la respiration nasale n'est pas une maladie, c'est seulement un symptôme qui peut indiquer l'existence de certains problèmes dans le corps.

Causes de congestion nasale sans rhinite

Certains croient que si le nez est bouché, mais que la morve ne coule pas, cela signifie que cet état passera de lui-même, et ils n'y font pas attention. Mais cette attitude à l’égard du problème n’est pas tout à fait correcte, car il existe de nombreuses raisons de provoquer une congestion sans morve chez les adultes:

  1. La rhinite vasomotrice - une condition dans laquelle une personne a le nez bouché - le nez ne laisse pas l'air respirer et ne respire pas bien, mais il n'y a pas de froid. La respiration est difficile et rien ne vous mouche. Souvent, l'une ou l'autre moitié du nez s'ouvre périodiquement. Nous sommes obligés de respirer par la bouche, ce qui nous empêche de vivre normalement.
  2. Réactions allergiques aux irritants présents dans l'air. Dans ce cas, le nez repose avec une exposition unique ou permanente à l'allergène sur le corps. Habituellement, ce n'est pas observé le mucus, la cause - dans le gonflement des tissus du nasopharynx. Une réaction allergique peut être accompagnée d'une toux et d'un léger gonflement. Au début, les symptômes ressemblent beaucoup à ceux d’un rhume, mais on n’observe ni faiblesse ni fièvre.
  3. Corps étrangers. Si un corps étranger pénètre dans le nez, alors seulement la moitié en souffre. Mais les enfants bloquent souvent les deux moitiés du nez avec des corps étrangers.
  4. La congestion nasale constante peut être liée à l'abus de vasodilatateurs et à la dépendance du corps à ceux-ci.
  5. Les polypes, ainsi que les végétations adénoïdes, peuvent être à l'origine d'une congestion nasale constante sans écoulement, mais uniquement au stade de la rémission de la maladie et de l'atténuation des principaux symptômes, notamment l'écoulement nasal, les éternuements, etc.
  6. La courbure du septum nasal. La respiration peut être difficile des deux côtés, par exemple dans le cas d'une courbure en forme de S. La courbure du septum dans le nez est souvent compliquée par la rhinite vasomotrice chronique.
  7. La raison la plus courante de la congestion nasale sans morve est l’air intérieur trop sec.
  8. Conditions environnementales défavorables - pollution atmosphérique accrue, lorsque le nez ne peut pas assumer ses fonctions.

Comme on peut le voir parmi les raisons énumérées, un tel malaise peut être un symptôme de la maladie ou une conséquence de conditions défavorables. Le traitement doit donc être sans équivoque. Ce n’est un secret pour personne que la congestion nasale prolongée sans rhume peut entraîner une inflammation des muqueuses et même des sinus nasaux (sinusite, antrite).

Effet des allergènes

Allergènes pouvant provoquer un gonflement de la muqueuse nasale et provoquer sa congestion sans morve:

  • pollen de plantes à fleurs;
  • insectes (piqûres d'insectes);
  • les tiques vivant dans les meubles rembourrés, la poussière domestique, etc.
  • certains médicaments;
  • certains aliments;
  • poussière de maison ou de bibliothèque;
  • fourrure animale.

Si vous vous inquiétez de la congestion nasale en cas d’allergie, vous devriez contacter votre allergologue ou votre ORL, qui vous prescrira ensuite un traitement adéquat, en vous concentrant sur les résultats des tests. En règle générale, dans ce cas, les antihistaminiques sont prescrits. La durée de ce traitement médicamenteux dure au moins deux semaines.

Diagnostics

Pour comprendre comment traiter la congestion nasale sans morve chez l'adulte, il est nécessaire non seulement de diagnostiquer un symptôme, mais également de déterminer la cause de son développement. Cela nous aidera à procéder à un examen approfondi, ce qui permettra d'identifier plus précisément la cause des difficultés respiratoires nasales. Cela peut inclure:

  • rhinoscopie endoscopique des voies nasales;
  • tomogramme calculé, IRM;
  • Radiographie des sinus paranasaux;
  • biopsie du tissu malade;
  • ensemencer le contenu du nasopharynx sur un milieu nutritif afin d'identifier l'agent pathogène;
  • mener une enquête sur la maladie sous-jacente pouvant entraîner une aggravation de la respiration nasale (test d'allergie, immunogramme).

La difficulté de déterminer la cause de la congestion nasale sans rhume réside dans le fait que les sentiments du patient sont pratiquement les mêmes dans tous les cas et que le facteur responsable de l’inflammation de la muqueuse nasopharyngée ne peut être détecté qu’avec un équipement spécial ou après un test.

Des complications

Les conséquences les plus courantes et les plus dangereuses de l’essoufflement sont les suivantes:

  • pression sur la tête, douleur;
  • perte complète de l'odeur, ce qui n'est pas toujours possible de récupérer;
  • sinusite et autres maladies inflammatoires des sinus paranasaux;
  • l'otite.

Dans tous les cas, pour éliminer le problème lié au fait que le nez est bouché et qu’il n’ya pas de rhume, il est nécessaire de prendre des mesures pour éliminer la cause fondamentale de cette affection.

Comment traiter la congestion nasale sans morve

En l'absence de rhume, les méthodes de traitement de la congestion nasale peuvent être symptomatiques, conservatrices, chirurgicales et complexes. La condition principale de la thérapie est l’impact non seulement sur les signes de la violation, mais également sur la cause de leur survenue. Pour obtenir un effet positif, vous devez suivre la prescription du médecin, les instructions d'utilisation.

En fonction de la cause de la congestion, divers médicaments sont utilisés pour le traitement:

  1. Pulvérisation et gouttes: "Tizin", "Rinorus", "For Nos".
  2. Comprimés contre les allergies: "Loratadin", "Zodak".
  3. Pommade: "Docteur Maman", "Evamenol", "Pommade Fleming".
  4. Comprimés pour l'élimination de l'œdème: "Klarinase-12."

La chirurgie de la congestion nasale est le plus souvent nécessaire lorsque les pathologies suivantes sont détectées:

  • septum nasal tordu;
  • les néoplasmes, les polypes;
  • objets étrangers coincés dans le nez;
  • rhinite chronique, entraînant la croissance du tissu muqueux.

Le traitement chirurgical peut être effectué par thérapie laser, méthode par ondes radio, chirurgie traditionnelle.

Remèdes populaires

Que faire Avec l’apparition d’une congestion nasale sans morve, un traitement avec des remèdes populaires peut être un digne substitut ou un bon complément à la pharmacothérapie.

  1. Massage du nez. Frottez les ailes et le nez en effectuant des mouvements circulaires jusqu'à ce que la peau soit chaude, puis en tapotant légèrement pendant environ 10 minutes. La congestion nasale se résorbe généralement rapidement.
  2. Inhalation efficace. Pour eux, vous pouvez faire n'importe quelle décoction. Pied-de-pied, origan, calendula, millepertuis ou plantain, ou vous pouvez verser un mélange de plusieurs herbes avec de l'eau bouillante et respirer à la vapeur, recouvert d'une serviette.
  3. À la maison, vous pouvez laver le nez avec une solution saline, des gouttes de solution saline ou des préparations pharmaceutiques contenant de l'eau de mer (Marimer, Aquamaris).
  4. Vous pouvez vous débarrasser du froid avec des oignons, de l'ail ou du raifort - toutes ces plantes, ensemble ou séparément, doivent être hachées finement et respirées par évaporation, malgré l'odeur désagréable, les douleurs oculaires et les autres effets d'un tel traitement. Cette méthode est considérée comme l'une des plus populaires. en médecine traditionnelle.

N'oubliez pas non plus le taux d'humidité dans la pièce. Faire face à l'air sec dans la pièce pour dormir aidera les humidificateurs d'air spéciaux. Ils peuvent être remplacés par une option plus économique: des serviettes humides. Ils doivent être suspendus avant le coucher sur des piles et des appareils de chauffage.

Rappelez-vous que toute maladie en elle-même ne disparaît pas, elle doit être traitée. Si vous ne commencez pas le traitement immédiatement quand il se produit, vous êtes menacé de complications, la maladie peut se transformer en une phase plus grave. Si rien ne vous aide à vous débarrasser de la congestion nasale, consultez un médecin, ne vous attendez pas à des complications.

Prévention

Les causes les plus courantes de sensation d’obstruction nasale sont cependant les maladies catarrhales et virales à évolution cachée. Dans ce cas, il est assez simple de résister à la maladie vexante. Bien sûr, éviter complètement les rhumes ne fonctionnera pas, mais le nombre de flotteurs peut être assez réduit.

Suivez les instructions simples:

  • éviter l'hypothermie;
  • par temps froid, habillez-vous chaudement;
  • prenez un complexe de vitamines;
  • mener une vie saine;
  • éviter les mauvaises habitudes;
  • ne succomber qu'aux émotions positives;
  • essayez de ne pas rester aux événements de masse pendant les épidémies de grippe et de maladies virales.

Ces mesures simples mais importantes aideront à maintenir le ton du système immunitaire et à protéger l'organisme contre les virus et les bactéries.

Que faire s'il n'y a pas de morve, mais que le nez est bouché

La question qui intéresse beaucoup de gens est la suivante: "Pourquoi le nez est-il bourré, mais il n'y a pas de rhinite?" Une personne n'a pas de morve, mais il est extrêmement difficile de respirer par le nez. Dans cet article, nous allons essayer de vous expliquer pourquoi cela se produit.

La plupart ne réalisent même pas que la cavité nasale joue un rôle important dans le corps humain. Premièrement, par le nez, nous consommons de l'oxygène, sans lequel nous ne pouvons rien faire. En outre, lorsque l'air passe par le nez, il se réchauffe, protégeant ainsi les organes internes de l'hypothermie. En outre, le nez empêche la pénétration de la poussière et de l'air sale, des microbes dans les poumons. En fin de compte, on peut dire que la cavité nasale remplit de nombreuses fonctions nécessaires. Et, bien sûr, vous devriez régulièrement prendre soin de votre nez.

Lorsque le nez est bouché, il n'y a pas de morve, cette situation présente un énorme inconvénient et a un effet négatif sur l'état général des organes internes situés à proximité. Dans certains cas, les maladies du nez peuvent donner lieu à des complications, ce qui peut entraîner des maladies de la gorge et des oreilles. Si une inflammation du nez, de la gorge ou des oreilles est observée, il est impératif d'aller à l'hôpital pour consulter un médecin afin qu'il puisse inspecter, déterminer la véritable cause de la maladie et attribuer un traitement. Fondamentalement, la cavité nasale souffre de rhumes.

Si vous vous frottez le nez sans arrêt, cela peut indiquer une maladie dangereuse, malgré l'absence de fièvre, de mal de tête et de toux. La congestion des voies nasales doit alerter. Dans une telle situation, lorsque le nez est bouché et respire mal, des conséquences négatives peuvent en résulter. En l'absence d'une certaine quantité d'oxygène dans le cerveau, une personne peut développer une fatigue permanente, une inhibition se produit dans les actions et la réflexion, la température augmente, il n'y a aucune possibilité de dormir normalement. Si vous contractez la maladie, cela peut avoir des conséquences graves et une intervention chirurgicale supplémentaire.

Causes de congestion nasale sans morve

Il y a un grand nombre de facteurs pour lesquels le nez est bouché, et un nez qui coule n'est pas observé.

  • L'une des causes les plus courantes est une forme aiguë de rhinite, causée par une bactérie ou un virus. La maladie peut se présenter sous plusieurs formes. Une maladie bénigne peut survenir sans morve, mais le nez sera bloqué. Cette phase de la maladie peut durer trois jours et se transformer instantanément en une forme plus désagréable de la maladie, au cours de laquelle il se produira une forte décharge des voies nasales.
  • Si l'enfant a du mal à respirer et que son nez est constamment bouché, il est possible que la raison en soit une hyperénalénose.
  • En outre, pour la rhinite vasomotrice et allergique, les voies nasales peuvent être bloquées. Surtout avec ces maladies, un gonflement des membranes muqueuses se produit, mais le secret n'est pas divulgué.
  • L'inflammation des sinus maxillaires (sinusite) et d'autres sinusites se manifeste également par une congestion nasale dans laquelle il n'y a pas de rhinite. La sinusite est une maladie dangereuse, il est préférable de l'éliminer à ses débuts, car il est assez difficile de la guérir à l'avenir, il peut même être nécessaire de subir une intervention chirurgicale.
  • Les polypes dans le nez sont une cause fréquente de difficultés respiratoires. Les polypes deviennent très volumineux et perturbent la respiration nasale.
  • Si le nez est constamment posé, mais qu'il n'y a pas de rhinite, cela peut être dû à la courbure du septum nasal. Dans de telles circonstances, il est possible que la rhinite chronique vasomotrice se développe à l'avenir.
  • Le nez ne respire pas et il n'y a pas de morve - ceci est dû à un traumatisme antérieur, il y a un hématome du septum nasal.
  • Diverses tumeurs sont également l’une des causes de la congestion nasale sans écoulement muqueux.

Prévention

Il pose le nez et il n'y a pas de décharge - le facteur principal est la maladie virale, qui est latente. Dans de telles circonstances, traiter avec la maladie est assez facile.

Bien sûr, il est impossible de se protéger complètement contre le rhume, mais le nombre de maladies peut être réduit.

Les règles élémentaires doivent être suivies:

  • ne surchargez pas votre corps et devez vous habiller pour la météo avant de sortir à l'air frais;
  • limitez-vous aux mauvaises habitudes;
  • faites moins de rotation avec les personnes qui ont le rhume et essayez d'éviter la foule en période de maladie virale;
  • prenez un complexe vitaminique adéquat.

Toutes ces méthodes énumérées aideront à maintenir le système immunitaire et à maintenir le corps en forme.

Difficulté à respirer chez les bébés

Un bébé allaité peut avoir une congestion nasale, mais sans mucus, il est le résultat d'une cavité nasale douloureuse congénitale. Ensuite, le bébé dès les premiers jours de la naissance sera forcé de respirer par la bouche, tandis que le nez ne sera pas impliqué dans la respiration. Bien entendu, cela aura un impact très négatif sur la formation du bébé et apportera de nombreuses difficultés à l’avenir.

Par conséquent, si le bébé a du mal à respirer et qu’aucune morve n’est observée, aucun symptôme d’infection n’est présent. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un spécialiste et de commencer immédiatement un traitement.

Il arrive parfois qu'un bébé ne respire pas soudainement sans raison, et le plus souvent une narine. Le nez ne peut pas respirer, mais il n'y a pas de rhume, les autres symptômes ne sont pas observés. Il est possible qu'un objet étranger ait pénétré dans le canal nasal.

Cela nécessite une inspection du nez du bébé: si le corps étranger est visible et qu’il est permis de le retirer, libérez la narine sans hésiter. Sinon, le processus inflammatoire peut commencer autour de ce sujet. S'il vous est impossible de le faire vous-même, rendez-vous à l'hôpital pour que le spécialiste saisisse l'objet étranger à l'aide d'un équipement spécial.

Traitement

La solution la plus appropriée en cas de congestion nasale sans écoulement consiste à consulter un spécialiste hautement qualifié. C'est le médecin ORL qui peut déterminer la cause principale de cette maladie et prescrire le traitement correct.

Il y a des situations où il est très difficile de consulter un médecin dans les prochains jours pour une raison ou une autre, il est alors permis de recourir aux médicaments et au traitement à domicile.

Des médicaments

De la congestion nasale, mais sans décharge, les décongestionnants sont idéaux. Vous pouvez également appliquer des sprays et des gouttes nasales ayant un effet vasoconstricteur. Ils peuvent également être utilisés pour éliminer les poches et autres signes de la maladie:

  • l'utilisation de gouttes nasales "Brizolin". Utilisation pour les adultes et les enfants âgés de six ans maximum est autorisé à administrer 2 gouttes dans chaque canal nasal jusqu'à 4 fois par jour. Dans ce cas, les passages du nez doivent être pré-nettoyés;
  • vaporiser et déposer "Vibrocil". Le médicament peut être utilisé chez les enfants de moins d'un an, 1 goutte trois fois par jour. De 1 an à 6 ans - deux gouttes dans chaque narine trois fois par jour. Pour les enfants de plus de 6 ans et les adultes, il est permis de creuser dans les fosses nasales avec 3 gouttes toutes les trois fois par jour. Le spray nasal est autorisé à être utilisé par les adultes et les enfants à partir de 6 ans en une injection dans chaque canal nasal jusqu'à 4 fois par jour.

Vous pouvez recourir aux médicaments anti-œdème, ils sont disponibles sous forme de comprimés ou de poudres qui se dissolvent rapidement.

En comparant les gouttes et les pulvérisations, les comprimés ne donnent pas un résultat rapide, mais ils se caractérisent par une période d'action plus longue:

  • utilisez des comprimés tels que «Clarinase-12». Les adultes sont autorisés à en consommer un comprimé le matin et le soir, et ils ne doivent ni mâcher ni boire de l'eau. Non recommandé pour les enfants de moins de 12 ans.
  • «Cetrin» est un comprimé supplémentaire; il est également acceptable d’utiliser un comprimé une fois par jour pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans. Les bébés âgés de 6 à 12 ans, qui ne respirent ni leur nez ni leur morve en permanence, peuvent prendre une demi-pilule deux fois par jour. Petits patients de moins de 6 ans, le médicament est interdit.

Thérapie à domicile

Dans un premier temps, il est recommandé d'humidifier les voies nasales. Vous pouvez le faire de différentes manières:

  • inhaler les vapeurs;
  • en utilisant une serviette humide, essuyez-vous le nez deux fois par jour;
  • utiliser une solution saline ou d'eau de mer, rincer les cavités nasales tous les jours.

Cela devrait être fait afin d'éliminer le mucus qui cause des difficultés respiratoires: on ne peut pas observer la rhinite, et le secret s'accumule dans les sinus, il y a un risque de processus inflammatoire.

Pour bien rincer les voies nasales, utilisez une bouilloire spéciale, appelée "neti-pot", tout en utilisant la solution isotonique "Moranazal".

Pour obtenir le meilleur effet possible, procédez comme suit: lorsque vous vous couchez, vous devez placer un oreiller supplémentaire afin que votre tête soit constamment sur une colline. Ces actions aideront à éliminer le mucus accumulé de manière ordinaire.

Si le nez ne respire plus longtemps et qu'il s'agit déjà d'une phase chronique, vous devez adapter votre alimentation. Très souvent, un essoufflement peut être observé en raison de la malnutrition. Pour ce faire, procédez comme suit: limitez-vous au sucre, qui favorise la reproduction des agents pathogènes.

En outre, les experts conseillent de manger des plats épicés et de boire des boissons chaudes. Il est recommandé d'utiliser des tisanes et des bouillons.

Il est interdit de réchauffer les cavités nasales qui sont posées, mais il n’ya pas de froid, car il peut s’agir d’une inflammation des sinus paranasaux (sinusite). Dans ce cas, les masses purulentes vont s'accumuler et le chauffage ne fera qu'aggraver la situation.

Si les méthodes ci-dessus ne vous aident pas et que le nez ne respire toujours pas, mais qu'il n'y a pas de morve, il est impératif de consulter un oto-rhino-laryngologiste. Il faut se rappeler que si vous ne faites rien et que les voies nasales sont posées longtemps, cela peut provoquer de nombreuses maladies, telles que la laryngite, la pharyngite, l'amygdalite, le tout de manière chronique.

Dr. Komarovsky sur ce qu'il faut faire si le nez est bouché mais pas de mucus

Lorsque l'enfant a le nez bouché, les parents commencent immédiatement à rechercher les causes d'un rhume. Et franchement, ils devinent quand il s’avère que la vision de l’enfant par la maladie ne correspond pas au concept général de rhinite - il y a congestion, mais pas de mucus.

Evgeny Komarovsky, pédiatre, animateur de télévision et auteur de livres sur la santé des enfants bien connu, explique ce que cela pourrait signifier et comment y remédier.

À propos du problème

La congestion nasale sèche en médecine s'appelle «rhinite postérieure». Cette condition est plus dangereuse que tout nez qui coule, accompagnée d'une décharge, car elle peut indiquer un "dysfonctionnement" grave des organes ORL.

La congestion est associée à un gonflement des membranes muqueuses et l'absence de mucus en même temps indique le caractère non infectieux de la maladie. Si le nez qui coule est causé par un virus, il sera nécessaire de sortir du nez pour que le corps supprime les "invités" étrangers. Selon les médecins, la congestion sèche a le plus souvent provoqué une réaction allergique, un corps étranger coincé dans les voies nasales. Cette affection est également caractéristique des enfants présentant une courbure congénitale ou acquise de la cloison nasale, chez laquelle la respiration nasale dans son ensemble est significativement altérée.

Parfois, le nez qui coule sans écoulement - un signe que l'enfant a séché le mucus dans le dos, c'était la cause de l'enflure. Dans de rares cas, la rhinite sèche est le symptôme de problèmes cardiaques et circulatoires.

Un nez qui coule à sec peut aussi être médical, il affecte généralement les enfants dont les parents ont été traités pour une rhinite ordinaire avec des médicaments nasaux vasoconstricteurs pour tous les rythmes et le bon sens, contrairement à toutes les ordonnances et au bon sens des médecins.

Si un enfant inhalait accidentellement un morceau de nourriture, une miette, une petite partie d'un jouet, il est fort probable qu'il n'aura qu'un seul passage nasal, la deuxième narine respirera sans problème.

Danger

Le principal danger de congestion nasale sans sécrétion de mucus est l’atrophie possible des muqueuses nasales. Cela peut se produire si le problème a été ignoré ou si la condition a été traitée de manière incorrecte. Il est possible que l'apparition de maladies secondaires du nasopharynx entraîne des modifications irréversibles des tissus du système respiratoire.

Chez les enfants atteints de rhinite sèche, le sommeil est généralement perturbé, la névrose se développe en raison du manque de sommeil, ils deviennent agités et nerveux. Si la cause est pathologique (et que seul un médecin peut le déterminer), une rhinite non traitée au dos peut entraîner une détérioration de l'odorat et une perte d'audition.

La congestion sèche perturbe la circulation cérébrale. En cas d'absence prolongée de respiration nasale, de graves troubles du fonctionnement des vaisseaux cérébraux peuvent se développer.

Dr. Komarovsky à propos du problème

Evgeny Komarovsky semble un peu plus optimiste quant au problème de la congestion nasale sèche que la plupart de ses collègues. Selon un médecin réputé, 80% des cas de nez qui coule sans morve sont la conséquence de soins parentaux excessifs. En d’autres termes, les mères et les pères créent des conditions de serre pour les enfants: il fait chaud à la maison, vous ne pouvez pas ouvrir les fenêtres, «car il ya un petit enfant à la maison», vous ne devriez pas marcher par temps frais et venteux, car «un bébé peut tomber malade».

Une violation de la température dans le compartiment avec de l'air excessivement sec dans l'appartement conduit à un assèchement de la membrane muqueuse des voies nasales. Le système de sortie du mucus est perturbé, des poches sont formées et, par conséquent, le nez ne respire plus.

Komarovsky encourage les parents à surveiller de plus près l'enfant. S'il n'y a pas d'autres symptômes de mauvaise santé, à part l'étouffement, ne vous inquiétez pas trop.

Il suffit de créer un enfant dans de «bonnes» conditions pour une vie normale: selon le médecin, la température de l'air dans l'appartement ne doit pas dépasser 19 degrés, l'humidité de l'air doit être comprise entre 50 et 70%.

Dans la maison, il est nécessaire de faire le nettoyage humide plus souvent, pour aérer la pièce. L'enfant doit souvent marcher, les promenades doivent être aussi longues que possible jusqu'à l'âge du tout-petit.

Selon Komarovsky, la grippe bien connue et le VRAI commencent souvent par un nez bouché et sec. Dans ce cas, la réaction des voies nasales est un mécanisme protecteur. Habituellement, après un jour ou deux, un nez qui coule avec une infection virale devient nécessairement humide.

Les nourrissons atteints d'un rhume sec - un phénomène assez commun. Battre l'alarme ne vaut pas la peine, dit Evgueni Komarovsky. L'enfant s'adapte, s'adapte à l'environnement et, par conséquent, la congestion des voies nasales (qui sont déjà très étroites chez le nourrisson) est une variante de la norme. Les muqueuses chez les nouveau-nés se dessèchent aussi parce que la partie postérieure des voies nasales est rétrécie. De ce fait, les miettes dorment souvent la bouche ouverte. Habituellement, le symptôme disparaît de lui-même et sans aucun médicament dans les 2-3 semaines suivant la vie autonome des miettes en dehors du ventre de ma mère.

Comment traiter un nez qui coule dira le Dr Komarovsky dans la prochaine vidéo.

La rhinite sèche allergique n’est pas aussi courante chez les enfants que les fabricants de médicaments onéreux, ce qui pose un problème, ajoute Komarovsky. En effet, les malformations congénitales du septum nasal sont rares. Cette pathologie est généralement observée dès les premiers jours de la vie et la mère en sera informée, sinon à la maternité, puis lors du premier examen effectué par un pédiatre.

Comment trouver la cause d'une rhinite allergique, en quoi celle-ci diffère d'une rhinite infectieuse, explique le Dr Komarovsky dans la vidéo ci-dessous.

Komarovsky conseille de penser à un corps étranger dans le nez, tout d'abord, si l'enfant marche déjà et explore activement le monde. Déjà au moins pour cela, vous devez consulter le médecin ORL en interne.

Les enfants de l’année inhalent assez souvent diverses bagatelles, mais les parents ne peuvent pas en parler. Dans cette situation, sans l'aide d'un professionnel qualifié, cela ne suffit pas.

Traitement

Si la congestion sans mucus est causée par le dessèchement de ce dernier dans les voies nasales postérieures, aucun traitement spécifique n'est requis, dit Komarovsky. Les conditions environnementales optimales, comme mentionné ci-dessus, et parfois - laver le nez avec de l'eau de mer ou une solution saline faible. Ce médicament est sans danger et non toxique.

La condition principale - l'instillation ne devrait pas être trois ou quatre fois. Komarovsky dit que les procédures à l’eau salée ne seront efficaces que si les parents ne deviennent pas paresseux et commencent à s’égoutter dans le nez du bébé toutes les 20 à 30 minutes, sauf bien entendu au coucher.

Mais Evgeny Olegovich ne recommande pas de laisser tomber les gouttes nasales de vasoconstricteur d'un enfant sans nécessité extrême (sans rendez-vous).

Premièrement, ils causent une dépendance persistante à la drogue et, deuxièmement, leurs avantages sont temporaires, la congestion nasale revient toujours lorsque l'effet de la drogue se termine. Si le médecin vous a prescrit de telles gouttes («Nazivin», «Nazol», etc.), il n'est pas nécessaire de les laisser tomber plus de trois jours de suite. Ce n'est pas une recommandation, mais un impératif.

Komarovsky recommande de commencer le traitement en nettoyant les voies respiratoires des croûtes sèches de mucus. Pour ce faire, les parents peuvent utiliser l’aspirateur ou faire la lessive.

S'il y a un inhalateur à la maison, l'enfant peut être inhalé avec des huiles essentielles et des décoctions à base de plantes telles que la camomille, la sauge.

Condition obligatoire de rétablissement - régime de consommation abondante. Pour garder la membrane muqueuse sèche, l'enfant doit boire beaucoup. Le Dr Komarovsky recommande de donner au bébé plus d'eau sans gaz, thé, compotes, infusions à base de plantes, décoctions.

Il est important de se rappeler que l'enfant a besoin d'une grande quantité de liquide, non seulement pendant la maladie, mais également pour sa santé. Ensuite, ces maladies elles-mêmes, telles que la rhinite sèche et humide, tousseront beaucoup moins et les affections seront beaucoup plus faciles.

Si des allergies sont à l'origine d'une congestion sèche chez l'enfant, comme le confirment le médecin et des tests de laboratoire, le principal traitement, selon Komarovsky, consistera à isoler complètement la toxine de l'antigène auquel la réaction inadéquate du corps s'est produite. En outre, il serait préférable que papa et maman appliquent un régime hypoallergénique à leur enfant et veillent à ce que la maison ne comporte pas de poils, de poussière ou de produits chimiques ménagers à base de chlore.

Pourboires

Il est préférable d'humidifier l'air de l'appartement où vit l'enfant à l'aide d'un humidificateur. Mais cet appareil est assez coûteux et donc, si le budget familial ne dispose pas des fonds nécessaires à son achat, vous pouvez placer de petits récipients contenant de l’eau dans les coins qui s’évaporent, vous pouvez acheter un aquarium avec du poisson, mettre des serviettes mouillées ou des taies d’oreiller sur les piles et les mouiller régulièrement. Ce dernier est particulièrement important en hiver, lorsque les batteries sont chauffées et que l'air est encore séché.

Ne faites pas l'inhalation de l'enfant au-dessus d'un bol d'eau bouillante. Komarovsky encourage les parents à la prudence et rappelle que de telles procédures peuvent causer des brûlures aux muqueuses. Il est préférable de procéder à l'inhalation en utilisant un inhalateur spécial ou un dispositif avec un nébuliseur à pulvérisation fine.

En cas de rhinite sèche ne respectant pas les méthodes de traitement à domicile susmentionnées, Komarovsky conseille de se faire examiner par un pédiatre, un ORL, un allergologue et de subir un test sanguin pour la recherche d'anticorps, un test d'allergie. Il ne peut guérir la congestion, rappelle-t-il, que lorsqu'il est possible de trouver et de guérir la cause de son apparition.

Pourquoi le nez est bloqué s'il n'y a pas de froid

Contenu de l'article

Si le nez est bouché sans rhume, il peut y avoir plusieurs raisons à cela: une réaction allergique, une infection respiratoire, un néoplasme dans la cavité nasale, des blessures, etc. La «sensation de sécheresse à sec» est un symptôme pathologique qui signale des troubles du fonctionnement des organes respiratoires. Si le nez respire mal pendant 2 à 3 semaines, il est recommandé de faire appel à un oto-rhino-laryngologiste.

Une inflammation chronique de la muqueuse nasopharyngée peut entraîner sa dégénérescence ou le développement de pathologies plus graves. L'article discutera des causes les plus probables de difficultés respiratoires nasales, ainsi que de la pathologie accompagnée d'un symptôme.

Formes de congestion

Les causes de congestion nasale sans rhinite peuvent être causées par une inflammation du tissu nasopharyngé ou par la stagnation du mucus dans la cavité nasale. Les réactions inflammatoires des voies respiratoires peuvent être causées par des agents infectieux (microbes, spores fongiques, virus), des allergènes ou des blessures. Le gonflement ultérieur des tissus entraîne un rétrécissement du diamètre interne des voies respiratoires. L'accumulation de sécrétions muconasales dans les voies respiratoires conduit à une obstruction des canaux nasaux et, par conséquent, à une difficulté à respirer.

En oto-rhino-laryngologie, il existe plusieurs formes de nez bouché sans rhume, à savoir:

  • matin - une sensation de congestion est exacerbée uniquement le matin, immédiatement après le réveil, qui est le plus souvent associée à une stagnation du mucus dans les voies respiratoires;
  • nuit - il devient difficile de respirer uniquement lorsqu'une personne adopte une position horizontale;
  • chronique - le nez est constamment bouché, de sorte que les patients tentent d'éliminer les manifestations de la maladie avec des gouttes vasoconstricteurs;
  • périodique - les difficultés respiratoires nasales ne sont pas toujours observées, mais seulement à des intervalles de temps limités.

La congestion nasale sans morve peut être la manifestation d'une maladie grave; par conséquent, lorsqu'un symptôme survient, il est recommandé de subir un examen rhinoscopique par un spécialiste en ORL.

Causes exogènes

La respiration nasale obstruée est le plus souvent associée aux effets négatifs de facteurs exogènes. Le séchage des muqueuses entraîne une irritation qui entraîne par la suite une inflammation et un gonflement des voies nasales. Si vous avez le nez nasal sans rhume, il est très important de déterminer à temps et d'éliminer la cause du phénomène désagréable. Le traitement tardif et inadéquat de l'inflammation se caractérise par des maladies infectieuses et des tumeurs bénignes du nasopharynx.

Pollution de l'air

Les conditions environnementales défavorables sont l’une des principales causes des problèmes de respiration nasale. Le nasopharynx joue dans le corps le rôle d'un filtre qui nettoie l'air des impuretés nocives, des agents infectieux, des allergènes, etc. Une augmentation de la quantité de substances irritantes dans l'atmosphère entraîne inévitablement une augmentation de la charge des organes respiratoires. En conséquence, un gonflement se produit dans les tissus mous de la cavité nasale, il devient donc difficile de respirer par le nez.

Selon les statistiques, au cours des 50 dernières années, la concentration de substances nocives dans l'environnement a augmenté de 35%. Les gaz d'échappement et les émissions des entreprises industrielles créent une charge excessive sur les muqueuses des organes ORL. Selon les allergologues, c'est ce qui a provoqué la sensibilisation du corps humain et l'augmentation du nombre de patients souffrant de pollinose, de dermatite de contact et d'autres types de maladies allergiques.

Si le nez est bouché sans manifestations de rhinite pendant 10 à 14 jours, cela tient probablement à une inflammation lente du nasopharynx et des sinus paranasaux.

Blessures à la muqueuse nasopharyngée

Un nez bourré sans morve peut être le résultat d'une blessure mécanique, ainsi que d'une brûlure thermique ou chimique. Une lésion de la membrane muqueuse entraîne une inflammation de l'épithélium cilié, qui tapissait la surface interne des voies respiratoires. Une violation de l'intégrité des tissus dans la cavité nasale peut être provoquée

  • inhalation de vapeur;
  • produits chimiques volatils;
  • vapeurs de produits chimiques ménagers;
  • blessures du nez.

Une congestion nasale sévère est l'une des principales causes de la dégradation des échanges gazeux dans les tissus et du développement de pathologies non infectieuses.

Dans les cas où le nez ne respire pas, mais que la rhinite n'est pas présente, des préparations anti-œdémateux et cicatrisantes doivent être utilisées. Si la blessure a été causée par une légère brûlure, le spécialiste ORL recommande de rincer la cavité nasale avec une solution antiseptique et isotonique.

Déshydratation

Le manque de liquide dans les muqueuses entraîne une violation de la fonction de sécrétion des glandes sécrétant la sécrétion de muconasal. Une humidification insuffisante du nasopharynx est lourde d'irritation de la membrane muqueuse et de son œdème. Si le nez est bouché, mais qu'il n'y a pas de morve, il peut y avoir plusieurs raisons à cela:

  • violation du régime d'alcool;
  • humidité insuffisante de l'air;
  • abus de boissons gazeuses;
  • inhalation d'air poussiéreux.

Le tabagisme est la cause la plus fréquente de trouble du métabolisme des sels d’eau et de déshydratation des muqueuses des voies respiratoires.

Si la morve ne coule pas, cela ne signifie pas qu'il n'y a pas d'inflammation dans les voies respiratoires. La congestion du mucus dans la cavité nasale est due à une obstruction des voies respiratoires. Chez l'adulte, le «surmenage à sec» est le plus souvent associé au travail dangereux. En règle générale, le problème se pose chez les personnes travaillant dans les industries du ciment et du textile, dans les puits de craie et les usines de production de peintures et de vernis.

Maladies infectieuses

Pourquoi le nez ne respire pas, et il n'y a pas de morve? Les dysfonctionnements des voies respiratoires supérieures sont dans la plupart des cas associés à une infection du nasopharynx. La rhinite avec rhume n'apparaît que le 3e jour après l'infection des organes de l'ENT. Les virus et les bactéries qui pénètrent dans la cavité nasale provoquent une inflammation et un gonflement des tissus, ce qui explique la formation du nez.

Sinusite

Si une inflammation se produit simultanément dans un ou plusieurs sinus paranasaux, ils parlent du développement d'une sinusite. La membrane muqueuse des sinus paranasaux ne contient pratiquement pas les glandes à sécrétion externes, aussi, même en cas d'inflammation infectieuse des tissus, le mucus qu'elles contiennent n'est presque pas formé. Si les sinus sont infectés, les symptômes suivants indiqueront le développement de la pathologie:

  • inconfort dans le nez et les sourcils;
  • voix nasales;
  • fatigue
  • éternuements persistants;
  • fièvre.

L'inflammation dans les sinus paranasaux est le plus souvent causée par une bactérie pathogène. C'est pourquoi des antibiotiques locaux et systémiques sont utilisés pour traiter la pathologie.

Lorsqu'il n'y a pas de rhinite et que le nez est bouché pendant 2-3 semaines, cela indique une inflammation lente des voies respiratoires. Si le temps n'arrête pas les processus pathologiques dans les voies respiratoires, il peut entraîner plus tard le développement d'une méningite, d'un abcès périamygdalien ou d'une septicémie.

Rhinopharyngite

Une congestion nasale chronique sans rhinite accompagne souvent le développement d'une rhinopharyngite bactérienne. Une inflammation paresseuse peut être associée à:

  • hypothermie fréquente;
  • déformations de la cloison nasale;
  • fumer;
  • inhalation de gaz.

Chez l'adulte, la forme chronique de la rhinopharyngite peut se développer dans le contexte d'un traitement inadéquat de la rhinorrhée et de la rhinite bactérienne. Avec le développement de la maladie, les patients peuvent se plaindre de maux de tête, maux de gorge, sécheresse de la cavité nasale, etc. Un nez bouché est le résultat d'une humidité insuffisante de la muqueuse nasopharyngée. Le symptôme apparaît dans le cas du développement de la forme atrophique de la maladie, qui se caractérise par un amincissement de la membrane muqueuse dans la cavité nasale et des saignements nasaux périodiques.

Syndrome de mèche postnasal

Le syndrome de mèche post-nasale est une maladie respiratoire accompagnée d'une sécrétion muconasale dans le fond de la gorge. La maladie se développe sous forme de complication de rhinite aiguë, de rhinopharyngite, de grippe, etc. Pendant la journée, les patients avalent par réflexe le mucus qui coule dans les voies respiratoires, de sorte qu'ils ne sentent pas que leur nez est obstrué. Mais pendant le sommeil, il leur est difficile de respirer en raison de l'accumulation d'une sécrétion visqueuse dans les canaux nasaux, qui empêche l'air de pénétrer dans les voies respiratoires.

Pourquoi le nez est bourré et il n'y a pas de rhinite? Provoquer le développement du syndrome postnasal peut:

  • sinusite allergique;
  • déformations de la cloison nasale;
  • végétation adénoïde;
  • rhinite médicamenteuse;
  • rhinite enceinte.

Pendant longtemps, les patients peuvent ne pas savoir que l'inflammation s'est produite dans la cavité nasale. Vous pouvez suspecter le développement de la maladie selon les manifestations suivantes:

  • toux sèche le matin;
  • sensation de brûlure dans la cavité nasale;
  • congestion nasale, mais pas de nez qui coule;
  • odorat réduit;
  • maux de tête récurrents.

Le syndrome postnasal peut provoquer le développement d'une rhinite atrophique, d'une sinusite frontale ou d'une sinusite.

Autres raisons

Il faut comprendre que la respiration nasale obstruée est accompagnée non seulement de maladies infectieuses. Si la sécrétion muconasale ne coule pas par les canaux nasaux et que le nez est posé, vous devez envisager la possibilité de développer des tumeurs bénignes et des réactions allergiques dans les voies respiratoires. Ignorer les pathologies peut entraîner une détérioration de la santé et la survenue de pathologies secondaires.

Néoplasmes nasopharyngés

Dans 15% des cas, lorsque le nez est bouché, mais qu'il n'y a pas de morve, on trouve des tumeurs bénignes chez les patients. Une inflammation chronique des tissus, une rhinite allergique ou atrophique peut provoquer leur apparition. Si la respiration nasale est difficile et qu'il n'y a pas de froid, cela peut indiquer la formation de telles tumeurs dans la cavité nasale telles que:

  • papillome - une tumeur bénigne qui ressemble à un chou-fleur, mais seulement rose;
  • le fibrome est un néoplasme constitué de tissu conjonctif;
  • Chondrome - tumeur cartilagineuse, sujette aux affections malignes;
  • anginome - une tumeur formée à partir des vaisseaux sanguins et lymphatiques.

Les tumeurs envahissantes créent une pression excessive sur les tissus environnants et les vaisseaux sanguins. Un retrait prématuré des tumeurs peut donc entraîner des complications.

Pollinose

La rhinoconjonctivite allergique (pollinose) est l’une des causes les plus courantes de troubles respiratoires nasaux.

Si des agents irritants (allergènes) pénètrent dans le nez, une réaction allergique et un gonflement des muqueuses des voies respiratoires peuvent être déclenchés.

Les allergies peuvent être reconnues par les manifestations suivantes:

  • larmoiement;
  • éternuer;
  • démangeaisons dans le nasopharynx;
  • toux sèche.

La pollinose est souvent accompagnée de rhinite. Cependant, avec un fort gonflement des canaux nasaux, le mucus s'accumule dans la cavité nasale et n'est pas évacué par les voies respiratoires. Une réaction allergique peut être causée par des aliments, des médicaments, de la poussière domestique, du pollen de plantes pollinisées par le vent, de la laine, etc. Éliminer la sensation de congestion à l'aide d'antihistaminiques et de sprays vasoconstricteurs. Les médicaments barrière qui empêchent la pénétration d'allergènes dans les tissus du nasopharynx aident à prévenir le développement de la rhinite allergique.

Conclusion

Lorsque le nez ne respire pas longtemps, mais qu'il n'y a pas de morve, cela peut indiquer une inflammation lente des structures tissulaires dans la cavité nasale. La violation de la respiration nasale est le plus souvent associée au développement de maladies respiratoires (sinusite, rhinopharyngite, adénoïdite), de pollinose ou de toxicomanie (gouttes vasoconstricteurs, corticostéroïdes).

Lorsque les manifestations accompagnantes de la maladie sont absentes, mais que le nez ne respire pas, on trouve souvent des tumeurs bénignes chez les patients. Il faut comprendre que beaucoup d'entre eux sont prédisposés au cancer, de sorte qu'un traitement tardif de la maladie peut entraîner de terribles complications. L'état de la muqueuse nasale est également influencé négativement par des facteurs exogènes - air sec, gaz d'échappement, émissions des usines de fabrication, etc.

Pour prévenir les complications, vous devez demander l’aide d’un médecin ORL dès les premières manifestations de la maladie. Après l'examen rhinoscopique, le médecin sera en mesure de diagnostiquer la maladie, de définir un schéma thérapeutique approprié et de rétablir ainsi la perméabilité des voies nasales et l'activité sécrétoire des glandes de la muqueuse nasale.

Pourquoi le nez est bouché, mais il n'y a pas de morve - que faire et comment traiter?

Transition rapide sur la page

Le nez en peluche, pas de morve - que faire?

Un nez bouché, sans écoulement de mucus, n'est pas moins désagréable que le nez qui coule comme d'habitude. Une congestion occasionnelle ou permanente des voies nasales entraîne un apport insuffisant d'oxygène au sang et, par conséquent, des maux de tête.

Dans ce cas, non seulement le bien-être d’une personne en souffre souvent, mais aussi sa capacité de travail. Que faire avec une congestion nasale, mais pas de morve? L'essentiel est de déterminer la cause de cette maladie et de prendre des mesures pour éliminer les effets des facteurs environnementaux négatifs.

Pourquoi nez bouché sans morve (froid)

La congestion nasale peut être un symptôme de la maladie, mais parfois, l’incapacité de respirer par le nez est due à des facteurs externes.

Facteurs externes affectant la respiration nasale:

  • Air insuffisamment humidifié dans une zone résidentielle - une sécheresse excessive de l'air se produit souvent pendant la saison de chauffage. Dans le même temps, la congestion nasale (pas de morve) augmente la nuit et reste tolérable pendant le jour.
    Gouttes vasoconstricteurs nasales incontrôlées - l’utilisation constante de médicaments destinés à faciliter la respiration conduit à
  • réduire leur impact. Avec le développement de l'effet de dépendance, l'instillation de tels fonds dans le nez est inutile.
  • La situation écologique défavorable - le fait que la population urbaine est le plus souvent les villageois souffrent de congestion nasale, souvent due à la pollution de l'air. Les gaz d'échappement des automobiles, les poussières, les gaz nocifs des usines - tout cela ne permet pas à la muqueuse nasale de remplir sa fonction protectrice. En conséquence, les citadins se plaignent souvent de congestion nasale en l'absence de rhume.
  • Corps étranger dans les voies nasales - provoque souvent une congestion nasale soudaine chez un enfant. Les enfants ont tendance à apprendre le monde au toucher, notamment en essayant de coller au nez de petites pièces de designer ou de mosaïque. Si l'enfant a le nez bouché, mais qu'il n'y a pas de morve pendant 1 à 3 jours, vous devriez consulter un médecin.
  • La congestion nasale fréquente chez les nouveau-nés est une situation familière à toutes les mères. Les voies nasales du nouveau-né sont étroites. Cependant, la congestion est souvent due au fait que le bébé est rapidement placé en position horizontale immédiatement après avoir été nourri. Cela provoque une régurgitation et de la nourriture (lait maternisé ou lait maternisé) s'écoule facilement dans le bec et y sèche.

Si les causes externes de congestion nasale en l'absence de morve sont exclues, la maladie du corps doit être suspectée. Dans ce cas, la pathologie organique peut être complètement étrangère aux voies respiratoires.

maladie quand nez bouché sans morve, que faire?

Facteurs internes - maladies entraînant une congestion nasale sans rhume:

  • Période initiale d'un rhume

Tout rhume, qu'il s'agisse d'une grippe ou d'une infection bactérienne banale, commence par un nez bouché. Un agent infectieux, pénétrant dans la muqueuse nasale, entraîne son œdème, ce qui provoque des difficultés respiratoires. Un rhume en même temps n'apparaît que pendant 2-3 jours. La période initiale des infections respiratoires aiguës est accompagnée de maux de gorge, de faiblesse, de courbatures et de maux de tête.

Le facteur allergique est une cause fréquente de congestion nasale. La rhinite allergique peut entraîner une sensibilisation à la poussière, aux squames d'animaux domestiques, à la nourriture pour oiseaux et poissons, à des oreillers en plumes et au pollen. Développement possible de la congestion lors de la prise de certains médicaments (effet secondaire).

Une personne allergique ne peut souvent pas respirer par le nez en l'absence de nez qui coule. La congestion nocturne se produit du côté de l'inclinaison de la tête (une personne dort sur le côté). Pendant la journée, il est difficile de respirer par le nez des deux côtés.

  • Inflammation du nez postérieur

La rhinite postérieure est différente du rhume habituel en ce que l'écoulement accumulé s'écoule dans la gorge et ne ressort pas par les ouvertures nasales.

Le patient peut remarquer une toux fréquente et la maladie peut survenir pendant des mois sans chercher à déterminer la cause de cette affection. L'écoulement de bactéries ou de virus contenant du mucus contribue à la propagation de l'infection dans la gorge et les voies respiratoires.

Nez constamment bouché chez un enfant sans morve en raison de la prolifération d'inclusions glandulaires situées au fond des voies nasales. Le bébé respire par la bouche, des ronflements apparaissent dans son sommeil. Les polypes dans le nez sont souvent associés à une amygdalite chronique.

Les maladies inflammatoires des sinus paranasaux sont également accompagnées d'une respiration problématique. Le patient ne remarque que rarement la libération de rares pertes nasales purulentes. La pathologie est accompagnée de maux de tête, de lourdeur entre les sourcils ou sur les côtés du nez, aggravés par l'inclinaison de la tête.

  • Déviation du septum nasal

L’étroitesse congénitale des voies nasales ou la déformation du septum qui les sépare conduit à des difficultés respiratoires, souvent d’une part. Chez un enfant, la morve ne coule pas et le nez est bouché. Une anomalie congénitale est souvent détectée chez les enfants au cours de l'examen de routine d'un médecin ORL.

Si la congestion nasale survient 1 à 3 jours après la lésion, vous devez consulter un médecin pour prévenir la formation d’un hématome interne qui gêne la respiration. Le retard dans de tels cas est lourd avec la suppuration du sang accumulé, et le traitement sera plus sérieux et prolongé.

Une défaillance du fond hormonal peut provoquer une sécheresse excessive de la muqueuse nasale. L'œdème résultant rend la respiration difficile. Une congestion nasale peut être présente non seulement en cas de troubles pathologiques au niveau hormonal, mais également pendant la grossesse.

Les kystes et les tumeurs malignes situés dans le nasopharynx ferment les voies nasales pendant la croissance, empêchant ainsi la respiration nasale. C'est la congestion nasale en l'absence de nez qui coule qui permet d'identifier les tumeurs du nasopharynx à un stade précoce du développement.

Que faire et quand aller chez le médecin?

Pour une respiration nasale problématique, vous devriez contacter un ORL (oto-rhino-laryngologiste). Ne vous inquiétez pas et consultez immédiatement un médecin si votre nez est soudainement bouché et qu'aucun autre symptôme ne se manifeste (maux de gorge, larmoiement, maux de tête, etc.). Nez sans morve pendant 2-3 jours ou plus - une situation nécessitant un examen médical.

Diagnostics

Pour le diagnostic de l'otolaryngologist détient les activités suivantes:

  • prise d'antécédents - identification de la situation causale (statut allergique, présence de blessures, médication);
  • examen des voies nasales par l'otolaryngoscope - on enregistre un œdème de la muqueuse, on détecte des malformations congénitales du nez et des corps étrangers;
  • test sanguin - au processus inflammatoire, le sang réagit avec la leucocytose et l'augmentation de la RSE, peut-être une confirmation indirecte de l'allergie (augmentation des éosinophiles);
  • La radiographie - est réalisée en cas de suspicion de sinusite / sinusite, de tumeurs et d'hématomes post-traumatiques;
  • tomodensitométrie - pour déterminer la localisation exacte des tumeurs dans le nasopharynx.

Comment traiter la congestion nasale sans morve?

Si la congestion nasale est un cas isolé de votre vie, vous ne devriez pas vous rendre dans une pharmacie pour acheter des gouttes spéciales. Un traitement médicamenteux n’est nécessaire que pour les problèmes respiratoires nasaux fréquents ou persistants. La congestion nasale est supprimée lorsque le gonflement de sa membrane muqueuse est enlevé.

Les médicaments suivants sont utilisés pour cela:

  1. Les gouttes d'eau de mer (Aqualor, Aqua Maris, Kviks Physiomer) sont faciles à utiliser, mais souvent coûteuses. Une solution de remplacement à part entière est une solution saline ordinaire en ampoules;
  2. Gouttes vasoconstrictives (Galazolin, Tizin, Pour l'hypnose) - l'utilisation est limitée à 4-5 jours pour les adultes et à 2-3 jours pour les enfants, augmentez la sécheresse de la membrane muqueuse, par conséquent, vous devez choisir le moyen qui contient des huiles;
  3. Les pommades (Evamenol, Dr. IOM, Asterisk Balsam) sont une priorité pour le rhume;
  4. Les comprimés absorbés dans la bouche (Strepsils, Travisil, Septolete) ne sont efficaces qu’au stade précoce du développement d’infections respiratoires aiguës;
  5. Les pilules anti-grippe (Nolgripp, Rinza, Antiflu, Ajikold) - sont recommandées aux personnes atteintes de grippe, respectent scrupuleusement la posologie pour le traitement des enfants;
  6. Les corticostéroïdes (gouttes de prednisolone, pommade à l’hydrocortisone) - améliorent considérablement l’état du patient, mais sont utilisés dans des cas extrêmes.

Parfois, avec la congestion nasale, vous pouvez vous passer de drogue. Cependant, si un patient développe une maladie grave, les remèdes populaires ne servent que de complément au traitement prescrit par le médecin.

À la maison appliquer:

  • Rincer le nez avec une solution saline faible (1 cuillère à soupe d'un verre d'eau tiède, vous pouvez ajouter une pincée de soda) selon la méthode du "jala neti" (nécessite une bouilloire spéciale);
  • Le thé aux fleurs de tilleul, à la feuille de framboise et au miel est un excellent remède contre le rhume (il a un effet diaphorétique, ne l'utilisez donc pas avant de sortir);
  • L'instillation d'Aloe vera dans le nez est un excellent hydratant;
  • Le jus de Kalanchoe dans le nez provoque de graves éternuements;
  • Chaussettes à la moutarde, habillées pour la nuit;
  • Coussinets de massage sous le pouce sur la main;
  • Inhalation de vapeurs dans une casserole avec des pommes de terre bouillies;
  • Inhalation - L'achat d'un nébuliseur en pharmacie permettra l'inhalation, à la maison, de la congestion nasale lors d'allergies ou de rhumes.

Prévisions

La respiration nasale problématique en l'absence de nez qui coule n'est éliminée qu'après un traitement complet pour la maladie en cause. Comment traiter la congestion nasale quand il n'y a pas de morve, seul un médecin qualifié le sait.

L'automédication peut aggraver l'évolution de la maladie et entraîner une perte persistante de l'odorat et une inflammation chronique. Parfois, une inflammation des voies nasales et des sinus entraîne une pathologie du cerveau - la méningite.

Vous Aimerez Aussi